P.2 Sans la lettre P.4 Les chinois P.5 Le cri P.8 La cavalcade P.9 Du doute

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "P.2 Sans la lettre P.4 Les chinois P.5 Le cri P.8 La cavalcade P.9 Du doute"

Transcription

1 P.2 Sans la lettre P.4 Les chinois P.5 Le cri P.8 La cavalcade P.9 Du doute Voici mon rêve P.10 Michel, reviens! P.12 Le mot mou P.13 Soundpainting P.14 Chacun ses chaînes P.15 Hiatus de biais 3 Euros Numéro zéro

2 édito (faire) la chandelle (verte) On a tous eu l idée et là, soufflés par la chandelle, ensemble. Réunis le cul par terre donc, mais le reste en l air, nous nous sommes mis, médiocres, à la tâche. Parmi la masse certains capables ont mis la main sur une vieille charrue. éfforts et faibles, flexion et réflexion marquèrent la voie. Décaler, action d enlever la cale. Manquait alors la lumière et comme on voulait pas trop de l Autre, on a fouillé les tiroirs. Soucieuses, mais sur une piste, personnes chargèrent la mule. D un stylo jaune, d idées noires, cartes blanches, de plumes coloriées, d appeaux rouges et d une chandelle verte. Pour le reste, c est vous qui pousserez, les mains dans les poches. S.P. Hiatus 1 03 / 2012 Hiatus 1 03 / 2012

3 entre vues charlot dans les rouages de Le pen Les rouages des machines dans les Temps Modernes avalant l ouvrier Charlot, c est un peu l allégorie de l emprise de Marine Le Pen sur la classe ouvrière. Dominique Andolfatto *, chercheur en sciences politiques répond à nos questions sur les motivations du vote des ouvriers pour les idées d extrême droite. Texte : Gelsomina Illustration : Ryan Cooper Comment expliquez-vous que les classes populaires, et plus particulièrement les ouvriers, se soient détournées de la gauche au profit de la droite puis de l extrême droite? (ndlr : 52 % des ouvriers et 55% des employés ont voté pour Nicolas Sarkozy en 2007) Dominique Andolfatto : Dans les années 90, une partie des ouvriers va progressivement se tourner vers la droite car ils sont déçus par François Mitterrand. Mais ce n est pas la raison majeure. Le second facteur est plus important. Il s agit de l effondrement du PC dans les années 80 / 90 (dominant à gauche des années 30 aux années 70). (ndlr : Patrick Lehingue, professeur de sciences politiques, montre dans Mediapart que cette hypothèse est à relativiser car : «L érosion du vote communiste précède d au moins 4 ans l arrivée d un vote frontiste conséquent. Dans certaines zones où le FN a réalisé de bons scores, notamment l Alsace, il n y avait pas de bastion du vote communiste. Le PC a une surreprésentation d instituteurs et d agents du service public alors que le FN a une surreprésentation d indépendants. Le PC n a jamais capté la totalité de l électorat ouvrier. Depuis 1984, année d émergence du FN, les ouvriers anciens électeurs du PCF se sont bien plus tournés vers l abstention que vers le front national. La notion d ouvrier est trop vague pour que l on puisse parler d une classe ouvrière unifiée.») Une partie des électeurs va alors privilégier le vote PS puis l abstention. Dans un deuxième temps, ils se tournent vers la droite et l extrême droite. À l élection de 95, c est le FN qui récolte le plus de voix des ouvriers. Le FN cherche à se démarquer des organisations plus classiques en reprenant par exemple un thème d abord porté par le PCF, celui du produire français. «Les ouvriers sont des outsiders dans le système.» Quelles sont les motivations du vote des ouvriers pour l extrême droite? D.A. : Sans doute pas de motivations en tant que telles. Je veux dire que les ouvriers ont le sentiment d être abandonnés, ignorés, laissés-pour-compte par les partis classiques. Ils sont des «outsiders» dans le système. En outre, n oublions pas que plus de 10 % de la population n est pas inscrite sur les listes électorales et il s agit majoritairement des classes populaires. Dès lors, ils se placent en dehors du système politique. Mais certains, à tort ou à raison, se reconnaissent dans le discours de la propagande du front national car ce dernier tient une allocution spécifique sur le monde ouvrier (le «produire français», la défense du travail, des salaires ) que ne tiennent plus du tout (ou plus beaucoup) les autres partis. Ce qui rapproche aussi les ouvriers du FN, c est aussi une certaine xénophobie partagée. Certes, il ne faut pas globaliser mais les ouvriers sont sans doute en concurrence avec des immigrés, des sans-papiers Ils peuvent être aussi issus de ces milieux. Ces situations de concurrence ou de lutte pour l identité peuvent engendrer la xénophobie et pousser ces ouvriers dans les bras du FN. Comment définiriez-vous l électorat ouvrier de 2012? Et la classe ouvrière? D.A. : Il convient de parler de classes ouvrières au pluriel. L ouvrier n obéit pas à un modèle unique. Il y a les traditionnels ouvriers de l industrie, les métallos par exemple. Mais ce ne sont pas les seules figures d ouvriers contrairement à certaines idées reçues. En outre, leur nombre est plutôt en déclin. Ont explosé par contre les ouvriers des services, par exemple les nettoyeurs du métro ou les éboueurs. Ces ouvriers des services, pourtant nombreux, voire de plus en plus nombreux, sont paradoxalement le plus souvent invisibles car ils travaillent en équipes réduites, à des horaires atypiques. Cela explique au passage pourquoi les organisations traditionnelles syndicales ou autres ne les rencontrent plus et pourquoi ces ouvriers se sentent exclus de la politique ou alors se tournent parfois vers des formations extrêmes. Les syndicats ouvriers sont-ils responsables du vote des ouvriers à droite? D.A. : Il y a une responsabilité indirecte. Les syndicats ont eu tendance à déserter la «base». Ils n encadrent plus véritablement le monde du travail. De ce fait, les ouvriers sont plus ou moins livrés à eux-mêmes s agissant de leurs engagements politiques. D aucuns se placent inconsciemment en retrait et ne votent plus. D autres soutiennent l extrême droite, sensibles à un discours de rupture que ne tiennent plus les partis classiques. D autres encore sont toutefois restés fidèles à la gauche. Le FN, conscient de cette situation, a essayé de s implanter dans le monde ouvrier mais il n avait pas de stratégie unanime de ce point de vue de la part de ses dirigeants. Dans les années 90, Mégret, par exemple, a créé un syndicat ouvrier, la Coordination Française Nationale des Travailleurs pour encadrer l électorat ouvrier du front national. Mais Jean-Marie Le Pen soutenait assez mollement ce projet. Il va donc capoter. Plus récemment, Louis Aliot a souhaité réactiver ce projet d implantation du FN dans le monde du travail. Pour le moment, les résultats ne sont pas trop visibles et les syndicats ouvriers cherchent à faire barrage. Pour aller plus loin : Le point de rupture, Enquête sur les ressorts du vote FN en milieux populaires, Jérôme Fourquet et Alain Mergier. *Auteur de travaux sur le syndicalisme (dont «Sociologie des syndicats», la découverte, «Repères», 2011, 3 ème édition) Hiatus 2 03 / 2012 Hiatus 3 03 / 2012

4 traits et portraits les vieux Photographe : Julian Polo ; Modèle : Nicole Sarica, 75 ans. 5 Ferrofluids in shallow dish 2010 à chacun d y voir ce qu il peut. 2 Frying Dutchman Human Error, 2011 Mélodie hurlée pour révoltés contaminés. 9 Le silence du fleuve Exercice de mémoire, 1991 Les invisibes des manuels scolaires. 10 Stuxnet Anatomy of a computer virus, devenir une arme. Un code peut La boîte à pas si con Dispersion d ondes positives 8 Continents sans visa Du L.S.D. à l antenne, 1966 Observations protocolaires d un psychotrope. J. Svankmajer tma /svetlo /tma 1989 Modeleur d âmes en pâte animée. Florilège de vidéos. Pour les découvrir, trouvez la clé par les mots. 6 L Amour existe Pialat, 1960 Bienvenue dans le monde des petitesses. 4 Séance publique de l OuLiPo 4 nov 2010 Célébration du V e millénaire. 1 The Residents Parcours vidéo de 1972 à nos jours Pris entre quatre yeux, pendant quarante ans. 7 La fabrique du consentement Entretien radiophonique avec Normand Baillargeon, 2012 «Là-bas si j y suis» parle de Propaganda. Hiatus 4 03 / 2012 Hiatus 5 03 / 2012

5 Texte : S.P. Illustration : Julie Luzoir sur la branche le socialisme

6 le nez dans la merde Texte : Paul Keller La société nous a construit des vies qui nous forcent à passer une grande majorité du temps qui nous est imparti à travailler, se lever tôt le matin, rentrer tard le soir et, au milieu, faire une activité qui doit nous plaire. Passer une journée de dix heures à bosser, puis s y recoller en rentrant chez soi quand on n a qu une seule envie : s asseoir au fond du canapé et glander. Certains ne se reconnaîtront pas dans ces mots et je les envie. Avoir le plaisir de faire de quelque chose qui nous plaît son boulot est un luxe que peu de gens se payent. On peut aussi s en contenter, se dire qu on n est pas si mal lotis, mais demandez-vous, au fond, faites-vous vraiment ce que vous La saignée Happy END voulez? N avez-vous pas songé à une vie meilleure? Plus jeune, quels étaient vos rêves? Je voulais devenir explorateur, puis plus tard astronaute, et me voilà destiné à écrire dans un journal. à faire à côté de ça des études pour un boulot qui, finalement, n a pas l air si excitant que je le pensais. Dans une vie de quatrevingt-cinq ans, on en passe trente-deux à dormir, au moins dix à ne pas trop savoir ce que l on fait et bien un ou deux sur le trône. Alors les quelques quarante années de vie «active» qu il nous reste, faut pas les gâcher. Je vais partir autour du monde et voir toutes ses merveilles. Trouver le lieu qui n attendait que moi puis y construire une maison. Fonder une famille et devenir l homme le plus heureux du monde. N être tenté par rien et profiter de tout, simplement. Francis Bacon, le philosophe, avait conclu mieux que je ne saurais le faire : «On naît. On meurt. C est mieux si entre les deux on a fait quelque chose». «Dans la vie, tu fais pas toujours ce que tu veux». Marre d entendre toujours la même rengaine. Et bien merde. Moi, je veux faire ce que j ai envie de faire, et c est tout. Texte : Emilie Desprat Illustration : Emilie Desprat Lefkas, île de Lefkada, Grèce. Des Roms installés dans la banlieue. Autour, un supermarché, un pôle de loisirs, des résidences neuves, une crèche au design futuriste, un parking inutilisé avec des tentes parsemées au milieu de camionnettes remplies de matériaux divers. Un chemin menant à un campement. Des enfants jouant avec des pistolets en plastique, des cabanes en bois aux toits en tôle. Une maisonnette rose en béton. Une famille avec un bébé assise sur leur terrasse. Nous sommes accueillis par le chef du village et faisons la visite. Il n y a ici ni électricité, ni sanitaires, seule une arrivée d eau froide au milieu du camp. Derrière se dressent de hauts grillages. Un chantier en construction est installé. Des Fenwicks, d énormes groupes électrogènes, des toilettes de chantier et des containers Algeco. La communauté nous explique que le campement est seulement utilisé en journée car des enfants ont été mordus pendant leur sommeil par d énormes rats. Ils ont dû acheter des tentes pour les faire dormir dedans, sur le parking. Malgré les dératisations, les déchets amassés attiraient toujours plus de rongeurs. Paradoxe, puisque ces mêmes déchets représentent leur source de revenu. Les hommes récupèrent les objets et les matériaux inutilisés de la ville pour les revendre ou pour construire leur village. Les conditions de salubrité de des droits de l homme et des roms leur habitat sont également déplorables à cause de la nature marécageuse du terrain qu ils occupent. Cela fait maintenant trois ans qu ils y sont installés. Grecs d origine, ces nomades ont parcouru le pays toute leur vie et cherchent maintenant un endroit pour finir leurs jours. Ils résistent depuis leur arrivée aux menaces d expulsion de la mairie de Lefkas car ils ne se sentent pas la force de tout recommencer et qu une partie de leur communauté est vieillissante. Les politiques leur ont offert un autre terrain mais ils n ont pas voulu se soumettre. Cela ne ferait que reculer l échéance d un nouveau départ, les deux terrains étant dans la même configuration : zone marécageuse à fort potentiel immobilier. Malgré toutes ces difficultés, leur volonté de s intégrer et de se sédentariser est réelle. Les enfants aimeraient aller à l école, par exemple, mais ils se voient refuser l entrée, du fait de leur «nomadisme». Nous avons rencontré un couple d instituteurs militants d Amnesty International qui travaillent bénévolement auprès d eux. Ils essaient de convaincre la ville de leur installer des sanitaires, des toilettes ainsi que l électricité. Après deux ans de négociations, seul un accès à l eau potable leur a été donné. Amnesty International n a pas de budget pour soutenir ces actions, les deux bénévoles continuent donc avec les moyens du bord. Ils partagent avec eux la nourriture, récupèrent des vêtements et font cours aux enfants, dans la limite de leur temps disponible. Mais aujourd hui, seul l appui de subventions de l Europe, à travers la création d une association à Lefkas, permettrait à ce camp de Roms de devenir salubre et peut-être un jour de ressembler à celui de Xanti que vous découvrirez au prochain numéro. Ceci n étant pas une utopie car l utopie n a pas de lieu, vous pouvez donc nous contacter pour toute initiative volontaire! Hiatus 8 03 / 2012 Hiatus 9 03 / 2012

7 L Homme aux sexualités benoitton «United colors of Benetton». Oui, mais lorsque l on prend les trois couleurs primaires et qu on les balance négligemment sur une palette, on obtient du brun. Texte : Léon Illustration : Nathalie Bonafé Qui a pu passer à côté de la campagne de pub «UnHate» de Benetton et de la courte polémique qui s en est suivie? Petit rappel pour ceux qui seraient en retraite spirituelle depuis plusieurs mois : le géant italien de l habillement a lancé une campagne choc où l on voit plusieurs personnalités politiques ou religieuses, réputées en désaccord, s embrasser à pleine bouche. Quoi de plus normal pour le groupe qui, depuis plusieurs années, inscrit sa patte en misant sur les influences colorées du monde entier? Comme on s y attendait, les réactions n ont pas tardé, et c est tout mécaniquement que le Saint- Siège a fait part de son indignation face au photomontage du pape Benoît XVI embrassant le grand imam Ahmed El-Tayeb. Quelques heures plus tard, Benetton présentait ses excuses sur un plateau d argent et retirait son affiche Alors, sincère campagne ou buzz organisé? Le débat est lancé. à travers l idée de tolérance qui est suggérée, la firme joue sur un tableau de provocation facile, servi par un photomontage de niveau CE2, et met en évidence la subversion de l église catholique. En effet, prôner la tolérance à chaque sermon du dimanche et ne pas accepter une image liée à l homosexualité tient d une gymnastique intellectuelle habile, mais qui n a plus lieu d être dans notre société du XXI e siècle. Comment espérer répandre la paix sur Terre lorsqu on entretient soi-même la différence interindividuelle? Ce hiatus, bien connu de tous, était donc prévisible et Benetton en avait lui-même conscience. Est-ce pour cela qu il a intégré l image du Saint-Père à sa campagne? On le sait, le sexe est vendeur. Sauf que le pape, lui, n a pas d image sexuée. Il est censé accueillir tout le monde, sans jamais ressentir des pulsions quelles qu elles soient. Alors lorsqu il est figuré dans une posture sexuée, qui plus est homo, le message véhiculé n est pas recevable. C est mettre à jour que le Saint-Père reste un homme et, de ce fait, perd les valeurs qu il incarne. Parce que l Homme est pécheur. Finalement, il n y a pas que les voies du Seigneur qui sont impénétrables... Et, dans cette campagne, les autres affiches ne mettent en scène que des hommes d état. Même si on peut y voir deux protagonistes du même sexe dans une posture similaire, aucun ne fait mention d un caractère à «heurter la sensibilité». La Maison Blanche a uniquement déploré l usage commercial de l image du président des états-unis. Le choix de mettre en lumière une contrevaleur de l église, avec un de ses acteurs, relève donc d un choix et d un parti pris qui se voulait faussement provocateur. L autocensure qui en résulte seulement quelques heures après en est la preuve. A-t-on le droit de pointer du doigt un signe flagrant d intolérance sociétale, de jouer avec à des fins commerciales et, qu à peine sorti du four, le plat retombe comme un soufflé? C est tant le contenu que le contenant qui laisse à désirer dans cette recette. Sans parler du cuisinier, sans ambition et sans aspiration, qui laisse derrière lui un plat fade et sans goût lorsque des millions de personnes attendent, la bave au coin des lèvres, que l ensemble soit prêt à être dégusté. Bref, un menu qui laisse sur sa faim, avec un arrière-goût amer d insatisfaction. sincères simagrées En cadeau pour 2012 : une petite échographie de notre valeureuse société, un scanner de contrôle de son hypocrisie, une biopsie de son rapport à la maladie. Check-up d une confiance à géométrie variable. Texte : Séraphine Péronnelle Métaphysique et métastases Je ne parlerai pas ici de longue maladie mais de cancer. L article ne traitera pas non plus des salles d attente d oncologie qui ne désemplissent pas mais de cancéreux au point mort, et, surtout, aucun mot sur une politique de santé équitable mais sur un investissement garanti sur la vie. La société se désolidariserait-elle? à nos souhaits? 4 février de chaque année, journée médiatique contre le Cancer. Audimat bien pensant et bien pensé. Pour les autres jours ce sont les annonceurs qui, en grande majorité, s occupent d évoquer le sujet. Alors que quelques années auparavant la publicité vantait le «plus» de ses produits, c est le «moins» qui maintenant argumente. Acheter un déodorant sans sels d aluminium, un gel douche sans paraben et une boisson gazeuse sans 4-methylimidazole devient alors nécessaire besoin. Au vu du prodrome, ne reste plus qu à annoncer «la longue maladie», qu à déclarer la Cité affectée de longue durée. Biopsie de la biosphère du cancéreux Prenons soin d extraire le cancéreux de son milieu et d y laisser accrochées toutes autres espèces. Observons maintenant l attitude, dans le panier, de certains de ces crabes. Le politique, forcément intéressé, programme d en faire le Plan ( ) et le déclare «malade du siècle». Se mouvant alors par sondages populaires, le politique a vite fait de se déplacer d un sujet à un autre au gré des émotions médiatisées. Livrée alors à une logique planifiée, chiffrée et datée, la recherche peine à s y retrouver. Avançant par tâtonnement fondamental! les chercheurs qui cherchent et les mouches qui pètent se voient contrariés par l objectif technocrate. Le cancérologue, devenu oncologue, met l impératif sur la lourdeur du remède, le futur dans l alternance pas l alternative et le conditionnel derrière la statistique. Sûrement loin d Hippocrate, ne peut se payer, pragmatique, qu à jouer l hypocrite. à croissance constante, le chiffre d affaires de l industrie pharmaceutique dans le secteur aura doublé en 2015 par rapport à L alchimie consiste à faire de l argent avec du Carboplatine sans soucier l opinion du «juste soin à moindre coût» et à ne placer le nucléaire dans le dialogue que s il est médical. Ainsi faite, la manne, injectée par cathéters, fait grimper les actions d un groupe pharmaceutique au même moment que la réussite de l essai clinique de son nouvel anticancérigène. Apprenant la bonne nouvelle, le banquier, après avoir vanté ses derniers produits financiers, facilitera l accès à l emprunt pour le malchanceux. Profitant tous deux d un taux à deux chiffres, la B.A. se met au pluriel pour la banque oui, pas pour le malade, c est la banque qui gagne toujours. Souvent loin de l homme, l homme de loi assurantiel qui plus est fait confiance à taux variable. à la rencontre d une logique solidaire et égalitaire, le technocrate, tout comme Desproges, est contre le cancer, mais est-il pour les cancéreux? Sommes-nous à ses yeux des produits rentables, à quel taux et sous quelles conditions? Au-dessus du panier DE crabes Des marches caractéristiques, tournant le dos aux problèmes et aux questions, nos Pachygrapsus Marmoratus 2 ne manquent pas de formules chimiques, statistiques ou cyniques mais d humour et d humanité. Par temps de houle polémique 3 nous pourrions aussi nous demander si faire du bénéfice sur le déficit de santé épouse la morale. échappons-nous alors de l expérience, après avoir diagnostiqué ces quelques grosseurs sociétales, et sirotons, en attendant la fin, notre cocktail morphine-hypnovel. Enivrés, philosophons folie. Réprimée, l organisation sociale se voile, le dialogue horizontal entre citoyens s oblique et l individu tumoré se fait timoré. La chimie remplace la parole et la solidarité. La génétique affolée des patients devient la gêne de l impatient productiviste. Le cancer est un cancer, symptôme de la névrose permanente de la Cité, de l incapacité grandissante à contenir l Homme et sa folie, à même parfois simplement les voir derrière le Mur. Fuir la raison anxieuse, opter pour son propre hiatus et choisir son absurde. Si la guérison passe par un(e) bon(ne) moral(e), confondons les genres : Croire qu à défaut d en pleurer, on préfère en rire Et qu à prendre à vivre, on apprend à mourir, Voyons l art, l un et l autre comme espoir espéré De voir fuir, de nos gênes, la folie libérée. Notes 1, 2, 3 : rendez-vous sur Hiatus / 2012 Hiatus / 2012

8 Catalogue alternatif des musiques réfléchies. Recueil élastique et non publicitaire de fréquences auto-suffisantes. «Trip psychédélique sans psychotropes» Master Musicians Of Bukkake Trois fois Trente-Trois Tours dans la Cour des Grands. Une trilogie au cinéma, c est long, c est fade et c est raté ; souvent. / Une trilogie littéraire, constat sûrement tout aussi grisant. / Une trilogie musicale, c est rare, envoûtant et... c est mon avis. Deux mille neuf, sortie de nulle part d un LP sobrement intitulé Totem One par Master Musicians Of Bukkake (Conspiracy Records). Les «ovnis musicaux», «claque sonore» ou «découverte de l année» ont depuis perdu tout sens et puissance. Place au voyage initiatique. Trip psychédélique sans psychotropes. / Deux mille dix, Totem Two, level up. Avec notamment l enregistrement d instruments trads à Istanbul. / Deux mille onze, Totem Three, suite logique. On reste bouche bée à l écoute de «Failed Future», la piste de clôture. Trois ans. / Trois albums. / Trois chefs - d œuvre. Totem One et Two LP chez Conspiracy Records. Totem Three LP chez Important Records. Autres productions chez Abduction. Pas de site officiel. Myspace peu mis à jour. bruit de bruits marche à suivre textes : trois X quatre Tout autour de l'amas gangréné de maisons de disques productrices de bénéfices en cascade ; loin du charnier d'ondes radiophoniques infectées, de l'immonde surenchère de spectacles honteusement calibrés cherchant cerveaux et portefeuilles à jeter dans l'eau fétide de la croupissante doctrine du tout-puissant Copyright, foisonne pléthore de projets issus de réflexions et de questionnements. Cherchant à répondre aux doutes fondamentaux de l'homme aux Sapiens ces moult créations naissent de tout sauf du désir maléfique de plaire pour vendre, pour engranger, pour produire à nouveau et plaire et vendre et ainsi de suite. Dans les oreilles de notre nouveau millénaire stérilisé, où toute «nouvelle» proposition transpire la redite, résiste efficacement la création pure. Subsistant dans le seul but de dépasser le seuil du mental qui l'a pensée, elle offre de manière séductrice une exploration supplémentaire du bain collectif dans lequel nous trempons. Dans chacune de vos Cités, cherchez et vous trouverez un lieu apte à porter les idées qui ne souhaitent ni piller pour être, ni instrumentaliser pour vivre. Mais des sonorités qui existent pour, comme le plat - disait-on - dans l'antiquité, «donner une âme à nos cœurs [ ] un essor à l'imagination.» Pas la place donc dans ces colonnes pour le décryptage profond de l'élaboration des œuvres citées, juste le temps de dicter, imposer et forcer l'immersion dans les souterrains de la création. Et si seuls les convertis me lisent encore, c'est qu'un tel sermon d'actualité n'est plus. Libre à nous alors d'investir les instances susnommées et d'en faire nos bastions de la création. Gare à ceux qui céderont aux malices du pouvoir ainsi glané... «Une imaginaire guerre entre un sitar et votre grand-mère» Charanjit Singh Entremêler dix ragas hindous et autant de rythmes disco. Ou la recette d un album hors du temps mais dans le tempo! Retournez en 1982, prenez un compositeur indien, appelez le Charanjit Singh. Faites-lui réviser les râgas que son père et son grand-père lui ont appris et mettez entre ses mains le dernier cri du moment en termes de synthétiseurs. Enfermez le tout dans un studio à température ambiante. Attention, étape importante : perdez l enregistrement ainsi créé et retrouvez le vingt ans après, vous obtiendrez une bombe disco à tendance Bollywoodienne prête à faire bouncer les poils et autres restes de vous-même jusqu alors laissés pour morts au fond votre réfri... baignoire! Ten Ragas To A Disco Beat renforce les rangs des rares galettes capables de vous faire vivre une imaginaire guerre entre un sitar et votre grand-mère. Ten Ragas to a Disco Beat - LP réédité en 2010 chez Bombay Connection. + d infos sur discogs.com et lire l article sur le site du Guardian. Texte : Margot Cerisier Le Siècle, cela pourrait être le nom d une société secrète, on n en est pas si loin. Ce club d échange et de réflexion fondé en 1944 regroupe l élite française, des journalistes reconnus, des chefs d entreprises mais surtout des élus de droite comme de gauche. C est là que ça coince. Ce n est pas vraiment le principe de «salon» ou de lieux de politiques et politique club politico échangiste On parle souvent du Siècle des Lumières, beaucoup moins souvent du Siècle, tout court. Cela ne vous évoque sûrement pas grand chose, c est normal, c est prévu comme ça. Chronique d une maison close à la française, où politique rime avec rien. sociabilité qui choque, ils existaient déjà au XVIII e siècle, la mondanité n est pas une nouveauté. Ce qui choc c est d imaginer Nicolas Sarkozy et Martine Aubry, deux membres officiels du Siècle, et pas des moindres, festoyer ensemble dans ce joyeux bordel. Non mais rendez-vous compte! Imaginez Dominique Strauss- Kahn taillant le bout de gras avec Rama Yade ou Fadela Amara, ancienne présidente de Ni Putes Ni Soumises, le comble! La politique est-elle à distinguer de ses bienfaiteurs les politiques? C est en tout cas ce que ces derniers pensent, manifestement. Peut-être qu ils se foutent bien de notre gueule quand les caméras ne les surveillent pas, entre deux verres de vin, après le foie gras en sauce et avant la tarte aux fraises de saison. Peut-être que Martine savait dès le début pour l enfant roi, peut-être même qu elle a aidé au choix du prénom. Tout est possible! On s égare... Ils parlent évidemment de choses bien moins futiles, de «rigueur» sûrement, en se gavant de homard. Peut-être que les stratégies ne se jouent pas à Bruxelles, mais à l hôtel de Crillon, place de la Concorde à Paris, au pied de la plus belle avenue du monde. Dites-vous bien que c est là que dix fois par an, le dernier mercredi du mois, plusieurs groupes de huit personnes qui se détestent officiellement, se réunissent presque officieusement, autour d un chef qui orchestre pipeaux et violons certainement mieux accordés qu à l accoutumée. à lire et à voir : Les chiens de garde, Paul Nizan (1932) Les nouveaux chiens de garde, documentaire de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat (2012) Hiatus / 2012 Hiatus / 2012

9 Sept ans de camping XXI «L information grand format» Pourquoi ils vont pas à la banque, pour emprunter, comme tout le monde? En plus c est à nous de raquer. Pas de pub, pas de rédactionnel contextuel, ni d actu consommation. Un geste altermondialiste alors? Non, juste un vieux principe : «payer pour un contenu qui a un coût», nous rappelle l édito du numéro 16. Quinze balles pour en finir avec les médias de masse et (re)découvrir un journalisme debout au service de ses lecteurs. Plus qu un journal, un objet culturel qui prend le temps de la réflexion. Attention! Acheter XXI en grande surface nuit à la santé des libraires. Trimestriel / 15 euros / 212 pages la petite sœur photographique : 6 mois. Siné Mensuel «Le journal qui fait mal et ça fait du bien» Pourquoi Siné et pas Charlie? Pourquoi le petit nouveau et pas le mythe, direct descendant de Harakiri? Parce qu un petit faible pour ceux qui se font virer ou qui se cassent sans jamais lâcher l affaire. Parce qu un gros pour les vieux cons qui sèment toujours, et encore, leurs zones à 83 piges. Maurice Sinet, c est celui qui a su se faire trembler les relations diplomatiques en carte-postalant, alors en vacances en Chine, des dessins de chats miaulant Maô! Hebdomadaire devenu mensuel, une feuille de choux à contre-courant dans le flot actuel d informations continuelles. à acheter le premier mercredi du mois 4 euros 80 / 32 pages le royaume du provisoire revue superficielle de la presse alternative sous-presse Le Tigre «Curieux magazine curieux» Vous aussi, participez à la dérive intellectuelle d un enfant sage et studieux en déclinant les verbes «aller péter» ou «dinde aux marrer». Attiré par les tableaux de conjugaisons, l élève beschellerisé aura vite fait de trouver repères et valeurs dans ses colonnes. Au détour de kiosques donc, existent des quatrièmes de couverture laissant librecourt aux folies révoltées du typographe. Héraclite en parlait déjà : «Un tas de gravats déversé au hasard : le plus bel ordre du monde.» Indépendant jusqu au bout des plumes et des souris, à tenir et à soutenir. Mensuel / 5 euros / 84 pages En page centrale, une photographie de groupe, anonyme, trouvée en brocante aux quatre coins du monde. Article onze Avant tout un journal papier au format informel qui aime «porter la plume dans la plaie» sans oublier de dessiner quelques bidules autour. Dans la famille ronflante et auto-congratulée du journalisme, Article 11 est le gosse insolant. Rate pas une occasion de ne pas éviter un sujet qui fâche à table. Ose par exemple, sur la version web, et titre «Un journal de moins, un peu de liberté en plus» au surlendemain du cocktail de lancement - ou l inverse - du numéro spécial Charia de Charlie Hebdo. Se permet même une liste des médias libres. à consulter, forcément. Bimensuel / 2 euros50 / 32 pages «L ascenseur social fonctionnera toute la matinée de mardi prochain.» lu à la une du numéro 7. Texte : Docteur Raoul Photographie : Docteur Raoul L adage veut que toute bonne chose ait une fin. Après avoir perdu le droit d usiter la salle de concert du «Rail Théâtre» dans le quartier de Vaise, les gais lurons du collectif «Grnd Zero» donnaient à voir et à entendre un dernier baroud d honneur avant l expulsion du squat culturel de Gerland. Une soirée démesurée pour fêter une dernière fois l insalubrité sécuritaire, la sueur, les mélomanes sociopathes et le son approximatif d un lieu alternatif où il faisait bon traîner ses oreilles. Pour moi cette salle fut un espace hybride où chacun venait pour une programmation pointue et éclectique ou simplement pour passer le temps ; six euros en moyenne pour une bonne partie de la nuit. En fonction de son humeur, on pouvait passer toute la soirée au bar à discuter du dernier EP d un groupe de mathrock obscur, zoner dans les décibels des saturations les plus crades de «7 ans de Camping» Soirée de fermeture de Grnd Zero Gerland 10 septembre 2011 Lyon (69) ce début de millénaire, se vider de tout ses fluides mêmes les plus intimes Enfin bref, un lieu où chaque individu un tant soit peu décalé vient pour trouver refuge. Avec son lot d habitués, un poil différents des piliers de PMU, le «Grnd» a réuni ce soir une foule démentielle, 200 selon la police, 400 selon les chauvins chauffés à l éthanol. Peu importe, le lieu est rempli à craquer. L immense parking devant la friche permet de respirer un peu dans cet agglutinement d humains venus fêter comme il se doit la fermeture d un espace unique consacré à la musique indépendante. 22 h-5 h et une grosse dizaine de groupes, voilà le tarif. On passe du punk à la postelectronica, de Carne à Télécommande, du groupe local à Chris Corsano. Tout s enchaîne dans les meilleurs délais, de la scène principale à la seconde plus petite mais située dans le public. Tout roule pour le mieux, les visages s illuminent, les yeux s écarquillent. La magie opère une fois de plus, peut-être une dernière fois Le bar est assailli, dévalisé, les cannettes vaguement fraîches n y suffisent plus malgré le renfort de Speed Apéro. J ai le choix entre une despé tiède ou une Graffenwalder chaude. Choix cornélien alors qu il n est même pas 4 h Enfin de ce que je me souviens. Les spectateurs quittent peu à peu la fiesta et les derniers enragés monopolisent les canapés au dehors ou se laissent happer par un show vidéo bruitiste. De la percussion improvisée anime les derniers instants musicaux du 40 rue Pré-Gaudry. Les stigmates de cette folle nuit s observent partout où mes yeux se posent, et les têtes fatiguées des ultimes guerriers montrent l épreuve que nous venons de traverser avec brio. De la sueur et des larmes pour une fin en apothéose. Pour tous ceux présents, un souvenir émouvant qui restera dans les mémoires et la psyché collective du milieu musical lyonnais dissident. Après ça «Grnd Zero» continue sa folle aventure en «hors les murs» avec la même volonté. Souhaitonsleur de trouver de nouveau un lieu propice à leur folle imagination. Hiatus / 2012 Hiatus / 2012

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Marie Lébely. Le large dans les poubelles

Marie Lébely. Le large dans les poubelles Marie Lébely Le large dans les poubelles Prologue «La vitesse de conduction des fibres postganglionnaires est-elle du même ordre que celle des fibres nerveuses motrices du système nerveux somatique?» C

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire.

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. Conseil général du Lot é t e r p o La pr chez l enfant s n a 6 à 0 de Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. La propreté, cela ne s apprend pas! Maman, je vais certainement te surprendre,

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Cette semaine, Fannie Dagenais, la directrice générale d ÉquiLibre, et Louise Dugas, la rédactrice en chef reportage, culture et style

Plus en détail

QUI SUIS-JE? Par MONIQUE PRUDET, ASSISTANTE SOCIALE INDEPENDANTE

QUI SUIS-JE? Par MONIQUE PRUDET, ASSISTANTE SOCIALE INDEPENDANTE 1 QUI SUIS-JE? Par MONIQUE PRUDET, ASSISTANTE SOCIALE INDEPENDANTE 4 BIS RUE DE PARIS 94470 BOISSY ST LEGER 01 45 95 42 47 moniqueprudet@aol.com 2 MA GENESE : Je suis devenue assistante sociale non par

Plus en détail

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture Le journal des CE1 et CE2 Vendredi 13 mars 2003 Une nouvelle maîtresse Après les vacances de février (c est à dire depuis le lundi 24 février 2003), nous avons eu une nouvelle maîtresse qui s appelle Aurélie.

Plus en détail

V3 - LE PASSE COMPOSE

V3 - LE PASSE COMPOSE CM1 V.3 LE PASSE COMPOSE DE L INDICATIF Il s agit de mettre en évidence la conjugaison des verbes en «er», en «ir-iss» des verbes être, avoir, faire, prendre, aller, pouvoir. On mettra en évidence le fait

Plus en détail

Les 100 plus belles façons. François Gagol

Les 100 plus belles façons. François Gagol Les 100 plus belles façons d'aimer François Gagol Les 100 plus belles façons d Aimer François Gagol François Gagol, 2003. Toute reproduction ou publication, même partielle, de cet ouvrage est interdite

Plus en détail

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY D O S S I E R libérez- LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY La VAR organisait le 27 mars 2003 un séminaire consacré à la créativité et à la pub radio. A cette occasion, elle avait invité deux

Plus en détail

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00.

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé présente des actions passées, ponctuelles, et d une durée délimitée dans le passé. Formation : avoir ou être (au

Plus en détail

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé.

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. L association plaisirs de l eau vous présente le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. http://plaisir-de-leau.wifeo.com 27/09/14 Plaisirs de l eau livret bébé nageur 1 BIENVENUE à l association

Plus en détail

SOMMAIRE. PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3. PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5. MS 1 : L odorat en M.S. 1...

SOMMAIRE. PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3. PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5. MS 1 : L odorat en M.S. 1... SOMMAIRE PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3 PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5 MS 1 : L odorat en M.S. 1... 7 MS 2 : La semaine des 5 sens en Moyenne Section... 8 MS 3 : La

Plus en détail

Accordez-vous le nombre de points correspondant à chaque réponse. Sauf avis contraire, pour chaque question, vous pouvez cumuler les réponses.

Accordez-vous le nombre de points correspondant à chaque réponse. Sauf avis contraire, pour chaque question, vous pouvez cumuler les réponses. Évaluez votre qualité de vie Source : LORTIE, MICHELINE. Évaluez votre qualité de vie, (Reportages, Coup de pouce), 1997. La santé mentale est un bien que tous, consciemment ou non, nous désirons posséder.

Plus en détail

IL AVAIT TOUJOURS SEMBLÉ à Antoine avoir l âge des chiens. Quand il avait sept ans, il se sentait usé comme un homme de quarante-neuf ans ; à onze,

IL AVAIT TOUJOURS SEMBLÉ à Antoine avoir l âge des chiens. Quand il avait sept ans, il se sentait usé comme un homme de quarante-neuf ans ; à onze, IL AVAIT TOUJOURS SEMBLÉ à Antoine avoir l âge des chiens. Quand il avait sept ans, il se sentait usé comme un homme de quarante-neuf ans ; à onze, il avait les désillusions d un vieillard de soixante-dix-sept

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 JE CHLOÉ COLÈRE PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 Non, je ne l ouvrirai pas, cette porte! Je m en fiche de rater le bus. Je m en fiche du collège, des cours, de ma moyenne, des contrôles, de mon avenir!

Plus en détail

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE Le tout petit œuf. La toute petite chenille Le tout petit œuf vu à la loupe Il était une fois un tout petit œuf, pondu là. Un tout petit œuf, petit comme un grain de poussière.

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail

Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle

Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle commence sa crise d éternuements, il faut que je m arrache.

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Techniques d accueil clients

Techniques d accueil clients Techniques d accueil clients L accueil est une des phases capitales lors d un entretien de vente. On se rend tout à fait compte qu un mauvais accueil du client va automatiquement engendrer un état d esprit

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer?

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer? VAGINISME Quelques pistes pour avancer? Vaginisme Pendant longtemps, pénétration vaginale quasi impossible car trop douloureuse : brûlures. Et même pas de nom pour ça. Un jour : un mot. VAGINISME. Vaginisme

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

001_004_VIVRE.qxd 21/07/2008 15:35 Page 1 Vivre avec soi

001_004_VIVRE.qxd 21/07/2008 15:35 Page 1 Vivre avec soi Vivre avec soi Du même auteur aux Éditions J ai lu Papa, maman, écoutez-moi vraiment, J ai lu 7112 Apprivoiser la tendresse, J ai lu 7134 JACQUES SALOMÉ Vivre avec soi Chaque jour... la vie Les Éditions

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

Octave MIRBEAU LA BAGUE

Octave MIRBEAU LA BAGUE Octave MIRBEAU LA BAGUE LA BAGUE Un matin, le vieux baron vint chez moi. Et, sans préambule, il me demanda : Est-ce vrai, docteur, qu il y a du fer dans le sang? C est vrai Ah! je ne voulais pas le croire

Plus en détail

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 :

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 : Module 04 : le sommeil Module 04 : le sommeil Ce module comprend les sections suivantes : Messages clés Problèmes de sommeil courants Les médicaments et le sommeil Conseils provenant de familles sur les

Plus en détail

DOSSIER de présentation

DOSSIER de présentation Projet d Habitat Participatif intergénérationnel et écologique DOSSIER de présentation 2015 Sommaire Mots d Ecoravissants Présentation d Ecoravie Donnez du sens à votre argent Chiffres et dates Contact

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE Bienvenue chez P&V En vous confiant à P&V, vous choisissez un assureur qui recherche avant tout l intérêt de ses assurés. Depuis son origine, en 1907, P&V s appuie sur des valeurs

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Ariane Moffatt : Je veux tout

Ariane Moffatt : Je veux tout Ariane Moffatt : Je veux tout Paroles et musique : Ariane Moffatt Sony Music France Thèmes La relation amoureuse, les enfants gâtés. Objectifs Objectifs communicatifs : Exprimer un sentiment. Exprimer

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Interview de Hugo, coordinateur de l espace de coworking de La Cordée Perrache (Lyon)

Interview de Hugo, coordinateur de l espace de coworking de La Cordée Perrache (Lyon) 12/06/2013 Interview de Hugo, coordinateur de l espace de coworking de La Cordée Perrache (Lyon) Coop alternatives 47, rue de la Garde 69005 Lyon - 06 48 03 74 14 - contact@coop-alternatives.fr This document

Plus en détail

SEQUENCE LES 5 SENS. LA VUE L œil, La lumière La vision. L ODORAT, Le nez Les substances à l état gazeux L olfaction

SEQUENCE LES 5 SENS. LA VUE L œil, La lumière La vision. L ODORAT, Le nez Les substances à l état gazeux L olfaction SEQUENCE LES 5 SENS COMPETENCES Découverte du monde du vivant - Découvrir les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonction (organes associés) - Observer, décrire, manipuler

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement?

Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement? Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement? Ce livret vous a été remis en complément de la vidéo «4 éléments pour travailler plus efficacement». Visitez http://methode-prepa.com pour

Plus en détail

S ickness Impact Profile (SIP)

S ickness Impact Profile (SIP) Nom : Prénom : Date de naissance : Service : Hôpital/Centre MPR : Examinateur : Date du jour : Étiquettes du patient S ickness Impact Profile (SIP) Il présente le même problème de droit d auteur (pour

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Comment sont vos cheveux?

Comment sont vos cheveux? Comment sont vos cheveux? Être blond Être brun Être roux Être auburn Avoir les cheveux gris Avoir les cheveux grisonnants Avoir les cheveux blancs Avoir les cheveux bouclés, frisés Avoir les cheveux ondulés

Plus en détail

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE 52 INSIDE Un autre regard sur Michel R. WALTHER Directeur général de la Clinique de La Source Directeur général de la Clinique de La Source, Michel R. Walther est né en 1949 au Maroc de parents suisses.

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

VOITURE A REACTION. Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson)

VOITURE A REACTION. Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson) VOITURE A REACTION Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson) 1 Introduction BUT DE L ACTIVITE Fabriquer une voiture à réaction originale et sans danger Jouer avec et essayer plein

Plus en détail

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 J ai pas envie d y aller, à la crèche! Déjà, on a changé de ville et de maison, et je n ai plus ma Nounou, et je suis tout perdu.

Plus en détail

Petit mémoire. Déroulé des séances de. musicothérapie réceptive collective. au GEM (Groupe d Entraide Mutuelle)

Petit mémoire. Déroulé des séances de. musicothérapie réceptive collective. au GEM (Groupe d Entraide Mutuelle) Petit mémoire Déroulé des séances de musicothérapie réceptive collective au GEM (Groupe d Entraide Mutuelle) Damien GONTHIER Formation aux techniques psychomusicales, corporelles et vocales Musicothérapie

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

Une approche de la PNL

Une approche de la PNL Qu est ce que la PNL? Une approche de la PNL La PNL signifie Programmation NeuroLinguistique. C est une approche plus ou moins scientifique de tout ce qui touche à la communication et le fonctionnement

Plus en détail

La Chronique des matières premières

La Chronique des matières premières La Chronique des matières premières Céréales, minerais ou pétrole, les ressources naturelles sont au cœur de l économie. Chaque jour de la semaine, Dominique Baillard informe du cours des matières premières

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 UNE CAMPAGNE DE COMMUNICATION SUR LA LIBRAIRIE INDÉPENDANTE DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 BIENVENUE Chez mon libraire, La librairie est un lieu essentiel de partage, qui valorise la richesse de notre

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Combien vaut VRAIMENT votre vieille voiture

Combien vaut VRAIMENT votre vieille voiture Combien vaut VRAIMENT votre vieille voiture Ou Comment j ai appris par hasard que ma voiture avait été revendue 32 FOIS PLUS CHER que le montant de ma reprise! AVERTISSEMENT Cette fiche pratique n a qu

Plus en détail

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens.

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Les enfants et la sécurité alentour des Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Qu est-ce que ton chien aime faire avec toi? Qui

Plus en détail

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES ACTUALITES Ateliers de sensibilisation artistique à partir de l œuvre de V. Vasarely, encadré par une médiatrice culturelle et une historienne de l art. du 6 au 8 avril 2010 de 14hà16h Public: enfants

Plus en détail

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Ngoc-hoang, l empereur de Jade, le dieu suprême des cieux, vivait dans son royaume céleste où il possédait un palais

Plus en détail

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution.

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution. Trait et ligne I La ligne me fascine. Le trait qui relie ou qui sépare Qui déchire le néant et marque une trace Qui me fait entrer dans l univers des signes. La ligne avance, Elle indique une direction,

Plus en détail

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL «Oliver l enfant qui entendait mal» est dédié à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à la famille, aux amis, et aux professionnels, qui s impliquèrent pour l aider.

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

SAVOIR SE RECENTRER : UN ATOUT AU QUOTIDIEN

SAVOIR SE RECENTRER : UN ATOUT AU QUOTIDIEN SAVOIR SE RECENTRER : UN ATOUT AU QUOTIDIEN QUE SIGNIFIE "ÊTRE CENTRÉ"? Etre centré signifie être aligné entre Ciel et Terre. C'est-à-dire connecté à l'énergie du Ciel et ancré dans l énergie de la Terre;

Plus en détail

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman Les genres littéraires d un texte (1) Rappels Les genres littéraires sont une classifi cation qui permet de distinguer les textes en fonction de certaines caractéristiques d écriture. Voici les principaux

Plus en détail

DOSSIER Pédagogique. Semaine 21. Compagnie tartine reverdy. C est très bien!

DOSSIER Pédagogique. Semaine 21. Compagnie tartine reverdy. C est très bien! DOSSIER Pédagogique Semaine 21 Compagnie tartine reverdy C est très bien! 1 Sommaire Distribution istribution,, résumé,, a propos du spectacle 3 EXTRAIT 4 La compagnie 4 Biographie 4 Pistes de travail

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer La petite poule qui voulait voir la mer Ecris les mots suivants au bon endroit : le titre l auteur - l illustration - l illustrateur - l éditeur Exercices couverture Décris la première de couverture. Que

Plus en détail

La satisfaction du client n entraîne pas forcément sa fidélité

La satisfaction du client n entraîne pas forcément sa fidélité I La satisfaction du client n entraîne pas forcément sa fidélité Si vous lisez ce livre et que vous êtes responsable d une entreprise, d un service qui s intéresse à la fidélité client, c est que vous

Plus en détail

Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris

Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris Tu parles de toi, de tes goûts. Tu lis BD. Tu fabriques un poster pour te

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres?

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Textes rédigés pour le site www.mmatravodeco.com Reportage : projet de décoration Bambù, Paris 14 e Photos : Béatrice

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail