Jean-Marie Cravero ENREGISTREMENT REALISE Á PARIS, LE 28/02/1995 PAR M. CLAUDE PLANCHER. Les ingénieurs de la production hydraulique d EDF

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Jean-Marie Cravero ENREGISTREMENT REALISE Á PARIS, LE 28/02/1995 PAR M. CLAUDE PLANCHER. Les ingénieurs de la production hydraulique d EDF"

Transcription

1 Jean-Marie Cravero M. Jean-Marie Cravero est né le 07/03/1931 à Nice (Alpes Maritimes). ENREGISTREMENT REALISE Á PARIS, LE 28/02/1995 PAR M. CLAUDE PLANCHER FONCTION A EDF Ingénieur hydraulicien DATE D ENTREE ET DE DEPART DE EDF AXE DE L ETUDE SUJET PRINCIPAL Les ingénieurs de la production hydraulique d EDF Récit de carrière de M. Jean-Marie Cravero au service de la production hydraulique d EDF ( ) THEMES ABORDES Formation et origine familiale, entrée à EDF Le métier d ingénieur hydraulicien au service de la production hydraulique La DTG (division technique générale) Le service de l exploitation Conclusion générale sur la carrière du témoin OUTIL DE CONSULTATION CD audio MATERIEL D ENREGISTREMENT DUREE DE L ENREGISTREMENT DUREE APRES TRAITEMENT DU SON 2 cassettes analogiques 101 minutes 96 minutes Carrière Institut national polytechnique de Grenoble (promotion ) ingénieur au GRPH Alpes, service études et travaux [v. 1958] ingénieur à la DTG, service des essais spéciaux chef du service appareillages et techniques nouvelles et du service essais hydrauliques (DTG) adjoint au chef du GRPH Loire ( ) adjoint au chef de la DTG ( ) adjoint au chef du GRPH Alpes ( ) chef de la DTG ( ) chef du GRPH Alpes ( ) chef d'unité de la direction-transport ( ). Sources : Georges Maurin (dir.),histoire du service de la production hydraulique ( ), Paris, AHEF, 1995, 640 pages. Fiche chronothématique réalisée par Pauline Dassé 1

2 Compte-rendu analytique I Formation initiale et origine familiale, entrée à EDF (Plage 02) Présentation du témoin, retraité ayant passé 35 ans au service d EDF issu d une famille pauvre pupille de la nation entreprend des études grâce à son statut de boursier famille adoptive milieu ouvrier scolarité au lycée Masséna à Nice envisage de devenir instituteur marqué par les grands chantiers hydrauliques des années 1950 dont le barrage de Castillon (région niçoise) entrée en classe préparatoire de Mathématiques supérieures attrait pour le monde hydraulique (3mn:35s). (Plage 03) Concours de l École polytechnique de Grenoble, section électrotechnique période de début du nucléaire entre à la section spéciale d ingénieur du génie atomique nouvellement créée (1955) fait partie de la promotion de obtention d un double diplôme d ingénieur électricien et d ingénieur du génie atomique ingénieurs destinés à la recherche technique et à la production d électricité création simultanée du Centre d études nucléaires de Grenoble deux ans et demi de service militaire dont 18 mois en Algérie (2mn:30s). (Plage 04) Entrée au Centre d études nucléaires de Grenoble stage de spécialisation dans les échanges thermiques à basse température sous la direction de Louis Weil bonne scolarité écarté après 1 an en raison de ses convictions politiques et de son engagement syndical (période de la guerre froide) vice-président de l association des étudiants (2mn:03s). (Plage 05) Période d expansion économique besoin d ingénieurs facilités de communication grâce à son expérience associative chômage pendant 7 mois malgré des candidatures multiples dans la région grenobloise et à Paris décide de se tourner vers EDF salaires d ingénieurs inférieurs mais plus grande ouverture d esprit variété des opinions représentées (2mn:33s). (Plage 06) Découverte de la culture d entreprise EDF bon accueil intègre le GRPH Alpes (Groupe régional de production Hydraulique), service Études et travaux pendant 1 an embauché en catégorie 16 rencontre avec le chef d unité et découverte du jargon administratif et de la hiérarchie (4mn:07s). (Plage 07) Circonstances de son départ d EDF un chantier dont il avait assuré la préparation lui est retiré désarroi démission du GRPH Alpes hébergement chez des amis travaillant chez un entrepreneur grenoblois plein emploi dans le bâtiment embauche pendant un an salaire doublé remise en ordre des comptes de l entreprise expérience intéressante mais goût pour le travail d ingénieur (1mn:52s). (Plage 08) Nouvelle recherche d emploi un ami ingénieur à EDF [Paul Campmas] propose un emploi à la DTG (division technique générale) d EDF choix délibéré d entrer dans une entreprise nationalisée intérêt du travail et volonté de travailler au service de la nation (1960) rétrospectivement, pas de regret de son choix (2mn:25s). II Le métier d ingénieur hydraulicien au service de la production hydraulique (Plage 09) Amitié avec Paul Campmas travaille pendant 10 ans aux essais spéciaux relations avec le chef de service, peu de souvenir des premiers contacts avec Fernand Lugiez (chef de la DTG de ) retour sur la première expérience professionnelle au GRPH Alpes marqué par l organisation du GRPH : fusion des GRPH Dauphiné et Maurienne peu de relations entre les deux structures nouvellement réunies difficulté de marier les équipes crue de l Arc en 1957 nombreux chantiers en 1959 : galeries, réfection de canaux en charge du génie civil et de l électrotechnique anecdote sur le chantier de l usine de Prémont : réfection du revêtement d une galerie coups de mines désobéissance des ouvriers aux ordres de l ingénieur et défiance vis-à-vis des supérieurs Fiche chronothématique réalisée par Pauline Dassé 2

3 mineurs de galerie piémontais connaissance de l italien et du piémontais bien accueilli par les mineurs (7mn:39s). (Plage 10) Marqué par les chantiers de l époque anecdote à propos changement d un tronçon de la conduite forcée de la galerie du Bens intérêt pour le phénomène des crues bonne préparation d EDF à ces phénomènes vigilance anecdote sur sa rencontre avec un ancien ayant connu la période des nationalisations nationalisation mal acceptée par certains sabotages considère pour sa part que la nationalisation fut positive (3mn:55s). III La DTG (division technique générale) (Plage 11) Entrée à la DTG, service Essais spéciaux disparition du service en 1970 après restructuration essais dans le domaine hydraulique et hydromécanique contacts avec les constructeurs disposant de peu de moyens pour faire des recherches collaboration étroite avec le service de l Equipement nombreux problèmes résolus par ce service amélioration des produits développés par les constructeurs explosion d une bâche à Monteynard (1963) manque de matériel d extensométrie chez les constructeurs campagnes de mesures amélioration des matériels contrôles de métrologie sur cuve à eaux lourdes de Brennilis peu d investissements des constructeurs dans la recherche et le développement essais menés par EDF profitant aux constructeurs suivis de chantiers sur la Durance, vallée de l Arc, Rhône, Rhin, Massif central (9mn:07s). (Plage 12) Service composé de trois ingénieurs et d un chef d unité est en charge de l hydromécanique et de la stabilité des machines travaille seul la plupart du temps réalisation d une centaine d essais, déplacements fréquents célibataire passion du métier volonté de changer de poste tous les trois ans désir de travailler à l exploitation maintenu ingénieur essais obtention de promotions proposition de poste de chef de service et chef de service à la DTG chef du service Appareillages et techniques découverte des autres métiers de la DTG développement des méthodes aurait aimé exercer le métier des ressources en eaux (4mn:07s). (Plage 13) Organisation du service essais spéciaux : relations principalement avec le responsable d EDF à la direction de l Équipement et le constructeur recherche de solutions avec pour objectif la mise en service problèmes résolus avec l aide d autres services aide du service du contrôle métallurgique peu d osmose entre les services service hydraulique orienté vers les contrôles de rendement peu de diversité dans les méthodes de contrôle de rendement pense avoir été un bon ingénieur confrontation à des problèmes très différents (3mn:27s). (Plage 14) Évocation de Gérard Willm, chef du service auscultation au moment de l entrée à la DTG, puis chef adjoint de la DTG culture technique des chefs décentralisation du savoir technique vers les chefs des services techniques retards dans la diffusion des rapports (2mn:10s). (Plage 15) Après dix ans passés comme ingénieur d essais, recherche de nouveaux débouchés rapide évocation de M. Bonnemain contexte de développement de l électronique appel à de nombreux ingénieurs création par Fernand Lugiez d un nouveau service «Appareillages et techniques nouvelles» le témoin a dirigé ce service pendant cinq ans bonne connaissance de toutes les techniques mises en œuvre à la DTG goût pour les ressources en eau connaissance des techniques et des hommes conviction que le patron ne peut pas être qu un gestionnaire de techniques nécessité d être le plus qualifié volonté de rester dans le domaine du développement technologique sans empiéter sur la direction du domaine Études et Recherches bonne collaboration avec les différents services exemple du développement de l acoustique industrielle dans les usines hydrauliques insiste sur le développement des technologies et des méthodes aide au développement par le service Etudes et Recherches partenariats avec des laboratoires grenoblois amélioration des produits vendus par les constructeurs partenaires d EDF naissance de la télémesure d auscultation naissance du système de collecte automatique d informations fiabilité du système hydroclimatologique français rattachement de l atelier de calcul au service Appareillages et Techniques nouvelles volonté de préserver les compétences spécifiques des différents services (10mn:46s). Fiche chronothématique réalisée par Pauline Dassé 3

4 (Plage 16) Évocation de divers ingénieurs ayant marqué le service Appareillages et Techniques nouvelles notamment M. Ture proposition de poste pour assurer la direction de la division Matériel à Paris refus pour des raisons familiales passe cinq années supplémentaires à la DTG et prend la direction du service des essais hydrauliques et essais spéciaux (3mn:38s). (Plage 17) Ouverture de la DTG au monde extérieur à la production hydraulique ouverture au nucléaire cellule des essais spéciaux spécialisée dans la métrologie fine de terrain assure la mesure des fuites des enceintes mises au point par le département Études et Recherches chantiers de contrôle de performances de toutes les pompes de circulation primaire ouverture à divers modes de production déplacements dans de nombreux sites de production du parc français hydraulique, thermique et nucléaire apport de la DTG en terme de savoir-faire membre de l Association Internationale de recherche hydraulique appartenance au monde des hydrauliciens satisfaction d avoir occupé ce poste maîtrise de la technique et conduite d hommes qualifiés (4mn:11s) IV Le service de l exploitation (Plage 18) Georges Maurin (chef du service de la production hydraulique de 1975 à 1981) lui offre la possibilité de devenir exploitant visite de tous les services pendant trois mois arrivée à Saint- Étienne comme chef adjoint d unité (1 er septembre 1980) service dirigé par André Ponsard chargé du service exploitation méconnaissance du monde de l exploitation mais grande culture technique nécessité d apprendre le langage spécifique au domaine de l exploitation poste en prise directe avec les sous-unités (3mn:17s). (Plage 19) Crue mémorable de la Loire, de l Allier et du Chassezac (20 septembre 1980) submersion de la moitié des usines de l unité dégâts importants prise de conscience de l importance de la pluviométrie à l épicentre du barrage réactivité d EDF face aux situations de crise 7 morts à Brives-Charensac 9 assignations en référé pour mauvais fonctionnement des vannes M. Cravero témoin unique de cette affaire expertises et procès pendant neuf ans prise de conscience de la perfectibilité des consignes de crues hommage aux ouvriers ayant ouvert les vannes et évité la submersion du barrage qualité de l organisation pour faire face aux incidents (6mn:46s). (Plage 20) Changement dans la conception de l utilisation de l eau ouverture vers le multi-usage de l eau participation aux deux grands chantiers des barrages de Naussac et de Villeret barrages de soutien d étiage et barrages écrêteurs de crues discussions nécessaires avec les organismes gestionnaires et intérêts contradictoires développement du tourisme près des points d eau conception du multi-usage de l eau devenue un axe directeur d EDF période de relance de l hydraulique création au GRPH Loire d une équipe de projeteurs afin d évaluer les avant-projets satisfaction d avoir encadré la réalisation de chantiers, dont le barrage de Montfermy sur la Sioule reconstruction de 13 usines rôle d aménageur permettant de compléter sa formation initiale (4mn:22s). (Plage 21) Changements de postes fréquents dans la région grenobloise : chef adjoint de la DTG, adjoint du GRPH Alpes, chef de la DTG, chef du GRPH Alpes période difficile car difficultés d adaptation attrait pour l aspect technique du travail à la DTG mise à disposition de l international des capacités techniques inscription du développement à l international au plan stratégique d EDF importance de la prise de participation considère que l expertise technique est un bon moyen pour se faire connaître allocation d un budget pour la valorisation de l expertise technique à l étranger regret que EDF ne se soit assuré une présence en Afrique compte tenu des besoins en eau (4mn:52s). (Plage 22) Retour sur l exercice du poste de chef du GRPH Alpes facultés de communication la production hydraulique comme fer de lance de la production-transport visibilité des équipes de la production hydraulique existence d une culture du «droit de l eau» qu il faut dépasser dialogue nécessaire à toutes les opérations sur les rivières (2mn:14s). (Plage 23) Anecdote sur un procès-verbal dressé par un garde-pêche démarrage du contrat de rivières «Arc et affluents» conflit le long de la vallée de la Maurienne entre EDF et le ministre de Fiche chronothématique réalisée par Pauline Dassé 4

5 l Environnement Michel Barnier contexte difficile d élaboration du contrat satisfaction de la bonne gestion de ce conflit nécessité de communication (4mn:44s) V Conclusion générale sur la carrière du témoin (Plage 24) Bilan de carrière satisfaisant remerciements à EDF cadre de vie agréable fierté du parcours accompli en tant que fils d ouvrier conscience de la nécessité de connaître les hommes pour éviter les conflits (1mn:53s). Fiche chronothématique réalisée par Pauline Dassé 5

DIVISION TECHNIQUE GÉNÉRALE

DIVISION TECHNIQUE GÉNÉRALE DIVISION TECHNIQUE GÉNÉRALE L UNITÉ DE MESURE ET D EXPERTISE D EDF 04/12/2014 Copyright EDF-DTG SOMMAIRE 01 EDF-DTG : l expertise au cœur d un leader 02 DTG : un rayonnement national et international 03

Plus en détail

ils et elles sont fiers de construire

ils et elles sont fiers de construire L A F O R M A T I O N A U X M É T I E R S D U B Â T I M E N T ils et elles sont fiers de construire Les jeunes qui choisissent le bâtiment ont de bonnes raisons de le faire Dans le bâtiment, on se sent

Plus en détail

Séminaire des barrages et nouvelle réglementation française, partage des méthodes et expériences

Séminaire des barrages et nouvelle réglementation française, partage des méthodes et expériences Séminaire des barrages et nouvelle réglementation française, partage des méthodes et expériences 09 novembre 2010 Retour d expérience des premières revues de sûreté M. PEREZ - EDF / G.DEGOUTTE - Cemagref

Plus en détail

Etudes / Développement / Application. Développer notre vision d avance

Etudes / Développement / Application. Développer notre vision d avance Développer notre vision d avance 1 - Ingénieur application système de freinage ESP 2 - Ingénieur développement système contrôle moteur 3 - Ingénieur essai moteur 4 - Ingénieur développement logiciel 5

Plus en détail

Comité scientifique de l ANCCLI

Comité scientifique de l ANCCLI Comité scientifique de l ANCCLI Suivi des visites décennales des installations nucléaires de base et implication dans le suivi de leur fonctionnement Guide méthodologique à l intention des commissions

Plus en détail

INSPECTION SUBAQUATIQUE BARRAGE DE GRAND MAISON (38)

INSPECTION SUBAQUATIQUE BARRAGE DE GRAND MAISON (38) DOSSIER DE PRESSE AOUT 2012 INSPECTION SUBAQUATIQUE BARRAGE DE GRAND MAISON (38) Un geste simple pour l'environnement, n'imprimez ce message que si vous en avez l'utilité. UNITE DE PRODUCTION ALPES 37

Plus en détail

REACTEURS A EAU PRESSURISEE

REACTEURS A EAU PRESSURISEE REACTEURS A EAU PRESSURISEE Stage LIESSE Durée : 3 jours Date : 19,20 et 21 mai 2008 Lieu : Cherbourg Ecole des applications militaires de l énergie atomique ( E.A.M.E.A. ) BP19 50115 CHERBOURG ARMEES

Plus en détail

Généralités. L informatique couvre des secteurs d activités de plus en plus larges.

Généralités. L informatique couvre des secteurs d activités de plus en plus larges. Généralités L informatique couvre des secteurs d activités de plus en plus larges. Requiert une certaine créativité et des facultés d adaptation. Il est possible de changer de nombreuses fois de postes

Plus en détail

LYCEE LOUIS de CORMONTAIGNE

LYCEE LOUIS de CORMONTAIGNE LYCEE LOUIS de CORMONTAIGNE 12, place Cormontaigne BP 70 624 57010 METZ cedex 1 Téléphone:03 87 31 85 31 Télécopie: 03 87 31 85 30 Proviseur : dominique.parisot@ac-nancy-metz.fr Chef de Travaux: alain.crave@ac-nancy-metz.fr

Plus en détail

SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS LICENCE PRO. CHIMIE INDUSTRIELLE Option Environnement ou Option Froid industriel. www.univ-littoral.

SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS LICENCE PRO. CHIMIE INDUSTRIELLE Option Environnement ou Option Froid industriel. www.univ-littoral. SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS LICENCE PRO CHIMIE INDUSTRIELLE Option Environnement ou Option Froid industriel www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION Ce diplôme est issu d un partenariat

Plus en détail

LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ

LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ avril 2013 NOTE D INFORMATION LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ En tant qu exploitant des centrales de production d électricité, EDF met en

Plus en détail

Le devenir des diplômés de Licence Professionnelle 2011

Le devenir des diplômés de Licence Professionnelle 2011 L OVE Enquête Observatoire de la Vie Étudiante Le devenir des diplômés de Licence Professionnelle 2011 Avril 2015 En 2010-2011, l offre de formation de l Université d Artois s enrichit de 3 nouvelles Licences

Plus en détail

Barrage de Villerest Bilan de l exploitation (mois de juillet 2012 au mois d août 2013)

Barrage de Villerest Bilan de l exploitation (mois de juillet 2012 au mois d août 2013) Barrage de Villerest Bilan de l exploitation (mois de juillet 2012 au mois d août 2013) Exploitation en 2012-2013 BRLE intervient pour le compte d EP LOIRE dans le cadre d un contrat de service. Le marché

Plus en détail

Conservatoire National des Arts et Métiers

Conservatoire National des Arts et Métiers Conservatoire National des Arts et Métiers Règlement de délivrance du diplôme d ingénieur En formation continue hors temps de travail Vu la loi du 10 juillet 1934 relative au titre d ingénieur diplômé,

Plus en détail

34 RUE DE NEUFCHATEL BP 10460 51066 REIMS CEDEX. 03 26 50 65 00 03 26 50 65 29 http://www.lyceegeiffel-reims.fr

34 RUE DE NEUFCHATEL BP 10460 51066 REIMS CEDEX. 03 26 50 65 00 03 26 50 65 29 http://www.lyceegeiffel-reims.fr 34 RUE DE NEUFCHATEL BP 10460 51066 REIMS CEDEX 03 26 50 65 00 03 26 50 65 29 http://www.lyceegeiffel-reims.fr LYCEE DES METIERS GUSTAVE EIFFEL - 34 RUE DE NEUFCHATEL - REIMS TEL : 03 26 50 65 00 QUELQUES

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GENIE INDUSTRIEL ET MAINTENANCE

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GENIE INDUSTRIEL ET MAINTENANCE DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GENIE INDUSTRIEL ET MAINTENANCE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Doctorat d'université Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation

Plus en détail

Yves Levesque. Mot du maire de Trois-Rivières

Yves Levesque. Mot du maire de Trois-Rivières Mot du maire de Trois-Rivières Yves Levesque Une réalisation dont tous les Trifluviens, Trifluviennes et tous les gens de la Mauricie peuvent être très fiers. Première grande réalisation sur le site de

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE. SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE GENIE INDUSTRIEL ET MAINTENANCE

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE. SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE GENIE INDUSTRIEL ET MAINTENANCE Niveau : Domaine : Mention : Spécialité : DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE. SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE GENIE INDUSTRIEL ET MAINTENANCE DUT 120 ECTS Volume horaire étudiant : 359 h 719 h 722h 650

Plus en détail

Statuts de l École Centrale Marseille

Statuts de l École Centrale Marseille Groupe des Écoles Centrales Statuts de l École Centrale Marseille INGÉNIEUR CENTRALIEN Forte culture scientifique et technique, entrepreneur, expert, dirigeant d'entreprise, occupant toutes les fonctions

Plus en détail

La gestion des connaissances - le cas du parc nucléaire à EDF -

La gestion des connaissances - le cas du parc nucléaire à EDF - La gestion des connaissances - le cas du parc nucléaire à EDF - Jean-François BALLAY Université, Paris Dauphine, LAMSADE, février 2003 Sommaire 1. La gestion des connaissances Les déclencheurs du projet

Plus en détail

diplôme qualification insertion emploi diplôme qualification DUT Hygiène Sécurité Environnement

diplôme qualification insertion emploi diplôme qualification DUT Hygiène Sécurité Environnement diplôme qualification insertion emploi diplôme qualification DUT Hygiène Sécurité Environnement DUT Hygiène, sécurité et environnement Diplômes Données sur l emploi Offres d emploi Se documenter INFOS

Plus en détail

La liste proposée n est pas figée, nous sommes également à l écoute de vos idées!

La liste proposée n est pas figée, nous sommes également à l écoute de vos idées! De nouveaux sujets de fin d études seront proposés tout au long de l année, notamment sur des chantiers en cours qui feront l objet de sujets particuliers (techniques, méthodes, gestion ) La liste proposée

Plus en détail

METIERS D APPRENTISSAGE CHEZ TRIMET FRANCE

METIERS D APPRENTISSAGE CHEZ TRIMET FRANCE METIERS D APPRENTISSAGE CHEZ TRIMET FRANCE «Qualifier, motiver, s ouvrir des portes Toi aussi, saisis ta chance, un apprentissage chez TRIMET facilite le début de ta carrière». FAIS TON APPRENTISSAGE

Plus en détail

Enquête sur le devenir des diplômés 2007 de Licence Professionnelle au 1 er décembre 2009

Enquête sur le devenir des diplômés 2007 de Licence Professionnelle au 1 er décembre 2009 Enquête sur le devenir des diplômés 2007 de Licence Professionnelle au 1 er décembre 2009 L enquête a été réalisée entre décembre 2009 et mars 2010. Elle concerne les diplômés de 2007 de 12 licences professionnelles

Plus en détail

Double cursus en BioInformatique. Christine Froidevaux Pr. Université Paris Sud LRI CNRS UMR 8623 et INRIA Saclay Christine.Froidevaux@u-psud.

Double cursus en BioInformatique. Christine Froidevaux Pr. Université Paris Sud LRI CNRS UMR 8623 et INRIA Saclay Christine.Froidevaux@u-psud. Double cursus en BioInformatique Christine Froidevaux Pr. Université Paris Sud LRI CNRS UMR 8623 et INRIA Saclay Christine.Froidevaux@u-psud.fr Double cursus et Interdisciplinarité Mon propre parcours

Plus en détail

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études, recherche & développement dans l industrie R&D Production Ingénieur

Plus en détail

GT5: Energies Marines, hydrauliques et éoliennes. Aurélien Babarit LHEEA (CNRS Ecole Centrale de Nantes)

GT5: Energies Marines, hydrauliques et éoliennes. Aurélien Babarit LHEEA (CNRS Ecole Centrale de Nantes) GT5: Energies Marines, hydrauliques et éoliennes Aurélien Babarit LHEEA (CNRS Ecole Centrale de Nantes) 1. Composition du GT et thématiques Aurélien Babarit LHEEA (CNRS Ecole Centrale de Nantes) Energies

Plus en détail

Les métiers à la. Division Production Nucléaire

Les métiers à la. Division Production Nucléaire Les métiers à la Division Production Nucléaire 1 Les centres nucléaires de production d électricité en France En fonctionnement : 58 réacteurs nucléaires Construction d un EPR de 1600 MW 2 Principe de

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance Les référentiels et les formations de la fonction Assurer le bon fonctionnement grâce à une préventive et curative performante en : - organisant les services techniques en conséquence, - encadrant l'entretien

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Léonard Gianadda, «D une image à l autre» Exposition du 15 mai au 11 juillet

DOSSIER DE PRESSE. Léonard Gianadda, «D une image à l autre» Exposition du 15 mai au 11 juillet DOSSIER DE PRESSE Léonard Gianadda, «D une image à l autre» Exposition du 15 mai au 11 juillet Jardins du Palais de la Berbie Accès libre de 8h00 à 19h00 Communiqué de presse Léonard Gianadda, «D une image

Plus en détail

Début du C.A.P. dans les usines de la Vallée de l'orne **

Début du C.A.P. dans les usines de la Vallée de l'orne ** Début du C.A.P. dans les usines de la Vallée de l'orne ** Épreuve de ferrage d un cheval dans les halles de l'usine de Jœuf en 1927 ou 1928. Évolution des candidatures dans la circonscription de Briey

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

CARNET DE SUIVI THÉMATIQUE

CARNET DE SUIVI THÉMATIQUE Habilitation de l architecte diplômé d Etat à exercer la Maîtrise d Œuvre en son Nom Propre CARNET DE SUIVI THÉMATIQUE Ce document permet au tuteur de : Suivre le travail demandé au postulant, Vérifier

Plus en détail

1 Schneider Electric Services

1 Schneider Electric Services S ce Prestations de Services Schneider Electric S ce Schneider Electric Services guide de choix page S ce 2 accompagnement produits et équipements page S ce 4 accompagnement parcs et réseaux page S ce

Plus en détail

3.2.2. Prévision et gestion des crues en Valais : le projet MINERVE

3.2.2. Prévision et gestion des crues en Valais : le projet MINERVE 3.2.2. Prévision et gestion des crues en Valais : le projet MINERVE Dominique BÉROD (Etat du Valais- service des routes et des cours d eau) Dominique Bérod présente MINERVE, un programme récent en Valais

Plus en détail

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux DUT Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux Carte d identité de la formation Diplôme DUT - Diplôme universitaire de technologie Spécialité Génie civil - Construction durable (GC-CD) Conditions

Plus en détail

LES TRAVAUX PUBLICS 1

LES TRAVAUX PUBLICS 1 LES TRAVAUX PUBLICS 1 Sommaire 1. Les Travaux Publics 2. Un avenir solide 3. Pourquoi choisir les Travaux Publics? 4. Pour en savoir plus 2 Les ouvrages de Travaux Publics Les Travaux Publics construisent

Plus en détail

Permanences secrétariat : Sans rendez-vous : Du lundi au jeudi de 17h00 à 21h30. Sur rendez-vous : Les mercredi et vendredi après-midi.

Permanences secrétariat : Sans rendez-vous : Du lundi au jeudi de 17h00 à 21h30. Sur rendez-vous : Les mercredi et vendredi après-midi. Objectifs : Se former au métier de technicien apte à intervenir sur des installations automatisées industrielles. Etre capable de monter, modifier, régler ou entretenir des équipements automatisés à partir

Plus en détail

Ingénieur de l ENISE. Spécialité : Génie Mécanique En partenariat avec l ITII Loire

Ingénieur de l ENISE. Spécialité : Génie Mécanique En partenariat avec l ITII Loire Choisissez la voie de l excellence, Soyez Acteur de votre Formation Devenez Ingénieur de l ENISE Spécialité : Génie Mécanique En partenariat avec l ITII Loire Formation en apprentissage Par alternance,

Plus en détail

La formation professionnelle au Québec :

La formation professionnelle au Québec : La formation professionnelle au Québec : S outiller pour réussir! 200 centres de formation professionnelle 21 170 programmes secteurs de formation La formation professionnelle du Québec La formation professionnelle

Plus en détail

Renforcement de la surveillance des installations hydrauliques EDF HYDRAULIQUE Astrid HOTELLIER (EDF-DTG)

Renforcement de la surveillance des installations hydrauliques EDF HYDRAULIQUE Astrid HOTELLIER (EDF-DTG) Colloque sur les atouts de l hydraulique 26.11.13 Renforcement de la surveillance des installations hydrauliques EDF HYDRAULIQUE Astrid HOTELLIER (EDF-DTG) Disponibilité Sécurité/Sûreté Performance Maintenance

Plus en détail

Evaluateur du projet : Ecole d économie de Paris (EEP) Laboratoire d action contre la pauvreté (J-PAL)

Evaluateur du projet : Ecole d économie de Paris (EEP) Laboratoire d action contre la pauvreté (J-PAL) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

FICHE DE CANDIDATURE A UN STAGE DE RECONVERSION PROFESSIONNELLE DANS UNE ECOLE DE RECONVERSION DE L ONAC

FICHE DE CANDIDATURE A UN STAGE DE RECONVERSION PROFESSIONNELLE DANS UNE ECOLE DE RECONVERSION DE L ONAC Direction des missions Département de la solidarité ANNEXE 6 FICHE DE CANDIDATURE A UN STAGE DE RECONVERSION PROFESSIONNELLE DANS UNE ECOLE DE RECONVERSION DE L ONAC A transmettre au plus tard 1 mois avant

Plus en détail

UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE DE HAUT NIVEAU

UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE DE HAUT NIVEAU UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE DE HAUT NIVEAU FORMER DE HAUTS RESPONSABLES L ÉCOLE POLYTECHNIQUE FORME DES FEMMES ET DES HOMMES RESPONSABLES, CAPABLES DE MENER DES ACTIVITÉS

Plus en détail

IMPACT DE LA PRODUCTION DE NEIGE DE CULTURE SUR LA RESSOURCE EN EAU

IMPACT DE LA PRODUCTION DE NEIGE DE CULTURE SUR LA RESSOURCE EN EAU 2-4, Allée de Lodz 69363 LYON CEDEX 07 Lyon, octobre 2002 IMPACT DE LA PRODUCTION DE NEIGE DE CULTURE SUR LA RESSOURCE EN EAU Elise DUGLEUX Sous-Direction de la Ressource en Eau elise.dugleux@eaurmc.fr

Plus en détail

REACTEURS A EAU PRESSURISEE

REACTEURS A EAU PRESSURISEE REACTEURS A EAU PRESSURISEE Stage LIESSE Durée : 3 jours Date : du lundi 04 mai au mercredi 06 mai 2015 Lieu : Cherbourg Ecole des applications militaires de l énergie atomique (E.A.M.E.A.) CC19 50115

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Histoire de l art : création artistique occidentale Finalité : Recherche Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des

Plus en détail

CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL

CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL 1995 006 Services centraux Usinor de Valenciennes Service du personnel Archives publiques SERVICE DU PERSONNEL DES SERVICES CENTRAUX USINOR DE VALENCIENNES 1995

Plus en détail

Master 2 Pro Génie civil et infrastructures (IUP)

Master 2 Pro Génie civil et infrastructures (IUP) L insertion professionnelle des étudiants inscrits en Master 2 Professionnel Master 2 Pro (IUP) Etudiants inscrits à l Université de Limoges en 2004-2005 OUPE I- Méthodologie Cadrage de l enquête En décembre

Plus en détail

Synthèse des grandes tendances 2013

Synthèse des grandes tendances 2013 Synthèse des grandes tendances 2013 Le diplôme de Sciences Po préserve les jeunes de la dégradation du marché du travail Les résultats de l enquête annuelle d insertion professionnelle Jeunes Diplômés,

Plus en détail

2 AU12 MAI 2013 AIDONS CEUX QUI RESTENT CAMPAGNE D APPEL À LA GÉNÉROSITÉ PUBLIQUE. www.bleuetdefrance.fr POUR DÉSIRÉ ET MONIQUE POUR ALPHA

2 AU12 MAI 2013 AIDONS CEUX QUI RESTENT CAMPAGNE D APPEL À LA GÉNÉROSITÉ PUBLIQUE. www.bleuetdefrance.fr POUR DÉSIRÉ ET MONIQUE POUR ALPHA 2 AU12 MAI 2013 CAMPAGNE D APPEL À LA GÉNÉROSITÉ PUBLIQUE DU BLEUET DE FRANCE POUR DÉSIRÉ ET MONIQUE POUR ALPHA POUR CLAIRE ET QUENTIN POUR HAYRI POUR PAUL POUR MEDHI POUR MAGALI AIDONS CEUX QUI RESTENT

Plus en détail

BTS Assistant de Gestion

BTS Assistant de Gestion Assistant de Gestion AG Le Assistant de Gestion ( AG) permet d occuper la fonction de collaborateur de dirigeant en PME/PMI ou TPE, il est destiné à des candidats souhaitant occuper des fonctions administratives,

Plus en détail

Génie civil & Travaux spéciaux

Génie civil & Travaux spéciaux Génie civil & Travaux spéciaux Plus de 50 ans d expérience au service des acteurs du nucléaire L histoire de NTS (Nuvia Travaux Spéciaux) est profondément liée à celle du nucléaire en France. Initialement

Plus en détail

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE École nationale supérieure d architecture Montpellier PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

Plus en détail

l économie sociale et solidaire, c est

l économie sociale et solidaire, c est l économie sociale et solidaire, c est 10 % des emplois en Rhône-Alpes et en France une grande diversité de secteurs professionnels et de métiers un champ sous-estimé de débouchés une autre façon de travailler

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL APPRENTISSAGE SALAIRES

CONTRAT DE TRAVAIL APPRENTISSAGE SALAIRES LISTE DES TEXTES NON CODIFIÉS (Triés par thème) CONTRAT DE TRAVAIL Arrêté n 691/CM du 3 juin 1987 portant procédure d information de la Caisse de prévoyance sociale pour les salariés dont le contrat de

Plus en détail

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe.

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe. Face à face pédagogique en français et en langue étrangère : 7 heures 1. Tour de table Introduction 2. Contexte et enjeux de la sécurité 3. Les risques et moyens de prévention/protection 4. Organisation

Plus en détail

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE PROJET 2 LOIRES RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE Première étape de concertation pour le projet 2 Loires Cette «dorsale» électrique,

Plus en détail

Nom et Prénom: Lariani Dorra. Date de naissance: 05/07/1990. Tél: 27420037/55086175. Mail: larianidorra@gmail.com

Nom et Prénom: Lariani Dorra. Date de naissance: 05/07/1990. Tél: 27420037/55086175. Mail: larianidorra@gmail.com Présentation du CV Nom et Prénom: Lariani Dorra Date de naissance: 05/07/1990 Tél: 27420037/55086175 Mail: larianidorra@gmail.com J aimerais obtenir un emploi où mes compétences, ma formations et mes diplômes

Plus en détail

Nous tenons à votre disposition des CV

Nous tenons à votre disposition des CV Nous tenons à votre disposition des CV Maintenant vous pouvez consulter les CV en ligne et déposer votre offre sur le site «plateforme-efi» OUVRIERS Info n 2015-99/ 4-6 du 11/02/2015 Pour toute question

Plus en détail

Stage en éducation spécialisée à Montréal dans un Centre de Réadaptation en Déficience Intellectuelle. Du 3 janvier au 25 mars 2011

Stage en éducation spécialisée à Montréal dans un Centre de Réadaptation en Déficience Intellectuelle. Du 3 janvier au 25 mars 2011 Stage en éducation spécialisée à Montréal dans un Centre de Réadaptation en Déficience Intellectuelle. Du 3 janvier au 25 mars 2011 Vie pratique Logement : Je vivais dans un appartement sur deux étages

Plus en détail

Introduction. UFR Licence Professionnelle Diplômés Répondants NPAI 1 Taux de réponse 2 Lettres

Introduction. UFR Licence Professionnelle Diplômés Répondants NPAI 1 Taux de réponse 2 Lettres Introduction Objectif : en 2008, le Ministère a reconduit l enquête nationale sur le devenir des diplômés de licence professionnelle. L ensemble des universités participe à cette étude qui permet de savoir

Plus en détail

Chapitre I. Approche de la maintenance industrielle

Chapitre I. Approche de la maintenance industrielle Chapitre I Approche de la maintenance industrielle 1 Introduction à la maintenance industrielle 1.1 Définition de la maintenance La maintenance est l'ensemble de toutes les actions techniques, administratives

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE. Assistance technique pour la Conception d un cahier des charges d une Plateforme Collaborative

TERMES DE RÉFÉRENCE. Assistance technique pour la Conception d un cahier des charges d une Plateforme Collaborative REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique TERMES DE RÉFÉRENCE Assistance technique pour la Conception d un cahier des charges d une Plateforme Collaborative

Plus en détail

Offre d apprentissage Technicien Préleveur air (Lyon, Toulouse, Nancy)

Offre d apprentissage Technicien Préleveur air (Lyon, Toulouse, Nancy) OFFRES APPRENTISSAGE LICENCE PROFESSIONNELLE EXPERTISE MESURES ENVIRONNEMENT Veuillez prendre contact avec la responsable Licence professionnelle EME : stephanie.feve@univ-orleans.fr afin que votre candidature

Plus en détail

Dossier de candidature 2015-2016 MASTER 2 MEEF. LAUREATS CONCOURS EXTERNES 2015 Etudiants stagiaires en contrat provisoire

Dossier de candidature 2015-2016 MASTER 2 MEEF. LAUREATS CONCOURS EXTERNES 2015 Etudiants stagiaires en contrat provisoire Dossier de candidature 2015-2016 MASTER 2 MEEF MASTER Sciences Humaines et Sociales Mention Education, Enseignement et Formation Diplôme d État OBJECTIFS! Enseigner et éduquer en école, collège ou lycée

Plus en détail

Science, Technologie, Santé. Sciences Pour l Ingénieur. Mécanique et Ingénierie. 144 h 66 h 80 h h 798 h 1088 h

Science, Technologie, Santé. Sciences Pour l Ingénieur. Mécanique et Ingénierie. 144 h 66 h 80 h h 798 h 1088 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : Volume horaire étudiant : Science, Technologie, Santé Sciences Pour l Ingénieur Mécanique et Ingénierie M2 120 ES 144 h 66 h 80 h h 798 h 1088 h cours

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA FORMATION

OBJECTIFS DE LA FORMATION Intitulé de la filière : Génie Electrique & Télécommunication (GET) Options : Génie Electrique & Contrôle Industriel Génie Electronique & Télécommunication OBJECTIFS DE LA FORMATION Les objectifs de la

Plus en détail

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Image tirée sur Google 3 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs

Plus en détail

Syndicat du Pays de Maurienne

Syndicat du Pays de Maurienne Gestion Intégrée des Risques le Forum Risques du Pays de Maurienne Un espace de rencontre et d'échange pour une meilleure coordination intercommunale et interservices Syndicat du Pays de Maurienne Yves

Plus en détail

8.6. Tableau synthétique présentant les principales caractéristiques des salariés de GAZ rencontrés

8.6. Tableau synthétique présentant les principales caractéristiques des salariés de GAZ rencontrés 8.6. Tableau synthétique présentant les principales caractéristiques des salariés de GAZ rencontrés Salarié Age Statut Diplôme de GAZ Responsable exploitation 51 Cadre (depuis 2004) Animateur sécurité

Plus en détail

TIM S.A., une aventure d Homme

TIM S.A., une aventure d Homme Comité d entreprise 1 Sommaire Edito de M. Hans-Jürgen Hellich, Directeur Général de Tim SA p. 9 Edito de Cyril Terrière, Secrétaire du Comité d Entreprise Tim SA p. 11 Itinéraires croisés d une entreprise

Plus en détail

L EMPLOi. Nos prestations et notre engagement pour vous. Vos offices régionaux de placement et caisses de chômage.

L EMPLOi. Nos prestations et notre engagement pour vous. Vos offices régionaux de placement et caisses de chômage. PRÊT PRET À A L EMPLOi Nos prestations et notre engagement pour vous. Vos offices régionaux de placement et caisses de chômage. Une campagne de l assurance-chômage en collaboration avec la Confédération

Plus en détail

Métiers de la fonction publique : Technicien territorial (Cat. B)

Métiers de la fonction publique : Technicien territorial (Cat. B) Métiers de la fonction publique : Technicien territorial (Cat. B) Les techniciens territoriaux constituent un cadre d'emplois technique (cat. B) résultant de la fusion des cadres d emplois de technicien

Plus en détail

Réponses sur la Fonction Publique Territoriale Document élaboré par SUD Education 92. L agent est titulaire de son grade pas de son poste.

Réponses sur la Fonction Publique Territoriale Document élaboré par SUD Education 92. L agent est titulaire de son grade pas de son poste. 1 Réponses aux agents SUD EDUCATION Réponses sur la Fonction Publique Territoriale Document élaboré par SUD Education 92 Chapitre 1 : Règles générales Les collectivités locales sont maîtresses de leur

Plus en détail

Toutes les formations du cnam Rhône-Alpes

Toutes les formations du cnam Rhône-Alpes Toutes les formations du cnam Rhône-Alpes ECOLE MANAGEMENT ET SOCIETE (MS) 2013-2014 Type de certification Cnam Grand Lyon Cnam Loire Cnam Isère Savoie Cnam Léman Ain Haute Savoie Cnam Drôme Ardèche Certificats

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE AXE : FORMATION CREATION ET GESTION DE BASES DE DONNEES

TERMES DE RÉFÉRENCE AXE : FORMATION CREATION ET GESTION DE BASES DE DONNEES REPUBLIQUE TUNISIENNE --*-- MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION TERMES DE RÉFÉRENCE AXE : FORMATION CREATION ET

Plus en détail

TECHNICIEN DE MAINTENANCE

TECHNICIEN DE MAINTENANCE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ENERGIE Direction Interdépartementale des Routes Centre-Est Service du Secrétariat Général Pôle Ressources Humaines Formation/Concours AVIS DE

Plus en détail

Réussir en électricité

Réussir en électricité CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS DE L ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE CAP PROELEC BP IEE BAC PRO ELEEC BTS Électrotechnique Installations Énergie Réseaux Réussir en électricité Entièrement dédié aux métiers de l

Plus en détail

DEVENEZ INGENIEURS. MATERIAUX - Développement Durable INFOTRONIQUE (informatique-électronique)

DEVENEZ INGENIEURS. MATERIAUX - Développement Durable INFOTRONIQUE (informatique-électronique) DEVENEZ INGENIEURS MATERIAUX - Développement Durable INFOTRONIQUE (informatique-électronique) L ESIREM est une école d Ingénieurs publique, sous tutelle du Ministère chargé de l Enseignement Supérieur.

Plus en détail

AIDES SPECIFIQUES aux étudiants se destinant au métier d enseignant --- DOSSIER 2011 2012

AIDES SPECIFIQUES aux étudiants se destinant au métier d enseignant --- DOSSIER 2011 2012 MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE NOM PRENOM ETABLISSEMENT : AIDES SPECIFIQUES aux étudiants se destinant au métier d enseignant --- DOSSIER 2011

Plus en détail

Dossier d inscription 2015-2016. MASTER 1 Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation (MEEF)

Dossier d inscription 2015-2016. MASTER 1 Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation (MEEF) Dossier d inscription 2015-2016 MASTER 1 Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation (MEEF) Mention : 1 er degré Parcours : Professionnel de l éducation en structure scolaire ou associative

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA FORMATION

OBJECTIFS DE LA FORMATION Intitulé de la filière : Génie Electrique & Télécommunication (GET) Options : Génie Electrique & Contrôle Industriel Génie des Systèmes Electroniques & Télécommunications OBJECTIFS DE LA FORMATION Les

Plus en détail

LA VOLONTÉ D ENTREPRENDRE UNE HISTOIRE CENTENAIRE

LA VOLONTÉ D ENTREPRENDRE UNE HISTOIRE CENTENAIRE LA VOLONTÉ D ENTREPRENDRE UNE HISTOIRE CENTENAIRE La volonté d entreprendre est la marque du Groupe GCC : elle correspond parfaitement à notre état d esprit et à la force d engagement des femmes et des

Plus en détail

DEVENEZ Inspecteur du travail Soyez un acteur essentiel au service du monde du travail

DEVENEZ Inspecteur du travail Soyez un acteur essentiel au service du monde du travail DEVENEZ Inspecteur du travail Valérie Couteron Soyez un acteur essentiel au service du monde du travail Inspecteur du travail Un métier au service du monde du travail Les inspecteurs du travail sont des

Plus en détail

Compte-rendu du conseil syndical du 26 mai 2014

Compte-rendu du conseil syndical du 26 mai 2014 Compte-rendu du conseil syndical du 26 mai 2014 Collège des membres financeurs Structures membres Conseil général Conseil général Nom du délégué titulaire Robert Veyret Christian Nucci Qualité Conseiller

Plus en détail

Mon métier, mon parcours

Mon métier, mon parcours Mon métier, mon parcours Bastien, ingénieur R&D en électronique diplômé d un Master Electronique et automatique et d un Doctorat en Electronique Les métiers de l Electronique Le domaine Sciences, Technologies,

Plus en détail

École publique d ingénieurs

École publique d ingénieurs École publique d ingénieurs Alain Rivière Directeur général de Supméca Supméca progresse encore Ces quatre dernières années, malgré la crise économique traversée, nos deux principaux indicateurs qui sont

Plus en détail

CEMAFROID FORMATION. Les ESP (Équipements Sous Pression) et les CTP (Cahiers Techniques Professionnels)

CEMAFROID FORMATION. Les ESP (Équipements Sous Pression) et les CTP (Cahiers Techniques Professionnels) Les ESP (Équipements Sous Pression) et les CTP (Cahiers Techniques Professionnels) Le 09/06/2015 Objectifs : Savoir réaliser les contrôles annuels des équipements sous pression Bénéfices pour l entreprise

Plus en détail

Le marché du démantèlement des installations nucléaires d EDF.

Le marché du démantèlement des installations nucléaires d EDF. Le marché du démantèlement des installations nucléaires d EDF. ITER & nucléaire civil 2012 Saint-Etienne, le 30 novembre 2012 Rhône 9 réacteurs en déconstruction en France 1 réacteur à eau pressurisée

Plus en détail

jeudi 19 septembre 2013, Bournezeau Services et Solutions en Carrière

jeudi 19 septembre 2013, Bournezeau Services et Solutions en Carrière jeudi 19 septembre 2013, Bournezeau Services et Solutions en Carrière 1 Schneider Electric - le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Des géographies équilibrées CA 2012 Milliards d euros de CA

Plus en détail

DUT GENIE CIVIL PAR ALTERNANCE

DUT GENIE CIVIL PAR ALTERNANCE DUT GENIE CIVIL PAR ALTERNANCE Année Universitaire 2013/2014 BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS ET AMENAGEMENTS CONTRAT A DUREE DETERMINEE DE 1 AN COMPRENANT FORMATION ACADEMIQUE (IUT) - 707 HEURES + EXPERIENCE

Plus en détail

Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République Chef de l Etat

Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République Chef de l Etat «Restaurer la confiance entre l Administration et les administrés. L égalité de tous devant la loi, l existence et l action des structures d inspection et de contrôle crédibles, doivent résolument ramener

Plus en détail

BERNARD & BONNEFOND est spécialisé dans la conception et la fabrication d alternateurs basse vitesse.

BERNARD & BONNEFOND est spécialisé dans la conception et la fabrication d alternateurs basse vitesse. 6 ème Rencontres France Hydro Electricité Grenoble 9 et 10 avril 2013 Présentation BERNARD & BONNEFOND est spécialisé dans la conception et la fabrication d alternateurs basse vitesse. Nous regroupons

Plus en détail

Formations Supérieures Professionnalisantes

Formations Supérieures Professionnalisantes Formations Supérieures Professionnalisantes Les ingénieurs du réseau Mines Le prestige des «grandes Ecoles» Si les ingénieurs formés dans les Ecoles centrales, les INSA, les Universités technologiques,

Plus en détail

MONSIEUR GUY J. GAUDET, ING. ANCIEN DE L ANNÉE 2015

MONSIEUR GUY J. GAUDET, ING. ANCIEN DE L ANNÉE 2015 MONSIEUR GUY J. GAUDET, ING. ANCIEN DE L ANNÉE 2015 DE LA FACULTÉ D INGÉNIERIE Natif de Collette (près de Rogersville), M. Guy J. Gaudet obtient son baccalauréat en ingénierie de l Université de Moncton

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion patrimoniale et immobilière

Licence professionnelle Gestion patrimoniale et immobilière Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion patrimoniale et immobilière Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Licence professionnelle Automatique et informatique industrielle (A2I) spécialité systèmes industriels automatisés et maintenance

Licence professionnelle Automatique et informatique industrielle (A2I) spécialité systèmes industriels automatisés et maintenance IUT Institut Universitaire de Technologie Licence professionnelle Automatique et informatique industrielle (AI) spécialité systèmes industriels automatisés et maintenance Lieu de formation : Clermont Ferrand

Plus en détail