TEXTE ET MISE EN SCÈNE JOËL MAILLARD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TEXTE ET MISE EN SCÈNE JOËL MAILLARD"

Transcription

1 TEXTE ET MISE EN SCÈNE JOËL MAILLARD UNE PROPOSITION DE

2 NE PLUS RIEN DIRE Distribution Page 3 Résumé Page 4 Contenu Page 5 Écriture Page 6 Mise en scène Page 8 Conditions de tournée Page 11 Extraits Page 13 Presse Page 14 Biographies Page 16 Lien pour visionner la captation : Compagnie SNAUT Rue Beau-Séjour Lausanne Direction artistique Joël Maillard Production Jeanne Quattropani Photographies : Jeanne Quattropani Ne plus rien dire est publié dans la revue ARCHIPEL n 36 (décembre 2013) SNAUT/Ne plus rien dire 2

3 DISTRIBUTION TEXTE, MISE EN SCÈNE Joël Maillard INTERPRÉTATION Joëlle Fontannaz, Jean-Nicolas Dafflon LUMIÈRE Dominique Dardant CRÉATION SONORE Thierry Simonot SCÉNOGRAPHIE, VIDÉO Sarah André, Vincent Deblue PRODUCTION Jeanne Quattropani DIFFUSION Delphine Prouteau DESSINS Christian Bovey CRÉATION 2012 Ancien cinéma Eldorado, Lausanne : 6-16 décembre RECRÉATIONS 2014 Théâtre les Halles, Sierre : octobre Théâtre ABC, La Chaux-de-Fonds : novembre Saint-Gervais Genève Le Théâtre : 2-13 décembre Théâtre les Halles, Sierre : 24 janvier 2015, dans le cadre des JTSC (Journées du théâtre suisse contemporain). FUTUR Centre Culturel Suisse, Paris, février 2016 COPRODUCTION 2012 : SNAUT, Arsenic-Centre d art scénique contemporain, Théâtre 2.21, Grange de Dorigny- UNIL 2014 : SNAUT, Saint-Gervais Genève Le Théâtre SOUTIENS Loterie Romande, Ville de Lausanne, Fondation Ernst Goehner, CORODIS, Pour-cent culturel Migros SNAUT/Ne plus rien dire 3

4 RÉSUMÉ Un homme se tait, progressivement et définitivement. Sans mourir, il quitte la vie, le grand jeu social, l idée de réussite, la carrière, la connectivité, le partage en réseaux, l infiltration de l âme par les offres à ne manquer sous aucun prétexte, les trucs à collectionner distribués aux caisses des supermarchés pour la fidélisation des enfantsclients, et toutes ces choses que nous autres, qui n avons pas (encore) fuit, sommes capables de supporter, d une façon ou d une autre, pour vivre quand même, d une façon ou d une autre. Il est inapte au suicide et la fuite géographique ne l intéresse pas. Pour continuer, il ne peut que se soustraire au tumulte, et se rendre inatteignable. Ne plus rien dire se déroule dans un cercle de parole. Une assemblée fictive où l on vient présenter des projets, de nature diverses, ayant pour point commun leur inachèvement. Une femme, qui a connu cet homme lorsqu il s exprimait encore, y présente les ébauches d œuvres qu il accumulait dans des boîtes métalliques. Puis elle dévie, et évoque la lente glissade qui le mena au silence. Durée : 65 min SNAUT/Ne plus rien dire 4

5 CONTENU LIEN Ce monologue est d abord l histoire d un étrange duo. Une femme et un homme se rencontrent dans des circonstances peu claires. Les fondements et les contours de leur relation sont volontairement mal définis, mais il apparaît clairement que celle-ci est hors-norme, sans limite. C est une union qui échappe aux classifications. MUTISME Quelqu un disparait, mais sans mourir. En continuant à vivre, mais dans un état de fermeture maximale. En se murant dans le silence, l homme qui s est tu devient un vivant presque aussi inaccessible qu un mort. Comme quelqu un dans le coma, à qui on peut parler mais sans savoir si nos paroles sont perçues, qu on peut toucher mais sans savoir s il le sent, qu on peut secouer mais dont on ne peut rien attendre, dont on espère, désespérément, le retour à la vie, la vraie, celle qui compte. On n a plus accès à lui, mais lui, a-t-il encore accès aux autres? Il se tait, mais est-ce qu il écoute? Est-ce qu il entend mieux depuis qu il se tait, ou est-ce qu au contraire son silence crée du silence? Se taire est une posture radicale et violente. Je voudrais qu on ressente cette ambiguïté : si son silence est un refuge, il est peut-être aussi une sorte d enfer. En creux, apparaît donc la beauté, toute potentielle, de la parole (par exemple ce calembour : l enfer me ment). Mais pourquoi s est-il tu? On peut supposer qu il ne supportait plus, par exemple, l intrusion de la publicité dans tous les domaines de la vie, le suivisme en réseau, la quête obligatoire du profit à tous les échelons sociaux, l atrophie des imaginaires par les blockbusters, la marchandisation des personnes et la personnification des marchés Incapable de se protéger de l agression, incapable de se suicider (ce n est pas donné à tout le monde), il a choisi cette voie parallèle : se soustraire au tumulte. Avec quelle efficacité? On ne sait pas. Son silence a peut-être d autres causes, mais on ne les connaît pas. Saurait-il seulement les formuler s il pouvait encore parler? Le langage reste un outil assez peu opérant lorsqu il s agit dire en quoi la perspective de cesser de vivre est aussi peu tolérable que celle de continuer à vivre. Ermite au milieu de la foule, il vit dans un autre monde, régi par d autres règles, dont il le seul occupant. Un autiste volontaire (même si cliniquement ça n existe pas). Un homme-île déserte. Impossible de savoir non plus ce qu il aurait trouvé dans le silence SNAUT/Ne plus rien dire 5

6 ÉCRITURE DEUX ÉCRITURES La majeure partie du texte est écrite, mais quelques passages sont à inventer oralement, chaque soir. Dans le texte, les moments d écriture orale sont un peu comme des didascalies, qui indiquent le sens général de ce que la femme dit, et, parfois, l impression que devraient laisser ses paroles, ou ce qu elles produisent en elle. Parfois l actrice invente la formulation du sens, parfois elle va jusqu à inventer du sens. Elle parle donc sur deux modes distincts : avec les mots d un autre, avec les siens. Ces allersretours entre le construit et le spontané, l écrit par un autre et l inventé par soi, créent l étrangeté formelle propre à ce qu on pourrait appeler un témoignage-fiction. CONTEXTE FICTIONNEL Depuis le début du Cycle des Riens (Rien voir, Ne plus rien dire, Pas grand-chose plutôt que rien), une de mes obsessions est d inclure le spectateur dans le champ fictionnel, de le placer dans la pièce plus que face à la pièce. Ici, le public est inclus dans le champ fictionnel par la scénographie, mais aussi par la fonction, car lorsque la femme commence à parler, elle ne s adresse pas aux spectateurs de la pièce, mais aux gens qui sont venus ce soir à la réunion. Le cadre de la fiction est donc une réunion, un groupe de parole. Des gens sont réunis pour parler. La première phrase du texte pose clairement ce code : «Moi je veux bien commencer» La nature de ce groupe de parole fictif est ce qu on pourrait appeler une "amicale des artistes sans œuvres" *. On ne vient donc pas dans ces réunions pour témoigner de quelque traumatisme ou expérience personnelle, mais bien pour y présenter des œuvres non-réalisées. Ainsi, l intervention de la femme débute par la présentation d un projet de "chaîne de l espoir". Puis elle parle d un projet de rencontres publiques convoquant la naissance et la mort volontaire. Elle évoque encore une liste d attentats-suicide, ou une série de dystopies destinées à être filmées, mais dont le tournage n a jamais commencé. Tous ces projets imaginés par l homme qui s est tu ont en commun leur non-réalisation, et parfois leur non-réalisabilité. Lorsqu elle parle de son mutisme, et du chemin qui l y a mené, c est par accident, en ouvrant des parenthèses qu elle ne parvient pas à refermer, en donnant des précisions qui se transforment en digressions. Cela dit, ce mutisme n est peut-être pas très loin d un acte performatif, donc d une œuvre dont l inachèvement est peut-être en cours. *Artistes sans œuvres est le titre d un ouvrage de Jean-Yves Jouannais, qui fait l inventaire d artistes ayant la singularité de n avoir pas produit, ou montré, d œuvres. SNAUT/Ne plus rien dire 6

7 Le même sentiment d inappartenance, de jeu inutile, où que j aille : je feins de m intéresser à ce qui ne m importe guère, je me trémousse par automatisme ou par charité, sans jamais être dans le coup, sans jamais être quelque part. Ce qui m attire est ailleurs, et cet ailleurs je ne sais pas ce qu il est. Cioran. De l inconvénient d être né. SNAUT/Ne plus rien dire 7

8 MISE EN SCÈNE SCÉNOGRAPHIE Il n y a pas de division scène-salle. Il n y a pas de scène. Les sièges, de simples chaises en bois, sont disposés en un cercle d un diamètre de 6 à 10 mètres, ce qui permet une jauge de 30 à 55 spectateurs. Le cercle évoque une notion d égalité, partie intégrante de la proposition fictionnelle : dans cette réunion, n importe qui pourrait prendre la parole. Mais il induit aussi la surveillance de tous par tous. Au cours de la représentation, on se rapproche d une ambiance qui évoque plutôt une sorte de rituel, de cérémonie. D une certaine façon, ce cercle a quelque chose de vicieux. Quelque part, une table est recouverte de fruits, dont on ne saurait dire s ils sont là pour la déco ou pour qu on les mange. En 2012, la création a eu lieu dans un cinéma désaffecté, l Eldorado, qui était une sorte de décor naturel. Un lieu vidé de sa fonction première, qui lui aussi s était tu. Le texte était en quelque sorte renforcé par le devenir-ruine et la désolation de l espace où il était entendu. Je postule, évidemment, que la pièce résiste à l abandon de son écrin originel. Car au fond, cette assemblée fictive peut se tenir à peu près partout. Il s agit d utiliser les particularités de chaque lieu d accueil. Si c est une salle de spectacle qui avait une autre fonction par le passé, nous essayons de faire résonner cette ancienne fonction. Si c est un théâtre, nous installons le cercle sur scène, et jouons avec l espace désert des gradins, avec la nudité du plateau. Nous ne cachons pas la machinerie, au contraire il y a des câbles apparents, des projecteurs aux sols, etc. Nous optons donc pour une fiction où l assemblée se tient dans un théâtre en cours de montage, ou de démontage. Si c est un petit espace sans gradin, nous accentuons son intimité. Peut-être que nous le fictionnalisons en l habillant avec, par exemple, des tapis, des voilages, quelques plantes, des éléments de décoration. Nous le transformons en une sorte de salon, ou de salle de réunion, mais avec quelques fautes de goût et anomalies, de sorte qu on ne puisse pas vraiment saisir dans quel esprit l endroit a été aménagé. SNAUT/Ne plus rien dire 8

9 BASCULEMENT Durant les premières 20 minutes, il y a seulement l actrice qui parle, très simplement. Aucune diffusion de son, pas de vidéo, ni d effet lumière. Cela laisse à penser que cette forme plutôt pauvre, sans autre événement que les mots, les silences, les bruits provenant de l extérieur de la salle, ne variera pas jusqu à la fin. Mais il y a un lent basculement. Un long fondu-enchaîné, vers une toute autre ambiance, plus spectaculaire. Lorsqu on se rend compte que quelque chose a changé, on remarque aussi qu on ne sait pas depuis quand cela a changé. On n est pas au même endroit au début et à la fin, comme si c était deux pièces, deux lieux, différents. On est toujours dans la même réunion de parole, mais tout ce qu on perçoit est comme altéré. Cette lente progression vers une autre forme résonne avec la progression du mutisme de cet homme qui est entré dans un autre monde, à la fois similaire et totalement différent du notre. Comment entend-on lorsqu on est soi-même silencieux? Comment regarde-t-on ses semblables lorsqu on ne peut plus communiquer avec eux? Les troubles perceptifs produits par la lumière, la vidéo et le son visent donc à inviter, d une certaine manière, les spectateurs dans la tête de l homme qui s est tu. VIDÉO Elle intervient dans les 10 dernières minutes. Le principe est plutôt simple, bien que délicat à réaliser : Nous faisons une photographie d un mur, ou d un gradin, comprenant des structures (lignes, poutres, fissures, etc). Cette image est ensuite projetée sur elle-même. Dans un premier temps la projection ne se perçoit pas, puis on lui applique une très légère vibration, et c est comme si la surface bougeait. Puis la vibration prend de l ampleur et son mouvement se complexifie. Comme le public est en cercle, ce sont 2 surfaces qui sont ainsi traitées. En fonction des espaces, la vidéo peut être remplacée ou complétée par des séries de stroboscopes, disposés hors du champ de vision, dont la programmation syncopée et progressive produit un effet similaire de mise en mouvement de l immobile. SON Le son joue un rôle essentiel dans la mise en scène. Nous commençons par enregistrer des événements sonores propres au lieu et à son entourage. Des sons qu on peut entendre lorsqu on est dans la salle, par exemple une ventilation, un écoulement, des voix à l extérieur, de la circulation, etc. Ces sons sont ensuite montés, et interviennent discrètement, 20 minutes après le début de la pièce. On croit parfois avoir entendu un bruit parasite alors que c est la bande-son, ou l inverse. Les sources sont, autant que possible, indirectes. Des haut-parleurs sont placés à l extérieur, dans les couloirs, les locaux annexes, les cages d escalier, les armoires, les galeries, le foyer, etc. Ainsi, la salle devient comme encerclée par ces sons provenant du dehors. Les interventions deviennent peu à peu moins discrètes. Les sons sont transformés, déformés, et le volume augmente, beaucoup. Hormis l enregistrement et la sélection des sons, toutes les opérations ont lieu en direct, en lien avec ce qui se passe dans, et hors de la salle. SNAUT/Ne plus rien dire 9

10 JEU Nous avons travaillé avec la personnalité même de Joëlle, son parler, son humour, tout en introduisant des petites absences, des sauts de comportement qui sont propres au personnage. Le dispositif particulier implique qu elle soit en lien réel avec le public, ceux qui sont présents ce soir-là. Il n y a pas de noir-salle pour la protéger. Aussi avons-nous travaillé sur l établissement d une certaine connivence avec le public. Il y a une certaine forme d insouciance chez cette femme. Il y a aussi de la noirceur. Elle souffre peut-être de sa situation, mais elle n en parle pas, ou très peu. Elle ne dit d ailleurs pas qui elle est. Comme le texte, le jeu doit comporter des trous. Durant le premier tiers de la pièce, on ne sait pas qui est l homme qui s est tu. En réalité tout semble indiquer qu elle parle d un homme absent, jusqu à ce qu elle affirme qu il est là, parmi nous. Jean-Nicolas a pour consigne de passer le plus inaperçu possible dans un premier temps. Puis petit à petit il bouge, à l intérieur, tentant d appréhender l espace, le temps, les sons, depuis un ailleurs. Il peut, par moment, soutenir le regard d un spectateur. Mais plus la pièce avance, plus il se raidit. Après tout, on pourrait imaginer que l homme qui s est tu profite de cette soirée pour reprendre la parole, et c est avec cette possibilité que Jean-Nicolas joue. Mais cette possibilité n advient pas. Lorsque, comme par accident, la femme disparaît du cercle, il se lève, puis répand le contenu des boîtes métalliques sur le sol, construisant dans la pénombre une sorte de labyrinthe, révélé au retour de la lumière, qui coïncide avec la sortie du public. SNAUT/Ne plus rien dire 10

11 CONDITIONS DE TOURNÉE Recréation Le son, la vidéo, la lumière et la scénographie font l objet d une adaptation, d une recréation, dans chaque lieu. Il est donc indispensable de pouvoir travailler 4 à 5 jours dans l espace. Par exemple investir l espace le lundi pour une première le vendredi. Jauge Vu le dispositif en cercle, elle est forcément réduite. Elle ne peut dépasser 55 spectateurs (pour 10 mètres de diamètre). Le diamètre minimal est de 6m, et permet d accueillir environ 30 spectateurs. Technique Montage : 3 services, 3 à 4 personnes Besoins techniques : les besoins techniques sont à évaluer en fonction des spécificités de chaque espace. Langue Recréer la pièce en allemand est un défi que, le cas échéant, nous serions prêts à relever. SNAUT/Ne plus rien dire 11

12 SNAUT/Ne plus rien dire 12

13 EXTRAITS Je sentais que la situation allait m échapper, et j ai pensé qu il valait sans doute mieux qu on en reste là. Mais les événements se sont précipités On rentrait à pied d une messe, ou plutôt d un vernissage, je sais plus, on était sans doute un peu fatigués, il pleuvait un peu je crois, on plaisantait, on raillait un défenseur de la cause animale qu on avait croisé un peu plus tôt, ou alors c était un militant anti mariage gay, et tout à coup il s est collé à moi. Jamais il ne s était collé à moi comme ça. Il m a regardé dans les yeux, ça aussi c était inhabituel, et il a déclaré que bientôt il ne parlerait plus. Elle explique qu il a commencé à s exprimer non seulement de moins en moins souvent, de moins en moins fort, mais aussi avec un vocabulaire de plus en plus appauvri. Comme s il désapprenait le langage. On était à une soirée chez des gens. Les invités étaient presque tous partis. Il était sur un canapé, à côté d une fille qui lui parlait de Leibniz et du «meilleur des mondes possibles». Il décortiquait des pistaches en ingurgitant machinalement de la sangria (il était resté à la sangria toute la soirée). Elle, elle avait des grosses lunettes, et elle s intéressait à la sagesse orientale, elle n arrêtait pas d affirmer que tout était connecté, tout est relié à tout. Elle parlait par associations d idée et visiblement ça la rendait joyeuse. Il fixait la table basse du salon, ses genoux tremblaient un peu. Elle avait participé à plusieurs forums sociaux en Amérique du sud et elle prônait une frugalité éclairée. Il se laissait lentement absorber par la contemplation d un angle cassé. Elle savait comment on disait enfant en inuit. Il ne bougeait presque plus. Elle pensait qu avant le bien et le mal il y avait eu autre chose. Il était en train de se dissoudre, ce qu elle a quand même fini par remarquer. C est quelqu un qui ne t interrompt pas. C est quelqu un qui ne te contredit pas. C est quelqu un qui te permet de te taire. C est quelqu un qui se laisse regarder. C est quelqu un qui te demande si tu as quelque chose à dire. C est quelqu un qui laisse les anges passer. C est quelqu un qui te calme. C est quelqu un qui ne te dit pas qui tu es. Puis elle demande si des gens seraient intéressés à l avoir un après-midi, une journée, un weekend, pour faire l expérience. Elle dit qu elle peut mettre en place une sorte de système de location. Elle précise que le prix serait libre. Il n y a aucun cynisme dans sa proposition. Il a parlé pour la dernière fois en début d après-midi, à la sortie de la vieille ville, je ne sais plus laquelle. Si je m étais rendu compte qu il s agissait de sa dernière phrase, évidemment qu elle me serait restée, mais je me souviens juste qu il était question de charcuterie. SNAUT/Ne plus rien dire 13

14 SNAUT/Ne plus rien dire 14

15 SNAUT/Ne plus rien dire 15

16 Joël Maillard Né en Vit toujours. Se forme d abord en tant que boulanger-pâtissier. Diplômé de la section d art dramatique du Conservatoire de Lausanne en Participe au parcours de la Compagnie Éponyme de 2006 à 2009, en tant qu auteur et acteur. Désireux de mettre en scène ses textes, fonde la compagnie SNAUT en 2010 (www.snaut.ch). CRÉATIONS DE SNAUT 2015 PAS GRAND-CHOSE PLUTÔT QUE RIEN 2014 NE PLUS RIEN DIRE, Recréation 2013 RIEN À FAIRE, esquisse de Pas grand-chose plutôt que rien présentée pour la clôture de l atelier Textes-en-Scènes NE PLUS RIEN DIRE, Création LES MOTS DU TITRE, performance photographique RIEN VOIR, pièce sonore, à écouter couché seul dans le noir PIÈCE "HORS SNAUT" 2016 PASSER (titre provisoire), inspiré par La petite fille aux allumettes, d Andersen. Invitation de la compagnie LEON, La Chaux-de-Fonds. ÉCRITURE Écrit, en autodidacte, depuis Textes montés : 2015 DÉMOCRATIE, inclus dans le spectacle Après la peur, mise en scène d Armel Roussel. Montréal, Limoges, Bruxelles CE QU ON VA FAIRE, mise en scène de Victor Lenoble et Olivier Veillon (IRMAR). Festival Actoral, Marseille NE PLUS RIEN DIRE RIEN VOIR 2009 Certaines séquences de VOIR LES ANGES SI FURIEUX, création de la Cie Éponyme VICTORIA (pour Les Prétendants, Collectif Iter), mise en scène de Guillaume Béguin CORRESPONDANCE avec Aristides Pedrazza, historien et socialiste-libertaire. Mise en lecture de Marie Fourquet au Théâtre Échandole, Yverdon-les-Bains, dans le cadre d une soirée Correspondances inopinées EN CONTRADICTION TOTALE AVEC LES LOIS DU BLUES, création de la Cie Éponyme, mise en scène de Vincent Bonillo WINKELRIED, création de la Cie Éponyme, mise en scène de Vincent Bonillo. SNAUT/Ne plus rien dire 16

17 RÉSIDENCES 2013 Séminaire en Avignon (Pro Helvetia, Théâtre Saint-Gervais, Festival d Avignon) Résidence d écriture au théâtre St-Gervais, Genève Watch & talk, far festival des arts vivants, Nyon. BOURSE 2012 Lauréat de Textes-en-scènes 2012 (atelier d écriture initié par la SSA, Pro Helvetia, le Pour-cent culurel Migros, et l AdS), pour l écriture de Pas grand-chose plutôt que rien. Dramaturge accompagnateur : Jean-Charles Massera. INTERPRÉTATION En tant qu acteur, collabore depuis 2004 avec les metteurs en scènes suivants : Denis Maillefer, Guillaume Béguin, Jérôme Richer, Simone Audemars, Sylvianne Tille, Vincent Bonillo, Andrea Novicov, Gisèle Sallin, Oskar Gómez Mata, Julien Barroche. Interprète les auteurs suivants : Amos Oz, Antoinette Rychner, Magnus Dahlström, Jérôme Richer, Edouard Levé, Urs Widmer, Michel Layaz, Patrick Kermann, Jon Fosse, Joël Maillard, Agota Kristof, Martin Winckler, Bertolt Brecht, Rodrigo García, Molière, C-F. Ramuz. SNAUT/Ne plus rien dire 17

18 Joëlle Fontannaz INTERPRÉTATION Née en 1981, vit à Lausanne. Formation et diplômes École Internationale de théâtre, LASSAAD, pédagogie Lecoq, Bruxelles Classes préparatoires, section art dramatique, Conservatoire de Genève Année propédeutique en psychologie, Université de Lausanne Baccalauréat philosophie-psychologie, Gymnase du Bugnon, Lausanne Théâtre 2015 Le Théâtre sauvage, m.s Guillaume Béguin. Théâtre de Vidy, Lausanne 2014 Ne plus rien dire, Joël Maillard, m.s Joël Maillard, Tournée 2013 Sandra qui?, Sandra Amodio, m.s Sandra Amodio. Saint-Gervais, La Bâtie-Genève Place, m.s Adina Secrétan, Projet master HETSR. Théâtre de Vidy, Lausanne Brutale Nature, création, un projet d Adina Secrétan, théâtre 2.21, Lausanne Ne plus rien dire, Joël Maillard, m.s Joël Maillard, Eldorado, Lausanne Contre la démocratie, Contre le progrès, Contre l amour, Esteve Soler, m.s Eric Devanthéry, Pierre Dubey, Xavier Fernandez-Cavada, Yvan Rihs, Erika von Rosen, le Grütli, Genève 2012 Sans aucune censure, retours impromptus, texte établi par Yves Laplace, stageprésentation de saison , Hervé Loichemol, Comédie, Genève 2011 Titus Andronicus, cie les Célébrants, m.s Cédric Dorier, Le Grütli, Genève 2011 Sincèrement Diana, Performance de et avec Marie-Aude Guignard, ¼ heure de Sévelin 2010 Lila tu dors? Domenico Carli, dans les écoles lausannoises, m.s D. Carli 2010 Jennifer ou la rotation du personnel naviguant, festival Anticode Brest et Lyon, cie carré rouge, m.s Sandra Amodio, création collective, reprise de rôle 2010 Lecture Qui a peur du harcèlement sexuel, Comédie Genève, m.l Sandra Amodio 2009 L'Orestie Cadavre Exquis, d'après Eschyle, traduction + montage Coline Ladetto, Théâtre 2.21, Lausanne, partie dirigée par Adina Secrétan Lecture rock, King Kong théorie, V. Despentes. Ebullition, Bulle, cie Adapte 2009 Le Bouc, R.W. Fassbinder, Théâtre 2.21, m.s Attilio Sandro Palese 2008 Macbeth, W.Shakespeare, DRAC, Sélestat, Alsace, m.s Pascal Lazarus 2008 Savannah Bay, M. Duras, Théâtre l'oriental, Vevey, m.s Yann Becker Courts-métrages 2012 Une journée avec Elles, réalisation Sophie Huguenot et Joëlle Fontannaz 2012 Prisonnière, Guillaume Brandt/ film diplôme ECAL 2012 Cadence, Maude Litzistorf/ film diplôme ECAL, 1er rôle 2011 Un point dans le vide, Myriam Rachmuth/ film 2ème année, ECAL, 2e rôle 2009 Symbiose, Cyril Kappeli/ film diplôme L'EMAF, 1er rôle 2009 L'eau du fleuve, Kim Woong-Yong/ film de diplôme HEAD, 1er rôle 2005 Split, Prune Jaillet / film de dîplome ESBA, 2e rôle SNAUT/Ne plus rien dire 18

19 Jean-Nicolas Dafflon INTERPRÉTATION Née en Vit en Suisse romande, séjourne en France One man show etc., solo, Quarts d heure de Sévelin, Lausanne Ne plus rien dire, Joël Maillard, Lausanne PHREN, Cie F. Berger, Fribourg, Lausanne HIC, Cie Nuna, Lausanne Atelier de Paris, Masterclass B. Lachambre Cré-action, improvisation, par Action-danse Fribourg White Epilepsy, cinéma, P. Grandieux Un instant, N. Lapzeson, reprise au MAHG Formation CND Pantin, Rythme du corps, bourse Adami Atelier de Paris, Masterclass V. Wolf Stage Toucher l autre, Genève, J. Richer et M. San Pedro Fête de la danse, Fribourg, improvisation Jocaste Reine, de N. Huston, mise en scène, G. Sallin Duel, cinéma, E. d alberto Rezende, HEAD, Genève Stage Ménagerie de verre, Paris Stage Street Garden, cie F. Berger Préparation au diplôme d Etat, CND Pantin, bourse, RIDC Paris Cours en auditeur, Histoire de l Art, université de Fribourg Cie C. Loyer, Paris Lien, tournée, cie F. Berger Cours à l Atelier de Paris et au CCN Montpellier Stage au CND de Pantin Lien, Intemporelles Séries, cie F. Berger Nous autres, cie D. Théron, Montpellier Cours au CNN Montpellier Performance avec F. Bueb, Genève, Montpellier, avec l Association ArtChimie Par delà le temps, cie Autre MiNa, Montpellier Etape 1, cie jan-e-mission, Fribourg Exerce 03, CNN Montpellier, M. Monnier Interludes, co-réalisé avec M. Poisson École du CNDC d Angers, Bouvier-Obadia. L Atomurbine, création personnelle Le Marchepied, Lausanne, C. Rochet, N. Petit Culture Mobile Pro Helvetia, tournée Cours avec U. Stauffer, C. Graf, P. Delay Cours et spectacle de l école de danse La Planche, M. Perriard, Fribourg L amant de St-Jean, duo J. Macheret L heure où nous ne savions rien l un de l autre, de P. Handke, stage Atelier de geste, K. Hersche, Fribourg. SNAUT/Ne plus rien dire 19

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant Les métiers du spectacle vivant Filière : artistique Domaine : art chorégraphique Appellations voisines : artiste chorégraphique Autres métiers du domaine : chorégraphe, maître de ballet, notateur Danseur

Plus en détail

SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE. production cie de l alambic christian bourigault

SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE. production cie de l alambic christian bourigault SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE production cie de l alambic christian bourigault «Sur un air deux» est une chorégraphie en trois étapes, trois albums correspondant

Plus en détail

PIÈCE À ÉCOUTER COUCHÉ SEUL DANS LE NOIR CONCEPTION, TEXTE, RÉALISATION JOËL MAILLARD

PIÈCE À ÉCOUTER COUCHÉ SEUL DANS LE NOIR CONCEPTION, TEXTE, RÉALISATION JOËL MAILLARD RIEN VOIR PIÈCE À ÉCOUTER COUCHÉ SEUL DANS LE NOIR CONCEPTION, TEXTE, RÉALISATION JOËL MAILLARD UNE CRÉATION DE SNAUT c/o Joël Maillard Rue Beau-Séjour 24 1003 Lausanne 076 420 59 03 maillard.jo@gmail.com

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Histoires de pauv filles et drôles de dames

Histoires de pauv filles et drôles de dames Histoires de pauv filles et drôles de dames Les Dieselles Comédie LES DIESELLES Né en 2006 de la rencontre de deux comédiennes autour de la découverte de textes d auteurs contemporains, le duo professionnel

Plus en détail

Patrick c est fini! Le Cabaret de l Agonie du Palmier. Photo de Jérémy Paulin

Patrick c est fini! Le Cabaret de l Agonie du Palmier. Photo de Jérémy Paulin Patrick c est fini! Le Cabaret de l Agonie du Palmier Photo de Jérémy Paulin Le sommaire L équipe Conditions techniques Un cabaret pluridisciplinaire Une construction collective L Agonie du Palmier, c

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

Le cabaret mobile eauzone

Le cabaret mobile eauzone le théâtre cabines présente Le cabaret mobile eauzone Fable théâtrale tout public A partir de 8 ans SYNOPSIS Le cabaret mobile eauzone est une fable onirique et sensible qui nous entraîne dans un univers

Plus en détail

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05. GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.2015) LE PROJET DÉTAILLÉ Présentation générale Graver la Paix

Plus en détail

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture Le journal des CE1 et CE2 Vendredi 13 mars 2003 Une nouvelle maîtresse Après les vacances de février (c est à dire depuis le lundi 24 février 2003), nous avons eu une nouvelle maîtresse qui s appelle Aurélie.

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

01 - BRIGITTE, Battez-vous

01 - BRIGITTE, Battez-vous Paroles et musique : Aurélie Maggiori, Sylvie Hoarau 3eme Bureau Copyright Control PAROLES Faites-vous la guerre pour me faire la cour* Soyez gangsters, soyez voyous 1 Toi mon tout, mon loubard 2 Tu serais

Plus en détail

BIEN A VOUS LECTURE - SPECTACLE LETTRES DE FEMMES PENDANT LA GRANDE GUERRE DOSSIER PÉDAGOGIQUE

BIEN A VOUS LECTURE - SPECTACLE LETTRES DE FEMMES PENDANT LA GRANDE GUERRE DOSSIER PÉDAGOGIQUE BIEN A VOUS LECTURE - SPECTACLE LETTRES DE FEMMES PENDANT LA GRANDE GUERRE DOSSIER PÉDAGOGIQUE INTERET PEDAGOGIQUE «Bien à vous» est une lecture-spectacle de lettres écrites par des femmes durant la guerre

Plus en détail

Pourquoi? Caroline Baillat CPC EPS Céret / Elisabeth Maroselli CPC EPS P3 Page 1

Pourquoi? Caroline Baillat CPC EPS Céret / Elisabeth Maroselli CPC EPS P3 Page 1 Pourquoi? Pour enrichir l'imaginaire et la créativité C'est le moyen privilégié pour que l'enfant ne reste pas au niveau d'images mentales stéréotypées mais aille vers d'autres modes originaux de représentation.

Plus en détail

HEAD Genève V Département Cinéma Cycle MA Guide l'étudiant 2011-2012. Cycle master

HEAD Genève V Département Cinéma Cycle MA Guide l'étudiant 2011-2012. Cycle master Cycle master Cinéma Master en réalisation cinématographique 4 semestres (120 ECTS) Depuis 2006, l école participe au master en réalisation cinématographique mis en place au travers du Réseau Cinéma CH.

Plus en détail

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES ACTUALITES Ateliers de sensibilisation artistique à partir de l œuvre de V. Vasarely, encadré par une médiatrice culturelle et une historienne de l art. du 6 au 8 avril 2010 de 14hà16h Public: enfants

Plus en détail

Donner au corps sa place Donner sa place à l acteur

Donner au corps sa place Donner sa place à l acteur Formation professionnelle pour acteurs / Paris Cursus Une pédagogie exigeante L école du Jeu propose plusieurs cursus en fonction du désir, du niveau et de l ampleur du projet de chacun. Les jeunes acteurs

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Une pièce de Lilian Lloyd Mise en scène par Louise Huriet

Une pièce de Lilian Lloyd Mise en scène par Louise Huriet Une pièce de Lilian Lloyd Mise en scène par Louise Huriet étreignez les étoiles une pièce de Lilian Lloyd mise en scène par louise huriet rencontres avec l'auteur le vendredi 21 février - à 16h, à la BIBLIOTHÈQUE

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle

Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle commence sa crise d éternuements, il faut que je m arrache.

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

NON MAIS T AS VU MA TÊTE!

NON MAIS T AS VU MA TÊTE! La compagnie Lucamoros présente NON MAIS T AS VU MA TÊTE! et autres images (portrait volé, face à face) Spectacle sans paroles et en 3 tableaux pour un peintre-clown et sa toile Compagnie Lucamoros 1 Premier

Plus en détail

Rencontre avec un singe remarquable

Rencontre avec un singe remarquable Rencontre avec un singe remarquable Ce spectacle, inspiré du Kathakali, est une invitation au voyage, à la découverte d une culture aux multiples couleurs pour un récit plein de rêve et de magie Spectacle

Plus en détail

L Association Nous Jouons pour les arts. Présente. Li fhamator. (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco

L Association Nous Jouons pour les arts. Présente. Li fhamator. (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco L Association Nous Jouons pour les arts Présente Li fhamator (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco Une Production «Nous Jouons pour les arts» Mise en scène et dramaturgie : Adil

Plus en détail

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet ROLAND Quentin 3èmeD Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet Année scolaire 2006-2007 Collège André CHENE SOMMAIRE

Plus en détail

PARABOLE. Compagnie du Subterfuge - Laureline Gelas. Création 2014. Solo de danse jeune public et tout public

PARABOLE. Compagnie du Subterfuge - Laureline Gelas. Création 2014. Solo de danse jeune public et tout public Compagnie du Subterfuge - Laureline Gelas Création 2014 PARABOLE Solo de danse jeune public et tout public Accompagnement de la création : École de Cirque de Lyon Scène découvertes La compagnie est soutenue

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Direction de la Programmation

Direction de la Programmation Direction de la Programmation CONDITIONS DE LOCATION ET RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SAISON 2013-2014 Loyer de base par représentation plus Loyer variable (% sur les billets vendus) Salle Wilfrid-Pelletier

Plus en détail

1.2.3. en scène festival jeune public. Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse

1.2.3. en scène festival jeune public. Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse Les contes du mercredi Pour cette nouvelle saison le Centre Animation Soupetard propose GRATUITEMENT pour les tout- petits

Plus en détail

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Catéchèse 1 Apprendre que Dieu parle au fond de notre cœur Découvrir le récit de l Annonciation 1 Accueil et chant Encore un peu de temps de Christiane Gaud et Jean Humenry Activité de bricolage «Comment

Plus en détail

Maître Eventail, Les mains qui fleurissent

Maître Eventail, Les mains qui fleurissent Contact : Ghislain Foulon shintai@live.fr Tél.: +33 (0)6.82.887.60.36. Comité des Fêtes CRS 53 MARSEI CHICHE Eric 71 AVENUE CLAUDE MONET 13014 MARSEILLE comite.des.fetes.crs53@gmail.com 0664712294 Maître

Plus en détail

Un lieu d exception pour vos événements

Un lieu d exception pour vos événements Un lieu d exception pour vos événements Au cœur de Paris, dans un cadre hors du commun, le Jeu de Paume vous accueille pour organiser, en dehors des horaires d'ouverture au public, vos petits déjeuners,

Plus en détail

«Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre»

«Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre» «Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre» Cet exposé vous est présenté par Liliane Gordos,Stéphanie Natalis, Bernadette

Plus en détail

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT EPS / DANSE ART / DANSE Elèves du lycée Bréquigny à Rennes, Avril 2014 1 Les deux options facultatives danse au BAC Ce livret a été

Plus en détail

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL AMÉLIE NOTHOMB Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL Éditions Albin Michel, 2011. ISBN : 978-2-253-17415-8 1 re publication LGF. «L obstination est contraire à la nature, contraire à la vie. Les seules personnes

Plus en détail

PROGRAMME FUGUE. Les horaires vous seront signalés une fois les inscriptions closes. Total des heures : 14

PROGRAMME FUGUE. Les horaires vous seront signalés une fois les inscriptions closes. Total des heures : 14 PROGRAMME FUGUE Les deux jours se composent d une approche corporelle et mentale, alternant l étude des «manières de faire» (techniques) et des «manières d être» (états intérieurs et manifestations extérieures)

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

Historique de la compagnie

Historique de la compagnie Historique de la compagnie Benjamin Lissardy, Maryka Hassi et Maureen Brown se sont réunis en 2008 autour d un projet commun l Ubicoptilux apportant chacun leurs savoir-faire spécifiques en mise en scène,

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique

ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique L Armada Productions 3, rue de Lorraine 35000 Rennes 02 99 54 32 02 www.armada-productions.com www.adventuresinfrontofthetvset.com Contact / Salima

Plus en détail

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE ÉCOLE SECONDAIRE DE MIRABEL GUIDE DE CHOIX DE COURS 2015-2016 Quatrième secondaire CHOIX D OPTIONS DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE SÉQUENCE CULTURE, SOCIÉTÉ ET TECHNIQUE

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Annie Claude Sortant-Delanoë. L angoisse, nécessité logique entre jouissance et désir

Annie Claude Sortant-Delanoë. L angoisse, nécessité logique entre jouissance et désir Annie Claude Sortant-Delanoë L angoisse, nécessité logique entre jouissance et désir À sa naissance, l enfant est un organisme dont le cri exprime un besoin. Ce cri n a aucune intention de signification.

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

Orchies, nœud central

Orchies, nœud central Orchies, nœud central Véritable nœud central de communication au sud-est de la Métropole Lilloise, Orchies se trouve en bordure de l A23, reliant Lille à Valenciennes. La Ville, dont le sénateur-maire

Plus en détail

Absence ou présence erronée d un mot ou d un groupe syntaxique

Absence ou présence erronée d un mot ou d un groupe syntaxique D UN SYNTAXE MOT OU D UN GROUPE SYNTAXIQUE 1 Problèmes fréquents Absence ou présence erronée d un mot ou d un groupe syntaxique Les erreurs d ordre syntaxique contenues dans cet exercice sont multiples

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

La littérature sur scène Journée professionnelle communiqué Le bleu du ciel

La littérature sur scène Journée professionnelle communiqué Le bleu du ciel La littérature sur scène Journée professionnelle communiqué Le bleu du ciel vendredi 6 mars 2015 Médiathèque de Mérignac dans le cadre de Poésie espace public une proposition des éditions Le bleu du ciel

Plus en détail

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu JEUX : Jeu des paires Quelles différences? E.P.S. : - jeu Jacques a dit - Chasse au trésor - Mise en place d un parcours ÉCOUTER, MEMORISER

Plus en détail

Vous propose une large gamme de

Vous propose une large gamme de Vous propose une large gamme de Notre équipe est composée d auteurs, de réalisateurs et de comédiens professionnels formés à l improvisation www.elipsagence.com Notre agence conçoit et scénarise les Team

Plus en détail

COMPAGNIE IRENE K. Spectacle de danse de 40 minutes adapté pour les enfants de 7 à 11 ans Sélection 2011 aux Rencontres Théâtre Jeune Public de Huy

COMPAGNIE IRENE K. Spectacle de danse de 40 minutes adapté pour les enfants de 7 à 11 ans Sélection 2011 aux Rencontres Théâtre Jeune Public de Huy XTRA LARGE Junior! COMPAGNIE IRENE K. Spectacle de danse de 40 minutes adapté pour les enfants de 7 à 11 ans Sélection 2011 aux Rencontres Théâtre Jeune Public de Huy 27 ancienne Route de Malmedy - 4700

Plus en détail

Seul à sol Création 2005

Seul à sol Création 2005 Crédit photo : dl-studio.org Seul à sol Création 2005 PIECE CHOREGRAPHIQUE HIP HOP POUR UN DANSEUR DUREE : 30 MINUTES. TOUT PUBLIC Avec le soutien du Centre culturel Mosaïque de Collinée, de l addm22,

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Espace Babylone. Au cœur de Paris, un lieu pour. Formation Comité de direction Conseil Assemblée Conférence Réunion. 91, Rue de Sèvres, 75006 Paris

Espace Babylone. Au cœur de Paris, un lieu pour. Formation Comité de direction Conseil Assemblée Conférence Réunion. 91, Rue de Sèvres, 75006 Paris Espace Babylone Au cœur de Paris, un lieu pour Formation Comité de direction Conseil Assemblée Conférence Réunion 91, Rue de Sèvres, 75006 Paris Réservations Les demandes de disponibilité de salles peuvent

Plus en détail

«L Homme est un animal mobile»

«L Homme est un animal mobile» présente : «L Homme est un animal mobile» - création 2015 - www.lamenagerie.com Durant trois jours et trois nuits, sur une place et dans les rues adjacentes, des hommes en noirs, peintres, affichistes,

Plus en détail

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan.

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. - 1 - SOMMAIRE 1. Définition de l APS acrosport 2. Caractéristiques de l APS 3. Références

Plus en détail

Questionnaire pour les enseignant(e)s

Questionnaire pour les enseignant(e)s info@educatout123.fr www.educatout123.fr +31 614303399 L enfant qui bouge beaucoup! C est un fait, un enfant bouge beaucoup, il a besoin de se dépenser. Il arrive même parfois qu on n arrive plus à tenir

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SPECTACLE L ENFANT ROI & quatuor / Compagnie BALLE ROUGE 14 mars 2014

FICHE TECHNIQUE SPECTACLE L ENFANT ROI & quatuor / Compagnie BALLE ROUGE 14 mars 2014 FICHE TECHNIQUE SPECTACLE L ENFANT ROI & quatuor / Compagnie BALLE ROUGE 14 mars 2014 Compagnie / Spectacle Compagnie prestataire : Compagnie la Balle Rouge 56 bis rue du rempart 37000 tours contact@ballerouge.com

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce 5 à 8 ans Amorce «Ça a quel goût, une petite fille? demande le bébé crocodile. Écœurant et sucré», lui répond son papa Pour en être certain, bébé croco part en expédition chez sa jeune voisine. Elle est

Plus en détail

Les p'tites femmes de Paris

Les p'tites femmes de Paris Les p'tites femmes de Paris De Géraldine Feuillien D'après une idée de Stéphanie Bouquerel Episode 2: Ménage à trois 1 APPARTEMENT DE - BUREAU- INT - JOUR 1 Mais enfin Julien! Qu est ce qui t as pris de

Plus en détail

mettez en scène vos idées

mettez en scène vos idées Rennes, mettez en scène vos conventions, séminaires, et congrès avec le conseil et l appui d une équipe rigoureuse et attentive. mettez en scène vos idées Situé à la croisée des grands axes de communication,

Plus en détail

Actu-français : Bénévoles à plus de 65 ans Niveau préconisé (A2) Durée de l activité : 30 mn.

Actu-français : Bénévoles à plus de 65 ans Niveau préconisé (A2) Durée de l activité : 30 mn. I COMPRENDRE le document Actu-français : Bénévoles à plus de 65 ans Niveau préconisé (A2) Durée de l activité : 30 mn. Compréhension orale : fiche individuelle (1 page) 1. De quoi s agit-il? Regardez une

Plus en détail

FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant-

FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant- FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant- o Thème : o Objectifs pédagogiques : o Nievau : o Public : o Durée : o Matériel nécessaire : o Source : o Disposition de la classe : travail avec le livre Et si c

Plus en détail

Contact Compagnie : Cie Philippe Person, 22 rue Poncelet. 75017 Paris. cie.philippeperson@yahoo.fr

Contact Compagnie : Cie Philippe Person, 22 rue Poncelet. 75017 Paris. cie.philippeperson@yahoo.fr Relations Presse : Jean-Philippe Rigaud 06 60 64 94 27/ jphirigaud@aol.com Contact Tournée : En votre Compagnie Olivier Talpaert 06 77 32 50 50 / oliviertalpaert@envotrecompagnie.fr Contact Compagnie :

Plus en détail

Utilisation des portables en classe, des problèmes et des solutions.

Utilisation des portables en classe, des problèmes et des solutions. Utilisation des portables en classe, des problèmes et des solutions. Ces quelques lignes ne rendent pas compte d une expérimentation organisée à priori mais d un changement de pratique qui demeure en évolution.

Plus en détail

L auteure. L illustrateur

L auteure. L illustrateur Nouveauté jeunesse L histoire Dans le centre historique de Milan, Emma, dix ans, habite avec ses parents et son chat dans un immeuble ancien qui renferme un jardin secret. Son souhait le plus cher est

Plus en détail

Pour un usage plus sûr du téléphone portable

Pour un usage plus sûr du téléphone portable Pour un usage plus sûr du téléphone portable On commence tout juste à en parler : l utilisation du portable comporte des risques pour la santé. Pour tenter de les réduire, le Criirem (Centre de recherche

Plus en détail

DO SSI ER PED A GO GIQ UE

DO SSI ER PED A GO GIQ UE DO SSI ER PED A GO GIQ UE Sophie Talabot / Gérard Bonnaud Théâtre de la Cheminée Lire Lire Chateauneuf de Gadagne Salle l Arbousière Lundi 14 Mai 14h30 scolaire Lundi 14 Mai 19h00 Tout public Cavaillon

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

une pièce d Alain Julien Rudefoucauld mise en scène : Mathieu Béguier interprétée par Julie Allainmat

une pièce d Alain Julien Rudefoucauld mise en scène : Mathieu Béguier interprétée par Julie Allainmat une pièce d Alain Julien Rudefoucauld mise en scène : Mathieu Béguier interprétée par Julie Allainmat La Compagnie des PasPerdus Compagnie de théâtre professionnelle consacrée aux auteurs vivants et/ou

Plus en détail

fiches pédagogiques 9. Grand Corps Malade Funambule PAROLES BIOGRAPHIE

fiches pédagogiques 9. Grand Corps Malade Funambule PAROLES BIOGRAPHIE BIOGRAPHIE Grand Corps Malade est le nom de scène de Fabien Marsaud, «l homme à la béquille qui a fait entrer le slam en France par la grande porte» grâce à sa voix et son écriture exceptionnelles. Né

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

Ariane Moffatt : Je veux tout

Ariane Moffatt : Je veux tout Ariane Moffatt : Je veux tout Paroles et musique : Ariane Moffatt Sony Music France Thèmes La relation amoureuse, les enfants gâtés. Objectifs Objectifs communicatifs : Exprimer un sentiment. Exprimer

Plus en détail

Stromae Alors on danse

Stromae Alors on danse Chanson Stromae Alors on danse Alors on danse (x 3) Qui dit études dit travail, Qui dit taf 1 te dit les thunes 2, Qui dit argent dit dépenses, Qui dit crédit dit créance 3, Qui dit dette te dit huissier

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

Truf le chien. Truf est un chien. Truf n est pas un jouet, c est un animal. Et moi, comment vais-je faire pour lui parler?

Truf le chien. Truf est un chien. Truf n est pas un jouet, c est un animal. Et moi, comment vais-je faire pour lui parler? Truf viens Truf le chien Truf est un chien Truf peut être de bonne ou de mauvaise humeur. Truf peut avoir mal, il peut être malade. Truf n a pas de mains : il va prendre les choses avec ses dents ou les

Plus en détail

Texte et photos Jean-Philippe Toussaint

Texte et photos Jean-Philippe Toussaint Texte et photos Jean-Philippe Toussaint Pascal Auger (de dos) et Jean-Philippe Toussaint. Autoportrait, Tokyo, 2005 Mardi 31 mai 2005 Pascal Auger vient d arriver à Tokyo, il me téléphone d une cabine

Plus en détail

ACTIVITE SUPPORT : la danse

ACTIVITE SUPPORT : la danse Compétence spécifique de l activité : être capable de : - exprimer corporellement des images, des personnages, des sentiments, des états - communiquer aux autres des sentiments ou des émotions - s exprimer

Plus en détail

Il n'y a rien de plus beau qu'une clef

Il n'y a rien de plus beau qu'une clef Il n'y a rien de plus beau qu'une clef (tant qu'on ne sait pas ce qu'elle ouvre) Spectacle de contes, à partir de 12 ans. Durée 1h Synopsis Deux conteuses Une panne de voiture Un petit village vendéen

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres?

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Textes rédigés pour le site www.mmatravodeco.com Reportage : projet de décoration Bambù, Paris 14 e Photos : Béatrice

Plus en détail

IMAGINASTUDIO PRÉSENTE LESTER AVEC CARLOS LEAL & FLORENCE RIVERO UN FILM COURT DE PASCAL FORNEY

IMAGINASTUDIO PRÉSENTE LESTER AVEC CARLOS LEAL & FLORENCE RIVERO UN FILM COURT DE PASCAL FORNEY IMAGINASTUDIO PRÉSENTE LESTER AVEC CARLOS LEAL & FLORENCE RIVERO UN FILM COURT DE PASCAL FORNEY DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2009 SYNOPSIS Une nuit, Lester, un vampire, s introduit chez une jeune femme.

Plus en détail

Interview de Hugo, coordinateur de l espace de coworking de La Cordée Perrache (Lyon)

Interview de Hugo, coordinateur de l espace de coworking de La Cordée Perrache (Lyon) 12/06/2013 Interview de Hugo, coordinateur de l espace de coworking de La Cordée Perrache (Lyon) Coop alternatives 47, rue de la Garde 69005 Lyon - 06 48 03 74 14 - contact@coop-alternatives.fr This document

Plus en détail

Horizons Solidaires. Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui

Horizons Solidaires. Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui Horizons Solidaires Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui «Nous sommes à un moment de l histoire qui pose un défi radicalement nouveau à l espèce humaine :

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

Correction sujet type bac p224

Correction sujet type bac p224 Correction sujet type bac p224 Tragique : ne peut pas échapper à son destin. Pathétique : inspire la compassion, la pitié du lecteur envers le personnage. Poignant. Méthode : Pour la question, être synthétique,

Plus en détail

RENCONTRES DEPARTEMENTALES

RENCONTRES DEPARTEMENTALES RENCONTRES DEPARTEMENTALES 2014/2015 DANSE A EPINAY 20 classes Document à l attention des enseignants Jeudi 02 avril 2015 En ligne sur le site de la DSDEN du 93, dans la rubrique EPS : Livrets de compétences

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

Commission Vivre sa Nature

Commission Vivre sa Nature Commission Vivre sa Nature Compte rendu Réunion Alternatiba commission «Vivre sa Nature» 22 Avril 18H 20H MNEI (Maison de la Nature et de l Environnement de l Isère) Prochaine réunion : Mardi 5 Mai 18h

Plus en détail