Vous trouverez dans la présente information les principaux résultats de travail de la phase 2 entre janvier et avril 2011.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vous trouverez dans la présente information les principaux résultats de travail de la phase 2 entre janvier et avril 2011."

Transcription

1 Trägerschaft Berufsbildung Netzelektriker/in Organe responsable de la formation d électricien/ne de réseau Organo responsabile per la formazione professionale di elettricista per reti di distribuzione NE ER Réforme de la formation initiale des électriciens/électriciennes de réseau : Circulaire n 5 d information sur l état actuel du projet (mai 2011) Vous trouverez dans la présente information les principaux résultats de travail de la phase 2 entre janvier et avril Décisions de principe et recherche de solutions Une consultation sur les premiers résultats des travaux de réforme a été menée au sein de la branche en mars 2010 (cf. Circulaire n 3 sous ; ; Quelques personnes de la branche s'étaient alors exprimées en faveur d'une prolongation de la durée de l'apprentissage. Les partenaires responsables avaient donc tout d'abord décidé de laisser cette possibilité ouverte, au cas où, au cours des travaux de la phase 2, il devait s'avérer qu'une formation plus longue serait nécessaire. La réponse à cette question a constitué l'une des problématiques centrales des travaux de réforme. Il a été décidé de maintenir la durée de l apprentissage à 3 ans. Kurt Affolter, responsable de projet, Office fédéral de la formation et de la technologie : «Les électriciens/nes de réseau font en sorte que les réseaux électriques fonctionnent de manière optimale. C est l essentiel de notre standard de vie actuel, dans le secteur public aussi. En construisant et en entretenant les réseaux, l électricien/ne de réseau fournit une contribution à notre confort quotidien dont on ne pourrait plus se passer. On ne saurait dire à quel point son rôle est important. A mon avis, le métier d électricien/ne de réseau va continuer à suivre un développement positif.» Huit domaines de compétences opérationnelles ont été définis pour la formation d électricien/électricienne de réseau : 1. organiser les travaux, respecter les prescriptions de travail et garantir la sécurité au travail 2. poser, tirer et entretenir des lignes en câbles à courant faible ou à courant fort 3. poser, monter et entretenir des câbles de données et de transmission 4. monter et entretenir des lignes aériennes 5. monter, transformer et entretenir des armoires de distribution de câbles, des stations transformatrices ou de couplage 6. monter et entretenir des éclairages publics 7. monter, réguler et entretenir des caténaires des transports publics 8. établir des dispositifs protecteurs, des mises à la terre et des retours de courant, procéder à des mesures de contrôle et mettre en service des installations (les compétences opérationnelles s appartenant à chaque domaine de compétences opérationnelles sont listées dans l'annexe 1). Dans le cadre de deux ateliers, 29 experts de la branche ont arrêté les objectifs évaluateurs en rapport avec les compétences opérationnelles s déjà définies (cf. Circulaire n 4). L étendue des sujets a mis en lumière les points suivants :

2 A) la majorité des entreprises formatrices actuelles ne pourra et/ou ne voudra pas proposer des cours en matière de réseaux de communication, de réseaux de basse et de haute tension et de caténaires ; B) les futurs électriciens/électriciennes de réseau pourront acquérir des connaissances de base étendues de toutes les facettes de la profession, ainsi que des connaissances spécialisées de certains segments du métier. Dans un tel cas, il existe sur le plan fédéral deux approches pour les ordonnances de formation : - une formation avec des orientations - une formation avec des domaines spécifiques Les partenaires responsables ont opté pour une formation avec des domaines spécifiques pour les raisons suivantes : - compte tenu du nombre de rapports de formation, cette structure devrait considérablement faciliter la mise en œuvre de la future formation sur les différents lieux de formation ; - le volet général et commun devra être le plus vaste possible, «voir ce qui est commun», l électricien/électricienne de réseau est un-e «généraliste». Par cette démarche, nous entendons promouvoir l attrait et la perméabilité de la formation. C est l un des objectifs de ce projet. Domaines spécifiques Partant des directives susmentionnées, le groupe de projet a élaboré la profession d'«electricienne de réseau/electricien de réseau CFC» avec les trois domaines spécifiques suivants : Energie, Câbles de données et de transmission, Caténaires. Les objectifs évaluateurs des électriciens/électriciennes de réseau ont ensuite été attribués aux lieux de formation. Lors de cette étape, nous avons veillé à ce que les électriciens/électriciennes de réseau de tous les domaines spécifiques fréquentent l école ensemble. Les objectifs évaluateurs des cours interentreprises ont été subdivisés en objectifs évaluateurs communs (60 %) et spécifiques à chaque domaine (40 %). Pour l attribution des objectifs évaluateurs pratiques aux entreprises, nous avons pris soin de peser les intérêts, de mettre ce qui était nécessaire dans les domaines spécifiques correspondants et d exclure la notion de «nice to have». Nous avons aussi veillé à ce que par exemple les domaines spécifiques «Energie» et «Câbles de données et de transmission» ne doivent pas assurer la formation en construction de caténaires, ce que les entreprises n'accepteraient jamais. Ou par ex. que les domaines spécifiques «Câbles de données et de transmission» et «Caténaires» ne doivent pas assurer la formation en câbles haute tension. T. Biser, responsable de la formation à l AES : «Je table sur la formation de plus de 200 personnes par année». La vue d ensemble à l'annexe 2 présente la nouvelle situation. 2 cet effet (enveloppe «subventions en faveur de projets de développement de la formation et de développement de la qualité»).

3 Les changements concrets Le nouveau plan de formation montre qu il s agit véritablement d'une toute nouvelle formation. Précisons toutefois d emblée que les actuels électriciens/électriciennes de réseau se reconnaîtront dans le nouveau domaine spécifique «Energie». L une des exigences émanant de la phase 1 du projet était que les exploitants de réseaux parviennent à situer les électriciens/électriciennes de réseau formés jusqu'ici dans la nouvelle image de la profession. Comparée à l ancienne, la nouvelle formation est un peu moins poussée sur le thème des lignes aériennes dans le domaine spécifique Energie, ce qui devrait plaire à bien des entreprises d'électricité qui n'ont plus d'installations aériennes. Les travaux de câblage sur des installations d éclairage public ont également été réduits et adaptés aux tendances actuelles qui font que l on achète de plus en plus des composants globaux. D anciennes technologies, comme les câbles papier plomb, ont également pu être supprimées du catalogue des objectifs évaluateurs. L usinage du bois et des matières synthétiques et la maçonnerie ont été supprimés au profit de l usinage des métaux. Les futurs électriciens/électriciennes de réseau «Energie» bénéficieront d une formation de base sur les câbles de données et de transmission. La théorique des caténaires sera uniquement traitée en école dans les domaines spécifiques «Energie» et «Câbles de données et de transmission». La procédure de qualification a été remaniée de fond en comble, nous y reviendrons dans la présente circulaire d information. Au terme de la phase 2 du projet, le plan de formation est prêt. La commission de réforme et les partenaires responsables soutiennent la proposition de l équipe de projet et la nouvelle formation sur trois ans. Ulrich Wueger : «Je soutiens la formation supérieure des électriciens de réseau depuis plus de 20 ans. Actuellement directeur des VMCV, transports publics actifs sur la Riviera vaudoise, je représente l Union des Transports Publics, respectivement les entreprises romandes, au sein de la «Reformkommission». Dans le cadre de cette réforme, nous avons adapté le métier d électricien de réseau aux technologies récentes ainsi qu aux conditions de travail modernes et profité de supprimer quelques domaines désuets. Je suis absolument convaincu que le succès et la pérennité du métier sont garantis sous cette nouvelle forme.» Entreprises formatrices Il n'est certainement pas inutile de préciser pour les entreprises formatrices qu'elles pourront bénéficier d une formation adéquate avant le début de la formation en 2013 et que des instruments (programme d'enseignement standard, dossier de formation) seront introduits à ce moment-là. La planification de ces travaux devrait pouvoir démarrer cette année encore. 3 cet effet (enveloppe «subventions en faveur de projets de développement de la formation et de développement de la qualité»).

4 Cours interentreprises La durée des cours interentreprises a été fixée à 40 jours, 10 unités hebdomadaires de 4 jours réparties sur les 3 ans de formation. Six unités ont des contenus communs à tous les domaines spécifiques, quatre ont des contenus spécifiques. Les contenus détaillés sont présentés en annexe 3. Légende : T : cours communs à tous les domaines spécifiques E : cours spécifiques au domaine Energie D : cours spécifiques au domaine Câbles de données et de transmission C : cours spécifiques au domaine Caténaires Dans les cours interentreprises, les résultats seront désormais évalués (cf. le marquage des unités dans la figure : bleu = évalué / blanc = pas évalué) et intégrés à la note d expérience. Cela revalorisera les cours et s avère parfaitement logique, puisqu'il serait extrêmement inefficace de ne pas évaluer une partie de la formation qui compte 320 périodes. Il est tout aussi logique que cette évaluation soit prise en compte dans la note EXPER dans le cadre de la procédure de qualification. Il convient de rappeler ici aussi que les documents nécessaires pour les cours devront être préparés pour les premiers cours en 2013, qu une formation sera dispensée aux instructeurs et que les instruments (notamment pour les évaluations, ainsi que le programme d'enseignement standard) qui leur sont destinés devront avoir été créés d'ici là. La planification de ces travaux devrait pouvoir démarrer cette année encore. 4 cet effet (enveloppe «subventions en faveur de projets de développement de la formation et de développement de la qualité»).

5 Ecoles s Dans les modèles avec domaines spécifiques, tous les objectifs évaluateurs sont typiquement enseignés en commun. Un jour de cours par semaine est prévu avec 9 leçons, dont 5 en connaissances s, 3 en culture générale et 1 en sport. Branches d enseignement 1 ère année 2 ème année 3 ème année Total des leçons Organiser les travaux, respecter les prescriptions de travail et garantir la sécurité au travail Poser, tirer et entretenir des lignes en câbles à courant faible ou à courant fort Poser, monter et entretenir des câbles de données et de transmission Monter et entretenir des lignes aériennes Monter, transformer et entretenir des armoires de distribution de câbles, des stations transformatrices ou de couplage Monter et entretenir des éclairages publics Monter, réguler et entretenir des caténaires des transports publics Etablir des dispositifs protecteurs, des mises à la terre et des retours de courant, procéder à des mesures de contrôle et mettre en service des installations Total enseignement des connaissances s Branches générales Gymnastique et sport Total global Les notes de connaissances s (4 à 5 notes par semestre) sont réunies en une note d expérience qui compte pour la procédure de qualification. Urs Hartmann, IBC Coire et maître professionnel : «Le tableau des périodes d enseignement est applicable tel quel. La coordination entre les lieux de CI et les écoles s est essentielle car il faut bien délimiter les cours pour éviter des chevauchements». Pour les écoles s aussi, il y a encore divers instruments à créer d'ici le début de la formation en Une formation sera dispensée et le programme d enseignement standard sera créé d'ici là. La planification de ces travaux devrait pouvoir démarrer cette année encore. Le projet encourage déjà une coordination renforcée entre les trois lieux de formation (entreprise, école et cours interentreprises). Cela permettra d éviter des doublons et de mieux faire concorder les objectifs évaluateurs. 5 cet effet (enveloppe «subventions en faveur de projets de développement de la formation et de développement de la qualité»).

6 Procédure de qualification La future procédure de qualification contiendra plusieurs nouveautés tout en conservant ce qui a fait ses preuves. Elle sera fondée sur les quatre domaines de qualification suivants : «travail pratique», «connaissances s», «note d expérience» et «culture générale». En résumé, la procédure de qualification sera structurée de la manière suivante : Domaine de qualification Point d'appréciation Pondération du point d appréciation Pondération du domaine de qualification Conditions de réussite Travail pratique Organisation du travail 1 x 40 % Au moins la note h Dispositions de sécurité 2 x Rendement 1 x Exécution 3 x Connaissances s 3.5 h Ecrit 3 h Oral 2 x 1 x 20 % Au moins la note h Note d expérience Connaissances s 1 x 20 % Cours interentreprises 1 x Culture générale 20 % Note totale Au moins la note 4.0 La durée de l'examen de «travaux pratiques» a en particulier nécessité des considérations et des réflexions approfondies et critiques, et a donné lieu à des discussions prolongées. Les experts et connaisseurs de l actuelle procédure de qualification au sein de l équipe de projet ont cherché et trouvé des possibilités de ramener l examen pratique qui dure actuellement 20 heures à un examen pratique de 12 heures, tout en garantissant la qualité d'examen visée. La commission de réforme a approuvé la proposition de l équipe de projet, à savoir une durée d examen de 12 h. Elle serait toutefois prête à revenir sur sa décision si la consultation de la branche sur cette question devait montrer que l'équipe de projet a mal évalué la situation. Des moyens auxiliaires adéquats destinés aux lieux d examen et aux experts seront créés avant les premiers examens en 2016, et des formations pour experts seront dispensées. 6 cet effet (enveloppe «subventions en faveur de projets de développement de la formation et de développement de la qualité»).

7 Séances d information La réforme de l ordonnance sur la formation a d énormes répercussions et soulève bien des interrogations. Les parties prenantes et les personnes concernées s'interrogent : «Qu'est-ce qui ne change pas dans les directives de formation? Quelles sont les principales nouveautés? Quels changements cela va-t-il provoquer dans mon domaine? Qu ai-je à y gagner et à y perdre?» Et bien d autres questions encore. Il est possible de répondre à de nombreuses questions par écrit, mais d autres nécessitent un entretien. C est pourquoi les partenaires responsables vont organiser des séances d information en Suisse allemande et romande et au Tessin pour tous les intéressés de l AES/AELC/UTP : des représentants du projet et des associations y présenteront les principaux points de la réforme et répondront aux questions. Les séances d information auront lieu : Aarau: Dienstag, 23. August 2011, von 16:00 18:30 h, im Vortragssaal der IBA Aarau und Chur: Dienstag, 30. August 2011, von 16:00 18:30 h, in der Aula der Gewerbeschule Chur Info und Anmeldung bei Cossonay: lundi, 29 aôut 2011, de 16h00 à 18h30, au centre de formation de la CIFER information et inscription : Bellinzona: giovedi, 25 agosto 2011, da 16h00 a 18h30, Auditorium BancaStato Informazione e iscrizione: Les partenaires responsables tiennent beaucoup à ce que ces modifications soient soutenues et à ce que la réforme de la profession soit un succès. Ils recommandent de participer à l'une de ces séances d'information. Ces séances accompagnent et soutiennent le processus de consultation de la branche. Consultation de la branche La consultation de la branche sur les nouvelles prescriptions de formation sera menée en commun pour les trois associations. Elle durera du 8 août 2011 au 9 septembre 2011 à 12h00. Calendrier des jalons : soumission de la demande d'attribution d'un ticket à l'offt : entrée en vigueur de l ordonnance sur la formation et du plan de formation d Electricienne de réseau/electricien de réseau CFC. - Eté 2013 : début de la formation d Electricienne de réseau/electricien de réseau CFC. Informations sur le projet Toutes les informations sur le projet peuvent être consultées en ligne sur les sites et 7 cet effet (enveloppe «subventions en faveur de projets de développement de la formation et de développement de la qualité»).

8 Annexe 1 Les huit domaines de compétences opérationnelles des électriciens/électriciennes de réseau avec leurs compétences opérationnelles : 1. Organiser les travaux, respecter les prescriptions de travail et garantir la sécurité au travail 1.1. Préparer et revoir tout seul une intervention sur la base de plans, d instructions et de listes de contrôle 1.2. Respecter intégralement la sécurité au travail et la protection de la santé personnelle dans le domaine électrique sur la base de directives légales 1.3. Respecter la sécurité au travail sur les chantiers des transports publics en observant strictement les prescriptions importantes 1.4. Sécuriser le poste de travail de manière autonome en respectant toutes les prescriptions qui font autorité 1.5. Collaborer de manière constructive avec les collègues de travail et d autres personnes 1.6. Dresser un procès-verbal et donner un feed-back compréhensibles des travaux exécutés pour des tiers 2. Poser, tirer et entretenir des lignes en câbles à courant faible ou à courant fort 2.1. Prendre en charge, adapter et mesurer des systèmes de tubes de protection des câbles et des tracés pour lignes en câbles à courant faible ou à courant fort selon des directives 2.2. Poser et tirer des lignes en câbles à courant faible ou à courant fort conformément aux directives 2.3. Monter des raccordements et des armatures de câbles d après des instructions et des directives 2.4. Remédier à des dysfonctionnements en respectant strictement les prescriptions de sécurité 3. Poser, monter et entretenir des câbles de données et de transmission 3.1. Prendre en charge, adapter et mesurer des systèmes de tubes de protection des câbles et des tracés pour câbles de données et de transmission selon des directives 3.2. Poser et tirer des câbles de données et de transmission conformément aux directives 3.3. Monter et épisser des câbles de données et de transmission suivant les instructions 3.4. Raccorder des postes d abonnés / répartiteurs d'après l'instruction de montage 3.5. Remédier à des dysfonctionnements selon mandat, en fonction des clients 4. Monter et entretenir des lignes aériennes 4.1. Monter des supports selon le plan de montage 4.2. Monter des isolateurs, des dispositifs de couplage et des dispositifs réducteurs de tension de lignes aériennes selon un plan de montage 4.3. Monter des conducteurs et des câbles conformément à l ordonnance 4.4. Exécuter des travaux d entretien et de démontage selon l ordonnance et les directives 8 cet effet (enveloppe «subventions en faveur de projets de développement de la formation et de développement de la qualité»).

9 5. Monter, transformer et entretenir des armoires de distribution de câbles, des stations transformatrices ou de couplage 5.1. Poser des armoires de distribution de câbles, des stations transformatrices ou de couplage selon le plan de montage 5.2. Monter des installations de distribution à haute tension, des transformateurs de distribution et des distributions basse tension selon les documents de montage 5.3. Installer une distribution pour consommation privée (installations de prises d éclairage et de courant) selon le plan 5.4. Exécuter des travaux de transformation et d entretien selon l ordonnance 6. Monter et entretenir des éclairages publics 6.1. Prendre en charge, adapter et mesurer des systèmes de tubes de protection des câbles, des tracés de câbles et des embases pour installations d éclairage public selon des directives 6.2. Poser, tirer et raccorder des câbles selon le plan 6.3. Monter des tableaux de mesures et de commandes pour éclairages publics selon le plan 6.4. Poser des points lumineux selon le plan et les mettre en service 6.5. Effectuer des travaux d entretien sur des installations d éclairage public selon l ordonnance 6.6. Remédier à des dysfonctionnements sur des installations d éclairage public selon mandat 7. Monter, réguler et entretenir des caténaires des transports publics 7.1. Préassembler des éléments selon les instructions de montage 7.2. Poser, monter et démonter des poteaux, haubans, vérins d appui et ossatures porteuses aux dimensions selon les documents de construction et les manuels 7.3. Tirer, fixer, haubaner et réguler les fils et caténaires selon les plans de montage Effectuer des inspections et des travaux de maintenance en respectant strictement les prescriptions de sécurité 8. Etablir des dispositifs protecteurs, des mises à la terre et des retours de courant, procéder à des mesures de contrôle et mettre en service des installations 8.1. Monter des dispositifs protecteurs de réseau selon mandat 8.2. Installer des retours de courant et des mises à la terre selon les prescriptions 8.3. Procéder à des mesures de contrôle selon mandat 8.4. Mettre en service des installations suivant le déroulement prévu 9 cet effet (enveloppe «subventions en faveur de projets de développement de la formation et de développement de la qualité»).

10 Annexe 2 Vue d ensemble des domaines de compétences opérationnelles par domaine spécifique Domaines de compétences opérationnelles Domaine spécifique Energie Domaine spécifique Câbles de données et de transmission Domaine spécifique Caténaires 1. organiser les travaux, respecter les prescriptions de travail et garantir la sécurité au travail bases et pratique 2. poser, tirer et entretenir des lignes en câbles à courant faible ou à courant fort seulement bases seulement bases 3. poser, monter et entretenir des câbles de données et de transmission seulement bases seulement bases 4. monter et entretenir des lignes aériennes bases et pratique 5. monter, transformer et entretenir des armoires de distribution de câbles, des stations transformatrices ou de couplage 6. monter et entretenir des éclairages publics seulement bases seulement bases seulement bases seulement bases 7. monter, réguler et entretenir des caténaires des transports publics seulement bases seulement bases bases et pratique 8. établir des dispositifs protecteurs, des mises à la terre et des retours de courant, procéder à des mesures de contrôle et mettre en service des installations bases et pratique 10 cet effet (enveloppe «subventions en faveur de projets de développement de la formation et de développement de la qualité»).

11 Annexe 3 Les contenus détaillés des cours interentreprises Les tableaux ci-après décrivent les contenus des cours interentreprises généraux et spécifiques à un domaine. L attribution des cours est structurée en fonction des domaines de compétences opérationnelles (DCO) et de l année d apprentissage (AA). Les parenthèses qui accompagnent les entrées relatives aux contenus se réfèrent à la compétence opérationnelle correspondante dans le plan de formation. Cours interentreprises généraux Cours généraux (tous les domaines spécifiques) CI DCO Contenus AA Jours T1 Organiser les travaux, respecter les prescriptions de travail et garantir la sécurité au travail Formation initiale RPC Sécurité générale au travail (1.2) Sécurité au travail sur des chantiers des transports publics (1.3) T2 Monter et entretenir des lignes aériennes Montage de supports (4.1) Montage d isolateurs, de dispositifs de couplage, de réducteurs de tension (4.2) T3 Organiser les travaux, respecter les prescriptions de travail et garantir la sécurité au travail Monter et entretenir des lignes aériennes Monter, transformer et entretenir des armoires de distribution de câbles, des stations transformatrices ou de couplage Monter, réguler et entretenir des caténaires des transports publics Sécurité de chantiers (1.4) Elimination (1.4) Elingage de charges (5.1, 7.1) Structure d ouvrages de maçonnerie (7.2) Montage d isolateurs, de dispositifs de couplage, de réducteurs de tension (4.2) T4 Organiser les travaux, respecter les prescriptions de travail et garantir la sécurité au travail Monter, réguler et entretenir des caténaires des transports publics Sécurité électrique (1.2) Lutte contre les incendies (1.2) Usinage de métaux (7.1) T5 Poser, tirer et entretenir des lignes en câbles à courant faible ou à courant fort Poser, monter et entretenir des câbles de données et de transmission Monter et entretenir des lignes aériennes Monter et entretenir des éclairages publics Etablir des dispositifs protecteurs, des mises à la terre et des retours de courant, procéder à des mesures de contrôle et mettre en service des installations Montage de conducteurs (4.3) Entretien et démontage de lignes aériennes (4.4) Montage de mises à la terre (8.2) Mesure d installations en câbles (2.1, 3.1, 6.1) 2. 4 T6 Etablir des dispositifs protecteurs, des mises à la terre et des retours de courant, procéder à des mesures de contrôle et mettre en service des installations Montage de dispositifs protecteurs (8.1) Mesures de contrôle (8.3) Mises en service (8.4) 3. 4 Total jours CI généraux cet effet (enveloppe «subventions en faveur de projets de développement de la formation et de développement de la qualité»).

12 Cours communs aux domaines spécifiques <Energie> et <Câbles de données et de transmission> Cours communs <Energie> et <Câbles de données et de transmission> CI DCO Entrées relatives aux contenus AA Jours ED1 Poser, tirer et entretenir des lignes en câbles à courant faible ou à courant fort Poser, monter et entretenir des câbles de données et de transmission Monter et entretenir des éclairages publics Pose de câbles (2.2, 3.2, 6.2) Raccordement de câbles à basse tension (2.3) ED2 Poser, tirer et entretenir des lignes en câbles à courant faible ou à courant fort Raccordement de câbles à basse tension (2.3) Raccordement de câbles à haute tension (2.3) 2. 4 Total jours communs aux domaines spécifiques <Energie> et <Câbles de données et de transmission> 8 Cours spécifiques au domaine <Energie> Cours spécifiques au domaine <Energie> CI DCO Entrées relatives aux contenus AA Jours E1 Monter, transformer et entretenir des armoires de distribution de câbles, des stations transformatrices ou de couplage Monter et entretenir des éclairages publics Montage de distributions haute tension et de transformateurs de distribution (5.2) Montage de distributions basse tension (5.2) Installation pour consommation privée (5.3) 2. 4 Montage de tableaux de mesures et de commandes pour éclairage public (6.3) E2 Poser, tirer et entretenir des lignes en câbles à courant faible ou à courant fort Monter, transformer et entretenir des armoires de distribution de câbles, des stations transformatrices ou de couplage Monter et entretenir des éclairages publics Elimination de dysfonctionnements de câbles à courant (2.4) Mise en service de stations transformatrices et d armoires de distribution (5.4) Mise en service et entretien de tableaux pour éclairage public (6.4) Elimination de dysfonctionnements d'installations d'éclairage public (6.5) 3. 4 Total jours spécifiques au domaine <Energie> 8 12 cet effet (enveloppe «subventions en faveur de projets de développement de la formation et de développement de la qualité»).

13 Cours spécifiques au domaine <Câbles de données et de transmission> Cours spécifiques au domaine <Câbles de données et de transmission> CI DCO Entrées relatives aux contenus AA Jours D1 Poser, monter et entretenir des câbles de données et de transmission Jonction et raccordement de câbles de données (3.3) Raccordement de câbles de données (3.4) D2 Poser, monter et entretenir des câbles de données et de transmission Installation de colonnes de distribution (3.4) Elimination de dysfonctionnements de câbles de données (3.5) 2. 4 Total jours spécifiques au domaine <Câbles de données et de transmission> 8 Cours interentreprises du domaine spécifique <Caténaires> Cours spécifiques au domaine <Caténaires> CI DCO Entrées relatives aux contenus AA Jours C1 Monter, réguler et entretenir des caténaires des transports publics Prémontage de caténaire y compris éléments de construction (7.1) C2 Monter, réguler et entretenir des caténaires des transports publics Montage de poteaux pour caténaires et de supports (7.2) 2. 4 C3 Monter, réguler et entretenir des caténaires des transports publics Tirage de fils et caténaires (7.3) 2. 4 C4 Monter, réguler et entretenir des caténaires des transports publics Etablir des dispositifs protecteurs, des mises à la terre et des retours de courant, procéder à des mesures de contrôle et mettre en service des installations Inspection et maintenance de caténaires (7.4) Montage de retours de courant (8.2) 3. 4 Total jours domaine spécifique <Caténaires> cet effet (enveloppe «subventions en faveur de projets de développement de la formation et de développement de la qualité»).

Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration»

Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration» Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration» Le champ d activité des employés 1 de commerce de la branche «Services et administration» va du contact avec la clientèle au back office. La

Plus en détail

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE Département de l'éducation de la culture et du sport Service de la formation professionnelle Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle für Berufsbildung FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L

Plus en détail

Equivalence des qualifications

Equivalence des qualifications Equivalence des qualifications 2 Profil d un monteur-électricien diffusé par une maison de placement temporaire (I) Nom, Prénom, Date de naissance, Portugal Expérience professionnelle : 2009 à ce jour

Plus en détail

Assistant/-e d assurance AFA Formation pour titulaires d une maturité. L assurance d une carrière prometteuse!

Assistant/-e d assurance AFA Formation pour titulaires d une maturité. L assurance d une carrière prometteuse! Assistant/-e d assurance AFA Formation pour titulaires d une maturité L assurance d une carrière prometteuse! 2 De tout temps, l assurance privée s engage fortement à la formation de sa propre relève.

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration 78704 Spécialiste en restauration Restaurationsfachfrau / Restaurationsfachmann Impiegata di ristorazione / Impiegato di ristorazione Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste

Plus en détail

Plan d'études pour l enseignement en entreprise

Plan d'études pour l enseignement en entreprise Plan d'études pour l enseignement en entreprise Monteur frigoriste CFC Monteuse frigoriste CFC Utilisation du plan d'étude pour l enseignement en entreprise Le présent plan d'étude pour l enseignement

Plus en détail

STAGE : ELECTRICIEN INSTALLATEUR-MONTEUR

STAGE : ELECTRICIEN INSTALLATEUR-MONTEUR MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

Commande de produits pour la formation professionnelle initiale d électricien/ne de réseau CFC

Commande de produits pour la formation professionnelle initiale d électricien/ne de réseau CFC Commande de produits pour la formation professionnelle initiale d électricien/ne de réseau CFC Documentation pour la formation initiale en entreprise ÉLECTRICIEN/ DE RÉSEAU CFC Documentation pour les cours

Plus en détail

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral Spécialiste en assurance avec brevet fédéral 2 Après l analyse de la formation initiale et continue de l assurance privée, étude réalisée sur mandat de l Association Suisse d Assurances ASA, la politique

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 14 décembre 2006 70610 Assistante en pharmacie CFC/Assistant en pharmacie CFC Pharma-Assistentin EFZ/Pharma-Assistent

Plus en détail

Dans le cadre de la formation initiale en entreprise, le DFP à l école n est pas défini de manière plus précise.

Dans le cadre de la formation initiale en entreprise, le DFP à l école n est pas défini de manière plus précise. Dossier de formation et des prestations des employés de commerce CFC de la branche «Services et administration» dans le cadre de la formation initiale en école (écoles de commerce de droit public EC) Contexte

Plus en détail

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 80101 Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment Gebäudereiniger/Gebäudereinigerin Pulitore di edifici/pulitrice di edifici A. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage B. Programme

Plus en détail

Bâtiment ÉLECTRICIEN

Bâtiment ÉLECTRICIEN Bâtiment ÉLECTRICIEN ÉLECTRICIEN L électricien effectue tous les travaux d installations électriques et de raccordement d appareils électriques dans diverses spécialités : éclairage, confort thermique,

Plus en détail

Gestionnaire du commerce de détail

Gestionnaire du commerce de détail Gestionnaire du commerce La nouvelle voie vers un avenir professionnel dans le commerce Assistant/e du commerce avec attestation fédérale 2 ème année d apprentissage 1 ère année d apprentissage Gestionnaire

Plus en détail

Installatrice-électricienne CFC / Installateur-électricien CFC

Installatrice-électricienne CFC / Installateur-électricien CFC USIE-Document: 2010465MS Formation de base: Installatrice-électricienne CFC / Renseignement sur la série d'exemples de travaux pratiques de l'usie: Avec l'ordonnance sur la formation professionnelle de

Plus en détail

Profil B ou profil E? Aide à la décision

Profil B ou profil E? Aide à la décision Employée/Employé de commerce CFC Profil B ou profil E? Aide à la décision Introduction Le présent document sert d aide pour les acteurs qui participent au choix de la voie de formation la plus appropriée

Plus en détail

Important: par document, prendre uniquement position pour la formation initiale cochée!

Important: par document, prendre uniquement position pour la formation initiale cochée! Table des matières Domaine A: Généralités Domaine B: Formation initiale en entreprise (ne concerne pas l'école professionnelle) Domaine C: Cours interentreprises (CIE) Domaine D: Ecole professionnelle

Plus en détail

ELECTRICIEN INSTALLATEUR - MONTEUR

ELECTRICIEN INSTALLATEUR - MONTEUR MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION ELECTRICIEN INSTALLATEUR

Plus en détail

Réforme «Spécialiste du commerce de détail»

Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Directives relatives au déroulement des examens de validation des modules pour les futurs spécialistes du commerce de détail (Les dénominations de personnes

Plus en détail

Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce

Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce La partie informative du présent concept comprend une vue d ensemble des exigences de qualité

Plus en détail

Informatikerin EFZ / Informatiker EFZ Informaticienne CFC / Informaticien CFC Informatica AFC / Informatico AFC

Informatikerin EFZ / Informatiker EFZ Informaticienne CFC / Informaticien CFC Informatica AFC / Informatico AFC Dispositions d exécution afin de garantir la comparabilité des évaluations des prestations pour les modules des compétences informatiques dans les écoles professionnelles et les cours interentreprises

Plus en détail

Manuel relatif aux ordonnances

Manuel relatif aux ordonnances Manuel relatif aux ordonnances Les étapes de l élaboration d une ordonnance sur la formation professionnelle initiale Manuel relatif aux ordonnances Impressum Éditeur: Office fédéral de la formation professionnelle

Plus en détail

Réforme des professions MEM

Réforme des professions MEM Réforme des professions MEM Plan de formation relatif à l'ordonnance sur la formation professionnelle initiale Monteuse-automaticienne CFC / Monteur-automaticien CFC 1) Automatikmonteurin EFZ / Automatikmonteur

Plus en détail

Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar. Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009)

Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar. Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009) 2086 Décembre 2012 Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009) 1 Introduction Photo 1 : Installation PV

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 6 décembre 2006 95004 Agente/Agent d exploitation CFC Fachfrau/Fachmann Betriebsunterhalt EFZ

Plus en détail

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis EPFL SB-ISIC laborantin en chimie laboratoire-école appren tis info Description de la profession La chimie est une science très ancienne qui fait partie intégrante de notre vie quotidienne. Les secteurs

Plus en détail

BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS DU VALAIS ROMAND (CPI)

BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS DU VALAIS ROMAND (CPI) Département de l'éducation, de la culture et du sport Service de l enseignement Inspectorat de la scolarité obligatoire BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS

Plus en détail

Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF

Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF Spécialiste en relations publiques avec brevet fédéral BF Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF Spécialiste en relations publiques avec brevet fédéral BF Le ou la spécialiste

Plus en détail

Plan de formation Employée/Employé de commerce CFC du 21 novembre 2014 pour la formation initiale en école

Plan de formation Employée/Employé de commerce CFC du 21 novembre 2014 pour la formation initiale en école Employée/ Plan de formation Employée/ du 21 novembre 2014 pour la formation initiale en école Tables des matières LISTE DES ABRÉVIATIONS... 4 INTRODUCTION... 5 1. IMPORTANCE DE LA FORMATION COMMERCIALE

Plus en détail

Statuts FSEA. FSEA Fédération suisse pour la formation continue Version du 28 avril 2009

Statuts FSEA. FSEA Fédération suisse pour la formation continue Version du 28 avril 2009 Statuts FSEA FSEA Fédération suisse pour la formation continue Version du 28 avril 2009 La FSEA en bref La FSEA est l organisation faîtière de la formation continue en Suisse. Ses membres sont des organisations

Plus en détail

EXECUTANT Programme sur 1 jour

EXECUTANT Programme sur 1 jour GP-HAB-B0H0-EX-GEN Préparation à l habilitation B0-H0 pour un personnel non électricien - Exécutant Comprendre le risque et savoir prendre les mesures de sécurité adaptées pour des opérations non-s dans

Plus en détail

HFVESA. Ecole supérieure assurance (ESA) Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance. Une coopération entre l AFA et AKAD Business

HFVESA. Ecole supérieure assurance (ESA) Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance. Une coopération entre l AFA et AKAD Business HFVESA Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance Une coopération entre l AFA et AKAD Business Ecole supérieure assurance (ESA) 2 Selon l Office fédéral de la formation professionnelle et

Plus en détail

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care)

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Édition du 1.1.2011 www.egk.ch Conditions Complémentaires d Assurance

Plus en détail

47109 Médiamaticien/Médiamaticienne Mediamatiker/Mediamatikerin Mediamatico/Mediamatica

47109 Médiamaticien/Médiamaticienne Mediamatiker/Mediamatikerin Mediamatico/Mediamatica 47109 Médiamaticien/Médiamaticienne Mediamatiker/Mediamatikerin Mediamatico/Mediamatica A. Règlement d'apprentissage et d'examen de fin d'apprentissage B. Programme d'enseignement professionnel Médiamaticien/Médiamaticienne

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 11 septembre 2007 80606 Nettoyeuse de textiles CFC/Nettoyeur de textiles CFC Textilpflegerin EFZ/Textilpfleger

Plus en détail

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance P RO - enfance Plateforme Romande pour l accueil de l enfance Rapport de la phase d analyse 1. Résumé Le présent document contient la description du déroulement et des résultats de la phase d analyse des

Plus en détail

Réforme III de la fiscalité des entreprises

Réforme III de la fiscalité des entreprises Réforme III de la fiscalité des entreprises Impact pour le Canton de Vaud et négociations Canton-Communes Union des Villes Suisses 9 janvier 2015 Claudine Wyssa, syndique de Bussigny Présidente de l UCV

Plus en détail

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires SIWF ISFM Annexe 2 1. Généralités La formation approfondie selon le présent programme doit permettre au spécialiste en radiologie d approfondir ses connaissances en radiologie diagnostique du système nerveux

Plus en détail

J 1 50.25. du 18 mai 2011 (Entrée en vigueur : 1 er août 2011)

J 1 50.25. du 18 mai 2011 (Entrée en vigueur : 1 er août 2011) Arrêté étendant le champ d application des conventions collectives de travail pour les métiers de la métallurgie du bâtiment soit : CCT pour le métier d installateur en chauffage, ventilation et climatisation,

Plus en détail

Règlement intercantonal des compléments de formation requis en vue de l'admission dans les filières des domaines de la santé et du social HES-SO

Règlement intercantonal des compléments de formation requis en vue de l'admission dans les filières des domaines de la santé et du social HES-SO 15 mars 2007 Règlement intercantonal des compléments de formation requis en vue de l'admission dans les filières des domaines de la santé et du social HES-SO vu la loi fédérale sur les hautes écoles spécialisées

Plus en détail

S T A T U T S DE L ASSOCIATION

S T A T U T S DE L ASSOCIATION S T A T U T S DE L ASSOCIATION Organisation faîtière nationale du monde du travail en santé Nationale Dach-Organisation der Arbeitswelt Gesundheit du 12 mai 2005 (Etat le 28 juin 2012) I. Dénomination,

Plus en détail

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * République Algérienne Démocratique et Populaire * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * Présidence de le république * * * * * * * * * * * * * Direction Générale de la Fonction Publique

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

Attestation de Conformité CONSUEL

Attestation de Conformité CONSUEL Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans les guides SéQuélec, faite sans l'autorisation du comité est illicite et constitue

Plus en détail

Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant.

Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant. Technique et gestion du bâtiment. Technique énergétique et technologie du trafic. Et tous les services s y rapportant. Nous possédons l expérience et les compétences nécessaires pour offrir à nos clients

Plus en détail

30 km/h dans les quartiers résidentiels

30 km/h dans les quartiers résidentiels bfu bpa upi Mb 0206 km/h dans les quartiers résidentiels Le bpa est favorable aux zones dans les rues de quartier. Pourquoi? Les zones à l heure permettent d augmenter la sécurité et la qualité de l habitat

Plus en détail

2012 Dossier de formation et des prestations Banque. Formation professionnelle initiale Employée de commerce/ Employé de commerce CFC

2012 Dossier de formation et des prestations Banque. Formation professionnelle initiale Employée de commerce/ Employé de commerce CFC 2012 Dossier de formation et des prestations Banque Formation professionnelle initiale Employée de commerce/ Employé de commerce CFC Sommaire du DFP Banque Chapitre 1: Explications relatives au dossier

Plus en détail

Formation continue de secrétaire médicale H+ pour employées de commerce

Formation continue de secrétaire médicale H+ pour employées de commerce Formation continue de secrétaire médicale H+ pour employées de commerce Formation continue de secrétaire médicale H+ *Cette formation continue s adresse également aux candidats masculins. Groupe cible

Plus en détail

413.323.1. du 23 février 2004. Le Département de l'economie,

413.323.1. du 23 février 2004. Le Département de l'economie, Règlement concernant l organisation et la formation à l'ecole supérieure jurassienne d'informatique de gestion (ESIG) (Version en vigueur jusqu'au 31 août 2012) du 23 février 2004 Le Département de l'economie,

Plus en détail

GUIDE DETAILLE POUR MONTEUR ELECTRICIEN

GUIDE DETAILLE POUR MONTEUR ELECTRICIEN GUIDE DETAILLE POUR MONTEUR ELECTRICIEN NOM DE L'APPRENTI: ENTREPRISE:..... 4ème année d'ss. 1 Evaluation globale de la troisième année 2 Comportement adéquat envers la clientèle 3 Comportement envers

Plus en détail

Nous fabriquons sur mesure selon vos besoins Avantages Caractéristiques générales 17m 7 arrêts 400 Kg 5 personnes 700 x 625mm

Nous fabriquons sur mesure selon vos besoins Avantages Caractéristiques générales 17m 7 arrêts 400 Kg 5 personnes 700 x 625mm Nous fabriquons sur mesure selon vos besoins Ascenseur privatif vertical ayant une vitesse jusqu à 0,15 m/s, conçu pour le transport de passagers aux différents niveaux d un immeuble (résidences individuelles,

Plus en détail

Norme ISA 620, Utilisation par l auditeur des travaux d un expert de son choix

Norme ISA 620, Utilisation par l auditeur des travaux d un expert de son choix IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 620, Utilisation par l auditeur des travaux d un expert de son choix Le présent document a été élaboré et approuvé

Plus en détail

CHROMOPHARE Génération F : éclairage innovant à réflecteur avec LED. Un concept et un design d'éclairage qui réunissent fonctionnalité et esthétique

CHROMOPHARE Génération F : éclairage innovant à réflecteur avec LED. Un concept et un design d'éclairage qui réunissent fonctionnalité et esthétique CHROMOPHARE Génération F : éclairage innovant à réflecteur avec LED Un concept et un design d'éclairage qui réunissent fonctionnalité et esthétique Tuttlingen, novembre 2011 - La nouvelle CHROMOPHARE Génération

Plus en détail

Dispositions pour les apprentis

Dispositions pour les apprentis Édition 2011 Dispositions pour les apprentis Apprentis qui suivent les cours professionnels intercantonaux dans les Hôtels-écoles d hotelleriesuisse (HE) Spécialiste en hôtellerie CFC Employé-e en hôtellerie

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

Explications sur les classes de salaire

Explications sur les classes de salaire Explications sur les classes de salaire en vertu de l'art. 42 de la Convention nationale du secteur principal de la construction en Suisse 2012-2015 du 1 er avril 2012 Classes de salaire Conditions Ouvriers

Plus en détail

Bachelier en Informatique et systèmes Finalité Gestion technique des bâtiments - domotique

Bachelier en Informatique et systèmes Finalité Gestion technique des bâtiments - domotique Haute École Louvain en Hainaut www.helha.be Année académique 2015-2016 Catégorie Technique Bachelier en Informatique et systèmes Finalité Gestion technique des bâtiments - domotique HELHa Charleroi 185

Plus en détail

Le test d aptitude neutre au niveau des professions

Le test d aptitude neutre au niveau des professions basic-check Le test d aptitude neutre au niveau des professions Grâce à ce test - partir du bon pied dans la vie professionnelle - trouver l apprenti qui convient Entretiens d embauche basic-check Candidature

Plus en détail

Enseignement professionnel. 2 ème degré. Electricité. Institut Saint-Joseph (Ecole Technique)

Enseignement professionnel. 2 ème degré. Electricité. Institut Saint-Joseph (Ecole Technique) Enseignement professionnel 2 ème degré Electricité Institut Saint-Joseph (Ecole Technique) Deuxième degré professionnel Electricité Grille Horaire ELEC 3 4 A. FORMATION OBLIGATOIRE Religion 2 Français

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE Administration Générale de l Enseignement et de la Recherche Scientifique Service général des Affaires pédagogiques, de la Recherche

Plus en détail

INDICATIONS GÉNÉRALES

INDICATIONS GÉNÉRALES Directives du compte de résultat des cours interentreprises (CIE) (par profession et par organisateur) INDICATIONS GÉNÉRALES Les présentes directives définissent les normes pour remplir le compte de résultat

Plus en détail

GYMNASE DE LA CITE LAUSANNE

GYMNASE DE LA CITE LAUSANNE GYMNASE DE LA CITE LAUSANNE Document de référence ÉCOLE DE MATURITÉ Classes de 1 re, 2 e et 3 e années Version 2014-2015 Ce document est établi selon la Loi scolaire sur l enseignement secondaire supérieur

Plus en détail

Diplôme fédéral d entrepreneur

Diplôme fédéral d entrepreneur Diplôme fédéral d entrepreneur (Maîtrise) Formation modulaire en emploi sur 2 ans Formation dans 4 écoles romandes Page 2 sur 11 Formation d entrepreneur Déroulement général Les expériences tirées de cette

Plus en détail

La réforme de la formation commerciale de base: une ingénierie d innovations dans un domaine complexe

La réforme de la formation commerciale de base: une ingénierie d innovations dans un domaine complexe La réforme de la formation commerciale de base: une ingénierie d innovations dans un domaine complexe Quelque 35 000 apprentis se préparent à entrer dans la vie active en suivant une formation commerciale

Plus en détail

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 1'910'000.- pour la rénovation des conduites d'eau, de gaz, d'électricité,

Plus en détail

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Détail du programme

Plus en détail

La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées?

La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées? La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées? Contexte Nous entendons dire : «La planification des RH constitue le fondement de la dotation en personnel sous la nouvelle

Plus en détail

Dispositions pour les apprentis Indications pour remplir le contrat d apprentissage et renseignements généraux

Dispositions pour les apprentis Indications pour remplir le contrat d apprentissage et renseignements généraux Édition 2015 Dispositions pour les apprentis Indications pour remplir le contrat d apprentissage et renseignements généraux Apprentis qui suivent les cours professionnels intercantonaux dans les hôtels-écoles

Plus en détail

Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information

Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information Bureau du surintendant des institutions financières Novembre 2012 Table des matières 1.

Plus en détail

CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %)

CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %) La Municipalité de Montreux met au concours un poste de : Tâches principales : CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %) Conseiller et aider la Municipalité, les services, les supérieurs hiérarchiques et les

Plus en détail

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques (Ordonnance sur les langues, OLang) 441.11 du 4 juin 2010 (Etat le 1 er octobre 2014) Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français Plan d'études Gymnase français de Bienne 9 Le (TM) au Gymnase français 2. Objectifs 3. Dispositif 3. Cadre du 3.. Choix du domaine et du sujet du 3..2 Organisation du 3..3 Déroulement du 3..4 Forme du

Plus en détail

Directives relatives au travail de maturité

Directives relatives au travail de maturité Directives relatives au travail de maturité Afin de permettre une meilleure lecture, seule la forme masculine est utilisée ci-après. 1. Dispositions légales Les textes suivants constituent la base légale

Plus en détail

Électriciens industriels (CNP 7242)

Électriciens industriels (CNP 7242) Électriciens industriels (CNP 7242) Description de la profession Les électriciens industriels sont regroupés sous le code 7242 de la Classification nationale des professions (CNP). Cette profession correspond

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

Une formation unique à la direction d'une entreprise de charpente!

Une formation unique à la direction d'une entreprise de charpente! Cours postdiplôme ES en gestion d'entreprise Cours de préparation au diplôme de maître charpentier Une formation unique à la direction d'une entreprise de charpente! Bernard Pauty 2011, Chastreix-Sancy.

Plus en détail

Le case management «formation professionnelle»

Le case management «formation professionnelle» Département fédéral de l'économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Formation professionnelle Le case management «formation professionnelle» Principes et mise

Plus en détail

Mécanicien(ne) Automaticien(ne)

Mécanicien(ne) Automaticien(ne) 3 ème degré Technique de qualification Options : Mécanicien Automaticien Electricien Automaticien Mécanicien(ne) Automaticien(ne) Présentation générale Le métier Le «Mécanicien automaticien», tel que défini

Plus en détail

Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510. Entrée

Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510. Entrée Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510 Entrée Vous effectuez des tâches d ordre non électrique (ex : Peinture, menuiserie, maçonnerie,

Plus en détail

Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005. régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles

Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005. régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005 régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles Règlement régissant l octroi du brevet fédéral de conseilleur /

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile A.N.F.A. Département Ingénierie et Compétences Mars 2013 SOMMAIRE INFORMATIONS

Plus en détail

Animer des séances pratiques et/ou des laboratoires

Animer des séances pratiques et/ou des laboratoires Évaluation par un professeur superviseur Nom de l évaluateur évaluatrice Date de l évaluation 1. Choisir le niveau approprié. L assistante assistant d enseignement est : débutant (1 re expérience à titre

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

Objet et champ d application

Objet et champ d application Ordonnance du DEFR concernant les conditions minimales de reconnaissance des filières de formation et des études postdiplômes des écoles supérieures (OCM ES 1 ) du 11 mars 2005 (Etat le 1 er janvier 2015)

Plus en détail

Août 2013 Enquête CLCV Tarifs et pratiques des auto écoles

Août 2013 Enquête CLCV Tarifs et pratiques des auto écoles Août 2013 Enquête CLCV Tarifs et pratiques des auto écoles 1 Avec 742 367 permis B délivrés en France en 2011, le permis de conduire est le premier examen en France par son nombre de candidats. Le permis

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Electricien/électricienne du bâtiment (42211 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Installateur électricien............................................

Plus en détail

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE :

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT Date de mise en application : 20/02/2014 QUALIFELEC RE/0010 indice A 1 SOMMAIRE 1. DOMAINE D APPLICATION... 4 1.1 Objet...

Plus en détail

GARANTIE DÉCENNALE. Les bonnes mesures pour protéger votre responsabilité. GUIDE MAAF

GARANTIE DÉCENNALE. Les bonnes mesures pour protéger votre responsabilité. GUIDE MAAF GARANTIE DÉCENNALE Les bonnes mesures pour protéger votre responsabilité. GIDE MAAF SOMMAIRE LA GARANTIE DÉCENNALE EN CLAIR Principe et application de la garantie décennale... Page 4 Dommages concernés

Plus en détail

LUXOMAT Exemples d implantation pour électriciens et bureau d études

LUXOMAT Exemples d implantation pour électriciens et bureau d études B.E.G. LUXOMAT d implantation LUXOMAT d implantation pour électriciens et bureau d études Indexe Profitez des nombreuses années d expérience de B.E.G. pour planifier et installer avec succès et en toute

Plus en détail

Devenir ingénieur. Faculté des Sciences, de la Technologie et de la Communication. Faculté des Sciences, de la Technologie et de la Communication

Devenir ingénieur. Faculté des Sciences, de la Technologie et de la Communication. Faculté des Sciences, de la Technologie et de la Communication Faculté des Sciences, de la Technologie et de la Communication Devenir ingénieur Faculté des Sciences, de la Technologie et de la Communication Notre offre de formations Devenir ingénieur Fascination pour

Plus en détail

PT1 - Raccordements aux réseaux de distribution MT et BT

PT1 - Raccordements aux réseaux de distribution MT et BT Sur la base des articles 1, 2, 3,7 et 8 des CG, la présente prescription technique définit : La contribution au branchement au réseau (CB) et la contribution aux coûts du réseau (CCR); Contribution de

Plus en détail

Comparaison des performances d'éclairages

Comparaison des performances d'éclairages Comparaison des performances d'éclairages Présentation Support pour alimenter des ampoules de différentes classes d'efficacité énergétique: une ampoule LED, une ampoule fluorescente, une ampoule à incandescence

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

Compagnie des Transports Strasbourgeois. Rénovation et modernisation du réseau tram : poursuite du plan pluriannuel cet été

Compagnie des Transports Strasbourgeois. Rénovation et modernisation du réseau tram : poursuite du plan pluriannuel cet été Compagnie des Transports Strasbourgeois Rénovation et modernisation du réseau tram : poursuite du plan pluriannuel cet été 4 juin 2015 La ligne A, première ligne du réseau tramway de l agglomération strasbourgeoise,

Plus en détail

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Dans les écoles de maturité des gymnases du canton de Vaud Edition 2014 Département de la formation, de la jeunesse

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE (Adoptée par le Conseil d administration lors de son assemblée régulière du 2 juin 2004) 1. PRINCIPE DIRECTEUR LE COLLÈGE, UN MILIEU

Plus en détail

CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ "AGENCEMENT INTÉRIEUR" CONCOURS EXTERNE ET INTERNE

CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ AGENCEMENT INTÉRIEUR CONCOURS EXTERNE ET INTERNE CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ "AGENCEMENT INTÉRIEUR" CONCOURS EXTERNE ET INTERNE NATURE DES ÉPREUVES Arrêté du 24 janvier 1992 (publié au Journal officiel du 14 février 1992) Les épreuves

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit. Sommaire

Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit. Sommaire Projet de mise en consultation du 9 septembre 2003 Circ.-CFB 0 / Annexe 1: Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit Les sociétés d audit

Plus en détail

Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif "NEBEF 1"): synthèse des propositions de

Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif NEBEF 1): synthèse des propositions de Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif "NEBEF 1"): synthèse des propositions de RTE 16 octobre 2013 Expérimentation sur la valorisation

Plus en détail