Rapport final -- Projet d Application

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport final -- Projet d Application"

Transcription

1 Rapport final -- Projet d Application Sujet: Mise en place d une maquette d une architecture de podcasting Élèves: Alexis Guéganno, Jonathan Winandy Date: 25 mars 2010

2 Sommaire Introduction Présentation du projet Rappel de l intitulé du projet Cadre général du projet Objectifs du projet Objectifs du projet Limites du projet Organisation et gestion du projet Présentation des différents acteurs A l Ecole Centrale de Nantes A l Ecole des Mines de Nantes Difficultés et réussites liées à la gestion du projet Gestion des relations et de la communication. Gestion du matériel Recommandations pour les suites éventuelles du projet Évaluation du temps passé sur le projet Réalisations effectuées A propos d itunes U Description de l architecture à mettre en place Tentatives d installation de Mac OS X Server MacBook Air - disque dur externe Machine virtuelle Analyse de l application Web Podcast Producer Web Controller Analyse de la version 1 de l application Web Podcast Producer Web Controller Configuration de l application web Analyse de la version 2 de l application Web Podcast Producer Web Controller Structure du logiciel Runtime Analyse du fonctionnement des applications Podcast Producer Client Web Client lourd Serveur Caméras Remontage d une caméra Tests d intégration au réseau À propos de la configuration du réseau interne Nature des tests à effectuer Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 2

3 Détail des tests Ports de communication du serveur Apache Ports de communication utilisés lors de la communication vidéo Configuration des différents services DNS Open Directory NFS XGrid Podcast Producer Conclusion Annexe 1 : Diagrammes pcastserved Model partie 1 partie 2 (orphans) Controller Annexe 2 : Mac OS, things to know Hardware Mac Mini Tips les fichiers plist Launchd Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 3

4 Présentation du projet Introduction Les nouvelles technologies de l information et de la communication sont chaque jour un peu plus au centre de toutes les attentions. Il est sans cesse question de mettre à profit les nouvelles avancées et innovations offertes par l informatique. L Éducation Supérieure n échappe pas à cette dynamique, et les Universités des Pays de la Loire ont à coeur de tirer le meilleur parti de ces opportunités, afin d améliorer la qualité des supports pédagogiques et des plate-formes d enseignement. Le projet traité dans ce rapport s inscrit dans le cadre de la mise en place d une action de cette nature. Le présent document a pour objectif de rendre compte des différentes actions menées lors de l installation d une maquette pour une solution de podcast distribué. Après une présentation du projet, nous expliciterons les différentes difficultés liées à la gestion de ce projet. Enfin, nous présenterons les diverses actions réalisées afin de parvenir à une solution fonctionnelle. Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 4

5 Présentation du projet Objectifs du projet Présentation du projet Rappel de l intitulé du projet L École Centrale de Nantes porte un grand intérêt aux technologies de l information et de la communication appliquées à l enseignement : utilisation des Tablets PC dans la pédagogie, outils de travaux collaboratifs, nouvelles méthodes d évaluation,... et vidéo! À ce sujet, l établissement prend aux travaux d un groupe de travail de l Université Numérique Régionale (http://www.unr-pdl.fr/) dédiée au Podcasting/Production de supports vidéos pédagogiques. Les travaux de ce groupe se concentrent désormais sur la mise en place d une maquette fonctionnelle répondant au scénario suivant : un seul serveur de production de podcast, mutualisé entre différents établissements de la région, et des moyens de captation disséminés dans ces institutions. Concrètement, cela signifierait qu un enseignant de l ECN désireux d enregistrer son cours n aurait qu à appuyer sur un bouton pour provoquer une captation automatique et récupérer un fichier vidéo en sortie : le travail de back office est ainsi complètement automatisé (ajout de générique, de logo, multi-format sans coût humain supplémentaires) et on assure une cohérence de l ensemble de la production de l établissement (productions des enseignants et des étudiants). Le serveur de calcul serait situé, lui, à l École des Mines de Nantes, qui anime ce projet. Cadre général du projet Le projet présenté ici a pour objectif de servir de base à la mise en place d une solution de Podcast inter-établissements. Il s inscrit également dans un cadre plus global. Il est en effet part intégrante d un projet des structures d enseignement supérieures des Universités et Écoles de la région Pays de la Loire, gravitant autour d une utilisation performante des technologies de l information et de la communication. L une des briques de ce projet doit être la mise en place de solutions de podcasting à l échelle d établissements ou de groupes d établissements. Au sein de ce projet, l École des Mines de Nantes (EMN) et l École Centrale de Nantes (ECN) sont déterminées à mettre en place une solution mutualisée, permettant l utilisation d un architecture de capture distribuée, s appuyant sur une matériel central pour la partie calcul. Avant le début du projet, plusieurs actions ont été réalisées par les deux écoles. Tout d abord, le choix de la solution technique a été effectué. Les matériels et les logiciels permettant de faire fonctionner le coeur de la solution sont tous des produits construits et développés par la société Apple. Du côté matériel, les stations d enregistrement seront des Mac Mini, destiné à formater le flux vidéo pour le serveur (ou cluster) de calcul. Le serveur est également une machine vendue par Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 5

6 Organisation et gestion du projet Objectifs du projet la société Apple, spécialement destinée à la réalisation de calculs vidéos importants, caractéristique indispensable pour un serveur de podcast. Du côté logiciel, si la partie serveur est bien entendue unique, la partie cliente est par contre scindée. On trouvera ainsi deux applications clientes, permettant de déclencher un enregistrement à distance. Une application lourde, destinée aux machines construites par la société Apple (Mac Book, imac...) et disposant d un système développé par Apple (Mac OS X 10.6 de préférence), permet un enregistrement direct depuis la machine cliente. Une application web autorise quant à elle le déclenchement d un enregistrement sur une caméra déjà connue du serveur. Objectifs du projet Ce projet doit permettre de mettre en lumière les divers dysfonctionnements ou problèmes de configuration inhérents à la mise en place d une telle solution. En particulier, il doit permettre de révéler toutes les implications, du point de vue réseau, permettant de mettre en place l architecture envisagée. Pour mettre en avant ces difficultés, des tests unitaires et des tests d intégration devront être réalisés. Le cahier des charges sur lequel nous nous sommes appuyés décrit les objectifs du projet comme suit : Objectifs du projet Les objectifs du projet sont les suivants : Réaliser une maquette à l échelle de l ECN, en assurant le lien entre les différentes machines impliquées Assurer les tests unitaires et d intégration de l infrastructure Écrire un cahier des charges fonctionnel et des spécifications détaillées pour permettre un déploiement rapide à la fin du projet. Étudier les conditions d accès pour l école au service ITunes U, proposé par Apple aux structures d enseignement pour mettre en ligne les contenus pédagogiques. Le projet sera mené au travers de l installation d un serveur de test, sur lequel seront réalisés des tests unitaires et d intégration. Limites du projet Le projet n abordera pas les problématiques de gestion des identités au travers de Shibboleth. Il n y aura pas de modifications à apporter sur l interface web Podcast Producer Web Controller. Les éventuelles modifications au niveau de ce logiciel seront réalisées par un groupe d élèves de l EMN. Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 6

7 Organisation et gestion du projet Difficultés et réussites liées à la gestion du projet Organisation et gestion du projet Présentation des différents acteurs Ce projet étant commun aux deux Écoles, il est logiquement réalisé par une équipe mixte, réunissant des acteurs issus des deux établissements. A l Ecole Centrale de Nantes Deux professeurs de l Option Informatique sont impliqués dans le projet. il s agit de MM. Magnin et Moreau, qui ont proposé ce projet d application aux élèves de l option informatique de l ECN pour l année 2009/2010. Le projet a été choisi par MM. Winandy et Guéganno, élèves de l option, rédacteurs du présent rapport. A l Ecole des Mines de Nantes Nous avons pu interagir avec deux interlocuteurs privilégiés de l EMN à la fois pour l encadrement et l analyse des résultats obtenus, à savoir MM. Colin, directeur du Centre d Appui aux Pratiques d Enseignement (CAPE), et Janin, directeur du Centre de Ressources Informatiques. Tous deux sont en charge du projet pour l École des Mines de Nantes. De plus, nous avons été mis très vite en relation avec trois élèves de l École des Mines de Nantes, dans une situation à peu près similaire à la notre, dans le sens où eux aussi travaillent sur un projet devant, à terme, mener à la mise en place de l architecture de podcast. Difficultés et réussites liées à la gestion du projet Gestion des relations et de la communication. Le nombre d interlocuteur est à première vue problématique ici. Nous avons en effet deux entités majeures, représentées chacune par deux niveaux d intervenants, élèves et encadrants. Il a donc fallu mettre en oeuvre une communication performante, afin d éviter tout problème de compréhension ou perte d efficacité. La communication avec l ensemble des encadrants a été alimentée par des réunions régulières, permettant de faire le point sur les actions menées, et d adapter régulièrement les objectifs du projet. Nous avons ainsi pu garder un contact soutenu avec l ensemble de notre encadrement. Cela nous a permis plusieurs choses : Expliciter l architecture envisagée par les deux établissement pour la solution de podcast Clarifier les objectifs du projet Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 7

8 Organisation et gestion du projet Difficultés et réussites liées à la gestion du projet Effectuer un point sur l avancement du projet Mettre en avant les difficultés rencontrées, qu elles soient techniques ou liées au matériel. Étant donnée les liens très forts entre notre projet et le projet des élèves de l École des Mines de Nantes, nous avons essayé de garder un contact très étroit avec eux. Cela c est traduit par des points réguliers sur l avancement de nos travaux respectifs. Nous avons ainsi pu être tenu au courant de l avancement de l analyse des applications Ruby on Rails, qui décrit tous les mécanismes sous-jacents de l application Web. Ces mises en commun régulières ont permis de débloquer régulièrement des situations problématiques. Plus précisément, nous avons pu mutualiser nos efforts pour assurer le fonctionnement de l application Podcast Composer. Nous avons également pu fixer sommairement divers problèmes de configuration, résidus de l installation dans le réseau de l École des Mines. Gestion du matériel La mise en place d une maquette, telle que le requérait le projet, était contrainte à la disponibilité de matériel permettant de réaliser les différents tests. Les diverses tentatives de contournement des problèmes matériels seront expliqués plus longuement dans la troisième partie de ce rapport. Elles sont directement liées aux problématiques de gestion du matériel que nous allons exposer ici. Comme précisé dans la présentation du projet, la mise en place de cette solution est très fortement liée à l utilisation de solutions développées par l entreprise Apple. Nous étions donc dépendant de la mise à disposition de matériels et logiciels permettant la construction d une maquette. Concrètement, il s agissait donc d avoir à disposition : Une machine serveur, fonctionnant à l aide du système d exploitation Mac OS X en version La version du système est importante, puisqu elle impose la version du logiciel Podcast Producer que nous pourrons utiliser. En l occurrence, nous devions travailler avec Podcast Producer en version 2.0, qui ne fonctionne qu avec la version 10.6 de Mac OS X Server. Une machine cliente permettant de tester le client lourd, et éventuellement de pouvoir utiliser les logiciels d administration à distance pour configurer au mieux et simplement le serveur de podcast. De telles dépendances, tant matérielles que logicielles, ont posé de nombreux problèmes. La société Apple a prêté deux machines à l ECN afin que nous puissions mener à bien notre projet. Les machines en question étaient deux Mac Book Air, et sont venues accompagnées de quelques restrictions. Tout d abord, les deux machines étaient destinées à être des machines clientes. Par conséquent, nous n avions à ce stade pas de machine pouvant servir de serveur de calcul, et ce en dépit des diverses tentatives réalisées, décrites plus loin dans ce rapport. Nous avons donc été dépendant de la mise à disposition par nos encadrants d une machine, les machines de prêt étant inutilisable. Nous avons pendant un temps été en contact avec M. J-Y Martin, responsable de l Option Informatique à l ECN. Il nous a proposé d utiliser le serveur Apple du département informatique, sous réserve qu une utilisation par des élèves dans le cadre de tests Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 8

9 Évaluation du temps passé sur le projet sur un projet comme le notre soit réalisable. Malheureusement, la mise en production de ce serveur, utilisé par d autres projets a naturellement mis fin à ces possibilités. Nous avons pendant quelques temps envisagé de réaliser nos tests sur le Mac Mini prêté par l EMN à ses élèves dans le cadre de leur projet. Cette solution présentait cependant plusieurs faiblesses. Tout d abord, les élèves de l École des Mines de Nantes étaient parvenu à faire fonctionner leur propre machine, nous ne pouvions nous permettre de risquer de casser leur configuration en effectuant des manipulations sur lesquelles il ne seraient pas maîtres. De plus, il était important pour nous de clarifier certaines configurations permettant de faire fonctionner le serveur de podcast, notamment après la migration de celui-ci du réseau d installation à un autre réseau. La configuration du réseau interne, en particulier celle du pare-feu nous échappait également dans cette configuration. Enfin, nous étions, dans une telle optique, complètement dépendants de nos vis-à-vis de l École des Mines, en particulier par rapport à la mise sous tension du serveur hébergé chez les étudiants. La situation a finalement été débloquée grâce aux encadrants du projet de l EMN. En effet, M. Colin avait à disposition un second Mac Mini, non utilisé jusqu à la fin du mois de mars. Il s est assuré que la bonne version de Mac OS X Server soit installée sur la machine, et nous avons pu finalement la récupérer à l École des Mines un peu plus de deux semaines avant la fin du projet. Recommandations pour les suites éventuelles du projet Il est tout à fait envisageable que le projet que nous venons de mener soit suivi d une seconde mouture, réalisée par nos successeurs au sein de l option informatique. Plus simplement, nous espérons que ce travail est de qualité suffisante pour pouvoir être utilisé lors de la mise en place de l architecture finale, ou dans la configuration du serveur de traitement. Nous détaillerons toutes les configurations particulières que nous avons du mettre en oeuvre pour obtenir nos résultats dans la suite du rapport. Enfin, il est essentiel que les éventuels futurs projets puissent disposer plus rapidement du matériel permettant d effectuer une mise en situation dès le début du projet. Étant donné le temps d attente que nous avons du subir suite à l incompatibilité entre les Mac Book Air et Mac OS X Server 10.6, nous avons du réaliser la quasi-totalité de nos travaux lors des trois dernières semaines de projet, alors que celui-ci était prévu sur trois mois. Bien que nous ayons malgré cela pu parvenir à des résultats, notre travail a malheureusement été limité par ces contraintes matérielles. Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 9

10 Évaluation du temps passé sur le projet Évaluation du temps passé sur le projet = 84 h pour les deux élèves. Les comptes indiqués sont ceux précisés dans les rapports d avancement. Le dernier correspond au temps passé depuis le quatrième rapport d avancement. Il est intéressant de remarquer le déséquilibre très important dans la répartition de la charge de travail associée à ce projet. Une analyse succincte pourrait laisser penser que ceci est le résultat d un dysfonctionnement de notre gestion de projet. Arriver à cette conclusion reviendrait à oublier tous les problèmes qui ont entouré la gestion matérielle autour de ce projet. En particulier, nous avons du attendre jusque deux semaines et demi avant la fin du projet pour avoir une machine à disposition sur laquelle nous pouvions faire nos tests, qui ont donc pu commencer réellement après le dernier rapport. Cette situation explique les écarts de charge entre les deux dernières semaines de projet, et toutes les précédentes. Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 10

11 Description de l architecture à mettre en place Réalisations effectuées A propos d itunes U Parmi les réalisations inscrites dans le sujet du projet, il était prévu que nous fassions des recherches sur les conditions d inscription au service itunes U. Proposé par Apple, ce service a pour objectif de permettre aux établissements d enseignement supérieur de nombreux pays de mettre en ligne des supports pédagogiques. Nous avons donc effectué des recherches sur le sujet, et avons voulu confronté nos résultats à l expérience de l EMN. Plusieurs points majeurs ressortent de cette étude.notons tout d abord que le choix d un établissement par Apple est à la discrétion de l entreprise. Ils sont donc les seuls à connaître vraiment les critères précis d évaluation pour l entrée dans le service. Certains critères restent cependant déterminants : Des supports pédagogiques doivent préalablement exister, en nombre suffisant. Les chiffres varient selon les sources. Il est question d au moins une centaine de vidéos à but purement pédagogique, et de supports supplémentaires permettant de faire monter le nombre de ressources à approximativement 250 supports. L établissement doit évidemment posséder les droits sur les supports proposés. En particulier, l accord des professeurs est indispensable, doit être écrit, en accord avec la législation du pays auquel l établissement est rattaché... Le choix de la licence chargée de protéger les vidéos est donc particulièrement important. itunes U, dans sa structure, est un service très proche du flux RSS. Il s appuie en fait sur la même technologie, et propose par ailleurs un moteur de recherche intégré et relativement puissant. Il s agit de plus d une vitrine de l établissement assez intéressante. M. Colin nous a fait la démonstration de quelques possibilités dans la configuration, pour l administrateur, d itunes U. Il est notamment possible d effectuer une gestion des droits limitées à l inscription aux flux RSS. Il est ainsi possible de rendre une partie des supports privés. La procédure d inscription, pour l EMN, a duré un peu plus d un an. Selon les dires de M. Colin, cette procédure a été ralentie, notamment parcequ elle ne pouvait pas être toujours prioritaire. M. Colin pense que 6 mois auraient suffi. Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 11

12 Tentatives d installation de Mac OS X Server Description de l architecture à mettre en place Afin de mieux cerner les manipulations réalisées durant le projet, il est important d avoir une idée précise de l architecture, tant physique que logicielle, que les deux établissements d enseignement supérieur veulent mettre en place. Nous allons donc décrire ici cette architecture. Nous l avons déjà dit, un seul serveur de calcul sera commun aux deux écoles. Les données brutes et les flux de transformation sont donc envoyées des stations d enregistrement présentes dans les deux écoles par le réseau vers le serveur de calcul. Si pour l EMN, il s agit de transfert par le réseau interne, il est important de cerner les contraintes de configuration permettant de réaliser cette transmission de l ECN à l EMN au travers de l Internet. Intéressons nous maintenant aux stations d enregistrement, plus particulièrement à celles présentes à l École Centrale. Certaines salles seront équipées de caméras, déclarées au serveur grâce à l application cliente lourde. L utilisation de caméra passe nécessairement par un système et du matériel vendus par Apple, il s agira en l occurrfence très certainement de Mac Minis. Du point de vue des intervenants désirant enregistrer une prestation à l aide de cette solution de podcast devront faire recours à l application web. Ce choix technologique est motivé par la nécessité de proposer une solution qui sera indépendant du matériel utilisé par l intervenant. Il devient également possible de contrôler la déclaration de caméra auprès du serveur de calcul. Il est cependant nécessaire de faire transiter le flux vidéo par une machine Apple, qui assurera la communication de ce flux au serveur de calcul dans un deuxième temps. Pour cela, l entrée FireWire 800 du Mac Mini va être mise à contribution. Il faut pour cela réaliser une transformation du flux VGA en flux vidéo. Par ailleurs, une transmission directe de la machine de l intervenant au Mac Mini entraînerait la perte pour l assistance du contenu de l intervention. Il est donc nécessaire de diviser le flux en deux parties, une partie étant dirigée vers le vidéo-projecteur, l autre vers le Mac Mini avant transport des données vers le serveur central. Un convertisseur vidéo accompagnera le Mac Mini et réalisera à la fois la duplication du flux et la transformation du signal VGA en signal vidéo. L utilisation de l application web soulève la problématique d identification, problématique résultant également de la diversité des acteurs incriminés. 1 Les écoles et établissements s étant engagés dans le projet veulent mettre en place une solution de Single Sign On avec profils utilisateurs permettant d exploiter les configurations existantes dans chaque établissement. La solution retenue est Shibboleth. Il a été très rapidement décidé que nous ne devions pas nous préoccuper des problématique de configuration de Shibboleth pour l application, cette tâche étant trop complexe, et dépassant le cadre du projet. 1 Non seulement plusieurs établissements, chacun entraînant l implication dans le projet de nombreux professeurs, mais également les intervenants extérieurs. Sont aussi à considérer les problèmes d interventions d un acteur d un établissement dans un autre établissement... Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 12

13 Tentatives d installation de Mac OS X Server Tentatives d installation de Mac OS X Server Comme évoqué dans la partie précédente, nous avons effectué plusieurs tentatives d installation du système d exploitation Mac OS X Server Nous avons effectué ces tentatives sur les Mac Book Air prêtés par Apple dans un premier temps, puis sur dans une machine virtuelle par la suite. MacBook Air - disque dur externe Plusieurs problématiques étaient liées à l installation de Mac OS X Server sur un Mac Book Air. Tout d abord, nous avons très vite eu le sentiment que ces machines étaient purement destinées à être des machines clientes. Dans ce sens, il apparaissait peu envisageable de réaliser une installation visible d un système d exploitation destiné à des machines serveurs sur des portables. La physionomie même des Mac Book Air a elle aussi été problématique. En effet, ces machines ne disposent que d un nombre très réduit de ports externes. De plus, ces machines sont livrées sans lecteur optique, ce qui est assez problématique pour réaliser une installation d un nouveau système. Nous nous sommes donc tournés vers une installation depuis un dispositif externe, en envisageant l utilisation du système serveur installé sur un disque dur externe. Par conséquent, nous avons tenté de réaliser l installation du-dit système. L installation d un système Mac OS se déroule en deux étapes. La première regroupe les phases d écriture sur disque, tandis que la seconde est dédiée aux différentes options de configuration. Les Mac Book Air ne disposant que d un port USB, nous ne pouvions pas réaliser la phase d installation (la première phase, donc) directement depuis cette machine. Nous avons donc utilisé le Mac Book Pro de M. Winandy pour réaliser cette phase. Nous avons ensuite essayer de réaliser la seconde phase, tant sur un Mac book Air que sur le Mac Book Pro, sans jamais pouvoir finaliser l installation. Étant donnée la nature un peu particulière de l installation, nous avons tout d abord pensé avoir échoué dans nos manipulations. Nous avons cependant pris contact avec nos divers encadrants, afin qu ils obtiennent plus d informations en provenance d Apple. Les conclusions remontées par M. Colin nous ont indiquées que l installation directe sur une machine portable d Apple n était pas possible pour les systèmes Mac OS X Server depuis la version Pour espérer réussir une installation, nous aurions du réaliser celle-ci depuis une machine fixe Apple, équipée d un processeur Intel, sur un disque externe. Suite à cela, il aurait peut être été possible de lancer le système à l aide d un Mac Book Air. Nous ne pouvions malheureusement pas disposer d une machine fixe simplement. De plus, la procédure indiquée était présentée sans aucune garantie de succès. Machine virtuelle A défaut de pouvoir disposer d une machine permettant de faire fonctionner nativement le système d exploitation désiré, nous avons tenté de réaliser une installation de Mac OS X Server dans une machine virtuelle. Par chance, M. Winandy dispose d une licence du logiciel Parallels Desktop, en version 5.0. Nous avons donc pu réaliser une tentative d installation dans ce cadre. Étonnamment, l installation s est déroulée beaucoup plus facilement que nos tentatives sur disque dur externe. Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 13

14 Analyse de l application Web Podcast Producer Web Controller Malheureusement, si l installation a cette fois bien abouti, nous n avons jamais réussi à faire démarrer le logiciel podcast composer, et donc encore moins à effectuer une mise en réseau de la machine permettant la mise en place d une maquette correspondant au besoin du projet. Par ailleurs, l utilisation d un machine virtuelle n aurait pas été complètement satisfaisante, et ce à plusieurs niveaux. En effet, le passage par une telle solution aurait pu déclencher des problèmes de configuration inhérents à la virtualisation, et à une éventuelle mauvaise gestion du système d exploitation invité. De plus, cette installation aurait risqué de nous masquer certains problèmes de configuration, relatifs notamment à la mise en réseau. Enfin, la réussite d une telle virtualisation était totalement contrainte au fait que nous possédions un outil capable de simuler le fonctionnement du système d exploitation du serveur. Cet état de fait, si nous avions pu l exploiter, n aurait été qu une coïncidence. Si Parallels Desktop est effectivement très performant, il n est absolument pas gratuit. Si les résultats de ce projet avaient été la conséquence d une virtualisation réussie, cela aurait été assez chanceux. Analyse de l application Web Podcast Producer Web Controller Le projet que nous avons mené n avait pas pour objectif la modification de l interface Web, que les clients utiliseront à la fin. Il est cependant intéressant d être capable de décrypter le fonctionnement de l application sous-jacente. Comme vous allez pouvoir le constater, deux versions de l application sont analysées ici. Dans la pratique, seule la version 2 sera utilisée dans l architecture finale. Cette double analyse a deux causes principales. Tout d abord, n ayant pas de serveur Apple à disposition, nous ne pouvions pas récupérer l application directement dans le système pour réaliser notre analyse. Nous nous sommes donc naturellement tourné vers le site d Apple, en y recherchant les sources de l application Ruby on Rails (RoR). L application proposée en téléchargement sur ce site est la version 1, ou du moins l était au moment de nos recherches. Nous avons donc effectué une première fois l analyse sur cette version, avant que M. Janin ne nous signale que ce n est pas elle qui accompagne le système d exploitation d Apple, version serveur. Par ailleurs, le fait de présenter l analyse de la version 1 du web controller permet de réaliser l évolution de l application d une version à l autre. En particulier, il devient possible de mesurer la complexification de cette application. La comparaison des deux versions permet également de comprendre pourquoi, si nos tentatives de démarrage du web controller se passaient assez bien, nous ne pouvions malgré tout pas communiquer avec le serveur, les commandes ayant évolué. Analyse de la version 1 de l application Web Podcast Producer Web Controller C est une application fournie par Apple qui remplace le client lourd (PodcastProducer) pour gérer l enregistrement du podcast. Contrairement au client lourd, le code source de cette application est disponible ce qui est une base très favorable pour nos développements. Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 14

15 Analyse de l application Web Podcast Producer Web Controller WebPodcastProducer est écrit en Ruby On Rails (RoR). RoR est un framework basé sur le principe des conventions au lieu des configurations qui permet le développement rapide d applications. RoR est disponible de base sous Mac OS X. Une application RoR est normalement en 3 parties, MVC : Model View Controller, mais celle-ci ne dispose d aucun autre élément du Modèle 2 à part ceux présents dans le framework. Les 4 Contrôleurs et leurs actions ont pu être identifiés, ce qui nous donne ceci : ApplicationController < 3 ActionController::Base 4 checksession gettranslation reloadlang updatecookies LoginController < ApplicationController authenticate index logout RecordController < ApplicationController index pause resume start stop updatecameralist updateselectedcamera handleerror SubmitController < ApplicationController index nextstep upload Cette analyse nous montre comment se comporte l interface du controller web, et aussi où agir pour les problématiques d authentifications liées à l intégration de ce controller dans les systèmes d information de l école Centrale de Nantes et de l école des Mines de Nantes. 2 Pas d éléments dans le modèle au sens des éléments classiques pour la serialisation et le traitement de données. Il y a cependant un module supplémentaire, Pcast, disponible en tant que bibliothèque qui gère la communication entre l application RoR et le serveur de Podcast. 3 < veut dire hérite de en Ruby 4 ActionController::Base est la classe de base pour tout les controlleurs. Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 15

16 Analyse du fonctionnement des applications Podcast Producer Configuration de l application web La configuration de l application web est assez limitée, elle ne consiste qu en la configuration du serveur de pcast avec lequel elle va dialoguer (L application en version 1 n est pas forcement sur le meme serveur que le serveur de podcast). Le fichier de configuration est dans /usr/share/podcastproducer/pcastweb/config/com.apple.pcastweb.plist sur le système de fichier. Analyse de la version 2 de l application Web Podcast Producer Web Controller La version 2 de l application Web est beaucoup plus riche que la version 1. La version 1 permettait de déposer des fichiers sur le serveur, et leur faire passer des workflows. La version 2 va beaucoup plus loin en proposant l enregistrement depuis des caméras déclarées sur le serveur, fonctionnalité qui était reservée jusqu à présent au client lourd, Podcast Capture (en français, l application Podcast transfert). Structure du logiciel La version 2 du web controller est toujours basée sur le framework Ruby on Rails. L analyse détaillée du logiciel est disponible en annexe 1. Points importants : Le logiciel utilise maintenant une base de données en sqlite, qui gère la persistance des objets du modèle. La base de données est dans /Library/PodcastProducer/Shared/db.sqlite3 Le logiciel utilise des librairies qui sont repartie sur le système, tout n est pas contenu dans /usr/share/podcastproducer/pcastserverd, par exemple au niveau du script lancé par le daemon, /usr/lib/podcastproducer et /usr/share/podcastproducer/pcastserverd/lib sont utilisés. Ceci fait parti des points bloquant au portage de l application sur Mac OS 10.6 Runtime Au niveau du runtime, le web controller est un daemon sur le système, qui a pour flag com.apple.pcastserverd 5. Il réécrit une partie de la conf apache, pour créer un loadbalancer qui va écouter sur les ports 8170 (ssl) et 8171, pour redistribuer à 6 processus Mongrels (sur les ports 8180, 8181, ) qui sont lancé en fork sur le daemon. 5 la gestion des daemons et des agents sur MacOS X est différente de Linux. Tout se base sur launchd qui remplace les outils init et cron. Le chargement de daemon se fait à l aide de fichier plist (de l XML) via la commande launchd, et l administration via la commande launchctl. Un exemple sudo launchctl list grep pcast Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 16

17 Analyse du fonctionnement des applications Podcast Producer Analyse du fonctionnement des applications Podcast Producer Client Web Le fonctionnement de l application Web est détaillé dans la section précédente. Nous pouvons ajouter que l application permet de lancer un enregistrement depuis deux sources vidéos, l application de traitement décidant finalement de la source à afficher dans la vidéo finale, en choisissant par exemple la vidéo sujette à modifications. En particulier, dans notre architecture, il sera possible de déclarer deux caméras simultanément. En particulier, un intervenant pourra spécifier sa propre sortie vidéo et une caméra dans sa salle reliée au Mac Mini et obtenir un traitement adapté. Client lourd Le client lourd offre des fonctionnalités plus importantes que le client léger. En particulier, si une caméra 6 est disponible sur la machine, il est possible de la déclarer auprès du serveur et de l utiliser dans la foulée. Une telle utilisation est a priori exclue de l architecture envisagée, celle-ci s appuyant a priori sur l identification par la fédération d identité. L application lourde permet la déclaration de sources duales. En particulier, il devient possible de faire une acquisition de l écran en plus d une éventuelle caméra 7, de façon simultanée. Serveur L application centrale du serveur de calcul est Podcast Composer. Elle est chargée de récupérer les données envoyées par les caméras, et créer les taches de calcul sur le Xgrid. Caméras Les caméras sont activée via le client lourd, elles sont après disponibles sur le serveur dans la partie Podcast Producer dans l application Server Admin. Nous avons trouvé des choses intéressantes sur les caméras. Tout d abord, la caméra (on ne peut pas avoir pour l instant plus d une caméra d enregistrée par Mac) tourne à l aide d un agent : com.apple.pcastagentd. Cet agent gère la demande de flux video et la transmission de celui-ci de manière asynchrone. Par defaut, la caméra communique avec le serveur sur le port 8175, en accord avec la configuration sur le serveur de podcastproducer. La caméra utilise deux fichiers plist : /Library/Preferences/com.apple.pcastagentd.plist qui définit les préférences d enregistrement et de transfert au serveur. /System/Library/LaunchDaemons/com.apple.pcastagentd.plist qui sert à lancer l agent. 6 Caméra au sens large. Il peut s agir d une caméra virtuelle. 7 Webcam, notamment... Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 17

18 Analyse du fonctionnement des applications Podcast Producer De ce fait, l utilisation seule de ces deux fichiers, après l enregistrement d une caméra suffit à arrêter/lancer une caméra, ou changer la source d entrée. Exemples : Arrêt de la caméra : sudo launchctl remove com.apple.pcastagentd Démarrage de la caméra : sudo launchctl load /com.apple.pcastagentd.plist 8 Contrairement à... l évidence, sudo launchctl stop com.apple.pcastagentd ne va pas arrêter la caméra, juste un court instant, car com.apple.pcastagentd n est pas déclaré comme un agent On- Demand. Les caméras sont manipulables sur le serveur, on peut se reporter à la documentation pour cela. Remontage d une caméra Pour remonter les caméras automatique sur le serveur, il faut que l agent s exécute au démarrage du système. Pour cela il faut modifier l agent (qui est enfait un Daemon...?? ). Dans fichier /System/Library/LaunchDaemons/com.apple.pcastagentd.plist : <?xml version="1.0" encoding="utf-8"?> <!DOCTYPE plist PUBLIC "-//Apple//DTD PLIST 1.0//EN" "http://www.apple.com/dtds/propertylist-1.0.dtd"> <plist version="1.0"> <dict> <key>label</key> <string>com.apple.pcastagentd</string> <key>disabled</key> <true/> <key>keepalive</key> <true/> <key>ondemand</key> <false/> <key>program</key> <string>/usr/libexec/podcastproducer/pcastagentd</string> <key>standarderrorpath</key> <string>/library/logs/pcastagentd.log</string> <key>standardoutpath</key> <string>/library/logs/pcastagentd.log</string> </dict> </plist> Il faut changer la clé Disabled à false comme ceci: 8 il faut avoir précédemment copié le fichier /System/Library/LaunchDaemons/com.apple.pcastagentd.plist pour pouvoir le recharger après le remove. Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 18

19 Tests d intégration au réseau <?xml version="1.0" encoding="utf-8"?> <!DOCTYPE plist PUBLIC "-//Apple//DTD PLIST 1.0//EN" "http://www.apple.com/dtds/propertylist-1.0.dtd"> <plist version="1.0"> <dict> <key>label</key> <string>com.apple.pcastagentd</string> <key>disabled</key> <false/> <key>keepalive</key> <true/> <key>ondemand</key> <false/> <key>program</key> <string>/usr/libexec/podcastproducer/pcastagentd</string> <key>standarderrorpath</key> <string>/library/logs/pcastagentd.log</string> <key>standardoutpath</key> <string>/library/logs/pcastagentd.log</string> </dict> </plist> Puis il faut recharger le Daemon, redémarrer le système, c est au choix, mais cela marche, la caméra se reconnecte au démarrage. Tests d intégration au réseau La mise en place du serveur dans un réseau interne, abrité derrière une box du fournisseur, n a bien entendu pas permis une exploitation immédiate. Nous avons donc du effectuer des modifications non seulement sur le serveur lui-même, mais également sur le réseau interne considéré. À propos de la configuration du réseau interne Bien que ce point puisse sembler anodin, il a été problématique pendant un petit moment. En effet, le réseau dispose de son propre maillage interne, un switch/routeur étant placé derrière la box chargée d assurer la fonction de modem. Au delà des diverses configurations des DNS et autres pare-feu, il a donc fallu régler les problèmes provoqués par les conflits de routage à l intérieur même des réseaux. Après quelques investigations, et de longs débats sur la signification de l expression sous-réseau, nous avons pu mettre en place une configuration correcte. Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 19

20 Tests d intégration au réseau Nature des tests à effectuer L objectif majeur de cette phase de configuration est de réussir à déclarer une caméra à distance, d une part, et à déclencher un enregistrement par le réseau d autre part. Par réseau, nous entendons ici l Internet. Nous devons donc réussir à configurer correctement le pare-feu de notre réseau local afin de laisser passer les bonnes requêtes. Étant données les contraintes sur les déclaration et l enregistrement, nous devons également assurer la bonne configuration du serveur de podcast, et mettre en avant les éventuelles difficultés liées à cette configuration. Détail des tests Ports de communication du serveur Apache Une des premières vérifications a concerné le serveur Apache, qui sert évidemment de base à la connexion sur le client léger. Ce client sert de base à la connexion des intervenants dans l architecture désirée par les établissements. La configuration de base de cette application entraîne le fonctionnement suivant : Lors de la connexion, le client arrive sur le port 80, sur une page web permettant de choisir le service. Naturellement, nous nous intéressons aux mécanismes d enregistrement, et donc au passage dans la partie de lancement d enregistrement (podcast capture) L entrée dans la partie enregistrement s accompagne de la transmission d un certificat, et surtout d un changement de port de communication. La connexion passe du port 80 au port 8170 Le numéro du port suite à la redirection a été trouvé en analysant la première application web. Il a été confirmé par la suite, d une part en faisant un scan sur la machine depuis le réseau, pare-feu de la machine éteint, d autre part en analysant les ports ouverts sur la machine. Le numéro de port utilisé pour cette connexion est assez bien identifié, notamment dans la documentation, ce qui nous a permis d obtenir un fonctionnement satisfaisant assez rapidement. Ports de communication utilisés lors de la communication vidéo Nous pensions que l ouverture du port 8170 serait suffisante pour pouvoir initialiser le transfert des vidéos de la machine hébergeant la caméra. Malheureusement, nous n avons pas pu initier immédiatement de traitement vidéo, un autre protocole devait donc être engagé dans la communication. Si l ouverture du port 8170 était bel et bien renseignée dans la documentation, l ouverture d un port supplémentaire était plus obscure, moins évidente. Nous avons donc du chercher à la main 9. La recherche était fastidieuse, compliquée notamment par l architecture du système d Apple, ne correspondant pas complètement à l architecture classique rencontrée dans la plupart des autres systèmes Unix. Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 20

21 Tests d intégration au réseau Nous avons alors réalisé nos tests en deux parties. Nous avons réalisé le transfert du serveur dans une DMZ, et désactivé son pare-feu afin de laisser libre cours aux entrées depuis l extérieur 10. Bien entendu, cette manipulation est dispensée de toute considération sécuritaire... Elle nous a cependant permis de lancer un enregistrement, et de repérer un nouveau port ouvert, en l occurrence le port 8175 sur le protocole TCP. Nous avons finalement trouvé les fichiers de configuration, regroupés dans /Library/Preferences. En particulier, nous avons pu trouver la déclaration du port 8175 comme utilisé dans la communication, dans le fichier com.apple.pcastagentd.plist. Configuration des différents services DNS Pour nos tests, nous n avions pas de DNS dans notre VLAN que l on pouvait configurer. De plus l Open Directory pour activer Kerberos5 a besoin d un forward et d un revert mapping correctement configurés. Nous avons activé le DNS, nommé la machine et fait quelques entrées : 9 En fait en faisant des recherches récursives, avec grep notamment, et en utilisant find pour repérer les fichiers.plist. 10 Suite au succès de cette manipulation, nous avons assuré le retour de la machine dans une zone plus sécurisée, et effectué les ouvertures de port dans les pare-feu incriminés. Nous avons ainsi pu nous assurer une dernière fois que le port trouvé était le bon. Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 21

22 Tests d intégration au réseau Open Directory Une fois le DNS correctement configuré, nous avons mis un Open Directory sur la machine, en maître. NFS Une fois le LDAP correctement configuré, il faut activé NFS, voici nos configurations : Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 22

23 Tests d intégration au réseau XGrid Il faut aussi configurer XGrid voici nos configurations : Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 23

24 Tests d intégration au réseau Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 24

25 Tests d intégration au réseau Podcast Producer Une fois tous les services ci-dessus configurés, on peut commencer à jouer avec le podcastproducer. Voici nos configurations via l interface : Une fois ces configurations faites via l interface, nous avons modifié des fichiers de configurations plus avancées sur le système. Dans le fichier /Library/PodcastProducer/Shared/pcastserverd.plist: <?xml version="1.0" encoding="utf-8"?> <!DOCTYPE plist PUBLIC "-//Apple//DTD PLIST 1.0//EN" "http://www.apple.com/dtds/propertylist-1.0.dtd"> <plist version="1.0"> <dict> <key>library_version</key> <string>2.0</string> <key>server_hostname</key> <string>pappl.podzone.net</string> <key>server_uuid</key> <string>1d1e c2-880b-3e1d e</string> </dict> </plist> Alexis Guéganno & Jonathan Winandy 25

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+ Guide de formation avec exercices pratiques Configuration et dépannage de PC Préparation à la certification A+ Sophie Lange Troisième édition : couvre Windows 2000, Windows XP et Windows Vista Les Guides

Plus en détail

Explications sur l évolution de la maquette. Version : 1.0 Nombre de pages : 9. Projet cplm-admin

Explications sur l évolution de la maquette. Version : 1.0 Nombre de pages : 9. Projet cplm-admin Explications sur l évolution de la maquette Version : 1.0 Nombre de pages : 9 Rédacteur : David Elias 22/07/2008 STATUT DU DOCUMENT Statut Date Intervenant(s) / Fonction Provisoire 20/07/2008 David Elias

Plus en détail

Un outil d automatisation de publication de contenu pour les gestionnaires et les enseignants

Un outil d automatisation de publication de contenu pour les gestionnaires et les enseignants Podcast Producer Un outil d automatisation de publication de contenu pour les gestionnaires et les enseignants Analyse des avantages et du fonctionnement de la technologie et des outils Préparé par Renaud

Plus en détail

VIALAR Yoann. Année scolaire 2012-2013. Rapport d activités

VIALAR Yoann. Année scolaire 2012-2013. Rapport d activités VIALAR Yoann Année scolaire 2012-2013 Rapport d activités 1 Sommaire 1. Présentation de l entreprise a. Description b. Les activités 2. Les activités dans l entreprise a. Présentation de l activité c.

Plus en détail

Comment configurer les HotFolders et les Workflows

Comment configurer les HotFolders et les Workflows Comment configurer les HotFolders et les Workflows HotFolders 1 À la base : le Hotfolder en tant que gestionnaire de fichiers 1 Un exemple : les Hotfolders et la barre d images 2 Imprimer depuis un client

Plus en détail

BTS SIO option SISR Lycée Godefroy de Bouillon Clermont-Ferrand

BTS SIO option SISR Lycée Godefroy de Bouillon Clermont-Ferrand Active Directory sous Windows Server SAHIN Ibrahim BTS SIO option SISR Lycée Godefroy de Bouillon Clermont-Ferrand Sommaire I - Introduction... 3 1) Systèmes d exploitation utilisés... 3 2) Objectifs...

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

LOSLIER Mathieu IR1 31 Mai 2011. Rapport TP Firewall

LOSLIER Mathieu IR1 31 Mai 2011. Rapport TP Firewall Rapport TP Firewall 1 Table des matières Rapport TP Firewall... 1 Introduction... 3 1. Plate-forme de sécurité étudiée... 3 2. Routage classique... 3 2.1 Mise en œuvre du routage classique... 4 2.2 Configuration

Plus en détail

LE RPV DE NIVEAU RÉSEAU AVEC TINC

LE RPV DE NIVEAU RÉSEAU AVEC TINC LE RPV DE NIVEAU RÉSEAU AVEC TINC L entreprise Ilog est une petite entreprise de services informatiques située à La Défense. Les chefs de projet de l entreprise sont souvent en déplacement à travers toute

Plus en détail

Server. Mac OS X. l Admin. Cahiers. Jacques Foucry. Collection dirigée par Nat Makarévitch. Avec la contribution de Martine Chalmond

Server. Mac OS X. l Admin. Cahiers. Jacques Foucry. Collection dirigée par Nat Makarévitch. Avec la contribution de Martine Chalmond Jacques Foucry Cahiers de l Admin Mac OS X Server Collection dirigée par Nat Makarévitch Avec la contribution de Martine Chalmond, ISBN : 2-212-11282-3 Étude de cas 1 Mac OS X Licences Intégration Facilité

Plus en détail

Document d évaluation système

Document d évaluation système CODAZZI Rama DAMOTTE Alan GUI Kai HAMMERER Jérémy TORCK Quentin RICM5 Document d évaluation système Groupe 2 Site de vente de stickers personnalisés My Stick It ETAT DE CHAQUE COMPOSANT : NON REALISE,

Plus en détail

PROJET ARCHI WINDOWS SERVER 2008 2010

PROJET ARCHI WINDOWS SERVER 2008 2010 PROJET WINDOWS SERVER 2008 2010 Groupe 79 Etienne Lecubin Michael TE David Vang Amin Zaazoua 1 INDEX I. Présentation 3 II. III. Introduction.4 Architecture EM-SERIOUS..5 1. Plan d adressage réseau 5 2.

Plus en détail

WinTask x64 Le Planificateur de tâches sous Windows 7 64 bits, Windows 8/8.1 64 bits, Windows 2008 R2 et Windows 2012 64 bits

WinTask x64 Le Planificateur de tâches sous Windows 7 64 bits, Windows 8/8.1 64 bits, Windows 2008 R2 et Windows 2012 64 bits WinTask x64 Le Planificateur de tâches sous Windows 7 64 bits, Windows 8/8.1 64 bits, Windows 2008 R2 et Windows 2012 64 bits Manuel d initiation du Planificateur 2 INTRODUCTION 5 CHAPITRE I : INSTALLATION

Plus en détail

MACHINE VIRTUELLE VSPHERE. Projet Personnalisé Encadré 1

MACHINE VIRTUELLE VSPHERE. Projet Personnalisé Encadré 1 MACHINE VIRTUELLE VSPHERE Projet Personnalisé Encadré 1 Aymeric Blerreau 15/11/2013 1 TABLE DES MATIÈRES 2 Description... 2 3 Contexte... 3 3.1 Contexte... 3 3.2 Objectifs... 3 3.3 Solution envisageable...

Plus en détail

bbc Launch Pad Juillet 2011 Version 10.0

bbc Launch Pad Juillet 2011 Version 10.0 bbc Configuration d Adobe Digital Enterprise Platform Document Services - Launch Pad 10.0 Guide de l administrateur et du développeur Launch Pad Juillet 2011 Version 10.0 Mentions juridiques Pour plus

Plus en détail

Notice d utilisation du serveur SE3 (Samba Édu 3) Version «élèves» 2.4 Lycée Jean-Pierre TIMBAUD

Notice d utilisation du serveur SE3 (Samba Édu 3) Version «élèves» 2.4 Lycée Jean-Pierre TIMBAUD Notice d utilisation du serveur SE3 (Samba Édu 3) Version «élèves» 2.4 Lycée Jean-Pierre TIMBAUD 7 septembre 2014 INTRODUCTION Les ordinateurs du lycée sont dans le domaine JPT (sous serveur Linux) possédant

Plus en détail

En quoi l EMM représente-t-il le futur de la gestion des Macs

En quoi l EMM représente-t-il le futur de la gestion des Macs En quoi l EMM représente-t-il le futur de la gestion des Macs En quoi l EMM représente-t-il le futur de la gestion des Macs Lors du discours d ouverture du WWDC 2014, Craig Federighi, vice-président de

Plus en détail

Serveur AD, DNS et DHCP sous Windows Serveur 2008 R2 et VMWare Workstation 10

Serveur AD, DNS et DHCP sous Windows Serveur 2008 R2 et VMWare Workstation 10 Serveur AD, DNS et DHCP sous Windows Serveur 2008 R2 et VMWare Workstation 10 Sommaire 1. Contexte... 2 2. Prérequis... 2 3. Configuration du réseau dans VMWare Workstation 10... 2 4. Windows Server 2008

Plus en détail

Braquelaire Tristan Sollaud Timothée IN-501-A1 SHOAL. Projet de Réseau et Programmation Objet 2012 / 2013. Note de Synthe se

Braquelaire Tristan Sollaud Timothée IN-501-A1 SHOAL. Projet de Réseau et Programmation Objet 2012 / 2013. Note de Synthe se Braquelaire Tristan Sollaud Timothée IN-501-A1 SHOAL Projet de Réseau et Programmation Objet 2012 / 2013 Note de Synthe se Sommaire I. Présentation générale :...1 A. La Connexion :... 1 B. L interface

Plus en détail

Serveur d intégration continue Jenkins et d analyse de code Sonar couplés à la forge logiciel SourceSup

Serveur d intégration continue Jenkins et d analyse de code Sonar couplés à la forge logiciel SourceSup Serveur d intégration continue Jenkins et d analyse de code Sonar couplés à la forge logiciel SourceSup Sébastien MEDARD GIP RENATER 263 avenue du Général Leclerc CS 74205 35042 Rennes Cedex Résumé L intégration

Plus en détail

3 ème Concours de technicien de classe normale des systèmes d information et de communication. «Session 2009»

3 ème Concours de technicien de classe normale des systèmes d information et de communication. «Session 2009» 3 ème Concours de technicien de classe normale des systèmes d information et de communication «Session 2009» Meilleure copie "Etude de cas" Note : 11/20 Thème : réseaux de télécommunication et équipements

Plus en détail

FileMaker Pro 13. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13

FileMaker Pro 13. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13 FileMaker Pro 13 Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13 2007-2013 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054

Plus en détail

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Oussama ELKACHOINDI Wajdi MEHENNI RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Sommaire I. Préliminaire : Notice d exécution et mode opératoire...4 II. Architecture globale de l application...5

Plus en détail

LES COURS ONLINE. ar des étudiants our des étudiants. Olden Fabre, Cynthia Thimon, Jakub Kaluza, Jean Desravines, Oliver Hamm

LES COURS ONLINE. ar des étudiants our des étudiants. Olden Fabre, Cynthia Thimon, Jakub Kaluza, Jean Desravines, Oliver Hamm LES COURS ONLINE P ar des étudiants our des étudiants Olden Fabre, Cynthia Thimon, Jakub Kaluza, Jean Desravines, Oliver Hamm CAHIER DES CHARGES I - Préface...4 II - Introduction...5 III - Glossaire...6

Plus en détail

arcopole Studio Annexe 4 Intégration LDAP et processus d authentification Site du programme arcopole : www.arcopole.fr

arcopole Studio Annexe 4 Intégration LDAP et processus d authentification Site du programme arcopole : www.arcopole.fr arcopole Studio Annexe 4 Intégration LDAP et processus d authentification Site du programme arcopole : www.arcopole.fr Auteur du document : ESRI France Version de la documentation : 1.2.0.0 Date de dernière

Plus en détail

Le programme OFFICE GSP est disponible sur le site http://www.officegsp.com.

Le programme OFFICE GSP est disponible sur le site http://www.officegsp.com. 1 1 - Installation & Mise à Jour du logiciel 1.1 Première Installation Cette procédure d installation est indispensable pour tout ordinateur n ayant jamais fait l objet d une installation du logiciel.

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD3 Exercices Exercice 1 Enumérez les sept étapes du processus consistant à convertir les communications de l utilisateur en données. 1. L utilisateur entre les données via une interface matérielle.

Plus en détail

Mise en place d une machine virtuelle avec vsphere

Mise en place d une machine virtuelle avec vsphere Mise en place d une machine virtuelle avec vsphere 15/11/2013 Par Aymeric BLERREAU Dans le cadre de l obtention du BTS SIO SISR Services Informatiques aux Organisation option Solution d Infrastructure,

Plus en détail

Procédure pas à pas de découverte de l offre. Service Cloud Cloudwatt

Procédure pas à pas de découverte de l offre. Service Cloud Cloudwatt Procédure pas à pas de découverte de l offre Service Cloud Cloudwatt Manuel Utilisateur 03/07/2014 Cloudwatt - Reproduction et communication sont interdites sans autorisation 1/45 Contenu 1. Introduction...

Plus en détail

Back up Server DOC-OEMSPP-S/6-BUS-FR-17/05/11

Back up Server DOC-OEMSPP-S/6-BUS-FR-17/05/11 Back up Server DOC-OEMSPP-S/6-BUS-FR-17/05/11 Les informations contenues dans le présent manuel de documentation ne sont pas contractuelles et peuvent faire l objet de modifications sans préavis. La fourniture

Plus en détail

Création d un site de rencontre

Création d un site de rencontre Quentin Wenzinger Walid Haroud L3 Informatique Julien Bellaiche 2010-2011 Christian Razakamahefasoanirina Laetitia Mourot Création d un site de rencontre Analyse des Besoins et Gestion de Projet Faculté

Plus en détail

Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil

Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil 5 Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil Chapitre Au sommaire de ce chapitre Principe du réseau Internet Termes basiques du paramétrage de TCP/IP Principe des ports TCP et UDP Et les VPN? Dans

Plus en détail

Procédure d installation, de vérification et de désinstallation de Tadeo V2.X

Procédure d installation, de vérification et de désinstallation de Tadeo V2.X 1 - Présentation du logiciel techniquement Tadeo peut fonctionner uniquement sur la plateforme Windows de la version XP SP3 jusqu à la version 8.1 en 32 ou 64 bits. Le programme se divise en 2 parties.

Plus en détail

Manuel du logiciel PrestaTest.

Manuel du logiciel PrestaTest. Manuel du logiciel. Ce document décrit les différents tests que permet le logiciel, il liste également les informations nécessaires à chacun d entre eux. Table des matières Prérequis de PrestaConnect :...2

Plus en détail

CHECKLIST : OUVERTURE DES OFFRES

CHECKLIST : OUVERTURE DES OFFRES CHECKLIST : OUVERTURE DES OFFRES 1 Introduction 2 De quoi avez-vous besoin? 2.1 La configuration minimale 2.2 La solution intermédiaire (recommandée) 2.3 La configuration maximale 3 Comment préparer un

Plus en détail

Projet Professionnel Encadré 1 er Semestre

Projet Professionnel Encadré 1 er Semestre BTS SIO 1 Leclerc Axel INFOSUP Lyon 2014-2015 Projet Professionnel Encadré 1 er Semestre Nature de l activité : Contexte : L association Maison des Ligues (M2L) a constaté que de nombreuses données numériques

Plus en détail

UFR de Mathématiques et Informatique Année 2009/2010. Réseaux Locaux TP 04 : ICMP, ARP, IP

UFR de Mathématiques et Informatique Année 2009/2010. Réseaux Locaux TP 04 : ICMP, ARP, IP Université de Strasbourg Licence Pro ARS UFR de Mathématiques et Informatique Année 2009/2010 1 Adressage IP 1.1 Limites du nombre d adresses IP 1.1.1 Adresses de réseaux valides Réseaux Locaux TP 04 :

Plus en détail

Guide de déploiement Mac OS X dans l éducation

Guide de déploiement Mac OS X dans l éducation Guide de déploiement Mac OS X dans l éducation Votre école s apprête à lancer un programme sur Mac, mais vous ne savez pas par où commencer? Les experts de la gestion Apple sont là pour vous aider. Depuis

Plus en détail

Projet 2A STI : Supervision et audit de la sécurité système dans un réseau

Projet 2A STI : Supervision et audit de la sécurité système dans un réseau Projet 2A STI : Supervision et audit de la sécurité système dans un réseau Jeremy Briffaut,??? 8 septembre 2014 1 Objectifs Ce projet vous permettra de mettre en pratique vos connaissances acquises dans

Plus en détail

Le routeur de la Freebox explications et configuration

Le routeur de la Freebox explications et configuration Le routeur de la Freebox explications et configuration Source : journal du freenaute «http://www.journaldufreenaute.fr/05/03/2008/tuto-le-routeur-de-la-freeboxexplications-et-configuration.html» Publiée

Plus en détail

Migration Windows Server 2003(R2) Windows Server 2012(R2)

Migration Windows Server 2003(R2) Windows Server 2012(R2) 1 Avant-propos On se propose de migrer un serveur sous Windows Server 2003 ou 2003(R2) x86 sur un nouveau serveur en (R2) x64 tout en conservant le même nom et la même adresse IP (S1PEDA / 172.16.128.1).

Plus en détail

Alcatel-Lucent VitalQIP Appliance Manager

Alcatel-Lucent VitalQIP Appliance Manager Alcatel-Lucent Appliance Manager Solution complète de gestion des adresses IP et de bout en bout basée sur des appliances Rationalisez vos processus de gestion et réduisez vos coûts d administration avec

Plus en détail

DÉPLOIEMENT D UN ERP. Cours dispensé pour les L3 MSI Elaboré par : Mehdi M tir 2013/2014 Chapitre 3 : Modélisation des besoins

DÉPLOIEMENT D UN ERP. Cours dispensé pour les L3 MSI Elaboré par : Mehdi M tir 2013/2014 Chapitre 3 : Modélisation des besoins 1 DÉPLOIEMENT D UN ERP Cours dispensé pour les L3 MSI Elaboré par : Mehdi M tir 2013/2014 Chapitre 3 : Modélisation des besoins LA CONDUITE D UN PROJET ERP La conduite d un projet d ERP est différente

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner

Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner Manuel Version : V1.6 du 12 juillet 2011 Pour plus d informations, vous pouvez consulter notre site web : www.gigarunner.com Table des matières

Plus en détail

Installation d un serveur Samba sur Ubuntu Server Edition 11.10 à travers VirtualBox

Installation d un serveur Samba sur Ubuntu Server Edition 11.10 à travers VirtualBox Installation d un serveur Samba sur Ubuntu Server Edition 11.10 à travers VirtualBox 1. Installation et préparation de VirtualBox 1.1. Procurez-vous le CD (ou téléchargez l image.iso) d Ubuntu Server Edition

Plus en détail

FRANÇAIS PHONE-VS. Guide d installation et utilisation

FRANÇAIS PHONE-VS. Guide d installation et utilisation FRANÇAIS PHONE-VS Guide d installation et utilisation INDEX 1 INTRODUCTION... 1 2 INSTALLATION ET MISE EN SERVICE... 1 3 REGISTRER L APPLICATION... 4 4 CONFIGURATION DES CONNEXIONS... 6 5 CONNEXION...

Plus en détail

Guide des solutions 2X

Guide des solutions 2X Guide des solutions 2X Page 1/22 Sommaire Les solutions d infrastructures d accès 2X... 3 2X Application Server/LoadBalancer... 4 Solution pour un seul Terminal Server... 4 Solution pour deux Terminal

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACTIVITE

COMPTE-RENDU D ACTIVITE BTS INFORMATIQUE DE GESTION Option Administrateur de réseaux Développement d applications COMPTE-RENDU D ACTIVITE ACTIVITE N 5 Nom et Prénom : Chauvin Adrien Identification (objectif) de l activité Création

Plus en détail

Projet «Evolution» Référentiel d activités et de compétences : Administrer un parc informatique. Objectifs pédagogiques :

Projet «Evolution» Référentiel d activités et de compétences : Administrer un parc informatique. Objectifs pédagogiques : Référentiel d activités et de compétences : Administrer un parc informatique Objectifs pédagogiques : Mettre en œuvre les outils d'administration de Windows server Mettre en œuvre les outils d'administration

Plus en détail

Sécurisation du réseau

Sécurisation du réseau Sécurisation du réseau La sécurisation du réseau d entreprise est également une étape primordiale à la sécurisation générale de votre infrastructure. Cette partie a pour but de présenter les fonctionnalités

Plus en détail

Chaque étudiant démarre son serveur Windows2003 virtuel. Les deux machines sont sur le même réseau (en host-only).

Chaque étudiant démarre son serveur Windows2003 virtuel. Les deux machines sont sur le même réseau (en host-only). TP DNS OBJECTIFS Mettre en place un serveur DNS principal. MATÉRIELS ET LOGICIELS NÉCESSAIRES Chaque étudiant démarre son serveur Windows2003 virtuel. Les deux machines sont sur le même réseau (en host-only).

Plus en détail

Installation de Bâtiment en version réseau

Installation de Bâtiment en version réseau Installation de Bâtiment en version réseau 1. CONFIGURATION LOGICIEL ET MATERIELS Version du logiciel : Systèmes validés : Protocoles validés : Bâtiment 2009 V10.0.0 et supérieure Sur le serveur : Windows

Plus en détail

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation Table des matières 1. PRESENTATION DE LA PLATE-FORME D APPRENTISSAGE ANAXAGORA... 3 2. ARCHITECTURE FONCTIONNELLE... 4 3. L APPRENTISSAGE... 5 3.1. L ESPACE DE TRAVAIL... 5 3.1.1. Le calendrier... 5 4.

Plus en détail

Documentation télémaintenance

Documentation télémaintenance Documentation télémaintenance Table des matières Introduction... 2 Interface web du technicien... 2 Connexion à l interface... 2 Mon compte... 3 Configuration... 4 1. Jumpoint... 4 2. Jump clients... 4

Plus en détail

Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium. Comparatif Choco/Drools dans le cadre du projet JASMINe

Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium. Comparatif Choco/Drools dans le cadre du projet JASMINe Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium dans le cadre du projet JASMINe Avril 2008 Table des matières 1 Introduction 3 1.1 Rappel sur JASMINe.......................................

Plus en détail

User Documentation. Documentation utilisateur. version 0.2b 04-2009

User Documentation. Documentation utilisateur. version 0.2b 04-2009 User Documentation Documentation utilisateur version 0.2b 04-2009 Table des matières 3 French Version....4 English Version.22 Table des matières 4 Table des matières TABLE DES MATIERES 3 A PROPOS DE CE

Plus en détail

Serveur de déploiement FOG sous linux

Serveur de déploiement FOG sous linux Serveur de déploiement FOG sous linux FOG est une application open-source sous licence GPL de gestion d'images disques permettant le déploiement de stations via PXE. Ça permet par exemple d'éviter d'avoir

Plus en détail

Serveur FTP. 20 décembre. Windows Server 2008R2

Serveur FTP. 20 décembre. Windows Server 2008R2 Serveur FTP 20 décembre 2012 Dans ce document vous trouverez une explication détaillé étapes par étapes de l installation du serveur FTP sous Windows Server 2008R2, cette présentation peut être utilisée

Plus en détail

La gestion des identités à l École polytechnique Fédérale de Lausanne. Claude Lecommandeur École Polytechnique Fédérale de Lausanne Novembre 2007

La gestion des identités à l École polytechnique Fédérale de Lausanne. Claude Lecommandeur École Polytechnique Fédérale de Lausanne Novembre 2007 La gestion des identités à l École polytechnique Fédérale de Lausanne Claude Lecommandeur École Polytechnique Fédérale de Lausanne Novembre 2007 Plan Gestion des identités. Beaucoup (trop) d intervenants.

Plus en détail

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16 CONFIGURATION 1 Présentation 2 Topologie du projet 3 Installation 4 Configuration 4.1 Création de la DMZ publique 4.2 Accès vers l Internet 4.3 Publication d Exchange 4.4 Rapports d activité et alertes

Plus en détail

Mise en place d un firewall d entreprise avec PfSense

Mise en place d un firewall d entreprise avec PfSense Mise en place d un firewall d entreprise avec PfSense JA-PSI Programmation & Sécurité informatique http://www.ja-psi.fr Par Régis Senet http://www.regis-senet.fr regis.senet [at] supinfo.com Le 13/06/2009

Plus en détail

LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1

LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1 LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1 SAS Cost and Profitability Management, également appelé CPM (ou C&P), est le nouveau nom de la solution SAS Activity-Based Management. Cette version

Plus en détail

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage Travail d équipe et gestion des L informatique en nuage BAR Octobre 2013 Présentation Au cours des études collégiales et universitaires, le travail d équipe est une réalité presque omniprésente. Les enseignants

Plus en détail

Mutualisation des moyens héliportés sur la région Bourgogne. Etude initiale 06.06.2013 V1.2

Mutualisation des moyens héliportés sur la région Bourgogne. Etude initiale 06.06.2013 V1.2 sur la région Bourgogne Etude initiale 06.06.2013 V1.2 Contenu 1. Contexte...3 1.1. Objectifs...3 1.2. Descriptif de l existant...3 2. Etude des solutions...3 2.1. Solution n 1 : uniformisation du système

Plus en détail

START AIR SAFE PROJECT AF 10/04/2014. Par corentin RICOU & William BOBO

START AIR SAFE PROJECT AF 10/04/2014. Par corentin RICOU & William BOBO START AIR SAFE PROJECT AF 10/04/2014 Par corentin RICOU & William BOBO TABLE DES MATIÈRES Table des matières Introduction 1 les besoins 1 platforme de travail 2 Conception 3 Architecture 3 Réalisation

Plus en détail

Intégration d une station au domaine

Intégration d une station au domaine Atelier 4 au domaine Durée approximative de cet atelier : 1 heure 30 Objectif Apprendre à intégrer une station Windows à un domaine Windows. Action indispensable pour profiter de toutes les possibilités

Plus en détail

Installation et utilisation de SSH. .et

Installation et utilisation de SSH. .et Installation et utilisation de SSH.et.soumission de travail SSH est un protocole de communication qui permet de communiquer à distance entre deux ordinateurs. Pour cela, il faut qu un des deux ordinateurs

Plus en détail

Base de connaissances

Base de connaissances Base de connaissances 1/11 Sommaire Sommaire... 2 Principe de fonctionnement... 3 Configurer Serv-U avec un routeur/pare-feu... 4 Le client FTP ne voit pas les listes de répertoires ou n arrive pas à se

Plus en détail

User Manual Version 3.6 Manuel de l Utilisateur Version 2.0.0.0

User Manual Version 3.6 Manuel de l Utilisateur Version 2.0.0.0 User Manual Version 3.6 Manuel de l Utilisateur Version 2.0.0.0 User Manuel Manual de l Utilisateur I EasyLock Manuel de l Utilisateur Table des Matières 1. Introduction... 1 2. Configuration Requise...

Plus en détail

Configurer une connexion RTC sous Mac OS X

Configurer une connexion RTC sous Mac OS X Configurer une connexion RTC sous Mac OS X La configuration à l Internet d une connexion RTC (Réseau Téléphonique Commuté), communément appelée liaison par modem, ou liaison bas débit est simple et rapide

Plus en détail

DESCRIPTIF DES PROJETS 3EME ANNEE QUI SERONT PRESENTES LORS DE LA JOURNEE DE PROJET DE FIN D ETUDES LE 31/01/2013

DESCRIPTIF DES PROJETS 3EME ANNEE QUI SERONT PRESENTES LORS DE LA JOURNEE DE PROJET DE FIN D ETUDES LE 31/01/2013 DESCRIPTIF DES PROJETS 3EME ANNEE QUI SERONT PRESENTES LORS DE LA JOURNEE DE PROJET DE FIN D ETUDES LE 31/01/2013 PROJET N 1 : SECURISATION DE MACHINES VIRTUELLES La virtualisation d OS ou de serveurs

Plus en détail

ADOBE CONNECT Participant

ADOBE CONNECT Participant ADOBE CONNECT Participant Index Introduction... 1 1) Accès à la salle de Webconférence... 2 2) Configuration audio... 4 3) Gérer votre caméra... 9 4) Conversation avec les participants d une réunion...

Plus en détail

Contexte PPE GSB CR. Analyse. Projet réalisé :

Contexte PPE GSB CR. Analyse. Projet réalisé : Contexte PPE GSB CR Le laboratoire est issu de la fusion entre le géant américain Galaxy et le conglomérat Swiss Bourdin. Cette fusion a eu pour but de moderniser l activité de visite médicale et de réaliser

Plus en détail

Introduction à Windows Workflow Foundation

Introduction à Windows Workflow Foundation Introduction à Windows Workflow Foundation Version 1.1 Auteur : Mathieu HOLLEBECQ Co-auteur : James RAVAILLE http://blogs.dotnet-france.com/jamesr 2 Introduction à Windows Workflow Foundation [07/01/2009]

Plus en détail

Proposition de contexte pour le BTS SIO

Proposition de contexte pour le BTS SIO Description de la ressource Proposition de contexte pour le BTS SIO Propriétés Intitulé long Contexte «Laboratoire GSB» Description Formation concernée Matière Présentation BTS SIO MTI, PPE et EDM Cette

Plus en détail

Guide d installation. Serveur TeamAgenda STS. Version Windows

Guide d installation. Serveur TeamAgenda STS. Version Windows Installation/Configuration TeamAgenda STS Guide d installation Serveur TeamAgenda STS Version Windows 1 Installation/Configuration TeamAgenda STS Objectifs Installer le Serveur TeamAgenda STS Configuration

Plus en détail

MISE A JOUR : 04 FEVRIER 2011 PROCÉDURE D INSTALLATION. Cegid Business COMMENT INSTALLER CEGID BUSINESS V9 SOUS WINDOWS XP, VISTA ET 7

MISE A JOUR : 04 FEVRIER 2011 PROCÉDURE D INSTALLATION. Cegid Business COMMENT INSTALLER CEGID BUSINESS V9 SOUS WINDOWS XP, VISTA ET 7 PROCÉDURE D INSTALLATION Cegid Business V9 COMMENT INSTALLER CEGID BUSINESS V9 SOUS WINDOWS XP, VISTA ET 7 Sommaire 1. Introduction 2. Installation de SQL Server 2005 ou 2008 3. Installation de Cegid Business

Plus en détail

Le filtrage de niveau IP

Le filtrage de niveau IP 2ème année 2008-2009 Le filtrage de niveau IP Novembre 2008 Objectifs Filtrage : Le filtrage permet de choisir un comportement à adopter vis à vis des différents paquets émis ou reçus par une station.

Plus en détail

TotEM. Guide d installation de l application. Décembre 2012 R006

TotEM. Guide d installation de l application. Décembre 2012 R006 TotEM Guide d installation de l application Décembre 2012 R006 TotEM Guide d installation de l application 1. Introduction 3 2. Installer le serveur (autonome) 10 3. Installer le serveur (application War)

Plus en détail

Guide installation d Itium Administration Services

Guide installation d Itium Administration Services Guide installation d Itium Administration Services 10/10/2007 Copyright 2006-2007 IMPACT TECHNOLOGIES IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le droit de modifier à tout moment le contenu de ce document. Bien que

Plus en détail

PG208, Projet n 1 : Gestion d une bibliothèque

PG208, Projet n 1 : Gestion d une bibliothèque PG208, Projet n 1 : Gestion d une bibliothèque Bertrand LE GAL, Serge BOUTER et Clément VUCHENER Filière électronique 2 eme année - Année universitaire 2011-2012 1 Introduction 1.1 Objectif du projet L

Plus en détail

UserLock testé par PC Mag

UserLock testé par PC Mag UserLock testé par PC Mag Article original publié le 11 mars 2010 sur PCMag.com EN BREF UserLock verrouille les PCs et le fait bien. Ce «poids-plume» complète les fonctionnalités des Stratégies de Groupe

Plus en détail

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Guide pratique pour les petites entreprises Table des matières Section 1 : présentation de Windows XP Mode pour Windows 7 2 Section 2 : démarrage

Plus en détail

TP01: Installation de Windows Server 2012

TP01: Installation de Windows Server 2012 TP0: Installation de Windows Server 202 Rappel : nous utiliserons le terme «WS202» pour désigner Windows Server 202et le terme «VM» pour Machine Virtuelle. - Installation d une VM Windows Server 202 de

Plus en détail

ALOHA Load Balancer Guide de démarrage

ALOHA Load Balancer Guide de démarrage ALOHA Load Balancer Sommaire 1 Contenu de l emballage... 3 2 Phase préparatoire... 3 3 Branchement du boitier... 3 3.1 Méthodologie... 3 3.2 Vue du modèle ALB BOX... 4 3.3 Vue du modèle ALB 2K... 5 3.4

Plus en détail

Professeur superviseur ALAIN APRIL

Professeur superviseur ALAIN APRIL RAPPORT TECHNIQUE PRÉSENTÉ À L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE DANS LE CADRE DU COURS LOG792 PROJET DE FIN D ÉTUDE EN GÉNIE LOGICIEL BLUEUPDATES FRANÇOIS BOYER BOYF18048004 DÉPARTEMENT DE GÉNIE LOGICIEL

Plus en détail

Boot Camp Guide d installation et de configuration

Boot Camp Guide d installation et de configuration Boot Camp Guide d installation et de configuration Table des matières 3 Introduction 4 Configuration requise 5 Vue d ensemble de l installation 5 Étape 1 : Rechercher les mises à jour 5 Étape 2 : Préparer

Plus en détail

Personnaliser le serveur WHS 2011

Personnaliser le serveur WHS 2011 Chapitre 17 Personnaliser le serveur WHS 2011 Windows Home Server 2011 peut être personnalisé en ajoutant différentes fonctionnalités au logiciel. Comme pour Windows Server 2008 R2 dont Windows Home Server

Plus en détail

UN PROJET MULTIMÉDIA avec les classes 702A et 712B et le logiciel MISTRALMOVIE, au Cycle d Orientation des Grandes-Communes

UN PROJET MULTIMÉDIA avec les classes 702A et 712B et le logiciel MISTRALMOVIE, au Cycle d Orientation des Grandes-Communes UN PROJET MULTIMÉDIA avec les classes 702A et 712B et le logiciel MISTRALMOVIE, au Cycle d Orientation des Grandes-Communes Buts Mise en place d une période de révision d allemand en fin de 7e année sous

Plus en détail

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM 2 À PROPOS De nos jours, il est essentiel pour les entreprises de définir une stratégie marketing précise et efficace.

Plus en détail

THEME : LE ROBOT ROVIO

THEME : LE ROBOT ROVIO THEME : LE ROBOT ROVIO Activité A2 : Pourquoi, lors de la configuration au lycée, cela ne se passe-t-il pas comme décrit dans la notice? Nom : RAPPEL : L activité proposée aux élèves doit leur permettre

Plus en détail

Installation et configuration de base de l active Directory

Installation et configuration de base de l active Directory SCHMITT Année 2012/2014 Cédric BTS SIO Installation et configuration de base de l active Directory Description: Ce projet a pour but d installer l active directory et de créer une redondance en cas de

Plus en détail

Comment déployer l'active Directory sur Windows Server 2008 R2. Microsoft France Division DPE

Comment déployer l'active Directory sur Windows Server 2008 R2. Microsoft France Division DPE Comment déployer l'active Directory sur Windows Server 2008 R2 Microsoft France Division DPE 1 Table des matières Présentation... 3 Objectifs... 3 Pré requis... 3 Introduction à l Active Directory... 4

Plus en détail

Création d un catalogue en ligne

Création d un catalogue en ligne 5 Création d un catalogue en ligne Au sommaire de ce chapitre Fonctionnement théorique Définition de jeux d enregistrements Insertion de contenu dynamique Aperçu des données Finalisation de la page de

Plus en détail

DESCRIPTION DE LA TECHNOLOGIE

DESCRIPTION DE LA TECHNOLOGIE P INFORMATIONS TECHNIQUES www.sviesolutions.com - 690, Saint-Joseph Est - Québec G1K 3B9 Sans frais : 1 866 843-4848 Tél.: (418) 948.4848 - Téléc.: (418) 948.4849 L ENVIRONNEMENT INFORMATIQUE L installation

Plus en détail

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel.

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. Méthode de Test Pour WIKIROUTE Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. [Tapez le nom de l'auteur] 10/06/2009 Sommaire I. Introduction...

Plus en détail

Plus De Cartouches 2013/2014

Plus De Cartouches 2013/2014 Plus De Cartouches 2013/2014 Page 1 SOMMAIRE INTRODUCTION ET PRESENTATION...3 MISSIONS...4 LE CONTEXTE DES MISSIONS...4 LES OBJECTIFS...4 LES CONTRAINTES...5 REALISATIONS...6 CHOIX EFFECTUÉS...6 RÉSULTATS...10

Plus en détail

Guide de transfert. Courriel Affaires

Guide de transfert. Courriel Affaires Guide de transfert Courriel Affaires Juin 2013 Table des matières Introduction 3 Transfert par un administrateur Voici ce que vous devez fournir avant de commencer 1. Importation de Fichiers PST 2. Exportation

Plus en détail

Gestion d identités PSL Exploitation IdP Authentic

Gestion d identités PSL Exploitation IdP Authentic Gestion d identités PSL Exploitation IdP Authentic Entr ouvert SCOP http ://www.entrouvert.com Table des matières 1 Arrêt et démarrage 2 2 Configuration 2 2.1 Intégration à la fédération............................

Plus en détail

Guide de connexion au service Nomade sous les environnements Microsoft Windows 7

Guide de connexion au service Nomade sous les environnements Microsoft Windows 7 Direction des Systèmes d Information Manuel Utilisateur Guide de connexion au service Nomade sous les environnements Microsoft Windows 7 Version 1.0 du 05/04/2013 Avertissement L accès à distance au réseau

Plus en détail