Informatique : matériel, systèmes et logiciels

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Informatique : matériel, systèmes et logiciels"

Transcription

1 François Rousselle Objectif du cours : Étude du fonctionnement de l ordinateur Enseignement technique : représentation et codage des nombres fonctionnement de chaque partie de l ordinateur : processeur mémoire périphériques système de base (BIOS) système d exploitation configuration logicielle 4 cours en amphi Présentation pdf mise à disposition sur le réseau Évaluation par QCM Architecture des ordinateurs 2 Historique de l informatique agrémenté de quelques «phrases célèbres» en rouge Références : «Préhistoire et histoire des ordinateurs» de Robert Ligonnière, Robert Laffont, (offline...) (offline...) Architecture des ordinateurs 3 Du manuel à la mécanique -500 : premiers outils de calcul, l abaque et le boulier -300 : Aristote définit la logique : J. Napier invente les logarithmes + nombres décimaux + techniques de multiplication et division (bâtons de Napier) 1623 : Cylindres de Schickard ( + idée d utiliser des roues dentelées) 1673 : Disques de Morland 1624 : Schickard esquisse la première calculatrice 1642 : Blaise Pascal invente la pascaline Architecture des ordinateurs 4 Architecture des ordinateurs 5 Architecture des ordinateurs 6 1

2 1694 : machine de Leibniz (multiplication et division) 1820 : C.X. Thomas invente l arithmomètre (6 à 20 chiffres) exemplaires vendus de 1823 à 1878 Architecture des ordinateurs 7 Architecture des ordinateurs 8 Architecture des ordinateurs : C. Herzstark invente la Curta Curta I : exemplaires vendus de 1947 à 1970 Curta II : exemplaires vendus de 1954 à 1970 De la mécanique à l électromécanique 1833 : Babbage imagine une machine analytique contenant les concepts d unité de calcul, mémoire et entrée des données par carte perforée 1854 : Boole démontre que tout processus logique est décomposable en une suite d opérations logiques (ET, OU, NON) appliquées sur 2 états (0-1, V-F,...) 1884 : H. Hollerith crée une tabulatrice à cartes perforées pour faire traiter le recensement américain de 1890, c est la 1 ière machine à traiter l information 1840 : Ada Lovelace, collaboratrice de Babbage définit le principe d itérations successive dans l exécution d une opération et nomme ce processus algorithme en l honneur du mathématicien arabe Al Khowarizmi Architecture des ordinateurs 10 Architecture des ordinateurs 11 Architecture des ordinateurs 12 2

3 1896 : H. Hollerith crée la firme Tabulating Machine Corporation 1924 : Tabulating Machine Corporation est renommée International Business Machine 1938 : Shannon fait le parallèle entre circuit électrique et algèbre booléenne. Il définit le chiffre binaire : bit (BInary digit) 1938 : K. Zuse crée le Z1, ordinateur binaire programmable mécanique! 1941 : J. Atanasoff et C. Berry créent le 1 er calculateur binaire basé sur l algèbre de Boole. L ABC est considéré comme le premier ordinateur mais son programme n est pas stocké en mémoire 1937 : A.M. Turing résout des problèmes mathématiques à l aide d une bande de papier, de pions et d un trombone! C est la machine de Turing 1939 : Z2, une partie de la mécanique est remplacée par des relais téléphoniques 1941 : Z3, premier calculateur avec programme enregistré. Mémoire : 64 nombres de 22 bits, puissance : 4 +/s ou 1 x en 4s 1943 : H. Aiken crée le Mark I calculateur électromécanique (3000 relais, 800km de câbles) dont le fonctionnement est proche de la machine de Babbage Architecture des ordinateurs 13 Architecture des ordinateurs 14 Architecture des ordinateurs : Thomas Watson, IBM : «Je pense qu il y a un marché mondial pour au moins 5 ordinateurs.» 1945 : un insecte coincé dans la Mark I bloque son fonctionnement. La mathématicienne G.M. Hopper décide que tout ce qui arrêtera le bon fonctionnement d un programme s appellera BUG : J. Von Neuman travaillant sur le projet ENIAC définit ce que devrait être un ordinateur à programme enregistré : architecture de Von Neuman L ère de l électronique 1946 : P. Eckert et J. Mauchly créent l ENIAC. Particularités : tubes, 30 tonnes, 72 m 2, 140 KW, 100 khz, 330 x/s 1949 : revue Popular Mechanics : «Alors que le calculateur ENIAC est équipé de tubes à vide et pèse 30 tonnes, les futurs ordinateurs de l an 2000 ne devraient avoir que 1000 tubes à vide et ne peser que 1,5 tonnes.» 1950 : M.V. Wilkes invente l assembleur (avant on programmait en binaire) 1951 : G.M. Hopper invente le premier compilateur A0 générant un programme binaire à partir d un code source 1953 : invention de la mémoire à tores de ferrite Architecture des ordinateurs 16 Architecture des ordinateurs 17 Architecture des ordinateurs 18 3

4 1956 : TRADIC le premier ordinateur à transistors par Bell amorce la seconde génération d ordinateurs 1956 : 1 er disque dur, le RAMAC 305 par IBM (50 disques de 61 cm - 5 Mo) 1958 : 1er ordinateur commercial entièrement transistorisé par S. Cray 1958 : 1 er circuit intégré par Texas Instruments 1958 : 1 er modem par Bell 1958 : 1 er jeu vidéo (très similaire au jeu pong par Atari en 1972) 1965 : G. Moore écrit que la densité des circuits intégrés doublera tous les 18 mois (loi de Moore) 1966 : première console de jeux vidéo, la Magnavox Odyssey I Architecture des ordinateurs 19 Architecture des ordinateurs 20 Architecture des ordinateurs : plans de l ARPANET (ancêtre de l internet) 1967 : premier lecteur de disquettes par IBM 1968 : HP présente sa première calculatrice de bureau programmable, la HP 9100 (20 kg, 5000 $) 1971 : Intel vend le premier microprocesseur : Intel 4004 (4 bits, 108 khz, 200$) 1972 : R. Tomlinson crée un logiciel de courrier électronique pour ARPANET 1972 : B. Gates et P. Allen fondent la compagnie Traf-O-Data 1975 : Traf-O-Data devient Micro-Soft 1976 : S. Jobs et S. Wozniak créent l Apple Computer et fondent Apple 1971 : Apparition de l ordinateur Kenback-1 pour 750$ en kit! 1969 : naissance d Unix grâce à K. Thompson et B. Kernighan 1977 : Ken Olson, DEC : «Il n y a aucune raison pour que tout le monde veuille un ordinateur à la maison» Architecture des ordinateurs 22 Architecture des ordinateurs 23 Architecture des ordinateurs 24 4

5 Avril 1981 : Xerox vend le Star Caractéristiques : Ram 1 Mo, DD 8 Mo, interface Ethernet, interface graphique, souris 2 boutons, Drag&Drop, copiercoller, menus contextuels, tableur, traitement de texte WYSIWYG, et messagerie électronique. Problème : $ Il faudra 10 ans à Apple et 15 ans à Microsoft pour faire aussi bien! Août 1981 : IBM lance le 5150 Personal Computer. Caractéristiques : RAM 640Ko, lecteur de disquettes 5 25, système PC-DOS 1.0 pour $ (version CGA 16 couleurs pour 6000 $). Windows 1.0 sortira en novembre Il n apporte rien de nouveau et pourtant... Janvier 1983 : Apple lance le Lisa. Caractéristiques : µp à 5Mhz, 1 Mo RAM, 2 Mo ROM, écran graphique x364, 2 x 5 25, DD 5 Mo avec interface graphique et souris $ Janvier 1984 : Apple lance le Macintosh. Caractéristiques : µp à 8Mhz, 128Ko RAM, 64 Ko ROM, 3 50, écran N&B 9 512x384 avec interface graphique et souris $ Architecture des ordinateurs : Bill Gates, Microsoft : «640Ko devrait être suffisant pour tout le monde.» Architecture des ordinateurs 26 Loi de Wirth : «Les deviennent plus lents de manière plus rapide que le matériel ne devient plus rapide.» Architecture des ordinateurs 27 Historique de l informatique 1 Principes fondamentaux Tous les ordinateurs sont fondés sur les mêmes principes de base : programmes / données processeur / mémoire / périphériques informations codées en binaire traitements effectués en binaire Un processeur est un élément qui exécute des traitements. Les traitements à exécuter sont indiqués par les instructions du programme exécuté. Les traitements s appliquent sur des données et fournissent également des résultats. La mémoire centrale contient les programmes exécutés par le processeur ainsi que les données du programme et ses résultats. FIN Pourquoi la base 2? Simple générale Programme Données Processeur Depuis l ENIAC, seule la technologie a changée : lampe à vide - transistor - circuit intégré - microprocesseur d où : plus rapide, plus petit, moins gourmand, plus fiable, moins coûteux Mémoire Résultats Architecture des ordinateurs 28 Architecture des ordinateurs 29 Architecture des ordinateurs 30 5

6 Représentation des nombres Utilisation d'une base quelconque et changement de base Un nombre N en base B s'écrit : Exemples : N B = a n a n-1 a n-2 a 1 a 0 avec 0 a i B-1 base 10 (décimal) : ai 9 base 2 (binaire) : a i 1 base 16 (hexadécimal) : 3A5E8F 16 0 a i F chiffres hexadécimaux : A B C D E F Architecture des ordinateurs 31 Pour trouver la valeur décimale d'un nombre en base B : Exemples : N 10 =a n B n + a n-1 B n a 2 B 2 + a 1 B 1 + a = = = DB 16 = = Représentation des nombres binaires non signés n bits permettent de représenter 2 n valeurs différentes, donc les nombres entiers positifs de 0 à 2 n -1. Exemple : sur 8 bits on peut représenter 2 8 = 256 valeurs différentes donc les entiers de 0 à 255 ( à ). Architecture des ordinateurs 32 Passage de la base 10 vers la base 2 (binaire) Méthode par décomposition directe en puissances de 2 : Méthode des divisions successives : On procède par divisions par 2 successives jusqu à obtenir 1 Le nombre binaire résultant est ce dernier 1 suivi de tous les restes des divisions précédentes en remontant Exemple : 28 = = = = Architecture des ordinateurs 33 Représentation des nombres binaires signés Pour représenter des nombres entiers positifs et négatifs, on utilise la représentation en complément à deux. Pour un nombre entier positif, c est sa représentation en base 2. Pour un nombre entier négatif, on obtient sa représentation en 3 étapes : étape 1 : calculer la représentation binaire de sa valeur absolue étape 2 : complémenter tous les bits (0 1, 1 0) étape 3 : ajouter 1 (additionner 1 au nombre obtenu) Exemples : -23 sur 8 bits? étape 1 : étape 2 : étape 3 : sur 8 bits? étape 1 : étape 2 : étape 3 : Avec n bits on représentent les nombres entiers de -2 n-1 à 2 n-1-1. Exemple : avec 8 bits les nombres iront de -128 à Représentation des nombres réels : cas du codage 32bits Utilisation de la notation scientifique (exemple : 0, x ) Les nombres réels sont normalisés en binaire sous la forme 1, * 2 n le 1er bit code le signe (0 pour + et 1 pour -) les 8 bits suivants codent l exposant les 23 derniers bits codent la partie fractionnaire du nombre (après la virgule) appelée la mantisse seeeeeeeemmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm Architecture des ordinateurs 34 Architecture des ordinateurs 35 Architecture des ordinateurs 36 6

7 Unités de stockage unité de base : le bit (0 ou 1) unité usuelle : l'octet (1 octet = 8 bits) kibioctet : 1 kio = 1024 octets mébioctet : 1 Mio = 1024 Kio gibioctet : 1 Gio = 1024 Mio tébioctet : 1 Tio = 1024 Gio Unités de fréquence unité de base : le Hertz 1 Hz = 1 fois par seconde 1 khz = fois par seconde 1 MHz = fois par seconde 1 GHz = fois par seconde 2 Matériel pébioctet : 1 Pio = 1024 Tio Attention, norme commerciale = norme SI en puissance de 10 : 1 ko = 1000 octets, 1 Mo = 1000 ko, 1 Go = 1000 Mo, D où les mauvaises surprises après le formatage d un disque dur de 500 Go qui ne fait que 466 Gio une fois formaté La fréquence de fonctionnement d un ordinateur est fixée par une horloge A cette fréquence de base est appliquée un multiplicateur en fonction de la fréquence voulue pour chaque composant (processeur, mémoire, ) L ordinateur possède également une horloge temps réel (RTC) pour l heure Architecture des ordinateurs 37 Architecture des ordinateurs Composants d un micro-ordinateur un ou plusieurs µp mémoire RAM mémoire ROM (bios) + RAM (cmos) circuits gérant les communications ensemble de bus horloges (bus, cpu) + temps réel (RTC) connecteurs (µp, mémoire, cartes ) ports d E/S (série, parallèle, USB, IR, ) périphériques internes (cartes, DD, ) + alimentation + boîtier = unité centrale (UC) périphériques externes (moniteur, clavier, souris, imprimante, scanner, ) Détail d une unité centrale Composants d un micro-ordinateur un ou plusieurs µp mémoire RAM mémoire ROM (bios) + RAM (cmos) circuits gérant les communications ensemble de bus horloges (bus, cpu) + temps réel (RTC) connecteurs (µp, mémoire, cartes ) ports d E/S (série, parallèle, USB, IR, ) périphériques internes (cartes, DD, ) carte mère + alimentation + boîtier = unité centrale (UC) périphériques externes (moniteur, clavier, souris, imprimante, scanner, )

8 Le processeur Fonctionnement de base d un processeur En 1945 J. Von Neumann ( ) définit les bases de l architecture des calculateurs modernes. Instruction Une instruction est un ordre élémentaire exécutable par un microprocesseur donné (en un certain nombre de cycle d horloge). Jeu d instruction Ces instructions sont spécifique à un microprocesseur et leur nombre est limité. Leur ensemble constitue le jeu d instruction du microprocesseur. Programme Un programme est une liste de codes-instructions implantés en mémoire et permettant de résoudre un problème prédéterminé. Principe général de fonctionnement du modèle de Von Neumann Pour exécuter un programme, le microprocesseur effectue cycliquement : lecture d un code d instruction en mémoire reconnaissance de ce code, ou décodage exécution d un ordre élémentaire positionnement sur le code de l instruction suivante du programme Ce cycle et toutes les actions qui en découlent sont contrôlés par l unité de commande du processeur Évolution des microprocesseurs Loi de Moore : loi empirique énoncée par Gordon Moore (co-fondateur d'intel) en 1965 qui prédit que le nombre de transistors intégrés sur une surface donnée double tous les 18 mois. Le niveau d'intégration est dépendant de la taille de gravure du silicium Pourquoi graver plus finement? P4, Athlon64 90nm P4, Core 2 duo et quad, Phenom 65nm Core 2 quad, i5, i7, Phenom II 45nm i7 32nm nm Diminuer la chaleur dissipée Augmenter la fréquence de fonctionnement Registres internes Un registre est un circuit pouvant contenir 1 mot mémoire (nb ou caractère) La taille des registres correspond à la taille des mots traités par le µp La taille de mots standards traités définit le type de processeur actuellement : microprocesseurs 32 bits ou 64 bits Calculs précis = 32 bits minimum : précision de 9 chiffres décimaux 64 bits : précision de 19 chiffres décimaux Les µp actuels incluent quelques registres de 128 bits (3Dnow!, SSE2/3/4) but : faire plusieurs calculs simultanément (4 en 32 bits ou 2 en 64 bits) Bus de communication (32, 64, 128 fils pour transmettre un mot en 1 fois) Bus plus larges et fréquences + élevées pour les communications µp mémoire centrale Récemment : remplacement par des communications séries très rapides

9 Vitesse de l horloge Le travail du microprocesseur est cadencé par le rythme de l horloge de la carte mère (principal circuit imprimé accueillant le µp, la mémoire, etc.) auquel est appliqué un multiplicateur La fréquence ne donne qu une idée très approximative de la vitesse de travail du µprocesseur car le temps d exécution d une même instruction varie d un µp à l autre Mémoires caches Permettent d atténuer les cycles d attentes dus aux accès mémoire = mémoire de petite taille mais bcp plus rapide qu la mémoire centrale Différents niveaux de cache entre le µp et la mémoire centrale : niveau 1 (L1) : toujours interne au µp (même fréquence) niveaux 2 et 3 (L2, L3) : interne ou externe au µp (fréquence moindre) Pipeline L idée du pipeline est de découper une opération en opérations élémentaires appelées étages, de façon à pouvoir traiter plusieurs opérations simultanément pipeline = principe de la chaîne de montage : la cadence de traitement des instructions est imposée par l étage le plus lent Exemple : pipeline à 3 étages instant t instant t+1 instant t+2 chargement instruction 1 chargement instruction 2 chargement instruction 3 décodage décodage instruction 1 décodage instruction 2 exécution exécution exécution instruction 1 Parallélisme Multiplier le nombre d unités fonctionnelles pour effectuer plusieurs traitements simultanément : plusieurs UAL, plusieurs décodeurs d instruction µp multi-cœurs = plusieurs µp dans une puce 2005 : 2 cœurs (Athlon64 X2, Pentium D) 2006 : 2 et 4 cœurs (Core 2 duo, Core 2 quad) + prototype Intel 80 cœurs de calcul 2007 : 4 cœurs (Phenom) 2010 : 6 cœurs (i7, Phenom II X6) 8 cœurs (Xeon) 2011 : 8 cœurs 2012 : 50 coeurs Benchs de quelques µp grand public à l'aide de Spec CPU2006 La mémoire Références (en français) / arstechnica.com (en français) (en français)

10 La mémoire C est un ensemble de registres dotés d'une structure d'accès. Un registre est une zone mémoire pouvant contenir un unique mot mémoire : nombre ou caractère Capacité La capacité d'une mémoire est le nombre de bits que l'on peut mémoriser dans cette mémoire. Temps d'accès Le temps d'accès mémoire est le délai qui s'écoule entre une requête de lecture et la disponibilité de l'information correspondante. Types de mémoire Un premier mode de classification des mémoires peut se faire selon la structure d'accès dont elles sont dotées. Il existe 3 familles de structures : mémoires séquentielles (à bande magnétique) mémoires adressables (mémoire centrale,...) mémoires associatives (mémoire cache) ROM / RAM ROM (Read Only Memory) ou MEM (Mémoire Morte) : mémoire à lecture seule RAM (Random Access Memory) ou MEV (Mémoire Vive) : mémoire à accès aléatoire (lecture / écriture) Les mémoires RAM sont dites «volatiles» car l information stockée disparaît lorsque l on coupe l alimentation, au contraire des mémoires ROM qui sont non volatiles. Parmi les nombreux types de mémoires adressables ROM on peut distinguer l EEPROM effaçable électriquement par bloc, plus communément appelée mémoire flash Carte mère principal circuit imprimé de l ordinateur permet d inter-connecter tous les éléments de l ordinateur contient le bus système, un ensemble de connecteurs et de ports d E/S et un ensemble de contrôleurs propage les fréquences multiples ou sous-multiples de son horloge aux différents composants Connecteurs CPU (de type socket) Sockets 775, 478 et 1156 Athlon64 socket 754 (PGA) Pentium 4 socket 478 (PGA) Pentium 4 Core 2 duo socket 775 (LGA)

11 Socket 775 : Connecteurs mémoire connecteurs DIMM : Mémoire SDRAM > bits 168/184/208 broches Capacité : jusqu à 8Go Temps de latence : env. 10ns barette DIMM 64 bits (Double Inline Memory Module) 168 broches - SDRAM détrompeurs Connecteurs cartes d extension (slots) connecteurs PCI : 32 bits puis 64 bits Débit : 132 Mo/s 184 broches DDR-SDRAM, DDR2-SDRAM, DDR3-SDRAM 208 broches - QBM connecteursagp (Accelerated Graphic Port) : 64 bits puis 128 bits Débit : 2Go/s (8X) Liaison directe avec la mémoire centrale

12 connecteurs PCI Express (PCIe) : Liaison série 1 à 32 lignes Débit : 250Mo/s (1X) Connecteurs périphériques de stockage Connecteurs périphériques de stockage connecteur de disquettes : connecteur IDE ou PATA (ParallelATA) : connecteur SCSI : env. 4Go/s (16X) connecteur SATA (SerialATA) : Connecteurs d alimentation Connecteurs d alimentation Connecteurs d entrées/sorties connecteurs carte mère : + connecteur de disquettes et petits périphériques : connecteur MOLEX périphériques stockage et divers : connecteur alimentation SATA connecteur ventilateur :

13 Une grande partie des connecteurs sont regroupés sur un bloc directement accessible depuis l extérieur du boîtier : Chipset : ensemble de circuits gérant tout les échanges d information Chipset généralement 2 circuits, mais quelquefois 1 seul (Nvidia) contrôlent les différentes communications des éléments de la carte mère parallèle : imprimante, stockage externe, PS2 : souris PS2 : clavier série : clavier, souris, réseau, IEEE 1394 (Firewire) : tous périph. + réseau VGA : écran, vidéoprojecteur RJ45 : réseau audio USB : tous périphériques incorporent des fonctionnalités supplémentaires remplacant certains périphériques en particulier : µp / mémoire mémoire / AGP ou PCIe 16X µp / AGP ou PCIe 16X bus ISA, PCI PCI Express IDE, SCSI USB, Firewire graphique 3D, réseau, modem, audio, north bridge dédié à une famille de µp south bridge 75 Entrées/sorties et interfaces Un périphérique est un système matériel qui permet d introduire (ou d extraire) des données dans (ou de) l ordinateur Composition d un périphérique : partie «active» qui effectue les opérations (mémoriser des données, afficher, imprimer ) connexion qui relie la partie active à l ordinateur (µp) via les bus et circuits d E/S qui gèrent différentes interfaces Problèmes : périphériques conçus indépendamment des ordinateurs connecter le + de périphériques différents 76 Il existe 2 types d interfaces : dédiée : une interface par périphérique + : simple à concevoir - : multiplie de nombre d interfaces dans l ordinateur générique : une interface indépendante du périphérique + : une seule interface dans l ordinateur - : norme, problèmes de vitesse, Actuellement : dédié + générique + compromis entre les 2 interface dédiée à certains périphériques : clavier, souris (PS/2), disquettes interface dédiée à des groupes de périphériques : unités de stockage IDE/PATA, SATA, SCSI, SAS interface générique pour les autres périphériques : PCI, PCIe, PCI-X interface totalement générique : USB, Firewire (IEEE 1394) 77 Liaison série et liaison parallèle Liaison parallèle : 1 fil par bit (0 ou 1) contient souvent de 32 à 256 fils Avantage : envoie plusieurs bits en une seule fois Inconvénients : difficile à mettre en œuvre (nombreux fils) fréquence peu élevée à cause des interférences distance de communication de + en + courte quand la fréquence Liaison série : 1 fil pour envoyer, 1 fil pour recevoir + qques fils contrôle Avantages : simple à mettre en œuvre peu d interférences : grande longueur de câble possible très grandes fréquences Avant : toutes les fréquences étaient faibles donc bcp de liaisons parallèles Maintenant : fréquences très élevées donc beaucoup de liaisons séries 78 13

14 Liaisons parallèles sur le PC (à l origine) : stockage : disquette, IDE/PATA et SCSI 50cm va disparaître PCI, PCI-X limité à environ 20-30cm presque disparu µp / mémoire bus de donnée, bus d adresse en dehors du µp bus de donnée, bus d adresse dans le µp Liaisons série sur le PC : port PS/2 (clavier, souris) va disparaître port série (port RS232) va disparaître USB, IEEE 1394 (Firewire) : remplacent les ports RS232, PS/2, SATA, esata : remplace le PATA pour les périph. de stockage PCI Express : remplace le bus ISA, PCI, PCI-X et le portagp entre µp et mémoire pour l Athlon64 et le nouveau Intel i7 Exemple détaillé : PCI Express (PCIe) Remplace les nombreux fils du bus PCI par 4 fils par ligne PCIe Les lignes PCIe sont bi-directionnelles : communication synchrone simultanée dans les 2 sens Plusieurs lignes peuvent être utilisées simultanément pour multiplier le débit Périphériques standards : 1 ligne PCIe Nb lignes / périph. configurable à la construction de la carte mère : 1 à 32 Cartes graphiques : 16 lignes PCIe plusieurs cartes graphiques possible (4 ou 8 lignes) Détail d une carte mère Classification des périphériques 4.2 Mémoires de masse lecteur CDROM, DVDROM graveur CDR, CDRW, DVDRAM, DVDR, DVDRW mémoires disque dur, disque SSD, lecteur de disquettes, zip de masse streamer, dat, clé usb lecteur de carte magnétique, de carte à puce clavier, souris carte réseau, modem imprimante, scanner carte graphique, moniteur, projecteur, data-show, écran tactile carte d acquisition, de montage vidéo, caméra, appareil photo numérique carte son, micro, enceintes périphériques MIDI (synthétiseur, boîte à rythme, ) joystick, casque 3D, gants 3D onduleur clef électronique, système de protection de données périphériques d authentification (vocal, empreinte, ) périphériques d E/S La fonction des mémoires de masse est de conserver durablement les informations sur des supports magnétiques (disquette, disques dur, bande magnétique, ) ou non (CDROM, DVD, ) Lecteur de disquette (floppy disk) Périphérique interne ou externe Une disquette est un support de données magnétique, souple ou rigide, de taille et de densité variées C est le support de stockage le plus connu de la micro-informatique car il a été longtemps le seul disponible facilement Dernier format existant : 3 1/2 de capacité de 720Ko, 1,44Mo et 2,88Mo Interface : dédiée ou USB

15 Schéma d une disquette 3 1/2 : Schéma interne du lecteur : Structure physique d une disquette (ou d un disque dur) : division en pistes circulaires puis chaque piste en secteurs (512octets en général) Cette structure est créée lors du formatage physique de la disquette Le formatage logique est effectué après le formatage physique Il permet de réserver les premiers secteurs pour y stocker des programmes ou des informations systèmes : système de fichiers Plusieurs systèmes de fichiers existants : FAT, FAT32, NTFS, ext3, Disque dur (hard disk) Un disque dur est composé d un certain nombre de plateaux rigides fixés sur un même axe de rotation Chaque plateau dispose de 2 têtes de lecture/écriture Caractéristiques des disques durs : Leur capacité varie actuellement de 160Go à 3To Leur vitesse de rotation se situe actuellement entre 4200 et 15000tr/min Le temps d accès moyen est actuellement d environ 8ms Le taux de transfert moyen des informations entre le disque et la mémoire peut atteindre jusqu à 130Mo/s L interface de communication : IDE / PATA (ParallelATA) SATA (Serial ATA) SCSI (Small Computer System Interface) Ultra SCSI SAS (SerialAttached SCSI) : pour les serveurs

16 Avantages du SATA par rapport au PATA : simple et - coûteux à mettre en œuvre (peu de fils comme PCIe/PCI) câbles chers, + longs et + fins (meilleure aération du boîtier) NCQ : l ordre de traitement des commandes est optimisé pour limiter le nombre de tours : + rapide, - vibrations et de bruit 91 Évolution des disques durs : Augmentation de la vitesse de rotation (actuellement 15000tr/mn max) Augmentation de la densité de stockage Amélioration de la fiabilité Passage d'un périphérique passif à un périphérique intelligent : intégration de mémoires caches mécanismes d'anticipation de lecture mécanismes de réorganisation du séquencement des accès (NCQ) RAID : Redundant Arrays of Inexpensive Disks RAID 0 (stripping) : données divisées et écrites sur plusieurs disques en // + vitesse - tolérance aux pannes RAID 1 (mirroring) : données dupliquées sur 2 disques à la fois + tolérance aux pannes - surcoût = x2 RAID 5 : avantages des 2 précédents, peu de défauts : non détaillé 92 Disque dur SSD (Solid State Drive) Périphérique de stockage basé sur la mémoire flash pouvant remplacer un disque dur. Avantages par rapport aux DD : Temps d accès : 0,1ms contre 10ms Taux de transfert : jusqu à 400Mo/s en SATA et plus de 1Go/s en RAID0 sur PCIe Robustesse, résistance thermique Silence Inconvénients par rapport aux DD : Prix élevé : environ 350 pour 256Go Durée de vie plus faible L utilisation d un Disque SSD permet d accélérer considérablement le démarrage et la réactivité du système d exploitation 93 Disques optiques numériques Les disques compacts (ou CD) sont standardisés au niveau de leurs caractéristiques physiques et de leur format logique (compatibilité) La normalisation initiale correspond au disque compact audio (CD-A) : "Livre Rouge" rédigé en 1982 par Sony et Philips Le CD audio (CD-A) : La zone utile est divisée en trois régions concentriques : un en-tête (lead-in) les données une plage de fin (lead-out) Sur l'ensemble de la zone utile est gravée une seule spirale de spires d'environ 5.6 km de long Un CD audio peut être divisé en pistes (jusqu'à 99) Durée d'enregistrement de 74 minutes correspond à 747 Mo utiles Le CD informatique (CD-ROM) : Le disque compact est sorti peu de temps après l'ibm PC-XT qui était alors équipé d'un disque dur de 10 Mo! => Spécification du CD-ROM dans le "Livre Jaune" rédigé par Philips et Sony en le débit de transfert est exprimé comme un multiple de la vitesse de lecture d un CD-audio (nx) les lecteurs fonctionnent à vitesse de rotation constante (CAV), le débit dépend de la position sur le disque (+ rapide vers l extérieur du CD-ROM)

17 CD-R (Recordable) : Le contenu d un CD-R peut être enregistré une fois, il fonctionne ensuite comme CD-ROM classique en lecture uniquement Un CD-R se compose de quatre couches. Entre le substrat en polycarbonate et la couche réfléchissante (en argent ou en or), se trouve un colorant organique photosensible L'écriture des données est réalisée par un laser puissant, qui permet de chauffer localement le colorant et de le rendre opaque La stabilité des colorants garantit une durée de vie d'au moins 30 ans CD-RW (ReWritable) : Le colorant est remplacé par un alliage Écriture : un laser chauffe l'alliage et le fait fondre, si le refroidissement est rapide l'alliage devient opaque et absorbe la lumière Effacement : si on chauffe suffisamment longtemps une zone amorphe on retrouve une structure cristalline transparente après refroidissement DVD (Digital Versatile Disc) : Alors que le disque compact a été initié comme support audio, le disque haute densité avait pour objectif initial la vidéo Les dimensions d'un DVD sont identiques à celles d'un CD Le principe de lecture reste le même, la densité d'information a augmenté : laser avec une plus petite longueur d'onde (635 ou 650 nm, rouge) créneaux réduits en largeur et longueur, et spires plus serrées L'ensemble des modifications a permis une densité d'information brute environ 4,5 plus grande Le DVD utilise la capacité d'un faisceau lumineux de traverser plusieurs surfaces semi-transparentes : 2 couches de réflexion superposées Les DVD existent en quatre versions : simple face, simple couche (DVD 5) : double face, simple (DVD 10) ou double couche (DVD 18) : Lecture de la première couche toujours de l intérieur vers l extérieur Lecture de la seconde couche possible dans les deux sens (possibilité d enchaîner les deux couches sans perte de temps, indispensable pour les applications vidéo du DVD) simple face, double couche (DVD 9) : DVD 5 : 4,7Go DVD 9 : 8,5Go DVD 10 : 9,4Go DVD 18 : 17Go DVD inscriptibles et réinscriptibles : Les mêmes techniques d enregistrement que celles des CD-R et CD-RW permettent de fabriquer des DVD-R (ou DVD+R) et des DVD-RW (ou DVD+RW)

18 BD (Blu-ray Disc) : Les dimensions d'un BD sont identiques à celles d'un DVD ou CD Le principe reste le même, la densité d'information a encore augmenté : laser avec une plus petite longueur d'onde (405 nm, bleu-violet) créneaux réduits en largeur et longueur, et spires plus serrées L'ensemble des modifications a permis une densité d'information atteignant 27Go en simple couche et 50 Go en double couche BD-ROM : pressé en usine, BD-R : inscriptible 1 fois, BD-RE : ré-inscriptible Evolution future : 100 Go (4 x 25 Go) et 200 Go (6 x 33,3Go) Interfaces aux lecteurs/graveurs de CD, DVD et BD : Ultra ATA, SCSI, SATA, USB, Firewire Périphériques d E/S Carte graphique (ou carte vidéo) La carte vidéo est conçue pour permettre une communication de données entre le processeur, la mémoire et l écran Sur un écran l image est découpée en points élémentaires : pixels (picture s element pict s el.) Résolution d une image = nombre de pixels présents simultanément (donné par nb pixels par ligne * nb pixels par colonne) La couleur d un pixel est constituée en mélangeant 3 couleurs : le rouge, le vert et le bleu : système RVB (RGB en anglais) 2 codage possible des couleurs : Vraies couleurs (true color) : codage de la valeur de chaque composante sur un certain nombre de bits. Ex : = 24 bits Palette : un nombre de couleurs déterminées et numérotées puis stockées dans une table 104 Coût du codage : 2 couleurs : 1 bits par pixel (mémoire vidéo = plan de bits : bitmap) 4 couleurs : 2 bits par pixel 16 couleurs : 4 bits par pixel 256 couleurs : 8 bits par pixel couleurs : 16 bits par pixel couleurs (16,8 millions) : 24 bits par pixel couleurs (4,3 milliards) : 32 bits En vraies couleurs sur 24 bits on code 16,8 millions de couleurs : ceci suffit à représenter toutes les nuances décelables par l œil humain (inutile d utiliser plus de 8 bits par composantes) 105 2D : À l origine tous les calculs liés à la construction des images étaient effectués par le CPU : carte graphique «=» RAMDAC (convertisseur de signaux numériques vers analogique) Pour décharger le CPU les cartes graphiques ont intégré des fonctions de dessin 2D : dessin : ligne, cercle zoom manipulation de pixels 3D : En informatique, on parle d affichage 3D lorsqu on donne une impression de relief à partir d'une image plane, en jouant sur les effets de perspective, d'éclairage, d'ombrage, de texture, etc L affichage 3D est généralement utilisé pour des séquences animées calculées en temps réel Pour ne pas surcharger le CPU, les calculs nécessités par l'affichage 3D sont confiés à un processeur situé sur la carte graphique : le GPU (Graphic Processing Unit) Il est arrivé sur les ordinateurs personnels à la suite de la demande importante des jeux vidéo au travers des cartes de 3dfx maintenant disparu et remplacé par les 2 leaders du marché actuel : Nvidia et ATI (AMD) Étapes lors de la réalisation d une image 3D : 1 : Positionnement des points 2 : Liaison des points en polygones 3 : Remplissage des polygones (z-buffer) 4 : Lissage de Gouraud

19 Étapes lors de la réalisation d une image 3D (suite) : Des processeurs graphiques complexes : Des cartes vidéo multi-fonctions : 5 : Plaquage de textures 6 : Éclairage 7 : Transparence 8 : Effets divers Les processeurs graphiques reprennent les optimisations des CPU : unités en parallèle (calculs, textures, pixel, ) plusieurs pipelines d exécution (application des textures) Ils sont aussi complexes à réaliser que les CPU (voir +) : Le processeur graphique GT200 (Nvidia GTX260 et 280) est constitué de + de 1,4 milliards de transistors (Intel Core 2 quad : 820 millions) Ils sont programmables et très performants : possibilité de nouveaux effets graphique très réalistes possibilité de faire des calculs scientifiques sur GPU au lieu du CPU Interface : PCIe 16x (ou quekquefois 8x, 4x en multi cartes) Connecteurs : VGA (analogique), DVI, HDMI et Display port (numérique) Les cartes vidéo actuelles ne se contentent plus seulement de l affichage 2D/3D mais intègrent de plus en plus souvent d autres fonctions : compression/décompression mpeg2/mpeg4 pour la vidéo capture d images ou de vidéo sortie pour affichage sur un téléviseur ou vidéoprojecteur affichage sur plusieurs moniteurs port pour périphériques de vision 3D (casque, lunettes, ) récepteur télévision fonctions magnétoscope compression selon différents formats pour le montage vidéo Moniteurs LCD à cristaux liquides TFT (Thin Film Transistor) : Ce type d écran qui était utilisé par les portables remplace maintenant également les moniteurs de bureau cathodiques. Le principe consiste à faire passer la lumière émise par un panneau fluorescent à travers des filtres successifs : un filtre polarisant vertical un filtre de couleur une cellule à cristaux liquides un filtre polarisant horizontal Caractéristiques des moniteurs LCD : Temps de réponse (quelle que soit la couleur) maintenant < 10ms Sinon effets de traînée lors de mouvements rapides à l écran Nombre de couleurs affichables et fidélité des couleurs Les écrans actuels ont encore du mal à égaler la colorimétrie des écrans cathodique Les tailles des écrans des moniteurs sont indiqués par rapport à leur diagonale mesurée en pouces (de 14 à 30 voir plus) Résolutions standards 4/3 : 1280x1024, 1600x1200, 2048x1536 Résolutions wide 16/10 : 1280x800, 1400x900, 1600x900, 1920x1080, Pour un affichage le plus net possible choisir la résolution d affichage correspondant exactement à celle du moniteur. Connecteurs : VGA (analogique), DVI, HDMI et Display Port (numériques) Imprimante Critères de classification : Famille technologique : à impact : frappe du caractère sur un ruban encreur devant la feuille (marguerite, tulipe, boule, aiguilles, tambour, bande) sans impact : caractère formé par projection ou transfert d'encre (laser, jet d'encre, thermique) Mode d'impression du caractère : caractère préformé : type machine à écrire (marguerite, tulipe, boule, tambour, bande) impression matricielle : caractère formé par une matrice de points (aiguilles, laser, jet d'encre, thermique)

20 Imprimante matricielle à impact Imprimante jet d encre Imprimante laser une tête d'impression porte des aiguilles (9, 24, ou 48) qui frappent un ruban carboné défilant devant le papier le ruban est noir ou couleur (4 bandes NRVB ou NJMC) 115 le circuit d encre est maintenu à basse pression : les gouttelettes restent dans l électrode creuse lorsqu un point doit être imprimé, une onde de choc est envoyée à la buse et la goutte est projetée sur le papier 116 même principe que les photocopieurs : technique xérographique un tambour couvert de sélénium est chargé +, un laser enlève les charges + des points à ne pas imprimer, de l encre en poudre (toner) chargée est déposée uniquement sur les points à imprimer, cette poudre est déposée sur le papier puis fixée par cuisson rapide, précis, faible prix de revient, - bon que jet d encre pour la photo 117 Critères de choix interfaçage : usb, réseau éthernet, sans fil (bluetooth ou wifi) Scanner 3 types de scanners : scanner à plat scanner feuille à feuille qualité : les jet d encre sont maintenant meilleures que les laser vitesse d impression : les lasers sont les plus rapides choix du papier : laser peu cher, jet d encre + cher format du papier : A4, A3, A2, A1, (passer aux tables traçantes) bruit : les jet d encre et laser sont peu bruyantes Pour les anciennes imprimantes matricielles : nombre de colonnes en mode texte dispositif encreur : type de ruban une source lumineuse éclaire intensément la ligne du document à scanner, à l aide d un miroir et d une lentille focalisatrice une barrette de cellules photosensibles CCD recueille la luminosité réfléchie par le document interface : usb, réseau éthernet, sans fil (bluetooth ou wifi) scanner à main intégré en combiné multi-fonction : imprimante/scanner/fax

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Chapitre 2 Architecture d un ordinateur Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Les objectifs : o Identifier les principaux composants d un micro-ordinateur. o Connaître les caractéristiques

Plus en détail

Sur un ordinateur portable ou un All-in-One tactile, la plupart des éléments mentionnés précédemment sont regroupés. 10) 11)

Sur un ordinateur portable ou un All-in-One tactile, la plupart des éléments mentionnés précédemment sont regroupés. 10) 11) 1/ Généralités : Un ordinateur est un ensemble non exhaustif d éléments qui sert à traiter des informations (documents de bureautique, méls, sons, vidéos, programmes ) sous forme numérique. Il est en général

Plus en détail

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+ Guide de formation avec exercices pratiques Configuration et dépannage de PC Préparation à la certification A+ Sophie Lange Troisième édition : couvre Windows 2000, Windows XP et Windows Vista Les Guides

Plus en détail

THEME 1 : L ORDINATEUR ET SON ENVIRONNEMENT. Objectifs

THEME 1 : L ORDINATEUR ET SON ENVIRONNEMENT. Objectifs Architecture Matérielle des Systèmes Informatiques. S1 BTS Informatique de Gestion 1 ère année THEME 1 : L ORDINATEUR ET SON ENVIRONNEMENT Dossier 1 L environnement informatique. Objectifs Enumérer et

Plus en détail

L ARCHITECTURE D UN ORDINATEUR. Page 1

L ARCHITECTURE D UN ORDINATEUR. Page 1 L ARCHITECTURE D UN ORDINATEUR Page 1 Page 2 SOMMAIRE I) Définition II) Boîtier a) Format b) Refroidissement III) Alimentation IV) Carte Mère V) Chipset VI)BIOS VII)Microprocesseur a)qu est ce que c est

Plus en détail

On distingue deux grandes catégories de mémoires : mémoire centrale (appelée également mémoire interne)

On distingue deux grandes catégories de mémoires : mémoire centrale (appelée également mémoire interne) Mémoire - espace destiné a recevoir, conserver et restituer des informations à traiter - tout composant électronique capable de stocker temporairement des données On distingue deux grandes catégories de

Plus en détail

Hiérarchie matériel dans le monde informatique. Architecture d ordinateur : introduction. Hiérarchie matériel dans le monde informatique

Hiérarchie matériel dans le monde informatique. Architecture d ordinateur : introduction. Hiérarchie matériel dans le monde informatique Architecture d ordinateur : introduction Dimitri Galayko Introduction à l informatique, cours 1 partie 2 Septembre 2014 Association d interrupteurs: fonctions arithmétiques élémentaires Elément «NON» Elément

Plus en détail

Connaître le PC. Les composants matériels... 14 L anatomie d un ordinateur portable... 27 Les logiciels... 30 Déballer et installer l ordinateur...

Connaître le PC. Les composants matériels... 14 L anatomie d un ordinateur portable... 27 Les logiciels... 30 Déballer et installer l ordinateur... Connaître le PC Les composants matériels... 14 L anatomie d un ordinateur portable... 27 Les logiciels... 30 Déballer et installer l ordinateur... 32 Chapitre 1 Connaître le PC Un ordinateur est une machine

Plus en détail

qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd fghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzx cvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq

qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd fghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzx cvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd fghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzx COURS DE PERFECTIONNEMENT cvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmq L ordinateur et Windows 2014-2015 wertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyui

Plus en détail

Structure de base d un ordinateur

Structure de base d un ordinateur Structure de base d un ordinateur 1-Définition de l ordinateur L ordinateur est un appareil électronique programmable qui traite automatiquement les informations. Il est constitué de l unité centrale et

Plus en détail

fournir un cd de restauration du Windows 8 ou procédure de restauration extrême prévue par constructeur

fournir un cd de restauration du Windows 8 ou procédure de restauration extrême prévue par constructeur SYSTÈME D'EXPLOITATION fourni Microsoft Windows 8.1 Pro 64 bits fournir un cd de restauration du Windows 8 ou procédure de restauration extrême prévue par constructeur Type de processeur 4 cœurs, 3.30

Plus en détail

L ORDINATEUR. AUDIOVISUEL MULTIMEDIA Corrigé TD 1. BAC Pro SEN. L ORDINATEUR Page 1

L ORDINATEUR. AUDIOVISUEL MULTIMEDIA Corrigé TD 1. BAC Pro SEN. L ORDINATEUR Page 1 L ORDINATEUR 1 / Voici une liste de liens vers différents types de matériels. Pour chacun de ces matériels, vous devez déterminer : Le nom du matériel. Le type de matériel (unité centrale ou périphérique

Plus en détail

ARCHITECTURE MATÉRIELLE ET LOGICIELLE

ARCHITECTURE MATÉRIELLE ET LOGICIELLE L ordinateur en quelques étapes avec différentes technologies : Boules sur tiges Roues dentées - ressorts Carte perforée Electro-aimants Boulier Pascaline de... Métier à tisser Enigma chinois Blaise Pascal!

Plus en détail

Initiation à l informatique. Module 1 : Le Matériel

Initiation à l informatique. Module 1 : Le Matériel Initiation à l informatique. Module 1 : Le Matériel Créé par Xavier CABANAT Version 1.4 Document créé par Xavier CABANAT Page 1 sur 25 Les versions : Auteur Version Date Modifs X.Cabanat 1.4 24/08/2007

Plus en détail

Premiers pas sur l ordinateur Support d initiation

Premiers pas sur l ordinateur Support d initiation Premiers pas sur l ordinateur Support d initiation SOMMAIRE de la partie 1 : I. Structure générale de l ordinateur... 1. L Unité centrale... 2 2. Les différents périphériques... 5 II. Démarrer et arrêter

Plus en détail

1. La sauvegarde des données

1. La sauvegarde des données 1. La sauvegarde des données La sauvegarde des données Plan de la présentation: 1. Pourquoi sauvegarder? 2. Les supports de sauvegarde 3. Comment sauvegarder. 1. Pourquoi sauvegarder? Qu est-ce qu une

Plus en détail

LOT 1 - ACQUISITION DE SERVEURS INFORMATIQUES LOT 2 - ACQUISITION DE 5 POSTES INFORMATIQUES

LOT 1 - ACQUISITION DE SERVEURS INFORMATIQUES LOT 2 - ACQUISITION DE 5 POSTES INFORMATIQUES CAHIER DES CHARGES LOT 1 - ACQUISITION DE SERVEURS INFORMATIQUES LOT 2 - ACQUISITION DE 5 POSTES INFORMATIQUES Suivi de versions Addendum : 11 avril 2012 MARS 2012 Agence pour la Recherche et l Innovation

Plus en détail

Spécifications détaillées

Spécifications détaillées IBM IBM IntelliStation M Pro 9229 - MT - 1 x Core 2 Duo E6400 / 2.13 GHz - 1 Go - Disque dur 1 x 160 Go - combinaison CD-RW / DVD-ROM - Quadro FX 550 - Gigabit Ethernet - Win XP Pro x64 - Moniteur : aucun(e)

Plus en détail

Les entrées/sorties Les périphériques

Les entrées/sorties Les périphériques Les entrées/sorties Les périphériques La fonction d un ordinateur est le traitement de l information (fonction réalisée au niveau de la mémoire et l UC). L ordinateur acquiert cette information et restitue

Plus en détail

Lexique informatique. De l ordinateur :

Lexique informatique. De l ordinateur : De l ordinateur : Lexique informatique CD / Cédérom : CD (Compact Disc) contient des logiciels (dictionnaire, jeux, ) Clavier : permet de taper du texte, de la ponctuation, des chiffres et des symboles.

Plus en détail

Architecture (5) - DISQUES DURS -

Architecture (5) - DISQUES DURS - 1/24 Introduction Structure des données Interfaces Architecture (5) - DISQUES DURS - Pierre Gançarski Université de Strasbourg IUT Robert Schuman DUT Informatique 2/24 Introduction Structure des données

Plus en détail

Analyse et programmation 1

Analyse et programmation 1 Analyse et programmation Aperçu du fonctionnement de l ordinateur Fonctionnement de l ordinateur Codage de l information Bus d échange d information CPU Exécution d un programme par la CPU Gestion des

Plus en détail

Centre international d études pédagogiques

Centre international d études pédagogiques Centre international d études pédagogiques 1, avenue Léon-Journault 92318 Sèvres Cedex Tél. : 33 (0)1 45 07 60 22 - Fax : 33 (0)1 45 07 60 31 Site Internet : www.ciep.fr MARCHE DE FOURNITURE DE PERIPHERIQUES

Plus en détail

Chapitre 13 Numérisation de l information

Chapitre 13 Numérisation de l information DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 septembre 2013 à 17:33 Chapitre 13 Numérisation de l information Table des matières 1 Transmission des informations 2 2 La numérisation 2 2.1 L échantillonage..............................

Plus en détail

Présentation du système informatique utilisé et éléments d architecture des ordinateurs

Présentation du système informatique utilisé et éléments d architecture des ordinateurs TP informatique PTSI-PT Semestre 1 Lycée Gustave EIFFEL, BORDEAUX Présentation du système informatique utilisé et éléments d architecture des ordinateurs GL, SV, VB Objectif(s) Se familiariser aux principaux

Plus en détail

Entrées-Sorties: Architectures de bus. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde

Entrées-Sorties: Architectures de bus. GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Entrées-Sorties: Architectures de bus GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde Architectures CPU/Mémoire/E-S Un ordinateur a cinq composantes de base: le(s) processeur(s)

Plus en détail

CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION

CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION CH.3 SYSTÈMES D'EXPLOITATION 3.1 Un historique 3.2 Une vue générale 3.3 Les principaux aspects Info S4 ch3 1 3.1 Un historique Quatre générations. Préhistoire 1944 1950 ENIAC (1944) militaire : 20000 tubes,

Plus en détail

PDF created with pdffactory Pro trial version www.pdffactory.com

PDF created with pdffactory Pro trial version www.pdffactory.com BORDEREAU DES PRIX DETAIL ESTIMATIF Appel d'offre n 05/204 Lot n : Achat de matériel Informatique Prix Unitaires en dhs (Hors T.V.A.) Prix total N ART. Désignation des prestations Quantité En chiffres

Plus en détail

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine Cours Informatique 1 Chapitre 2 les Systèmes Informatique Monsieur SADOUNI Salheddine Un Système Informatique lesystème Informatique est composé de deux parties : -le Matériel : constitué de l unité centrale

Plus en détail

E UC S. Sommaire. Initiation et sensibilisation à la micro-informatique. Qu est-ce qu un ordinateur? Le principe. La carte mère (Asus 2008)

E UC S. Sommaire. Initiation et sensibilisation à la micro-informatique. Qu est-ce qu un ordinateur? Le principe. La carte mère (Asus 2008) Sommaire Initiation et sensibilisation à la micro-informatique THIOU Jean http://aivm.free.fr Généralités La carte mère Entrées / Sorties Processeur La mémoire Unités de mémoire Bus et interfaces Carte

Plus en détail

Première approche. Définition. Définition de l informatique donnée par l Académie Française en 1966 :

Première approche. Définition. Définition de l informatique donnée par l Académie Française en 1966 : Première approche Définition Définition de l informatique donnée par l Académie Française en 1966 : L informatique est la science du traitement rationnel, notamment par machines automatiques, de l information

Plus en détail

Matériel & Logiciels (Hardware & Software)

Matériel & Logiciels (Hardware & Software) CHAPITRE 2 HARDWARE & SOFTWARE P. 1 Chapitre 2 Matériel & Logiciels (Hardware & Software) 2.1 Matériel (Hardware) 2.1.1 Présentation de l'ordinateur Un ordinateur est un ensemble de circuits électronique

Plus en détail

Constitution de l'ordinateur

Constitution de l'ordinateur Constitution de l'ordinateur L'ordinateur complet - Au premier abord, lorsque vous regardez un micro-ordinateur de bureau, vous voyez : l'unité centrale, l'écran encore appelé le moniteur le clavier, la

Plus en détail

Les périphériques informatiques

Les périphériques informatiques Les périphériques informatiques LP Arbez Carme Page 1 sur 16 Comme nous l avons étudié lors du premier cours, l unité centrale (UC) n est qu un élément constituant un ordinateur. En plus de l unité centrale,

Plus en détail

Architecture des ordinateurs Introduction à l informatique

Architecture des ordinateurs Introduction à l informatique Architecture des ordinateurs Introduction à l informatique 17 septembre 2004 1 2 3 4 5 6 Les interrupteurs... 0V 5V Ce sont des composants électroniques qui laissent pser un courant principal lorsque la

Plus en détail

Disques durs et disques optiques

Disques durs et disques optiques Disques durs et disques optiques GIF-1001 Ordinateurs: Structure et Applications, Hiver 2015 Jean-François Lalonde (sculpture faite de vieux disques durs, source: http://www.wired.com/2009/12/hard-drives-sculpture/all/1)

Plus en détail

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les Tablettes Les tablettes Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les tablettes Description: Appareil mobile positionné entre smartphone

Plus en détail

Spécifications détaillées

Spécifications détaillées Hewlett Packard HP ProLiant ML110 G5 Serveur micro tour 4U 1 voie 1 x Xeon E3110 / 3 GHz RAM 1 Go Disque dur 1 x 250 Go DVD RW Gigabit Ethernet Moniteur : aucun(e) Le serveur HP ProLiant ML110 G5 offre

Plus en détail

Introduction à l informatique

Introduction à l informatique Introduction à l informatique IUT-R&T Ivan MADJAROV Maître de conférences en Informatique Septembre 2009 Introduction L'informatique à sa motivation initiale était de faciliter et d'accélérer le calcul,

Plus en détail

Informatique pour tous

Informatique pour tous Informatique pour tous Architecture des ordinateurs - I Yannick Le Bras - MPSI Septembre 2013 Modalités du cours Section 1 Modalités du cours Modalités du cours Organisation semaine A : 2h de TP semaine

Plus en détail

Lutter contre les virus et les attaques... 15

Lutter contre les virus et les attaques... 15 Lutter contre les virus et les attaques... 15 Astuce 1 - Télécharger et installer Avast!... 17 Astuce 2 - Configurer la protection de messagerie... 18 Astuce 3 - Enregistrer Avast!... 20 Astuce 4 - Mettre

Plus en détail

TS 32 Stockage de données sur un CD

TS 32 Stockage de données sur un CD FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Stockage de données sur un CD Type d'activité Activité documentaire Tâche complexe Notions et contenus Stockage optique Écriture et lecture des données

Plus en détail

Structure et fonctionnement d'un ordinateur : hardware

Structure et fonctionnement d'un ordinateur : hardware Structure et fonctionnement d'un ordinateur : hardware Introduction : De nos jours, l'ordinateur est considéré comme un outil indispensable à la profession de BDA, aussi bien dans les domaines de la recherche

Plus en détail

Ordinateur portable Latitude E5410

Ordinateur portable Latitude E5410 Ordinateur portable Latitude E5410 Dell Latitude E5410 Doté de fonctionnalités avancées pour gagner du temps et de l'argent, l'ordinateur portable Dell TM Latitude TM E5410 offre aux utilisateurs finaux

Plus en détail

Cyber-base du Pays Martégal. Atelier «Découverte de l ordinateur»

Cyber-base du Pays Martégal. Atelier «Découverte de l ordinateur» Atelier «Découverte de l ordinateur» A. Un micro-ordinateur classique est composé des éléments suivants : - de l'unité centrale (UC) qui contient les composants essentiels d un ordinateur : le microprocesseur

Plus en détail

BORDEREAU DE PRESTATION Ville de Langeais. Fourniture et installation du matériels informatiques et autres. Marché de fournitures et services

BORDEREAU DE PRESTATION Ville de Langeais. Fourniture et installation du matériels informatiques et autres. Marché de fournitures et services Ville de Langeais Hôtel de Ville, 2, Place du 14 juillet BP 98 37 130 LANGEAIS : 02.47.96.12.50 : 02.47.96.69.23 Fourniture et installation du matériels informatiques et autres Marché de fournitures et

Plus en détail

Choix d'un serveur. Choix 1 : HP ProLiant DL380 G7 Base - Xeon E5649 2.53 GHz

Choix d'un serveur. Choix 1 : HP ProLiant DL380 G7 Base - Xeon E5649 2.53 GHz Choix d'un serveur Vous êtes responsable informatique d'une entreprise. Vous devez faire un choix pour l'achat d'un nouveau serveur. Votre prestataire informatique vous propose les choix ci-dessous Vous

Plus en détail

LE MICRO ORDINATEUR. Introduction Architecture Les supports amovibles Les composants Le système d exploitation Les portables

LE MICRO ORDINATEUR. Introduction Architecture Les supports amovibles Les composants Le système d exploitation Les portables LIONEL FRANC Introduction Architecture Les supports amovibles Les composants Le système d exploitation Les portables L'INTRODUCTION Micro ordinateur portable ou fixe Système pluri- technologiques (mécanique,

Plus en détail

La station de travail pour petits budgets

La station de travail pour petits budgets Fiche produit CELSIUS W370 La station de travail pour petits budgets Version: Novembre 2009 CELSIUS W370 Complètes et polyvalentes, les stations de travail CELSIUS de la série W sont idéales pour les personnes

Plus en détail

Terminal point de vente IBM 4695 à écran tactile pour configuration distribuée ou intégrée

Terminal point de vente IBM 4695 à écran tactile pour configuration distribuée ou intégrée Technologie avancée à fonctions tactiles conçue pour le commerce de détail Terminal point de vente IBM 4695 à écran tactile pour configuration distribuée ou intégrée 4695 Principales caractéristiques Une

Plus en détail

Les systèmes embarqués

Les systèmes embarqués Unité IFS (Interface) Les systèmes embarqués Architecture des systèmes à processeur Etienne Messerli Le 17 février 2015 p 1 Ordinateur Système UNIVERSEL de traitement de l'information "binaire" Utilisé

Plus en détail

Installer des périphériques

Installer des périphériques Installer des périphériques Le rôle des pilotes... 161 Le Gestionnaire de périphériques... 162 Installer un périphérique... 165 Installer des périphériques courants... 167 FAQ... 172 Chapitre 5 Installer

Plus en détail

Démarrer et quitter... 13

Démarrer et quitter... 13 Démarrer et quitter... 13 Astuce 1 - Ouvrir, modifier, ajouter un élément dans le Registre... 14 Astuce 2 - Créer un point de restauration... 18 Astuce 3 - Rétablir un point de restauration... 21 Astuce

Plus en détail

Sommaire. Chapitre 1 Prendre en main son PC... 11. Chapitre 2 La trousse de première urgence... 39

Sommaire. Chapitre 1 Prendre en main son PC... 11. Chapitre 2 La trousse de première urgence... 39 Chapitre 1 Prendre en main son PC... 11 1.1 Structure d un PC... 13 Composants externes d un PC... 13 Composants internes d un PC... 16 1.2 Le BIOS... 19 Accéder aux réglages du BIOS... 20 Les divers menus

Plus en détail

Formation Bureautique SRAL 2013-14. Choisir son micro ordinateur. Jean Pierre Dromain

Formation Bureautique SRAL 2013-14. Choisir son micro ordinateur. Jean Pierre Dromain Formation Bureautique SRAL 2013-14 Choisir son micro ordinateur Jean Pierre Dromain Avant Propos L informatique est une science ni unique ni stable Il faut vraiment faire attention pour savoir de quoi

Plus en détail

R D. Vocabulaire de l ordinateur, de l informatique et de l Internet. Glossaire des TIC. Service local du Récit Commission scolaire des Sommets, 2004

R D. Vocabulaire de l ordinateur, de l informatique et de l Internet. Glossaire des TIC. Service local du Récit Commission scolaire des Sommets, 2004 O R D I Vocabulaire de l ordinateur, de l informatique et de l Internet Définition d'un ordinateur : Machine qui permet d emmagasiner des données (informations) et de les traiter à la demande de l'utilisateur.

Plus en détail

E-Mail : cc.region.beaujeu@wanadoo.fr Site Internet www.cc-regionbeaujeu.fr. Actuellement nous trouvons ce schéma réseau :

E-Mail : cc.region.beaujeu@wanadoo.fr Site Internet www.cc-regionbeaujeu.fr. Actuellement nous trouvons ce schéma réseau : Bâtiment Sainte Angèle - 69430 BEAUJEU Tel. : 04.74.04.89.94 - Fax : 04.74.04.89.96 E-Mail : cc.region.beaujeu@wanadoo.fr Site Internet www.cc-regionbeaujeu.fr Le réseau existant Le réseau informatique

Plus en détail

Proposition Matériels Informatiques

Proposition Matériels Informatiques Proposition Matériels Informatiques Collectivité : MICRO-ORDINATEURS CORE i7 LENOVO ThinkCentre P300 30AH (Tour) Processeur: 1 x Intel Core i7 4790 (3,6 Ghz)-RAM 8 Go (installé), 16 Go (Maxi) DDR3 SDRAM

Plus en détail

Certificat Informatique et internet Niveau 1 TD D1. Domaine 1 : Travailler dans un environnement numérique évolutif. 1. Généralités : Filière

Certificat Informatique et internet Niveau 1 TD D1. Domaine 1 : Travailler dans un environnement numérique évolutif. 1. Généralités : Filière Certificat Informatique et internet Niveau 1 Filière TD D1 Domaine 1 : Travailler dans un environnement numérique évolutif Nom N étudiant 1. Généralités : 1.1. Un ordinateur utilise des logiciels (aussi

Plus en détail

Matériel informatique (hardware)

Matériel informatique (hardware) Matériel informatique (hardware) Le matériel informatique (en anglais hardware) est l'ensemble des équipements en électronique numérique (aussi appelée électronique digitale) servant au traitement des

Plus en détail

CAHIER. DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES N 07 08 du 16 avril 2007 ORDINATEURS. C.I.E.P 1, Avenue Léon JOURNAULT 92 310 SEVRES

CAHIER. DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES N 07 08 du 16 avril 2007 ORDINATEURS. C.I.E.P 1, Avenue Léon JOURNAULT 92 310 SEVRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES N 07 08 du 16 avril 2007 ORDINATEURS C.I.E.P 1, Avenue Léon JOURNAULT 92 310 SEVRES MARCHE EN PROCEDURE ADAPTEE En application des articles 28 et 40 du Code

Plus en détail

Système de stockage d entrée de gamme professionnel MAXDATA PLATINUM 600 IR

Système de stockage d entrée de gamme professionnel MAXDATA PLATINUM 600 IR Système de stockage d entrée de gamme professionnel MAXDATA PLATINUM 600 IR MAXDATA PLATINUM 600 IR : Système de stockage d entrée de gamme professionnel Caractéristiques du produit NAS (Network Attached

Plus en détail

Vocabulaire de l ordinateur, de l informatique et d Internet

Vocabulaire de l ordinateur, de l informatique et d Internet Ordinateur, définition : Machine qui permet d emmagasiner des données (informations) et de les traiter à la demande de l'utilisateur. Le traitement de l information, réalisé par un programme, va produire

Plus en détail

CAHIER. DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES N 07 09 du 16 avril 2007 PERIPHERIQUES INFORMATIQUES. C.I.E.P 1, Avenue Léon JOURNAULT 92 310 SEVRES

CAHIER. DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES N 07 09 du 16 avril 2007 PERIPHERIQUES INFORMATIQUES. C.I.E.P 1, Avenue Léon JOURNAULT 92 310 SEVRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES N 07 09 du 16 avril 2007 PERIPHERIQUES INFORMATIQUES C.I.E.P 1, Avenue Léon JOURNAULT 92 310 SEVRES MARCHE EN PROCEDURE ADAPTEE En application des articles 28

Plus en détail

Architecture des Ordinateurs. Partie II:

Architecture des Ordinateurs. Partie II: Architecture des Ordinateurs Partie II: Le port Floppy permet le raccordement du lecteur de disquette àla carte mère. Remarque: Le lecteur de disquette a disparu il y a plus de 6 ans, son port suivra.

Plus en détail

Cours 3 : L'ordinateur

Cours 3 : L'ordinateur Cours 3 : L'ordinateur Abdelkrim Zehioua 2éme année Licence Gestion Faculté des sciences Économiques et sciences de Gestion Université A, Mehri - Constantine 2 Plan du cours 1.Définitions de l'ordinateur

Plus en détail

Spécifications détaillées

Spécifications détaillées Lenovo (SGFH5FR) Lenovo ThinkCentre Edge 71 1577 Tour 1 x Core i3 2120 / 3.3 GHz RAM 2 Go Disque dur 1 x 500 Go graveur de DVD HD Graphics 2000 Gigabit Ethernet Windows 7 Pro 64 bits Moniteur : aucun(e)

Plus en détail

@ L ordinateur et ses périphériques

@ L ordinateur et ses périphériques @ L ordinateur et ses périphériques Table des matières : Introduction Un ordinateur, pour quoi faire? Un ordinateur, comment ça marche? Le système d exploitation? Les logiciels Les périphériques de l ordinateur

Plus en détail

Concepts et systèmes de stockage

Concepts et systèmes de stockage Concepts et systèmes de stockage Francesco Termine, professeur HES, francesco.termine@he-arc.ch 1 Plan Gestion de volumes de stockage Systèmes RAID DAS SAS Concepts Technologies actuelles NAS Concepts

Plus en détail

Quel PC pour quels usages? 1) PC de Bureau ou Portable? Les différents types de portables. - Les ultra-portables. - Les portables généralistes

Quel PC pour quels usages? 1) PC de Bureau ou Portable? Les différents types de portables. - Les ultra-portables. - Les portables généralistes Avant toute chose, il faut savoir pour quel usage, vous désirez acquérir un ordinateur. En effet la configuration de votre ordinateur ne sera pas la même si vous désirez uniquement faire de la bureautique

Plus en détail

Spécifications détaillées

Spécifications détaillées Hewlett-Packard HP ProLiant DL380 G5 Storage Server 1.8TB SAS Model - NAS - 1.8 To - montage en rack - Serial ATA-150 / SAS - DD 36 Go x 2 + 300 Go x 6 - DVD±RW x 1 - RAID 0, 1, 5, 6 - Gigabit Ethernet

Plus en détail

Matériel. Matériel de bureau

Matériel. Matériel de bureau Matériel Le matériel dont vous avez besoin dépend de votre organisation personnelle et de celle de votre entreprise. Vous devez pouvoir gérer vos affaires au bureau comme en déplacement. Vous devez aussi

Plus en détail

Le poids et la taille des fichiers

Le poids et la taille des fichiers Le poids et la taille des fichiers Au tout départ des 0 et des 1 En français et en anglais on appelle cela un bit 8 bit donne un octet (ou byte en anglais) Exemple d octet : 11111111 10111010 00001000

Plus en détail

emachines de la gamme G625 Guide rapide

emachines de la gamme G625 Guide rapide emachines de la gamme G625 Guide rapide Droits d auteur 2009. Acer Incorporated. Tous droits réservés. Guide rapide du emachines de la gamme G625 Première publication : 02/2009 Cette société ne fournit

Plus en détail

COLLEGE ADRIEN CERNEAU

COLLEGE ADRIEN CERNEAU COLLEGE ADRIEN CERNEAU MARCHE A PROCEDURE ADAPTÉE (MAPA) DE FOURNITURES D EQUIPEMENTS INFORMATIQUES CAHIER DES CHARGES (CLAUSES ADMINISTRATIVES ET TECHNIQUES) Lot 1 : Tablettes tactiles Android Lot 2 :

Plus en détail

Ces tarifs sont modulés lorsque plusieurs opérations se chevauchent lors d une même intervention. Voir plus bas* dans les remarques

Ces tarifs sont modulés lorsque plusieurs opérations se chevauchent lors d une même intervention. Voir plus bas* dans les remarques TARIFS MAIN D ŒUVRE DE DÉPANNAGE INFORMATIQUE À PARTIR DU 10 SEPTEMBRE 2015 A tous ces tarifs, ajouter le coût du déplacement (sauf première intervention : déplacement offert) Ces tarifs sont modulés lorsque

Plus en détail

ZA Campeaux - 440 rue du Dr Laënnec - 76360 BARENTIN Tél: 02 32 94 01 41 www.multisys76.com

ZA Campeaux - 440 rue du Dr Laënnec - 76360 BARENTIN Tél: 02 32 94 01 41 www.multisys76.com Mai 2012 HP - ref: HPXT339EA 499 HT 596 TTC HP Pro 3300 - SFF - 1 x P G630 / 2.7 GHz - 2 Go - 1 x 500 Go - DVD±RW / DVD- - HD Graphics - Gigabit Ethernet - Windows 7 Pro 64 bits - : aucun(e) Boitier faible

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

LYCEE DE BRAS PANON MAPA MAI 2015

LYCEE DE BRAS PANON MAPA MAI 2015 LYCEE DE BRAS PANON MAPA MAI 2015 ****** Etablissement demandeur : Lycée de Bras-Panon 51 Chemin de Bras-Panon 97412 Bras-Panon Lycée de Bras-Panon - Mai 2015 Page 1 sur 7 1 - Objet de l appel d offres

Plus en détail

1/ Pré requis techniques pour l installation du logiciel complet de gestion commerciale Wingsm en version Hyper File :

1/ Pré requis techniques pour l installation du logiciel complet de gestion commerciale Wingsm en version Hyper File : 1/ Pré requis techniques pour l installation du logiciel complet de gestion commerciale Wingsm en version Hyper File : Version de novembre 2014, valable jusqu en mai 2015 Préalable Ce document présente

Plus en détail

«Connais toi toi-même comme l as dit Socrate!»

«Connais toi toi-même comme l as dit Socrate!» «Connais toi toi-même comme l as dit Socrate!» Avant toute chose, il faut savoir pour quel usage, vous désirez acquérir un ordinateur. En effet la configuration de votre ordinateur ne sera pas la même

Plus en détail

Histoire de l Informatique

Histoire de l Informatique Histoire de l Informatique Abdelaaziz EL HIBAOUI Université Abdelelmalek Essaadi Faculté des Sciences de-tétouan hibaoui.ens@gmail.com 14 Feb 2015 A. EL HIBAOUI (FS-Tétouan) Architecture des ordinateurs

Plus en détail

IMAGE NUMERIQUE : NUMERISATION-TRAITEMENT- RETOUCHES

IMAGE NUMERIQUE : NUMERISATION-TRAITEMENT- RETOUCHES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION IMAGE

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

Qu est ce que le RAID?

Qu est ce que le RAID? LES SYSTEMES RAID PLAN Introduction : Qu est ce que le RAID? Quels sont les différents niveaux de RAID? Comment installer une solution RAID? Conclusion : Quelle solution RAID doit-on choisir? Qu est ce

Plus en détail

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié».

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié». Un réseau est un ensemble de connexions entre plusieurs ordinateurs. Il va permettre : - la communication entre utilisateurs à travers les machines - la partage de ressources matérielles - le partage de

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION FACILE

NOTICE D UTILISATION FACILE NS-555120-FACILE-1312 NOTICE D UTILISATION FACILE 1 Sommaire Recommandations de sécurité... 3 Composition du kit... 4 Description du système... 6 Branchement de la caméra...7 et 8 Chapître 1 : Utilisation

Plus en détail

Le Programme SYGADE SYGADE 5.2. Besoins en équipement, logiciels et formation. UNCTAD/GID/DMFAS/Misc.6/Rev.7

Le Programme SYGADE SYGADE 5.2. Besoins en équipement, logiciels et formation. UNCTAD/GID/DMFAS/Misc.6/Rev.7 CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE COMMERCE ET LE DÉVELOPPEMENT UNITED NATIONS CONFERENCE ON TRADE AND DEVELOPMENT Le Programme SYGADE SYGADE 5.2 Besoins en équipement, logiciels et formation UNCTAD/GID/DMFAS/Misc.6/Rev.7

Plus en détail

Eternelle question, mais attention aux arnaques Question qui est souvent mise en premier plan => ce n est pas une bonne idée

Eternelle question, mais attention aux arnaques Question qui est souvent mise en premier plan => ce n est pas une bonne idée Son PC portable 1 2 Eternelle question, mais attention aux arnaques Question qui est souvent mise en premier plan => ce n est pas une bonne idée Analysons d abord vos besoins Ensuite on n y reviendra 3

Plus en détail

Guest PC. pour Mac OS X. Guide utilisateur. Version 1.6. Copyright 1996-2005 Lismore Software Systems, Ltd. Tous droits réservés.

Guest PC. pour Mac OS X. Guide utilisateur. Version 1.6. Copyright 1996-2005 Lismore Software Systems, Ltd. Tous droits réservés. Guest PC pour Mac OS X Version 1.6 Guide utilisateur Copyright 1996-2005 Lismore Software Systems, Ltd. Tous droits réservés. Table des matières À propos de Guest PC... 1 À propos de votre machine virtuelle...

Plus en détail

DEL 60 PO PLEINE HD. Écran 15,6 po 500 Go mémoire Caméra web Windows 8

DEL 60 PO PLEINE HD. Écran 15,6 po 500 Go mémoire Caméra web Windows 8 Écran 10.5 résolution de 2560 x 1600p Processeur Quad Core SnapDragon 801 et une RAM de 2 Go Contraste de 100 000 : 1 Partage d écran en simultané Lecteur d empreintes digitales Connectez votre PC à votre

Plus en détail

Démontage d'un ordinateur

Démontage d'un ordinateur Espaces multimédias Communauté de Communes Moyenne Vilaine et Semnon : Démontage d'un ordinateur 1- A quoi sert-il de démonter son ordinateur? A) Par simple curiosité B) Pour nettoyer C) Pour remplacer

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Session découverte La Gestion des photos avec Windows Vista / Windows 7 et le traitements d images numériques 1 Généralités sur le jargon de l image numérique

Plus en détail

bitdefender TOTAL SECURITY 2008

bitdefender TOTAL SECURITY 2008 bitdefender TOTAL SECURITY 2008 L ultime solution de protection proactive pour vos PC! BitDefender Total Security 2008 est la solution de sécurité ultime pour protéger de manière proactive vos ordinateurs.

Plus en détail

Sauvegarde de données (backup)

Sauvegarde de données (backup) Sauvegarde de données (backup) Le choix d une solution de sauvegarde dépend de : durée de stockage quantité de données à stocker fréquence de sauvegarde, sécurité, accessibilité, archivage espace disque

Plus en détail

L ORDINATEUR. Les composants. La carte mère. Le processeur. Fréquence

L ORDINATEUR. Les composants. La carte mère. Le processeur. Fréquence L ORDINATEUR Les composants La carte mère Elle se trouve au centre de l'ordinateur et connecte tous les composants PC. La carte mère contient les connexions pour le processeur, la mémoire et les unités

Plus en détail

Gestion de mémoire secondaire F. Boyer, Laboratoire Sardes Fabienne.Boyer@imag.fr

Gestion de mémoire secondaire F. Boyer, Laboratoire Sardes Fabienne.Boyer@imag.fr Gestion de mémoire secondaire F. Boyer, Laboratoire Sardes Fabienne.Boyer@imag.fr 1- Structure d un disque 2- Ordonnancement des requêtes 3- Gestion du disque - formatage - bloc d amorçage - récupération

Plus en détail

Boot Camp Bêta 1.1.2 Guide d installation et de configuration

Boot Camp Bêta 1.1.2 Guide d installation et de configuration Boot Camp Bêta 1.1.2 Guide d installation et de configuration 2 Table des matières 5 Présentation 6 Étape 1 : mise à jour du logiciel système et du programme interne de votre ordinateur 7 Étape 2 : utilisation

Plus en détail

SOMMAIRE ACCESSOIRES INFORMATIQUES. Souris sans Fil. Clavier Seul. Combinés Clavier. Clavier Numérique. Casques Informatiques. Lecteur Carte SD/USB

SOMMAIRE ACCESSOIRES INFORMATIQUES. Souris sans Fil. Clavier Seul. Combinés Clavier. Clavier Numérique. Casques Informatiques. Lecteur Carte SD/USB SOMMAIRE Souris sans Fil Clavier Seul Combinés Clavier Clavier Numérique ACCESSOIRES INFORMATIQUES Casques Informatiques Lecteur Carte SD/USB Clé USB Carte SD Disque Dur Externe Filtre Ecrans Hubs USB

Plus en détail

Prérequis techniques pour l installation du logiciel Back-office de gestion commerciale WIN GSM en version ORACLE

Prérequis techniques pour l installation du logiciel Back-office de gestion commerciale WIN GSM en version ORACLE Prérequis techniques pour l installation du logiciel Back-office de gestion commerciale WIN GSM en version ORACLE Version de juin 2010, valable jusqu en décembre 2010 Préalable Ce document présente l architecture

Plus en détail