MANAGEMENT FINANCEMENT DE L INNOVATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MANAGEMENT FINANCEMENT DE L INNOVATION"

Transcription

1 MANAGEMENT FINANCEMENT DE L INNOVATION Bernard Yon avec la collaboration de Bernard Attali Préface de Philippe Raimbourg et avant-propos de Florence Dufour

2 Préface Philippe Raimbourg Professeur à l Université Panthéon-Sorbonne Directeur du Master «Ingénierie Financière» et du Magistère de Finance Professeur affilié à ESCP Europe, co-directeur du Mastère spécialisé «Ingénierie financière et fiscale» L ouvrage de Bernard Yon et Bernard Attali procède d un mariage : celui de l ingénieur et du financier. Car ces deux compétences sont nécessaires pour traiter du thème de l innovation, et plus particulièrement de l innovation de rupture. Le premier aura en charge le développement d une nouvelle technologie constituant une innovation de rupture. On désigne par ce terme un peu mystérieux tout changement ayant pour effet non seulement de modifier le modèle économique d une entreprise (par une réduction des coûts, par le développement d une nouvelle ligne de produits ) mais aussi et surtout de bouleverser les usages des utilisateurs et les modes de consommation. Au-delà de l entreprise, avec une telle innovation, c est souvent tout un secteur économique qui verra ses frontières redessinées. Par exemple, l émergence du pilotage automatique des voitures individuelles donnera peutêtre naissance à un nouveau service de transport avec conduite automatisée, qui rendra moins désirable la détention d un véhicule individuel et qui pourrait être assuré aussi bien par des constructeurs automobiles que par des entreprises de location, des compagnies de taxi ou toute entreprise à même de gérer efficacement la

3 8 MANAGEMENT ET FINANCEMENT DE L INNOVATION logistique d un tel service ; l organisation actuelle de pans entiers de l économie en serait affectée. Les innovations de rupture sont rarement des innovations «marketing» Le plus souvent, une technologie nouvelle est à l œuvre. Mais ce travail de l ingénieur doit être en partie guidé (d une main bien sûr délicate) par le financier. Car l innovation technologique doit rencontrer à terme un marché solvable. Il faut que dans un horizon plus ou moins éloigné, le travail de laboratoire se traduise en une réussite économique. Il existe pour cela des conditions nécessaires (mais malheureusement pas suffisantes) : une certaine autonomie dans la conduite des opérations de recherche, ainsi que l intéressement des parties prenantes au succès économique. La mise en œuvre de ces conditions relève du savoir-faire spécifique des financiers spécialistes en private equity qui créeront les produits financiers et mettront en œuvre les contrats les plus adaptés à la réussite de l ensemble de l entreprise. L originalité et le grand intérêt de l ouvrage de Bernard Yon et de Bernard Attali est d avoir conjugué ces deux points de vue et d avoir fait se rencontrer au travers des pages de ce livre l ingénieur et le financier, ce qui n est pas chose commune. Un ouvrage de rupture? Très certainement.

4 Avant-propos Florence Dufour Directrice générale et fondatrice de l École de Biologie Industrielle Professeur de Qualité industrielle et de Management durable à l EBI Membre de la Commission des Titres d Ingénieur Chevalier de la Légion d Honneur Obtenir du nouveau satisfaisant suppose d intégrer dans une vision durable le point de vue économique, écologique et sociétal. Parfois aussi répondre à l exigence du marketing en matière de cycles de vie et de volonté de capter l éphémère efficacement. Dans le même temps, la recherche est plus complexe, les interfaces nombreuses et les possibilités collaboratives immenses. Ce contexte accroît l écart entre la «pensée créative» et le «faire juste et bien». L innovation est souvent présentée en France comme une sorte de chaînon manquant, de «pont hasardeux», aléatoire, entre recherche et production industrielle. Décrits et objet de recherches depuis une trentaine d années, les activités et processus qui assurent l efficience de l innovation pour l entreprise et la société sont encore enseignés à la marge dans la plupart des écoles et universités. Toutefois, un regain d intérêt pour ces méthodologies est observable. Il est dominé actuellement par le concept d innovation ouverte, qui fascine par sa rapidité, et l idée générale qu elle serait plus en lien avec les besoins sociétaux car basée sur la puissance collaborative accélérée par l Internet.

5 10 MANAGEMENT ET FINANCEMENT DE L INNOVATION Ce livre vient à point nommé rappeler que toute méthodologie doit se définir dans un cadre opérationnel, s ancrer dans les valeurs mais aussi le cœur et les façons de faire des hommes et femmes qui font l entreprise. Il apporte une vision à la fois pragmatique et humaniste de la façon d opérer, ensemble, vers le succès de l innovation et de la transposition industrielle qui en découle. Les ingénieurs, acteurs clés de ce succès, se perçoivent créatifs dès le début de leur formation. Ils opèrent volontiers de façon rationnelle et collaborative pour résoudre les problèmes technologiques et organisationnels qu ils affrontent. Les former à l usage des outils permettant d assurer un passage méthodique de la simple créativité («idée naissant au contact de la recherche et du brouillard des tendances et des cultures») au succès commercial d un produit ou d un service innové à partir de l idée («produit ou un service commercialisé répondant à un besoin explicite et aux attentes implicites de consommateurs ou d industriels») est d une incroyable efficacité. Sous l impulsion de Bernard Yon et de Robert Duchamp de l École nationale supérieure d Arts et Métiers, notre école d ingénieurs s est employée depuis les années 1990 à éclairer ce sujet et former les générations d ingénieurs EBI sur ces méthodes. L ensemble de notre équipe pédagogique, à laquelle Bernard Yon appartient depuis l origine, est fière de partager à travers ce livre une méthodologie qui permet au «pont hasardeux» de devenir un chemin sûr, qu on a plaisir à emprunter et à arpenter, parfois au prix de grands efforts, mais qui est jalonné de succès, de fleurs et de fruits.

6 Objet et intention du livre Innover part d une idée nouvelle qui, sous la conjonction d un effort financier et de management, prend progressivement forme pour remporter un succès sur le marché. Les entreprises de plein exercice ainsi que les nouvelles en start-up, les institutions financières ainsi que les particuliers, sont tous grandement intéressés à cela. Le crowdfunding en ouvre dorénavant l accès même au grand public. Ce livre a pour objet de montrer, avec la précision nécessaire, comment faire pour innover. Son intention est pratique avec des exemples illustratifs, ne faisant appel à la généralisation et à la conceptualisation que pour davantage de clarté. Ici, les méthodes sont toutes fondées sur l expérience, éliminant le superflu autant que possible. Vouloir tout dire, tout observer serait manquer à l essentiel qui est de se fixer sur une idée nouvelle, la maîtriser et en réussir la transmission, toujours complexe, jusque dans l économie. D origine marketing, scientifique ou technologique, le sujet choisi aura absolument besoin de fonds pour couvrir les dépenses d avancement. Au premier chef, scientifiques ou ingénieurs auront à comprendre correctement les impératifs financiers et de marketing car l argent mis à leur disposition sera un investissement, non une subvention de recherche. De même les financiers, apporteurs de capitaux en ce domaine très spécial, auront à comprendre les impératifs de la mise au point de produits (services) nouveaux et des procédés de leur fabrication. Le résultat escompté de leur investissement sera fort incertain, d où l originalité des fonds de capital-risque pour financer les débuts.

7 12 MANAGEMENT ET FINANCEMENT DE L INNOVATION Plus la compréhension sera commune, meilleure sera la collaboration, confortée par des méthodes de management éprouvées et approuvées des deux parties. Le corps de ce livre procède ainsi de la finance, du management, du marketing et de la théorie microéconomique. Par ces disciplines connexes, l innovation apparaît dans son ensemble et le processus de sa réalisation devient beaucoup plus compréhensible. Enfin, pour éviter le franglais, le français a été employé en priorité, avec traduction en anglais chaque fois que possible.

8 Sommaire Préface Philippe Raimbourg Professeur à l Université Panthéon-Sorbonne Directeur du Master «Ingénierie Financière» et du Magistère de Finance Professeur affilié à ESCP Europe, co-directeur du Mastère spécialisé «Ingénierie financière et fiscale»...7 Avant-propos Florence Dufour Directrice générale et fondatrice de l École de Biologie Industrielle Professeur de Qualité industrielle et de Management durable à l EBI Membre de la Commission des Titres d Ingénieur Chevalier de la Légion d Honneur...9 Chapitre introductif Questions autour de l innovation et des sociétés en start-up L innovation éclairée par la théorie micro-économique et le management Qu est-ce que l utilité? L utilité dans l observation des faits économiques Place de la recherche et du développement dans l accroissement de l utilité... 27

9 14 MANAGEMENT ET FINANCEMENT DE L INNOVATION 2. La recherche du point de vue de l économie Le développement dans l expression «R&D» : parallèle entre Nestlé et Danone Plan du livre Chapitre 1 Les avantages de marché dans le régime de concurrence Le régime de concurrence pure Rappel succinct du régime de concurrence pure Le marché qui «découvre» le prix de transaction Organisation, axiomes et conséquences L avantage compétitif Le régime de concurrence monopolistique Rappel succinct du régime de concurrence monopolistique L avantage comparatif Chapitre 2 Organiser la fonction de recherche et de développement L organisation de l entreprise pour réussir la R&D Une organisation hiérarchique simplifiée Le cadre scientifique La structure organique de projet Les tâches depuis l idée d action jusqu au marché... 78

10 sommaire La phase initiale = phase La phase laboratoire = phase La phase de mise au point technique = phase La phase d industrialisation et de lancement sur le marché = phase Variantes dans la gestion de projet Le projet du réacteur A L industrie pharmaceutique biologique Variante dans la gestion de projet-service Le lien projet et industrie dans la stratégie Le trio produit-technologie-marché Partager la séquence de R&D Chapitre 3 La gestion de projet Pourquoi faut-il gérer les projets? Les signes de problèmes Classification des moyens à employer Acteurs et outils de la gestion de projet Le chef de projet L équipe ad hoc La planification L autorité de décision Rapport de progrès et de passage de phases Le budget Le gestionnaire de projet Le projet performant

11 16 MANAGEMENT ET FINANCEMENT DE L INNOVATION Chapitre 4 La gestion du risque de R&D Évaluation des projets Classement des projets par profil Critères et mesures d évaluation Le risque du gestionnaire Le risque de la recherche scientifique finalisée La durée de réalisation de la R&D, time to market L avantage du premier entrant, first mover advantage La rupture technologique, technological rupture L innovation est-elle une «course en tête»? Perspectives d innovation dans le rapprochement Alcatel-Lucent et Nokia Position de l industrie Chapitre 5 La création de sociétés d innovation en start-up Les mécanismes financiers à l origine des sociétés en start-up Conséquences de l investissement en capital-risque Signification au niveau de l entreprise Signification au niveau du secteur économique Signification pour la croissance économique Constitution de la société en start-up

12 sommaire L attribution aux fondateurs Apport en industrie reconnu dans le capital social Acquisition de parts par les fondateurs Contrat de cession de parts entre les parties Rétribution en parts a. Les stock-options b. L attribution gratuite d actions c. Les bons de souscription d actions Augmentations de capital successives avec prime d émission Chapitre 6 Revenus et développement financier des sociétés en start-up Les sources de revenu Le contrat La vente de brevet La redevance La royalty Le dividende de joint-venture (J/V) La vente de produits en propre Le Research & Development Limited Partnership Le développement Schéma général Phases et scénario de développement Le refinancement en cours de croissance Apport en compte courant Entrée de nouveaux actionnaires Le crowdfunding

13 18 MANAGEMENT ET FINANCEMENT DE L INNOVATION 3.4 Introduction en Bourse Les conditions d indépendance Chapitre 7 L écriture du Business Plan et la constitution du tour de table L écriture du Business Plan Intention et utilité du Business Plan Idée d action et positionnement stratégique ultérieur Le plan opérationnel Analyse des charges Perspectives de chiffre d affaires Besoin de financement Le tableau des emplois et ressources Un Business Plan hypothétique Idée d action et positionnement stratégique Le plan opérationnel Analyse des charges Perspectives de chiffre d affaires Le résultat d exploitation et tableau de financement Composition du tour de table Les partenaires à éviter Les clients potentiels Les fournisseurs Les «adossements» obligatoires Les partenaires recommandés

14 sommaire La négociation pour lever le capital Le premier contact : découverte Le second contact : évaluation Le troisième contact : décision Chapitre 8 Les allègements fiscaux et les aides de l État en France Les principaux allègements fiscaux Le crédit d impôt recherche (CIR) Le crédit d impôt innovation (CII) Les subventions accordées au vu des projets et des programmes Le programme collaboratif L aide accordée au programme par l État Collaboration française dans les programmes de la Communauté européenne Le statut de jeune entreprise innovante (JEI) Quelle entreprise peut y prétendre? Quelles sont les caractéristiques particulières de fonctionnement? Quels sont les avantages dérogatoires? Quelques aspects de fiscalité attachée aux personnes La subvention d amorçage, dite de seed money L investissement à titre personnel Exonération fiscale lors de la cession de titres Organisation particulière de la relation universitaire

15 20 MANAGEMENT ET FINANCEMENT DE L INNOVATION 5.1 Scientifiques du public dans la jeune entreprise innovante Des «doctorants» dans l entreprise innovante Étudiants-entrepreneurs Chapitre 9 Valeur financière de l entreprise en start-up La valeur en théorie micro-économique Les méthodes classiques d évaluation L approche patrimoniale Calcul de l Actif Net Comptable (ANC) Calcul de l Actif Net Comptable Corrigé (ANCC) Fixer la valeur d une entreprise en start-up avec l approche patrimoniale L approche actuarielle Méthode de Gordon-Shapiro Modèle de Bates Méthode d actualisation des Free Cash Flows : DCF L approche comparative Sociétés similaires dites du Peer Group Le prix par rapport à la valeur comptable Le prix par rapport au chiffre d affaires Les autres rapports La valorisation selon la rente de Goodwill

16 sommaire Évaluation de l entreprise en start-up Les normes comptables évaluant les actifs immatériels Posture pragmatique de transaction Les grandes étapes d une transaction Annexe Comptabilité financière, comptabilité des coûts et choix des investissements ❶ ❷ ❸ ❹ Comptabilité financière et comptabilité des coûts Classement des coûts par nature Prix de vente et marge sur coûts Financement de la croissance et critères de choix des investissements Glossaire des soldes intermédiaires de gestion Les acteurs de l innovation Liste des abréviations Liste des illustrations

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies Chapitre V La mise en œuvre des stratégies 1 Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise Base Base de de l l avantage concurrentiel dans dans l industrie Action stratégique Environnement de

Plus en détail

MASTERE SPECIALISE. «Manager de grands projets industriels internationaux»

MASTERE SPECIALISE. «Manager de grands projets industriels internationaux» MASTERE SPECIALISE «Manager de grands projets industriels internationaux» MASTERE SPECIALISE EN «Manager de grands projets industriels internationaux» Objectifs professionnels Le gestionnaire de projet

Plus en détail

MASTER ACADEMIQUE FINANCE D ENTREPRISE

MASTER ACADEMIQUE FINANCE D ENTREPRISE FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES, COMMERCIALES ET DES SCIENCES DE GESTION Tizi Ouzou MASTER ACADEMIQUE FINANCE D ENTREPRISE Responsable de l'équipe de formation : Mme OUKACI Dahbia Etablissement : Intitulé

Plus en détail

master Principes de Finance d Entreprise Corporate Finance Création de valeur Philippe Thomas Collection BANQUE FINANCE ASSURANCE

master Principes de Finance d Entreprise Corporate Finance Création de valeur Philippe Thomas Collection BANQUE FINANCE ASSURANCE Collection master BANQUE FINANCE ASSURANCE Principes de Finance d Entreprise Corporate Finance Création de valeur Philippe Thomas Table des matières Introduction... 9 Chapitre 1 L entreprise : l investissement

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Négociation et Relation Client est un diplôme national de l enseignement supérieur qui s inscrit dans un contexte de mutation des métiers

Plus en détail

transition for success management

transition for success management transition management Manager de transition est un métier qui ne s improvise pas. Les conditions qui garantissent le succès du changement sont multiples et complexes. Fontenay Managers a contribué à développer

Plus en détail

SOMMAIRE. AVANT-PROPOS À LA 2 e ÉDITION 9 INTRODUCTION 11 CHAPITRE 1. LE MARCHÉ DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISES EN FRANCE 13

SOMMAIRE. AVANT-PROPOS À LA 2 e ÉDITION 9 INTRODUCTION 11 CHAPITRE 1. LE MARCHÉ DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISES EN FRANCE 13 SOMMAIRE AVANT-PROPOS À LA 2 e ÉDITION 9 INTRODUCTION 11 CHAPITRE 1. LE MARCHÉ DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISES EN FRANCE 13 1. Des milliers d entreprises à transmettre 13 Le marché de la transmission

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

Emploi, dépenses de santé, et modes de financement

Emploi, dépenses de santé, et modes de financement 1 Dix ans après ou presque. La proposition de réforme qui suit a été faite initialement dans L erreur européenne (Grasset 1998, ch.4), puis reprise dans divers articles, sans aucun succès auprès des décideurs

Plus en détail

Approche, risques et valorisation

Approche, risques et valorisation Studiedag Journée d études Overdracht en overname van KMO s Transmission et reprise de PME Approche, risques et valorisation Hilde WITTEMANS Réviseur d entreprises Table des matières 1. Tendances dans

Plus en détail

STAGE - Chargé(e) de communication junior 6 mois à pourvoir dès que possible Paris 9 ème

STAGE - Chargé(e) de communication junior 6 mois à pourvoir dès que possible Paris 9 ème STAGE - Chargé(e) de communication junior Au sein du service Communication Groupe, vous aurez essentiellement en charge les missions suivantes : > Participer aux missions de communication interne et externe,

Plus en détail

Pour un management innovant et performant : le rôle des normes ISO et AFNOR Stéphane MATHIEU, Directeur du Réseau Régional Groupe AFNOR

Pour un management innovant et performant : le rôle des normes ISO et AFNOR Stéphane MATHIEU, Directeur du Réseau Régional Groupe AFNOR Bordeaux, le 10 février 2015 Pour un management innovant et performant : le rôle des normes ISO et AFNOR Stéphane MATHIEU, Directeur du Réseau Régional Groupe AFNOR afnor GROUPe QUI ESTAFNOR? Pour un management

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

MONTER SON BUSINESS PLAN

MONTER SON BUSINESS PLAN MONTER SON BUSINESS PLAN Le plan de développement («business plan» en anglais) est la description quantitative et qualitative du projet de votre entreprise à moyen terme. C est donc un document fondamental

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise Table des matières Préface Avant-propos PREMIERE PARTIE Le diagnostic des risques environnementaux Introduction _ Les risques industriels,

Plus en détail

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005 International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts 2 février 2005 QUE SONT LES IFRS? Les IFRS ont été élaborées par l International Accounting Standards Board (IASB) en vue de

Plus en détail

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici.

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici. Introduction Cet ouvrage a été conçu à partir de sollicitations exprimées par des managers de terrain soucieux de donner une dimension plus opérationnelle à leur management au quotidien. Il rassemble des

Plus en détail

SOMMAIRE DÉTAILLÉ AVANT-PROPOS... 1

SOMMAIRE DÉTAILLÉ AVANT-PROPOS... 1 AVANT-PROPOS... 1 Clés d accès... 2 INTRODUCTION... 3 1. Le contexte économique des évaluations d entreprises... 3 Les évaluations d entreprises se multiplient...... 3 dans un contexte de plus en plus

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

1 Rappel des spécificités de fonctionnement en Franchise

1 Rappel des spécificités de fonctionnement en Franchise Table ronde finance Conférence du CEDRE Afin de fixer au lecteur l objet des débats sur les besoins spécifiques du financement des réseaux, nous rappelons en premier lieu l analyse des besoins pour envisager

Plus en détail

Piloter un projet innovant : comment s y prendre? Animé par : Delphine LEGRAS, BPI France Stéphane BUNOUF, MELYAD Michel TILLON, RENNES ATALANTE

Piloter un projet innovant : comment s y prendre? Animé par : Delphine LEGRAS, BPI France Stéphane BUNOUF, MELYAD Michel TILLON, RENNES ATALANTE Piloter un projet innovant : comment s y prendre? Animé par : Delphine LEGRAS, BPI France Stéphane BUNOUF, MELYAD Michel TILLON, RENNES ATALANTE Les missions de Rennes Atalante Accompagner les créateurs

Plus en détail

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F.Adm.A., CMC Conseiller en gestion Direction de la gestion

Plus en détail

Salon de la création d entreprises

Salon de la création d entreprises Salon de la création d entreprises Tunis 17 octobre 2008 «Comment mettre l innovation au cœur de l entreprise» soutient l innovation et la croissance des PME oseo.fr 2 OSEO Soutient l innovation et la

Plus en détail

Extrait du rapport d expertise SEXTANT sur les comptes de l entreprise réalisés 2011 et prévisionnels 2012 En rouge les commentaires de l équipe CFDT

Extrait du rapport d expertise SEXTANT sur les comptes de l entreprise réalisés 2011 et prévisionnels 2012 En rouge les commentaires de l équipe CFDT Le Groupe Amadeus : En 2011 et 2012, la reprise du trafic aérien entrevue en 2010 se confirme tout particulièrement au Moyen-Orient et en Amérique latine Le modèle économique du Groupe Amadeus et son positionnement

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

SYNTHESE DU SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS COMMERCIAUX DU MARCHE FINANCIER REGIONAL

SYNTHESE DU SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS COMMERCIAUX DU MARCHE FINANCIER REGIONAL Union Monétaire Ouest Africaine ----------------------- Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers SYNTHESE DU SEMINAIRE DE FORMATION DES ACTEURS COMMERCIAUX DU MARCHE FINANCIER REGIONAL

Plus en détail

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation*

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Advisory, le conseil durable Conseil en Management Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Une capacité unique à combiner compétences sectorielles et

Plus en détail

CHAPITRE 1. Le contrôle de gestion : support du pilotage stratégique dans la banque 1.1 CONTRÔLE DE GESTION ET CRÉATION DE VALEUR

CHAPITRE 1. Le contrôle de gestion : support du pilotage stratégique dans la banque 1.1 CONTRÔLE DE GESTION ET CRÉATION DE VALEUR CHAPITRE 1 Le contrôle de gestion : support du pilotage stratégique dans la banque 1.1 CONTRÔLE DE GESTION ET CRÉATION DE VALEUR L émergence d une fonction contrôle de gestion au sein des entreprises est

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE 1. OBJET La présente politique vise à garantir la conformité D EXANE SA, EXANE DERIVATIVES, EXANE OPTIONS, EXANE LIMITED et leurs succursales concernées

Plus en détail

Présentation Vinci Consulting

Présentation Vinci Consulting Présentation Vinci Consulting Practice Management et Performance Janvier 2013 Vinci Consulting 25 rue d Artois 75008 Paris www.vinci-consulting.com Vinci Consulting est un cabinet de conseil en management,

Plus en détail

Cabinet de Conseil Financier

Cabinet de Conseil Financier Cabinet de Conseil Financier Table des Matières Section 1 Section 2 Section 3 A propos de nous A propos de vous A propos de vous & de nous 3 9 13 2 Section 1 A propos de nous A Propos de vous A propos

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

Comment Optimiser la Cession de son Entreprise?

Comment Optimiser la Cession de son Entreprise? Comment Optimiser la Cession de son Entreprise? Raphaël Abou BluFinance Arnold Raicher Optimiser la cession Processus de décision Choix d un intermédiaire Processus de cession professionnel Témoignage

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION Depuis quelques années, on constate une grande évolution de la fonction vente ; avec le passage de la notion de l acte de vente à

Plus en détail

Plan Défi Biotech Santé

Plan Défi Biotech Santé Plan Défi Biotech Santé Positionnement Concurrentiel et Commercial Présentation de l opération 24 novembre 2011 24 novembre 2011 1/20 2011 Intervenants Denis le Bouteiller, responsable de la mission Expérience

Plus en détail

Un diplôme reconnu et recherché

Un diplôme reconnu et recherché Un diplôme reconnu et recherché Le cycle d enseignement EID délivre avec le même taux de réussite (90%) le même diplôme que le cycle initial à savoir, le D.U.T. G.E.A. Il permet de concilier études et

Plus en détail

Méthode d évaluation d une entreprise STRATEGGYZ

Méthode d évaluation d une entreprise STRATEGGYZ Méthode d évaluation d une entreprise STRATEGGYZ A quoi sert ce document? Vous faire connaitre une partie de l ensemble des méthodes d évaluation d une entreprise Ne pas faire l apologie d une et une seule

Plus en détail

A partner of. Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean»

A partner of. Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean» Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean» Qui sommes nous? Vincia en quelques faits et chiffres Une présence et une expérience internationales Créé en 2001 60 consultants - 20 en France -

Plus en détail

Sommaire. Chapitre 1 - Le contrôle de gestion : outil de la stratégie...23. Chapitre 2 - Les coûts : divers concepts pour diverses situations...

Sommaire. Chapitre 1 - Le contrôle de gestion : outil de la stratégie...23. Chapitre 2 - Les coûts : divers concepts pour diverses situations... Sommaire Préface... 13 Introduction... 15 Pourquoi une fonction contrôle de gestion?... 15 Comment peut-on définir le contrôle de gestion?...16 Quels sont les grands domaines et activités du contrôle de

Plus en détail

SYNTHESE COURS D ENTREPRENEURIAT ESSEC BBA 2013

SYNTHESE COURS D ENTREPRENEURIAT ESSEC BBA 2013 SYNTHESE COURS D ENTREPRENEURIAT ESSEC BBA 2013 220 étudiants 80 heures de cours 68 heures de simulation de création d entreprise Développer les compétences entrepreneuriales par l expérimentation Présentation

Plus en détail

EVALUATION D ENTREPRISE

EVALUATION D ENTREPRISE EVALUATION D ENTREPRISE «Combien vaut mon entreprise?» EVALUATION PLAN DU MODULE 1) Objectifs et enjeux de l évaluation Pour le propriétaire Pour le repreneur 2) Évaluation : apports et limites 3) Rappel

Plus en détail

Enjeux et modalités de l innovation

Enjeux et modalités de l innovation Enjeux et modalités de l innovation I. Le processus d innovation L innovation génère de la croissance: Augmentation compétitivité avantage concurrentiel. mobiliser les ressources techniques (recherche

Plus en détail

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 27 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» Lundi 27 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Seul le prononcé fait foi

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS FIN1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : INFORMATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Débutant Aucun L élève explore les concepts qui touchent aux finances des particuliers, y compris le code

Plus en détail

Les outils de la stratégie

Les outils de la stratégie Jacques BOJIN et Jean-Marc SCHOETTL Les outils de la stratégie, 2005 ISBN : 2-7081-3287-3 Avant-propos et remerciements... XV Introduction... XVII Les stratégies classiques Le positionnement stratégique

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE Adopté le 29 juin 2009 par le conseil d'administration (275 e assemblée résolution n o 2321) Modifié le 21 avril 2015 par le conseil d administration (310 e assemblée

Plus en détail

GenCap Croissance FIP

GenCap Croissance FIP GenCap Croissance FIP GenCap Croissance Un fonds d investissement dédié aux PME régionales : L Aquitaine recèle des sphères d activité économique dynamiques avec des pôles industriels d excellence comme

Plus en détail

CONNAISSANCES DE GESTION DE BASE

CONNAISSANCES DE GESTION DE BASE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION CONNAISSANCES

Plus en détail

Valorisation du capital humain, Une façon d accroître son revenu

Valorisation du capital humain, Une façon d accroître son revenu Fiche technique 1.1 Étude de faisabilité page 1 Nous savons qu il y a une abondance de connaissances et de savoir-faire à la portée de chaque communauté agricole, agroalimentaire et rurale franco-ontarienne.

Plus en détail

Agence pour la création d entreprises

Agence pour la création d entreprises Ce document permet de décrire votre modèle économique en toute simplicité. La méthode présentée est celle développée dans l ouvrage : «Business Model Nouvelle Génération» d Alexander Osterwalder et Yves

Plus en détail

AIDE À LA VALORISATION DES METIERS D ART EN LORRAINE

AIDE À LA VALORISATION DES METIERS D ART EN LORRAINE AIDE À LA VALORISATION DES METIERS D ART EN LORRAINE Pièces à joindre au dossier de demande d aide régionale et européenne (seuls les dossiers complets seront examinés pour instruction) Pour tous les projets

Plus en détail

Management Expertises Solutions

Management Expertises Solutions Management Expertises Solutions Rue Louis-Favre 34 2 0 0 2 N e u c h â t e l +41 32 729 35 00 +41 32 729 35 01 contact@mesgestion.ch www.mesgestion.ch Notre entreprise Fondée en 1990, est une société suisse

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... Partie 1 : Parties prenantes et structures de gouvernances XV 1 Cartographie et attentes des parties prenantes... 9 I. Les apporteurs de capitaux... 10 A. Les actionnaires...

Plus en détail

Faut-il brûler les Business-plan? Animé par : Elise BOUREILLE, Strego Rachid NEDJAR, Rennes Atalante

Faut-il brûler les Business-plan? Animé par : Elise BOUREILLE, Strego Rachid NEDJAR, Rennes Atalante Faut-il brûler les Business-plan? Animé par : Elise BOUREILLE, Strego Rachid NEDJAR, Rennes Atalante Sommaire 1. Qu est-ce qu un business-plan? 2. La start-up hier et aujourd hui 3. Utilité d un business-plan

Plus en détail

Esarc - Pôle formations à distance

Esarc - Pôle formations à distance Esarc - MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE TOURISTIQUE - BAC+5 - MSTO Le Master Européen est un diplôme Bac+5, délivré par la FEDE (Fédération Européenne des Écoles). La FEDE est une association

Plus en détail

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA À propos de Banque Accord : Filiale financière du groupe Auchan Seule banque française détenue à 100% par un distributeur 3 activités

Plus en détail

Innovation et Création de Valeur - Introduire sur le Marché, avec Succès, des Produits à partir des Résultats de la R&D

Innovation et Création de Valeur - Introduire sur le Marché, avec Succès, des Produits à partir des Résultats de la R&D et Création de Valeur - Introduire sur le Marché, avec Succès, des Produits à partir des Résultats de la R&D Florin Paun Directeur Adjoint Industrielle ONERA - The French Aerospace Lab Fondamentaux : Comment

Plus en détail

Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type :

Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type : Raison d être Plan des examens Finance d entreprise avancée [FN2] 2011-2012 Les examens Finance d entreprise avancée [FN2] ont été élaborés à l aide d un plan d examen. Le plan d examen, que l on nomme

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

Qu attendent les sociétés de conseil et les banques d affaires (M&A) des Experts Comptables? M. Matthieu Cassone

Qu attendent les sociétés de conseil et les banques d affaires (M&A) des Experts Comptables? M. Matthieu Cassone Qu attendent les sociétés de conseil et les banques d affaires M. Matthieu Cassone I. Tour d horizon i. Une Boutique M&A c est quoi? a. Des Experts en quoi? b. Quel est leur modèle économique? II. Méthodologie

Plus en détail

Introduction. Pourquoi ce livre?

Introduction. Pourquoi ce livre? Introduction Pourquoi ce livre? La gestion de projet est un processus à la fois courant et complexe de nos organisations. Courant car la culture du travail en «mode projet» fait partie du vocabulaire et

Plus en détail

Le Business Plan : le Dossier Financier

Le Business Plan : le Dossier Financier 1 Le Business Plan : le Dossier Financier Le Business Plan (BP) est un document de marketing et de communication : c'est-à-dire votre meilleur outil de vente. A ce titre, il s adresse aux partenaires.

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

DU Stratégie juridique et fiscale de l entreprise innovante Année universitaire 2015-2016 (96 Heures)

DU Stratégie juridique et fiscale de l entreprise innovante Année universitaire 2015-2016 (96 Heures) Membre de l équipe pédagogique* - Dominique Adenot, avocat-associé, Labonne & associés - Dominique Andrieux, Directeur juridique, Groupe Limagrain - Frédéric Bony, Collaborateur, Etude de Maître Vincent

Plus en détail

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Comptabilité et Gestion des Organisations est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire, au sein des services administratifs,

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE L INNOVATION

LE FINANCEMENT DE L INNOVATION LE FINANCEMENT DE L INNOVATION DEFINITION L innovation se définit comme l ensemble des démarches scientifiques, technologiques, organisationnelles, financières et commerciales qui aboutissent ou sont censé

Plus en détail

GESTION DE PROJETS ET ORGANISATION DES ENTREPRISES

GESTION DE PROJETS ET ORGANISATION DES ENTREPRISES GESTION DE PROJETS ET ORGANISATION DES ENTREPRISES MAGISTÈRE DE PHYSIQUE FONDAMENTALE MASTER DE PHYSIQUE FONDAMENTALE ET APPLIQUÉE M2 - Accélérateurs de Particules et Interaction avec la Matière M2 - Méthodes

Plus en détail

Les associés. Ensemble, libérons votre potentiel croissance. Une implication sur-mesure. Angéline Lunel. François Berthault.

Les associés. Ensemble, libérons votre potentiel croissance. Une implication sur-mesure. Angéline Lunel. François Berthault. www.quadrinnov.com Ensemble, libérons votre potentiel croissance La pérennité d une entreprise dépend notamment de sa capacité à innover, élément indispensable pour se développer - ou simplement pour continuer

Plus en détail

Le Business Plan : le Dossier Financier

Le Business Plan : le Dossier Financier 1 Le Business Plan : le Dossier Financier Le Business Plan (BP) est un document de marketing et de communication : c'est-à-dire votre meilleur outil de vente. A ce titre, il s adresse aux partenaires.

Plus en détail

CHAPITRE 1 Audit rapide de la propriété intellectuelle existante... 9 1. La «check list»... 10 2. Analyse de la «check list»... 12

CHAPITRE 1 Audit rapide de la propriété intellectuelle existante... 9 1. La «check list»... 10 2. Analyse de la «check list»... 12 Table des matières Préface... 5 CHAPITRE 1 Audit rapide de la propriété intellectuelle existante... 9 1. La «check list»... 10 2. Analyse de la «check list»... 12 CHAPITRE 2 Outils de protection L intérêt

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 1: La vision processus dans le management des organisations

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

Colloque International IEMA-4

Colloque International IEMA-4 Comment mettre en place un dispositif coordonné d intelligence collective au service de la stratégie de l entreprise. Conférence de Mr. Alain JUILLET - Le 17/05/2010 IEMA4 Pour ne pas rester dans les banalités

Plus en détail

LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL

LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL (SPF) www.bdo.lu 2 Les Sociétés de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) TABLE DES MATIERES AVANT-PROPOS 3 1. INTRODUCTION 4 2. ACTIVITES D UNE SPF 2.1 Activités

Plus en détail

Le Meilleur de la formation à distance Comptabilité-Gestion / Juridique / Ressources Humaines. ~ ~ La restructuration de l entreprise

Le Meilleur de la formation à distance Comptabilité-Gestion / Juridique / Ressources Humaines. ~ ~ La restructuration de l entreprise UE 1 - Gestion juridique, fiscale et sociale ~ ~ Éléments généraux sur les contrats Les principes fondateurs du droit des contrats La formation des contrats L effet des contrats L exécution du contrat

Plus en détail

BNP Paribas accompagne vos projets innovants PÔLE INNOVATION

BNP Paribas accompagne vos projets innovants PÔLE INNOVATION BNP Paribas accompagne vos projets innovants PÔLE INNOVATION L innovation est une des composantes majeures de la performance. Elle nécessite de recourir à des investisseurs, de solliciter des financements,

Plus en détail

"Sous réserve de validation des modifications"

Sous réserve de validation des modifications "Sous réserve de validation des modifications" Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT M2 Spécialité : CONTROLE DE GESTION 120 ES Volume horaire étudiant

Plus en détail

AQUI-INVEST : un outil financier de la Région Aquitaine Présentation Conférence de Presse

AQUI-INVEST : un outil financier de la Région Aquitaine Présentation Conférence de Presse AQUI-INVEST : un outil financier de la Région Aquitaine Présentation Conférence de Presse 2 décembre 2010 Un constat national et communautaire L accès déficient aux formes appropriées de financement obstacle

Plus en détail

RÉUSSIR SON DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL EN MODE PROJET

RÉUSSIR SON DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL EN MODE PROJET RÉUSSIR SON DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL EN MODE PROJET 7 avril 2014, Horbourg-Wihr I. NOUVEAUX MARCHÉS, NOUVEAUX PRODUITS, NOUVELLES ORGANISATIONS : L APPROCHE PROJET II. LA GESTION DE PROJET : DES RÉPONSES

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001

Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001 Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001 Journées Qualité et Chimie A. Rivet ANF Autrans, 2011 Normes et Qualité Introduction : les enjeux de la démarche qualité La qualité : notions La norme ISO 9001 :

Plus en détail

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

POSITION DE LA FIEEC (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE CONFIEE A MM.

POSITION DE LA FIEEC (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE CONFIEE A MM. Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE CONFIEE A MM. COLLIN ET COLIN) Février 2013 2 FISCALITE DU NUMERIQUE

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

Rsa Corporate Finance. Visitez notre site web www.groupe-rsa.com

Rsa Corporate Finance. Visitez notre site web www.groupe-rsa.com Rsa Corporate Finance Visitez notre site web www.groupe-rsa.com La puissance d un réseau mondial doté d une forte implantation nationale Le Groupe Rsa, membre du du 9 ème réseau mondial Crowe Horwath International

Plus en détail

Cycle d e de f ormation fformation formation en Management de Pro ement de Pro ets selon la méthodologie PMI Tunis 2013

Cycle d e de f ormation fformation formation en Management de Pro ement de Pro ets selon la méthodologie PMI Tunis 2013 Cycle de formation en Management de Projets selon la méthodologie PMI Tunis 2013 Objectifs Contrairement au schéma classique de la gestion de projet portant l intérêt unique sur les 3 critères (coûts,

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration (le «conseil») rend compte à l actionnaire et relève du Parlement par l intermédiaire du ministre de l Industrie. Le conseil assume la responsabilité

Plus en détail

TABLE DES MATIERES PRÉFACE... 9 INTRODUCTION... 11 PARTIE I. EVALUATION DES ENTREPRISES... 15. Table des matieres

TABLE DES MATIERES PRÉFACE... 9 INTRODUCTION... 11 PARTIE I. EVALUATION DES ENTREPRISES... 15. Table des matieres TABLE DES MATIERES PRÉFACE................................................ 9 INTRODUCTION........................................ 11 PARTIE I. EVALUATION DES ENTREPRISES............... 15 CHAPITRE 1. CONTEXTE

Plus en détail

Le transfert de technologie

Le transfert de technologie Le transfert de technologie Walter DALLE VEDOVE Walter DALLE VEDOVE 1 Notre but est de vous familiariser avec le transfert de technologie et la négociation de contrats de transfert technologique Croissance

Plus en détail