«Couleurs et lumière sur Verviers»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Couleurs et lumière sur Verviers»"

Transcription

1 «Couleurs et lumière sur Verviers» Dans le cadre de l exposition consacrée à l artiste allemande, Uta Rings, le service de la Culture a imaginé un parcours «Patrimoine». Voici une sélection bibliographique de neuf ouvrages, susceptibles de vous apporter des informations complémentaires : Elle propose deux ouvrages généraux sur l architecture, deux autres sur la richesse patrimoniale en province de Liège, deux autres encore sur celle propre à Verviers et enfin trois ouvrages sur des bâtiments précis dont la cité lainière s enorgueillit, tous présentés par ordre alphabétique au sein de chacune des catégories. Informez-vous dans votre bibliothèque locale. Bonne lecture! CROS, Philippe. Les styles en architecture. Toulouse : Milan, (Les essentiels Milan ; 174), 53 p. Dans ce petit volume très maniable, l auteur nous convie à un survol de vingt-cinq siècles d architecture civile et religieuse en Occident. Le style est à l architecture ce que la syntaxe est à la langue, dit-il en substance, en tête de son propos. Tant il est vrai, ajoute-t-il, que cette discipline ne peut se réduire à l étude d une série d archétypes stricts. Et Philippe Cros, riche d une double formation dans les domaines de l art et du droit international, s emploie à nous informer sur les principales caractéristiques des formes propres à chacune des périodes. Non sans attirer l attention sur la nécessité de les envisager sous un angle diachronique, pour bien comprendre leur évolution et leur succession dans le temps. Fidèle au concept de la collection qui se veut très accessible à tous les publics, l ouvrage présente ainsi la quintessence de sa réflexion, où le lecteur le sent très à l aise, sur une double page qui se termine à droite, par un cadre bleu soutenu où figurent les lignes de faîte du mini-chapitre, tandis que des cadres, grisés ou non, donnent du relief à certains détails intéressants. La présentation chronologique, fort claire, prévoit en outre un rappel de chaque tête de chapitre en bas des pages : ainsi le lecteur peut-il toujours facilement se situer dans le parcours général proposé. Et le lecteur, attentif au parcours verviétois, pourrait bien trouver son bonheur dans les pages consacrées au retour à l antique (p ), au néogothique (p ), à l Art nouveau (p ) qui rafraîchiront ses repères, même si l auteur n entre pas plus avant dans les différences entre modalités au sein d un style déterminé. Juste dommage qu il ne mentionne pas l Art déco qui a influencé l architecture et a succédé à l Art nouveau : l auteur passe directement aux réalisations de Le Corbusier et à l utilisation de l acier et du verre (p ). Les illustrations sont nombreuses : photos en N/B alternent avec dessins à la pointe sèche. Tout au plus le lecteur aurait-il pu souhaiter, dans les marges parfois laissées vides, quelques plans de plus il n y en a qu un seul dans tout le volume, puisque l auteur estime capital d accorder une grande importance à la structure des bâtiments, comme il est précisé sur le dos du volume. Un glossaire est présenté en fin de texte, sur trois pages, qui reprend les mots les plus techniques. Et cerise sur le gâteau l auteur effectue des renvois d une notion à l autre par le biais d un astérisque, lorsqu il est amené à recourir à du vocabulaire spécifique au sein d une définition, qui de ce fait, reste toujours parfaitement accessible. Un exemple à suivre Un ouvrage certes simple, qui reprend l essentiel d où le nom donné à la collection à laquelle le volume appartient des caractéristiques des styles de constructions à travers les époques, mais qui a le double mérite d être clair et de pouvoir convenir à tout lecteur débutant en matière d architecture, qu il soit adolescent ou adulte, mais qui aura également le mérite de rappeler aux autres, des distinctions, des précisions qu ils auront eu le temps d oublier Un petit pratique qui se parcourt avec plaisir, à recommander sans modération! - 1 -

2 D'ALFONSO, Ernesto et SAMSA, Danilo, dir. L'architecture : les formes et les styles de l'antiquité à nos jours. Paris : Solar, 1996, 288 p. Cet ouvrage propose un musée imaginaire d œuvres essentielles dans le domaine de l architecture. A voir la démarche chronologique proposée et la présentation globale adoptée, fort semblable à celles de Philippe Cros dans le volume présenté ci-dessus, le lecteur pourrait considérer que le présent ouvrage développe au fond les bases données par le précédent. Et il aurait raison Car il s agit bien de la même démarche, toutefois élargie à près de trois cents pages. Le lecteur trouvera donc ici plus d indications, de nature à étoffer sa réflexion, même si les auteurs précisent dans l avant-propos que, pour réaliser ce parcours de cinq mille ans, ils ont dû faire une «sélection assez draconienne». L ouvrage n échappe pourtant pas, par moment, à une présentation un peu touffue : à force de vouloir tenir compte tant d une perspective diachronique, que d un tableau synchronique? C est le cas, nous semble-t-il, pour le XVIII e siècle, bien que les auteurs prennent la précaution de donner, en tête des chapitres, les grandes subdivisions prévues à l intérieur de chacun d eux. Ils attirent notre attention sur des informations particulières dans des cadres ou des commentaires en bas de page. Le lecteur pourrait bien épingler avec un profit particulier les p. 218 et suivantes où il trouvera des informations sur certains bâtiments civils (gare, halls, etc.) construits à la fin du XIX e ou au début du XX e, absentes de l ouvrage de Cros, faute de place. Même remarque pour l Art nouveau et ses développements, p. 224 et suivantes. Deux chapitres entiers sont consacrés à l entre-deux-guerres (p ) et à la fin du XX e siècle (p ), ce qui est suffisamment rare dans un ouvrage consacré à des généralités, pour être souligné. Ici aussi, une illustration riche, plus riche encore grâce à de très nombreux plans et à l apport de la couleur dans certaines photos. Par contre, le choix de la police d écriture à empattements, avec une fonte étroite, choisie pour l impression, ne rend pas le texte agréable à lire et c est dommage. Le glossaire de cinq pages est très complet, mais sa présentation serrée et la police utilisée dans un pas plus petit le rend inconfortable à parcourir. Un ouvrage à consulter, sans aucun doute. Mais à lire dans le détail, c est moins sûr. L ouvrage est d ailleurs actuellement épuisé et doit être consulté en bibliothèque. Aucune réédition n est annoncée. Un hasard? BRUTSAERT, Emmanuel, dir. Province de Liège. Bruxelles : Racine : Dexia, (Histoire & patrimoine des communes de Belgique), 575 p. L ouvrage, de format A4, présente individuellement, dans l ordre alphabétique, les 84 communes de la Province de Liège, souvent méconnue et régulièrement confondue soit avec la Ville du même nom, soit avec l ancienne Principauté de Liège qui a subsisté jusqu à l annexion du territoire par la France en Et le gouverneur, Michel Foret, qui signe l introduction, fait remarquer à juste titre que ce serait méconnaître alors la richesse du passé de la principauté abbatiale de Stavelot-Malmedy, indépendante, ou encore, pourrions-nous ajouter, le patrimoine du duché de Limbourg, tout à côté de Verviers, qui a fait partie des Pays-Bas espagnols et dont la partie sud est revenue à la future Belgique, au début du XIX e siècle. Il s agit d un volume épais, qui répertorie le patrimoine culturel et naturel de ces communes. Une carte globale de la province figure en regard de la table des matières, en p. 8, et permet ainsi au lecteur de se faire une belle idée de la configuration du découpage territorial. Chaque chef-lieu est mentionné en caractères gras, chaque autre localité qui détient du patrimoine remarquable, en maigres. Un ensemble de cartes à l échelle 1: reprend toutes les communes fusionnées, jusqu au plus petit hameau. Un index de vingt-cinq pages, en fin de volume, reprend toutes les localités et leurs curiosités : un outil très pratique qui n hésite pas à renvoyer au cahier des cartes (p ). Le directeur de la publication s est entouré de nombreux collaborateurs locaux. Le volume, réalisé grâce au soutien de Dexia, bénéficie du choix d une police de caractères claire et de nombreuses illustrations en couleurs, dont certaines en pleine page, et est imprimé sur un papier couché de belle qualité, ce qui contribue incontestablement au plaisir de la consultation et de la lecture. Chaque commune est présentée selon le même schéma : 4 lignes pour préciser son origine et sa localisation, un chapitre «historique» qui retrace les événements marquants des siècles passés et en explique la physionomie actuelle, un vaste chapitre «A voir», avec, en gras, les éléments remarquables pour se terminer sur la mention des événements culturels et/ou touristiques. Les quatorze pages consacrées au territoire de Verviers (p ), dues à Jean-François Potelle et à Jean-Claude Nailis, du service des Archives de la Ville, mentionnent plusieurs des bâtiments repris dans le parcours. Mais elles attirent aussi l attention du lecteur sur l église Saint-Remacle (1838), par ex., d ordonnance néo-classique, qu il serait dommage d ignorer, notamment pour son plafond à caissons, remarquable par ses sculptures, toutes différentes, qui bénéficie d une illustration pleine page, de très belle facture. Un ouvrage à consulter, même s il est lourd à manier, pour approfondir la connaissance de la ville mais pourquoi pas aussi de quelques autres cités proches?, d autant plus qu il est proposé en libre-accès à la Bibliothèque de Verviers. CHAVANNE, Philippe. L'Art nouveau en province de Liège. Alleur : Éd. du Perron, 2002, 113 p. Journaliste et écrivain français, Philippe Chavanne a, le temps de cet ouvrage, délaissé ses sujets de prédilection, gastronomie et nature, pour sillonner différentes villes de la province de Liège et nous en faire découvrir le patrimoine architectural «Art nouveau», avec la complicité de la photographe Alice Delvaille, qui réalise ici encore un très beau reportage. Cinq d entre elles (Amay, Huy, Liège, Spa et - 2 -

3 Verviers) ont retenu leur attention. Et, même si son nom lui vaut d être la dernière dans la présentation articulée sur l ordre alphabétique de la dénomination de ces villes, Verviers (p ) n est certainement pas la plus pauvre en la matière. Le lecteur ne serait pourtant pas bien inspiré s il se précipitait d entrée de jeu à ces pages-là. En effet, déjà le texte de l introduction vaut son pesant d or, qui explique les bouleversements intervenus à la charnière des XIX e et XX e siècles. Ces changements majeurs dans les domaines économique et social vont servir de creuset à l émergence soudaine et éphémère d un nouveau mouvement artistique dans toute l Europe occidentale. Si l auteur y évoque les grands noms d architectes dont nous sommes coutumiers quand nous entendons parler d Art nouveau (Horta, Hankar, Cauchie, etc.), il y réhabilite également un ensemblier liégeois moins connu du grand public, Gustave Serrurier-Bovy qu il serait dommage d ignorer plus longtemps. Mais l auteur et sa photographe réservent également une dizaine de très belles pages à quelques joyaux du patrimoine architectural verviétois de l époque, qu un commentaire replace dans leur contexte, avant d aborder leurs spécificités. Épinglons notamment les indications relatives à la rue du Palais (p ), qui figure dans le parcours «Patrimoine» imaginé à l occasion de l expo Couleurs et lumière sur Verviers, autour de l œuvre d Uta Rings. Arrêtons-nous justement au Cercle des Beaux-Arts qui servira d écrin à quelques-unes des œuvres : le bâtiment est, en effet, très particulier car s il a été construit en pleine période Art nouveau, il reste étonnamment tributaire de la néo-renaissance flamande. Un agrandissement du fronton est présenté en p. 92, pour introduire aux réalisations spécifiques de Verviers. La rue des Raines n est pas oubliée. Par contre, les auteurs ont ignoré l un ou l autre bâtiment de la rue du Brou, ce qui est regrettable. Le glossaire situé en fin de volume, reprend une cinquantaine de termes techniques qu il explique de manière très accessible. Il permettra incontestablement au lecteur de s approprier des termes qui restaient peut-être jusque là plus ou moins flous dans son esprit. La définition très documentée que l auteur donne de l Art nouveau n est certes pas la moins intéressante. Les nombreuses photos en couleurs d Alice Delvaille, très soignées l ouvrage se présente presque comme un album, très agréable à parcourir imprimées sur un papier couché de belle qualité, leur confère un très beau «fini» jusque dans les détails qui ne sont pas négligés. Un ouvrage incontournable pour mieux connaître les richesses de Verviers et pouvoir les apprécier à leur juste valeur. A noter cependant que le lecteur intéressé à emprunter ce volume dans l une des bibliothèques du réseau Aleph, le trouvera rangé en rayon la plupart du temps, aux lettres DEL, le début du nom de la photographe, au lieu de le trouver, plus logiquement, aux lettres CHA, qui inaugurent le nom de l auteur du texte, comme il est normalement recommandé. A la suite d une coupable distraction? La question est posée DE BIÈVRE, Ghislaine, dir. Le patrimoine monumental de la Belgique. Vol. 11. Province de Liège, arrondissement de Verviers, entité de Verviers. Bruxelles : P. Mardaga, 1984, 262 p. Cet ensemble d une vingtaine de volumes (dont certains comprennent plusieurs tomes) a été initiée, à l époque, par l administration du Patrimoine culturel du ministère de la Communauté française. Il s agit d un inventaire systématique mais sommaire ce qui rend la consultation du volume parfois ardue du patrimoine immobilier de la Wallonie, organisé par arrondissement, qui recense et décrit l'essentiel de la «production architecturale du pays, religieuse ou civile, industrielle ou militaire, urbaine ou rurale», en vue d en assurer la protection et la sauvegarde. Ces ouvrages sont complétés d un aperçu bibliographique, d une table générale des noms de lieux, de la liste des monuments et sites classés, d une table des noms d architectes et d ingénieurs cités ainsi que de diverses autre tables, dont la moins utile n est certainement pas l inventaire photographique, d une vingtaine de pages, en petites photos contact, qui reprend chaque édifice cité. La directrice de la publication s est entourée d une équipe de scientifiques universitaires. C est dire si l ouvrage est avant tout précieux pour les spécialistes en archéologie et histoire de l art et convient plus spécifiquement dans le cadre d une recherche pointue. A cet égard, nous ne pouvons que renvoyer ces lecteurs-là aux «indications pour la lecture» que l éditeur a jugée utile d ajouter en p , où ils trouveront très clairement définies les limites du travail, de même que la liste des sigles et le lexique architectural qui suivent. Il n empêche : la préface signée par Philippe Moureaux, met bien en évidence les caractéristiques de la capitale de l arrondissement. Se priver de sa lecture serait donc vraiment dommage car elle est très accessible, ce qui est sans doute moins le cas des deux introductions qui suivent, signées par les spécialistes que sont Jacques Stiennon, professeur à l ULg, et Émile-José Fettweis, architecte verviétois bien connu pour ses réalisations (Maison Gilissen à Heusy et église Marie-Médiatrice à Verviers, notamment). Les bâtiments sont présentés par rues et par numéros dans ces rues. Des photos en N/B accompagnent certaines notices, quelques photos en couleurs pleine page, ainsi que de nombreux dessins et croquis complètent ces informations fort techniques qui rendent le volume impropre à une lecture en continu, à moins d avoir un objectif d étude tout à fait précis. L ouvrage est proposé en libreaccès à la Bibliothèque de Verviers, ce qui donne au lecteur la possibilité de le feuilleter et d apprécier si la présentation assez sèche lui convient, avant de l emprunter

4 JORIS, Freddy, dir. Le patrimoine verviétois. Verviers : Aqualaine, 2004, 142 p. L ouvrage réalise une synthèse réussie du patrimoine verviétois, remarquable à un titre ou à un autre. Conçu comme un guide, il vise à informer de manière précise, sans tomber toutefois dans le travers d une érudition pointue. Dans un article du Soir du 23 décembre 2004, que le lecteur peut toujours consulter en ligne à cette adresse : Z0Q3VD.html, Brigitte Lousberg fait remarquer que Verviers compte septante-neuf monuments sur son territoire. Elle se situe, de ce fait, au cinquième rang des communes de Wallonie les plus riches en patrimoine classé derrière Liège, Tournai, Mons et Namur, apprend-on dans l ouvrage édité par Aqualaine. La Ville est elle-même détentrice de vingt-huit de ces monuments ou sites et est, de ce fait, le quatrième propriétaire du patrimoine classé de Wallonie, après la Région wallonne et les villes de Liège et de Namur, y fait remarquer Freddy Joris, directeur de la présente publication. Le citoyen verviétois en est-il réellement conscient? Pas sûr alors que beaucoup gardent le déclin de la ville en point de mire. Il est clair que ce patrimoine impose des charges en matière de protection et de sauvegarde dont le citoyen lambda ignore bien souvent les contours. Dans la préface par ailleurs, Claude Desama, alors bourgmestre de Verviers, soulève une autre question non moins préoccupante : comment protéger ce qui existe et éviter les destructions intempestives qui peuvent tuer l âme d un quartier, sans renoncer à une dynamique urbaine qui vise à revoir l organisation d un ensemble de rues, alors que ces deux exigences, peuvent, toutes deux, s avérer financièrement coûteuses? Raison pour laquelle il n hésite pas à attirer l attention sur une troisième option, la réaffectation, lorsque les partenaires publics et privés peuvent arriver à un accord, piste qui pourrait bien donner des idées à plus d un. Le corps de l ouvrage reprend bien entendu les monuments classés mais ajoute à cette liste, déjà importante, des édifices dignes d intérêt, repris dans des inventaires précédents, réalisés notamment par Catherine Bauwens, ainsi que quelques ouvrages contemporains, «pour rappeler que le patrimoine de demain se bâtit aujourd hui», précise Freddy Joris, dans son introduction. Les commentaires ont été rédigés par dix-neuf spécialistes, professionnels ou non, du patrimoine verviétois, qui les ont répartis en 136 notices numérotées. Ils ont retenu une présentation à dominante géographique, par quartier, en une quinzaine de «zones» pour la majeure partie du texte, mais ont isolé dans deux chapitres spécifiques, en fin de volume, les constructions Art nouveau, Art déco et à tendance moderniste (p. 119), et d autres éléments du patrimoine, comme certaines enseignes, des escaliers, etc. (p. 127). Le texte est imprimé en N&B et en bordeaux pour les titres et la pagination. Cette couleur, également reprise dans des lisérés qui entourent photos en couleurs et légendes, apportent une note souriante à une mise en page nette et aérée. Chaque légende précise la localisation du bâtiment, l identité du propriétaire ou son statut s il est privé, la date de classement et son extension. L index prévu en fin de volume se décline en quatre volets : noms de lieux, d architectes, d artisans, de maîtres d ouvrage. Peut-être serait-il aussi judicieux de prévoir, dans une nouvelle publication, un index des noms donnés aux bâtiments pour permettre aux Verviétois, mais aussi à tout lecteur intéressé, de resituer plus facilement celui dont il entendrait parler Il serait dommage de réserver ce volume aux seuls spécialistes de la question, même si l on peut comprendre les soucis techniques du bourgmestre, alors que les informations qu il contient, tout à fait accessibles au citoyen désireux de mieux connaître «sa» ville et la mise en page attrayante en font un ouvrage que tout Verviétois devrait avoir chez lui! Seul petit bémol qui découle pourtant de ces qualités : le volume est présenté dans un format plus large que l A4, utile certes pour quelques photos pleine page, mais de ce fait d une maniabilité réduite. Difficile donc d imaginer de l emporter avec soi en balade pour s appuyer sur son contenu de manière à fixer les (re)découvertes à réaliser à cette occasion, par un beau jour de printemps ou d été. A quand un plus petit format, aussi abouti mais plus pratique, ne serait-ce que pour y actualiser les informations relatives à Verviers-Ouest (p. 91), qui prête aujourd hui ses locaux à l Hôtel Verviers, et y ajouter notamment des illustrations à jour de la Grand-Poste au centre de Verviers (p. 54) et l église St Nicolas à Stembert (p. 114) dont la restauration est aujourd hui complètement terminée? D autant plus que cet ouvrage-ci est aujourd hui malheureusement épuisé et ne peut plus guère être consulté qu en bibliothèque... DUTILLEUX, Marcel. Histoire et "petites histoires" des Grands-Théâtres verviétois. Verviers : Éd. du Centre culturel régional, 1999, 110 p. L ouvrage est né du souhait légitime de pouvoir donner des réponses au quidam intéressé par le bâtiment du Grand-Théâtre. Dans son avant-propos, l auteur fait en effet remarquer à juste titre on retrouve d ailleurs ce constat chez d autres que si le passé textile verviétois a suscité de nombreuses études et si l activité lyrique et musicale des bords de Vesdre a donné lieu à des travaux dignes d intérêt, les informations relatives à l histoire des théâtres à Verviers sont relativement rares et dispersées et se limitent souvent au théâtre implanté antérieurement à la place Verte. L auteur se propose donc de combler un manque, même si, dans son introduction, il se défend bien de faire œuvre d historien. Il suit un axe chronologique, partant du XVIII e, moment où le goût pour la représentation scénique apparaît dans la cité lainière, pour revenir à la période contemporaine. Mais il ne s arrête à la description des trois bâtiments connus la salle Dutz (1774), édifiée sur la rive gauche de la Vesdre, en aval du pont des Récollets, la Bonbonnière (1822), construite sur la place Verte et le Grand-Théâtre néo-classique (1892), qui domine toujours la pente de la rue Xhavée et à leur contexte immédiat. Il élargit son propos aux conditions diverses qu ont connues les constructions, leur gestion, - 4 -

5 donne des exemples des spectacles accueillis et émaille son propos d une série de commentaires et de citations plus ou moins heureux. L ouvrage n est donc pas centré sur l un ou l autre bâtiment déterminé, mais bien sur la manière dont ils ont servi la fonction théâtrale à travers les années, tant et si bien qu à force de mélanger les genres, l auteur en arrive à raconter une belle histoire. Le récit est certes sans prétention, mais il pèche malgré tout par un manque de rigueur, à telle enseigne que le lecteur intéressé par l un ou l autre aspect doit faire un tri au sein des paragraphes d un texte qui part dans de nombreux sens différents. Ainsi, de la p. 18 à la p. 20, évoque-t-il le développement de l activité scénique à Spa, en p. 59, intègre-t-il dans sa description du Grand-Théâtre, un excursus relatif au compositeur Vieuxtemps, pour reprendre le fil de son récit interrompu, par la description du foyer du bâtiment en p. 63, pour ne citer que ces deux exemples-là. Était-ce vraiment bien utile pour servir son propos initial? Fallait-il nécessairement entrelacer les informations relatives aux bâtiments consacrés au théâtre et à l activité scénique elle-même, de manière aussi étroite? Mais finalement, le choix du titre où s allient les termes «Histoire» et «petites histoires» ne tend-il pas déjà à laisser penser que la clarté du cheminement risque d être prise en défaut? Quand le lecteur voit, dans la table des matières, un texte structuré en cinq actes, un prologue et un épilogue, comme au théâtre, ne doit-il pas se dire que c est là un programme bien spécifique? Le texte est illustré en N/B par des clichés de dimensions diverses. Ceux qui sont implantés en format «paysage» sur une page complète à gauche, le sont de manière un peu curieuse : la légende figure en bord externe de page, ce qui oblige le lecteur à faire pivoter l ouvrage d un quart de tour, pour s assurer un confort de lecture (p. 44, 56, 104), alors qu il aurait mieux valu les imprimer comme celle qui l est à droite (p. 103). La présence d un index du vocabulaire architectural, qui manque, aurait pourtant été bien utile pour le lecteur qui n appréhende pas facilement le sens des nombreux termes techniques que l on peut relever dans le chapitre 3 (p ), alors que le propos se veut accessible. Étonnant que l auteur n y ait pas pensé, alors qu il a prévu une bibliographie avec les références précises des ouvrages utilisés. Un ouvrage de nature à plaire essentiellement au lecteur qui veut compléter des souvenirs, en somme, ou à celui qui est disposé à partir à la recherche de tel ou tel élément perdu dans le texte. Le chapitre 3 pourrait servir de base à un tiré à part, pour alimenter le propos d une visite guidée du Grand-Théâtre actuel et proposé comme support au public, si le travail n a pas déjà été réalisé. Une source sympathique sans doute, qui complète une information lacunaire sur les théâtres de Verviers, mais quelque peu décevante dans ses développements brouillons, au vu du professionnalisme présent dans les autres références retenues au sein de cette sélection. JORIS, Freddy. La chapelle Saint-Lambert et le site de l ancien couvent des Sépulcrines à Verviers. Namur : Institut du patrimoine wallon (IPW), (Carnets du patrimoine ; 75), 59 p. L étude relative à la chapelle Saint-Lambert est présentée dans une brochure qui fait partie de la précieuse collection des «Carnets du patrimoine» éditée par l Institut du patrimoine wallon. Le titre complet annonce le programme du propos qui ne se limite pas, ainsi que l auteur le précise d entrée de jeu dans l introduction, à la seule chapelle. Celle-ci, édifiée en 1737, rue du Collège à Verviers, a fait partie d un complexe plus important, le couvent des Sépulcrines, aujourd hui disparu et remplacé par d autres constructions, dues cependant à des architectes de renom. Elle n est donc pas parvenue jusqu à nous, d une manière aussi «naturelle» que l Hôtel de ville de Verviers, construit place du Marché, un petit demi-siècle après elle, resté très fidèle à lui-même au fil des années, que le promeneur peut toujours admirer tel quel aujourd hui. L auteur, parfaitement conscient de ce cas de figure un peu particulier dans l ensemble du patrimoine de la ville, a souhaité, pour cette raison, replacer ce monument «dans le contexte historique non seulement de sa création mais aussi de son évolution ultérieure» (p. 3). Une première photo en couleurs du site actuel, de belle dimension, placée en regard de l introduction vient, avec sa légende, préciser, d entrée de jeu, les paramètres de la question de l évolution des bâtiments du couvent. Il profite de son entrée en matière pour attirer l attention du lecteur sur la modification intervenue dans la graphie du mot «Sépulchrines», devenu au cours du temps «Sépulcrines», avant d entamer le parcours historique proprement dit, où il ne tarde pas à situer très précisément la région verviétoise, écartelée, au XVI e siècle, entre plusieurs pouvoirs : le marquisat de Franchimont qui incluait la ville et faisait partie intégrante de la Principauté de Liège, relativement autonome, le duché de Limbourg, qui coiffait ce territoire par le nord et l est et appartenait aux terres des Pays-Bas espagnols [sans oublier la principauté abbatiale de Stavelot-Malmedy, indépendante, qui marquait sa frontière sud (NDLR)]. Le lecteur l aura compris, Verviers est donc, à l époque, rien moins qu une terre quasi enclavée de la Principauté de Liège et qui, comme zone frontalière, est potentiellement soumise à des influences diverses, dont le protestantisme répandu aux Pays-Bas voisins, contre lequel lutte la Contre-Réforme catholique. C est la raison de l installation des Sépulcrines à Verviers. Voilà brossé le décor dans lequel va s édifier le couvent et sa chapelle, initialement dédiée à saint Jacques, avant d être débaptisée au profit de saint Lambert au début du XIX e. L action de ces religieuses, chargées d épauler les curés du territoire, se développe ainsi entre la Vesdre et les bras du canal des usines, au centre. L auteur montre ensuite comment diverses constructions investissent l espace encore libre à ce moment, non sans épingler au passage les caractéristiques de la chapelle, notamment remarquable pour les lambris finement sculptés de ses boiseries, avant de décrire - 5 -

6 l évolution des bâtiments et leur augmentation, au fil des événements dans le courant du XIX e, dont le fameux incendie de 1873 et la reconstruction qui s ensuit, et des modifications diverses survenues au XX e. La brochure est richement illustrée en N/B et en couleurs : photos, cartes et plans, dessins et gravures, reproductions diverses, où l auteur encercle en rouge, le cas échéant, les points remarquables sur lesquels il souhaite attirer l attention, pour en faciliter la lecture. Sa couverture particulièrement réussie reproduit un détail du maître-autel qui a échappé à l incendie : sans doute la scène biblique du sacrifice d Isaac, qui en orne le centre (la porte d un tabernacle?). Cette photo de Jacques Spitz est idéalement mise en relief par le très beau graphisme de la couverture dans des teintes vert mousse, gris et noir, réalisé par l agence Double Page à Liège, qui donne envie de partir à la découverte du contenu de l opuscule. L ouvrage devrait inciter à visiter ce petit bâtiment aujourd hui restauré. Sa peinture jaune pâle lumineuse lui garantit une sérénité enviable, propice à la méditation, ce que ne manque pas de relever, à juste titre, F. Joris dans sa conclusion. Historien, l auteur aurait pu se contenter d une analyse parfois un peu aride des sources et d un commentaire que l objectivité rend souvent trop sec. Mais, ici, le propos accroche en raison du recul critique que F. Joris prend d un bout de phrase à l égard de son sujet, avec beaucoup de bonheur, attirant ainsi l attention de son lecteur (p. 4, 6, 9, ) : il raconte plus qu il n écrit, sans rien sacrifier pourtant à la précision du message. Et derrière la connaissance manifeste que l auteur a du sujet, très vite, le lecteur sent poindre une aimable dérision lorsqu il fait appel à certaines sources, lorsqu il réajuste la portée de leurs propos, ce qui a le grand mérite d attirer également l attention du lecteur sur la confiance qu il convient ou non de leur prêter. L auteur a une plume qui vibre, parfois même d une malice de bon aloi (p. 37, 38), et ce n est pas là le plus petit mérite de sa brochure qui se lit presque aussi aisément qu un roman! WODON, Bernard. L'hôtel de ville de Verviers. Jambes : Ministère de la Région wallonne, Direction générale de l'aménagement du territoire, du logement et du patrimoine, (Carnets du patrimoine ; 8), 28 p. Dès le chapeau imprimé en gras, en tête de la page 3, l essentiel est dit sur ce bâtiment qui occupe une place de choix dans le patrimoine verviétois : c est là une petite merveille de synthèse qui soustend l articulation du reste du texte. Elle permettra de facto au citoyen verviétois de se faire une juste idée de son hôtel de ville, un petit joyau patrimonial, toujours offert à ses yeux tel qu il a été construit à la fin du XVIII e siècle, en style Louis XVI, style classique qui prolonge celui du règne de Louis XIV. De surcroît, l auteur ne se borne pas à décrire méthodiquement ce qu il voit : l extérieur d abord, l intérieur ensuite où il s arrête au premier niveau, avant d aborder le second. Il fournit également des explications claires, ce qui contribue à enrichir les repères du lecteur un peu attentif. Épinglons, par ex., la description des différentes allégories en p. 14. Petit bémol toutefois, liée à la présentation éditoriale : il semblerait que les plans des deux niveaux du bâtiment aient été intervertis à l impression. En effet, celui présenté en p. 8, comme plan du rez, est, en réalité celui de l étage, alors que le plan du rez se trouve en p. 18, sous le titre «étage». Les numéros donnés aux pièces dans le commentaire doivent coïncider à ceux du dessin et guider le lecteur. Dommage aussi sans doute que les titres des cadres grisés, qui introduisent des informations secondaires, aient bénéficié d une taille plus grande que les titres repris entre les paragraphes de texte. Ce choix dans la mise en page pourrait rendre plus difficile l élaboration d une vue de synthèse sur la construction du propos dans le chef du lecteur. Ainsi, en p. 21 par ex., l importance du titre «plafond» vaut celle qui introduit les cadres grisés, alors que le texte relatif à la description du plafond commence à la page précédente et se poursuit à la suivante. Curieuse disposition qui pourrait être facilement corrigée lors d une réédition à souhaiter, puisque le stock du service du Patrimoine ne dispose plus que de quelques exemplaires. Il n en demeure pas moins que, dans son état actuel, cette brochure-ci détaillée et précise reste un support de choix pour apprécier l originalité de «notre» hôtel de ville. Et le lecteur aurait bien tort de s en passer! Mais à quand donc une réédition plus soignée dans une version aussi attrayante que celle qui a été réservée au texte de Freddy Joris, consacré à la Chapelle Saint-Lambert, paru ultérieurement dans la même collection? L hôtel de ville, toujours utilisé quotidiennement par les élus communaux, chargés de la gestion de Verviers, ne mérite-t-il pas un guide repensé à la mesure de sa séduction naturelle, renforcée par une restauration récente? Anne-Louise BOUTE Chef de bureau-bibliothécaire - 6 -

Les documents primaires / Les documents secondaires

Les documents primaires / Les documents secondaires Les documents primaires / Les documents secondaires L information est la «matière première». Il existe plusieurs catégories pour décrire les canaux d information (les documents) : - Les documents primaires

Plus en détail

La simulation visuelle des projets à Gerpinnes

La simulation visuelle des projets à Gerpinnes Les fiches d aménagement rural La simulation visuelle des projets à Gerpinnes Quand développement rural rime avec aménagement du territoire, urbanisme, architecture et patrimoine! 6 Gerpinnes L hôtel communal

Plus en détail

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 1 LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE Le mémoire ne doit pas consister à reprendre tels quels des documents internes de l entreprise ou

Plus en détail

COMMENT REDIGER UN RAPPORT TECHNIQUE?

COMMENT REDIGER UN RAPPORT TECHNIQUE? COMMENT REDIGER UN RAPPORT TECHNIQUE? Christiaens Sébastien Université de Liège Département PROMETHEE Institut de Mécanique et de Génie Civil, Bât. B52 Chemin des Chevreuils, 1 B-4000 Liège, Belgique Janvier

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS METHODOLOGIE I. Comment travailler et organiser son travail en histoire-géographie LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

Plus en détail

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand OFFRES D OPTIONS DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand Option DP3 Qu est-ce que la DP3? La DP3 est une option de Découverte

Plus en détail

Méthode du commentaire de document en Histoire

Méthode du commentaire de document en Histoire Méthode du commentaire de document en Histoire I. Qu est-ce qu un commentaire de document? En quelques mots, le commentaire de texte est un exercice de critique historique, fondé sur la démarche analytique.

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Par Bernard Chevallier Collection «Regards» > La résurrection en images du palais incendié en 1870 > Les superbes clichés du reportage photographique

Plus en détail

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI?

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? Des productions en maîtrise de la langue o A l écrit: suite/fin d album, critiques littéraires, carnets de lecture o

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

Le Grand-Théâtre L # Auditorium de Bordeaux. Une offre adaptée au monde de l entreprise. L Opéra National de Bordeaux et les entreprises

Le Grand-Théâtre L # Auditorium de Bordeaux. Une offre adaptée au monde de l entreprise. L Opéra National de Bordeaux et les entreprises Le Grand-Théâtre L Opéra National de Bordeaux et les entreprises Une offre adaptée au monde de l entreprise L # Auditorium de Bordeaux LES FORMULES AUTOUR de la programmation Vous souhaitez offrir à vos

Plus en détail

Le droit qui s écrit. Stéphanie Beauchamp *

Le droit qui s écrit. Stéphanie Beauchamp * 325 Le droit qui s écrit Stéphanie Beauchamp * Alain ROY et Violaine LEMAY, Le contrat conjugal : pour l amour ou pour la guerre?, Montréal, Éditions Thémis, 2009, 130 p. Tous le savent, le contexte social

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

Partie publique / Partie privée. Site statique site dynamique. Base de données.

Partie publique / Partie privée. Site statique site dynamique. Base de données. Partie publique / Partie privée. Partie publique - Front office / Partie privée - Back office. Utiliser l analogie avec une émission de télévision. Un journal télévisé = 1 journaliste + des reportages.

Plus en détail

Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites»

Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites» Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites» Etudier le patrimoine urbain et architectural avec des élèves du secondaire, en relation avec les ressources de la CAPA 1. Sensibiliser

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

Ateliers pédagogiques

Ateliers pédagogiques HISTOIRE LOCALE Ateliers pédagogiques Primaire (selon thème choisi) et Collège Visite commentée de 2 expositions au choix aux Archives Municipales Mise à disposition de questionnaire (30 minutes de recherche

Plus en détail

Paris à travers le temps

Paris à travers le temps Paris à travers le temps Paris à travers le temps Page 1 sur 1 Sommaire Introduction I. Synopsis II. Cahier des charges III. Scénario IV. Story board Conclusion Paris à travers le temps Page 2 sur 2 Introduction

Plus en détail

Commentaires de. l Association québécoise pour le patrimoine industriel (Aqpi) sur le document. Un regard neuf sur le patrimoine culturel

Commentaires de. l Association québécoise pour le patrimoine industriel (Aqpi) sur le document. Un regard neuf sur le patrimoine culturel Commentaires de l Association québécoise pour le patrimoine industriel (Aqpi) sur le document Un regard neuf sur le patrimoine culturel Dans le cadre de la consultation publique pour une révision de la

Plus en détail

J ai cinq sens JE FAIS LE POINT. Exercice

J ai cinq sens JE FAIS LE POINT. Exercice C est mon corps J ai cinq sens 4 5 6 > Comment es-tu renseigné sur ce qui t entoure? Que peux-tu répondre à cette question? Dessine ou note tes réponses sur ton cahier de sciences. > Comment donner la

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires»

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» é Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» >Un ouvrage conçu en collaboration avec l IRAG (Institut pour la recherche d applications gravées),

Plus en détail

OBJECTIFS DE CE GUIDE... 5 QU EST-CE QU UN DOCUMENT ACCESSIBLE... 5 LA STRUCTURE D UN DOCUMENT... 6 LES TITRES ET LES SOUS-TITRES...

OBJECTIFS DE CE GUIDE... 5 QU EST-CE QU UN DOCUMENT ACCESSIBLE... 5 LA STRUCTURE D UN DOCUMENT... 6 LES TITRES ET LES SOUS-TITRES... Diffusion de l information dans Internet Guide de création de documents Word accessibles 5 novembre 2009 OBJECTIFS DE CE GUIDE... 5 QU EST-CE QU UN DOCUMENT ACCESSIBLE... 5 LA STRUCTURE D UN DOCUMENT...

Plus en détail

RÈGLEMENT DES STAGES

RÈGLEMENT DES STAGES Université de Liège - Faculté de Philosophie et Lettres Département des Arts et Sciences de la Communication Master en Communication multilingue à finalité spécialisée en communication économique et sociale

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

Qu est-ce que l Inventaire?

Qu est-ce que l Inventaire? Qu est-ce que l Inventaire? L I.P.I.C. (ou Inventaire du Patrimoine Immobilier Culturel) est la dénomination désignant l Inventaire du patrimoine architectural de Wallonie. Depuis 2011, il fait suite à

Plus en détail

Text Types and Purposes

Text Types and Purposes Text Types and Purposes College and Career Readiness (CCR) Anchor Standard 1: Ecrire une composition avec une idée principale, claire, explicite ou implicite en utilisant des éléments et des arguments

Plus en détail

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français Plan d'études Gymnase français de Bienne 9 Le (TM) au Gymnase français 2. Objectifs 3. Dispositif 3. Cadre du 3.. Choix du domaine et du sujet du 3..2 Organisation du 3..3 Déroulement du 3..4 Forme du

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE ÉCOLE DE CULTURE GÉNÉRALE MONTHEY. pour le travail de maturité spécialisée, Édition 2014-2015

GUIDE METHODOLOGIQUE ÉCOLE DE CULTURE GÉNÉRALE MONTHEY. pour le travail de maturité spécialisée, Édition 2014-2015 Département de la formation et de la sécurité Service de l enseignement ECCG Monthey Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen HFMS Monthey GUIDE METHODOLOGIQUE pour le travail

Plus en détail

HAGUENAU VIVANTE. Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau

HAGUENAU VIVANTE. Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau HAGUENAU LA F RÊT VIVANTE Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau Chambre à part, le territoire en photo Le Collectif photographique Chambre à Part, créé en 1991 à Strasbourg, fait

Plus en détail

Manuel de mise en page de l intérieur de votre ouvrage

Manuel de mise en page de l intérieur de votre ouvrage Manuel de mise en page de l intérieur de votre ouvrage Merci de suivre strictement les recommandations de ce manuel qui a pour but de vous aider à préparer un livre dont la qualité de mise en page est

Plus en détail

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904)

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) ARCHIVES MUNICIPALES DE NANCY 3 Z FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE THIBAUD PETER SOUS LA DIRECTION DE DANIEL PETER, CONSERVATEUR, NANCY 2008 2 FICHE DESCRIPTIVE CHAMP DESCRIPTION

Plus en détail

Réaliser un journal scolaire

Réaliser un journal scolaire Réaliser un journal scolaire 1/ Connaître le journal et ses contenus Pour que les élèves puissent à leur tour devenir producteurs, il faut absolument qu ils apprennent à connaître le journal et ses contenus.

Plus en détail

Photographie. guide de la. Valoriser son hébergement, son site touristique, en images. > Tous les conseils pour réussir une bonne prise de vue

Photographie. guide de la. Valoriser son hébergement, son site touristique, en images. > Tous les conseils pour réussir une bonne prise de vue guide de la Photographie > Tous les conseils pour réussir une bonne prise de vue Valoriser son hébergement, son site touristique, en images Nicolas Bryant Plus qu une image, le reflet de votre personnalité!

Plus en détail

Café urbain : mode d emploi

Café urbain : mode d emploi Document du Centre Saint-Pierre, Montréal Café urbain : mode d emploi Qu est-ce qu un Café urbain? Cette appellation désigne une série de rencontres pouvant être organisées chaque année par un ou plusieurs

Plus en détail

19 e édition du Salon Museum Expressions 22 et 23 janvier 2014 Paris Porte de Versailles

19 e édition du Salon Museum Expressions 22 et 23 janvier 2014 Paris Porte de Versailles 19 e édition du Salon Museum Expressions 22 et 23 janvier 2014 Paris Porte de Versailles Un salon Reconnu depuis plus de 18ans comme l unique salon professionnel dédié aux produits dérivés culturels, Face

Plus en détail

LA CATHÉDRALE DE REIMS. NOM :... Prénom :... Classe :...

LA CATHÉDRALE DE REIMS. NOM :... Prénom :... Classe :... LA CATHÉDRALE DE REIMS NOM :... Prénom :... Classe :... Sur les traces des constructeurs de la cathédrale : Vers 400 : l évêque Nicaise transfert la première cathédrale de Reims à l emplacement actuel

Plus en détail

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05. GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.2015) LE PROJET DÉTAILLÉ Présentation générale Graver la Paix

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon L histoire en photos : Analyse photographique Description : Les élèves apprennent à analyser des photos de la Première Guerre mondiale. Ils choisissent une photo dans la collection officielle de photos

Plus en détail

La virtualisation des serveurs ou «loin des yeux, loin de l esprit»...

La virtualisation des serveurs ou «loin des yeux, loin de l esprit»... Acceleris GmbH Webergutstr. 2 CH-3052 Zollikofen Téléphone: 031 911 33 22 info@acceleris.ch La virtualisation des serveurs ou «loin des yeux, loin de l esprit»... Des entreprises de toutes les branches

Plus en détail

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Hôtel de Caumont Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Ouverture printemps 2015 Un nouveau centre d art au cœur du patrimoine aixois Aix-en-Provence, capitale culturelle de la Provence au rayonnement

Plus en détail

Master complémentaire Conservation Restauration Patrimoine culturel immobilier

Master complémentaire Conservation Restauration Patrimoine culturel immobilier Master complémentaire Conservation Restauration Patrimoine culturel immobilier Académie universitaire Wallonie-Bruxelles Académie universitaire Wallonie-Europe Académie universitaire Louvain Institut supérieur

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

1Les clés pour réussir

1Les clés pour réussir 1Les clés pour réussir vos brochures et dépliants Téléchargez également les autres guides de la collection Les Clés pour réussir sur : www.microsoft.com/france/entrepreneur Microsoft France - SAS au capital

Plus en détail

LECTURE CRITIQUE. Accompagner les enseignants et formateurs dans la conception d une formation en ligne

LECTURE CRITIQUE. Accompagner les enseignants et formateurs dans la conception d une formation en ligne LECTURE CRITIQUE Accompagner les enseignants et formateurs dans la conception d une formation en ligne Christian Ernst E-learning. Conception et mise en œuvre d un enseignement en ligne Guide pratique

Plus en détail

ANGLE RUE LÉOPOLD, 6 RUE DU FOSSÉ AUX LOUPS, 29 CET ÎLOT EST AFFECTÉ AU LOGEMENT : NON À L AUDITORIUM - RADIATEUR

ANGLE RUE LÉOPOLD, 6 RUE DU FOSSÉ AUX LOUPS, 29 CET ÎLOT EST AFFECTÉ AU LOGEMENT : NON À L AUDITORIUM - RADIATEUR Boulevard Adolphe Max, 55 1000 Bruxelles T. 02 219 33 45 F. 02 219 86 75 info@arau.org ww.arau.org Conférence de presse du lundi 16 février 2009 ANGLE RUE LÉOPOLD, 6 RUE DU FOSSÉ AUX LOUPS, 29 CET ÎLOT

Plus en détail

Les Subsistances. Votre entreprise aux Subsistances, un évènement à imaginer ensemble.

Les Subsistances. Votre entreprise aux Subsistances, un évènement à imaginer ensemble. Les subsistances Votre entreprise aux Subsistances, un évènement à imaginer ensemble. Les Subsistances Laboratoire international de création artistique Cirque / Théâtre / Danse / Musique 04 78 39 10 02

Plus en détail

REGISTRE DE LA MÉMOIRE DU MONDE. LE BREVET BENZ DE 1886 (Allemagne)

REGISTRE DE LA MÉMOIRE DU MONDE. LE BREVET BENZ DE 1886 (Allemagne) REGISTRE DE LA MÉMOIRE DU MONDE LE BREVET BENZ DE 1886 (Allemagne) Réf. : n 2010-61 PARTIE A INFORMATIONS ESSENTIELLES 1 RÉSUMÉ La motorisation individuelle, qui a presque 150 ans d histoire, a donné naissance

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Sommaire. Gabrielle Vincent 2 Résumé 2. 1. Ernest et Célestine, deux personnages au cœur d enfant 3

DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Sommaire. Gabrielle Vincent 2 Résumé 2. 1. Ernest et Célestine, deux personnages au cœur d enfant 3 JANVIER 2008 LIRE C EST GRANDIR DOSSIER PÉDAGOGIQUE SÉLECTION DU MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE Sommaire Gabrielle Vincent 2 Résumé 2 AXES D ÉTUDE : 1. Ernest et Célestine, deux personnages au cœur

Plus en détail

Marseille et la nuit européenne des musées Exploitation pédagogique et corrigés

Marseille et la nuit européenne des musées Exploitation pédagogique et corrigés Culture et festivités Marseille et la nuit européenne des musées Exploitation pédagogique et corrigés Introduction Nous proposons de faire découvrir Marseille à l occasion de la nuit des musées (16 mai

Plus en détail

Créer et gérer une newsletter Comment créer et faire vivre une lettre d information au sein de votre entreprise?

Créer et gérer une newsletter Comment créer et faire vivre une lettre d information au sein de votre entreprise? 4 Créer et gérer une newsletter Comment créer et faire vivre une lettre d information au sein de votre entreprise? à quoi sert une newsletter? Objectifs et atouts Fabriquer sa newsletter Gérer vos envois

Plus en détail

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV CHAPITRE VII. De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV Section 1re. Des dossiers des demandes de permis

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS :

VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS : VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS : Tania Mouraud : Glamour-ing, 2000 C est un film vidéo qui montre un acteur de théâtre qui se maquille avant d aller sur scène. Ça se passe en Inde. L acteur

Plus en détail

L auteure. L illustrateur

L auteure. L illustrateur Nouveauté jeunesse L histoire Dans le centre historique de Milan, Emma, dix ans, habite avec ses parents et son chat dans un immeuble ancien qui renferme un jardin secret. Son souhait le plus cher est

Plus en détail

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ?

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? à propos de : D Aristote à Darwin et retour. Essai sur quelques constantes de la biophilosophie. par Étienne GILSON Vrin (Essais d art et de philosophie), 1971.

Plus en détail

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION Monument Historique Place de la République 72000 LE MANS 01 PRÉSENTATION DE LA VILLE Le Mans Paris Rennes Nantes Le Mans À seulement 50 minutes

Plus en détail

EPREUVE N 2 : ANALYSE CRITIQUE D UN PROJET D ARCHITECTURE OU D AMENAGEMENT AVEC CONTRE-PROPOSITION

EPREUVE N 2 : ANALYSE CRITIQUE D UN PROJET D ARCHITECTURE OU D AMENAGEMENT AVEC CONTRE-PROPOSITION CONCOURS EXTERNE ET INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D ARCHITECTES ET URBANISTES ELEVES DE L ETAT ANNEE 2011 EPREUVE N 2 : ANALYSE CRITIQUE D UN PROJET D ARCHITECTURE OU D AMENAGEMENT AVEC CONTRE-PROPOSITION

Plus en détail

Remplacer la porte de grange LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN. La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne

Remplacer la porte de grange LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN. La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne LES FAÇADES Remplacer la porte de grange 1 1 LA MAISON RURALE AU QUOTIDIEN La Fondation rurale de Wallonie Avec le soutien de la Région wallonne Une publication de la Fondation rurale de Wallonie Assistance

Plus en détail

LES REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES guide à l usage des étudiants. sources : éléments :

LES REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES guide à l usage des étudiants. sources : éléments : LES REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES guide à l usage des étudiants sources : Les deux sources d information pour l élaboration d une liste de références bibliographiques sont : - le document lui-même (les informations

Plus en détail

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402 RUBRIQUE TobDOC : Bienvenue à Versailles! (P. 8 à 13) DOMAINES D ACTIVITÉ Lecture Découverte du monde : structuration du temps Langue orale Compréhension Vocabulaire Pratiques artistiques et histoire des

Plus en détail

Le cabaret mobile eauzone

Le cabaret mobile eauzone le théâtre cabines présente Le cabaret mobile eauzone Fable théâtrale tout public A partir de 8 ans SYNOPSIS Le cabaret mobile eauzone est une fable onirique et sensible qui nous entraîne dans un univers

Plus en détail

Une sobre prestance. Latham & Watkins LE MAGAZINE. Olivier Delattre, managing partner RENDEZ-VOUS À DOMICILE. Ancien siège de la Seita, l immeuble

Une sobre prestance. Latham & Watkins LE MAGAZINE. Olivier Delattre, managing partner RENDEZ-VOUS À DOMICILE. Ancien siège de la Seita, l immeuble Latham & Watkins LE MAGAZINE Une sobre prestance Par Nathalie Bru Ancien siège de la Seita, l immeuble aux lourdes façades qu occupe Latham & Watkins a fière allure sur les bords de la Seine. Tout en lignes

Plus en détail

info@editions-scripta.com 09 51 71 00 49 MEMENTO pour auteurs Julie CRUNELLE

info@editions-scripta.com 09 51 71 00 49 MEMENTO pour auteurs Julie CRUNELLE 1 b info@editions-scripta.com 09 51 71 00 49 MEMENTO pour auteurs 2012 Julie CRUNELLE 2 3 Ce mémento est destiné aux «nègres» et écrivains privés qui souhaitent répondre aux questions de leurs clients

Plus en détail

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE Animations pédagogiques 2014-2015 TANINGES - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3 «Située à Taninges, au cœur de la vallée du Giffre, la Maison du Patrimoine vous emmène dans une rue reconstituée pour découvrir,

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 HYGIENE ET SÉCURITÉ JUIN 2001 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène et de Sécurité Correspondant académique à la sécurité Tel : 02 38 79 46 64 Secrétariat

Plus en détail

Découverte de la bibliothèque

Découverte de la bibliothèque Bibliothèque cantonale et universitaire Fribourg (Suisse) Fils rouges 1 Découverte de la bibliothèque Contenu 1. Informations générales 2. Introduction : La bibliothèque un centre d'accès à l'information

Plus en détail

Sensibilisation à l Histoire des Arts en Maternelle à travers l évolution de la Ligne

Sensibilisation à l Histoire des Arts en Maternelle à travers l évolution de la Ligne STAGE FOAD 2009-2010 Sensibilisation à l Histoire des Arts en Maternelle à travers l évolution de la Ligne Nathalie GIRO Moyenne section de Maternelle Ecole Maternelle du Colombier à MOUZON Circonscription

Plus en détail

4.1. Faire une page de titre 4.2. Rédiger l introduction

4.1. Faire une page de titre 4.2. Rédiger l introduction Nous présentons ici le détail de la présentation générale d un instrument de recherche papier, y compris tous les éléments complémentaires comme la bibliographie et les sources complémentaires (suite du

Plus en détail

Narbonne 14 rue Ancienne Porte de Béziers

Narbonne 14 rue Ancienne Porte de Béziers Narbonne 14 rue Ancienne Porte de Béziers DEFICIT FONCIER : DEFINITION Le propriétaire d un bien immobilier mis en location se retrouve en situation de déficit foncier lorsque ses charges annuelles de

Plus en détail

Rédiger pour le web. Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web

Rédiger pour le web. Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web Rédiger pour le web Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web Sommaire 1. Rédiger des contenus... 2 Lire à l écran : une lecture contraignante... 2 Ecrire des phrases

Plus en détail

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres?

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Textes rédigés pour le site www.mmatravodeco.com Reportage : projet de décoration Bambù, Paris 14 e Photos : Béatrice

Plus en détail

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen «Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, présentée par Frédéric LESUR, Supélec 92 Illustrations

Plus en détail

Technique de la peinture

Technique de la peinture Supports pédagogiques: Fiches de travail n 1, 2 et 4 (lycée), fiche de travail n 3 (école primaire et collège). ENSEIGNANT E : Michel Haider (retable de Hohenlandenberg), Triptyque de la Crucifixion, panneau

Plus en détail

Construire un tableau de bord par Marc Maisonneuve

Construire un tableau de bord par Marc Maisonneuve Construire un tableau de bord par Marc Maisonneuve Le tableau de bord On peut le définir comme la présentation synoptique d indicateurs relatifs au suivi d une bibliothèque, d un projet, d un service.

Plus en détail

Sentier du Rhône. Présentation générale. Appel à projet 2013. Circuit d art contemporain. En Ardèche. Drôme

Sentier du Rhône. Présentation générale. Appel à projet 2013. Circuit d art contemporain. En Ardèche. Drôme Appel à projet 2013 Sentier du Rhône Circuit d art contemporain En Ardèche Présentation générale De tout temps, l Ardèche a été une source d inspiration pour la création artistique. Depuis la première

Plus en détail

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation publique ou associative, à l exclusion des activités

Plus en détail

DIFFUSION DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE PAR ELECTRICITE DE FRANCE

DIFFUSION DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE PAR ELECTRICITE DE FRANCE DIFFUSION DE LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE PAR ELECTRICITE DE FRANCE Dominique Renou Direction de la Communication Électricité de France (EDF), Paris La diffusion de la culture scientifique et technique

Plus en détail

Année scolaire 2014-2015

Année scolaire 2014-2015 Année scolaire 2014-2015 02 Concours de photographie à destination des scolaires! Un événement En 2015, pour le 30 ème anniversaire de l inscription du Pont du Gard sur la Liste du Patrimoine mondial de

Plus en détail

utiliser un Macintosh dans la classe

utiliser un Macintosh dans la classe utiliser un Macintosh dans la classe Philippe DESSUS Pascal MARQUET Le Macintosh Les dessins Les textes Les nombres Préparer et gérer sa classe Évaluer des logiciels SOMMAIRE AVANT-PROPOS...5 Les grandes

Plus en détail

Comment utiliser WordPress»

Comment utiliser WordPress» Comment utiliser WordPress» Comment utiliser WordPress» Table des matières» Table des matières Guide de démarrage rapide»... 2 Tableau de bord de WordPress»... 3 Rédiger un article»... 3 Modifier l article»...

Plus en détail

CHANGEMENT D'IDENTITE D'UN THEATRE

CHANGEMENT D'IDENTITE D'UN THEATRE Marianne Bevand marian.bevand@gmail.com tél : 06 18 37 16 66 Master 2 Professionnel de conduite de projets culturels et connaissance des publics Note de synthèse pour le cours de Mr Emmanuel Wallon 18/01/2006

Plus en détail

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique Georges BORGEAUD La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir Dans Echos de Saint-Maurice, 1966, tome 64, p. 18-22 Abbaye de Saint-Maurice 2013 Souvenir

Plus en détail

Le Château de Kerjean est classé monument historique

Le Château de Kerjean est classé monument historique restauration du château 7/06/06 18:13 Page 1 restauration du château 7/06/06 18:14 Page 2 Le Château de Kerjean est classé monument historique Ce classement a été effectué en 1911, lorsque le château a

Plus en détail

Appel à projets artistiques. Sentes 2015 Orp-Jauche

Appel à projets artistiques. Sentes 2015 Orp-Jauche Appel à projets artistiques Sentes 2015 Orp-Jauche Sentes Le projet «Sentes» est un projet de développement d un réseau de promenades d art contemporain, le long des sentiers et chemins de l'est du Brabant

Plus en détail

Exposition du Prix Européen d Architecture Philippe Rotthier 2011

Exposition du Prix Européen d Architecture Philippe Rotthier 2011 Exposition du Prix Européen d Architecture Philippe Rotthier 2011 «Le Temps des Réhabilitations» Fondé en 1982 par l architecte Philippe Rotthier, ce prix d architecture triennal récompense des oeuvres

Plus en détail

Ecritech-3. Patrimoines, enseignement d exploration et tablettes. Josyane Rouch, IA-IPR Arts plastiques, Académie de Nice

Ecritech-3. Patrimoines, enseignement d exploration et tablettes. Josyane Rouch, IA-IPR Arts plastiques, Académie de Nice Ecritech-3 Patrimoines, enseignement d exploration et tablettes Josyane Rouch, IA-IPR Arts plastiques, Académie de Nice Christiane Caitucoli, professeur d histoire-géographie, Lycée Bonaparte, Toulon Académie

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

LE CONTENU DU JEU : LA NOTATION :

LE CONTENU DU JEU : LA NOTATION : Dames Classiques Les jeux de pions et de plateau datent de la plus haute antiquité et furent trouvés notamment, dans des tombes en Egypte. Il semble donc logique de voir le jeu de dames comme un de leur

Plus en détail

A quoi sert un plan de communication

A quoi sert un plan de communication Séminaire-atelier Bujumbura 8-9 Octobre 2014 La Communication Parlementaire A quoi sert un plan de communication 1. La communication c est quoi? Même si ces concepts sont connus il n est pas inutile de

Plus en détail

La Chronique des matières premières

La Chronique des matières premières La Chronique des matières premières Céréales, minerais ou pétrole, les ressources naturelles sont au cœur de l économie. Chaque jour de la semaine, Dominique Baillard informe du cours des matières premières

Plus en détail

modularité Salles de travail Salle à manger Auditorium

modularité Salles de travail Salle à manger Auditorium expertise En un quart de siècle, Europa Organisation, filiale d Europa Group, leader de l organisation de congrès en France, a acquis un savoir-faire unique sur la manière de créer des échanges féconds

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Namur disparu. Deuxième partie Photos et documents rassemblés par. Pierre Pagès

Namur disparu. Deuxième partie Photos et documents rassemblés par. Pierre Pagès Deuxième partie Photos et documents rassemblés par Pierre Pagès Introduction à la deuxième partie La première partie de Namur disparu a été bien accueillie par les visiteurs du blog et la suite (et pas

Plus en détail

Valisette architecture

Valisette architecture Valisette architecture Qu est-ce qu un bâtiment, quels sont ses formes et ses usages? jeu des façades & à la découverte d un bâtiment - Repérer et comparer différents éléments d architecture. - Acquérir

Plus en détail

Guide pour réaliser un carnet de voyages

Guide pour réaliser un carnet de voyages Guide pour réaliser un carnet de voyages Les voyageurs, les explorateurs, les aventuriers du siècle passé conservaient la trace de leurs voyages en réalisant des carnets de voyages, contenant des dessins,

Plus en détail