LIVRET D ACCUEIL DE. Chantier d Ins. Chantier d Insertion. encadrants... Une équipe pour vous accompagner dans la réalisation de vos ... RÉALISAT ...

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LIVRET D ACCUEIL DE. Chantier d Ins. Chantier d Insertion. encadrants... Une équipe pour vous accompagner dans la réalisation de vos ... RÉALISAT ..."

Transcription

1 ertion S M A R I T I M E S i e r d i n s e r t i o n LIVRET D AUEIL DE......

2 e petit guide du nouveau salarié doit vous permettre de mieux connaitre notre structure et vous propose les «repères clés» de notre action i e r d i n s e r t i o n Qu est ce que l ALAM? Votre contrat Qu est ce qu un UI-AE SOMMAIRE Le rôle de chacun d entre nous Règlement intérieur Règles spécifiques au chantier d insertion onsignes de sécurité Numéro utiles Organigramme de l ALAM 2

3 Q U E S T E Q U E L ALAM?

4 L ALAM a pour vocation de favoriser l insertion sociale et professionnelle des personnes en difficulté par tous moyens pouvant concourir à ce but et notamment par la mise en place d activités d insertion par le logement et par l activité économique. L ALAM a été créée à l initiative de nombreuse structures des Alpes Maritimes: o Accompagnement Lieux d accueil arrefour éducatif et social (A.L..), o Association Patronage Saint Pierre (A..T.E.S.), o Association Montjoye, o Le omité de Nice de la roix-rouge, o La Société Saint-Vincent de Paul, onseil Départemental des Alpes- Maritimes, o L Association Rencontre et Amitié (A.R.A.), o L Association de Solidarité avec les travailleurs immigrés des Alpes- Maritimes (A.S.T.I.A.M.), o L Entraide de l Eglise Réformée, o L Association des chômeurs des Alpes- Maritimes, i e r d i n s e r t i o n Nous sommes heureux de vous accueillir dans notre équipe o Les Equipes Saint- Vincent de Nice, o L Association Accueil Travail Emploi (A.T.E.). Pour réaliser ses missions, l Association Logement des Alpes Maritimes regroupe trois services, complémentaires dans leurs approches, permettant d embrasser la problématique du logement avec des regards différents. ap Logement mène une action de médiation locative A S S O I Adans T I O N le L Obut G E Mde E N T A L P E favoriser le rapprochement entre offres de logements de bailleurs privés et demandes. Dans un contexte de marché immobilier «tendu», ap Logement trouve plus de 350 solutions par an en mettant en oeuvre pour les propriétaires comme pour les locataires une médiation efficace. L Equipe Mutualisée joue un rôle de facilitateur dans le relogement de ménages hébergés dans les différentes structures du département, en recensant les demandes, mobilisant les ressources et en suivant l avancement des différents dossiers. Grâce à ses partenaires, l ALAM 4

5 s engage sur lerrain de l insertion et s adresse aux publics les plus défavorisés. LE HANTIER Remettre le pied à l étrier: Telle est la mission du hantier d Insertion. 27 salariés, encadrés par des moniteurs expérimentés, découvrent les métiers de la rénovation et du second oeuvre, mettent en pratique leurs savoirfaire et se donnent tous les moyens de réaliser leurs projets professionnels. Notre «chantier» est une i e r d i n s e r t i o n structure d insertion par l activité économique grâce à laquelle vous serez formé aux bases recherche hantier d emploi ou de d Ins L évolution de vos savoirs faire et des savoirs être sera évaluée par notre équipe d encadrement tout au long de votre période d activité. Vous avez accès à l ensemble de ces documents. techniques des métiers du bâtiment (plomberie, électricité, plâtrerie, peinture...) et développerez de nouvelles compétences valorisables dans parcours professionnel. votre Un conseiller en insertion vous aidera également dans l ensemble de vos démarches de recherche d emploi, vous appuiera dans vos recherches de formation et, avec vous, cherchera des solutions aux difficultés qui pourraient intervenir. En lien avec la structure qui vous a orienté vers nous, le conseiller communiquera régulièrement sur l évolution de votre situation. et accompagnement fait partie intégrante du contenu de votre poste. Nous rédigerons ensemblous les supports indispensables au succès de votre L atelier formation. 5

6 VOTRE ONTRAT

7 i e r d i n s e r t i o n VOTRE ONTRAT Vous venez d être recruté par l Association Logement des Alpes Maritimes dans le cadre du chantier d insertion. Votre lieu dravail habituel est situé au 13 ruelle Sainte atherine, Nice; c est l atelier... est là que vous prendrez votre poste, chaque jour, pendant toute la durée de votre contrat. D après les consignes des moniteurs, vous partirez ensuite de l atelier vers les différents sites où nous exerçons, chez nos clients A compter de ce jour, vous serez employé en ontrat à durée déterminée de six mois à raison de 26 h e u r e s hebdomadaires. Votre contrat prendra fin le.../.../.... Pendant ces six mois, vous êtes salarié à part entière de l ALAM, bénéficiant des mêmes droits et soumis aux mêmes obligations que tous les autres salariés. Vous devez à citre, recevoir un salaire correspondant à votre temps dravail mais également respecter règlement, consignes et cadre de votre contrat. Vous prendrez soin de lire les pages suivantes dans E n s i g n a n t v o t r e contrat, vous vous êtes engagés avec l ALAM à t o u t m t r e e n o e u v r e p o u r développer et réussir votre projet d insertion p r o f e s s i o n n e l l e... L ALAM aussi 7

8 i e r d i n s e r t i o n lesquelles figurent notre règlement intérieur de l association et du chantier et les consignes de sécurité. Sont éligibles au UI toutes Le UI-AE, Quézaco? les personnes rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières d accès à l emploi, notamment celles qui sont sans emploi. Les publics prioritaires sont déterminés au niveau régional dans un arrêté préfectoral. Le UI est accordé en fonction de la situation individuelle de l intéressé. Les bénéficiaires de minima sociaux (revenu de solidarité active (RSA), allocation temporaire d attente (ATA), allocation de solidarité spécifique (ASS), allocation aux adultes handicapés (AAH)) ne sont plus orientés vers un contrat spécifique et peuvent être embauchés en UI- IE ou UI-AE Le prescripteur : Pôle emploi ou un autre organisme Après signature d une convention annuelle d objectifs et de moyens avec l Etat, le onseil général finance les UI pour les bénéficiaires du RSA socle (c est-à-dire RSA financé par le département). Le onseil général peut déléguer la prescription du UI à Pôle emploi. Si le onseil général n a pas confié la prescription du UI à Pôle emploi pour les bénéficiaires du RSA socle, 8

9 i e r d i n s e r t i o n Pôle emploi réorientera le demandeur vers le prescripteur compétent (le onseil général ou son délégataire). L Etat finance les UI pour tous les autres publics définis dans l arrêté préfectoral régional. Pôle emploi est prescripteur du UI pour le compte de l Etat. Les missions locales peuvent également prescrire le UI pour le compte de l Etat pour des jeunes de moins de 26 ans. 2. LA ONVENTION DE UI ET LE ONTRAT DE TRAVAIL Le UI se compose : - d une convention individuelle conclue entre le bénéficiaire, l employeur et le prescripteur ; - et d un contrat dravail conclu entre l employeur et le bénéficiaire Nature et durée du UI Le contrat qui lie l employeur au salarié est un contrat dravail de droit privé. Il peut prendre la forme d un contrat à durée indéterminée (DI) ou d un contrat à durée déterminée (DD). Le AE peut donc désormais prendre la forme d un DI. La durée minimale du UI est de 6 mois (3 mois pour les personnes condamnées bénéficiant d un aménagement de peine). La durée maximale du UI, éventuellement après prolongation, est de 24 mois Prolongation du UI La prolongation du UI est subordonnée à l appréciation préalable de Pôle emploi, qui évalue les actions réalisées par l employeur afin de favoriser l insertion durable du salarié en UI. Le UI peut être prolongé plusieurs fois dans la limite d une durée maximale de 24 mois. La durée maximale du UI peut être prolongée au-delà de 24 mois dans trois hypothèses : 9

10 i e r d i n s e r t i o n Jusqu à 60 mois maximum, par avenants successifs d un an au plus, pour les bénéficiaires : - reconnus travailleurs handicapés, - ou âgés de 50 ans et plus et bénéficiaires du RSA, de l ASS, de l ATA ou de l AAH. Jusqu à 60 mois maximum, pour terminer une action de formation en cours. Dans les ateliers et chantiers d'insertion, un UI-AE peut être prolongé sans limitation de durée par avenants successifs d un an au plus pour des personnes rencontrant des difficultés particulières et qui sont : - reconnus travailleurs handicapés, - ou âgés de 50 ans ou plus Durée hebdomadaire dravail La durée hebdomadaire de travail est de 20 heures minimum, la durée maximale étant celle applicable dans le secteur dont relève l employeur. Néanmoins, dans le cadre du UI-AE, il est possible : - de prévoir une durée hebdomadaire inférieure à 20 heures si le bénéficiaire présente des difficultés particulièrement importantes ; - de moduler la durée hebdomadaire sur tout ou partie de la durée du contrat (pour les collectivités territoriales ou les autres personnes de droit public) Modification de la situation juridique de l employeur Lorsqu au cours de la convention, survient une modification juridique de la situation de l employeur au sens de l article L du code du travail, par succession, vente, fusion, mise en société,, Pôle emploi peut autoriser ou non le nouvel employeur à être substitué dans les droits de l employeur signataire de la convention. L éligibilité du nouvel l employeur sera 10

11 i e r d i n s e r t i o n déterminée selon les mêmes modalités que pour prescrire une convention initiale de UI. Pôle emploi peut décider : - dransférer la convention au nouvel employeur : celle-ci est alors poursuivie dans les mêmes conditions qu avec l employeur initial ; - de ne pas transférer la convention au nouvel employeur : celle-ci prend fin et cesse de produire ses effets pour l avenir. Sauf en cas de rupture du contrat de travail liée au changement d employeur, il n y a pas lieu de demander le reversement des aides perçues ni à l employeur initial, ni au nouvel employeur Périodes d immersion (UI-AE) Le UI-AE peut comporter des périodes d immersion du salarié auprès d un ou plusieurs autres employeurs, notamment des entreprises du secteur marchand. Elles ont pour objet de permettre au salarié de vérifier que ses compétences peuvent être mises en œuvre dans un secteur concurrentiel. ette immersion se fait dans le cadre d une mise à disposition à titre gratuit. Le contrat dravail du salarié n est pas suspendu pendant l immersion et la rémunération est maintenue. La durée de chaque période d immersion ne peut excéder un mois. La durée cumulée de l ensemble des périodes d immersion ne peut représenter plus de 25% de la duréotale du contrat Suspension du UI La suspension du UI est possible dans trois situations autres que celles prévues pour un contrat de travail de droit commun (congé sans solde, congé maternité, ), pour que le salarié effectue : 11

12 i e r d i n s e r t i o n - une évaluation en milieu dravail (EMT) prescrite par Pôle emploi, en accord avec l employeur ; - une action concourant à son insertion professionnelle, en accord avec l employeur ; - une période d essai afférente à une offre d emploi visant une embauche en DI ou en DD d au moins 6 mois. La suspension du UI ne diffère pas l'échéance du contrat dravail (si DD) ni de la convention. Les périodes d immersion réalisées au cours d un UI-AE auprès d autres employeurs ne donnent pas lieu à suspension du UI, et, notamment, la rémunération continue d être versée au salarié en immersion Rupture du contrat dravail Les règles de droit commun s appliquent à la rupture du UI. La rupture du contrat de travail avant lerme de la convention peut avoir des conséquences sur les aides perçues par l employeur au titre de la convention (cf. point 4.4). Par dérogation aux cas de rupture du contrat dravail de droit commun, le UI peut être rompu avant son terme, pour permettre au salarié de bénéficier d une embauche en DI ou en DD d au moins 6 mois. Le UI peut également être rompu avant son terme pour permettre au salarié de suivre une formation qualifiante. 3. AOMPAGNEMENT DU BENEFIIAIRE Désignation d un référent au sein de Pôle emploi qui : - mobilise les prestations pertinentes pour le salarié ; - est l interlocuteur du tuteur pour le suivi du salarié pendant toute la durée de la convention ; - reçoit le salarié bénéficiaire d un UI en 12

13 i e r d i n s e r t i o n DD 2 mois avant la fin du contrat. Désignation d un tuteur par l employeur parmi ses salariés. Exceptionnellement, l employeur peut assurer lui-même lutorat. Le tuteur a pour mission de : - participer à l accueil, aider, informer et guider le salarié ; - contribuer à l acquisition des savoir-faire professionnels ; - assurer la liaison avec le référent désigné par Pôle emploi ; - participer à l établissement de l attestation d expérience professionnelle que l employeur doit remettre au salarié à la fin du UI. Remise au salarié d une attestation d expérience professionnelle par l employeur à la demande du salarié, ou au plus tard, un mois avant la fin du UI. Actions de formation professionnelle et d accompagnement prévues dans la convention. 13

14 L E S R Ô L E S D E H A U N D E N T R E NOUS

15 i e r d i n s e r t i o n Notre rôle est de vous accompagner dans la construction ou la consolidation d e v o t r e p r o j professionnel L équipe d encadrement du chantier, composée d un accompagnateur socio-pro et drois moniteurs, bénéficient, par délégation du directeur, d un pouvoir hiérarchique. Vous devrez donc écouter r e s p e c t e r scrupuleusement leurs consignes Il s agit de vous proposer un accompagnement «socioprofessionnel» efficace, de veiller à votre sécurité et à celle de votre équipe encadrants... Une équipe pour vous accompagner alors en mesure dans de poser la réalisation de vos Le rôle des moniteurs est de vous former aux bases techniques des métiers du bâtiment (plomberie, électricité, plâtrerie, peinture...) et de développer, vos compétences professionnelles. Sur les chantiers, ils vous guideront dans la bonne exécution des tâches qui vous sont confiées. En atelier, ils vous proposerons des apprentissages en soudure, maçonnerie, plomberie, électricité... Les moniteurs évalueront régulièrement l acquisition de vos savoirs faire et de vos savoirs être... Vous serez avec eux les objectifs à atteindre dans les prochaines semaines. Le rôle de l accompagnant est de vous guider dans l ensemble de vos démarches professionnelles qui permettent de concrétiser votre projet. Il vous aidera dans la rédaction de V, de portfolio, dans la recherche de «périodes d immersion», dans la recherche d emploi 15

16 L accompagnement individualisé n est pas facultatif: il fait partie intégrante de vos obligations de salariés... est une ressource dans la réalisation de votre projet i e r d i n s e r t i o n ou de formation... Vous participerez avec lui aux forum pour l emploi, à des rencontres d entreprises, à des rencontres de centre de formation... Si vous avez des difficultés, votre accompagnant tentera drouver des solutions, encadrants... Une équipe pour vous accompagner personnels, mais aussi dans à la réalisation de vos souvent en s appuyant sur les nombreux partenaires de l action. En charge des liens avec la structure qui vous a orienté vers le chantier d insertion, l accompagnant transmettra régulièrement des comptes rendus de notre collaboration. Vous avez, bien sûr la possibilité de consulter l ensemble des écrits vous concernant; ils sont rangés dans votre dossier. Et vous? Nous attendons de votre part une sincère implication dans la mise en place de votre parcours parmi nous. Votre investissement contribuera à l atteinte de vos objectifs bonne marche de l ensemble de notre structure. Vos collègues apprécieront particulièrement votre juste contribution, votre attitude ouverte et non conflictuelle, votre loyauté et votre sympathie ommous les salariés, vous vous conformerez aux règles de vie commune et par dessus tout au règlement intérieur que vous pourrez lire ci-après. 16

17 Règlement intérieur de l association

18 i e r d i n s e r t i o n REGLEMENT INTERIEUR DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1er - Objet et champ d'application 1. Le présent règlement a pour objet : de préciser l'application à l'association de la réglementation en matière d'hygiène et de sécurité de déterminer les règles générales et permanentes relatives à la discipline ainsi que la nature et l'échelle des sanctions applicables de rappeler les garanties de procédure dont jouissent les salariés en matière de sanctions disciplinaires. 2. Il s'applique : à tous les salariés de l'association en quelque endroit qu'ils srouvent (lieu de travail, parking...) y compris aux intérimaires et aux stagiaires présents dans l'association. encadrants... Une équipe pour vous accompagner disposition dans est prévue la pour réalisation les salariés de vos 3. Des dispositions spéciales pourront être prévues, en raison des nécessités de service, pour certaines catégories de salariés, certains services ou certains secteurs, dispositions appelées à constituer des compléments au présent règlement intérieur et qui seront donc soumises à la procédure de l'article L du ode du travail. 4. Pour une meilleure information, ce document sera communiqué à chaque nouveau salarié, lors de son embauche, pour qu'il en prenne connaissance. HYGIENE ET SEURITE Article 2 - Hygiène 1. Les dispositions visant à l'application des dispositions légales et réglementaires relatives à l'hygiène figurent dans le présent article et dans des notes de service affichées sur les panneaux réservés à cet effet. 2. Il est interdit de pénétrer ou de demeurer dans l'établissement en état d'ébriété ou sous l'emprise de la drogue. Un alcootest sera mis à la disposition dout salarié qui contesterait son état d'imprégnation alcoolique, pour lui donner la possibilité d'en faire la preuve. ette qui : manipulent des produits dangereux ; travaillent sur des machines dangereuses ou conduisent des véhicules de l'association. 3. La consommation des boissons alcoolisées est interdite sauf dans des circonstances exceptionnelles et avec l'accord de la Direction. 4. Il est interdit de prendre ses repas sur le lieu dravail. Les repas doivent être obligatoirement pris dans la salle prévue à cet effet, et entre 12 heures et 13 heures Le personnel dispose d'armoires 18

19 i e r d i n s e r t i o n individuelles munies de serrures pour y déposer vêtements et outils personnels, armoires ne devant être utilisées que pour l'usage auquel elles sont destinées. Elles doivent être maintenues dans un état constant de propreté. 6. Les infractions aux obligations relatives à l'hygiène donneront lieu éventuellement à l'application de l'une des sanctions prévues au présent règlement. Article 3 - Sécurité 1. Les dispositions visant à l'application des prescriptions légales et réglementaires relatives à la sécurité des travailleurs figurent dans le présent article et dans des notes de services affichées sur les panneaux réservés à cet effet. encadrants... Une équipe pour vous accompagner Article 4 - Exercice dans du droit la d'alerte réalisation et du droit de vos 2. Les salariés sont tenus d'utiliser les moyens réglementaires de protection mis à leur disposition. 3. Il est interdit de fumer dans tous les locaux, sauf dans ceux réservés à cet effet. 4. Le personnel est tenu de veiller à la conservation des dispositifs de sécurité mis à sa disposition. 5. Tout salarié ayant constaté une défaillance ou une anomalie dans les installations ou le fonctionnement des machines est tenu d'en informer la Direction. 6. Tout salarié est tenu de se soumettre aux examens prévus par la réglementation relative à la médecine du travail. 7. Tout accident, même bénin, survenu au cours du travail doit immédiatement être porté à la connaissance de la Direction. 8. Les infractions aux obligations relatives à la sécurité donneront lieu éventuellement à l'application de l'une des sanctions prévues au présent règlement. de retrait 1. Tout salarié ayant un motif raisonnable de penser qu'une situation dravail présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé peut se retirer de son poste comme la loi lui en donne le droit. Article 5 - Horaires dravail 1. Les salariés doivent respecter l'horaire de travail affiché sur les panneaux réservés à cet effet. 19

20 2. haque salarié doit srouver à son poste, en tenue dravail aux heures fixées pour le début et pour la fin du travail. 3. Les sorties pendant les heures de travail doivent être exceptionnelles ; elles seront subordonnées à une autorisation délivrée par la Direction. 4. En ce qui concerne les représentants du personnel, il n 'y a pas d'autorisation, mais information administrative par un document à cette fin. i e r d i n s e r t i o n Article 6 - Retards et absences 1. Tout retard doit être justifié auprès de la Direction. encadrants Toute Une absence équipe pour maladie pour ou vous accompagner autorisation dans de la Direction. la réalisation de vos accident doit être signalée dans les 48 heures par l'envoi d'un certificat médical. 3. Aucun salarié ne peut s'absenter de son poste dravail sans motif valable ni quitter l établissement sans autorisation préalable de la Direction. ette disposition ne s'applique pas aux représentants du personnel dans l'exercice de leurs fonctions, Article 7 - Accès à l'association 1. L'entrée et la sortie du personnel s'effectuent par la porte d'entrée principale de l'immeuble ou éventuellement par la porte du parking intérieur pour les personnes dûment autorisées. 2. Le personnel n 'a accès aux locaux de l association que pour l 'exécution de son contrat dravail à l'exception au respect des droits syndicaux ou de représentation du personnel. 3. Il est interdit au personnel d'introduire ou de faire introduire dans les locaux de l'association des personnes étrangères à celle-ci, sans raison de service, sauf dispositions légales particulières (intéressant les représentants du personnel et des syndicats notamment) ou sauf Article 8 - Exécution du travail 1. Dans l'exécution des tâches qui leur sont confiées, les salariés doivent se conformer aux directives qui leur sont données par leurs supérieurs hiérarchiques. 2. Les personnels qui relèvent des dispositions de l'article 378 du ode pénal sont tenues au secret professionnel ; les salariés, les 20

21 i e r d i n s e r t i o n stagiaires et les intérimaires qui ne relèvent pas de la loi sur le secret professionnel, sont tenus à une rigoureuse obligation de réserve à l 'égard doutes les opérations dont ils ont connaissance dans l 'exercice de leurs fonctions. Une autorisation de la Direction est nécessaire pour l'utilisation et la transmission dout document et information contenus dans les dossiers traités. Article 9 - Utilisation du matériel, du téléphone et des véhicules 1. Le personnel n 'est pas habilité à se faire expédier correspondance et colis personnels à l 'adresse de l'association ou à expédier ses envois personnels encadrants... sous Une limbre équipe de celle-ci. pour Sauf vous en cas d accompagner dans la réalisation de vos 'urgence, l usage du téléphone à des fins privées est interdit. 2. Le personnel n est pas autorisé à utiliser les matériels et les fournitures à des fins personnelles. L utilisation du matériel informatique et l usage des connexions à internet sont réservées à la bonne exécution des tâches liées au contrat de travail de chaque salarié. Pendant les temps de pause, une utilisation raisonnable de ces moyens informatiques pourra être accordée par la direction, à la condition expresse de respecter l ensemble des règles légales liées à ce domaine. 3. L utilisation des véhicules de service est réservée à un usage professionnel sous réserve de présenter les permis ou habilitations nécessaires. Tout manquement aux règles du ode de la Route et toute infraction commise sont de la seule responsabilité du salarié utilisateur. Les contraventions ne pourront être réglées par l ALAM. Les pénalités, points retirés et procédures engagées sont de la seule responsabilité du conducteur. En outre, tout salarié ayant commis une infraction s engage à informer, dès connaissance des faits reprochés, la direction de l ALAM. Article 10 - Discipline 1. Tout manquement aux règles relatives à la discipline donnera lieu à l 'application de l'une des sanctions prévues par le présent règlement. Article 11 - Abus d'autorité en matière sexuelle dans lravail 2. Aucun salarié ne peut être sanctionné ni licencié pour avoir subi ou refusé de subir les agissements de harcèlement d'un employeur, de son représentant ou de toute personne qui, abusant de 21

22 i e r d i n s e r t i o n l'autorité que lui confèrent ses fonctions, a donné des ordres, proféré des menaces, imposé des contraintes ou exercé des pressions doute nature sur ce salarié dans le but d'obtenir des faveurs de nature sexuelle à son profit ou au profit d'un tiers. 3. Aucun salarié ne peut être sanctionné ni licencié pour avoir témoigné des agissements définis à l alinéa 1 de l article précédent ou pour les avoir relatés. 4. Toute disposition ou tout acte contraire est nul de plein droit (ode du travail, art. L ). 5. onformément à l'article L du ode du travail, est passible d'une encadrants... sanction Une disciplinaire équipe pour tout salarié vous ayant accompagner d. dans mutation. la réalisation de vos procédé aux agissements définis cidessus. SANTIONS Article 12 - Dispositions générales 1. Tout comportement considéré comme fautif par l'employeur pourra, en fonction de sa nature et de sa gravité, faire l'objet de l'une ou l'autre des sanctions énumérées ci-après par ordre d'importance. Article 13 - Liste des sanctions applicables 1. Echelle des sanctions :Les observations verbales ne constituent pas, en ellesmêmes, des sanctions au sens de la loi. Les sanctions susceptibles d'être prises suivant le degré de gravité d'une faute sont les suivantes : a. observation écrite : remarque destinée à attirer l'attention d'un salarié sur un agissement blâmable. b. avertissement écrit : mise en garde d'un salarié contre la répétition d'un acte ou d'une abstention. c. mise à pied de un à trois jours avec ou sans rémunération. e. rétrogadation. f. licenciement, avec préavis, après deux autres sanctions. g. licenciement pour faute grave ou lourde sans préavis ni indemnité. 2. as particulier du blâme ou observation écrite: Le blâme ou l'observation écrite, simple mise en garde, ne saurait avoir aucune incidence, immédiate ou différée, sur la présence dans l'association, la fonction, la carrière ou la rémunération du salarié auquel il s'adresse. Il a pour objet exclusif de 22

23 i e r d i n s e r t i o n prévenir l'intéressé. 3. as particulier de l'avertissement : L'avertissement sera susceptible de constituer ultérieurement une circonstance aggravante justifiant une sanction plus lourde. DROIT DE DEFENSE ENTREE EN VIGUEUR ET MODIFIATIONS DU REGLEMENT INTERIEUR Article 15 - Entrée en vigueur e règlement entrera en vigueur le II a été affiché sur les panneaux d'affichage prévus à cet effet. Article 14 - Sanction autre que le licenciement 1. Aucune sanction ne peut être appliquée à un salarié sans qu il soit informé dans le même temps et par écrit des griefs retenus contre lui. 2. En outre, toute sanction, «sauf si la sanction envisagée est une observation écrite ou une sanction de même nature qui n'a pas d'incidence, immédiate ou non, sur la présence dans l entreprise, la fonction, la carrière ou le rémunération du salarié» sera entourée des garanties de procédure prévues par les articles L122-41, R122-17,, R122-18,,et R du code du travail. Article 17- Modifications Toute modification ultérieure du règlement intérieur sera soumise à la procédure définie à l'article L du ode du travail. 23

24 i e r d i n s e r t i o n DISPOSITIONS SPEIFIQUES DU RÉGLEMENT INTÉRIEUR DE L ALAM APPLIQUEES AU HANTIER D INSERTION Article 1er - Objet et champ d'application Le présent document a pour objet de préciser, pour le personnel du chantier d insertion les conditions spécifiques de mise en œuvre du règlement intérieur de l ALAM tel que prévu dans l article 1 alinéa 2: «Des dispositions spéciales pourront être prévues, en raison des nécessités de service, pour certaines catégories de salariés, certains services ou certains secteurs, dispositions appelées à constituer des compléments au présent règlement intérieur et qui seront donc soumises à la procédure de l'article L du ode du travail. Il précise l application au chantier d insertion de la réglementation en matière d Hygiène et de sécurité. Il détermine les règles générales relatives à la discipline. Il s applique à tous les salariés du chantier d insertion. Article 2 - Hygiène Il est interdit de pénétrer ou de demeurer dans les locaux du chantier d insertion ou sur les lieux d intervention des différentes équipes en état d ébriété ou sous l emprise d une drogue. En cas de suspicion, le recours à l alcootest est prévu pour tous les salariés qui manipulent des produits dangereux ou travaillent sur des machines ou conduisent les véhicules de l association. La consommation des boissons alcoolisées (bières, vins, spiritueux ) est formellement interdite sauf circonstances particulières avec accord de la direction. La prise de repas dans les locaux du chantier est autorisée, dans la salle destinée à cet effet et sous réserve qu elle soit maintenue, par les utilisateurs, en état permanent Nde o u s propreté. Le personnel dispose d armoires individuelles, munies de serrures afin d y déposer vêtements et effets personnels. Elles ne doivent être utilisées que pour cet usage. Elles doivent être maintenues, 24

25 par le personnel, en état permanent de propreté. Il est rappelé au personnel qu il peut utiliser les deux douches mises à sa disposition dans les locaux du chantier. Les infractions aux obligations relatives à l hygiène donneront lieu à l application des sanctions prévues par le règlement intérieur. i e r d i n s e r t i o n Article 3 - Sécurité Le personnel est tenu d utiliser tous les moyens de sécurité mis à sa disposition, notamment : Les vêtements dravail Les chaussures de sécurité Les gants Les lunettes de protection Les masques. Il est formellement interdit de fumer dans les locaux du chantier. Il est également interdit de fumer pendant le temps dravail et en particulier lors de la manipulation de produits dangereux. Toute utilisation de matériel et toute mise en oeuvre de matériaux doit être l objet de l autorisation d un responsable hiérarchique. L accès aux équipements de l atelier, notamment les machines outils et l équipement électro-portatif doit se faire avec l autorisation d un responsable hiérarchique. Dans le cas de l utilisation autorisée, tout salarié doit se conformer aux règles de sécurité spécifiques à chaque matériel. En l absence de maîtrise de ces règles, le salarié ne sera pas autorisé à utiliser les équipements. Tout salarié ayant constaté une défaillance ou une anomalie dans les installations ou le fonctionnement des machines est tenu d en informer, au plus tôt, son supérieur hiérarchique. Tout accident, A S Smême O I A Tbénin, I O N L Odoit G E Mêtre E N T A L P E signalé immédiatement au responsable hiérarchique. Les infractions aux obligations relatives à la sécurité donneront lieu éventuellement à l application des sanctions prévues par le règlement intérieur. Article 4 - Retards et absences Tout retard doit être justifié au plus vite, si possible en anticipant, auprès du moniteur référent. Lorsque le salarié sera dans la situation d un retard, justifié ou non, entrainant l impossibilité de sa participation aux tâches prévues par les moniteurs (départ des moniteurs sur les différents lieux 25

Modèle de règlement intérieur

Modèle de règlement intérieur Modèle de règlement intérieur Article 1 er : Objet Le présent règlement est destiné à organiser la vie et les conditions d exécution du travail dans la collectivité. Il est complété, le cas échéant, par

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR ET DISCIPLINE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR ET DISCIPLINE Association Laïque de Gestion d Etablissements d Education et d Insertion RÈGLEMENT INTÉRIEUR ET DISCIPLINE I. PRÉAMBULE Article premier Objet et champ d application 1.1 Conformément à la loi (C. trav.,

Plus en détail

LE CONTRAT UNIQUE D INSERTION CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI 1 CUI -CAE

LE CONTRAT UNIQUE D INSERTION CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI 1 CUI -CAE LE CONTRAT UNIQUE D INSERTION CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI 1 CUI -CAE Issu de la loi sur le revenu de solidarité de décembre 2008, le Contrat Unique d Insertion (CUI) est entré en vigueur au

Plus en détail

COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE. Le contrat CUI-CAE

COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE. Le contrat CUI-CAE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE Le contrat CUI-CAE Le recours à un contrat CUI-CAE (contrat unique d insertion-contrat d accompagnement) a pour objectif de faciliter

Plus en détail

FNH Modèle mis à jour en novembre 2012

FNH Modèle mis à jour en novembre 2012 MODELE DE REGLEMENT INTERIEUR Remarque préliminaire : l établissement d un règlement intérieur est obligatoire dans les entreprises ou établissements employant habituellement 20 salariés et plus. Le règlement

Plus en détail

Guide. des procédures. le Contrat Unique d Insertion

Guide. des procédures. le Contrat Unique d Insertion Guide des procédures le Contrat Unique d Insertion 1 SOMMAIRE P 3 Préambule P 4 Le Contrat d Accompagnement dans l Emploi (CAE) I - Le champ d application II - La mise en oeuvre III- Un contrat pour favoriser

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAGIAIRES

REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAGIAIRES REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAGIAIRES article 1 Dispositions générales Le présent règlement est établi conformément aux dispositions des articles L 6352-3 et L. 6352-4 et R 6352-1 à R 6352-15 du

Plus en détail

pao - web - design graphique - photographie

pao - web - design graphique - photographie RÈGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAGIAIRES I / Dispositions Générales Article 1.1. Objet du règlement : En application des dispositions de l article L.6352-3 du Code du travailet en vertu de son pouvoir

Plus en détail

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TRAVELEX PARIS SAS

REGLEMENT INTERIEUR TRAVELEX PARIS SAS REGLEMENT INTERIEUR TRAVELEX PARIS SAS Le présent règlement s applique à l ensemble des membres du personnel de la Société Travelex Paris SAS dont le siège social est situé 17, route de la Reine 92100

Plus en détail

Le règlement intérieur de l entreprise

Le règlement intérieur de l entreprise Le règlement intérieur de l entreprise Philippe DI MAGGIO Direction du travail et de l emploi Le règlement intérieur est un document qui précise un certain nombre d'obligations, notamment en matière d'hygiène,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR I. PREAMBULE II. DISPOSITIONS RELATIVES A LA DISCIPLINE. Article premier - Objet et champ d'application

REGLEMENT INTERIEUR I. PREAMBULE II. DISPOSITIONS RELATIVES A LA DISCIPLINE. Article premier - Objet et champ d'application REGLEMENT INTERIEUR I. PREAMBULE Article premier - Objet et champ d'application 1.1 Conformément à la loi (C. trav., art. L. 1311), ce règlement fixe les règles de discipline intérieure, en rappelant les

Plus en détail

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

HORIZON CAP TAXI CENTRE DE FORMATION DE CONDUCTEURS DE TAXIS 35, Bd Anatole France 93200 Saint Denis www.horizoncaptaxi.fr

HORIZON CAP TAXI CENTRE DE FORMATION DE CONDUCTEURS DE TAXIS 35, Bd Anatole France 93200 Saint Denis www.horizoncaptaxi.fr REGLEMENT INTERIEUR ET DISCIPLINE H.C.T OBJECTIF DU CENTRE DE FORMATION Former et Préparer des stagiaires a l examen du Certificat de Capacité Professionnelle de Conducteur de Taxi pour les épreuves du

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

Les sanctions disciplinaires. Formation animée par Maître Marie-Laure LAURENT Avocat associé Département Droit Social

Les sanctions disciplinaires. Formation animée par Maître Marie-Laure LAURENT Avocat associé Département Droit Social Les sanctions disciplinaires Formation animée par Maître Marie-Laure LAURENT Avocat associé Département Droit Social Petit déjeuner RH CCI Jeudi 22 mai 2014 Introduction Définition du pouvoir disciplinaire

Plus en détail

Coach motive est un organisme de formation professionnel indépendant dont le siège social est au 1 allée des 4 sous 95160 Montmorency

Coach motive est un organisme de formation professionnel indépendant dont le siège social est au 1 allée des 4 sous 95160 Montmorency I PRÉAMBULE Coach motive est un organisme de formation professionnel indépendant dont le siège social est au 1 allée des 4 sous 95160 Montmorency Coach motive est déclaré sous le numéro de déclaration

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DES PERSONNELS

LIVRET D ACCUEIL DES PERSONNELS LIVRET D ACCUEIL DES PERSONNELS EN Année Scolaire 2014-2015 I. Introduction Vous venez d être recruté(e) par l Education nationale dans le cadre d un contrat aidé. Ce document vous apportera des éléments

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE POLE EMPLOI

BULLETIN OFFICIEL DE POLE EMPLOI BULLETIN OFFICIEL DE POLE EMPLOI n 67 du 9 juillet 2012 Sommaire chronologique Instruction n 2012-107 du 28 juin 2012 Mise en œuvre du contrat unique d insertion dans les DOM, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR FORMATIONS

RÈGLEMENT INTÉRIEUR FORMATIONS RÈGLEMENT INTÉRIEUR FORMATIONS Préambule TECHNOPOL TECHNO PARADE est un organisme de formation professionnelle dont le siège social est. L association TECHNOPOL TECHNO PARADE est en cours de déclaration

Plus en détail

Le Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE)

Le Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) DIRECCTE des Pays de la Loire Le Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Qui pilote et prescrit le contrat d accompagnement

Plus en détail

Imprimerie, RBD, Routage et Sérigraphie

Imprimerie, RBD, Routage et Sérigraphie CCN de l Imprimerie de Labeur et des Industries Graphiques IDCC 0184 CCN Entreprises de logistique de communication écrite directe IDCC 1611 CCN Industries de la sérigraphie et des procédés d impression

Plus en détail

GUIDE DE L EMPLOYEUR

GUIDE DE L EMPLOYEUR Unité Territoriale de Paris GUIDE DE L EMPLOYEUR Actualisé le 12 août 2014 CONTRAT UNIQUE D INSERTION(CUI) : 1. CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI (CUI-CAE) 2. CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CUI-CIE) 3.

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU PERSONNEL DE L ETABLISSEMENT

REGLEMENT INTERIEUR DU PERSONNEL DE L ETABLISSEMENT REGLEMENT INTERIEUR DU PERSONNEL DE L ETABLISSEMENT Le présent règlement fixe les règles applicables en matière d hygiène et de sécurité, en matière de discipline et de procédure disciplinaire - en rappelant

Plus en détail

PROMOTION IMMOBILIERE CCN 3248 IDCC 1512 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2015

PROMOTION IMMOBILIERE CCN 3248 IDCC 1512 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2015 2015 CCN 3248 IDCC 1512 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2015 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE Les demandes de

Plus en détail

GUIDE DE L EMPLOYEUR

GUIDE DE L EMPLOYEUR Unité Territoriale de Paris GUIDE DE L EMPLOYEUR Actualisé le 07 août 2013 CONTRAT UNIQUE D INSERTION(CUI) : 1. CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI (CAE) 2. CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CIE) 3. EMPLOIS

Plus en détail

La santé et la sécurité au travail

La santé et la sécurité au travail La santé et la sécurité au travail Septembre 2010 La santé et la sécurité au travail Cass. soc. 23 février 2002 Obligation de sécurité de résultat de l employeur à l égard des salariés Décès de salariés

Plus en détail

RÈGLEMENT INTERIEUR I. DISPOSITIONS GENERALES II. HYGIÈNE ET SÉCURITÉ. Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer :

RÈGLEMENT INTERIEUR I. DISPOSITIONS GENERALES II. HYGIÈNE ET SÉCURITÉ. Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer : I. DISPOSITIONS GENERALES RÈGLEMENT INTERIEUR Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer : - les mesures d application de la réglementation en matière d hygiène et de sécurité à l intérieur de

Plus en détail

PROJET DE LOI. relatif à l orientation et la formation professionnelle tout au long de la vie ------------ TITRE 1 ER DISPOSITIONS GENERALES

PROJET DE LOI. relatif à l orientation et la formation professionnelle tout au long de la vie ------------ TITRE 1 ER DISPOSITIONS GENERALES PROJET DE LOI relatif à l orientation et la formation professionnelle tout au long de la vie ------------ TITRE 1 ER DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er L article L.6111-1 du code du travail est ainsi

Plus en détail

EXPERTS COMPTABLES CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015

EXPERTS COMPTABLES CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 2015 CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE Les demandes de

Plus en détail

Annexe 1 : Les dispositions relatives aux contrats aidés applicables au 1 er janvier 2009

Annexe 1 : Les dispositions relatives aux contrats aidés applicables au 1 er janvier 2009 Annexe 1 : Les dispositions relatives aux contrats aidés applicables au 1 er janvier 2009 I.1 Elargissement de la délégation de prescription des contrats aidés pour le compte de l Etat Par anticipation

Plus en détail

Sommaire détaillé 9 AR

Sommaire détaillé 9 AR Sommaire détaillé 1 CONTRÔLE DU TRAVAIL... 1.001 A - Ouverture d un établissement industriel et commercial... 1.101 1 - Déclaration nominative préalable à l embauche... 1.102 2 - Registre du commerce -

Plus en détail

II. LE CONTRAT DE TRAVAIL, CONSEQUENCE DU LIEN DE SUBORDINATION

II. LE CONTRAT DE TRAVAIL, CONSEQUENCE DU LIEN DE SUBORDINATION CHAPITRE 8 LE LIEN DE SUBORDINATION : LE CONTRAT DE TRAVAIL ET LES POUVOIRS DE L EMPLOYEUR I. LA DISTINCTION ENTRE LE TRAVAIL SUBORDONNE ET LE TRAVAIL INDEPENDANT La loi n a pas défini la notion de salarié.

Plus en détail

Le CUI-CAE. Centre de Gestion FPT 49. Contrat Unique d Insertion - Contrat d Accompagnement dans l Emploi. 9 rue du Clon 49000 ANGERS

Le CUI-CAE. Centre de Gestion FPT 49. Contrat Unique d Insertion - Contrat d Accompagnement dans l Emploi. 9 rue du Clon 49000 ANGERS Centre de Gestion FPT 49 9 rue du Clon 49000 ANGERS Téléphone : 02 41 24 18 80 Télécopie : 02 41 24 18 99 Messagerie : documentation@cdg49.fr Le CUI-CAE CREE EN : Mars 2015 Contrat Unique d Insertion -

Plus en détail

Règlement intérieur Hygiène sécurité de la COMMUNE D AMBES

Règlement intérieur Hygiène sécurité de la COMMUNE D AMBES Règlement intérieur Hygiène sécurité de la COMMUNE D AMBES Objet et champ d application Article 1 Le présent règlement rappelle et précise certaines règles applicables en matière d'hygiène et de sécurité

Plus en détail

Déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 75 5143875 auprès du Préfet d Ile de France REGLEMENT INTERIEUR

Déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 75 5143875 auprès du Préfet d Ile de France REGLEMENT INTERIEUR Véronique Aumont Boucand, 243 Boulevard Raspail, 75014 Paris Déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 75 5143875 auprès du Préfet d Ile de France REGLEMENT INTERIEUR I PREAMBULE Le présent

Plus en détail

TEMPS CHOISI. COMPTE EPARGNE - TEMPS ENTREPRISES DE 20 SALARIES ET MOINS

TEMPS CHOISI. COMPTE EPARGNE - TEMPS ENTREPRISES DE 20 SALARIES ET MOINS SOCIAL N 73 SOCIAL N 39 En ligne sur le site www.fntp.fr / le 24 mai 2005 ISSN 1769-4000 TEMPS CHOISI. COMPTE EPARGNE - TEMPS ENTREPRISES DE 20 SALARIES ET MOINS La loi du 31 mars 2005 portant réforme

Plus en détail

FICHE PRATIQUE PERMIS DE CONDUIRE ET CONTRAT DE TRAVAIL

FICHE PRATIQUE PERMIS DE CONDUIRE ET CONTRAT DE TRAVAIL FICHE PRATIQUE PERMIS DE CONDUIRE ET CONTRAT DE TRAVAIL Nombreux sont les postes qui impliquent la détention du permis de conduire, que la conduite soit l activité principale du salarié (chauffeur, livreur,

Plus en détail

PROMOTION IMMOBILIERE CCN 3248 IDCC 1512 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015

PROMOTION IMMOBILIERE CCN 3248 IDCC 1512 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 2015 CCN 3248 IDCC 1512 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 1 2 3 4 Tutorat 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE Les demandes

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été mis à jour en septembre 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction

Plus en détail

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT Le CHSCT Un comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) doit être constitué dans tout établissement de cinquante salariés et plus (art. L4611-1 du code du travail). A défaut de CHSCT

Plus en détail

MAGASINS PRESTATAIRES DE CUISINE A USAGE DOMESTIQUE CCN 3359 IDCC 2754 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015

MAGASINS PRESTATAIRES DE CUISINE A USAGE DOMESTIQUE CCN 3359 IDCC 2754 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 A USAGE DOMESTIQUE CCN 3359 IDCC 2754 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation Le contrat de professionnalisation Objectif Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Son objectif est l insertion ou le retour à l emploi des

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR (Applicable aux stagiaires de la formation professionnelle)

REGLEMENT INTERIEUR (Applicable aux stagiaires de la formation professionnelle) REGLEMENT INTERIEUR (Applicable aux stagiaires de la formation professionnelle) I - PREAMBULE ADN FORMATION est un organisme de formation professionnelle indépendant. L association ADN FORMATION est domiciliée

Plus en détail

ACCORD DU 5 AVRIL 2006

ACCORD DU 5 AVRIL 2006 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 7501. CRÉDIT AGRICOLE (4 novembre 1987) ACCORD DU 5 AVRIL 2006 RELATIF AUX MODALITÉS D APPLICATION

Plus en détail

LES STAGIAIRES. 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation?

LES STAGIAIRES. 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation? LES STAGIAIRES 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation? La loi relative à l enseignement supérieur a défini enfin ce qu est un stage en milieu professionnel: il s agit d une «période

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

Le Contrat d accompagnement

Le Contrat d accompagnement Fiche pratique DIRECCTE des Pays de la Loire mise à jour au 22 avril 2014 Le Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Qui pilote et prescrit

Plus en détail

Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL. Nom du Document : L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : VOS

Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL. Nom du Document : L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : VOS L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL Les salariés de votre entreprise ont élu leur(s) délégué(s) du personnel. Vous avez pu constater que la loi

Plus en détail

Accord relatif au télétravail

Accord relatif au télétravail Accord relatif au télétravail Entre la Direction Générale d Aircelle, représentée par Michel DENNEULIN, Directeur des Ressources Humaines, dûment mandaté, Et d'une part, Les Organisations Syndicales suivantes,

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 LES EMPLOIS D AVENIR. Loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir,

CIRCULAIRE CDG90 LES EMPLOIS D AVENIR. Loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir, CIRCULAIRE CDG90 16/2013 LES EMPLOIS D AVENIR Loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir, Décret n 2012-1207 du 31 octobre 2012 relatif à l entrée en vigueur de décrets et

Plus en détail

CUI - CAE (Contrat Unique d'insertion - Contrat d'accompagnement à l'emploi)

CUI - CAE (Contrat Unique d'insertion - Contrat d'accompagnement à l'emploi) Financement de poste CUI - CAE (Contrat Unique d'insertion - Contrat d'accompagnement à l'emploi) DÉFINITION ET OBJECTIFS Le Contrat Unique d'insertion est décliné en CUI-CIE pour le secteur marchand ou

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR (mis à jour le 04/02/2015)

REGLEMENT INTERIEUR (mis à jour le 04/02/2015) REGLEMENT INTERIEUR (mis à jour le 04/02/2015) I Préambule PLP FORMATION est un organisme de formation professionnel indépendant. PLP FORMATION est domicilié au. Le présent Règlement Intérieur a vocation

Plus en détail

MAGASINS PRESTATAIRES DE CUISINE A USAGE DOMESTIQUE CCN 3359 IDCC 2754 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2016

MAGASINS PRESTATAIRES DE CUISINE A USAGE DOMESTIQUE CCN 3359 IDCC 2754 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2016 2016 A USAGE DOMESTIQUE CCN 3359 IDCC 2754 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2016 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE

Plus en détail

CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 19/02/2015

CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 19/02/2015 CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 19/02/2015 1 2 Période de professionnalisation 3 Tutorat 4 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS

Plus en détail

Accord instituant un Compte Épargne Temps

Accord instituant un Compte Épargne Temps Préambule...2 Article 1 Bénéficiaires...2 Article 2 Alimentation du compte...2 2-1 Des congés payés annuels...2 2-2 Des jours de repos ARTT...2 2-3 Nombre maximum de jours cumulables au titre des congés

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L'INDUSTRIE DU PETROLE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L'INDUSTRIE DU PETROLE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L'INDUSTRIE DU PETROLE Accord du 3 septembre 1985 Protocole d accord du 5 mars 1993 (classifications) Avenants des 19 juin 1995, 15 février et 24 avril 1996, 27 novembre

Plus en détail

Selon la Dares, les personnes handicapées connaissent un taux de chômage largement

Selon la Dares, les personnes handicapées connaissent un taux de chômage largement - N 33/2009! LSQ n 15302 HANDICAPÉS Emploi 02/09 LÉGISLATION SOCIALE Les aides à l emploi en faveur des personnes handicapées Tableau à jour au 1 er février 2009 (*) Selon la Dares, les personnes handicapées

Plus en détail

SOMMAIRE. L employeur a-t-il l obligation de fournir des boissons à son personnel?

SOMMAIRE. L employeur a-t-il l obligation de fournir des boissons à son personnel? SOMMAIRE L employeur a-t-il l obligation de fournir des boissons à son personnel? L alcool peut-il être toléré dans l entreprise? Que faire face à l état d ivresse d un salarié? Un salarié en état d ébriété

Plus en détail

BRANCHE INDUSTRIES ELECTRIQUES ET GAZIERES Statut national du personnel des Industries Electriques et Gazières CCN 3368 - IDCC 5001

BRANCHE INDUSTRIES ELECTRIQUES ET GAZIERES Statut national du personnel des Industries Electriques et Gazières CCN 3368 - IDCC 5001 BRANCHE INDUSTRIES ELECTRIQUES ET GAZIERES Statut national du personnel des Industries Electriques et Gazières CCN 3368 - IDCC 5001 Pour toutes les actions débutant le : 01/06/2015 sur le plan de formation

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT PRÉAMBULE Conscientes de la nécessité technique, économique ou sociale de faire travailler certains salariés, hommes ou femmes, la nuit, pour pourvoir

Plus en détail

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A.

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A. MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DU TRAVAIL ET DE LA SOLIDARITÉ Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Sous-direction des formations en alternance et de l insertion des jeunes

Plus en détail

ACCORD DU 7 JUILLET 2010. Champ d application. Le champ conventionnel couvre l ensemble du territoire national y compris les DOM.»

ACCORD DU 7 JUILLET 2010. Champ d application. Le champ conventionnel couvre l ensemble du territoire national y compris les DOM.» MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel ATELIERS ET CHANTIERS D INSERTION ACCORD DU 7 JUILLET 2010 RELATIF AU CONTRAT DE TRAVAIL NOR

Plus en détail

Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées par les assistantes maternelles sur leur emploi.

Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées par les assistantes maternelles sur leur emploi. Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées par les assistantes maternelles sur leur emploi. N hésitez pas à consulter les textes législatifs applicables aux assistantes maternelles

Plus en détail

Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence.

Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence. Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence. 1 REGLES GENERALES 1.1 Disposition générale Le personnel est tenu de se conformer strictement

Plus en détail

Le départ du salarié: rupture du contrat de travail et obligations de l employeur

Le départ du salarié: rupture du contrat de travail et obligations de l employeur Le départ du salarié: rupture du contrat de travail et obligations de l employeur Après vous avoir exposé les différentes obligations de l employeur lors du départ du salarié (I), cette Fiche conseil vous

Plus en détail

La mise à disposition

La mise à disposition Fiches statut Positions administratives - Activité La mise à disposition 1/29/MA Service «Gestion des carrières - Protection sociale» 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée

Plus en détail

Siège national. L'UNSA et internet. Les délégués du personnel. UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99

Siège national. L'UNSA et internet. Les délégués du personnel. UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99 Siège national UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99 L'UNSA et internet Le site web www.unsa.org Le courriel unsa@unsa.org page 2 les délégués du personnel

Plus en détail

Dispositif de financement en faveur des formations AIDE-SOIGNANT / AUXILIAIRE DE PUERICULTURE

Dispositif de financement en faveur des formations AIDE-SOIGNANT / AUXILIAIRE DE PUERICULTURE Dispositif de financement en faveur des formations AIDE-SOIGNANT / AUXILIAIRE DE PUERICULTURE Pourquoi un nouveau dispositif? La Région a souhaité faire évoluer son intervention en matière de financement

Plus en détail

Plan de formation. COMMERCE DE DETAIL DE L'HABILLEMENT ET DES ARTICLES TEXTILES Entreprises de 1 à 9 salariés A. ACTIONS ET DEPENSES FINANCEES

Plan de formation. COMMERCE DE DETAIL DE L'HABILLEMENT ET DES ARTICLES TEXTILES Entreprises de 1 à 9 salariés A. ACTIONS ET DEPENSES FINANCEES COMMERCE DE DETAIL DE L'HABILLEMENT ET DES ARTICLES TEXTILES CCN 3241 IDCC 1483 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT DONC

Plus en détail

LOI RELATIVE À L ORIENTATION ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE

LOI RELATIVE À L ORIENTATION ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE N-Nour Novembre 2009 LOI RELATIVE À L ORIENTATION ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE La loi relative à l orientation et à la formation tout au long de la vie a été définitivement

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat?

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quelles employeurs peuvent bénéficier de ce dispositif? Forme et contenu du contrat Rémunération minimale du salarié Formation Avantages pour l'employeur Comment

Plus en détail

FICHE PRATIQUE Le point sur les contrats aidés

FICHE PRATIQUE Le point sur les contrats aidés FICHE PRATIQUE Le point sur les contrats aidés Les employeurs peuvent conclure sous certaines conditions des contrats aidés pour lesquels l embauche et l accompagnement sont encadrés et appuyés financièrement

Plus en détail

AVENANT N 69 DU 3 JUILLET 2014

AVENANT N 69 DU 3 JUILLET 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce

Plus en détail

La formation des contrats aidés CAE-CUI

La formation des contrats aidés CAE-CUI La formation des contrats aidés CAE-CUI I. Dispositions législatives et réglementaires A/ Une exigence de formation Les dispositions législatives (Loi du 18 janvier 2005 dite de programmation pour la cohésion

Plus en détail

Critères d éligibilité

Critères d éligibilité Ce document vous est proposé à titre d exemple pour vous faciliter la rédaction de votre accord et ne saurait être exhaustif Ce document servira à l EXONÉRATION de la contribution Agefiph Titre de l accord

Plus en détail

GUIDE DU CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. Au 01/01/2011

GUIDE DU CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. Au 01/01/2011 GUIDE DU CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Au 01/01/2011 Maison Familiale Rurale De Coqueréaumont 1888 route de Coqueréaumont 76690 SAINT GEORGES SUR FONTAINE 02.35.34.71.22-02.35.34.27.54 Courriel : mfr.coquereaumont@mfr.asso.fr

Plus en détail

Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail ( CHSCT)

Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail ( CHSCT) Élections professionnelles 2014 Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail ( CHSCT) Rôle et missions 1 Le CHSCT Définition: Instance de représentation et de dialogue chargée de donner

Plus en détail

L ACCORD DE BRANCHE FORMATION DU 21 SEPTEMBRE 2012. Quels changements?

L ACCORD DE BRANCHE FORMATION DU 21 SEPTEMBRE 2012. Quels changements? 1 L ACCORD DE BRANCHE FORMATION DU 21 SEPTEMBRE 2012 Sommaire DIF des intérimaires p. 5 Plan de formation p. 6 Contrat de professionnalisation p. 8 Période de professionnalisation p. 10 Contrat d apprentissage

Plus en détail

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités Continuité d activité Enjeux juridiques et responsabilités Introduction Pourquoi le droit? - Contrainte - Outil de gestion Droit et management de la continuité d activité : 3 niveaux d intervention Dans

Plus en détail

LES STAGES EN ENTREPRISE

LES STAGES EN ENTREPRISE Groupement des Métiers de l Imprimerie --------------------------------------------------------------------------------------------- SEPTEMBRE 2014 NOTE N 31 LES STAGES EN ENTREPRISE (Loi n 2014-788 du

Plus en détail

L essentiel à retenir

L essentiel à retenir Février 2012 CONTRATS ET MESURES Le contrat de professionnalisation Vous recrutez un jeune de moins de 26 ans, un demandeur d emploi, un bénéficiaire d un minima social ou un ancien titulaire d un contrat

Plus en détail

Parcours d accès aux carrières territoriales (PACTE)

Parcours d accès aux carrières territoriales (PACTE) Parcours d accès aux carrières territoriales (PACTE) Textes de référence Lois 84-23 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, et notamment son article

Plus en détail

1 - Les conditions légales et réglementaires

1 - Les conditions légales et réglementaires LES REMPLACEMENTS 1. Les conditions légales et réglementaires 2. Formalités diverses - obligations 3. Responsabilités du médecin remplacé et du médecin remplaçant 1 1 - Les conditions légales et réglementaires

Plus en détail

LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF)

LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF) Généralités : Le compte personnel de formation (CPF) est applicable depuis le 1er janvier 2015. Créé par la loi n du 5 mars 2014 sur la réforme de la formation professionnelle, il permet aux salariés et

Plus en détail

MISE A DISPOSITION. Sommaire

MISE A DISPOSITION. Sommaire Syndicat SUD CT CG 93 MISE A DISPOSITION Sommaire I LES AGENTS CONCERNES p 1 II LA MISE A DISPOSITION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX p 2 A) Cas de mise à disposition p 3 B) procédures de mise à disposition

Plus en détail

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir Définition Champ d application Conclusion du contrat Formalités Durée du contrat et conditions d emploi Rémunération Aides et avantages sociaux particuliers Contrat de professionnalisation Contrat de formation

Plus en détail

Le DOCTEUR demeurant., qualifié en... inscrit au Tableau du Conseil départemental de... l Ordre des médecins sous le numéro...

Le DOCTEUR demeurant., qualifié en... inscrit au Tableau du Conseil départemental de... l Ordre des médecins sous le numéro... Adopté par le Conseil national décembre 2012 MODELE DE CONTRAT POUR UN COLLABORATEUR MEDECIN salarié d'un Service de santé au travail interentreprises conclu en application des articles R.4623-25 et R.4623-2

Plus en détail

Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 1 Obligation de négocier au niveau des branches... 3 2 Durée minimale de travail... 3 2.1 Dérogations...

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Contrat de travail Insertion professionnelle Territoire d outre-mer DÉLÉGATION GÉNÉRALE À L EMPLOI ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE Sous-direction de l ingénierie, de l accès

Plus en détail

Recommandations sur les dispositifs de prise en charge des risques psychosociaux

Recommandations sur les dispositifs de prise en charge des risques psychosociaux Conseil National de l'ordre des Médecins Recommandations sur les dispositifs de prise en charge des risques psychosociaux Recommandations sur les dispositifs de prise en charge des risques psychosociaux

Plus en détail

LA MEDECINE PREVENTIVE ET PROFESSIONNELLE

LA MEDECINE PREVENTIVE ET PROFESSIONNELLE LA MEDECINE PREVENTIVE ET PROFESSIONNELLE Les collectivités territoriales doivent veiller à l'état de santé des agents territoriaux en ayant comme préoccupation d'empêcher toute altération de leur état

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR HYGIÈNE ET SÉCURITÉ

RÈGLEMENT INTÉRIEUR HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Circulaire n 28/2011 Cl. C 44 Colmar, le 21 octobre 2011 Màj novembre 2013 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR CEDEX 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29

Plus en détail

Les sanctions disciplinaires

Les sanctions disciplinaires Les sanctions disciplinaires Définition : La sanction disciplinaire est un acte unilatéral pris par le chef d entreprise pour sanctionner le comportement fautif du salarié. L employeur a un droit de sanction

Plus en détail

Le travail de nuit est régi par les articles L3122-29 et suivants du Code du travail. Il s accompagne de contreparties et de garanties des salariés.

Le travail de nuit est régi par les articles L3122-29 et suivants du Code du travail. Il s accompagne de contreparties et de garanties des salariés. TRAVAIL DE NUIT 07/05/2015 Le travail de nuit est régi par les articles L3122-29 et suivants du Code du travail. Il s accompagne de contreparties et de garanties des salariés. Le travail de nuit est autorisé

Plus en détail