Éd. ROUGE SAFRAN - IV/2006

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Éd. ROUGE SAFRAN - IV/2006"

Transcription

1

2 Une collection dirigée par Jean-Luc Luciani Merci à Thomas Allart pour ses conseils et encouragements. E.S. L auteur tient à remercier Daniel Beugger et la merveilleuse équipe de La Bataille des Livres pour leur soutien logistique et financier, ainsi que tous les élèves des classes participant à son atelier d écriture de l édition Cette histoire est aussi la vôtre. J.-L. L. Éd. ROUGE SAFRAN - IV/2006 ISBN : ISSN : Loi n du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse

3 JEAN-LUC LUCIANI Un bruit qui court Illustrations ERIC STOFFEL

4

5 1. Une nouvelle rumeur VIENS LÀ, JÉJÉ! HURLE NICO. J AI UN truc pour toi! Le garçon qui est en train de s exciter tout seul devant le passage protégé s appelle Nicolas Sauvin, le spécialiste du bruit qui court. Pour être tout à fait juste, la véritable championne toutes catégories de la propagation de rumeurs c est sa mère. Georgette Sauvin. Une grosse femme aux habits difformes, aux cheveux gras et qui traîne derrière elle une forte odeur de tabac. Dans notre petite ville tout le monde la connaît sous le nom de Radio-Portail. Du matin jusqu au soir, elle reste plantée devant les grilles de l école, cigarette au bec, à distiller ses secrets au compte-gouttes, à entretenir les curieux en attente de sa dernière révélation. En fait, Nicolas n est qu un instrument dont elle se sert pour diffuser ses mensonges à l intérieur même de notre école. 5

6 6 Mon père, lui, l a surnommée la boîte à rumeurs. Je crois que ça a un rapport avec les boîtes à meuhhhhh. Il dit toujours que si on renversait madame Sauvin tête en bas, il n en sortirait pas le beuglement d une vache, mais très certainement une nouvelle rumeur à chaque fois. Ma mère, elle, m a expliqué que cette pauvre femme était plus à plaindre qu autre chose. Qu elle devait se sentir bien seule dans la vie et qu elle n avait trouvé que ce moyen-là pour se rendre intéressante aux yeux des autres. Aussi, avec le temps, j ai appris à ne plus faire vraiment cas des lubies de Radio-Portail et de son fils. Je m approche et lui demande sur un ton moqueur : Alors, que se passe-t-il cette fois? Le directeur de l école bat sa femme tous les soirs après la classe? L instituteur des CM1 est devenu alcoolique suite à sa dépression? Il y a une prise d otages chez les maternelles et les gendarmes sont sur le point d intervenir?

7 Nicolas se raidit. Visiblement il n apprécie pas que je puisse mettre sa parole en doute, lui qui ne m a menti qu une bonne centaine de fois déjà. Non Jérémy, ne plaisante pas. Cette fois, c est du sérieux. Je le jure sur la tête de ma tante Hortense. Je suis sûr qu il n a jamais eu de tante Hortense, mais je fais semblant de croire à sa promesse, histoire de pouvoir entendre la suite. De voir jusqu où Nicolas est capable d aller afin de satisfaire son goût morbide* pour l information de première main. Le scoop, comme il dit. Le digne fils de Georgette Sauvin regarde autour de lui avec méfiance et me questionne à voix basse : Tu te souviens de ce qui est arrivé la semaine dernière dans notre classe? Je cherche un moment, mais rien ne vient. Le vide total. Non, que s est-il passé? Nicolas piaffe d impatience. Rappelle-toi, le maître qui ne retrouvait plus son portefeuille. 7 * Malsain.

8 8 Maintenant j y suis. Je vois ce qu il veut dire. Ah oui, mais là y a rien de nouveau. Monsieur Solari nous a dit qu il pensait l avoir perdu en allant faire ses courses à l hypermarché. Nicolas me regarde avec une mine désolée et remue sa tête de gauche à droite. Faux Jérémy, tu as tout faux. Tu n y es pas du tout. Le voilà qui recommence. Ce mythomane* n en finit pas de repousser les limites. Ah bon! Alors monsieur-je-sais-tout va sans doute m apprendre ce qui est réellement arrivé au portefeuille de monsieur Solari! Parfaitement! Et je le sais de source sûre! Il m énerve Nico, il m énerve tellement que parfois j ai vraiment envie de lui coller deux ou trois baffes, juste pour me calmer les nerfs. Mais bon, je décide d attendre un peu. Casser la figure de bon matin à un copain de classe, ce * Gros menteur.

9 n est pas dans mes habitudes. Pas encore du moins. Vas-y, je t écoute. Il se rapproche de moi et met sa main droite en forme de cornet, tout contre mon oreille. Des fois que des caméras espionnes nous épient... Quelqu un a volé le portefeuille du maître! 9 Ben voyons! Pourquoi n y ai-je pas pensé plus tôt? Élémentaire mon cher Nicolas! Ce qu il y a de bien avec lui, c est qu il parvient toujours à me surprendre. Je décide à mon tour de l étonner un peu.

10 10 Dis Nico... Oui? Si jamais tu échoues dans tes études de médecine, tu pourras toujours te recycler comme journaliste fouineur ou bien encore comme concierge d immeuble. Là, il prend son petit air pincé et suffisant. Apparemment, il n apprécie pas mon sens de l humour. C est ça, moque-toi de moi. N empêche que moi je connais le nom du coupable. Cette fois-ci, il m intéresse vraiment. Il est sur le point de me lâcher un nom pour de vrai! Et tel que je connais Nico, le coupable désigné sera sur toutes les lèvres d ici la récréation de dix heures. C est le moment de le caresser dans le sens du poil, sinon cet imbécile est capable de se refermer comme une huître. Je rajoute : Ou alors tu peux aussi devenir lieutenant de police. Je te prédis une très belle carrière.

11 Le fiston de la boîte à rumeurs commence à perdre patience : Tu veux connaître le nom du voleur oui ou non? Je tends l oreille, sans me hâter. Surtout ne pas lui montrer qu il a réussi à m appâter et que je ne demande qu à mordre à l hameçon tel le poisson moyen que je suis. Nicolas est maintenant rassuré sur ses qualités de langue de vipère. Tout sourire, il se rapproche pour me livrer le nom du criminel sur un plateau d argent. Et bien, le voleur c est... 11

12

13 2. Un coupable tout désigné NON MAIS C EST IMPOSSIBLE! TU RACONTES vraiment n importe quoi! Ah oui? Alors pourquoi la mère de Fabien l a vu en train d acheter des jeux vidéo? C est elle qui l a raconté à ma mère. Nicolas vient de m annoncer, sans sourciller, que le voleur de portefeuille n est autre que Lali. Lali le gitan comme on le surnomme dans l école. Je parie que dès demain, ça risque d être Lali le voleur. C est un nouvel élève dans notre classe. Voilà deux mois qu il est arrivé avec sa famille dans notre petite ville. Pas facile de s intégrer quand on débarque plusieurs semaines après la rentrée et qu on ne fait rien comme les autres. Il paraît qu ils vivent dans une caravane, sur le terrain vague qui se trouve à côté du stade municipal. Et que personne chez lui n a de travail. 13

14 14 Je persiste dans mon doute. Maman, qui est secrétaire pour un cabinet d avocats, m a toujours répété qu il faut apporter des preuves lorsqu on accuse et qu en aucun cas on ne peut condamner une personne sur de simples suspicions*. Et alors? Lali a bien le droit d acheter ce qu il veut. Toi, on ne t accuse pas de vol chaque fois que tu te payes quelque chose. Mais moi ce n est pas pareil, s emporte Nicolas. Tous les gitans sont des voleurs, c est bien connu! On a même rapporté à ma mère qu on avait aperçu son père rôder autour de la ferme des Gallaudry. Cette fois, j en ai assez entendu. Je suis furieux. Je dois faire un gros effort pour ne pas lui aplatir le nez en pleine rue. Ah bon? Et depuis quand est-ce un crime de se promener dans la campagne? Les gens racontent vraiment n importe quoi. Et ta mère ferait bien mieux de s occuper de ses affaires! * Soupçons.

15 Mais rien ne semble atteindre Nicolas. Il s entête dans sa logique. Bon d accord, dit-il comme s il était à cours d arguments. Mais ce n est que pour mieux rebondir sur ses deux pieds et me balancer une nouvelle évidence. Et ses chaussures alors? Qu est-ce que tu en fais? Si ce n est pas une preuve, ça! C est vrai qu il y a trois jours, Lali est arrivé à l école avec des baskets neuves aux pieds. Les mêmes que j avais demandé à Maman de m acheter il y a un mois. Elle avait refusé, prétextant leur prix élevé. Depuis que Papa est au chômage, on fait un peu plus attention à la maison. S il espère pouvoir me faire douter, cet imbécile se met le doigt dans l œil. Jusqu au coude!, comme dirait ma grand-mère maternelle. Et ça suffit pour en faire le voleur? Tu veux l avis de ma mère à ce sujet? demande Nicolas. Pas la force de répondre qu il ne m intéresse pas. J y aurais eu droit de toute manière. 15

16 16 Elle pense que notre instituteur a inventé cette histoire de portefeuille perdu pour éviter des ennuis à Lali et à sa tribu. D ailleurs, mardi soir, le grand frère de Margot a vu sa voiture garée près de leur caravane, c est lui qui... Oui je sais, qui l a dit à ta mère. Il m énerve. C est fou comme il m énerve. Comment peut-on être si bête? C est sûrement inscrit dans les gènes parce que Radio-Portail, on ne peut pas dire qu elle ait inventé le fil à couper le beurre. Je prends mon air angélique, celui qu adopte le serpent à sonnettes avant d attaquer. Il charme toujours sa proie. Je peux te poser une question, Nicolas? Oui, vas-y. Je me ferai une joie de te répondre. Ça j en doute. Mais je vais en avoir la confirmation très vite. Je suis certain que Nicolas ne me répondra pas et qu aucune joie ne se lira sur son visage. Je suis prêt à parier mes trois euros d argent de poche hebdomadaire sur ce coup-là.

17 Je me lance. Je me fais mon premier grand plaisir de la matinée. Dis-moi, ta mère, à part dire des sottises devant le portail de l école à longueur de journée, elle fait quoi d autre dans la vie? 17 Comme prévu, Nicolas ne me répond pas. Il s éloigne en haussant les épaules. Le rejeton de Radio-Portail s approche d un groupe d élèves en train de discuter à l autre bout du trottoir. Eh les gars, vous connaissez la dernière?

18

19 3. Les révélations du petit gitan DEUX JOURS MAINTENANT QUE LA RUMEUR se répand à travers l école. Qu elle court de bouche à oreille, qu elle enfle, qu elle se transforme et commence à produire son effet. Et je suis bien obligé de reconnaître que je m étais trompé sur un point. Le nouveau surnom du prétendu voleur, c est Lali le pestiféré. Plus personne ne l approche ou ne lui parle. Déjà qu avant ce n était pas fameux... C est vraiment trop injuste. Il faut à tout prix que j en sache plus : à la récréation du matin, je décide de le rejoindre dans le coin de la cour où il s est isolé. Bonjour! je lance en guise d approche. Il se tourne vers moi, l air mauvais. Qu est-ce que tu me veux? Tu peux pas m ignorer comme tous les autres? Fous-moi la paix! 19

20 On ne peut pas dire que son accueil soit des plus chaleureux. Sauf qu il en faut plus en général pour me faire renoncer. Papa dit souvent que je suis aussi têtu qu un troupeau de bourricots corses. Je veux juste parler avec toi, dis-je d une voix tranquille en m asseyant à ses côtés. 20 Du coup, Lali se radoucit. Il me fait signe que c est d accord, que je peux rester si ça me chante. Mais je comprends vite qu il n est pas question pour lui de faire des efforts. Comment lui en vouloir? À force d être harcelés, les gens en arrivent parfois à se comporter comme des bêtes traquées. Et mordre la main qui veut les secourir. Il est évident que c est à moi de tenter d établir le contact. Je pense à une phrase censée être drôle et qui finirait de le rassurer sur mes intentions. Alors, ce n est pas trop dur d apprendre qu on a la peste à notre

21 époque? Comment se passe ta mise en quarantaine*? Je marque mon premier point. J arrive à lui arracher un sourire. Ça va, dit-il en soupirant, j ai l habitude. J aimerais juste en connaître la raison, cette fois-ci. Je suis sidéré. Personne n a pris la peine de lui expliquer. Donc, aucune chance pour lui de se disculper. Ma phrase claque déjà comme une sentence. Et bien, on t accuse d avoir volé le portefeuille du maître. Lali secoue sa tête dans tous les sens. N importe quoi, vraiment. Et puis d abord, c est qui ce on mystérieux? Je réfléchis un moment avant de lui répondre. C est bien là tout le problème. C est juste une rumeur! Ensuite, je lui parle des indices qui ont suffi pour établir les preuves de sa culpabilité. Je raconte les jeux vidéo, les baskets neuves, la voiture du maître 21 * Mise en quarantaine : autrefois, les personnes suspectées d être porteuses d une maladie contagieuse étaient mises à l écart de la population pendant quarante jours.

22 22 garée près de sa caravane, son père qui rôde autour de la ferme des Gallaudry... Cette fois, il se prend la tête à deux mains. Non mais je rêve! C est vraiment n importe quoi! Et puis le silence. Je laisse passer une minute ou deux avant de reprendre la parole. Moi, je ne demande qu à comprendre. Explique-toi. Lali tourne son regard vers moi et me fixe intensément. Il cherche à savoir s il peut me faire confiance. Une minute s écoule à nouveau et soudain je sais que je viens de réussir mon examen de passage. Il se met à parler. À me parler. Lali s exprime avec une voix grave et posée, presque comme un adulte. D accord. Alors écoute-moi bien, parce que je ne le répéterai pas. Primo, ce n est pas parce que l on vit dans une caravane que l on est pauvre. Les jeux vidéo et les baskets, je me les suis payés avec

23 l argent que m ont donné mes parents pour mon anniversaire. J ai eu onze ans, il y a une semaine. Secundo, en ce qui concerne la ferme, mon père s y rend tous les soirs pour acheter des œufs et du lait. Il ne vole rien. Il paye tout. Tu n as qu à demander à monsieur Gallaudry si tu n as pas confiance... Je lui fais signe que c est bon, que je crois en son histoire, qu il faut juste qu il continue. Tertio, pour la voiture du maître, c est très simple. Il s entraîne au foot tous les mardis et les jeudis. Il se gare près de chez nous parce qu ensuite il vient me donner des leçons particulières. En échange, mon père rempaille les chaises de sa maison. Et de nouveau le silence. Voilà, murmure enfin Lali. Tu sais tout maintenant... Je n en reviens pas. Le château de cartes monté par Radio-Portail s écroule. Il ne reposait que sur du sable. Nicolas ne va pas en revenir. Mais je doute que cela suffise à le faire taire définitivement. 23

24 Je bondis tel un diablotin hors de sa boîte à malices. Mais alors, cela signifie que tu es innocent! Bien entendu, soupire Lali. Ce n est pas moi qui ai volé le portefeuille du maître. D ailleurs, je n ai jamais rien volé de toute ma vie!

25 4. Une visite chez Lali JE RENTRE EN COUP DE VENT DANS la cuisine où Papa est en train de préparer le repas du soir en attendant le retour de Maman. Je pique une pomme au passage. Je vais faire un tour à vélo, je reviens dans une heure environ. Accaparé par l épluchure des légumes, c est tout juste s il daigne lever la tête. D accord chéri, sois prudent. On ne peut pas dire que mes parents soient pénibles en ce qui concerne l autorité, ils me font juste confiance. Ça marche comme ça à la maison. Je cours récupérer mon vélo tout-terrain au fond du garage et c est parti pour l aventure! 25 Je pédale comme un fou jusqu à la place du marché, puis je coupe à droite par la gare, je descends vers la salle des

26 26 fêtes. Arrivé à hauteur de la station-service, je tourne à gauche et j arrive enfin au stade municipal. Un peu à l écart, j aperçois la voiture de monsieur Solari garée tout près d une magnifique caravane. Il doit être encore en train de s entraîner avec l équipe de foot. J entends quelqu un crier mon prénom, je me retourne et je vois mon nouvel ami qui me fait de grands signes. Je roule dans sa direction. Salut Lali! Salut Jérémy. Descends donc de ton vélo que je te présente aux autres membres de ma famille. J abandonne mon VTT contre un arbre et nous nous dirigeons vers la caravane. Nous croisons tout d abord son père Joseph, un grand bonhomme aux larges épaules et aux yeux verts, qui file en direction des vestiaires du stade avec un gros bidon de métal entre les mains. C est parce que nous n avons pas l eau courante, précise Lali. D habitude, les communes nous autorisent à nous

27 brancher directement sur une sortie de canalisation, mais votre maire ne veut rien savoir. Ça oblige mon père à faire des allers-retours incessants. Heureusement que le gardien est un type sympa... Puis sa mère Maïa vient à notre rencontre. C est une belle femme qui a de magnifiques cheveux noirs ondulés. Ses fins poignets sont encombrés de nombreux bracelets d argent qui produisent une étrange musique lorsqu elle se déplace. Sa narine droite est transpercée d une créole* d or. Je note qu une odeur de patchouli et de musc** flotte dans son sillage. Si je ne me trompe pas, elle utilise le même parfum que ma mère. Tandis qu elle s avance, un petit garçon aux cheveux ébouriffés s accroche désespérément à ses jupons colorés. Lui c est mon petit frère Alphonse, rigole Lali. Il n a que trois ans et comme tu peux le voir, il est toujours fourré dans les jambes de ma mère. Soudain, des cris montent de derrière la caravane. Surgit alors une furie 27 * Anneau. ** Patchouli et musc : parfums très odorants.

28 28 poursuivie par un labrador qui tente de lui mordiller les mollets. Tous deux filent en zigzaguant vers la forêt. Lali les suit de son index tendu en précisant : La sauvageonne aux pieds nus, c est ma sœur Zaratha. Mais nous on l appelle Zara. C est plus commode. Il y en encore beaucoup d autres? je demande sur un ton perplexe. Lali écarte les bras. Non, c est fini. Tu connais tout le monde. Ah oui j oubliais, dit-il en souriant de toutes ses dents. Le nom du chien c est Castagnettes. Puis il m entraîne à l intérieur de la caravane. Viens, on va faire une partie de baston en attendant le maître. Il n en a plus pour très longtemps. Je m installe tandis qu il connecte la console de jeux à l écran de télévision. Lali se tourne vers moi en clignant de l œil. Pour le branchement électrique, on a préféré ne pas demander l autorisation à la mairie.

29 Toujours bon à savoir, sauf que moi c est une autre question qui me taraude l esprit. Castagnettes c est plutôt un drôle de nom pour un chien, non? Lali rit de plus belle. C est mon père qui l appelle comme ça. Il dit que c est à cause de ses castagnettes qui battent toujours la mesure lorsqu il court. Tout en parlant, il me désigne sa braguette et je comprends l allusion. D accord, n en parlons plus, je soupire, voyons voir quels jeux tu me proposes Une vingtaine de minutes s écoulent durant lesquelles Lali me met une raclée sur un jeu où je pensais être imbattable. Je commence enfin à comprendre comment manœuvrer pour lui tenir tête lorsque la porte s ouvre sur notre maître en sueur. Ça alors, Jérémy! s exclame-t-il visiblement très surpris de me trouver là. Que fais-tu dans cette caravane?

30 C est Lali qui répond à ma place. Et bien voilà, j ai... comment dire... un petit problème à l école et Jérémy m a convaincu de vous en parler. Il pense que vous trouverez certainement une solution pour arranger les choses. 30 Monsieur Solari ouvre son sac de sport vert et en sort une serviette avec laquelle il s éponge le visage. Bien, dit-il, je suis d accord pour vous écouter mais à une condition. Laquelle? s inquiète Lali. Que tu m offres un grand verre d eau fraîche! Pas de problème, le frigo fonctionne encore. Lali me fait signe de commencer pendant qu il s occupe de servir à boire. Je raconte donc toute l histoire à monsieur Solari qui m écoute attentivement.

31 Ensuite, il boit son verre d eau lentement en donnant l impression de réfléchir en même temps. Notre maître se lève enfin et, tout en arpentant l intérieur de la caravane de long en large, il nous explique : Mon portefeuille, je l ai perdu en faisant mes courses à l hyper, j en suis sûr. Même que ça m a embêté tout le week-end. Pas à cause de l argent, il était quasiment vide, mais surtout parce que c était un cadeau de ma mère. Je ne me suis toujours pas résolu à en acheter un nouveau. Je garde espoir qu une personne le retrouve et me le rapporte. Oui, mais en attendant Nicolas accuse Lali d être le voleur et tout le monde le croit. Quant à sa mère, elle est en train de convaincre tous les parents. Monsieur Solari repose son verre en grimaçant. Ah, Radio-Portail est mêlée à l affaire, soupire-t-il. Quelle plaie celle-là! Son regard semble voguer dans le lointain, puis soudain il s illumine. Je crois que je viens d avoir une idée pour faire cesser la rumeur... 31

32

33 5. Un surprenant coupable LE LENDEMAIN, NOTRE INSTITUTEUR VIENT de terminer l appel et se prépare à écrire la date du jour sur le tableau noir lorsque, soudain, il se retourne et fait face à la classe. Monsieur Solari fait mine de se souvenir d un truc du style hyper important, du genre j avais oublié de vous en parler et je lui découvre un talent certain pour la comédie. Ah au fait, dit-il, j ai retrouvé mon portefeuille. Aussitôt un murmure parcourt la classe. De ma place, j observe Nicolas en coin. Le fils Sauvin tire la tête de quelqu un qui ne comprend pas ce qui lui arrive. Sa bouche reste ouverte, comme bloquée, et ses yeux ressemblent à des boules de pétanque. Le maître vient maintenant de sortir un portefeuille de cuir rouge de sa mallette et le montre à tout le monde. 33

34 34 En fait, il avait glissé dans mon sac de sport. Je l ai trouvé hier soir après mon entraînement de foot. Voilà donc une histoire qui se termine bien. Le murmure s amplifie le long des rangs. Chacun commente l information avec son voisin de table. Je ne quitte plus Nicolas des yeux. Il se mord les lèvres et tressaute sur sa chaise. Un début de panique semble le gagner. On dirait qu il veut crier quelque chose, mais qu il se retient. Contraint et forcé bien malgré lui de taire ce qu il a envie de hurler à la face du monde. Je souris. Mon regard croise celui de Lali et je lui fais un clin d œil. Il me sourit à son tour. Nous nous comprenons et cette complicité nouvelle me réchauffe le cœur. Un peu comme les petits déjeuners du dimanche matin que Maman me sert toujours au lit. Bon, l incident étant clos, conclut le maître, il est temps de se mettre au travail. Ouvrez votre livre de français à la page quatre-vingt-cinq, aujourd hui nous allons étudier le groupe nominal

35 faisant fonction de complément d objet direct... À la récréation, un groupe d élèves entoure Lali. Certains sont venus spontanément s excuser de l avoir soupçonné à tort. Et les autres ont suivi. Penauds et visiblement mal à l aise de s être comportés comme des moutons. On lui serre la main, on tape sur son épaule. Des phrases flottent dans l air. Sans rancune mec! J ai été trop bête, excuse-moi! Ça me servira de leçon. La prochaine fois, on sera plus méfiants. Tout à coup, Nicolas apparaît. Il a l air furieux. Il bouscule tout le monde et se place au centre du cercle. Puis tel une toupie, il tourne sur lui-même, dévisageant un à un les élèves présents. 35

36 36 Sa figure vire au rouge cramoisi, il est prêt à exploser. Mais arrêtez, bande de zombies! Vous ne voyez pas qu on vous manipule*? Je rentre dans le cercle à mon tour. Je lui fais face. Ah bon? Je croyais qu il n y avait que toi ici pour manipuler les autres. Toi et ta mère, rajoute Lali qui se place à mes côtés. Mais Nicolas s entête. Fidèle à son habitude, il ne veut pas lâcher le morceau. Monsieur Solari nous a menti. Ce n est pas son portefeuille qu il nous a montré tout à l heure! Qu est-ce que tu en sais d abord? lui demande à son tour Sandrine, la déléguée de classe. Et là, Nicolas se lâche : Je le sais parce que le portefeuille du maître n a jamais été rouge. Celui qu il a perdu dans la galerie de l hypermarché était noir! Soudain Radio-Portillon, comme le surnomme Lali, s arrête de parler. Il réalise * Manipuler : amener habilement quelqu un à faire ce que l on veut.

37 qu il en a trop dit. Mais il est trop tard. Le mal est déjà fait. Le cercle se défait lentement et les élèves s éloignent de lui en silence. Ils ont compris. Lali et moi, on s attarde un peu. Nous l interrogeons du regard, mais Nicolas a désormais les yeux rivés au sol. Perdus dans le vide. Je croyais que personne n avait jamais vu le portefeuille du maître, comment peux-tu en connaître la couleur alors? lui demande Lali en s éloignant à son tour. La sonnerie retentit, signifiant la fin de la récréation. Je décide de lancer une dernière pique avant de rejoindre le rang. Tiens donc, il l a perdu dans la galerie marchande de l hyper, tu savais tout ça, toi? Pourquoi alors nous avoir fait croire toutes ces choses à propos de Lali? Nicolas ne répond pas. Il reste seul au milieu de la cour. Démasqué. 37

38

39 6. Retournement de situation LA JOURNÉE D ÉCOLE SE TERMINE. La sonnerie du soir vient de retentir. Les élèves se lèvent et commencent à ranger leurs affaires dans le brouhaha habituel. Durant toute l après-midi, la nouvelle s est propagée à travers les classes et cette fois-ci, ce n était pas une rumeur, Radio-Portail n y était pour rien. Partout il se disait que Nicolas était au courant pour la perte du portefeuille. Qu il se trouvait sans doute lui aussi dans la galerie commerciale de l hyper au moment où le maître l a fait tomber. Peut-être même qu il l a ramassé. Mais ça c est déjà une autre histoire et à mon avis les adultes de l école vont se charger de la régler rapidement. Les bruits de couloir finissent toujours par remonter jusqu au bureau du directeur. Tandis que les chefs de rang s installent sur le seuil de la classe et que les 39

40 40 autres élèves commencent à s aligner derrière eux, monsieur Solari se racle la gorge. Hum, pas toi Nicolas. J aimerais que tu restes un moment ici, j ai deux mots à te dire. Le visage de Nicolas prend la même teinte blanchâtre que celle d un bâton de craie et ses yeux sont rougis par des larmes naissantes. Attends-moi, poursuit le maître. Je reviens dans deux minutes et ensuite nous irons ensemble voir monsieur Strongflerkt. J avais raison. Le directeur a sans doute eu vent de l histoire et il veut lui demander quelques explications supplémentaires. À mon avis, Nicolas risque de passer un sale quart d heure. Je ne voudrais pas être à sa place pour tout l or du monde. Monsieur Strongflerkt est une véritable terreur dans son genre. Il mesure plus de deux mètres, il a de longues mains osseuses avec des ongles pointus et son teint pâle ainsi que ses yeux exorbités lui

41 donnent une allure de comte Dracula*. Dans l école, certains élèves tremblent de peur à la simple évocation de son nom. Qui, il est vrai, est à lui tout seul une invitation pour un aller simple vers la Transylvanie**. Lali se range à mes côtés dans le rang, il semble apaisé. Et voilà, c est terminé, souffle-t-il. Le cauchemar vient de prendre fin. Je souris. Ça dépend du côté où l on se place. Pour Nicolas, il vient juste de débuter. Les chefs de rang se mettent en marche et nous suivons en discutant tranquillement. Je tiens à te remercier, me dit Lali. Sans toi, tout ceci ne serait pas arrivé. Tu as fait du bon boulot. Je rougis. De rien, ça a été un véritable plaisir... Nous commençons à descendre dans la cage d escalier où nous croisons les 41 * Célèbre vampire créé par l écrivain Bram Stoker. ** Région de la Roumanie d où est originaire Dracula.

42 42 élèves de la classe de mademoiselle Carles et cette fois, c est au tour de monsieur Solari de rougir un peu. Après vous, murmure-t-il d un air attendri. Tandis que nous laissons passer les CM1, je me tourne vers mon ami. Mais mon boulot, comme tu dis, n est pas vraiment terminé. Il me reste encore une chose à faire. Lali semble surpris. Quoi donc? Je prends mon air mystérieux. Tu n as qu à me suivre, tu verras bien. Le rang se disloque à la sortie de l école. Certains élèves repartent accompagnés de leurs parents, d autres seuls. À ma grande surprise, mon père est venu m attendre. Je cours vers lui. Qu est-ce que tu fais là? Il me passe la main dans les cheveux en déposant un baiser sur le haut de mon crâne. J avais une bonne nouvelle à t annoncer et je n ai pas eu la force d attendre ton retour.

43 Je m impatiente déjà. Et alors, c est quoi cette bonne nouvelle? Papa me serre très fort contre lui. J ai retrouvé du travail! Ce soir, je vous invite toi et ta mère dans le meilleur restaurant de toute la ville! Décidément, c est vraiment une magnifique journée. Plus qu une chose à faire pour qu elle devienne mémorable. Papa, tu me laisses une minute? Juste un truc à régler et ensuite on rentre à la maison. Pas de problème Jérémy, prends tout ton temps. Je reviens vers Lali qui patiente en retrait. Maintenant, regarde bien ce qui va arriver. Je m approche de la mère de Nicolas qui, fidèle à son habitude, est plantée devant le portail de l école à l écoute de tout ce qui se dit. Elle ne semble même pas étonnée que son fils ne soit pas encore là tellement elle est occupée à tendre ses oreilles dans tous les sens. 43

44 44 Une cigarette à moitié consumée pendouille au coin de sa bouche et une tâche de gras orne le devant de son pull difforme. Je prends mon petit air d ange. Eh, madame, vous connaissez la dernière? Elle se penche vers moi. Non mon petit, dis-moi. Je sens qu elle frétille, qu elle se délecte à l avance de l information que je m apprête à lui balancer. Ensuite, elle pourra la transformer, l amplifier à volonté. Elle en bave presque de bonheur. C est un grand moment, vraiment. Je m approche de son oreille et je lui souffle avec un plaisir extrême : Votre fils Nicolas est un menteur! Il se raconte depuis dans mon école que le règne de Radio-Portail prit fin ce jour-là. Fin

45

46 L auteur Jean-Luc Luciani adore écrire des histoires pour les enfants. C est ce qu il sait faire le mieux après la brasse coulée, les tartines au Nutella et les salades de fruits. Il vit à Marseille où il partage son temps entre l enseignement, l écriture, les lectures de manuscrits, l éducation de ses deux enfants, et... la fabrication de tartines et ses délicieuses salades de fruits. Son site : L illustrateur Eric Stoffel est homme de plume puisque scénariste de BD, mais il aime également jouer du crayon et de la tablette graphique de temps en temps! Bibliographie sélective (scénariste) : - ARVANDOR (tome 1 à 3 Vents d Ouest ) - PANDORA (tome 1 à 4 Vents d Ouest ) - MALEDICTIS (Tome 1 Clair de Lune, épuisé 2001) - DERM (tome 1 série en cours - Delcourt 2005) - AXELLE (tome 1 Bamboo, à paraître 2007) - OUKASE (tome 1 Bamboo, à paraître 2007) Son site :

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche?

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Texte : Lydia Heller Rédaction : Maja Dreyer Adaptation : Julien Méchaussie Introduction Bonjour et bienvenue dans notre série d émissions

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Truf le chien. Truf est un chien. Truf n est pas un jouet, c est un animal. Et moi, comment vais-je faire pour lui parler?

Truf le chien. Truf est un chien. Truf n est pas un jouet, c est un animal. Et moi, comment vais-je faire pour lui parler? Truf viens Truf le chien Truf est un chien Truf peut être de bonne ou de mauvaise humeur. Truf peut avoir mal, il peut être malade. Truf n a pas de mains : il va prendre les choses avec ses dents ou les

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 JE CHLOÉ COLÈRE PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 Non, je ne l ouvrirai pas, cette porte! Je m en fiche de rater le bus. Je m en fiche du collège, des cours, de ma moyenne, des contrôles, de mon avenir!

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens.

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Les enfants et la sécurité alentour des Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Qu est-ce que ton chien aime faire avec toi? Qui

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie)

Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie) Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie) Raconté par Lisa Ann Marsoli Illustrations de Mario Cortes, Valeria Turati et des Disney Storybook Artists Jean-Christophe a une chambre remplie

Plus en détail

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE Le tout petit œuf. La toute petite chenille Le tout petit œuf vu à la loupe Il était une fois un tout petit œuf, pondu là. Un tout petit œuf, petit comme un grain de poussière.

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE!

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES PAR VOTRE MEDECIN! OUAH, DOC! JE ME SENS DÉJÀ MIEUX! C EST parce QUE FUN utilise le MEILleur DES TAbacs!! NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! VÉRIDIQUE! On a découvert que les

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Questionnaire 6-12 ans

Questionnaire 6-12 ans N D IDENTIFICATION DE LA FAMILLE : E Questionnaire 6-12 ans Protocole de passation : Lorsque la réponse de l enfant est suggérée ou influencée par une autre personne présente (parent, frère ou sœur.),

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR Quelqu un glisse une lettre sous la porte d entrée du salon. Jake se précipite pour la ramasser. Jake retourne l enveloppe : elle est adressée à «Finn». Chouette,

Plus en détail

Seuls des jeux faciles à organiser sans animateur ont été retenus.

Seuls des jeux faciles à organiser sans animateur ont été retenus. Suite à une demande de collègues, j ai essayé de regrouper dans ce document des jeux simples ne nécessitant aucun ou très peu de matériel et autrefois pratiqués pendant les récréations ou dans la rue,

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Acte 1 Acte 1 Scène 1 : Rebecca, Victor Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Victor (se laissant tomber dans un fauteuil): Ouf! Il se relève et fait un

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS 1. Choisis et entoure l adjectif possessif qui convient. a Je ne trouve pas mon / ma / mes lunettes. b Tu veux venir à son / sa / ses fête d anniversaire? c Nous n

Plus en détail

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 Cette documentation est réservée à l usage du personnel et des médecins du Centre de santé et de services sociaux de Port-Cartier. Les autres lecteurs doivent évaluer

Plus en détail

La Petite rue de Fleur

La Petite rue de Fleur La Petite rue de Fleur Cette publication a été réalisée par la DG Environnement. Elle est également disponible sur le site internet pour les jeunes Européens et l environnement de la DG Environnement:

Plus en détail

C est dur d être un vampire

C est dur d être un vampire C est dur d être un vampire 1/6 Pascale Wrzecz Lis les pages 5 à 8. Tu peux garder ton livre ouvert. 1 Retrouve les mots dans ta lecture et complète les cases. C est une histoire de. Prénom du héros ;

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

PRÉPARATION AU TEST! CULTURE INTERNATIONAL CLUB

PRÉPARATION AU TEST! CULTURE INTERNATIONAL CLUB Niveau 2 - Mots treize quatorze quinze seize dix-sept dix-huit dix-neuf vingt vingt-et-un vingt-deux vingt-trois vingt-quatre vingt-cinq vingt-six vingt-sept vingt-huit vingt-neuf trente quarante cinquante

Plus en détail

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : ----------------------------------------------------------------------------- L ATELIER du COQUELICOT 1 «Spectacle marionnettes», juillet 2015 TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) Personnages : - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Catalogue des nouveautés du printemps 2014

Catalogue des nouveautés du printemps 2014 Catalogue des nouveautés du printemps 2014 24 pages 250 x 260 10,90 24 pages 250 x 260 10,90 Quand Petit Ours se promène seul dans la forêt, il emporte toujours son crayon magique. Au moindre danger, hop!

Plus en détail

Ressources pour l'école maternelle. Vocabulaire Grande section. Thème : le corps humain. Ressources pédagogiques. février 2014

Ressources pour l'école maternelle. Vocabulaire Grande section. Thème : le corps humain. Ressources pédagogiques. février 2014 éduscol Ressources pédagogiques Ressources pour l'école maternelle Vocabulaire Grande section février 2014 MEN/DGESCO http://eduscol.education.fr NOTIONS TRAVAILLEES : LE CHAMP LEXICAL LES EXPRESSIONS

Plus en détail

V3 - LE PASSE COMPOSE

V3 - LE PASSE COMPOSE CM1 V.3 LE PASSE COMPOSE DE L INDICATIF Il s agit de mettre en évidence la conjugaison des verbes en «er», en «ir-iss» des verbes être, avoir, faire, prendre, aller, pouvoir. On mettra en évidence le fait

Plus en détail

Epreuve cantonale orale de français Mai 2007. (document élève) JEU DE RÔLE

Epreuve cantonale orale de français Mai 2007. (document élève) JEU DE RÔLE 1. On t a volé ton vélo. Tu vas au commissariat de police pour déclarer le vol: Tu dois donner à l agent - toutes les informations nécessaires sur le vol : - quoi (description de l objet volé) - quand

Plus en détail

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge.

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. J aime, je n aime pas Extrait de "J'aime", Minne/Natali Fortier (Albin Michel) «J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. Quand je traverse la route au passage piéton, j aime marcher

Plus en détail

Vite à lire et facile à jouer

Vite à lire et facile à jouer Vite à lire et facile à jouer 7/11 ANS Bruno Bonvalet François Fontaine Illustrations : Anaïs Ruch Sommaire Notes biographiques... 5 Première partie (Bruno Bonvalet) 1. Foot de cour... 6 16. Café... 28

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Le petit bonhomme en pain d épices

Le petit bonhomme en pain d épices Le petit bonhomme en pain d épices Robert Gaston Herbert Le petit bonhomme en pain d épices Conte anglais Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour «Le Cartable Fantastique» Robert Gaston Herbert

Plus en détail

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce!

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce! SAUVÉE I Elle entra comme une balle qui crève une vitre, la petite marquise de Rennedon, et elle se mit à rire avant de parler, à rire aux larmes comme elle avait fait un mois plus tôt, en annonçant à

Plus en détail

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL «Oliver l enfant qui entendait mal» est dédié à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à la famille, aux amis, et aux professionnels, qui s impliquèrent pour l aider.

Plus en détail

Celui qui aime apprendre est proche du savoir. Charte de vie de la section fondamentale. Centre Scolaire de Ma Campagne. Confucius

Celui qui aime apprendre est proche du savoir. Charte de vie de la section fondamentale. Centre Scolaire de Ma Campagne. Confucius 2015 2016 Charte de vie de la section fondamentale Celui qui aime apprendre est proche du savoir. Confucius Centre Scolaire de Ma Campagne Rue Africaine, 3 1050 Bruxelles Pour vivre en groupe correctement

Plus en détail

❶ Écris le nom des auteurs de cette histoire. ❷ Écris le nom de l illustratrice. ❸ Comment se prénomme le personnage principal de cette histoire?

❶ Écris le nom des auteurs de cette histoire. ❷ Écris le nom de l illustratrice. ❸ Comment se prénomme le personnage principal de cette histoire? Léo adore sa maitresse. Surtout quand elle lui frotte la tête en disant : Bravo Léo, tu as encore bien travaillé. Il adore. Pour demain, elle a demandé à chacun de ses élèves de rapporter un objet ancien.

Plus en détail

Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle

Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle commence sa crise d éternuements, il faut que je m arrache.

Plus en détail

Les repères de temps familiers

Les repères de temps familiers séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Les repères de temps familiers Je me repère dans le temps séance 1 A. Observe bien chacune de ces séries de deux photographies. À chaque fois, indique dans quel ordre elles

Plus en détail

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT Activité pédagogique autour du roman, de Danielle Malenfant ISBN 978-2-922976-38-0 ( 2013, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités autour du roman RÉSUMÉ DU

Plus en détail

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé.

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. L association plaisirs de l eau vous présente le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. http://plaisir-de-leau.wifeo.com 27/09/14 Plaisirs de l eau livret bébé nageur 1 BIENVENUE à l association

Plus en détail

SOMMAIRE. PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3. PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5. MS 1 : L odorat en M.S. 1...

SOMMAIRE. PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3. PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5. MS 1 : L odorat en M.S. 1... SOMMAIRE PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3 PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5 MS 1 : L odorat en M.S. 1... 7 MS 2 : La semaine des 5 sens en Moyenne Section... 8 MS 3 : La

Plus en détail

Manuscrit et Vocabulaire

Manuscrit et Vocabulaire Manuscrit et Vocabulaire Histoires fantastiques : En voiture! «Bienvenue dans votre voiture. Je vais accompagner pendant votre voyage. Laissez-moi vous guider!» On entend une voix mélodieuse quand Papa

Plus en détail

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 J ai pas envie d y aller, à la crèche! Déjà, on a changé de ville et de maison, et je n ai plus ma Nounou, et je suis tout perdu.

Plus en détail

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline Fiche 1 Lecture orale 1 Je lis les lettres. c d q t g k s f v z b u è é e h c n k l m u b v S Z Q V T N C D O L P R 2 Je lis des mots outils. dessus dessous devant derrière qui que nous vous mon son pourquoi

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Avertissement. Lisez ces livres, si ce n est déjà fait, et alors vous comprendrez mieux ce qu ils ont voulu exprimer. Dominique

Avertissement. Lisez ces livres, si ce n est déjà fait, et alors vous comprendrez mieux ce qu ils ont voulu exprimer. Dominique Editions Trembley 1 Avertissement Voilà, vous allez lire une drôle d histoire, née de l imagination de seize enfants de 9 à 10 ans. Ils ont décidé de vous faire partager la vie des héros de livres qu ils

Plus en détail

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce]

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce] LBE Informatique et Internet - Episode 4 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Sandrine Blanchard Personnages: Beatrice (adolescente), John (adolescent), ordinateur (voix d ordinateur), expert (voix

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS»

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS» Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 SÈRIE 2 Comprensió escrita ALERTE AUX «BIG MOTHERS» 1. Oui, leur utilisation augmente progressivement. 2. Pour savoir si sa fille est rentrée à l heure prévue.

Plus en détail

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu JEUX : Jeu des paires Quelles différences? E.P.S. : - jeu Jacques a dit - Chasse au trésor - Mise en place d un parcours ÉCOUTER, MEMORISER

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

S ickness Impact Profile (SIP)

S ickness Impact Profile (SIP) Nom : Prénom : Date de naissance : Service : Hôpital/Centre MPR : Examinateur : Date du jour : Étiquettes du patient S ickness Impact Profile (SIP) Il présente le même problème de droit d auteur (pour

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

L ECOLE DE L ARNAQUE

L ECOLE DE L ARNAQUE L ECOLE DE L ARNAQUE Vous avez tous eu des projets de rénovation ou des projets d améliorations de votre habitation! Voici toutes les techniques de vente, les secrets des commerciaux, les pièges à éviter

Plus en détail

Merci de lire ce merveilleux magazine. Romane M. directrice du magazine.

Merci de lire ce merveilleux magazine. Romane M. directrice du magazine. Bonjour, chers lecteurs et lectrices. Voici votre 2 ème numéro du Romane Actu, et à mon avis ce bimensuel est assez réussi. Mais vous n avez encore rien vu ce numéro est plus grand que le précédent, car

Plus en détail

Le prisonnier de l'eau

Le prisonnier de l'eau 1 Un tunnel temporel en 1320? e professeur Auvernaux fit entrer ses quatre visiteurs dans l appartement et leur montra l entrée du salon. En même temps, il s excusa en quelques mots. L«C est gentil à vous

Plus en détail

O I L V I E V R AIME SA FM

O I L V I E V R AIME SA FM OLIVER AIME SA FM «Les livres «Oliver l enfant qui entendait mal» et «Oliver aime sa FM» sont dédiés à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à notre famille, à nos amis et aux professionnels qui s

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

Et avant, c était comment?

Et avant, c était comment? 3 Et avant, c était comment? Objectifs de l unité Tâche La première partie de l évaluation comprend une tâche, QUELS CHANGEMENTS!, divisée en quatre phases. Dans la première phase, il s agit d écouter

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce 5 à 8 ans Amorce «Ça a quel goût, une petite fille? demande le bébé crocodile. Écœurant et sucré», lui répond son papa Pour en être certain, bébé croco part en expédition chez sa jeune voisine. Elle est

Plus en détail

Les p'tites femmes de Paris

Les p'tites femmes de Paris Les p'tites femmes de Paris De Géraldine Feuillien D'après une idée de Stéphanie Bouquerel Episode 2: Ménage à trois 1 APPARTEMENT DE - BUREAU- INT - JOUR 1 Mais enfin Julien! Qu est ce qui t as pris de

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

elizatitude production présente Plongez dans la poésie du mini conte philosophique du bonbon. Le Bonbon ou les aventures poétiques d une friandise

elizatitude production présente Plongez dans la poésie du mini conte philosophique du bonbon. Le Bonbon ou les aventures poétiques d une friandise elizatitude production présente Plongez dans la poésie du mini conte philosophique du bonbon. Le Bonbon ou les aventures poétiques d une friandise Un film de Elizabeth RICHARD 4 rue Parmentier 94130 NOGENT

Plus en détail

J ai cinq sens JE FAIS LE POINT. Exercice

J ai cinq sens JE FAIS LE POINT. Exercice C est mon corps J ai cinq sens 4 5 6 > Comment es-tu renseigné sur ce qui t entoure? Que peux-tu répondre à cette question? Dessine ou note tes réponses sur ton cahier de sciences. > Comment donner la

Plus en détail

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE PARTIE 1 Complétez les pointillés par une des réponses ci-dessus de manière que les phrases obtenues

Plus en détail

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer?

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer? VAGINISME Quelques pistes pour avancer? Vaginisme Pendant longtemps, pénétration vaginale quasi impossible car trop douloureuse : brûlures. Et même pas de nom pour ça. Un jour : un mot. VAGINISME. Vaginisme

Plus en détail

Le prince Olivier ne veut pas se laver

Le prince Olivier ne veut pas se laver Le prince Olivier ne veut pas se laver Il était une fois un roi, une reine et leurs deux enfants. Les habitants du pays étaient très fiers du roi Hubert, de la reine Isabelle et de la princesse Marinette,

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2009 Séries : TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNELLE CONSEILS AUX CANDIDATS

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2009 Séries : TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNELLE CONSEILS AUX CANDIDATS DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2009 NOTATION SUR 40 Durée : 3 heures Epreuve : FRANÇAIS Code : CONSEILS AUX CANDIDATS L épreuve se déroule en deux parties séparées par une pause. Rappel : PREMIERE

Plus en détail

Alex Beaupain. Chanson. Plus de peur que de mal

Alex Beaupain. Chanson. Plus de peur que de mal Chanson Alex Beaupain Plus de peur que de mal Au premier toboggan 1 Déjà tu savais bien Les risques que l on prend Les paris 2 que l on tient Voler chez le marchand À vélo sans les mains Tirer 3 sur cette

Plus en détail

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable»

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable» LEARNING BY EAR «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable» AUTEUR : Chrispin Mwakideu EDITEURS : Andrea Schmidt, Susanne Fuchs TRADUCTION : Aude Gensbittel Liste

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

COLLEGE 9 CLASSE DE 3ème E TITRE DE LA NOUVELLE : «Mauvaise rencontre»

COLLEGE 9 CLASSE DE 3ème E TITRE DE LA NOUVELLE : «Mauvaise rencontre» COLLEGE 9 CLASSE DE 3ème E TITRE DE LA NOUVELLE : «Mauvaise rencontre» Il est 7h du matin, mon réveil sonne, je n'ai aucune envie d'aller en cours. Malgré tout, je me lève, je pars prendre mon petit déjeuner,

Plus en détail

1. Tu... de la musique (ÉCOUTER) 2. Je... content (ÊTRE) 3. Elles... avec nous (VENIR) 4. On... un pull. (METTRE) 5. Tu... de l escalade.

1. Tu... de la musique (ÉCOUTER) 2. Je... content (ÊTRE) 3. Elles... avec nous (VENIR) 4. On... un pull. (METTRE) 5. Tu... de l escalade. 5º E.P. TRABAJO DE VERANO Conjugue les verbes au présent. 1. Tu... de la musique (ÉCOUTER) 2. Je... content (ÊTRE) 3. Elles... avec nous (VENIR) 4. On... un pull. (METTRE) 5. Tu... de l escalade. (FAIRE)

Plus en détail