Les papillons aiment le bio

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les papillons aiment le bio"

Transcription

1 Société d Horticulture et d Écologie du Haut St-Maurice Volume 6, Numéro 4 Été 2006 Les papillons aiment le bio Une équipe de chercheurs danois a démontré que le nombre d'espèces de papillons est beaucoup plus élevé sur les fermes où l'on pratique la culture biologique que sur celles où l'on applique des pesticides. La sensibilité des papillons à la qualité du pollen leur permet de discriminer les cultures ayant reçu des doses importantes de pesticides. Ce comportement permet donc aux chercheurs de se servir de la population de papillons comme indicateur de la quantité de pesticides appliquée sur une culture. Aristote, philosophe Grec

2 Page 2 Mot de la présidente Après six années consécutives passées à la tête de la Société d horticulture, voici venu pour moi, le temps de céder ma place et de prendre un peu de repos. La fondation de la Société m a permis de partager ma passion des plantes avec tous les membres et d approfondir mes connaissances de la nature ainsi que de l horticulture. Ce fut un immense plaisir pour moi de rencontrer tous les grands noms de ce domaine et de vous les faire connaître, d être à l écoute de vos demandes ainsi que de vos conseils. Je ne peux passer sous silence toute l aide que j ai reçu des bénévoles, un gros merci et un merci particulier à tous les membres du conseil d administration depuis le début. Car sans vous, je n aurais pas pu fonder et faire de la Société ce qu elle est aujourd hui et réaliser tous les beaux projets que nous avons fait. Je souhaite à la Société d horticulture de vivre encore plusieurs belles années avec autant de partage et de passion pour l horticulture. À mon successeur(e) je lui souhaite «Bonne chance» et lui demande d aimer la Société et de vous aimer autant que moi je vous aime. Lise Parent, présidente. Les tomates - le saviez-vous? Le magnésium est un élément important pour les plants de tomates. Il favorise le développement des plants, solidifie les tiges et accélère la maturation des fruits. C est toujours sur les plants enrichis de magnésium qu apparaissent les premières tomates. Une source de magnésium économique et facile à se procurer est le sel d Epsom. Une seule application au sol dans l été, à raison de 30 ml dans quatre litres d eau permet d augmenter la productivité de près de 30%, en poids. En plus d apporter du magnésium, le sel d Epsom fournit un peu de calcium ainsi que du soufre, deux autres éléments intéressants. Pourquoi ne peut-on manger les tomates vertes? Elles contiennent de la solanine, une molécule qui n est pas véritablement néfaste, sauf à haute dose, mais qui est indigeste. Cette substance indésirable disparaît à la cuisson. C est pourquoi il est conseillé de faire de la confiture ou du coulis avec les tomates vertes que l on cueille juste avant les gelées. Le pouvoir de la lumière Il y a 10,000 ans, l'homme des cavernes domestiquait le feu afin d'éclairer ses nuits. Pendant l'antiquité, l'homme fit brûler de la graisse animale ou de l'huile végétale dans des lampes rudimentaires. Au Moyen-âge apparaissait la chandelle. Au début du XIXe siècle, l'éclairage au gaz naturel fait sont apparition, il est bien vite remplacé par le kérosène. Fin des années 1800, l'électricité prend la relève. Puis, en 2006, le 20 mars très exactement, les membres de la SHEHSM découvrent l'art de mettre en scène le jardin. Page 3 Présentée par madame France Jutras et monsieur Jocelyn Bathalon, cette conférence sur le pouvoir de la lumière en aménagement paysager fut très intéressante et elle nous fit découvrir un domaine complémentaire à l'horticulture. Tout nouveau au Québec, mais très répandu en Europe, l'éclairage extérieur permet de voir votre aménagement paysager sous un nouvel angle et le soir venu, d'en profiter plus longtemps. Cela fait près de 200 ans que les rues des villes sont éclairées. Après la deuxième guerre ce fut le tour des édifices publics et les monuments. Il y a une vingtaine d'années les fêtes urbaines ont suivi, et lors de la dernière décennie, les jardins communautaires et personnels sont entrés dans l'ère de l'éclairage. Madame Jutras et monsieur Bathalon, tous deux «Concepteurs lumières», c'est leur titre officiel, proviennent du milieu du théâtre, elle était enseignante et lui éclairagiste. Depuis 8 ans, leur entreprise œuvre dans le domaine de l'éclairage intérieur et extérieur, que se soit au niveau résidentiel, industriel et commercial. Ils nous ont entretenu des différents aspects de leur métier; que ce soit pour l'éclairage des arbres, des plans d'eau, des corniches, des végétaux, des lieux de passage, des objets ou sculptures et du mobilier, à chacun son type de projecteurs. Ils ont le choix entre l'halogène, la fibre optique et la diode électroluminescente; communément appelée DEL. Ils jonglent ensuite avec l'angle et l'intensité du faisceau de lumière afin de délimiter l'espace à éclairer. Mettre en scène un aménagement paysager est un art, qui, n'est pas donné à tous de maîtriser. À voir leurs réalisations, sûr qu'ils y sont passés maîtres.

3 Page 4 Page 5 Crise du logement chez les hiboux! «Les terrains sur lesquels sont situées nos demeures, les rues des grandes villes et les parcs, sont si bien entretenus qu'ils sont tout près de la propreté idéale en culture, et c'est là le danger, là aussi qu'il devient nécessaire de pourvoir artificiellement aux besoins des oiseaux.» Ainsi s'exprimait Percy Taverner, en 1920, dans une brochure consacrée aux maisons d'oiseaux et à leurs occupants. Quelque 80 ans plus tard, les propos de cet homme, premier ornithologue professionnel au pays et grand défenseur des oiseaux, sont toujours d'actualité! En effet, plus que jamais, plusieurs activités humaines entraînent des bouleversements du milieu naturel et la destruction d'habitats. Ces activités ont des impacts négatifs sur les populations de plusieurs espèces, notamment les hiboux et les chouettes, sensibles aux perturbations de leur habitat et à l'intrusion humaine. Il faut dire aussi que cette famille d'oiseaux, les Strigidés, n'a pas toujours eu bonne réputation; en 1920, les rapaces nocturnes étaient souvent considérés comme «malfaisants» et tués sans merci, parce qu'on leur reprochait, entre autres, de s'attaquer aux volailles. Bien que les données soient insuffisantes pour connaître avec précision l'abondance et les tendances de leur population au Québec, plusieurs personnes ont remarqué une diminution des observations de hiboux et de chouettes à certains sites qu'ils fréquentaient jadis. Un des facteurs en cause pourrait être lié à la rareté des sites de nidification. Comme le notait Taverner: «Si nous coupons le bois mort dans nos terres( ); si nous nettoyons, stérilisons et remplissons de béton les parties pourries( ) des arbres, nous privons un grand nombre d'oiseaux d'endroits propres à la construction des nids.» En effet, dans les érablières, les vergers, les Petite Nyctale Chouette rayée forêts en exploitation et les parcs, on assiste souvent au «nettoyage» systématique de tout arbre mort, malade ou endommagé. Du même coup, on retire des sites de nidification éventuels pour des espèces comme le Petit-duc maculé, la Petite Nyctale et la Chouette rayée, qui nichent soit dans un arbre creux, soit dans une cavité creusée par des pics. Fort heureusement, ces espèces acceptent à l'occasion d'occuper un nichoir artificiel placé judicieusement. Il est donc possible de contribuer au maintien des populations en fabriquant des nichoirs qui rencontrent les besoins spécifiques de ces oiseaux. Le tableau ci-contre résume les principales caractéristiques des nichoirs destinés à ces trois rapaces nocturnes. Pour augmenter les probabilités de succès de votre projet, prenez aussi en considération les règles suivantes: les dimensions des nichoirs doivent être exactement celles spécifiées pour chaque espèce; lors de la construction, utilisez de préférence du bois non écorcé, mais jamais du bois traité ou pressé; faites en sorte qu'un des côtés (ou le toit) soit amovible de manière à faciliter le nettoyage; pratiquez quelques trous dans la partie supérieure des côtés du nichoir pour l'aération, et dans le plancher pour l'écoulement de l'eau de pluie; installez le nichoir sur un arbre de grande taille. Pour la Chouette rayée, installez-le près d'une grosse branche horizontale pour faciliter l'approche du nid; même si vous êtes anxieux de savoir si les nichoirs sont occupés, résistez à la tentation de vous approcher de trop près. Et soyez discrets, car ces espèces sont très sensibles au dérangement; certains spécialistes recommandent de remiser les nichoirs chaque automne afin d'éviter que les écureuils n'y établissent leur quartier. Il peut toutefois s'avérer inopportun de procéder ainsi dans la mesure où le nichoir pourrait être utilisé comme abri d'hiver par le Petit-duc notamment. Petit-duc maculé Petite Nyctale Chouette rayée Espèce Grandes forêts matures, feuillues ou mixtes. Bois denses et souvent humides. Petits bois, parcs urbains, vergers, forêt de feuillues. Habitat À compter de mars. À compter de mars. À compter de mars. Ponte Sur un arbre de grande taille préférablement à proximité d'un milieu humide (marais, étang, rivière). Sur un arbre d'au moins 30 cm de diamètre (mesuré à hauteur de poitrine). Sur le tronc d'un grand feuillu (de préférence sous la fourche d'une branche). Localisation À l'abri des vents dominants. Sud. Sud. Orientation 6 à 9 m du sol. 3,6 à 6 m du sol. 3 à 9 m du sol. Hauteur Base: 35 x 35 cm Hauteur: 57 à 75 cm Entrée: 30 cm du plancher Base: 15 x 15 cm Hauteur: 25 à 45 cm Entrée: 20 à 25 cm du plancher Base: 20 x 20 cm Hauteur: 30 à 45 cm Entrée: 25 à 40 cm du plancher Dimensions 20 cm de diamètre. 6,25 à 6,4 cm de diamètre. 7,5 cm de diamètre. Entrée Installez le nichoir à l'automne. Installez le nichoir à l'automne. Installez les nichoirs à l'automne, par groupe de trois, disposez-les en triangle. Ajoutez de 5 à 7 cm de copeaux comme litière. Remarques Réf. Québec Oiseaux, Été 2004

4 Page 6 Écolo-trucs Un bas au pied des plantes Il existe sur le marché toute une gamme de systèmes d'irrigation spécialement conçus pour permettre un arrosage en profondeur. On les apprécie en particulier pour l'arrosage des rosiers, car ils limitent les risques d'éclaboussures sur le feuillage, lesquelles favorisent le développement de certaines maladies fongiques. Mais on peut aussi en fabriquer un nous-mêmes; il suffit de mettre une pierre dans un vieux bas, que l'on attache au bout du tuyau d'arrosage. Pour plus de discrétion, on le recouvre d'un peu de paillis. Les secrets d'une pelouse écologique Voici quatre secrets pour obtenir une belle pelouse écologique. 1) Arroser régulièrement et en profondeur pour conserver une pelouse dense, ce qui rend difficile l'implantation des mauvaises herbes. 2) Augmenter la hauteur de tonte à 9 cm (3 pouces) et tondre fréquemment. Les déchets de tonte sont laissés sur place. 3) Encourager la diversité dans votre pelouse. Semer du trèfle blanc et différents types d'herbes à pelouse. 4) Fertiliser la pelouse avec des engrais à base de poisson, d'algues marines ou de fumier de poule. Plusieurs découvrent l'impact positif des engrais naturels tant sur l'environnement que sur les annuelles. D'autres aussi en découvrent les désagréments. En effet, il est difficile de passer sous silence la puissante odeur des émulsions de poisson, un produit bien efficace au jardin, mais bien puant pour les mains. En manipulant cet engrais pour préparer la solution, on ne peut faire autrement qu'en renverser un peu sur les mains. Lavez-vous les mains avec du dentifrice. C'est l'un des rares produits capables de déloger ce parfum poissonneux. Mauvaises herbes: lutte écolo Le dentifrice: pas seulement pour les belles dents blanches Du côté des désherbants, les produits écologiques capables d'éliminer les mauvaises herbes se font rares. Toutefois, un produit en limite la prolifération. Il s'agit du gluten de maïs qui empêche la germination de nouvelles mauvaises herbes, comme le pissenlit. Vendu sous forme granulaire, on l'épand une fois au printemps et une fois en août à l'aide d'un épandeur. Il est très efficace s'il est utilisé en prévention sur une pelouse qui est déjà libre de mauvaises herbes. Bien sûr, on ne l'applique pas après avoir semé des graines de gazon. Comment faire votre compost L'an dernier, monsieur Gilles Paradis était venu nous entretenir de sa passion des oiseaux ainsi que les efforts qu'il déployait pour les attirer dans son jardin. Sa passion ne s'est pas amenuisée et il nous en a fait la démonstration, en première partie de sa conférence du 18 avril, avec un diaporama PowerPoint fort intéressent. Page 7 Pour cette nouvelle visite en territoire de la Haute Mauricie, monsieur Paradis, nous a fait part d'une autre de ses passions, le «compostage domestique». Et d'ailleurs, le compost «y connaît ça», puisqu'il possède 25 ans d'expérience en matière de compostage domestique. En outre, il utilise personnellement jusqu'à 7 composteurs domestiques à la fois. Il est en mesure de répondre à toutes vos questions concernant la fabrication, l'utilisation et les bienfaits du compost. Pour ceux qui n'ont malheureusement pas pu assister à cette présentation et qui s'interrogent sur l'utilité du compostage, voici une petite explication: «Le compostage est une méthode simple consistant à transformer vos déchets végétaux en humus. Des milliards de microorganismes fabriquent cette riche matière sans qu'il vous en coûte un sou. Celle-ci constitue un excellent fertilisant pour le sol, les plantes et le potager. Le compost remplace avantageusement les produits chimiques qui perturbent l'équilibre du sol.» Monsieur Paradis a su captiver la soixante de personnes présentes, dont près d'une dizaine de non membres. Plusieurs en ont profité pour lui poser des questions fort à propos. Les six composteurs qu'il avait apportés ont tous été vendus. Parions que s'il avait pu en avoir d'autre, ceux-ci auraient trouvé preneur. Celui que la Société d'horticulture avait achetée pour récompenser les membres présents, a été gagné par madame Éva Grimard. À l'instar de plusieurs municipalités ou M.R.C. à travers la province, peut-être qu'un jour la Ville de La Tuque offrira-t-elle à sa population l'opportunité d'acquérir un composteur approuvé par Recyc-Québec, à un prix réduit. En attendant, chacun peut tout de même faire sa part pour protéger l'environnement en diminuant sa part de déchet récupérable en adoptant le compostage domestique.

5 Page 8 Faut-il nourrir les plantes? La plupart des jardiniers trouvent inconcevable de ne pas donner «à manger» aux plantes du jardin, que ce soit avec de l'engrais, du fumier ou du compost. Un geste qui n'a pas que des conséquences favorables sur le développement des plantes Une célèbre jardinière irlandaise, Helen Dillon, affirme que l'habitude de nourrir les plantes s'explique par le sentiment quasi "maternel" que les femmes portent à leurs fleurs et à leur jardin. Pour les jardiniers, on pourrait aussi mettre en cause un certain esprit de compétition ou de chasse aux records Toujours est-il que, quelle que soit la terre dont on dispose, un conseil semble prévaloir: apportez du compost! Étalez du fumier! Donnez de l'engrais toutes les deux semaines normal! Les plantes horticoles sont si "gourmandes" Chez les jardiniers d'avant-garde, c'est tout le contraire. Pour eux, les plantes doivent être choisies en accord avec les conditions du milieu, donc par conséquent, la richesse du sol. Il existe des plantes pour sol riche et des plantes pour sol pauvre. Ces dernières semblent même être les plus nombreuses, au point que pour établir une prairie fleurie d'aspect «naturel», certains ouvrages recommandent d'enlever toute la couche de terre végétale Un constat s'impose: les plantes peu nourries ou cultivées sur des sols pauvres poussent moins vite (M. de La Palice en aurait dit autant!), mais en contrepartie leur constitution semble plus robuste: elles résiste mieux au vent, aux parasites et aux maladies! Cela s'explique facilement: une plante dont le métabolisme est accéléré, "poussé", se développe anormalement; les cellules sont plus grandes, leurs parois plus fines, plus fragiles. C'est une aubaine pour les pucerons, les maladies cryptogamiques (les champignons), les limaces et autres chenilles Bien entendu, le type d'alimentation influe sur la qualité de la pousse; un engrais riche en azote, ou un fumier frais, entraîne le développement des parties vertes (tiges ou feuilles) au détriment de la floraison et de la solidité des cellules que favorisent le potassium, le phosphore et les oligo-éléments. D'une manière générale, certaines personnes considèrent les engrais comme des «perfusions»; des solutions ponctuelles, de secours, ciblées uniquement sur les plantes. L'action du fumier est meilleure, car en plus de nourrir les plantes, il améliore les qualités du sol. Pourtant, nourrir les plantes au fumier n'est pas forcément un gage de bonne santé et de croissance équilibrée des végétaux. Page 9 Le mieux semblerait encore le compost végétal, le résultat de la décomposition des plantes elles-mêmes. L'idéal serait de laisser au pied des plantes toutes leurs feuilles et leurs tiges, coupées en petits morceaux, pour faire plus joli et accélérer la décomposition. Ainsi, la plante restitue à la terre ce qu'elle en a reçu pour mieux s'en resservir Après tout, n'est-ce pas ce qu'il se passe dans la nature Si vous choisissez vos plantes en fonction des qualités de votre terre, vous n'avez pas besoin de les nourrir beaucoup: elles ne pousseront peut-être pas très vite, mais seront plus résistantes aux parasites. En revanche, si vous cultivez des plantes gourmandes que votre terre ne peut alimenter, apportez des matières organiques, animales (fumier) ou végétales (compost), qui nourrissent la terre au lieu de stimuler les plantes seules comme le font les engrais. Réf. L'Ami des jardins et de la maison, Septembre 2001

6 Page 10 Ordinateur, horticulture et jardinage Pour faire suite aux précédentes chroniques sur les sites Internet consacrés à l horticulture et à l amménagement paysager, voici de nouvelles suggestions qui pourront vous aider à mieux pratiquer votre passe temps préféré. Des suggestions pour fleurir un balcon, une terrasse, un jardin... faciles.htm Forum sur le potager animé par madame Manon Collard de la Société d horticulture et d écologie de Lachine. Un portail pour tout savoir sur les jardins aquatiques... Divers plans d aménagement proposés par le jardinier Rossano Barbone pour l aménagement d une haie de vivaces, d un coin jardin, d un étang, d un jardin en pente... Cette section du site Fleurs à coeur permet de jouer avec les fleurs et les couleurs afin de créer un aménagement virtuel à l écran... Un cuisinier dans son jardin Jacques Juneau vient d'une famille de «chefs», et dans les réunions familiales «on parle de cuisine». Et c'est exactement ce dont monsieur Juneau est venu nous parler mardi soir, le 16 mai dernier. Page 11 Lors de la belle saison monsieur Juneau alterne entre sa maison de Pointe-du-lac, près de Trois-Rivières, et son chalet du lac Boivin, à la ZEC Kississink. Car, voyez-vous, il aime autant pêcher que jardiner. Mais ce qu'il semble préférer par-dessus tout, c'est faire la cuisine avec ce qu'il pêche et ce qu'il récolte. Tout au long de la soirée, il nous a présenté différente manière d'apprêter le poisson, indigène bien sûr, et le gibier de nos forêts. Au fil des saisons, les recettes se succèdent, nous mettant l'eau à bouche, et nous faisant découvrir une variété de mets succulents, toujours artistiquement présentés. Pour lui, la nature, Québécoise d'abord, nous offre une panoplie de champignons, de fleurs de plantes ou d arbres, de feuilles et de fines herbes, qui, pour plusieurs d'entre elles, peuvent se marier agréablement à la viande de notre choix. Tantôt cuit à l'étouffée, poché, à l'unilatéral ou à l'incontournable barbecue de nos étés, il n'est pas à court d'idée pour rehausser la saveur du poisson qu'il attrape lors de ses excursions un peu partout en province. Ah oui, un petit truc en passant, si vous désirez cultiver des fines herbes, même si elle préfèrent les sols bien riches, il vaut mieux les planter dans un sol pauvre et rocailleux, elles conserveront mieux leurs huiles essentielles qui sont à la base de leur saveur et leur arôme. Sûrement que vous ne saviez pas que vos plates-bandes bénéficiaient d'autant de ressources culinaires. Maintenant, lorsque vous vous promènerez dans votre jardin, observez bien ce qu'il y pousse, vous découvrirez probablement de nouvelles idées pour la préparation de votre prochain repas gastronomique

7 Page 12 Les noix... c est pas juste bon pour les écureuils... Pour la plupart des gens, le mot «noix» représente avant tout les fruits secs de différents arbres. Alors qu'en fait, il désigne le fruit du noyer. Voici quelques exemples de ces «noix», de leurs origines, de leurs utilités et leurs modes de cueillette. Le noyer, qui produit la «noix», est cultivé depuis des milliers d'années, il est originaire des bords de la mer Caspienne et du nord de l'inde. Ses noix nourrissantes étaient précieuses l'hiver lorsque la variété d'aliments était restreinte. On en tirait une huile comestible qui servait aussi pour s'éclairer. Au Québec, on nomme «noix de Grenoble» toutes les variétés de noix produites par les noyers. Cette habitude s'est imposée parce qu'à un moment donné les seules noix sur le marché venaient de Grenoble. La noix du Brésil est le fruit d'un arbre originaire du Brésil et du Paraguay. De 12 à 20 de ces noix se développent dans une capsule ressemblant à une noix de coco qui pèse de 1 à 2 kg. Les travailleurs sillonnent la forêt, récoltant les noix qui sont tombées. Ils ne peuvent ni secouer l'arbre ni y grimper, étant donné la hauteur de l'arbre. Les jours de vent, ils évitent de sortir car la chute des fruits peut s'avérer fatale; les fruits tombent avec tant de force qu'ils s'enfoncent dans la terre. La noix de cajou est le fruit de l'anacardier, arbre originaire du Brésil. La noix est recouverte de 2 coquilles. Entre les deux coquilles se loge une huile résineuse très caustique. Cette substance cause des brûlures et des ampoules sur les doigts si on essaie d'extraire la noix manuellement. Ce fluide corrosif est utilisé pour fabriquer des vernis et des résines qui protègent le bois contre les termites, des produits imperméabilisants, de l'encre et des insecticides, tandis que l'arbre fournit un bois précieux très dur. Fruit du macadamia, arbre originaire d'australie, la noix de macadamia est consommée par les aborigènes australiens depuis les temps anciens. Les petites noix (une vingtaine par grappe) de 2 à 3 cm de diamètre tombent de l'arbre lorsqu'elles parviennent à maturité. On trie les noix par flottaison et on les sèche naturellement à l'air, écalée et cuite. Les noix les plus huileuses sont grillées à sec tandis que les autres sont plongées dans de l'huile chaude. Réf. Le nouveau dictionnaire des aliments Page 13 L'arachide est le fruit d'une plante annuelle qui serait originaire d'amérique du Sud; elle était déjà cultivée par les Aztèques bien avant la venue des Espagnols et des Portugais. C'est en 1890 que le beurre d'arachide fut inventé, avec le succès qu'on lui connaît aujourd'hui. On considère habituellement l'arachide comme une noix. C'est en fait une légumineuse appartenant à la même famille que les pois, les fèves et les haricots. Le plant d'arachides produit de petites fleurs jaunes qui éclosent au lever du soleil, elles sont fertilisées durant la matinée puis se flétrissent et meurent avant midi. Quelques jours après, les tiges florales s'allongent, se courbent vers le sol et y pénètrent à une profondeur de 3 à 8 cm; l'extrémité de cette tige florale se gonfle, mûrit et produit la gousse sous terre. Le pignon, ou «noix de pin» est un graine produite par plusieurs espèces de pins. Il loge entre les écales de la pomme de pin. Il est fait mention du pignon dans la Bible. Au Mexique et dans le sud des États-Unis, le pignon fut longtemps un aliment de base de plusieurs tribus indiennes. Le pignon est habituellement assez coûteux, car il pousse dans des terrains qui rendent difficile la culture et la fertilisation, la cueillette devant donc être effectuée à la main. De plus, l'arbre ne produit des pignons qu'à partir de la 25e année et ne devient vraiment productif qu'à partir de la 75e année. La noisette est le fruit du noisetier, petit arbre très décoratif qui pousse facilement sous les climats humides et tempérés. On admet généralement que les premières espèces de noisetier seraient originaires d'asie Mineure. On trouve mention des noisettes dans des manuscrits chinois datant d'il y a 5000 ans, soit aussi longtemps que l'histoire de l'agriculture. La pistache est le fruit du pistachier, arbre originaire d'asie Mineure dont la production de fruits est bisannuelle. Le pistachier est l'arbre fruitier qui supporte le mieux la sécheresse; il est également très résistant au gel. La pistache pousse en grappes. La cueillette s'effectue à la main ou en secouant l'arbre de façon mécanique pour recueillir les pistaches au sol; celles-ci sont ensuite mises à tremper pour les séparer de leur enveloppe charnue. Les pistaches sont ensuite mises à sécher au soleil. L'industrie alimentaire teint souvent la coque en rose. Les noix se consomment entières, hachées ou moulues, nature ou grillées. Elles sont souvent consommées en amuse-gueule. On met les noix aussi bien dans les desserts (gâteaux, brioches, muffins, tartes, biscuits, crème glacée) que dans les plats principaux (omelettes, légumineuses, mets à l'orientale). On tire des noix une huile coûteuse d'une saveur plus prononcée que celle de l'huile d'olive, utilisée surtout dans les salades.

8 Page 14 Des noix «santé»? On sait que les noix contiennent du gras. Mais quoi d'autre? Et lesquelles gagnent à être croquées plus Oui les noix sont grasses, mais elles sont aussi bourrées de vitamines, de minéraux, de fibres et de protéines! Quant à leur gras, principalement mono-insaturé, il est bon pour le cœur. Et, combiné à l'action des fibres et des protéines, il rassasie pendant des heures. Voici neuf noix parmi les plus populaires. Elles ont été classées selon leur apport en nutriments difficiles à obtenir, comme le fer, le calcium, l'acide folique et la vitamine E. Prochaines activités rg éulè ires Page 15 de la Société d horticulture Amandes Noisettes Arachides On craque pour leur richesse en vitamine E (74%), en magnésium (32%), en fer (9%) et en calcium (7%). Prendre 22 noix donne 170 calories et 15 g de gras. Bourrées de vitamine E (43%), de vitamine B9 (11%), de fer (9%), de manganèse (79%) et de cuivre (25%), elles occupent la seconde position, après les noix de Macadam, pour leur teneur en bons gras mono-insaturés (13g). Prendre 20 noix donne 185 calories et 18 g de gras. Noix de pin Noix du Brésil Noix de cajou Un concentré de vitamine E (27%), de fer (11%), de vitamine B9 (5%), de vitamine K (19%), de zinc (20%) et de manganèse (125%). Prendre 167 noix donne 190 calories et 19 g de gras. Noix de Grenoble Pacanes Pistaches Ce sont les seules à être riches en acide alpha-linolénique (2,6g), un gras oméga-3 essentiel qui protège le cœur. Prendre 14 demi-noix donnent 185 calories et 18 g de gras. Ces championnes du magnésium (43%) contiennent 10 fois la dose journalière de sélénium. Mieux vaut se limiter à une ou deux onces par semaines pour éviter les risques liés à la surconsommation de cet antioxydant. Prendre 6 à 8 noix donne 185 calories et 19 g de gras. Une source de fer (6%), de cuivre (17%) et de manganèse (56%). Prendre 20 demi-noix donne 200 calories et 21 g de gras. Cette légumineuse, eh non, ce n'est pas une noix, se défend bien du côté fer (5%), de vitamine B9 (19%), de vitamine E (20%) et de manganèse (30%). Prendre 28 arachides donne 165 calories et 14 g de gras. Imbattables pour leur teneur en fer (12%), et en cuivre (31%), elles ne sont pas mal du côté vitamine B9 (9%) et vitamine K (12%). Prendre 18 noix donne 165 calories et 13 g de gras. Une mention honorable pour leur teneur en fer (9%), en vitamine B9 (6%) et en vitamine E (6%). Prendre 49 noix donne 160 calories et 13 g de gras. Les valeurs nutritives sont exprimées en pourcentage de la valeur quotidienne établie pour l'élément nutritif par portion d'une once (30g). Réf. Coup de pouce, Février 2006 Cette année, les membres de la Société d'horticulture auront à élire 5 candidats aux élections qui se tiendront lors de l'assemblée générale annuelle. En effet, les postes de mesdames Nancy Giroux, Manon Roy et Pierrette Goudreau, ainsi que monsieur Denis Roy seront mis en candidature, tel que le prévoit la charte de la Société d'horticulture. En plus, comme notre présidente, madame Lise Parent, nous l'avait annoncé le 9 janvier dernier, elle ne terminera pas son mandat actuel, sa démission étant effective le 5 juin. Puisqu'une grande partie des membres du C.A., soit 5 sur 7, ne seront peut-être plus là l'an prochain, le Conseil d'administration a décidé à l'unanimité, d'attendre la nomination des nouveaux membres avant de préparer la programmation de l'année Les résultats de l'élection de cette année auront une influence capitale face à l'avenir de la SHEHSM puisque les membres du nouveau Conseil d'administration auront à nommer un président ou une présidente qui aura pour tâche de diriger les destinés de la Société pour les prochaines années à venir. John F. Kennedy Larry Hodgson. D'autre part, les membres du C.A. ont aussi décidé de ne pas prendre en charge l'organisation du concours «La Tuque en fleurs 2006». Celui-ci exigeant une très grande disponibilité de la part des membres du comité organisateur, qui est en grande partie constitué des membres du Conseil d'administration. Le prochain C.A. aura à ce pencher sur ce dossier d'importance, étant donné qu une partie de la subvention offerte par la Ville de La Tuque est conditionnelle à l'organisation de ce concours.

9 Page 16 Rhume des foins, sans foin... A l opposé de ce que l on pourrait croire, le rhume des foins n est pas spécifique à la campagne. Cette maladie peut tout aussi bien vous surprendre au centre-ville. Elle irrite les muqueuses, fait couler le nez, rougir les yeux et éternuer. Elle n est pas spécialement due au foin, mais à divers pollens transportés par le vent. Au printemps, ceux du chêne, de l orme et du platane sont les plus virulents. On peut également être incommodé en été par le pollen de certaines plantes herbacées, notamment celui du grand plantain. Même en automne, vous pouvez être contaminé par celui de l ambroisie à feuille d armoise. Un bon remède consiste à consommer régulièrement et à petites doses du miel tiré directement d une ruche, de façon à vous immuniser progressivement. Les herboristes préconisent aussi des traitements à partir d inhalations de menthe. Le conseil d administration Lise Parent, présidente Diane L Morin, vice-présidente Nancy Giroux, trésorière Sylvie Tremblay, secrétaire Manon Roy, administratrice Pierrette Goudreau, administratrice Denis Roy, administratreur Pour nous joindre Par la poste: 62, chemin Lac Brochet La Tuque, (Québec) G9X 3N6 En téléphonant au: (819) Ce journal est une conception de: Sylvie Tremblay Denis Roy Par courrier électronique: Correction des textes: Gaston Désaulniers Sur notre site web:

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

Guide pratique du compostage

Guide pratique du compostage Guide pratique du compostage sommaire Le compostage un processus naturel et économique 3 Les modes de compostage 4 Réaliser son compost 6 Bien réussir son compost 8 3 Le compostage un processus naturel

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

Oui, les noix sont grasses, mais elles sont aussi bourrées de vitamines, de minéraux, de fibres et de protéines! Quant à son gras, principalement monoinsaturé, il est bon pour le coeur. Et, combiné à l'action

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

Comment choisir son terreau et son fertilisant

Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Entretenez la qualité de la terre Votre sol joue principalement 2 rôles. Il contient les substances nutritives

Plus en détail

Réunion Publique Opération Compostage Individuel

Réunion Publique Opération Compostage Individuel Réunion Publique Opération Compostage Individuel Introduction : 1) mettre nos déchets dans le composteur et non à la poubelle? 2) transformer nos déchets en compost? 3) utiliser le compost? 4) Le paillage,

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

Guide pratique. Composter dans son jardin

Guide pratique. Composter dans son jardin Guide pratique Composter dans son jardin Faire son compost soi-même constitue la meilleure façon de recycler ses déchets de cuisine et de jardin, tout en produisant un excellent fertilisant. Ce guide vous

Plus en détail

1 3 Le brassage. Conseil. Astuce. La mise en route du composteur. L approvisionnement en déchets. L arrosage

1 3 Le brassage. Conseil. Astuce. La mise en route du composteur. L approvisionnement en déchets. L arrosage Qu est-ce que le compostage? Le compostage est la transformation des matières organiques avec la complicité de divers organismes vivants depuis la bactérie et le champignon jusqu aux vers de terre et aux

Plus en détail

Composter ses déchets pour un jardin et des plantes vertes en "forme"

Composter ses déchets pour un jardin et des plantes vertes en forme Faire son compost Composter ses déchets pour un jardin et des plantes vertes en "forme" La fabrication du compost permet de réduire le volume de sa poubelle et de produire, à partir de déchets organiques

Plus en détail

Guide du Compostage du Syndicat des Portes de Provence Conseils pour le composage individuel

Guide du Compostage du Syndicat des Portes de Provence Conseils pour le composage individuel Guide du Compostage du Syndicat des Portes de Provence Conseils pour le composage individuel ENSEMBLE REDUISONS NOS DECHETS! Pourquoi composter? Choisir de composter, c'est choisir de réduire le volume

Plus en détail

Notes à l enseignant ou à l enseignante 1 re année du 3 e cycle (5 e année) Comment pourrait on faire. du compost en classe?

Notes à l enseignant ou à l enseignante 1 re année du 3 e cycle (5 e année) Comment pourrait on faire. du compost en classe? Notes à l enseignant ou à l enseignante 1 re année du 3 e cycle (5 e année) Comment pourrait-on faire du compost en classe? Clientèle visée : 1 re année du 3 e cycle (5 e année) Objectifs: Se questionner

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE!

J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE! J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE! Les liens hypertextes vers d'autres sites de l'internet ne signifient nullement que l'organisation approuve officiellement les opinions, idées, données

Plus en détail

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21.

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21. Guide thématique En Cote-d Or, AGIR au quotidien Utilisons les ressources vertes du jardin pour en savoir plus : www.ecotidiens21.fr Edito Chaque français produit annuellement plus de 374 kg de déchets

Plus en détail

L entretien du gazon simplement

L entretien du gazon simplement GAZON L entretien du gazon simplement Pour un gazon bien vert et dense, une fumure adaptée et une tonte régulière sont les mesures d entretien les plus importantes. Un gazon bien nourri sera dense et résistant.

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil À chaque usage son gazon naturel Selon l usage auquel vous destinez votre gazon, vous devrez avant toute chose réfléchir au type de gazon qui vous conviendra le mieux. On dénombre 4 catégories principales

Plus en détail

Cultiver les légumes. Installer les carrés. L entretien. Osez le potager en carrés! Sommaire

Cultiver les légumes. Installer les carrés. L entretien. Osez le potager en carrés! Sommaire Osez le potager en carrés! Vive le potager en carrés!...4 Pour toute la famille....6 Installer les carrés Choisir un modèle....10 Le matériel nécessaire....12 Le bon emplacement...14 Remplir les carrés...16

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter?

SOMMAIRE. 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter? SOMMAIRE 1. Petit tour d horizon de nos déchets 2. Compost(s)? 3. Pourquoi composter? 4. Comment composter? 2 1. Petit tour d horizon de nos déchets 3 Tonnages Evolution des tonnages ordures ménagères

Plus en détail

Image 1 : Récolte de l arachide à maturité et dans de bonnes conditions

Image 1 : Récolte de l arachide à maturité et dans de bonnes conditions Q: Que voyez-vous sur l image? La plante d arachide se déracine facilement et la gousse est bien sèche à l intérieur. L arachide est mure. Q: Quels sont les critères de maturité de l arachide? L arachide

Plus en détail

Agnès Gedda Le potager bio

Agnès Gedda Le potager bio Agnès Gedda Le potager bio Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3544-9 Table des matières Introduction...................................................... 7 Chapitre 1 : Ce qu il faut avoir, ce qu il faut

Plus en détail

Guide. du compostage. individuel. Photo non contractuelle

Guide. du compostage. individuel. Photo non contractuelle Guide du compostage individuel Photo non contractuelle omposter c est facile! JE METS DANS MON COMPOSTEUR Déchets de cuisine Épluchures de fruits et légumes (y compris agrumes), Restes de fruits pourris

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

Je fais mon compost. Un doute? Une question? Un renseignement? Numéro Infos Déchets 01 30 98 78 14. Édition 2013-2014

Je fais mon compost. Un doute? Une question? Un renseignement? Numéro Infos Déchets 01 30 98 78 14. Édition 2013-2014 Édition 2013-2014 Un doute? Une question? Un renseignement? Le service Déchets de la Camy répond à toutes vos questions au Numéro Infos Déchets 01 30 98 78 14 10-31-1795 RC : 482 077 096 00014-01 39 78

Plus en détail

LE COMPOST. ou l art d utiliser les restes. Sommaire. Trier mieux Recycler plus

LE COMPOST. ou l art d utiliser les restes. Sommaire. Trier mieux Recycler plus LE COMPOST ou l art d utiliser les restes Nos modes de vie nous amènent à produire de plus en plus de déchets, ils sont même devenus un des enjeux du 21e siècle. Nous sommes en effet passés d une production

Plus en détail

Le printemps et l été du compost

Le printemps et l été du compost Le printemps et l été du compost Le printemps du compost 1 A la sortie de l hiver, le compost est souvent trop tassé et/ou trop humide. Il faut, avant les nouveaux apports, penser à bien l aérer en faisant

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Présenté par Micheline Séguin Bernier Le 19 mars 2007 Tiré et adapté du document de Santé Canada Le tableau de la valeur nutritive : plus facile

Plus en détail

broyage et compostage guide pratique

broyage et compostage guide pratique broyage et compostage guide pratique Sommaire Introduction...page 3 1. Pourquoi?...page 3 2. Comment?...page 3 I. Le broyage...page 4 1.Qu est ce que le broyage?...page 4 2. Conseils pratiques...page 5

Plus en détail

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Auteur : Renate Schemp Box 90612 Luanshya Zambie Traduction : SECAAR Service Chrétien d Appui à l Animation Rurale 06 BP 2037 Abidjan 06 Côte d Ivoire

Plus en détail

La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes

La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes Fixer un lieu précis de la cour avec les élèves pour observer les manifestations

Plus en détail

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface.

LE SOL : La qualité des résultats dépend de la préparation de la surface. COMMENT OBTENIR UNE BONNE PELOUSE? Tout le monde souhaite avoir un superbe gazon. Pour pouvoir profiter d'un espace de verdure impeccable, il ne suffit pas de le rêver. Il faut procéder étape par étape

Plus en détail

Activités Bureau des Guides

Activités Bureau des Guides Activités Bureau des Guides au départ du CENTRE DE DEPAYSEMENT ET DE PLEIN AIR DE MARBEHAN 1 Table des Matières Introduction I. Faune II. Habitats III. Wildcraft & Orientation IV. Coin des Artistes V.

Plus en détail

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire Coordination Régionale LPO Pays de la Loire COMITE 21 27 Avril 2010 Campagne «Tous agissons pour la nature!» Une campagne d actions concrètes pour la protection de la nature ordinaire, la nature de proximité

Plus en détail

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les deuxièmes plus grands consommateurs d eau potable, juste

Plus en détail

Avertissement : Les prix inscrits pour certains articles et services ne le sont qu à titre indicatif.

Avertissement : Les prix inscrits pour certains articles et services ne le sont qu à titre indicatif. Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Gariépy, François Guide pratique du jardinage écologique (L écologique) Comprend des réf. bibliogr. et un index. ISBN 2-89435-278-6 1. Jardinage

Plus en détail

Herbicyclage. Questions et réponses

Herbicyclage. Questions et réponses Herbicyclage Questions et réponses L herbicyclage c est quoi? Herbicyclage Questions et réponses L herbicyclage est une technique qui consiste à laisser les rognures de gazon (appelés aussi les résidus

Plus en détail

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Santé Canada Health Canada L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Vous avez peut-être remarqué l information nutritionnelle affichée sur de nombreux produits alimentaires que vous achetez

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

Proposition de la Commission sur les allégations nutritionnelles et de santé en vue de mieux informer les consommateurs et d'harmoniser le marché

Proposition de la Commission sur les allégations nutritionnelles et de santé en vue de mieux informer les consommateurs et d'harmoniser le marché IP/03/1022 Bruxelles, le 16 juillet 2003 Proposition de la Commission sur les allégations nutritionnelles et de santé en vue de mieux informer les consommateurs et d'harmoniser le marché Aujourd'hui la

Plus en détail

Atelier du café. La classe apprend des choses intéressantes sur le café, sa production, le caféier etc. Objectif:

Atelier du café. La classe apprend des choses intéressantes sur le café, sa production, le caféier etc. Objectif: Instructions pour l'enseignant Objectif: La classe apprend des choses intéressantes sur le café, sa production, le caféier etc. Tâche: Les images doivent être attribuées aux textes correspondants. Matériel:

Plus en détail

L arbre. et ses racines : mythes et réalités

L arbre. et ses racines : mythes et réalités L arbre et ses racines : mythes et réalités MYTHE NO 1 : Les racines sont continuellement attirées vers les tuyaux d égout et peuvent les perforer. MYTHE NO 2 : En grossissant chaque année, les racines

Plus en détail

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes.

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. La vie de la ruche Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. public, l'animateur, les circonstances et les demandes spécifiques des accompagnateurs. Durée

Plus en détail

Sommaire du dossier d exploitation «Le Palais des 5 sens»

Sommaire du dossier d exploitation «Le Palais des 5 sens» Sommaire du dossier d exploitation «Le Palais des 5 sens» Page 1 : Page de garde Page 2 : Sommaire du dossier Page 3 : Nos organes de sens Page 4 : Les 5 sens Page 5 : Nos 5 sens Page 6 : Le vocabulaire

Plus en détail

Les règles d or du compost

Les règles d or du compost Les règles d or du compost Le compostage, c est la reproduction accélérée, à échelle réduite, du cycle de la matière : les déchets organiques sont transformés sous l action de micro-organismes et animaux

Plus en détail

Les objectifs du règlement sur l utilisation des engrais et des pesticides sont de :

Les objectifs du règlement sur l utilisation des engrais et des pesticides sont de : GUIDE EXPLICATIF POUR LES CITOYENS RÈGLEMENT SUR L UTILISATION DES ENGRAIS ET DES PESTICIDES Les objectifs du règlement sur l utilisation des engrais et des pesticides sont de : Réduire l apport par ruissellement

Plus en détail

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC)

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) GUIDE À L INTENTION DES ORGANISATIONS Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) Pour des paniers de légumes locaux et sains, directement livrés

Plus en détail

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes?

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? 11 décembre Arles Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? Claire LAFON Benoit DUPUY Introduction

Plus en détail

Recettes maison contre les ravageurs et les maladies par M. Jean-Claude Vigor

Recettes maison contre les ravageurs et les maladies par M. Jean-Claude Vigor Recettes maison contre les ravageurs et les maladies par M. Jean-Claude Vigor MISE EN GARDE : Les recettes de pesticides «maison» présentées ci-dessous (destinées à un usage domestique) sont données à

Plus en détail

DLF-TRIFOLIUM SEED & SCIENCES

DLF-TRIFOLIUM SEED & SCIENCES Le bon choix Turfline le bon choix CONTENU le BON choix 2 un nouveau design 4 les compositions 5 un choix judicieux 7 Le bon choix Nous sommes fiers de vous présenter le nouveau design de l emballage Turfline.

Plus en détail

guide du compostage La réduction de vos déchets à portée de main : jardinez naturel

guide du compostage La réduction de vos déchets à portée de main : jardinez naturel guide du compostage La réduction de vos déchets à portée de main : jardinez naturel Édito Savez-vous que vos déchets fermentescibles de cuisine représentent à eux seuls près d un tiers du contenu de vos

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes

Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes Document non contractuel / Mod 3344/04.2012/ Imprimerie B.F.I - 03.28.52.69.42 Le partenaire santé qui vous change la vie Prévention Le printemps arrive et

Plus en détail

Tous au marché! LES MS/GS DECOUVRENT LE MARCHE DE TARTAS

Tous au marché! LES MS/GS DECOUVRENT LE MARCHE DE TARTAS Sorties La sortie Ous Pins avec le club de modélisme Les enfants DE MS/GS doivent faire preuve d adresse et de concentration pour téléguider les bateaux. «Le 15 septembre dernier, nous avons téléguidé

Plus en détail

7,50 /kg. 5,55 /kg -18 % COCO PAGODE LIGHT. 8,45 /kg. 6,15 /kg -26 % -26 % 100 * et plus BANANES FIGUE ET FIGUE-POMME DU CAMEROUN.

7,50 /kg. 5,55 /kg -18 % COCO PAGODE LIGHT. 8,45 /kg. 6,15 /kg -26 % -26 % 100 * et plus BANANES FIGUE ET FIGUE-POMME DU CAMEROUN. 85 FRANCE & BELGIQUE Commandes du mercredi 25/02 au mercredi 04/03/15 Livraisons du mardi 03/03 au vendredi 06/03/15 Cadeau-surprise offert dans toutes les commandes de 100 * et plus *hors frais de port

Plus en détail

Informations techniques sur la culture de l ananas

Informations techniques sur la culture de l ananas Informations techniques sur la culture de l ananas Conditions de culture favorables (choix de la parcelle) : Sol drainant et plutôt acide. Terrain exposé au soleil. Accès à l eau pour l irrigation durant

Plus en détail

Guide. du compostage à domicile et du jardinage au naturel

Guide. du compostage à domicile et du jardinage au naturel Guide du compostage à domicile et du jardinage au naturel Edito Œuvrer pour le développement durable est un enjeu fondamental. Le Conseil général de l Aisne s est donc engagé, depuis juin 2008, dans un

Plus en détail

verger biodiversité arbre & forêt eau animations scolaires maternelle 3 secondaire

verger biodiversité arbre & forêt eau animations scolaires maternelle 3 secondaire verger biodiversité eau arbre & forêt animations scolaires maternelle 3 secondaire Le CRIE vous propose ses animations en projet ainsi que toute une série d activités d 1 journée ou d 1/2 journée Découvrez-les

Plus en détail

Livre blanc des. tendances culinaires

Livre blanc des. tendances culinaires Livre blanc des tendances culinaires La communion de ce soir est l expression, à notre manière, et selon les approvisionnements de ces tendances. Mais la nature est abondante. Il faut développer la connaissance

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

Pour empêcher les bougies de couler, il suffit de les tremper toute une nuit dans un récipient d'eau. Pour qu'une bougie se consume moins vite,

Pour empêcher les bougies de couler, il suffit de les tremper toute une nuit dans un récipient d'eau. Pour qu'une bougie se consume moins vite, Quelques trucs et astuces : Bougies Pour empêcher les bougies de couler, il suffit de les tremper toute une nuit dans un récipient d'eau. Bougies toujours Pour qu'une bougie se consume moins vite, placez

Plus en détail

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin?

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin? Protéines Pour des Canadiens actifs De quelle quantité avez-vous besoin? 1 Protéines 101 Les protéines sont les principaux éléments fonctionnels et structuraux de toutes les cellules du corps. Chaque protéine

Plus en détail

«Les macérations des plantes pour le jardin et le verger»

«Les macérations des plantes pour le jardin et le verger» Conférence sur le jardin naturel «Les macérations des plantes pour le jardin et le verger» AMIS DU COMPOST ET DU JARDIN DE CENTRE ALSACE Ces plantes qui nous veulent du bien Elles peuvent être : Stimulantes

Plus en détail

Notre sortie à la ferme de LA BERTINE

Notre sortie à la ferme de LA BERTINE Notre sortie à la ferme de LA BERTINE Dans cette ferme ils y avaient toutes sortes d'animaux différents comme une cinquantaine de brebis et de chèvres, 2 vaches, 1 poney une dizaine de poules ou encore

Plus en détail

Cooking Freshwater Fish

Cooking Freshwater Fish Cooking Freshwater Fish A nutrition Un livret booklet de recettes saines with et savoureuses healthy pour and bien tasty se nourrir recipes et encourager la consommation du poisson to improve fish consumption

Plus en détail

Du plan à la réalisation : l aventure pour le choix d un terreau performant EXPO-FIHOQ - Sainte-Hyacinthe 16 novembre 2011

Du plan à la réalisation : l aventure pour le choix d un terreau performant EXPO-FIHOQ - Sainte-Hyacinthe 16 novembre 2011 Du plan à la réalisation : l aventure pour le choix d un terreau performant EXPO-FIHOQ - Sainte-Hyacinthe 16 novembre 2011 André Nadeau, architecte paysagiste, membre agréé de l Association des architectes

Plus en détail

L équilibre alimentaire.

L équilibre alimentaire. L équilibre alimentaire. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter

Plus en détail

DOMAINE «ENVIRONNEMENT EXTERNE»

DOMAINE «ENVIRONNEMENT EXTERNE» DOMAINE «ENVIRONNEMENT» DOMAINE : ENVIRONNEMENT EMPLOI-REPERE : EMPLOYE(E) D ENTRETIEN ET PETITS TRAVAUX (A) HOMME-FEMME TOUTES MAINS (A) Les conditions de réalisation de l intervention (lieu, équipements,

Plus en détail

LIVRET JEU POUR TOUTE LA FAMILLE. Livret de découverte de l exposition pour les enfants à partir de 8 ans

LIVRET JEU POUR TOUTE LA FAMILLE. Livret de découverte de l exposition pour les enfants à partir de 8 ans LE DÉVELOPPEMENT DURABLE... ET VOUS? LIVRET JEU POUR TOUTE LA FAMILLE Livret de découverte de l exposition pour les enfants à partir de 8 ans Ce livret a été créé pour te faire découvrir l exposition :

Plus en détail

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES Par Marie-Christine Parent, stagiaire en diététique AU MENU Retour sur le sondage Vision de la saine alimentation Qu est-ce que l étiquetage nutritionnel?

Plus en détail

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations ++ FA1 CHARCUTERIES RISQUES POTENTIELS Conditions particulières Microbes potentiels ou 1.1. Charcuteries fraîches - Pâtés - Jambons cuits - Saucisses Toutes charcuteries humides et peu salées : toutes

Plus en détail

B U L L E T I N D I N F O R M A T I O N

B U L L E T I N D I N F O R M A T I O N L Actif VOLUME 8, NUMÉRO 3 B U L L E T I N D I N F O R M A T I O N AOÛT 2014 Dans ce numéro : Nouvelles nutrition 1 Retour sur l assemblée générale annuelle 2014 Bénévoles recherchés 4 Jeu cognitif du

Plus en détail

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE...

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... Éditions Mariko Francoeur Miguel Hortega IL Y A DES ANIMAUX? 1 Mon école est à Montréal, rue Berri. C est une belle école primaire toute faite de briques. En temps

Plus en détail

TOGO: MORINGA LA PLANTE EN DEMANDE

TOGO: MORINGA LA PLANTE EN DEMANDE UN IN ACTION Date de Sortie: Juin 2015 Programme No. 1480 Durée: 3 24 Langues: Arabe, Chinois, Anglais, Français, Russe, Espagnole TOGO: MORINGA LA PLANTE EN DEMANDE VIDEO AUDIO ELIZABETH AVEC DES FEMMES

Plus en détail

Je composte, tu compostes, il composte...

Je composte, tu compostes, il composte... Je composte, tu compostes, il composte... SICIOMG 47 rue des frères Montgolfier 38920 CROLLES Tél : 04.76.08.03.03. contact@siciomg.fr (bureaux ouverts du lundi au vendredi de 08h30 à 12h et de 14h à 16h30).

Plus en détail

COMMUNE DE PONT A MARCQ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

COMMUNE DE PONT A MARCQ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES COMMUNE DE PONT A MARCQ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Objet du Marché : Procédure adaptée pour «entretien des espaces verts de la commune de Pont à Marcq» Année 2013 Maître d ouvrage : Commune

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau, indispensable à notre hygiène quotidienne L hygiène repose sur le respect de règles de conduites quotidiennes qui permettent de préserver sa santé. L être humain est porteur de nombreux micro-organismes

Plus en détail

Juillet Août 2000. Bon jardinage et bon début de récolte!

Juillet Août 2000. Bon jardinage et bon début de récolte! Juillet Août 2000 été est au jardin! La chaleur est enfin arrivée pour donner un bon coup de pouce à vos plants, dont quelques-uns sont déjà prêts à être récoltés, comme les délicieuses salades. En attendant

Plus en détail

Pour une meilleure santé

Pour une meilleure santé Pour une meilleure santé LA CONSOMMATION QUOTIDIENNE DE VIANDE APPORTE DES GRAISSES SATURÉES. => AUGMENTATION TAUX DE CHOLESTÉROL ET MALADIES CARDIO-VASCULAIRES. => RISQUE DE SURPOIDS ET D'OBÉSITÉ. LES

Plus en détail

Quel sirop choisir pour le nourrissement d hiver.

Quel sirop choisir pour le nourrissement d hiver. Syndicat des apiculteurs de Thann et environs Quel sirop choisir pour le nourrissement d hiver. Auteurs : R.Hummel & M.Feltin Octobre 2014 Les sirops de nourrissement : La qualité des sirops utilisés pour

Plus en détail

Livre de Recettes *** Tracy Allesina

Livre de Recettes *** Tracy Allesina Livre de Recettes Tracy Allesina Entremets Sablé Noisettes, crémeux à la passion Pâte sablée à la noisettes - 250 g de farine - 100 g de sucre - 50 g de poudre de noisettes - 125 g de beurre - 1 oeuf -

Plus en détail

FAUNE,FLORE, MILIEUX

FAUNE,FLORE, MILIEUX FAUNE,FLORE, MILIEUX LA NATURE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE UNE REGLE LA DIVERSITE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE S APPRECIE A TROIS NIVEAUX INDIVIDUS (Diversité génétique) ESPECES ECOSYSTEMES UN PATRIMOINE UNE RESSOURCE

Plus en détail

L pionnier dans le Bade-Wurtemberg,

L pionnier dans le Bade-Wurtemberg, RENCONTRE Rencontre avec Peter Berg LAURENT DREYFUS Peter Berg vient de publier son deuxième livre, traduit et édité par le Mouvement de l Agriculture BioDynamique. Nous avons voulu voir de quelle expérience

Plus en détail

Nourrir les oiseaux en hiver

Nourrir les oiseaux en hiver les oiseaux en hiv Nourrir les oiseaux en hiver Sommaire : Pourquoi les nourrir...page 1 Comment les nourrir...page1 Quels ravitaillement pour quel oiseaux?...page2 Recette «pain de graisse»...page 3 Les

Plus en détail

Le Cèdre. Restaurant Libanais

Le Cèdre. Restaurant Libanais Le Cèdre Restaurant Libanais 1 0 0 % Fait Maison Partie il y a douze ans du cœur des Monts du Liban, la petite famille s est intégrée à la vie aveyronnaise. Aujourd hui, enrichie d une nouvelle culture

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du 13 novembre 2014 Restauration scolaire et hygiène buccodentaire.

Compte rendu de la réunion du 13 novembre 2014 Restauration scolaire et hygiène buccodentaire. Compte rendu de la réunion du 13 novembre 2014 Restauration scolaire et hygiène buccodentaire. Personnes présentes : M. le Maire, Guillaume MATHELIER, M. Quentin MAYERAT, Adjoint à l'éducation et à la

Plus en détail

Bibliothèque Royale Albert 1er

Bibliothèque Royale Albert 1er Bibliothèque Royale Albert 1er Description du projet Ce projet a pour but de valoriser des espaces plats et inutilisés (toit, terrasse ou autre) par la création de potagers écologique (sans pesticide,

Plus en détail

Bancs publics. Problématiques traitées : FICHE

Bancs publics. Problématiques traitées : FICHE Bancs publics Pour un piéton dont les ressources de mobilité sont limitées, le banc public n est pas uniquement un lieu de détente, mais il lui sert également à retrouver des forces pour poursuivre son

Plus en détail

VENDRE DU CAFÉ POURQUOI? COMMENT?

VENDRE DU CAFÉ POURQUOI? COMMENT? VENDRE DU CAFÉ POURQUOI? COMMENT? 1 - POURQUOI VENDRE DU CAFÉ? 2 - LES ATTENTES DU CONSOMMATEUR 3 - ENVIRONNEMENT DE LA VENTE DU CAFÉ 4 - CARACTÉRISTIQUES D UN CAFÉ DE QUALITÉ 5 - SUPPORTS DE VENTE 6 -

Plus en détail

Petite Ballade du déjeuner (uniquement le midi) 25

Petite Ballade du déjeuner (uniquement le midi) 25 Pour votre plaisir gourmand, Jean-Sébastien, Anthony & Benoît, vous reçoivent dans leur restaurant «Confins des Sens» POUR BIEN COMMENCER VOTRE REPAS, QUELQUES SUGGESTIONS APERITIVES! Apéritif Maison Pétillant

Plus en détail

Alcool à friction 70% : insecticide Ex60 ml d alcool dans 1 l d'eau Attention faire des essais, peut brûler les plantes.

Alcool à friction 70% : insecticide Ex60 ml d alcool dans 1 l d'eau Attention faire des essais, peut brûler les plantes. Recettes maison contre les ravageurs et les maladies Mises en garde : Les recettes de pesticides maison présentées ci-dessous (destinées à un usage domestique) sont données à titre informatif seulement.

Plus en détail

Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques

Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques SAS GLUTE SOUCIEUX DES CALORIES SOUCIEUX DU SODIUM RECHERCHE D U ÉQUILIBRE RECHERCHE DE PROTÉIES OUS POUVOS

Plus en détail

Factsheet Qu est-ce que le yogourt?

Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Description du produit: Le yogourt est un produit laitier acidulé de consistance plus ou moins épaisse. Le yogourt est fabriqué grâce à la fermentation du lait par les

Plus en détail

Une tradition 100% bio.

Une tradition 100% bio. Une tradition 100% bio. Le MotduPrésident Depuis 1989, Biopress ne cesse de s affirmer comme un acteur important dans le secteur des huiles biologiques. Face à un marché de plus en plus exigeant, notre

Plus en détail

Parc Navazza: A la découverte de ses richesses naturelles

Parc Navazza: A la découverte de ses richesses naturelles Parc Navazza: A la découverte de ses richesses naturelles Festival du développement durable juin 2009 Le parc Navazza et ses richesses naturelles Localisation de la visite Le parc Navazza peut grossièrement

Plus en détail