Attention! Les indications en couleur ne sont qu une aide à la lecture et ne doivent pas figurer dans votre rédaction.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Attention! Les indications en couleur ne sont qu une aide à la lecture et ne doivent pas figurer dans votre rédaction."

Transcription

1 Attention! Les indications en couleur ne sont qu une aide à la lecture et ne doivent pas figurer dans votre rédaction. Introduction Curieusement, dans le théâtre grec, le mot qui désignait l action d une pièce : agôn signifiait aussi le «jeu», le «concours», la «lutte», le «combat» ; ce terme marquait clairement que le conflit, ainsi que sa

2 concrétisation l affrontement sont primordiaux au théâtre. Pascal, au XVII e siècle, va dans le même sens quand il affirme : «Les scènes contentes» (c est-à-dire les scènes où les personnages sont en harmonie) «ne valent rien». Le texte théâtral exploite une gamme de conflits et d affrontements très large par la diversité des forces en présence, des enjeux, des champs d action ou des issues. Mais c est à la représentation que ces antagonismes donnent toute leur mesure, parce qu elle permet de rendre ce type de situations concrètement visible, audible, et par là plus frappant que dans les autres genres littéraires, comme le roman. La représentation, création collective d un auteur, d une troupe, mais aussi de «techniciens», offre un large éventail de moyens pour mettre en valeur ces situations : dramaturgiques d abord, ressources de mise en scène, techniques enfin ou scénographiques. I. Les moyens dramaturgiques : à la base, est le texte. Les «ressources» de l auteur Le conflit est une «base» intéressante pour un dramaturge parce qu il présente des cas de figures multiples : parfois il oppose plusieurs individus, parfois il est intérieur et déchire un être ; parfois il dresse un être contre un groupe ou une société, ou encore contre une puissance mystérieuse. Par ailleurs, les sources du conflit offrent une variété presque inépuisable. 1. Le conflit entre individus : jouer sur le nombre de personnages Le corpus présente des conflits qui mettent face à face plusieurs personnages unis par des liens de différentes natures : lien familial (deux sœurs chez Anouilh, un frère et une sœur chez Koltès), lien social (un maître et son valet chez Marivaux), lien politique (un dirigeant politique et son secrétaire chez Sartre) Le choix des personnages théâtraux, mais aussi leur nombre, permettent à l auteur de mettre en relief les conflits et affrontements. Le dramaturge peut jouer, pour mettre en relief un conflit ou un affrontement, sur le nombre de personnages qui s opposent : à deux, à trois, en cascade ou seul. À deux : le cas du conflit amoureux, le potentiel dramatique du «couple» de personnages Le corpus ne présente aucun exemple du conflit le plus courant au théâtre : le conflit amoureux qui, en mettant en jeu deux amants, permet au dramaturge d explorer toute la gamme des sentiments et toutes les facettes du comportement humain : de la jalousie à l explosion de colère, de la duplicité à la noirceur (d un Néron, par exemple), de la ruse à l euphorie de la

3 victoire Dans Le Misanthrope de Molière, Alceste, pourtant amoureux de Célimène, se dresse contre elle, et sa jalousie le pousse à l affronter pour la quereller ; au cours de ces «scènes» (au sens sentimental du terme), Célimène arrive à maîtriser Alceste en le réduisant à l obéissance. Cette lutte d influence va d une tension extrême à un apaisement final et fait passer le spectateur par diverses émotions totalement opposées : qu on en juge en mettant en regard le début et la fin de la scène 3 de l acte IV : ALCESTE (à Célimène) : Que le sort, les démons et le Ciel en courroux N ont jamais produit de si méchant que vous [ ] [ ] Ah! rien n est comparable à mon amour extrême Le conflit amoureux peut aussi prendre la forme de la rivalité et dresser l un contre l autre deux prétendants à un même «objet» de leur amour. Beaumarchais construit son Mariage de Figaro sur ce schéma : le comte Almaviva a des visées sur la servante Suzanne, promise elle doit se marier quand le rideau s ouvre au valet Figaro qui se trouve obligé de défendre sa fiancée contre celui qui avait juré de la lui donner : «Non, Monsieur le Comte, vous ne l aurez pas!» L affrontement ne se fait alors pas directement mais par ruses de Figaro, de Suzanne et de la comtesse et aboutit, trois fois de suite, à la mise en échec du comte : cela permet à Beaumarchais de «jouer au yoyo» avec les nerfs du spectateur. Ce type de rivalité sert de ressort tant à la comédie qu à la tragédie et se double parfois d une lutte pour le pouvoir. Dans Britannicus de Racine, une double rivalité oppose Néron et Britannicus. Néron enlève à son demi-frère son amante Junie en même temps qu il lui ravit l empire, par usurpation ; Britannicus, entré au palais, se fait arrêter ; le conflit explose alors et se concrétise par un affrontement, masqué d abord, puis ouvert, à rebondissements. Le conflit se résout tragiquement par un meurtre. À trois : les ressources d une structure en chaîne Le conflit peut aussi se jouer à trois, voire plus, compliquant ainsi la structure dramaturgique, et par cette multiplication rendre plus intense la représentation de ce type de situations. Sartre, à propos de sa pièce Huis clos, explique que lui est venue «l idée de mettre (ses trois personnages) en enfer et de les faire chacun le bourreau des deux autres» (texte dit par l auteur en préambule à l enregistrement de la pièce en 1965). Garcin, le journaliste fusillé pour son pacifisme ; Inès, l employée des postes qui, sur terre, a brisé le couple de sa meilleure amie ; Estelle, qui a commis le meurtre d un enfant, sont au centre d un infernal nœud d intérêts qui rend toute combinaison unique entre deux «clans» définis (deux contre un) impossible : la pièce repose sur des affrontements successifs, sur un

4 schéma tournant sans fin «un contre deux» (Inès contre Garcin et Estelle, Estelle contre Garcin et Inès, etc.), concentré dans la réplique d Inès : «Le bourreau, c est chacun de nous pour les deux autres.» En cascade : les ressources d une intrigue compliquée, le «nœud» de l action La construction peut se complexifier et les conflits s enchaîner en cascade, créant ainsi un «nœud» (on parle bien du nœud dramatique) qui maintient l intérêt. La tragédie de Corneille Nicomède propose un modèle de lutte complexe, où trois personnages s affrontent : Nicomède, Prusias, Flaminius. Prusias, roi de Bithynie, a peur de Nicomède (son fils d un premier mariage) trop puissant, qu il a éloigné du trône ; il craint aussi Rome trop impérialiste, représentée par l ambassadeur Flaminius. Prusias a intérêt à susciter un affrontement entre ses deux «ennemis», ce qui se produit quand il les confronte : en effet tous deux sont venus chercher Laodice, la reine d Arménie, l un pour en faire sa femme, l autre pour la marier à Attale, élevé à Rome dans les principes romains ; Nicomède insulte Flaminius ; Flaminius sape l entente familiale jusqu au point de rupture. Un conflit en entraîne ainsi d autres qui s enchaînent. Ou à un : les ressources du monologue Le conflit notamment amoureux peut même être intérieur, vécu par un seul personnage, dans le secret, comme un déchirement, avant l aveu. Racine met en scène une femme, Phèdre, habitée de deux aspirations contraires : la passion pour son jeune beau-fils Hippolyte («Vénus tout entière à sa proie attachée») et la volonté de pureté et de fidélité à son époux Thésée. Le théâtre, avec sa convention du monologue très intense, offre à Racine l occasion d analyser dans ses mouvements les plus complexes ce déchirement intérieur et les ressorts de la passion ; les monologues de délibération, de torture intime, qui pourraient ennuyer le spectateur, en prennent une force et une intensité aussi poignantes qu un dialogue animé : «Le voici. Vers mon cœur tout mon sang se retire. J oublie en le voyant, ce que je viens lui dire» (II, 5). «Ô toi, qui vois la honte où je suis descendue, Implacable Vénus, suis-je assez confondue?» ( (III, 2) L affrontement prend alors une forme particulière, selon qu à différents moments l une ou l autre de ces aspirations opposées domine et que, l une prédominant, au moment de l aveu, l autre est écrasée, jusqu à une conclusion mortelle : le conflit a déchiré le personnage qui en est le champ de bataille. À l extrême, La Voix humaine de Jean Cocteau consiste en une longue conversation téléphonique d une jeune femme désespérée dont on n entend

5 qu une partie : les répliques de son interlocuteur ne sont pas retranscrites, mais suggérées par celles de la jeune femme. L affrontement n en devient que plus poignant. 2. Le conflit entre l individu et un groupe ou une société : le jeu des contrastes et les oppositions d identité Le dramaturge, pour représenter les conflits ou les débats de façon frappante, peut varier les cas de figures entre les personnages. Ainsi il peut jouer sur l opposition entre un individu et un groupe ou une société tout entière, opposition dont les formes sont très variées. Le conflit social, le conflit de classe : le jeu des contrastes Le personnage dramatique se «bat» souvent contre ceux qui le briment socialement. La rivalité amoureuse sur laquelle repose, comme nous l avons vu, Le Mariage de Figaro, s élargit et se double d un conflit de classe : c est à «Monsieur le Comte», au «grand seigneur» que s adresse le valet dans son long monologue, mais aussi, à travers lui, à «ces puissants [ ] si légers sur le mal qu ils ordonnent» et aux «gens en place». Sa harangue en solitaire à des ennemis qu il défie en leur absence (!) le dresse virtuellement seul face à ceux qui ne se sont donné que «la peine de naître et rien de plus» : «noblesse, fortune, un rang, des places, tout cela rend si fier!». Ce sont les valets contre les maîtres qui dynamisent l intrigue dramatique, depuis la comédie antique ou les farces de Molière jusqu aux compagnons d Arlequin les ex-esclaves contre ceux d Iphicrate les ex-maîtres, en passant par les nombreuses combinaisons maîtres-valets dans les comédies de Marivaux. C est surtout le théâtre de contestation du XVIII e siècle qui tire parti de ce cas de figure. Cependant le théâtre contemporain, par exemple Les Bonnes de Jean Genet, réactualise ce type de conflit : Solange et Claire se révoltent intérieurement contre Madame, au point de vouloir l empoisonner. Leur dialogue sur scène, mais aussi leurs apartés impossibles dans un roman par exemple rendent compte de cet antagonisme profond. Mais ce peut être aussi le groupe des femmes qui revendiquent leurs droits à participer à la vie sociale dans La Colonie de Marivaux : ARTHÉNICE (aux hommes). Nous voulons nous mêler de tout, être associées à tout, exercer avec vous tous les emplois, ceux de finance, de judicature et d épée. [ ] MADAME SORBIN. De même qu au palais à tenir l audience, à être présidente, conseillère, intendante, capitaine ou avocate. UN HOMME. Des femmes avocates? Ces affrontements, «joués» devant un large public, mettent sous les yeux de tous le débat d idées et invitent à la réflexion sur les inégalités criantes de la société.

6 Le conflit politique : seul contre le pouvoir ; l inégalité des forces, un jeu sur le déséquilibre Du débat social au débat politique il n y a qu un pas. Le modèle remonte à l Antiquité, notamment dans les grandes tragédies qui mettent en scène des mythes. L Antigone de Sophocle se dresse seule et soutient les valeurs familiales le devoir fraternel et la piété à l égard des dieux contre l exigence politique, incarnée par Créon. Deux fois, Antigone ensevelit son frère, deux fois, en conséquence, le conflit se concrétise dans un affrontement sur scène entre Antigone et le représentant de l ordre social. Anouilh, vingt-cinq siècles plus tard, exploite cela sous une autre forme, plus complexe et d autant plus intéressante que, tout en accomplissant son devoir de roi en lendemain de guerre, Créon veut sauver Antigone (le roi est alors aussi le siège d une lutte intérieure). Au XIX e siècle, Le «Bon appétit, Messieurs» de Ruy Blas qui fustige les «ministres intègres» qui déchirent l Espagne, sonne comme une déclaration de guerre entre le «laquais» en livrée et les puissants avides de pouvoir, dont le plus noir est Don Salluste. Ce type d affrontement sur scène permet à une société de se voir ellemême et sans doute de prendre du recul sur ce qui l agite. 3. Le conflit est entre la société ou l État et un groupe : le jeu du rapport de forces Plus largement, l auteur dramatique, parce qu il peut incarner en un ou plusieurs personnages emblématiques toute une société, ou l État, ou encore un groupe d individus qui les représentent, donne du relief aux affrontements qui agitent les rapports humains. Le conflit théâtral oppose parfois l État ou la société et un groupe qui leur offre une résistance. Dans Le Dialogue des carmélites de Bernanos, les religieuses et le droit de Dieu sont en butte à l autorité : celle des révolutionnaires qui finissent par les exterminer et celle de l État de Louis XVI qui veut les conduire à se renier. La particularité de ce conflit tient à ce que la violence de l État se heurte à des victimes innocentes, impuissantes, soumises en tout, sauf à ce qui est essentiel pour elles, leur croyance en Dieu. Cela donne lieu à des affrontements particulièrement poignants fouilles par les révolutionnaires, inquisition de l archevêque, très dramatiques, parce que la violence se donne libre cours, sans pour autant venir à bout d une résistance passive, qui se terminent souvent par la liquidation du parti le plus faible : les religieuses sont exécutées et gardent leur dignité jusque sur l échafaud. Dans toutes ces situations, le dramaturge joue sur l identité des personnages pour faire apparaître de façon claire les oppositions.

7 4. Le conflit fondamental : l homme contre la fatalité, un affrontement existentiel incarné Enfin, l adversaire du personnage de théâtre notamment de tragédie ou de drame peut être plus redoutable : force supérieure contre laquelle se débat le héros, on l appelle le destin, la fatalité Et le plus souvent, les conflits «terrestres» que met en scène le théâtre ne sont que la concrétisation, la manifestation tangible de cette lutte supérieure qui dépasse l homme : tous les combats que mène Phèdre sur terre ne sont l œuvre que de «Vénus tout entière à sa proie attachée» ; le véritable adversaire de Dom Juan qui causera sa perte n est pas la femme, la famille ou la société, mais le «Ciel» contre lequel il ne pourra rien. Et cela est vrai jusque dans la comédie du XVIII e siècle : Figaro est victime de «sa naissance» quel hasard l a fait naître valet?, ou encore du XX e siècle : le roi de Ionesco se bat burlesquement contre la mort L intérêt théâtral de ce conflit fondamental est de donner une traduction visible des grands problèmes existentiels qui préoccupent l homme, devenu au théâtre spectateur de sa propre destinée : il comprend alors que ses affrontements les plus minimes ne sont que les émanations d un conflit universel inévitable et latent qui ne demande qu à se concrétiser. Ces conflits, ces affrontements, quelle qu en soit la nature, présentent tous un intérêt dramatique qui maintient l attention du spectateur, soucieux de savoir comment ils se dénoueront et qui des hommes, des «camps», ou des valeurs, l emportera. Ionesco, dans une boutade provocatrice, compare la pièce de théâtre à un match : ces deux «spectacles» ont en effet en commun d être fondés et construits sur un antagonisme ou une rivalité, élément primordial pour capter l intérêt du public qui voit de ses propres yeux ce qui le déchire dans la vraie vie. Tous ces conflits sont aussi mis en relief par le fait que l œuvre théâtrale est relativement courte par comparaison avec le roman, par exemple, donc plus condensée : l intensité du débat n en prend que plus de force. II. Les moyens scéniques et techniques : puis vient la représentation Comment la représentation théâtrale peut-elle mettre en valeur le conflit? Mais l effet de ces ressources qui sont à la disposition de l auteur dramatique est démultiplié par la représentation. Car «toutes les comédies (les pièces) ne sont faites que pour être jouées», comme le rappelle Molière Et la représentation donne plus d intensité au conflit, le rend plus dramatique, parce qu elle le concrétise ; le spectateur l appréhende directement, avec ses sens, il voit et il entend : l homme «ne sachant de rien comment

8 cela commence ou finit, c est pour cela qu il va au théâtre.[ ] Et ils regardent et écoutent comme s ils dormaient. [ ] Et c est pourquoi l homme veut voir des yeux et connaître des oreilles ce qu il porte dans l esprit [ ] Et quand je crie, j entends toute la salle gémir», explique Lechy Elbernon, l actrice que Claudel met en scène dans L Échange. Pour mettre le conflit en valeur, la mise en scène doit, sous différentes formes et par des moyens divers, rendre sensibles la différence et la contradiction des intérêts, souligner le choc qui fait l affrontement en le rendant concret et prenant. Les choix de mise en scène font qu une même scène, un même affrontement prend plus ou moins d intensité. 1. Jouer sur les sens et les contrastes : du côté du metteur en scène Le spectacle théâtral est avant tout visuel et c est de cette caractéristique que le metteur en scène peut tirer parti. L occupation du plateau et la distribution de l espace scénique : une représentation concrète de l affrontement Ainsi, par des artifices, le metteur en scène peut accentuer les contrastes. Il peut, par exemple, utiliser la présence de figurants pour mieux marquer l affrontement entre les personnages : dans la dernière scène des Mouches de Sartre, le plateau est envahi par «la foule» hurlante devant laquelle «s est dressé» Oreste, seul contre cette horde ; l affrontement est intense et sa résolution d autant plus frappante : ««Vous ne criez plus? (La foule se tait.) Je sais : je vous fais peur.» Il y a là un effet que seule la mise en scène peut rendre, par son aspect visuel. De la même façon, pour mieux marquer l affrontement entre le Commandeur (messager du Ciel) et Dom Juan au cours de la scène finale de la pièce de Molière, dans la mise en scène de Daniel Mesguich, en 2003 au Théâtre de l Athénée, le Commandeur est représenté par une dizaine de statues de femmes nues en marbre blanc, images et souvenirs de ses conquêtes passées, qui le hantent sans cesse par leur présence, comme mortes, «chosifiées», mais prêtes à se réveiller et à demander réparation Ce qui ne manque pas d arriver, à la fin, quand ces statues s animent et, redevenues vivantes, investissent la couche de Dom Juan et «brûlent» littéralement leur bourreau dans les draps mêmes où il les a déshonorées : Dom Juan meurt par ce qu il a offensé, par les «feux de l amour» concrétisés sur scène. À l inverse, la disparition progressive des personnages à la fin du Roi se meurt de Ionesco souligne la solitude du roi, seul face au monde qui l a abandonné : Le Garde disparaît subitement ; [ ] Juliette disparaît subitement ; [ ] Le Médecin se retire ; [ ] Juliette avant de partir

9 Le jeu des contrastes dans la présentation des personnages Au-delà de l agencement même et de la structure du texte théâtral, l accentuation des contrastes peut se faire par des choix qui frappent d emblée les sens du spectateur dans la manière de présenter sur scène les personnages. L opposition entre Lucky et Pozzo dans l étrange couple maître-valet de En attendant Godot se marque par le contraste de leur chevelure, pour l un «une abondante chevelure blanche», l autre «complètement chauve». Hugo a exploité dans ses drames romantiques ce procédé de l antithèse incarnée : l âge et la mise matérialisent la lutte entre Hernani et Don Ruy Gomez : le brigand contre l aristocrate, le jeune contre le vieillard Dans Le Dialogue des carmélites, la religion est représentée par des femmes, l autorité par des hommes ; les laïcs en uniformes ont une attitude agressive, les carmélites en tenues de religieuses ont un comportement digne et noble. Ce faisceau de contrastes crée une impression poignante. De la même façon, la robe noire d Antigone voulue par Anouilh contraste avec les costumes des autres personnages, notamment avec les couleurs que porte Ismène. Le débat entre les deux sœurs n en est que plus frappant. Inventer des «signes distinctifs» pour marquer les conflits et les affrontements Le metteur en scène peut aussi aller au-delà du texte même et des indications de l auteur dans cette matérialisation des contrastes. Ainsi, on a vu un Hamlet joué par un acteur noir dans la mise en scène de Peter Brook : ce choix renforce par un aspect visuel la marginalité du personnage, seul et isolé dans une société à laquelle il est en butte. 2. Jouer sur le symbolisme des objets et accessoires : les ressources du décor Au théâtre, comme le dit Ionesco, il faut aussi «faire jouer les accessoires, faire vivre les objets, animer les décors». C est en effet une des ressources de la mise en scène pour mettre en valeur les conflits que de tirer parti des objets qui symbolisent le conflit ou autour duquel se cristallisent les affrontements. Dans cet univers de signes qu est l espace scénique, le décor peut contribuer à faire ressortir l intensité de l affrontement : dans la mise en scène de En attendant Godot au Théâtre de France en 1961, les branches d un arbre squelettique soulignent par leur contraste avec un fond de scène d un noir intense véritable mur l opacité terrible, sans la moindre issue, de ce monde nu et implacable. L objet, parfois un simple accessoire, cristallise sur lui la tension conflictuelle d une situation dramatique : la corde par laquelle Pozzo tient Lucky en

10 laisse fascine et repousse à la fois le regard du spectateur. La «tasse de tilleul» que Solange et Claire veulent faire boire à Madame dans Les Bonnes, tasse autour de laquelle tournent tous leurs mouvements et leur manège, tous les jeux de regards, concrétise le désir de vengeance des bonnes : elle focalise sur elle toute l attention du public tout au long du déroulement de la cérémonie macabre et promet une issue mortelle à l affrontement social entre des domestiques et une maîtresse détestée. Version moderne de la coupe de poison que la reine Cléopâtre apporte perfidement, à l acte V de Rodogune, pour assassiner son propre fils et celle qu il aime, Rodogune. La coupe passe de mains en mains, sous les yeux du spectateur. Les didascalies scandent toute la scène et rendent compte de son funeste «trajet» : «rendant la coupe à Laonice», «l empêchant de prendre la coupe», «prenant la coupe», «prenant la coupe des mains de Cléopâtre après qu elle a bu», «rendant la coupe à Laonice ou à quelque autre». L épée d Iphicrate, dans L Île aux esclaves de Marivaux, symbolise la supériorité du seigneur sur le valet et son transfert dans les mains d Arlequin marque le renversement de situation dans le conflit qui oppose le maître et l esclave. L objet peut aussi rendre sensible le conflit intérieur, qui n est pas incarné par la présence de deux personnages et que ne véhiculent que les mots. Ainsi, dans sa mise en scène du Cid, Francis Huster joue les Stances avec dans une main l épée (symbolisant son père et l honneur familial), dans l autre le gant du Comte (symbolisant Chimène et la passion amoureuse), ce qui concrétise le dilemme. Enfin, l objet domine parfois toute une pièce et matérialise l opposition qui est le fondement de l action : dans Rhinocéros, les têtes des personnages masqués symbolisent l opposition, la lutte des hommes contre la «rhinocérite», image du totalitarisme, et sa progressive victoire. Le conflit, au lieu d être cérébral et véhiculé par l abstraction des mots, devient ici palpable et d autant plus angoissant. 3. Le rythme pour donner du relief aux affrontements : jeux de scènes, didascalies et interprétation des acteurs Mais, dans un spectacle, un affrontement continu ennuie et perd de sa vigueur. Il ne prend sa valeur que s il est mis en relief par des effets de contraste. Les dramaturges recourent à plusieurs moyens pour soutenir l intérêt du public. Ainsi, dans ses vaudevilles, presque systématiquement, Feydeau fait intervenir juste au moment où il ne le faudrait pas le personnage le plus inopportun. L effet de surprise renforce l affrontement, en général entre un mari et sa femme, qui oblige les personnages à improviser des réponses à l événement inattendu et crée un effet comique ; c est le

11 fameux «Ciel, mon mari!» d Un fil à la patte ou de La Dame de chez Maxim s. Aux acteurs de savoir jouer sur le rythme et l enchaînement des scènes lors de la représentation pour mettre en valeur le conflit et éviter qu il ne s émousse. Le théâtre est aussi mouvements et gestes. Le corps, sa mobilité et ses déplacements dans l espace scénique planté par le décor mettent en valeur l affrontement : «Iphicrate, au désespoir, courant après lui (son valet) l épée à la main» qui tente de pourfendre Arlequin, la gesticulation incohérente de Pozzo qui s effondre devant le spectateur précisée dans les didascalies indiquent le paroxysme du conflit : «il arrive quelque chose sur la scène comme si c était vrai» (L Échange de Claudel). C est dans ce type de situation que l on comprend le mieux que le créateur d une pièce n est pas seulement l auteur qui, une fois qu il l a écrite, s en trouve comme dépossédé : ceux qui interprètent, qui incarnent la pièce, les acteurs, dirigés par le metteur en scène, ont une part essentielle à la «vie» d une pièce. Et il revient à l acteur de faire sentir toute la force du conflit. La tâche est parfois difficile : Lucky, dans la scène de Beckett, ne prononce pas une parole ; il ne peut exprimer sa souffrance intérieure que par son corps et son visage. Le texte ne porte qu une didascalie insuffisante pour rendre compte de cette douleur profonde : «Lucky tressaille». L acteur qui joue Pozzo, quant à lui, doit passer rapidement du ton autoritaire et ferme du début de la scène à des mimiques et des intonations qui traduisent l effondrement du personnage, conséquence de la tension conflictuelle avec son serviteur. La mise en valeur du conflit repose avant tout sur la qualité du jeu des acteurs. 4. Du côté des techniciens : sons et lumières Enfin, les techniciens, trop souvent oubliés dans leur rôle de créateurs à part entière d une pièce (sans eux, il n y aurait pas de spectacle ) disposent de ressources efficaces pour représenter conflits, débats et affrontements. Celui qui n a jamais «fait de théâtre» ignore le plus souvent ces aspects techniques qui, par nature, ont pour vocation de se faire oublier comme tels et ne sont sensibles que par l effet produit sur le spectateur. Ainsi, les jeux d éclairages qui sont multiples ont une efficacité d autant plus grande qu ils sont aussi appréhendés par les sens. La technique de la «douche», qui consiste à faire pleuvoir du plafond un rond de lumière dirigé sur les personnages, peut matérialiser l opposition entre eux. Il en va de même d un effet de clair-obscur : l un des personnages reste dans l ombre, l autre est inondé de lumière. Ce type d éclairage conviendrait parfaitement pour illustrer l antithèse manichéenne entre les personnages du drame

12 romantique : La Reine, claire et innocente, face au diable, Don Salluste dans Ruy Blas. Dans une récente mise en scène de Phèdre, lors de la confrontation tendue entre Thésée et son fils Hippolyte, au dernier acte, l éclairagiste avait fait en sorte que l ombre portée du père sur le mur soit démesurée, comme pour montrer qu il «écrasait» son fils de son mépris et de sa stature de héros, face à un Hippolyte aux dimensions humaines : l effet de contraste était saisissant. Jouer sur la bande sonore est aussi très efficace pour rendre compte des antagonismes. Ainsi, dans Rhinocéros, comment marquer la tension entre les rhinocéros envahisseurs et les habitants qui tentent de résister à la rhinocérite? Il est bien difficile de faire passer sur scène un vrai rhinocéros Avoir recours à des acteurs grimés ou déguisés en rhinocéros n est pas très convaincant Dans une mise en scène récente, c était la bande sonore qui représentait, par une bruit formidable de tempête accompagnée de tremblements du plateau les pachydermes et c est à elle que revenait le rôle de marquer cet affrontement avec la «bête». Là encore, l effet était réussi. Les effets de voix peuvent souligner les affrontements : dans la mise en scène de Dom Juan par Bluwal, le metteur en scène a recours à une voix off pour la statue de pierre du Commandeur : cette voix qui semble venue d ailleurs ou de nulle part (du Ciel peut-être) contraste avec celle, très humaine, de Dom Juan et met en relief le contraste entre les deux partis qui se livrent bataille : le libertin et le ciel La liste des ressources serait longue et ne saurait être exhaustive, tant l inventivité du metteur en scène doit être constamment en éveil. N a-t-on pas vu récemment le Nada Théâtre jouer un Ubu Roi où certains personnages étaient représentés par des légumes des vrais! qui parlaient en voix off face à un couple Père Ubu-Mère Ubu terrifiant, prêt, dans un gigantesque banquet, à les engloutir : le roi Wenceslas est une grappe de raisin, un conspirateur un chou rouge, un noble un poireau, marionnettes manipulées grotesquement devant le couple royal, image des dictateurs face à leurs victimes. La portée politique de la pièce se trouve étrangement soulignée par cet antagonisme, à mi-chemin entre farce et tragédie, comme le voulait Jarry Conclusion Au théâtre, le conflit et l affrontement sont donc bien primordiaux et la mise en scène leur donne de l intensité grâce aux diverses ressources du spectacle.

13 Mais il serait excessif d affirmer que conflits et affrontements sont absolument nécessaires ou indispensables. En tout cas, il arrive qu ils ne constituent pas le moteur de la pièce : En attendant Godot ne repose pas en fait sur un conflit qui ferait avancer l action les deux apparitions de Pozzo et de Lucky ne sont que des intermèdes. Mieux encore, il existe des pièces sans conflit : La Cantatrice chauve de Ionesco ne présente aucune action, aucun affrontement : la pièce repose précisément sur l idée qu il n y a pas assez de communication, d intérêts communs entre les personnages pour qu il y ait matière à conflit. Dans Oh! les beaux jours de Beckett, Winnie parle, farfouille dans son sac, chante parfois, accomplit ses petits gestes dérisoires selon un rite sans heurts Mais l absence de conflit est peut-être la nouvelle forme d un conflit fondamental nouveau, né avec le théâtre de l absurde : celui, désespérant, de l être humain face à la stagnation (personne ne résiste, personne ne répond), face au néant.

Le texte théâtral. Scène I : Silvia, Trivelin et quelques femmes de la suite de Silvia. Silvia paraît sortir fâchée.

Le texte théâtral. Scène I : Silvia, Trivelin et quelques femmes de la suite de Silvia. Silvia paraît sortir fâchée. 1 Le texte théâtral Acteurs LE PRINCE ; UN SEIGNEUR ; FLAMINIA, fille d un domestique du Prince ; LISETTE, sœur de Flaminia ; SILVIA, aimée du Prince et d Arlequin ; ARLEQUIN, TRIVELIN, officier du palais

Plus en détail

Correction sujet type bac p224

Correction sujet type bac p224 Correction sujet type bac p224 Tragique : ne peut pas échapper à son destin. Pathétique : inspire la compassion, la pitié du lecteur envers le personnage. Poignant. Méthode : Pour la question, être synthétique,

Plus en détail

RÉSUMÉ HUIT CLOS JEAN-PAUL SARTRE (1944)

RÉSUMÉ HUIT CLOS JEAN-PAUL SARTRE (1944) RÉSUMÉ HUIT CLOS JEAN-PAUL SARTRE (1944) Huit clos est une pièce de théâtre de Jean-Paul Sartre, dont la première représentation a eu lieu en 1944. Le récit se déroule en enfer, il prend ici la forme d

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

SCAPIN DOUBLE DE MOLIERE? Delphine Meresse, collège Pierre et Marie Curie LIEVIN, académie de Lille

SCAPIN DOUBLE DE MOLIERE? Delphine Meresse, collège Pierre et Marie Curie LIEVIN, académie de Lille SCAPIN DOUBLE DE MOLIERE? Delphine Meresse, collège Pierre et Marie Curie LIEVIN, académie de Lille Niveaux et entrées du programme Numérique et projet d enseignement Supports exploités Objectifs littéraires

Plus en détail

Dimanche 29 mai 2016 1 Jean 4/16b-21 Romain SCHILDKNECH Bischwiller

Dimanche 29 mai 2016 1 Jean 4/16b-21 Romain SCHILDKNECH Bischwiller Dimanche 29 mai 2016 1 Jean 4/16b-21 Romain SCHILDKNECH Bischwiller L auteur Au sujet de l auteur, peu nous importe que ce soit ou non le même que celui de l Évangile et de l Apocalypse. C est une bataille

Plus en détail

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance.

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance. Mc 4.26-32 Espérer, c est s oublier Jésus a souvent donné la simplicité des enfants comme modèle de réception de sa Parole ; nous allons suivre leur exemple. Merci les enfants. Les deux histoires que nous

Plus en détail

Revue de Presse AVIGNON 2014

Revue de Presse AVIGNON 2014 Revue de Presse AVIGNON 2014 1 2 3 4 5 6 7 8 PRESSE PARIS «Célimène et le Cardinal» : sur la corde raide Jacques Rampal est un auteur de théâtre confirmé. Il le fallait pour s attaquer simultanément

Plus en détail

Enfance clandestine Benjamin Avila (Argentine, 2012,1h52)

Enfance clandestine Benjamin Avila (Argentine, 2012,1h52) Enfance clandestine Benjamin Avila (Argentine, 2012,1h52) (Notes sur l intervention cinéma de Renaud Fely dans le cadre de la formation proposée par l ARCALT pour les professeurs de l enseignement agricole)

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

Le Relais Culturel de Wissembourg et les spectacles jeune public

Le Relais Culturel de Wissembourg et les spectacles jeune public Le Relais Culturel de Wissembourg et les spectacles jeune public Un dossier réalisé par le Relais Culturel de Wissembourg pour préparer la venue au spectacle des jeunes spectateurs «Le théâtre pour enfants,

Plus en détail

Prière des enfants pour la sainte communion

Prière des enfants pour la sainte communion Prière des enfants pour la sainte communion Remarques préalables : ne sous-estimons pas les enfants ; sachons que la grâce du saint baptême les habite. Nous proposons toutefois quelques prières pour eux.

Plus en détail

Analyse filmique du «Gone du Chaaba»

Analyse filmique du «Gone du Chaaba» LE NARRATEUR : OMAR EST LE NARRATEUR. On le voit écrire les mémoires du chaâba ; - Au début et à la fin, on entend la voix off ; - Dans de nombreuses scènes, il est témoin spectateur ; - Les plans subjectifs

Plus en détail

Le palais des papes. Avignon

Le palais des papes. Avignon Le palais des papes Avignon Le mardi 21 janvier, nous sommes allés visiter le Palais des papes. Nous avons pris le bus. Nous avions nos manteaux car il faisait très froid. Chez nous c est l hiver. Il y

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

FRANÇAIS 4103 X2 INTRODUCTION AUX MÉTHODES D ANALYSE LITTÉRAIRE. mardi et jeudi 13h30 à 15h00

FRANÇAIS 4103 X2 INTRODUCTION AUX MÉTHODES D ANALYSE LITTÉRAIRE. mardi et jeudi 13h30 à 15h00 FRANÇAIS 4103 X2 INTRODUCTION AUX MÉTHODES D ANALYSE LITTÉRAIRE mardi et jeudi 13h30 à 15h00 Prof: Janice Best Bureau: BAC 324 Courrier électronique: janice.best@acadiau.ca Nous mettrons l accent dans

Plus en détail

Statue d Auguste dite «de Prima Porta» Fiche de synthèse Histoire des Arts

Statue d Auguste dite «de Prima Porta» Fiche de synthèse Histoire des Arts Statue d Auguste dite «de Prima Porta» Fiche de synthèse Histoire des Arts Nom : statue d Auguste dite de Prima Porta. Auteur : inconnu. Inspiration : Polyclète (sculpteur grec du Ve av. J. -C.) pour la

Plus en détail

Vanessa Desmarthon RACONTE MOI L AMOUR

Vanessa Desmarthon RACONTE MOI L AMOUR Vanessa Desmarthon RACONTE MOI L AMOUR Le manuel du couple déchaîné Vanessa Desmarthon RACONTE MOI L AMOUR Le manuel du couple déchaîné Introduction N a-t-on jamais, chacun de nous, dit ou pensé un jour

Plus en détail

Synopsis «Cent Jours»

Synopsis «Cent Jours» Synopsis «Cent Jours» Résumé Cette œuvre est un fidèle reflet de la réalité, puisqu il peut s assimiler à un journal intime, un polaroïd de ma réflexion de femme de 33 ans, mariée et enceinte de son troisième

Plus en détail

SEQUENCE : Expression corporelle

SEQUENCE : Expression corporelle SEQUENCE : Expression corporelle Compétence : Découvrir son corps pour s exprimer grâce à lui Objectifs : - Créer une dynamique de classe, travailler en groupe, ou au contraire, canaliser son énergie -

Plus en détail

Entretien avec Nathalie Baye

Entretien avec Nathalie Baye Entretien avec Nathalie Baye Comment s est déroulée votre rencontre avec Claire Simon? La rencontre a d abord eu lieu via le travail de Claire. Il y a très longtemps, j avais vu un documentaire à la télévision

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

MODULE 5 5 ASTUCES _

MODULE 5 5 ASTUCES _ MODULE 5 5 ASTUCES Préambule Ce document reprend un ensemble d astuces que j ai développé au cours de ma pratique photographique. Ces astuces concernent de nombreux aspects allant de la gestion de la lumière

Plus en détail

Jacques le Fataliste

Jacques le Fataliste Jacques le Fataliste de Diderot Clefs de lecture Par Violaine Géraud Petits Classiques Larousse - 1 Jacques le Fataliste de Diderot Dispute entre Jacques et son maître De «Jacques expliqua la chose» à

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

Bérénice. de RACINE. L œuvre à l examen. Par Cécile Lignereux. Petits Classiques Larousse -1- Bérénice de Racine

Bérénice. de RACINE. L œuvre à l examen. Par Cécile Lignereux. Petits Classiques Larousse -1- Bérénice de Racine Bérénice de RACINE L œuvre à l examen Par Cécile Lignereux Petits Classiques Larousse -1- Bérénice de Racine Corpus bac : Objet d étude : le théâtre, texte et représentation. L argumentation : convaincre,

Plus en détail

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale.

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. Shooting Un jeu de Baptiste CAZES expérience electro-gn Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. C est un jeu pour deux joueurs. Le premier personnage

Plus en détail

Décodage d une affiche de propagande

Décodage d une affiche de propagande 1.2. L influence des écrits nationalistes et de la religion sur l opinion publique Activité Histoire de guerre - 3 ème de Collège - Décodage d une affiche de propagande Présentation Le site Internet http://www.histoire-geo.org/

Plus en détail

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux Discours pour Maître Roux Maître Roux, Cher François Mesdames et Messieurs, Chers amis, Nous sommes réunis ce soir pour rendre hommage à la personne exceptionnelle que vous êtes, exceptionnelle par votre

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

Corpus : Allégories & Métaphore Travail présenté à :

Corpus : Allégories & Métaphore Travail présenté à : Corpus : Allégories & Métaphore Travail présenté à : LIT455G-40 Stéphane Leclerc L opposition entre les deux personnages principaux dans Seven de David Fincher par Simon Dor Travail dû le 9 mai 2005 UQÀM

Plus en détail

La mort d un enfant, c est la perte de l avenir et la perte du passé, d une ancienne vie. C est la rupture, la déchirure presque physique.

La mort d un enfant, c est la perte de l avenir et la perte du passé, d une ancienne vie. C est la rupture, la déchirure presque physique. «La mort de mon Enfant, le courage du deuil au Quotidien» Soirée débat, mardi 05 février 2013, à l Hôtel de Ville. Animée par Mme Katy BONNARD, En partenariat avec l Association Jonathan Pierres Vivantes.

Plus en détail

Stages : Ateliers pratiques

Stages : Ateliers pratiques Stages : Ateliers pratiques ***** Pour nous contacter ou pour vous inscrire : Tel : 06 68 65 20 20 ou mail : dforcari@gmail.com Stages Automne/Hiver 2015/2016 1 - Savoir se relaxer, s entraîner au lâcher-prise

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS SESSION 2015 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS - ÉPREUVE DU MERCREDI 17 JUIN 2015 - (L usage du dictionnaire et de la calculatrice

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux?

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux? Réponses au questionnaire ludique par de 2 classes de CM1/CM2 de Courtoiville (35) Suite à la projection durant la Biennale de l égalité 2011 à Saint-Malo. 1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film.

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution.

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution. Trait et ligne I La ligne me fascine. Le trait qui relie ou qui sépare Qui déchire le néant et marque une trace Qui me fait entrer dans l univers des signes. La ligne avance, Elle indique une direction,

Plus en détail

THÉÂTRE EXERCICES EN ÉCRITURE DRAMATIQUE

THÉÂTRE EXERCICES EN ÉCRITURE DRAMATIQUE THÉÂTRE EXERCICES EN ÉCRITURE DRAMATIQUE Au regard des programmes-cadres Éducation artistique, Le curriculum de l Ontario, 9e et 10e année 2010 (révisé) et Éducation artistique, Le curriculum de l Ontario

Plus en détail

RÉSUMÉ 9. Résumé. Le concept de la «demande» appliqué à l éducation

RÉSUMÉ 9. Résumé. Le concept de la «demande» appliqué à l éducation RÉSUMÉ 9 Résumé Le concept de la «demande» appliqué à l éducation La demande est rapidement devenue une partie importante du discours sur la réforme éducative dans le monde entier. C est un concept controversé.

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

La communication. Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme

La communication. Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme La communication Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme Bénédicte Lucereau est conseillère conjugale, elle-même mariée depuis 33 ans avec sept enfants et sept petits-enfants.

Plus en détail

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur:

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur: Généralités Le mot "Ennéagramme" vient de deux mots grecs signifiant neuf (ennea) et points (grammos). En effet, l'ennéagramme est à l'origine un symbole, constitué de neuf points également répartis sur

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE AU DOMICILE : SPECIFICITES ET IMPLICATIONS

LA PRISE EN CHARGE AU DOMICILE : SPECIFICITES ET IMPLICATIONS LA PRISE EN CHARGE AU DOMICILE : SPECIFICITES ET IMPLICATIONS Introduction Laurie MARINO LA PRATIQUE DU PSYCHOLOGUE A DOMICILE : une pratique récente Il y a peu de traces de celle-ci avant les années 70

Plus en détail

Leçons d échecs 8 ans et plus

Leçons d échecs 8 ans et plus Partenaire de la Fédération Française des Echecs Leçons d échecs ans et plus Leçon Le but du jeu Les échecs se jouent à deux sur un plateau carré de cases blanches (ou claires) et noires (ou foncées) qu

Plus en détail

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE)

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) DONNEE A LYON LE 9 MAI 2004 A L OCCASION DE L AG DE LA FEDERATION L INFLUENCE DES JUMEAUX SUR LA FAMILLE ET LA FRATRIE PENDANT LA GROSSESSE Deux grands

Plus en détail

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4 Texte 1 Quand tu regarderas les étoiles la nuit, puisque j habiterai dans l une d elles, puisque je rirai dans l une d elles, alors ce sera pour toi, comme si riaient toutes les étoiles A. de Saint Exupéry

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS

PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS INTRODUCTION Elaboré en juin 2010, ce plan d études harmonise l enseignement théâtral au sein de la CEGM. Tout en respectant leurs particularités et leurs

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Page 1 sur 5. JESUS DANS LES TEXTES DE L'ANCIEN TESTAMENT JÉSUS TOUT-PUISSANT DOSSIER n 1

Page 1 sur 5. JESUS DANS LES TEXTES DE L'ANCIEN TESTAMENT JÉSUS TOUT-PUISSANT DOSSIER n 1 Page 1 sur 5 JÉSUS, TOUT-PUISSANT "Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre." (Genèse 1.1) I. L'emploi du mot "Elohim" pour désigner Dieu : Dans le premier verset de la Bible (cf. le texte original),

Plus en détail

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues REAL2 143504-LLP-1-2008-1-FR-KA2-KA2NW 2010/06/06 Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues Motiver à apprendre et apprendre à motiver Cracovie, Pologne, 18 21 septembre

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences prévenir. Troubles de la concentration, du sommeil, dépression Un nombre grandissant de salariés déclarent souffrir de symptômes

Plus en détail

Le Théâtre. Ecriture, mise en scène et représentation Plusieurs ateliers sont à proposer :

Le Théâtre. Ecriture, mise en scène et représentation Plusieurs ateliers sont à proposer : Le Théâtre Cette exposition a été achetée chez «Comme vous voulez». Le théâtre, lieu d émotion et de partage, est ici présenté à travers le temps et aussi à travers le monde. Du théâtre antique aux comédies

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

Problématique : Comment Molière est-il parvenu à faire de Dom Juan, personnage hypocrite et libertin un personnage mythique?

Problématique : Comment Molière est-il parvenu à faire de Dom Juan, personnage hypocrite et libertin un personnage mythique? SEQUENCE BAC PROFESSIONNEL Dom Juan ou Le festin de pierre de Molière (1665) Etude du genre théâtral Problématique : Comment Molière est-il parvenu à faire de Dom Juan, personnage hypocrite et libertin

Plus en détail

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde du lundi 11 au dimanche 17 février 2013 n 221 > vers le 1er dimanche de Carême Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde vers Dimanche n 221 www.versdimanche.com page 1/21 Évangile

Plus en détail

Le prince Olivier ne veut pas se laver

Le prince Olivier ne veut pas se laver Le prince Olivier ne veut pas se laver Il était une fois un roi, une reine et leurs deux enfants. Les habitants du pays étaient très fiers du roi Hubert, de la reine Isabelle et de la princesse Marinette,

Plus en détail

Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent.

Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent. Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent. «Je ne veux plus être un violeur» Mise en garde Trigger warning Contient plusieurs récits

Plus en détail

Alexie Morin. royauté. le quartanier

Alexie Morin. royauté. le quartanier Alexie Morin royauté le quartanier I je suis à peu près certain d avoir vu tout ce qu il a tourné. À un moment je ne pouvais plus regarder autre chose, et quand le filon s est épuisé, j ai recommencé,

Plus en détail

Prédication du dimanche 27 sept. 2009

Prédication du dimanche 27 sept. 2009 Prédication du dimanche 27 sept. 2009 par le pasteur Stefan Wild Texte principal : Marc 10.1-12 Autre texte : Deutéronome 24.1-4 Ça ne vous est jamais arrivé, lorsque vous assistiez à un mariage et que

Plus en détail

SAGE-FEMME HOMMES «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Pierre, Sage-Femme à Martigues. Pierre

SAGE-FEMME HOMMES «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Pierre, Sage-Femme à Martigues. Pierre Dossier n 11 HOMMES «OSEZ LE METIER DE» SAGE-FEMME Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Pierre, Sage-Femme à Martigues La biologie m a toujours intéressé. En

Plus en détail

Journal de fabrication de la plus haute tour

Journal de fabrication de la plus haute tour Journal de fabrication de la plus haute tour Classe de CE2-CM1 et classe annexée de l INJS Ecole du Château Cognin Nos essais à la carte Tour des ponts On n arrive pas à la faire tenir, car ça penche d

Plus en détail

David et Goliath Pour parler de Dieu avec notre enfant

David et Goliath Pour parler de Dieu avec notre enfant 1 Les étiquettes On fait souvent des murs avec des mots, alors qu on devrait faire des ponts. Chacun, c est pas bête, fait des étiquettes, qu il colle à la tête de ses voisins. Ainsi, c est la pratique,

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Le Désespéré. Léon Bloy. Publication: 1887 Source : Livres & Ebooks

Le Désespéré. Léon Bloy. Publication: 1887 Source : Livres & Ebooks Le Désespéré Léon Bloy Publication: 1887 Source : Livres & Ebooks Lorsque du Créateur la parole féconde, Dans une heure fatale, eut enfanté le monde Des germes du chaos, De son œuvre imparfaite il détourna

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER!

Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER! Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER! Cette phrase est assassine parce qu elle tue le meilleur de nous-même

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Exposition David B. Portraits de mon frère et du roi du monde

Exposition David B. Portraits de mon frère et du roi du monde Exposition David B. Portraits de mon frère et du roi du monde La fresque qui introduit l exposition est extrait de l Ascension du Haut Mal et présente la famille et son lien culturel aux histoire, contes

Plus en détail

Caligula. d Albert Camus. Séquence. Introduction : L intérêt pédagogique SOMMAIRE

Caligula. d Albert Camus. Séquence. Introduction : L intérêt pédagogique SOMMAIRE Séquence Caligula d Albert Camus Fiche pédagogique réalisée par Kim-Lan Delahaye, professeure de Lettres modernes dans les Hauts-de-Seine. SOMMAIRE Séance 1 La scène d exposition p. 2 (classe de Troisième)

Plus en détail

Comprendre la phobie sociale. Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale.

Comprendre la phobie sociale. Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale. Comprendre la phobie sociale Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale. La phobie sociale est une maladie psychologique de mieux en mieux connue des médecins et des chercheurs, et pour laquelle

Plus en détail

La prière L Amour de Dieu Ephesiens 3:14-21 4 février 2007 1. Prier: L Amour de Dieu Éphésiens 3:14-21

La prière L Amour de Dieu Ephesiens 3:14-21 4 février 2007 1. Prier: L Amour de Dieu Éphésiens 3:14-21 La prière L Amour de Dieu Ephesiens 3:14-21 4 février 2007 1 Prier: L Amour de Dieu Éphésiens 3:14-21 Introduction Introduction : les requêtes spirituelles de Paul 1. Fortifier l homme intérieur, 2. Christ

Plus en détail

Plus de méditations. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande

Plus de méditations. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande Plus de méditations «Ce que je vous commande, c est de vous aimer les uns les autres» Saint Jean emploie à plusieurs reprises cette expression, on la retrouve par exemple dans Jean 13, 34-35 : «Je vous

Plus en détail

Profitez des prochaines minutes pour vous familiariser avec «l approche adaptée à la personne âgée en milieu hospitalier».

Profitez des prochaines minutes pour vous familiariser avec «l approche adaptée à la personne âgée en milieu hospitalier». Bienvenue dans ce module de formation destiné aux personnes qui œuvrent en milieu hospitalier, que ce soit à des fonctions cliniques, techniques, administratives, de gestion ou de soutien. Ce module de

Plus en détail

Lettre de Jean-Marie Domenach à l auteur

Lettre de Jean-Marie Domenach à l auteur Lettre de Jean-Marie Domenach à l auteur «Cher monsieur, cher ami, J ai lu votre manuscrit avec une sorte de passion, faite d amitié et de colère. Je connais pourtant la partialité de la magistrature française,

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS A L OCCASION DE LA RECEPTION OFFICIELLE FRIBOURG, OUVERT AU MONDE FRIBOURG 5 OCTOBRE 2010 Seul le discours

Plus en détail

DEMARCHE DE CONCEPTION DE SEQUENCE

DEMARCHE DE CONCEPTION DE SEQUENCE Espace collaboratif - Ressource de formations aux programmes de Français en Bac Pro 1 DEMARCHE DE CONCEPTION DE SEQUENCE Objet d étude - La parole en spectacle Etude d un groupement de textes et documents

Plus en détail

Séminaire des cadres de l administration centrale. Université René- Descartes lundi 3 juin 2013

Séminaire des cadres de l administration centrale. Université René- Descartes lundi 3 juin 2013 Séminaire des cadres de l administration centrale Université René- Descartes lundi 3 juin 2013 Allocution de Manuel VALLS, ministre de l Intérieur Monsieur le Secrétaire Général, Messieurs les Directeurs

Plus en détail

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 1 HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 8décembre 2012 C est une joie de pouvoir célébrer la fête de l Immaculée Conception, particulièrement ici à l Ile Bouchard, en ce 8 décembre. Cette fête

Plus en détail

Les bannières et la louange

Les bannières et la louange Les bannières et la louange Bannières de l Eglise Protestante Evangélique La Résurrection et la Vie Définition Etendard La bannière, c est : - étendard d un seigneur - étendard d une confrérie - un signe

Plus en détail

Extrait de «J éduque mon chien moi-même» de Martine Bohy et Laurence Bruder Sergent, 2008

Extrait de «J éduque mon chien moi-même» de Martine Bohy et Laurence Bruder Sergent, 2008 La marche en laisse Lorsque nous demandons aux maîtres de chiens avec quels comportements ils ont le plus de problèmes, la marche en laisse vient en tête de liste. Pourtant la plupart des propriétaires

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public?

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Master 1 FLE Evolution des courants méthodologiques 2007-2008 Session 2 Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Sarah Descombes N étudiant : 20731087

Plus en détail

Citoyens acteurs de fraternité

Citoyens acteurs de fraternité Citoyens acteurs de fraternité Le samedi 14 mars 2015 Il m est agréable de remercier chaleureusement et fraternellement les organisateurs de cette rencontre qui nous permet de réfléchir et partager nos

Plus en détail

Tours de campagne 12 à 20. Tour 11 : la communauté est formée. Tour 11 : Gollum sort de la Moria Tour 14 : Gollum localise l armée qui porte l anneau

Tours de campagne 12 à 20. Tour 11 : la communauté est formée. Tour 11 : Gollum sort de la Moria Tour 14 : Gollum localise l armée qui porte l anneau Tour 11 : la communauté est formée. Tour 11 : Gollum sort de la Moria Tour 14 : Gollum localise l armée qui porte l anneau Tour 20 : Une armée du Rohan quitte le Gouffre de Helm pendant qu une autre armée

Plus en détail

SÉRIE 1. Les fondements de la narration. «L écriture part de cette obscurité initiale et dans mon cas, de l inhibition d écrire.»

SÉRIE 1. Les fondements de la narration. «L écriture part de cette obscurité initiale et dans mon cas, de l inhibition d écrire.» SÉRIE 1 q Les fondements de la narration «L écriture part de cette obscurité initiale et dans mon cas, de l inhibition d écrire.» Henry Bauchau «Quel est le moment le plus heureux pour toi dans l écriture?

Plus en détail

L action, 3. Philosophie des SCHS séance 7

L action, 3. Philosophie des SCHS séance 7 L action, 3 Philosophie des SCHS séance 7 M. Cozic 3. le causalisme et ses difficultés analyse causaliste de l action intentionnelle un événement E est une action s il existe une description de E sous

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005

LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005 LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005 LE SOMMEIL DE 3 A 6 MOIS Bébé va apprendre à dormir des nuits complètes de 8-9 heures. Il s endort en sommeil lent et diminue le pourcentage de

Plus en détail

nouvelle mise en scène parcours festifs images surprenantes final spectaculaire inédit avec de nouveaux personnages gonflables.

nouvelle mise en scène parcours festifs images surprenantes final spectaculaire inédit avec de nouveaux personnages gonflables. Le spectacle Babilonia est une version allégée et déambulatoire de la création La 8 ème Merveille réalisée en 2004 dans le cadre d un projet Interreg IIIB Sud-Ouest-Européen. Cette version repose sur une

Plus en détail