MAGAZINE. Camping-car : UNE FILIÈRE DYNAMIQUE. EXPERTISE. page 03. TENDANCE. page 09 QUAND LA CARAVANE JOUE LA CARTE DE LA SÉDUCTION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MAGAZINE. Camping-car : UNE FILIÈRE DYNAMIQUE. EXPERTISE. page 03. TENDANCE. page 09 QUAND LA CARAVANE JOUE LA CARTE DE LA SÉDUCTION"

Transcription

1 numéro 97 # avril 2013 LE MAGAZINE DES ENTREPRISES DU VÉHICULE DE LOISIRS (UNI VDL) MAGAZINE Camping-car : UNE FILIÈRE DYNAMIQUE EXPERTISE. page 03 TENDANCE. page 09 QUAND LA CARAVANE JOUE LA CARTE DE LA SÉDUCTION ENQUÊTE. page 11 LES SECRETS DES CAMPINGS GAGNANTS

2 > ÉDITORIAL / SOMMAIRE ÉDITORIAL Itinérants et heureux! «Se faire plaisir» et considérer que le campingcar est un produit qui fait encore rêver. Enfin un message d optimisme délivré par la dernière étude réalisée par l Observatoire du camping-car pour le compte de Loisirs Finance et Cetelem. Pas moins de 400 possesseurs de camping-cars ont ainsi été interrogés et partagent sans hésiter l envie de changer de mode de vie, de profiter de leur famille et de voyager économiquement. Voilà de quoi mettre du baume au cœur à un secteur qui n a pas démérité depuis des années afin d adapter ses véhicules à une demande toujours de plus en plus exigeante, qu il s agisse du confort, de la motorisation et de la sécurité. Sans oublier une politique de prix très étudiée et attractive, en phase avec un environnement économique tendu. De leur côté, l enthousiasme des utilisateurs est aussi porté par l évolution des mentalités des municipalités en matière d accueil et de stationnement des camping-cars. En bonne intelligence, elles ont compris que ces touristes itinérants avaient la bénédiction des commerçants et, plus globalement, de l économie locale. Un avantage important pour les communes peu ou pas touristiques, qui voient d un bon œil l arrivée des camping-caristes, souvent fidèles, pour doper le «business» de proximité. Au final, un secteur qui illustre avec succès, et souvent sur le terrain, le bon sens et un dialogue positif entre les constructeurs, les communes et les utilisateurs. Le Comité de rédaction numéro 97 # avril 2013 LE MAGAZINE DES ENTREPRISES DU VÉHICULE DE LOISIRS (UNI VDL) MAGAZINE Camping-car : UNE FILIÈRE DYNAMIQUE EXPERTISE. page 03 TENDANCE. page 09 QUAND LA CARAVANE JOUE LA CARTE DE LA SÉDUCTION ENQUÊTE. page 11 LES SECRETS DES CAMPINGS GAGNANTS SOMMAIRE EXPERTISE CAMPING-CAR : UNE FILIÈRE DYNAMIQUE 03 INTERVIEW CHRISTOPHE GRISENDE 10 TENDANCE QUAND LA CARAVANE JOUE LA CARTE DE LA SÉDUCTION 11 ENQUÊTE LES SECRETS DES CAMPINGS GAGNANTS 13 ZOOM CAMPING-CAR : LES TENDANCES MAGAZINE Magazine des entreprises du véhicule de loisirs (UNI VDL) 3-5, rue des Cordelières Paris. Tél. : Fax : Directeur de la publication : François Feuillet Comité de rédaction : François Feuillet, Philippe Padiou, Caroline Nagiel, Patrick Mahé. Crédits photos : Fotolia, droits réservés. N ISSN : Réalisation : agence paradigme Tél Fax Toute reproduction est interdite sans l autorisation de l éditeur. ACTUALITÉS 18 REVUE DE PRESSE 19

3 > EXPERTISE Camping-car : UNE FILIÈRE DYNAMIQUE S adapter à un monde qui change : les constructeurs, les distributeurs, les élus locaux démontrent depuis de nombreuses années leurs capacités à répondre aux profondes mutations économiques et sociétales qui ont accompagné le secteur des véhicules de loisirs. Enquête. Une crise se caractérise comme un phénomène de courte durée dont on peut déterminer le début, puis la fin. C est pourquoi, selon Philippe Padiou, le président du groupe Pilote, «la société, et par voie de conséquence le secteur des véhicules de loisirs, vivent actuellement une mutation car les bouleversements en lice sont profonds, durables. Et personne n est en mesure de savoir quand cette phase de transition majeure s achèvera». De fait, en une décennie, les comportements en matière de consommation et d accès à l information ont changé la donne pour le marché des VDL. Sous l impulsion d internet, les loisirs ont ainsi connu une diversification très importante et une véritable démocratisation. Et par conséquent, leur consommation a largement évolué. Cette évolution s est accompagnée d une forte augmentation des familles recomposées, qui inventent de nouveaux modes d organisation de leur temps libre. À cet égard, les grands-parents jouent un rôle important dans l organisation de cette vie à géométrie variable. Les tensions sur le pouvoir d achat jouent également un grand rôle. Autre constante qui se développe : la convivialité s est imposée comme le gage de réussite de ces loisirs protéiformes. FLEXIBILITÉ : LE MAÎTRE MOT DES CONSTRUCTEURS ET DISTRIBUTEURS Dans ce contexte, les industriels ont fait preuve d une remarquable adaptation. D abord, ils se /.03

4 > EXPERTISE / Les industriels se sont adaptés à la diversification et à la démocratisation des loisirs. sont donnés les moyens de traduire ces évolutions dans la conception de leurs produits. Les gammes de camping-cars se sont étendues et les équipements high-tech ont investi les cellules. Des GPS localisent les aires d accueil et de services, les sites touristiques, les restaurants ou autres services Des panneaux de contrôle tactiles indiquent les niveaux des batteries, du réservoir et commandent les interrupteurs (éclairage, ventilation). D ici quelques mois, ce pilotage centralisé et intégré se fera au travers du téléphone portable. Le confort deuxième leitmotiv après la convivialité est omniprésent. Conduite, couchages, coin cuisine et salle de bain : tout a été pensé et fabriqué pour se sentir «comme à la maison». D un point de vue environnemental, les campingcars se font toujours plus vertueux afin de répondre aux enjeux citoyens du développement durable, d autant que les clients sont de plus en plus attentifs aux arguments «verts». À d autres égards, et notamment en matière de production, la flexibilité des constructeurs a été une réponse indispensable aux demandes des clients. En effet, certains acheteurs recherchent à la fois le confort et la mobilité facilitée et peinent parfois à arbitrer entre les deux. D où la croissance actuelle des fourgons aménagés qui connaissent une montée en puissance (lire encadré). Les principaux acteurs du secteur reconnaissent d ailleurs une certaine difficulté à cerner la tendance de fond qui soutiendra la demande des cinq prochaines années. «Cette situation de demande éclatée est vraiment symptomatique de l époque actuelle. Et les retournements de marché sont désormais fréquents et rapides. C est pourquoi les gammes se sont élargies afin de couvrir tout le spectre du marché. Le défi étant de concevoir une gamme plus diversifiée au meilleur rapport/qualité prix. Chacun essaie d être présent sur toute la gamme du marché», explique Pierre Rousseau, le président de Rapido. D où la nécessaire capacité d adaptation du constructeur qui a ainsi rationalisé l organisation de sa production et standardisé certaines conceptions «Notre réponse industrielle aux mutations économiques et aux habitudes de consommation des loisirs se résume en un mot : la flexibilité. À tout moment, nous sommes capables de modifier des lignes de fabrication grâce à du personnel polyvalent», confirme Philippe Padiou. Même démarche chez Trigano qui a ajusté son outil industriel pour pouvoir fabriquer à la commande. Le groupe indique qu il évite ainsi les stocks importants, toujours longs à écouler. Chez les distributeurs, la flexibilité et la rigueur Trois questions à Gérard Couté, président de la FFCC, la Fédération des campeurs, DÉVELOPPER HARMONIEUSEMENT LA PRATIQUE DU CAMPING DANS Que représente la FFCC dans le secteur des VDL? Créée en 1938 et reconnue d utilité publique en 1973, notre fédération est le porteparole, selon les cas, de 6 à 8 millions de campeurs, caravaniers, camping-caristes, utilisateurs d hébergements locatifs et propriétaires de mobil-homes français auprès des pouvoirs publics et des professionnels du tourisme. Notre action, depuis 75 ans, vise à un développement harmonieux de la pratique de l activité «camping» dans son sens large. Nous siégeons dans les différentes instances qui œuvrent pour une bonne évolution du secteur des VDL comme le Comité de liaison du campingcar, le Conseil national du mobil-home, le Conseil national du tourisme, Atout France, l Union nationale des associations de tourisme, la Fédération internationale de camping, caravaning et autocaravaning (AISBL), la Fédération internationale de l automobile, La Clef Verte, Camping Qualité... Par ailleurs, nous travaillons en concertation et de façon pérenne avec la Fédération nationale de l hôtellerie de plein air (FNHPA) pour les propriétaires de campings, le syndicat UNI VDL pour les fabricants de caravanes, de camping-cars et de mobil-homes et la Fédération nationale des distributeurs de véhicules de loisirs (Dica) pour les concessionnaires/distri - buteurs de VDL. Avez-vous des exemples d initiatives prises par la FFCC qui contribuent au dynamisme du secteur? Par exemple la création de la formule «Stop-accueil-camping-car» qui propose un tarif préférentiel de 8 à 14 pour une nuit d étape dans les 550 campings adhérents à la formule. La Fédération étant titulaire d une immatriculation tourisme, nous organisons des voyages en France et sur tous les continents. En 2013, pas moins de 150 périples sont programmés, dont une découverte de deux mois et demi de la Cordillère des Andes. En 2014, nous proposerons la troisième édition de notre Paris-Pékin- Istanbul. Afin de promouvoir cette offre, nous avons organisé, il y a deux ans, à Angers, un salon des voyages dans le cadre du Salon des VDL. Nous réitérerons cette expérience réussie à Nantes du 11 au 14 octobre prochain. Nos clubs adhérents sont également très dynamiques à cet égard et 04. MAGAZINE / n o 97 # avril 2013

5 forment les deux matrices de l organisation des ateliers. «Ce sont des leviers de rentabilité et de fidélisation de la clientèle», commente Olivier Guinhut, le directeur de Sud Loire Caravanes. INTERNET A TOUT CHANGÉ À l instar de tous les secteurs d activité ou presque, le développement d internet a révolutionné les pratiques des particuliers, et donc celles de tous les professionnels de la filière. L outil a impacté de façon majeure l information des clients qui se renseignent de façon très détaillée sur les produits. Ils téléchargent les catalogues sur les sites internet des constructeurs afin de découvrir les gammes de la saison. «Ils sont parfois plus documentés que nos vendeurs! Et ces clients sont aussi parfaitement au courant de la valeur des véhicules, notamment sur le marché de la reprise et de l occasion», confirme Christophe Grisende, directeur de la concession Alpes Provence Caravanes. «Notre marché n est plus celui de la découverte. Avec les sites internet, les forums et les réseaux sociaux, les utilisateurs se sont professionnalisés. Cette évolution est profitable à l ensemble de la filière car elle oblige tous les acteurs à être irréprochables dans leurs domaines de compétence», poursuit Olivier Guinhut. «Les concessionnaires doivent non seulement avoir un site internet actualisé reflétant de façon Le marché des VDL n est plus un marché de découverte. Les clients sont très documentés grâce à internet mais ont toujours besoin de voir le véhicule avant achat. détaillée et argumentée leurs offres et l ensemble de leurs services. Mais aussi disposer d une présentation optimisée des produits dans une concession accueillante et attractive. Sans oublier de garantir un service après-vente rapide et efficace. En fait, il faut être bon partout! Sinon, la sanction est immédiate et brutale. Les clients postent leurs déceptions et leurs mécontentements sur les forums et cela fait le tour du net. Des concessions qui ont mauvaise réputation et/ou affichent des prix d achat fantaisistes peinent de plus en plus à conclure des / caravaniers et camping-caristes SON SENS LARGE préparent chaque année de nombreux voyages pour leurs adhérents. Notre catalogue gratuit répertorie ce large choix de circuits. Je citerai également la collaboration étroite avec la Dica qui a permis de créer, en septembre 2010, la charte de qualité «occasion procampingcar». Cette charte engage les professionnels autour de plusieurs points clés : 80 points de contrôle identifiés sur la cellule et sur le porteur, un concept inédit de «satisfait ou remplacé», la possibilité d un essai routier, des financements adaptés, l assurance de conseils de professionnels spécialisés et surtout une garantie minimum de 18 mois! Quels autres services proposez-vous? Des réductions exclusives auprès de nos 130 partenaires En 2012, la FFCC totalise quelque adhérents dont camping-caristes*. *Adhésions en direct ou au travers de clubs d utilisateurs affilés à la FFCC. du tourisme qui proposent des milliers de réductions, des tarifs préférentiels allant de 10 % à 50 % dans campings partenaires, le téléchargement sur son GPS à tarif préférentiel de milliers d aires pour camping-cars en France et dans 33 pays d Europe, une centrale de réservation sur le site de la FFCC pour préparer des étapes dans de nombreuses chaînes partenaires comme Sites et Paysages, Flower Campings, Yelloh! Village, Indigo Huttopia, Homair et des campings indépendants. Enfin nous proposons onze guides gratuits qui facilitent l organisation des périples des camping-caristes et utilisateurs de VDL et contribuent ainsi à leurs comportements citoyens..05

6 > EXPERTISE / Le dialogue permanent entre les communes et les campingcaristes permet une intégration réussie. ventes.» Les distributeurs confirment d ailleurs que c est internet qui donne le rythme du marché de l occasion. «Il y a quinze ans, un site était un outil d aide à la vente. Aujourd hui, c est une vitrine personnalisée qui doit être le reflet de notre concession, de notre équipe. Nous avons acheté un appareil photo numérique qui prend des photos à 360. Dès cette année, nos clients pourront visiter de chez eux le camping-car qui a retenu leur attention. Nous avons intégré des calculettes de simulation de financement qui facilitent la prise de décision d un achat. Un bon site fait désormais partie intégrante de l activité. S il ne génère pas forcément plus de ventes, quand il est mal fait, il contribue à les faire diminuer.» Conséquence directe de cette évolution des pratiques, les vendeurs consacrent chaque jour plusieurs heures à actualiser le site de leur concession, susciter des liens avec d autres sites du secteur et avec ceux d intermédiaires comme «Le bon coin». Cependant, tous les distributeurs interrogés confirment également qu un site internet n est désormais qu un dispositif de communication dématérialisé parmi d autres : 2013 devrait entériner la montée en puissance des réseaux sociaux, relais naturel des sites web. Par exemple, la concession Morin Loisirs Auto, à Saint-Peray en Ardèche, propose sur sa page d accueil de suivre son actualité sur Facebook, une façon d entretenir la proximité avec sa clientèle. Les ventes se feront-elles bientôt en zappant la case concession? «La question est légitime, mais je n y crois pas un instant, affirme Olivier Guinhut. Les clients se décident seulement quand ils ont observé les finitions et constaté la bonne intelligence des implantations.» D où la fréquentation des salons et des portes ouvertes. «Notre profession récolte ce qu elle a semé à l échelle de la filière. Contrairement à l automobile qui fait de grands shows et vend de moins en moins, les salons des véhicules de loisirs constituent des lieux où de nombreuses ventes se concluent. D autant que nos clients restent sensibles à l achat d un produit local.» Encore faut-il, insiste le patron de Sud Loire Caravanes, que ces salons soient représentatifs de la distribution locale et des marques. UN ACCUEIL DE MIEUX EN MIEUX ADAPTÉ DANS LES COMMUNES À l image d Arette, dans les Pyrénées-Atlantiques, les communes ont intégré le camping-car dans leur développement touristique car cette pratique contribue à soutenir l économie locale. A fortiori dans les villes en dehors du littoral. «Si on sait réserver aux camping-caristes l accueil qu ils méritent, nous sommes largement payés en retour», constate Pierre Casabonne, le dynamique maire de la ville d Arette. Celui-ci se félicite de la notoriété acquise par sa commune grâce au bouche-à-oreille des utilisateurs de VDL et aux forums sur internet. Il faut dire que depuis 2001, Arette a su parfaitement s adapter aux besoins et à l augmentation de la fréquentation. Tout a La flexibilité dans les process de fabrication est le maître-mot des constructeurs. 06. MAGAZINE / n o 97 # avril 2013

7 démarré en 2001 lorsque quelques campingcaristes se sont installés à la station de ski. «En concertation avec eux, nous avons installé une aire d accueil avec des toilettes, un point d eau et de vidange. De quatre places, nous sommes passé à vingt en 2003 et quarante en Il n est pas rare d avoir jusqu à une centaine de véhicules stationnés certains jours.» Constatant que ces touristes itinérants revenaient l été, «nous avons saisi cette opportunité pour capter cette clientèle». À signaler parmi les dernières constructions dans la station : un mini-golf, une descente de luge synthétique et un sentier de découverte botanique. «Les camping-caristes nous incitent à être plus dynamiques dans notre approche du développement touristique. Comme c est une population éduquée, sympathique, qui ne demande qu à être reçue cordialement et écoutée, nous avons d emblée l adhésion des commerçants.» En 2012, la commune a d ailleurs construit, en régie, une aire d une trentaine de places au cœur du bourg, en bordure d un cours d eau. Proche de tous les commerces et de lieux touristiques comme le musée et le vieux moulin local et d un tout nouveau sentier de découverte de la faune et de la flore, elle affiche complet quasiment en toute saison. Autre projet de la mairie à moyen terme : créer une route avec des haltes thématiques (pastoralisme, spéléologie ) entre Arette et un village espagnol. Cet exemple d intégration réussie des camping-cars dans l offre touristique illustre les bienfaits d un dialogue permanent et constructif entre les communes et les campingcaristes. Parfois, le chemin est long à parcourir. «Nous sommes engagés sur une voie encourageante, indique Jean-Hugues Curaudeau, chargé de mission auprès d UNI VDL. Globalement, il existe une profonde méconnaissance législative et réglementaire des pouvoirs publics, DES VÉHICULES MADE IN FRANCE Particularité du marché, la conception et la production sont réalisées en France. C est une main-d œuvre hexagonale, qualifiée et polyvalente et bien formée. Ces professionnels travaillent dans des ateliers où l organisation a été optimisée et prennent ensuite en charge le service après-vente et les réparations. La profession a toujours été à l abri de la concurrence des pays à bas coût et cela reste encore plus vrai avec la crise qui oblige les industriels à proposer des véhicules au meilleur rapport qualité/prix. Avec des châssis fabriqués en Europe, un produit très lourd donc cher à transporter et la nécessité d avoir désormais des ateliers flexibles et des techniciens polyvalents pour répondre aux retournements réguliers du marché, les unités de production de camping-cars resteront non seulement en France, mais également en Europe. et plus particulièrement des préfectures et des élus locaux en matière de camping-car.» Des arrêtés d interdiction de stationnement, notamment en centre-ville, ont été pris en toute illégalité. Une signalétique, également illégale, a été posée. Le gabarit est souvent mis en cause par les élus. «J ai constaté que le Guide de la voirie routière du Certu 1 préconisait une dimension moyenne de case de stationnement de 5 mètres de long par 2,30 de large. Or, cette préconisation a été généralement appliquée sur l ensemble de notre territoire et, au fil du temps, les élus l ont adoptée comme une règle absolue.» 1. Centre d études sur les réseaux, les transports, l urbanisme et les constructions publiques..07

8 > EXPERTISE / De fait, chaque fois qu un véhicule «campingcar» de catégorie M1 (identique aux voitures) et d un gabarit supérieur à 5 mètres de long se présentait, la commune argumentait qu il ne pouvait pas stationner à ces endroits au motif qu il était trop encombrant. «C est une vision erronée : si les cases de stationnement sont adaptées à tous les gabarits de véhicules au sein d une même catégorie, tout le monde doit trouver de la place pour stationner.» UNI VDL a engagé des travaux avec le Certu qui proposera prochainement des fiches adaptées à l accueil du camping-car. Le chargé de mission, en collaboration avec le Comité de liaison du camping-car (CLC), travaille en concertation avec les communes pour les aider à mettre les arrêtés municipaux en conformité avec la loi. «C est le cas de La Baule qui a créé une aire d accueil exemplaire, afin que les camping-caristes profitent pleinement de leur séjour. Saint-Gilles-Croixde-Vie a ouvert une deuxième aire pour l été dans la vieille ville, avec un accueil possible de 50 à 70 véhicules.» À Luc-sur-Mer, près des plages du débarquement, le maire autorise de nouveau l accès des camping-cars à la voie publique. Quant à Solesmes, dans la Sarthe, le parking de la mairie, à deux pas de l abbaye qui attire les touristes français et étrangers, est de nouveau accessible aux camping-cars. «C est ensuite à l utilisateur de respecter la législation inhérente au stationnement sur la voie publique afin de ne susciter aucun désagrément», conclut Jean-Hugues Curaudeau. VANS : UN MARCHÉ DE NICHE EN PLEINE CROISSANCE Avec une part de marché de 11 % en 2012, le fourgon aménagé s'impose dans le secteur des camping-cars. Tous les industriels intègrent une gamme déclinée autour d un modèle de six mètres dans leur catalogue. Ces produits s adressent à des amateurs de liberté, de périples sans contrainte, âgés de 30 à 80 ans. La croissance continue du fourgon aménagé depuis une dizaine d année s explique d abord par les atouts de ces véhicules. Avec un gabarit moyen de 5,41 mètres, ils sont faciles à conduire et se garent partout. Autre point fort prisé par la clientèle : la personnalisation de l intérieur. Les implantations proposées sont modulables, fonctionnelles et parfaitement équipées. Selon les usages, les utilisateurs peuvent bénéficier d un lit à la française, d un lit transversal arrière, de lits jumeaux ou d une dînette transformable en lit, tout est possible ou presque. La marque Font-Vendôme a connu une forte croissance de son activité entre 2007 et 2012, passant d une production de 70 véhicules à plus de 600 par an, proposée dans 43 points de vente, dont un en Suisse et en Belgique. Les points forts de leur offre : une fabrication et des finitions de haute qualité, réalisées en France, à Brentôme (24). «Nous sommes très performants en matière d isolation, de mobilier (stratifié 16 mm) et d équipements embarqués. Et nous mettons un point d honneur à proposer, chaque année, des nouveautés qui répondent aux besoins de nos clients qui sont à la fois des jeunes couples, des familles, des préretraités et des seniors», précise Bertrand Bauchaud, le directeur commercial. À noter en 2013 : la marque propose, selon les modèles, un couchage double qui descend électriquement sur un salon en U, un grand réfrigérateur, un lit à la française et un grand salon spacieux. La marque de Mayenne, Campérêve, profite également de l engouement pour les fourgons aménagés. Disposant maintenant de vingt-trois points de vente, ce constructeur mise sur des agencements pratiques pour optimiser l espace. Leur priorité : proposer des véhicules discrets, compacts et maniables pour vivre au plus près de la nature. La qualité de la literie, l agencement «à la carte», l étanchéité sans faille... tout est fait pour répondre à la devise du constructeur : espace, confort, qualité et discrétion! De quoi séduire tous les utilisateurs. 08. MAGAZINE / n o 97 # avril 2013

9

10 > INTERVIEW Les distributeurs se sont adaptés à des mutations sans précédent Au cours des cinq dernières années, Christophe Grisende, directeur de la concession Alpes Provence Caravanes, a fait des choix stratégiques majeurs afin de permettre à son entreprise de développer son activité dans son département, les Alpes-de-Haute-Provence. Explications. À quels bouleversements les concessionnaires ont-ils dû faire face? Notre secteur a dû s adapter non seulement à des bouleversements économiques sans précédent, mais également repenser bon nombre de ses pratiques commerciales et de management. Par exemple, la loi de modernisation de l économie (LME), mise en application depuis 2009, a réduit nos délais de paiement à l égard des fournisseurs d une moyenne de 180 jours à 60 jours. Les concessions ont dû trouver des solutions pour pallier cette contrainte importante qui pèse sur leur trésorerie. Certaines ont pu compter sur le soutien d organismes de financement dédiés aux véhicules de loisirs comme Loisirs Finances et sur les banques. En parallèle de l application de la LME, un nouveau système national d immatriculation des véhicules a été mis en œuvre qui supprime la carte grise provisoire. Désormais, le concessionnaire doit, la majeure partie du temps, avancer le paiement du client pendant quelques jours. Ce fut le second coup dur pour les trésoreries des concessions. Enfin, la crise financière, puis économique, qui a démarré fin 2008, a freiné le développement commercial des distributeurs. Un effet direct parmi d autres : les nouvelles conditions de recapitalisation des banques imposées par les accords de Bâle III du 16 décembre 2010 a conduit CGI, l un des principaux financeurs de notre secteur, à cesser ses activités sur les loisirs. Quelles solutions votre concession a-t-elle mise en œuvre pour poursuivre sa croissance? Dès 2008, nous avons compris que si nous ne réagissions pas rapidement et de façon pertinente la sanction serait rapide. Nous avons donc renégocié les conditions d octroi de lignes de crédit auprès de nos partenaires financiers et travaillé à optimiser le volume et la gestion de nos stocks. L enjeu pour l avenir est de disposer d un stock de véhicules neufs représentatifs de chaque marque. Donc de trouver le juste équilibre entre le neuf et l occasion car 90 % des clients qui poussent la porte de notre concession ne sont plus des primo accédants, mais des propriétaires de camping-car désirant s en offrir un nouveau. Autrement dit, quasiment chaque vente induit une reprise. C est pourquoi nous sommes désormais en recherche permanente de nouveaux partenaires financiers pour financer nos stocks, clé de voûte de la pérennité de l entreprise. En 2011, nous avons également fait le choix stratégique d intégrer le réseau Idylcar. Pour quelles raisons? Face aux profonds bouleversements de notre secteur, il nous a semblé déterminant de nous rallier à un réseau d une trentaine de concessions qui nous apporte toute la force de frappe nécessaire en termes d outils marketing, de communication et publicitaires. Et vis-à-vis de nos fournisseurs et de nos partenaires financiers, nous pesons davantage dans les négociations. Adhérer à Idylcar a été pour nous une étape indispensable. Participez-vous à des salons? Non, car nous sommes localisés dans le sud de la France, dans les Alpes-de-Haute-Provence, et les grands rendez-vous de la profession comme le Salon du Bourget sont trop éloignés de notre zone de chalandise. En revanche, nous organisons deux fois par an, en mars et en octobre, des portes ouvertes qui bénéficient d un soutien publicitaire et marketing conséquent. Force est de constater que c est très efficace pour nous. Avez-vous achevé avec succès la transition vers une dématérialisation de votre offre et des relations avec vos clients? Passer des catalogues papier et de la publicité dans la presse quotidienne régionale au «tout internet» a nécessité d importants investissements à la fois technologiques et de formation des vendeurs. Car internet a bouleversé les habitudes des clients autant que celles des distributeurs (lire aussi l article p.3). Nous disposons aujourd hui d un site «vitrine» mis à jour aussi souvent que nécessaire. Notre concession doit désormais aborder deux nouvelles étapes indispensables : travailler sa notoriété au travers des réseaux sociaux comme le font déjà quelques concessionnaires précurseurs en France. Et développer des applications pour Smartphone destinées à répondre aux besoins d informations et de services de nos clients. Car les seniors, qui constituent le cœur de notre clientèle, ont parfaitement su s adapter à cette mutation technologique. J ai soumis récemment l idée de ces développements à Idylcar. À suivre, donc! 10. MAGAZINE / n o 97 # avril 2013

11 > TENDANCE Quand la caravane joue la carte de la séduction Désormais aussi bien équipée qu un camping-car, la caravane joue la carte de la séduction avec de nouvelles implantations, des formes novatrices et des poids contenus qui facilitent la conduite, même avec des tractrices de petites cylindrée. Dans la grande famille des véhicules de loisirs, quand on aborde la question de l innovation, la caravane n est pas le parent pauvre, loin s en faut. Conscients que la durée de vie d une caravane est supérieure à trente ans lorsqu elle est correctement entretenue, les constructeurs redoublent d ingéniosité pour surprendre la clientèle et lui donner envie de renouveler son matériel. Côté design déjà, la collection 2013 confirme les tendances observées les saisons passées avec la multiplication des carrosseries colorées. Pas de «vert pomme» ni de «rouge pompier» comme dans l automobile bien sûr, mais des tons métallisés qui donnent de l allure aux modèles concernés en offrant au caravanier une alternative au blanc traditionnel. Ce travail sur les couleurs se retrouve à l intérieur avec de très belles harmonies entre le revêtement des coussins, les coloris des mobiliers et le choix des revêtements des parois et du plancher. Les grands noms de la caravane travaillent avec des designers de talent pour proposer des ambiances modernes, avec ce souci permanent de contenir les prix des fournitures. La caravane doit rester un produit populaire et accessible au plus grand nombre. C est du moins le credo de grandes marques comme celles du groupe Trigano dont les concepteurs doivent en permanence jongler entre des impératifs de coût de revient, mais aussi de poids pour arriver à évoluer en termes de qualité et de finition. Cette dernière notion, devenue primordiale pour le client, de plus en plus regardant sur ce qu on lui propose, passe par une sélection rigoureuse des fournisseurs, mais aussi par un assemblage en usine qui demande une attention particulière. Faire léger et robuste, voilà ce qui reste un défi permanent pour les constructeurs. DES IMPLANTATIONS ORIGINALES S il n est pas toujours facile d inventer de nouveaux schémas d implantation, Caravelair et Sterckeman démontrent avec la Serenity 500 ou l Espace 500 qu il est toujours possible de modifier les habitudes. À bord de ces gammes, tout a été bouleversé pour offrir un concept plus moderne et plus épuré, à la manière d un véritable petit studio. Coin bar, banquette transformable, le concept surprend... et séduit non seulement en France, mais aussi à l export. Moins innovante, mais toujours d actualité, l implantation qui réserve un grand lit de milieu prend de l ampleur. Chez Hobby qui propose de nouveaux mobiliers de style nautique, on relève de nombreux modèles avec cette implantation très prisée des couples voyageant seuls..11

12 > TENDANCE Bürstner et les marques du groupe Trigano ont elles aussi privilégié ces modèles au confort nocturne optimal. L élévation générale du niveau d équipement tend aussi à rendre la caravane de plus en plus autonome. Les utilisateurs, bien que fréquentant les campings, semblent désormais préférer l usage d une douche et de toilettes privés à la fréquentation des parties communes du camping. Un constat que relèvent aussi les distributeurs qui vendent de plus en plus de versions équipées comme le sont les camping-cars. DES CUISINES QUI FONT PARLER D ELLES! À l intérieur des caravanes, on note de gros efforts comme pour la cuisine où le niveau d équipement est franchement à la hausse. Les grands réfrigérateurs se multiplient, les plans de travail n ont jamais été aussi fonctionnels et les espaces de rangements sont calculés au mieux dans l espace disponible. Caravelair et Sterckeman se sont fait remarquer à l automne dernier en lançant une nouvelle famille de réfrigérateurs non plus à absorption, mais à compression. Ces réfrigérateurs innovants prennent la forme d un grand tiroir coulissant situé sous le plan de travail et cumulent les avantages : alimentation électrique en 12 V en roulant et en 220 V au camping, vaste volume, accès facilité et efficacité maximale. Chez Trigano, à signaler, des séries de printemps qui proposent une extension de la cuisine vers l extérieur, via un coffre situé sur l un des flancs de la caravane. Une «plancha» qui sera appréciée l été pour réaliser grillades et cuissons diverses. Certains fabricants comme Bürstner avec ses séries Averso Top ou Hobby avec les gammes Excelent, Prestige et Premium ont également donné à voir des meubles de Les réfrigérateurs à compression prennent la forme d un grand tiroir et cumulent les avantages. cuisine richement équipés avec un niveau d équipement remarquable. TENDANCE AUX VERSIONS «MOBILES» Outre les versions de gabarit important, on note une tendance aux caravanes compactes, tractables par des berlines de faible ou de moyenne cylindrée. De plus en plus lourdes pour répondre à des critères de sécurité et de confort, les voitures modernes s équipent de plus petits moteurs à haut rendement. Moins gourmands, moins polluants, ces véhicules tractent sans difficulté, mais leur aptitude tractable est parfois revue à la baisse, souvent autour de kg. De surcroît, bien des caravaniers privilégient aujourd hui la maniabilité afin de voyager le plus tranquillement possible, en toute liberté. C est pour répondre à ces attentes que La Mancelle a par exemple lancé la nouvelle 250 dont le PTAC n est que de 740 kg. Idem pour Silver qui propose des versions particulièrement à l aise sur la route. En 2013, tous les adeptes trouveront leur caravane idéale. De l inconditionnel du haut de gamme qui possède une puissante tractrice au caravanier itinérant amateur de modèle léger et très maniable, le choix est vaste, avec une constante : des équipements toujours plus nombreux et fonctionnels et une présentation soignée. NOUVEAU PERMIS : FAVORABLE AUX CARAVANIERS! L année 2013 commence bien pour les caravaniers. La réforme des permis européens apporte un changement important pour ceux qui tractent. En effet, le calcul servant de base pour permettre de savoir s il est nécessaire de posséder le permis EB (qui s appelle désormais BE) a changé. Pour tracter une caravane, il n y a plus de contrainte de poids à vide du véhicule tracteur. Ainsi, si la somme des deux PTAC reste sous la barre des kg, le simple permis B suffit. Si la somme des deux PTAC est comprise entre et kg, une nouvelle disposition permettra de pouvoir se satisfaire du permis B, à condition de suivre un stage de formation spécifique de sept heures, pour se voir ensuite apposé à vie la mention B96 sur son permis. Enfin, pour les rares caravaniers qui circulent avec un ensemble roulant de plus de kg, le permis BE sera exigé. Ce dernier impose de repasser le code de la route dans certaines conditions, de se soumettre à une épreuve de conduite puis à une visite médicale régulière auprès d un médecin agréé. 12. MAGAZINE / n o 97 # avril 2013

13 > ENQUÊTE Les secrets des campings gagnants Malgré la conjoncture, les acteurs de l hôtellerie de plein air parviennent à garantir la réussite de leurs établissements. Quelles sont les recettes de leur succès? Comment concilient-ils attractivité et rentabilité? Les Français ne font pas l impasse sur leurs vacances, même en période difficile. Plus attentifs à leurs dépenses, ils sont aussi plus exigeants sur la qualité des prestations. Pour les gestionnaires de terrains, pas question de laisser son camping ouvrir avec des aménagements hasardeux, un manque de confort ou des tarifs au-dessus du marché. Ils risqueraient de le payer cher. Inversement, ceux qui sont au plus près de la demande de la clientèle ont beaucoup à gagner. D autant que passer ses vacances au camping est devenu tendance. LES CAMPINGS MUNICIPAUX ET LA GESTION PRIVÉE Deuxième parc au monde derrière les États- Unis, première capacité d hébergement en Europe et en France, le camping arrive en tête, mais non sans effort. À y regarder de plus près, on s aperçoit que son parc a bien changé. Le camping municipal à l aménagement spartiate se fait rare. Les communes sont de plus en plus nombreuses à délaisser la gestion en régie pour confier leur camping municipal à une délégation de service public (DSP, cf. encadré). En effet, en utilisant la DSP, les municipalités ont tout à gagner : une gestion déléguée, un profit augmenté, des touristes plus nombreux, dont les retombées touchent toute la commune. Les collectivités peuvent avoir du mal à gérer efficacement un camping, comme peut le faire un professionnel du tourisme. Or, sur le plan marketing, un camping doit pouvoir bénéficier d une stratégie offensive pour se développer. Les candidats à la DSP sont le plus souvent des professionnels rompus aux règles du marché du tourisme et savent séduire la clientèle par une communication efficace et des services attractifs. Le petit village de Tauves dans le Puy de Dôme en est l illustration. Créé en 1970, agrandi 20 ans plus tard, le camping municipal se portait mal, déficitaire Jusqu à ce que, en 2007, il soit confié à Sylvie et Daniel Jory, exploitants privés, via une DSP. «Nous sommes passés d un loyer de moins à un loyer de plus annuels!», s exclame le maire de la commune, Christophe Serre. Pour cette petite commune rurale qui compte à peine 800 habitants, cette réussite est importante et les quatre étoiles qu arbore le camping des Aurandeix depuis juin dernier récompense un dynamisme indéniable. Car un camping /.13

14 > ENQUÊTE / moderne doit répondre et anticiper les attentes du public et offrir de multiples services pour être concurrentiel. C est pourquoi, sur le plan de la gestion commerciale, les limites de la gestion en régie seront vite atteintes : non seulement les procédures obligatoires délibérations en conseil municipal ralentissent les dynamiques commerciales, mais les capacités à investir peuvent être limitées. La DSP permet plus de souplesse. «Mais attention, insiste le maire. Il ne faut pas s imaginer que la DSP rapporte tout sans rien faire. Il faut s impliquer! Nous aussi nous continuons d investir. Par exemple, le système d électricité n était pas aux normes. Nous avons financé les travaux. C est une relation gagnantgagnant. Sur les investissements, c est partagé aussi : ils gèrent l achat des mobil-homes, et nous prenons en charge la piscine, la restauration des dallages, la peinture, en bref, les matériaux d entretien Il faut rester actif et dynamique afin d attirer la clientèle.» LES BONNES IDÉES DES CHAÎNES Les chaînes sont également intéressées par la DSP. Flower Camping, Sites et Paysages de France, Huttopia ou Campéole en sont des illustrations. Par exemple, Huttopia gère via une DSP le camping de Paris, situé en face du bois de Vincennes. Innovantes, les chaînes permettent aux municipalités d attirer des touristes avec une gestion dyna- mique et professionnelle du camping. Qu ils privilégient l animation, la convivialité, l originalité ou le retour aux sources, tous rivalisent en matière de prestations, plus que jamais attentifs à séduire la clientèle. Patrick Tourre, président de Sites et Paysages de France, aussi propriétaire du camping le Petit bois à Ruoms, en Ardèche, explique que l esprit famille et la convivialité sont au cœur de la politique touristique de cette chaîne qui compte aujourd hui 64 campings. «Nous sélectionnons rigoureusement nos campings. Ils proposent des emplacements camping, caravaning ou mobil-home, arborés et fleuris, avec un confort optimal. La plupart offrent piscine, restaurants Et l accueil des gestionnaires est primordial.» Pour Patrick Tourre, le succès s explique par les investissements. «On tourne bien. Ceux qui s en sortent sont ceux qui peuvent investir», explique-t-il. Certains terrains vont proposer des prestations très particulières, plus haut de gamme, ou plus ciblées. «Spa, hammam, terrains multisports, aires de jeux pour enfants avec des bassins sans profondeur pour exclure les risques, piscines couvertes» D autres prestations comme le wi-fi ne font même plus partie des options, mais de la base de l équipement. «Pour de nombreux clients, la télévision, le wi-fi, ne sont pas un plus, mais une des conditions qui détermine leur choix», explique Séverine Charlon. En tant que responsable formation à la Chambre de commerce et d industrie (CCI) de Vendée, elle supervise le module spécifique «Gestion et direction d un hébergement de plein air», qui existe depuis 30 ans. Pour elle, il faut réussir à faire les bons investissements. «Il faut faire une étude de marché, cibler et connaître sa clientèle. Je connais l exemple d un camping qui avait investi dans des mobil-homes trop grands. Or, il s est rendu compte que sa clientèle, qui n était pas familiale, préférait des mobil-homes plus petits, pour des couples. Il lui a fallu réajuster son offre» Pour l ensemble des professionnels, gérer un terrain de camping ne s improvise pas. «Gérer un camping, c est gérer une entreprise», souligne Séverine Charlon. 14. MAGAZINE / n o 97 # avril 2013 UNE CLÉ DU SUCCÈS : LES AMÉNAGEMENTS Pour Daniel et Sylvie Jory aussi, pas de mystère dans le succès du camping des Aurandeix : «c est du boulot!», s exclament-ils. Mais le jeu en vaut la chandelle puisque leur terrain a vu son chiffre d affaires passer de à en l espace de sept ans. Si l essentiel de ce chiffre vient des mobil-homes, lorsque le couple récupère la gestion du camping municipal, il n y a que des emplacements nus. Le couple ne s arrête pas à cet obstacle. «Nous avons commencé par louer les emplacements à des

15 > ENQUÊTE TOP 4 DES IMMATRICULATIONS propriétaires de mobil-homes. Ils mettaient leur bien en location saisonnière lorsqu ils n y étaient pas. Nous, nous prenions un pourcentage de 25 % sur les loyers, moyennant une gestion des locations et de l accueil des touristes. Avec ces gains, nous avons pu investir dans des mobil-homes car nous étions devenus crédibles auprès des banques», explique Daniel Jory. Aujourd hui, le camping possède 14 mobilhomes. Si ces investissements font l essentiel du chiffre d affaires, le propriétaire explique que cela ne fait pas tout. «Nous nous adaptons à la demande et sommes très à l écoute de notre clientèle et devons être disponibles. Nous devons pouvoir la séduire et lui proposer de multiples activités.» Sylvie Jory a ainsi développé un partenariat avec les guides de la région pour proposer des randonnées. Reste ensuite à se faire connaître : «le bouche à oreille, internet, mais aussi les offices de tourisme et les contacts avec les lieux touristiques proches, lorsqu il y en a, sont aussi importants». «Il faut être électricien, plombier et surtout, être à l écoute. Notre clientèle aime bien la convivialité. Nous organisons un repas par semaine, avec un cochon grillé par exemple», explique Daniel Jory. Ceux qui réussissent ne sont donc jamais à court d idées. LES MODES DE GESTION D UN CAMPING MUNICIPAL Le camping est défini comme une activité d intérêt général par le décret du 7 février C est pourquoi sa gestion ne peut être déléguée que dans le cadre d une procédure de délégation de service public (DSP) qui impose le recours à une consultation, avec une procédure dont la durée est d environ six mois. La délégation de service public est «un contrat par lequel une personne morale de droit public confie la gestion d un service public dont elle a la responsabilité à un délégataire public ou privé, dont la rémunération est substantiellement liée au résultat de l exploitation du service. Le délégataire peut être chargé de construire des ouvrages ou d acquérir des biens nécessaires au service.» (1) La principale différence entre un marché public et une délégation de service public résulte du mode de rémunération. En effet, si pour un marché public, le paiement est intégral, immédiat et effectué par l organisme public, dans le cas d une DSP, la rémunération sera tirée de l exploitation du service. La notion de délégation de service public a été progressivement définie par la jurisprudence, essentiellement par opposition à la notion de marché public. Le Conseil d État a précisé que la délégation de service public se caractérisait par son objet, portant sur l exécution du service public (2) et que la rémunération devait provenir du résultat de l exploitation du service (3), ce qui suppose que le délégataire assume une part du risque d exploitation (4). (1) Source : loi n du 11 décembre 2001, dite loi Murrcef, article L du Code général des collectivités territoriales. (2) Conseil d État, 22 mars 2000, Époux Lasaulce. (3) Conseil d État, 15 avril 1996, Préfet des Bouches-du-Rhône et 30 juin 1999, SMITOM. (4) Conseil d État, 15 juin 1994, Syndicat intercommunal des transports publics de la région de Douai..15

16 > ZOOM Camping-car : les tendances 2013 Tous les deux ans, l Observatoire du camping-car analyse le marché du camping-car, sous l angle du contexte économique hexagonal et du moral des Français. Les résultats du dernier opus, réalisé pour Loisirs Finance et Cetelem du 24 octobre au 4 novembre 2012*, ont été dévoilés en février. Revue de détails. 16. Conséquence de la crise financière de 2008, puis économique, la croissance française demeure atone (2,3 % de croissance en 2007 contre 0,2 % estimé en 2012**). L emploi se dégrade et le chômage est en progression depuis Pour autant, le moral des ménages est stable depuis quatre ans et les Français affichent un niveau d épargne record depuis 2008 avec 16,5 % du revenu disponible brut qui lui est consacré en Dans ce contexte, le secteur des véhicules de loisirs progresse et propose des produits de qualité, fabriqués par une main-d œuvre française. Pourquoi, aujourd hui, acheter un camping-car? Quelles sont les raisons d achat? Que recherchent les utilisateurs avec leur véhicule? SE FAIRE PLAISIR D ABORD La première raison d achat, c est «pour se faire plaisir» : 53 % des sondés mettent en avant ce critère MAGAZINE / n o 97 # avril 2013 pour justifier leur acquisition. «Le camping-car est un produit qui fait vraiment rêver», indique Patrick Sanz, président de la DICA, la Fédération nationale des distributeurs de véhicules de loisirs. Ensuite, l envie de changer de mode de vie (39 %) et le fait que ce mode de voyage est familial (32 %) constituent les deux autres critères de choix. Enfin, 26 % des sondés pensent que le camping-car permet de voyager de façon économique : en camping-car, on ne dépense pas plus qu à la maison et les usagers le rappellent bien. Le sentiment qui domine est donc celui de la liberté : liberté de se faire plaisir, liberté de se déplacer librement (47 % des sondés), liberté de passer des moments improvisés (11 %), bref, une vie sans contrainte et en famille. Les utilisateurs sont également friands d évasion. Enfin, la possession d un véhicule de loisirs leur permet de passer de bons moments en famille (9 % des sondés). POURQUOI VOYAGER, AVEC QUI ET COMMENT S INFORMER? Le camping-car, c est avant tout découvrir de nouveaux horizons (76 % des sondés). C est également rendre visite à la famille et à des amis pour 61 % des personnes interrogées. Les aspects festif et culturel sont également soulignés, avec respectivement 31 et 30 % des réponses. Les utilisateurs pratiquent également plusieurs activités telles que les randonnées (50 % des sondés), les sorties culturelles (30 %) ou gastronomiques (30 %), ou profitent de leur séjour pour le repos (39 %). 53 % des utilisateurs partent en couple et 40 % en famille. Et ils sont 55 % à avoir déjà voyagé avec d autres camping-caristes. Autre illustration de l évolution des pratiques en matière de consommation, internet s impose comme la première source d information (55 %). «Quand un client a envie d acheter un camping-car, son premier réflexe est de se renseigner sur le web en décortiquant les sites des constructeurs, des distri-

17 buteurs, en parcourant les forums et en téléchargeant les catalogues de la saison. Internet constitue le premier vecteur de recherche et, à cet égard, c est une mine d informations qualifiées», souligne Patrick Sanz. Particularité du secteur, les salons et les contacts avec les professionnels conservent la deuxième place pour se faire un avis sur le véhicule convoité (34 % et 25 %). «Les clients ne se décideront qu une fois qu ils auront vu le produit.» Au moment de l achat, les utilisateurs regardent en priorité la partie «habitation» (32 %), avant de s intéresser au prix (23 %), expliquant ainsi leur intérêt pour le confort dans le choix du modèle, «d où l importance de l essai sur place». UN INTÉRÊT TRÈS MARQUÉ POUR LES TERROIRS... «Les utilisateurs sont des passionnés d histoire, d architecture. Ils aiment découvrir les terroirs, visiter les musées, les sites remarquables pour s immerger dans une culture locale», insiste Patrick Sanz. Afin de mieux cerner le profil et les habitudes de consommation de leurs adhérents, France Passion un réseau de vignerons et de producteurs qui accueille toute l année gratuitement au sein de leurs propriétés des campingcaristes mène régulièrement des enquêtes. Celle réalisée en 2012 auprès des adhérents indique que les utilisateurs voyagent 92 jours par an en moyenne, «dont 20 étapes dans notre réseau d accueil, soit l équivalent de deux millions de nuitées», souligne Marc Guillermain, co-directeur de France Passion. Les camping-caristes sont de «bons clients» qui «sauvent souvent les saisons grâce à leur séjour entre avril et juin et septembre à fin octobre». Ces touristes «brisent l isolement de certaines localités en redonnant de la vie et de la convivialité à des coins splendides des campagnes de France». Marc Guillermain explique également qu «au-delà de la tranquillité et de la sérénité qu ils apprécient avec ce mode de tourisme, ils s intéressent au terroir et aux productions de leurs hôtes».... ET LA GASTRONOMIE Les restaurants gastronomiques profitent également de cet appétit pour les terroirs et les traditions locales. «Les campingcaristes constituent une part non négligeable de notre clientèle. Ce sont des clients curieux, toujours très bien informés et qui préparent minutieusement leur voyage», explique Serge Schaal, cogérant et directeur du restaurant La Fourchette des Ducs à Obernai (Bas-Rhin, deux étoiles au Michelin). L aire d accueil en plein centre-ville se trouve près du restaurant. «On apprécie toujours leur passage chez nous car ils sont plus réceptifs que d autres touristes à l émotion culinaire que l on souhaite leur transmettre. Une question d ouverture d esprit, sans doute.» À L Aquarelle, à Château-Gontier (Mayenne), deux fourchettes au Michelin, Bruno Emery, chef et directeur de l établissement, se réjouit de la proximité de l aire d accueil de son restaurant. «Les camping-caristes sont des clients fidèles. J ai souvent des grands-parents qui sont en vacances avec leurs petits-enfants. Ils sont ravis de leur offrir une halte gourmande.» Les restaurateurs sont donc de plus en plus conscients de l intérêt à acceuillir ces touristes, épris de découvertes patrimoniales. «Il faut prendre en considération les camping-caristes car leur fréquentation est en augmentation constante. Chaque saison, je constate qu ils sont en recherche d informations précises sur la région car ils veulent profiter de toute l offre culturelle locale», conclut Jean-Luc Arnaud, le chef de l hôtel-restaurant trois étoiles Le Bastard à Lectoure (Gers). * Enquête réalisée auprès d un échantillon de 401 hommes et femmes âgés de 18 à 65 ans et possesseurs de camping-car. L âge moyen des sondés est de 47 ans. ** Source : Observatoire de la consommation..17

18 > ACTUALITÉS ENQUÊTE Les salons restent incontournables C est sans conteste l un des enseignements majeurs de la dernière enquête d opinion menée par l Observatoire du camping-car. À la question de savoir quelles sont les sources d information préférées en amont du processus d achat, les sondés ont été globalement 34 % à citer les salons et 41 % pour ceux qui possèdent déjà un camping-car. 66 % affirment par ailleurs avoir déjà été sur un salon du VDL, un chiffre qui passe même à 82 % quand il s agit d un deuxième achat. Enfin, ils sont encore 22 % à affirmer fréquenter un salon du camping-car au moins une fois l an, chiffre qui monte à 34 % avec ceux qui sont déjà propriétaires d un véhicule. ÉTAPES France Passion se diversifie Lancée en 1993, la formule France Passion, consistant à accueillir gracieusement les camping-caristes chez les viticulteurs connaît un grand succès. L édition 2013 du guide, qui recense emplacements dans propriétés accueillantes, vient de sortir. Le principe de ces étapes, favorisant le stationnement à la fois convivial et sécurisant, s étend maintenant bien au-delà des simples exploitants de domaines viticoles. Avec 250 nouvelles adresses, France Passion prend de l ampleur avec des accueillants séduits par ces touristes itinérants voyageant tout au long de l année. RENCONTRES UNI VDL présent aux 3 e Rencontres de la distribution Les 3 e Rencontres nationales de la distribution se sont tenues à Biarritz du 9 au 11 février dernier. Après les interventions remarquées de l économiste Nicolas Bouzou du cabinet Astérès et de Flavien Neuvy de l Observatoire Cetelem, un débat a permis un échange de points de vue entre constructeurs et distributeurs. François Feuillet, Pdg du groupe Trigano et d UNI VDL a défendu l idée de la nécessité de s adapter aux nouvelles contraintes commerciales et a mis l accent sur les financements en rappelant son engagement auprès des professionnels de la distribution. Sonia Gole, Pdg d Adria a souligné quant à elle le besoin de maîtriser les stocks et de favoriser l innovation. Au nom des distributeurs, Patrick Sanz, président de la Dica, a souhaité que de nouveaux partenariats soient noués avec les constructeurs pour mener à bien des campagnes de promotion pour le VDL. PORTEURS Fiat toujours n 1 Flirtant depuis plusieurs saisons avec un taux de pénétration dans le secteur du véhicule de loisirs voisin de 75 %, soit trois ventes sur quatre de camping-cars, le constructeur Fiat a désormais atteint le cap des 80 %. Le Ducato, exemple d une collaboration gagnante entre professionnels du camping-car et constructeur automobile est ainsi le seul porteur à avoir jamais atteint un tel niveau dans les immatriculations. Et ce succès ne se cantonne pas à la France puisqu à l étranger, y compris en Allemagne d où proviennent plusieurs marques de renom, Fiat Professional gagne une part de marché importante. Le réseau Fiat Professional compte 209 concessions en France. STATIONNEMENT Le Pays Basque intérieur cherche à attirer les camping-cars Pour mieux accueillir les camping-caristes, le pays Basque intérieur a mis en place un schéma d accueil. Cette région, très appréciée des touristes, disposait déjà de plusieurs aires comme à Saint-Jean-Pied-de-Port, Aldudes, Mauléon-Licharre. Ce schéma mis en place par le Pôle touristique de la Montagne basque a pour objectif de mieux faire circuler et stationner cette clientèle qui participe activement à la vie du territoire et du commerce local. Il va s agir notamment de créer ou renforcer les aires d accueil existantes. GUIDE Nouvelle collection pour Michelin Michelin sort un nouveau guide régional, Escapades en camping-car, Ouest de la France, pour les camping-caristes et qui concerne le grand Ouest de la France : Normandie, Bretagne, Pays-de-la-Loire, Poitou-Charente et le Centre. Ce guide propose une cinquantaine d'itinéraires, avec des lieux à visiter, des villes étapes... Le tout avec une carte Michelin et des fiches de route. BRÈVES Essais sur piste en camping-car Idée originale que celle du concessionnaire SLC Carré qui a convié ses clients au Mans à de véritables essais sur piste des dernières nouveautés camping-cars Loin de vouloir réaliser une performance, il s agissait surtout de sensibiliser les camping-caristes à la bonne conduite, mais aussi aux atouts des véhicules récents, silencieux, stables et performants. Augmenter la sécurité avec des équipements électroniques Mercedes accentue la sécurité de ses porteurs Sprinter en les dotant de nouveaux équipements électroniques comme le détecteur d angle mort et de changement de voie ou encore l optimisation du freinage. Mercedes propose par ailleurs une nouvelle boîte automatique à sept rapports, d une extrême douceur d utilisation et dont les caractéristiques permettent une baisse sensible de la consommation. 18. MAGAZINE / n o 97 # avril 2013

19 > REVUE DE PRESSE _Espaces, tourisme et loisirs (mars/avril 2013) LE MARCHÉ FRANÇAIS DU MOBIL-HOME EST UN MARCHÉ MATURE (...) Le marché du mobil-home est aujourd'hui un marché que l on peut considérer comme mature. On estime que le taux d emplacements pourvus en termes d hébergements locatifs a atteint un palier, ce qui d ailleurs pourrait avoir une incidence sur les prix de vente des établissements de camping. Nous sommes passés d un marché de premier équipement à un marché de renouvellement. En France, le volume d achat de mobilhomes ne progresse plus ( unités environ), et on observe une concentration des acteurs du marché, à l instar de ce qui se passe dans l ensemble de la filière. Les fabricants s organisent pour pouvoir accompagner leurs clients dans leurs développements en France et à l étranger, et pour pouvoir baisser leurs prix de revient et devenir plus compétitifs. Par ailleurs, l innovation reste un véritable élément différenciant pour les fabricants (nouveaux matériaux, nouveaux équipements, nouveaux designs...). Les axes de recherche portent sur : la maîtrise des coûts d exploitation. (...) le développement durable. (...) la différenciation. (...) L environnement normatif et réglementaire du mobil-home est de plus en plus contraignant : normes handicapés, intégration paysagère. (...) De la même manière, dans un marché qui se structure, la question du marché d occasion devient un véritable enjeu de stratégie à long terme et tous les acteurs s organisent pour développer des solutions aménagées. (...) _Sud Ouest (27 février 2013) L ÉTONNANT MARCHÉ DES CAMPING-CARS Il souffre beaucoup moins de la crise automobile. Le créneau des véhicules de loisirs est en plein boom économique dans la région. (...) Alors que l hôtellerie et restauration régionale accuse une chute de son chiffre d affaires, le camping-cariste est (...) un client à chouchouter (...). Il est vrai que tout plaide en ce sens, comme viennent de (...) montrer les travaux de la Dica (Fédération nationale des distributeurs de véhicules de loisirs) lors de son séminaire à Biarritz. Le marché du camping-car en France pèse environ 3,6 milliards d euros de chiffre d affaires, dont 2,1 milliards côté distribution selon les estimations de la Dica (...). L activité du secteur (...) se décompose ainsi : 27,5 % vente de camping-cars neufs ; 42,5 % vente de camping-cars d occasion ; 3,45 % vente de caravanes d occasion ; 16,43 % vente de mobil-homes neufs ; 2,05 % vente de mobilhomes d occasion ; 2,91 % entretien, accessoires et locations. La partie location est néanmoins en plein essor. La clientèle (...) est relativement aisée ; 62 % des camping-caristes gagnent plus de euros par mois (...) et 12 % perçoivent plus de euros. (...) Chaque année, le nombre de campingcaristes augmente sur les routes. (...) À la différence de ce qui se passe dans l automobile, son marché est animé par un tissu de fabricants leaders en Europe. (...) Ces entreprises françaises sortent des produits qui collent au marché et qui évoluent chaque année au niveau confort, déco, performances, économie d utilisation et agrément (...) Si des communes comme Biarritz (...) envisagent (...) de doubler leur capacité d accueil (...), cela démontre que le camping-car est (...) une clientèle qui pèse dans le tourisme de proximité. (...) Ces amateurs de «courts séjours» très mobiles permettent de faire tourner les équipements touristiques à l année, entre les congés scolaires et les vacances estivales de plus en plus concentrées. (...) _Assurland.com (21 février 2013) NE NÉGLIGEZ PAS L ASSURANCE CAMPING-CAR! Le nombre d utilisateurs de camping-car augmente de plus en plus grâce au caractère pratique de ce véhicule. (...) Les compagnies d assurance proposent des offres bien spécifiques permettant d assurer ces véhicules (...). Un camping-car se doit d être assuré qu il soit en stationnement ou en circulation. (...) Les offres proposées (...) sont tellement variées que les assurés (...) [peuvent] choisir des garanties à la carte (...). Ainsi, en plus de la garantie responsabilité civile, il peut rajouter plusieurs autres garanties intéressantes (...) [comme] la garantie individuelle accident, la garantie assistance, la garantie vol et incendie ou encore la garantie valeur à neuf du camping-car. (...) Le coût de l assurance (...) va dépendre du choix de l assureur, des garanties choisies et surtout de la fréquence d utilisation du véhicule. _www.veilleinfotourisme.fr (8 février 2012) PLUS DE CAMPING-CARS IMMATRICULÉS EN 2012 Dans un contexte difficile, le marché du camping-car a contenu la baisse de ses immatriculations en 2012 (...). Le marché de l occasion se maintient avec véhicules immatriculés (...). Le camping-car (...) est le mode de loisirs idéal pour tous les amateurs de loisirs variés et de découvertes de nouveaux territoires. Vivre à son propre rythme, en toute indépendance, sans contrainte de réservation ou d aléas climatiques sont quelques-uns des nombreux avantages de ce véhicule (...). Acheter un camping-car est un investissement rentable qui permet de profiter de son temps libre à longueur d année tout en maîtrisant son budget. (...)..19

20

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Sommaire Présentation...3 Matériel numérique...4 Mise à disposition de matériel numérique...4 Mise à disposition d une

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER Nous vous remercions de l intérêt que vous portez au label Gîtes de France Nous avons le plaisir de vous adresser les informations utiles pour vous accompagner dans votre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 UNE CAMPAGNE DE COMMUNICATION SUR LA LIBRAIRIE INDÉPENDANTE DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 BIENVENUE Chez mon libraire, La librairie est un lieu essentiel de partage, qui valorise la richesse de notre

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

CARAMAPS, Votre guide de voyage en camping-car. Dossier de presse - Avril 2015

CARAMAPS, Votre guide de voyage en camping-car. Dossier de presse - Avril 2015 CARAMAPS, Votre guide de voyage en camping-car Dossier de presse - Avril 2015 SOMMAIRE CARAMAPS en quelques mots... 3 Comment ça marche?... 4 L accueil collaboratif Caramaps... 5 L histoire de CaraMaps...

Plus en détail

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif?

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? Q&A Novembre 2012 A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? D. La location meublée est elle légale? A. Le marché de la location

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Assises du Tourisme Vendredi 21 novembre 2014 Pied-de-Borne

DOSSIER DE PRESSE. Assises du Tourisme Vendredi 21 novembre 2014 Pied-de-Borne DOSSIER DE PRESSE Assises du Tourisme Vendredi 21 novembre 2014 Pied-de-Borne Conseil général de la Lozère Elodie LEHNEBACH, Rue de la Rovère 48000 Mende 04 66 49 66 07 Comité dép.. du Tourisme Brigitte

Plus en détail

www.salon-atlantica.com DOSSIER DE PRESSE Organisé par Les campings de Charente-Maritime FDHPA 17

www.salon-atlantica.com DOSSIER DE PRESSE Organisé par Les campings de Charente-Maritime FDHPA 17 DOSSIER DE PRESSE Organisé par Les campings de Charente-Maritime FDHPA 17 Le camping en Charente-Maritime Plus qu'un simple salon professionnel, le salon Atlantica est aussi la vitrine de la Fédération

Plus en détail

Avec près des deux tiers des

Avec près des deux tiers des Les Dossiers de l Observatoire Régional du Tourisme n 42 - mars 2012 Le poids économique de l hôtellerie de plein air en Pays de la Loire Plus de 600 campings Un chiffre d affaires annuel de 230 millions

Plus en détail

votre partenaire commercial en 10 questions / réponses

votre partenaire commercial en 10 questions / réponses votre partenaire commercial en 10 questions / réponses votre PARTENAIRE COMMERCIAL en 10 questions / réponses 2 / 12 votre partenaire commercial 10 en questions / réponses Vous souhaitez louer un hébergement

Plus en détail

Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Marketing - Tourisme

Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Marketing - Tourisme Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques Une enquête commandée par : L Ardesi Midi-Pyrénées La Caisse des Dépôts et Consignations La Direction du Tourisme Le

Plus en détail

Le nouveau classement

Le nouveau classement Le nouveau classement des hébergements touristiques marchands Comment décrocher les nouvelles étoiles? Edito Un an après la publication de la loi de développement et de modernisation des services touristiques,

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME I - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Dispositions générales Article 2 : Conditions générales d éligibilité Article 3 : Zones littorales

Plus en détail

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009 ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN 7 avril 2009 Objectifs de l enquête Définir les caractéristiques des clientèles touristiques du Limousin : motivations, profils et comportements Mesurer leur

Plus en détail

Modification de la Réforme du classement des Offices de Tourisme

Modification de la Réforme du classement des Offices de Tourisme Réunion des Présidents d Offices de Tourisme Bourges - Lundi 4 juillet 2011 Nouveaux critères de classement I - Introduction - modalités d application Extrait du Flash Infotourisme N 53-28 juin 2011 FNOTSI

Plus en détail

447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements. Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr

447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements. Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr 447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr NOTRE MÉTIER, l hébergement touristique. Le SNRT regroupe l essentiel des exploitants professionnels

Plus en détail

La voiture a été inventée par quelqu un d autre. Mais c est nous qui lui avons donné vie. pour tous et pour tout

La voiture a été inventée par quelqu un d autre. Mais c est nous qui lui avons donné vie. pour tous et pour tout F La voiture a été inventée par quelqu un d autre. Mais c est nous qui lui avons donné vie. pour tous et pour tout La naissance de l evan Un véhicule d une nouvelle génération, polyvalent et mobile. Liberté,

Plus en détail

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence DORDOGNE-PERIGORD Le label d excellence Les Gîtes de France, c est la force d un réseau bien établi et bien structure, qui oeuvre depuis 55 ans au service des propriétaires et des clients : Premier réseau

Plus en détail

VOUS AUSSI REJOIGNEZ LE RÉSEAU DES SÉLECTIONNEURS À SUCCÈS

VOUS AUSSI REJOIGNEZ LE RÉSEAU DES SÉLECTIONNEURS À SUCCÈS VOUS AUSSI REJOIGNEZ LE RÉSEAU DES SÉLECTIONNEURS À SUCCÈS UNE PASSION, LE SPORT UN MÉTIER, LE COMMERCE UNE FORCE, LA COOPÉRATIVE LA COOPÉRATIVE DE COMMERÇANTS : UN MODÈLE ÉCONOMIQUE À SUCCÈS Le regroupement

Plus en détail

Propositions et axes de travail pour le développement touristique dans le département des Pyrénées orientales

Propositions et axes de travail pour le développement touristique dans le département des Pyrénées orientales 1 TOURISME - 66 Propositions et axes de travail pour le développement touristique dans le département des Pyrénées orientales Marie Thérèse Costa Fesenbeck Bernard Reyes Carole Pelou 2 Introduction Après

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

demandez plus à votre Banque Privée

demandez plus à votre Banque Privée demandez plus à votre Banque Privée 2009125E LCL_COUV_brochure.qxd 21/09/09 10:35 Page 2 Nos implantations Lcl Banque Privée Vous êtes unique demandez plus à votre Banque Privée Chez LCL Banque Privée,

Plus en détail

Dossier de presse. Le camping, toujours l hébergement touristique préféré des français

Dossier de presse. Le camping, toujours l hébergement touristique préféré des français Dossier de presse Avril 2014 Le camping, toujours l hébergement touristique préféré des français Contacts presse : Dossier de presse, interview, reportages, photos Tristan Lemonnier 01.80.18.18.94 - tlemonnier@apcoworldwide.com

Plus en détail

Elaboration du plan France Numérique 2020

Elaboration du plan France Numérique 2020 Paris, le 30 septembre 2011 Elaboration du plan France Numérique 2020 Réponse de l ARPP à la consultation publique Organisme de régulation professionnelle de la publicité en France, l Autorité de Régulation

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

Inventer aujourd hui le Thermalisme de demain

Inventer aujourd hui le Thermalisme de demain Assises du thermalisme en Auvergne le 5 février 2015 Casino de Royat DOSSIER DE PRESSE Inventer aujourd hui le Thermalisme de demain Plan du Dossier : Communiqué de synthèse: Des assises du thermalisme

Plus en détail

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014 L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS Juin 2014 Contacts BVA : Céline BRACQ Directrice BVA Opinion Lilas BRISAC Chargée d études 01 71 16 88 00

Plus en détail

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes SOMMAIRE LES CONSTATS... 3 LA METHODOLOGIE... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 Google? Oui, mais pas que...4 Connectés, même en vacances!...4

Plus en détail

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Une analyse de fond des forces en présence et des impacts en matière de développement pour les compagnies d assurances Un écosystème

Plus en détail

Groupe Alain Guiboud

Groupe Alain Guiboud Groupe Alain Guiboud A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le secteur des Produits de Beauté Naturels, du bien-être, des Parfums et des

Plus en détail

Guide de l Accessibilité des ERP

Guide de l Accessibilité des ERP Guide de l Accessibilité des ERP Comment rendre votre établissement accessible aux handicapés et assurer la continuité de votre accueil du public pendant les travaux de mise aux normes. Sommaire 1. Introduction

Plus en détail

PLATEFORME NATIONALE DES CAFES CULTURES

PLATEFORME NATIONALE DES CAFES CULTURES PLATEFORME NATIONALE DES CAFES CULTURES En 2008, se sont déroulées les premières rencontres nationales des cafés cultures à Nantes. Ces rencontres ont immédiatement été suivies par la création de «la plateforme

Plus en détail

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE 800 EXPERTS-COMPTABLES COMMUNICANTS

Plus en détail

CONSTRUCTEUR DEPUIS 1973

CONSTRUCTEUR DEPUIS 1973 CONSTRUCTEUR DEPUIS 1973 Construire le meilleur, C est avant tout une histoire d hommes Depuis 1973, nous, Maisons Levoye sommes spécialistes de la construction individuelle de standing et de l extension

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

La location de voitures courte durée, un moyen de déplacement dans l air du temps

La location de voitures courte durée, un moyen de déplacement dans l air du temps Dossier de Presse La location de voitures courte durée, un moyen de déplacement dans l air du temps Avril 2006 Contacts presse : HOPSCOTCH Elodie Brillaud Tél. : 01 58 65 00 68 E-mail : ebrillaud@hopscotch.fr

Plus en détail

Baromètre L indicateur de la franchise Caisse d Epargne

Baromètre L indicateur de la franchise Caisse d Epargne Baromètre L indicateur de la franchise Caisse d Epargne Édition 2015 SPEEDY LOGO CMJN Cyan Noir 60781 DRAGON 100% Magenta Jaune 06/10/10 Les Caisses d Epargne remercient leurs partenaires pour leur contribution

Plus en détail

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002 Les Distributeurs du Secteur Dentaire [EDITO]. Le marché du matériel dentaire reste un domaine relativement parcellarisé sur le territoire français. Il est couvert par plus de

Plus en détail

Offices de tourisme et bonnes pratiques Internet. Evaluation comparative de sites Internet

Offices de tourisme et bonnes pratiques Internet. Evaluation comparative de sites Internet Offices de tourisme et bonnes pratiques Internet Evaluation comparative de sites Internet Quoi? Ce document est un résumé des résultats de l étude menée sur une quinzaine de sites Internet dans le domaine

Plus en détail

Construction modulaire et temporaire

Construction modulaire et temporaire Construction modulaire et temporaire Nous créons des espaces. Rapidité, flexibilité, respect des délais et fiabilité des coûts sont nos mots-clés. >Éducation >Sport >Banques >Bureaux et administration

Plus en détail

LQCM. Enquête sur la qualité d usage des logements. Expérimentation «Didier DAURAT» Le Polygone à Valence (Drôme)

LQCM. Enquête sur la qualité d usage des logements. Expérimentation «Didier DAURAT» Le Polygone à Valence (Drôme) LQCM logement à qualité et coût maîtrisés Plan urbanisme construction architecture Enquête sur la qualité d usage des logements Expérimentation «Didier DAURAT» Le Polygone à Valence (Drôme) Centre d'études

Plus en détail

3 Français sur 4 se déclarent contraints à des arbitrages dans leur gestion de budget et leur consommation

3 Français sur 4 se déclarent contraints à des arbitrages dans leur gestion de budget et leur consommation Paris, le 4 juin 2014 Communiqué de presse Arbitrages budgétaires : 6 ans après la crise et au-delà des statistiques économiques, où en sont les Français? Alimentation, éducation, solidarité, santé, mode

Plus en détail

«MHI, l expertise de la location d hébergements insolites à votre service»

«MHI, l expertise de la location d hébergements insolites à votre service» «MHI, l expertise de la location d hébergements insolites à votre service» S inspirant de grands acteurs de la location saisonnière ou de l hôtellerie, Mon hébergement insolite est le premier site de réservation

Plus en détail

Périgord Blanc 8 4,30 2 901 5,02. Périgord Noir 115 61,83 38 437 66,48. Périgord Vert 32 17,20 6 956 12,02

Périgord Blanc 8 4,30 2 901 5,02. Périgord Noir 115 61,83 38 437 66,48. Périgord Vert 32 17,20 6 956 12,02 FICHE 2 : CRÉER OU REPRENDRE UN TERRAIN DE CAMPING (HÔTELLERIE DE PLEIN AIR) OU UN PRL (PARC RÉSIDENTIEL DE LOISIRS) 1 - LES CHIFFRES EN DORDOGNE A / L OFFRE EN HÔTELLERIE DE PLEIN AIR AU 01/01/2014 Parc

Plus en détail

Office de Tourisme. Service Commercial SPOTCOFFEE commercial@quickspot.fr

Office de Tourisme. Service Commercial SPOTCOFFEE commercial@quickspot.fr 2012 Office de Tourisme Service Commercial SPOTCOFFEE commercial@quickspot.fr Sommaire 1. CONTEXTE ET OBJECTIF... 3 2. DEPLOYER LE SERVICE WIFI AVEC QUICKSPOT... 4 3. LA PROBLEMATIQUE ADSL... 4 4. QUELLES

Plus en détail

de l office de tourisme 1/12

de l office de tourisme 1/12 de l office de tourisme 1/12 Vous êtes acteur de la vie touristique? Ensemble, réalisons vos objectifs! Accroître votre notoriété Promouvoir votre activité Rejoindre un réseau fort de 215 adhérents Bénéficier

Plus en détail

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires :

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : l état des lieux après un an de crise Observation Le baromètre 2009 poursuit la mission engagée l an dernier, à savoir : «comprendre et mesurer les attentes

Plus en détail

Schéma Local de Développement touristique de Paimpol-Goëlo

Schéma Local de Développement touristique de Paimpol-Goëlo Schéma Local de Développement touristique de Un SLDT, c est quoi? Document cadre dont l objectif est de formaliser des orientations stratégiques et de mettre en œuvre un programme d actions. Concrètement,

Plus en détail

Entreprise familiale créée en 1979, Le Mas Occitan s inscrit dans la pérennité au travers d une gestion rigoureuse.

Entreprise familiale créée en 1979, Le Mas Occitan s inscrit dans la pérennité au travers d une gestion rigoureuse. Riche de 33 ans d expérience Entreprise familiale créée en 1979, Le Mas Occitan s inscrit dans la pérennité au travers d une gestion rigoureuse. Sa caractéristique essentielle réside en la fidélisation

Plus en détail

ATELIER 1: Tourisme et territoires

ATELIER 1: Tourisme et territoires COMMERCE ET TERRITOIRES ATELIER 1: Tourisme et territoires Quels leviers d action pour développer, maintenir et ensuite maîtriser le développement touristique d un territoire? 16 octobre 2014 Animation

Plus en détail

Plan marketing Office de Tourisme Métabief-Malbuisson-Les Fourgs 2014-2017

Plan marketing Office de Tourisme Métabief-Malbuisson-Les Fourgs 2014-2017 Plan marketing Office de Tourisme Métabief-Malbuisson-Les Fourgs 2014-2017 Contexte L office de Tourisme du Mont d Or et des deux lacs est chargé de la promotion et de la communication du territoire de

Plus en détail

APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN»

APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN» APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN» La création d itinéraires thématiques qui permettent, sous une forme renouvelée, la découverte du vignoble alsacien et apportent une

Plus en détail

NOTE SUR L APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR AU REEL ET LES DIFFICULTES LIEES A L INTERPRETATION DU BAREME Mise à jour 15 avril 2008

NOTE SUR L APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR AU REEL ET LES DIFFICULTES LIEES A L INTERPRETATION DU BAREME Mise à jour 15 avril 2008 NOTE SUR L APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR AU REEL ET LES DIFFICULTES LIEES A L INTERPRETATION DU BAREME Mise à jour 15 avril 2008 Note réalisée par le Comité Départemental du Tourisme à l attention des

Plus en détail

Le Marché Touristique ALLEMAND

Le Marché Touristique ALLEMAND CRT Franche-Comté Juin 2014 Le Marché Touristique ALLEMAND 1 Photo : geo.fr Sommaire 1. L Allemagne en quelques chiffres 2. La consommation touristique allemande 3. La France vue par les allemands 4. Le

Plus en détail

COLLECTIVITÉS ET MÉDIAS SOCIAUX ENTRE INTÉRET MANAGÉRIAL ET CRAINTES PERSISTANTES

COLLECTIVITÉS ET MÉDIAS SOCIAUX ENTRE INTÉRET MANAGÉRIAL ET CRAINTES PERSISTANTES COLLECTIVITÉS ET MÉDIAS SOCIAUX ENTRE INTÉRET MANAGÉRIAL ET CRAINTES PERSISTANTES par Camille LASTENNET Master 2 sciences politiques spécialité Management du Risque Université Paris Ouest Nanterre-La Défense

Plus en détail

CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux

CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux new 3 12 2014 CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux est la déclinaison suisse du célèbre magazine français lancé en 1968. Alors précurseur sur la cible des 50 ans et plus, il est aujourd hui le

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

OFFICE DE TOURISME DE LOURDES LE DEFI NUMERIQUE

OFFICE DE TOURISME DE LOURDES LE DEFI NUMERIQUE CONFERENCE DE PRESSE Lourdes, le 20 mars 2013 OFFICE DE TOURISME DE LOURDES LE DEFI NUMERIQUE DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Corine LAUSSU Chargée de promotion et de communication Tél. : 05 62 42 77

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC Pour l'exploitation du Parc des expositions de la Beaujoire RAPPORT DE PRESENTATION DES CARACTERISTIQUES DU SERVICE DELEGUE 1 er juin 2010

Plus en détail

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Les missions du Pays touristique (inscrites dans les statuts du Syndicat Mixte). 1. Élaborer et participer à la mise en œuvre d un projet de développement touristique

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication De nos jours, la force de vente et la communication apparaissent comme des fers de lance de toute entreprise. En effet leur prise en compte engendre des chiffres d affaires notoires. La force de vente

Plus en détail

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE LES RENDEZ VOUS DE L AGENCE D URBA AU PAVILLON CYCLE VILLE ET COMMERCE LES ENJEUX DE L ÉQUIPEMENT COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE PATRICE DUNY, DIRECTEUR AUCAME CAEN NORMANDIE RAPPEL : LE COMMERCE EST CONSUBSTANTIEL

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 3 novembre 2014 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 3 novembre 2014 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 3 novembre 2014 PLF POUR 2015 - (N 2234) Commission Gouvernement Adopté AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE ADDITIONNEL N o II-464 (2ème Rect) APRÈS L'ARTICLE

Plus en détail

Diagnostic Numérique du Territoire

Diagnostic Numérique du Territoire Diagnostic Numérique du Territoire 2014 Office de Tourisme Dieppe-Maritime Sommaire Introduction... 3 Contexte et état des lieux... 5 Pourquoi un diagnostic numérique du territoire... 9 Méthodologie...

Plus en détail

DÉBIT DE BOISSONS. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

DÉBIT DE BOISSONS. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 DÉBIT DE BOISSONS SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DÉBIT DE BOISSONS... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DÉBIT DE BOISSONS... 4 L'ACTIVITÉ DU DÉBIT DE BOISSONS... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU DÉBIT DE BOISSONS... 10 EN SAVOIR

Plus en détail

CRM MANAGER LES SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT

CRM MANAGER LES SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT CRM MANAGER S SOLUTIONS POUR BOOSTER VOTRE RELATION CLIENT CRM MANAGER plus que jamais, un outil d actualité et de conquête Votre connaissance du et de vos clients est fondamentale pour assurer vos succès.

Plus en détail

LA REUSSITE DE VOTRE PROJET MEDIA DEPEND BEAUCOUP DU CHOIX DE VOTRE PRESTATAIRE INFORMATIQUE

LA REUSSITE DE VOTRE PROJET MEDIA DEPEND BEAUCOUP DU CHOIX DE VOTRE PRESTATAIRE INFORMATIQUE LA REUSSITE DE VOTRE PROJET MEDIA DEPEND BEAUCOUP DU CHOIX DE VOTRE PRESTATAIRE INFORMATIQUE 2Se 20 Avenue des Cathares 11700 AZILLE 09 72 17 05 22 06 01 97 13 58 infos@2se-paca.com http://2se-paca.com

Plus en détail

La clientèle œnotouristique en vignoble de Loire : 1 profils, comportements et motivations

La clientèle œnotouristique en vignoble de Loire : 1 profils, comportements et motivations Le tourisme viticole en vignoble de Loire en 2010 > Définition de l œnotourisme (ou tourisme viticole) : > Cible : touristes (personnes passant au moins une nuit sur place) et excursionnistes (personnes

Plus en détail

LES MAGASINS. cnpc.fr. 10h. St-Pierre-en-Faucigny. Moûtiers. Tarbes. Grenoble 05 OCTOBRE 09 OCTOBRE 06 OCTOBRE 07 OCTOBRE

LES MAGASINS. cnpc.fr. 10h. St-Pierre-en-Faucigny. Moûtiers. Tarbes. Grenoble 05 OCTOBRE 09 OCTOBRE 06 OCTOBRE 07 OCTOBRE LES MAGASINS DE SPORT en montagne RECRUTENT À partir de 10h St-Pierre-en-Faucigny 05 OCTOBRE Grenoble 07 OCTOBRE Alpes Nouveau Moûtiers 09 OCTOBRE Tarbes 06 OCTOBRE Pyrénées L ÉCOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE

Plus en détail

Le métier de la Location longue durée. P.3. Une pratique en harmonie avec l entreprise. Le Syndicat National des Loueurs de Voitures en Longue Durée.

Le métier de la Location longue durée. P.3. Une pratique en harmonie avec l entreprise. Le Syndicat National des Loueurs de Voitures en Longue Durée. - 1 - S o m m a i r e Le métier de la Location longue durée P.3. Une pratique en harmonie avec l entreprise. Le Syndicat National des Loueurs de Voitures en Longue Durée. La LLD en milieu professionnel

Plus en détail

Clévacances. Le partenaire indispensable!

Clévacances. Le partenaire indispensable! Clévacances Le partenaire indispensable! Sommaire I / Qui sommes-nous? II / La gamme Clévacances III / Un label de qualité IV / Que m apporte la marque Clévacances? V / Un réseau et une marque en mutation

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE RÉSERVATION

CONDITIONS GÉNÉRALES DE RÉSERVATION CONDITIONS GÉNÉRALES DE RÉSERVATION Les arrivées se font de 15 h à 19 h, les départs de 8 h à 10 h au plus tard en location. En emplacement camping les arrivées se font de 14h à 18h, les départs avant

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

NUMÉRIQUE VALLÉE. Atelier n 3 : gestion de la relation client. Les ateliers numériques de l Office de Tourisme. Mardi 31 mars 2015

NUMÉRIQUE VALLÉE. Atelier n 3 : gestion de la relation client. Les ateliers numériques de l Office de Tourisme. Mardi 31 mars 2015 NUMÉRIQUE VALLÉE Les ateliers numériques de l Office de Tourisme Atelier n 3 : gestion de la relation client Mardi 31 mars 2015 Présentation Emilie REVEL Agent d Accueil Numérique Elise CORRE-POYET Apprentie

Plus en détail

Implantation économique, foncier et immobilier d entreprise

Implantation économique, foncier et immobilier d entreprise Septembre 2014 Implantation économique, foncier et immobilier d entreprise Quelles sont les attentes des entreprises en Loire-Atlantique? Afin de mieux cerner globalement la demande des entreprises de

Plus en détail

Réseau national de courtage en travaux immobiliers Création d ambiances et vente de biens d équipement

Réseau national de courtage en travaux immobiliers Création d ambiances et vente de biens d équipement C r é e z v o t r e e n t r e p r i s e e n t o u t e c o n f i a n c e DEVENEZ COURTIER ACTIV TRAVAUX Une activité commerciale valorisante, d hommes et de femmes d action! DEVENEZ DISTRIBUTEUR ACTIV TENDANCES

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Le Relax Hôtel & Restaurant, Mahe

Le Relax Hôtel & Restaurant, Mahe Le Relax Hôtel & Restaurant, Mahe (15 Chambres) L hôtel est situé au sud de Mahé sur les versants d une colline dominant la baie de Anse Royale avec une vue sur les ilots lointains, dont l ile Souris.

Plus en détail

Deux outils élaborés en concertation avec les professionnels du tourisme régional

Deux outils élaborés en concertation avec les professionnels du tourisme régional Avec, chaque année, 15 millions de touristes accueillis et près de 100 millions de nuitées enregistrées, le Languedoc-Roussillon est la 4 ème région touristique française en terme de fréquentation et d'emplois

Plus en détail

5, avenue des Quarante Journaux CS 50037-33070 Bordeaux Cedex Tel : 05 56 112 112 Fax : 05 56 112 110 www.jardinsdecybele.

5, avenue des Quarante Journaux CS 50037-33070 Bordeaux Cedex Tel : 05 56 112 112 Fax : 05 56 112 110 www.jardinsdecybele. 5, avenue des Quarante Journaux CS 50037-33070 Bordeaux Cedex Tel : 05 56 112 112 Fax : 05 56 112 110 www.jardinsdecybele.com Le 15/06/2011 Dossier de Presse Sommaire 1. Présentation du groupe..page 3

Plus en détail

MES BESOINS ET MES VALEURS

MES BESOINS ET MES VALEURS MES BESOINS ET MES VALEURS Besoins : C est ce qu il faut pour me sentir bien avec moi-même. Exemples : - Pour me sentir bien, j ai besoin d être assuré d une grande sécurité d emploi. - Pour me sentir

Plus en détail

ETUDE MARKETING: LE PORTRAIT ROBOT DU TOURISTE DURABLE - Le Journal de l'ecotourisme Dimanche, 09 Mai 2010 22:15

ETUDE MARKETING: LE PORTRAIT ROBOT DU TOURISTE DURABLE - Le Journal de l'ecotourisme Dimanche, 09 Mai 2010 22:15 Avis aux agences de voyages, entre autres! Au cours de la 9ème conférence internationale marketing & marché, qui se tenait en janvier dernier en Italie, fut présentée une étude qualitative sur les attitudes

Plus en détail

Comment développer l attractivité d un commerce multiservices?

Comment développer l attractivité d un commerce multiservices? Comment développer l attractivité d un commerce multiservices? L attractivité pour un commerce multiservices : Comment la déterminer? Quel sens lui donner? Quel sens donnez-vous au mot ATTRACTIVITE, dans

Plus en détail

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

Bilan de saison 2014 et propositions d actions 2015 Finistère > Ouest Cornouaille. Bilan de saison 2014 Agence Ouest Cornouaille Développement

Bilan de saison 2014 et propositions d actions 2015 Finistère > Ouest Cornouaille. Bilan de saison 2014 Agence Ouest Cornouaille Développement Bilan de saison 2014 et propositions d actions 2015 Finistère > Ouest Cornouaille L Agence Ouest Cornouaille Développement, en quelques mots L AOCD, en quelques mots www.pro-aocd.fr => Financée en majeure

Plus en détail

Quand faut-il une autorisation relevant de l hôtellerie-restauration et quelle autorisation est prévue?

Quand faut-il une autorisation relevant de l hôtellerie-restauration et quelle autorisation est prévue? Direction de l économie publique du canton de Berne ISCB N : 9/935.11/1.1 beco Economie bernoise Münsterplatz 3 3011 Berne 30 juillet 2010 Pour tout renseignement: Surveillance du marché 031 633 50 93

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

LE MARKETING MOBILE DANS LE SECTEUR DU TOURISME

LE MARKETING MOBILE DANS LE SECTEUR DU TOURISME ISIC L3 LE MARKETING MOBILE DANS LE SECTEUR DU TOURISME Dossier : Communication des organisations DAL ZOTTO Delphine 23/04/2010 Dossier : Le marketing mobile dans le secteur du tourisme 0 "M-tourisme",

Plus en détail

Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région

Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région SOYEZ LES LEADERS DE VOTRE RÉGION Après la période estivale, le retour à la vie normale est parfois difficile. Tout le monde aimerait

Plus en détail

Les projets d investissement en PME

Les projets d investissement en PME Le point sur Les projets d investissement en PME Concilier performance économique et conditions de travail L investissement reste un moment clé du développement d une entreprise. C est l occasion de repenser

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

Etude sur les Maisons des Services Publics en Europe (hors la France)

Etude sur les Maisons des Services Publics en Europe (hors la France) Etude sur les Maisons des Services Publics en Europe (hors la France) Résumé du rapport réalisé par EUROPA pour la DATAR DATAR EUROPA Etude sur les maisons des services publics en Europe Résumé du rapport

Plus en détail

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche?

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? ENQUÊTE Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? La stratégie «ambassadeur» de Manche Tourisme La stratégie «ambassadeur»de Manche Tourisme Dans son schéma de

Plus en détail

Choisir son logiciel de caisse

Choisir son logiciel de caisse GUIDE PRATIQUE Choisir son logiciel de caisse Qu est-ce qu un logiciel de caisse? Un logiciel de caisse, aussi appelé caisse enregistreuse ou caisse tactile est un programme informatique qui vous permet

Plus en détail

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente I. La fidélisation A. Les enjeux de la fidélisation B. La mesure de la satisfaction des clients dans les unités commerciales physiques

Plus en détail

Dossier de presse. airvy-locationdecampingcar.com. Location de camping-cars. Contact Presse. Fabrice Dedeye. presse@airvy.fr +33 (0)6.74.78.23.

Dossier de presse. airvy-locationdecampingcar.com. Location de camping-cars. Contact Presse. Fabrice Dedeye. presse@airvy.fr +33 (0)6.74.78.23. Dossier de presse Location de camping-cars airvy-locationdecampingcar.com Contact Presse Fabrice Dedeye presse@airvy.fr +33 (0)6.74.78.23.15 2 Sommaire 1. Airvy : le concept... 3 2. Airvy révolutionne

Plus en détail