Photos de divers insectes collectés sur la colline de Corton, prises sous loupe binoculaire avec le matériel photographique de la «coopérative

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Photos de divers insectes collectés sur la colline de Corton, prises sous loupe binoculaire avec le matériel photographique de la «coopérative"

Transcription

1 66 Photos de divers insectes collectés sur la colline de Corton, prises sous loupe binoculaire avec le matériel photographique de la «coopérative Bourgogne Sud» - taille des individus non respectée - Fabien Abonnel

2 ARTICLE Contribution à la connaissance de la biodiversité des Arthropodes sur la colline de Corton Fabien Abonnel* * 1 résidence du pont des gains BREUX-JOUY - Vue aérienne de la colline de Corton. Face Sud de la colline de Corton. Introduction Depuis trois ans, le Domaine viticole Louis Latour effectue une étude de la biodiversité des Arthropodes (insectes, arachnides et myriapodes) sur le territoire de la colline de Corton. 2011, constituait la 3 e et dernière année de l étude. Cette première approche sera suivie d une étude à une échelle supérieure visant à compléter les connaissances sur la diversité des arthropodes de la colline de Corton. Cet inventaire s inscrit dans une démarche environnementale à l instigation des gérants du Domaine, sensibles à la gestion des impacts de l exploitation sur l environnement. Le Domaine a mis en œuvre des solutions en matière de viticulture durable au cours de ces dernières années. On peut citer la mise en place de différentes pratiques culturales comme la réduction des doses de produits phytosanitaires, l abandon des acaricides, la lutte biologique par confusion sexuelle (hormones) de certains ravageurs (ex. Tordeuses de la grappe), ou encore l enherbement des rangs. Elle a aussi mené plusieurs actions en faveur de la biodiversité comme le semis de jachères fleuries, la plantation d arbres fruitiers en bordures des parcelles, l installation de ruches au sein du vignoble ou encore la pose de nichoirs pour les passereaux. C est dans cette optique qu à été créée, à l initiative du Domaine, l association «Paysage de Corton», (D. Fetzmann, directeur de l association), association qui vise à regrouper une grande partie des exploitations viticoles présentes sur le territoire de Corton, sous Rev. sci. Bourgogne-Nature ,

3 l égide du BIVB (Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne). Est ainsi pris en compte l écosystème dans son ensemble (vigne et habitats alentour) sous différents aspects, géologie, hydrologie, biodiversité, paysage et esthétique. Cette concertation autour d enjeux communs vise à une plus grande cohérence et une meilleure efficacité dans la mise en place d actions sur ce territoire morcelé en nombreuses parcelles viticoles. L apport de données sur la biodiversité au sein des vignobles du Domaine vient en tant que complément des actions menées et validation de certaines pratiques. En effet c est dans la continuité des actions du Domaine que Carabus auratus. s est insérée l étude de la Biodiversité des arthropodes sur leurs parcelles, initiée en L étude est menée en collaboration avec VITINNOV (Viticulture-transfert-innovation), association qui propose aux entreprises viticoles la mise en place de travaux de recherche appliquée adaptés à leurs problématiques, en production intégrée et durable : protection du vignoble, systèmes de production, fonctionnement de la plante dans son environnement, viticulture de précision, biodiversité et paysage ; des formations et des prestations d audits pour accompagner les exploitations dans leur gestion technique et leurs démarches environnementales. A l interface entre recherche et exploitations, la cellule a ainsi pour objectif de répondre aux besoins des professionnels en termes d innovation et de développement. Dorcus parallelipipedus. VITINNOV est un département de l ADERA (Association pour le Développement de l Enseignement et des Recherches en Aquitaine), qui en assure la gestion administrative et financière. Ainsi VITINNOV apporte-t-elle les compétences techniques et d expertises scientifiques nécessaires. L objectif principal de l étude étant d avoir une évaluation de la diversité en arthropodes présente sur le territoire de la colline de Corton et d évaluer l impact sur cette faune de la culture de la vigne et, notamment, l influence de pratiques telles que l enherbement dans les îlots de culture mais aussi la proximité de pôles de végétation («Zones Ecologiques Réservoirs»). Pyrochroa serraticornis. Hétéroptère Lygaeidae. 68 Fabien Abonnel Rev. sci. Bourgogne-Nature , 66-71

4 Matériels et méthode L évaluation engagée de la diversité globale des arthropodes sur la colline de Corton, implique un échantillonnage le plus exhaustif possible de la faune concernée, réalisé sur une longue période. Le protocole comprend 25 postes de piégeage d arthropodes, placés dans différents types d habitat de la colline (parcelles labourées, parcelles enherbées, milieux semi-naturels et lisière de forêt), fonctionnant en continu sur 10 semaines et relevés une fois par semaine. Chaque poste comporte deux systèmes complémentaires, visant respectivement à échantillonner la faune épigée et la faune aérienne : un piège «pitfall» et un piège «combi». Les pièges «pitfall» sont constitués d une bouteille, reliée à un entonnoir, le tout enterré. Ce système permet d échantillonner les individus se déplaçant en surface du sol. Les pièges «combi» quant à eux, sont une combinaison de pièges à interception (un récipient surmonté de plaques en polycarbonate, sur lesquelles les individus s assomment) et de pièges chromatiques, qui attirent les arthropodes par des couleurs vives, ici jaune (voir photos des deux types de piège, figure 1). Figure 1. Dispositif de piégeage Figure 2. Exemple de tri d un échantillon : 1. Coléoptères - 2. Hyménoptères - 3. Hétéroptères - 4. Homoptères - 5. Plécoptères - 6. Ephéméroptères - 7. Lépidoptères - 8. Arachnides. Biodiversité de la colline de Corton Compte tenu du volume annuel échantillonné (500 échantillons chaque année), la détermination taxonomique se limite présentement à la distinction des «Morpho-Types» (MT), reconnus sur la base de critères morphologiques visibles à l œil nu, aboutissant ainsi à un tri «intuitif» des individus («parataxonomie», dite encore méthode RBA pour Rapid Biodiversity Assesment, méthode développée en Australie sur le groupe des arthropodes par Oliver & Beattie (1993)) (figure 2). Ainsi, l unité de mesure utilisée est «l espèce» dite «morphotypique» et chaque «Morpho- Type» (MT) est codé et mis en collection (figure 3). Ceci montre l importance de n avoir qu un observateur par année pour traiter les échantillons (Krell, 2004) et l impossibilité de comparer les 69

5 résultats concernant la Richesse Morpho-Typique (RMT) entre les 3 années de l étude (3 observateurs différents). En revanche il est possible de traiter inter-annuellement les résultats concernant l abondance des arthropodes Figure 3. Collection : 1. Hyménoptères - 2. Autres - 3. Diptères - 4. Hétéroptères - Homoptères - 5. Arachnides - 6. Coléoptères. Résultats La campagne 2011 s est déroulée du 17 avril au 30 juin. Les individus capturés se répartissent en 582 Morpho- Types relevant de 20 Ordres taxonomiques. L analyse de la répartition des individus capturés, au travers de l abondance et de la richesse en MT, va permettre d essayer de comprendre comment est distribuée la biodiversité en arthropodes sur la colline de Corton. Les résultats de l étude montrent que Figure 4. Abondance et RMT moyenne pour chaque poste, en fonction de la méthode RBA, et donc l utilisation de leur distance au Bois de Corton. la parataxonomie, malgré sa démarche approximative, se révèle être un outil suffisant pour 600 abondance moyenne 2011 déceler des tendances globales concernant la diversité abondance moyenne générale en arthropodes. abondance moyenne 2009 Ainsi, par exemple, l intérêt des Zones Ecologiques Réservoirs (ZER), en termes d abondance et de diversité, ainsi que l importance de leur proximité par rapport aux parcelles de vignes ont été démontrés. On remarque en effet qu en s éloignant d un élément naturel, la richesse des arthropodes diminue de 40 % et leur abondance est divisée par deux. Cette chute s effectue sur les 50 premiers mètres de distance à l élément naturel, tandis qu au-delà (jusqu à 1 km), les valeurs mesurées en vigne restent stables (figures 4 et 5). Les modalités de culture des parcelles (enherbées ou labourées dans l inter rangs), quant à elles, ne montrent que peu d influence sur la biodiversité en arthropodes. abondance (nbre ind) abondance RMS distance par rapport à un élément semi-naturel (m) abondance moyenne cultivée enherbée semi-naturel Figure 5. Abondance (nombre d individu capturé) moyenne (+/- erreur standard) par habitat prospectés pour les 3 années de suivi RMS (nbre ME) 70 Fabien Abonnel Rev. sci. Bourgogne-Nature , 66-71

6 Conclusion L étude se poursuit par un «partenariat» avec le Muséum de Dijon (M. Prost, entomologiste) afin de préciser l identification spécifique exacte de certains Morpho-Types. Ce travail complémentaire permettra notamment de mettre en évidence les espèces à caractère patrimonial ou remarquable. Ruche d abeille domestique (Apis mellifera) installée sur les parcelles du Domaine. Les résultats et conclusion de cette étude seront exploités au sein du projet «Paysage de Corton» et d un projet plus large, Life+ européen, le projet BioDiVine (www.biodivine.eu). Ce dernier projet a pour objectif d intégrer des démarches paysagères respectueuses de la biodiversité dans les stratégies de production viticole, en valorisant par exemple la connectivité écologique et la qualité des habitats dans le paysage viticole. Pour ce faire, il propose de favoriser la création d espaces semi-naturels complémentaires dans les vignobles afin d atténuer les effets négatifs de l intensification d exploitation des parcelles cultivées : rôles des haies, couverts herbacés intra et extra-parcellaires, changement des périodes de tontes et gestion des murets. Noter que les vignobles de Saint Emilion, Limoux, Saumur-Champigny et Costières de Nîmes sont déjà intégrés au projet Vitinnov depuis Vitinnov est le coordinateur technique de ce projet mené par l IFV (Institut Français de la Vigne et du Vin). En 2011, la possibilité d inclure la Bourgogne dans ce projet est évaluée. Les actions déjà mises en place sur le site pilote de la colline de Corton pourraient s inscrire dans une démarche plus globale et les travaux déjà initiés avec Vitinnov font que la Bourgogne est déjà «en phase» avec les exigences du projet. Vitinnov et l IFV (Institut Français de la Vigne et du Vin), en lien avec le BIVB, ont proposé à la Commission européenne d intégrer cette appellation, demande à ce jour en attente de validation définitive. Ces travaux ont été réalisés dans le cadre d un mémoire de Master en Ecologie et gestion de la Biodiversité présenté à Rouen en septembre Tous les clichés présents dans l article ont été pris durant la campagne d échantillonnage 2011, à l exception de la vue aérienne de la colline de Corton (Domaine viticole Louis Latour). Bibliographie Oliver I. & Beattie J A possible Method for the Rapid Assessment of Biodiversity. Conservation Biology 7: Krell F.T Parataxonomy vs. taxonomy in biodiversity studies pitfalls and applicability of «morphospecies» sorting. Biodivers. Conserv. 13: Coccinella 7-punctata prenant son envol. Biodiversité de la colline de Corton 71

Evaluation de la biodiversité des arthropodes dans les Zones Ecologiques Réservoir et dans le vignoble

Evaluation de la biodiversité des arthropodes dans les Zones Ecologiques Réservoir et dans le vignoble BIOSE/ Filière EEGB dans les Zones Ecologiques Réservoir et dans le vignoble Campagne 2006 Jean-Patrice ALBRAND Eric L HELGOUALCH I Problématique et questions II Etude et résultats Conclusion et perspectives

Plus en détail

Implication de la viticulture dans la biodiversité. Une initiative des

Implication de la viticulture dans la biodiversité. Une initiative des Implication de la viticulture dans la biodiversité LA BIODIVERSITE EN VITICULTURE Vers une gestion adaptée paysages viticoles Biodiversité? Biodiversité(Wilson, 1988) «La variabilité organismes vivants

Plus en détail

LA BIODIVERSITE EN VITICULTURE. Vers une gestion adaptée des paysages viticoles

LA BIODIVERSITE EN VITICULTURE. Vers une gestion adaptée des paysages viticoles LA BIODIVERSITE EN VITICULTURE Vers une gestion adaptée des paysages viticoles Biodiversité? Biodiversité (Wilson, 1988) «La variabilité des organismes vivants de toute origine y compris, entre autres,

Plus en détail

Les carabes : un modèle biologique pour les continuités écologiques. Le Roux Vincent, Martin Ludmilla, Decocq Guillaume, Closset-Kopp Déborah

Les carabes : un modèle biologique pour les continuités écologiques. Le Roux Vincent, Martin Ludmilla, Decocq Guillaume, Closset-Kopp Déborah Les carabes : un modèle biologique pour les continuités écologiques Le Roux Vincent, Martin Ludmilla, Decocq Guillaume, Closset-Kopp Déborah DIVA 3 «Continuités écologiques dans les territoires ruraux

Plus en détail

La mise en œuvre des actions de conservation sur le territoire limouxin

La mise en œuvre des actions de conservation sur le territoire limouxin La mise en œuvre des actions de conservation sur le territoire limouxin Quelle stratégie adoptée sur l AOC Limoux? Céline FORGET Chambre d Agriculture de l Aude Journée de restitution du Projet LIFE+ BioDiVine

Plus en détail

Continuités écologiques en milieu agricole et rôle de l agriculture dans leur gestion

Continuités écologiques en milieu agricole et rôle de l agriculture dans leur gestion Continuités écologiques en milieu agricole et rôle de l agriculture dans leur gestion Françoise Burel CNRS Rennes Trame verte et bleue et agriculture Quelles ac)ons me-re en œuvre en milieu agricole? Augmenter

Plus en détail

Projet LIFE+ BioDiVine Démonstration de la biodiversité dans les paysages viticoles

Projet LIFE+ BioDiVine Démonstration de la biodiversité dans les paysages viticoles Projet LIFE+ BioDiVine Démonstration de la biodiversité dans les paysages viticoles Compte-rendu de la Journée de restitution du 5 Novembre 2014 (ISVV, Villenave d Ornon) - Matin (9h 12h) - Restitution

Plus en détail

Programme Biodiversité. Champigny. Syndicat des Producteurs de Saumur-Champigny

Programme Biodiversité. Champigny. Syndicat des Producteurs de Saumur-Champigny Programme Biodiversité Paysage en Saumur- Champigny 10 ans de Biodiversité 2004 : Problématiques viticole et scientifique autour de la gestion des bioagresseurs par la biodiversité et le paysage. Le projet

Plus en détail

Implication de la viticulture dans la biodiversité. Une initiative des

Implication de la viticulture dans la biodiversité. Une initiative des Implication de la viticulture dans la biodiversité LA BIODIVERSITE EN VITICULTURE Vers une gestion adaptée paysages viticoles Biodiversité? Biodiversité(Wilson, 1988) «La variabilité organismes vivants

Plus en détail

L agroforesterie. Alain Canet Asso. Française d AgroForesterie Arbre & Paysage 32

L agroforesterie. Alain Canet Asso. Française d AgroForesterie Arbre & Paysage 32 Alain Canet Asso. Française d AgroForesterie Arbre & Paysage 32 L agroforesterie ou l insertion de l arbre dans l aménagement et la production agricole et viticole Les 1ères assises des vins du Sud-Ouest

Plus en détail

Annexe : Tableau synthétique des opérations proposées pour chaque fiche mesure du programme d actions

Annexe : Tableau synthétique des opérations proposées pour chaque fiche mesure du programme d actions Le tableau ci-dessous reprend par thématique les intitulés des fiches mesures proposées dans le cadre du projet de programme d actions du DocOb du site Natura 2000 de la «Plaine de Villeveyrac-Montagnac»

Plus en détail

Les couverts végétaux : alliés de la biodiversité

Les couverts végétaux : alliés de la biodiversité Les couverts végétaux : alliés de la biodiversité Février 2015 A l approche de l automne, les zones de refuge pour la faune diminuent, les couverts végétaux peuvent apporter abri et nourriture à une grande

Plus en détail

Quel(s) verger(s) pour une production de fruits plus durable? Sylvaine SIMON INRA Gotheron

Quel(s) verger(s) pour une production de fruits plus durable? Sylvaine SIMON INRA Gotheron Quel(s) verger(s) pour une production de fruits plus durable? Sylvaine SIMON INRA Gotheron Sylvaine.Simon@avignon.inra.fr Quels vergers? -Enjeux économiques et socio-économiques => Enjeux environnementaux

Plus en détail

Trames vertes en milieu agricole: définition et spécificité

Trames vertes en milieu agricole: définition et spécificité Trames vertes en milieu agricole: définition et spécificité Claudine Thenail, Françoise Burel et al. CAREN, Observatoire de Rennes, www.caren.univ-rennes1.fr Trames vertes en milieu agricole: définition

Plus en détail

«Paysages et Nature en Poitou-Charentes»

«Paysages et Nature en Poitou-Charentes» Fritillaire-pintade m-wagner Le 17 juin 2015 Exposition photographique «Paysages et Nature en Poitou-Charentes» Du 23 juin au 28 août - Maison de la Région à Poitiers Vernissage mardi 30 juin à 17 h Salle

Plus en détail

Infrastructure linéaire de transport & Zéro perte nette de biodiversité Le regard d Eiffage.

Infrastructure linéaire de transport & Zéro perte nette de biodiversité Le regard d Eiffage. Infrastructure linéaire de transport & Zéro perte nette de biodiversité Le regard d Eiffage. Joachim LEMERI EIFFAGE Direction du développement durable Rebecca BRIOT Dervenn Eiffage Gaël ARNAUD pour ERE

Plus en détail

Protocole POPAMPHIBIEN «communauté»

Protocole POPAMPHIBIEN «communauté» POPAMPHIBIEN «communauté» Suivi à longs termes des communautés d amphibiens dans le bassin méditerranéen 1 Introduction Groupe fragile : Dépendance aux milieux aquatiques et humides Pollution Destruction

Plus en détail

SIG du Vin de Bordeaux. usages, outils, données et perspectives

SIG du Vin de Bordeaux. usages, outils, données et perspectives du Vin de Bordeaux usages, outils, données et perspectives CIVB Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux Le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux est un organisme créé par la loi du 18 août

Plus en détail

La Plate-forme TAB Une plate-forme régionale d'expérimentation et de démonstration dédiée à l'agriculture biologique et aux techniques alternatives

La Plate-forme TAB Une plate-forme régionale d'expérimentation et de démonstration dédiée à l'agriculture biologique et aux techniques alternatives La Plate-forme TAB Une plate-forme régionale d'expérimentation et de démonstration dédiée à l'agriculture biologique et aux techniques alternatives Le 11 octobre 2012 Laurie Castel Qu'est-ce que la Plate-forme

Plus en détail

Etude de la fragmentation des habitats naturels par les infrastructures de transport

Etude de la fragmentation des habitats naturels par les infrastructures de transport Etude de la fragmentation des habitats naturels par les infrastructures de transport SIG 2008 1 et 2 octobre 2008 Service Environnement et Géomatique P. Vigné - JF Bretaud SOMMAIRE - Origine et objectifs

Plus en détail

RECHERCHE & DEVELOPPEMENT R&D-O2. mélange noé. pollinisateurs sauvages. crédit photo : Nova-Flore

RECHERCHE & DEVELOPPEMENT R&D-O2. mélange noé. pollinisateurs sauvages. crédit photo : Nova-Flore RECHERCHE & DEVELOPPEMENT R&D-O2 mélange noé pollinisateurs sauvages La préservation des pollinisateurs est un enjeu majeur pour la nature et l homme. CONTEXTE Rôle des pollinisateurs Le rôle écologique

Plus en détail

Enseigner à produire autrement : un enjeu et un défi (aussi) pour la filière nature

Enseigner à produire autrement : un enjeu et un défi (aussi) pour la filière nature Enseigner à produire autrement : un enjeu et un défi (aussi) pour la filière nature 1- Enseigner à produire autrement : contexte, enjeux et questions? 2- Pourquoi et comment les filières nature peuvent-elles

Plus en détail

Réserve naturelle régionale «Haute vallée de la Loire» Ateliers de travail

Réserve naturelle régionale «Haute vallée de la Loire» Ateliers de travail Projet porté par l Etablissement public Loire avec l appui technique du dans le cadre d un démarche partenariale associant l ensemble des acteurs locaux Réserve naturelle régionale «Haute vallée de la

Plus en détail

Gestion de la biodiversité dans les paysages viticoles : Projet de démonstration LIFE+ BioDiVine

Gestion de la biodiversité dans les paysages viticoles : Projet de démonstration LIFE+ BioDiVine Gestion de la biodiversité dans les paysages viticoles : Projet de démonstration LIFE+ BioDiVine Joel ROCHARD (1), Carine HERBIN (1), France MERCIER (1), Maarten VAN HELDEN (2), Josépha GUENSER (2), Marie

Plus en détail

L intérêt du diagnostic. La réalisation du diagnostic

L intérêt du diagnostic. La réalisation du diagnostic L intérêt du diagnostic Le diagnostic des éléments naturels et paysagers permet de caractériser les milieux présents sur l exploitation (prairie, haie, mare, culture...), leur état écologique et leur rôle

Plus en détail

Effet des pratiques sur la biodiversité en verger selon le mode de production

Effet des pratiques sur la biodiversité en verger selon le mode de production Effet des pratiques sur la biodiversité en verger selon le mode de production Cas d étude de la protection contre le carpocapse en verger de pommiers du Sud-Est de la France SIMON Sylvaine, INRA Gotheron

Plus en détail

La biodiversité dans la ville :

La biodiversité dans la ville : La biodiversité dans la ville : quels fonctionnements écologiques pour quelle intégration aux aménagements du paysage? Hervé DANIEL, Véronique BEAUJOUAN, Guillaume PAIN, Joséphine PITHON UP Paysage & Ecologie

Plus en détail

L indicateur Surface Agricole Utilisée (SAU)

L indicateur Surface Agricole Utilisée (SAU) L indicateur Surface Agricole Utilisée (SAU) Définition de la SAU : La surface agricole utile (SAU) est un indicateur statistique destiné à évaluer le territoire consacré à la production agricole. La SAU

Plus en détail

Développement des capacités de transport de gaz naturel entre St-Martin-de-Crau et St-Avit MISSION D ELABORATION ETUDE D IMPACT.

Développement des capacités de transport de gaz naturel entre St-Martin-de-Crau et St-Avit MISSION D ELABORATION ETUDE D IMPACT. Développement des capacités de transport de gaz naturel entre St-Martin-de-Crau et St-Avit MISSION D ELABORATION ETUDE D IMPACT Projet ERIDAN 24 novembre 2008 Sommaire Plan général d une étude d impact

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Amélioration de la connaissance de la répartition de trois espèces de libellules et définition d enjeux prioritaires sur le territoire du Parc naturel régional Livradois-Forez (Haute-Loire, Puy-de-Dôme)

Plus en détail

G13 Le milieu campagnard (rural)

G13 Le milieu campagnard (rural) G13 Le milieu campagnard (rural) Séance 1 : Les paysages ruraux Observation de paysages ruraux Questions paysages ruraux Trace écrite séance 1 Réponses séances 1 Séance 2 : Les paysages agricoles Qu'est

Plus en détail

Vers une mesure agro-environnementale spécifique aux plantes messicoles

Vers une mesure agro-environnementale spécifique aux plantes messicoles Plan national d actions en faveur des plantes messicoles Vers une mesure agro-environnementale spécifique aux plantes messicoles Principes généraux Ligne de base Protocoles de diagnostic et de contrôle

Plus en détail

Améliorer l efficacité agri-environnementale des systèmes agroforestiers Hétérogénéité du paysage agricole : quels impacts sur l abeille domestique?

Améliorer l efficacité agri-environnementale des systèmes agroforestiers Hétérogénéité du paysage agricole : quels impacts sur l abeille domestique? Améliorer l efficacité agri-environnementale des systèmes agroforestiers Hétérogénéité du paysage agricole : quels impacts sur l abeille domestique? Virginie BRITTEN Fanny RHONE Contexte CONTEXTE PAYSAGER

Plus en détail

Plan Régional d Actions pour l étude et la conservation de la Pie-grièche à tête rousse en Bourgogne

Plan Régional d Actions pour l étude et la conservation de la Pie-grièche à tête rousse en Bourgogne Plan Régional d Actions pour l étude et la conservation de la Pie-grièche à tête rousse en Bourgogne Réseau bocage 4 décembre 2015 les pies-grièches en France le plan national pies-grièches le plan régional

Plus en détail

Filière agro-alimentaire : des acteurs intensivement circulaire

Filière agro-alimentaire : des acteurs intensivement circulaire Organisateurs: Atelier 7 Filière agro-alimentaire : des acteurs intensivement circulaire Mardi 22 novembre 2016 16h 17h Intervenants Filière agro-alimentaire : des acteurs intensivement circulaire Loïs

Plus en détail

ATELIER PROJET. Quelle Métropole pour demain? UN ENVIRONNEMENT DE QUALITÉ. Rouen - Mercredi 30 novembre 2016

ATELIER PROJET. Quelle Métropole pour demain? UN ENVIRONNEMENT DE QUALITÉ. Rouen - Mercredi 30 novembre 2016 ATELIER PROJET Quelle Métropole pour demain? UN ENVIRONNEMENT DE QUALITÉ Rouen - Mercredi 30 novembre 2016 1 ACCUEIL Françoise Guillotin Vice-Présidente de la Métropole en charge de l urbanisme 2 DÉROULÉ

Plus en détail

Outils utilisés en France pour le diagnostic hydromorphologique des cours d eau Benoit Terrier. Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse, FRANCE

Outils utilisés en France pour le diagnostic hydromorphologique des cours d eau Benoit Terrier. Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse, FRANCE Outils utilisés en France pour le diagnostic hydromorphologique des cours d eau Benoit Terrier Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse, FRANCE Point sur l hydromorphologie sur le bassin Sur le bassin

Plus en détail

Fiche-action n N1. «Réhabilitation du sentier didactique du Signal de Bernex».

Fiche-action n N1. «Réhabilitation du sentier didactique du Signal de Bernex». Fiche-action n N1 Atelier du futur n 3 «Nature, paysage, agriculture» «Réhabilitation du sentier didactique du Signal de Bernex». Situation et justification : Initié en 2000 par des agriculteurs bernésiens,

Plus en détail

TBE Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy

TBE Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy Méthodes d échantillonnage TBE Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy La récolte d insectes est indispensable en entomologie : La plupart des espèces ne peuvent pas être identifiées «à l œil» sur le

Plus en détail

Evaluation et inscription variétale

Evaluation et inscription variétale Evaluation et inscription variétale Adaptation aux systèmes de production économes en intrants et demandes du marché / Jacques SOYER Réglementation inscription Pour qu une variété puisse être commercialisée,

Plus en détail

Suivi écologique des rives des lacs de Morat et Neuchâtel habitats, pressions, faune benthique

Suivi écologique des rives des lacs de Morat et Neuchâtel habitats, pressions, faune benthique Suivi écologique des rives des lacs de Morat et Neuchâtel habitats, pressions, faune benthique Brigitte Lods-Crozet Direction Générale de l Environnement Canton de Vaud Conférence CERCLEAU 18.06.2015 1

Plus en détail

site expérimental agroforestier sur des délaissés ferroviaires LES MONTS-GARDES Situés à Claye-Souilly en Seine et Marne

site expérimental agroforestier sur des délaissés ferroviaires LES MONTS-GARDES Situés à Claye-Souilly en Seine et Marne site expérimental agroforestier sur des délaissés ferroviaires LES MONTS-GARDES Situés à Claye-Souilly en Seine et Marne A.SOURISSEAU Emprise Issue du tracé de la LGV Est Une des dépenses vertes existantes

Plus en détail

Présentation du projet de Ciments Calcia

Présentation du projet de Ciments Calcia Présentation du projet de Ciments Calcia ouverture d une carrière de calcaire cimentier sur la commune de Brueil en Vexin Lundi 5 mai 2014 Plan de la présentation Un projet qui s inscrit dans l histoire

Plus en détail

CONTRIBUTION DES PRÉDATEURS GÉNÉRALISTES À LA RÉGULATION DES RAVAGEURS EN VERGER

CONTRIBUTION DES PRÉDATEURS GÉNÉRALISTES À LA RÉGULATION DES RAVAGEURS EN VERGER CONTRIBUTION DES PRÉDATEURS GÉNÉRALISTES À LA RÉGULATION DES RAVAGEURS EN VERGER Contribution des prédateurs généralistes à la régulation des ravageurs en verger Jean-Michel RICARD Ctifl Balandran Tech

Plus en détail

Un constat La biodiversité liée au bâti régresse alors que l urbanisme augmente.

Un constat La biodiversité liée au bâti régresse alors que l urbanisme augmente. Un constat La biodiversité liée au bâti régresse alors que l urbanisme augmente. Rougequeue noir, martinet noir, chardonneret élégant, moineau domestique, rougequeue à front blanc, hirondelle de fenêtre

Plus en détail

Que deviennent les anciennes parcelles de vigne suite aux arrachages avec primes?

Que deviennent les anciennes parcelles de vigne suite aux arrachages avec primes? Que deviennent les anciennes parcelles de vigne suite aux arrachages avec primes? Résultats d une enquête menée en 2012 Que deviennent les anciennes parcelles de vigne suite aux arrachages avec primes?

Plus en détail

Protocole de suivi des oiseaux des haies Volet bénévoles

Protocole de suivi des oiseaux des haies Volet bénévoles Protocole de suivi des oiseaux des haies Volet bénévoles Introduction L objectif de ce suivi est de mettre en relation la diversité et l abondance des espèces d oiseaux en fonction des différents types

Plus en détail

Biovigilance : suivi des effets non intentionnels (ENI) des pratiques phytosanitaires sur des indicateurs de biodiversité en milieux agricoles

Biovigilance : suivi des effets non intentionnels (ENI) des pratiques phytosanitaires sur des indicateurs de biodiversité en milieux agricoles Réseau national de surveillance biologique du territoire dans le domaine végétal Biovigilance : suivi des effets non intentionnels (ENI) des pratiques phytosanitaires sur des indicateurs de biodiversité

Plus en détail

La prise en compte des IAE dans la PAC RMT biodiversité et agriculture Le 17 juin ANGERS

La prise en compte des IAE dans la PAC RMT biodiversité et agriculture Le 17 juin ANGERS La prise en compte des IAE dans la PAC 2015-2020 RMT biodiversité et agriculture Le 17 juin 2015 - ANGERS La prise en compte des infrastructures agro- écologiques dans la nouvelle politique agricole commune

Plus en détail

Grilles de critères proposées pour l analyse et la comparaison des fuseaux. Pour tous les thèmes d analyse de l environnement

Grilles de critères proposées pour l analyse et la comparaison des fuseaux. Pour tous les thèmes d analyse de l environnement Grilles de critères proposées pour et la comparaison des fuseaux Pour tous les thèmes d analyse de l environnement Quels que soient le mode de cotation et de calcul, qui diffèrent car ils sont adaptés

Plus en détail

Tech & Bio 7 juillet 2016

Tech & Bio 7 juillet 2016 Tech & Bio 7 juillet 2016 Démarches individuelles novatrices initiées par DEPHY Lutte biologique contre Eudémis, des essais prometteurs I. Présentation et contexte II. Plateforme biocontrôle: bilan de

Plus en détail

V.JACUS (¹), M.GARDON (¹)

V.JACUS (¹), M.GARDON (¹) LE SERVICE EVIDENCE UTILISE LA VIGNE ARTIFICIELLE PULVE TOP DEVELOPPEE PAR L IFV V.JACUS (¹), M.GARDON (¹) (¹) BASF Agro, 21 Chemin de la Sauvegarde, 69134 Ecully, France Les enjeux d une bonne pulvérisation

Plus en détail

La démarche HQE -Aménagement

La démarche HQE -Aménagement La démarche HQE -Aménagement Un outil opérationnel pour des aménagements durables ( ecoquartier, ecocités, ecoaménagement, ) TS01D Bridging the Rural/Urban Divide Michel GREUZAT The High Environnemental

Plus en détail

Proposition d activité La sélection naturelle chez les Escargots des haies

Proposition d activité La sélection naturelle chez les Escargots des haies Proposition d activité La sélection naturelle chez les Escargots des haies Discipline concernée : Sciences de la Vie et de la Terre CYCLE 4 - Le vivant et son évolution Auteur : Maryline Dornat (enseignante

Plus en détail

Bilan des opérations d éradication du Rat noir Rattus rattus de l îlot du Tiboulen de Maïre

Bilan des opérations d éradication du Rat noir Rattus rattus de l îlot du Tiboulen de Maïre RAPPORT DE MISSION Septembre 2012 Bilan des opérations d éradication du Rat noir Rattus rattus de l îlot du Tiboulen de Maïre (RNN de l archipel de Riou) CEN PACA En collaboration avec : Avec le soutien

Plus en détail

Gestion forestière, changement climatique et préservation de la biodiversité: les besoins et priorités. Vision de l Administration forestière

Gestion forestière, changement climatique et préservation de la biodiversité: les besoins et priorités. Vision de l Administration forestière Gestion forestière, changement climatique et préservation de la biodiversité: les besoins et priorités. Vision de l Administration forestière Donatien N ZALA Directeur Général de l économie forestière

Plus en détail

Ecoquartier Les Vergers. Réflexion sur la place de la nature en ville et la biodiversité au sein de l écoquartier les Vergers

Ecoquartier Les Vergers. Réflexion sur la place de la nature en ville et la biodiversité au sein de l écoquartier les Vergers Ecoquartier Les Vergers Réflexion sur la place de la nature en ville et la biodiversité au sein de l écoquartier les Vergers Qu est ce que la biodiversité en ville? Beaucoup de projet verdoyants mais avec

Plus en détail

la trame verte et bleue, un tissu de questions scientifiques

la trame verte et bleue, un tissu de questions scientifiques Biodiversité, gestion forestière et politiques publiques Séminaire de lancement 10 février 2011 la trame verte et bleue, un tissu de questions scientifiques www.rennes.inra.fr/diva Jacques Baudry INRA,

Plus en détail

Fréquentation et représentations de la forêt en France

Fréquentation et représentations de la forêt en France Fréquentation et représentations de la forêt en France Quelques caractéristiques et évolutions nationales 2004-2010 Anne-Marie Granet ONF, Direction de l environnement et du développement durable REGEFOR

Plus en détail

PRATIQUES DE GDT ADAPTEES AU CHANGEMENT CLIMATIQUE/APPROCHES INNOVANTES DANS LE BASSIN DU LAC TCHAD

PRATIQUES DE GDT ADAPTEES AU CHANGEMENT CLIMATIQUE/APPROCHES INNOVANTES DANS LE BASSIN DU LAC TCHAD COMMISSION DU BASSIN DU LAC TCHAD (C.B.L.T.) PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DURABLE DU BASSIN DU LAC TCHAD (PRODEBALT) PRATIQUES DE GDT ADAPTEES AU CHANGEMENT CLIMATIQUE/APPROCHES INNOVANTES DANS LE BASSIN

Plus en détail

Textes commentaires Application concrète

Textes commentaires Application concrète Réunion du 6 octobre 2009 Ordre du jour Le processus d un PLU Le groupe de travail dans le PLU d Aix Le PLU d Aix en Provence: éléments de diagnostic principaux enjeux Débat Le cadre législatif: Art.

Plus en détail

L INSTITUT AGRONOMIQUE NÉO-CALÉDONIEN

L INSTITUT AGRONOMIQUE NÉO-CALÉDONIEN L INSTITUT AGRONOMIQUE NÉO-CALÉDONIEN La recherche finalisée pour une agriculture durable, dans un environnement préservé IAC-G. Gâteblé www.iac.nc UN INSTITUT LOCAL ET L Institut Agronomique néo-calédonien

Plus en détail

Cycle biologique. Validation d une méthode de stérilisation des mouches de l oignon au Québec : les femelles n y ont vu que du feu!

Cycle biologique. Validation d une méthode de stérilisation des mouches de l oignon au Québec : les femelles n y ont vu que du feu! Validation d une méthode de stérilisation des mouches de l oignon au Québec : les femelles n y ont vu que du feu! par François Fournier MSc. et Luc Brodeur, agr. Rappel de la biologie de la mouche de l

Plus en détail

Etude de la fragmentation des habitats naturels par les infrastructures de transport

Etude de la fragmentation des habitats naturels par les infrastructures de transport Etude de la fragmentation des habitats naturels par les infrastructures de transport Atelier Géothématique 12 mars 2009 SIG 2008 1 et 2 octobre 2008 CETE Normandie Centre Service Environnement et Géomatique

Plus en détail

Thème : chemins et sentiers

Thème : chemins et sentiers Thème : chemins et sentiers RER, perte du chemin du Fond du Diable «Déblocage» des sentiers communaux Manque de pistes cyclables, notamment vers Gaillemarde Donner un nom au sentier parallèle à la rue

Plus en détail

Acteurs locaux à réunir autour de cette thématique. Agroforestieres

Acteurs locaux à réunir autour de cette thématique. Agroforestieres Cartographie Acteurs locaux à réunir autour de cette thématique des formations Agroforestieres DES ENJEUX CONVERGENTS Agriculture Une aubaine pour la faune sauvage Constat : On observe trop souvent une

Plus en détail

Questionnaire «jardin»

Questionnaire «jardin» Questionnaire «jardin» Pour commencer et afin de mieux vous connaitre, indiquez nous l usage (ou les usages) de votre jardin : - Ornemental, surface =. - Potager, surface = - Fruitier, surface =.. 1. Généralités

Plus en détail

Quel paysage au service de la protection biologique des cultures légumières?

Quel paysage au service de la protection biologique des cultures légumières? 4 ième Rencontres du végétal 16 et 17 Janvier 2007 Angers Quel paysage au service de la protection biologique des cultures légumières? Maarten van Helden, ENITA Bordeaux, UMR Santé Végétale Guillaume Pain,

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme Intercommunal et trame verte et bleue. PAU le 03 décembre Juillet 2011 Comité technique

Plan Local d Urbanisme Intercommunal et trame verte et bleue. PAU le 03 décembre Juillet 2011 Comité technique Plan Local d Urbanisme Intercommunal et trame verte et bleue PAU le 03 décembre 2014 1 1 2 Calendrier procédure d élaboration du PLUi Eté 2010 Printemps 2011 Fin 2011 Mars 2014 Novembre 2014 Janvier 2015

Plus en détail

Politiques en direction des Parcs Naturels Régionaux du Limousin

Politiques en direction des Parcs Naturels Régionaux du Limousin Politiques 2014 2020 en direction des Parcs Naturels Régionaux du Limousin Introduction Dans le cadre de la réflexion sur l avenir des politiques territoriales de la Région Limousin pour la période 2014-2020,

Plus en détail

Texte adopté par le Comité National de l'enseignement Catholique du 28 mars 2014 et promulgué par la Commission Permanente du 25 avril 2014

Texte adopté par le Comité National de l'enseignement Catholique du 28 mars 2014 et promulgué par la Commission Permanente du 25 avril 2014 25/04/2014 Texte adopté par le Comité National de l'enseignement Catholique du 28 mars 2014 et promulgué par la Commission Permanente du 25 avril 2014 En fidélité à toute son histoire comme en conformité

Plus en détail

Inventaire national des coléoptères saproxylique de France. comment?

Inventaire national des coléoptères saproxylique de France. comment? Inventaire national des coléoptères saproxylique de France Pourquoi quoi qui Pourquoi quoi qui comment? L «effet Jeannel». Cet entomologiste a conduit l entomologie française à un niveau d excellence internationale

Plus en détail

Des observatoires mobilisant le paysage dans les pays du Sud?

Des observatoires mobilisant le paysage dans les pays du Sud? Cycle de Séminaires paysage N 4 OBSERVATOIRES DES PAYSAGES : entre connaissance, animation et action territoriale 3 févier 2011 Anne-Elisabeth Laques UMR Espace-Dev Des observatoires mobilisant le paysage

Plus en détail

Cartographie des végétations de Seine-et-Marne

Cartographie des végétations de Seine-et-Marne Cartographie des végétations de Seine-et-Marne Colloque international : La cartographie de la végétation en Europe Quelle cartographie pour quels usages? Conservatoire botanique national du Bassin parisien

Plus en détail

DECOCTION DE QUASSIA AMARA ET LUTTE CONTRE L HOPLOCAMPE DU POMMIER (HOPLOCAMPA TESTUDINEA KLUG)

DECOCTION DE QUASSIA AMARA ET LUTTE CONTRE L HOPLOCAMPE DU POMMIER (HOPLOCAMPA TESTUDINEA KLUG) DECOCTION DE QUASSIA AMARA ET LUTTE CONTRE L HOPLOCAMPE DU (HOPLOCAMPA TESTUDINEA KLUG) Journées Techniques Nationales Fruits et Légumes Biologiques Paris 8 et 9 décembre 2009 Karine Wateau FREDON Nord

Plus en détail

Le programme Agriculture et Biodiversité

Le programme Agriculture et Biodiversité Le programme Agriculture et Biodiversité Concilier agriculture et biodiversité : mise en place d'un plan de gestion à l'échelle d'une exploitation Sommaire Historique et objectifs du programme Formation

Plus en détail

Introduction à l'agro-écologie

Introduction à l'agro-écologie Introduction à l'agro-écologie DRAAF Bourgogne-Franche-Comté Anélise TACONET - Référente agro-écologie Journée Alterre réseau Captages 12 octobre 2016 1 le concept d'agroécologie : une volonté politique

Plus en détail

Modules d exposition «La biodiversité vaut de l or La diversité dans l agriculture» Disponibles en prêt pour les foires, marchés et manifestations

Modules d exposition «La biodiversité vaut de l or La diversité dans l agriculture» Disponibles en prêt pour les foires, marchés et manifestations Modules d exposition «La biodiversité vaut de l or La diversité dans l agriculture» Disponibles en prêt pour les foires, marchés et manifestations Modules d exposition pour 2010 Année de la biodiversité

Plus en détail

Détection et piégeage des insectes ravageurs

Détection et piégeage des insectes ravageurs PRODUITS AGRICOLES Détection et piégeage des insectes ravageurs Pièges à phéromones sexuelles Panneaux englués jaunes et bleus Le positionnement du piège peut influencer la prise de multiples façons. Sa

Plus en détail

Noémie Gagnon Lupien (CETAB+), Jean Duval (CETAB+) et Pierre Jobin (Ferme du Haut Vallon)

Noémie Gagnon Lupien (CETAB+), Jean Duval (CETAB+) et Pierre Jobin (Ferme du Haut Vallon) Noémie Gagnon Lupien (CETAB+), Jean Duval (CETAB+) et Pierre Jobin (Ferme du Haut Vallon) L'utilisation de bandes ou de couvre-sol floraux en verger pour attirer les auxiliaires est étudiée depuis une

Plus en détail

«VALORISER LA NATURE DES CÔTES DE MEUSE» Soutenir la biodiversité, préserver et valoriser les ressources et atouts naturels AXE STRATÉGIQUE 3

«VALORISER LA NATURE DES CÔTES DE MEUSE» Soutenir la biodiversité, préserver et valoriser les ressources et atouts naturels AXE STRATÉGIQUE 3 AXE STRATÉGIQUE 3 «VALORISER LA NATURE DES CÔTES DE MEUSE» Soutenir la biodiversité, préserver et valoriser les ressources et atouts naturels Sur le territoire du Front de Côtes, la diversité des paysages

Plus en détail

La Trame Verte et Bleue en Bourgogne : entre schéma régional et développements locaux

La Trame Verte et Bleue en Bourgogne : entre schéma régional et développements locaux La Trame Verte et Bleue en Bourgogne : entre schéma régional et développements locaux Marie THOMAS Conseil régional de Bourgogne Patrice NOTTEGHEM Communauté urbaine Creusot Montceau Les communautés et

Plus en détail

Matière, mouvement, énergie, information

Matière, mouvement, énergie, information Matière, mouvement, énergie, information Décrire les états et la constitution de la matière à l échelle macroscopique Diversité de la matière : métaux, minéraux, verres, plastiques, matière organique sous

Plus en détail

Journée Technique AGRIFAUNE VITICULTURE Rôle de la haie et du paysage dans une stratégie de protection sanitaire du vignoble

Journée Technique AGRIFAUNE VITICULTURE Rôle de la haie et du paysage dans une stratégie de protection sanitaire du vignoble Journée Technique AGRIFAUNE VITICULTURE Rôle de la haie et du paysage dans une stratégie de protection sanitaire du vignoble Résultats d études menées par la cellule de transfert VITINNOV, la CA 49, l

Plus en détail

Paysages et papillons

Paysages et papillons 15/11/2012 Paysages et papillons Inge van Halder Projet LEVANA Séminaire DIVA3 14-16 novembre 2012 Bourg en Bresse Les papillons de jour comme modèle biologique Beaucoup d informations disponibles sur

Plus en détail

Référentiel Professionel Européen du métier d Exploitant Agroforestier R6 A-FR

Référentiel Professionel Européen du métier d Exploitant Agroforestier R6 A-FR Agroforesterie Formation en Europe 2013-1- FR1- LEO05-48937 Référentiel Professionel Européen du métier d Exploitant Agroforestier R6 A-FR (Proposition - Version Française) Document produit par les partenaires

Plus en détail

ENGRAIS VERTS HIVERNAUX

ENGRAIS VERTS HIVERNAUX ENGRAIS VERTS HIVERNAUX EN VITICULTURE Laure Gontier INSTITUT FRANÇAIS DE LA VIGNE ET DU VIN Pôle Sud-Ouest, V innopôle, BP 22, 81310 Lisle sur Tarn - France Website: www.vignevin.com Commission Technique

Plus en détail

Le Plan des itinéraires de promenade et de randonnée e : un support de continuités écologiques

Le Plan des itinéraires de promenade et de randonnée e : un support de continuités écologiques Olivier Renault Bruno Honoré Conseil général g 77 Le Plan des itinéraires de promenade et de randonnée e : un support de continuités écologiques CONSEIL GÉNÉRAL DE SEINE ET MARNE La Trame verte et bleue

Plus en détail

Le Refuge faunique de la Rivière-des-Mille-Îles

Le Refuge faunique de la Rivière-des-Mille-Îles Le Refuge faunique de la Rivière-des-Mille-Îles par Anaïs Boutin Saint-Bruno-de-Montarville, le 12 mai 2015 Éco-Nature Photo P.Giard Plan de la présentation Photo L.-M. Astudillo Éco-Nature, qui sommes-nous?

Plus en détail

FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000

FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 (Cadre de la procédure : articles R414-19 à R 414-29 du Code de l environnement) Le présent formulaire est à remplir par le porteur de projet

Plus en détail

L arbre des agriculteurs et des gestionnaires du Parc Régional du W: des perceptions contradictoires? Christophe Rouxel

L arbre des agriculteurs et des gestionnaires du Parc Régional du W: des perceptions contradictoires? Christophe Rouxel L arbre des agriculteurs et des gestionnaires du Parc Régional du W: des perceptions contradictoires? Christophe Rouxel Séminaire GEA, Montpellier, 10-11 mai 2006 Sommaire de l exposé Le Programme ECOPAS

Plus en détail

CHARTE SENTIER SOUS-MARIN

CHARTE SENTIER SOUS-MARIN CHARTE SENTIER SOUS-MARIN PREAMBULE Considérant, que le littoral méditerranéen dispose d un patrimoine naturel et paysager exceptionnel, riche d une faune et d une flore sous marine caractéristiques, et

Plus en détail

Inventaire des Zones Humides

Inventaire des Zones Humides Inventaire des Zones Humides 1-Aspects réglementaires et Sage 2-Bilan sur le bassin Loire Bretagne 3-Perspectives méthodologiques 4-Conclusions 1 1- Aspects réglementaires Définition d une ZH Loi sur l

Plus en détail

Trois années de labellisation EcoJardin et après

Trois années de labellisation EcoJardin et après Trois années de labellisation EcoJardin et après Depuis 2012, la Ville de Besançon a labellisé 10 sites EcoJardin : 4 en 2012 - le clos Barbizier : roseraie avec des variétés de roses anciennes - le square

Plus en détail

L abeille. Emblème de la réduction des pesticides

L abeille. Emblème de la réduction des pesticides L abeille Emblème de la réduction des pesticides Apis Bruoc Sella Pour les abeilles, par les abeilles Sensibilisation à l environnement Éducation à la nature urbaine Formation à la pollinisation Protection

Plus en détail

Conservatoire d espaces naturels de Poitou-Charentes

Conservatoire d espaces naturels de Poitou-Charentes Conservatoire d espaces naturels de Poitou-Charentes Application des mesures compensatoires en faveur de la faune et de la flore sur une carrière à Bussac-Forêt (17) Le CREN Poitou-Charentes et les Mesures

Plus en détail

Compte rendu de la Réunion plénière «Livre rouge des habitats et espèces menacés en région Centre»

Compte rendu de la Réunion plénière «Livre rouge des habitats et espèces menacés en région Centre» Compte rendu de la Réunion plénière «Livre rouge des habitats et espèces menacés en région Centre» Samedi 21 janvier 2012 Muséum d Orléans Objectifs de la réunion : - Relancer le projet pour une publication

Plus en détail

Suivi écologique du chenal de crue de la Vezouze à Lunéville. Journée technique des animateurs «Milieux aquatiques» 9 octobre 2015

Suivi écologique du chenal de crue de la Vezouze à Lunéville. Journée technique des animateurs «Milieux aquatiques» 9 octobre 2015 Suivi écologique du chenal de crue de la Vezouze à Lunéville Journée technique des animateurs «Milieux aquatiques» 9 octobre 2015 Sources : Geoportail & CCL 1. Contexte Géographique Bassin versant de la

Plus en détail

Cahier des charges. Étape 1 : Inventaire des pratiques d entretien et des zones entretenues

Cahier des charges. Étape 1 : Inventaire des pratiques d entretien et des zones entretenues Cahier des charges maj juillet 2015 Ce cahier des charges s adresse au prestataire ou à la personne chargée de la réalisation du PDC en interne (partiellement ou en totalité). I OBJECTIFS Le PLAN DE DÉSHERBAGE

Plus en détail

ETUDE DE LA BIODIVERSITE GENETIQUE DES ABEILLES MELLIFERES

ETUDE DE LA BIODIVERSITE GENETIQUE DES ABEILLES MELLIFERES Indice de biodiversité abeille ETUDE DE LA BIODIVERSITE GENETIQUE DES ABEILLES MELLIFERES Une action concrète afin de répondre au besoin de sauvegarde de la biodiversité 1 Les abeilles sont des acteurs

Plus en détail