PROTOCOLE DE SUIVI DES POPULATIONS DE PERDRIX ROUGES PAR ECHANTILLONNAGE DES COMPAGNIES EN ETE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROTOCOLE DE SUIVI DES POPULATIONS DE PERDRIX ROUGES PAR ECHANTILLONNAGE DES COMPAGNIES EN ETE"

Transcription

1 PROTOCOLE DE SUIVI DES POPULATIONS DE PERDRIX ROUGES PAR ECHANTILLONNAGE DES COMPAGNIES EN ETE Objectifs visés Mesurer le succès de la reproduction de la perdrix rouge sur un site afin d établir la meilleure gestion possible des populations. Il permet de calculer le prélèvement cynégétique admissible sur la zone. Il est aussi utile pour améliorer nos connaissances de la dynamique des populations. Limites d utilisation stricte Protocole élaboré et validé dans les zones agricoles ou de garrigues méditerranéennes aménagées. Echantillonnage Il s agit d échantillonner le plus représentativement possible une population de perdrix rouges en effectuant des circuits de manière à optimiser la visibilité des oiseaux présents. Ces dénombrements s effectuent le long d un circuit long de 3 km/100 ha établi de manière à ce que la visibilité soit optimale et qu il traverse la zone de manière représentative. Méthode La validité des données collectées dépend du strict respect du protocole (tracés, dates, horaires, nombre d observateurs, vitesse de conduite). Un soin particulier doit être apporté au remplissage des fiches (écriture lisible et les noms écrits en majuscule et non abrégés). Préparation : tracer sur des fonds de carte des circuits représentatifs de la zone à raison de 3 km/100 ha (utilisant routes, chemins, bords de parcelles) de manière à toujours avoir la meilleure visibilité (par exemple, passer perpendiculairement aux rangs de vigne). Constituer 6 jeux comprenant chacun une fiche et une carte (ou les mettre recto-verso). Equipement nécessaire : un véhicule avec deux personnes, un crayon à papier de préférence, 6 jeux de fiches et cartes. Travail à réaliser sur le terrain : dans une période allant du 15 juillet au 15 août, deux observateurs parcourent en voiture, à km/h, le circuit préétabli dans les 3 heures qui suivent le lever du jour ou les 3 heures qui précèdent la tombée de la nuit, à la recherche de toute perdrix isolée ou en groupe. Le parcours est répété 6 fois. Enregistrement des données : si le circuit n a pu être réalisé correctement, mentionner sur la carte jointe à la fiche les modifications apportées au tracé. Chaque observation de perdrix est notée sur la fiche au numéro d ordre suivant avec les précisions demandées sur la fiche (nombre d adultes, de jeunes, comportement, type de milieu) et positionnée sur la carte correspondante avec ce même numéro. Pour la classe d âge des jeunes, se reporter à l annexe ci-jointe. Si une observation est incertaine (confusion possible du nombre relatif de jeunes et adultes, nombre total d oiseaux) le mentionner sur la fiche avec un point d interrogation. Remplir les autres renseignements demandés sur chaque fiche : date, heures, données météorologiques, nom des observateurs). 1

2 Influence des conditions météorologiques : les jours de forte pluie et de vent violent sont à éviter. Récapitulatif en fin de comptage : les 6 fiches, reliées chacune à leur carte, sont rassemblées dans une chemise portant le nom du site, l opération effectuée (ECV) et l année. Une carte récapitulative des observations est également dressée, sur laquelle sont mentionnés le nom du site et l année de comptage. Traitement des résultats Le succès de la reproduction, exprimé par l âge-ratio, est estimé par le rapport du nombre total de jeunes observés (Njeu) sur les 6 circuits et du nombre d adultes correspondant (Nad) : Age-ratio = Njeu/Nad L ensemble des observations est conservé, d une part parce qu il est très difficile de dire avec certitude si un même groupe a déjà été vu ou non et, d autre part, les deux techniques d analyse en prenant ou pas en compte d éventuels doubles comptages donnent des résultats très proches. Restitution Les résultats peuvent être présentés sous 3 formes différentes au sein d un rapport annuel : - Cartographique : localisation des observations réalisées sur les sites. Elles peuvent être comparées d une année à l autre. - Graphique : la variation temporelle (inter-annuelle) de l âge-ratio est illustrée par une courbe. - Tableau présentant pour chaque année l âge-ratio observé. Interprétation Utilisation de l estimation du succès de la reproduction pour une meilleure gestion des prélèvements : l estimation de l âge-ratio en été, couplée à une estimation de la densité au printemps, permet de calculer le prélèvement possible sur le site dans un objectif soit de maintien de la population, soit d augmentation des effectifs. Meilleure connaissance de la dynamique des populations : ces suivis à long terme sur un grand nombre de sites, sur lesquels d autres variables peuvent être mesurées telles que les conditions météorologiques, d autres paramètres démographiques ou des variables du milieu, peuvent permettre de mieux cerner l influence de ces différents facteurs (phénomènes de densité-dépendance par exemple). 2

3 Échantillonnage des compagnies de perdrix rouges en été fiche FICHE N / 6 TERRITOIRE : zone DATE : / / 20 OBSERVATEUR(S) : HEURE DE DEBUT : KM DE DEBUT : KM DE FIN : Température : froid (1) - frais (2) - doux (3) - chaud (4) Les nuages couvrent : 0-1/4 (1) - 1/2 (2) - 3/4(3) - plus des 3/4 (4) du ciel Précipitations : temps sec (0) - pluie fine (1) - pluie forte (2) - neige (3) - grêle (4) Vent : vent nul (0) - faible (1) - fort (2) - très fort (3) Visinilité : brume (1) - brouillard (2) - sans les précédents (0) Autres : rosée (1) - neige au sol (2) - gelée (3) - givre (4) - sans les précédents (0) HEURE DE FIN : N obs HEURE NOMBRE DE CLASSE D ÂGE TYPE DE OBSERVATIONS ADULTES JEUNES TOTAL DES JEUNES MILIEU TOTAL 3

4 Échantillonnage des compagnies de perdrix rouges en été annexe DÉTERMINATION DE L ÂGE DES JEUNES EN NATURE Classe A Classe B Classe C Classe D 4

5 RESUME DU PROTOCOLE ECHANTILLONNAGE DES COMPAGNIES DE PERDRIX ROUGES EN ETE Objectifs visés : Suivre l évolution des populations de perdrix rouge sur un site afin d affiner sa gestion dans l esprit de la conserver, voire d en améliorer l effectif. Il permet entre autres de calculer le prélèvement cynégétique admissible sur la zone. Limites d utilisation stricte : Protocole élaboré et validé dans les zones agricoles ou de garrigues méditerranéennes aménagées Echantillonnage : L «Indice Kilométrique d Abondance» (I.K.A.), couramment utilisés en Ornithologie, permet le suivi d un indice d abondance par le biais du dénombrement des couples présents au printemps. Ces dénombrements s effectuent le long d un circuit long de 3 km/100 ha établi de manière une visibilité optimale et traversant la zone de manière représentative. Méthode : La validité des données collectées dépend du strict respect du protocole. Un soin particulier doit être apporté au remplissage des fiches. Préparation : Tracer sur des fonds de carte des circuits représentatifs de la zone à raison de 3 km/100 ha de manière à toujours avoir la meilleure visibilité. Constituer 6 jeux comprenant chacun une fiche et une carte (ou les mettre recto-verso). Equipement nécessaire : un véhicule avec deux personnes, un crayon à papier de préférence, 6 jeux de fiches et cartes. Travail à réaliser sur le terrain : Dans une période allant du 15 juillet au 15 août, deux observateurs parcourent en voiture, à km/h, le circuit préétabli dans les 3 heures qui suivent le lever du jour ou les 3 heures qui précèdent la tombée de la nuit, à la recherche de toute perdrix isolée ou en groupe. Le parcours est répété 6 fois. Enregistrement des données : Si le circuit n a pu être réalisé correctement, mentionner sur la carte jointe à la fiche les modifications apportées au tracé. Chaque observation de perdrix est notée sur la fiche au numéro d ordre suivant avec les précisions demandées sur la fiche et positionnée sur la carte correspondante avec ce même numéro. Pour la classe d âge des jeunes, se reporter à l annexe ci-jointe. Remplir les autres renseignements demandés sur chaque fiche. Influence des conditions météorologiques : Les jours de forte pluie et de vent violent sont à éviter. Récapitulatif en fin de comptage : Les 6 fiches, reliées chacune à leur carte, sont rassemblées dans une chemise portant le nom du site, l opération effectuée (ECV) et l année. Une carte récapitulative des observations est également dressée, sur laquelle sont mentionnés le nom du site et l année de comptage. 5

PROTOCOLE DE SUIVI DES POPULATIONS NICHEUSES DES OISEAUX DE PASSAGE EN FRANCE (A.C.T.)

PROTOCOLE DE SUIVI DES POPULATIONS NICHEUSES DES OISEAUX DE PASSAGE EN FRANCE (A.C.T.) PROTOCOLE DE SUIVI DES POPULATIONS NICHEUSES DES OISEAUX DE PASSAGE EN FRANCE (A.C.T.) Objectifs visés Préciser les tendances démographiques des populations nicheuses françaises des 2 espèces suivantes

Plus en détail

Les comptages. Le principe est de parcourir la plaine comme on le ferait lors d une chasse en battue :

Les comptages. Le principe est de parcourir la plaine comme on le ferait lors d une chasse en battue : Les comptages Les battues à blanc Cette méthode de comptage est utilisée pour dénombrer les lièvres ainsi que les perdrix grises en plaine. Elle est à organiser entre la mi janvier et la mi mars, période

Plus en détail

SYNTHÈSE DÉPARTEMENTALE

SYNTHÈSE DÉPARTEMENTALE SYNTHÈSE DÉPARTEMENTALE DES SUIVIS DE POPULATIONS DE LIÈVRES D EUROPE ET DE RENARDS ROUX Le lièvre d Europe (Lepus europaeus) est une espèce dont la dynamique de population est fortement influençable par

Plus en détail

PROTOCOLE DE COMPTAGE EN BATTUE DES PERDRIX GRISES

PROTOCOLE DE COMPTAGE EN BATTUE DES PERDRIX GRISES PROTOCOLE DE COMPTAGE EN BATTUE DES PERDRIX GRISES Objectifs visés Déterminer la densité de couples reproducteurs de perdrix grises au début du printemps 1. C est la donnée de base pour le suivi patrimonial

Plus en détail

A. EN PRÉAMBULE B. PRÉPARATION. 1. Intérêts particuliers de la méthode. 2. Définition du site ATTENTION! 1.. Equipement nécessaire

A. EN PRÉAMBULE B. PRÉPARATION. 1. Intérêts particuliers de la méthode. 2. Définition du site ATTENTION! 1.. Equipement nécessaire A. EN PRÉAMBULE 1. Intérêts particuliers de la méthode Cette méthode de recensement de populations de perdrix rouges au printemps s appuie sur plusieurs années de relevés réalisés sur un grand nombre de

Plus en détail

Arrêté n

Arrêté n Direction Départementale des Territoires Service Environnement Arrêté n 2016-06-29-006 approuvant le plan local de gestion cynégétique «lièvre»de l Unité de Gestion n 8 Le Préfet de l Isère Chevalier de

Plus en détail

G25 La France : climats, reliefs, diversité des régions

G25 La France : climats, reliefs, diversité des régions G25 La France : climats, reliefs, diversité des régions Lien entre relief et climat Les cartes des climats Tableau des climats Les différents climats Réponses Trace écrite Alpes Massif central Pyrénées

Plus en détail

Réponse d un tiers des régions (cf carte).

Réponse d un tiers des régions (cf carte). Les effectifs bien connus pour 179 espèces : suivis ENRM (Espèces nicheuses rares et menacées), enquêtes récentes sur les rapaces, laridés, limicoles, anatidés, enquêtes régionales Restait les 128 espèces

Plus en détail

Master 1 MRHDS Traitement statistique des données

Master 1 MRHDS Traitement statistique des données 1 Master 1 MRHDS Traitement statistique des données C. Joutard Université Paul Valéry-Montpellier 3 Année universitaire 2011-2012 2 Organisation 1) 1h30 Cours - 1h30 TD par semaine 2) Informations et documents

Plus en détail

En comparaison, le climat est l état général des conditions météorologiques pendant une longue période dans une région donnée.

En comparaison, le climat est l état général des conditions météorologiques pendant une longue période dans une région donnée. Les prévisions météorologiques Quel mauvais temps il fait aujourd hui! Quel beau temps nous avons depuis une semaine. Le temps est magnifique, n est-ce pas? Au Canada, la discussion porte souvent sur le

Plus en détail

LES CLIMATS DE LA TERRE.

LES CLIMATS DE LA TERRE. LES CLIMATS DE LA TERRE. Les régions continentales du globe connaissent un climat (un régime météorologique) qui dépend de leur latitude (positionnement nord-sud), de leur altitude et de la distance qui

Plus en détail

Technique d échantillonnage sur blé tendre d hiver

Technique d échantillonnage sur blé tendre d hiver Cah. Techn. Inra,,, 5- Technique d échantillonnage sur blé tendre d hiver Optimiser les procédures d échantillonnage pour mesurer la biomasse, le nombre de plantes et le poids de mille grains Mathieu Bazot,

Plus en détail

Protocole d évaluation de la couverture d un réseau mobile dans un canton. (extrait de l annexe 2 à la décision n du 20 février 2007)

Protocole d évaluation de la couverture d un réseau mobile dans un canton. (extrait de l annexe 2 à la décision n du 20 février 2007) Protocole d évaluation de la couverture d un réseau mobile dans un canton (extrait de l annexe 2 à la décision n 2007-0178 du 20 février 2007) Ce protocole vise à évaluer par le biais d une campagne terrain

Plus en détail

CHAPITRE MÉTÉOROLOGIE / CLIMAT. L Environnement en Principauté de Monaco Recueil de données

CHAPITRE MÉTÉOROLOGIE / CLIMAT. L Environnement en Principauté de Monaco Recueil de données CHAPITRE 3 MÉTÉOROLOGIE / CLIMAT L Environnement en Principauté de Monaco Recueil de données 2011 39 3 La Topographie très complexe du bassin méditerranéen exerce une influence très importante sur la climatologie

Plus en détail

Activité : Cartographie de situations de brouillard dans l'est de la France

Activité : Cartographie de situations de brouillard dans l'est de la France Laurent Économidès & Robin Masset, 2015 Objectifs météo : Comprendre les paramètres qui contrôlent la formation du brouillard. Utilisation du réseau «Météo à l'école» : - stations : Talant, Chenôve, Hirsingue,

Plus en détail

Trouver une idée pour un projet en expérimentation. Communiquer les résultats d un projet en expérimentation

Trouver une idée pour un projet en expérimentation. Communiquer les résultats d un projet en expérimentation La présentation et l analyse des résultats Quand expérimenter rime avec Expo-sciences Cette publication fait partie des sept documents complémentaires à Quand expérimenter rime avec Expo-sciences, un feuillet

Plus en détail

Exercices. Exercice 1 : Fonctions affines. Tracer une droite dans un repère

Exercices. Exercice 1 : Fonctions affines. Tracer une droite dans un repère Exercices Tracer une droite dans un repère Exercice 1 : Tracez dans le repère orthonormal (,,) ci-après chacune des fonctions suivantes : ( )= +3 ( ) = 3 5 3 h( )= 2 3 On utilisera l une des deux méthodes

Plus en détail

Résumé - CHAPITRE 3 LES PRECIPITATIONS

Résumé - CHAPITRE 3 LES PRECIPITATIONS Résumé - CHAPITRE 3 LES PRECIPITATIONS TABLE DES MATIERES Définition des précipitations 1 Mesure des précipitations 1 Mesure de la hauteur d eau précipitée 1 Le réseau d'observation 1 Notion d averses

Plus en détail

NOUVEL ATLAS DES OISEAUX DE FRANCE EN HIVER

NOUVEL ATLAS DES OISEAUX DE FRANCE EN HIVER NOUVEL ATLAS DES OISEAUX DE FRANCE EN HIVER 2009-2013 Photo : Aurélien Audevard http://www.atlas-ornitho.fr SOMMAIRE SYNOPSIS DU PROJET ATLAS DES HIVERNANTS... 3 I. OBJECTIFS DE LA DEMARCHE ATLAS... 3

Plus en détail

ASECNA. CORRECTIFS N 1 du... N 2 du... N 3 du... N 4 du... N 5 du... NOTEM - DIRECTION. Pièce D.3

ASECNA. CORRECTIFS N 1 du... N 2 du... N 3 du... N 4 du... N 5 du... NOTEM - DIRECTION. Pièce D.3 NOTEM - DIRECTION CORRECTIFS N 1 du... N 2 du... N 3 du... N 4 du... N 5 du... Pièce D.3 OBJET : PRÉVISIONS D'ATTERRISSAGE I GENERALITES La réglementation internationale en matière d'assistance météorologique

Plus en détail

1. Combien de temps a duré la phase de repos de ce test d effort?

1. Combien de temps a duré la phase de repos de ce test d effort? Test d effort Un sportif effectue un test d effort de la façon suivante : Il fait un effort soutenu pendant 25 minutes, Puis, il cesse son effort et se repose Le graphique ci-contre représente sa fréquence

Plus en détail

Comment choisir le meilleur partenariat pour l observation du passage de Vénus du 8 juin 2004 depuis deux lieux distincts.

Comment choisir le meilleur partenariat pour l observation du passage de Vénus du 8 juin 2004 depuis deux lieux distincts. FICHE PÉDAGOGIQUE n 06a Comment choisir le meilleur partenariat pour l observation du passage de Vénus du 8 juin 2004 depuis deux lieux distincts. P. Rocher (IMCCE) PR09 Vendredi 12 mars 2004 I. Introduction.

Plus en détail

Les fonctions en escalier, périodique et définie par parties

Les fonctions en escalier, périodique et définie par parties Date : Les fonctions en escalier, périodique et définie par parties 1. a) Parmi les fonctions représentées ci-dessous, trouvez : 1) celles qui sont illustrées par la répétition d un même motif ; 2) celles

Plus en détail

Méthode d inventaire des sites de reproduction de la rainette faux-grillon de l ouest (Pseudacris triseriata) en Montérégie

Méthode d inventaire des sites de reproduction de la rainette faux-grillon de l ouest (Pseudacris triseriata) en Montérégie Direction de l aménagement de la faune de Montréal, de l Estrie et de la Montérégie Méthode d inventaire des sites de reproduction de la rainette faux-grillon de l ouest (Pseudacris triseriata) en Montérégie

Plus en détail

1 ère phase : Cherchons ensemble (5 ) 2 ème phase : Observons des documents (10 ) Questions :

1 ère phase : Cherchons ensemble (5 ) 2 ème phase : Observons des documents (10 ) Questions : Obj. : Découvrir les différents états de l eau dans la nature. 1 ère phase : Cherchons ensemble (5 ) Quelle est la différence entre un lac et une rivière? Qu est-ce qui peut tomber du ciel à part la pluie?

Plus en détail

Liste des données Publiques

Liste des données Publiques Liste des données Publiques Données Climatologiques Il s agit des données issues des observations de toutes les stations françaises, pour tous les paramètres observés, du pas de temps horaire au pas de

Plus en détail

Aide mémoire Pour la Formation en viabilité hivernale La météoroutière. Par Réjean Lavoie Réjean Lavoie Téléchargé depuis:

Aide mémoire Pour la Formation en viabilité hivernale La météoroutière. Par Réjean Lavoie Réjean Lavoie Téléchargé depuis: Aide mémoire Pour la Formation en viabilité hivernale La météoroutière Par Réjean Lavoie Analyse des paramètres favorables à l utilisation des matériaux Analyse des paramètres favorables à l utilisation

Plus en détail

DAEU A Mathématiques

DAEU A Mathématiques DAEU A Mathématiques Année 2012-2013 Session Mai 2013 Jour : Mardi 14 Mai 2013 Horaire : 8h30-11h30 Lieu : UFR Lettres et Langues, Bâtiment A Durée : 3 heures Document autorisé : néant Calculatrice autorisée

Plus en détail

Présentation du programme de première STMG Académie de Créteil 05/04/12. Statistique et probabilités

Présentation du programme de première STMG Académie de Créteil 05/04/12. Statistique et probabilités Présentation du programme de première STMG Académie de Créteil 05/04/12 Statistique et probabilités 1 STATISTIQUE ET PROBABILITES Première Loi binomiale Loi binomiale B(n,p). Contenus Capacités attendues

Plus en détail

47 Lot et Garonne. De Décembre 2015 à Février 2016

47 Lot et Garonne. De Décembre 2015 à Février 2016 Bulletin climatologique trimestriel 47 Lot et Garonne De Décembre 2 à Février 216 Décembre 2 : Caractère dominant du mois : Ce mois a été caractérisé par son déficit pluviométrique et par sa douceur remarquable

Plus en détail

3ème - THEME 1 HABITER LA FRANCE FICHE 3 LE TERRITOIRE NATIONAL

3ème - THEME 1 HABITER LA FRANCE FICHE 3 LE TERRITOIRE NATIONAL 3ème - THEME 1 HABITER LA FRANCE FICHE 3 LE TERRITOIRE NATIONAL Exercice 1 : La France d Outre-mer, CONSIGNE : Localiser les DROM et COM mentionnés dans la légende : 1. Adopter un code couleur pour différencier

Plus en détail

Analyse de l évolution climatique sur l aire du Pays Cœur d Hérault : Septembre

Analyse de l évolution climatique sur l aire du Pays Cœur d Hérault : Septembre Analyse de l évolution climatique sur l aire du Pays Cœur d Hérault : 1951-2013 Septembre 2014 1 Préambule : Dans le cadre du Plan Climat Energie Territorial engagé sur l aire du Pays Cœur d Hérault, une

Plus en détail

Unité 1 - Les taux de variation

Unité 1 - Les taux de variation Unité 1 - Les taux de variation Notre monde est en perpetuel changement. Comprendre la nature du changement et le rythme auquel il se produit nous permet de faire des prévisions et de prendre des décisions

Plus en détail

Guide d écriture d un rapport d expérimentation

Guide d écriture d un rapport d expérimentation Guide d écriture d un rapport d expérimentation 1- Qualités principales d un rapport d expérimentation Les scientifiques se sont donnés un cadre rigoureux de travail afin de s assurer que leurs résultats

Plus en détail

LIRE DES GRAPHIQUES MATHEMATIQUES ORGANISATION ET GESTION DES DONNÉES CULTURE HUMANISTE LIRE ET PRATIQUER DIFFERENTS LANGAGES

LIRE DES GRAPHIQUES MATHEMATIQUES ORGANISATION ET GESTION DES DONNÉES CULTURE HUMANISTE LIRE ET PRATIQUER DIFFERENTS LANGAGES LIRE DES GRAPHIQUES Dans le cadre de l étude des milieux dans le monde (cf séquence géo) et dans celui d un maître de plus dans la classe ; nous allons apprendre aux élèves à : Je sais lire, interpréter

Plus en détail

CADIEUX, Emilie DID Thème. Étude de la formation de la pluie, de la neige, de la grêle et du verglas

CADIEUX, Emilie DID Thème. Étude de la formation de la pluie, de la neige, de la grêle et du verglas CADIEUX, Emilie DID3510-10 Thème Étude de la formation de la pluie, de la neige, de la grêle et du verglas Étude de la formation de la pluie, de la neige, de la grêle et du verglas Et Le cycle de l eau

Plus en détail

Activité d immersion 1 :

Activité d immersion 1 : Activité d immersion 1 : Rythme : calme Durée : 5 minutes Matériel : Aucun Le Jura, un «Pays» de neige Nous disons «la neige» mais il faudrait dire «les neiges». Objectif : Appréhender les connaissances,

Plus en détail

Baccalauréat STL biotechnologies Métropole La Réunion 16 juin 2016

Baccalauréat STL biotechnologies Métropole La Réunion 16 juin 2016 Baccalauréat STL biotechnologies Métropole La Réunion 6 juin 6 Calculatrice autorisée conformément à la circulaire n o 99-86 du 6 novembre 999. EXERCICE 6 points Les quatre questions de cet exercice sont

Plus en détail

Les statistiques. Nom de l élève : Groupe : Enseignant : gfaubert juin2008 1

Les statistiques. Nom de l élève : Groupe : Enseignant : gfaubert juin2008 1 Les statistiques Nom de l élève : Groupe : Enseignant : gfaubert juin2008 1 http://www.cdip.com/geneatique/statistiques.htm Objectif: Connaître les notions statistiques de base. Comme tu as sans doute

Plus en détail

Analyse de l évolution climatique sur l aire du PNR Haut Languedoc :

Analyse de l évolution climatique sur l aire du PNR Haut Languedoc : Analyse de l évolution climatique sur l aire du PNR Haut Languedoc : 1950-2012 Septembre 2014 Préambule : Dans le cadre du Plan Climat Energie Territorial engagé depuis 2009 sur l aire du PNR Haut Languedoc

Plus en détail

Géo10 : Les principales zones climatiques en Europe.

Géo10 : Les principales zones climatiques en Europe. Géo1 : Les principales zones climatiques en Europe. Objectifs : - Reconnaître les caractéristiques d un milieu climatique. - Lire et réaliser un diagramme ombrothermique. - Localiser les grandes zones

Plus en détail

La valeur affichée en sortie de cet algorithme est : a. 7,1 b. 7,6 c. 8 d. 17

La valeur affichée en sortie de cet algorithme est : a. 7,1 b. 7,6 c. 8 d. 17 [Baccalauréat ES Polynésie 12 juin 2015\ EXERCICE 1 4 points Commun à tous les candidats Cet exercice est un questionnaire à choix multiples. Pour chacune des questions suivantes, une seule des quatre

Plus en détail

Paiement pour Services Environnementaux la séquestration de carbone au Portugal

Paiement pour Services Environnementaux la séquestration de carbone au Portugal Nouveaux modèles de commerce pour la gestion forestière La valorisation des Services Ecosystémiques Paiement pour Services Environnementaux la séquestration de carbone au Portugal 08. 06. 2012 Présentation

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SUJET

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SUJET SESSION 2014 Métropole - Réunion - Mayotte BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE E4 CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE : MATHÉMATIQUES Toutes options Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s)

Plus en détail

Bulletin Climatique. Juin de la Nouvelle-Calédonie. Ce mois-ci :

Bulletin Climatique. Juin de la Nouvelle-Calédonie. Ce mois-ci : Bulletin Climatique de la Nouvelle-Calédonie Ce mois-ci : Une sécheresse marquée (page 2) De chaudes journées (page 3) Un courant d alizé dominant (page 4) Des nuages encombrants (page 5) Légendes et définitions

Plus en détail

SILGOM. Demandeur de l intervention : Lieu d intervention : 22, rue de l Hôpital SAINT-AVE

SILGOM. Demandeur de l intervention : Lieu d intervention : 22, rue de l Hôpital SAINT-AVE ETUDE D IMPACT SONORE SUR L ENVIRONNEMENT SILGOM Syndicat Interhospitalier Logistique Golfe du Morbihan 22, Rue de l Hôpital 56 890 SAINT-AVE Demandeur de l intervention : Lieu d intervention : Intervenant(s)

Plus en détail

Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 Les différents climats de la Terre 2. Page 1/16. Quelques exemples de climats 2. Le climat polaire 11

Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 Les différents climats de la Terre 2. Page 1/16. Quelques exemples de climats 2. Le climat polaire 11 Sommaire Les Montagnes du Silence 2 Les différents climats de la Terre 2 Quelques exemples de climats 2 Le climat polaire 11 Page 1/16 Les différents climats de la Terre Quelques exemples de climats Le

Plus en détail

Bac Blanc Terminale S - Février 2014 Épreuve de Mathématiques (durée 4 heures)

Bac Blanc Terminale S - Février 2014 Épreuve de Mathématiques (durée 4 heures) Bac Blanc Terminale S - Février 014 Épreuve de Mathématiques (durée 4 heures) L attention des candidats est attirée sur le fait que la qualité de la rédaction, la clarté et la précision des raisonnements

Plus en détail

Rôle du CIRAD et de ses partenaires dans les TCPs

Rôle du CIRAD et de ses partenaires dans les TCPs Rôle du CIRAD et de ses partenaires dans les TCPs Exemple de la surveillance des oiseaux sauvages TCP FAO, BAMAKO, 23-26 Janvier 2006 Caron A. Lancelot R. Cadre Lettre d accord FAO CIRAD Portée 5 PCT (Maghreb,

Plus en détail

19. Photométéores. A) Halo.

19. Photométéores. A) Halo. 19. Photométéores Un photométéore est un phénomène lumineux engendré par réflexion, réfraction, diffraction ou interférences de la lumière solaire, lunaire ou d'un autre astre. Sa cause peut aussi être

Plus en détail

IUFM des Pays de la Loire, site de Nantes Préparation au CRPE Epreuve blanche de mathématiques du 12 mars 2010

IUFM des Pays de la Loire, site de Nantes Préparation au CRPE Epreuve blanche de mathématiques du 12 mars 2010 IUFM des Pays de la Loire, site de Nantes Préparation au CRPE Epreuve blanche de mathématiques du 12 mars 2010 Le sujet comporte 11 pages dont 7 pages d annexes. L usage de la calculatrice n est pas autorisé.

Plus en détail

RÉSEAU OISEAUX DE PASSAGE OBJECTIFS

RÉSEAU OISEAUX DE PASSAGE OBJECTIFS Dominique GEST FNC RÉSEAU OISEAUX DE PASSAGE OBJECTIFS Créé en 1993, il assure le suivi patrimonial d un cortège d espèces nicheuses et hivernantes à l échelle nationale, afin de préciser le statut de

Plus en détail

Le cycle de l eau. COLLECTION : Petit monde vivant TEXTE : Bobbie Kalman et Rebecca Sjonger Traduction : Marie-Josée Brière Âge : 6 à 10 ans

Le cycle de l eau. COLLECTION : Petit monde vivant TEXTE : Bobbie Kalman et Rebecca Sjonger Traduction : Marie-Josée Brière Âge : 6 à 10 ans Le cycle de l eau COLLECTION : Petit monde vivant TEXTE : Bobbie Kalman et Rebecca Sjonger Traduction : Marie-Josée Brière Âge : 6 à 10 ans ISBN : 978-2-89579-127-0 32 pages couleur Prix : 8,95 $ RÉSUMÉ

Plus en détail

EXERCICE PHYSIQUE TERMINALE DOCUMENT. On rappelle que mathématiquement cette équation admet en particulier 2 solutions : QUESTIONS

EXERCICE PHYSIQUE TERMINALE DOCUMENT. On rappelle que mathématiquement cette équation admet en particulier 2 solutions : QUESTIONS EXERCICE PHYSIQUE TERMINALE EXERCICE DOCUMENT L équation différentielle étant des grandeurs constantes), permet de décrire un grand nombre de phénomènes physiques variables au cours du temps : intensité,

Plus en détail

Baccalauréat STL biotechnologies Polynésie 11 juin 2015

Baccalauréat STL biotechnologies Polynésie 11 juin 2015 Baccalauréat STL biotechnologies Polynésie 11 juin 2015 La calculatrice (conforme à la circulaire n o 99-186 du 16 novembre 1999) est autorisée. Le candidat est invité à faire figurer sur la copie toute

Plus en détail

Réglementation relative à la création de plan d eau

Réglementation relative à la création de plan d eau Annexe B Réglementation relative à la création de plan d eau SAGE du Bassin versant Sarthe Amont Institution Interdépartementale du Bassin de la Sarthe La création de plan d eau doit respecter plusieurs

Plus en détail

REPRODUCTION DES ANATIDES EN FRANCE

REPRODUCTION DES ANATIDES EN FRANCE Bulletin n 11 REPRODUCTION DES ANATIDES EN FRANCE La saison 2012 dans les principales régions de nidification Coordination nationale : ONCFS CNERA AM (J. Broyer, R. Chazal) Montfort 01330 Birieux Tél.

Plus en détail

Deuxième partie : la météorologie et le givrage

Deuxième partie : la météorologie et le givrage Deuxième partie : la météorologie et le givrage PIREP LFMM SIGMET 3 VALID 111145/111545 LFML- SEV ICE OBS LFMM FIR MAINLY ALPS RHONE VAL CORSICA AND MAR= AIRMET Sur ce thème de la contamination et du givrage,

Plus en détail

DOCUMENT DESTINÉ AUX CANDIDATS

DOCUMENT DESTINÉ AUX CANDIDATS ÉPREUVE PRATIQUE QUESTIONS ET DOCUMENTS-RÉPONSES NOM : DOCUMENT DESTINÉ AUX CANDIDATS PRÉNOM : TERMINALE (1) : S CLPI CENTRE ( 1 ) : UPMC ENCPB Notes importantes Durée de l épreuve : 3 h 30 Le document

Plus en détail

Protocole d évaluation de la couverture d un axe de transport

Protocole d évaluation de la couverture d un axe de transport Ce document est un protocole dont l objet est l évaluation de la couverture d un axe de transport de manière isolée. Pour des raisons pratiques, dues au fait qu un seul axe de transport est évalué, certaines

Plus en détail

Les analyses de terre, des contextes variés Grandes cultures. Les analyses de terre, des déterminations variées. Un prélèvement de sol pertinent :

Les analyses de terre, des contextes variés Grandes cultures. Les analyses de terre, des déterminations variées. Un prélèvement de sol pertinent : Le diagnostic au champ : le besoin d un prélèvement de qualité Un prélèvement de sol pertinent, pas si simple! François Servain, Laboratoire Départemental d Analyses et de Recherche de l Aisne Président

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES A DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES A DEUX VARIABLES SÉRIES STATISTIQUES A DEUX VARIABLES Eemple Afin d optimiser ses investissements, une chaîne d hôtels procède à une analyse sur le tau d occupation des chambres visant à établir un lien entre ce tau d

Plus en détail

CHAPITRE. 2 Les relations et les fonctions. Rappel. Les modes de représentation

CHAPITRE. 2 Les relations et les fonctions. Rappel. Les modes de représentation ) Additionner toutes les masses M des corps célestes. M catégorie,989 3 3,3 3,77 6 4,9736 4 6,39 7 3,8986 7,6846 6 8,68 7,43 6, 36 3 kg M catégorie 7,3477,7 6,48 9,46 3,3,8 3 8,93 4,8,48 3,34 3,4,34, 6

Plus en détail

Gain de vitesse avec un vélo couché

Gain de vitesse avec un vélo couché Gain de vitesse avec un Jacques Fine février 17 http://www.velomath.fr contact@velomath.fr La résistance de l air est le phénomène physique le plus important qui contrarie le déplacement de tout mobile

Plus en détail

Bulletin climatique mensuel

Bulletin climatique mensuel Bulletin climatique mensuel de la Nouvelle-Calédonie Octobre 2017 L ESSENTIEL Dans la continuité des mois précédents, les conditions météorologiques sont restées encore très sèches sous l influence de

Plus en détail

Approche graphique de la dérivation

Approche graphique de la dérivation Approche graphique de la dérivation Jean-Noël Gers Février 007 CUEEP Département Mathématiques p1/7 Avertissement Ce cours est un document d après travail. Il constitue une mise en forme de l activité

Plus en détail

EPREUVE DE MATHEMATIQUES

EPREUVE DE MATHEMATIQUES BREVET PROFESSIONNEL AGENT TECHNIQUE DE PREVENTION ET DE SECURITE EPREUVE DE MATHEMATIQUES CONSIGNES GENERALES - L'usage des instruments de calcul est autorisé. - La clarté des raisonnements et la qualité

Plus en détail

41. Situation orageuse

41. Situation orageuse 41. Situation orageuse I. Caractéristiques. Un orage est un phénomène atmosphérique caractérisé par une série d'éclairs et de coups de tonnerre. Un éclair peut se déclencher à l'intérieur du nuage, entre

Plus en détail

Leçon N 2 : Etude de Séries Statistiques

Leçon N 2 : Etude de Séries Statistiques Statistiques Leçon N : Etude de Séries Statistiques bjectifs : Les objectifs sont d étudier une série statistique, du dépouillement d un sondage en passant par la représentation et l étude des résultats

Plus en détail

Harmonisation des protocoles de dénombrement et de suivi des galliformes alpins

Harmonisation des protocoles de dénombrement et de suivi des galliformes alpins Projet ALCOTRA n 88 - "Les Galliformes alpins" Harmonisation des protocoles de dénombrement et de suivi des galliformes alpins Ariane Bernard-Laurent, Nathalie Buffet, Yann Magnani, Claude Novoa (ONCFS/OGM)

Plus en détail

EXERCICES : STATISTIQUES

EXERCICES : STATISTIQUES EXERCICES : STATISTIQUES Exercice 1 : Pour un échantillon de 6 véhicules, on connaît la marque et le km parcourus. la population : les 6 véhicules composant l échantillon (de véhicules) ; un individu :

Plus en détail

Les produits d'observation développés à DSO/CEP. Météo-France DSO/CEP Atelier fusion de données 18 octobre 2011

Les produits d'observation développés à DSO/CEP. Météo-France DSO/CEP Atelier fusion de données 18 octobre 2011 Les produits d'observation développés à DSO/CEP Météo-France DSO/CEP Atelier fusion de données 18 octobre 2011 Plan de la présentation La fusion de données à la Direction des Systèmes d'observation Les

Plus en détail

Méthode de prélèvement des échantillons de sol

Méthode de prélèvement des échantillons de sol Version : 4 Page : 1 / 6 des échantillons de sol Version Date Modificateur Descriptif 0 19/05/2011 S. Dequiedt Création du document d instruction 1 C. Faivre? 2 09/11/2012 M. Lelievre MAJ : mise en page

Plus en détail

BREVET BLANC. Lundi 14 Mars Épreuve de : MATHÉMATIQUES SÉRIE GÉNÉRALE. DURÉE DE L ÉPREUVE : 2 h 00. Le sujet complet est à rendre avec la copie.

BREVET BLANC. Lundi 14 Mars Épreuve de : MATHÉMATIQUES SÉRIE GÉNÉRALE. DURÉE DE L ÉPREUVE : 2 h 00. Le sujet complet est à rendre avec la copie. BREVET BLANC Lundi 14 Mars 2016 Épreuve de : MATHÉMATIQUES SÉRIE GÉNÉRALE DURÉE DE L ÉPREUVE : 2 h 00 Le sujet complet est à rendre avec la copie. Ce sujet comporte 9 pages. Dès qu il vous est remis, assurez-vous

Plus en détail

ChN2 NOTION DE FONCTION progression. séance 0 correction interro chapitre Thales test

ChN2 NOTION DE FONCTION progression. séance 0 correction interro chapitre Thales test ChN2 NOTION DE FONCTION progression séance 0 correction interro chapitre Thales test séance 1 exercice d'accueil 1 activité 1 + tableur classe entière (définition fonction : formule + tableau) séance 2

Plus en détail

Languedoc- Roussillon

Languedoc- Roussillon Languedoc- Roussillon Février 2017 Gris, très doux, parfois pluvieux Précipitations mensuelles (mm) Caractère dominant du mois Après l'intermède frais de janvier, une douceur printanière prématurée s'impose

Plus en détail

Pourquoi présenter sur un graphique une série d observations?

Pourquoi présenter sur un graphique une série d observations? Pourquoi présenter sur un graphique une série d observations? Pour comparer plus aisément un grand nombre d informations. Pour visualiser les variations de ces observations : Accroissement Diminution Stabilité

Plus en détail

Valence, le 26 mai 2010.

Valence, le 26 mai 2010. CRIIRAD Commission de Recherche et d Information Indépendantes sur la Radioactivité Site : www.criirad.org Tel : + 33 (0)4 75 41 82 50 Fax : + 33 (0)4 75 81 26 48 E-mail : laboratoire@criirad.org Valence,

Plus en détail

45. Episode Cévenol. L'épisode Cévenol est donc associé au vent local Marin, au blocage orographique et aux phénomènes liés à l'orage.

45. Episode Cévenol. L'épisode Cévenol est donc associé au vent local Marin, au blocage orographique et aux phénomènes liés à l'orage. 45. Episode Cévenol I. Caractéristiques. En automne, de violents systèmes orageux apportent quelques fois des précipitations intenses sur les régions méditerranéennes. L'équivalent de plusieurs mois de

Plus en détail

BTS Groupement A. Mathématiques Session 2012

BTS Groupement A. Mathématiques Session 2012 BTS Groupement A Mathématiques Session 0 Exercice : 0 points Spécialités Informatique et réseaux pour l industrie et les services techniques Systèmes Électroniques - Électrotechnique Génie optique Une

Plus en détail

BILAN DE LA RECOLTE D AILES DE PERDRIX ROUGES SAUVAGES SUR LE DEPARTEMENT DE L HERAULT POUR LA SAISON

BILAN DE LA RECOLTE D AILES DE PERDRIX ROUGES SAUVAGES SUR LE DEPARTEMENT DE L HERAULT POUR LA SAISON BILAN DE LA RECOLTE D AILES DE PERDRIX ROUGES SAUVAGES SUR LE DEPARTEMENT DE L HERAULT POUR LA SAISON 2015-2016 I. Distribution des enveloppes et taux de retour : Au total, 1240 enveloppes ont été transmises

Plus en détail

1er /Term Mme Guyot GRILLE D'EVALUATION TP & CLASSEUR SVT NOM : PRENOM : Travaux pratiques. Classeurs

1er /Term Mme Guyot GRILLE D'EVALUATION TP & CLASSEUR SVT NOM : PRENOM : Travaux pratiques. Classeurs 1er /Term Mme Guyot GRILLE D'EVALUATION TP & CLASSEUR SVT NOM : Travaux pratiques Utilisation du microscope - réaliser les réglages correctement (éclairage, mise au point) - utiliser un objectif adapté

Plus en détail

Présentation et interprétation de l'indicateur

Présentation et interprétation de l'indicateur Publié sur Indicateurs ONB (http://indicateurs-biodiversite.naturefrance.fr/) URL source: http://indicateurs-biodiversite.naturefrance.fr/indicateurs/evolution-des-populationsdoiseaux-communs-specialistes

Plus en détail

Brise-vent. Autoroute 35

Brise-vent. Autoroute 35 221 DA66 Projet de parachèvement de l autoroute 35 entre la frontière américaine et Saint-Jean-sur-Richelieu MRC Le Haut-Richelieu 6211-06-110 ÉTUDE COMPLÉMENTAIRE À L ÉTUDE D IMPACT SUR L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Saint-Bauzile ARDECHE

Saint-Bauzile ARDECHE Annales météorologiques Saint-Bauzile ARDECHE 2015 Station météo Bauziloise 1 Avant-lecture L année météorologique 2015 peut être considérée à Saint Bauzile comme une année majoritairement pluvieuse avec

Plus en détail

Bulletin climatique mensuel de la Nouvelle-Calédonie

Bulletin climatique mensuel de la Nouvelle-Calédonie Bulletin climatique mensuel de la Nouvelle-Calédonie Août 2017 L évolution du temps au cours du mois Le mois en images Durant la majeure partie du mois : Conditions anticycloniques dominantes sur la mer

Plus en détail

Les salariés du secteur privé à temps partiel entre 2000 et Note CNAV-DSPR n , Alessandra di Porto

Les salariés du secteur privé à temps partiel entre 2000 et Note CNAV-DSPR n , Alessandra di Porto CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil Les salariés du secteur

Plus en détail

CH V Fonctions linéaires Fonctions affines Équation d une droite

CH V Fonctions linéaires Fonctions affines Équation d une droite CH V Fonctions linéaires Fonctions affines Équation d une droite I) Les repères du plan : ) Les repères du plan : a) Repère quelconque : Un repère est constitué de deux axes ayant une même origine. y J

Plus en détail

Le mot du jour. Le mot du jour

Le mot du jour. Le mot du jour L eau dans la nature est chauffée par le soleil. Elle se transforme en vapeur, un gaz invisible et léger qui s élève dans le ciel. Là, il rencontre l air froid, se refroidit et devient un mélange de gouttelettes

Plus en détail

DONNEES MÉTÉOROLOGIQUES WEATHER

DONNEES MÉTÉOROLOGIQUES WEATHER - 57 - DONNEES MÉTÉOROLOGIQUES ANNEXE V WEATHER CAMPAGNE 2013 PAR Philippe QUETIN STATION D HYDROBIOLOGIE LACUSTRE (INRA-UMR/CARRTEL), BP 511, FR - 74203 THONON-LES-BAINS Cedex 1. INTRODUCTION Le réseau

Plus en détail

RAPPORT D'ETUDE. Validation de la station de mesures fixe urbaine. Béthune Du 20/06 au 19/07/2011 et du 31/10 au 28/11/2011

RAPPORT D'ETUDE. Validation de la station de mesures fixe urbaine. Béthune Du 20/06 au 19/07/2011 et du 31/10 au 28/11/2011 RAPPORT D'ETUDE Validation de la station de mesures fixe urbaine Béthune Du 20/06 au 19/07/2011 et du 31/10 au 28/11/2011 0 1 Validation de la station de mesures fixe urbaine de Béthune du 20/06 au 19/07/2011

Plus en détail

Appel à projet pour une installation en élevage caprin fromager à VALBONNE Mai 2016

Appel à projet pour une installation en élevage caprin fromager à VALBONNE Mai 2016 Appel à projet pour une installation en élevage caprin fromager à VALBONNE Mai 2016 Contexte de l appel à projet La commune de Valbonne La commune de Valbonne Sophia Antipolis accueille la majeure partie

Plus en détail

Comptage des usagers du vélo à Crest (pont Mistral) en septembre 2005 et septembre 2012

Comptage des usagers du vélo à Crest (pont Mistral) en septembre 2005 et septembre 2012 VÉLO DANS LA VILLE 11 rue Paramente 26 400 Crest 04 75 40 65 32 crest@fubicy.org Comptage des usagers du vélo à Crest (pont Mistral) en septembre 2005 et septembre 2012 «Semaine de la mobilité» Septembre

Plus en détail

CHOUETTES ET HIBOUX DES PAYS DE LA LOIRE (2014)

CHOUETTES ET HIBOUX DES PAYS DE LA LOIRE (2014) CHOUETTES ET HIBOUX DES PAYS DE LA LOIRE (2014) PROTOCOLE Chevêche d Athéna Thomas Cornulier Ce protocole a été rédigé par les associations chargées de la mise en œuvre de l enquête en Poitou-Charentes.

Plus en détail

MATHEMATIQUES 15 points

MATHEMATIQUES 15 points MATHEMATIQUES 15 points EXERCICE n 1 : Etudier la distance d'arrêt d'un véhicule (10 points) La distance d'arrêt D A d'un véhicule dépend: - de la distance parcourue pendant le temps de réaction du conducteur,

Plus en détail

COMPOSITION DE MATHEMATIQUES - INFORMATIQUE

COMPOSITION DE MATHEMATIQUES - INFORMATIQUE Première L COMPOSITION DE MATHEMATIQUES - INFORMATIQUE Février 2009 Durée de l épreuve : 1 h 30 Le candidat doit traiter les 2 exercices La qualité de la rédaction, la clarté et la précision des justifications

Plus en détail

Etude sur les données météorologiques de Saintes et La Rochelle ( )

Etude sur les données météorologiques de Saintes et La Rochelle ( ) Etude sur les données météorologiques de Saintes et La Rochelle (1967-25) Maîtrise d ouvrage : Chambre d Agriculture de Charente-Maritime Maîtrise d œuvre du travail présenté dans ce dossier: Chambre d

Plus en détail

La perdrix rouge Pour une gestion raisonnée des populations sauvages

La perdrix rouge Pour une gestion raisonnée des populations sauvages La perdrix rouge Pour une gestion raisonnée des populations sauvages Comment gérer une population de perdrix sauvages? 1) Il faut avant tout la connaître c est à dire : Savoir faire la différence entre

Plus en détail

DOSSIER SUR LES CLIMATS EN FRANCE

DOSSIER SUR LES CLIMATS EN FRANCE DOSSIER SUR LES CLIMATS EN FRANCE DEFINITION DU CLIMAT. LA CLIMATOLOGIE. LES OUTILS POUR ETUDIER LE CLIMAT. LES DIFFERENTS CLIMATS DE LA FRANCE. ELABORATION D UN DIAGRAMME OMBROTHERMIQUE. LE CLIMAT ET

Plus en détail