l impression d inégalité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "l impression d inégalité"

Transcription

1 Le Quotidien (Chicoutimi, QC) Date: Page: 2 Circulation: Page(s): 1 / 2 Ce qui nous divise c est l impression d inégalité DENIS LESSARD La Presse QUÉBEC Le gouvernement Marois s en remet tra au gros bon sens et à la discussion avec les employés pour trancher les litiges prévisibles en matière de signes religieux ostentatoires et d ac commodements raisonnables deux questions délicates qu il compte encadrer avec un projet de loi déposé cet automne Ce qui nous divise ce ne sont pas les pratiques reli nard Drainville en dévoilant les intentions de Québec Certaines feront vite consensus par exemple enchâsser dans la Charte des droits et libertés l éga lité entre les hommes et les femmes ainsi que la neu tralité religieuse de l État tout en respectant le patri moine historique Promettant plus d harmonie et de cohésion dans la société Québec propose un parcours sinueux une politique aux nombreuses exceptions sans dispositif pour en assurer l application Ainsi Québec entend proscrire pour tous ses employés ainsi que ceux des hôpitaux des universités et des municipalités le port de signes religieux ostentatoires comme le voile pour les femmes musulmanes le turban pour les sikhs ou la kippa juive Les employés des centres de la petite enfance et des garderies comme des écoles privées subventionnées devront aussi respecter cette règle si la loi est adoptée Comme le préconisait la commission Bouchard Taylor les juges les policiers et les gardiens de prison devront aussi s abstenir de porter un signe religieux ostentatoire parce qu ils incarnent le pou voir de l État Les villes les universités et les hôpitaux pourront par décision de leur conseil soustraire leurs employés à cette mesure un droit de retrait renouvelable tous les cinq ans Selon M Drainville cette option de retrait est une mesure temporaire transitoire On ne veut pas que cela permette à ces institutions de se sortir systéma tiquement du cadre explique t il Cette possibilité ne sera pas offerte aux commissions scolaires et aux écoles à cause du message que cela enverrait aux enfants plus influençables et vulnérables Autre exception tous les élus de l Assemblée nationale jusqu aux conseils des villes et des commis sions scolaires seront libres d arborer les signes reli gieux qu ils désirent Le Québec pourrait avoir une première ministre voilée si les électeurs le décident un jour a admis M Drainville Qu adviendra t il si comme à Saguenay un conseil municipal décide que ses réunions débute ront par une prière Un juge qui demande à l accusé de jurer sur la Bible compromet il son impartialité Le ministre Drainville a évité de trancher en point de presse gieuses des uns et des autres c est l impression de pri vilège d inégalité l impression que nous ne sommes pas tous égaux qu il n y a pas de balises a affirmé hier le ministre des Institutions démocratiques Ber Visible ou ostentatoires Il se dit convaincu que ce projet est constitutionnel et passera le test des tribunaux Pas question pour l heure de scinder le projet pour faire adopter les parties plus consensuelles mais Qué bec est ouvert à des bonifications a toutefois indiqué M Drainville En revanche Québec compte permettre à ses employés d arborer discrètement des signes à conno tation religieuse Ainsi une petite croix au cou sera autorisée alors qu une autre plus visible serait refu sée a expliqué M Drainville La politique vise à proscrire un signe très apparent très démonstra tif qui envoie clairement le message je suis croyant et voici ma religion illustre t il Le port du voile ou du turban dans ce contexte ne passerait pas le test Mais l application de cette mesure comporte une zone d interprétation une zone grise convient M Drainville Aucun mécanisme n est prévu en cas de litige les employeurs ou les responsables de res sources humaines auront à discuter avec les sala riés a indiqué le ministre Un calvaire à appliquer Pour la Coalition avenir Québec la députée Natha lie de Roy a tourné en ridicule l arbitraire de la mesure Cette politique sera le chemin de croix du gouvernement péquiste ce sera un calvaire à appli quer a t elle lancé Sourire en coin elle a exhibé un bijou une petite croix jugée acceptable par le gouvernement puis une autre qui serait prohibée et une troisième de taille moyenne bien plus diffi cile à classer Du côté libéral le député Marc Tanguay a souli gné que Québec pourrait vite faire consensus sur quelques questions On convient que l État doit être neutre l égalité entre les sexes est cruciale Mais interdire le port d un signe religieux est une atteinte aux libertés fondamentales une embûche pour l embauche d un groupe de citoyens et le Parti libéral du Québec ne sera pas complice de cette négation des droits a t il dit Selon Bernard Drainville pas question de bannir 1 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS JONS 361 RefNo: a8f062

2 Le Quotidien (Chicoutimi, QC) Date: Page: 2 Circulation: Page(s): 2 / 2 le sapin de Noël II va rester là et continuer à s appeler Noël résume t il Le crucifix ne sera pas décroché à l Assemblée nationale au nom du patri moine historique Le Québec n est pas une page blanche rappelle t il on a fait un bout Québec entend aussi inclure dans la Charte des droits et libertés les balises qui encadreront les accommodements raisonnables qui ont alimenté le débat dans l opinion publique depuis 2006 Une demande d accommodement devrait donc franchir quatre tests avant d être acceptée On devra établir si ces aménagements créent une dis crimination entre les employés voir une femme faire de l exercice par la fenêtre d un centre de conditionnement physique ça ne porte pas atteinte aux droits observe M Drainville Les accommo dements devront être jugés à l aune des coûts et du fonctionnement d une entreprise un employeur pourra plaider qu il ne peut accorder de congés reli gieux ou offrir une salle de prière dans l édifice On pourrait aussi refuser le port du turban pour un tra vail qui nécessite un casque de sécurité a illustré M Drainville Le gouvernement soumettra ses propositions à la population sur un site internet www nosvaleurs gouv qc ca et une ligne téléphonique réservée permettra de recueillir les commentaires des citoyens 2 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS JONS 361 RefNo: a8f062

3 Ottawa brandit la menace des tribunaux LA PRESSE OTTAWA Le gouvernement Harper a évoqué la possibilité de contester la Charte des valeurs québécoise devant les tribunaux hier tandis qu à Ottawa les partis fédéralistes ont critiqué l ap proche du gouvernement Marois Même le Bloc québécois a pris ses distances et refusé pour l instant d appuyer l inter diction du port de symboles religieux ostentatoires pour tous les employés de l État Au Canada anglais des inter nautes des commentateurs et des poli ticiens d autres provinces se sont insur gés contre le projet D Ottawa Si une Charte est acceptée et pas sée à l Assemblée nationale nous demanderons au ministère de la Justice d en faire l examen Et si elle viole 1 e s pro tions constitution nelles auxquel les ont droit tous les Canadiens nous défendrons ces droits Denis Lebel ministre fédéral des Affaires inter gouvernementales et lieutenant du Québec de Stephen Harper II y avait une position du Bloc en 2007 Aujourd hui on est en 2013 Je veux entendre et réfléchir avec les gens du Bloc avec mon caucus avec les gens du bureau national avec les mili tants pour dire est ce qu on doit aller jusqu au bout comme le propose le gou vernement du Québec Daniel Paillé chef du Bloc québécois Nous sommes catégoriquement oppo Le Quotidien (Chicoutimi, QC) Date: Page: 2 Circulation: sés à cette approche Les droits de la personne n ont pas de date de péremp tion Ils ne sont pas temporaires et ils ne sont pas un concours de popularité Thomas Mulcair chef du Nouveau Parti démocratique Dans les prochaines semaines et mois nous verrons que les Québécois sont plus ouverts que fermés plus posi tifs que négatifs plus rassembleurs que divisifs au contraire de ce que Mme Marois prône Justin Trudeau chef du Parti libéral du Canada Le Canada respecte toutes les croyances de même que le droit de ne pas croire Nous sommes une société laïque avec une séparation nette entre l Église et l État Le projet de loi qué bécois tente de répondre à ces valeurs mais y échoue en tentant de légiférer et d interdire les signes religieux per sonnels Une kippa une croix sur une chaîne ou un turban sont toutes des expressions quotidiennes de la foi et sont protégées par la Charte des droits et libertés Elizabeth May chef du Parti vert du Canada Réactions compilées par Hugo de Grandpré Martin Croteau Hugo Pilon Larose et Joël Denis Bellavance Page(s): 1 / 2 3 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS JONS 361 RefNo: a8f064

4 Le Quotidien (Chicoutimi, QC) Date: Page: 2 Circulation: Page(s): 2 / 2 4 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS JONS 361 RefNo: a8f064

5 Metro (Montreal, QC) Date: Page: 4 Circulation: Page(s): 1 / 3 Les signes religieux seront interdits aux employés de l Etat lassemblée nationale le ministre responsable des Institutions démocratiques Bernard Drainville a présenté hier les propositions du gouvernement du Parti québécois en matière de laïcité à la suite d un crescendo ponctué de fuites anonymes dans les médias depuis le mois dernier Sans complètement régler le débat sur les accommode ments religieux l interdiction des symboles ostentatoires chez les fonctionnaires et la proclamation de la laïcité de l État vont diminuer les situa tions déraisonnables a décla ré hier le ministre Drainville Tel que rapporté le gouver nement minoritaire péquiste souhaite interdire le port de symboles religieux trop appa rents à l ensemble des fonc tionnaires durant leurs heures de travail afin d assurer la neu tralité des ministères sociétés d État écoles primaires et se condaires publiques ainsi que des centres de la petite enfance et des garderies privées sub ventionnées Les juges les policiers et les agents correctionnels se ront aussi obligés de renoncer aux symboles ostentatoires comme la croix la kippa juive le turban ou le voile a expliqué M Drainville aux journalistes Ce n est pas une espèce de patente qui flotte dans les airs la neutralité a t il dit Elle doit s incarner à travers les personnes elle doit s incarner à travers les individus il faut qu elle soit réelle et apparente cette neutralité De plus les personnes qui donnent ou reçoivent des ser vices de l État devraient avoir le visage découvert précise la pro position péquiste qui concrétise une promesse faite l an dernier en campagne électorale Les hôpitaux cégeps universités et municipalités pourront toutefois obtenir un droit de retrait d une durée de cinq ans renouvelable ce que M Drainville a présenté comme une mesure de transition Le gouvernement privilé gie aussi une modification législative à la Charte qué bécoise des droits et libertés Propositions Modifier la Charte québécoise des droits et libertés de la personne pour y inclure la neutralité religieuse de l État et le caractère laïque des institutions publiques Énoncer un devoir de réserve et de neutralité pour le personnel de l État 3 Interdire le port de signes religieux facilement visibles et ayant un caractère démons tratif au personnel de l État dans l exercice de ses fonctions 4 Rendre obligatoire le visage à découvert lorsqu on donne ou reçoit un service de l État 5 Doter tous les ministères et les organismes de l État d une politique de mise enœuvre pour assurer leur neutralité religieuse et gérer les demandes d accommodement religieux afin d intégrer la notion de neutralité religieuse de l État et d ajouter des balises en matière d accommodements pour motifs religieux LA PRESSE CANADIENNE 5 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS SAVAD 8232 RefNo: a8f084

6 Metro (Montreal, QC) Date: Page: 4 Circulation: Page(s): 2 / 3 les moyens pour convaincre les insti tutions et les universités de se dissocier de cette charte en demandant l exemption en rien Montréal Mélanie Joly candidate à la mairie de Montréal Marcel Côté candidat à la mairie de Montréal Je suis inquiet qu une partie de la popula tion principalement des femmes n ait plus accès aux emplois de la fonction publique Richard Bergeron candidat à la mairie de Montréal Je suis pour la laï Je n ai aucun problème à ce qu une personne porte un signe religieux dans ses fonctions si sa religion n affecte pas son travail Denis Coderre candidat à la mairie de Montréal 6 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS SAVAD 8232 RefNo: a8f084

7 Metro (Montreal, QC) Date: Page: 4 Circulation: Page(s): 3 / 3 7 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS SAVAD 8232 RefNo: a8f084

8 Le Soleil (Quebec, QC) Date: Page: 2 Circulation: Page(s): 1 / 3 Mettre un terme aux tensions Les représentants de l État et de tous les pouvoirs publics québé cois devront s abstenir de porter un signe religieux ostentatoire pendant leurs heures de travail a confirmé hier le ministre Ber nard Drainville Les élus échappe ront cependant à cette obligation Le temps est venu de nous rassem bler autour de règles claires et de valeurs communes qui mettront un terme aux tensions et aux malen tendus a fait valoir le ministre des Institutions démocratiques en rendant publics hier les projets de son gouvernement en matière de laïcité et de valeurs québécoises Sous un vent préélectoral le gou vernement Marois a prévu de sou tenir ses propositions auprès de l opinion publique par une campa gne de promotion de 1 9 million Bernard Drainville affirme que ses propositions seront source d une meilleure entente d har monie et de cohésion pour toutes les Québécoises et tous les Qué bécois peu importe leur religion ou leur origine Les partis d opposition croient le contraire Le libéral Marc Tan guay condamne une attaque aux libertés individuelles La caquiste Nathalie Roy fustige une police religieuse Le gouvernement fédéral lui se réserve le droit de contester devant les tribunaux le projet de loi de Ber nard Drainville Le Bloc québécois est réservé devant les intentions du ministre OSTENTATOIRES Le gouvernement de Pauline Marois prévoit modifier la Charte québécoise des droits et libertés pour y inscrire formellement le principe de la neutralité religieuse de l État Le ministère des Institutions démocratiques a produit un docu ment illustrant les signes religieux qui seraient permis et ceux qui seraient interdits si ses proposi tions étaient adoptées telles quelles Les boucles d oreilles les bagues et les petites chaînes de cou sur lesquelles figure un signe religieux comme une croix catholique ou une étoile de David seraient autorisées Les grandes croix les voiles cou vrant les cheveux ceux couvrant le visage en tout ou en partie les turbans et la kippa juive seraient proscrits Le gouvernement a décidé d em brasser largement Sont visés par son projet le personnel des minis tères et des organismes les juges les procureurs les policiers les agents des services correctionnels le personnel des centres de la petite enfance des garderies privées sub ventionnées celui des commissions scolaires des écoles primaires et secondaires publiques celui des cégeps et des universités celui du réseau de la santé et des services sociaux ainsi que les fonctionnaires et les employés municipaux Je pense que le gros bon sens et la discussion vont faire le travail Le ministre des Institutions démocratiques Bernard Drainville Je pense que le gros bon sens et la discussion vont faire le travail a expliqué Bernard Drainville selon qui les gestionnaires n auront pas à sortir de règles à mesurer Si à un moment donné quelqu un porte une croix qui est un peu trop ostentatoire je pense que ce sera possible pour la person ne responsable de s asseoir avec lui ou avec elle puis de dire Écoute c est un petit peu trop évident là Peux tu la porter plus discrètement peux tu avoir quelque chose d un peu plus petit 8 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS JONS 957 RefNo: a8f07c

9 Le Soleil (Quebec, QC) Date: Page: 2 Circulation: Page(s): 2 / 3 DROIT DE RETRAIT Attention les cégeps les uni versités les hôpitaux les villes et leurs arrondissements pourront se soustraire aux nouvelles règles sauf pour ce qui est du visage à découvert Ce droit de retrait serait valide pour une période de cinq ans Il pourrait être renouvelé dans le temps Cette possibilité serait accordée si un conseil d administration ou un conseil municipal selon le cas adopte une résolution en ce sens Bien que ce droit soit renouve lable le ministre a précisé qu il s agit d une mesure de transition temporaire On veut donner aux organi sations le temps de s ajuster On souhaite que le plus petit nombre possible d entre elles aient recours à cette exception LE CRUCIFIX DU PARLEMENT Le gouvernement ne décrochera pas le crucifix fixé au dessus du fau teuil du président de l Assemblée nationale du Québec et ce au nom de la défense du parcours histori que du Québec Une incohérence de plus selon Québec solidaire Dans les documents gouverne mentaux on prend soin de préciser que les noms des municipalités et des écoles du Québec souvent à connotation catholique seront préservés Les élus ne seront pas assujettis à la politique présentée hier car ils représentent les citoyens a justifié M Drainville Ceux qui le désirent pourront continuer à afficher des symboles confessionnels À propos de la controversée prière récitée dans certaines municipali tés comme à Saguenay le ministre paraît privilégier son remplacement par un moment de recueillement Mais son gouvernement n a encore rien décidé à ce sujet 9 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS JONS 957 RefNo: a8f07c

10 Le Soleil (Quebec, QC) Date: Page: 2 Circulation: Page(s): 3 / 3 10 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS JONS 957 RefNo: a8f07c

11 Le Soleil (Quebec, QC) Date: Page: 3 Circulation: Page(s): 1 / 1 Des balises pour les accommodements La Charte québécoise des droits et libertés revue et corrigée par le projet gouvernemental encadrerait les deman des d accommodement Les autorités devraient se poser les questions suivan tes avant d y acquiescer ou pas Est ce que l accommodement res pecte l égalité entre les hommes et les femmes Contrevient il aux droits d autrui de façon importante Entraîne t il un coût excessif Présente t il un risque pour la santé et la sécurité Entrave t il le bon fonctionnement de l organisation Voir une femme faire de l exercice par la fenêtre d un centre de condition nement physique ça ne porte atteinte aux droits de personne a illustré Ber nard Drainville On n a pas à donner d accommodement S agissant d une personne qui travaille dans une PME et qui demande un local de prière qui serait aménagé par exemple dans les bureaux de l entreprise ou dans l usine l employeur pourrait dire Je n ai pas l espace pour aménager un lieu de prière ça me coûterait trop cher Donc je ne peux malheureusement pas accéder à ta demande campagne électorale générale d animer celle ci SCINDER en plus Ce qui divise les partis politiques ce ne sont pas les balises concernant les accommodements raisonnables Les divisions ont trait à l interdiction des symboles confessionnels dans les orga nisations publiques Les libéraux de Philippe Couillard la Coalition avenir Québec de François Legault et les porte parole de Québec solidaire préconisent une scission en deux volets jean marcsalvet CONSULTATIONS LIMITÉES Les Québécois pourront faire connaître leur opinion par l entremise d un site Internet et d une ligne téléphonique dédiée Les consultations publiques seront limitées Bernard Drainville déposera plus tard cet automne à l Assemblée nationale un projet de loi ad hoc Une commission parlementaire suivra l hiver prochain Le débat pourrait nous condui re jusqu aux portes d une prochaine 11 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS JONS 957 RefNo: a8f07f

12 Le Soleil (Quebec, QC) Date: Page: 6 Circulation: Page(s): 1 / 3 La leçon de laïcité Ce matin là le profes seur Isaitou arrive de vant les étudiants de sa classe de troisième se condaire en débordant littéralement d enthousiasme Le professeur Isaitou Mes amis nous vivons des moments historiques Hier le gouverne ment Marois a dévoilé sa Charte des valeurs québécoises Sonnez hautbois Résonnez musettes Dans l histoire les choses n ont jamais été plus semblables à ce qu elles sont aujourd hui Je suppose que vous avez enten du parler de la Charte Il est vrai que certaines parties étaient déjà connues à cause d une série de fuites Toto au fond de la classe Ren du à un tel débit il ne faut plus par ler de fuites mais plutôt des chutes du Niagara Le professeur qui rit un peu jaune Très drôle J avoue que les ficelles étaient grosses Mais vous savez ce qu on dit Pourquoi les politiciens sont ils souvent gris opportunistes et un tantinet manipulateurs Réponse parce que s ils étaient ronds blancs et polis ce seraient des cachets contre le mal de tête Bibi la meilleure amie de Toto Je ne trouve pas cela drôle du tout Le professeur un peu étonné Ça ne fait rien Ce qui compte c est que la nouvelle Charte assure l éga lité de tous devant la loi Mieux le projet consacre le principe sacré de la neutralité de l État Toto S il s agit d un principe sacré ça veut dire qu il ne saurait y avoir d exceptions Le professeur d un ton ennuyé Des exceptions Euh oui il y en a Mais seulement quelques unes Par exemple l État va continuer à subventionner des écoles privées religieuses De même le cruci fix va rester accroché au mur de 12 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS JONS 957 RefNo: a8f083

13 Le Soleil (Quebec, QC) Date: Page: 6 Circulation: Page(s): 2 / 3 l Assemblée nationale Et il est pro bable que les séances du conseil municipal de plusieurs villes vont continuer à débuter par une prière Bibi la meilleure amie de Toto N est ce pas un peu hypocrite Le professeur soudain impa tient Pas du tout Les exceptions c est pas pareil Cela appartient à notre patrimoine religieux À en croire un philosophe cela rap pelle que la majorité des Québé cois sont catholiques en ce sens que l Église où ils ne vont pas est catholique Et puis il faut bien commencer quelque part Comme disait le regretté Cari Sagan Pour faire de la tarte aux pommes à partir de rien vous de vez d abord créer l univers Toto Désolé mais je ne vois pas le rapport entre la tarte aux pom mes et les valeurs québécoises Le professeur Isaitou qui com mence à perdre patience Cela s appelle une blague Pour faire image Pour détendre l atmos phère Comme la fois où je vous ai raconté l histoire des frères siamois qui ont émigré en Grande Bre tagne pour que celui de gauche puisse enfin conduire Bibi imperturbable Si je com prends bien une élue de l Assem blée nationale pourra porter le voile musulman mais pas une mo deste fonctionnaire même si cette dernière travaille dans le troisième sous sol d un édifice où elle possè de autant de chance de croiser un visiteur que de confectionner un aéroglisseur avec du maïs soufflé Et pendant ce temps là les villes les universités et certains hôpi taux vont pouvoir se soustraire à la charte afin de permettre à leurs employés de continuer à arborer des signes religieux C est donc ça la sacro sainte éga lité de tous devant la loi Votre Charte des valeurs elle a plus de trous qu un jeu de dards centenaires Le professeur hors de lui ÇA SUFFIT Vous n êtes jamais contents Avec vous je me sens comme l amiral Nelson un héros de guerre britannique qui avait voulu réclamer un dédommage ment pour unœil et pour une jam be perdus au combat Lors d une visite l administration militaire l avait cru sur parole pour son œil En revanche elle avait demandé plus de preuves pour s assurer qu il lui manquait vrai ment une jambe Believe itor not elle avait réclamé un billet du médecin Soudain le professeur se réveille chez lui Ce n était qu un rêve Fina lement il se demande s il n a pas raté sa vocation Avec le recul peut être qu il aurait dûfaire un métier plus tranquille Peut être qu il aurait dû accepter cet emploi qui consistait à diriger un cirque enfer mé dans la cage des singes Si la charte est adoptée les employés de la fonction publique devront s abs tenir de porter un signe religieux os tentatoire pendant leurs heures de travail photothèque le soleil 13 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS JONS 957 RefNo: a8f083

14 Le Soleil (Quebec, QC) Date: Page: 6 Circulation: Page(s): 3 / 3 14 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS JONS 957 RefNo: a8f083

15 Le Soleil (Quebec, QC) Date: Page: 7 Circulation: Page(s): 1 / 2 Le Québec n est pas prêt Gérard Bouchard fustige l intention d interdire le port de signes religieux dans la fonction publique KATIAGAGNON La Presse MONTRÉAL Le projet de loi pré senté hier par le ministre Bernard Drainville doit être modifié pour en extraire la question controver sée de l interdiction des signes religieux croit Gérard Bouchard quia coprésidé avec le philosophe Charles Taylor une commission sur la question des accommodements raisonnables il y a cinq ans Sur les balises édictées aux accom modements raisonnables il y aurait moyen d avoir un consensus De façon à ce que tous les Québé cois aient l impression qu on joue avec les mêmes valeurs notam ment l égalité homme femme dit M Bouchard La partie des accom modements est rassembleuse Quant à l autre il faut constater que le Québec n est pas prêt pour cela maintenant M Bouchard fustige cette inten tion du ministre Drainville d inter dire le port de signes religieux dans la fonction publique Ça va donner lieu à des échanges pénibles qui vont nous diviser nous dresser les uns contre les autres On va se faire mal Pour en arriver à un résultat très incertain dit M Bouchard Incertain parce que ces dispo sitions feront à coup sûr l objet de contestations judiciaires et les tribunaux pourraient très bien donner raison aux plaignants mon avis les contestations vont À pleuvoir souligne t il Il est bien sûr permis de supprimer un droit mais pour un motif supérieur très important Dans le cas de la loi 101 l enjeu supérieur était l avenir de la fran cophonie québécoise Ici quel est le motif supérieur Je n en vois pas M Bouchard déplore d ailleurs que le patrimoine auquel fait référence le ministre Drainville ne fasse nulle part l objet d une défini tion Bien sûr une société ne doit pas se dépouiller de ce qui fonde son identité Mais il faut définir la notion de patrimoine sinon on ouvre la porte à l arbitraire La neutralité de l État que défend le ministre Bernard Drainville pour imposer une charte des valeurs québécoises est truquée estime de son côté le philosophe Charles Taylor Le gouvernement sera très ouvert au patrimonial pour les Québé cois mais très fermé pour les autres religions VISION ETHNOCENTRIQUE C est une vision ethnocentrique de la religion ajoute M Taylor Les religions ne sont pas toutes les cal ques de la religion catholique Si on est sikh c est l essence même de la religion que de porter un turban Du point de vue d un sikh l État ne sera pas neutre Le message envoyé par la charte aux nouveaux arrivants qui portent des signes religieux sera reçu com me une gifle croit M Taylor Le message est clair si vous pratiquez ce genre de religion ne venez pas ici Vous n êtes pas égaux avec les autres Et pour ceux qui sont venus sans savoir que ça allait arriver ça va être encore pire Ils se sentiront comme des citoyens de seconde zone Pour moi c est inacceptable Le philosophe se dit époustouflé par l étroitesse d esprit qui émane à son avis de ce projet de loi Et la société québécoise risque d en sortir profondément divisée croit il Ça va renforcer des atti tudes négatives par rapport par exemple aux musulmans C est sans parler des conséquences sur le personnel de l État Dans certains secteurs comme la santé il y a des pénuries On va avoir beaucoup de mal à remplacer ces gens là croit M Taylor Gérard Bouchard se dit totale ment en désaccord avec les tenants de la laïcité qui disent s inspirer du modèle français L exemple français c est un anti modèle Il n y a pas pire dossier que la France en matière de gestion ethnoculturelle 15 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS JONS 957 RefNo: a8f088

16 Le Soleil (Quebec, QC) Date: Page: 7 Circulation: Page(s): 2 / 2 16 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS JONS 957 RefNo: a8f088

17 Le Soleil (Quebec, QC) Date: Page: 11 Circulation: Page(s): 1 / 1 SORTIE DU MAIRE SUR LE RESEAU ROUTIER Un virage à 180 degrés STEPHANIE MARTIN smartin lesoleil com La sortie du maire Régis Labeaume au sujet du tramway et du déve loppement du réseau autoroutier représente un virage à 180 degrés qui nous ramène 60 ans en arrière selon David Lemelin Le chef du parti d opposition Démocratie Québec ne s est pas gêné hier matin pour critiquer le discours prononcé la veille par Régis Labeaume devant l Associa tion québécoise des transports Le maire y avait exposé sa solu tion pour réduire la congestion à Québec élargir les autoroutes sans inclure de voies réservées aux autobus et augmenter les espaces de stationnement au centre ville Le tramway n est qu un moyen pour réaliser les objectifs du plan de mobilité durable avait il exposé Pour David Lemelin cette prise de position est déplorable C est une vision qui date de 1950 celle d élargir les autoroutes et de favo riser la voiture C est pas une vision porteuse Il n y a nulle part dans le monde où on s est dit Mon Dieu que ce serait une bonne idée Pour quoi on ne favorise pas la voiture Ce n est pas une façon de s en sortir Ça ne fonctionnera pas M Lemelin estime que cette option ne fait que repousser le problème dans le temps Les étu des prouvent que l élargissement des routes fonctionne un temps et qu ensuite on note une croissance de la circulation automobile souli gne t il Pour une vraie vision pour développer la ville il faut absolu ment penser à la mobilité durable Et c est dommage parce qu on a un plan de mobilité durable qui est por teur et qui est intelligent Mais là on ne l applique pas On met l accent sur la voiture et on oublie le reste C est vraiment irresponsable ENJEU DANS LIMOILOU Démocratie Québec ne s est pas encore prononcé sur la pertinence de se doter d un tramway Avant de prendre position le parti souhaite en savoir davantage et consulter les citoyens Nous on pense qu il faut davantage une consultation publique pour qu on se parle pour qu on mette tout sur la table pour qu on sache de quoi il en retourne Le chef de Démocratie Québec a fait ces commentaires en marge d une annonce faite par son candidat dans Limoilou Frédéric Chrétien qui a pris l engagement d appuyer l organisme communautaire Go Celui ci planche sur le projet La Caserne des tout petits qui propose une halte garderie des modules de jeux intérieurs des services de santé et des groupes d achats commu nautaires pour occuper l ancienne caserne des pompiers de la 5e Rue fermée depuis 2004 et qui nécessi terait 4 millions de rénovations Frédéric Chrétien dénonce les promesses en l air de la conseillère Suzanne Verreault qui n apas livré la marchandise dans ce dossier selon lui La caserne a été mise en vente en dit Lemelin 2012 puis la vente a été annulée Le projet est toujours en attente Piquée au vif la conseillère a sou tenu que les discussions autour du projet en sont au stade final Le cabinet du maire et celui de la ministre responsable de la capi tale nationale Agnès Maltais se rencontrent ce matin a souligné Mme Verreault qui sera également présente On sait où on s en va et on sait ce que ça représente comme investissement Demain aujourd hui on va se dire jusqu où on pense pouvoir aller là dedans a t elle révélé Une annonce pour rait suivre sous peu Régis Labeaume en marge d une conférence de presse est allé plus loin en après midi Ils Démo cratie Québec poussent dans une porte ouverte C est quasiment réglé Il n y a nulle part dans le monde où on s est dit Mon Dieu que ce serait une bonne idée Pourquoi on ne favorise pas la voiture David Lemelin chef du parti Démocratie Québec 17 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS JONS 957 RefNo: a8f095

18 Le Soleil (Quebec, QC) Date: Page: 23 Circulation: Page(s): 1 / 2 Laïcité méli mélo 11tre faut Bernard une foi Drainville aveugle au pour minis pré tendre que ses propositions en matière de neutralité de l État et d accommodements religieux constituent une immense avan cée Ses incohérences et sa laïcité à géométrie variable risqueraient plutôt de conduire le Québec dans un bourbier social et juridique Heureusement que le statut mino ritaire du gouvernement Marois l obligera à retirer de son projet les éléments indésirables ou à le laisser mourir au feuilleton Tout n est pas à mettre au panier Loin de là Certaines des orientations suggérées par M Drainville mérite raient d obtenir l accord de l ensem ble des parlementaires Mais il y a une frontière à ne pas franchir pour ne pas verser dans l intolérance la discrimination la négation du droit à la liberté de religion et de conscience prévu dans les chartes des droits et libertés et le fouillis Le projet de Charte des valeurs ne constitue pas une avancée mais bien un bourbier Comme le propose le ministre Québec pourrait très bien inscrire la neutralité religieuse de l État et le caractère laïque des institutions publiques dans sa Charte des droits et libertés de la personne Il pourrait aussi énoncer un devoir de réserve et de neutralité pour le personnel de l État en leur demandant de s abs tenir de faire la promotion de leurs croyances religieuses dans le cadre de leurs fonctions Québec pourrait également exi ger comme le proposait d ailleurs le projet de loi 94 des libéraux de rendre et de recevoir un service de l État à visage découvert Même si la jurisprudence a déjà établi les conditions qui justifient des accommodements religieux et même si plusieurs organisations privées et publiques savent déjà comment appliquer les droits des uns et des autres il n est pas super flu de préciser les balises pour évi ter les mauvaises interprétations et les tensions bien que celles ci soient rares 18 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS JONS 957 RefNo: a8f0a2

19 Le Soleil (Quebec, QC) Date: Page: 23 Circulation: Page(s): 2 / 2 Si le gouvernement Marois s en tenait à ces points il pourrait parler d avancée Malheureusement son besoin de racoler l électorat l amène à s aven turer sur un terrain hasardeux En voulant interdire le port de signes religieux ostentatoires dans les minis tères les municipalités les écoles les établissements de santé les garderies subventionnées les cépeps et les universités il va trop loin Sans aucun fondement il juge que le port de signes ostentatoires par un enseignant un ouvrier de voirie une infirmière une fonctionnaire ou le cuisinier de la cafétéria d un hôpital est incompatible avec la neu tralité de l État Lorsqu il s agit de jeunes enfants il considère impor tant qu ils ne soient pas confrontés à des manifestations ostentatoires d appartenance religieuse Comme si ce n était pas la réalité quotidienne à Montréal d un Québec de plus en plus multiethnique Comme si cela était forcément malsain pour des petits Québec croit que le prosé lytisme passif ou silencieux est susceptible de soulever un doute sur le fait que l État est neutre et apparaît neutre Ce doute se lève toutefois par miracle lorsqu il s agit du crucifix à l Assemblée nationale Les députés pourront continuer de débattre et de voter des lois avec le crucifix patrimo nial au dessus de leur tête et pour ront même le faire coiffer d une kippa d un turban ou d un foulard Cherchez la logique Elle fait souvent défaut Il est aussi aberrant qu un gouver nement qui prône l égalité entre les hommes et les femmes et qui tente de surcroît de placer ce droit au dessus de tous les autres préconise une législation qui imposera à des femmes manes principalement musul de choisir entre un travail et leur religion Et comme si ce n était pas assez M Drainville accorde un droit de retrait de cinq ans renouvelable aux conseils municipaux et aux conseils d administration qui voudront être exemptés de l interdit de signes reli gieux Quel méli mélo que de mes sages contradictoires Et dire que le gouvernement Marois se veut clair juste équitable et rassembleur C est raté 19 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS JONS 957 RefNo: a8f0a2

20 Quebec s controversial Values plan would restrict religious wear for public servants The Canadian Press The its Quebec proposals government for a controversial has released values charter which would im pose broad restrictions unique in North America on religious clothing for em ployees at all government institutions in cluding schools hospitals and courts If adopted by the legislature the plan could apply to all public servants civil authorities like judges police and pros ecutors public daycare workers teach ers and school employees hospital workers municipal personnel and em ployees at state run liquor stores and the auto insurance board The state must be neutral because it must show the same respect for all reli gions regardless of their beliefs said the minister responsible Bernard Drainville This is measured balanced Quebec is increasingly a multiethnic multireli gious society This is a great source of richness It s also why we need clear rules The Parti Quebecois government re vealed its suggestions Tuesday in the provincial legislature 13 months after making an election pledge to introduce a charter for secularism Not all forms of secularism would be equal however The giant crucifix above Montreal s Mount Royal and the one above the Speaker s chair of the legislature will be spared under the logic that they are integral to Quebec s cultural history The crucifix is there to stay in the name of history in the name of her has proposed a scaled back versionof itage Drainville said Employees who wear a visible cruci fix however will have to tuck them away As would those wearing hijabs burkas kippas veils and turbans Drainville grappled with questions about other inconsistencies Would elected officials be subject to this No he replied arguing that people The Record (Sherbrooke, QC) Date: Page: 9 Circulation: 4123 have a right to choose their representa tive Which means that people could in theory elect a cabinet minister or pre mier with a hijab who would then force employees to remove theirs Would elected officials and court room witnesses in this staunchly secular state continue to swear an oath on that most non secular of documents the Bible Drainville appeared caught off guard by the question Oh my God hef replied slowly we ll get back to you And what about city council meetings which begin with prayers like Saguenay would that be allowed Drainville de clined to answer the question He also brushed off a suggestion that his plan would add to the bureaucracy He said institutions could request an opt out clause applicable for five years although he offered few details about how that mechanism would be applied Drainville said the exemption clause is designed only as an intermediary mea sure and should not be used by institu tions to systematically exempt themselves While polls have suggested the idea could be popular in Quebec it has been denounced by some politicians inside the province and from many outside The federal government has voiced its wariness of the plan without getting too deeply involved so far The minority PQ government cannot pass legislation without support from one other party and it has said it will seek to build consensus with them One opposition party the Coalition what the PQwants while the bigger op position party the Liberals is more steadfastly opposed The PQidea flows from an election promise to bar people from wearing re ligious clothing like hijabs and kippas while working in government institu tions The party has been emphasizing hot button identity issues since it was Page(s): 1 / 2 20 / 79 UNLICENSED REPRODUCTION PROHIBITED / REPRODUCTION INTERDITE SANS PERMIS FRAM 961 RefNo: a8f09e

Projet de loi n o 491

Projet de loi n o 491 PREMIÈRE SESSION QUARANTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 491 Loi sur la neutralité religieuse de l État et la lutte contre l intégrisme religieux et modifiant la Charte des droits et libertés de la personne

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

Les accommodements religieux au Québec

Les accommodements religieux au Québec Les accommodements religieux au Publication : 26 août 2013 2 La présente étude a été réalisée par Internet auprès de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus, réparties dans toutes les régions du, du 23

Plus en détail

Règles du Service d information juridique pro bono à la cour municipale de la Ville de Montréal («SIJ») (les «Règles») En collaboration avec :

Règles du Service d information juridique pro bono à la cour municipale de la Ville de Montréal («SIJ») (les «Règles») En collaboration avec : Règles du Service d information juridique pro bono à la cour municipale de la Ville de Montréal («SIJ») (les «Règles») En collaboration avec : Table des matières 1. Mission... 3 2. Rôle de l avocat bénévole...

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Appel

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Appel [TRADUCTION] Citation : N. B. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 504 Appel No.: 2011-2457 ENTRE : N. B. Appelante et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU

Plus en détail

L HONORABLE LISE CÔTÉ, j.c.s.

L HONORABLE LISE CÔTÉ, j.c.s. JC 1888 COUR SUPÉ RIEUR E CANADA PROVI NCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL N : 500-36- 00 28 98-024 DATE : Le 19 déc em bre 200 2 SOUS LA PRÉSIDEN CE DE : L HONORABLE LISE CÔTÉ, j.c.s. VILLE DE MONTRÉ AL,

Plus en détail

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts 90558-CDT-06-L3French page 1 of 10 NCEA LEVEL 3: FRENCH CD TRANSCRIPT 2006 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts New Zealand Qualifications Authority: NCEA French

Plus en détail

CONSEIL DE LA MAGISTRATURE I. B. M. le juge [...] RAPPORT D'EXAMEN. LE plaignant formule deux (2) reproches à l endroit du juge intime soit:

CONSEIL DE LA MAGISTRATURE I. B. M. le juge [...] RAPPORT D'EXAMEN. LE plaignant formule deux (2) reproches à l endroit du juge intime soit: CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE LA MAGISTRATURE CM-8-90-55 DANS L'AFFAIRE DE: I. B. plaignant et M. le juge [...] intimé RAPPORT D'EXAMEN LE plaignant formule deux (2) reproches à l endroit du juge

Plus en détail

Votre voix. Votre vote. Votre tour! Réforme démocratique. 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick. Types de démocratie directe

Votre voix. Votre vote. Votre tour! Réforme démocratique. 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick. Types de démocratie directe GUIDE DE PARTICIPATION DU CITOYEN 1 Réforme démocratique 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick Notre mandat : nous devons examiner et proposer une loi sur les référendums au Nouveau-Brunswick,

Plus en détail

LA PERSONNE SPÉCIALE

LA PERSONNE SPÉCIALE LA PERSONNE SPÉCIALE These first questions give us some basic information about you. They set the stage and help us to begin to get to know you. 1. Comment tu t appelles? What is your name? Je m appelle

Plus en détail

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats La solution La contestation d une candidature, quels qu en soient les motifs, se rattache à la régularité

Plus en détail

Délibération n 2011-61 du 7 mars 2011

Délibération n 2011-61 du 7 mars 2011 Délibération n 2011-61 du 7 mars 2011 Sexe - Emploi secteur public Recommandation La réclamante, agent de brigade municipale n a pu conserver son poste au sein de la brigade canine au motif de ses faibles

Plus en détail

PROJET LIBERTÉ- NATION

PROJET LIBERTÉ- NATION 15 OCTOBRE 2014 L AN 2030 LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE DU QUÉBEC PROJET LIBERTÉ- NATION POLITIQUE FICTION? Synopsis Me Guy Bertrand Promotion du produit (le Pays québécois : RFQ) : par un Plan de marketing et

Plus en détail

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes.

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. 8 Le droit de la famille et les femmes immigrantes, réfugiées ou sans statut FR 008 LE DROIT DE LA FAMILLE ET LES FEMMES EN ONTARIO Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. Renseignez-vous sur

Plus en détail

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns. 1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.! Marie t invite au théâtre?!! Oui, elle m invite au théâtre.! Elle te parle au téléphone?!! Oui, elle me parle au téléphone.! Le prof vous regarde?!!!

Plus en détail

Comment signifier soi-même des documents dans le cadre de procédures en droit de la famille à la Cour suprême de la Colombie- Britannique (Canada)

Comment signifier soi-même des documents dans le cadre de procédures en droit de la famille à la Cour suprême de la Colombie- Britannique (Canada) June 2011 www.familylaw.lss.bc.ca French Comment signifier soi-même des documents dans le cadre de procédures en droit de la famille à la Cour suprême de la Colombie- Britannique (Canada (How to personally

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder

Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder (Ottawa, Canada Le 17 mars 2008) Selon une enquête menée récemment auprès des citoyens canadiens à l échelle nationale, la grande

Plus en détail

2. La police peut-elle m arrêter et m interroger sans raison?

2. La police peut-elle m arrêter et m interroger sans raison? Chapitre 2 : La police Partie 1: Contact avec la police 1. Quand puis-je être en contact avec la police? La police pourrait entrer en contact avec toi si elle a des motifs raisonnables de croire que tu

Plus en détail

Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant

Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant son 90 e anniversaire Bonsoir, D entrée de jeu, je tiens à vous remercier de votre présence ce soir pour fêter ce 90 e anniversaire

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS

LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS LES DISCRIMINATIONS NOUS CONCERNENT TOUS Qu est-ce qu une discrimination? C est un traitement moins favorable subi par une personne par rapport à une autre dans une situation comparable, en raison de critères

Plus en détail

ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DU MANITOBA PROCÈS-VERBAL TROISIÈME SESSION, TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE TREIZE HEURES TRENTE

ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DU MANITOBA PROCÈS-VERBAL TROISIÈME SESSION, TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE TREIZE HEURES TRENTE ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DU MANITOBA PROCÈS-VERBAL N 3 TROISIÈME SESSION, TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE PRIÈRE TREIZE HEURES TRENTE Présentation d une pétition : M. FAURSCHOU Adoption par l Assemblée législative

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération faisant suite à un refus d embauche en raison de la grossesse de la réclamante Grossesse - Emploi Emploi privé Rappel à la loi La haute autorité

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

French National Contest 2006 Level IV Part A

French National Contest 2006 Level IV Part A French National Contest 2006 Level IV Part A You will now hear a series of brief conversations between two speakers. Each exchange will be repeated twice. You are to select from the four choices printed

Plus en détail

Qui peut fréquenter l école de langue française?

Qui peut fréquenter l école de langue française? Qui peut fréquenter l école de langue française? Objectifs Fournir des renseignements aux parents. Clarifier les droits d admission. Donner les informations concernant les écoles que vous avez le droit

Plus en détail

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion La liberté de religion des enfants et des adolescents Thomas, ses parents et leur religion Mise en situation Tu es un avocat qui travaille en droit familial depuis bientôt 15 ans. Tu participes également

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Avant tout j aimerais remercier tous les enfants qui ont fait l effort d avoir répondu au questionnaire (il y en a eu 16). Et même si ce questionnaire

Plus en détail

Projet de loi n o 94. Présentation. Présenté par Madame Kathleen Weil Ministre de la Justice

Projet de loi n o 94. Présentation. Présenté par Madame Kathleen Weil Ministre de la Justice PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 94 Loi établissant les balises encadrant les demandes d accommodement dans l Administration gouvernementale et dans certains établissements

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise POUR Enrichir le QuEbec Mesures pour renforcer l action du Québec en matière d intégration des immigrants Affirmer les valeurs communes de la société québécoise Affirmer les valeurs communes de la société

Plus en détail

Mémoire présentée à l occasion de la consultation publique sur ce projet de loi. Fédération des chambres de commerce du Québec

Mémoire présentée à l occasion de la consultation publique sur ce projet de loi. Fédération des chambres de commerce du Québec Projet de loi n 60 : Charte affirmant les valeurs de laïcité et de neutralité religieuse de l État ainsi que d égalité entre les femmes et les hommes et encadrant les demandes d accommodement Mémoire présentée

Plus en détail

Fonctionnement municipal

Fonctionnement municipal 6 Fonctionnement municipal Cet outil vise à apporter une meilleure compréhension du fonctionnement municipal afin de démystifier la participation citoyenne au sein des instances de la Ville. Il contient

Plus en détail

Académie Ibn Sina. Au fil du temps. Date : 12/12/2013. Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari

Académie Ibn Sina. Au fil du temps. Date : 12/12/2013. Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari Académie Ibn Sina Au fil du temps Date : 12/12/2013 Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari Table des matières De 1905 à 1960... 1 Le changement... 1 Les causes de ce changement... 1 Les conséquences de ce

Plus en détail

When you are told to do so, open your paper and write your answers in English in the spaces provided.

When you are told to do so, open your paper and write your answers in English in the spaces provided. FOR OFFICIAL USE C 000/403 NATIONAL QUALIFICATIONS 008 TUESDAY, 3 MAY.0 AM.0 PM Total FRENCH STANDARD GRADE Credit Level Reading Fill in these boxes and read what is printed below. Full name of centre

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Décision relative à une demande de permission d en appeler

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Décision relative à une demande de permission d en appeler [TRADUCTION] Citation : G. H. c. Ministre de l Emploi et du Développement social, 2015 TSSDA 239 No d appel : AD-14-302 ENTRE : G. H. Demanderesse et Ministre de l Emploi et du Développement social (anciennement

Plus en détail

Ordonnance par consentement

Ordonnance par consentement Droit de la famille Ordonnance par consentement Guide pratique sur le droit de la famille 5 photo: www.archbould.com Justice Services judiciaires Sources d information juridique (gouvernement du Yukon)

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin 6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin Des lunettes pour ceux qui en ont besoin De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes d erreurs de réfraction. Cela signifie que leurs yeux ne voient pas

Plus en détail

LA CONSTITUTION CANADIENNE

LA CONSTITUTION CANADIENNE Objectifs d apprentissage Présenter aux élèves la notion de loi constitutionnelle. Comprendre l histoire et la nature de la Constitution canadienne. Mieux connaître les responsabilités des divers ordres

Plus en détail

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires Ming Sun Université de Montréal Haï Thach École Chinoise (Mandarin) de Montréal Introduction

Plus en détail

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement Mireille Houart Juillet 2013 Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement 1. Contexte En 2012-2013, suite à la réforme et à la demande de la Faculté de médecine, un séminaire

Plus en détail

Si clauses: si + present, future

Si clauses: si + present, future Si clauses Type 1: si + present, future Type 2: si + imperfect, conditional Type 3: si + pluperfect, past conditional Practice of all three Help: formation of the future tense formation of the imperfect

Plus en détail

Nom: Date: A. jouer. B. écrire. C. regarder. D. envoyer. E. surfer. F. lire. G. écouter. H. téléphoner. Salut! Ça va? Tu joues (1) ou tu regardes

Nom: Date: A. jouer. B. écrire. C. regarder. D. envoyer. E. surfer. F. lire. G. écouter. H. téléphoner. Salut! Ça va? Tu joues (1) ou tu regardes Leçon B 17A Match the words from the column on the left with the words from the column on the right. 1. un texto 2. sur Internet 3. un lecteur MP3 4. un livre de français 5. aux jeux vidéo 6. la télévision

Plus en détail

Chapitre 3: Qui tient les ficelles en Europe?

Chapitre 3: Qui tient les ficelles en Europe? Chapitre : Qui tient les ficelles en Europe?. Qui est qui? Tout comme une commune, une province ou un pays, l Union européenne est gouvernée par des politiciens. Ceux-ci travaillent au sein de différentes

Plus en détail

Citation : A. M. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 483 A. M. Commission de l assurance-emploi du Canada

Citation : A. M. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 483 A. M. Commission de l assurance-emploi du Canada [TRADUCTION] Citation : A. M. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 483 Date : Le 14 avril 2015 Numéro de dossier : AD-14-548 DIVISION D APPEL Entre: A. M. Appelant et Commission de

Plus en détail

Délibération n 2009-403 du 14 décembre 2009

Délibération n 2009-403 du 14 décembre 2009 Délibération n 2009-403 du 14 décembre 2009 Religion- fonctionnement des services publics - Recommandation La réclamante est musulmane et porte le foulard. Elle souhaite effectuer une formation professionnelle

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS SESSION 2015 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS - ÉPREUVE DU MERCREDI 17 JUIN 2015 - (L usage du dictionnaire et de la calculatrice

Plus en détail

appel à la tolérance

appel à la tolérance Le Quotidien (Chicoutimi, QC) Date: 03.10.2013 Page: 26 Circulation: 37821 Drainville lance un appel à la tolérance LE SOLEIL Le ministre Bernard Drain ville réitère l appel gouverne mental à la tolérance

Plus en détail

Si Vous avez le droit de travailler

Si Vous avez le droit de travailler Département US de la Justice Division des Droits civils Bureau du conseiller spécial aux méthodes d emploi inéquitables liées à l immigration Si Vous avez le droit de travailler Ne laissez personne vous

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE?

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? Information à l intention des personnes salariées travaillant dans une entreprise de 10 à 49 personnes salariées La Loi sur l équité

Plus en détail

Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie?

Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie? SITUATION PROBLEME 1: La loi de réforme des collectivités territoriales de 2010 Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie? Compétences du socle commun

Plus en détail

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Date de la rencontre : le 25 novembre 2014 Heure : 9 h Lieu : Terrebonne Local : Salle du conseil Présentateur : Marcel Côté, directeur général

Plus en détail

OBTENIR LE FONDS DE ROULEMENT DONT VOUS AVEZ BESOIN

OBTENIR LE FONDS DE ROULEMENT DONT VOUS AVEZ BESOIN OBTENIR LE FONDS DE ROULEMENT DONT VOUS AVEZ BESOIN Vous avez conclu la transaction, mais il vous faut maintenant des liquidités pour démarrer la production. C est alors que votre crédibilité est en jeu.

Plus en détail

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence.

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence. Notes pour une déclaration de M. Marc Gascon, maire de la Ville de Saint-Jérôme et président de l Union des municipalités du Québec, concernant les questions d éthique et d intégrité Jeudi 11 novembre

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit canadien Dans ce chapitre, vous trouverez des informations concernant les droits du Canada. Vous trouverez des informations concernant: vos droits et vos libertés vos

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : M. C. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 63 Appel n o : GE-14-466 ENTRE : M. C. Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU

Plus en détail

4. Dois-je être informé(e) de ce droit aux services d un avocat?

4. Dois-je être informé(e) de ce droit aux services d un avocat? Chapitre 3 : Avocats Partie 1 : Le droit aux services d un avocat 1. Quand ai-je besoin d un avocat? Tu devrais parler à un avocat dans tous les cas où tu es accusé(e)* d avoir enfreint la loi, tu es arrêté(e)

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE #36 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE #36 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL FICHE TECHNIQUE #36 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL DÉFINITIONS ET CHAMP D'APPLICATION La législation québécoise en matière de santé et de sécurité du travail est constituée

Plus en détail

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient!

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient! Le dépistage du cancer de la prostate une décision qui VOUS appartient! Il existe un test de dépistage du cancer de la prostate depuis plusieurs années. Ce test, appelé dosage de l antigène prostatique

Plus en détail

Colloque en santé mentale à La Tuque

Colloque en santé mentale à La Tuque Le Nouvelliste (Trois Rivieres, QC) Date: 14.11.2013 Page: 33 Circulation: 43886 Colloque en santé mentale à La Tuque PHOTO AUDREYTREMBLAY Le tout premier colloque en santé mentale du CPE Premier Pas prendra

Plus en détail

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès?

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? D un côté, les intéressés n ont pas toujours bonne presse et de l autre, les employeurs peuvent parfois voir d un œil des plus suspicieux

Plus en détail

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans

Plus en détail

Les partis politiques se prononcent sur les enjeux liés aux troubles d apprentissage

Les partis politiques se prononcent sur les enjeux liés aux troubles d apprentissage L association québécoise des troubles d apprentissage (AQETA) profite du déclenchement de la campagne électorale provinciale pour rappeler aux partis politiques l importance de la question des troubles

Plus en détail

Introduction. Enquêtes pré-embauche : vous pouvez respecter les droits de la personne dans l embauche

Introduction. Enquêtes pré-embauche : vous pouvez respecter les droits de la personne dans l embauche Introduction Enquêtes pré-embauche : vous pouvez respecter les droits de la personne dans l embauche Ce que vous pouvez faire Ce que vous pouvez demander Lignes directrices pour les employeurs concernant

Plus en détail

Des pour et des contre

Des pour et des contre Des pour et des contre Une introduction au débat Camp positif Modérateur Camp négatif Jury Chronométreur Auditoire Le débat : une introduction historique Voici la méthode utilisée par les premiers humains

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B1 Petits malheurs de la vie quotidienne Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - un document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara,

Plus en détail

FOUNDATION CERTIFICATE OF SECONDARY EDUCATION UNIT 1 - RELATIONSHIPS, FAMILY AND FRIENDS (FRENCH) LISTENING (SPECIMEN) LEVEL 4.

FOUNDATION CERTIFICATE OF SECONDARY EDUCATION UNIT 1 - RELATIONSHIPS, FAMILY AND FRIENDS (FRENCH) LISTENING (SPECIMEN) LEVEL 4. FOUNDTION ERTIFITE OF SEONDRY EDUTION UNIT 1 - RELTIONSHIPS, FMILY ND FRIENDS (FRENH) LISTENING (SPEIMEN) LEVEL 4 NME TOTL MRK: NDIDTE NUMBER ENTRE NUMBER 10 Task 1 Personal details What does this girl

Plus en détail

R. c. MacKenzie, 2004 NSCA 10

R. c. MacKenzie, 2004 NSCA 10 R. c. MacKenzie, 2004 NSCA 10 Nicole MacKenzie a été accusée d avoir commis un excès de vitesse. Lorsqu elle a comparu pour l interpellation à la Cour provinciale, elle n était pas représentée par un avocat.

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2 Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE page Audition de M. Yves Doutriaux, Ambassadeur de France auprès de l

Plus en détail

Politique québécoise. Pour publication le 11 avril 2015

Politique québécoise. Pour publication le 11 avril 2015 Politique québécoise Pour publication le 11 avril 2015 Méthodologie Un sondage Internet réalisé auprès du grand public dans l ensemble des régions du Québec. La présente étude a été réalisée par le biais

Plus en détail

Cette Leçon va remplir ces attentes spécifiques du curriculum :

Cette Leçon va remplir ces attentes spécifiques du curriculum : Dev4Plan1 Le Plan De Leçon 1. Information : Course : Français Cadre Niveau : Septième Année Unité : Mes Relations Interpersonnelles Thème du Leçon : Les Adjectifs Descriptifs Date : Temps : 55 minutes

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

Le calendrier de votre grossesse

Le calendrier de votre grossesse Le calendrier de votre grossesse Béatrice Knoepfler Avec la participation du Dr Jean-Philippe Bault, 2010 ISBN : 978-2-212-54524-1 Sommaire Préface Remerciements Introduction Calculez la date de votre

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : Heureusement que nous sommes très en avance. Tu as vu cette queue?

Plus en détail

SAGE-FEMME HOMMES «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Pierre, Sage-Femme à Martigues. Pierre

SAGE-FEMME HOMMES «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Pierre, Sage-Femme à Martigues. Pierre Dossier n 11 HOMMES «OSEZ LE METIER DE» SAGE-FEMME Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Pierre, Sage-Femme à Martigues La biologie m a toujours intéressé. En

Plus en détail

Ma Condamnation Pénale et Ma Procédure au Tribunal pour les Affaires Familiales

Ma Condamnation Pénale et Ma Procédure au Tribunal pour les Affaires Familiales Ma Condamnation Pénale et Ma Procédure au Tribunal pour les Affaires Familiales Hotline: (212) 343-1122 www.liftonline.org Questions Générales Relatives aux Conséquences d une Condamnation Pénale sur une

Plus en détail

Ministère de la Justice Direction générale des services de justice

Ministère de la Justice Direction générale des services de justice Ministère de la Justice Direction générale des services de justice Médiation à la Division des petites créances Guide de fonctionnement à l intention des médiateurs Octobre 2003 (mise à jour octobre 2014)

Plus en détail

CHAP. I : L ORGANISATION ET LES MISSIONS DU COLLEGE

CHAP. I : L ORGANISATION ET LES MISSIONS DU COLLEGE FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON (PARTIE I : LE COLLEGIEN) CHAP. I : L ORGANISATION ET LES MISSIONS DU COLLEGE PLAN DU COURS : I/ LE COLLEGE, UN ETABLISSEMENT POUR APPRENDRE II/ LES EQUIPES EDUCATIVES

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : S. M. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 67 Appel n o : GE-14-803 ENTRE : S. M. Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU

Plus en détail

DECISION DCC 14 208 DU 11 DECEMBRE 2014

DECISION DCC 14 208 DU 11 DECEMBRE 2014 DECISION DCC 14 208 DU 11 DECEMBRE 2014 Date : 11 Décembre 2014 Requérant : Codjo Joseph TOÏ Contrôle de conformité Conflit de travail Traitement discriminatoire Application de l article 26 alinéa 1er

Plus en détail

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale Consultez-nous Traiter votre plainte par la résolution locale 2 Table des matières Qu est-ce que le Bureau du directeur indépendant de l examen de la police?...3 Qu est-ce que la résolution locale?...

Plus en détail

N 3216 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 3216 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 3216 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 28 juin 2006. PROPOSITION DE LOI visant à intégrer le culte musulman

Plus en détail

Guide de l élève. Cause # 5 : R. c. Cole. Programme citoyenneté et chartes

Guide de l élève. Cause # 5 : R. c. Cole. Programme citoyenneté et chartes Guide de l élève Cause # 5 : R. c. Cole Programme citoyenneté et chartes L EXERCICE DE PLAIDOIRIE LA PROTECTION CONSTITUTIONNELLE CONTRE LES FOUILLES ET LES SAISIES ABUSIVES R. c. Cole Cour suprême du

Plus en détail

Indications pédagogiques E2 / 42

Indications pédagogiques E2 / 42 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E2 / 42 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE SIMPLE Objectif opérationnel

Plus en détail

CENTRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS SPORTIFS DU CANADA

CENTRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS SPORTIFS DU CANADA CENTRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS SPORTIFS DU CANADA AFFAIRE INTÉRESSANT LE PROGRAMME CANADIEN ANTIDOPAGE ET UNE VIOLATION DU RÈGLEMENT ANTIDOPAGE PAR JEFFREY ADAMS, SELON L ALLÉGATION DU CENTRE CANADIEN

Plus en détail

1. Introduction p3 2. Le conseil des étudiants: description p3 3.La Haute Ecole

1. Introduction p3 2. Le conseil des étudiants: description p3 3.La Haute Ecole Sommaire 1. Introduction p3 2. Le conseil des étudiants: description p3 3.La Haute Ecole p5 3.1. Une Haute Ecole, c est quoi? p5 3.2. Les organes participatifs de la Haute Ecole & les différents conseils

Plus en détail

MÉMOIRE. Présenté à la Ville de Québec Dans le cadre de la consultation sur l avenir du transport en commun

MÉMOIRE. Présenté à la Ville de Québec Dans le cadre de la consultation sur l avenir du transport en commun Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur 301, rue Carillon, Québec, Qc G1K 5B3, Tél.:529-6158 courriel: cccqss@globetrotter.net MÉMOIRE Présenté à la Ville de Québec Dans le cadre de

Plus en détail

Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE. Association du personnel de l École Polytechnique

Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE. Association du personnel de l École Polytechnique Règlement no. 4 POLITIQUE D INTERVENTION JURIDIQUE Association du personnel de l École Polytechnique 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Afin de ne pas alourdir le texte, tous les termes faisant référence à des personnes

Plus en détail

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 Instructions: Directives : 1 Provide the information requested below Veuillez fournir les renseignements demandés ci-dessous

Plus en détail

Symposium international

Symposium international Symposium international sur l interculturalisme DIALOGUE QUÉBEC-EUROPE Montréal Du 25 au 27 mai 2011 Interculturalisme et perspectives de l éducation à mieux vivre ensemble Contribution au chapitre 8 :

Plus en détail