la CMA Essonne au service des entreprises artisanales

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "la CMA Essonne au service des entreprises artisanales"

Transcription

1 LE MONDE DES RETROUVEZ DANS CE NUMÉRO TOUTE L'INFORMATION DE VOTRE CMA rtisans ÉDITION Essonne Synthèse des Actions 2012 : la CMA Essonne au service des entreprises artisanales P. 6 Bimestriel n 95 juillet-août ÉVÉNEMENT FÊTE DES ARTISANS D ART P. 4 AVEC CE MAGAZINE LE NOUVEAU CATALOGUE DE LA FORMATION DE LA CMA LA BOURSE DES MÉTIERS Essonne

2 MAAF PRO S ENGAGE En tant que client MAAF, vous pouvez bénéficier, en fonction du ou des contrat(s) MAAF souscrit(s), de tout ou partie des engagements présentés au titre du Pacte, selon les modalités correspondant au service présenté ou selon les conditions du ou des contrat(s) concerné(s) pour les garanties présentées. Pour connaître les modalités d accès et les conditions de chaque engagement, vous pouvez les consulter sur Vous conseiller pour mieux vous accompagner et vous protéger Vous donner accès aux services MAAF à tout moment Vous écouter toujours plus pour mieux vous satisfaire Reconnaître votre confiance et votre fidélité Vous simplifier les démarches au quotidien POUR EN SAVOIR PLUS Contactez votre Conseiller MAAF PRO au du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30 et le samedi de 9h à 12h Connectez-vous sur MAAF ASSURANCES SA - RCS NIORT /13 - Crédits photos : Shutterstock - Création :

3 P ANORAMA Le château de Saint-Jean de Beauregard a accueilli l excellence artisanale durant la Fête des Artisans d Art. P 4 D OSSIER MISER SUR LA COMMUNICATION VISUELLE POUR CAPTER L ATTENTION Définition d une charte graphique cohérente, communication digitale, visibilité et aménagement du point de vente : le point sur les actions à mettre en œuvre pour braquer les regards sur vos savoir-faire. P. 28 É DITO Laurent Munerot Président de la CMA de l Essonne ÉVÉNEMENT 4 FÊTE DES ARTISANS D ART : concentration de talents! 5 STARS & MÉTIERS 2013 : du dynamisme commercial en Essonne UN DES MEILLEURS APPRENTIS DE FRANCE : 11 apprentis de la Fdme en finale ACTUALITÉS 6 RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 : la CMA Essonne au service des entreprises artisanales 10 ANNIVERSAIRE : le statut de société coopérative artisanale a 30 ans 11 PUBLICATION ANNUELLE DES COMPTES : procédures simplifiées pour les TPE ACTUALITÉS RÉGIONALES 12 SIGNATURE DE LA CONVENTION de coopération avec l union des Chambres de Métiers de saxe 13 LA CRMA IDF SIGNE UNE CONVENTION AVEC LA COFACE pour une offre de garanties publiques plus accessible S TRATÉGIES 5 e salon des métiers du terroir et de l artisanat. P 16 STYLE DE VIE 14 CES ARTISANS persistants ÉCLAIRAGE 16 CHALLENGE : la CMA Essonne renoue avec les Papilles d or 17 COMMUNICATION ET SAVOIR-FAIRE la France, un argument marketing tendance 1 JOUR AVEC 24 UN MENUISIER : le bois dans tous ses états CAS D'ENTREPRISE 26 BRASSERIE CASTELAIN : l export comme moteur P RATIQUE Les 23 pépites artisanales du territoire. P 40 PRATIQUE 33 DEUX NOUVEAUX visages à la CMA JURI-PRATIQUE 34 GESTION DU PERSONNEL : loi sur la sécurisation de l emploi : les mesures pour les artisans 35 AVANTAGE FISCAL ET SOCIAL : comment utiliser des chèquesvacances? PRATIQUE 36 CICE encore d autres avantages! 37 LA BOURSE des métiers PAROLES D EXPERTS 38 CRÉATION D ENTREPRISE : des étapes à ne pas brûler FOCUS sur la retraite des chefs d entreprise MÉTÉO 39 BRÈVES et tableau de bord FORUM 40 RENCONTRE AU VAL D YERRES les 23 pépites artisanales du territoire 41 INSCRIPTIONS DÈS LE 1 er JUILLET : 5 e Semaine nationale de la coiffure R EGARDS PRESTIGE 42 FRÉDÉRIC LALOS : boulanger INITIATIVES 44 OLYMPIADES DES MÉTIERS : un tremplin pour la carrière des jeunes OPINION 46 THIERRY FEBVAY : directeur général d Epareca Ce numéro comprend des pages spécifiques entre les pages 1 à 16 et 33 à 48 pour les abonnés de l Essonne. Ce magazine contient un catalogue de formation.» p prétendre être artisan avec un grand A! Appellation déposée et protégée, la Qualité d Artisan, délivrée par la Chambre de Métiers et de l Artisanat, reconnaît la qualification professionnelle et la maîtrise du métier. N est pas artisan qui veut! On ne devient pas artisan au sens noble du terme par la seule obligation de s inscrire au répertoire des métiers! Ne confondons pas statut, activités et qualification. «Il est nécessaire de redonner du sens à la qualité d artisans», c est l un des enjeux du Pacte de l artisanat présenté, en début d année 2013, par Sylvia Pinel, ministre de l Artisanat. Consommateurs et professionnels doivent, en effet, retrouver leurs repères et identifier les véritables compétences pour éradiquer les attitudes peu scrupuleuses. Nous, artisans qualifiés, avons appris notre métier par la voie de l apprentissage. Aussi, avons-nous été formés aux techniques professionnelles et encadrés par des maîtres dont le rôle est de transmettre leurs savoirs et les valeurs de l artisanat. L apprentissage, dont on reconnaît enfin le rôle prépondérant dans l équilibre social et économique du pays, fait partie de notre culture artisanale. Apprentissage, transmission du savoir et de l entreprise, qualification, qualité d artisan sont autant d identifiants propres à l artisanat que nous allons devoir défendre plus que jamais. Défendons nos convictions, nos distinctions, nos activités, nos emplois et la voie par laquelle nous avons été formés. Il nous faut agir vite! Demandez votre qualité d artisan à la chambre de métiers et affichez-la sur tous vos supports commerciaux. Ce signe A de reconnaissance authentifie votre niveau de compétences au regard du consommateur. Le Monde des artisans n 95 Juillet-août 2013 Édition de l Essonne Président du comité de rédaction des pages locales : Laurent Munerot Rédaction des pages Essonne : Sandrine Charles, CMA Essonne, Tél , - Avec le concours rédactionnel de la chambre de métiers et de l artisanat de l Essonne Éditeur délégué : Stéphane Schmitt Rédaction : ATC, port. : , Ont collaboré à ce numéro : Barbara Colas, Sophie de Courtivron, Marjolaine Desmartin, Christelle Fénéon, Guillaume Geneste, Thomas Hubert, Delphine Payan, François Sabarly Secrétariat de rédaction : M. Anthony, J. Clessienne, J. Neisse Publicité : ATC, 137 quai de Valmy, Paris Chef de publicité : Philippe Saint Étienne, Tél , Publicité nationale : Directeur commercial Mathieu Tournier, Tél , fax , Publicités départementales sud-ouest : Thierry (Tél ) et Cédric Jonquières (Tél ), fax , Éditions départementales nord et est : François Bederstorfer, Tél , fax , Photographies : Laurent Theeten, responsable image Crédit photos locales sauf mention contraire : CMA 91 - Promotion diffusion : Shirley Elter, Tél. : Tarif d abonnement 1 an. France : 6 euros. Tarif au numéro : 1 euro. À l étranger : nous consulter Conception éditoriale et graphique : TEMA presse, Tél Fabrication : Pixel image, I. Marlin, J.-M. Tappert, Tél Éditeur : ATC, 23 rue Dupont des Loges, METZ, Tél , fax Directeur de la publication : François Grandidier N commission paritaire : 0316 T ISSN Dépôt légal : juin 2013 Impression : Socosprint Imprimeurs, 36 route d Archettes Épinal. Le monde des artisans juillet-août

4 vénement Essonne Le château de Saint-Jean de Beauregard a accueilli l excellence artisanale durant la Fête des Artisans d Art. 90 exposants d une qualité remarquable, plus de visiteurs et des démonstrations de savoir-faire de haut niveau font de cet événement annuel le rendez-vous de la création à ne pas manquer dans la région. FÊTE DES ARTISANS D ART Concentration de talents! Quelque 90 artisans d art et artistes d exception venus de l Essonne et de la France entière étaient rassemblés, en juin, lors de la Fête des artisans d art organisée par le domaine de Saint-Jean de Beauregard et la CMA Essonne.* Dans le cadre élégant du château datant du XVII e siècle, plus de 2500 visiteurs ont pu admirer la richesse des créations exposées par les artistes et professionnels : calligraphe, céramiste, brodeur, ébéniste, lunetier, mosaïste, tourneur sur bois, verrier au chalumeau Au cours de ce rassemblement, dont le verre était l invité d honneur, deux talents ont été primés pour l excellence de leur travail. Le prix de la CMA de l Essonne, récompensant la maîtrise technique, la créativité et l innovation a été décerné à Mathilde Quinchez (Paris), créatrice de bijoux contemporains en argent inspirés de l univers végétal. Le prix Saint-Jean de Beauregard récompensant l aspect esthétique d une œuvre ou d un stand a été attribué à la créatrice de porcelaine Isabelle Poupinel (Yvelines). Cette année encore la Fête des artisans d art a été l occasion de découvrir l extraordinaire richesse des métiers d art et la passion qui anime ces artisans hors du commun. * En partenariat avec les Ateliers d art de France, l Institut National des Métiers d Art de France et Artcurial. Le verre : invité d honneur Cette édition a accueilli Jean-Pierre Baquère, créateur verrier, maître d Art du verre à la flamme, maître d art, Entreprise du Patrimoine Vivant et Grand Prix de la Création de la Ville de Paris. Frédéric Alary, maître verrier et dirigeant de la Verrerie d Art de Soisy-sur- École, a présenté «Le Jardin de verre». Une collection alliant créativité et tradition familiale artisanale. Photos : Alticlic ❶ ❸ ❺ ❷ ❶ De gauche à droite : Isabelle Poupinel et Mathilde Quinchez. ❷ Le jury du prix de la CMA Essonne, de gauche à droite : Jean-Pierre Baquère, maître d art et délégué régional des Ateliers d art de France ; Xavier Deramaix, 2 e vice-président de la CMA et président du jury ; Sylvain Duchene, directeur du musée d Étampes ; Michel Goethals, président de l association d art et métiers et délégué régional de l INMA ; Alain Renard, maître artisan d art et élu CMA Essonne. ❸ Le stand des Établissements Crapeau, métallerie ferronnerie et serrurerie d'art, création de mobilier contemporain. ❹ Le stand d'isabelle Poupinel. ❺ Didier Demé, ébéniste, sculpteur sur bois et créateur de mobilier d'illustration. ❹ 4 Le monde des artisans juillet-août 2013

5 STARS & MÉTIERS 2013 Du dynamisme commercial en Essonne Parmi les 16 entreprises artisanales de la région parisienne et de l Oise remarquées et primées lors de l édition régionale du concours Stars et métiers, trois sont originaires de l Essonne. Organisé par les Banques Populaires et les Chambres de métiers et de l artisanat, le prix Stars & Métiers récompense les chefs d entreprises artisanales pour leur savoir-faire et leur réussite en matière d innovation technologique, managériale, commerciale et stratégique. Zoom sur les lauréats essonniens UN DES MEILLEURS APPRENTIS DE FRANCE 11 apprentis de la Fdme en finale Lors de la remise des titres régionaux du concours «Un des Meilleurs Apprentis de France», la Faculté des Métiers de l Essonne (Fdme) a décroché 14 médailles dont 11 en or, précieux sésames permettant aux apprentis d accéder aux finales nationales, en septembre prochain. Andréa, Mélina, Stéphen, Kévin ont entre 17 et 20 ans et viennent d être récompensés après des mois d épreuves au concours «Un des Meilleurs Apprentis de France», organisé par la société des Meilleurs Ouvriers de France. Médaille autour du cou et diplôme à la main, c est avec une grande fierté que les apprentis se sont vus décerner leurs récompenses par leur maître d apprentissage. Après avoir franchi le cap des sélections départementales, 191 apprentis franciliens ont été finalement récompensés à travers 30 catégories professionnelles représentées cette année. L Essonne compte au total 32 médailles d appentis formés sur le territoire. Palmarès des apprentis de la Fdme Arts de la Table et du Service : médaille d or pour Mélina Baron. Fdme 1 er prix départemental Catégorie Dynamique Commerciale SARL Boucherie de l Église à Marcoussis - Sébastien Taugourdeau Boucherie Charcuterie, Traiteur Prix départementaux Catégorie Dynamique Commerciale Les Trois Petits Cochons à Ballancourt - Jean-Paul Heurtault Boucherie, Charcuterie SARL ACM Marie à Brétigny Cyrille Valente Menuiserie, alu, PVC, volets roulants Mélina Baron, 18 ans, CAP Restaurant 2 e année, de Boussy- St-Antoine, cherche un employeur pour suivre son Brevet Professionnel Restaurant à la rentrée prochaine. Coiffure : médailles d or pour Andréa Da Cruz Goncalvez, d argent pour Alisone Afonso et Margot Chaput. Peinture en carrosserie : médailles d or pour Stéphen Carneiro, Kévin Charlon, Matthieu Couillaut, Quentin Millecamps, Kévin Pires. Réparation des carrosseries : médailles d or pour Anthony Szewezuk, d argent pour Jason Lesueur et Sébastien Vairon. Soudage : médailles d or pour Vivien Demel, Sylvain Maurios et Antoine Vaneroux, d argent pour David Lee. En bref L artisanat compte une nouvelle EPV La commission nationale d attribution des EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant) a rendu sa décision. Une entreprise artisanale essonnienne se voit attribuer le prestigieux label. Nor Line détient en effet un patrimoine économique composé en particulier d un savoir-faire rare reposant sur la maîtrise de techniques traditionnelles. L entreprise Nor Line, créée en 1961, appartient au secteur de la maroquinerie-malleterie-gainerie. Installée à Grigny, elle est spécialisée dans la fabrication de «marmottes», mallettes et coffrets de présentation sur mesure ; essentiellement utilisées pour le lancement et la présentation de produits sélectifs, de parfums et spiritueux. Le label EPV est une marque de reconnaissance de l État qui distingue les entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d excellence. Attribué pour une période de cinq ans, ce label rassemble des fabricants attachés à la haute performance de leur métier et de leurs produits. Les cinq EPV en Essonne Atelier Mariotti à Etrechy Christian Maury à Palaiseau Metaloiso à La Fôret-le-Roi Verrerie d art, Soicy-sur-École Nor Line Grigny «Entre saveur et jardin», tremplin de l artisanat «Entre saveur et jardin», une jeune entreprise de Boutigny, a été sélectionnée par le jury du concours «Les Tremplins de l artisanat» de la mutuelle des artisans (MNRA) pour participer aux Artisanales de Chartres. La dirigeante, Martine Verrechian concocte depuis février 2011 des soupes et des terrines à partir de produits essentiellement locaux. À l instar des 19 autres lauréats, un stand d exposition lui sera offert pour toute la durée du célèbre salon chartrain (11 au 14 octobre 2013). Cervia et la production locale Trois entreprises artisanales essonniennes viennent d adhérer à la marque «Saveurs Paris Île-de- France» créée par le Cervia (Centre Régional de Valorisation et d Innovation Agricole et Alimentaire). «Au dessus sur l étagère du haut» et «Entre saveur et jardin», à Boutignysur-Essonne, et les Établissements Lefeuvre, à Grigny, fabriquent entièrement leurs produits alimentaires dans la région capitale. Le monde des artisans juillet-août

6 ctualités Essonne RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 LA CMA ESSONNE AU SERVICE DES ENTREPRISES ARTISANALES Forte de ses entreprises artisanales ressortissantes, la CMA Essonne a mené, en 2012, de nombreuses actions en faveur de la défense de l artisanat, des activités artisanales et de l emploi dans les territoires, de la création, du développement et de la transmission d entreprises, de la progression des jeunes entreprises, de la formation des dirigeants et des actifs de l artisanat et de l apprentissage et de la qualification. Les formalités administratives en chiffres Centre de formalités des Entreprises (CFE) formalités d entreprises traitées renseignements téléphoniques + 6 % par rapport à personnes reçues Formalités et dématérialisation La CMA Essonne utilise les solutions dématérialisées «cfe-metiers.com et e-apprentissage.fr» : 297 formalités d entreprises artisanales ont été effectuées en ligne. Répertoire des métiers immatriculations en 2012 Alimentation 311 Bâtiment Fabrication 218 Services Non renseigné radiations en 2012 Alimentation 159 Bâtiment 892 Fabrication 129 Services 520 Non renseigné 68 Accompagner les projets de création, de reprise et de transmission d entreprise Appui aux porteurs de projets personnes renseignées depuis la permanence téléphonique, dont créateurs, 92 repreneurs éventuels et entreprises dans le cadre de leur suivi. 800 créateurs/repreneurs ont bénéficié de la cellule d information, de sensibilisation et d orientation du service économique. 589 porteurs de projets ont suivi une réunion d information. 42 rendez-vous pour bilans prévisionnels et suivis du financement. 398 appuis techniques ont été réalisés dans les domaines du commercial, de l environnement, du financier, du fiscal, du juridique, des ressources humaines et du social. Réseau CREE La CMA Essonne, membre du réseau CREE, a co-animé conférences thématiques et rendez-vous individuels organisés dans le cadre de la semaine de la création d entreprise. Plus de 300 porteurs de projets en ont bénéficié. Transmission/reprise, un enjeu économique 71 rendez-vous, 30 cédants, 33 repreneurs et 22 visites en entreprise. Gestion de la bourse des fonds de commerce : 35 annonces visibles en permanence. De nombreuses interventions dans des manifestations «Transmission/Reprise» de nos partenaires. La cession d entreprise : thème fort de la Semaine nationale de l artisanat Une journée consacrée à la cession d entreprise a été organisée pour les chefs d entreprises artisanales porteurs d un projet de transmission à court ou moyen terme : Une conférence sur la valorisation de l entreprise 30 entretiens individuels avec des partenaires experts au siège d Évry et à l antenne sud Essonne des accompagnements in situ. Plus de personnes ont contacté la CMA Essonne en 2012! 6 Le monde des artisans juillet-août 2013

7 Soutenir le développement des entreprises en activité Appuis techniques en chiffres Dans les domaines du commercial, de l environnement, du financier, du fiscal, du juridique, des ressources humaines et du social et dans le cadre du développement économique, la CMA Essonne a dispensé : 245 appuis techniques aux entreprises de moins de 3 ans. 100 appuis techniques aux entreprises de plus de 3 ans. 11 bilans prévisionnels dans le cadre de besoins en financement ou évolution de l entreprise. Taux d existence des entreprises à cinq ans (Base : entreprises créées en 2007) Nb d entreprises immatriculées entre le 01/01/2007 et le 31/12/2007 Nb d entreprises immatriculées entre le 01/01/2007 et le 31/12/2007 existant encore au 31/12/2012 Taux à cinq ans Alimentation % Bâtiment % Fabrication % Services % Non renseigné % TOTAL % Obligations en matière d hygiène 98 entreprises reçues en atelier sur la thématique de l hygiène alimentaire. 21 entreprises ont bénéficié d une information spécifique dans le cadre de leur projet entreprises informées sur les «nouvelles obligations de formation à l hygiène». 55 chefs d entreprise/auto-entrepreneurs/conjoints collaborateurs ou associés ont suivi la formation sur l hygiène alimentaire mise en œuvre avec le CLAQ Ile-de-France. Entreprises en difficulté 117 entreprises accompagnées. La CMA Essonne a contribué au dispositif «SOS Entreprise Essonne» pour accompagner les entreprises dans leur recherche de solutions. Environnement 56 cartes de déchetterie remises aux chefs d entreprise. 28 entreprises suivies en vue de leur certification et/ou label. 8 pré-diagnostics environnement et 2 dossiers Imprim vert. «Salon éco-habitat» : Le cap des visiteurs franchi La CMA Essonne a organisé le 5 e Salon éco-habitat 91 en partenariat avec le Conseil Général et le Val d Orge. L objectif de cet événement est de sensibiliser la population à l enjeu de l habitation durable. 32 participants exposants dont 24 entreprises artisanales participantes, 3 organisations professionnelles et 4 partenaires (Espace info, Énergie Val d Orge, Maison départementale de l Habitat, EDF). 49 chefs d entreprise ont bénéficié d une sensibilisation à l environnement et au traitement des déchets. Labels Agenda 21 Pour la première fois, la CMA de l Essonne obtient deux labels «Agenda 21 départemental» pour deux outils développés en matière de développement durable et solidaire : L annuaire des entreprises artisanales de l Essonne, et son module éco-construction. Le guide de sensibilisation des artisans à l environnement. Concours national «Stars & Métiers» : prix de la stratégie globale d innovation à un Essonnien La 6 e édition du concours national Stars & Métiers a révélé le talent et la performance de Poly-Shape, une entreprise artisanale de Saint-Pierre-du-Perray détectée et accompagnée par la CMA de l Essonne. Ce prestigieux concours est organisé par les Banques Populaires et l APCMA. Les métiers d art, vitrine de l artisanat Ancrage de la Fête des artisans d art Organisée par la CMA Essonne et le Château de Saint-Jean de Beauregard, la deuxième édition de la Fête des artisans d art a révélé les talents de plus de 80 artisans d art et artistes d exception visiteurs en 2,5 jours Les nouveautés de cette édition : L exposition photographique «Regards sur l artisanat d art». Le prix de la CMA Essonne de la «maîtrise technique, la créativité et l innovation récompensant le meilleur talent de la manifestation est décerné à Marie- Hélène Clin de Steel Clin, une jeune ferronnière de Viry-Châtillon. Les Ateliers d Art de France labélisent la manifestation. JEMA La CMA Essonne est au cœur des Journées Européennes des Métiers d Art (JEMA) organisées par l INMA. 37 ateliers d art du département participant à cette manifestation ont été conseillés et accompagnés. Éco-Numérique Certimétiers artisanat, nouveau produit de la CMA Essonne Pour simplifier et sécuriser les démarches administratives, la CMA Essonne a lancé, en 2012, la commercialisation de Certimétiers artisanat, un système de signature électronique créé pour tous les dirigeants d entreprises artisanales inscrites au Répertoire des métiers. Alticlic Le monde des artisans juillet-août

8 ctualités Essonne Favoriser l apprentissage Contrats d apprentissage enregistrés 2012/2013 Contrats du 1 er juin 2012 au 8 avril 2013 Hommes Femmes TOTAL Niveau I Niveau II Niveau III Niveau IV Niveau V TOTAL Faculté des métiers Engagements de la CMA Essonne En 2012, la subvention à la FDME s est élevée à euros (subvention ordinaire de euros majorée d une subvention exceptionnelle de euros). Au titre du plan de redressement de la FDME, la CMA Essonne a financé euros de contribution supplémentaire. Artimobiles* : les collégiens découvrent les métiers Les Artimobiles ont fait étape dans quatre collèges essonniens. Les pilotes-animateurs de ces voitures customisées et équipées d informatique ont présenté les 250 métiers du secteur aux élèves de 4 e et 3 e. * Opération organisée avec la collaboration de l Inspection Académique départementale. Mobilité européenne Des apprentis coiffeurs partiront à Unna (Allemagne) La CMA Essonne impulse un projet de mobilité européenne des apprentis coiffeurs avec l Allemagne. Une opération menée avec l école professionnelle d Unna, le centre de formation de la Maison de l artisanat de Soest, les communes de Palaiseau et Unna ainsi que la FDME. Une quarantaine d apprentis français et allemands participeront à cette expérience européenne en Former les décideurs et salariés des entreprises artisanales Actions de formation réalisées Nb de stages réalisés Jours de formation Stagiaires présents Volume H/S Micro-Informatique ,5 Compta/Gestion/Finances Ateliers Linguistiques Commercial ADEA/BCCEA ,5 Act. Spéc. : auto-entrepreneur Act./fonct./actualité : Hygiène TOTAL , Agir en faveur des activités artisanales et de l emploi dans les territoires La CMA Essonne a développé sa politique de proximité avec les chefs d entreprise pour apporter au plus vite des réponses à leurs attentes et les accompagner dans le développement de leurs activités. Des changements sont ainsi survenus dans l organisation et le fonctionnement des services de la Chambre de métiers pour permettre la réalisation d actions terrain adaptées aux spécificités du tissu économique du territoire : Les missions de l antenne sud de la CMA se sont multipliées. Par ailleurs, ses effectifs ont été renforcés pour atteindre les objectifs suivants : faciliter les démarches administratives des artisans, collecter leurs besoins, mesurer leurs difficultés et trouver des solutions au développement de leur activité. Des rencontres collectives dédiées aux actifs de l artisanat sont lancées en partenariat avec l échelon intercommunal. (cf page suivante). Dans le même temps, la stratégie territoriale adaptée au contexte propre du nord Essonne se structure autour d une approche plus spécifique des métiers liés à la sous-traitance industrielle et à ceux des services aux entreprises. Deux agents développeurs sont recrutés au nord et au sud pour diagnostiquer les besoins des entreprises (cf en page 33). 8 Le monde des artisans juillet-août 2013

9 Essonne Agir en faveur des activités artisanales et de l emploi dans les territoires «L avenir de l artisanat et des métiers» : lancement des rencontres territoriales 11 avril 2012 : la Chambre de métiers et de l artisanat de l Essonne organise sa première rencontre territoriale dans le Val d Essonne. Quelque 80 chefs d entreprises artisanales implantées sur la CCVE, élus consulaires et élus locaux ont profité de cette occasion unique pour échanger autour d un thème fédérateur : le maintien et le développement des activités artisanales. Dix-huit «médailles d honneur des métiers et de l artisanat» sont décernées aux chefs d entreprises artisanales expérimentés et fidèles à l apprentissage. La série des manifestations territoriales organisées avec le soutien des intercommunalités est née. La deuxième édition s est déroulée, en octobre, sur le territoire de la Vallée de l École avec autant de succès. Pacte sud Essonne La CMA Essonne signe le pacte d engagement du sud Essonne et confirme sa volonté d agir sur cette partie du territoire. Dispositif accompagnement post-installation des entreprises de 0 à 3 ans Lancement du dispositif en juin : 101 entreprises contactées par les développeurs sud et nord, 46 rencontres de chefs d entreprise, 22 analyses des fonctions vitales de l entreprise à l aide de l outil «approche globale», 22 entrepreneurs accompagnés dans le cadre du dispositif, 2 ateliers collectifs organisés. Un nouveau siège en perspective La CMA Essonne se voit accorder le permis de construire pour la réhabilitation du bâtiment de son ancien CFA Francis Combe d Évry. Le 30 novembre 2012 marque le début des travaux de ce projet si attendu par la CMA Essonne pour déployer ses activités. Le nouveau siège sera livré au printemps Convention avec la Direccte (IDF et UT91) : GPEC Pour optimiser le management, améliorer l organisation et la gestion des ressources humaines des entreprises artisanales de sous-traitante industrielle, la CMA Essonne signe, à l automne, un accord avec la Direccte : 13 entreprises adhèrent à l action. 4 chartes d engagement sont signées. 4 diagnostics ont été réalisés. Convention avec la Maison de l emploi Corbeil-Essonnes/Évry La CMA Essonne et la Maison de l emploi de Corbeil-Essonnes/ Évry signent une convention pour le maintien et le développement de l emploi au sein des activités artisanales installées sur les territoires de la CASE (Communauté d Agglomération Seine Essonne) et de la CAECE (Communauté d agglomération Évry Centre Essonne). Contenu de l action : détection des besoins, conseils, appuis aux RH, formations aux salariés et à la GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences). Les rendez-vous de l emploi Paris-Orly La CMA a participé à l organisation de la première édition du forum «Les Rendez-vous de l emploi Paris-Orly» en novembre. 50 exposants spécialisés dans le domaine de l emploi et de la formation, un job meeting, une convention d affaires. «Oui, au grand stade de rugby» Engagée et mobilisée pour le développement économique, la CMA Essonne a collecté 640 soutiens d artisans du territoire à travers son action de mobilisation pour l implantation du grand stade de Rugby à Ris- Orangis. Défendre et promouvoir l artisanat Lancement du premier baromètre artisanat 91 La première enquête de conjoncture semestrielle est lancée par la CMA Essonne auprès de 250 artisans essonniens répartis sur l ensemble du territoire dans les quatre grandes familles sectorielles. Objectifs visés : Disposer d une situation économique artisanale de l Essonne. Mesurer le ressenti des chefs d entreprises sur l évolution de leur activité. Analyser les besoins pour mieux y répondre. La synthèse des résultats est publiée dans le premier numéro du Baromètre de l artisanat91 sorti en septembre Soutien à Massy Essonne Handball Dans le cadre du prolongement du partenariat national entre la Fédération française de handball et le réseau des CMA, la CMA Essonne a signé, en 2012, son premier partenariat avec le club Massy Essonne Handball. Le Monde des artisans, nouveau magazine d informations La Chambre de Métiers adopte une nouvelle formule de magazine contenant 48 pages. Le Monde des artisans, trimestriel d informations nationales et départementales, s adresse aux chefs d entreprises inscrits au Répertoire des métiers de l Essonne pour être au fait de l actualité du secteur des métiers. JEMA ou les secrets des ateliers essonniens P. 4 SNA 2013 : PAROLES D ARTISANS P. 8 : l annuaire des artisans de l Essonne Un site résolument tourné vers le grand public pour «trouver un professionnel près de chez vous» 511 mises à jour ont été effectuées. Bimestriel n 93 mars-avril LE MONDE DES rtisans RETROUVEZ DANS CE NUMÉRO TOUTE L'INFORMATION DE VOTRE CMA ÉDITION Essonne ADEA, UNE FORMATION ADAPTÉE AU QUOTIDIEN DE L ENTREPRISE P. 33 LA BOURSE DES MÉTIERS Le monde des artisans juillet-août

10 ctualités Boulangerie Un guide pour répondre aux appels d offres Phovoir L INBP, pôle d innovation pour l artisanat et les petites entreprises du secteur de la boulangerie-pâtisserie, a édité un guide pour aider les artisans boulangers à répondre à des appels d offres d acheteurs publics locaux. Ce guide explore la question sur 25 pages. Il présente les bases de la commande publique, puis explique comment répondre à un marché public. Pour cela, il présente le schéma général d une procédure, «quelques termes à connaître avant de se porter candidat» ainsi que des précisions sur la fourniture de pain aux collèges et lycées. On y trouve également un cas concret de marché public type MAPA (< HT) très détaillé. Une partie précise comment répondre seul ou à plusieurs aux appels d offres. Enfin, le guide présente plusieurs témoignages de boulangers fournissant à titre individuel ou à plusieurs avant de terminer par les points clefs à retenir. CONTACT : Le guide est disponible gratuitement en ligne sur le site de l INBP : ANNIVERSAIRE LE STATUT DE SOCIÉTÉ COOPÉRATIVE ARTISANALE A 30 ANS La FFCGA (Fédération française des coopératives et groupements d artisans) célèbre cette année les 30 ans de la loi du 20 juillet 1983 portant sur le statut des sociétés coopératives artisanales. Point d orgue de cette année anniversaire : les Assises de la Coopération Artisanale, organisées le 18 juin à Nanterre sous le parrainage de Sylvia Pinel, ministre de l Artisanat, du Commerce et du Tourisme, et de Benoît Hamon, ministre délégué à l Économie Sociale et Solidaire et à la Consommation. Cet événement associait l ensemble des familles coopératives ainsi que Le Régime Social des Indépendants (RSI) vient d éditer un guide à destination des futurs créateurs ou repreneurs d entreprise artisanale, industrielle, commerciale ou libérale, intitulé «Objectif entreprise». Outil d aide à la décision, il peut intervenir en complément d une étude personnalisée effectuée par un spécialiste du conseil. «Objectif entreprise» s articule autour de trois questions clés pour créer ou reprendre une entreprise : Quel statut juridique pour l entreprise et pour son dirigeant? Quel statut fiscal pour l entreprise et pour son dirigeant? Et quelle protection sociale pour le chef d entreprise et sa famille? Le guide est disponible dans l espace téléchargement du RSI (brochures thématiques / création d entreprises). CONTACT : les partenaires de la FFCGA, dont l Assemblée permanente des chambres de métiers et de l artisanat. Ces assises ont été clôturées par la remise des Prix de la Coopération Artisanale, créés pour l occasion. Ce nouveau concours vise à valoriser, par l exemple, le caractère innovant et structurant de l organisation des entreprises artisanales en coopérative, tant sur le plan de la stratégie économique, technologique que sociale. CONTACT : CRÉATION-REPRISE «Objectif entreprise 2013», un outil d aide à la décision 10 Le monde des artisans juillet-août 2013

11 Publication annuelle des comptes Procédures simplifiées pour les TPE Le gouvernement a annoncé le 18 avril dernier l allégement des obligations comptables pour les plus petites entreprises. Les TPE c est-à-dire remplissant au moins deux des trois critères suivants : total de bilan de moins de 350 k, chiffre d affaires net inférieur à 700 k et moins de 10 salariés, seront dispensées d établir l annexe qu elles devaient produire en plus du bilan et du compte de résultat. Elles continueront d établir une comptabilité exhaustive et fiable et de déposer leurs comptes au greffe sans que, désormais, ceux-ci soient rendus publics. Cette mesure concerne environ 1,4 million d entreprises. Par ailleurs, les entreprises employant moins de 50 salariés auront la possibilité d établir un bilan simplifié ; le seuil était auparavant fixé à moins de 20 salariés. Ces mesures de simplification, prises dans le cadre du Pacte de compétitivité, devraient aussi permettre aux start-up et TPE françaises de préserver la confidentialité de leurs activités. Elles sont en effet astreintes à des obligations de publication nettement plus contraignantes que celles auxquelles sont assujetties leurs concurrentes de l Union européenne et des principaux États extracommunautaires. Sources : ministère de l Économie et des Finances, D2IE. RHÔNE-ALPES UNE APPLICATION SMARTPHONE POUR LES ARTISANS Le réseau des CMA Rhône-Alpes a développé une application smartphone gratuite (Android, IOS, Windows Phone et tablettes) dédiée aux artisans de la région. Les dirigeants disposent désormais, partout et à tout moment, d informations sur la conjoncture économique de l artisanat, l actualité des entreprises rhônalpines, les filières et les secteurs d activité. L application relaie aussi l actualité des CMA du réseau. Son lancement fait suite à la mise en place en 2012 d un outil de veille stratégique pour les ressortissants rhônalpins. Baptisé Avise, de dispositif stratégique inédit en France permet aux artisans de disposer d informations via un portail Internet, des newsletters, des ateliers thématiques. Canaux auxquels vient aujourd hui s ajouter l application smartphone. APPLICATION DISPONIBLE SUR : Google Play, Windows Phone Store ou App Store en tapant CRMA Rhône-Alpes. Le monde des artisans juillet-août

12 ctualités Ile-de-France 15 MAI 2013 SIGNATURE DE LA CONVENTION DE COOPÉRATION AVEC L UNION DES CHAMBRES DE MÉTIERS DE SAXE (ALLEMAGNE) La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat d Ilede-France a signé une convention de coopération avec l Union des Chambres de Métiers de Saxe (Chemnitz, Dresde et Leipzig) le 15 mai Cette dernière porte sur cinq volets définis sur le territoire régional : Coopération en matière de politique de l Artisanat, Coordination des relations publiques, Soutien et conseil aux entreprises ressortissantes, Coopération sur la formation et la qualification des professionnels du secteur, Présence sur les salons. La signature s est déroulée dans un lieu d exception, la Chancellerie d État de Saxe à Dresde, en présence du Dr Johannes Beermann, ministre d État, en amont de la 21 e Rencontre francoallemande des Chambres de Métiers et de l Artisanat. DR CRMA IDF CRMA IDF + Info Une coopération historique avec la Saxe Six chambres connaissent déjà un jumelage florissant ou sont en cours de jumelage : La CMA de l Essonne est sur le point de se jumeler avec la Chambre de Métiers de Leipzig. La CMA de Seine-Saint-Denis est jumelée avec la Chambre de Métiers de Chemnitz. La CMA du Val-de-Marne est jumelée avec la Chambre de Métiers de Dresde. Parution de la note de conjoncture du second semestre 2012 L Ile-de-France reste la première région artisanale avec ressortissants Les chiffres-clés de l artisanat francilien viennent de paraître. Ce document est le résultat d une enquête d opinion menée auprès de chefs d entreprises artisanales franciliennes sur l évolution des principaux indicateurs économiques et comprend des données départementales ainsi qu un focus sur les autoentrepreneurs. On dénombre désormais plus de entreprises artisanales en Ile-de-France réparties dans les secteurs du Bâtiment, de l Alimentation, des Services et de la Fabrication. 44 % d entre elles emploient au total plus de salariés. Les artisans franciliens n échappent pas à la tendance européenne et nationale de stagnation de la croissance. L étude met en évidence l écart qui se creuse entre les entreprises résistant à la crise et celles qui la subissent. 12 Le monde des artisans juillet-août 2013

13 SOUTIEN DES ENTREPRISES ARTISANALES AU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL LA CRMA IDF SIGNE UNE CONVENTION AVEC LA COFACE POUR UNE OFFRE DE GARANTIES PUBLIQUES PLUS ACCESSIBLE Caroline Wood, Directeur régional de développement Garanties Publiques à la Coface* (Compagnie française d assurance pour le commerce extérieur), et Daniel Goupillat, président de la Chambre régionale de Métiers et de l Artisanat d Île-de-France, ont signé, le 12 mars dernier, une convention ayant pour but d adapter les dispositifs publics aux besoins des entreprises artisanales. La convention a pour objet de soutenir la croissance à l international des entreprises artisanales d Ile-de-France en développant une ligne d accompagnement accrue et en accentuant la coopération entre la direction régionale de la Coface et le réseau francilien des Chambres de Métiers et de l Artisanat - CMAD IDF (conventions territoriales allant vers la labellisation). * En France, Coface gère des garanties publiques à l exportation pour le compte de l État. CRMA IDF PLUS D INFOS Apprentissage Votre Chambre de Métiers et de l Artisanat à vos côtés dans vos démarches Entreprises, Maîtres d Apprentissage, enregistrez vos contrats en trois étapes! 1 2 Je relis le contrat et vérifie que je dispose de tous les justificatifs obligatoires * 3 Que faire du contrat? Ce dernier comprend trois feuillets : J envoie un feuillet à ma CMA avant le début du contrat J en garde un pour mon entreprise J en remets un à mon apprenti(e) Je remplis le contrat ou l avenant avec : la date ma signature et celle de mon apprenti(e) (ou de son représentant légal) le visa du CFA. Une question? Un conseil? Un seul interlocuteur pour faciliter et accompagner vos démarches : le service apprentissage de votre CMA! au /35/36 * Le Cerfa est obligatoire et doit être envoyé à votre CMA. Les autres pièces doivent être en votre possession et peuvent vous être réclamées par le service d enregistrement ou en cas de contrôle des services de l État. Le monde des artisans juillet-août

14 STYLE de vie Ils ont souvent commencé très jeunes leur activité, et ils la poursuivent après l âge légal de la retraite. Quelles «piles» font durer «vraiment plus longtemps» ces artisans retraités? Enquête sur leurs motifs et motivations. Ces artisans persistants me lève pour ça le matin, et le soir je n arrive pas à sortir de mon atelier», «Je raconte Lison de Caunes, 65 ans, maître d art en marqueterie de paille à Paris. Il semblerait que certains professionnels, comme elle, atteignent une forme d harmonie où le travail n est plus considéré comme une obligation. «C est mon plaisir», précise celle qui a ressuscité un savoir-faire oublié. Quand on voit sa matière première (la paille) et les produits finis (meubles et petits objets décorés), quelque chose d immatériel saute aux yeux : le talent. La force de la passion «Je suis artiste». Lucie Dubuy, 78 ans, doreuse et peintre-décorateur sur porcelaine, se définit ainsi. Son activité est constitutive de sa personne : «Seule la mort m arrêtera». Cette vision n est pas celle d une nantie, loin de là. «Depuis un bout de temps, je ne fais pas de bénéfice. Le Christian Pingeon, maître ébéniste, est «né dans les copeaux». DR 11 septembre 2001 a marqué pour moi le début de la débandade.» Elle travaillait principalement pour des grossistes dont la clientèle américaine, friande de ses peintures d inspiration XVIII e, a disparu petit à petit. Le talent est protéiforme et peut se manifester partout où la volonté sous-tend la maîtrise d une technique. Cependant la passion qu il suscite parfois semble plus l apanage des métiers rares et/ou artistiques. «J aime mon métier, mais je suis fatigué», confie ce boulanger de 68 ans en activité. La notion d héritage peut renforcer la plénitude d une activité connectée avec l intemporel. «Ma passion, mes loisirs, c est mon boulot», martèle Christian Pingeon, maître ébéniste à Paris (boiseries sculptées, parquets de Versailles ). «Je suis la quatrième génération d une entreprise qui date de Je suis né dans les copeaux, j ai réalisé ma première œuvre à 12 ans, ai commencé avec mon père, ai été compagnon du tour de France». Cet atavisme peut aussi être un poids, et cet expert aux tribunaux sait par exemple qu il est le seul en France à faire ce qu il fait. Aura-t-il un successeur? La transmission Lison de Caunes, 65 ans, travaille par plaisir et par passion. Cette question taraude les artisans et les oblige souvent à travailler plus longtemps. «Je continue pour une seule raison : je n arrive pas à vendre mon affaire», pointe Jean-Marie Besançon, 68 ans, boulanger-pâtissier à Saint-Dalmas de Valdeblore (Alpes-Maritimes). Et pourtant il en a eu, des contacts «Nous sommes mêmes passés sur TF1!» Son diagnostic? «Les reprises sont difficiles à négocier car il y a beaucoup moins de vrais patrons capables de faire tourner un commerce. Le travail fait peur ; l Éducation nationale ne s occupe pas bien de nos métiers.» Il gère pourtant une «très belle affaire», qui rapporte. Mais il n est pas prêt à brader le fruit de ses investissements (laboratoire ultramoderne) et de son goût du travail bien fait. Claude Gilson, 61 ans, boulanger-pâtissier à Marange-Silvange (Moselle) a de la chance ; il attend que son fils aîné ait fini de se former pour reprendre avec son frère cadet, déjà en poste, l affaire paternelle. «Je resterai avec eux une bonne année, le temps qu ils prennent leurs marques». Pas de repreneur non plus pour Anne Hoguet, 67 ans, qui exerce le métier rare d éventailliste (Paris). «J ai formé quelques élèves mais ils se sont installés. Je veux céder mon fonds à quelqu un que je sente bien.» La perle rare tarde à venir. «Je me suis donnée jusqu à 70 ans pour trouver.» Quand le métier est pointu, la transmission du savoirfaire, qui peut déboucher sur celle d une affaire, revêt une importance capitale. Pour Claude Delhief, sis à Tréveneuc (Côtes-d Armor), unique Sophie Bassouls 14 Le monde des artisans juillet-août 2013

15 IL A PRIS SA RETRAITE ANTICIPÉE Gérard Hasse, est retraité depuis le 1 er janvier Or, il n a que 58 ans. «J ai commencé à travailler à 14 ans et 10 mois», explique ce boulangerpâtissier de Moulins-St-Pierre (Moselle). «Pour bénéficier de la retraite anticipée, il fallait que j aie 5 trimestres cotisés et validés avant le 31 décembre de l année de mes 16 ans. Si je n en avais eu que 4, j aurais dû attendre l âge légal.» Il reconnaît avoir été très bien renseigné sur tous ces points par le RSI. Ce jeune retraité a une autre particularité : il a décidé de continuer à travailler pour rembourser ses crédits. Cependant, comme il n a pas l âge légal de départ à la retraite, son revenu professionnel est plafonné. Sa femme ayant le statut de conjoint collaborateur, il ne prend pas en compte l intégralité de son bénéfice. «Si j avais été tout seul, je n aurais pas pu continuer», observe-t-il. Plus généralement, depuis le 1 er janvier 2009, les retraités qui le souhaitent peuvent désormais cumuler, sans restriction, leur retraite de base et complémentaire et le revenu d une activité professionnelle. CONDITIONS ET RENSEIGNEMENTS : DR Anne Hoguet, éventailliste, s est donnée jusqu à 70 ans pour transmettre son activité. maître d art et MOF en glyptique (gravure de pierres par abrasion), la formation est un devoir moral. Il a formé pendant 17 ans un disciple reconnu et reçoit des élèves quatre fois par semaine. Une retraite «vitale» et pesante à gérer Les artisans s avouent parfois embêtés et déconnectés des contraintes administratives liées à leur retraite. Sur fond de crise, celle-ci n est pourtant pas anodine. «Je me sens comme quelqu un qui nage dans la mer, et à qui on a jeté une bouée de sauvetage trop petite», explique Reinhard von Nagel, qui crée et entretient des clavecins à Paris. À 78 ans, il travaille pour subvenir aux besoins de sa famille. «Je n ai pas le droit de vieillir ni de mourir ; je dois tenir encore quatre ans pour assurer l avenir de mes enfants.» Si la retraite est un élément de confort, elle n est pas suffisante. «Je ne fais pas de bénéfices depuis 5 ans.» Reinhard a fait valoir ses droits à 65 ans et ce ne fut pas facile ; il dénonce un «système opaque». «Nos soucis économiques sont permanents et on se sent traités comme des délinquants par les organismes sociaux». La retraite ne rend pas forcément plus serein ; «elle me sert à payer les charges ; il ne me reste pas plus à la fin du mois», déplore DR Anne Hoguet. Lucie Dubuy vit aussi grâce à sa maigre retraite, arrivée tard puisqu elle s était arrêtée un temps pour se consacrer à la peinture. Parcours hachés, itinéraires incluant plusieurs statuts Les reconstitutions visant à faire valoir leurs droits sont parfois mouvementées pour les artisans. Malgré un contexte économique difficile, ce qui reste frappant, c est que l envie de créer ne diminue pas avec l âge. «J ai encore des choses à apprendre, à développer ; comme le portrait sur porcelaine», confie Lucie (78 ans). «Je n aurais jamais le temps de réaliser tout ce que je souhaite», soupire Claude Delhief (75 ans). L impulsion et la jeunesse d esprit sont bien là. Que les jeunes désabusés en prennent de la graine! Sophie de Courtivron «Je me sens comme quelqu un qui nage dans la mer, et à qui on a jeté une bouée de sauvetage trop petite.» Reinhard von Nagel, facteur de clavecins, 78 ans DR Le monde des artisans juillet-août

16 É clairage Essonne La Chambre de métiers et de l artisanat de l Essonne reprend du service actif en participant à nouveau au célèbre challenge des Papilles d or, après huit années passées loin des rangs des partenaires de l opération qu elle avait initiée avec la CCI Essonne, en Fotolia.com CHALLENGE La CMA Essonne renoue avec les Papilles d or Papilles d Or est un concours départemental qui réunit des professionnels de sept catégories de métiers de bouche : boucher, boulanger, charcutier traiteur, fromager, pâtissier, poissonnier et caviste. Cet événement a pour objectif de faire connaître le professionnalisme et le savoir-faire mis en œuvre par les artisans commerçants. Il contribue pleinement à la promotion des entreprises du secteur alimentaire de l Essonne lauréates auprès des consommateurs avides d authenticité. Dans le cadre de sa contribution à l édition de 2014, la CMA Essonne prend en charge l organisation de l ensemble des étapes du concours des catégories boulangerie et charcuterie traiteur : du recrutement des participants en passant par les présélections des candidats et la mise en place des visites des membres du jury. Un représentant de la Chambre de métiers siégera également au jury 2014 aux côtés d un professionnel et d un consommateur choisis à cet effet. Les résultats seront dévoilés le 14 octobre 2014, lors de la cérémonie de remise des prix. + Info 5 e salon des métiers du terroir et de l artisanat Le 5 e Salon des Métiers du Terroir et de l Artisanat se déroulera à Ballancourt-sur-Essonne les 4, 5 et 6 octobre 2013 sur le thème «Les années folles de l Artisanat». Une cinquantaine d artisans et de producteurs exposants présenteront leurs métiers et leurs savoir-faire issus de la tradition. Une occasion pour prendre le temps de déguster des spécialités gourmandes artisanales et de rencontrer, entre autres, des artisans brodeurs, maroquiniers, relieur, ébénistes de la région. La qualité et l originalité de ce salon ont conduit la CMA Essonne à soutenir cet événement ponctué de nombreuses animations. Entrée gratuite - Espace culturel Daniel Salvi à Ballancourtsur-Essonne - 10h à 19h sauf le vendredi de 14h à 18h. Dieudonné 16 Le monde des artisans juillet-août 2013

17 É clairage Pour la Maison Heurtault (ombrelles et parapluies haut de gamme) comme pour Laulhère (bérets en médaillon), le «made in France» est un argument incontournable. Maison Heurtault COMMUNICATION ET SAVOIR-FAIRE La France, un argument marketing tendance Les produits français jouissent d une très bonne image à l étranger. Ils sont aussi de plus en plus plébiscités sur le territoire national. À l export, les entreprises artisanales ont tout intérêt à miser sur la notoriété des savoir-faire hexagonaux. Sur le marché intérieur, ce regain de popularité des produits français semble plus conjoncturel, lié notamment à la mondialisation et à la crise économique. Une part grandissante des consommateurs affichant leur volonté de soutenir l économie française, les artisans peuvent donc se saisir de cet argument «France», même si une tendance de fond plus durable semble se dessiner : le «made in local». La France possède une bonne image à l étranger, ce qui permet à de nombreuses entreprises artisanales issues de différents secteurs d exporter leurs produits. «La France véhicule une image relative au luxe, à l art de vivre, à la qualité, à la gastronomie», confirme Alexis Govciyan, directeur de l ISM (Institut Supérieur des Métiers). «Pour les EPV [Entreprises du patrimoine vivant], dire qu elles font du made in France reconnu par l État est associé à une image qui fait rêver à l étranger, notamment aux USA, en Russie, en Chine.» Ainsi, chez Laulhère, une entreprise artisanale qui crée des bérets basques, le «made in France» est considéré comme «un outil marketing vraiment efficace». Mark Saunders, le directeur commercial, s explique : «On s en sert beaucoup pour l export Le monde des artisans juillet-août

18 É clairage qui représente 30 % de notre activité, c est un des éléments les plus pertinents à mettre en avant.» Aujourd hui, l entreprise ambitionne de réaliser 60 % de son chiffre d affaires à l export, notamment en s implantant au Japon, aux États-Unis et au Benelux. Pour stimuler ce développement commercial hors de nos frontières, Mark Saunders a choisi d apposer la mention «made in France», accompagnée du drapeau français, sur tous les supports possibles, «du site Internet à l écusson cousu dans le produit». Le fait que Mark Saunders soit Irlandais étant, selon l intéressé, un atout supplémentaire. «L impact est plus fort pour mes clients puisque je défends le made in France alors que je ne suis pas Français», analyse ce défenseur de la belle facture hexagonale. Le haut de gamme plébiscité Pour la Maison Heurtault, qui conçoit de la parasolerie haut de gamme, le «made in France» est également un argument incontournable. «Nos clients étrangers y sont très sensibles, notamment les Japonais», confirme Jean-Yves Thibert, associé de Michel Heurtault. Avec 38 % de ses ventes à l export, l entreprise met en avant la fabrication française sur tous ses produits. «Les gens comprennent à quoi cela correspond, particulièrement les étrangers. Ils viennent pour la culture française et l histoire de l art français.» Dans un tout autre secteur, celui du vin, le savoir-faire français est également + Info Jacques Boulay La Maison Heurtault, qui réalise 38 % de ses ventes à l export, met en avant la fabrication française sur tous ses produits. mondialement connu et reconnu. C est donc très logiquement que Jérôme Viard, gérant de la Tonnellerie de Champagne-Ardenne, bénéficie d une très bonne image pour ses produits. «Les vins français sont élevés dans des tonneaux français. La fabrication française est donc déterminante pour mes clients. C est un gage supplémentaire de qualité», note-t-il. La qualité avant tout Néanmoins, si le «made in France» possède une bonne image, celle-ci ne Export : une mission expérimentale à Dubaï Pour renforcer son action internationale et promouvoir le savoir-faire de l artisanat français à l export, l APCMA conduit une mission expérimentale sur le secteur de la décoration d intérieur à Dubaï. Un correspondant, basé sur place, est chargé de détecter des opportunités de marchés, d effectuer une première sélection d entreprises proposées par les chambres de métiers et de l artisanat. Le projet a démarré en février 2012 pour un an ; il a été renouvelé en 2013 pour une année supplémentaire et pourrait être encore prolongé. À ce jour, 67 opportunités commerciales ont été détectées et plus de 120 profils d entreprises communiqués. Une dizaine d entreprises sont en négociation avec un client et un contrat a pu être conclu avec une entreprise vendéenne. «Il convient maintenant de développer ce projet, d aboutir à des ventes concrètes et d impliquer l ensemble des chambres de métiers et de l artisanat pour associer toutes les entreprises artisanales susceptibles d être concernées. Il est également prévu d élargir cette expérimentation à d autres zones et secteurs géographiques à potentiel», précise l APCMA. suffit pas. Michel Ryckeboer, gérant de l entreprise Chèdeville-Lelandais, fabricant de tampons pour instruments de musique, le constate bien : «Ma clientèle est spécialisée, composée à 80 % de luthiers. Ce qui les intéresse, c est avant tout la qualité». S il réalise 50 % de son chiffre d affaires à l export, c est donc grâce aux savoirfaire déployés au sein de son entreprise et à la qualité des matières premières utilisées. Cependant, «tout ce qui est sous-traitance des instruments à vent est de tradition française». Son implantation géographique s inscrit donc dans une certaine logique pour ses clients. Pour Stéphane Teyssier, à la tête des salaisons Teyssier : «avec l origine d Ardèche indiquée sur nos produits, immédiat et notre image rurale est très forte». Un argument qui séduit les touristes, nombreux dans ce département. L artisan en est satisfait mais il aimerait qu une dynamique plus forte se mette en place pour défendre le terroir français. «D autres pays comme l Italie, l Espagne, ont un temps d avance sur nous, ils ont une approche beaucoup plus collective. Ils mutualisent leurs moyens et savent avant tout faire valoir un produit plutôt 18 Le monde des artisans juillet-août 2013

19 É clairage encore difficile à faire comprendre à certains.» Ainsi son activité à l export reste «assez variable, entre 5 et 10 % du chiffre d affaires, car elle est dépendante des normes sur l alimentaire, qui vont et viennent». Preuve que le bon goût français s exporte bien, les salaisons Teyssier ont été mises à l honneur au mois de juin dans le célèbre magasin londonien Harrods, aux côtés de 33 autres EPV, représentantes de «l excellence française». Volonté de préserver l emploi en France Si la «marque France» fait mouche à l export, c est donc en grande partie grâce à la notoriété internationale des savoir-faire français. Sur le marché intérieur, en revanche, la prime à la qualité n explique pas à elle seule le regain d intérêt pour les produits français. «Face à la mondialisation des échanges et l accélération des délocalisations, le consommateur devient plus exigeant quant aux méthodes de fabrication, à la qualité et à l origine des produits qu il achète. Il est de plus en plus sensible au «made in France», et redoute de voir se décimer des filières entières ou des talents très spécifiques», explique Alexis Govciyan, directeur de l ISM. «Il y a une très forte recherche de produits fabriqués en France. Elle est liée au début de la + Info Zoom sur deux labels Entreprise du patrimoine vivant (EPV) Créé en 2005, le label EPV peut «être attribué à toute entreprise qui détient un patrimoine économique, composé en particulier d un savoir-faire rare, renommé ou ancestral, reposant sur la maîtrise de techniques traditionnelles ou de haute technicité et circonscrit à un territoire». Il est attribué pour une période de cinq ans. À ce jour, on comptabilise EPV. 69 % ont moins de 10 salariés, 24 % ont été créées avant 1900, 20 % entre 1900 et Plus de 74 % des entreprises labellisées réalisent une partie de leur chiffre d affaires à l international, l export représentant le principal débouché pour 16 % d entre elles. «Même si c est un label relativement jeune, il est déjà très reconnu dans le monde professionnel pour lequel il est un gage de référence, et commence à être bien connu par le grand public. Nous avons de plus en plus de retours très positifs, sur les Salons notamment. Le label est vraiment perçu comme une distinction d État unique en France. Et pour les professionnels, il constitue le carnet d adresses indispensable de l excellence du made in France», précise Alexis Govciyan, directeur de l ISM. Origine France Garantie La marque «Origine France Garantie» est également proposée aux entreprises fabriquant en France. Pour pouvoir s en prévaloir, il faut cumuler deux critères : le produit doit prendre ses caractéristiques essentielles en France ; 50 % à 100 % du prix de revient unitaire de ce produit doivent être acquis en France. Si elle s applique à un produit et pas à l entreprise, contrairement au label EPV, l adhésion à cette marque entraîne un certain coût. Celui-ci doit permettre de financer l audit initial et les audits de suivi de l organisme certificateur, ainsi que la communication collective sur la marque, pilotée par l association Pro France. CONTACTS : / Tonnellerie de Champagne-Ardenne crise», analyse pour sa part Pascale Hébel, directrice du département Consommation du Crédoc (Centre de recherche pour l étude et l observation des conditions de vie). «On avait observé le même phénomène en Les gens veulent préserver l emploi en France», poursuit Pascale Hébel. Selon elle, 75 % des Français privilégieraient le fabriqué en France. Cette tendance, qui se vérifie dans les enquêtes, est plus visible chez une certaine partie de la population, «plutôt entre 40 et 50 ans, des actifs presque «La fabrication française est déterminante pour mes clients. C est un gage supplémentaire de qualité.» Jérôme Viard, Tonnellerie de Champagne-Ardenne. seniors. Les plus jeunes sont trop ouverts sur le monde pour se tourner vers le franco-francais», précise Pascale Hébel. La période étant favorable à la«marque France», on peut donc s en servir comme argument marketing. Pascale Hébel reste malgré tout prudente : «Attention, vouloir aller trop dans cette direction, c est se mettre une balle dans le pied. Quand l activité redémarrera, les gens voudront recommencer à acheter ailleurs.» Selon cette experte, il faut donc utiliser l argument du «made in France» avec vigilance, le mettre en avant maintenant mais «pas forcément réorganiser tout en fonction de cela à moyen terme». Le monde des artisans juillet-août

20 Le site Web professionnel à concevoir soi-même. Idéal pour les entreprises et les indépendants! Création intuitive de votre site : Des centaines de designs attractifs au choix. Avec textes et images proposés pour plus de 100 métiers. Vous souhaitez donner une nouvelle vie à votre intérieur? PITIRANA DÉCO & votre style et votre personnalité I Modifiable à tout moment : Adaptez les textes proposés ou copiezcollez vos propres textes, ajoutez vos photos, changez de couleur et de design, le tout directement en ligne. 1&1 Web Apps : Des applications innovantes à intégrer en quelques clics pour enrichir votre site. * Pour plus d informations, consultez les conditions détaillées sur 1and1.fr.

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

«Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» Présentation du guide pratique du cédant

«Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» Présentation du guide pratique du cédant Dossier de presse Sommaire «Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» : Un guide pratique à l issue du dispositif de soutien aux TPE/PME Conférence du 5 mars 2014 Communiqué de presse

Plus en détail

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise»

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» Mardi 9 octobre 2012 CONTACTS PRESSE : CG74 ALEXANDRA CARRAZ 04 50 33 50 02 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30

Plus en détail

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE Entreprise du Patrimoine Vivant L excellence des savoir-faire français Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE 2 UNIVERS : Équipements professionnels Un label original Le label «Entreprise du Patrimoine Vivant» (EPV)

Plus en détail

offre de services tous les professionnels accompagnés par la chambre de métiers et de l artisanat de paris.

offre de services tous les professionnels accompagnés par la chambre de métiers et de l artisanat de paris. offre de services tous les professionnels accompagnés par la chambre de métiers et de l artisanat de paris. powered by 1984 _ www.1x9x8x4.com Une bonne idée est une idee qui voit le jour. édito Avec son

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes PRESENTATION Activités : Fabrication Transformation Réparation Prestation de service CMA 06 & VOUS Bâtiment - 10 salariés à la création Alimentation

Plus en détail

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013 Région Poitou-Charentes Edito Comme chaque semestre, je tiens à vous présenter au travers de cette publication la synthèse des

Plus en détail

Guide des prestations

Guide des prestations SOMMAIRE Guide des prestations Ensemble, construisons votre développement page 3 Créer, reprendre, une entreprise TRANSMETTRE UNE ENTREPRISE page 4 Connaître votre marché, VOtre territoire FORMER, GÉRER

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS

COMMUNIQUÉ. L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS COMMUNIQUÉ L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS L ameublement : une filière qui a LE VENT EN POUPE Riche en opportunités de carrière, le secteur de l ameublement

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, Secrétaire général, directeur des services et l ensemble du personnel vous souhaitent

Plus en détail

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise 11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise en Loir-et-Cher Vendredi 5 octobre 2012 de 9h à 18h Maison des Entreprises 16 rue de la Vallée Maillard à Blois Une opération organisée conjointement par

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA PRE-GARANTIE SIAGI & LA GARANTIE RELAIS. Dispositifs d aide au financement pour les artisans de la Manche

DOSSIER DE PRESSE LA PRE-GARANTIE SIAGI & LA GARANTIE RELAIS. Dispositifs d aide au financement pour les artisans de la Manche DOSSIER DE PRESSE LA PRE-GARANTIE SIAGI & LA GARANTIE RELAIS Dispositifs d aide au financement pour les artisans de la Manche Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Manche Avenue Général Patton 50201

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011 Dossier de presse Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales Du 18 au 25 novembre 2011 2 Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales - 18 au 25 novembre 2011

Plus en détail

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015 La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée Dossier de presse Création graphique : Musiconair Pendant 9 jours, les Chefs d Alsace et les Maîtres Restaurateurs d Alsace vous font découvrir

Plus en détail

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme.

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme. cap formations Numéro spécial LES 2 è semestre 2014 For ma tions QUA LIFI ANTES Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme Puy-de-Dôme LE TITRE D ASSISTANT(E) DE DIRIGEANT(E)

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Édition spéciale Emploi Développement économique

Édition spéciale Emploi Développement économique LE MONDE DES RETROUVEZ DANS CE NUMÉRO TOUTE L'INFORMATION DE VOTRE CMA rtisans ÉDITION Haute-Normandie Édition spéciale Emploi Développement économique Rouen Dieppe www.cad-hautenormandie.fr Le Havre Évreux

Plus en détail

N 3 EDITO. Madame, Mademoiselle, Monsieur,

N 3 EDITO. Madame, Mademoiselle, Monsieur, N 3 EDITO Madame, Mademoiselle, Monsieur, Depuis plusieurs années, la Communauté de Communes du Pays de Lamastre assure le portage de l Opération Rurale Collective (O.R.C) qui a pour but d aider les commerçants

Plus en détail

Figeac et les Métiers d art : un territoire de patrimoine et d innovation 27, 28 et 29 mars 2015

Figeac et les Métiers d art : un territoire de patrimoine et d innovation 27, 28 et 29 mars 2015 Journées Européennes des Métiers d Art Salon Régional des Métiers d Art de Midi-Pyrénées Figeac et les Métiers d art : un territoire de patrimoine et d innovation 27, 28 et 29 mars 2015 Dossier de présentation

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

PROPOSITION TARIF DES PRESTATIONS ET REDEVANCES POUR 2016

PROPOSITION TARIF DES PRESTATIONS ET REDEVANCES POUR 2016 PROPOSITION TARIF DES PRESTATIONS ET REDEVANCES POUR 2016 Base du droit fixe cumulé CMA, CRMA, APCMA : 12 CFE RM Prestations et redevances 2016 Certificat d immatriculation chef d entreprise Certificat

Plus en détail

Agissez pour réussir, formez-vous!

Agissez pour réussir, formez-vous! LE MONDE DES RETROUVEZ DANS CE NUMÉRO TOUTE L'INFORMATION DE VOTRE CMA rtisans ÉDITION Aisne Agissez pour réussir, formez-vous! P. 6 Bimestriel n 95 juillet-août 2013 1 CONCOURS LA ROSE DE PICARDIE P.

Plus en détail

Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH

Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH Partie II : «fiches-actions» Document annexé à la délibération du conseil communautaire de la Communauté de communes de l agglomération annemassienne

Plus en détail

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H 1 MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H Palais Royal Place de L Amirande - AVIGNON LES CONTACTS PRESSE Contacts Presse Banque Populaire Provençale et Corse : - Frédéric DELATTRE - Tel : 04 91 17 66 36 frederic.delattre@bppc.fr

Plus en détail

IDENTIFICATION DES ACTEURS RÉGIONAUX DES MÉTIERS D ART

IDENTIFICATION DES ACTEURS RÉGIONAUX DES MÉTIERS D ART MIDI-PYRÉNÉES MIDI-P YRÉNÉES IDENTIFICATION DES ACTEURS RÉGIONAUX DES MÉTIERS D ART INSTITUTIONNELS Conseil Régional Président Martin MALVY (Président de l association Villes et Pays d Art et d Histoire)

Plus en détail

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design NB : L objectif de ce document n est pas d être exhaustif mais de présenter les aides les plus adaptées

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 PREFET DU LANGUEDOC-ROUSSILLON DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 1. Point Presse Lundi 18 mars à 17h30 Amphi Philippe Lamour

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

Le Comité départemental du tourisme (CDT) de l Essonne en mutation en 2015

Le Comité départemental du tourisme (CDT) de l Essonne en mutation en 2015 Dossier de presse 2015 Le Comité départemental du tourisme (CDT) de l Essonne en mutation en 2015 2015, l année de tous les changements pour le CDT de l Essonne, des évolutions internes (arrêt de missions,

Plus en détail

le mois de la création!

le mois de la création! du 1 er Au 30 novembre 2014 7 e édition programme plus de 100 rendez-vous... forums / conférences / formations rendez-vous experts / ateliers le mois de la création! organisateur les CCi, un réseau d appui,

Plus en détail

LA REPRISE D ENTREPRISE: COMMENT LA REUSSIR?

LA REPRISE D ENTREPRISE: COMMENT LA REUSSIR? LA REPRISE D ENTREPRISE: COMMENT LA REUSSIR? Construire son projet de reprise -Devenir dirigeant -Concrétisation -Financer la reprise -réalisation du plan de reprise -Diagnostiquer & évaluer -Trouver l

Plus en détail

2h 30 ÉDITO A25. Sommaire. Paris. Chiffres clés atouts du territoire. km 2 CRÉER ET REPRENDRE. Londres. Bruxelles. Lille

2h 30 ÉDITO A25. Sommaire. Paris. Chiffres clés atouts du territoire. km 2 CRÉER ET REPRENDRE. Londres. Bruxelles. Lille ÉDITO CRÉER ET REPRENDRE Les derniers chiffres de l Insee l affirment : la France bat des records de création d entreprises et notamment grâce aux EN auto-entrepreneurs. FLANDRE INTÉRIEURE Sur Agglopole

Plus en détail

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet»

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet» 1 Thématique 2 «Je finance mon projet» 3 2 Thématique 2 «Je finance mon projet» Le réseau Créo Vaucluse c est qui c est quoi? 30 structures spécialistes de l accompagnement des entrepreneurs (création,

Plus en détail

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design NB : L objectif de ce document n est pas d être exhaustif mais de présenter les aides les plus adaptées

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE Jeudi 25 juin 2015 Centre de Formation d Apprentis (CFA) d ANNONAY CONTACTS PRESSE : Cabinet du préfet Service Départemental de la Communication Interministérielle

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. SERVICES DE LA MATINEE D INFORMATION Financer la création, la reprise ou le développement de son entreprise Cette rencontre, co-animée par les Banques Populaires, vous présentera les solutions existantes

Plus en détail

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale Dossier de presse Une carte d identité pour l entreprise artisanale Contact presse Elisabeth de Dieuleveult, Responsable des relations avec la presse 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00 dieuleveult@apcma.fr

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

Dossier de Presse Mai 2015

Dossier de Presse Mai 2015 La startup OneMuze développe la plateforme en ligne Atelier de Créateur Dossier de Presse Mai 2015 Offrez-vous une plongée au cœur des ateliers, à la découverte des gestes et des matières qui forgent les

Plus en détail

DENKMAL 2012. Allemagne Leipzig. Bienvenue sur le Pavillon France. 22-24 novembre 2012 DENKMAL 2012. Le Pavillon France

DENKMAL 2012. Allemagne Leipzig. Bienvenue sur le Pavillon France. 22-24 novembre 2012 DENKMAL 2012. Le Pavillon France Bienvenue sur le Pavillon France DENKMAL 2012 Allemagne Leipzig 22-24 novembre 2012 Le Pavillon France Une formule économique, Un gain de temps, La rencontre de futurs partenaires. DENKMAL 2012 Salon européen

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. SERVICES DE LA Colloque #TendancesNumériques 19 mars 2015 Rappel A l occasion de la Semaine nationale de l artisanat et en partenariat avec l Institut supérieur des métiers (ISM), la CMAP organise, le

Plus en détail

Dossier de presse. Foire internationale de Rouen Du 1 er au 10 avril 2011 Parc Expo Rouen

Dossier de presse. Foire internationale de Rouen Du 1 er au 10 avril 2011 Parc Expo Rouen Dossier de presse Foire internationale de Rouen Du 1 er au 10 avril 2011 Parc Expo Rouen Village de l'artisanat Journée de l apprentissage Concours MAF Chambre de métiers et de l Artisanat de la Seine-Maritime

Plus en détail

1 - Innovation technologique 2 - Stratégie globale d innovation 3 Management des ressources humaines 4 Dynamique commerciale

1 - Innovation technologique 2 - Stratégie globale d innovation 3 Management des ressources humaines 4 Dynamique commerciale Cochez la catégorie dans laquelle vous souhaitez concourir (une seule catégorie possible), complétez la partie relative à la la présentation de l entreprise («l entreprise», «les hommes dans l entreprise»,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le mardi 19 mai 2015 à Nantes. Les membres des Sup Porteurs de la création 44 :

DOSSIER DE PRESSE. Le mardi 19 mai 2015 à Nantes. Les membres des Sup Porteurs de la création 44 : DOSSIER DE PRESSE Le mardi 19 mai 2015 à Nantes 1 Les membres des Sup Porteurs de la création 44 : Le réseau des Sup'Porteurs de la Création 44 est soutenu par : Contact Presse : Marie Le Saint CCI Nantes

Plus en détail

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015 Dossier de presse Mai 2015 Sommaire 1) Communiqué de presse 2) Présentation de l opération semaine nationale de l apprentissage 3) La formation en apprentissage : une priorité pour les CCI 4) Les développeurs

Plus en détail

EDITO. Les chiffres clés. L artisanat gersois

EDITO. Les chiffres clés. L artisanat gersois EDITO Les chiffres clés Niveau départemental (au 01.01.2012) : 11 273 entreprises* Alors que les indicateurs économiques se montrent toujours pessimistes, qu en est-il de la santé des entreprises artisanales?

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

Retour sur le Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France», catégorie Coiffure, à la Faculté des Métiers de l Essonne

Retour sur le Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France», catégorie Coiffure, à la Faculté des Métiers de l Essonne Retour sur le Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France», catégorie Coiffure, à la Faculté des Métiers de l Essonne 2009 9 avril 2009 : concours MAF Départemental et Régional, au CFA de Versailles

Plus en détail

www.var-ecobiz.fr Var Ecobiz, Le réseau des réseaux du Var

www.var-ecobiz.fr Var Ecobiz, Le réseau des réseaux du Var www.var-ecobiz.fr Var Ecobiz, Le réseau des réseaux du Var SOMMAIRE Introduction page 3 Le travail en réseau : un atout pour les entreprises et pour les territoires page 4 Un atout pour les entreprises

Plus en détail

chos Tourisme Métiers d Art en Champagne-Ardenne La filière Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 138 - Janvier 2015

chos Tourisme Métiers d Art en Champagne-Ardenne La filière Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 138 - Janvier 2015 N 138 - Janvier 2015 chos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne La filière Métiers d Art en Champagne-Ardenne Photo : Calligraphie Crédit Photo : Sommaire La filière

Plus en détail

Concours Qualité Totale 2013 p.4. Savoie LE MONDE DES. Remise des prix UNE APPLICATION SMARTPHONE DÉDIÉE AUX ARTISANS P. 8

Concours Qualité Totale 2013 p.4. Savoie LE MONDE DES. Remise des prix UNE APPLICATION SMARTPHONE DÉDIÉE AUX ARTISANS P. 8 LE MONDE DES RETROUVEZ DANS CE NUMÉRO TOUTE L'INFORMATION DE VOTRE CMA rtisans ÉDITION Savoie Remise des prix Concours Qualité Totale 2013 p.4 Bimestriel n 95 juillet-août 2013 1 UNE APPLICATION SMARTPHONE

Plus en détail

Catalogue formations

Catalogue formations Chambre de Métiers et de l Artisanat de Lot-et-Garonne Catalogue formations 2 nd semestre 2011! À LIRE attentivement Sommaire 1.INFORMATIQUE/INTERNET...p4-5 Word, Excel, power-point, ciel compta, création

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. SERVICES DE LA FORMATION Prospecter et fidéliser grâce aux réseaux sociaux- Facebook 29 et 30 juin 2015 Aujourd hui, les réseaux sociaux font partie de notre quotidien pour un usage privé ou professionnel.

Plus en détail

MIEUX GÉRER ET DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE, RENFORCER OU ACQUÉRIR DE NOUVELLES COMPÉTENCES.

MIEUX GÉRER ET DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE, RENFORCER OU ACQUÉRIR DE NOUVELLES COMPÉTENCES. MIEUX GÉRER ET DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE, RENFORCER OU ACQUÉRIR DE NOUVELLES COMPÉTENCES. Dirigeants d entreprise artisanale, vos responsabilités vous imposent de faire preuve d une grande polyvalence

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT?

TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT? TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT? 3.1 Mettre en place une démarche qualité commerce : Pour fidéliser la clientèle outre la qualité des

Plus en détail

Charte d engagement. Filières alimentaires de proximité du Pays de Brest

Charte d engagement. Filières alimentaires de proximité du Pays de Brest Charte d engagement Filières alimentaires de proximité du Pays de Brest 2 un marché à fort potentiel DICIMEME.BZH, C EST QUOI QUELS PROFESSIONNELS SUR DICIMEME.BZH POURQUOI S ENGAGER SUR DICIMEME.BZH POURQUOI

Plus en détail

Laproximité. au service du. développement agricole

Laproximité. au service du. développement agricole Laproximité au service du développement agricole 2014/2015 Sommaire Circuits courts : communiquer et répondre aux demandes des consommateurs... p.4 Innovation : repérer et diffuser des pratiques novatrices...

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION. Durée de l épreuve : 3 heures. Coefficient : 6 ÉCONOMIE DROIT

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION. Durée de l épreuve : 3 heures. Coefficient : 6 ÉCONOMIE DROIT SESSION 2011 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 6 ÉCONOMIE DROIT Le sujet comporte 5 pages numérotées de 1/5 à 5/5 Dès que le

Plus en détail

Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export

Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export ACTION : - Nature (nationale/régionale) ; - Descriptif du contenu (éventuelles sous-actions ou phases

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET le 24 Juin 2014 www.cducentre.com www.cducentre.com Dossier de presse lancement site internet - Signature régionale

Plus en détail

Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises

Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises Enjeu stratégique : Créer des emplois par l innovation et le partenariat *** Précision préalable : le terme «entreprise» comprend

Plus en détail

ACTION N 1 : Animer le FISAC et le réseau d'acteurs Développer des moyens de communication et d animation

ACTION N 1 : Animer le FISAC et le réseau d'acteurs Développer des moyens de communication et d animation PLAN D ACTIONS FISAC-CCIC (Tranche 1) Axe N 1 ACTION N 1 : Animer le FISAC et le réseau d'acteurs Développer des moyens de communication et d animation Animer le FISAC et le réseau d acteurs, soit : Animer

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

AFFIRMEZ votre qualité d Artisan ou votre titre de Maître Artisan

AFFIRMEZ votre qualité d Artisan ou votre titre de Maître Artisan LE MONDE DES RETROUVEZ DANS CE NUMÉRO TOUTE L'INFORMATION DE VOTRE CMA rtisans ÉDITION Oise AFFIRMEZ votre qualité d Artisan ou votre titre de Maître Artisan Affichez la couleur! Bimestriel n 95 juillet-août

Plus en détail

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS DOSSIER DE PRESSE ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS 2015 Orientation Emploi Insertion Apprentissage Réussite professionnelle Artisanat

Plus en détail

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation DOSSIER DE PRESSE 30 janvier 2013 Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation Dossier de presse 30 janvier 2013 Une refondation accomplie. Depuis 2010, le Conseil

Plus en détail

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Présentation de la CCI Versailles-Yvelines Club des Entrepreneurs de la Plaine de Versailles 1 PATRICK BERNHEIM Membre du Bureau de la CCI Versailles-Yvelines

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

ÉDITO. La Présidente Fabienne Munoz

ÉDITO. La Présidente Fabienne Munoz ÉDITO Afin de répondre au mieux aux évolutions des besoins des chefs d entreprise et porteurs de projet, notre Chambre de Métiers et de l Artisanat développe une gamme de services adaptés à la particularité

Plus en détail

Créer une entreprise, ça se prépare!

Créer une entreprise, ça se prépare! PARCOURS N 3 Créer son entreprise Les étapes de votre réussite Entretien orientation Entretien conseil Stage de Préparation à l'installation Entretiens spécialisés : étude de faisabilité ou montage des

Plus en détail

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 Introduction A compter du 1 er janvier 2015, certaines conditions de l auto entreprise changent : un seul statut unique immatriculation obligatoire aux chambres consulaires

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, secrétaire général et l ensemble du personnel vous souhaitent d excellentes fêtes de

Plus en détail

CRéateurs d entreprises en Moselle

CRéateurs d entreprises en Moselle O b s e r vato i r e d é pa r t e m e n ta l d e s p o r t e u r s d e p r o j e t CRéateurs d entreprises en Moselle qui êtes-vous? P R O F I L P E R S O n n e l p.2 P E R C E P T I O N D E L A C R é

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france Rapport pour la commission permanente du conseil régional MAI 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SOUTIEN A L ASSOCIATION REGIONALE POUR L AMELIORATION

Plus en détail

L incubateur des métiers de création PROGRAMME DES FORMATIONS

L incubateur des métiers de création PROGRAMME DES FORMATIONS L incubateur des métiers de création PROGRAMME DES FORMATIONS SEPTEMBRE-DÉCEMBRE 2011 L ACCUEIL AUX ATELIERS DE PARIS Les Ateliers de Paris, un service de la ville de Paris dédié aux porteurs de projet

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

L Artisanat rhônalpin

L Artisanat rhônalpin L Artisanat rhônalpin Enquête de conjoncture Édito du Président Fort de plus de 119 42 entreprises en Rhône- Alpes, l Artisanat représente 1 entreprise sur 4 de la Région. Présent dans les secteurs de

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

PROMOUVOIR LES USAGES INNOVANTS DU NUMERIQUE, LEVIERS DE COMPETITIVITE DES ENTREPRISES

PROMOUVOIR LES USAGES INNOVANTS DU NUMERIQUE, LEVIERS DE COMPETITIVITE DES ENTREPRISES DOSSIER DE PRESENTATION 2014 2EME EDITION MARS - OCTOBRE 2014 PROMOUVOIR LES USAGES INNOVANTS DU NUMERIQUE, LEVIERS DE COMPETITIVITE DES ENTREPRISES www.crisalide-numerique.fr UNE OPERATON ORGANISEE PAR

Plus en détail

Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises

Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises Date de limite de dépôts des projets : 1er septembre 2011 Objectif L exécutif régional a défini en 2010 quatre axes

Plus en détail

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF 7 JUILLET 2015 Pascal COSTE Président du Conseil Départemental Programme cadre : "Pour une économie porteuse d'emplois" Volonté d'associer

Plus en détail

Le guide des formalités

Le guide des formalités Le guide des formalités Tout au long la de votre vie, CMA 30 est là... Sommaire Quelques rappels importants permettant de faciliter la réalisation des formalités auprès du Service Formalités des Entreprises

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide pour votre orientation et votre insertion professionnelle Service commun universitaire d information,

Plus en détail

CLARI FIEZ VOTRE IDÉE

CLARI FIEZ VOTRE IDÉE CLARIFIER - TESTER-VALIDER - SE FORMER - SE FINANCER - TROUVER UN LOCAL - SE DÉVELOPPER CLARI FIEZ VOTRE IDÉE Pour guider les porteurs de projet et répondre à tous leurs besoins, Lyon Ville de l Entrepreneuriat

Plus en détail

Parcours France 2014 Créer une entreprise en Vendômois

Parcours France 2014 Créer une entreprise en Vendômois Parcours France 2014 Créer une entreprise en Vendômois Vos contacts : Bienvenue à la BGE Loir-et-Cher ISMER Depuis 1993 nous vous accompagnons de l'idée au développement de votre entreprise. Les missions

Plus en détail

Inauguration de l Institut Régional de Formation des Métiers de l Artisanat à Rivesaltes

Inauguration de l Institut Régional de Formation des Métiers de l Artisanat à Rivesaltes Vendredi 21 novembre 2014 Inauguration de l Institut Régional de Formation des Métiers de l Artisanat à Rivesaltes Contact Presse Chambre de Métiers et de l'artisanat des Pyrénées-Orientales Virginie Colmenero

Plus en détail

PROGRAMMATION RÉGIONALE EN MATIÈRE DE FORMATION

PROGRAMMATION RÉGIONALE EN MATIÈRE DE FORMATION PROGRAMMATION RÉGIONALE EN MATIÈRE DE FORMATION Validée par le Conseil de la Formation du 26 mars 2013 et modifiée le 26 septembre 2013 et le 18 septembre 2014 - Version du 8 octobre 2015 - Sommaire :

Plus en détail

salon 15 e édition l entreprise LE RENDEZ-VOUS DES ENTREPRENEURS 14-15 octobre 2014 ESPACE ENCAN - LA ROCHELLE NUMÉRIQUE www.salon-entreprise17.

salon 15 e édition l entreprise LE RENDEZ-VOUS DES ENTREPRENEURS 14-15 octobre 2014 ESPACE ENCAN - LA ROCHELLE NUMÉRIQUE www.salon-entreprise17. DOSSIER > PRESSE salon 15 e édition de l entreprise LE RENDEZ-VOUS DES ENTREPRENEURS 15 14-15 octobre 2014 ESPACE ENCAN - LA ROCHELLE VENTE DIRECTE NUMÉRIQUE www.salon-entreprise17.fr Conception & organisation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE. Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse COMMUNIQUE DE PRESSE 18 juin 2013 «La qualité de l accueil : un facteur clef de compétitivité pour la première destination touristique mondiale» Le Comité Régional du

Plus en détail

Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département

Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département DOSSIER DE PRESSE Chateaugiron, le 18 mars 2010 Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département Pour la 31 ème édition du prix STARS et MÉTIERS,

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire)

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) Sommaire Journée Créer, reprendre une entreprise en Normandie Une journée consacrée à la création, à la reprise

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 1 FEVRIER 2013 DELIBERATION N CR-13/05.020 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie pour favoriser l'entrepreneuriat régional Programme

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide du SCUIO-IP Service commun universitaire d information, d orientation et d insertion professionnelle

Plus en détail