Energies renouvelables

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Energies renouvelables"

Transcription

1 Energies renouvelables Codes APE divers Actualisation en janvier 2009 NB Lire également les fiches professionnelles : Environnement et développement durable Eco-construction, maison en bois Energies solaires et photovoltaïques (fiche à paraître au second semestre 2009) Fiches sur le BTP Cette fiche est générale. A l'avenir, sont prévues des fiches professionnelles pour certaines filières, par exemple les énergies solaires et photovoltaïques (parution au second semestre 2009).! AVERTISSEMENT IMPORTANT En application du Code de la propriété intellectuelle, IL EST INTERDIT DE REPRODUIRE intégralement ou partiellement ce document, sur quelque support que ce soit sans l autorisation préalable écrite de l APCE. Cette fiche ne peut faire l objet d aucune diffusion, ni d aucune vente sans l autorisation préalable écrite de l APCE. A ces fins, une convention spécifique peut être passée avec l APCE, convention réservée aux abonnés de l Espace professionnels APCE. ou (Référence APCE : DED.05)

2 Sommaire En bref... Page 3 1. Définition de la profession... Page 4 2. Des éléments pour une étude de marché... Page 9 3. Les moyens nécessaires pour démarrer l activité... Page Les éléments financiers... Page Les règles de la profession... Page Contacts et sources d information... Page Bibliographie... Page 30 Informations pratiques... Page 32! MISES EN GARDE 1. Fiche réalisée par l'apce et certains organismes professionnels. Malgré tout le soin apporté à la réalisation de celle-ci, nous ne pouvons garantir dans le temps les informations et nous déclinons toute responsabilité quant aux conséquences résultant de leur usage ou d erreurs éventuelles. 2. La fiche ne constitue pas une méthodologie de création ou de reprise d entreprise (ex. : les aides à la création d entreprises ne sont pas traitées). Seules sont analysées les spécificités d une profession (ex. : les aides pour l édition de jeux vidéo). Ainsi, pour répondre à des questions d ordre général sur la méthodologie de la création (étude de marché, comptes prévisionnels, aides et financements, structure juridique, formalités ), reportez-vous au site internet de l APCE Copyright APCE Mise à jour 2009 Page 2 Energies renouvelables

3 En bref L irrégularité des prix du pétrole, la sécurité des approvisionnements, la prise de conscience du réchauffement climatique (limiter l'effet de serre) conduisent les états du monde occidental à financer de plus en plus les programmes d'investissements dans les énergies renouvelables. On parle de véritable révolution industrielle, avec à la clef des objectifs ambitieux fixés à l'horizon Ceux assignés par le dernier Conseil européen de mars 2007 : Réduction de 20 % des gaz à effet de serre, Economie d'énergie de 20 %, Plus de 20 % des énergies renouvelables dans la consommation d'énergie, Et pour 2013, une part des ER de 21% dans la consommation d'électricité. La France a connu en 2007 un véritable bond en matière d'énergies renouvelables, avec une croissance record de 4,2% à 18,0 Mtep. L année 2008 aura été marquée par la suite des débats engagés au cours du Grenelle de l environnement. Le dernier carnet de route ce sont les "50 mesures pour le développement des énergies renouvelables à HQE", adopté en novembre 2008, avec des priorités, des incitations et donc des opportunités pour les acteurs et les porteurs de projet de cette filière! CHIFFRES CLES Un bilan est publié chaque année par le ministère de l'industrie, chiffres clés 2007 au lien suivant : Source : Direction générale de l énergie et du climat (DGEC). Décembre 2008 Selon les estimations de l Ademe, le chiffre d affaires du secteur des énergies renouvelables, hors grande hydraulique, s élevait en 2007 à 9,4 Milliards en France : - 5,9 Mds pour les ventes d équipements, - 3,5 Mds pour les ventes d énergies marchandes (le bois vendu hors circuits commerciaux n est pas comptabilisé). Les emplois liés à ces activités économiques sont évalués à A titre de comparaison, l Allemagne affiche à la même date un chiffre d affaires sur ce secteur de 24 Mds pour emplois. Grâce aux objectifs fixés par le Grenelle de l environnement, la France devrait, en quatre ans, rattraper son retard. "Nous allons passer de l'ère du tout pétrole à celle d'un monde dominé par les énergies renouvelables", Robert Bell, la Bulle verte, la ruée vers l'or des énergies renouvelables, 2007 "L'énergie la plus propre est celle qu'on n'utilise pas" Copyright APCE Mise à jour 2009 Page 3 Energies renouvelables

4 1 - Définition de la profession ACTIVITES On appelle énergie renouvelable toute énergie qui fonctionne à l aide d une matière première qui ne s épuise pas (vent, air, soleil, bois ). Ce sont les sources d énergie primaire, inépuisables, produites directement ou non par le vent, le soleil, l eau ou la terre. Les énergies renouvelables comprennent l'énergie solaire, l énergie éolienne (force du vent), l énergie hydroélectrique (barrages), la biomasse (matières organiques fournissant de l'énergie, comme le bois en brûlant), la géothermie utilisant la chaleur des profondeurs de la terre et l énergie marémotrice utilisant la force des marées. Ces énergies ne s épuisent pas et sont respectueuses de l environnement. Référence : Article 17 du Grenelle de l'environnement, Grenelle environnement du 21 octobre 2008 La définition des sources d'énergie renouvelable n'inclut pas le nucléaire. Article 17 : «Les sources d'énergie renouvelables sont les énergies éolienne, solaire, géothermique, marine et hydraulique ainsi que l'énergie issue de la biomasse, du gaz de décharge, du gaz de stations d'épuration d'eaux usées et du biogaz. La biomasse est la fraction biodégradable des produits, déchets et résidus provenant de l'agriculture, y compris les substances végétales et animales issues de la terre et de la mer, de la sylviculture et des industries connexes ainsi que la fraction biodégradable des déchets industriels et ménagers.» En revanche, les déchets constituent une source d'énergie renouvelable. Par grands domaines : Se chauffer avec la filière Bois Energie Le chauffage au bois est le mode de production de chaleur le plus répandu dans le secteur des énergies renouvelables. Peu coûteux, il ne nécessite pas l acquisition d équipement spécifique contrairement à d autres solutions de chauffage comme le solaire thermique. Le chauffage au bois produit 9 millions tep (tonnes équivalent pétrole) par an soit 3,3% des besoins primaires (source : centre d information sur l énergie et l environnement). En 2007, la vente des équipements de chauffage au bois a généré un chiffre d affaires de 2 Mds euros. Toute une filière employant environ personnes est concernée : de la fabrication des équipements, à leur assemblage, de la commercialisation (45% des ventes en GSB et 55% par des revendeurs spécialisés) à la pose des appareils. Les ventes d'appareils de chauffage au bois ont ainsi connu une augmentation importante depuis quelques années appareils de chauffage au bois sont vendus par an fili%c3%a8re.pdf Le solaire 1. Se chauffer avec le solaire thermique C'est une énergie produite grâce à des capteurs solaires. Le thermique est utilisé pour chauffer l eau sanitaire. Un capteur solaire thermique est un vitrage placé devant un absorbeur dans lequel de l air (ou du liquide) chauffé par les rayons du soleil est chargé de transporter la chaleur. Ce procédé permet de transformer la lumière directement en chaleur. Copyright APCE Mise à jour 2009 Page 4 Energies renouvelables

5 1 - Définition de la profession Le solaire thermique, grâce à l installation de capteurs ou de chauffe-eau solaires, est applicable au chauffage des habitations, des piscines, à la production d'eau chaude sanitaire, ou encore au séchage des récoltes (fourrage, céréales, fruits). Marché atone à la fin des années 90, il bénéficie d une croissance soutenue depuis l adoption du Plan Soleil en 2000 (cf. page 7). Il fait partie des priorités du plan Borloo 2009 sur les énergies renouvelables (voir les "50 mesures" adoptées fin 2008, dossier de presse du 17 novembre 2008). Avec un taux de croissance compris entre 40 et 60 % par an depuis 2000, le secteur du solaire thermique français se répartit entre les fabricants, les bureaux d étude et les installateurs. Ce secteur attire de plus en plus d acteurs, néanmoins il est fortement dépendant des aides octroyées par l Ademe. Il existe deux produits phares : Le chauffe eau solaire individuel (CESI) Le système solaire combiné (SSC) beaucoup moins répandu que le CESI chauffe-eau individuels (CESI) ont été vendus en 2005 (+ 70 % par rapport à 2004). Cela représente une surface totale de capteurs installée de plus de m² qui a presque doublé en un an 1. Un peu plus d un million de mètres carrés de capteurs solaires thermiques étaient en service en France fin chauffe-eau solaires ont été vendus en 2007 (source : les 50 mesures, page 8) Pour se tenir au coutant des derniers chiffres : 2. S éclairer avec le solaire photovoltaïque Le solaire photovoltaïque : électricité produite par l intermédiaire de capteurs photovoltaïques. Un capteur photovoltaïque est composé de modules photovoltaïques, euxmêmes composés de cellules. Celles-ci libèrent des électrons lorsqu elles reçoivent les photons émis par le soleil. Le courant électrique continu est ainsi produit. Ce procédé permet de transformer la lumière en électricité. Cette source d énergie nécessite de résider dans un endroit très ensoleillé. Peu de particuliers ont aujourd hui recours au solaire photovoltaïque. En effet, le coût d une telle installation est compris entre et Toutefois, c est un marché qui, d après l Ademe, devrait décoller dans les prochaines années. Le nouveau tarif d'achat du photovoltaïque depuis juillet 2006 associé à un crédit d'impôt de 50 % du montant de l'investissement a stimulé la croissance de ce marché. Le marché du solaire photovoltaïque est en forte hausse et atteint 430 millions d euros d équipements vendus en 2007 (soit le double par rapport à 2006). En 2010, la France se fixe l objectif de produire 50MW d énergie solaire photovoltaïque contre 6MW en De plus, un tarif de rachat avantageux par EDF, spécifique pour les entreprises, est prévu pour ceux qui installeront des panneaux photovoltaïques. 1 Source Ademe Copyright APCE Mise à jour 2009 Page 5 Energies renouvelables

6 1 - Définition de la profession L éolien Energie renouvelable, utilisant la force du vent pour produire de l électricité. On l exploite grâce à des éoliennes, hélices installées au sommet de pylônes et qui tournent sous l action du vent. La rotation des hélices actionne un système produisant de l électricité. Elle est limitée aux zones où le vent souffle souvent et fort (mais pas trop). Pour en savoir plus, il existe une fiche pratique téléchargeable sur le site de l Ademe : En juillet 2008, on comptait éoliennes pour une production d énergie de Méga Watts en France (soit 300 parcs), c'est-à-dire à peine 1,2 % de la production électrique nationale (l'éolien progresse...mais la consommation totale d'électricité aussi, ce qui fait que la part de l'éolien ne change guère). En 2007, le secteur éolien a généré un chiffre d affaires de 1,7 Mds d euros. Chaque année, 400 éoliennes environ sont mises en service en France, soit environ MW (l équivalent de la puissance d une centrale thermique et demie). Une éolienne permet aujourd hui de fournir personnes en électricité. En 2008, le syndicat des énergies renouvelables estime à le nombre de personnes alimentées en électricité grâce à l éolien. De nombreux projets sont en cours, mais la plupart retardés devant l'hostilité des populations. Le bénéfice d'installation d'une éolienne est par ailleurs controversé (une synthèse sur ce sujet par l'institut Montaigne : html). On ne peut aller au-delà de 20% d'électricité de toute façon produite par cette source d'énergie, comme en Allemagne par exemple. Avant d implanter une éolienne, une demande préalable doit être effectuée auprès de la DDE (Direction départementale de l équipement). Tout projet doit obligatoirement s inscrire dans une zone de développement de l éolien définie par la préfecture. La demande de permis de construire est ensuite déposée à la mairie. Enfin, l autorisation d exploiter sera finalement délivrée par le secrétaire d'état à l Ecologie. Un site utile pour connaître la production de l éolien en France : Les biocarburants Les biocarburants sont des carburants d origine agricole. Il existe deux filières principales : EMHV, ou biodiesel obtenu à partir des oléagineux (huile de colza, soja, palmier ou de tournesol). Le diester produit à partir des oléagineux est adapté aux voitures diesel. ETBE, ou bioéthanol (canne à sucre, maïs, betterave, blé) destiné aux voitures à essence. On distingue les biocarburants actuels (1ère génération) de ceux de la seconde génération qui vont permettre de valoriser toute la plante (racines, tiges, déchets..). A ce jour, l utilisation pure de biocarburants est uniquement réservée aux agriculteurs, aux pêcheurs et aux flottes des collectivités (à l exclusion des transports de voyageurs). En 2006, sur 13 millions d'hectares cultivés, étaient déjà consacrés aux cultures énergétiques. Les biocarburants (éthanol, méthanol et biodiesel) ne sont incorporés qu'à hauteur de 1 % dans l'essence et le gazole, au fur et à mesure, leur proportion devrait augmenter tonnes de biocarburants ont été consommées en 2007 en France soit 3,60 % de la consommation d essence et de diesel. Un cap est fixé par les pouvoirs publics : 5,75 % de biocarburants dans l'essence ou le diesel en 2008, 7 % en 2010 et 10 % en Copyright APCE Mise à jour 2009 Page 6 Energies renouvelables

7 1 - Définition de la profession La France dispose des surfaces nécessaires, la recherche va bon train pour mieux valoriser toute la plante et atteindre un meilleur rendement énergétique. Mais le défi est aussi environnemental, car la culture des plantes est très gourmande en énergie, eau, engrais et pesticides. Les biocarburants incitent à la mise en place d une culture intensive au détriment d une culture diversifiée. Et les cultures intensives menacent notre écosystème. Au total, le bilan de la première génération des biocarburants, largement subventionnée, reste très controversé, d'après de nombreux observateurs. (L Ademe a mené une étude en 2008 afin de vérifier l impact réel de la production des biocarburants sur l environnement et les populations. Les conclusions n ont pas encore été rendues publiques). En attendant, ce sont les biocarburants de la seconde génération qui polarisent les nouvelles initiatives, comme le projet Futurol, qui fédère sur le site de Reims de nombreux partenaires. Un contact possible, c'est le Pôle de compétitivité industrie et agro-ressources du végétal, IAR Divers : autres énergies renouvelables La géothermie Elle permet la production de chaleur à partir de l eau chaude enfouie sous terre. Il existe plusieurs modes de captage, une des techniques est utilisée pour la PAC. Pour en savoir plus : Les PAC, pompes à chaleur PAC pompes à chaleur ont été vendues en 2007! Il s'agit d'installer, mais aussi de conseiller, de réaliser la maintenance des installations en mode PAC. Pour en savoir plus : Le biogaz Il permet de produire de la chaleur à partir de la fermentation des déchets organiques. Il est souvent intégré à la biomasse. Pour en savoir plus : et France biomasse énergie L'énergie hydraulique Elle est connue depuis l'antiquité. C'est la seconde source d'électricité en France, mais la capacité semble atteinte, tous les sites potentiels pour un barrage ont été exploités. Un plan de relance de cette source d'énergie vient d'être annoncé par les pouvoirs publics Copyright APCE Mise à jour 2009 Page 7 Energies renouvelables

8 1 - Définition de la profession La micro-hydraulique Elle permet de produire de l électricité hydraulique (puissance inférieure à 10 MW) et concerne installations, grâce à l énergie des rivières. Pour en savoir plus : Energies marines En Europe, les énergies renouvelables en mer (capter et transformer la houle pour produire de l'électricité) sont pour le moment surtout expérimentées en Ecosse. Les côtes bretonnes offrent en France de bons potentiels et des premières initiatives voient le jour. Pour en savoir plus : école centrale de Nantes, laboratoire national de mécanique des fluides Sans oublier les autres marchés et techniques liés aux énergies renouvelables, avec in fine la volonté de préserver l'environnement : la séquestration du Co2, la mise en œuvre de l'hydrogène comme vecteur d'énergie propre, objets de recherche un peu partout dans le monde. La construction propre ou bio-climatique, respectueuse de l'environnement, combinée avec des énergies renouvelables est évoquée dans la fiche APCE "éco-construction" maison en bois. APTITUDES Se lancer dans le marché des énergies renouvelables nécessite de bien connaître les nouvelles technologies liées à ce secteur d activités. En ce qui concerne la pose et la maintenance de chauffe-eau ou panneaux solaires, il est nécessaire d être issu du BTP et de connaître les règles d installation de ce type de matériel. On ne peut pas s improviser poseur de panneaux solaires sans une formation initiale d artisan plombier chauffagiste. Beaucoup d'entrepreneurs ont un bel idéal mais manquent de sens du business : il faut avoir la double compétence technique et commerciale, raisonner en termes de ROI, retour sur investissement. Des capacités de manager sont de plus nécessaires : il faut être capable de diriger une équipe de 20 personnes qui en comptera peut-être 200 dans trois ans (de source cabinet Heidrick & Struggles). Copyright APCE Mise à jour 2009 Page 8 Energies renouvelables

9 2 - Des éléments pour une étude de marché LE MARCHE Les entreprises et les métiers Le marché des énergies renouvelables concerne principalement quatre métiers : Installateurs-plombiers/chauffagistes, Bureaux d études, Entreprises de génie civil, Producteurs (panneaux solaires, éoliennes, chaudières à bois par exemple) Au-delà de ces métiers, c'est toute une filière qui est concernée avec comme objectif réaliser des économies d'énergies, avec à la clef des solutions techniques dans le transport, le bâtiment, les biens d'équipements moins énergétivores ou éco-conçus Il s'agit du champ de l'efficacité énergétique étudiée en partie par l'ademe dans son étude citée en bibliographie. Plusieurs codes APE sont donc présents sur ce marché.! Attention! Codes APE : une nouvelle nomenclature est en vigueur depuis le 1 er janvier Installateurs BTP Ils sont très demandés mais encore insuffisamment présents sur le marché des énergies renouvelables. Près de entreprises ont acquis la certification Qualisol leur permettant d installer des chauffe-eau solaires, des panneaux solaires Cette certification s obtient après avoir participé à une formation qualifiante. Ce sont des artisans inscrits au répertoire des métiers, l activité de plombier chauffagiste est réglementée depuis Tous les grands chauffagistes ont développé une gamme fonctionnant grâce aux énergies renouvelables et le crédit d impôt renforcé dont les particuliers disposent depuis 2005 leur permet d augmenter considérablement leur chiffre d affaires sur cette gamme de produits. Par exemple, la société Viesmann (www.viessmann.fr) a vu sa part de CA généré par les énergies renouvelables passer de 2 % à 15 % en un an. Bureaux d études Ils sont composés d ingénieurs, d architectes et de techniciens spécialisés sur les questions d énergie. Ils interviennent essentiellement dans la conception d infrastructures collectives. Copyright APCE Mise à jour 2009 Page 9 Energies renouvelables

10 2 - Des éléments pour une étude de marché Ils effectuent les études techniques préalables à l installation de panneaux solaires par exemple. Puis, par la suite, ils conçoivent et dimensionnent sur mesure les nouvelles installations. Entreprises de génie civil Elles interviennent principalement dans l installation de parcs éoliens et travaillent en collaboration avec des grands groupes comme EDF. Producteurs d équipements utilisant les énergies renouvelables Les producteurs de chauffe-eau solaires, pompes à chaleur, chaudières à bois ne cessent d accroître leurs ventes. Tous ces appareils ont des coûts d acquisition moins élevés que le photovoltaïque ou l éolien. Les appareils intègrent de nombreuses innovations et sont très souvent primés dans le cadre de concours réservés aux entreprises innovantes : les sources d'énergies renouvelables Hydraulique (90%) Eolien Elec. en GWh Therm. en ktep 2 Solaire Géothermie Pompes à chaleur 585 Déchets urbains solides Bois énergie Résidus de récoltes Biogaz Biocarburants Total Total en ktep Source : observatoire de l Energie Remarque : en France, les capacités hydrauliques sont saturées, les développements pour atteindre les objectifs européens devront venir des autres énergies. 2 Production thermique sous forme de chaleur ou de force motrice. Copyright APCE Mise à jour 2009 Page 10 Energies renouvelables

11 2 - Des éléments pour une étude de marché L'électricité verte Les énergies renouvelables, c'est aussi le moyen de développer des électricités vertes. La part du nucléaire reste prépondérante (78,3% de l'électricité en France est produite grâce au nucléaire) mais les électricités vertes se développent. Leur développement impose de nouveaux défis, notamment technologiques et une organisation plus décentralisée : place à la multiplication des sources de production, chaque consommateur pouvant devenir producteur potentiel, et aux nouvelles initiatives : les entreprises ayant des procédés innovants en matière de production et de stockage d'énergie vont apparaître, d'autres mettront au point des solutions de pilotage et d'optimisation de l'offre, de la demande et de la gestion des réseaux électriques! Usine nouvelle 12 juin 2008 Le rôle de l'etat est prépondérant pour le développement de la filière, de façon non plus artisanale mais industrielle. Ainsi, des appels d'offres se succèdent, pour construire des centrales fonctionnant à base de biomasse : copeaux de bois, résidus de l'industrie papetière, marc de raisin, etc. Le seul obstacle c'est leur viabilité, qui dépend du taux de rachat de l'électricité. L'appel d'offres de 2008 doit aboutir à un tarif préférentiel de rachat. Achat d équipements de chauffage en millions d euros (Ademe 2008) 2007 Taux de croissance 2006/2007 Estimation 2012 Solaire thermique % Photovoltaïque % Appareils de chauffage au bois % Pompes à chaleur % Source : Etude marchés et emplois 2007 réalisée par l Ademe. EVOLUTION DU SECTEUR Contexte général Le marché des énergies renouvelables, véritables alternatives à l utilisation d électricité, de gaz ou encore de pétrole, ne cesse de se développer. La tenue du Grenelle de l Environnement en octobre 2007 a également contribué à la mise en avant de ce nouveau mode de consommation. Copyright APCE Mise à jour 2009 Page 11 Energies renouvelables

12 2 - Des éléments pour une étude de marché Ce secteur dynamique a connu une augmentation de 21% 3 entre 2006 et 2007 ; 85 %(1) 4 des Français pensent que le développement des énergies renouvelables doit constituer une priorité. Des campagnes publicitaires réalisées par l Ademe (Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie), dont celle du Défi pour la terre lancée en collaboration avec Nicolas Hulot (www.defipourlaterre.org) incitent les particuliers et les entreprises à trouver des solutions respectueuses de l environnement. Les Pouvoirs Publics réagissent et ont promulgué en 2005 un dispositif de crédit d impôt pour inciter l achat de chauffe-eau solaires individuels ou combinés, de panneaux solaires, de chaudières à bois Ces nouvelles énergies répondent à trois problématiques majeures : la fin programmée des énergies dites «fossiles» (pétrole, gaz naturel...), la hausse significative des prix de ces dernières, les problèmes environnementaux liés à la pollution atmosphérique qui ne cessent de s accroître. Ainsi, d'ici 2020, la France s est fixé comme objectif que les énergies renouvelables assurent 23 % de la consommation énergétique française 5. Pour ce faire, la loi du 13 juillet 2005 fixant les orientations de la politique énergétique prévoit d ici 2010 d augmenter de 50 % la part de chaleur renouvelable dans les habitations. Celle-ci s élève aujourd hui à 11 millions de tep (tonnes équivalent pétrole) par rapport à une consommation totale de 176 millions de tep 6 (soit 6,25 %). Un carnet de route servira de base aux scénarios d'avenir pour les porteurs de projets : il s'agit des 50 mesures du Plan Borloo 2008 pour promouvoir les énergies renouvelables : 50 mesures, dossier de presse du 17 novembre 2008 : développer notamment la PAC, la biomasse et simplifier les installations solaires! _sans_photos_cle53a851.pdf Conjoncture La DGEMP, direction générale de l'électricité et des matières premières du ministère de l'industrie publie chaque année un bilan sur les énergies renouvelables par domaines. A retrouver au lien suivant, par exemple pour les résultats 2007 publiés en juin 2008 : On pourra également se renseigner sur le site dédié et son observatoire Perspectives Une forte croissance pour ce secteur due notamment à une volonté des pouvoirs publics de modifier les habitudes de consommation de l énergie. 3 Source : Etude marchés, emplois et enjeu énergétique des activités liées à l efficacité énergétique et aux énergies renouvelables : situation Ademe. 4 Source : courrier cadre N 1603/APEC. 5 Source : conclusions du Grenelle de l environnement 6 Source La lettre du SER N 9. Copyright APCE Mise à jour 2009 Page 12 Energies renouvelables

13 2 - Des éléments pour une étude de marché Sur la base du Grenelle de l'environnement et des tendances observées ces dernières années, le marché des ER pourrait atteindre les 24 milliards et occuper personnes (de source Adème, juillet 2008). A ce jour, on observe une demande supérieure à l offre notamment dans le domaine de l installation d appareils solaires. Pour ceux qui ambitionnent des projets d envergure autour des énergies renouvelables, le secteur a le vent en poupe auprès des investisseurs en capital. Les énergies renouvelables (green Tech) représentent le second secteur d intervention en matière de capital investissement après les TIC. Certes, le climat 2009 peut entraîner des difficultés conjoncturelles, notamment en matière de financement, mais le secteur est une priorité nationale, et même européenne. La révision en cours sur les tarifs pétroliers ne sera que brève et le secteur devrait décoller au plan mondial, tiré par les Etats-Unis et les projets de son nouveau Président. Certains évoquent même le risque d'une nouvelle bulle spéculative, "la bulle verte". Pourtant, l Union Européenne a démontré que la France était une mauvaise élève dans le développement des énergies renouvelables, les efforts doivent s accentuer. L Autriche et la Suède, rejoints par le Danemark, les Pays-Bas et l'allemagne sont à ce jour les pays les plus favorables aux énergies renouvelables (31% d'énergies renouvelables dans la consommation totale d'énergie en Suède, contre environ 7% en France en 2007). La France dispose cependant d atouts indéniables pour faciliter le décollage de ces nouvelles énergies, longtemps freinées par l'importante dévolue au nucléaire : La plus grande zone forestière d Europe de l ouest : le bois est de très loin la première des ER dans le monde, la sciure de bois peut se transformer en granulés pour chauffer les 5 millions de Français qui utilisent le chauffage au bois, et de nombreuses entreprises. La biomasse est ainsi le marché prometteur par excellence, pour produire de la chaleur grâce à des déchets divers, dont les granulés bois, les mieux connus du grand public. Le second parc de production d'énergie hydroélectrique en Europe ; un plan de relance adopté en 2009 doit permettre de moderniser les concessions et d'augmenter les capacités de production des centrales hydrauliques. Des gisements importants en matière de vent, d eau ou de géothermie. La filière éolienne se développe la plus vite, le tarif institué en 2001 et revu en 2006 a permis le développement de la filière. Le photovoltaïque poursuit sa lancée, notamment dans les territoires d'outre-mer et en Corse ; ne pas installer de panneaux solaires sera bientôt l'exception et en 2020 le permis de construire ne sera accordé sur du neuf que si l'installation est à énergie positive! CLIENTELE Trois catégories de clientèle se distinguent : les particuliers, les gestionnaires d équipements privés, les bailleurs publics. Copyright APCE Mise à jour 2009 Page 13 Energies renouvelables

14 2 - Des éléments pour une étude de marché Les particuliers Les pouvoirs publics ont encouragé l équipement des particuliers (via notamment le dispositif de crédit d impôt). Ils constituent les principaux consommateurs d énergies renouvelables avec l utilisation du bois énergie et du solaire thermique qui sont les secteurs les plus dynamiques à ce jour. A l exclusion des ventes d énergies renouvelables, la demande de travaux, d équipements et de fournitures des ménages participe à hauteur de 57% du marché des EnR avec principalement des dépenses d isolation du logement, d acquisition de systèmes de chauffage, d équipements électroménagers, etc. Si les Français sont favorables au développement des EnR, 30% sont passés à l'acte ou envisagent de le faire, car le frein principal reste le cout, malgré les incitations fiscales (source : sondage Ademe juillet 2008). En décembre 2007, l'institut de sondages Ipsos réalisait, pour le compte du salon Interclima+elec et Le Moniteur, une enquête nationale dressant un état des lieux des modes de consommation d'énergie des Français, quelques mois après l'ouverture de ce marché. Les résultats indiquent notamment que 55% des Français se considèrent comme bien informés sur les énergies renouvelables et que 79% se disent prêts à investir dans ce domaine pour assurer leur chauffage, en priorité (52%) dans l'énergie solaire thermique. Interclima+elec - Communiqué 05/02/2008 Les clients, ce sont généralement des propriétaires de maisons individuelles qui n ont plus d emprunt logement à rembourser. Ils peuvent donc se consacrer à l embellissement de leur maison. A titre d'exemple, aujourd hui, 1 maison sur 25 est équipée en solaire. On devrait attendre 1 maison sur 10 en Les gestionnaires d équipements (hôtels, cliniques, maisons de retraite ) et d habitats locatifs Ils commencent très sérieusement à s intéresser à ces sources d énergies alternatives. Ils privilégient l installation de panneaux solaires notamment pour chauffer l eau. En plus d agir en faveur de l environnement, cette source de chaleur totalement gratuite (le soleil) leur permet de réduire considérablement leur facture énergétique. Le secteur de la réhabilitation du bâtiment représente un chiffre d affaires estimé à 9,1 Md d euros et a augmenté de 9 % entre 2006 et Le chiffre d affaires du secteur devrait être multiplié par plus de deux d ici 2012 avec la mise en œuvre des objectifs du Grenelle pour atteindre 18 a 22 Md /an. Les bailleurs publics Le secteur social est également client de ce type d énergie alternative. Il privilégie le solaire avec l installation d un système d eau chaude solaire collective. Un quart du parc de 7 Source des chiffres marchés et emplois : ADEME, Stratégie et études n 13, juillet Copyright APCE Mise à jour 2009 Page 14 Energies renouvelables

15 2 - Des éléments pour une étude de marché logement social (soit 1 million de logements) pourrait être équipé en solaire thermique d ici une dizaine d années. Le secteur du logement social est le principal moteur du solaire en Ile-de-France en dehors des installations chez les particuliers avec plus de 90 % de la surface installée. La production d eau chaude solaire se généralise ainsi sur les projets neufs et les réhabilitations des bailleurs sociaux, permettant une baisse de la facture énergétique pour les bénéficiaires. 8 Ex de réalisation : l OPAC (bailleur public) du Grand Lyon a réhabilité les tours du quartier des Minguettes avec du solaire thermique et photovoltaïque. CONCURRENCE Une concurrence encore très faible, le marché est en recherche de nouveaux acteurs pour faire face à une demande grandissante. CREATIONS D ENTREPRISES Les créations d entreprises liées aux énergies renouvelables se situent dans les secteurs : du BTP : ce sont principalement des plombiers chauffagistes inscrits au répertoire des métiers qui, après avoir participé à une formation qualifiante, proposent, en complément de leurs interventions classiques, l installation et la maintenance de chauffe-eau solaires ou de chaudières à bois. du conseil : les consultants spécialisés en diagnostic immobilier sont tenus depuis 2007 d effectuer également un diagnostic énergétique des habitations dont ils ont la charge (Cf. fiche professionnelle : «diagnostiqueur immobilier»). Le diagnostic de performance énergétique (DPE) devrait concerner 2 millions de logements par an 9 des bureaux d études : ils ont en charge la conception des infrastructures collectives. de l industrie : des producteurs d appareils utilisant les énergies renouvelables pour produire de la chaleur ou de l électricité. PLACE DU CREATEUR Le sujet des énergies renouvelables est prolixe en source d'informations, il s'agit dans un premier temps de rassembler toutes les données sur son EnR, de repérer les derniers 8 Source : Ademe Ile de France Source : Ademe 01/2007. Copyright APCE Mise à jour 2009 Page 15 Energies renouvelables

16 2 - Des éléments pour une étude de marché enjeux gouvernementaux adoptés à l'issue du Grenelle (plan des 50 mesures), de constituer son réseau, avec repérages des acteurs sur le terrain, des pôles de compétitivité. Exemple : la région Rhône Alpes qui est très active dans le développement des énergies renouvelables abrite ainsi un pôle dédié à Grenoble, Tenerrdis. Liste des pôles de compétitivité Des exemples seront pris à l'étranger, en Suède, en Allemagne, en Autriche ou au Luxembourg ou même à l'île de la réunion, laboratoire où se multiplient les initiatives. Sans oublier tous les contacts pris avec les centres de ressources locaux, les DRIRE Travailler en réseau reste essentiel, en repérant les structures dédiées (voir partie : contacts), souvent animées par de véritables militants. On peut également se lancer grâce à un incubateur. Par exemple, l'incubateur de l'ecole des Mines de Douai accompagne des projets liés à l'environnement et à l'énergie. Le créateur qui s oriente vers ce marché, quelle que soit la nature de son activité, doit connaître toutes les avancées techniques en matière d énergie. Ce marché présente de nombreuses innovations très souvent primées dans le cadre de concours en faveur des entreprises innovantes. Place aux ingénieurs ou aux techniciens conseils nombreux dans ce champ! Par ailleurs, ceux qui seront en contact direct avec les habitations (diagnostics, installation, maintenance, etc.) doivent posséder une parfaite connaissance du bâti et des règles en termes d habitation et d urbanisme. On ne s improvise pas consultant en énergie renouvelable ou installateur sans formation ou expérience préalable. Même un grossiste en chauffage climatisation et ventilation devra multiplier les sessions de formation! Pour un installateur, les techniques des énergies renouvelables font appel à plusieurs compétences en couverture, plomberie, chauffage, électricité. L intégration de panneaux solaires sur un toit suppose de savoir enlever des éléments de toiture sans en altérer l étanchéité. Les professionnels du bâtiment ont toutes leurs chances, notamment les détenteurs du label éco-artisan (www.capeb.fr) Ils doivent de toute façon viser la qualification, par exemple il existe des certifications et des labels concernant l'installation des PAC, un professionnel du chauffage doit posséder des connaissances lui permettant d'obtenir l'appellation Qualipac. L'installateur aura un véritable rôle de prescripteur auprès du particulier qui souhaite mettre en place chez lui des solutions non seulement respectueuses de l environnement mais aussi moins onéreuses. De fait, l installateur doit être en mesure de proposer un panel de solutions et doit être capable d orienter le particulier dans ses choix, même si cela déborde de son activité propre. Il existe des formations pour devenir technicien conseil en énergies renouvelables. C est un domaine très technique qui évolue à une vitesse record! Il faut posséder un goût prononcé pour les sciences et les techniques et préférer être spécialiste d'un des domaines concernés plutôt que de viser une polyvalence. Copyright APCE Mise à jour 2009 Page 16 Energies renouvelables

17 2 - Des éléments pour une étude de marché Quelques conseils pour une étude de marché locale ou régionale La mairie, les organismes consulaires, les données Odil de l'insee et les sociétés de géomarketing apportent des informations sur la population. Le site du Ministère des finances permet d'accéder aux seuils d'imposition par commune sans oublier la base de données sociales localisées La consommation des ménages est analysée par l'insee et grâce aux IDC, indices de disparité des dépenses de consommation. Autres sources d'information : les antennes départementales des fédérations professionnelles et les centres ou associations de gestion agréés. Indispensables! L'enquête de terrain avec le repérage de la concurrence, les investigations menées sur la zone de chalandise ou auprès des fournisseurs, clients ou prescripteurs. Par où commencer? Comment procéder? Un guide pour vous aider : Réaliser votre étude de marché Guide méthode - APCE PRINCIPALES ENTREPRISES Il existe déjà des leaders dans chaque secteur. A titre d'exemple pour l'éolien : EDF Energies nouvelles, Poweo, La compagnie du vent, Enertrag, Vergnet SA, REpower, Eole- RES, Maïa-Eolis, Française d'éoliennes (de source : Apec avril 2007). Copyright APCE Mise à jour 2009 Page 17 Energies renouvelables

18 3 - Les moyens nécessaires pour démarrer l activité RESSOURCES HUMAINES De nombreux emplois selon les métiers. Par exemple dans l'éolien, les profils recherchés sont des ingénieurs généralistes ou spécialisés en mécanique, électricité, génie civil aérodynamique, thermique, pour la construction, l'exploitation et la maintenance des parcs ainsi que des chefs de projets pour monter et gérer des dossiers Selon le SER, le développement de la filière doit conduire à la création de emplois d'ici 2010, à condition que les gouvernements européens continuent d'opter pour des politiques volontaristes en la matière. Emplois issus des énergies renouvelables Emplois 2007 Emplois prévus en 2010 Biomasse Biocarburants Eoliens Biogaz Solaire thermique Photovoltaïque Pompes à chaleur Source : Etude marchés, emplois et enjeu énergétique des activités liées à l efficacité énergétique et aux énergies renouvelables : situation Ademe. Des conventions collectives, selon les professions disponibles au JO. Journal Officiel - 26 rue Desaix Paris cedex 15 - Tél. : ou gratuitement sur Recrutement En 2008, il n'existe aucun site spécialisé sur l'emploi dans les énergies renouvelables, à notre connaissance. Quelques pistes : Copyright APCE Mise à jour 2009 Page 18 Energies renouvelables

19 3 - Les moyens nécessaires pour démarrer l activité EQUIPEMENTS - IMMOBILISATIONS - INVESTISSEMENTS DE DEPART Il est difficile de donner des budgets de départ sur des activités aussi disparates. Voilà un exemple de budget minimum, concernant une personne détenteur d'un CAP de plombier qui est devenu conseiller en énergies renouvelables auprès des particuliers (prestations les plus courantes : solaire thermique, chaudière à granulé bois, isolation naturelle). Besoins : - Formation spécialisée d'un an : véhicule et matériel : Ressources : fonds propres prêts conseil Général de la Drôme (de source Courrier cadres APEC, novembre 2008) Fournisseurs Les fournisseurs se trouvent sur les salons professionnels, qui sont nombreux tant en France qu'à l'étranger (voir rubrique 6). Copyright APCE Mise à jour 2009 Page 19 Energies renouvelables

20 4 - Les éléments financiers CHIFFRE D AFFAIRES - FACTURATION Ratios On trouvera à titre d'exemple les ratios 2007 de la FCGA fédération des centres de gestion agréés, pour les plombiers chauffagistes. Exemple : Plombier chauffagiste Fédération des centres de gestion agréés (8 307 Artisans adhérents, entreprises individuelles) CA HT moyen Marge brute % CA Valeur Ajoutée % CA Charges de personnel % CA Résultat courant % CA Crédit clients en jours Crédit fournisseurs en jours Rotation stocks en jours ,6 % 44,7 % 13,7 % 19,3 % Source : FCGA - fédération des centres de gestion agréés, 2 rue Meissonier, Paris, Tél. : Et Chiffre d'affaires/personne Cotisations de l exploitant 7,7 % du CA Résultat courant Effectif 1,9 personne Le chiffre d affaires moyen d un plombier chauffagiste spécialisé dans l installation de capteurs thermiques et chauffe eau solaires serait supérieur à celui d un artisan classique. Cette spécificité est encore rare sur le marché, ces derniers sont très sollicités. Autres ratios et compte de résultat détaillé sur le site des AIR CGA, association interrégionale des centres de gestion agréés - FINANCEMENT - AIDES SPECIFIQUES Aides aux particuliers et aux entreprises clientes des EnR Le Plan Soleil est un programme mis en œuvre par l Ademe et les Pouvoirs Publics depuis Il vise à diffuser en France métropolitaine les applications solaires thermiques suivantes : le chauffe-eau solaire individuel (CESI), le système solaire combiné (production d eau chaude sanitaire et chauffage), les systèmes de production d eau chaude collective. Copyright APCE Mise à jour 2009 Page 20 Energies renouvelables

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE...

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 8 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS LES ENERGIES RENOUVELABLES Dr Marwan JARKAS Plan de l exposée : I - Définition de l énergie renouvelable II - Différentes types de l énergie renouvelable 1. Energie éolienne 2. Energie solaire 3. Energie

Plus en détail

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies Panorama des bioénergies en Europe Panorama des bioénergies en Europe Synthèse des informations existantes sur le sujet des bioénergies en Europe Sources : législation : Europa, portail de l Union européenne

Plus en détail

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES

Plus en détail

TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE

TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE SOMMAIRE MARCHÉ DES TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE...

Plus en détail

COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ

COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 5 L'ACTIVITÉ DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 8 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaire et Energies Renouvelables en alternance

Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaire et Energies Renouvelables en alternance Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaire et Energies Renouvelables en alternance Domaine : Bâtiment, éco-construction, rénovation Durée : 5 mois ROME : F603 Code AFPA : 9 Objectifs : Poser,

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Le secteur du bâtiment est un des plus grands consommateurs d'énergie et émetteurs de gaz à effet de serre. C'est donc sur ce secteur que s'est

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES FORMATIONS 100% PRO TOUTE L ANNÉE. TROUVEZ VOTRE FORMATION QUALIFIANTE. -10% SUR CERTAINES FORMATIONS DU CATALOGUE. î à Cher client, Le

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014 DE TABLEAU de bord l énergie en île-de-france Énergies renouvelables Superficie Produits pétroliers Habitat 78-yvelines 95-val-d oise Électricité 92-hauts-de-seine m 2 93-seine-saint-denis Tep 75-paris

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

CLER. Schémas Régionaux du Climat, de l Air et de l Energie. Propositions géothermie - SRCAE. La géothermie, un potentiel insoupçonné

CLER. Schémas Régionaux du Climat, de l Air et de l Energie. Propositions géothermie - SRCAE. La géothermie, un potentiel insoupçonné l: CLER Propositions géothermie - SRCAE Schémas Régionaux du Climat, de l Air et de l Energie La géothermie, un potentiel insoupçonné Association CLER 2-Bât-B rue Jules Ferry 93100 Montreuil Tél : 01 55

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014 Économies d énergie et énergies renouvelables Le crédit d impôt en 2014 Limitons les effets du changement climatique! Le changement climatique est une réalité. Mais savez-vous que vous pouvez, vous aussi,

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 Le point sur la filière énergies renouvelables : Mention RGE, aides, formation, qualification, audits Pleine application de l éco-conditionnalité des aides au 1 er janvier

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments climat d innovation Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments Les aides financières à disposition des ménages Edition 2012 Essayons d y voir plus clair 2/3 Les décisions du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière L'impact des biocarburants sur l'effet de serre Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière Auteur(s) : Etienne POITRAT, ADEME (Agence de l'environnement

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE Contribution du SER au Plan de performance énergétique des logements 2 ( ) «La rénovation thermique des logements

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

TRAVAUX DE SERRURERIE

TRAVAUX DE SERRURERIE TRAVAUX DE SERRURERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DES TRAVAUX DE

Plus en détail

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies 2 Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies La facture annuelle de chauffage représente 900 en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250 pour une maison basse consommation

Plus en détail

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo 1 Etat des lieux : les énergies renouvelables, une mine d activités en devenir Dans un contexte de lutte contre le changement climatique,

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif

Plus en détail

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012 Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France Synthèse Juillet 2012 RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS Réalisation d une étude sur le solaire thermique (STH) en IdF

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

Choc de simplification

Choc de simplification Choc de simplification Le choc de simplification souhaité par le Président de la République rejoint les besoins identifiés par le Syndicat des énergies renouvelables qui a défini six grands axes de modernisation

Plus en détail

Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015

Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015 Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015 Depuis la loi de finances pour 2005, a été créé un crédit d'impôt dédié au développement durable et aux économies d'énergie. S inscrivant dans

Plus en détail

La maison gaz naturel basse consommation

La maison gaz naturel basse consommation La maison gaz naturel basse consommation Construction individuelle neuve Pourquoi opter pour une maison basse consommation au gaz naturel? Vous êtes au cœur d un projet important : la construction d une

Plus en détail

Les signes de qualité des entreprises du bâtiment

Les signes de qualité des entreprises du bâtiment Les signes de qualité entreprises du bâtiment Partie 1 : Les Qualifications, les Appellations Les signes de reconnaissance de la qualité acteurs sont repères (marques de certification, de, appellations,

Plus en détail

CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE ET QUALIFICATION RGE DE L ENTREPRISE : COMMENTAIRES DE L ADMINISTRATION FISCALE

CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE ET QUALIFICATION RGE DE L ENTREPRISE : COMMENTAIRES DE L ADMINISTRATION FISCALE CHAMBRE SYNDICALE DES INDUSTRIES DU BOIS DU BAS-RHIN BP 68055 3, rue Jean Monnet ECKBOLSHEIM 67038 STRASBOURG Cedex Tel: 03.88.10.28.00 - Fax:03.88.77.80.02 CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE ET QUALIFICATION

Plus en détail

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building Bruxelles - 13 avril 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

Que sont les sources d énergie renouvelable?

Que sont les sources d énergie renouvelable? Que sont les sources d énergie renouvelable? Comme leur nom l indique, il s agit de sources qui se renouvellent et ne s épuiseront donc jamais à l échelle du temps humain! Les sources non renouvelables

Plus en détail

Choisir un professionnel compétent

Choisir un professionnel compétent L habitat Choisir un professionnel compétent COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : février 2015 sommaire glossaire introduction Faites appel à des professionnels compétents... 3 Des

Plus en détail

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Phase 2: Analyse du besoin des entreprises Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Les plus fortes demandes en «Construction durable» Estimation

Plus en détail

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité» Fédération mondiale des travailleurs scientifiques World Federation of scientifique Workers 85ème session du Conseil exécutif Symposium «Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

Plus en détail

Zone Région de Bruxelles Capitale

Zone Région de Bruxelles Capitale Objet Zone Au Fédéral Région Wallonne Région de Bruxelles Capitale Région Flamande Audit énergétique Thermographie infrarouge Pour audit énergétique (auditeur agréé PAE1 ou 2) dans habitation existante,

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités

Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités Le projet de loi relatif à la mise en œuvre du Grenelle de l Environnement entend réaffirmer de nouvelles

Plus en détail

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016.

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. FINANCER MON PROJET Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment La certification énergétique de votre habitation se déroulera en 2 étapes : 1) la visite de votre habitation et le relevé de ses caractéristiques ;

Plus en détail

Chaudière gaz à basse température & à condensation

Chaudière gaz à basse température & à condensation Primes & Démarches Administratives Il est important de préciser que toutes les démarches administratives sont prises en charge par la SPRL Kreusch Frères (Bernard Kreusch) même que nous sommes là pour

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE Contexte et objectifs Principes de fonctionnement Exemples 1 Association Loi 1901 - à but non lucratif Indépendante Créée en 1978 1600 adhérents 14 groupes régionaux

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll

LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll Le projet de loi de programmation pour la transition énergétique, dont les grands axes ont été présentés mercredi 18 juin

Plus en détail

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME udition DEME au Conseil d Orientation pour l Emploi 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l DEME Plan de la présentation Connaître et préparer l évolution des

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas?

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas? Mise à jour mars 2006 CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES AVANT-PROPOS Le crédit d impôt en faveur des économies d énergie et du développement durable constitue une triple opportunité : Il offre à l utilisateur

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : De très nombreuses aides peuvent financer une partie des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics, prestations de maîtrise d œuvre fourniture et pose

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Nouvel internat Lumière livré en 214 : Alexa Brunet Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année

Plus en détail

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr Jeudi 9 décembre 2010 La Région et la Banque européenne d investissement lancent un fonds d investissement pour le photovoltaïque en partenariat avec trois banques régionales Le toit du chai viticole du

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 03/04/2008 Numéro de référence du permis : UCP3/2007/316 Construction : 2012 Version du protocole:

Plus en détail

Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables

Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables *** Appel à projets en direction des établissements bancaires : le prêt «Energies renouvelables en Poitou-Charentes»

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003)

Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003) Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003) Consommation Taux d'indépendance énergétique Energie Electricité Pouvoir calorifique Consommation

Plus en détail

certificat de performance énergétique d un logement?

certificat de performance énergétique d un logement? Quelles informations dans le certificat de performance énergétique d un logement? 1. Introduction Les bâtiments représentent plus de 40% de la consommation d énergie de la Communauté européenne. Il est

Plus en détail

Le choix du système de chauffage dans les logements neufs

Le choix du système de chauffage dans les logements neufs Le choix du système de chauffage dans les logements neufs Constats et propositions Octobre 2007 D après une enquête conduite par Batim-Etudes auprès des maîtres d ouvrages (particuliers et professionnels)

Plus en détail

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65 Préservez les ressources naturelles par des constructions écologiques n est qu une étape dans la protection de l environnement. Cela passe aussi par des gestes éco-citoyens au quotidien. Pour en savoir

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO)

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO) MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GESSOCO) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : ENERGIE Spécialité : GESTION,

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

en énergies renouvelables

en énergies renouvelables Larecherche en énergies renouvelables en France Signataire du protocole de Kyoto, la France a développé un nouveau système de soutien à la recherche, au développement et à l innovation dans les domaines

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL Ceelium 2014 CONFIDENTIEL Formation ARC 6 mai 2014 Copropriétés Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie Intervenant : Jérémy LAUER-STUMM, responsable marketing,

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre de l Eco-prêt à taux zéro pour la rénovation thermique des logements Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail

Métiers du bâtiment : Signe de qualité RGE et éco-conditionnalité

Métiers du bâtiment : Signe de qualité RGE et éco-conditionnalité SERVICE ENVIRONNEMENT - NOTE DE VEILLE REGLEMENTAIRE N 1 2014 Métiers du bâtiment : Signe de qualité RGE et éco-conditionnalité Rédacteur : A.CHEVILLARD Date : 29/01/2014 Introduction Les aides publiques

Plus en détail

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée Vous trouverez ci-après les principales dispositions nouvelles pour 2014 concernant la TVA et le CIDD. La loi de finances pour 2014 a été publiée au Journal Officiel du 30/12/2013. Elle officialise les

Plus en détail

en collaboration avec Bilan énergétique de la région Aquitaine Année 2010 (version 2012)

en collaboration avec Bilan énergétique de la région Aquitaine Année 2010 (version 2012) en collaboration avec Bilan énergétique de la région Aquitaine en collaboration avec Date : 17/12/2012 Référence : Nombres de pages : 35 OR12ET01 Rédaction Rafaël BUNALES Responsable de l ORECCA Approbation

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Des changements dans les habitudes mais des investissements coûteux

Des changements dans les habitudes mais des investissements coûteux n o 11 - décembre 2010 RÉUNION Pratiques environnementales Des changements dans les habitudes mais des investissements coûteux Des pratiques emblématiques liées à l environnement comme le tri des déchets,

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Jean-Michel Maron : CA 33, Service Vigne et Vin - Tél : 05 56 35 00 00 - jm.maron@gironde.chambagri.fr

Jean-Michel Maron : CA 33, Service Vigne et Vin - Tél : 05 56 35 00 00 - jm.maron@gironde.chambagri.fr Lettre actualités n 33 mars 2008 Exploitations vinicoles et énergies renouvelables Jean-Michel Maron : CA 33, Service Vigne et Vin - Tél : 05 56 35 00 00 - jm.maron@gironde.chambagri.fr L appauvrissement

Plus en détail

BILAN ENERGETIQUE DE LA REGION WALLONNE 2004

BILAN ENERGETIQUE DE LA REGION WALLONNE 2004 BILAN ENERGETIQUE DE LA REGION WALLONNE 24 Rapport Final Novembre 26 Visa 5/489/NOLL pour le compte du Ministère de la Région Wallonne DGTRE BILAN ENERGETIQUE DE LA REGION WALLONNE 24 Rapport final Novembre

Plus en détail

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire GNIGBOGNIMA Siriki N CHO Pâcome Chargés d études à la Direction Générale de l Energie Dakar, 18-21 octobre

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

SOLTHERM Une initiative de la Région wallonne. choix. chaleureux. le chauffe-eau solaire. Un chauffe-eau solaire chez vous?

SOLTHERM Une initiative de la Région wallonne. choix. chaleureux. le chauffe-eau solaire. Un chauffe-eau solaire chez vous? SOLTHERM Une initiative de la Région wallonne un choix chaleureux le chauffe-eau solaire Un chauffe-eau solaire chez vous? HUIT BONNES RAISONS HUIT BONNES RAISONS D INSTALLER UN D INSTALLER UN CHAUFFE-EAU

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

EnR : les grands objectifs

EnR : les grands objectifs Les Energies Renouvelables Enjeux Pour le secteur du bâtiment à l horizon 2010 Virginie Schwarz Directrice Energie Air Bruit ADEME EnR : les grands objectifs Le Livre Blanc sur les énergies (septembre

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Confidentiel. 2011 BearingPoint France SAS 1 La révolution du secteur des Utilities

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2013 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS 51 111-80011 AMIENS

Plus en détail

maîtrisez l énergie avec la crea choisir une énergie renouvelable www.la-crea.fr en partenariat avec

maîtrisez l énergie avec la crea choisir une énergie renouvelable www.la-crea.fr en partenariat avec maîtrisez l énergie avec la crea en partenariat avec ESPACES INFO énergie choisir une énergie renouvelable qu est-ce qu une énergie rénouvelable? Depuis deux siècles, l utilisation très importante des

Plus en détail