Adapter et apprivoiser sa chimiothérapie Une application smartphone au service des patients

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Adapter et apprivoiser sa chimiothérapie Une application smartphone au service des patients"

Transcription

1 Paul Becquart, Journaliste Santé Le petit Site Santé A la source de l'information Santé L'actualité de la Santé et de la Recherche médicale Adapter et apprivoiser sa chimiothérapie Une application smartphone au service des patients La chimiothérapie est une thérapie lourde consistant à tuer les cellues cancéreuses. Cette médicamentation n'estpas sans effet secondaires tant il est difficile à l'heure actuelle de cibler avec précision les cellules à éliminer C'est pourquoi le dialogue entre le patient sous chimiothérapie et l'équipe médicale supervisant l'ensemble du traitement est essentielle au bon suivi thérapeutique, psychologique et restructurant du malade. Dans cet esprit, une application smartphone sécurisée et personnalisée est désormais disponible gratuitement afin de préparer les consultations en rapportant le quotidien du patient et les effets secondaires et indésirables rencontrés : Le smartphone (iphone ) est-il fourni gracieusement le temps du traitement? ou pas de bol? Ceci dit, c'est un bon début mais qui traitera les (nombreuses) données? Paul Becquart Journaliste Sciences, Santé, Environnement Docteur ès Sciences de la Vie et de la Santé Créateur et animateur du petit Site Santé Site d'actualités, reportages et dossiers Santé

2 Dossier de presse L application qui vous aide à suivre les effets indésirables de votre chimiothérapie. Téléchargez-la gratuitement sur l AppStore pour votre iphone ou ipad.

3 1 I-CHEMO DIARY, La première application iphone au service des patients sous chimiothérapie Sommaire Communiqué de presse 2 I. DES PATIENTS QUI DOIVENT FAIRE FACE AUX EFFETS INDESIRABLES 3 Cancer : incidence en hausse malgré une espérance de vie accrue 3 Des traitements aux effets indésirables parfois sévères 3 Des soins de support efficaces à adapter au cas par cas 3 II. L'APPLICATION I-CHEMO DIARY 5 Les principes 5 En pratique 6 III. DES BENEFICES PARTAGES 8 L'avis du patient : interview de Catherine Cerisey 8 L'avis du professionnel de santé : Dr. Florian Scotté, Oncologue 9 Hôpital Européen George Pompidou (HEGP) IV. ANNEXE 10 A propos de MSD France 10

4 2 Communiqué de presse 13 octobre 2011 I-CHEMO DIARY La première application iphone au service des patients sous chimiothérapie MSD France propose la première application iphone qui permet aux patients sous chimiothérapie de suivre facilement l évolution des effets indésirables de leur traitement et de mieux les partager avec l'équipe soignate. I-CHEMO DIARY est un e-journal personnel pratique et complet qui permet de suivre facilement l évolution liés aux effets indésirables liés aux traitements par chimiothérapie. Les malades peuvent désormais, à tout moment et en tous lieux, y enregistrer leurs symptômes et suivre l'évolution des effets indésirables grâce à des comptes-rendus graphiques hebdomadaires. Simple d utilisation et sécurisé pour une parfaite confidentialité, I-CHEMO DIARY permet une meilleure collaboration entre le patient et son médecin en invitant à une prise de note exhaustive qui prépare les consultations. Des données précieuses pour l équipe soignante qui peut ainsi adapter le traitement aux effets ressentis par le patient. Le combat mené par les patients contre leur cancer est parfois long et difficile. Dans cette épreuve, ils doivent aussi supporter les effets indésirables de traitements souvent lourds. Préjudiciables à leur qualité de vie, ces effets indésirables ne sont pourtant pas une fatalité et peuvent être pris en charge, s'ils sont correctement rapportés à l équipe soignante. Mais les patients, parfois submergés par l émotion, la fatigue et les inquiétudes, peuvent éprouver des difficultés à en rendre compte précisément à leur médecin traitant et à leur cancérologue, alors même que les rendez-vous avec l'équipe médicale sont souvent espacés dans le temps. I-CHEMO DIARY est un service utile, pratique, simple d utilisation et gratuit, qui va contribuer à enrichir la relation patient-médecin et participer à l amélioration de la qualité de vie des malades sous chimiothérapie. Un nouveau service pour les patients comme pour les professionnels de santé. Disponible en téléchargement gratuit sur ITunes en tapant : Ichemo Diary (version française)

5 3 I. DES PATIENTS QUI DOIVENT FAIRE FACE AUX EFFETS INDESIRABLES Maladie ancienne décrite dès l'antiquité, le cancer se caractérise par un dysfonctionnement au niveau de certaines cellules de l'organisme. Celles-ci se mettent à se multiplier de manière anarchique et à proliférer, d'abord localement, puis dans le tissu avoisinant, et enfin à distance où elles forment des métastases. Incidence en hausse, malgré une espérance de vie accrue Le cancer a longtemps été une maladie incurable. Aujourd hui, grâce aux progrès de la médecine, nombre de cancers sont guéris. Ils restent cependant la première cause de mortalité chez l homme et la deuxième chez la femme pour la période Incidence : nouveaux cas de cancers diagnostiqués en 2010 Mortalité : décès par cancer en 2010 Traitements : chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie Des traitements aux effets indésirables parfois sévères Lors d un traitement par chimiothérapie, médecins et infirmiers savent correctement évaluer l incidence des nausées et vomissements du premier jour, mais la prévalence de ces effets indésirables lorsqu'ils surviennent à domicile est sous-estimée. 2 Difficile dès lors d envisager en amont des soins de support adaptés. Entre 70 et 80% des patients sont incommodés par des nausées et des vomissements 3 24 à 72 heures après l administration de cisplatine (chimiothérapie), 61% des patients éprouvent des vomissements et 78% des nausées. 4 Des soins de support efficaces à adapter à chaque patient Ces effets indésirables peuvent lourdement affecter la qualité de vie des malades qui en sont affectés. Et pourtant des solutions existent pour les soulager. Mais pour être pris en charge, le patient doit en faire part le plus précisément possible au cancérologue qui le suit, cela même alors que les rendez-vous sont parfois espacés de plusieurs jours, voire de plusieurs semaines. Les malades n ont pas toujours le réflexe de les noter et d en rendre compte. 1 Données d incidence et de mortalité estimées publiées pour l année 2010 par les Hospices civils de Lyon, l InVS, l INCa, le réseau des registres du cancer Francim et le CépiDc Inserm. 2 Étude Anchor Etude internationale, prospective, observationnelle multicentrique sur 298 patients recevant une chimiothérapie hautement émétisante ou moyennement émétisante pour la première fois 3 Di Fiore F. et al. Acute and long term gastrointestinal consequences of chemotherapy, Best Practise and Research Clinical Gastroenterology 23 (2009) Roila F. et al. Delayed emesis:incidence, pattern, prognostic factors and optimal treatment, Support Care Cancer (2002) 10:88 95

6 4 Fort de ce constat, MSD France a d'abord réalisé en 2010 un Carnet Patient dont l objectif était de permettre aux malades de noter leur état de santé au jour le jour afin de garder trace des effets indésirables rencontrés et les restituer lors des rendez-vous avec l équipe soignante*. *Tout effet indésirable doit être signalé à son médecin, sans délai. Les patients peuvent également le déclarer directement au Centre Régional de Pharmacovigilance (CRPV). L'adresse des CRPV et le formulaire nécessaire à cette déclaration sont sur le site de l'agence des Produits de Santé et de Sécurité Sanitaire Aujourd hui, une nouvelle étape a été franchie avec la première application iphone dédiée au suivi médical des effets indésirables de la chimiothérapie, véritable journal de bord du patient et de sa maladie directement accessible depuis un téléphone.

7 5 II. L APPLICATION I-CHEMO DIARY I-Chemo Diary est la première application iphone dédiée au suivi médical des effets indésirables de la chimiothérapie. Le principe Un journal personnel du patient - Il permet un suivi personnalisé de l état général et des effets liés aux traitements : chimiothérapie ou adjuvant. - Il offre la possibilité de sécuriser l application avec un mot de passe. - Les données enregistrées sont transformées en graphiques légendés. Un outil pratique - C est un journal facile à emporter partout, qui permet de suivre plus facilement les symptômes liés au traitement. - Le patient peut renseigner le journal à tout moment, lorsque c'est le plus pratique pour lui. - Le patient peut aisément partager les données avec son équipe médicale. simple d utilisation Quatre fonctionnalités principales sont proposées : Profil : permet la création de son profil et la saisie des différents traitements. Journal : invite à entrer les données au jour le jour. L application offre la possibilité de les rentrer à postériori. On renseigne d abord les symptômes et leur sévérité sur un curseur d intensité : nausées, douleur, fatigue, vomissements, manque d appétit, picotement dans les pieds, diarrhée, constipation, éruption cutanée. On note ensuite les traitements pris à la date. Il est possible de saisir des notes personnelles additives. Rapports : propose un résumé quotidien et/ou hebdomadaire des informations collectées avec la possibilité de les visionner sous format graphique. Ressources : délivre des informations utiles avec des liens vers les sites de référence, ainsi qu un guide d utilisation de l'application. et gratuit! L application est disponible en téléchargement gratuit sur ITunes.

8 6 En pratique 1 Je choisis mon profil 2 Je saisis mes traitements 3 Je rentre mes données via le journal Symptômes, traitements, notes,.

9 7 4 Je consulte et je partage mes données 5 Je m informe

10 8 III. DES BENEFICES PARTAGES : l'avis du patient Catherine Cerisey, Créatrice du blog «Après mon cancer du sein» visiteurs depuis deux ans Atteinte d un cancer du sein agressif en décembre 2001 avec une rechute en septembre 2002 à 37 ans. Après deux tumorectomies, une mastectomie, une reconstruction, 18 chimiothérapies, 5 semaines de radiothérapie et 5 ans d hormonothérapie, en rémission totale aujourd hui. A quelles difficultés avez-vous été confrontées pendant votre traitement? Le gros problème, c est qu on est très seul. Je suivais une chimiothérapie toutes les trois semaines en ambulatoire. Cela dure 3 heures. Et on repart chez soi. Evidemment, l équipe médicale vous dit : «Si vous avez quoique ce soit, appelez-nous ou allez voir votre médecin traitant.» Et vous repartez avec une liste, non exhaustive, d effets secondaires possibles. On n a pas idée des problèmes qui peuvent surgir dans les jours qui suivent : mucites dans la bouche, ongles qui tombent, picotements dans les pieds, Sans compter les nausées et la perte des cheveux qui sont inéluctables. On n a alors pas toujours la possibilité de joindre son cancérologue, débordé. Quant aux médecins généralistes, ils sont souvent démunis, car non formés. Parfois même, on n ose pas appeler pour ce que l on peut prendre pour un petit bobo. Comment remédiez-vous personnellement à ces difficultés? J avais pris l initiative de noter ce que je pensais être important dans un carnet. Mais je n étais pas toujours assidue, ni apte. Et puis, que fallait-il considérer comme important? Malgré tout, cela permettait à mon cancérologue d adapter son ordonnance au rendezvous suivant. Qu est-ce qu apporte l application IChemo-Diary à un patient sous chimiothérapie? En quoi vous aurait-elle été utile? Elle crée tout d abord un réflexe. Et ce n est pas rien! Donner l idée aux malades de tenir un journal de bord, et savoir quoi y noter. Par exemple, il est particulièrement intéressant de pouvoir y consigner les médicaments pris. Cela permet de mettre en avant les interactions qu ils peuvent avoir avec le traitement par chimiothérapie. Lors des périodes de nausées, par exemple, il arrive que l on s adresse à son pharmacien ou à son médecin généraliste pour obtenir un médicament qui nous soulage. Mais celui-ci ne sera pas forcément adapté et donc efficace. Grâce à cette information notée dans I-Chemo Diary, le cancérologue pourra facilement détecter ces interactions et y remédier. N est-il pas trop contraignant de tenir ce journal? Grâce à l agenda, il est possible de rentrer les données à postériori. C est idéal quand on sait qu en effet, certains jours, on n'est pas vraiment opérationnel pour le faire. L interface sur iphone est par ailleurs simple d utilisation et particulièrement conviviale. De manière générale, vous recommandez donc son utilisation aux malades. Evidemment, des améliorations peuvent encore être apportées, telle que l ouverture de l application aux médecines complémentaires, comme l homéopathie ou la phytothérapie, ou à d autres traitements comme l hormonothérapie. MSD France a d ailleurs confirmé y travailler déjà. C est de toute façon une application vraiment intelligente et susceptible d aider les malades.

11 9 L'avis du professionnel de santé Dr. Florian Scotté Oncologue Hôpital Européen George Pompidou (HEGP) Lorsqu'un traitement par chimiothérapie est décidé, comment est abordée avec le patient la question des effets secondaires? Dès la présentation du protocole de traitement, ce dernier est présenté au patient. Cette présentation est d abord effectuée par le médecin référent du patient. Par la suite, le patient rencontrera une infirmière d annonce, qui reprendra avec lui les éléments de toxicité et de tolérance aux traitements et présentera les différents recours dans le domaine des soins de support, permettant, entre autres, une meilleure tolérance aux traitements dispensés. Ces effets indésirables dépendent des traitements eux-mêmes, mais également de leur association et du terrain spécifique de chaque patient. L évaluation est donc individuelle, en plus des données de la littérature sur chaque protocole. L'implication du patient dans le suivi de ces effets indésirables est-elle un préalable indispensable à leur prise en charge? L implication du patient est primordiale. Elle permet une compréhension et une anticipation de ce dernier. «Un patient averti en vaut deux». La connaissance par le patient des effets indésirables potentiels, lui permet de mieux appréhender les toxicités, de suivre les indications proposées pour lutter contre, et d informer l équipe soignante, sciemment, afin de permettre une prise en charge la plus optimale possible. Est-ce que ce suivi, par le patient lui-même, est aujourd hui systématique? Le suivi par le patient lui-même est encore trop peu utilisé. Le développement actuel comporte une responsabilisation du patient envers sa pathologie et ses traitements. Le rendre acteur à part entière de ses soins passe nécessairement par une implication dans la connaissance et l évaluation des effets indésirables ressentis. Qu'est que, selon vous, l'application I- Chemo Diary apporte au médecin et à l ensemble de l'équipe médicale? Elle apporte à l équipe soignante un suivi en temps réel, au plus prêt de la tolérance. Elle permet d adapter la prise en charge en parfaite connaissance des toxicités rencontrées et surtout du temps et des délais de survenue de ces dernières. En quoi estimez-vous qu'elle permette de mieux prendre en charge ces effets indésirables? Elle permet d apporter des données objectives de surveillance. En ce sens, la cotation des effets indésirables est rendue plus simple sur l échelle de toxicité, permettant ainsi une adaptation exacte aux recommandations internationales de prise en charge. L évaluation est objective et suivie, au lieu d être approximative. Par exemple, on peut voir que le patient a été nauséeux sans vomissement au 3 ème jour de la chimiothérapie, plutôt que d avoir pour réponse «ah oui, j ai eu quelques nausées» ou encore «non, aucun souci particulier, je ne me souviens plus trop» I-Chemo Diary n'est-elle pas, par ailleurs, une bonne façon d'inviter le patient à s'impliquer dans ce suivi? I-Chemo Diary permet une vraie responsabilisation du patient, en l incitant régulièrement à inscrire les évènements liés aux traitements. Il prend une part active à la surveillance et de fait à la prise en charge de sa maladie et du suivi des traitements. De manière générale, vous recommandez donc son utilisation à tous les patients en traitement? J attends fébrilement et avec hâte, la mise à disposition d I-Chemo Diary afin de permettre au plus grand nombre de mes patients de l utiliser.

12 10 IV. À propos de MSD Filiale de Merck & Co. Inc., MSD France est un acteur majeur de la santé. Avec ses médicaments, vaccins, thérapies biologiques, produits de santé animale et grand public, le Groupe MSD propose des solutions innovantes dans plus de 140 pays à travers le monde. Notre engagement en faveur de l'accès aux soins se fait également à travers de larges programmes de donation et de mise à disposition de médicaments pour ceux qui en ont le plus besoin. Pour plus d'informations, rendez-vous sur et msd-france.com EMD 11F 0367 PR

Etude réalisée en collaboration avec le service. Odontologie des Hôpitaux Civils de Colmar.

Etude réalisée en collaboration avec le service. Odontologie des Hôpitaux Civils de Colmar. Page 1 sur 8 Etude réalisée en collaboration avec le service Odontologie des Hôpitaux Civils de Colmar. Effectuée en 2013-2014 OBJECTIF : mesurer l efficacité l effet thérapeutique de l Eau thermale de

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail

Vaincre la douleur est auj

Vaincre la douleur est auj Vaincre la douleur est auj La dose d antalgique prescrite par le médecin, ainsi que l'horaire de prise ne doivent pas être modifiés. L'action du traitement se faisant sur 24 heures, en modifier la dose

Plus en détail

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable :

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Patient : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Personnes à joindre : Contacts : Service hospitalier Etablissement de santé Acteurs

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

La place du Pharmacien de Ville dans la prise en charge des patients atteints de cancer

La place du Pharmacien de Ville dans la prise en charge des patients atteints de cancer La place du Pharmacien de Ville dans la prise en charge des patients atteints de cancer Point de vue de l oncologue Yann Bergé / Philippe Houyau Oncologues CCB Albi 24 Avril 2014 La problématique Implication

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI. dmp.gouv.fr

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI. dmp.gouv.fr PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI dmp.gouv.fr Les pratiques médicales évoluent continuellement pour permettre à chacun d être mieux soigné

Plus en détail

Juillet 2015 DOSSIER DE PRESSE

Juillet 2015 DOSSIER DE PRESSE www.monkinevoitrose.fr Le nouveau portail LPG entièrement dédié au cancer du sein! Déjà très impliquée dans la prise en charge post-chirurgie des patientes atteintes d un cancer du sein, LPG Systems met

Plus en détail

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 Patient(e)s atteint(e)s d un cancer du sein BINOIT NATHALIE ROUSSEAU SOPHIE 17 JUIN 2014 Pourquoi ce projet? Le cancer : une maladie chronique? Les soins de support

Plus en détail

Le guide du bon usage des médicaments

Le guide du bon usage des médicaments Le guide du bon usage des médicaments Les médicaments sont là pour vous aider mais......ils ont parfois du mal à vivre ensemble. Votre médecin et votre pharmacien peuvent adapter votre traitement pour

Plus en détail

- Q1. Type d établissement ayant participé à l audit :

- Q1. Type d établissement ayant participé à l audit : Synthèse des résultats de l audit croisé et interhospitalier 2008 à propos de l isolement thérapeutique Q1. Type d établissement ayant participé à l audit : Type d établissement Nombre EPSM 4 CH Général

Plus en détail

Dossier de presse. Lancement de l application médicale pour smartphones : «Le conseil médical au bout des doigts»

Dossier de presse. Lancement de l application médicale pour smartphones : «Le conseil médical au bout des doigts» Dossier de presse Lancement de l application médicale pour smartphones : «Le conseil médical au bout des doigts» Résumé L application MEDIC sera disponible gratuitement sur les plateformes Apple Store,

Plus en détail

AVERTISSEMENT!! Ce qui suit est: Mon Cancer, Mes Traitements, Mon ressenti, Mon parcours, Mon histoire, Mes. Les miens et seulement les miens!!!

AVERTISSEMENT!! Ce qui suit est: Mon Cancer, Mes Traitements, Mon ressenti, Mon parcours, Mon histoire, Mes. Les miens et seulement les miens!!! AVERTISSEMENT!! Ce qui suit est: Mon Cancer, Mes Traitements, Mon ressenti, Mon parcours, Mon histoire, Mes idées Les miens et seulement les miens!!! 2 Cette histoire débute le dimanche 11 Novembre de

Plus en détail

CHARTE DE FONCTIONNEMENT DE L HOPITAL DE JOUR CHIMIOTHERAPIE

CHARTE DE FONCTIONNEMENT DE L HOPITAL DE JOUR CHIMIOTHERAPIE L hôpital de jour de chimiothérapie accueille les patients des services d oncologie, d hépato-gastro-entérologie et d hématologie, nécessitant des séances de chimiothérapie. Article 1 : Organisation de

Plus en détail

www.lafamily.ch en 16 différences

www.lafamily.ch en 16 différences Cas d étude no 3 www.lafamily.ch en 16 différences juin 2003 Le mandat réalisé avec QuickSite de transformation du site existant de Lafamily.ch, centre globale d information pour les familles, à été de

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

Accompagnement psychologique

Accompagnement psychologique GENEPY Réseau de prise en charge des personnes à risque GENEtique de Cancer en Midi-PYrénées Référentiel Régional Syndrome Seins - Ovaires Accompagnement psychologique Janvier 2016 Sommaire Sommaire...

Plus en détail

Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique souvent être amélioré ou soulagé

Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique souvent être amélioré ou soulagé Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique. Tout se passe comme si la peau se renouvelait trop vite. Il évolue par alternance de poussées et de rémissions. S il est rare que la maladie disparaisse

Plus en détail

Incidence sur l organisation des soins : expérience d un réseau territorial. Nathalie BINOIT, Infirmière coordinatrice Réseau ONCOLOGIE 37, Tours

Incidence sur l organisation des soins : expérience d un réseau territorial. Nathalie BINOIT, Infirmière coordinatrice Réseau ONCOLOGIE 37, Tours Incidence sur l organisation des soins : expérience d un réseau territorial Nathalie BINOIT, Infirmière coordinatrice Réseau ONCOLOGIE 37, Tours Réseau territorial de cancérologie, né en 2003, association

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE KELLY SHIRES DE LA FONDATION DU CANCER DU SEIN DU QUÉBEC

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE KELLY SHIRES DE LA FONDATION DU CANCER DU SEIN DU QUÉBEC PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE KELLY SHIRES DE LA FONDATION DU CANCER DU SEIN DU QUÉBEC FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE Réservé à l administration Date de réception de la demande : / / Les pièces

Plus en détail

Suivi ADOM. Claude Boiron Oncologie Médicale

Suivi ADOM. Claude Boiron Oncologie Médicale Suivi ADOM Claude Boiron Oncologie Médicale PLAN 1. Problématiques du traitement anti cancéreux per os 2. Objectifs du suivi ADOM 3. Procédures 4. Bilan Étude observationnelle Étude médico économique Étude

Plus en détail

Votre pharmacie à portée de main!

Votre pharmacie à portée de main! Votre pharmacie à portée de main! Envoyer la photo de votre ordonnance à votre pharmacien, recevoir des alertes pour le rappel de votre traitement, demander conseil à votre pharmacien... Avec l application

Plus en détail

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 LEVALUATION DU SITE WEB E-LECLERC A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 A. Evaluation «subjective» du site web 1. Choix du site web J ai choisi de réaliser l évaluation «subjective» sur le site web : www.e-leclerc.com,

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Oncogériatrie

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Oncogériatrie Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Oncogériatrie Faut-il évaluer toutes les personnes âgées atteintes de cancer? Docteur Jean Goyard, UPCOG, Clermont-Ferrand

Plus en détail

EPO, enfin un circuit sécurisé

EPO, enfin un circuit sécurisé PROTOCOLES DE QUALITE EPO, enfin un circuit sécurisé S. FLANGAKIS-BARBE - Pharmacie Médicaments - CHU - 31 - TOULOUSE Ce travail collectif, réalisé au CHU de Toulouse, trouve son origine dans une réflexion

Plus en détail

La médecine pour tous

La médecine pour tous Commission Nationale d Ethique pour la Médecine Humaine Académie Suisse Des Sciences Médicales La médecine pour tous Quid des cancers? Prof Pierre Yves Dietrich Chef du centre d Oncologie Hôpitaux Universitaires

Plus en détail

Réalisation d une enquête de mesure de satisfaction des patients hospitalisés. I-Satisfaction L'Hôpital du Gier Saint Chamond 59 répondants

Réalisation d une enquête de mesure de satisfaction des patients hospitalisés. I-Satisfaction L'Hôpital du Gier Saint Chamond 59 répondants Nos études et prospectives au service de votre qualité Réalisation d une enquête de mesure de satisfaction des patients hospitalisés I-Satisfaction L'Hôpital du Gier Saint Chamond 59 répondants Août 2014

Plus en détail

DISPOSITIF D ANNONCE : LE CONTEXTE LEGISLATIF. Amandine Potier Psychologue 3C Besançon

DISPOSITIF D ANNONCE : LE CONTEXTE LEGISLATIF. Amandine Potier Psychologue 3C Besançon DISPOSITIF D ANNONCE : LE CONTEXTE LEGISLATIF Amandine Potier Psychologue 3C Besançon I Un dispositif d annonce : pourquoi? Le 28 novembre 1998 à Paris ont lieu les premiers états généraux de patients

Plus en détail

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE INAUGURATION DE L'HÔPITAL DE JOUR EN NEURO-ONCOLOGIE, SCLÉROSE EN PLAQUES ET DOULEUR CHRONIQUE ET DU CENTRE D ÉVALUATION ET DU TRAITEMENT DE LA DOULEUR VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE

Plus en détail

OUVERTURE DE LA 1 ÈRE UNITÉ DE MIEUX-ÊTRE FINANCÉE PAR LA FONDATION MIMI A L HÔPITAL SAINT JOSEPH DE MARSEILLE

OUVERTURE DE LA 1 ÈRE UNITÉ DE MIEUX-ÊTRE FINANCÉE PAR LA FONDATION MIMI A L HÔPITAL SAINT JOSEPH DE MARSEILLE OUVERTURE DE LA 1 ÈRE UNITÉ DE MIEUX-ÊTRE FINANCÉE PAR LA FONDATION MIMI A L HÔPITAL SAINT JOSEPH DE MARSEILLE Il y a sept ans, lorsque Myriam Ullens apprend son cancer, c est évidemment un choc. L angoisse,

Plus en détail

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE Livret aide-mémoire Secrétaires médicales LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE 1 Le présent livret vise à : Former les secrétaires médicales à l information et la promotion du DMP auprès des

Plus en détail

Les manifestations la grippe

Les manifestations la grippe Les manifestations la grippe Les manifestations de la grippe sont assez caractéristiques: Un début souvent brutal Le début de la grippe est le plus souvent brutal, apparaissent ainsi: Courbatures, Douleurs

Plus en détail

DEPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL

DEPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL 11 septembre 2015 DEPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL Nouveau test, nouvelle organisation 1 Communiqué 11 septembre 2015 Dépistage organisé du cancer colorectal Nouveau test, nouvelle organisation

Plus en détail

Le cancer cet ennemi commun

Le cancer cet ennemi commun Le cancer cet ennemi commun En France, 360 000 nouveaux cas par an. 1 homme sur 2 et 1 femme sur 3 touchés au cours de leur vie. en Languedoc-Roussillon, ICI il tue 20 personnes par jour. www.icm.unicancer.fr

Plus en détail

Quiz Comment bien utiliser les médicaments?

Quiz Comment bien utiliser les médicaments? PATIENT Quiz Comment bien utiliser les médicaments? Chaque question peut faire l objet d une ou de plusieurs bonnes réponses. QUESTIONS 1 : J ai pris un ou plusieurs médicaments et je pense que l un d

Plus en détail

Observatoire. Institut Curie. cancer. Viavoice 2015. Décrypter les perceptions des Français sur le cancer. www.curie.fr

Observatoire. Institut Curie. cancer. Viavoice 2015. Décrypter les perceptions des Français sur le cancer. www.curie.fr Observatoire cancer Institut Curie Viavoice 2015 Décrypter les perceptions des Français sur le cancer L Institut Curie dévoile, pour la 3 e année consécutive, les résultats de son Observatoire cancer Institut

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

Centre du sein. Tous les spécialistes Tous les équipements Un seul lieu

Centre du sein. Tous les spécialistes Tous les équipements Un seul lieu Centre du sein Tous les spécialistes Tous les équipements Un seul lieu Présentation Situé à la Maternité, le Centre du sein regroupe au même endroit toutes les expertises et tous les équipements nécessaires

Plus en détail

()*+,-.)*#/"012323435,63)*)13240,2)-0((780472,0179)-())49,-):7(,235)(;1+04<72,0135,-7()5) (7

()*+,-.)*#/012323435,63)*)13240,2)-0((780472,0179)-())49,-):7(,235)(;1+04<72,0135,-7()5) (7 ! " #% &!' "'! ()*+,-.)*#/"012323435,63)*)13240,2)-0((780472,0179)-())49,-):7(,235)(;1+04

Plus en détail

L évaluation des besoins des personnes atteintes de cancer et de leurs proches par les infirmières pivots en oncologie (IPOs)

L évaluation des besoins des personnes atteintes de cancer et de leurs proches par les infirmières pivots en oncologie (IPOs) L évaluation des besoins des personnes atteintes de cancer et de leurs proches par les infirmières pivots en oncologie (IPOs) Brigitte Fournier, IPO Clinique d oncologie ambulatoire M.Sc. Infirmières (candidate)

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Hôpital de jour médico-chirurgical Je vais subir une intervention chirurgicale en hôpital de jour, cela signifie que l intervention et le retour à domicile s effectueront le même

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT SOIGNANT DES PERSONNES ATTEINTES D UN CANCER ET EDUCATION THERAPEUTIQUE. Forum d échange et de partage d expérience en cancérologie

ACCOMPAGNEMENT SOIGNANT DES PERSONNES ATTEINTES D UN CANCER ET EDUCATION THERAPEUTIQUE. Forum d échange et de partage d expérience en cancérologie ACCOMPAGNEMENT SOIGNANT DES PERSONNES ATTEINTES D UN CANCER ET EDUCATION THERAPEUTIQUE Forum d échange et de partage d expérience en cancérologie Mylène Fillion Responsable de l'hôpital de jour des Peupliers

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

MediOnline. Gestion en ligne de votre cabinet

MediOnline. Gestion en ligne de votre cabinet MediOnline Gestion en ligne de votre cabinet Plate-forme Internet avec nombreuses fonctions 2 MediOnline Gestion en ligne de votre cabinet Généralités Le cabinet médical est confronté à des tâches administratives

Plus en détail

Annexe III. Modifications apportees aux rubriques concernees de l information produit

Annexe III. Modifications apportees aux rubriques concernees de l information produit Annexe III Modifications apportees aux rubriques concernees de l information produit Remarque : Ces modifications des rubriques concernées du Résumé des caractéristiques du produit et de la notice sont

Plus en détail

Arrêt cardiaque Premier registre national

Arrêt cardiaque Premier registre national Paul Becquart, Journaliste Santé Le petit Site Santé PRESENTATION du document ci-joint www.lepetitsitesante.fr Des centaines d'actualités, reportages et dossiers Santé et Environnement Arrêt cardiaque

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

Socio esthétique en cancérologie au MAROC : Enquête de satisfaction

Socio esthétique en cancérologie au MAROC : Enquête de satisfaction Socio esthétique en cancérologie au MAROC : Enquête de satisfaction Présenté par: Mme AITOUMA AHLAM Surveillante de soin Institut national d oncologie de RABAT JUIN 2015 Introduction Définition de la socio

Plus en détail

MODIFICATION DU VOLET «PRISE EN CHARGE DES CANCERS» DANS LES VOLETS MEDICAUX DU SROS :

MODIFICATION DU VOLET «PRISE EN CHARGE DES CANCERS» DANS LES VOLETS MEDICAUX DU SROS : MODIFICATION DU VOLET «PRISE EN CHARGE DES CANCERS» DANS LES VOLETS MEDICAUX DU SROS : Le présent document remplace intégralement le volet préexistant. XI. PRISE EN CHARGE DES CANCERS 1. Rappel des objectifs

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous

Plus en détail

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient Catherine Tourette-Turgis Maître de conférences en sciences de l éducation Responsable du master en éducation thérapeutique à l université

Plus en détail

LA FIN DE VIE AUX URGENCES: LES LIMITATIONS ET ARRÊTS DES THÉRAPEUTIQUES ACTIVES. Dr Marion DOUPLAT SAMU- Urgences Timone

LA FIN DE VIE AUX URGENCES: LES LIMITATIONS ET ARRÊTS DES THÉRAPEUTIQUES ACTIVES. Dr Marion DOUPLAT SAMU- Urgences Timone LA FIN DE VIE AUX URGENCES: LES LIMITATIONS ET ARRÊTS DES THÉRAPEUTIQUES ACTIVES Dr Marion DOUPLAT SAMU- Urgences Timone SOMMAIRE 1. La mort aux urgences 2. Les Limitations et Arrêts des Thérapeutiques

Plus en détail

TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information

TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information L'outil solution personnalisable pour sélectionner et évaluer les capacités des commerciaux L'écart d'efficacité entre un commercial "moyen" et un "bon"

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

Mieux vivre avec votre asthme

Mieux vivre avec votre asthme Mieux vivre avec votre asthme L éducation thérapeutique pour bien gérer votre asthme au quotidien Bien gérer sa maladie permet de reconnaître et maîtriser les symptômes afin de limiter la gêne respiratoire.

Plus en détail

La visite de certification(v2014)

La visite de certification(v2014) La visite de certification(v2014) Journée régionale CAPPS 12 juin 2015 Dr C. BOHEC UNICANCER Groupe des Centres de Lutte Contre le Cancer Le CLCC et la certification Rappel Centre de Lutte contre le cancer

Plus en détail

Les nouvelles attentes des patients en matière de santé

Les nouvelles attentes des patients en matière de santé Les nouvelles attentes des patients en matière de santé Rapport 15 place de la République 75003 Paris Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1003 répondants de 18 ans et plus représentatif

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT Sommaire Comment se fait la recherche sur un nouveau médicament? (page 1) A quoi sert la recherche sur un nouveau médicament? (page

Plus en détail

Les conséquences des tt du cancer du sein sur l image de soi Yolande Maisonnette Escot

Les conséquences des tt du cancer du sein sur l image de soi Yolande Maisonnette Escot DANAE, Gustave KLIMT Les conséquences des tt du cancer du sein sur l image de soi Yolande Maisonnette Escot L image de soi DEFINITION C est une image mentale que la personne se forge autant par elle même

Plus en détail

Prise en charge du patient en chimiothérapie au sein d un service de chirurgie ORL CHENEVIER J. et LOPEZ M., IDE en chirurgie ORL au Centre

Prise en charge du patient en chimiothérapie au sein d un service de chirurgie ORL CHENEVIER J. et LOPEZ M., IDE en chirurgie ORL au Centre Prise en charge du patient en chimiothérapie au sein d un service de chirurgie ORL CHENEVIER J. et LOPEZ M., IDE en chirurgie ORL au Centre hospitalier Lyon-Sud. Service du Pr P. CERUSE 1 Introduction

Plus en détail

Chimiothérapie à domicile partenariat HAD MSP Bagatelle et 3C Institut Bergonié

Chimiothérapie à domicile partenariat HAD MSP Bagatelle et 3C Institut Bergonié Logo HAD Chimiothérapie à domicile partenariat HAD MSP Bagatelle et 3C Institut Bergonié Dr. E. Reich-Pain, médecin coordonnateur HAD Dr. O. Duguey-Cachet, médecin coordonnateur 3C 29 novembre 2013 Contexte

Plus en détail

service à la personne

service à la personne swingassist Application pour les métiers du service à la personne 1 Quelques chiffres Le service à la personne, un domaine d activités en pleine expansion 2 millions de salariés pour 3 millions 400 000

Plus en détail

Enquêtes réalisées auprès des chirurgiens dentistes et des personnes vivant avec le VIH

Enquêtes réalisées auprès des chirurgiens dentistes et des personnes vivant avec le VIH Enquêtes réalisées auprès des chirurgiens dentistes et des personnes vivant avec le VIH 1 2 VIH/SIDA La prise en charge dentaire en Haute-Normandie Le COREVIH Haute-Normandie, comité de COordination RÉgionale

Plus en détail

desjardinssecuritefinanciere.com

desjardinssecuritefinanciere.com Assurance collective efficaces simples sécurisés desjardinssecuritefinanciere.com Votre régime entre vos mains Les services en ligne offerts par Desjardins Sécurité financière vous permettent de prendre

Plus en détail

Outil de veille environnementale

Outil de veille environnementale Outil de veille environnementale Qu est ce que la veille? «Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l environnement pour en anticiper les évolutions» Définition

Plus en détail

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions ASSURANCE COLLECTIVE Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions Pour une vue détaillée de l outil, consultez l aide-mémoire qui est accessible à partir de la section «Liens utiles» du simulateur.

Plus en détail

BeneFit PLUS Modèle médecin de famille

BeneFit PLUS Modèle médecin de famille BeneFit PLUS Modèle médecin de famille Fonctionnement de BeneFit PLUS, modèle médecin de famille: procéder correctement en cas de problèmes de santé En cas de maladie ou d accident Consultation chez le

Plus en détail

CONSULTATION PHARMACEUTIQUE ET ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTES

CONSULTATION PHARMACEUTIQUE ET ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTES CONSULTATION PHARMACEUTIQUE ET ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTES Emilie Petit-Jean, Danielle Prébay Pharmaciens Centre Paul Strauss Le 16/10/2014 à Strasbourg et le 23/10/2014 à Nancy INTRODUCTION

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION. Fonctionnement global du service sur l'interface Senior & Aidant

GUIDE D UTILISATION. Fonctionnement global du service sur l'interface Senior & Aidant GUIDE D UTILISATION Fonctionnement global du service sur l'interface Senior & Aidant icompanion est une application mobile destinée au senior et à ses proches, les Aidants. Son objectif : faciliter l usage

Plus en détail

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient!

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient! Le dépistage du cancer de la prostate une décision qui VOUS appartient! Il existe un test de dépistage du cancer de la prostate depuis plusieurs années. Ce test, appelé dosage de l antigène prostatique

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

Mission Conseiller les pouvoirs publics, au travers de ses analyses et études scientifiques,

Mission Conseiller les pouvoirs publics, au travers de ses analyses et études scientifiques, KCE: c est quoi? Un organisme fédéral d'intérêt public autonome («semi» gouvernemental ) Sous la tutelle du Ministre de la Santé publique et des Affaires sociales Créé en 2002 et actif depuis mi 2003 Une

Plus en détail

Après un cancer du sein, retrouvez une vie active et votre féminité avec votre kiné

Après un cancer du sein, retrouvez une vie active et votre féminité avec votre kiné Après un cancer du sein, retrouvez une vie active et votre féminité avec votre kiné Le cancer du sein touche 1 femme sur 9 * au cours de sa vie. Si la prévention, la recherche et les traitements font d

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

A A A - V A M Association loi de 1901 10, rue de la Paix 75002 Paris TELEPHONE : 01 41 10 87 00 Gestion & Organisation - Trésorerie Nous rechercherons des ressources pour intervenir de manières plus concrètes

Plus en détail

La relation des Français au médecin et au médicament

La relation des Français au médecin et au médicament La relation des Français au médecin et au médicament Mai 2012 Opportunités de développement de nouveaux services Santé Le contexte Le marché de la santé connait de multiples mouvements, dans un environnement

Plus en détail

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE.

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE. 2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS Avec le Haut Patronage de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative CANCER ET ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF ASSISES DU MEDICAMENT Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF La Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France, syndicat majoritaire des pharmaciens titulaires d

Plus en détail

Le système d information en vaccinologie de MesVaccins.net : perspectives pour les pays en développement

Le système d information en vaccinologie de MesVaccins.net : perspectives pour les pays en développement Le système d information en vaccinologie de MesVaccins.net : perspectives pour les pays en développement Défis actuels de la vaccination 1. Application des recommandations vaccinales 2. Perception de la

Plus en détail

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi.

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi. Prendre soin de soi Lorsque vous avez reçu le diagnostic de cancer du sein, vous avez peut-être eu peur que cela arrive aussi à vos enfants à cause du lien qui vous unit. En tant que parent, il est tout

Plus en détail

Cancérologie: la roue de la confiance

Cancérologie: la roue de la confiance Cancérologie: la roue de la confiance B. Danhieux, I.Rousseau,G-B Zocco 20 septembre 2012 INTRODUCTION 60.000 nouvelles tumeurs cancéreuses diagnostiquées chaque année en Belgique o1 homme sur 3 o1 femme

Plus en détail

Manuel d utilisation de Form@Greta

Manuel d utilisation de Form@Greta Manuel d utilisation de Form@Greta Février 2014 Version apprenant Auriane Busson Greta-numerique@ac-caen.fr Sommaire 1. Qu est-ce que Form@Greta?... 2 2. S identifier sur la plateforme... 3 3. Espace d

Plus en détail

Ensemble, construisons la chaîne de soins de vos compagnons animaux

Ensemble, construisons la chaîne de soins de vos compagnons animaux C H V- AT L A N T I A 22 rue René Viviani, Ile de Nantes-Beaulieu 44200 NANTES Tél. : 02.40.47.40.09 Tél. : 02.40.89.21.32 URGENCES 7J/7-24H/24 Ensemble, construisons la chaîne de soins de vos compagnons

Plus en détail

plus on en sait mieux on se porte Brochure d information patient MON dossier et MOI dmp.gouv.fr

plus on en sait mieux on se porte Brochure d information patient MON dossier et MOI dmp.gouv.fr plus on en sait mieux on se porte Brochure d information patient MON dossier médical personnel et MOI dmp.gouv.fr Les pratiques médicales évoluent continuellement pour permettre à chacun d être mieux soigné

Plus en détail

Etude MAAF IFOP «Les Français et l urgence médicale» : un enjeu de santé publique

Etude MAAF IFOP «Les Français et l urgence médicale» : un enjeu de santé publique Communiqué de presse Paris, le 2 décembre 2014 Etude MAAF IFOP «Les Français et l urgence médicale» : un enjeu de santé publique MAAF lance «Grave Pas Grave?», le premier service mobile expert d analyse

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

«ETRE MANAGER AU QUOTIDIEN»

«ETRE MANAGER AU QUOTIDIEN» ATELIER 1 FORMATION-ACTION «ETRE MANAGER AU QUOTIDIEN» 20-10 -2014 Formatrice : Myriam GAYOT myriam.gayot@mg-rh.fr MGRH - «être Manager au quotidien» 1 20/10/2014 Objectifs de l atelier 1 Visualiser le

Plus en détail

1 ere semaine d information sur les cancers organisée au CHU de Clermont-Ferrand :

1 ere semaine d information sur les cancers organisée au CHU de Clermont-Ferrand : 1 ere semaine d information sur les cancers organisée au CHU de Clermont-Ferrand : information et communication au service des patients Chargé de communication et des missions culturelles 2011, la Fédération

Plus en détail

9 ème Colloque inter 3C

9 ème Colloque inter 3C 9 ème Colloque inter 3C L éducation thérapeutique du patient pour qui pourquoi? «Bien gérer sa thérapie orale au quotidien». Programme d éducation thérapeutique inter hospitaliers pour les patients recevant

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@...

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@... MàJour le 12 01 2015 BULLETIN D ENGAGEMENT INDIVIDUEL AU RESEAU REGIONAL DE CANCEROLOGIE ONCO Nord Pas-de-Calais Document à retourner à l adresse suivante : Réseau Régional de Cancérologie Onco Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

L accès au marché d un médicament :

L accès au marché d un médicament : L accès au marché d un médicament : Avant de se retrouver derrière le comptoir d une pharmacie, un médicament passe par différentes phases, de la découverte de la molécule à la fixation de son prix par

Plus en détail

Société de services informatiques à votre service. : 06.98.96.30.11 : raz@raz-informatique.com YOUR LOGO

Société de services informatiques à votre service. : 06.98.96.30.11 : raz@raz-informatique.com YOUR LOGO Société de services informatiques à votre service : 06.98.96.30.11 : raz@raz-informatique.com Notre société de services, située à Paris, bénéficie de vingt-cinq ans d'expérience dans le conseil, l'intégration

Plus en détail

Grossesse, Poids et Nutrition

Grossesse, Poids et Nutrition Service de Gynécologie Obstétrique et service de Nutrition Hôpital de la Pitié-Salpêtrière Grossesse, Poids et Nutrition Si vous avez un problème de poids, voici des conseils pour la préparation et le

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Service de chirurgie orthopédique et traumatologie Le but de mon séjour est de réaliser une intervention chirurgicale et de me rendre un maximum d autonomie. Pour y arriver, toute

Plus en détail

La recherche clinique :

La recherche clinique : La recherche clinique : Aspects Administratifs et Financiers Pascal Thomas EMRC PACA 20 juin 2014 Essai thérapeutique Tester un nouveau traitement (ou existant), ou un dispositif L'objectif principal =

Plus en détail

Utiliser et cre er des codes QR

Utiliser et cre er des codes QR Utiliser et cre er des codes QR Utiliser et créer des codes QR Par Clément JOATHON Dernière mise à jour : 10/02/2015 Vous avez certainement remarqué fleurir depuis quelques temps dans les musées, dans

Plus en détail

L utilisation d un réseau social pour améliorer la prise en charge de vos patients

L utilisation d un réseau social pour améliorer la prise en charge de vos patients L utilisation d un réseau social pour améliorer la prise en charge de vos patients 2 Un réseau social pour améliorer la prise en charge des patients. MeltingDoc valorise les compétences des médecins et

Plus en détail