3. Network. of SPOCs. Lucerne, Printemps 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "3. Network. of SPOCs. Lucerne, Printemps 2010"

Transcription

1 3. Network of SPOCs Lucerne, Printemps

2 Asset Management & Service Objectifs, priorités 2010 et structure Wolfgang Hechler Responsable Asset Management & Service Lucerne, le 27 avril

3 Direction du secteur Asset Management & Service Présentation de W.Hechler Depuis 03/ Responsable Asset Management and Service Responsable de la division Asset Management stratégique Responsable de la division Attribution des actifs Responsable d'équipe Planification financière / Controlling Responsable de projet Intégration groupe Responsable d'équipe Projets / Services techniques (MS/NS).. swissgrid SA Vattenfall Europe Distribution Hambourg Hamburgische Electricitäts-Werke AG 3

4 Définition de GO! Conformément à la loi sur l approvisionnement en électricité, la totalité du réseau 220/380 kv sera transférée à Swissgrid au plus tard le 1 er janvier La mise en œuvre de ce grand projet se fait dans le cadre d'un programme appelé GO! (GridOwnership!). En voici les principales activités: Mise en place du secteur Asset Management & Services Transaction du réseau de transport Intégration 4

5 Futures tâches du secteur Asset Management de Swissgrid Attributions Idée directrice et stratégie Vision et principes d'asset Management Planification à long terme du réseau de transport Budgets et activités Planification des moyens financiers nécessaires Développement des mesures et projets concrets CHF Directives et controlling Elaboration de directives et dispositions techniques Relevé et gestion des KPI et des risques.. Responsabilité Exploitation plus sûre, plus performante et plus efficace du réseau de transport Attribution et surveillance Attribution des paquets de prestations aux mandataires externes Gestion et contrôle des prestations attribuées Source: Programme GO! 5

6 Les responsabilités assumées par Swissgrid vont augmenter considérablement d ici 2012 Evolution Prise en charge du réseau de transport des propriétaires Exploitant du réseau de transport suisse Principale mission: exploitation du réseau env. 250 collaborateurs (état ) Immobilisations env. CHF 44 millions * Selon ElCom Exploitant et propriétaire du réseau de transport suisse Principales attributions: exploitation du réseau et Asset Management env. > 350 collaborateurs Immobilisations CHF 1,7 milliard * Source: Programm GO! 6

7 Détails Vue schématique Etape La mise en place de l Asset Management et la reprise du réseau auront lieu par étapes Grandes étapes Début Mars 2010 Préparation Janvier 2011 Signature des contrats Novembre 2011 Transfert des actifs (jour1) Janvier 2012 sg sg sg sg EAE RT EAE RT EAE RT EAE RT EAE RT EAE RT EAE RT EAE RT EAE RT EAE RT EAE RT EAE RT EAE RT EAE RT EAE RT EAE RT Elaboration du concept général d AM Début du développement des compétences en AM Définition de la stratégie de recrutement Séparation différenciée des sociétés pour l exploitation du réseau Mise sur pied de l Asset Management Reprise d une partie des effectifs Début de la Due Diligence et de l évaluation Définition des SLA Effectifs au complet et formés au sein de l AM Fin de la Due Diligence et de l évaluation Adaptation des sociétés pour l exploitation du réseau terminée Signature des contrats d acquisition Signature des SLA Transfert juridique terminé Migration des données des actifs des PRT vers Swissgrid Transfert comptable terminé Légende: Définition des SLA Signature des SLA entre sg et EAE Sociétés EAE-PRT Sociétés Swissgrid Source: Projekt Integration 7

8 Clients et relations publiques Objectifs, priorités 2010 et structure Bettina von Kupsch Responsable Clients et relations publiques Lucerne, le 27 avril

9 Un objectif général et deux tâches de Clients et relations publiques A. Gestion des relations clientèle B. Community Relations Propriétaires de réseau de transport Gestionn. de réseau de distribution (réseau de transport, régional) Exploitants de centrale Négociants d électricité Clients RPC Autres groupes de clients Politique Associations professionnelles/économiques Population Groupes d intérêts/ ONG Autres parties prenantes Régulateur / comités européens et GRT 1 Création d une image positive et d une perception cohérente de Swissgrid par ses clients et sur le marché 1) La responsabilité incombe au secteur Marché et régulation. CRL assure la coordination générale et met des méthodes à disposition. 9

10 Objectifs et mesures dans le secteur Relations clientèle Objectifs Suivi de la clientèle professionnel et proactif pour tous les groupes de clients Création d une valeur ajoutée pour la clientèle par un conseil actif et un soutien des clients Instauration d un climat de confiance comme base d une collaboration partenariale Processus clientèle simples et efficaces assortis de responsabilités claires au sein de Swissgrid Mesures dans le secteur Relations clientèle Planification, conception et réalisation de platesformes clients Suivi et conseil personnalisé des clients attribués (support actif) Enregistrement et résolution centralisés des requêtes et réclamations de clients (support réactif) Suivi actif des relations pour tous les groupes de clients Collecte, concentration et mise à disposition de connaissances de clients dans l organisation Swissgrid 10

11 Objectifs et mesures dans le secteur Community Relations Objectifs Perception cohérente et positive de Swissgrid par le public, les milieux politiques et les groupes d intérêts Amélioration de l image de Swissgrid en termes de professionnalisme, de crédibilité et de responsabilité envers la Suisse Réduction du nombre de réclamations et pétitions lors d opérations nécessaires de renouvellement et d extension du réseau Mesures dans le secteur Community Relations Visibilité des prestations et compétences de Swissgrid Relations publiques dans les régions et communes concernant l extension et le renouvellement du réseau Organisation de visites guidées et de cours pour les visiteurs Coordination et soutien des contacts des parties prenantes avec Swissgrid Réalisation d études de satisfaction clientèle et d enquêtes d image 11

12 Perspectives 2010 et priorités Mise en place d une gestion systématique des parties prenantes, avec les objectifs suivants Définition des responsabilités pour tous les groupes d intérêt Concentration et mise en œuvre des besoins des clients en ce qui concerne le portail clientèle Etablissement des priorités et instruments en matière de suivi, y compris les messages et objectifs de collaboration par groupe d intérêt Développement des bases (contacts/contenus) pour l acceptation par le public de la nécessité d une mise en œuvre du réseau stratégique 2020 Mise en place du réseau (national et régional) avec les organisations, milieux politiques et groupes importants Professionnalisation et standardisation des exposés pour les visiteurs et lors de séances d information Etablissement de positions quant aux sujets importants en matière d électricité tels que câblage en sous-sol, super-réseau / réseau intelligent, énergies renouvelables Extension et intensification de la collaboration client / Swissgrid existante Garantie d une mise en œuvre cohérente du modèle SPOC en vue d éviter les conflits, les malentendus et les processus fastidieux Instauration d un climat de confiance en vue d une collaboration respectant les délais, non discriminatoire et axée sur les solutions Traçage régulier des indices de performance (KPI) de clients et de la satisfaction clientèle 12

13 Exploitation sûre du réseau électrique Grâce aux services système de Swissgrid Markus Rappo Responsable du groupe Planification et acquisition SDL Lucerne, le 27 avril

14 Ordre du jour 1. Cadre juridique 2. Réglage du réseau 3. Marché et produits 4. Evolution et perspectives 15

15 Tâches de la société nationale du réseau de transport Exploitation non discriminatoire, fiable et performante du réseau de transport, afin de garantir un approvisionnement sûr en électricité Exploitation du réseau de transport suisse en tant que zone de réglage Fourniture des services système, y compris la mise à disposition des énergies de réglage Prescription de mesures lorsque la stabilité de l exploitation du réseau est menacée Gestion des congestions LApEl, art

16 Définition des services système Prestations nécessaires à l exploitation sûre du réseau. Elles comprennent notamment: la coordination du système la gestion du bilan d ajustement le réglage primaire l aptitude des producteurs au démarrage autonome et à la marche en îlotage le maintien de la tension (part d énergie réactive comprise) les mesures d exploitation et la compensation des pertes de transport LApEl, art. 4, al. 1 let. G. 17

17 Acquisition de services système La société nationale du réseau de transport se procure les services système au moyen d une procédure transparente et non discriminatoire Elle ordonne les mesures nécessaires si la stabilité de l exploitation du réseau est menacée LApEl, art. 20 al. 2 let. b et c Précision dans l OApEl: la procédure d acquisition doit en outre être axée sur le marché OApEl, art. 22 al. 1 18

18 Ordre du jour 1. Cadre juridique 2. Réglage du réseau 3. Marché et produits 4. Evolution et perspectives 19

19 Objectif du réglage de la puissance active Maintien de la fréquence de consigne (50 Hz) Maintien des importations/ exportations prévues Compensation des écarts des GB Fluctuations de charge, erreurs de prévision Fluctuation des injections Défaillances de centrales 20

20 Défaillance de centrale au sein de l UCTE 21

21 Autres services système Pertes de transport Compensation anticipée des pertes prévisibles dans le réseau Aptitude au démarrage autonome et à la marche en îlotage Rétablissement du réseau suite à une perturbation Maintien de la tension et énergie réactive Une tension d exploitation correcte est déterminante pour garantir un transport efficace et sûr de l énergie Coordination du système Coordination en Suisse et au sein du réseau d interconnexion (UCTE) Conduite et pilotage du réseau Gestion du programme prévisionnel et des congestions Mesure d exploitation Installation, exploitation et entretien des compteurs et appareils de mesure Installations et système de transfert de données 22

22 Ordre du jour 1. Cadre juridique 2. Réglage du réseau 3. Marché et produits 4. Evolution et perspectives 23

23 Marché suisse Swissix Plateformes de courtage Marché suisse de l énergie de réglage Marché OTC 24

24 Fournisseurs du marché SDL Négociants d électricité Centrales nucléaires Centrales à accumulation et pompes Industries pouvant être déconnectées du réseau Centrales électriques au fil de l eau 25

25 Produits du marché SDL Puissance de réglage primaire +/ 74 MW Puissance de réglage secondaire +/ 400 MW Puissance de réglage tertiaire positive MW Puissance de réglage tertiaire négative 460 MW Energie de compensation par an env. 860 GWh Energie réactive par an env. 6 Tvarh Centrales aptes au démarrage autonome raccordées au réseau de transport 9 26

26 Ordre du jour 1. Cadre juridique 2. Réglage du réseau 3. Marché et produits 4. Evolution et perspectives 27

27 Evolution du marché 1 er janvier 2009: Lancement des produits mensuels et hebdomadaires Mai 2009: 1 er juillet 2009: Explosion des prix Introduction de mesures visant à réduire les coûts 1 er janvier 2010: Adaptation du concept d urgence 1 er février 2010: Nouvelle gamme de produits produits hebdomadaires et journaliers; offres minimales réduites Propositions de solutions au problème des rampes dans le cadre des RPS Régulièrement: préqualification de nouveaux fournisseurs augmentation des liquidités, réduction des prix 28

28 Problème des rampes dans le cadre des RPS 29

29 Stratégie SDL de Swissgrid Objectif: Acquisition des SDL économiques et conformes au marché, avec un large éventail de produits et de fournisseurs Mesures dans le domaine du développement des produits et de l exécution: Optimisation des réserves de puissance grâce à une détermination dynamique Augmentation de l attrait des produits, par exemple par leur affinage Elargissement du cercle des fournisseurs potentiels, par ex. à des consommateurs avec contrôle de la charge (Smart Metering, Smart Grid) Collaboration avec des gestionnaires de réseau étrangers Internationalisation des marchés de l énergie de réglage, harmonisation transfrontalière du maintien de la tension Gestion des défaillances de nouvelles grandes centrales (1600 MW) Prévention de l utilisation du concept d urgence avec procédure d attribution! 30

30 Message Swissgrid privilégie indiscutablement une procédure axée sur le marché pour l acquisition des SDL et est confiante dans le fait que ce marché viendra. Swissgrid est par ailleurs convaincue qu une solution basée sur une procédure d attribution et des prix administrés ne répondra jamais aux possibilités individuelles des exploitants de centrales. 31

31 Contrats sur le marché libéralisé Etat et évolution Lukas Gürtler Responsable Droit & Compliance Lucerne, le 27 avril

32 Sommaire 1. Défis lancés au département Droit & Compliance (passage de l univers intégré à l univers dégroupé) 2. Etat actuel des contrats 3. Evolution des contrats 33

33 Relations juridiques dans le nouvel univers 34

34 Défis lancés au département Droit & Compliance Passage d un univers intégré à un univers dégroupé, avec séparation entre le marché et le secteur réglementé Terre inconnue pour l ensemble des acteurs De nouveaux défis sur le plan légal, par exemple l acquisition des services système axée sur le marché Protection des données: exigences plus élevées en raison du mandat légal ElCom, nouvelle autorité de régulation Exigences en termes d efficacité 35

35 Sommaire 1. Défis lancés au département Droit & Compliance (passage de l univers intégré à l univers dégroupé) 2. Etat actuel des contrats 3. Evolution des contrats 36

36 Etat actuel des contrats 1 / 4 Projet MUNCH Elaboration des principaux contrats en collaboration avec le secteur Raccordement et utilisation du réseau SDL Groupes-bilan Modèles de contrats pour l externalisation Questions de délimitation entre le monopole et le marché Evolution incertaine 37

37 Etat actuel des contrats 2 / 4 Premières expériences recueillies Remise en question des modèles élaborés dans le cadre du projet MUNCH Prise en compte et intégration des enseignements tirés de l ouverture du marché Signatures de contrats Disposition à signer variable selon le type de contrat Signature rapide des contrats nécessaires pour participer au marché Retards dans les négociations concernant les autres contrats 38

38 Etat actuel des contrats 3 / 4 Application sans incident des contrats de groupe-bilan signés Contrats d utilisation du réseau presque tous signés, la plupart du temps sans problèmes Conventions d exploitation presque toutes signées, quelques questions en suspens Contrats SDL signés, premières adaptations déjà effectuées (Price Cap) Contrat de mise à disposition du réseau encore en cours d élaboration SLA en cours d élaboration (entre autres amélioration de l optimisation des coûts) 39

39 Etat actuel des contrats 4 / 4 Etat des contrats d installation et des contrats de raccordement au réseau encore inconnu chez Swissgrid Préparation de la reprise du réseau de transport, conditionne également des contrats qui sont en cours d élaboration 40

40 Sommaire 1. Défis lancés au département Droit & Compliance (passage de l univers intégré à l univers dégroupé) 2. Etat actuel des contrats 3. Evolution des contrats 41

41 Evolution des contrats 1 / 4 Prise en compte de divers enseignements (contradictions, formulation inégale, évolutions du marché, etc.) Problématique liée à l intégration de possibilités de résiliation dans les contrats, même si les relations juridiques ne peuvent guère être résiliées Séparation de thèmes qui devraient être regroupés Un contrat par partie ou plusieurs contrats? 42

42 Evolution des contrats 2 / 4 Regroupement de contrats quand c est judicieux Contrat d utilisation du réseau et conventions d exploitation (sur le plan commercial et technique) Contrats-cadres avec les diverses parties Adaptation des contrats aux nouveaux développements Contrats SDL avec de nouveaux produits Contrats de service pour l exploitation du réseau (p. ex. données énergétiques, exploitation des installations) 43

43 Evolution des contrats 3 / 4 Harmonisation des contrats tant du point de vue de la forme (langue) que du fond Préparation de la reprise des contrats dans le cadre du programme GO! Contrats de raccordement au réseau Contrats d installations Contrats de servitude 44

44 Evolution des contrats 4 / 4 Fin mai: «Contrat de mise à disposition des réseaux avec les PRT» discuté et finalisé avec l ElCom par Envoi de la version finale adaptée de la convention d exploitation avec les EC concernant les «Mesures prises Swissgrid en cas de menace pour la stabilité de l exploitation du réseau» (annexe 1) Conclusion d une LOI avec les PRT concernant le transfert du réseau de transport Août: Projet de regroupement du contrat d utilisation du réseau et de convention d exploitation, puis consultation Septembre: Conclusion d un nouveau contrat «Maintien de la tension 2011» (annexe à la convention d exploitation) Conclusion d un accord de principe avec les PRT concernant le transfert du réseau de transport 45

45 Extension du réseau de transport en Suisse et en Europe Philippe Huber Asset Management Lucerne, le 27 avril

46 Ordre du jour 1. Extension prévue jusqu en 2020 en Suisse 2. Plan d extension du REGRT-E jusqu en Défis et rôle de Swissgrid 47

47 Situation typique Jour d été (situation d exportation): 1500 MW Legende: Leitung mit 380kV in Betrieb Leitung mit 220kV in Betrieb Schaltanlage Schaltanlage mit Transformatoren 4400 MW Export 2000 MW Forte production CH avec des congestions dans la région alpine 48

48 Situation typique Nuit d hiver (situation d importation): 3000 MW Legende: Leitung mit 380kV in Betrieb Leitung mit 220kV in Betrieb Schaltanlage Schaltanlage mit Transformatoren 2000 MW Import 4000 MW Faible production CH et transit nord-sud élevé 49

49 Moteurs de l extension du réseau Garantie de la sécurité (n-1) Garantie de l exploitation du réseau/de l approvisionnement en cas de défaillance de moyens d exploitation prévention des incidents en cascade Approvisionnement Adaptation à la progression constante de la consommation d énergie ou à la charge qui en résulte Garantie d un approvisionnement redondant Maintien de la tension / optimisation de l équilibre du bilan de puissance réactive Congestion de réseau Suppression des congestions existantes Délestage des éléments de réseau critiques Nouveaux raccordements (alimentation/production) Nouvelle construction, extension, augmentation de puissance des centrales Nouvelle transformation suite à l augmentation de puissance dans les réseaux d approvisionnement Réseau interconnecté européen Intégration des marchés européens Consolidation du rôle de plaque tournante de l électricité de la Suisse 50

50 Situation de congestion: 2015 sans extension de réseau Legend : Line with 400kV in operation Line with 220kV in operation Substation Substation with transformer Substation with PST device Bottleneck charge (n-1) > 120% 51

51 Extension stratégique du réseau de transport d électricité d ici 2015 Recommandation du groupe de travail «Lignes de transport et sécurité de l approvisionnement» (GT LVS) mis en place par le DETEC dans son rapport final du 20 mars 2007: Pour combler les lacunes et améliorer les structures du réseau, 67 projets au total doivent être réalisés d ici 2015 sur les réseaux à haute tension des entreprises suprarégionales et des CFF. Les projets d extension d ici 2015 des compagnies suprarégionales se rapportant au réseau stratégique représentent un volume d investissements de 1,2 à 1,4 milliards de francs suisses (extrait du rapport final). 52

52 Conséquences du retard pris dans la mise en œuvre du plan d extension 2015 L augmentation visée de la sécurité de l approvisionnement ne peut pas être atteinte L exploitation des centrales (production et pompage) en Suisse doit être réduite Les échanges d énergie avec l étranger doivent être limités (NTC) De nouvelles centrales ne peuvent pas être raccordées ou ne peuvent pas être exploitées commercialement de manière optimale par les investisseurs 53

53 Congestions liée à l extension du réseau Höchstspannungsnetz Schweiz Stand: bis 2018 Legende: D Jour d été Jour d été/d hiver Leitung mit 380kV in Betrieb Leitung mit 220kV in Betrieb Leitung mit 150kV in Betrieb Schaltanlage Schaltanlage mit Transformatoren Nuit d hiver geplante Ausbauvorhaben geplante Schaltanlage geplante Transformierung F A CH I 1 Réseau stratégique 2015 tel que défini par le Conseil fédéral le

54 Poursuite du développement du réseau stratégique 2015 Prise en compte des résultats des études menées dans la région du lac de Constance, l Oberhasli/le Tessin et le Valais des centrales à accumulation par pompage supplémentaires prévues d une augmentation supplémentaire de la charge de 1,5% d ici 2020 des scénarios maximaux concernant les importations, les exportations et le transit (nuit d hiver, jour d hiver, jour d été) Résultat Les régions du Valais, de l Oberhasli et de la Suisse orientale ont été renforcées par des lignes de 380 kv supplémentaires Dans le cadre de la planification continue, 11 projets supplémentaires sont venus s ajouter aux 39 projets concernant le réseau stratégique

55 Réseau cible en 2020 Höchstspannungsnetz Schweiz Stand: bis 2020 Legende: D Leitung mit 380kV in Betrieb Leitung mit 220kV in Betrieb Leitung mit 150kV in Betrieb Schaltanlage Schaltanlage mit Transformatoren geplante Ausbauvorhaben 43 geplante Schaltanlage geplante Transformierung F CH A I 56

56 Avantages du réseau cible en 2020 Les projets supplémentaires portent essentiellement sur l installation de nouvelles sous-stations ou des changements de tensions d exploitation Les projets proposés ont pour but d éliminer les congestions existantes du réseau de transport et celles auxquelles on peut s attendre suite à l extension planifiée des centrales (notamment les grandes centrales à accumulation par pompage) Ces projets d extension (centrales et réseau) accroissent la sécurité d approvisionnement en Suisse: grâce au resserrement du maillage du réseau 400 kv grâce à l augmentation de la puissance des centrales et des réserves de réglage Ces projets d extension augmentent simultanément les possibilités d échange d énergie avec les réseaux voisins (valeurs NTC) Sans extension du réseau de transport, il faut s attendre à de fortes limitations dans les centrales hydrauliques existantes et planifiées tant en mode turbinage qu en mode pompage 57

57 Ordre du jour 1. Extension prévue jusqu en 2020 en Suisse 2. Plan d extension du REGRT-E jusqu en Défis et rôle de Swissgrid 58

58 Structure d ENTSO-E ENTSO-E President: Daniel Dobbeni, BE ENTSO-E Vice-president: Jukka Ruusunen, FI Swissgrid P.A. Graf Assembly (all TSOs represented) Tasks Decisions concerning functioning of the Association Network codes Common Network operational tools and research plans Ten year network development plan Chairman: Graham Steele, UK Vice-Chairman: Malgorzata Klawe, PL Swissgrid pas représenter Board (12 members) Coordination and supervision of Committees and Groups Executing the decisions of the Assembly Creating and dissolving the Expert Groups Chairman: Klaus Kleinekorte, DE Swissgrid: R. Baumann Chairman: Jean Verseille, FR Swissgrid: W. Hechler Chairman: Juha Kekkonen, FI Swissgrid: Th. Tillwicks System Operations Committee System Development Committee Market Committee Supporting Secretariat (ca. 20 employees) Group of legal and regulatory affairs Data Expert Group Convenor: Olivier Feix, DE Swissgrid: A. Mondovic Other Expert Groups Secretary General: Konstantin Staschuss Chairman: Jacqueline Overbeek de Meyer, NL Swissgrid: L. Gürtler All TSOs in all Committees represented 59

59 Ca members in each Group Structure : System Development Committee Regional network development Each TSO represented in its corresponding Group Bottom-up approach Regional Groups (RGs) Pan European network development Pan European harmonization Top-down approach Functional Groups (WGs) European Planning Standards FI 10-year Network Development Plan NO SE EE LV System Adequacy & Market Modelling NI DK LT RoI UK FR NL BE LU CH DE IT CZ AT SI PL SK HU HR RS BA ME RO BG Network Modelling and Data Research & Development Asset Implementation & Management FYROM PT ES AL GR 2050/supergrid CY Ad-hoc: System extension, EWIS,... 60

60 Résultats du projet pilote «TYNDP» 1 : vue d ensemble des projets régionaux Regional Group Continental Central South Need for increased net and cross-border capacity through the Alps Region: Development of RES at the Northern and Southern borders of the CCS region Enhanced storage facilities in the Alps In the longer term, development of a Trans- Mediterranean HVDC Super grid Focus : Grid development in the Alps region on the Germany, Austria and Switzerland axis Presentation of the Savoie-Piemont HVDC project between France and Italy 1 TYNDP = Ten-Year Network Development Plan Map of Mind-Term Investment Needs in the Regional Group Continental Central South 6 61

61 Investissements prévus dans le réseau de transport par région 62

62 Ordre du jour 1. Extension prévue jusqu en 2020 en Suisse 2. Plan d extension du REGRT-E jusqu en Défis et rôle de Swissgrid 63

63 Dispositions de la LApEl Art. 8 Tâches des gestionnaires de réseau 2 Ils établissent des plans pluriannuels pour assurer la sécurité du réseau, sa performance et son efficacité Art. 20 Tâches de la société nationale du réseau de transport Elle exploite et surveille l ensemble du réseau de transport de la Suisse et le gère comme une seule zone de réglage. Elle est responsable de la planification et du contrôle de l ensemble du réseau de transport. Art. 33 Disposition transitoire sur la société nationale du réseau de transport 2 Les propriétaires d un réseau de transport assurent la capacité et l interopérabilité de leurs réseaux. S ils n assument pas leurs tâches, la société nationale peut proposer à l ElCom que les mesures nécessaires soient prises aux frais des propriétaires. 64

64 Organisation de la planification du réseau suisse (état ) swissasset Un groupe spécialisé de swisselectric Asset Management Project Management Procédure d approbation Coordination avec les gestionnaires de réseau de distribution et les exploitants de centrales Financement Groupe de travail Swissgrid Développement du réseau de transport Planification coordonnée du réseau suisse Documentation des projets d extension suisses Informations sur les congestions actuelles et futures Besoins de transport Coordination avec les GRT voisins Elaboration de scénarios et réalisation des calculs de flux de charge Représentation suisse au sein de REGRT-E 65

65 Défis Les lignes aériennes (solution la plus économique et la plus souple du point de vue de l exploitation pour le transport de puissances élevées) sont impopulaires Les procédures d approbations sont complexes et longues (PSE, procédure d approbation des plans, étude d impact environnemental...) Les oppositions locales allant jusqu au Tribunal fédéral retardent la réalisation Investissements élevés assortis d une durée d amortissement longue (les coûts du réseau doivent rester bas) 66

66 Nous n aurons jamais de plaque de cuivre, mais nous mettons tout en œuvre pour disposer d une infrastructure de réseau sûre, efficace et rentable! 67

67 Projet de centrale électrique Nant de Drance Jörg Aeberhard Responsable Hydro Power Generation, Alpiq Suisse SA Lucerne, le 27 avril

68 Perspectives pour les prochains mois Consultations et manifestations Walter Meyer Responsable du groupe Account Management Lucerne, le 27 avril

69 Consultations / perspectives 2010 Thème: «Contrat de mise à disposition des réseaux avec les PRT» 30 avril: fin de l évaluation de la consultation Thème: Directive «Comptage de l énergie sur le réseau de transport» Début de la consultation: 31 mars Fin: 12 mai Thème: «Mesures prises par Swissgrid en cas de menace pour la stabilité de l exploitation du réseau» (nouveau concept Redispatch) Début de la consultation: Début mai Fin mai: Envoie de l adaptation de la convention d exploitation avec les EC (annexe 1) et du manuel de gestion opérationnelle 70

70 Manifestations / perspectives Réunion d information «Concept de maintien de la tension 2011» Lieu de la manifestation: Olten Manifestation pour les centrales sous les thèmes «Coûts restants SDL» et «Mesures prises par Swissgrid en cas de menace pour la stabilité du réseau d exploitation» (nouveau concept Redispatch) Lieu de la manifestation: Olten En cours Informations périodiques sur le projet GO! - Plateforme d information basée sur le web - E-newsletter périodique - Réunions d information - Contacts personnels - Lettres personnelles - Travail avec les médias 71

71 Prochain Network of SPOCs: 19 novembre 2010 à Lausanne 72

Aperçu des services système

Aperçu des services système Page 1 sur 6 Aperçu des services système Auteurs: Martin Beck, Marc Scherer Remaniements: Version Date Auteur / service Section 1.0 12.04.2010 Martin Beck / SF-SD Finalisation Tous droits réservés, en

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité. Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008

Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité. Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008 Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008 Ordre du jour 1. Opportunités pour les clients et les fournisseurs d électricité 2. Sécurité

Plus en détail

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013 Point de situation ti Libéralisation des marchés électricité et gaz Ecube -6 décembre 2013, Auberge communale de Puidoux Xavier Righetti responsable de l unité étude énergétiques SILCom - Direction des

Plus en détail

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

MARCHÉ DE L ÉLECTRI- CITÉ : CONCURRENCE ET DÉSENCHEVÊTREMENT DU «SWISS GRID»

MARCHÉ DE L ÉLECTRI- CITÉ : CONCURRENCE ET DÉSENCHEVÊTREMENT DU «SWISS GRID» MARCHÉ DE L ÉLECTRI- CITÉ : CONCURRENCE ET DÉSENCHEVÊTREMENT DU «SWISS GRID» La Suisse est-elle prête pour la concurrence et pour l Europe? Urs Meister, Avenir Suisse Document de discussion Ce document

Plus en détail

L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS

L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS RELATIONS CLIENTÈLE L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS JANVIER 2011 Vous souhaitez accéder au marché européen de l énergie? En coordination avec les GRT voisins, RTE vous propose des services d accès aux interconnexions

Plus en détail

Sans données mesurées, rien n est possible!

Sans données mesurées, rien n est possible! Sans données mesurées, rien n est possible! Des exigences élevées sont posées aux gestionnaires de réseau de distribution en matière de gestion des données mesurées 2009 sera l année de la nouveauté pour

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

Communication commune sur l application de l arrêt «IP Translator» v1.2, 20 février 2014

Communication commune sur l application de l arrêt «IP Translator» v1.2, 20 février 2014 1 Communication commune sur l application de l arrêt «IP Translator» v1.2, 20 février 2014 Le 19 juin 2012, la Cour a rendu son arrêt dans l affaire C-307/10 «IP Translator», répondant de la manière suivante

Plus en détail

Intégration de la Suisse au réseau électrique européen. Pour un approvisionnement en électricité sûr et rentable

Intégration de la Suisse au réseau électrique européen. Pour un approvisionnement en électricité sûr et rentable Intégration de la Suisse au réseau électrique européen Pour un approvisionnement en électricité sûr et rentable 2 Il est nécessaire d'intégrer le réseau suisse dans le réseau européen pour garantir la

Plus en détail

1.3 Modifications par rapport au modèle de groupe-bilan-programme précédent

1.3 Modifications par rapport au modèle de groupe-bilan-programme précédent Page 1 sur 13 Introduction du modèle de groupe-bilan (MGB) 1 Modèle de groupe-bilan Dans le cadre de la mise en œuvre de la LApEl en Suisse, il est prévu d introduire un modèle de groupebilan, une procédure

Plus en détail

TEPZZ 89_867A_T EP 2 891 867 A1 (19) (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G01F 15/075 (2006.01) F24D 19/10 (2006.

TEPZZ 89_867A_T EP 2 891 867 A1 (19) (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G01F 15/075 (2006.01) F24D 19/10 (2006. (19) TEPZZ 89_867A_T (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 08.07.1 Bulletin 1/28 (1) Int Cl.: G01F 1/07 (06.01) F24D 19/ (06.01) (21) Numéro de dépôt: 110089.9

Plus en détail

Informations techniques et questions

Informations techniques et questions Journée Erasmus Appel à propositions 2015 Informations techniques et questions Catherine Carron et Amanda Crameri Coordinatrices de projet Erasmus Contenu Call solution transitoire 2015 : remarques générales

Plus en détail

TEPZZ 6Z85Z5A T EP 2 608 505 A2 (19) (11) EP 2 608 505 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

TEPZZ 6Z85Z5A T EP 2 608 505 A2 (19) (11) EP 2 608 505 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (19) TEPZZ 6Z8ZA T (11) EP 2 608 0 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 26.06.13 Bulletin 13/26 (21) Numéro de dépôt: 12197432.3 (1) Int Cl.: H04M 3/487 (06.01) H04M 7/00 (06.01)

Plus en détail

EP 1 782 987 A2 (19) (11) EP 1 782 987 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 09.05.2007 Bulletin 2007/19

EP 1 782 987 A2 (19) (11) EP 1 782 987 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 09.05.2007 Bulletin 2007/19 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 782 987 A2 (43) Date de publication: 09.05.2007 Bulletin 2007/19 (21) Numéro de dépôt: 06350011.0 (51) Int Cl.: B60J 10/00 (2006.01) B60J 10/10 (2006.01)

Plus en détail

«Quick-Check Asset Management»

«Quick-Check Asset Management» 1 «Quick-Check Asset Management» Audit sur le positionnement des gestionnaires de réseau de distribution en matière de gestion d actifs Septembre 2012 D un régime actuel «Cost +» La plupart des GRD se

Plus en détail

TEPZZ 6Z786 A_T EP 2 607 862 A1 (19) (11) EP 2 607 862 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G01F 1/56 (2006.01) F23N 5/18 (2006.

TEPZZ 6Z786 A_T EP 2 607 862 A1 (19) (11) EP 2 607 862 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G01F 1/56 (2006.01) F23N 5/18 (2006. (19) TEPZZ 6Z786 A_T (11) EP 2 607 862 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 26.06.13 Bulletin 13/26 (1) Int Cl.: G01F 1/6 (06.01) F23N /18 (06.01) (21) Numéro de dépôt: 114470.

Plus en détail

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Daniel Büchel, Vice-directeur, directeur du programme SuisseEnergie Politique énergétique: de quoi s agit-il? Sécurité de l approvisionnement Sécurité technique

Plus en détail

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La réforme de la politique agricole commune doit intervenir d ici 2013. Une consultation publique officielle sur la PAC de

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

Rôle des centrales de pompage-turbinage dans l approvisionnement en électricité

Rôle des centrales de pompage-turbinage dans l approvisionnement en électricité Rôle des centrales de pompage-turbinage dans l approvisionnement en électricité Document connaissances de base, état: octobre 2013 1. Synthèse Contrairement aux simples centrales à accumulation, les centrales

Plus en détail

(51) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L 1/053 (2006.01)

(51) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L 1/053 (2006.01) (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 886 760 A1 (43) Date de publication: 13.02.2008 Bulletin 2008/07 (21) Numéro de dépôt: 0711197.6 (1) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L

Plus en détail

Paiements transfrontaliers

Paiements transfrontaliers Paiements transfrontaliers Transférer rapidement et facilement des fonds à partir de et vers un compte à l étranger Valable à partir du 1 e janvier 2007 Valable à partir du 1 e janvier 2007 La vie actuelle

Plus en détail

L énergie photovoltaïque à Genève Quelle contribution à l approvisionnement à moyen-long terme?

L énergie photovoltaïque à Genève Quelle contribution à l approvisionnement à moyen-long terme? L énergie photovoltaïque à Genève Quelle contribution à l approvisionnement à moyen-long terme? Le 28 mars 2014 Patrick Schaub Analyste - énergétique Titre Sommaire Développement du marché photovoltaïque

Plus en détail

- B U S I N E S S E N E R G P O R T A I

- B U S I N E S S E N E R G P O R T A I Relevé mobile des données des compteurs Smart Metering Télélecture des compteurs Gestion des données énergétiques Décompte d énergie/crm Business Process Management BUSINESS PROCESS Management BPM Nous

Plus en détail

DÉCOMPTE D ÉNERGIE: LE POSTE

DÉCOMPTE D ÉNERGIE: LE POSTE Relevé mobile des données des compteurs Smart Metering Télélecture des compteurs Gestion des données énergétiques Décompte d énergie/crm Business Process Management DÉCOMPTE D ÉNERGIE EA Le décompte des

Plus en détail

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 SOMMAIRE 01. Les enjeux du marché de électricité 02. L ouverture du marché de l électricité en Europe 03. Le

Plus en détail

EP 2 063 325 A2 (19) (11) EP 2 063 325 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 27.05.2009 Bulletin 2009/22

EP 2 063 325 A2 (19) (11) EP 2 063 325 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 27.05.2009 Bulletin 2009/22 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 063 325 A2 (43) Date de publication: 27.05.2009 Bulletin 2009/22 (51) Int Cl.: G04B 17/06 (2006.01) G04B 17/34 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 08167317.0

Plus en détail

TEPZZ 568448A_T EP 2 568 448 A1 (19) (11) EP 2 568 448 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G07F 7/08 (2006.01) G06K 19/077 (2006.

TEPZZ 568448A_T EP 2 568 448 A1 (19) (11) EP 2 568 448 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G07F 7/08 (2006.01) G06K 19/077 (2006. (19) TEPZZ 68448A_T (11) EP 2 68 448 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 13.03.2013 Bulletin 2013/11 (1) Int Cl.: G07F 7/08 (2006.01) G06K 19/077 (2006.01) (21) Numéro de dépôt:

Plus en détail

ITIL et SLAs La qualité de service nous concerne tous!

ITIL et SLAs La qualité de service nous concerne tous! + Le 9 Avril 2013 ITIL et SLAs La qualité de service nous concerne tous! + Introduction Intervenants Yannick Goubet: Responsable Commercial GSX Solutions Yann Baudic: Technical Account Manager GSX Solutions

Plus en détail

Plan de développement 2015-2025 Draft préliminaire

Plan de développement 2015-2025 Draft préliminaire Plan de développement 2015-2025 Draft préliminaire Users Group 25 Septembre 2014 Grid Development Department Contexte légal & processus Plan de développement du réseau 1. Cadre formel i. Loi du 29 avril

Plus en détail

Smart Energy Day 2013 Les expériences réseaux d un distributeur suisse

Smart Energy Day 2013 Les expériences réseaux d un distributeur suisse Smart Energy Day 2013 Les expériences réseaux d un distributeur suisse BKW Energie SA Alain Schenk Chef Asset Management Réseaux Sion, 6 septembre 2013 Sommaire 1. Groupe et réseau BKW 2. Signification

Plus en détail

RACCORDEMENT D UNE PRODUCTION DECENTRALISEE EN HTA ETUDE DE LA PROTECTION DE DECOUPLAGE

RACCORDEMENT D UNE PRODUCTION DECENTRALISEE EN HTA ETUDE DE LA PROTECTION DE DECOUPLAGE Référentiel technique RACCORDEMENT D UNE PRODUCTION DECENTRALISEE EN HTA ETUDE DE LA PROTECTION DE DECOUPLAGE HISTORIQUE DU DOCUMENT Indice Nature de la modification Date publication V1.1 Création 28 février

Plus en détail

«L apport des réseaux électriques intelligents»

«L apport des réseaux électriques intelligents» ENR et intermittence : l intégration dans les réseaux de distribution en France 18 avril 2013 Michèle Bellon, Présidente du directoire d ERDF «L apport des réseaux électriques intelligents» Les réseaux

Plus en détail

dena Les associés de la Deutsche Energie-Agentur. 8 % 8 % 8 % Direction République fédérale d Allemagne Allianz SE Deutsche Bank AG DZ BANK AG

dena Les associés de la Deutsche Energie-Agentur. 8 % 8 % 8 % Direction République fédérale d Allemagne Allianz SE Deutsche Bank AG DZ BANK AG Stephan Kohler Le «tournant énergétique» en Allemagne : Centrales à cycle combiné adaptables et efficaces dans le contexte d une production d électricité fluctuante issue des énergies renouvelables. Perspectives

Plus en détail

Quantitative Impact Study 5. Résultats & Conclusions. Luxembourg - 29 avril 2011

Quantitative Impact Study 5. Résultats & Conclusions. Luxembourg - 29 avril 2011 Quantitative Impact Study 5 Résultats & Conclusions Luxembourg - 29 avril 2011 1 Participation Principales difficultés / divergences Ratios de solvabilité Provisions techniques Fonds propres SCR : Capital

Plus en détail

Libéralisation des industries électriques et analyse économique

Libéralisation des industries électriques et analyse économique Concurrence Energie Econométrie Libéralisation des industries électriques et analyse économique Vincent Rious (Microeconomix) et Thomas Veyrenc (RTE) Organisation du cours Séance 1 Les raisons de la libéralisation

Plus en détail

Gestion des données énergétiques GDE (EDM)

Gestion des données énergétiques GDE (EDM) Fiche produit Gestion des données énergétiques GDE (EDM) 1. Généralités Cette fiche produit fait partie intégrante du contrat. Les dispositifs de mesure utilisés pour la facturation de nos prestations

Plus en détail

EP 2 464 068 A1 (19) (11) EP 2 464 068 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: H04L 12/58 (2006.01)

EP 2 464 068 A1 (19) (11) EP 2 464 068 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: H04L 12/58 (2006.01) (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 464 068 A1 (43) Date de publication: 13.06.12 Bulletin 12/24 (1) Int Cl.: H04L 12/8 (06.01) (21) Numéro de dépôt: 11192660.6 (22) Date de dépôt: 08.12.11

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

EP 1 764 748 A1 (19) (11) EP 1 764 748 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 21.03.2007 Bulletin 2007/12

EP 1 764 748 A1 (19) (11) EP 1 764 748 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 21.03.2007 Bulletin 2007/12 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 764 748 A1 (43) Date de publication: 21.03.2007 Bulletin 2007/12 (51) Int Cl.: G07B 17/00 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 06119629.1 (22) Date de dépôt: 28.08.2006

Plus en détail

ÉVOLUTION DES RÉSEAUX DÉFIS D UN DISTRIBUTEUR. Jacques Mauron Directeur Distribution Energie

ÉVOLUTION DES RÉSEAUX DÉFIS D UN DISTRIBUTEUR. Jacques Mauron Directeur Distribution Energie ÉVOLUTION DES RÉSEAUX DÉFIS D UN DISTRIBUTEUR Jacques Mauron Directeur Distribution Energie Sommaire Grands axes politiques initiateurs La production décentralisée, une actualité Raccordement des producteurs

Plus en détail

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Dans sa dernière publication, RIAD, l Association internationale

Plus en détail

MINI ME MODE D EMPLOI. www.dolce-gusto.com

MINI ME MODE D EMPLOI. www.dolce-gusto.com MINI ME MODE D EMPLOI www.dolce-gusto.com SOMMAIRE CONSIGNES DE SÉCURITÉ....3-4 VUE D ENSEMBLE....5 GAMME DE PRODUITS....6-7 PREMIÈRE MISE EN SERVICE....8 PRÉPARATION D UNE BOISSON....9 RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Position du secteur électrique français

Position du secteur électrique français 16 novembre 2010 ENERGIE 2020 Position du secteur électrique français L UFE, Union Française de l Electricité, est l association professionnelle du secteur de l électricité. Elle représente les employeurs

Plus en détail

J ai demandé l asile dans l Union européenne quel pays sera responsable de l analyse de ma demande?

J ai demandé l asile dans l Union européenne quel pays sera responsable de l analyse de ma demande? FR J ai demandé l asile dans l Union européenne quel pays sera responsable de l analyse de ma demande? A Informations sur le règlement de Dublin pour les demandeurs d une protection internationale en vertu

Plus en détail

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels.

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA à l écoute des investisseurs. Zurich Invest SA, filiale

Plus en détail

EP 2 071 505 A1 (19) (11) EP 2 071 505 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 17.06.2009 Bulletin 2009/25

EP 2 071 505 A1 (19) (11) EP 2 071 505 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 17.06.2009 Bulletin 2009/25 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 071 0 A1 (43) Date de publication: 17.06.09 Bulletin 09/2 (1) Int Cl.: G06Q /00 (06.01) (21) Numéro de dépôt: 0817092.3 (22) Date de dépôt: 03.12.08 (84)

Plus en détail

La réglementation Mardi de la DGPR. sur les produits biocides 05/04/2011

La réglementation Mardi de la DGPR. sur les produits biocides 05/04/2011 La réglementation r Mardi de la DGPR 05/04/2011 sur les produits biocides Direction générale de la prévention des risques Service de la prévention des nuisances et de la qualité de l environnement Département

Plus en détail

Présentation de ACE. ACE : Amélioration Continue de l Efficacité. Technologies & Processus / Information Technology & Processes.

Présentation de ACE. ACE : Amélioration Continue de l Efficacité. Technologies & Processus / Information Technology & Processes. Présentation de ACE ACE : Amélioration Continue de l Efficacité Technologies & Processus / Information Technology & Processes Avril 2009 Une approche processus 85% des raisons pour lesquelles une organisation

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général Paris, le 5 juin 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les clients éligibles 15 mai 2002 *** INTRODUCTION par M. Thierry TUOT, Directeur Général Ce deuxième atelier était destiné à permettre aux clients

Plus en détail

Loi sur les finances de la Confédération

Loi sur les finances de la Confédération Loi sur les finances de la Confédération (Loi sur les finances, LFC) (Optimisation du modèle comptable de la Confédération) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le

Plus en détail

Evolution de la LAPEL et incidence pour les entreprises

Evolution de la LAPEL et incidence pour les entreprises Evolution de la LAPEL et incidence pour les entreprises Roger Nordmann Conseiller National, membre de la Commission de l environnement, de l aménagement du territoire et de l énergie du Conseil national

Plus en détail

Innover à l'ère du numérique : ramener l'europe sur la bonne voie Présentation de J.M. Barroso,

Innover à l'ère du numérique : ramener l'europe sur la bonne voie Présentation de J.M. Barroso, Innover à l'ère du numérique : ramener l'europe sur la bonne voie Présentation de J.M. Barroso, Président de la Commission européenne, au Conseil européen des 24 et 25 octobre 213 Indice de compétitivité

Plus en détail

très forte puissance installée en pv et représentent au total plus de 66% de l ensemble de la puissance installée en pv en Europe.

très forte puissance installée en pv et représentent au total plus de 66% de l ensemble de la puissance installée en pv en Europe. 1 L éclipse solaire du 2 mars 215: test de résistance réussi L éclipse solaire qui a eu lieu dans la matinée du 2 mars 215 a été synonyme de nouveaux défis pour les exploitants de réseau en Europe. En

Plus en détail

Les contrats informatiques Qualification juridique et typologie

Les contrats informatiques Qualification juridique et typologie Forum Suisse pour le Droit de la Communication Université de Genève Les contrats informatiques Qualification juridique et typologie Séminaire du 30 septembre 2005 Wolfgang Straub, dr. en droit, LL.M.,

Plus en détail

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS LES SMART GRIDS DEVIENNENT REALITE SMART GRID ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS Date : 08/02/2011 Selon l IEA, entre 2010 et 2030 : - la croissance économique devrait engendrer une demande énergétique

Plus en détail

Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids. sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild

Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids. sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids «Smart grids au carrefour des enjeux technologiques et sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild l'essentiel Milliards d euros de

Plus en détail

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN ERA-Net Call Smart Cities CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN Une Smart City, c est quoi? «Une Smart City offre à ses habitants

Plus en détail

Directives du Conseil fédéral concernant les projets informatiques de l administration fédérale et le portefeuille informatique de la Confédération

Directives du Conseil fédéral concernant les projets informatiques de l administration fédérale et le portefeuille informatique de la Confédération Directives du Conseil fédéral concernant les projets informatiques de l administration du 1 er juillet 2015 Le Conseil fédéral suisse édicte les directives suivantes: 1 Dispositions générales 1.1 Objet

Plus en détail

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965)

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) Objectif du fonds Réalisation de l objectif Continuité de l exploitation Rôles et responsabilités L objectif

Plus en détail

LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE

LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE MARDI 15 OCTOBRE 2013 DOSSIER DE PRESSE CONTACTS PRESSE POUR EN SAVOIR PLUS Jeanne DEPERROIS 03 83 92 89 71 06 28 92 26 20 jeanne.deperrois@rte-france.com

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET. Session informelle Genève, 20 22 juillet 2009

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET. Session informelle Genève, 20 22 juillet 2009 OMPI WO/PBC/IM/1/09/6 ORIGINAL : français DATE : 14 mai 2009 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET Session informelle Genève, 20 22 juillet 2009 AUDIT

Plus en détail

EP 2 472 019 A1 (19) (11) EP 2 472 019 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 04.07.2012 Bulletin 2012/27

EP 2 472 019 A1 (19) (11) EP 2 472 019 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 04.07.2012 Bulletin 2012/27 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 472 019 A1 (43) Date de publication: 04.07.2012 Bulletin 2012/27 (51) Int Cl.: E04B 2/74 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 11195809.6 (22) Date de dépôt: 27.12.2011

Plus en détail

Evolution des prix de l électricité en Suisse

Evolution des prix de l électricité en Suisse Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Division Economie juin 2011 Evolution des prix de l électricité en Suisse

Plus en détail

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Guide SEPA Paramétrage Axe Informatique Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Installation Paramétrage Développement Formation Support Téléphonique Maintenance SEPA Vérification du paramétrage des applications

Plus en détail

ÉTUDE DES EXPORTATIONS - IMPORTATIONS D'ÉLECTRICITÉ ENTRE LA FRANCE ET L'ALLEMAGNE

ÉTUDE DES EXPORTATIONS - IMPORTATIONS D'ÉLECTRICITÉ ENTRE LA FRANCE ET L'ALLEMAGNE ÉTUDE DES EXPORTATIONS - IMPORTATIONS D'ÉLECTRICITÉ ENTRE LA FRANCE ET L'ALLEMAGNE Dans son bilan annuel 2012 RTE dresse ce constat : RTE distingue deux modes d'échanges (source RTE 2011) : LES ECHANGES

Plus en détail

Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie?

Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie? FR Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie? B Informations pour les demandeurs d une protection internationale dans le cadre d une procédure de Dublin en vertu de l article 4 du Règlement

Plus en détail

Guide du marquage de l électricité

Guide du marquage de l électricité Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Division Economie Guide du marquage de l électricité Aide à l exécution,

Plus en détail

NOUVEAU: Gestion du Cycle de Vie

NOUVEAU: Gestion du Cycle de Vie Essential Plus Extra NOUVEAU: Gestion du Cycle de Vie Conserver votre système de stockage et de mise à disposition Kardex Remstar au plus haut niveau de ses performances. Garantir la productivité de votre

Plus en détail

Erasmus+ Volet "Enseignement supérieur" Dimension internationale. Erasmus

Erasmus+ Volet Enseignement supérieur Dimension internationale. Erasmus Erasmus+ Volet "Enseignement supérieur" Dimension internationale Erasmus 1 Coopération EU-Tunisie: d'où vient-on? Tempus IV - TU impliquée dans 47 projets - 29% des projets financés dans la région - Budget

Plus en détail

Assistance à la gestion des contrats de fourniture d électricité et de gaz Dans le contexte défini par la loi NOME Et la loi de la consommation 1 Suppression des TRV d électricité 2 Gestion tarifaire de

Plus en détail

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires.

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 13 juin 2013 portant orientations sur le cadre de régulation du système de comptage évolué de GrDF Participaient à la séance : Olivier

Plus en détail

Les actions internationales pour l enseignement supérieur Un objectif de coopération internationale entre pays programmes et partenaires

Les actions internationales pour l enseignement supérieur Un objectif de coopération internationale entre pays programmes et partenaires Les actions internationales pour l enseignement supérieur Un objectif de coopération internationale entre pays programmes et partenaires Pays programmes Pays membres de l UE Autres pays programmes : Iceland,

Plus en détail

Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique

Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique Auteur: Rémy Rigo-Mariani Equipe LAPLACE: X. Roboam, Groupe GENESYS S. Astier, Groupe GENESYS B. Sareni, Groupe

Plus en détail

Your Power Energie de traction

Your Power Energie de traction Your Power Energie de traction Table de matière 1. Qu est-ce que l énergie de traction? 3 1.1 Du producteur au train 1.2 Avantages 1.3 Energie, tension ou courant 1.4 Transport et distribution 1.5 Fourniture

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL TECHNIQUE

RÉFÉRENTIEL TECHNIQUE SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES INSULAIRES RÉFÉRENTIEL TECHNIQUE CONTRÔLES DES PERFORMANCES AVANT LA MISE EN EXPLOITATION DEFINITIVE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION D ÉNERGIE ÉLECTRIQUE RACCORDÉES EN HTB DANS LES

Plus en détail

ET ORIENTATIONS. ***--- tariat d Etat ---*** à la Technologie. Secrétariat d. et de la Technologie. Infrastructures IT et approvisionnement

ET ORIENTATIONS. ***--- tariat d Etat ---*** à la Technologie. Secrétariat d. et de la Technologie. Infrastructures IT et approvisionnement Ministère de l Industrie l et de la Technologie ---*** ***--- tariat d Etat à la Technologie Secrétariat d LES SIC DANS LE SECTEUR PUBLIC : ETAT DES LIEUX, DÉFIS ET ORIENTATIONS Infrastructures IT et approvisionnement

Plus en détail

Sûreté des grands réseaux électriques

Sûreté des grands réseaux électriques Sûreté des grands réseaux électriques Michel Aguet Chef du service de l électricité de la Ville de Lausanne Chargé de cours EPFL Forum E Cité Genève SIG 1 er juillet 2005 Plan de l exposé Quelques grandes

Plus en détail

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC Organisation territoriale Eléments clés du réseau de distribution du Nord-Pas de Calais (31/12/2012) Calais Saint Martin Boulogne Boulogne-sur-Mer Saint

Plus en détail

L aviation civile : Impact économique, competitivité et durabilité : le point de vue britannique

L aviation civile : Impact économique, competitivité et durabilité : le point de vue britannique LES IMPACTS ECONOMIQUES DE L AVIATION CIVILE Séminaire DGAC-DAST - 13 décembre 2006 L aviation civile : Impact économique, competitivité et durabilité : le point de vue britannique Centre for European,

Plus en détail

Pointe et chauffage électrique

Pointe et chauffage électrique Pointe et chauffage électrique Enquête et décryptage sur une bien curieuse singularité française Association négawatt 1 er déc 2009 011209e Pour commencer, un petit lexique Pour caractériser la puissance,

Plus en détail

TEPZZ 5 5 _9A_T EP 2 535 219 A1 (19) (11) EP 2 535 219 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

TEPZZ 5 5 _9A_T EP 2 535 219 A1 (19) (11) EP 2 535 219 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (19) TEPZZ 5 5 _9A_T (11) EP 2 535 219 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 19.12.2012 Bulletin 2012/51 (21) Numéro de dépôt: 12171697.1 (51) Int Cl.: B60L 5/20 (2006.01) B60L 5/42

Plus en détail

Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1

Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1 Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1 Déroulement de la journée Tiers Recherches et Couguar Créations et particularités Demandes d achats Principes et création Commandes Informations

Plus en détail

PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A DJENNE ------ TERMES DE REFERENCE

PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A DJENNE ------ TERMES DE REFERENCE MINISTERE DE L ENERGIE ET REPUBLIQUE DU MALI DE L HYDRAULIQUE Un Peuple Un But Une Foi ***** ***** DIRECTION NATIONALE DE L ENERGIE ***** PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A

Plus en détail

Canada-Inde Profil et perspective

Canada-Inde Profil et perspective Canada-Inde Profil et perspective Mars 2009 0 L Inde et le Canada : un bref profil Vancouver Calgary Montréal Toronto INDE 3 287 263 km² 1,12 milliard 1 181 milliards $US 1 051 $US Source : Fiche d information

Plus en détail

Ordonnance pour la rétribution de l'utilisation du réseau électrique

Ordonnance pour la rétribution de l'utilisation du réseau électrique Ordonnance pour la rétribution de l'utilisation du réseau électrique du 31 décembre 2012 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Conseil municipal, sur la base du droit supérieur (Ordonnance sur l approvisionnement

Plus en détail

Equilibre offre-demande du système électrique : vers la naissance d un marché de capacités

Equilibre offre-demande du système électrique : vers la naissance d un marché de capacités DECRYPTAGE Equilibre offre-demande du système électrique : vers la naissance d un marché de capacités conseil en stratégie opérationnelle DECRYPTAGE Introduction Lorsqu un particulier allume son téléviseur

Plus en détail

Dispatcher Training Simulator Vision simplifiée - Mode réplique. Structure informatique des CdC. Par ordre temporel. Activités d un opérateur

Dispatcher Training Simulator Vision simplifiée - Mode réplique. Structure informatique des CdC. Par ordre temporel. Activités d un opérateur Systèmes de conduite des grands réseaux électriques Fonctions et structures des systèmes d'énergie électrique Fonctionnement physique des systèmes d'énergie électrique Centres de conduite Problèmes ouverts

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

SITUATION INITIALE...2

SITUATION INITIALE...2 Département fédéral de l environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Berne, le 4 août 2008 Rapport sur les résultats de l audition relative à la modification de la loi sur

Plus en détail

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE L indice des caisses de pension suisses affiche un rendement en baisse de 8,79

Plus en détail

Le nouveau droit comptable. Dispositions transitoires (art. 2 al. 4) AUDIT. Impact sur la présentation des comptes

Le nouveau droit comptable. Dispositions transitoires (art. 2 al. 4) AUDIT. Impact sur la présentation des comptes AUDIT Le nouveau droit comptable Dispositions transitoires (art. 2 al. 4) Impact sur la présentation des comptes annuels lors de la première application kpmg.ch Table des matières 1. Bases légales et remarques

Plus en détail

Contrôlez et améliorez vos performances Solutions Software GEA. engineering for a better world. GEA Food Solutions

Contrôlez et améliorez vos performances Solutions Software GEA. engineering for a better world. GEA Food Solutions Contrôlez et améliorez vos performances Solutions Software GEA engineering for a better world GEA Food Solutions Mesurer, ça compte! Plus vous en savez sur les mesures de vos paramètres de process, plus

Plus en détail

Une APPROCHE DE LA VILLE INTELLIGENTE

Une APPROCHE DE LA VILLE INTELLIGENTE Programme Smart Cities Projet Ville de Demain Une APPROCHE DE LA VILLE INTELLIGENTE Pour le grand CASABLANCA Enjeux, actions & opportunités Casablanca, le 23 Septembre 2014 CASABLANCA, SMART CITY 1. Enjeux

Plus en détail

RÉSEAUX ÉLECTRIQUES INTELLIGENTS

RÉSEAUX ÉLECTRIQUES INTELLIGENTS LIVRE BLANC Des industriels au service de l intelligence énergétique RÉSEAUX ÉLECTRIQUES INTELLIGENTS Des propositions concrètes au service de la nouvelle organisation du marché énergétique - Version détaillée

Plus en détail

Managed Services Comment décliner la gamme en mode Cloud. Fabienne Druis Offering leader

Managed Services Comment décliner la gamme en mode Cloud. Fabienne Druis Offering leader Managed Services Comment décliner la gamme en mode Cloud Fabienne Druis Offering leader Les services d infogérance autour du Data Center DE APPLICATIONS DES SYSTEMES D INFRASTRUCTURE Intégration en pré

Plus en détail

FORMATION CONTINUE CASÉNERGIE ÉLECTRIQUE GESTION DU RÉSEAU. Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Energie Electrique Gestion du réseau»

FORMATION CONTINUE CASÉNERGIE ÉLECTRIQUE GESTION DU RÉSEAU. Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Energie Electrique Gestion du réseau» FORMATION CONTINUE CASÉNERGIE ÉLECTRIQUE GESTION DU RÉSEAU Certificate of Advanced Studies HES-SO en «Energie Electrique Gestion du réseau» 2 Formation continue en relation avec l exploitation des réseaux

Plus en détail

Evolution de la réglementation pour faciliter l essor des Smart Grids Philippe Vié

Evolution de la réglementation pour faciliter l essor des Smart Grids Philippe Vié Evolution de la réglementation pour faciliter l essor des Smart Grids Philippe Vié Dauphine 24 janvier 2014 Agenda Transformations de la chaîne de valeur et conséquences Questions et barrières réglementaires

Plus en détail