SUR LA PISTE DU CHEF. Allumez le calumet de la paix et préparez vous aux palabres.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SUR LA PISTE DU CHEF. Allumez le calumet de la paix et préparez vous aux palabres."

Transcription

1 SUR LA PISTE DU CHEF Le grand Manitou vous a désigné parmi les indiens de la tribu du tribunal pour être chef. C'est vous qui allez guider la tribu sur la piste qui mène des objectifs aux résultats en passant par les moyens. Malheureusement, les dieux vous ont confié cette mission périlleuse sans vous livrer leurs secrets sur le chemin à suivre. C'est à peine si vous pouvez compter sur l'aide du grand sorcier, jaloux de ses prérogatives, et qui ne reconnaît votre autorité que parce qu'elle est complémentaire à la sienne. L'initiation aux rites a été minimale et vous avez plus l'impression d'être Christophe COLOMB découvrant l'amérique que comme COCHISE au milieu des Chiracahuas. Allumez le calumet de la paix et préparez vous aux palabres. Ce petit manuel n'a pas pour ambition de vous former au management en juridiction mais de vous amener à réfléchir et à vous détendre pour vous aider à entrer dans la peau du chef. 1

2 2

3 I- INITIATION AUX FLUX Fluctuat nec mergitur Conduire un service ou une juridiction s'apparente au pilotage d un navire. P ar m er calme, la tâche sera aisée. Il suffira de maintenir le cap et de garder une vitesse de croisière. C'est lorsque le gros temps survient qu'il faudra faire le nécessaire pour que le bateau ne sombre pas, quoique battu par les flots de dossiers. Lorsque le bateau coule, il n'y a aucun mérite à rester sur le pont pour organiser le sauvetage des passagers et de l'équipage ("les femmes et les enfants d'abord"), c'est à dire gérer les urgences de survie en attendant les secours après avoir lancé un S.O.S. Le capitaine courageux confie la barre à son second et entreprend immédiatement de prendre la mesure de la voie d'eau, et de la colmater, avec une petite équipe de marins dévoués et courageux qu'il a lui-même sélectionnés. Il évitera ainsi le naufrage et pourra peut-être sauver la situation avec une économie de moyens. Il réussira à éviter le sacrifice de rester dans son bureau envahi par les dossiers. 3

4 4

5 5

6 L es contrats d objectifs ou la digestion du boa L orsqu un tribunal ou un de ses services est en perdition parce qu il a accum ulé un stock im portant, il est susceptible de bénéficier d un contrat d objectifs, dans le cadre duquel des magistrats et ou des fonctionnaires du greffe sont mis temporairement à disposition en vue de traiter le retard. On pourrait comparer cette intervention à la digestion du boa. Cet animal a la faculté étonnante d avaler une proie d une taille parfois bien supérieure au diam ètre de son propre corps. Il est toujours am usant d observer les contorsions du serpent pour faire rentrer la nourriture par sa bouche et ensuite voir progresser la forme absorbée par les déformations causées au fur et à mesure de la digestion. Il n est pas question de contester l utilité d affecter tem porairem ent quelques boas pour perm ettre à une juridiction d absorber un surplus de dossiers accum ulés. O bservons toutefois que le directeur d un vivarium est avantagé par rapport à un chef de juridiction. Il calcule la nourriture à donner aux reptiles et la commande à ses fournisseurs. L e tribunal, lui, est alim enté d un flux de dossiers qui n est pas m aîtrisé (voire m êm e dans certains cas inconnu), et le nom bre de m agistrats et fonctionnaires n est pas ajusté au jour le jour. Au contraire, les congés maladie, les vacances de postes rendent encore plus imprévisible le traitement des affaires. De surcroît, il faut parfois compter sur le caractère et les capacités des uns et des autres. Le lézard se contente de quelques insectes et aime se dorer au soleil ; la tortue se déplace avec facilité dans son élément naturel mais éprouve de la peine à avancer sur la terre ferm e ; quant au vieux crocodile, tapi dans l om bre de son bureau, personne n ose trop le déranger... L apport des boas du contrat d objectif est de perm ettre d avaler des proies devenues trop grosses. A-t on pour autant résolu le problèm e? P as nécessairem ent. S il n y a pas eu d analyse des causes d accum ulation du stock ; s il n y a pas d évaluation du traitem ent structurel des flux de dossiers ; si aucune m esure n est prise pour supprim er les difficultés, le risque existe d un nouvel engorgem ent nécessitant le sauvetage répété par les boas. Pour éviter d'entretenir un vivarium permanent, il vous faudra alors prendre des outils de plombier. 6

7 7

8 L'accumulation des stocks : vite, un plombier! Pour éviter l'accumulation d'un stock de dossiers, il faut savoir ce qui peut la provoquer. Le flux des affaires à traiter par un tribunal ou un de ses services s'apparente à un liquide qui circule dans les tuyaux de distribution d'une maison. Le plombier doit calculer le diamètre des tuyaux d'alimentation. La section des canalisations détermine le débit maximum de l'eau qui peut être servie au robinet. 1 er niveau de plomberie (débutant) S'il ne coule pas assez d'eau dans la douche, c'est peut-être parce que la pression du réseau est insuffisante ou alors que la section des tuyaux a été sous-dimensionnée. Pour votre service, cela signifie que lorsque des dossiers sortent en nombre insuffisant, c est qu'il existe : - soit un problème de dynamisme des agents, prétexte presque toujours au moins sousentendu mais rarement vérifié, - soit que la capacité de traitem ent des dossiers est faible parce que l équipe est en nom bre insuffisant, - soit encore qu'à l'entrée du service, le nombre de dossiers n'est pas suffisant. Il en résulte deux conséquences : - Sur un même réseau de distribution, le débit général va se régler en fonction du diamètre le plus faible Le diamètre 3 va déterminer le maximum de ce que peut débiter le réseau. - En amont du tuyau le plus étroit, une accumulation va se produire qui peut remonter jusqu'au début du réseau. 8

9 Il est ainsi facile de s'apercevoir que si la capacité de travail de chaque service travaillant en réseau n'est pas évaluée, certains sont sous-employés, d'autres soumis à forte pression et d'autres encore engorgés par la faute d'autres services. Lorsqu'un engorgement est constaté, il faut rechercher le bureau où la capacité de traitement du flux est la plus faible et ne pas désigner au hasard un responsable. 2 ème niveau de plomberie (expérimenté) Certains services ont un fonctionnement similaire à une vanne intermittente. L'image de la chasse d'eau permet d'en comprendre les conséquences. De temps en temps, on tire la chasse et un grand volume d'eau est libéré. Puis, plus rien... Jusqu'à une nouvelle chasse imprévisible. Les services situés en aval en sont nécessairement affectés. Ils peuvent s'adapter à ce flux irrégulier de deux manières : -soit en travaillant de la même manière, au même rythme, - soit en accumulant un stock, qui leur permet d'entretenir un débit régulier entre deux chasses. C ela génère dans ce cas un retard de traitem ent d une partie des dossiers qui n'est pas de leur fait. Pour peu que se combinent sur un même réseau des vannes à fonctionnement aléatoire et un rétrécissement de tuyau, les risques d'engorgement chronique deviennent inévitables et le ralentissement du flux est certain. Il faut donc prendre ses outils de plombier et réparer le réseau pour le rendre plus uniforme en retenant ces deux points : -. Rien ne sert d'avoir de gros tuyaux à certains endroits s'il y en a des petits à d'autres. - Un service qui travaille par intermittence génère des lenteurs. Intéressons-nous de plus près à ce qui passe dans les tuyaux et notamment à la vitesse du flux. Pour cela, Einstein pourrait nous être bien utile. 9

10 10

11 Tentative d'application de la théorie de la relativité restreinte au tribunal : Rêvons un peu. Pourquoi ne pas appliquer la célèbre formule d'einstein dans nos services. E = m x c² E, c'est l'énergie dépensée par le service pour venir à bout des tâches qui lui sont confiées. m, c'est bien évidemment la masse de travail à traiter. Quant à c, c'est la vitesse du service, qui malheureusement n'est pas la vitesse de la lumière dans beaucoup de cas, ce qui ne nuit pas au raisonnement qui va suivre, malgré tout. Comme dans l'équation découverte par Einstein, la vitesse est élevée au carré, ses effets sont bien plus importants que les autres termes de l'équation. En d'autres termes, lorsque vous voulez avoir une action dynamique sur un service, ne cherchez pas à augmenter la puissance de travail (E), ou à modifier la masse de travail, mais augmentez la vitesse de travail, vous aurez un effet multiplicateur qui sera remarqué par tous. Si vous dites qu'il faudra travailler plus, personne ne sera enchanté. Si vous voulez baisser la masse de travail, vous ne ferez sans doute que déplacer le problème, car c'est un autre principe de physique : "Rien ne se perd, tout se transforme". Si vous voulez augmenter la masse de travail, l'énergie devra suivre dans les mêmes proportions. Alors qu'en vous attaquant à la vitesse de travail, les effets seront beaucoup plus forts : si m passe de 2 à 3 avec c = 2 dans les deux cas, on obtient E = 2 x 2² = 2 x 4 = 8 E = 3 x 2² = 3 x 4 = 12 Pour avoir le même résultat en modifiant la vitesse et en gardant la masse constante, il suffira d'augmenter la vitesse à 2,45 E = 2 x 2² = 2 x 4 = 8 E = 2 x 2,45² = 2 x 6 =

12 Démonstration de la théorie de la relativité : Vous n'êtes peut-être pas convaincus par la théorie de la relativité appliquée au fonctionnement des juridictions par son aspect trop abstrait. Elle est pourtant plus facile à démontrer que pour expliquer le mouvement des planètes. La première démonstration est celle par l'exemple. Testez-là et vous verrez le résultat. C'est un peu court et je présenterai quelques explications complémentaires. La première cause du phénomène est purement psychologique. Expliquer à des personnels quels qu'ils soient qu'ils vont devoir travailler plus pour absorber un stock n'est pas une tâche aisée. Augmenter la masse de travail à traiter est aussi très vite identifié par celui qui doit le faire comme quelque chose d'impossible à envisager. Agir sur la vitesse de traitement oblige à trouver des solutions pour travailler autrement. Sauf les rares cas des personnels rétifs à toute évolution, vous ne vous heurterez dans la plupart des cas qu'à un scepticisme sans danger. Comme votre méthode va produire des résultats visibles, vous allez convertir les sceptiques et obtenir l'adhésion progressive et le succès grâce à cet effet psychologique. L a deuxièm e cause est purem ent m écanique. S i c augm ente, m dim inue obligatoirement. Ce paradoxe n'en est pas un : quand un service ne traite pas le travail au fur et à mesure, les courriers, les appels téléphoniques, les réclamations se multiplient. On en vient parfois à passer plus de tem ps à ces tâches qu au traitem ent des dossiers eux -mêmes. Même pour les demandes en justice, certains plaideurs présentent parfois plusieurs requêtes s'ils n'obtiennent pas de suite à la première qu'ils ont déposée. Une réponse systématique et rapide permet également aux partenaires de la justice de bien identifier la réponse, la jurisprudence, ce qui dissuade une partie des plaideurs. Reste que si vous êtes convaincu par la théorie de la relativité que la vitesse de traitement des dossiers doit être augmentée, encore faut-il savoir comment faire. Il faut prendre des précautions com m e pour le pilotage d un avion. 12

13 13

14 14

15 Faire voler un plus lourd que l'air : Pour bien comprendre l'importance de la vitesse de traitement des dossiers, il suffit de regarder les avions. Le décollage d'un avion ne se produit que s'il atteint une vitesse minimale. A cette vitesse, les forces de la gravitation sont annulées par la cinétique de l'appareil, les ailes pouvant jouer leur rôle d'appui sur l'air. Un avion ne doit pas être piloté avec brusquerie. Stopper les moteurs peut permettre à l'avion de planer sur une courte distance, mais la réduction de sa vitesse finira par le soumettre à nouveau à la gravitation avec le risque d'écrasement au sol. De même, pousser à fond la manette des gaz fera que l'appareil va se cabrer si son assiette n'est pas parfaite, et son équilibre va devenir instable. La consommation de carburant va augm enter et l'appareil n'arrivera pas jusqu à sa destination. La vitesse de traitement des affaires d'un tribunal doit donc être augmentée avec douceur et précaution après avoir évalué la capacité de l'équipe à la supporter. Pour augmenter la vitesse de vos dossiers, il va donc falloir d abord les observer voler en recherchant tout ce qui peut constituer une gêne sur leur trajectoire. Retournons sur terre et examinons le réseau routier. 15

16 16

17 La suppression des feux de signalisation et des passages à niveau : Ces dernières années, des travaux sont faits pour remplacer les carrefours avec feux de signalisation par des ronds points, et les passages à niveau par des ponts ou tunnels. Il en résulte plus de sécurité pour le trafic routier. Mais pas seulement. La fluidité du trafic routier est également améliorée. Il y a moins de bouchons, parce que les véhicules n'attendent jamais inutilement. Dans le cas du passage à niveau, le train peut passer en même temps que les véhicules qui sont sur le pont ou dans le tunnel. Pour les ronds points, il n'y a plus d'attente devant un feu rouge, alors qu'il n'y a pas de véhicule engagé dans le carrefour. Dans le tribunal ou dans le service, il faudra identifier les flux qui sont regroupés sur une seule personne, à charge pour elle de les dispatcher entre d'autres agents. Lorsque c'est le cas, il faut vérifier que certains dossiers ne subissent pas des traitements regroupés et saccadés sous la forme d'un feu qui passe alternativement du vert au rouge (orange le mercredi avec les temps partiels et le vendredi avec les 35 heures). Un fonctionnement en rond point doit être envisagé et même, dans la mesure du possible, la construction d'un pont. Toutes les tâches inutiles doivent être supprimées (raccourci). Toutes les tâches répétées plusieurs fois sur le m êm e dossier doivent être évitées. O n s aperçoit parfois que m algré l inform atique et le travail en réseau, l échange des données n est pas suffisant et que plusieurs services saisissent les mêmes données plusieurs fois, alors qu elles pourraient être transmises et copiées comme si un pont était construit entre ces deux services. Les tâches répétitives doivent être automatisées. Pour affiner notre analyse, il faut préciser si chaque dossier doit être accéléré individuellem ent ou si l ensem ble doit être traité globalem ent. A rrêtons nous devant les consignes en cas d incendie placardées dans le tribunal. 17

18 Au feu! Lire les consignes en cas d'incendie est toujours instructif, même s'il n'y a pas le feu. Il est généralem ent suggéré qu après avoir donné l'alerte, il faut se diriger calm em ent vers une issue de secours sans crier A U F E U!. Il ne faut pas crier au feu pour éviter les risques de panique. Ceci parce que de nombreuses personnes perdent alors leurs moyens d'analyse de la situation ; les individus courent inutilement dans tous les sens, se bousculent, ne trouvent plus la sortie ; certains sautent même par la fenêtre, perdant tout sens de jugement (ce qui fait particulièrement désordre dans un tribunal). Rejoindre rapidement mais calmement la sortie permet que chacun arrive en son temps à l'issue de secours. Les derniers ne rattrapent pas les premiers à la porte et ainsi l'attente est moindre. S ur l autoroute A 7, en cas de fort trafic lors des dép arts et retours de vacances, une vitesse de régulation est fixée aux conducteurs pour éviter les bouchons. Cela procède de la même idée que si de nombreuses personnes arrivent rapidement vers des personnes qui se déplacent plus lentement une accumulation se produit. Lorsqu'on a un gros volume de dossiers à traiter, il est important de ne pas trop accélérer ceux qui sont en début de traitement pour qu'ils ne rattrapent pas ceux qui sont en bout de chaîne. La conséquence inéluctable de cette observation est qu'il faut commencer par ouvrir les portes de sortie avant les portes coupe-feu des couloirs et ensuite les portes des bureaux. Plus précisément, si vous voulez mieux gérer le traitement des affaires par un service, il faut d'abord commencer par la fin et remonter progressivement les différentes étapes de traitement des affaires. Pour assurer la régulation du trafic, il faut néanmoins tenir compte, comme bison futé, des augmentations possibles ou probables de son volume à des époques prévues (pour le trafic routier : au début et à la fin des vacances, pour le tribunal juste avant et après les vacances) et celles moins prévisibles (beau temps exceptionnel au mois de mai pour le trafic routier, réforme législative pour le tribunal). Pour cela, il est judicieux de s y préparer. 18

19 19

20 Les bassins de rétention : Les plus ambitieux voudront peut-être agir sur l'ensemble du réseau de traitement des dossiers à la fois. L es plus prudents prévoiront les augm entations im prévues du contentieux. C'est cette dernière solution que vous devrez appliquer. Regardez l'ingénieur de la Direction Départementale de l'equipement aidé de son homologue de la Direction Départementale de l'agriculture faire leurs calculs au bord de la route en construction qui doit enjamber une rivière. Le calcul des buses qui passent sous la route est primordial. Il doit permettre d'écouler le flot normal et de supporter les crues habituelles de printemps et d'automne. Pour les crues exceptionnelles dites centenales, les ingénieurs prévoient un bassin de rétention, c'est à dire un lieu où l'eau pourra s'accumuler sans dommage pour la route et pour les riverains. Ce bassin permet de servir de mini-barrage et de ne pas submerger tous les terrains en aval de la route. Au sein du tribunal, il faut dimensionner les services pour le flux normal des contentieux. Pas plus, pour ne pas gaspiller les ressources humaines qui sont toujours utiles dans les autres services. Il faut prévoir le lieu où les dossiers s'accumulent en cas de surcroît exceptionnel d'activité. Ce service est stratégique et préparé à cette tâche. Il devra réguler le débit sur les services en aval sans effet de vanne intermittente. Il est psychologiquement préparé à assumer cette mission de régulation, c'est à dire qu'il est averti de la possibilité d'arrivée imprévue d'une masse de dossiers supplémentaires et de la conduite à tenir tant au niveau du maintien du débit constant, de l'alerte donnée aux responsables et de la surveillance du débit (comme les services de surveillance ces crues des rivières). Nous abordons là une caractéristique essentielle du travail du chef, c'est qu'il a un rôle relationnel. Il doit oeuvrer avec tact et persuasion après avoir fait une étude qui pourrait s'appeler de la psych-analyse, si ce terme n'était pas déjà employé dans un autre sens. E tre en haut de la pyram ide ne devrait pas l em pêcher de tem ps en tem ps d en descendre pour étudier sa construction. 20

21 21

22 II- INITIATIO N A L ANALYSE Du bas de cette pyramide, quarante siècles vous observent : Un petit homme qui observe la pyramide hiérarchique est impressionné par son sommet. Pourtant, en bas de la pyramide, chaque bloc de pierre est indispensable à la solidité de l'édifice, et il est bien plus facile de remplacer les blocs du haut que ceux de la base sans que tout ne s écroule. Le sommet de la pyramide est bien plus affecté par l'érosion. (Dans un tribunal, les chefs de juridiction doivent même être changés au plus tard sept ans après leur nomination). N'oubliez jamais que si vous voyez l'organisation de votre service en restant en haut de cette pyramide, vous n'irez pas bien loin. Les pyramides se déplacent très peu. Seule leur ombre suit les mouvements du soleil. Chaque bloc de pierre est presque impossible à déplacer, surtout si on se rapproche de la base et les blocs du haut seront usés et remplacés avant que ceux du bas n'ait senti aucune modification. Bref, suivre cette image ne sert à rien. Cherchons ailleurs. 22

23 23

24 24

25 25

26 L'union fait la force : L 'union fait la force, c'est la devise de la B elgique. Deux peuples totalement différents, sans culture ni langue communes, avec des intérêts économiques divergents, réunis sous une seule bannière, voilà qui donne à réfléchir. Ceux qui connaissent un peu les institutions européennes savent que ce petit pays s'est discrètement installé au centre de l'europe et qu'il est toujours du côté des fédérateurs. Les juristes belges ont une réputation méritée en droit comparé et en droit européen. Dans les couloirs des institutions européennes, les Français sont rassurés en entendant parler une langue qui leur est familière et s'enorgueillissent que leur pays soit si bien représenté ; mais avec un peu plus d'attention, ils se rendraient compte qu'on parle le belge et non le français! Les habitants de ce petit pays savent que l'on ne peut pas construire tout seul et ils en donnent la leçon aux européens avec modestie. Voyez tout le profit qui peut-être tiré de cet enseignement pour la gestion des relations entre les acteurs de votre juridiction. Les employés du ministère de la Justice ont tous le sens du service public. Savoir le percevoir et le valoriser permet d'avoir un lien, qui est le point de départ d'une collaboration fructueuse. Après ce détour en Egypte, en Belgique, en Europe, revenons en France. 26

27 Liberté, égalité, fraternité : Rattrapons-nous : notre devise est aussi très belle. Liberté, parce que si vous imaginez que les personnes qui travaillent avec vous n'ont pas le droit d'avoir une vie de famille, des horaires, des enfants, des goûts, une personnalité, des temps de repos, des soucis, vous vous conduisez en despote et vous risquez la guillotine. Egalité, parce que même s'il existe une hiérarchie, chaque être humain dispose des mêmes droits et devoirs et qu'il faut donner du respect avant d'en demander. Fraternité, parce que si nous n'admettons pas de faire partie d'une famille, nous ne serons jamais entendu autrement qu'en ennemi. Liberté, égalité et fraternité ensemble pour favoriser les initiatives et les propositions, non pas seulement de votre part, mais également de tous ceux qui travaillent autour de vous. C ertains ont une grande expérience et savent depuis longtem ps ce qu il faudrait faire pour améliorer le fonctionnement du service. Il est parfois surprenant de constater comme les règles de politesse et de savoir-vivre sont méconnues dans certains services et que le travail s'en ressent. Si vous voulez que le service travaille plus vite, il faudra commencer par dire bonjour le matin et le reste suivra... A condition d avoir aussi fait un m inim um d introspection. R ien ne sert de rechercher les qualités des gens qui travaillent avec vous, si vous ne connaissez pas... vos défauts. 27

28 28

29 Connais toi toi-même : L'exhortation "Connais-toi toi-même" remonte au plus profond des temps. Citée par Socrate, Lao Tseu, St Grégoire de Nysse, elle est toujours d'actualité. Dans les yeux de l'autre, vous verrez plus facilement votre image, comme dans un miroir. Etudiez ses réactions et vous y retrouverez une trace de votre comportement. A vous de juger alors s'il était adapté. Une fois que vous avez commencé cette démarche d'humilité, acceptez de la faire pour les autres. N'attendez pas de vos collaborateurs qu'ils aient les mêmes qualités que celles que vous vous attribuez généreusement. Vous aurez alors un dialogue plus constructif sur ce qui peut-être à la portée de chacun. L a dém arche analytique ne revêt pas seulem ent un aspect hum ain, m êm e s il est prem ier, prim ordial, prélim inaire. Il faut aussi des chiffres. C herchez l étym ologie du m ot chiffre et ses nuances. C e lien intim e avec zéro et le secret... N ous som m es proches d une des clés du mystère: comment savoir si le service marche ou pas! 29

30 Vive les soldes! L orsqu un patron rachète une entreprise, il fait un exam en attentif de sa comptabilité. Il surveille notam m ent l état des stock et s assure de la réalité de l inventaire, notam m ent par le mécanisme de la garantie de passif. Si vous reprenez un service, vous devez aussi avoir une vision du nombre de dossiers en cours, dans la mesure où votre travail futur va peut-être dépendre des stocks déjà accum ulés avant votre arrivée. V ous devez vérifier la fiabilité de l état des lieux qui a été dressé au départ de votre prédécesseur, ou m ieux, en dresser un vous m êm e. Il ne s agit pas seulem ent d éviter le risque de vous voir reprocher une m auvaise gestion qui ne vous incom be pas. C om m ent savoir ce qu il faut changer si vous ne savez pas ce qui se passe? N otez bien que le vendeur d un com m erce va toujours essayer de gonfler la valeur de son stock aux yeux de son acheteur. En revanche, dans un tribunal, votre prédécesseur essaiera peut-être de cacher une partie du stock dans certaines armoires. Ouvrez- les toutes! Pour évaluer les stocks, comme le comptable, vous disposez de deux outils : - le prem ier c est l outil inform atique. D ans la plupart des services, il est désorm ais possible d obtenir un état des stocks, et généralem ent une personne au m oins sait lancer le petit programme qui va faire ce calcul. Votre mission consiste donc seulement à trouver cette personne et à la convaincre de faire cette tâche de quelques minutes qui est vitale pour vous, - le deuxièm e, c est votre m ain et m êm e vos m ains qui sont pourvues de dix doigts qui permettent de compter manuellement les dossiers. Cette opération, qui peut paraître fastidieuse révèle toute son utilité lorsqu elle est réalisée : norm alem ent il y a une discordance entre l inform atique et le réel. Q uand un m agasin est ferm é pour inventaire : c est cela qui est fait : on com pte les boîtes de petits pois et de sardines pour vérifier que cela correspond avec le chiffre mentionné sur l ordinateur. Plus la discordance est importante, plus il y a de problèmes à résoudre. Il faudra alors chercher quels sont les dossiers que l inform atique ne con naît pas et les dossiers que l inform atique connaît et qui n existent plus. E n com m ençant par les plus âgés et ensuite les plus récents, on a de bonnes chances de trouver ses réponses. Il faut ensuite rechercher pourquoi ces erreurs se sont produites afin d éviter qu elles ne recom m encent. 30

31 31

32 La veille statistique Il est à la mode de créer des outils de veille : veille sanitaire qui nous prévient quand la grippe arrive, veille météo pour la neige ou les tempêtes et la canicule, veille écologique pour les pollens, la pollution atmosphérique, etc.. Il existe aussi la veille statistique qui permet de mesurer au fur et à mesure une activité, une production, un service. Comme le guetteur de feu dans les forêts méridionales, le service que vous dirigez doit disposer d un outil de surveillance de l activité pour connaître son évolution. T out cela a l air très sim ple m ais n est pratiquem ent jam ais fait. Il existe souvent des statistiques inform atiques sur l ensem ble d un tribunal par grandes catégories de contentieux m ais aucune statistique par bureau, par étape de traitem ent d un dossier. D étailler chacune des étapes de traitem ent perm et d identifier les goulets d étranglem ent que vous recherchez avec vos outils de plombier. Vos outils de plombier sont en effet ces chiffres à aligner étape de traitement par étape de traitem ent pour savoir tout sim plem ent ce qui rentre et ce qui sort d un bureau. Un petit exemple pour le réseau de traitement des divorces contentieux : au mieux vous savez chaque mois ce qui rentre comme requête en divorce et ce qui sort en jugement. Vous devez avoir des statistiques comme ceci : * services des ordonnances de non-conciliations : - requêtes enregistrées, - sorties par incompétence radiation désistement, jonction, ordonnance. * service de la mise en état - entrées par assignations, requêtes conjointes 233, réouvertures des débats, - sorties par radiation désistement ordonnance de clôture, * service de l audiencem ent - entrées par ordonnance de clôture, fixation directe à la conférence, - sorties par jugements, révocation de clôture avec renvoi mise en état. Ces statistiques tenues au fur et à mesure sont très simples à mettre en place en cochant des barres à chaque fois qu un dossier entre ou sort, ce qui prend un tem ps négligeable. La plupart du temps, les agents sont très intrigués lors de la mise en place de ces statistiques et il faut parfois montrer comment faire la première fois, mais ensuite, tout le monde y prend goût, surtout si vous avez réussi à appliquer vos recettes pour accélérer le traitement des dossiers : ce que tout le monde verra et appréciera. 32

33 Une fois que vous avez vos statistiques (à regarder chaque mois), il suffit ensuite de savoir les lire. 33

34 34

35 La règle des 4/3 Pour lire une statistique, il suffit de connaît la règle des 4/3. Pas la règle de 3 ou la preuve par neuf. Il s agit d une règle qui veut que quand vous travaillez (évidem m ent puisque pendant les vacances, vous ne regardez pas les statistiques), vous devez sortir 4 dossiers pour trois qui rentrent! Démonstration (plus facile que pour la théorie de la relativité) : Dans une année, nous ne travaillons efficacement que neuf mois sur douze. En effet, il y a en été deux mois de vacations à service ralenti, quinze jours pour Noël et quinze jours à Pâques. D onc, pour absorber douze m ois d entrées, nous n avons que neuf m ois de sortie. L e rythme de sortie, les mois travaillés, est de 12/9, ce qui après simplification de la fraction donne 4/3. C est sim plem ent arithm étique. Ceci peut vous aider à déterm iner le nom bre d audiences à tenir, ou le nom bre de dossiers à étudier par mois ou par audience. Si vous avez entrées par an, il ne faudra pas partir sur 100 dossiers par mois mais 100 x 4/3 = 133 dossiers à sortir par mois de travail. Si vous être bloqué par un système de 20 dossiers par audience, il faut prévoir au minimum 7 audiences par mois (et non pas 5). Si vous ne pouvez pas faire plus de quatre audiences par m ois, cela signifie qu il faudra traiter au m oins 34 dossiers par audience (sans compter les renvois). Mais attention, comme le disent les politiciens, il faut être prudent avec les chiffres et observer d abord avant de conclure trop vite. C om m e cela est fait pour de nom breuses statistiques économiques, il faut prendre des données CVS (corrigées des variations saisonnières). Pour faire simple, on peut examiner les statistiques globales du tribunal ou du service 35

Bulletin d information statistique

Bulletin d information statistique INFOSTAT JUSTICE Divorces : une procédure à deux vitesses Zakia Belmokhtar * Mai 2012 Numéro 117 En visant à permettre un règlement plus rapide et plus complet des demandes en divorce, la loi du 26 mai

Plus en détail

702 012 956 RCS Nanterre TVA FR 03 702 012 956 Certifiée ISO 9001 par l AFAQ

702 012 956 RCS Nanterre TVA FR 03 702 012 956 Certifiée ISO 9001 par l AFAQ MCC et incertitude 10 mars 2015 Par Christophe Béesau et Christian Leliepvre Avec Altran, Solar Impulse s attaque au défi du tour du monde à l énergie solaire. Depuis 2010, Solar Impulse vole à l énergie

Plus en détail

SECURITE - Quelques règles - Ce document est vivant, chacun peut proposer des améliorations en accord avec le Road Marshal. Doc001-3A Page 1/16

SECURITE - Quelques règles - Ce document est vivant, chacun peut proposer des améliorations en accord avec le Road Marshal. Doc001-3A Page 1/16 SECURITE - Quelques règles - Ce document est vivant, chacun peut proposer des améliorations en accord avec le Road Marshal. Doc001-3A Page 1/16 La rubrique des Safety Officers Les signes à connaître Le

Plus en détail

Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement

Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement Introduction A l'issue des séjours d été, Wakanga a lancé une enquête qualité à destination des familles. Cette enquête avait

Plus en détail

Sous l angle des pratiques et des usages, nous avons pu dresser certains constats et formuler quelques souhaits que nous vous soumettons ci-après.

Sous l angle des pratiques et des usages, nous avons pu dresser certains constats et formuler quelques souhaits que nous vous soumettons ci-après. Contribution écrite du Comité d Action Juridique (CAJ) Rhône-Alpes Au groupe de travail sur «les juridictions du XXI èmes siècle» 14 octobre 2013 Le Comité d Action Juridique est une association loi 1901

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

Catherine Olivier Divorcer sans casse

Catherine Olivier Divorcer sans casse Catherine Olivier Divorcer sans casse Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3511-2 Chapitre 2 Le divorce accepté Cette procédure concerne actuellement environ 15 % des divorces. Le divorce accepté, autrefois

Plus en détail

REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES

REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES DOSSIER DE PRESSE FICHE 1 Une réforme pour réduire le coût des crédits renouvelables et

Plus en détail

La magie de SVN. Découverte & usage du logiciel

La magie de SVN. Découverte & usage du logiciel La magie de SVN Découverte & usage du logiciel Menu I) SVN, qu'est-ce que c'est? 2) Comment utiliser SVN? 3) Que faire en cas de problème avec SVN? I) SVN, Qu'est-ce? -Un projet impliquant plusieurs personnes

Plus en détail

LE PROBLEME DU PLUS COURT CHEMIN

LE PROBLEME DU PLUS COURT CHEMIN LE PROBLEME DU PLUS COURT CHEMIN Dans cette leçon nous définissons le modèle de plus court chemin, présentons des exemples d'application et proposons un algorithme de résolution dans le cas où les longueurs

Plus en détail

ET LA DOMOTIQUE VOUS SIMPLIFIE LA VIE

ET LA DOMOTIQUE VOUS SIMPLIFIE LA VIE ET LA DOMOTIQUE VOUS SIMPLIFIE LA VIE PILOTAGE À DISTANCE Je commande mes volets, mes éclairages, mon alarme et mon chauffage à distance PILOTAGE CHAUFFAGE Je fais des économies sur le poste chauffage

Plus en détail

Stockage ou pas stockage?

Stockage ou pas stockage? Stockage ou pas stockage? Table des matières 1- Stockage chimique?...1 2- Stockage thermique?...3 3- Stockage thermique et chimique!...4 4- Conclusion...5 La question du surplus dans les installations

Plus en détail

Instructions d'utilisation

Instructions d'utilisation U22 K 7208 5500 0/2003 FR (FR) Pour l'opérateur Instructions d'utilisation Chaudière à condensation à gaz Logamax plus GB22-24/24K Prière de lire ces instructions avec soin avant l'utilisation Avant-propos

Plus en détail

Un film à partir de photos avec windows movie maker

Un film à partir de photos avec windows movie maker Un film à partir de photos avec windows movie maker -Windows movie maker est un logiciel de montage vidéo gratuit qui est normalement déjà installé sur les ordinateurs sous windows (xp, vista et 7). Il

Plus en détail

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Chapitre 9 Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Savoir utiliser son argent est un art et un art qui paie. Comme toutes les ressources, l argent peut être utilisé à bon ou

Plus en détail

Contester vos flashs de radar automatique : le mode d emploi

Contester vos flashs de radar automatique : le mode d emploi Contester vos flashs de radar automatique : le mode d emploi Vous venez de vous faire flasher par un radar automatique et vous souhaitez contester? SauverMonPermis vous fournit un guide précis pour mener

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

1. Introduction... 2. 2. Création d'une macro autonome... 2. 3. Exécuter la macro pas à pas... 5. 4. Modifier une macro... 5

1. Introduction... 2. 2. Création d'une macro autonome... 2. 3. Exécuter la macro pas à pas... 5. 4. Modifier une macro... 5 1. Introduction... 2 2. Création d'une macro autonome... 2 3. Exécuter la macro pas à pas... 5 4. Modifier une macro... 5 5. Création d'une macro associée à un formulaire... 6 6. Exécuter des actions en

Plus en détail

GUIDE POUR L'ÉLABORATION D'UN PLAN D'ÉVACUATION DANS UNE INDUSTRIE

GUIDE POUR L'ÉLABORATION D'UN PLAN D'ÉVACUATION DANS UNE INDUSTRIE Service de protection contre les incendies de Sherbrooke GUIDE POUR L'ÉLABORATION D'UN PLAN D'ÉVACUATION DANS UNE INDUSTRIE Réseau avertisseur incendie à 1 étape (ou bâtiment sans réseau avertisseur incendie)

Plus en détail

Chapitre 4 : les stocks

Chapitre 4 : les stocks Chapitre 4 : les stocks Stocks et actifs Une entreprise achète généralement des biens pour les utiliser dans son processus de production, ce sont les matières premières et les fournitures, elle peut également

Plus en détail

D'UN THÉORÈME NOUVEAU

D'UN THÉORÈME NOUVEAU DÉMONSTRATION D'UN THÉORÈME NOUVEAU CONCERNANT LES NOMBRES PREMIERS 1. (Nouveaux Mémoires de l'académie royale des Sciences et Belles-Lettres de Berlin, année 1771.) 1. Je viens de trouver, dans un excellent

Plus en détail

PROBLEMES D'ORDONNANCEMENT AVEC RESSOURCES

PROBLEMES D'ORDONNANCEMENT AVEC RESSOURCES Leçon 11 PROBLEMES D'ORDONNANCEMENT AVEC RESSOURCES Dans cette leçon, nous retrouvons le problème d ordonnancement déjà vu mais en ajoutant la prise en compte de contraintes portant sur les ressources.

Plus en détail

DIVORCE l intérêt du consentement amiable

DIVORCE l intérêt du consentement amiable Conférence-débat du jeudi 2 octobre 2014 DIVORCE l intérêt du consentement amiable Depuis le 1 er janvier 2005 (date d entrée en vigueur de la loi sur le divorce du 26 mai 2004), les époux ont le choix

Plus en détail

Immobilier confidentiel www.iconfidentiel.org

Immobilier confidentiel www.iconfidentiel.org Pour ceux qui cherchent Notre Moteur Spécifique : recherche pour vous vous mets en relation confidentielle avec des Propriétaires et des Professionnels, sans vous dévoiler. Sommaire Vous ne faites pas

Plus en détail

Dispositif dégradé et réaction initiale

Dispositif dégradé et réaction initiale 3.4 Prise en charge des victimes radiocontaminées Dispositif dégradé et réaction initiale UMH, SMUR Régulation SAMU SAU, UP Les limites du dispositif (circulaire 800) L identification de l attentat n est

Plus en détail

TRIBUN AL AD M INISTRATIF DE BORDEAUX. Le vice-président, juge des référés

TRIBUN AL AD M INISTRATIF DE BORDEAUX. Le vice-président, juge des référés 27/07 2011 16:36 FAX 0556995879 TRIBUNAL AOMIN BORDEAUX (g) 003/007 N _ TRIBUN AL AD M INISTRATIF DE BORDEAUX bm R ÉPU BLIQ U E FRANÇAISE M. M, Chemin Vice-président Juge des référés Audience du 27 juillet

Plus en détail

Réforme relative au permis de construire et aux autorisations d urbanisme

Réforme relative au permis de construire et aux autorisations d urbanisme Avril 2006 Note d information juridique Agence d Urbanisme du Territoire de Belfort Centre d Affaires des 4 As BP 107-90002 Belfort Cedex Tél : 03 84 46 51 51 - Fax : 03 84 46 51 50 Courriel : autb@autb.asso.fr

Plus en détail

S'organiser pour ne plus se noyer dans l'information

S'organiser pour ne plus se noyer dans l'information S'organiser pour ne plus se noyer dans l'information S'organiser pour ne plus se noyer dans l'information Filtrer ce qui est important Filtrer les informations au regard de sa mission Transformer l'information

Plus en détail

Tutoriel d'introduction à TOR. v 1.0

Tutoriel d'introduction à TOR. v 1.0 Tutoriel d'introduction à TOR. v 1.0 1. Qu'est-ce que TOR 2. Quel est le principe de fonctionnement de TOR? 3. Comment utiliser TOR pour naviguer anonymement? 4. Comment aider (en seulement quelques clics)

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 GUIDE D UTILISATION ET TUTORIAUX VIDEOS EN LIGNE 3 3 CONTACTER VOTRE SUPPORT 3 4 LES METAS DONNEES 4. 4.

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 GUIDE D UTILISATION ET TUTORIAUX VIDEOS EN LIGNE 3 3 CONTACTER VOTRE SUPPORT 3 4 LES METAS DONNEES 4. 4. SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 GUIDE D UTILISATION ET TUTORIAUX VIDEOS EN LIGNE 3 3 CONTACTER VOTRE SUPPORT 3 4 LES METAS DONNEES 4 4.1 Titre 5 4.2 Description 5 4.3 Mots-clés 6 4.4 Nom de la page et URL

Plus en détail

Divorcé(e)s de France

Divorcé(e)s de France Divorcé(e)s de France pour informer et documenter les personnes concernées Savoir pour ne pas se faire Avoir.. B.P. 10 380-75626 Paris cedex 13 -.01.45.86.26.61 ou www.divorcefrance.fr Publication éditée

Plus en détail

Nom prénom Fiche d'activité 10 classe 6e 1 / 2 / 3 14/04/2015. Les énergies dans les moyens de transport. La chaîne des énergies

Nom prénom Fiche d'activité 10 classe 6e 1 / 2 / 3 14/04/2015. Les énergies dans les moyens de transport. La chaîne des énergies Nom prénom Fiche d'activité 10 classe 6e 1 / 2 / 3 14/04/2015 Les énergies dans les moyens de transport La chaîne des énergies Objectifs : C 3.1 Indiquer la nature des énergies utilisées pour le fonctionnement

Plus en détail

Consignes pour le permis de conduire

Consignes pour le permis de conduire www.marius-formation.com Consignes pour le permis de conduire Instructions à titre indicatif fixant les modalités d'évaluation de l'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire de la catégorie B

Plus en détail

Campagnes de prévention Information aux enseignants

Campagnes de prévention Information aux enseignants Information aux enseignants 1/6 Ordre de travail Objectif Diverses campagnes ont été réalisées pour augmenter la sécurité routière. En nous appuyant sur l exemple d une campagne actuelle (turbosieste),

Plus en détail

Les grands-parents ont-ils le droit de voir leurs petitsenfants même en cas de conflit aigu avec les parents?

Les grands-parents ont-ils le droit de voir leurs petitsenfants même en cas de conflit aigu avec les parents? Les grands-parents ont-ils le droit de voir leurs petitsenfants même en cas de conflit aigu avec les parents? Oui. Sauf si l intérêt de l enfant nécessite l absence de tous contacts avec ses grands-parents.

Plus en détail

Le Conseil supérieur de la Fonction publique d Etat a émis un avis positif sur un nouveau décret modifiant le Compte épargne temps.

Le Conseil supérieur de la Fonction publique d Etat a émis un avis positif sur un nouveau décret modifiant le Compte épargne temps. Fonctions publiques et Assimilées Paris, le 16 avril 2009 Compte Epargne Temps : Une escroquerie à temps plein. Le Conseil supérieur de la Fonction publique d Etat a émis un avis positif sur un nouveau

Plus en détail

PROTECTION DES DROITS DU TRADUCTEUR ET DE L INTERPRETE

PROTECTION DES DROITS DU TRADUCTEUR ET DE L INTERPRETE PROTECTION DES DROITS DU TRADUCTEUR ET DE L INTERPRETE Le traducteur ou l interprète non salarié doit en permanence veiller à la préservation de ses droits tant dans l établissement de sa relation avec

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme M.R., sa fille, Mme M.K., ainsi que MM. S.A., capitaine de police, et S.C., brigadier-chef.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme M.R., sa fille, Mme M.K., ainsi que MM. S.A., capitaine de police, et S.C., brigadier-chef. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMISSION NATIONALE DE DÉONTOLOGIE DE LA SÉCURITÉ Saisine n 2010-109 AVIS ET RECOMMANDATIONS de la Commission nationale de déontologie de la sécurité à la suite de sa saisine, le

Plus en détail

Test - Quel type de voisin êtes-vous?

Test - Quel type de voisin êtes-vous? Test - Quel type de voisin êtes-vous? Être un voisin solidaire, c est d abord et avant tout un état d esprit. Chacun fait à sa façon, selon sa disponibilité et sa personnalité. Répondez au questionnaire

Plus en détail

ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE

ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE Pour défendre et faire valoir vos droits Imaginez un seul instant Vous avez été mordu par un chien Le mobilier que vous avez commandé n est pas conforme à la demande Votre

Plus en détail

www.besafe.be Non aux alarmes intempestives: Réglementation relative aux alarmes anti-intrusion

www.besafe.be Non aux alarmes intempestives: Réglementation relative aux alarmes anti-intrusion www.besafe.be Non aux alarmes intempestives: Réglementation relative aux alarmes anti-intrusion Introduction Les services de police doivent pouvoir réagir efficacement à tout appel d urgence. C est pourquoi

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012

CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012 N IDENTIFICATION : CONCOURS EXTERNE 2012 POUR LE RECRUTEMENT D'AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES 19 septembre 2012 AGENTS D'EXPLOITATION SPECIALISES DES TRAVAUX PUBLICS DE L'ETAT spécialité «routes, bases

Plus en détail

Bonjour, 1 Rappels. 2 Les petites manipulations rapides.

Bonjour, 1 Rappels. 2 Les petites manipulations rapides. Bonjour, Les problèmes liés à l'usb étant relativement courants, vous trouverez ci dessous quelques pistes permettant de les résoudre. Ce tutoriel n'a pas la prétention de tout résoudre, il s'agit de quelques

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT. Direction des routes et de la circulation routièrẹ Sous-direction des routes et des affaires générales. 3 bureau.

MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT. Direction des routes et de la circulation routièrẹ Sous-direction des routes et des affaires générales. 3 bureau. MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT. - TEXTES OFFICIELS MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT Direction des routes et de la circulation routièrẹ Sous-direction des routes et des affaires générales. 3 bureau. CIRCULAIRE N 12

Plus en détail

Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement?

Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement? 1 Concerne : Abords d école limitation 30Km/h Gilet rétro réfléchissant Camions Nouvelles cartes de stationnement - Motards Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement? Arrêté Royal

Plus en détail

Animer une association

Animer une association FICHE PRATIQUE N 7 www.animafac.net gestion de projet Animer une association Une association vit mieux si elle est composée de plusieurs membres partageant un projet collectif. Si la loi 1901 est une loi

Plus en détail

Présentation de GnuCash

Présentation de GnuCash Par Jean-Marc St-Hilaire De JMS Informatique Enr. Jean-Marc St-Hilaire a une formation en programmation et en comptabilité (H.E.C.) Cette présentation est disponible à www.jmsinformatique.com/ateliers

Plus en détail

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 NOM DE L ENFANT :. PRENOM DE L ENFANT : Date de Naissance :.. Sexe de l enfant: Masculin Féminin 1 Dossier à compléter par enfant. Maternelle : Elémentaire : - petite section - moyenne section.. Classe

Plus en détail

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2 Le tribunal administratif de Paris annule le refus opposé à une candidate de participer aux épreuves d entrée à l Ecole Nationale de la Magistrature au regard de la condition de bonne moralité. Le 3 de

Plus en détail

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE G U I D E VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE SICAE Une réduction d'impôts peut être obtenue (sous certaines conditions) lors du remplacement de votre chauffe-eau électrique. Renseignez-vous auprès du Centre des

Plus en détail

N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE RENNES YS/LD N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Mme M. Simon Magistrat désigné Audience du 21 mai 2013 Lecture du 18 juin 2013 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof Une échelle est appuyée sur un mur. S il n y a que la friction statique avec le sol, quel est l angle minimum possible entre le sol et l échelle pour que l échelle ne glisse pas et tombe au sol? www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Plus en détail

1. Le service Commercial

1. Le service Commercial La fonction Commerciale Sommaire 1. Le service Commercial... 1 2. Les enjeux :... 1 3. La technique de vente :... 2 4. La gestion de la force de vente :... 2 5. Les principales fonctions commerciales :...

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR

GUIDE DE L UTILISATEUR Les services Étoiles auxquels vous êtes abonné sont:! Mise en attente! Afficheur du numéro! Afficheur du nom! Affichage de l appel en attente! TéléRéponse! TéléRéponse multiusagers Les services ÉTOILES

Plus en détail

COMPTEZ AVEC LES NOUVEAUX DOCUMENTALISTES

COMPTEZ AVEC LES NOUVEAUX DOCUMENTALISTES PORTRAIT D UN NOUVEAU DOCUMENTALISTE NB : les réformes en cours (LMD) vont modifier la durée des études universitaires et l appellation des diplômes... Documentaliste Veilleur Gestionnaire de données ASSISTANT

Plus en détail

Comparaison de l expertise judiciaire au pénal et au civil

Comparaison de l expertise judiciaire au pénal et au civil Questions Réponse Références des Art. 156 à 169 du c.p.p. Avant l expertise Désignation de l expert Nombre d experts Nombre d experts dans le cadre d une contre expertise Possibilité de nommer une personne

Plus en détail

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés.

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés. 2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH Tous droits réservés. La distribution et/ou reproduction de ce document ou partie de ce document sous n'importe quelle forme n'est autorisée qu'avec la permission

Plus en détail

CODE CIVIL FRANÇAIS (ANTERIEUR A 1960)

CODE CIVIL FRANÇAIS (ANTERIEUR A 1960) CODE CIVIL FRANÇAIS (ANTERIEUR A 1960) ARTICLES 1874 À 1914 DU PRÊT Téléchargé sur Le premier portail consacré au droit des affaires à Madagascar TITRE DIXIEME Du prêt Art. 1874 - Il y a deux sortes de

Plus en détail

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques VIII. 1 Ce chapitre porte sur les courants et les différences de potentiel dans les circuits. VIII.1 : Les résistances en série et en parallèle On

Plus en détail

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 480 tests Code de la route Jean-Luc Millard Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 Codoroute - Tendance & Repères S é r i e N 1 À la sortie de ce carrefour, je vais emprunter la rue la plus à gauche,

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention"

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite EF-SCOOT Prévention Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention" Ce document a été réalisé conjointement par l Inspection

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

AMENAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL MODALITES

AMENAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL MODALITES AMENAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL MODALITES SOMMAIRE Le repos compensateur de remplacement - Principe, cadre de mise en œuvre, calcul, modalités de mise en œuvre, avantages, inconvénients Page 2 - Exemples

Plus en détail

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME NICOLAS SARKOZY 2007-2012 : LE DEPOT DE BILAN POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME Par Daniel Vasseur Le 17 février 2012 Jusqu au plan de rigueur du Gouvernement annoncé le 7 novembre 2011, l Etat avait

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Douai N 10DA00763 Inédit au recueil Lebon M. Nowak, président M. David Moreau, rapporteur M. Larue, rapporteur public SCP GABORIT - RUCKER & ASSOCIÉS, avocat(s) 1re chambre

Plus en détail

FOCUS: CONFLITS ENTRE MEDECINS : CONCILIATION OU ARBITRAGE?

FOCUS: CONFLITS ENTRE MEDECINS : CONCILIATION OU ARBITRAGE? FOCUS: CONFLITS ENTRE MEDECINS : CONCILIATION OU ARBITRAGE? Fort heureusement, tous les litiges entre médecins ne se terminent pas par une procédure judiciaire. Il existe des moyens juridiques souvent

Plus en détail

Contribution du ministère de la Justice et des Libertés au bilan annuel de la sécurité routière

Contribution du ministère de la Justice et des Libertés au bilan annuel de la sécurité routière Contribution du ministère de la Justice et des Libertés au bilan annuel de la sécurité routière Condamnations et sanctions prononcées en matière de sécurité routière Année 2011 Les condamnations pour infraction

Plus en détail

Suite dossier d appel

Suite dossier d appel Suite dossier d appel Table des matières 1. INTRODUCTION... 3 2. TRAITEMENT D'UN APPEL... 4 2.1. TRAITEMENT EN DIRECT... 4 2.2. TRAITEMENT DIFFERE... 4 2.3. MECANISME DU TRAITEMENT D'UN APPEL AU NIVEAU

Plus en détail

Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi

Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi Divorcer ou conduire, il faut choisir Le risque de subir un accident de voiture est multiplié par quatre pendant les périodes de divorce

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5 Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5 Chapitre 6 La gestion des incidents Quelles que soient la qualité du système d information mis en place dans l entreprise ou les compétences des techniciens

Plus en détail

Tutoriel - flux de facturation

Tutoriel - flux de facturation 1 of 12 17.01.2007 01:41 Tutoriel - flux de facturation Le schéma ci-dessous illustre le flux de facturation classique : Lors de la création d'une facture, elle possède l'état de brouillon, ce qui veut

Plus en détail

LE MOT DU PRESIDENT DU CNSV. Ce livret de Bord appartient à : Nom :.. Prénom :.. Classe :.. Adresse :.. Tel :..

LE MOT DU PRESIDENT DU CNSV. Ce livret de Bord appartient à : Nom :.. Prénom :.. Classe :.. Adresse :.. Tel :.. PHOTO LE MOT DU PRESIDENT DU CNSV Nous avons le plaisir de vous accueillir au Club Nautique des Salles sur Verdon pour vous faire découvrir et vous proposer un apprentissage des activités nautiques. Ce

Plus en détail

Transcription médicale: comment faire le bon choix

Transcription médicale: comment faire le bon choix Transcription médicale: comment faire le bon choix La réduction des coûts et l optimisation des investissements sont des préoccupations majeures pour tout entrepreneur qui se respecte. À travers ce document,

Plus en détail

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet Mon nom est Valérie Gueudet, je suis formatrice indépendante dans de grandes entreprises. Je suis spécialisée dans l'accueil verbal et dans l'accueil

Plus en détail

RETRANSCRIPTION CONFÉRENCE

RETRANSCRIPTION CONFÉRENCE RETRANSCRIPTION CONFÉRENCE Décembre 2012 «Sécurité des personnes et des biens (incendie, sûreté) : comprendre les nouvelles réglementations» Conférence en avant-première des Congrès/Salons Préventica Mercredi

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

PROTOCOLE. Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe. Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice,

PROTOCOLE. Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe. Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice, PROTOCOLE Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice, Le Tribunal de commerce de Paris, représenté par son Président en

Plus en détail

Méthodologie de l exposé

Méthodologie de l exposé CHAPITRE 1 Méthodologie de l exposé >1. Préparation de l exposé L exposé est un moment fort de l épreuve d admission au concours d entrée en institut de formation d aides-soignants ou d auxiliaires de

Plus en détail

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage»

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Ce document est édité par l Agence Qualité Construction, association dont la mission est d améliorer la qualité des constructions. Il a été rédigé

Plus en détail

BLANCHIMENT DE CAPITAUX : L ACAM OU LE MESSAGE PASSE AUX COURTIERS. L ACAM a-t-elle déclenché une tempête dans le ciel serein du courtage?

BLANCHIMENT DE CAPITAUX : L ACAM OU LE MESSAGE PASSE AUX COURTIERS. L ACAM a-t-elle déclenché une tempête dans le ciel serein du courtage? BLANCHIMENT DE CAPITAUX : L ACAM OU LE MESSAGE PASSE AUX COURTIERS L ACAM a-t-elle déclenché une tempête dans le ciel serein du courtage? Car c est une impression d orage à venir que laisse la première

Plus en détail

Développement itératif, évolutif et agile

Développement itératif, évolutif et agile Document Développement itératif, évolutif et agile Auteur Nicoleta SERGI Version 1.0 Date de sortie 23/11/2007 1. Processus Unifié Développement itératif, évolutif et agile Contrairement au cycle de vie

Plus en détail

Cour de cassationchambre mixterejet28 novembre 2008N 06-12.307Bulletin 2008, Chambre mixte, n 3 République française

Cour de cassationchambre mixterejet28 novembre 2008N 06-12.307Bulletin 2008, Chambre mixte, n 3 République française Dalloz jurisprudence Cour de cassation Chambre mixte 28 novembre 2008 n 06-12.307 Publication :Bulletin 2008, Chambre mixte, n 3 Citations Dalloz Codes : Code civil, art. 1147 Code de la consommation,

Plus en détail

Collimateur universel de réglage laser

Collimateur universel de réglage laser Collimateur universel de réglage laser Manuel de l utilisateur Réf. WG-840 Mise à jour 27.08.2013 En projetant un rayon laser dans l axe du canon de votre arme à feu, ce collimateur universel de réglage

Plus en détail

La pratique de la gestion des services. Lier les composants techniques avec les services d opérations dans la CMDB

La pratique de la gestion des services. Lier les composants techniques avec les services d opérations dans la CMDB La pratique de la gestion des services Lier les composants techniques avec les services d opérations dans la CMDB Création : octobre 2013 Mise à jour : octobre 2013 A propos A propos du document Ce document

Plus en détail

Procédure de bascule annuelle des Serveurs SE3 / LCS

Procédure de bascule annuelle des Serveurs SE3 / LCS Procédure de bascule annuelle des Serveurs SE3 / LCS FRANCK MOLLE - MISSION TICE Septembre 2012 Table des matières Objectifs 5 Introduction 7 I - Export des données utiles depuis un poste administratif

Plus en détail

SUPPORT DE COURS WINDOWS VISTA

SUPPORT DE COURS WINDOWS VISTA SOMMAIRE I.... LA GESTION DE L'ORDINATEUR... 2 A.... LES UNÎTES LOGIQUES... 2 1 DISQUES DURS... 2 2 SUPPORTS AMOVIBLES... 3 3 PROPRIÉTÉS DU SUPPORT... 3 B... LE CONTENU DE L'ORDINATEUR... 4 1 DOSSIERS...

Plus en détail

YAPBA M. Logiciel libre de suivi de vos comptes

YAPBA M. Logiciel libre de suivi de vos comptes YAPBA M Logiciel libre de suivi de vos comptes Premières opérations A l'ouverture la première fois, on obtient cet écran. La première opération va être la création d'un compte. Comme aucun compte n'est

Plus en détail

Procédure de divorce, ce qu il faut savoir

Procédure de divorce, ce qu il faut savoir Procédure de divorce, ce qu il faut savoir Le divorce est à ce jour le seul moyen permettant d instruire la fin juridique des relations entre deux individus mariés. Ces dernières années, la banalisation

Plus en détail

Référence : code de la route articles R412-36 et R412-42

Référence : code de la route articles R412-36 et R412-42 1/ Lorsque nous marchons le long d une route avec un groupe d enfants, devons-nous le faire à gauche ou à droite de la chaussée? Quelles précautions particulières devons-nous prendre lors des déplacements

Plus en détail

ITIL V2. La gestion des incidents

ITIL V2. La gestion des incidents ITIL V2 La gestion des incidents Création : novembre 2004 Mise à jour : août 2009 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL a été réalisé en 2004 et la traduction des

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D'ASSURANCES

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D'ASSURANCES FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D'ASSURANCES 26, boulevard Haussmann 75311 Paris Cedex 09 Téléphone : 01 42 47 90 00 - Télécopie : 01 42 47 93 11 - Internet : http://www.ffsa.fr 12 juillet 2007 Observations

Plus en détail

Etat de l'art de la GPA

Etat de l'art de la GPA Etat de l'art de la GPA Descriptif article La Gestion Partagée des Approvisionnements est une pratique courante. Comment le faire efficacement et avec quelles solutions? Le Mardi 13 Février 2007 de 14h00

Plus en détail

Entre: la société à responsabilité limitée A s.à r.l., établie et ayant son siège social à L-, représentée par son gérant actuellement en fonctions,

Entre: la société à responsabilité limitée A s.à r.l., établie et ayant son siège social à L-, représentée par son gérant actuellement en fonctions, Exempt appel en matière de droit du travail Audience publique du huit octobre deux mille neuf. Numéro 33834 du rôle. Composition: Monique BETZ, président de chambre; Astrid MAAS, conseiller; Roger LINDEN,

Plus en détail