Conciliation Droit de la famille et faillite

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conciliation Droit de la famille et faillite"

Transcription

1 Conciliation Droit de la famille et faillite Formation AJBL 14 mars 2014 Lynda Lalande, CIRP, Syndic Olivier Noiseux, Conseiller

2 Table des matières 2 Déclaration de résidence familiale. Réclamations alimentaires. Patrimoine familial. Conjoint de fait.

3 3 Déclaration de résidence familiale

4 4 Déclaration de résidence familiale Code Civil du Québec Découle de l article Art. 407 C.c.Q. La déclaration de résidence familiale est faite par les époux ou l un deux. Elle peut aussi résulter d une déclaration à cet effet contenue dans un acte destiné à la publicité.

5 5 Déclaration de résidence familiale Si, au moment de faillite, le couple n est pas instance de séparation, tout enregistrement Déclaration par le conjoint de solvable, résidence d un avis de familiale déclaration de résidence familiale contre une résidence dont le failli est propriétaire à 100 % : Ne fait que dénoncer l existence d un éventuel droit de créance. Ne confère pas de droit réel en faveur du conjoint non propriétaire. Ne le rend pas insaisissable. Ne donne pas de statut de créancier garanti au sens de la LFI. N empêche pas le syndic de procéder à la vente de la résidence. Plusieurs décisions ont confirmé que la déclaration de résidence familiale est INOPPOSABLE au syndic. (Droit de la Famille 3712, 2000 R.D.F. 589 (C.A.)) (Droit de la Famille 977, 1991, CANL (QC, C.A. et 2, 1991 R.J.Q. 904 (C.A.) p. 911 et p. 912)

6 6 Déclaration de résidence familiale 6 La résidence est donc un bien DÉVOLU au syndic lors de la faillite du propriétaire et sera vendue par le syndic pour le bénéfice des créanciers. Le statut de résidence familiale n empêche pas le syndic de procéder à la liquidation de la part indivise du failli dans l immeuble. Lors de la vente, le syndic devra obtenir la radiation de la déclaration de résidence familiale, en accord avec le conjoint solvable ou par requête pour la radiation, afin de donner un titre clair à l acheteur. Tout enregistrement de la déclaration APRÈS la faillite est sans droit et doit être radié à la demande du syndic. Par contre, sans l accord de la conjointe, le syndic ne pourra forcer la vente de l immeuble en instituant une requête en partage, il ne pourra que : Vendre la moitié indivise pour laquelle il a des intérêts Publier sa nomination et/ou attendre l accord de la conjointe pour la mise en vente (In re Carl Boutet)

7 7 Réclamations alimentaires

8 8 Réclamations alimentaires Montants alimentaires dus par le failli Le créancier alimentaire détient : Une réclamation prouvable pour toute dette alimentaire (121 (4) LFI) et non libérable (art 178(1) b) et c) LFI). Une créance prioritaire pour les arrérages des 12 mois précédant la date de la faillite (art 136 (1) d.1 LFI). Une réclamation non garantie pour le solde de sa créance. Le droit de continuer les procédures contre le failli sur les biens non dévolus au syndic, et ce, sans la permission du tribunal (art LFI). La production d une preuve de réclamation n empêche pas un créancier alimentaire d exercer ses recours ni avant ni après la libération du failli

9 9 Réclamations alimentaires Montants alimentaires dus par le failli Autres dettes de nature alimentaire non libérables Une provision pour frais : Lorsque l objet de la requête dont dispose le juge ne concerne que des aliments Une pension alimentaire sous forme de paiement de frais tels que les frais reliés à la résidence de l autre conjoint, les mensualités hypothécaires, les taxes et assurances, etc. Une marge de crédit qui a servi aux besoins de la famille : lorsqu après la faillite de l ex époux, débiteur principal, la banque recouvre les sommes auprès de Madame, cosignataire, malgré une convention entérinée par le tribunal dans laquelle l ex époux devait acquitté seul la dette.

10 10 Réclamations alimentaires L impact budgétaire dans un contexte de faillite Pour être éligible à titre de dépenses non discrétionnaires, la pension alimentaire doit OBLIGATOIREMENT être de nature alimentaire affirmée par une ordonnance judiciaire ou d une entente conclue et homologuée par le Tribunal entre les parties avant la faillite. Durant la faillite, les paiements périodiques : Doivent continuer nonobstant la faillite. Doivent être prévus au budget dans les dépenses non discrétionnaires. Peuvent être faits par versements périodiques ou par le paiement de frais liés à la résidence de l ex-conjoint, tels que l hypothèque, les taxes, l assurance, l école des enfants.

11 11 Réclamations alimentaires L impact budgétaire dans un contexte de faillite Il est IMPORTANT d obtenir la documentation nécessaire auprès du failli pour déterminer clairement s il s agit bien d un paiement découlant d une nature alimentaire. Un montant découlant d une somme forfaitaire ne doit pas être prévu au budget dans les dépenses non discrétionnaires : Somme globale. Pas échelonnée. Pas la responsabilité du Ministre. Réclamation prouvable.

12 12 Réclamations alimentaires Montants alimentaires à recevoir par le failli Qu arrive-t-il des montants alimentaires dus au failli par le conjoint solvable au moment de la faillite? Sont insaisissables, les sommes alimentaires à recevoir par le failli selon l article 67(1)c)ii de la LFI. La créance alimentaire est insaisissable (553(4) C.P.C.). Le failli conserve son montant alimentaire à recevoir et les sommes reçues à ce titre. Le failli peut exercer, sans le syndic, un recours en récupération de son montant alimentaire à recevoir et le percepteur peut poursuivre. Lorsque le Ministère ou le conjoint solvable réclame au failli un trop-payé concernant un montant alimentaire, il détient une réclamation prouvable à titre de créancier non garanti.

13 13 Réclamations alimentaires L impact budgétaire dans un contexte de faillite Toutes sommes reçues à titre alimentaire par le failli durant sa faillite font partie des revenus de ce dernier selon l article 68 de la L.F.I. Ces sommes feront partie du calcul du revenu excédentaire du failli pour établir ses versements obligatoires selon la L.F.I.

14 14 Réclamations alimentaires Prestation compensatoire Recours prévu aux articles 427 et ss. C.c.Q. La prestation compensatoire est une somme versée par un époux à l autre destinée à compenser autant que possible, la disparité que la rupture crée dans les conditions vie respectives. Vise à rétablir l équilibre injustement rompu entre deux patrimoines par le déroulement de la relation matrimoniale. Analogue au recours pour enrichissement injustifié L octroi d une prestation compensatoire n est pas de nature alimentaire donc il s agit d une dette libérable dans un contexte de faillite

15 15 Patrimoine familial

16 16 Patrimoine familial Le Patrimoine familial est constitué seulement des biens spécifiquement mentionnés à l article 415 du C.c.Q., sans égard à la propriétés de ceux-ci, et sont : La résidence familiale. Les résidences secondaires utilisées par la famille. Les droits qui confèrent l usage d une résidence familiale ou secondaire. Les meubles qui garnissent les résidences et qui servent à l usage du ménage. Les véhicules automobiles utilisés pour les déplacements de la famille. Les sommes cotisées pendant le mariage au titre d un régime de retraite. Les sommes cotisées pendant le mariage auprès de la Régie des rentes du Québec (sauf si le partage survient à cause du décès d un des époux). Et exclus, les biens échus par succession ou donation avant au pendant le mariage

17 17 Patrimoine familial LES 5 PRINCIPES FONDAMENTAUX CONCERNANT L IMPACT DE LA FAILLITE EN DROIT FAMILIAL

18 18 Patrimoine familial Droit de créance général et personnel Le droit d un époux dans le patrimoine familiale est un droit de créance général et personnel, et non pas un droit de propriété dans les biens de l autre époux. Les époux conservent le plein contrôle juridique sur leurs biens respectifs Les biens de chaque époux restent le gage commun de leurs créanciers respectifs.

19 19 Patrimoine familial Naissance du droit de créance Le droit de créance dans le patrimoine familial naît lors de l introduction de la demande en divorce ou en séparation de corps Le mariage emporte la constitution d un patrimoine familial (415 C.c.Q.) Le droit de créance dans le patrimoine familial est liquidé par le jugement du tribunal et exécuté soit par le paiement en argent, ou le transfert et la remise de certains biens.

20 20 Patrimoine familial Date d effet du jugement Le jugement qui prévoit le paiement de la créance découlant du patrimoine familial par le transfert de biens est constitutif de droit. Si un époux fait faillite en cours d instance, ses biens seront dévolus à l actif de la faillite, puisque le jugement n a pas d effet rétroactif à l introduction de la demande Il est reconnu qu un jugement n a pas d effet rétroactif en matière de patrimoine familial au niveau de la créance ou des biens

21 21 Patrimoine familial Créance découlant du patrimoine familial dette libérable Les dettes libérables dans le contexte de la faillite sont celles nées avant la date de la faillite et ce même si elles n ont pas été liquidé par jugement. Si la faillite survient après l introduction des procédures judiciaires, le droit de créance dans le patrimoine familial constitue une réclamation prouvable bien qu éventuelle ou non liquidée (121 LFI) Si la faillite survient avant l introduction des procédures judiciaires, le droit de créance dans le patrimoine familial ne constitue pas une réclamation prouvable, au moment de la faillite.

22 22 Patrimoine familial Biens du failli La saisine du syndic s étend à tous les biens qui appartiennent au failli à la date de la faillite ou que le failli peut acquérir ou lui être dévolus avant sa libération. (art.67(1)c) LFI) Si un droit de créance dans le patrimoine familial nait avant ou pendant la faillite, ce droit de créance tombe sous la saisine du syndic qui devra réaliser cet actif pour la masse des créanciers si le jugement est rendu avant la libération du failli.

23 23 Patrimoine familial APPLICATION DES 5 PRINCIPES FONDAMENTAUX

24 24 Patrimoine familial Faillite ANTÉRIEURE aux procédures Les biens du failli auront déjà été dévolus au syndic et le conjoint solvable n aura aucun recours contre les biens dévolus au syndic. Le conjoint insolvable ne détient aucune créance contre son conjoint solvable, car aucune procédure d intentée ni jugement. Un recours matrimonial après la faillite de l autre conjoint exclut les biens déjà dévolus au syndic, mais peuvent inclure les biens insaisissables (REER).

25 25 Patrimoine familial Faillite ANTÉRIEURE aux procédures Si le jugement est prononcé AVANT la libération du failli, cela peut créer un montant dû au failli qui est dévolu au syndic (art 67 et 71 LFI). Si le jugement est prononcé AVANT la libération du failli et en faveur du conjoint solvable, ce dernier ne détiendra pas de réclamation prouvable car sa créance est née après la date de la faillite (art 121 (1) LFI). Si le jugement est prononcé APRÈS la libération du failli, tout montant dû au failli libéré ne sera pas considéré comme un bien du failli et le conjoint solvable n aura aucune réclamation prouvable car sa créance est née après la date de la faillite.

26 26 Patrimoine familial Faillite DURANT les procédures mais AVANT un jugement en séparation ou divorce Au moment de la faillite : le syndic aura les mêmes droits dans les biens du failli selon son titre de propriété; le conjoint solvable aura une réclamation contre le failli, car le droit de créance exigible est né; Au moment du prononcé de jugement : le syndic a déjà la saisine des biens dont le failli était propriétaire; pas d effet rétroactif suite au jugement en patrimoine familial.

27 27 Patrimoine familial Faillite DURANT les procédures mais AVANT un jugement en séparation ou divorce Si le jugement est prononcé AVANT la libération du failli, cela peut créer un montant dû au failli qui est dévolu au syndic (art 67 et 71 LFI). Si le jugement est prononcé APRÈS la libération du failli, tout montant dû au failli libéré ne sera pas considéré comme un bien du failli. Si le jugement est prononcé AVANT la libération du failli et en faveur du conjoint solvable, ce dernier détiendra une réclamation prouvable car la créance est née avant la faillite (art 121 (1) LFI).

28 28 Patrimoine familial Faillite APRÈS un jugement en séparation ou divorce Si la faillite survient AVANT le partage des biens : La créance du conjoint solvable devient une réclamation prouvable à titre de créancier non garanti. Cette dette est libérable, car non prévue à l article 178 de la LFI. Les biens du failli seront dévolus au syndic sans tenir compte du jugement.

29 29 Patrimoine familial Faillite APRÈS un jugement en séparation ou divorce (suite) Si la faillite survient APRÈS le partage des biens : En théorie, aucun impact. Chacun est déjà propriétaire de ses biens. Tous les biens du failli seront dévolus au syndic. Les biens reçus par le failli dans le partage font partie des biens saisissables (art 67 LFI).

30 30 Patrimoine familial Les Tribunaux peuvent condamner les faillis aux comportements répréhensibles, qui font faillite après un jugement en séparation ou divorce, dans le seul but de se soustraire de leurs obligations. Dans un tel cas, le Tribunal, sur demande de l autre conjoint, pourrait ordonner des obligations de nature alimentaire et non libérables selon l article 178 L.F.I.

31 31 Conjoints de fait

32 32 Conjoints de fait Chacun est propriétaire de ses biens acquis par lui AVANT et PENDANT l union de fait. Aucune obligation légale de contribuer aux charges du ménage. Validité des contrats de vie, si ce n est pas contraire à l ordre public. Peut prévoir dans les contrats de vie de s assujettir aux règles du patrimoine familial et établir un soutien alimentaire entre conjoints. Les droits et obligations issus des contrats de vie s appliquent selon les termes prévus au contrat.

33 33 Conjoints de fait Entre conjoints de fait (union libre) SANS contrat de vie : Selon le droit de propriété de chacun (preuve de propriété). En absence de preuve de propriété, pourrait faire l objet d une requête en partage. Le bien acquis en indivision (proportion établie ou selon présomption 50/50 (art.1015 C.c.Q.)). Entre conjoints de fait (union libre) AVEC un contrat de vie : Selon les obligations prévues au contrat de vie. Les modalités du droit civil vont s appliquer (exécution de contrat). Prend effet selon les termes du contrat de vie

34 34 Conjoints de fait Entre conjoints de fait (union libre) SANS contrat de vie : Prennent effet, selon le droit de propriété de chacun, à partir de la date de la fin de l union civile. Le syndic aura les mêmes droits que le failli détenait dans ses biens selon son titre de propriété. Le conjoint solvable n a aucun droit dans les biens du failli. Possibilité de pension alimentaire pour les enfants selon C.c.Q. Entre conjoints de fait (union libre) AVEC un contrat de vie : Prennent effet, selon les termes du contrat. Si faillite AVANT l exécution du contrat de vie, les biens auront déjà été dévolus au syndic. Le conjoint solvable n aura aucun recours contre les biens dévolus au syndic. Si l exécution du contrat de vie intervient après la faillite, mais AVANT la libération du failli, et qu un montant est dû au failli, ce bien sera sujet à l article 67 de la LFI Si faillite APRÈS l exécution du contrat de vie, les biens ne feront plus partie des actifs du failli. Réclamation prouvable en faveur du conjoint solvable si l exécution du contrat intervient avant la libération du failli.

35 35 Conclusion

36 Conclusion 36 La jurisprudence actuelle confirme que le droit de la faillite à préséance sur le droit de la famille quant au partage des biens. Également, le principe général du Code civil du Québec demeure le même, soit que les biens du débiteur sont affectés à l exécution de ses obligations, et constituent le gage commun de ses créanciers.

DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES

DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES BULLETIN DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES LE PATRIMOINE FAMILIAL À l occasion du lancement imminent de la première loi annotée sur le patrimoine familial au Québec, réalisée par les avocates du groupe

Plus en détail

Table des matières TABLE DES MATIÈRES. Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9

Table des matières TABLE DES MATIÈRES. Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9 Table des matières 1 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9 A- La Loi sur la faillite et l insolvabilité... 10 B- La Loi sur les arrangements avec les créanciers...

Plus en détail

Personnes et familles. Vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. Vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles LE DIVORCE Vie à deux LA PRESTATION COMPENSATOIRE www.notaires.paris-idf.fr Vie à deux LE DIVORCE - LA PRESTATION COMPENSATOIRE Au fil du temps, le divorce a été simplifié et pacifié.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TITRE I- LES ÉTATS FINANCIERS... 17 TITRE II- LA FISCALITÉ CORPORATIVE... 65 TITRE III- LA FAILLITE... 109

TABLE DES MATIÈRES TITRE I- LES ÉTATS FINANCIERS... 17 TITRE II- LA FISCALITÉ CORPORATIVE... 65 TITRE III- LA FAILLITE... 109 TABLE DES MATIÈRES TITRE I- LES ÉTATS FINANCIERS...................................... 17 TITRE II- LA FISCALITÉ CORPORATIVE.................................. 65 TITRE III- LA FAILLITE............................................

Plus en détail

Problèmes pratiques insolvabilité des consommateurs

Problèmes pratiques insolvabilité des consommateurs Problèmes pratiques insolvabilité des consommateurs Par : Nathalie Brault et Virginie Comtois 25 mai 2015 Sujets abordés Le décès d un débiteur Annulation de proposition de consommateur Remises volontaires

Plus en détail

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux Personnes et familles Vie familiale / vie à deux les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux www.notaires.paris-idf.fr Vie familiale, vie à deux LES CONTRATS DE MARIAGE ET LES RÉGIMES MATRIMONIAUX

Plus en détail

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir.

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir. L informateur financier DU GROUPE-CONSEIL EN PROTECTION DU PATRIMOINE MD À LA FINANCIÈRE SUN LIFE Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie mai 2002 Les choses changent. Vous devez savoir.

Plus en détail

FAILLITE ET RESTRUCTURATION

FAILLITE ET RESTRUCTURATION Loi sur la faillite et l insolvabilité (LFI) 177 Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC) 181 Par James Gage Faillite et restructuration 177 Selon la législation constitutionnelle

Plus en détail

FAILLITE ET RESTRUCTURATION

FAILLITE ET RESTRUCTURATION 139 FAILLITE ET RESTRUCTURATION Selon la législation constitutionnelle canadienne, le gouvernement fédéral exerce un contrôle législatif exclusif sur les faillites et l insolvabilité. Au Canada, les procédures

Plus en détail

Insaisissabilité de la demeure principale [1] de l indépendant

Insaisissabilité de la demeure principale [1] de l indépendant Insaisissabilité de la demeure principale [1] de l indépendant Loi du 25 avril 2007 Moniteur Belge 8 mai 2007 Note destinée à nos collaboratrices et collaborateurs Jean-Claude Brulé 23 mai 2007 1 On entend

Plus en détail

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (art.1675/4 du code judiciaire)

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (art.1675/4 du code judiciaire) REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (art.1675/4 du code judiciaire) A MONSIEUR/MADAME LE JUGE DES SAISIES PRES LE TRIBUNAL DE PREMIERE INSTANCE DE MONS A/ONT L HONNEUR DE VOUS EXPOSER RESPECTEUSEMENT

Plus en détail

SIMPLIFIE ET PACIFIE LA PROCÉDURE. À TOUTES LES ÉTAPES DE LA PROCÉDURE ET SUR TOUTES LES QUESTIONS LIÉES À LA LIQUIDATION DU RÉGIME

SIMPLIFIE ET PACIFIE LA PROCÉDURE. À TOUTES LES ÉTAPES DE LA PROCÉDURE ET SUR TOUTES LES QUESTIONS LIÉES À LA LIQUIDATION DU RÉGIME Le Divorce LA LOI DU 26 MAI 2004 RÉFORMANT LE DIVORCE EST ENTRÉE EN VIGUEUR LE 1 ER JANVIER 2005. CETTE LOI SIMPLIFIE ET PACIFIE LA PROCÉDURE. ELLE RENFORCE LE RÔLE DU NOTAIRE. CE DERNIER PEUT INTERVENIR

Plus en détail

Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV

Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV sous la direction de M. Philippe DELMAS SAINT-HILAIRE Professeur à l Université Montesquieu - Bordeaux

Plus en détail

QUESTIONNAIRE IMPRIMABLE DIVORCE PAR CONSENTEMENT MUTUEL

QUESTIONNAIRE IMPRIMABLE DIVORCE PAR CONSENTEMENT MUTUEL QUESTIONNAIRE IMPRIMABLE DIVORCE PAR CONSENTEMENT MUTUEL (Cabinet de Me Nicolas Blanchy) À RENSEIGNER ET ADRESSER AU CABINET : Maître Nicolas BLANCHY, Avocat, 2 Grande rue Jean Jaurès BP 57 26301 BOURG-DE-PEAGE

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Page. Avant-propos... TITRE I PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU DROIT DE LA FAILLITE ET DE L INSOLVABILITÉ... 1

TABLE DES MATIÈRES. Page. Avant-propos... TITRE I PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU DROIT DE LA FAILLITE ET DE L INSOLVABILITÉ... 1 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... Préface... iii v TITRE I PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU DROIT DE LA FAILLITE ET DE L INSOLVABILITÉ... 1 Chapitre 1 L histoire législative anglaise... 3 Chapitre 2 L histoire

Plus en détail

DES MEUBLES INCORPORELS

DES MEUBLES INCORPORELS Un bien meuble incorporel est un bien qui n a pas d existence matérielle. C est un bien impalpable (ex : une somme d argent, les parts d une société). En France, il existe différents types de saisies de

Plus en détail

Introduction et sommaire

Introduction et sommaire Mémoire de l Association canadienne des professionnels de l insolvabilité et de la réorganisation Introduction et sommaire 277, rue Wellington Ouest Toronto (Ontario) M5V 3H2 Tél. : 416-204-3242 Téléc.

Plus en détail

«Conservez votre richesse»

«Conservez votre richesse» «Conservez votre richesse» Êtes-vous structurés pour être à l abri de tout ce qui peut vous atteindre? Présenté par Louis Blain, CPA, CA et Claude Gauthier, CPA, CA Risques reliés à l actionnaire Décès

Plus en détail

En avril 2006, un citoyen produit sa déclaration de revenus 2005. En septembre de la même année, il constate une erreur dans sa déclaration initiale et produit une déclaration amendée à laquelle il joint

Plus en détail

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE A QUI INCOMBE LE RECOUVREMENT DES CHARGES? Le rôle du syndic : Le non-paiement des charges par un ou plusieurs copropriétaires oblige

Plus en détail

Programme de protection des salariés ( Loi sur le programme de protection des salariés)

Programme de protection des salariés ( Loi sur le programme de protection des salariés) Programme de protection des salariés ( Loi sur le programme de protection des salariés) s) Michel Belhumeur, CA, CIRP Syndic Cette loi vise à indemniser les personnes physiques dont l emploi l a pris fin

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 68 (2008, chapitre 21) Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres

Plus en détail

LE CONTRAT DE VIE COMMUNE

LE CONTRAT DE VIE COMMUNE LE CONTRAT DE VIE COMMUNE CLAUSES À PRENDRE EN CONSIDÉRATION INTRODUCTION Cette liste a pour objectif de servir d aide-mémoire dans la rédaction d un contrat de vie commune. Elle doit être lue avec la

Plus en détail

Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les obligations alimentaires envers les enfants et les conjoints

Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les obligations alimentaires envers les enfants et les conjoints 05/2012 Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les obligations alimentaires envers les enfants et les conjoints I. Loi applicable Lorsque le recouvrement

Plus en détail

Les sûretés. Table des matières

Les sûretés. Table des matières Table des matières Les sûretés Chapitre 1. Législation...................................... 18 Section 1. Les notifications fiscales et sociales..................... 18 Section 2. L insaisissabilité de

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES CRÉANCES Adoptée le 3 juin 2014

POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES CRÉANCES Adoptée le 3 juin 2014 VERSION OFFICIELLE POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES CRÉANCES Adoptée le 3 juin 2014 Par la résolution no C-163-06-14 Service des ressources financières www.csp.qc.ca TABLE DES MATIÈRES 1. But de

Plus en détail

Annexe I. Liste de contrôle des documents du dossier en matière familiale. Remarques préliminaires :

Annexe I. Liste de contrôle des documents du dossier en matière familiale. Remarques préliminaires : Annexe I Liste de contrôle des documents du dossier en matière familiale Remarques préliminaires : Il est conseillé d utiliser cette liste dès la première entrevue, en y cochant au fur et à mesure, les

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE DIRECTION DES SERVICES ADMINISTRATIFS SERVICE POPULATION ET CITOYENNETE SECTEUR ETAT CIVIL INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE Annexe du décret n 2002 1556 du 23 décembre 2002 Ce document est destiné

Plus en détail

Le maintien du niveau de vie après le divorce : la prestation compensatoire. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le maintien du niveau de vie après le divorce : la prestation compensatoire. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 27 juin 2007 à 9 h 30 «Niveau de vie, veuvage et divorce» Document N 02 Document de travail, n engage pas le Conseil Le maintien du niveau de vie

Plus en détail

Georgette Josserand, lassée du comportement de son mari, qui refuse désormais de lui adresser la parole, décide de demander le divorce.

Georgette Josserand, lassée du comportement de son mari, qui refuse désormais de lui adresser la parole, décide de demander le divorce. Cas pratique sur un sujet de droit civil ou de procédure civile (1 er concours) Note : 17/20 Enoncé du cas pratique : Lors d une passionnante conférence sur L influence de la pensée pré-socratique sur

Plus en détail

Je règle mes comptes avec mes dettes

Je règle mes comptes avec mes dettes AIDE-MÉMOIRE COMPLÉMENT D INFORMATION Je règle mes comptes avec mes dettes Vous avez des dettes par-dessus la tête Faites un budget pour identifier vos dépenses essentielles. Vérifiez si vous êtes admissible

Plus en détail

Fonds d assurance responsabilité professionnelle du Barreau du Québec. Mise à jour Janvier 2011

Fonds d assurance responsabilité professionnelle du Barreau du Québec. Mise à jour Janvier 2011 Fonds d assurance responsabilité professionnelle du Barreau du Québec Mise à jour Janvier 2011 2 Un nombre important (plus de 14 %) des réclamations présentées chaque année au Fonds d assurance mettent

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-151 QPC du 13 juillet 2011 M. Jean-Jacques C. (Attribution d un bien à titre de prestation compensatoire)

Commentaire. Décision n 2011-151 QPC du 13 juillet 2011 M. Jean-Jacques C. (Attribution d un bien à titre de prestation compensatoire) Commentaire Décision n 2011-151 QPC du 13 juillet 2011 M. Jean-Jacques C. (Attribution d un bien à titre de prestation compensatoire) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 17 mai 2011 par la première

Plus en détail

Catherine Olivier Divorcer sans casse

Catherine Olivier Divorcer sans casse Catherine Olivier Divorcer sans casse Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3511-2 Chapitre 2 Le divorce accepté Cette procédure concerne actuellement environ 15 % des divorces. Le divorce accepté, autrefois

Plus en détail

La réalisation des garanties et les fiducies présumées

La réalisation des garanties et les fiducies présumées La réalisation des garanties et les fiducies présumées Retour à la case départ? Éric Vallières, McMillan S.E.N.C.R.L, s.r.l. Conférence sur le Financement et les sûretés, Institut Canadien Le 31 janvier

Plus en détail

2. Compétence d attribution et compétence territoriale des tribunaux en Allemagne

2. Compétence d attribution et compétence territoriale des tribunaux en Allemagne situation en juillet 2012 Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les procédures de divorce en France et en Allemagne I. Compétence judiciaire 1. Compétence

Plus en détail

Votre union de fait, un choix réfléchi?

Votre union de fait, un choix réfléchi? Votre union de fait, un choix réfléchi? Complément d information de l aide-mémoire Le texte qui suit s adresse à tout couple formé de conjoints de sexe différent ou de même sexe. L utilisation du masculin

Plus en détail

1) INFORMATIONS PERSONNELLES

1) INFORMATIONS PERSONNELLES Bilan patrimonial Au fil d une vie, il est possible d accumuler plusieurs biens différents et même quelques dettes! Maisons, véhicules, chalets, comptes dans différentes institutions financières, REÉRs,

Plus en détail

Aspects de droit fiscal

Aspects de droit fiscal CENTRE DE DROIT NOTARIAL DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE Planification matrimoniale et successorale en matière d assurance des 2e et 3e piliers Aspects de droit fiscal 1 Notion de prévoyance professionnelle

Plus en détail

Faillite et insolvabilité. Les renseignements donnés dans le présent bulletin vous seront utiles si vous êtes :

Faillite et insolvabilité. Les renseignements donnés dans le présent bulletin vous seront utiles si vous êtes : Avril 2007 Bulletin fiscal Faillite et insolvabilité Les renseignements donnés dans le présent bulletin vous seront utiles si vous êtes : un syndic de faillite un contrôleur un séquestre un créancier garanti

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1. 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1. 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8 TABLE DES MATIÈRES Paragraphe 1. INTRODUCTION...1 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8 3. REVENU OU PERTE PROVENANT D UNE ENTREPRISE OU D UN BIEN ET AUTRES REVENUS ET

Plus en détail

Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau-Brunswick

Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau-Brunswick Droits et responsabilités Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau-Brunswick Le Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau- Brunswick (SPEIJ-NB) est un organisme

Plus en détail

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE Les règles de gestion posées par la loi du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis sont à compléter

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES Volume I TABLES LOI SUR LA FAILLITE ET L INSOLVABILITÉ (PARTIES I À V) NOTIONS GÉNÉRALES

TABLE DES MATIÈRES Volume I TABLES LOI SUR LA FAILLITE ET L INSOLVABILITÉ (PARTIES I À V) NOTIONS GÉNÉRALES Volume I Introduction................................................................... iii Remerciements................................................................ v TABLES Table de la jurisprudence........................................................

Plus en détail

REGIMES MATRIMONIAUX

REGIMES MATRIMONIAUX REGIMES MATRIMONIAUX Le sujet est vaste et complexe. L exposé se limitera au rappel des règles essentielles et à l examen des problèmes les plus fréquemment rencontrés. Un rappel : il existe un régime

Plus en détail

DROIT DE LA FAILLITE. Marc Lemieux. La compensation dans un contexte de proposition et de faillite

DROIT DE LA FAILLITE. Marc Lemieux. La compensation dans un contexte de proposition et de faillite DROIT DE LA FAILLITE Marc Lemieux La compensation dans un contexte de proposition et de faillite Les récentes décisions de la Cour d appel dans les affaires Structal (1982) Inc. c. Fernand Gilbert Ltée

Plus en détail

Exécution des décisions judiciaires Portugal

Exécution des décisions judiciaires Portugal Exécution des décisions judiciaires Portugal 3. Objet et nature des mesures d exécution 3.1. Quels types de biens peuvent être soumis à l exécution? Sont soumis à l exécution tous les biens du débiteur

Plus en détail

Conditions générales pour les prêts hypothécaires aux membres du 10 février 2014 (état au 20 mars 2014)

Conditions générales pour les prêts hypothécaires aux membres du 10 février 2014 (état au 20 mars 2014) Conditions générales pour les prêts hypothécaires Article 1 Qualité de l emprunteur 1 L emprunteur doit être un membre de la Caisse de prévoyance de l Etat de Genève (ci-après, «la Caisse»). S il perd

Plus en détail

Entre Demandeur 1 et Défendeur ÉTAT FINANCIER ÉTAT FINANCIER DE (demandeur ou défendeur) Je soussigné,

Entre Demandeur 1 et Défendeur ÉTAT FINANCIER ÉTAT FINANCIER DE (demandeur ou défendeur) Je soussigné, Formule 94 (Règle 63A (1) ) C.S. n o COUR SUPRÊME DU YUKON Entre Demandeur 1 et Défendeur ÉTAT FINANCIER ÉTAT FINANCIER DE (demandeur ou défendeur) Je soussigné,, de, au Yukon, DÉCLARE SOUS SERMENT (OU

Plus en détail

Le divorce. Procédures

Le divorce. Procédures Vos droits Institutions Acteurs F i c h e P r a t i q u e Le divorce Procédures Le divorce Les procédures de divorce sont aujourd hui pacifiées et simplifiées. Toutefois, les conséquences restent les mêmes

Plus en détail

Décès et succession LE DECES

Décès et succession LE DECES Décès et succession Des Services ou organismes accompagnent les personnes et familles à vivre leur deuil. Ci-dessous, nous nous limiterons à présenter quelques conseils et informations pratiques concernant

Plus en détail

F I C H E 57: L A RÉCUPÉRATION DES CRÉANCES D AIDE SOC I ALE

F I C H E 57: L A RÉCUPÉRATION DES CRÉANCES D AIDE SOC I ALE F I C H E 57: L A RÉCUPÉRATION DES CRÉANCES D AIDE SOC I ALE Code de l action sociale et des familles Articles L 132-8 et suivant Articles L 132-9 R 132-13 à R 132-16 Article L 344-5 Article L 351-1 Code

Plus en détail

Requête en réclamation d aliments (articles 205 et suivants du Code Civil)

Requête en réclamation d aliments (articles 205 et suivants du Code Civil) présentée à Requête en réclamation d aliments (articles 205 et suivants du Code Civil) Monsieur ou Madame le Juge aux Affaires Familiales TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE 21 Place Saint Pierre 55 000 BAR-LE-DUC

Plus en détail

L insolvabilité et les régimes de retraite sous la surveillance de la Régie des rentes du Québec

L insolvabilité et les régimes de retraite sous la surveillance de la Régie des rentes du Québec L insolvabilité et les régimes de retraite sous la surveillance de la Régie des rentes du Québec Me Louis Robillard, avocat Direction des affaires juridiques Régie des rentes du Québec Régie des rentes

Plus en détail

LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE. Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09

LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE. Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09 LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09 Avec la participation de Maître Mary-Line LEGRAND-MAMPEY, Notaire Maître Thierry BESSON, Avocat Sommaire INTRODUCTION

Plus en détail

DAVID SOLOMON, CA, PAIR - SYNDIC DE FAILLITE 514-482-3773

DAVID SOLOMON, CA, PAIR - SYNDIC DE FAILLITE 514-482-3773 DAVID SOLOMON, CA, PAIR - SYNDIC DE FAILLITE 514-482-3773 FORMULAIRE CONFIDENTIEL Veuillez répondre au meilleur de votre connaissance. Pour toute question, appelez-nous. Lorsque vous aurez complété, appelez-nous

Plus en détail

LES STATUTS DES CONJOINTS DE COMMERCANTS ET D ARTISANS.

LES STATUTS DES CONJOINTS DE COMMERCANTS ET D ARTISANS. LES STATUTS DES CONJOINTS DE COMMERCANTS ET D ARTISANS. Hôtel Consulaire Nouveau-Port 20293 BASTIA Tél : 04.95.54.44.44 Fax : 04.95.54.44.47 DIRECTION DES SERVICES AUX ENTREPRISES CCI Bastia Haute Corse

Plus en détail

FAILLITE sommaire ordinaire. PROPOSITION consommateur concordataire NOM DU DOSSIER : Dossier conjoint N/DOSSIER :

FAILLITE sommaire ordinaire. PROPOSITION consommateur concordataire NOM DU DOSSIER : Dossier conjoint N/DOSSIER : FAILLITE sommaire ordinaire PROPOSITION consommateur concordataire NOM DU DOSSIER : Dossier conjoint N/DOSSIER : RENSEIGNEMENTS DE BASE ENTREVUE FAITE PAR : RECOMMANDATION FAITE PAR : DATE DE L ENTREVUE

Plus en détail

DES MEUBLES INCORPORELS

DES MEUBLES INCORPORELS Saisie-exécution sur rémunération -exécution sur rémunération est régie par les articles 880 CPC à 888 CPC. 1. COMPÉTENCE DE L AGENT DE L EXÉCUTION -exécution sur rémunération relève de la compétence des

Plus en détail

En tout temps, vous pouvez accéder à votre dossier à la Régie grâce au service en ligne Mon dossier. Profitez aussi de nos autres services en ligne :

En tout temps, vous pouvez accéder à votre dossier à la Régie grâce au service en ligne Mon dossier. Profitez aussi de nos autres services en ligne : Vous vous séparez Pour connaître les effets de la rupture sur : le Régime de rentes du Québec; les régimes complémentaires de retraite; le Soutien aux enfants. Tout sur le Web Les renseignements contenus

Plus en détail

Les affaires et le droit

Les affaires et le droit Les affaires et le droit Chapitre 22 La convention d arbitrage, la transaction, l exécution forcée, le dépôt volontaire et la faillite Me Micheline Montreuil 1 1 Contenu La convention d arbitrage La transaction

Plus en détail

Un nouveau départ. Des solutions à vos problèmes financiers personnels

Un nouveau départ. Des solutions à vos problèmes financiers personnels Un nouveau départ Des solutions à vos problèmes financiers personnels Table des matières Introduction...3 Propositions aux créanciers...5 Faillite personnelle...7 Glossaire...17 Feuille de travail pour

Plus en détail

Réponse des rapporteurs luxembourgeois au questionnaire sur l exécution provisoire (Etude JAI A3/02/2002) Dr. Thierry Hoscheit / Dr.

Réponse des rapporteurs luxembourgeois au questionnaire sur l exécution provisoire (Etude JAI A3/02/2002) Dr. Thierry Hoscheit / Dr. Réponse des rapporteurs luxembourgeois au questionnaire sur l exécution provisoire (Etude JAI A3/02/2002) Dr. Thierry Hoscheit / Dr. Patrick Kinsch Préambule: dispositions légales régissant le prinicpe

Plus en détail

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (Art. 1675/4 du Code judiciaire) Au Tribunal du travail de Liège,

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (Art. 1675/4 du Code judiciaire) Au Tribunal du travail de Liège, REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (Art. 1675/4 du Code judiciaire) Au Tribunal du travail de Liège, Division HUY Attention!!! : Merci de compléter la Requête lisiblement en majuscules et/ou biffer

Plus en détail

Insolvabilité et faillite : Quoi faire???

Insolvabilité et faillite : Quoi faire??? Insolvabilité et faillite : Quoi faire??? Face aux coupures de salaires et d emplois, face à la récession économique, des milliers de consommateurs et de commerçants sont aux prises avec l insolvabilité

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e ACCUEIL GERONTOLOGIQUE

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e ACCUEIL GERONTOLOGIQUE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1057 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 70 11 mai 2004 S o m m a i r e ACCUEIL GERONTOLOGIQUE Loi du 30 avril

Plus en détail

1 À noter... 3. 2 Demande de prêt REER... 3. 3 But du produit... 4. 4 Le produit en bref... 5. 5 Les principaux avantages... 6

1 À noter... 3. 2 Demande de prêt REER... 3. 3 But du produit... 4. 4 Le produit en bref... 5. 5 Les principaux avantages... 6 Table des matières 1 À noter... 3 2 Demande de prêt REER... 3 3 But du produit... 4 4 Le produit en bref... 5 5 Les principaux avantages... 6 6 Utilisation du prêt REER... 6 6.1 Taux d intérêt... 6 7 Modalités

Plus en détail

Règlement sur les prêts (RPrêts)

Règlement sur les prêts (RPrêts) Version du 31 mai 2013 Règlement sur les prêts (RPrêts) Version validée par la Commission de placements le 14 mars 2011 et adoptée par le Conseil d administration le 21 mars 2011. CHAPITRE PREMIER Généralités

Plus en détail

Pour mieux connaître le CRI et le FRV

Pour mieux connaître le CRI et le FRV Pour mieux connaître le CRI et le FRV Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultez-le pour obtenir la mise à jour de l information et

Plus en détail

Le non-paiement répété par la société de la dette d impôt en matière de TVA, est, sauf preuve du contraire, présumé résulter d une faute.

Le non-paiement répété par la société de la dette d impôt en matière de TVA, est, sauf preuve du contraire, présumé résulter d une faute. 23. Je suis dirigeant d une société. Existe-t-il des cas dans lesquels je peux être tenu des dettes de ma société vis-à-vis de la TVA ou du précompte professionnel? Cette situation peut effectivement se

Plus en détail

Succession L un de vos proches est décédé

Succession L un de vos proches est décédé Succession L un de vos proches est décédé Qui hérite? Dans quelle proportion? Quel en est le coût? Votre notaire est là pour vous aider et vous assister dans les opérations successorales que vous aurez

Plus en détail

COMPRENDRE LA GESTION DES SUCCESSIONS DANS LES RE SERVES

COMPRENDRE LA GESTION DES SUCCESSIONS DANS LES RE SERVES Centre d excellence en matière de biens immobiliers matrimoniaux Hébergé par l Association des gestionnaires des terres des Premières Nations (ANGTA), le CDEBIM aide les collectivités et les membres des

Plus en détail

FORMULAIRE OBLIGATOIRE CONTRAT DE COURTAGE EXCLUSIF VENTE IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL DE MOINS DE 5 LOGEMENTS EXCLUANT LA COPROPRIÉTÉ

FORMULAIRE OBLIGATOIRE CONTRAT DE COURTAGE EXCLUSIF VENTE IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL DE MOINS DE 5 LOGEMENTS EXCLUANT LA COPROPRIÉTÉ NOTE Le présent formulaire doit être utilisé lorsqu un contrat de courtage est conclu avec une personne physique. 1. IDENTIFICATION DES PARTIES VIA CAPITALE DU MONT-ROYAL NOM DE L AGENCE DU CRTIER FORMULAIRE

Plus en détail

Faillite et droit civil: Vers une approche asymétrique en matière de compensation?

Faillite et droit civil: Vers une approche asymétrique en matière de compensation? Faillite et droit civil: Vers une approche asymétrique en matière de compensation? Me Éric Vallières La faillite et l insolvabilité, 6 ième conférence Institut Canadien Le 27 septembre 2006 Best Western

Plus en détail

Le portrait budgétaire

Le portrait budgétaire ACEF du Haut-Saint-Laurent 340 boul. du Havre, bur. 203 Salaberry-de-Valleyfield, Québec J6S 1S6 Téléphone : 450-371-3470 Courriel : acefhsl@hotmail.com Page web : www.acefhsl.org Les bureaux de l ACEF

Plus en détail

Le couple. et l argent

Le couple. et l argent LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Le couple Mariage, PACS, ou concubinage, la vie à deux implique le plus souvent des choix mais aussi des obligations. Alors, qu en est-il en matière de gestion

Plus en détail

CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE

CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE La Corporation de protection des investisseurs de l ACFM (la «CPI») protège les clients des membres (les «membres»)

Plus en détail

Dix ans de contentieux familiaux

Dix ans de contentieux familiaux Population, famille 1 Dix ans de contentieux familiaux Sonia Lumbroso, Odile Timbart* En 2003, les affaires familiales ont généré 402 000 procédures devant les tribunaux, soit une progression de 13 % en

Plus en détail

Avant-projet de loi. Loi modifiant le Code civil et d autres dispositions législatives en matière d adoption et d autorité parentale

Avant-projet de loi. Loi modifiant le Code civil et d autres dispositions législatives en matière d adoption et d autorité parentale PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Avant-projet de loi Loi modifiant le Code civil et d autres dispositions législatives en matière d adoption et d autorité parentale Déposé par Madame Kathleen

Plus en détail

QUESTIONNAIRE N O I PROFIL DE LA SITUATION PERSONNELLE ET FAMILIALE

QUESTIONNAIRE N O I PROFIL DE LA SITUATION PERSONNELLE ET FAMILIALE QUESTIONNAIRE N O 1 1 QUESTIONNAIRE N O I PROFIL DE LA SITUATION PERSONNELLE ET FAMILIALE 1. Renseignements généraux Nom(s) et prénom(s) État civil Date de naissance (âge) Occupation(s) Adresse Résidence

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION D ACCÈS À L INFORMATION SUR UN PROJET DE CUEILLETTE DE RENSEIGNEMENTS PAR LE MINISTÈRE DU REVENU DU QUÉBEC AUPRÈS DE

AVIS DE LA COMMISSION D ACCÈS À L INFORMATION SUR UN PROJET DE CUEILLETTE DE RENSEIGNEMENTS PAR LE MINISTÈRE DU REVENU DU QUÉBEC AUPRÈS DE AVIS DE LA COMMISSION D ACCÈS À L INFORMATION SUR UN PROJET DE CUEILLETTE DE RENSEIGNEMENTS PAR LE MINISTÈRE DU REVENU DU QUÉBEC AUPRÈS DE LES BUREAUX DE CRÉDIT DU NORD DOSSIER 03 00 49 MARS 2003 1. Mise

Plus en détail

1. La rupture unilatérale 13 2. La rupture de commun accord 14

1. La rupture unilatérale 13 2. La rupture de commun accord 14 Table des matières Titre 1 La séparation des époux 7 Bibliographie sommaire 9 Introduction 11 Chapitre 1 13 Les principes régissant la séparation des époux 13 Section 1. La rupture de la vie commune 13

Plus en détail

Projet de la Commission de rédaction pour le vote final. (Partage de la prévoyance professionnle en cas de divorce)

Projet de la Commission de rédaction pour le vote final. (Partage de la prévoyance professionnle en cas de divorce) Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Code civil suisse (Partage de la prévoyance professionnle en cas de divorce) Modification du 19 juin 2015 L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

DES MEUBLES INCORPORELS

DES MEUBLES INCORPORELS de meubles incorporels (aussi appelée saisie-arrêt) est une procédure au moyen de laquelle il est possible pour un créancier d appréhender les biens dématérialisés constituant le patrimoine de son débiteur

Plus en détail

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec Page 1 de 6 inc. a droit aux prestations de retraite qui sont régies par la (nom du constituant en caractères d'imprimerie) Loi du, et il désire transférer ces montants dans un Fonds de revenu viager (FRV)

Plus en détail

FONDS SIMPLE BON SENS ADDENDA RELATIF À

FONDS SIMPLE BON SENS ADDENDA RELATIF À LA COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE PRIMERICA DU CANADA FONDS SIMPLE BON SENS ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS CRI DE L ONTARIO Votre addenda Vous trouverez ci-joint l addenda relatif à l immobilisation

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE L assurance vie n est pas un sujet des plus palpitants, mais vos proches peuvent être dans le pétrin, au moment de votre décès, si vous n avez pas réfléchi

Plus en détail

1.4 Inciter les contribuables à acquitter leurs comptes, selon l échéance.

1.4 Inciter les contribuables à acquitter leurs comptes, selon l échéance. POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES CRÉANCES Unité administrative : Ressources financières 1. LES OBJECTIFS DE LA POLITIQUE 1.1 Mettre en place des mécanismes qui permettent à la Commission scolaire

Plus en détail

LA CONVENTION SUR LES MESURES ACCESSOIRES

LA CONVENTION SUR LES MESURES ACCESSOIRES LA CONVENTION SUR LES MESURES ACCESSOIRES CLAUSES À PRENDRE EN CONSIDÉRATION INTRODUCTION Cette liste de contrôle doit être lue conjointement avec les autres listes de contrôle «L ENTREVUE EN MATIÈRE FAMILIALE»,

Plus en détail

REQUÊTE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES. ( article 1675 /4 du Code judiciaire)

REQUÊTE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES. ( article 1675 /4 du Code judiciaire) 1 REQUÊTE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES ( article 1675 /4 du Code judiciaire) Au Juge du Tribunal du travail de Mons et de Charleroi Division Tournai A/ ONT L HONNEUR D EXPOSER : (* biffer les mentions

Plus en détail

Parlons Assurance-vie

Parlons Assurance-vie Parlons Assurance-vie Aléa : événement incertain lié au risque assuré par le contrat. Arbitrage : possibilité de modifier la répartition entre les différents supports de placement des primes. Arrérage

Plus en détail

LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL)

LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL) LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL) - Loi n 2010-658 du 15 juin 2010 - - Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 - - Arrêté du 29 décembre 2010 - Vendredi 11 Mars 2011

Plus en détail

DIVORCE l intérêt du consentement amiable

DIVORCE l intérêt du consentement amiable Conférence-débat du jeudi 2 octobre 2014 DIVORCE l intérêt du consentement amiable Depuis le 1 er janvier 2005 (date d entrée en vigueur de la loi sur le divorce du 26 mai 2004), les époux ont le choix

Plus en détail

Divorce et Séparation!

Divorce et Séparation! P A R D I V O R C E N E T Tout sur le divorce et la séparation en Belgique Divorce et Séparation Guide Pratique 2015 Un livre par DivorceNet Copyright DivorceNet 2015 www.divorcenet.be 1 Table des matières"

Plus en détail

Planification financière personnalisée pour :

Planification financière personnalisée pour : Document 2.2 Planification financière personnalisée pour : Questionnaire n o 1 Profil de la situation financière personnelle et familiale Date : Lieu : Questionnaire n o 1 Profil de la situation personnelle

Plus en détail

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U N O T A I R E S OUVERTURE DE SUCCESSION LISTE DES PIECES A FOURNIR AU NOTAIRE Concernant le défunt : - Deux extraits de son acte de décès, - Livret de famille et

Plus en détail

REQUÊTE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES. ( article 1675 /4 du Code judiciaire) Au Juge des Saisies près le Tribunal de 1 ère Instance de Bruxelles.

REQUÊTE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES. ( article 1675 /4 du Code judiciaire) Au Juge des Saisies près le Tribunal de 1 ère Instance de Bruxelles. REQUÊTE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES ( article 1675 /4 du Code judiciaire) Au Juge des Saisies près le Tribunal de 1 ère Instance de Bruxelles A/ ONT L HONNEUR D EXPOSER : (* biffer les mentions inutiles)

Plus en détail

DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES

DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES Depuis presque 20 ans la Fondation St-Jean-Vianney offre une aide financière aux élèves du Collège St-Jean-Vianney dans le cadre où les parents éprouvent des problèmes

Plus en détail

TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS. Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur

TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS. Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur Ces dispositions ne concernent pas les renouvellements à l identique des mesures de tutelle. Par contre, si

Plus en détail

Protection contre les créanciers et assurance vie

Protection contre les créanciers et assurance vie Protection contre les créanciers et assurance vie Introduction En général, les biens d un particulier ou d une entité constituent pour les créanciers une garantie en cas du non-paiement de dettes, peu

Plus en détail