Lieu de rencontre Artbois Etalle déménage pour mieux grandir GT Parqueteurs Répondre aux attentes... 29

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lieu de rencontre Artbois Etalle déménage pour mieux grandir... 26. GT Parqueteurs Répondre aux attentes... 29"

Transcription

1 Sommaire sommaire Editorial... 5 Echos des associations... 6 Technique Phénomènes de criminalité sur les chantiers Campagne de prévention... 8 Fédération Nationale des Serruriers Label S Les vols sur chantiers en chiffres Construire ou rénover : pas sans coordinateur de sécurité! Le CNAC à votre service! Comment protéger nos bâtiments contre le vol? La protection contre l incendie, ANPI est votre partenaire Le système antivol TPS aussi pour les machines sans fil...25 Lieu de rencontre Artbois Etalle déménage pour mieux grandir GT Parqueteurs Répondre aux attentes Côté Cuisine Quand durabilité, innovation et design s allient - Aperçu des innovations Salons et événements Bilan de la 9 e édition du salon Bois & Habitat Petites annonces et brèves Petites annonces Concours et Formations Mondial des Métiers Résultats de la sélection finale de menuiserie Informations pratiques Prévenir plutôt que guérir - Travaillez en toute sécurité en étant bien assuré! Sécurisez votre habitation et économisez 170 euros...41 plus Menuiserie Editeur responsable : Claude Macors FWMB - chaussée de Louvain, Champion Tél. : Fax : Rédacteurs en chefs : Caroline Smetz - Michel Fauquet Rédaction : Caroline Smetz - Géraldine Raucq Tél. : Fax : Conception - réalisation - impression : Unijep - Liège Abonnements et publicités : Géraldine Raucq - Tél. : crédit photographique : Eric Charneux Revue trimestrielle imprimée à 5300 ex. Reproduction de textes et de photos interdite sauf accord préalable. La rédaction ne peut être tenue responsable des textes, photos ou illustrations publiés. Seuls les auteurs sont responsables. La rédaction n est pas responsable des manuscrits ou documents qui lui sont transmis. ils ne seront retournés que sur demande. Textes, photos et prix valables sauf erreurs ou omissions.

2 SunCare UV Protège du soleil SunCare UV protège le bois contre les effets indésirables engendrés par l exposition aux UV du soleil. SunCare UV 800 pour l intérieur SunCare UV 900 pour l extérieur WoodCare Protège des intempéries WoodCare agit comme un parapluie. L association moléculaire avec le bois génère une surface hydrophobe mais respirante. L eau déperle et ruisselle. Le bois reste sec et respire... Protégez vos bois tout en respectant leur teinte naturelle 3 ans après 5 ans après 13 allée Ettore Bugatti - F COLMAR Tél. : +33(0) Fax : +33(0)

3 éditorial - leitartikel Editorial Leitartikel Comme vous le verrez au travers des chiffres de la police fédérale, le phénomène de la criminalité sur les chantiers est en pleine croissance. Depuis 2004, les vols sont en hausse. Au travers de ce numéro spécial consacré au thème de la sécurité sur les chantiers, nous vous présentons les différents aspects de la sécurité qui vous aideront à la fois à protéger vos bâtiments, vos outils mais aussi votre personnel. Les dangers sur le terrain ne viennent pas seulement que de la criminalité, le menuisier est aussi, quant à lui, amené à utiliser des machines et des produits dangereux. Des incidents peuvent toujours survenir. Mieux vaut alors être correctement assuré pour faire face aux divers dommages (cfr. PP.39-40) Vous découvrirez également le contenu de la journée d études de l association «Les Parqueteurs die Parkettverleger» qui s est réunie pour son 3e rendez-vous au centre Formatpme (Gembloux- Les Isnes) le 13 avril dernier. Cette fois, elle avait misé sur le thème de l outillage et des machines. Quatre sociétés : Mafell, Früh, Festool, Elektron Berlin étaient sur le terrain. Le CSTC et la Confédération Construction ont également réalisé deux exposés à savoir le système de chauffage par le sol et les conditions générales d entreprise. Le GT ne s arrêtera pas en si bon chemin et prépare déjà sa 4ème édition qui aura lieu le 5 octobre prochain. (Cfr.pp.29-30) Le 26 avril dernier s est tenue notre assemblée générale. A l issue de cette réunion, à l unanimité des membres, il a été décidé pour le bien de chaque association de revoir les statuts de la FWMB. C est pourquoi une deuxième assemblée générale a été programmée le 24 mai Grâce à cette modification, le nombre de mandats sera mieux réparti entre chaque association. Puisqu il sera désormais calculé en fonction du nombre de membres de l association ou sur les versements des cotisations. Ce sera à l assemblée de décider. Je m en voudrais de ne pas vous livrer l information suivante : ce sera au tour de M.Remy Troito de s envoler pour le Pays du Soleil Levant où il ira défendre notre drapeau tricolore au Concours Mondial des Métiers. Au nom de tous, je le félicite d être arrivé à ce stade de la compétition et lui souhaite bonne chance lors de cette notoire et redoutable épreuve mondiale. Je tiens à remercier les centres de formation, les écoles qui ont accueilli les jeunes durant leur parcours préparatoire. Je remercie également toutes les personnes qui se sont investies dans les différents concours, dans l organisation du Mondial des Métiers et qui oeuvrent pour le bon déroulement de toutes ces initiatives. Par la même occasion, je tiens aussi à remercier tous les menuisiers qui s impliquent tous azimuts dans les diverses réunions propres à notre secteur et qui défendent ce métier avec talent. Wie Sie es aus den Zahlen der föderalen Polizei entnehmen können, nimmt das Phänomen der Kriminalität auf den Baustellen immer mehr zu. Seit 2004 sind die Diebstähle im Anstieg. Durch diese Sonderausgabe, die dem Thema der Sicherheit auf den Baustellen gewidmet ist, stellen wir Ihnen die verschiedenen Aspekte der Sicherheit vor, die Ihnen helfen werden Ihre Gebäude, Ihre Werkzeuge, aber auch Ihr Personal zu schützen. Die Gefahren vor Ort kommen nicht nur von der Kriminalität. Der Schreiner muss auch gefährliche Maschinen und Produkte benutzen. Zwischenfälle können immer vorkommen. Besser ist es dann, richtig versichert zu sein, um die verschiedenen Schäden bewältigen zu können (s. S ) Sie werden ebenfalls den Inhalt des Studientages der Innung der Parkettverleger entdecken, die sich für ihr drittes Treffen am 13. April im Zentrum Formatpme (Gembloux - Isnes) versammelt hat. Das Thema war dieses Mal die Werkzeuge und die Maschinen. Vier Gesellschaften: Mafell, Früh, Festool und Elektron Berlin waren vor Ort. Das CSTC und die Konföderation Baufach haben ausserdem zwei Vorträge über die Fußbodenheizung und die allgemeinen Geschäftsbedingungen gehalten. Die Arbeitsgruppe bereitet jetzt schon ihre vierte Ausgabe vor, die am kommenden 5. Oktober stattfinden wird (s. S ) Am vergangenen 26. April hat unsere Generalversammlung stattgefunden, bei der einstimmig beschlossen wurde, dass die Statuten der FWMB zum Vorteil jeder Innung revidiert werden müssen. Daher wurde für den 24. Mai 2007 eine zweite Generalversammlung programmiert. Dank dieser Abänderung, wird die Anzahl der Mandate jeder Innung besser aufgeteilt werden, da sie von nun an in Funktion der Anzahl der Mitglieder, oder der Zahlung der Beiträge berechnet wird (die Generalversammlung wird sich für eine der Möglichkeiten entscheiden). Zum Schluss möchte ich Ihnen noch die folgende Information liefern: es wird Herr Remy Troito sein, der zum Land der aufgehenden Sonne fliegen wird, wo er unsere dreifarbige Fahne am weltweiten Wettbewerb der Berufe verteidigen darf. Im Namen aller beglückwünsche ich ihn dazu, es bis zu diesem Punkt des Wettbewerbs geschafft zu haben und wünsche ihm bereits jetzt viel Glück bei dieser weltweiten Prüfung. Ich möchte den Ausbildungszentren und den Schulen danken, die die Jugendliche während der Vorbereitung empfangen haben. Ich danke ebenfalls allen Personen, die sich in die verschiedenen Wettbewerbe und die Organisation des weltweiten Wettbewerbs der Berufe investiert haben, und die für den guten Verlauf all dieser Initiativen arbeiten. Zu dieser Gelegenheit will ich auch allen Schreinern danken, die an den zahlreichen Sitzungen unseres Sektors teilnehmen, und die unser Handwerk mit Talent verteidigen. C. Macors, Président - Präsident

4 Echos des associations échos des associations Association des menuisiers du Brabant wallon Madame Margaret DE CANNART D HAMALE, présidente, tient à informer ses membres de la date de la prochaine réunion de l association des menuisiers. Celle-ci se tiendra à la Confédération Construction Brabant wallon située à Braine-l Alleud le 5 juin prochain à 18h30. Un courrier personnel avec l ordre du jour a été envoyé aux membres à la mi-mai.

5 VOUS ÊTES MENUISIER LA FWMB EST VOTRE INTERLOCUTEUR PRIVILÉGIÉ Ses objectifs Valoriser votre métier, votre image. Assurer la représentation officielle de votre profession auprès des pouvoirs publics. Assurer votre promotion auprès des particuliers, des donneurs d ordre, des architectes et bureaux d études. Vous apporter une aide dans la recherche de personnel qualifié formé à vos besoins. Vous permettre de participer au nouveau développement de vos produits, aux nouvelles technicités. Ensemble, on est toujours plus fort! Alors rejoignez-nous! Pour ce faire, la Fédération Wallonne des Menuisiers Belges : Organise des conférences, des études, des formations Participe à des salons professionnels en Belgique et à l étranger Règle vos litiges à l amiable (service de médiation des menuisiers) Vous fournit gratuitement vos magazines professionnels: (Menuiserie Plus, Construction, Le Courrier du Bois) Défend vos intérêts dans de nombreux organismes (Wallonie Bois, WoodNet, Asbl Bois, C.S.T.C., F.F.C., I.S.I.B., ) Vous offre la possibilité de participer à des groupes de travail (Portes coupe-feu, Internet, Concours et formations, Actions de promotion, Parqueteurs, Association des cuisinistes) Vous offre l accès au Portail des menuisiers (www.menuisiers.com) mais aussi à une banque de données du site de référence pour la construction (www.confederationconstruction.be) Organise des voyages, excursions, visites et autres activités Et bien d autres avantages considérables Intéressé par une affiliation à la FWMB? 081/ Tél. : 081/ Fax : 081/ Chaussée de Louvain, CHAMPION FWMB asbl

6 Phénomènes de criminalité sur les chantiers technique - technique Les récentes enquêtes menées dans le secteur de la construction ont corroboré les constatations préalables, à savoir que les vols de matériel de construction s élèvent chaque année en Belgique à 50 millions d euros. Ces vols concernent tant le petit matériel que les grandes machines. Le phénomène du vandalisme génère des dégâts pour une valeur de 12.5 millions d euros. Les vols sur les chantiers se produisent principalement à des moments où le chantier est inoccupé : la nuit, les week-ends et lors du congé du bâtiment. Les données policières ont également confirmé ces tendances. Le phénomène connaît toutefois un chiffre noir important, qui s explique par le fait que nous ne disposons pas des données policières pertinentes. Campagne de prévention L objectif prioritaire visé par la campagne de prévention menée par le Service Publique Fédéral Intérieur Direction générale Sécurité et Prévention (en collaboration avec la Police Fédérale) est une meilleure sensibilisation de tous les acteurs concernés dans le secteur de la construction, de l ouvrier à l entrepreneur. Pour la prévention, trois actions sont menées : 1. Une brochure «Evitez les vols sur votre chantier» Celle-ci reprend des conseils de mesures organisationnelles, physiques, électroniques et de signalement à prendre sur un chantier. Elle répond donc aux questions suivantes : Comment devez-vous vous organiser ainsi que votre chantier pour éviter le vol et le vandalisme? Quelles mesures physiques pouvez-vous prendre? Et enfin, quelles sont les mesures électroniques et de signalement. 2. L'autocollant chantier Ce dernier rappelle quotidiennement à chacun de prendre ses responsabilités et de ranger le matériel de façon sécurisée afin de ne laisser aucune chance aux voleurs. L autocollant peut donc servir d aide-mémoire à placer aux endroits visibles afin d inviter toute personne sur le chantier à assumer, au jour le jour, ses responsabilités pour garder le matériel, autant que possible, dans un endroit sûr et dissuader ainsi les voleurs potentiels de frapper. Enregistrez, rangez et cadenassez! Voleurs, aucune chance.

7 technique 3. Le formulaire d'enregistrement uniforme : Il vise à établir un inventaire exact du matériel présent sur le chantier. Si un vol se produit, le formulaire facilite l'identification et la description du matériel volé, ce qui permet à la police de mieux orienter ses recherches. Cette mesure augmente de manière significative les chances de retrouver le matériel car la recherche sera plus ciblée. Conseil de prévention Vous trouverez ci-après une série de mesures organisationnelles, physiques, électroniques et de signalement. Cette classification détermine l ordre dans lequel les mesures doivent être prises; ainsi, il convient de commencer par les mesures organisationnelles et de poursuivre avec les mesures physiques et électroniques, en fonction des besoins. Viennent enfin les mesures de signalement qui visent, en cas de vol et d acte de vandalisme, à déclarer systématiquement ces délits à la police. Mesures organisationnelles Pour faire simple, disons qu il s agit principalement de prendre de bonnes habitudes en termes de sécurité. - Suscitez une prise de conscience des risques auprès de vos collaborateurs pour les éventuelles pertes dues à des faits de criminalité. L accent doit également être mis sur la nécessité de mettre en pratique ces mesures de prévention. - Responsabilisez les ouvriers à la gestion des biens et à la fermeture du chantier. Informez-les et sensibilisezles. Sur un chantier, chacun est responsable. - Fixez en interne toutes les mesures de sécurisation sous forme d instructions et de procédures (plan de sécurisation). Ce plan contribuera à garantir que les mesures nécessaires sont appliquées par le responsable désigné. - Organisez une bonne gestion des clés (c est également essentiel). Désignez par exemple un responsable pour la gestion des clés qui circulent sur le chantier. Celui-ci distribue les clés aux personnes compétentes et les récupère ensuite. - Accordez suffisamment d attention à l aménagement du chantier (aménagement clair, limitation des accès, ne rien laisser traîner, emplacement de l éclairage ). Il s agit en effet d un facteur important par rapport au degré de risque de criminalité. Dans la mesure du possible, essayez d aménager le chantier de manière claire. L ordre et la propreté sont indispensables pour faire obstacle à la criminalité, repérer immédiatement les dégâts éventuels et estimer leur ampleur. Limitez le nombre d entrées et de sorties sur le chantier. Ne laissez pas traîner de machines ou de matériel de construction que l on peut facilement emporter. La lumière est le grand ennemi des voleurs et autres vandales. Veillez par conséquent à prévoir un éclairage suffisant sur le chantier afin de permettre aux riverains et aux passants occasionnels de repérer toute irrégularité. - Marquez le matériel. Son identification diminue l attractivité du vol de ce matériel. Ce marquage peut être réalisé en demandant au fabricant du véhicule de placer un numéro d identification du produit (PIN), par analogie avec le numéro VIN dans le cas des véhicules. Ce numéro PIN est un numéro unique qui peut faciliter l identification du matériel en cas de vol. Par ailleurs, ce numéro peut servir à signaler le véhicule volé. Afin d assurer un marquage aussi transparent et uniforme que possible, nous conseillons l utilisation d un PIN obligatoire, portant la norme ISO et standardisé. D autres marquages peuvent également être appliqués: on pense ici notamment aux systèmes des microdots, mighty dots ou autodots, qui attribuent un numéro aux pièces de véhicules ou d objets et ce, selon une procédure spéciale. Ce numéro, qui peut uniquement être lu au moyen d ultraviolets, sera de préférence appliqué par le fabricant qui utilisera, si possible, le même numéro PIN ayant déjà servi pour le marquage du véhicule. - Enregistrez le matériel : pour cela, dressez un inventaire du matériel coûteux à l aide de numéros de série, de caractéristiques uniques et de photos. Utilisez à cet effet le formulaire d enregistrement bien pratique. Celui-ci peut être téléchargé sur En cas de vol, ce formulaire peut vous aider à déclarer correctement les faits. Il est d ailleurs essentiel de déclarer tout vol. En outre, cet inventaire permet de tenir à jour une liste complète du matériel. Mesures physiques Ces mesures ont trait aux systèmes de fermeture sur le chantier et aux alentours. - Rangez : En fin de journée de travail, rassemblez autant que possible le matériel et rangez-le dans un endroit sûr qui peut être fermé à clef ou à l aide d un verrou. Pour l entreposage du matériel, ayez recours à des conteneurs de construction que vous verrouillerez à l aide de cadenas solides. Prévoyez des cadenas ou des cales pour le matériel roulant. Fixez solidement les petites machines.

8 Phénomènes de criminalité sur les chantiers technique - technique - Fermez autant que possible le lieu de rangement du matériel, mais aussi tout le chantier. Ne facilitez pas la tâche aux voleurs potentiels! Vous pouvez utiliser à cet effet des barrières de construction ou des clôtures temporaires. - Collez l autocollant! Afin de vous aider, vous et votre personnel, à ne pas perdre de vue ces éléments essentiels, un autocollant au message préventif a donc été conçu. Collez-le à tous les endroits-clés où passent les ouvriers: conteneurs de construction, agendas, portes Cet autocollant peut être obtenu auprès des fédérations de construction ou via notre site Mesures électroniques Le troisième groupe de mesures concerne les mesures électroniques: systèmes d alarme et surveillance par caméras. L application de mesures électroniques est étroitement liée à l utilisation de mesures organisationnelles et techniques. Avant d investir dans des mesures électroniques coûteuses, il est nécessaire de disposer d une culture de la sécurisation. La mise en oeuvre de mesures électroniques sera de préférence réalisée par un professionnel spécialisé et agréé. Mesures de signalement A l instar des mesures organisationnelles, les mesures de signalement doivent systématiquement être appliquées. On entend notamment par mesures de signalement: la stimulation et la mise en oeuvre du contrôle social, de même que le signalement d irrégularités (disparitions, vols et actes de vandalisme). Les incidents et délits doivent toujours être signalés aux services de police compétents. Déclaration de vol à la police Il importe de fournir une bonne description détaillée des faits et du matériel volé. Ce signalement n a toutefois encore lieu que rarement et il n est pas assez uniforme. C est la raison pour laquelle un formulaire d enregistrement a été mis au point afin de permettre un bon inventaire et une description suffisamment détaillée du matériel. Une bonne description est en effet indispensable en cas de déclaration d un vol à la police. Si la police parvient à se faire une idée claire des faits, elle pourra assurer un meilleur traitement et entreprendra des actions préventives plus ciblées. Où? La déclaration peut être faite auprès de chaque bureau de la police locale. Afin d éviter de nouveaux vols et de permettre l envoi de patrouilles de police sur les chantiers, il est toutefois indiqué de faire une déclaration à la police de la zone dans laquelle le chantier se trouve. Quand? Immédiatement, afin de permettre aux patrouilles de police de guetter les auteurs potentiels dans l éventualité où le vol vient d être commis. Par qui? De préférence un représentant de l entreprise qui dispose des données nécessaires concernant le véhicule ou le matériel volé. Plus on dispose de données concernant les biens volés, plus il y aura de possibilités d identifier le matériel retrouvé. Si le représentant de l entreprise n est toutefois pas immédiatement disponible, la personne qui a remarqué le vol peut le déclarer immédiatement afin de permettre à l enquête de démarrer. Le représentant de l entreprise est malgré tout tenu de s adresser par la suite à la police pour déposer plainte officiellement en tant que victime. 10

9 technique Formulaire d enregistrement pour le matériel de chantier. - Remplissez attentivement le formulaire d'enregistrement : notez le maximum de détails. Notez précisément les caractéristiques. Si l'objet est déjà marqué, veuillez y inscrire le numéro ou la couleur de marquage. S il s agit d un véhicule, n oubliez pas de mentionner les spécificités suivantes: n de sécurité du certificat d immatriculation, n de PV du certificat de conformité, n de PV dénomination, éventuellement des informations sur la sécurisation, la plaque d immatriculation, La police a besoin de ces données pour pouvoir signaler l'objet comme volé, et l'identifier comme le vôtre s'il est retrouvé. - Prenez des photos du matériel et accrochez-les au formulaire d'enregistrement. Prenez toujours des photos en couleur, faites un gros plan des caractéristiques particulières, numérotez les photos et indiquez le chiffre sur le formulaire d'enregistrement. Les photos sont utiles pour décrire le matériel volé. - Conservez précieusement les formulaires d'enregistrement complétés. Conservez dans un endroit sûr le formulaire d'enregistrement avec vos preuves d'achat, les garanties, les manuels et les photos! Vous pouvez retrouver le formulaire d'enregistrement sur le site web - En cas de vol : signalez-le toujours à la police. Utilisez à cet effet ce formulaire pratique. Il vous aidera à établir une déclaration correcte. Il est toujours important de faire une déclaration qui soit la plus complète possible. Emportez dès lors une copie de cet inventaire au bureau de police. Plus d info? Service Public Fédéral Intérieur Direction générale Sécurité et Prévention Boulevard de Waterloo, BRUXELLES Personne de contact : Nadja Desmet Mail Site : 11

10 Fédération nationale des serruriers technique - technique Ensemble nous mettons tout en oeuvre pour que notre métier soit reconnu et respecté. Chaque année, les professionnels du secteur sont de plus en plus nombreux à rejoindre la Fédération Nationale des Serruriers. Les serruriers professionnels sont conscients que leur métier demande du savoir-faire, du sérieux et de l honnêteté, et une formation continue. Souvent définit comme une spécialisation en ouverture de portes, le métier de serrurier est pourtant beaucoup plus axé à notre époque sur la pose de moyens retardateurs d effractions (serrures et cylindres de sécurité, garnitures blindées, gâches renforcées, portes blindées) ou de protections des valeurs (coffres-forts, armoires inifuges, fire-box pour matériel data, etc..). Le travail du serrurier devient donc le premier bouclier contre le vol et l insécurité. A ce jour, les autorités ont enfin pris conscience de l importance de réglementer tant les matériaux que le placement de ces matériaux par des serruriers compétents qui, pour être reconnus, devront respecter des règles servant de référence pour la mise en place des matériaux agréés. La Fédération Nationale des Serruriers oeuvre en collaboration avec l organisme mis en place, à savoir le BOSEC, pour établir des règles et en organisant des cours de formations pour ses membres en vue de les maintenir au courant des nouveautés et d atteindre la pleine maîtrise du métier, entre autres à travers sa publication trimestrielle, le magazine le Passe-Partout. L objectif de la Fédération Nationale des Serruriers est de donner à tous ses membres un maximum de renseignements concernant le métier et le nouveau matériel disponible, de leur faire prendre conscience de l importance de visiter les expositions relatives au métier, tant en Belgique qu à l étranger, ainsi que de participer à certaines conventions où des cours spéciaux sont donnés. N oubliant pas que l union fait la force, la Fédération Nationale des Serruriers, en abrégé la FNS (francophone), et la Vlaamse Slotenmakers Unie, en abrégé VSU (néerlandophone), unissent leurs efforts en vue d activer la reconnaissance du métier. D autre part, afin d apporter le maximum à chacun, le conseil d administration est ouvert pour étudier toutes suggestions, qu en tant que membre, vous seriez désireux de nous transmettre. Afin de garantir le respect de la profession et pour perpétuer les obligations et les devoirs, les membres de la Fédération Nationale des Serruriers ont souscrit à un code d éthique. Les membres s engagent à : Pratiquer la profession dans un esprit d équité. Analyser les problèmes de sécurité dans l impartialité et trouver la meilleure solution pour la protection des clients. Respecter une conduite dans la dignité de leur profession. Eviter tout usage impropre et décliner toutes offres incompatibles avec la déontologie. Ne pas s associer ou collaborer avec une entreprise de caractère douteux ou avec des personnes peu honorables. Suivre l évolution et le progrès de l industrie de la serrurerie par l échange d informations générales, l expérience dans la confrérie, les cours, les séminaires... Encourager le développement loyal de la profession, l application spéciale de connaissances, l éducation pour un meilleur usage du métier. Se soumettre aux décisions de la Fédération, conformément aux statuts et au règlement général. Fédération nationale des serruriers Chaussée de Ninove, BRUXELLES Web : 12

11 Le Label S3 technique De nombreuses études démontrent qu un voleur reste, dans plus de 60% des cas, moins de 3 minutes devant l endroit à fracturer. Ces constatations sont faites en tenant compte des principaux outils utilisés par les cambrioleurs. Le label S3, attendu depuis longtemps par les professionnels de la sécurité, permet de garantir un choix judicieux des systèmes de défense adaptés aux configurations des lieux à sécuriser en y associant l assurance d une pose optimale. Il en résulte une forte amélioration à la résistance moyenne à l effraction des portes et fenêtres. Depuis l entrée en vigueur de ce label en 2005, La Fédération Nationale des Serruriers (en abrégé FNS) et son homologue néerlandophone la VSU ont remis à plus de 100 membres l'agréation de placeur S3. Ces installateurs représentent l'élite des serruriers affiliés à nos deux associations. Les placeurs agréés sont en possession de vignettes d authentification ainsi que de leur certificat de placeur. Chaque placeur doit remplir un formulaire détaillant son travail avec les endroits sécurisés et les produits placés. Ce formulaire, destiné à l organisme vérificateur, à la compagnie d assurance et dont une copie est remise au client, atteste que l installation a été réalisée suivant les spécifications du cahier des charges S3 en possession des placeurs agréés. Un contrôle ponctuel des chantiers est effectué par un organisme indépendant. Cette procédure est la seule qui garantit une installation de protections mécaniques réellement efficaces. La liste des installateurs, mise à jour annuellement, est disponible sur le site web ou peut être communiquée sur demande adressée au siège de la FNS, Chaussée de Ninove, 411 à 1070 Bruxelles. Elle peut être également obtenue auprès de votre service communal de techno prévention. La procédure d obtention du label S3 peut aussi être obtenue en formulant une demande par à l adresse serrurier.be Reconaissance Officiel du Ministre de l intérieur Le , Monsieur le Ministre Patrick Dewael nous a fait part de son soutien en ces termes : «Le cambriolage qui, outre les préjudices matériels, occasionne de nombreux traumatismes psychologiques demeure l une des cinq principales formes de criminalité en Belgique. Cest la raison pour laquelle la lutte contre cette forme de criminalité est l une de mes priorités. C est avec beaucoup d enthousiasme que je suis de très près les initiatives prometteuses prises par différentes associations professionnelles dans le domaine de la sécurisation contre l intrusion. Ainsi, je souhaite fournir au particulier un certain nombre de garanties visant à optimaliser la résistance de son habitation à l intrusion. L initiative que vous avez prise avec la Vlaamse Slotenmakers Unie (VSU) s inscrit précisément dans ce cadre. Votre label garantit un placement professionnel de locksets certifiés, ainsi que la délivrance d un certificat de qualité. C est la raison pour laquelle je tiens à soutenir cette initiative en vous permettant de mentionner sur les brochures publicitaires de votre label, le sigle distinctif du SPF Intérieur accompagné du message suivant : «Le SPF Intérieur apporte son soutien au label de qualité S3 qui garantit le placement, dans les règles de l art, d une serrure certifiée». Pour le Conseil d Administration de la FNS, Claude Humblet, Rédacteur en Chef du Passe-Partout 13

12 Les vols sur chantiers en chiffres technique - technique Ampleur et évolution des vols sur chantiers 1 En 2002, 3358 incidents (tentatives et faits accomplis) de vols sur les chantiers ont eu lieu. Ce nombre est descendu de 3144 en 2003 (-6,37 %) jusqu'à 2930 incidents en 2004 (-6,80 % par rapport à 2003). Après ce recul sensible, cette tendance à la baisse qui se dessinait depuis 2002 ne s est toutefois pas poursuivie en On constate ainsi pour cette année une augmentation de 10,85 %, soit 3248 incidents. La tendance à la hausse constatée en 2005 par rapport à 2004 continue en 2006 avec une augmentation de 16,19 %, soit 3774 incidents. Répartition des incidents par arrondissement en 2006 Le tableau ci-dessous offre un aperçu de la répartition du nombre total d incidents de vols sur chantiers par arrondissement judiciaire en La majeure partie des vols sur chantiers survient sur le territoire des 19 communes bruxelloises. Les arrondissements les plus touchés sont ensuite Anvers, Charleroi, Liège et Mons. Ces cinq arrondissements représentent ensemble presque la moitié (48,68 %) des vols sur chantiers en 2006, soit 1837 Arrondissement Vol simple Vol qualifié Total % Cum. % BRUXELLES ,11 16,11 ANTWERPEN ,04 26,15 CHARLEROI ,45 34,61 LIEGE ,06 42,66 MONS ,01 48,68 GENT ,46 54,13 NIVELLES ,50 58,64 NAMUR ,03 62,67 HASSELT ,92 66,59 BRUGGE ,71 70,30 TONGEREN ,37 73,66 DENDERMONDE ,23 76,89 TOURNAI ,05 79,94 TURNHOUT ,94 82,88 LEUVEN ,25 85,14 DINANT ,07 87,20 KORTRIJK ,91 89,11 MECHELEN ,59 90,70 HUY ,48 92,18 VERVIERS ,38 93,56 VEURNE ,22 94,78 ARLON ,14 95,92 MARCHE EN FAMENNE ,09 97,01 NEUFCHATEAU ,03 98,04 IEPER ,77 98,81 OUDENAARDE ,77 99,58 EUPEN ,42 100,00 Total ,00 Tableau 2 : Répartition des incidents de vols sur chantier en Police Fédérale, chiffres du 12 avril 2007 Figure 1 : Evolution des vols sur chantiers de 2002 à 2006 (Source : BNG) incidents. Les arrondissements d Oudenaarde et Eupen enregistrent quant à eux le moins d incidents. Plan d actions de la police Depuis 2004, les services de police constatent une tendance à la hausse des vols sur chantiers. Afin de s attaquer au mieux à ce phénomène un plan d actions a été mis au point en collaboration avec le Service Public Fédéral Intérieur. Diverses visites sur chantiers ont permis à la police de s apercevoir que l accent devait être mis dans un premier temps sur la prévention et la sensibilisation des secteurs concernés. Quelques principes simples de prévention devaient être appliqués. Un groupe de travail a dès lors été créé auquel participaient aux côtés de la police et du SPF Intérieur les Assurances Fédérales, Federauto, Sigma, Bouwunie, la Confédération Construction et la police locale de Gand. Au sein de ce groupe de travail, une campagne de prévention a été mise au point avec comme élément important l organisation de soirées d information dans le secteur de la construction afin de les inciter, au moyen d exemples concrets, à prendre des mesures préventives. Ces conseils préventifs sont expliqués dans l article du SPF Intérieur annexé à celui-ci. Sur le plan opérationnel (policier), le flux d information a été optimalisé. Ce qui permet dans un premier temps de transmettre des informations intéressantes plus rapidement vers les acteurs concernés. Dans un second temps, un meilleur flux d information permet aux policiers d être plus rapidement mis au courant des faits de vols sur chantiers et d adapter leur approche judiciaire en conséquence. La campagne de prévention se poursuit en A côté de cela, la police planifie plusieurs actions orientées tant vers la prévention que la répression. Infos : M. Eric Fack Tél. : 02/ Service DGJ DJB Vols organisés Rue Fritz Toussaint, BRUXELLES 14

13

14 Construire ou rénover : pas sans coordinateur de sécurité! technique - technique Illustration : Godi Tout projet de construction ou de rénovation doit désormais tenir compte de la réglementation en matière de sécurité sur les chantiers. L'arrêté royal du 25 janvier 2001 relatif aux chantiers temporaires ou mobiles oblige en effet les maîtres d'ouvrage, les architectes ou les entrepreneurs à faire appel à un coordinateur de sécurité dès que deux entrepreneurs au moins sont actifs sur le même chantier. L'obligation de désigner un coordinateur de la sécurité s'applique automatiquement lorsqu'au moins deux entrepreneurs sont amenés à intervenir simultanément ou successivement sur le chantier, et ce quels que soient la nature, le volume ou le coût de l'ouvrage de construction! La coordination de la sécurité est donc toujours obligatoire pour les travaux de construction dont la superficie est inférieure à 500 m², contrairement à ce qui a été affirmé. Rôle du coordinateur Le rôle du coordinateur de la sécurité consiste à coordonner les actions de prévention des différents entrepreneurs intervenants, de manière à prévenir au maximum les risques d accident lors de l exécution de travaux de construction. Mais son travail ne se limite pas au chantier lui-même. Dès les premiers dessins et concepts, il doit recenser les risques potentiels en collaboration avec l'architecte. En même temps, il détermine les mesures de prévention nécessaires pour anticiper les dangers qui peuvent survenir ultérieurement lors de la phase d'exécution des travaux. La coordination de la sécurité s'étend donc sur deux phases: la phase de conception du projet d ouvrage, où la coordination est assurée par un "coordinateur-projet", et la phase de réalisation des travaux sur le chantier, qui est prise en charge par un "coordinateur-réalisation". Le coordinateur doit aussi établir et gérer plusieurs documents en rapport avec la sécurité, comme le plan de sécurité et de santé qui reprend les mesures de prévention à mettre en application sur le chantier, et le journal de coordination où sont consignés les divers événements pertinents qui se produisent lors des phases de conception et d'exécution de l'ouvrage de construction. Un troisième document à établir est le "dossier d'intervention ultérieure" qui comporte toutes les données utiles en matière de prévention des risques en vue de l'exécution ultérieure de travaux de rénovation, de réparation ou d'entretien à l'ouvrage de construction. Coordination de la sécurité simplifiée pour les plus petits chantiers Dans certaines conditions bien précises et pour les chantiers d'une superficie inférieure à 500 m², les entrepreneurs et les architectes peuvent assurer eux-mêmes la coordination de la sécurité. L'accès à l'exercice de la fonction de coordinateur leur est en effet simplifié pour ces plus petits travaux de construction et la paperasserie administrative est réduite. L'entrepreneur peut ainsi faire office de coordinateur s'il satisfait à certaines conditions bien précises et s'il peut prouver qu'il possède l'expérience nécessaire. Attention! Malgré cet effort de simplification du régime général de coordination de la sécurité, la formule est toutefois encore très peu répandue. Donc, si l'entrepreneur ou l'architecte ne satisfait pas aux conditions du régime simplifié, il faudra donc quand même faire 16

15 technique appel à un coordinateur de sécurité traditionnel à partir du moment où au moins deux entrepreneurs interviennent sur le chantier, et ce même pour des travaux de moindre importance. Qui doit désigner le coordinateur de sécurité? Pour les travaux de superficie inférieure à 500 m², c'est l'architecte, ou à défaut l'entrepreneur, ou encore le maître d'ouvrage s'il est aussi employeur, qui désigne le coordinateur de sécurité et est responsable de l'organisation de la coordination. Pour les travaux de superficie supérieure à 500 m², c'est le maître d'ouvrage, même s'il s'agit d'un particulier, qui doit désigner le coordinateur de sécurité et porter la responsabilité de l'organisation de la coordination. Coût de la coordination La réglementation ne se prononce pas sur la question des honoraires du coordinateur de sécurité. Ceux-ci sont fixés librement et doivent donc être convenus entre les parties. Le coût de la coordination varie en fonction de divers paramètres, comme par exemple la nature et l ampleur des difficultés liées à l organisation de la prévention sur un chantier déterminé. Coordination sécurité - Photo Xhonneux Info: Marc Junius, Tél. : 02/ Une information détaillée sur la coordination de la sécurité est consultable sur le site (dans Dossiers Gestion du personnel Bien-être des travailleurs et sécurité des chantiers). 17

16 Le CNAC à votre service! technique - technique Le CNAC, l institut de prévention de la construction, a été créé par la Commission Paritaire de la Construction en Notre objectif consiste à promouvoir le bien-être dans la construction, en mettant l accent sur la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. Depuis 40 ans, la sécurité et la santé des travailleurs de la construction sont notre première préoccupation! Nous sommes à votre service! Conseils sur chantiers Nos 20 conseillers visitent les chantiers. Les conseils et informations sur la sécurité qu ils donnent aux entreprises les aident à mener une politique de prévention dynamique. Nos valeurs: Priorité à l homme Multidisciplinarité Réalisme Recherche constante de la qualité Informations et publications Bibliothèque: documentation sur le bien-être dans la construction notre site web avec des informations actuelles sur le bien-être dans la construction, la législation, la déclaration de travaux, les conseils sur chantiers et les publications CNAC info: notre journal d information trimestriel: bien-être dans la construction, la vie sur le chantier, évolution des techniques et de la législation CNAC dossier: brochure trimestrielle axée sur un thème spécifique (p.ex. Travaux en hauteur ) CNAC expert: brochure de sécurité pour un métier déterminé (p.ex. Le menuisier ) CNAC vademecum: ouvrage de référence plus détaillé sur un thème spécifique lié au bien-être dans la construction CD-ROM et DVD sur des métiers de la construction spécifiques CNAC info est envoyé lors de sa parution à toutes les entreprises de la construction. Les CNAC dossiers peuvent être téléchargés gratuitement sur Vous pouvez consulter la liste de nos publications sur notre site et les commander directement via le site web ou en utilisant le formulaire disponible dans CNAC info. Formations Vous pouvez suivre différentes formations au CNAC: Sécurité de base VCA-BeSaCC (pour les ouvriers) Sécurité pour les cadres opérationnels VCA-BeSaCC (pour la ligne hiérarchique) Formation complémentaire pour les conseillers en prévention - Niveau II (pour les candidats conseillers en prévention) Sécurité de base - Niveau III (pour les candidats conseillers en prévention) Complément pour coordinateur (pour les conseillers en prévention de Niveau II) Coordinateur de sécurité Chantiers temporaires ou mobiles niveau A, B, D et E (pour les candidats coordinateurs) Planning de coordination (pour les coordinateurs) Formations thématiques sur mesure, en concertation avec l entreprise (pour les entreprises) 18

17 technique Accompagnement spécifique Le CNAC propose également un accompagnement spécifique aux entreprises, aux travailleurs, aux écoles et à toute personne concernée par la sécurité dans la construction. Campagne La construction, un métier, une vie Depuis 2002, le CNAC et les partenaires sociaux de la construction mènent cette campagne de sécurité en vue de réduire le nombre d accidents du travail et de maladies professionnelles dans le secteur. En 2006, la première campagne du CNAC destinée à un groupe cible spécifique a été lancée. Avec un risque d accident particulièrement élevé, les couvreurs ont été choisis comme premier groupe cible. Depuis avril 2007, les travaux de voirie retiendront à leur tour toute notre attention. CNAC Rue Saint-Jean Bruxelles Tél.: 02/ Fax: 02/ Courriel: Site web: 19

18 Comment protéger nos bâtiments contre le vol? technique - technique Le CNAC, l institut de prévention de la construction, a été créé par la Commission Paritaire de la Construction en Notre objectif consiste à promouvoir le bien-être dans la construction, en mettant l accent sur la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. Depuis 40 ans, la sécurité et la santé des travailleurs de la construction sont notre première préoccupation! Les statistiques de la police fédérale révèlent qu il survient en moyenne une tentative de cambriolage toutes les 7 à 8 minutes. Celle-ci ne dure en général pas plus de 5 minutes, délai au-delà duquel le cambrioleur abandonne son plan d attaque pour choisir une autre habitation. Cette situation a dès lors encouragé le développement de mesures et de systèmes plus ou moins complexes, afin de retarder l effraction et de protéger ainsi les bâtiments contre l intrusion. Les mesures préventives contre l effraction sont essentiellement de trois types : organisationnelles, mécaniques et électroniques. Volonté des pouvoirs publics La sécurité contre l intrusion faisant partie intégrante de la notion de construction durable, les pouvoirs publics souhaitent l encourager. Ainsi, des primes sont octroyées par diverses communes belges à l occasion de travaux destinés à améliorer la protection d une habitation contre l effraction. De plus, depuis le 1er janvier 2007, une déduction fiscale est accordée pour des dépenses visant à sécuriser une habitation privée contre le vol et l incendie. Les mesures organisationnelles Première étape d un bon plan de protection, ces mesures simples et peu coûteuses sont basées sur des règles élémentaires de bon sens : augmenter la visibilité du bâtiment, ne pas donner de signes visibles d absence, enregistrer et répertorier les objets de valeur,... Les mesures mécaniques Le plus souvent, c est la faible résistance d une porte ou d une fenêtre qui permet au cambrioleur de s introduire dans un bâtiment. Selon le niveau de protection souhaité, différentes solutions sont dès lors proposées en vue de renforcer et de protéger mécaniquement les éléments de façade menuisés contre l effraction. Ainsi : pour les portes: serrure multipoint à pênes dormants renforcés d une longueur de 20 mm minimum, gâche retardatrice d effraction, cylindre de sécurité, rosace ou plaque de sécurité assurant la protection du cylindre, goujon antidégondage, pour les fenêtres: ergot à gorge et gâche en acier galvanisé, poignée verrouillable à bouton ou à clé (figure 1) avec protection antiforage du boîtier, vitrage retardateur d effraction,... La mise en oeuvre de chaque composant de l élément menuisé et la pose de ce dernier dans le gros oeuvre sont essentiels. Ainsi : aucun élément de quincaillerie visible ne doit pouvoir être démonté de l extérieur il y a lieu de limiter à 2 mm le dépassement du cylindre hors du plan de la garniture de sécurité afin d empêcher son extraction lors du placement, on s assurera de la bonne qualité du gros oeuvre et du système de fixation utilisé,... 20

19 technique Les mesures électroniques Elles complètent les deux mesures précédentes et regroupent les systèmes d alarme qui ne fonctionnent qu en cas d effraction effective et les systèmes intégrés de protection contre l effraction. Ces derniers consistent à incorporer des systèmes électroniques de détection périmétrique au niveau des composants mécaniques des éléments de façade menuisés extérieurs retardateurs d effraction. Ces systèmes intégrés permettent de détecter une tentative d effraction avant la perte complète de résistance mécanique de l élément attaqué. Divers fabricants proposent également des dispositifs permettant de sécuriser les autres éléments de façade menuisés, comme les fenêtres de toit, les volets roulants, les portes de garage, les soupiraux, les coupoles, les vérandas, Dans le cadre d une recherche prénormative reposant sur les projets de normes européennes 2006 pren 1627 à 1630, le CSTC évalue les performances d éléments de façade menuisés retardateurs d effraction. Sur la base de cette recherche et des conclusions du projet STI Protection contre l effraction, des recommandations relatives à la composition de ces éléments et à leur mise en oeuvre ont été établies par type d élément, par type de matériau et par classe de résistance à l effraction visée. Il s agit, par exemple, de contacts magnétiques intégrés à la quincaillerie, de vitrages avec système intégré de détection de bris de verre,... Parmi les mesures électroniques, notons également l existence de la serrurerie motorisée et/ou automatisée avec, par exemple, des serrures électromécaniques telles que les serrures encastrables motorisées ou solénoïdes, les cylindres motorisés,... V. Detremmerie, ir., G. Dekens, lic., et E. Kinnaert, ing., chercheurs au laboratoire Eléments de toiture et de façade, CSTC Informations utiles Documents utiles : NIT 206 Protection mécanique de la menuiserie et des vitrages contre l effraction Projet STI Protection contre l effraction, Les Dossiers du CSTC, cahier n 7, 2e trimestre 2006 Pour toute information complémentaire, visitez le site 21

20 Achetez directement vos bois sciés d Amérique du Sud Qualité irréprochable et respect de la forêt ANGELIQUE AMARANTE Site : Tél./Fax : N de SIRET EBENE ST MARTIN ROUGE ST MARTIN JAUNE COURBARIL GONFOLO BALATA Buzon Pedestal International sa.nv Z.I. Hauts Sarts, Prolongement Abbaye 134 B 4040 Herstal - Belgium tel : Fax support lambourde correcteur de pente 3 pré-réglage 4 clip de sécurité 5 bague de réglage 6 base du plot Plots Buzon DPH réglables de 17 à 620 mm Correcteur de pente de 0 à 5 % 4 5 PH Buzon Pedestal International sa.nv

La sécurité, c'est l'affaire de tous

La sécurité, c'est l'affaire de tous La sécurité, c'est l'affaire de tous LA TECHNOPREVENTION (néologisme) - Les habitations privées - Les alarmes (loi du 21 mars 2007 MB 31/05/2007) - Les caméras (AR du 25 avril 2007 MB 04/06/2007) - Les

Plus en détail

Sécurité dans les bâtiments

Sécurité dans les bâtiments Yves MARTIN Chef de Division Adjoint CSTC Sécurité dans les bâtiments Zoom sur la protection contre l'intrusion 24 avril 2009 Contenu de la présentation 1. Sécurité dans les bâtiments 2. La sécurité contre

Plus en détail

www.besafe.be Non aux alarmes intempestives: Réglementation relative aux alarmes anti-intrusion

www.besafe.be Non aux alarmes intempestives: Réglementation relative aux alarmes anti-intrusion www.besafe.be Non aux alarmes intempestives: Réglementation relative aux alarmes anti-intrusion Introduction Les services de police doivent pouvoir réagir efficacement à tout appel d urgence. C est pourquoi

Plus en détail

Réduction d impôt pour la sécurisation contre le vol et l'incendie

Réduction d impôt pour la sécurisation contre le vol et l'incendie Réduction d impôt pour la sécurisation contre le vol et l'incendie Service Public Fédéral FINANCES - 2011 - Cette brochure a été réalisée sous la supervision d un groupe de travail de collaborateurs du

Plus en détail

Sécurisez votre habitation contre le vol ou l incendie et bénéficiez d une réduction d impôt

Sécurisez votre habitation contre le vol ou l incendie et bénéficiez d une réduction d impôt Sécurisez votre habitation contre le vol ou l incendie et bénéficiez d une réduction d impôt Pour qui? Pour quelles habitations? Pour quelles dépenses? Sécurisez votre habitation contre le vol ou l incendie

Plus en détail

Réduction d impôt pour la sécurisation contre le vol et l'incendie

Réduction d impôt pour la sécurisation contre le vol et l'incendie Réduction d impôt pour la sécurisation contre le vol et l'incendie Revenus 2014 (déclaration 2015) Remarque : La sixième réforme de l état transfère la compétence concernant la réduction d'impôt en matière

Plus en détail

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice en pratique. Les maisons de justice

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice en pratique. Les maisons de justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice en pratique Les maisons de justice Chaque arrondissement judiciaire dispose d une Maison de Justice. La Maison de Justice

Plus en détail

La sécurité à l effraction des éléments de façade menuisés

La sécurité à l effraction des éléments de façade menuisés Sécurité à l effraction La sécurité à l effraction des éléments de façade menuisés Vendredi 28 Septembre 2012 Vincent Detremmerie, CSTC vincent.detremmerie@bbri.be 1 Contenu de la présentation Introduction

Plus en détail

Que faire en cas d incendie?

Que faire en cas d incendie? URGENCE 911 À l AMCQ Que faire en cas d incendie? Développé en collaboration Avec M. Alain Raymond 2009 AVANT PROPOS Vous trouverez ci-joint un document qui, lorsque complété, pourra vous être d une grande

Plus en détail

Arrêté royal du 28 mars 2014 relatif à la prévention de l incendie sur les lieux de travail (M.B. 23.4.2014)

Arrêté royal du 28 mars 2014 relatif à la prévention de l incendie sur les lieux de travail (M.B. 23.4.2014) Arrêté royal du 28 mars 2014 relatif à la prévention de l incendie sur les lieux de travail (M.B. 23.4.2014) Section première.- Champ d application et définitions Article 1 er.- Le présent arrêté s applique

Plus en détail

L'assureur de la construction La construction est dans notre ADN!

L'assureur de la construction La construction est dans notre ADN! L'assureur de la construction La construction est dans notre ADN! 30.03.006/00 10/15 L'ASSUREUR DE LA CONSTRUCTION La construction est dans notre ADN! Bon nombre de professionnels de la construction considèrent

Plus en détail

Le local modulaire blindé.

Le local modulaire blindé. Le local modulaire blindé. FR Vous recherchez un endroit sécurisé pour conserver vos objets de valeur? Vous aimeriez disposer d un local où votre personnel ou vos proches pourraient se réfugier en cas

Plus en détail

DEDUCTION POUR INVESTISSEMENT POUR LA SECURISATION DES LOCAUX PROFESSIONNELS

DEDUCTION POUR INVESTISSEMENT POUR LA SECURISATION DES LOCAUX PROFESSIONNELS Arlon Attert Habay Martelange Direction Rue Reuter, 13 à 6700 ARLON T : 063/608 500, F : 063/608 508 DEDUCTION POUR INVESTISSEMENT POUR LA SECURISATION DES LOCAUX PROFESSIONNELS LA SECURISATION DES LOCAUX

Plus en détail

Vous déménagez? VOS ARCHIVES DÉMÉNAGENT AUSSI! Comment organiser un déménagement d archives

Vous déménagez? VOS ARCHIVES DÉMÉNAGENT AUSSI! Comment organiser un déménagement d archives Brochures de recommandations et de conseil 2 Vous déménagez? VOS ARCHIVES DÉMÉNAGENT AUSSI! Comment organiser un déménagement d archives Archives générales du Royaume et Archives de l État dans les Provinces

Plus en détail

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment La certification énergétique de votre habitation se déroulera en 2 étapes : 1) la visite de votre habitation et le relevé de ses caractéristiques ;

Plus en détail

que faire? Siège social Rue de l Etuve 12-1000 Bruxelles - Belgique Tél. 02 509 04 11- Fax 02 509 04 00 www.federale.be

que faire? Siège social Rue de l Etuve 12-1000 Bruxelles - Belgique Tél. 02 509 04 11- Fax 02 509 04 00 www.federale.be Siège social Rue de l Etuve 12-1000 Bruxelles - Belgique Tél. 02 509 04 11- Fax 02 509 04 00 www.federale.be Société Coopérative d Assurances contre les Accidents, l Incendie, la Responsabilité Civile

Plus en détail

Le service d accueil des victimes au sein des parquets et tribunaux. La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions.

Le service d accueil des victimes au sein des parquets et tribunaux. La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice en pratique Ministère de la Justice Le service d accueil des victimes au sein des parquets et tribunaux QU EST-CE QUE LE

Plus en détail

SERVICE PUBLIC FEDERAL INTERIEUR

SERVICE PUBLIC FEDERAL INTERIEUR SERVICE PUBLIC FEDERAL INTERIEUR Demande d agrément comme entreprise de sécurité - Application de la loi du 10 avril 1990 1 et de l arrêté royal du 13 juin 2002 2 - Votre demande doit être adressée par

Plus en détail

Enquête sur la prévention incendie dans les habitations belges

Enquête sur la prévention incendie dans les habitations belges Enquête sur la prévention incendie dans les habitations belges Conference 24-11-2010 Rapport d enquête sur la prévention incendie dans les habitations belge Introduction Dans le cadre du "Plan National

Plus en détail

FRAME + 75 DI ferrures Argumentation

FRAME + 75 DI ferrures Argumentation FRAME + 75 DI Programme de livraison Ferrures Technique de fermeture Poignée et poussoir Autres Outils Programme de livraison FRAME + 75 DI Tableaux de sélection Ferrures Sélection des serrures Sélection

Plus en détail

PRESENTATION I. LES STATISTIQUES NATIONALES II. LES STATISTIQUES LOCALES III. L EVALUATION DES RISQUES IV. LES MESURES DE PROTECTION

PRESENTATION I. LES STATISTIQUES NATIONALES II. LES STATISTIQUES LOCALES III. L EVALUATION DES RISQUES IV. LES MESURES DE PROTECTION 1 PRESENTATION I. LES STATISTIQUES NATIONALES II. LES STATISTIQUES LOCALES III. L EVALUATION DES RISQUES IV. LES MESURES DE PROTECTION V. L'OPERATION TRANQUILLITE ENTREPRISES VI. LES CONSEILS EN CAS DE

Plus en détail

La réglementation Incendie en Belgique

La réglementation Incendie en Belgique La réglementation Incendie en Belgique Formation incendie F. HENRY 1 La réglementation Incendie en Belgique Formation incendie F. HENRY 2 Cpt ing. F. HENRY 1 Les differents niveaux de pouvoir - Fédéral

Plus en détail

Quelques conseils de prévention avant d acheter un véhicule d occasion. Une voiture d occasion fiable

Quelques conseils de prévention avant d acheter un véhicule d occasion. Une voiture d occasion fiable Quelques conseils de prévention avant d acheter un véhicule d occasion Une voiture d occasion fiable Acheter une voiture d occasion n est pas une opération facile. Même si une voiture peut paraître au

Plus en détail

Le pour et le contre. Avantages de la location. Avantages de la construction. Inconvénients de la location

Le pour et le contre. Avantages de la location. Avantages de la construction. Inconvénients de la location 1Louer, construire, acheter ou rénover? Quelle est la situation la plus intéressante: louer, construire, acheter ou rénover? Le choix est toujours d ordre personnel mais une comparaison approfondie des

Plus en détail

L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER

L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER Une protection optimale pour vos chantiers 30.34.001/00 08/14 L ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIER Une protection optimale pour votre chantier La construction d un bâtiment,

Plus en détail

Des trappes de toit intelligentes

Des trappes de toit intelligentes Des trappes de toit intelligentes Une qualité durable éprouvée Une sécurité optimale et une grande facilité d utilisation Des solutions complètes pour chaque situation Trappes de toit Staka, une qualité

Plus en détail

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. L aide juridique : un meilleur accès à la justice

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. L aide juridique : un meilleur accès à la justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique L aide juridique : un meilleur accès à la justice Le premier conseil : un geste indispensable gratuit pour tous

Plus en détail

CARNET DE SUIVI THÉMATIQUE

CARNET DE SUIVI THÉMATIQUE Habilitation de l architecte diplômé d Etat à exercer la Maîtrise d Œuvre en son Nom Propre CARNET DE SUIVI THÉMATIQUE Ce document permet au tuteur de : Suivre le travail demandé au postulant, Vérifier

Plus en détail

Prévention, une bonne habitude! Protégez votre moto contre le vol!

Prévention, une bonne habitude! Protégez votre moto contre le vol! Prévention, une bonne habitude! Protégez votre moto contre le vol! Le phénomène des vols de motos est en nette augmentation ces dernières années, ce qui est loin de réjouir les propriétaires de ces véhicules.

Plus en détail

BIGSUR VERROUILLAGES ÉLECTROMÉCANIQUES EN APPLIQUE SYSTÈMES DE VERROUILLAGE. Fonctionnalités

BIGSUR VERROUILLAGES ÉLECTROMÉCANIQUES EN APPLIQUE SYSTÈMES DE VERROUILLAGE. Fonctionnalités BIGSUR SERRURE MOTORISÉE MULTIPOINTS EN APPLIQUE Très haute protection et endurance aux usages les plus intensifs. Fonctionnalités Très haut niveau de sécurité Grâce à son pêne demi-tour, la serrure BIGSUR

Plus en détail

SECURISATION DES HABITATIONS PRIVEES

SECURISATION DES HABITATIONS PRIVEES SECURISATION DES HABITATIONS PRIVEES Celui qui, en tant que propriétaire, possesseur, emphytéote, superficiaire, usufruitier ou locataire, sécurise une habitation contre le vol ou l incendie, a droit à

Plus en détail

Concept de formation. - spécialistes en protection incendie AEAI - spécialistes en protection des bâtiments contre les dangers naturels AEAI

Concept de formation. - spécialistes en protection incendie AEAI - spécialistes en protection des bâtiments contre les dangers naturels AEAI Concept de formation pour les - spécialistes en protection AEAI - spécialistes en protection des bâtiments contre les dangers naturels AEAI Association des établissements cantonaux d'assurance AEAI Formation

Plus en détail

La politique de segmentation de KBC Assurances

La politique de segmentation de KBC Assurances Plusieurs critères interviennent dans notre décision d assurer ou non un risque, et le cas échéant, pour quel tarif. Nous utilisons ces critères de segmentation pour parvenir à un équilibre entre la prime

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUE. Guide Travaux Le guide pour réussir ses travaux

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUE. Guide Travaux Le guide pour réussir ses travaux GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUE Guide Travaux Le guide pour réussir ses travaux SOMMAIRE 1. Obtenir des devis pour les travaux souhaités 1.1 Le devis travaux : définition et contenu du devis 1.2 Les différents

Plus en détail

DIRECTIVES POUR LA COMPOSITION DU DOSSIER TECHNIQUE PEB

DIRECTIVES POUR LA COMPOSITION DU DOSSIER TECHNIQUE PEB DIRECTIVES POUR LA COMPOSITION DU DOSSIER TECHNIQUE PEB INTRODUCTION Le dossier technique PEB doit être constitué avant le début du chantier par le conseiller PEB, et doit être complété au fur et à mesure

Plus en détail

Une fondation solide pour le secteur de la construction belge

Une fondation solide pour le secteur de la construction belge Une fondation solide pour le secteur de la construction belge C O R P O R A T E B R O C H U R E Constructiv est un partenariat de cinq organisations au service du secteur de la construction. Ces organisations

Plus en détail

Sécurisation Électronique de Chantier 2.0 2.0. Une sécurité optimale pour votre chantier ; à l intérieur et à l extérieur

Sécurisation Électronique de Chantier 2.0 2.0. Une sécurité optimale pour votre chantier ; à l intérieur et à l extérieur Sécurisation Électronique de Chantier 2.0 2.0 Une sécurité optimale pour votre chantier ; à l intérieur et à l extérieur 2.0 Sécurisation Électronique de Chantier 2.0 En 2007, Heras était le premier à

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Pôle de Coordination Avenue Borgnis Desbordes 56000 VANNES Tél. 02.97.40.22.86 Fax. 02.97.40.22.87 Dossier n V2001515 Rénovation complète d'une maison 32 rue d'ambon 56750 DAMGAN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

Règlement interne au 1 janvier 2014.

Règlement interne au 1 janvier 2014. Service d Interprétation des Sourds de Wallonie - SISW - asbl 9/3 rue des Croisiers 5000 Namur Email : sisw@swing.be Tél/Fax: 081.26.05.05 N entreprise : 0456658875 N compte : BE 97 360 100 1277 49 BIC

Plus en détail

Mons - Projet Bien-être à l école. www.besafe.be. SPF Intérieur. Contrôle d accès dans les écoles

Mons - Projet Bien-être à l école. www.besafe.be. SPF Intérieur. Contrôle d accès dans les écoles www.besafe.be SPF Intérieur Contrôle d accès dans les écoles Mons - Projet Bien-être à l école 1 SPF Intérieur Contrôle d accès dans les écoles SPF Intérieur Direction générale Sécurité et Prévention Direction

Plus en détail

Spécifications techniques - STS Définition Statut Rôle Signification Contenu

Spécifications techniques - STS Définition Statut Rôle Signification Contenu BURTCB/CTC-2013-002Frev5 2014-02-17 Spécifications techniques - STS Définition Statut Rôle Signification Contenu Le présent document établit la procédure relative aux exigences en ce qui concerne la demande,

Plus en détail

Le guide du Coffre fort

Le guide du Coffre fort Le guide du Coffre fort Le guide du Coffre fort Avenue de la sécurité Site marchand propriété de l entreprise ITS PROTECTION 4, rue Henri Martin 33160 Saint Médard en Jalles Ce guide s adresse essentiellement

Plus en détail

UNE COUPE À VOTRE MESURE!

UNE COUPE À VOTRE MESURE! Nationale Federatie Fédération Nationale UNE COUPE À VOTRE MESURE! en ParTenariaT avec 9 bonnes raisons de devenir membre événements et concours... 15 La défense de vos intérêts de coiffeurs... 7 Soyez

Plus en détail

AIDES FINANCIÈRES CEFA. Parcours de formation qualifiante possibles. La CCW à votre service. Les fonds sectoriels

AIDES FINANCIÈRES CEFA. Parcours de formation qualifiante possibles. La CCW à votre service. Les fonds sectoriels Parcours de formation qualifiante possibles La CCW à votre service Les fonds sectoriels La cellule emploi-formation de la CCW AIDES Automne 2012 Jeunes de 15 à 18 ans Des questions sur l emploi et la formation?

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR L EXERCICE DE LA PROFESSION D INGÉNIEUR (QEPI) Préparation à la présentation de sensibilisation

QUESTIONNAIRE SUR L EXERCICE DE LA PROFESSION D INGÉNIEUR (QEPI) Préparation à la présentation de sensibilisation Préparation à la présentation de sensibilisation Direction des affaires professionnelles ATTENTION : veuillez sauvegarder les formulaires PDF sur votre ordinateur avant de les remplir, car l utilisation

Plus en détail

RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1

RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1 RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1 SOMMAIRE 1 - CLAUSES COMMUNES A TOUS LES LOTS P. 3 1.1 DEFINITION

Plus en détail

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE École nationale supérieure d architecture Montpellier PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

Plus en détail

La haute technologie au service de votre sécurité!

La haute technologie au service de votre sécurité! BLOC-PORTE BLINDÉ FORGES G 35 MOTORISÉ La haute technologie au service de votre sécurité! Modèle présenté avec option panneau plaqué de bois naturel Niveau 5 : selon NF P 20-320 La technologie Fichet sans

Plus en détail

MANDAT DE GESTION DE LOGEMENT OU D IMMEUBLE

MANDAT DE GESTION DE LOGEMENT OU D IMMEUBLE MANDAT DE GESTION DE LOGEMENT OU D IMMEUBLE ENTRE LES SOUSSIGNES : d une part Nom adresse.. ; Titulaire de droits réels de l immeuble ci-après désigné. Ci-après dénommé(s) «le mandant». d autre part L'Association

Plus en détail

Conditions de prêt pour expositions temporaires

Conditions de prêt pour expositions temporaires Conditions de prêt - MRA - Bruxelles - 1- MUSEE ROYAL DE L'ARMEE ET D'HISTOIRE MILITAIRE Parc du Cinquantenaire, 3 1000 Bruxelles Tél. : 02/737.79.10 02/737.79.11 Fax. : 02/737.79.12 Conditions de prêt

Plus en détail

primes et avantages fiscaux 2012

primes et avantages fiscaux 2012 primes et avantages fiscaux 2012 Comptez votre avantage! Investir dans des protections solaires, des volets roulants et des portes sectionnelles de qualité vous apportera plus d avantages que vous ne l

Plus en détail

La sécurité. et le confort au meilleur prix! BLOC-PORTE BLINDÉ PALIERIS G 371C - CLASSE 3 *

La sécurité. et le confort au meilleur prix! BLOC-PORTE BLINDÉ PALIERIS G 371C - CLASSE 3 * BLOC-PORTE BLINDÉ PALIERIS G 31C - CLASSE 3 * La sécurité et le confort au meilleur prix! Conforme à la NOUVELLE CERTIFICATION a2p Blocs-Portes Bloc-porte a2p BP 1 BP 1 *Anti-effraction avec certificat

Plus en détail

Le système de détection d intrusion

Le système de détection d intrusion .com Le système de détection d intrusion Protégez vos proches Sécurisez vos biens Gardez un oeil sur votre habitation La solution de sécurisation... pour votre habitat Une installation réalisée par un

Plus en détail

LES SYSTÈMES ANTIVOL ET APRÈS VOL POUR VÉHICULES AUTOMOBILES

LES SYSTÈMES ANTIVOL ET APRÈS VOL POUR VÉHICULES AUTOMOBILES LES SYSTÈMES ANTIVOL ET APRÈS VOL POUR VÉHICULES AUTOMOBILES 1. LES SYSTÈMES ANTIVOL AGRÉÉS PAR L UPEA (VV1, VC1, VV2 ET VV3) Le VV1 empêche la mise en route du moteur VC1, une variante pour les véhicules

Plus en détail

Moniteur de prévention incendie 2012

Moniteur de prévention incendie 2012 Moniteur de prévention incendie 2012 Page 1 de 9 Introduction Dans le cadre du Plan national de Prévention des Incendies dans les Habitations 2012, le Service public fédéral Intérieur a commandé, en collaboration

Plus en détail

Informations participant(s) & chantier(s) - Journée Chantiers Ouverts 2015

Informations participant(s) & chantier(s) - Journée Chantiers Ouverts 2015 Informations participant(s) & chantier(s) - Journée Chantiers Ouverts 2015 DATE LIMITE D'INSCRIPTION: 24 avril 2015 I. Participant Nous souhaitons participer à la Journée Chantiers Ouverts du 31 mai 2015

Plus en détail

Qu en est-il de la prévention liée au phénomène des cambriolages d habitations privées?

Qu en est-il de la prévention liée au phénomène des cambriolages d habitations privées? Qu en est-il de la prévention liée au phénomène des cambriolages d habitations privées? Introduction : «Les cambriolages dans les résidences sont l un des délits les plus fréquents quel que soit le pays

Plus en détail

Qu'est-ce que la normalisation?

Qu'est-ce que la normalisation? NORMALISATION 1 Qu'est-ce que la normalisation? La normalisation est un outil élémentaire et efficace des politiques européennes, ses objectifs étant de : contribuer à la politique visant à mieux légiférer,

Plus en détail

Veiligheidscoördinatoren Coordinateurs de Sécurité

Veiligheidscoördinatoren Coordinateurs de Sécurité 28 MARS 2007. - Arrêté royal relatif à l'agrément des entreprises et employeurs qui effectuent des travaux de démolition ou d'enlèvement au cours desquels de grandes quantités d'amiante peuvent être libérées

Plus en détail

L artisan de sa maison la sécurité dans la maison

L artisan de sa maison la sécurité dans la maison Michel & christophe Branchu L artisan de sa maison la sécurité dans la maison Du diagnostic à la pose, en passant par le choix le mieux adapté à la situation, les auteurs nous montrent clairement quels

Plus en détail

Gestion de l'énergie. Une gestion pour l'avenir

Gestion de l'énergie. Une gestion pour l'avenir EMPL Gestion de l'énergie. Une gestion pour l'avenir Services légaux et complémentaires pour la Wallonie Optimising work environments Vers une politique rationnelle en matière d'énergie. Le changement

Plus en détail

Systèmes de suivi. contre le vol de véhicules. Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes de suivi

Systèmes de suivi. contre le vol de véhicules. Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes de suivi Systèmes de suivi contre le vol de véhicules Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes de suivi Vous venez d acheter une voiture ou vous êtes sur le point de le faire. Vous souhaitez

Plus en détail

SAM/TES Samenwerken voor een meer rechtvaardige maatschappij Travailler ensemble pour une société plus juste

SAM/TES Samenwerken voor een meer rechtvaardige maatschappij Travailler ensemble pour une société plus juste DESCRIPTIF DE VISION SAM/TES Samenwerken voor een meer rechtvaardige maatschappij Travailler ensemble pour une société plus juste Un centre d expertise en tant que balise pour le huissier de justice soucieux

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS DE PRÉVENTION AVANT D ACHETER UN VEHICULE D OCCASION

QUELQUES CONSEILS DE PRÉVENTION AVANT D ACHETER UN VEHICULE D OCCASION QUELQUES CONSEILS DE PRÉVENTION AVANT D ACHETER UN VEHICULE D OCCASION Editeur responsable: Jérôme Glorie Boulevard de Waterloo 76 1000 Bruxelles STOP AU TRAFIC DE VOITURES QUI EST LE VENDEUR? Achetez

Plus en détail

HOME SAFE HOME TM. Autodiagnostic de sécurité pour habitations privées

HOME SAFE HOME TM. Autodiagnostic de sécurité pour habitations privées HOME SAFE HOME TM Autodiagnostic de sécurité pour habitations privées Le diagnostic de sécurité «Home Safe Home» a été conçu et développé par Group 4 Falck en étroite collaboration avec la Police Grand-Ducale

Plus en détail

Conditions d entreprise

Conditions d entreprise 1. Contenu du contrat 1.1. Tout entrepreneur qui exécute des travaux pour le compte de (nommé ci-après BASF) accepte l application de ces conditions générales à l exclusion de ses propres conditions standards.

Plus en détail

DEMANDE DE RENOUVELLEMENT DE L AUTORISATION D EXPLOITER UN SERVICE INTERNE DE GARDIENNAGE

DEMANDE DE RENOUVELLEMENT DE L AUTORISATION D EXPLOITER UN SERVICE INTERNE DE GARDIENNAGE DEMANDE DE RENUVELLEMENT DE L AUTRISATIN D EXPLITER UN SERVICE INTERNE DE GARDIENNAGE Application de la loi du 10 avril 1990 1 - arrêté royal du 21 mai 1991 2 Votre demande doit être adressée par lettre

Plus en détail

Circulaire Marchés publics Art. 30 CTM

Circulaire Marchés publics Art. 30 CTM Circulaire. - Marchés publics. - Chantiers temporaires ou mobiles. - Plan de sécurité et de santé - Directives pratiques portant sur les documents à joindre à l'offre en application de l'article 30, alinéa

Plus en détail

Portes et sorties situées sur les voies d évacuation

Portes et sorties situées sur les voies d évacuation Commentaire de l ordonnance 4 relative à la loi sur le travail Annexe de OLT 3 Article 10 (annexe) Portes et sorties situées sur les voies d évacuation Cette annexe présente les explications concernant

Plus en détail

fire-line DE COENE Securité anti-incendie certifiée! De Coene Products Europalaan 135 BE-8560 Gullegem www.decoeneproducts.be

fire-line DE COENE Securité anti-incendie certifiée! De Coene Products Europalaan 135 BE-8560 Gullegem www.decoeneproducts.be DE COENE PRODUCTS Securité anti-incendie certifiée! fire-line L incendie de l Innovation à Bruxelles (1967) a entraîné une législation incendie innovante et extrêmement rigoureuse pour les bâtiments publiques

Plus en détail

Les maisons de justice

Les maisons de justice Les maisons de justice 2 SOMMAIRE Les missions pénales... 5 Une mission d information... 5 Une mission de guidance... 5 La médiation pénale... 6 L alternative à la détention préventive... 6 La probation...

Plus en détail

Un concentré de résistance...tout en beauté!

Un concentré de résistance...tout en beauté! BLOC-PORTE BLINDÉ FORGES G 35 CERTIFIÉ BP 3 Un concentré de résistance...tout en beauté! Modèle présenté avec option panneau en bois massif mouluré Niveau 5 : selon NF P 20-320 Classe 5 : selon ENV 1630

Plus en détail

Diamant EI30 NOUVEAU. Porte blindée coupe-feu. Ça rassure! Clef brevetée Vigie Mobile. www.picard-serrures.com. Depuis 1720

Diamant EI30 NOUVEAU. Porte blindée coupe-feu. Ça rassure! Clef brevetée Vigie Mobile. www.picard-serrures.com. Depuis 1720 Diamant EI30 Porte blindée coupe-feu NOUVEAU PORTE BLINDÉE CERTIFIÉE A2P BP1 Clef brevetée Vigie Mobile www.picard-serrures.com Depuis 1720 Ça rassure! Porte blindée avec 4 ou 5 points de fermeture Porte

Plus en détail

UNE PROTECTION OPTIMALE POUR VOTRE ENTREPRISE

UNE PROTECTION OPTIMALE POUR VOTRE ENTREPRISE Assurances pour entreprises UNE PROTECTION OPTIMALE POUR VOTRE ENTREPRISE 30.00.005/00 10/14 ASSURANCES POUR ENTREPRISES Une protection optimale pour votre entreprise Entreprendre, c est accepter d assumer

Plus en détail

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur;

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur; Arrêté royal du 4 décembre 2012 concernant les prescriptions minimales de sécurité des installations électriques sur les lieux de travail (M.B. 21.12.2012) Section I er. - Champ d'application et définitions

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE VELUX BATIBOUW 2014 «VELUX À VOTRE SERVICE»

DOSSIER DE PRESSE VELUX BATIBOUW 2014 «VELUX À VOTRE SERVICE» VELUX «VELUX À VOTRE SERVICE» Pour plus d informations (ne pas publier svp) Contenu Pratique VELUX Belgium Frédéric Devos +32 474 94 04 53 frederic.devos@velux.com www.velux.be Advanced Fair Caroline BOUCQUEY

Plus en détail

Conçu pour plaire. à tout le monde... sauf aux cambrioleurs! BLOC-PORTE BLINDÉ FORGES G 372 CERTIFIÉ BP 2

Conçu pour plaire. à tout le monde... sauf aux cambrioleurs! BLOC-PORTE BLINDÉ FORGES G 372 CERTIFIÉ BP 2 BLOC-PORTE BLINDÉ FORGES G 32 CERTIFIÉ BP 2 Conçu pour plaire à tout le monde... sauf aux cambrioleurs! Modèle présenté avec option panneau en bois massif mouluré Niveau 2 : selon NF P 20-320 Classe 4

Plus en détail

Formulaire de demande de surveillance en cas d'absence

Formulaire de demande de surveillance en cas d'absence Police Locale ZP Haute Senne (5328) Coordination opérationnelle Chaussée d'enghien, 180 7060 SOIGNIES Tél. (067)349 249 Fax. (067)349 240 Formulaire de demande de surveillance en cas d'absence Renseignements

Plus en détail

AUTOUR DU LOGEMENT EN SÉCURITÉ!

AUTOUR DU LOGEMENT EN SÉCURITÉ! AUTOUR DU LOGEMENT EN SÉCURITÉ! CONSIGNES DE SÉCURITÉ VOUS TROUVEREZ DANS LE PRÉSENT DOCUMENT DES CONSEILS DE BASE AFIN DE GARANTIR AU MIEUX LA SÉCURITÉ DE VOS BIENS. AUTOUR DU LOGEMENT EN SÉCURITÉ! En

Plus en détail

VERROUILLAGES MOTORISÉS EN APPLIQUE BIGSUR

VERROUILLAGES MOTORISÉS EN APPLIQUE BIGSUR BIGSUR SERRURE MULTIPOINTS EN APPLIQUE Très haute protection et endurance aux usages les plus intensifs. Fonctionnalités Très haut niveau de sécurité Grâce à son pêne demi-tour, la serrure BIGSUR garantit

Plus en détail

Arrêté royal du 3 mai 1999 relatif aux missions et au fonctionnement des comités pour la prévention et la protection au travail (M.B. 10.7.

Arrêté royal du 3 mai 1999 relatif aux missions et au fonctionnement des comités pour la prévention et la protection au travail (M.B. 10.7. Arrêté royal du 3 mai 1999 relatif aux missions et au fonctionnement des comités pour la prévention et la protection au travail (M.B. 10.7.1999) Modifié par: (1) arrêté royal du 10 août 2001 modifiant

Plus en détail

Médias NVS, documentation 2014

Médias NVS, documentation 2014 Médias NVS, documentation 2014 Association Suisse en Naturopathie Associazione Svizzera di Naturopatia NVS Schützenstrasse 42 CH-9100 Herisau T +41 71 352 58 50 F +41 71 352 58 81 nvs@naturaerzte.ch www.naturaerzte.ch

Plus en détail

Rè glèmènt concèrnant la cèrtification Firè Safèty Quality

Rè glèmènt concèrnant la cèrtification Firè Safèty Quality Rè glèmènt concèrnant la cèrtification Firè Safèty Quality Le présent document est le règlement portant sur la certification FiSQ. Il décrit les exigences auxquelles doivent répondre les entreprises souhaitant

Plus en détail

La plus haute sécurité n a pas de secret pour Kaba: Chambres fortes en Relastan.

La plus haute sécurité n a pas de secret pour Kaba: Chambres fortes en Relastan. La plus haute sécurité n a pas de secret pour Kaba: Chambres fortes en Relastan. Kaba SA Safes + Vaults Route des Deux-Villages 51c CH 1806 St-Légier-La Chiésaz Tél. +41 21 946 52 72 Fax +41 21 946 52

Plus en détail

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1)

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1) Vous êtes victime Introduction Vous avez été victime d une infraction (1). C est un événement traumatisant et vous vous posez sûrement de nombreuses questions : Quels sont mes droits? Que dois-je faire

Plus en détail

Toujours aussi étanche après 50 ans! www.sureseal.fr CAOUTCHOUC EPDM. 50 ans plus tard, aussi étanche qu au premier jour

Toujours aussi étanche après 50 ans! www.sureseal.fr CAOUTCHOUC EPDM. 50 ans plus tard, aussi étanche qu au premier jour CAOUTCHOUC EPDM Toujours aussi étanche après 50 ans! 5/13-2339 50 ans plus tard, aussi étanche qu au premier jour Pas de feu sur le toit. L EPDM s applique sans flamme Respectueuse de l environnement et

Plus en détail

ORDRE DES ARCHITECTES ET DES INGENIEURS-CONSEILS GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG CI-APRÈS DÉSIGNÉ MAÎTRE D OUVRAGE, ET. Programme du bâtiment

ORDRE DES ARCHITECTES ET DES INGENIEURS-CONSEILS GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG CI-APRÈS DÉSIGNÉ MAÎTRE D OUVRAGE, ET. Programme du bâtiment OAI ORDRE DES ARCHITECTES ET DES INGENIEURS-CONSEILS GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG CONTRAT-TYPE ARCHITECTE RECOMMANDATION DE L OAI POUR LE SECTEUR PRIVÉ ENTRE CI-APRÈS DÉSIGNÉ MAÎTRE D OUVRAGE, ET CI-APRÈS

Plus en détail

F Sécurité A2 Bruxelles, le 3 octobre 2012 MH/AB/JP 684-2012 AVIS. sur LA SÉCURITÉ DES COMMERÇANTS

F Sécurité A2 Bruxelles, le 3 octobre 2012 MH/AB/JP 684-2012 AVIS. sur LA SÉCURITÉ DES COMMERÇANTS F Sécurité A2 Bruxelles, le 3 octobre 2012 MH/AB/JP 684-2012 AVIS sur LA SÉCURITÉ DES COMMERÇANTS (approuvé par le Bureau le 12 juin 2012, entériné par le Conseil Supérieur le 3 octobre 2012) Conseil Supérieur

Plus en détail

APPARTEMENTS - PORTES D ENTRÉE AVEC...

APPARTEMENTS - PORTES D ENTRÉE AVEC... APPARTEMENTS - PORTES D ENTRÉE AVEC... ... AVEC 20 ANS D EXPÉRIENCE ET DE SAVOIR-FAIRE EN SÉCURISATION, AVEC LES MEILLEURS MATÉRIAUX ET DES PROFILÉS DE QUALITÉ, AVEC SON PROPRE STUDIO ET ATELIER DE CONCEPTION,

Plus en détail

HALL D EXPOSITION de 150 m 2 à Tours Nord. 1 et 3, avenue de l Europe 37100 TOURS

HALL D EXPOSITION de 150 m 2 à Tours Nord. 1 et 3, avenue de l Europe 37100 TOURS HALL D EXPOSITION de 50 m 2 à Tours Nord 02 47 49 22 85 et 3, avenue de l Europe 3700 TOURS Fenêtres PVC Fenêtres I Portes-fenêtres I Coulissants Une solution complète de très haute qualité qui répond

Plus en détail

Les MISSIONS spécifiques du CONCEPTEUR et du COORDINATEUR SÉCURITÉ-SANTÉ et leurs INTERACTIONS

Les MISSIONS spécifiques du CONCEPTEUR et du COORDINATEUR SÉCURITÉ-SANTÉ et leurs INTERACTIONS J M F A U C O N N I E R A R C H I T E C T E C O O R D I N A T E U R S É C U R I TÉ-S AN TÉ AVENUE SUR CORTIL N 143 4130 TILFF BELGIQUE TÉL. : + 32 (0)4 388 20 38 FAX : + 32 (0)4 388 20 48 GSM : + 32 (0)476

Plus en détail

Cadre d assurance de la qualité

Cadre d assurance de la qualité Page 1 de 7 Cadre d assurance de la qualité Septembre 1999 (traduction 15 décembre 1999) I. Cadre d'assurance de la qualité A. Préambule B. Objectifs du Cadre d assurance de la qualité C. Critères d adhésion

Plus en détail

La sécurité et le confort au meilleur prix!

La sécurité et le confort au meilleur prix! BLOC-PORTE BLINDÉ PALIERIS G 31 CERTIFIÉ BP 1 La sécurité et le confort au meilleur prix! Niveau 1 : selon NF P 20-320 Classe 3 : selon ENV 162 La sécurité à votre porte : la garantie d une parfaite tranquillité

Plus en détail

Cadre d accueil. Débuter avec succès dans la construction

Cadre d accueil. Débuter avec succès dans la construction Cadre d accueil Débuter avec succès dans la construction CADRE D ACCUEIL - INTRODUCTION Onthaalkader - InleIDING Accueil - Introduction Les éléments suivants ont été pris en compte lors de la rédaction

Plus en détail

Les badges de chantier*

Les badges de chantier* Fabienne Muller Université de Strasbourg - Octobre 2013 Les badges de chantier* * Travail réalisé à partir de l'exploitation des questionnaires envoyés aux partenaires concernés par les dispositifs, éventuellement

Plus en détail

Unités. Dossier spécial. La gestion de ton local N 1. Sommaire. Sept. - Oct. - Nov. 2013-2014

Unités. Dossier spécial. La gestion de ton local N 1. Sommaire. Sept. - Oct. - Nov. 2013-2014 Unités Dossier spécial N 1 Sept. - Oct. - Nov. 2013-2014 La gestion de ton local Les Unités utilisent des locaux qui servent de lieux d animation si le temps ne permet pas les réunions en extérieur, de

Plus en détail

Règlement d ordre intérieur. Médi-Garde

Règlement d ordre intérieur. Médi-Garde Règlement d ordre intérieur Médi-Garde Généralités : La garde médicale assure la continuité des soins les week-ends et les jours fériés ainsi que le prévoit le Code de Déontologie médicale (articles 113

Plus en détail

ALARME. Evitons les alarmes intempestives!! Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes d alarme

ALARME. Evitons les alarmes intempestives!! Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes d alarme ALARME Evitons les alarmes intempestives!! Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes d alarme L'utilisation de systèmes d'alarme est régie par la loi. L objectif du gouvernement est

Plus en détail

Rapport prévention Vol Expertise d'un bâtiment existant dans son état actuel

Rapport prévention Vol Expertise d'un bâtiment existant dans son état actuel Gudrun Xpert - sa 99999 Marktplein 2/ BE - 9000 Gent Avenue des arts 50 BE - 000 Bruxelles /23.45.67 Avenue des Arts 50 BE - 000 Bruxelles tel. 02/55 2 40 25636 98952-2 /DPR Rapport prévention Vol Expertise

Plus en détail