Coproduction : Théâtre du Menteur, Centre culturel de l Orangerie à Roissy-en-France, C ie Beaudrain de Paroi, Théâtre du Rollmops à Boulogne-sur-mer

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Coproduction : Théâtre du Menteur, Centre culturel de l Orangerie à Roissy-en-France, C ie Beaudrain de Paroi, Théâtre du Rollmops à Boulogne-sur-mer"

Transcription

1 Texte et mise en scène : François Chaffin Assistantes : Capucine Seys et Céline Guyot Jeu : Jean-Pierre Beauredon (Simon), Laurent Cappe (16 k), Emilie Perrin (Une-des-Plus-Hautes) Scénographie, costumes, accessoires : Dominique Dauchez et Murielle Perrin Réalisation des costumes : Bruno Jouvet et Paco Galan Construction : Pascal Quintard Création Sonore : Marc Em Dispositifs techniques : Bernard Garabedian Complicité atemporelle : Valérie Dassonville Coproduction : Théâtre du Menteur, Centre culturel de l Orangerie à Roissy-en-France, C ie Beaudrain de Paroi, Théâtre du Rollmops à Boulogne-sur-mer Avec le soutien du Conseil Général de l Essonne, d Acte 91, des villes de Palaiseau, Etampes, Chilly-Mazarin, Morsang-sur-Orge et Sin-le-Noble, du Théâtre des Trois- Vallées à Palaiseau, de la MJC de Chilly-Mazarin, du Théâtre du Pavé à Toulouse Le Théâtre du Menteur est subventionné par la DRAC Ile-de-France, le Conseil Général de l Essonne et les partenaires du Théâtre de Bligny Graphisme

2 Un Indien dans le système dossier de presse UN INDIEN DANS LE SYSTeME DE FRANÇOIS CHAFFIN trois PROPOSITIONS POUR UN PROJET A POLYMORPHISME REQUIS DES ATELIERS D ÉCRITURE DES RENCONTRES SENSIBLES UNE CRÉATION Compagnie Théâtre du Menteur, la Manufacture (Ile-de-France) Compagnie Beaudrain de paroi (Midi-Pyrénées) Le théâtre du Rollmops (Nord-Pas-de-Calais) Contact projet : François Chaffin - C/O Théâtre du Menteur BP Longjumeau cedex Tel : / fax : Mel :

3 GENÈSE DU PROJET... Un auteur, quatre compagnies, trois régions, et du désir Depuis longtemps que nos compagnies se croisaient, et s étaient reconnues, en pratique comme au sensible... Depuis ce temps que chacun d entre nous avait appris ce à quoi porter un projet de compagnie engage, surtout quand il s articule autour de l écriture contemporaine ; depuis ce temps là nous voulions nous retrouver sur un même plateau, et partager plus encore. Mettre en commun nos ressources, nos liens, nos expériences, et notre envie multipliée d inscrire notre travail dans une complicité critique. Jean-Pierre Beauredon (Cie Beaudrain de Paroi à Cintegabelle, il joue Simon ), Laurent Cappe (cie Rollmops théâtre à Boulogne sur mer, il joue 16K ) et François Chaffin (Cie Théâtre du Menteur à Longjumeau, il écrit et met en scène) sont les trois responsables artistiques associés à la création de Un Indien dans le système, trois foulées en chemin sur une langue, trois nécessités d aller plus ensemble dans nos vies d artistes, y frotter nos différences. Et je n'oublie pas Christine Champneuf, bientôt l'interprète de Une des plus hautes, avec qui je chemine de spectacles en projets, et qui vient de créer sa compagnie (fille de l'air), implantée à Rabastens, proche Albi.

4 ORGANISATION DU PROJET... Notre proposition est née du penchant que nous avons à vivre et produire nos créations dans un esprit de rencontre et de partage, en amont comme en aval de la représentation. Nous voulions nous inscrire dans une relation plus militante avec les spectateurs, avec ceux qui déjà ont réservé leurs places, comme avec ceux qui ne savent pas encore qu'ils passeront, peut-être pour la première fois, le seuil de la porte d un théâtre. Cette proposition ne tient que dans la mesure où elle est anticipée, mise en place et suivie par les artistes associés à l'équipe de diffusion, dans une synergie des moyens et des possibles, des ambitions et du territoire. Il faut donc ensemble construire un projet en équilibre sur le tangible des représentations et l'inconnu d'un travail de rencontre, de sensibilisation et de prosélytisme jovial à l'endroit de ceux qui n'ont pas un accès tranquille au temple des velours. Une sorte d'aventure, peuplée de doutes et de faux pas, de réussites microscopiques et d'utopie à quatre roues motrices... Trois temps marquent l'implantation de ce projet, dont il faut consciemment doser les ingrédients : - Des ateliers d écriture sur la thématique des systèmes (l administration, le règlement, la hiérarchie, tout ce qui fonde le collectif à assujettir l individu ). - Des rencontres sensibles avec les spectateurs (lecture du texte, restitution des ateliers d écriture, présentation d étapes de travail, rencontres critiques avec le public). - Le spectacle : Un Indien dans le système, texte de François Chaffin écrit en résidence à la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon en avril et mai Création prévue pour l automne 2003, co-produit par 3 compagnies : Compagnie Beaudrain de Paroi (Midi-Pyrénées), le Rollmops théâtre (Nord-Pas-de-Calais), le Théâtre du Menteur (Ile-de-France)

5 LES ATELIERS D ECRITURE... Mais que foutait Dieu, avant la création? Samuel Beckett Tous les systèmes sont opérationnels. Implantés au plus profond de nos habitudes, ils se révèlent nos chiens de vivre, et nous cadencent entre l un et le zéro. Et l humain, qu est-ce qu on va faire de l humain? Avec sa grosse tête pleine de rêves, son corps tout en viscosité, sa grande bouche qui déraille et son geste tordu Mais nous avançons sous la pression du grand cerbère informatique, enfichés de statistiques, alimentés par les quota, aux petits pas droits des administrations. Nom de Dieu, où allons-nous à ces allures-là, que devenons-nous et comment l écrire? Comment se fait-ce, et se pratique, et quoi ce qui en résulte... L idée est de produire au coeur d un groupe une somme de stimulations individuelles, par de courtes consignes d écriture, qui, frottées les unes aux autres, laisseront passer non pas une écriture collective, encore moins un texte achevé, mais une broussaille textuelle, où se logerait l embryon partagé d une prise de conscience de ce qu écrire peut signifier, en termes d engagement de la personne et de correspondance avec l infini. Il faudra en passer par le blocage, le doute et le déni, la crainte du ridicule autant que la déception, pour approcher, ne serait-ce que de quelques mots millimétrés, la difficulté et la joie profonde de l auteur quand, par une grâce affranchie de toute méthode, il parvient à saisir et formaliser ce qui, à proximité de son intimité, équivaut à l expression juste et personnelle de son ressenti. Les ateliers tourneront autour de cette idée de l oppression de l individu que la règle collective tend à formater, au sein de systèmes aussi divers que la scolarité, l entreprise ou l administration, les clubs de vacances, les sports d équipe ou le conseil municipal... Adressés à tous types de population (scolaires, volontaires, élus, entreprises, administrations, usagers...), ils seront animés par François Chaffin, par session de 4 heures, réparties en fonction des impératifs de la structure d accueil et des apprentis-écrivains (ateliers de 4, 12, ou 20 heures en fonction des objectifs fixés) La restitution de ces travaux d écriture se fera sous forme de micro-édition, de captation radiophonique, ou de mise en voix (oralisée, par exemple, juste avant la représentation de Un Indien dans le système. Les comédiens du projet pourront être associés pour la mise en oeuvre de cette dernière forme de restitution.

6 LES RENCONTRES SENSIBLES... Que nous dit le théâtre des auteurs vivants, et qui n est pas dit par le répertoire? Quels sont ses modes d expression, ses voix, ses inventions, ses métissages avec les autres arts de la scène et de l audiovisuel? En quoi est-ce important de prendre le risque d aller à la rencontre d une langue d aujourd hui, et ne pas se satisfaire de la lecture de notre vie faite au travers des oeuvres du répertoire? Pourquoi si peu de spectateurs au théâtre et pourquoi moins encore dans les salles qui programment des auteurs contemporains? Que peut changer à terme l attitude des spectateurs dans cette rareté de l expression des écritures d aujourd hui? Anos yeux, le désir de rencontre avec les spectateurs ne se suffit pas du cadre éphémère et convenu de la représentation. Les gens existent ; presque tous ne vont pas au théâtre, par ignorance ou dépit, manque de moyens ou désintêret. Peu à peu, l idée de la représentation théâtrale s est cristallisée dans une appréhension intellectuelle, vidée de son potentiel sensible, privée du partage et de sa convivialité, de son énergie capable d embrasser le monde... Il faut s en soucier, s en occuper, s investir. Il faut remettre le spectateur dans le parcours critique de la création. Il faut boire avec le public. Et si, simplement, sans protocole ni didactisme, nous organisions des rencontres avec des spectateurs, sur la base des propositions suivantes : - Le groupe serait constitué de dix à trente personnes (adolescents et/ou adultes, scolaires), curieuses, issues de milieux sociaux hétérogènes (enseignants, artisans, décideurs culturels, commerçants, élèves des ateliers de pratiques artistiques, responsables associatifs, élus, abonnés du théâtre etc...) - Nous fixerons à ce groupe plusieurs rendez-vous correspondant à différentes thématiques liées soit au montage de la pièce (lecture publique, répétition, filage, avant-première, création) ; soit aux problématiques de la création théâtrale, de l approche de l artiste dans sa relecture du monde, de son travail au sein d une équipe ou de son lien avec l oeuvre et les spectateurs - Il s agira de produire des idées, de la parole, et de permettre au groupe d interroger les artistes sur leur art et les pratiques résultantes, mais aussi de s exercer mutuellement à une critique positive, bijective, et qui viserait à désacraliser le rapport spectateurs-artistes, pour une approche plus conviviale du spectacle vivant

7 L AUTEUR, SES MOTS... Semblant de biographie... Auteur en scène... Une sorte d écrivain avec un dico main gauche et de quoi l éclairer dans l autre, pour le son et l image que ça donne, metis une fois dans la bouche du gros parleur, face plateau. A trente huit ans écrire se passe entre mes illusions et la torsion de raconter à voix haute, toujours en proie aux enragements, ces histoires de corps échappés du mou quotidien. Tout me porte à cette dilatation là : une langue vivante dans une bouche remuée, qui métamorphose la poésie en patois, le sabir en cri, ou silence. "Moeurs d'une guerre" (1988), "Les cafards"(1990), "La petite Figaro"(1991), "Diabolo et Camélia"(1993), "Plus tendre est la baleine"(1994, aide à la création de la DTS, sélection catalogue entr acte sacd), "La morsure du citron"(1994, édité par Brocéliande, collection petits plis, sélection catalogue entr acte sacd), "Ma Norvégienne, soluble dans l'eau"(1996, sélection catalogue entr acte sacd), Minus, sept fois le ciel (1997, bourse de Beaumarchais, bourse d encouragement de la DTS), Les fourmis d Abondance (1998, commande du conseil général du Pas-de- Calais), Parabellum tombe à l eau (1999), Fric is money (1999, commande du Ministère de la Culture - Cie Interlude), Tribord sans rire (1999, commande de la Cie Ramdam théâtre), Train de vie (2000, commande de la Cie l atelier de la Maloterie), Minimum cosmos (2000, jeune public), Le miroir aux éléphants et Un Indien dans le système (2001, textes écrits à la Chartreuse de Villeuneuve lez Avignon, aide à la création de la DMDTS)... Des textes pour le théâtre, autant d'aventures, de rencontres, de kilomètres, passions, sutures : aller droit, s'y tenir, lâcher un mot, tourner autour, faire un geste, faire un cri. Quelqu'un est là pour le voir, l'entendre ; recommencer... FRANçOIS CHAFFIN THÉÂTRE DU MENTEUR LONGJUMEAU Auteur en scène Dans la centaine d'autres salles, les auteurs d'aujourd'hui sont sans doute ceux qui ont le plus de peine à s'imposer. Difficile de lutter contre Hugo, Brecht ou Marivaux! Il y en a un qui nous plaît particulièrement : François Chaffin qui, au Bourg-Neuf, présente deux pièces, La Morsure du citron et Plus tendre est la baleine. Sensible, caustique, déchirant, neuf, il écrit dans une grande joie du langage. S'il y avait entre le in et le off, une observation réciproque, Chaffin serait de ceux auxquels on commanderait une nouvelle pièce d'urgence. Mais il demeure dans sa solitude, repéré par quelques-uns, et un petit public impressionné. Nommons François Chaffin pape théâtral d'avignon. Gilles Costaz

8 DE L HISTOIRE ET DES MOTS... Simon est l homme déclaré mort par une administration crispée sur sa rectitude omnivore. Il aimerait retrouver une place entre les vivants. 16 K est chef classeur principal des usagers ; ses doigts sont ampoulés de sang à force de frapper dans les bleus cathodiques d une règle inaltérable. Une-des-plus-hautes est reine mère d une organisation insectueuse où se compilent les uns et les zéros, apparus et disparus au fond du système. Qui oserait contredire la sentence des statistiques? Qui braverait la règle au bénéfice de sa misérable humanité et quoi serions-nous, sinon productif ou obsolète... Comment pourrions-nous penser, exister en dehors de cette clarté binôme? Mais voilà Simon-l Indien venu arguer bien à la face du système sa libre existence, lui que la règle a classé dans l alignement des disparus, et voilà qu un homme se fait le contradicteur du grand Tout... Cette histoire m a été donné par un témoignage radio, ou l on entendait un type de 70 ans réclamer à l administration, qui l avait déclaré mort, sa réintégration dans le monde des vivants, ses droits civiques et sa retraite. Il mit trois ans avant de convaincre le système de sa bonne santé, celui-ci n ayant aucune option dans ses programmes l autorisant à ressusciter un usager. Du système... Nous sommes l aliment et le géniteur du système. Nous avançons masqués par des règles établies sur quelques moyennes comportementales, des consensus mollement adoptés par les collectifs. Que représente un homme en face de l humanité? Combien sont-ils, ceux qui n ont pas décidé de vivre ce à quoi les obligent l existance et l ordinaire? L administration ne fonctionne-t-elle que dans la réciprocité artificielle d une relation basée sur la raison d un plus grand nombre réglant le désir d un seul? Dominants anonymes et dominés identifiés, normalité. Des uns et des zéros, pour tracer par le chiffre la complexité d une chair. Farce malaisée, tragédie risible, Un Indien dans le système cherche son chemin entre l oppression débusquée et la nécessité d en rire. Les murs du bureau sont clos, le système acquis, productif, validé. Simon, à trop vouloir être homme, finit par torturer, assouvir ce que la règle régule. Le chaos est son chaos, même avec des airs de liberté. Tout ici appartient à cette ambivalence, cette difficulté à être dans le Grand Tout sans se nier soi-même, sans renoncer à l exercice de son intimité.

9 LES ARTISTES ASSOCIÉS... J ai toujours eu soif de rencontre et que mon métier me rapproche des hommes et des femmes de la vie. Beauredon, Cappe ou la Champneuf, c est du costaud, du qui m inspire, et le mot et la confiance, parce qu avant tout, ces gens parlent de théâtre les mains dans la lumière, les yeux au lointain, la bouche détendue. J ai été de toutes leurs dernières aventures artistiques, je suis allé où ils rêvaient, j ai planté des clous semblables sur des planches partagées : ils m ont donné envie d écrire pour eux, de penser à eux, d être avec et pour eux ; de les aimer et nous faire des histoires... Un jour il chantait Bukowsky, derrière un micro tête de mort. Je suis revenu cinq fois ;je lui ai demandé du feu,et son adresse... Acteur, metteur en scène, directeur de compagnie, son voyage au théâtre croise des auteurs aussi contondants que Kroetz,Minyana, Mammet,Azama, Koltes, Shepard, Cousse, Bukowski,Weingarten,etc... Une cinquantaine de rôles depuis 1973, au théâtre comme au cinéma, sous la direction entre autres metteurs en scène de Maurice Sarrazin, Jacques Rosner, Bruno Bayen, Jean-Pierre Bisson et pour les JEAN-PIERRE BEAUREDON CIE BEAUDRAIN DE PAROI CINTEGABELLE Joue Simon réalisateurs les plus lisibles : Louis Malle, Jean Yanne, Jean-Pierre Bisson... Pour sa Cie, hors la diffusion de ses créations, il développe aux environs de Cintegabelle un projet de résidence d artistes et de spectacles en milieu rural... Ce type est comme une pile, sauf que la tension débite des deux cotés... LAURENT CAPPE THÉÂTRE DU ROLLMOPS BOULOGNE SUR MER joue 16K Et il en faut des watts pour que l acteur, metteur en scène, directeur de compagnie et animateur d un théâtre à Boulogne puisse, depuis bientôt 15 ans, brasser des univers aussi sensibles que ceux de Brecht, Beckett, Horovitz, Rimbaud, Chaffin, Marie, Molière, Vian ; alternant spectacles musicaux, solos, théâtre épique ou intimiste, toujours en quête d une relation sincère et aventureuse avec les spectateurs de son quartier, de sa ville, de sa région et au-delà... Et que dire de son travail d implantation et d action culturelle, de l accueil qu il réserve aux artistes qu il invite en résidence, sinon qu il semble inspiré par le souffle de Jean Vilar.

10 LES ARTISTES ASSOCIÉS... Metteur en scène, comédienne, co-directrice artistique de la Cie fille de l Air, elle croise dans ses apprentissages et ses réalisations des personnalités aussi diverses que Philippe Minyana, Robert Cantarella, Moni Grégo, Ivan Morane, Armande Altaï ou Georges Apperghis. Au théâtre, elle plonge dans les univers de Chédid, Tardieu, Aragon, Chaffin, Reynaud, Molière, Tchekhov, Ponge, etc... Depuis la naissance de sa compagnie, en dehors des créations qu elle produit, elle s est investie dans un travail d action culturelle, distillée où sa passion était possible, à travers des ateliers, des rencontres, des projets au service d un théâtre exigeant, joyeux et CHRISTINE CHAMPNEUF CIE FILLE DE L AIR partagé... RABASTENS joue Une des plus Hautes Xtine, c est un peu une Jaguar avec un coeur dedans, des griffes et une bombe sous le capot... Et il faudra compter sur... Valérie Dassonville, co-directrice du théâtre du Menteur, compagne en vie comme au plateau, mon oeil et mon coeur critique autant que complice... Murielle Perrin et Dominique Dauchez, plasticiennes, peintres : ce sont elles qui vont tracer tout l univers pigmenté de la représentation, costumes et accessoires, le toutim de ce qu on éclaire, ce qu on voit, et ce qui est derrière... Marc Em, musicien, metteur en onde : c est lui qui se prépare à nous produire et le son et la musique, tout climat audible et de nature à épaissir l ambiance...

11 VISIONS, PERSPECTIVES... CONSTRUCTION : PASCAL QUINTARD GRAPHISME, FORMES, ACCESSOIRES: MURIELLE PERRIN ET DOMINIQUE DAUCHEZ Le lieu: Un bureau, coincé, larvé dans le ventre nourricier d une administration. Aux murs, les traces des suites numériques crevant les parois, bourdonnant autour de visages enfouis dans la texture. Jeu des perspectives, hautes et de guingois : les murs semblent éternellement s étriquer sur eux-mêmes, enfermer l occupant et ses taches. Au fond une porte, par où passe et nous dépasse Une des plus haute, un accès aux immensités interdites. Pas de mobilier, ici on ne reçoit pas, 16 K on classe, on classe, on classe... Et le bureau? C est le costume de 16K, personnage salarié de l histoire, qui fait office de bureau, appareillé comme un alien cathodique. 16 K : - Mais j ai du boulot jusque ras les yeux, une saisie qui me prend tout entier, me saigne les doigts, l heure qui tourne comme un bolide que je dois rattraper! J ai mal au crâne ma climatisation est foutue, l écran me fait la peau bleue et j oublie de fermer la porte! Mais toi tu entres par les interdits et tu racontes des salades que je ne peux pas cocher dans les cases de mon formulaire! Tu parles dans le tort et le travers, tu gaspilles l horloge et te coltines le personnel, tu concupisces et malrespectes la chef! Alors là c est trop Monsieur le Simon-sans-numéro : il faut que vous partiez, je verrouillerai la porte sur votre disparition!

12 DES PERSONNAGES... UNE DES PLUS HAUTES SIMON SIMON : - J explique une dernière fois. Je suis vivant mais la bécane elle dit que non elle ment c est évident puisque je chante et je ne crois pas qu un mort en fasse autant un mort ça ne chante pas c est ça qui ne serait pas normal. Mais vous vous obstinez quand même à me faire le mort d après ce qu il dit le système et qu on n y peut rien et même chanter vous vous dites ça ne prouve rien qu est-ce qu il nous chante de toute façon sa fiche elle est dans le programme avec sa tête d Indien 0 disparu Voilà c est juste là qu il y a un souci et nous ne faisons pas que chanter nous cherchons une solution à mon problème UNE DES PLUS HAUTES : - Même les rois, les généraux, les dictateurs ont abdiqué sous la pression de l administration. Nos systèmes sont opérationnels depuis la nuit des hommes et jamais plus un quidam, un parti ou une révolution, ne s est affranchi de la règle, propagée comme un napalm d un continent l autre, d une génération l autre Vous n êtes que le bouffon d une courte nuit, Monsieur Simon-l Indien, et quoique se désespèrent vos lazzis, nous sommes les développeurs de l usager auto reverse, coincé dans le sandow des illusions et qui s en retourne comme il est venu, yo-yo et poussière

13 D E S E U R O S... ATELIERS D CRITURE Atelier de 4 heures (mise en place et préparation comprise) : Une seule séance : accueil des participants, mise en commun des objectifs et des consignes d écriture, temps d écriture, restitution orale Coûts ht (tva 5,5%) : 250 Euros Atelier de 12 heures (mise en place et préparation comprise) : Trois séances sur deux ou trois jours : accueil des participants, mise en commun des objectifs et des consignes d écriture, temps d écriture, saisie, mise en voix Coûts ht (tva 5,5%) : 700 Euros Atelier de 20 heures (mise en place et préparation comprise) : Cinq séances sur trois ou cinq jours : accueil des participants, mise en commun des objectifs et des consignes d écriture, temps d écriture, saisie, mise en voix, possibilité d une captation de type radiophonique Coûts ht (tva 5,5%) : 1100 Euros RENCONTRES SENSIBLES Sur la base de trois rencontres de trois heures avec l auteur-metteur en scène et un(e) comédien(e): (lecture d extraits du texte, débat sur le théâtre contemporain, la mise en oeuvre d une production, les métiers du spectacle vivant...) Coûts ht (tva 5,5%) : 200 Euros Sur la base de trois présentations d étapes de travail (lecture, répétition publique, filage) avec les comédiens de Un Indien dans le système, suivies de débats sur la création contemporaine, le fonctionnement d une compagnie (ile-de-france et région), l action culturelle... Coûts ht (tva 5,5%) : 1200 Euros (plus transport) REPR SENTATIONS Contrat de cession de droits - Préachat avant la création 1 représentation Coûts ht (tva 5,5%) : 2200 Euros à partir de la deuxième représentation (jours consécutifs, même lieu), une dégressivité de 20% sera appliquée aux montants dûs - Contrats signés après la création 1 représentation Coûts ht (tva 5,5%) : 2590 Euros à partir de la deuxième représentation (jours consécutifs, même lieu), une dégressivité de 20% sera appliquée aux montants dûs Prévoir le transport des comédiens et du fret (hors Ile-de-France) Hébergement et repas pour 5 ou 6 personnes

14 THEATRE DU MENTEUR, LA MANUFACTURE Valérie Dassonville - François Chaffin BP Longjumeau cedex Tel : Fax : LE ROLLMOPS THEATRE Laurence Hibon - Laurent Cappe 58/60 Avenue John Kennedy Boulogne sur mer Tel / Fax : Cie BEAUDRAIN DE PAROI LE TRACTEUR Jean-Pierre Beauredon Le Peyral Cintegabelle Tel/Fax :

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution.

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution. Trait et ligne I La ligne me fascine. Le trait qui relie ou qui sépare Qui déchire le néant et marque une trace Qui me fait entrer dans l univers des signes. La ligne avance, Elle indique une direction,

Plus en détail

Utopia, tous des barbares

Utopia, tous des barbares Utopia, tous des barbares compagnie émile saar «Je dois vous dire que je ne sais pas parler» extrait de La langue vulgaire, P.P Pasolini Un spectacle sur la langue. Notre expérience de l oralité, faire

Plus en détail

une pièce d Alain Julien Rudefoucauld mise en scène : Mathieu Béguier interprétée par Julie Allainmat

une pièce d Alain Julien Rudefoucauld mise en scène : Mathieu Béguier interprétée par Julie Allainmat une pièce d Alain Julien Rudefoucauld mise en scène : Mathieu Béguier interprétée par Julie Allainmat La Compagnie des PasPerdus Compagnie de théâtre professionnelle consacrée aux auteurs vivants et/ou

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Élaborer son. production. En coédition avec le BUDGET GÉNÉRAL, RÉPÉTITIONS, COÛT DU PLATEAU, DÉFRAIEMENTS... AVEC DES EXEMPLES COMMENTÉS

Élaborer son. production. En coédition avec le BUDGET GÉNÉRAL, RÉPÉTITIONS, COÛT DU PLATEAU, DÉFRAIEMENTS... AVEC DES EXEMPLES COMMENTÉS Élaborer son budget de production En coédition avec le BUDGET GÉNÉRAL, RÉPÉTITIONS, COÛT DU PLATEAU, DÉFRAIEMENTS... AVEC DES EXEMPLES COMMENTÉS Édito Conçu par le Pôle juridique du Centre national du

Plus en détail

LE SPECTACLE. Cosas ricas Des choses délicieuses!

LE SPECTACLE. Cosas ricas Des choses délicieuses! LE SPECTACLE Dolores Dulce, une vieille dame venue d'un pays lointain d'amérique latine, Cuba, parcourt le monde avec son chariot porteur de friandises et d'histoires. Au passage, elle partage son univers

Plus en détail

BIEN A VOUS LECTURE - SPECTACLE LETTRES DE FEMMES PENDANT LA GRANDE GUERRE DOSSIER PÉDAGOGIQUE

BIEN A VOUS LECTURE - SPECTACLE LETTRES DE FEMMES PENDANT LA GRANDE GUERRE DOSSIER PÉDAGOGIQUE BIEN A VOUS LECTURE - SPECTACLE LETTRES DE FEMMES PENDANT LA GRANDE GUERRE DOSSIER PÉDAGOGIQUE INTERET PEDAGOGIQUE «Bien à vous» est une lecture-spectacle de lettres écrites par des femmes durant la guerre

Plus en détail

Scènes du Répertoire

Scènes du Répertoire Ateliers artistiques de la Francophonie 2015 - Dinard du 24 au 29 août 2015 au Château Hébert Comédienne intervenante : Marie Frémont productions du dauphin Scènes du répertoire Ce stage sera l occasion

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Le cabaret mobile eauzone

Le cabaret mobile eauzone le théâtre cabines présente Le cabaret mobile eauzone Fable théâtrale tout public A partir de 8 ans SYNOPSIS Le cabaret mobile eauzone est une fable onirique et sensible qui nous entraîne dans un univers

Plus en détail

DIE LEIDENSCHAFT DER SOLDATEN IM GROßEN KRIEG Nach Schriften und Augenzeugenberichten von Maurice GENEVOIX und Ernst JÜNGER

DIE LEIDENSCHAFT DER SOLDATEN IM GROßEN KRIEG Nach Schriften und Augenzeugenberichten von Maurice GENEVOIX und Ernst JÜNGER Ce spectacle est dédié à Bernard Maris victime de l attentat contre Charlie Hebdo et gendre de Maurice Genevoix. Bernard Maris a soutenu et encouragé sa création et sa réalisation. DIE LEIDENSCHAFT DER

Plus en détail

Faites du Théâtre! 8 ème édition Une journée de pratique du théâtre. - - Lycées et Collèges - -

Faites du Théâtre! 8 ème édition Une journée de pratique du théâtre. - - Lycées et Collèges - - Faites du Théâtre! 8 ème édition Une journée de pratique du théâtre - - Lycées et Collèges - - Réunion d information pour les enseignants et les enseignantes Jeudi 18 juin 2015 à 18h Mardi 15 Septembre

Plus en détail

HOMMES EN STOCK. De Hanicka ANDRES. Présente une exposition photographique/performance. LA COMPAGNIE Théâtre avec Entractes

HOMMES EN STOCK. De Hanicka ANDRES. Présente une exposition photographique/performance. LA COMPAGNIE Théâtre avec Entractes LA COMPAGNIE Théâtre avec Entractes Présente une exposition photographique/performance HOMMES EN STOCK De En partenariat avec le C2 à Torcy (71) Théâtre avec Entractes est une compagnie créée, sous l impulsion

Plus en détail

Richard Abibon. «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée»

Richard Abibon. «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée» Richard Abibon «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée» Cette formule, on la trouve presque telle quelle dans l «Ouverture de ce recueil» qui introduit les «Ecrits» de Lacan.

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

u t t o SAISON CULTURELLE accessible à tous FONDETTES

u t t o SAISON CULTURELLE accessible à tous FONDETTES a up lture ccessible ar u t t o SAISON CULTURELLE accessible à tous FONDETTES 2014 Parce que le spectacle est vivant et que le public doit l être aussi! Couv. Confitures et Cie-- Conception graphique Lemon

Plus en détail

CorVest Mise en scène : Tayeb Hassini et Gilles Richard www.lezartikal.com

CorVest Mise en scène : Tayeb Hassini et Gilles Richard www.lezartikal.com présente CorVest Mise en scène : Tayeb Hassini et Gilles Richard www.lezartikal.com Le spectacle CorVest est un personnage nature. Plein de bonne volonté, il doit tout gérer, seul, et tente de s en accommoder.

Plus en détail

Histoires de pauv filles et drôles de dames

Histoires de pauv filles et drôles de dames Histoires de pauv filles et drôles de dames Les Dieselles Comédie LES DIESELLES Né en 2006 de la rencontre de deux comédiennes autour de la découverte de textes d auteurs contemporains, le duo professionnel

Plus en détail

Le Comité Départemental 13 de la FNCTA organise le

Le Comité Départemental 13 de la FNCTA organise le Le Comité Départemental 13 de la FNCTA organise le 14 ème Festival de Théâtre Amateur - Marseille 2012 1 L Esprit Fédéral «C est un réflexe naturel de vouloir se rassembler. De l âge des cavernes à la

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

Donner au corps sa place Donner sa place à l acteur

Donner au corps sa place Donner sa place à l acteur Formation professionnelle pour acteurs / Paris Cursus Une pédagogie exigeante L école du Jeu propose plusieurs cursus en fonction du désir, du niveau et de l ampleur du projet de chacun. Les jeunes acteurs

Plus en détail

NON MAIS T AS VU MA TÊTE!

NON MAIS T AS VU MA TÊTE! La compagnie Lucamoros présente NON MAIS T AS VU MA TÊTE! et autres images (portrait volé, face à face) Spectacle sans paroles et en 3 tableaux pour un peintre-clown et sa toile Compagnie Lucamoros 1 Premier

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

L Association Nous Jouons pour les arts. Présente. Li fhamator. (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco

L Association Nous Jouons pour les arts. Présente. Li fhamator. (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco L Association Nous Jouons pour les arts Présente Li fhamator (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco Une Production «Nous Jouons pour les arts» Mise en scène et dramaturgie : Adil

Plus en détail

C est décidé, je déménage! Lecture spectacle pour 30 enfants de 3 à 6 ans

C est décidé, je déménage! Lecture spectacle pour 30 enfants de 3 à 6 ans C est décidé, je déménage! Lecture spectacle pour 30 enfants de 3 à 6 ans C est décidé, je déménage! Lecture spectacle pour 30 enfants de 3 à 6 ans À partir d un montage de poèmes de Anne-Marie Schwartz,

Plus en détail

Les 100 plus belles façons. François Gagol

Les 100 plus belles façons. François Gagol Les 100 plus belles façons d'aimer François Gagol Les 100 plus belles façons d Aimer François Gagol François Gagol, 2003. Toute reproduction ou publication, même partielle, de cet ouvrage est interdite

Plus en détail

Une pièce de Lilian Lloyd Mise en scène par Louise Huriet

Une pièce de Lilian Lloyd Mise en scène par Louise Huriet Une pièce de Lilian Lloyd Mise en scène par Louise Huriet étreignez les étoiles une pièce de Lilian Lloyd mise en scène par louise huriet rencontres avec l'auteur le vendredi 21 février - à 16h, à la BIBLIOTHÈQUE

Plus en détail

«L Homme est un animal mobile»

«L Homme est un animal mobile» présente : «L Homme est un animal mobile» - création 2015 - www.lamenagerie.com Durant trois jours et trois nuits, sur une place et dans les rues adjacentes, des hommes en noirs, peintres, affichistes,

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

C est du 36, mais ça chausse grand

C est du 36, mais ça chausse grand C est du 36, mais ça chausse grand Nouveau Clown-théâtre Public familial à partir de 8 ans Par la compagnie du BP 7 85 390 MOUILLERON EN PAREDS 02 51 87 56 42 / 06 85 42 99 79 francois.tcv@orange.fr Contact

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages Céline Nicolas Cantagrel C EPS Grande Section / Gérer et faciliter la continuité des apprentissages GS Quelques pistes par rapport à l équipe pédagogique : renforcer les liens, clarifier les paramètres

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Rencontre avec un singe remarquable

Rencontre avec un singe remarquable Rencontre avec un singe remarquable Ce spectacle, inspiré du Kathakali, est une invitation au voyage, à la découverte d une culture aux multiples couleurs pour un récit plein de rêve et de magie Spectacle

Plus en détail

Activité 3. Peux-tu répéter? Compression de texte. Résumé. Liens pédagogiques. Compétences. Âge. Matériels

Activité 3. Peux-tu répéter? Compression de texte. Résumé. Liens pédagogiques. Compétences. Âge. Matériels Activité 3 Peux-tu répéter? Compression de texte Résumé Puisque les ordinateurs disposent d un espace limité pour contenir les informations, ils doivent les représenter d une manière aussi efficace que

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

Petite forme avec une Viole de Gambe. Viole : Bruno Angé

Petite forme avec une Viole de Gambe. Viole : Bruno Angé Petite forme avec une Viole de Gambe Jeune Public Pièces musicales contées La Bataille Le roi Louis XIV Sainte colombe Viole : Bruno Angé Contact CADENZA Bruno Angé 09 54 73 86 66 / 06 33 17 71 64 Adresse

Plus en détail

Livret du jeune spectateur

Livret du jeune spectateur Page1 Livret du jeune spectateur NOM : PRENOM : CLASSE : ETABLISSEMENT : PROFESSEUR DATE DE L'OPERA / DU CONCERT : LIEU DE L'OPERA / DU CONCERT : Page2 AVANT D'ALLER AU CONCERT / A L'OPERA : SE PREPARER

Plus en détail

Ecole de Coachs de Vie Gestaltistes en Développement des Ressources Personnelles. L a plus belle aventure de l homme, c est sa propre aventure

Ecole de Coachs de Vie Gestaltistes en Développement des Ressources Personnelles. L a plus belle aventure de l homme, c est sa propre aventure Ecole de Coachs de Vie Gestaltistes en Développement des Ressources Personnelles L a plus belle aventure de l homme, c est sa propre aventure Les intervenants Mathé Kaufmann Gestalt-Thérapeute, Superviseure

Plus en détail

30 ème FESTIVAL NATIONAL DE THEATRE AMATEUR

30 ème FESTIVAL NATIONAL DE THEATRE AMATEUR 30 ème FESTIVAL NATIONAL DE THEATRE AMATEUR DOSSIER D'INSCRIPTION A RETOURNER A AMATHEA avant le 24 mars 2014 SELECTION AUVERGNE les 10 et 11 mai 2014 A l Espace Culturel Les Justes au CENDRE (63 670)

Plus en détail

Les murs ont des voix PROJET NUMERIQUE D IMMERSION DANS LE PATRIMOINE INDUSTRIEL PAR LA LITTERATURE

Les murs ont des voix PROJET NUMERIQUE D IMMERSION DANS LE PATRIMOINE INDUSTRIEL PAR LA LITTERATURE Les murs ont des voix PROJET NUMERIQUE D IMMERSION DANS LE PATRIMOINE INDUSTRIEL PAR LA LITTERATURE Un endroit unique à faire parler Notre projet est né d une frustration : l impossibilité de pénétrer

Plus en détail

Historique de la compagnie

Historique de la compagnie Historique de la compagnie Benjamin Lissardy, Maryka Hassi et Maureen Brown se sont réunis en 2008 autour d un projet commun l Ubicoptilux apportant chacun leurs savoir-faire spécifiques en mise en scène,

Plus en détail

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman Les genres littéraires d un texte (1) Rappels Les genres littéraires sont une classifi cation qui permet de distinguer les textes en fonction de certaines caractéristiques d écriture. Voici les principaux

Plus en détail

COMPAGNIE IRENE K. Spectacle de danse de 40 minutes adapté pour les enfants de 7 à 11 ans Sélection 2011 aux Rencontres Théâtre Jeune Public de Huy

COMPAGNIE IRENE K. Spectacle de danse de 40 minutes adapté pour les enfants de 7 à 11 ans Sélection 2011 aux Rencontres Théâtre Jeune Public de Huy XTRA LARGE Junior! COMPAGNIE IRENE K. Spectacle de danse de 40 minutes adapté pour les enfants de 7 à 11 ans Sélection 2011 aux Rencontres Théâtre Jeune Public de Huy 27 ancienne Route de Malmedy - 4700

Plus en détail

Séance 1 - Classe de 1 ère. Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style

Séance 1 - Classe de 1 ère. Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style Séance 1 - Classe de 1 ère Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style I) Rappel définition d une figure de style A) Définition d une figure de style. - Le langage

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3. Émeline Bojon Virginie Dugenet

Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3. Émeline Bojon Virginie Dugenet Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3 Émeline Bojon Virginie Dugenet Ma débordante énergie Ma libr attitude Mon exploration Mon émerveillement Mon émerveillement Jaune. P hase d accueil, face

Plus en détail

Utilisation des portables en classe, des problèmes et des solutions.

Utilisation des portables en classe, des problèmes et des solutions. Utilisation des portables en classe, des problèmes et des solutions. Ces quelques lignes ne rendent pas compte d une expérimentation organisée à priori mais d un changement de pratique qui demeure en évolution.

Plus en détail

Ecoute. par Isabelle Philippe et Alain Davignon. Mise en scène : Catherine Vion. Lumières : Michel Wermester. Son : Philippe Fournel Olivier Lecoeur

Ecoute. par Isabelle Philippe et Alain Davignon. Mise en scène : Catherine Vion. Lumières : Michel Wermester. Son : Philippe Fournel Olivier Lecoeur Ecoute par Isabelle Philippe et Alain Davignon Mise en scène : Catherine Vion Lumières : Michel Wermester Son : Philippe Fournel Olivier Lecoeur L une chante, l autre aussi. Elle écrit, il compose, des

Plus en détail

Sommaire. p 4-5 p 6-7 p 8-9 p 10-13 p 14-15 p 16. Cabaret Croisé La parade Le char Le spectacle Géométrie variable Contact.

Sommaire. p 4-5 p 6-7 p 8-9 p 10-13 p 14-15 p 16. Cabaret Croisé La parade Le char Le spectacle Géométrie variable Contact. Sommaire Cabaret Croisé La parade Le char Le spectacle Géométrie variable Contact p 4-5 p 6-7 p 8-9 p 10-13 p 14-15 p 16 Arthur Bramao Bienvenue au Cabaret Croisé Émotions à ciel ouvert Les artistes du

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

aides à la création spectacle vivant CIRQUE CHORÉGRAPHIE MUSIQUE DE SCÈNE

aides à la création spectacle vivant CIRQUE CHORÉGRAPHIE MUSIQUE DE SCÈNE aides à la création spectacle vivant MIMES MARIONNETTES LYRIQUE ARTS DE LA RUE THÉÂTRE CIRQUE CHORÉGRAPHIE MUSIQUE DE SCÈNE 2009 1 Votre contact : Elisa fourniret Tél : 01 40 23 46 22 elisa.fourniret@sacd.fr

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe.

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Quand on est convaincu que l on ne peut pas travailler tout le temps avec toute sa classe en même temps et que l on souhaite mettre en place

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

I/ CONSEILS PRATIQUES

I/ CONSEILS PRATIQUES D abord, n oubliez pas que vous n êtes pas un enseignant isolé, mais que vous appartenez à une équipe. N hésitez jamais à demander des idées et des conseils aux autres collègues (linguistes et autres)

Plus en détail

BIOGRAPHIE CATHERINE VASSEUR

BIOGRAPHIE CATHERINE VASSEUR BIOGRAPHIE CATHERINE VASSEUR Delphine Jouan CATHERINE VASSEUR METTEUR EN SCÈNE ET COMÉDIENNE La naissance en 1962, pas loin de la mer, tout près de la sidérurgie et de la mine. Diverses explorations professionnelles

Plus en détail

RENCONTRES DEPARTEMENTALES

RENCONTRES DEPARTEMENTALES RENCONTRES DEPARTEMENTALES 2014/2015 DANSE A EPINAY 20 classes Document à l attention des enseignants Jeudi 02 avril 2015 En ligne sur le site de la DSDEN du 93, dans la rubrique EPS : Livrets de compétences

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 21 VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 22 PROJET I : Séquence 3 ORAL (Réception) Compréhension orale : Activité d écoute : 1 ère fiche pédagogique L objectif de cette séance est

Plus en détail

PARABOLE. Compagnie du Subterfuge - Laureline Gelas. Création 2014. Solo de danse jeune public et tout public

PARABOLE. Compagnie du Subterfuge - Laureline Gelas. Création 2014. Solo de danse jeune public et tout public Compagnie du Subterfuge - Laureline Gelas Création 2014 PARABOLE Solo de danse jeune public et tout public Accompagnement de la création : École de Cirque de Lyon Scène découvertes La compagnie est soutenue

Plus en détail

Rendez-vous avec un nez!

Rendez-vous avec un nez! Rendez-vous avec un nez! Dans de nombreux esprits, le monde du parfum est une spécialité française. Mais qui sont donc les magiciens qui créent ces élixirs qui nous enivrent? Cette fiche dresse le portrait

Plus en détail

Pour toutes questions, vous pouvez envoyer un mail à corinne.cuvinot-peyre@ac-aix-marseille.fr

Pour toutes questions, vous pouvez envoyer un mail à corinne.cuvinot-peyre@ac-aix-marseille.fr Pour toutes questions, vous pouvez envoyer un mail à corinne.cuvinot-peyre@ac-aix-marseille.fr Répartition des enseignements art danse dans l académie Ci-dessous la liste des établissements proposant l

Plus en détail

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens.

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. 1,Un constat : Il existe de fortes inégalités entre les écoles quant à l accès à la

Plus en détail

Les musiciens : Frédérique REZZE Clarinette. Véronique SOUBRE-LANABERE Violon et chant. Pascale PAULY Accordéon, piano et chant

Les musiciens : Frédérique REZZE Clarinette. Véronique SOUBRE-LANABERE Violon et chant. Pascale PAULY Accordéon, piano et chant Les musiciens : Frédérique REZZE Clarinette Véronique SOUBRE-LANABERE Violon et chant Pascale PAULY Accordéon, piano et chant Bruno PAULY Guitare et piano Spectacle «traces» Myspace yiddishka.htm Création

Plus en détail

2012/2013 - Résidence artistique prévue, Centre d Art Contemporain «Palais aux 7 Portes», Ile de La Réunion

2012/2013 - Résidence artistique prévue, Centre d Art Contemporain «Palais aux 7 Portes», Ile de La Réunion Contact : Valérie hasson-benillouche +33 6 09 66 76 76 - valerie@galeriecharlot.com Formation Caroline Deloffre Photographe 1998-97 Ecole des Gobelins - Paris Section photographie 1996 Maîtrise d histoire

Plus en détail

Le journal de Blumka. Durée du spectacle 35 minutes. Interprété par Elsa Saladin Mise en Scène de Aude Macé

Le journal de Blumka. Durée du spectacle 35 minutes. Interprété par Elsa Saladin Mise en Scène de Aude Macé Le journal de Blumka Spectacle pour enfants labellisé par LE DÉFENSEUR DES DROITS à l occasion du 25ème anniversaire de la Convention internationale des droits de l enfant Interprété par Elsa Saladin Mise

Plus en détail

Le Thé ou l'electricité, de Jérôme le Maire (rencontre)

Le Thé ou l'electricité, de Jérôme le Maire (rencontre) Le Thé ou l'electricité, de Jérôme le Maire (rencontre) Entretiens avec Jérôme le Maire et Isabelle Truc, réalisateur et productrice du documentaire "Le thé ou l'électricité". Article d Amélie Navarro

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

LA PRISE DE NOTES I- SUJET : LE PREMIER TELEPHONE PORTABLE SOLAIRE : LE BLUE EARTH

LA PRISE DE NOTES I- SUJET : LE PREMIER TELEPHONE PORTABLE SOLAIRE : LE BLUE EARTH LA PRISE DE NOTES I- SUJET : LE PREMIER TELEPHONE PORTABLE SOLAIRE : LE BLUE EARTH 1- Consigne : Prendre des notes sur ce que vous entendez dans la vidéo. Objectif : faire un CR des informations contenues

Plus en détail

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour :

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour : Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix

Plus en détail

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance L enfance au cœur de nos actions. La Fondation 29 Haussmann a retenu pour thème la lutte contre la rupture du lien

Plus en détail

MATA GANGA ORCHESTRA. Conférence de presse. lundi 18 février à 11h

MATA GANGA ORCHESTRA. Conférence de presse. lundi 18 février à 11h Conférence de presse lundi 18 février à 11h Grand Cahors - 72, rue Wilson, 46000 Cahors - www.grandcahors.fr Service Communication - tel : + 33 (0)5 65 20 89 45 - fax : +33 (0)5 65 20 89 01 - acastelgay@grandcahors.fr

Plus en détail

Analyse des besoins sociaux

Analyse des besoins sociaux La commune de Le Verger réalise une analyse sur les besoins sociaux de sa population. Afin d améliorer la qualité de vie et de services sur notre commune, nous vous remercions par avance de remplir ce

Plus en détail

Le projet Créadona : un exemple de support éditorial pour l éducation aux supports médiatiques.

Le projet Créadona : un exemple de support éditorial pour l éducation aux supports médiatiques. Le projet Créadona : un exemple de support éditorial pour l éducation aux supports médiatiques. Anne-Sophie Bellair et Nicole Pignier, Université de Limoges Le projet présenté ici, Créadona, est un exemple

Plus en détail

A propos du spectacle

A propos du spectacle A propos du spectacle En 2002, j ai découvert les masques balinais lors d un stage d acteurs avec la compagnie l Entreprise. Fascinée par la force de ce langage, j ai voulu remonter à la source En mars

Plus en détail

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT EPS / DANSE ART / DANSE Elèves du lycée Bréquigny à Rennes, Avril 2014 1 Les deux options facultatives danse au BAC Ce livret a été

Plus en détail

ASSOCIATION TROUBADOURS Edwige Nomdedeu ~ 06 81 98 78 50 www.troubadours-aquitaine.fr // contact@troubadours-aquitaine.fr

ASSOCIATION TROUBADOURS Edwige Nomdedeu ~ 06 81 98 78 50 www.troubadours-aquitaine.fr // contact@troubadours-aquitaine.fr ASSOCIATION TROUBADOURS Edwige Nomdedeu ~ 06 81 98 78 50 www.troubadours-aquitaine.fr // contact@troubadours-aquitaine.fr Troubadours L association Troubadours existe depuis 2005 et fonctionne uniquement

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

Epithète. Person a. i!(mouton de vapeur) i! Epithète. et Person a

Epithète. Person a. i!(mouton de vapeur) i! Epithète. et Person a Epithète et Person a Marionnettes habitées et déshabitées. Epithète et Person a i!(mouton de vapeur) i! -Jeux de masque sur, dans, avec, contre le masque! -Corps qui «fait face»! -Personnages échappés

Plus en détail

Art et handicap. Atelier de pratique artistique. Thème : l expression corporelle / la danse

Art et handicap. Atelier de pratique artistique. Thème : l expression corporelle / la danse Art et handicap Atelier de pratique artistique Thème : l expression corporelle / la danse Action handicap 1 L ECLA son projet, sa démarche L Espace Clodoaldien de Loisirs et d Animation (ECLA) est une

Plus en détail

FAQ sur le metteur en scène

FAQ sur le metteur en scène FAQ sur le metteur en scène I. LE STATUT SOCIAL DU METTEUR EN SCENE Le metteur en scène est-il juridiquement considéré comme un artiste? Oui. Le droit du travail donne une liste non exhaustive des artistes

Plus en détail

COMPAGNIE DE L ENELLE théâtre métisse, musical & urbain 218 rue d Endoume,13007 Marseille + www.enelle.org

COMPAGNIE DE L ENELLE théâtre métisse, musical & urbain 218 rue d Endoume,13007 Marseille + www.enelle.org 218 rue d Endoume,13007 Marseille + www.enelle.org 1 L ARBRE A PALABRES Initiation à la palabre, en musique et près d un arbre Spectacle SAISON 13, saisons 09/10 et 10/11 Tout public à partir de 3 ans

Plus en détail

Ni tout à fait la même clown

Ni tout à fait la même clown la cie carolinelemignard et La Boîte à Jouer présentent Ni tout à fait la même clown création à La Boîte à Jouer du 9 au 25 avril 2015 conception et jeu caroline lemignard collaboration artistique alain

Plus en détail

Les élèves, ta tache aujourd hui est de travailler sur ton projet de sciences humaines. J envoie de nouveau les directives.

Les élèves, ta tache aujourd hui est de travailler sur ton projet de sciences humaines. J envoie de nouveau les directives. 8 ième année science humaines Les élèves, ta tache aujourd hui est de travailler sur ton projet de sciences humaines. J envoie de nouveau les directives. Si tu n as pas ton information avec toi, tu peux

Plus en détail

Les expressions imagées d Archibald

Les expressions imagées d Archibald Expressions françaises : les aliments Thèmes France, francophonie et langue française Concept «En faire un fromage», «se tirer une bûche», «faire le Bob», «se réduire» En tout 89 expressions francophones

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

Association Ensemble pour les jeunes du 13, Complexe sportif du Val de l Arc Direction des Sports Chemins des Infirmeries 13100 Aix en Provence.

Association Ensemble pour les jeunes du 13, Complexe sportif du Val de l Arc Direction des Sports Chemins des Infirmeries 13100 Aix en Provence. 1 1-PRESENTATION DE L ASSOCIATION 2-ACTIVITES 2-1 Le club de basket «GOLGOTHS 13», 2-2 EJ13 Football, 2-3 Actions Sport/Proximité, 3-EVENEMENTS 3-1 Le «CERCLE BASKET CONTEST», 3-2 Nos autres Manifestations.

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI SCOLAIRE ET DE PROGRÈS

LIVRET DE SUIVI SCOLAIRE ET DE PROGRÈS LIVRET DE SUIVI SCOLAIRE ET DE PROGRÈS De quelles poutres, de quelles pierres de béton bâtir les ponts pour qu ils puissent unir des rives différentes? L art des Ponts, Michel Serres, octobre 2006, Edition

Plus en détail