JEUX PATHOLOGIQUES CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES (Janvier 2007)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "JEUX PATHOLOGIQUES CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES (Janvier 2007)"

Transcription

1 JEUX PATHOLOGIQUES CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES (Janvier 2007) Entrée de jeu : «Au Québec, les jeux de hasard et d argent se retrouvent sous différentes formes comme les casinos, les jeux de cartes, les loteries, les «gratteux», les bingos, les appareils de loteries vidéo, les courses de chevaux et les paris sportifs. Le jeu excessif est semblable à la dépendance à l alcool et aux drogues. Par le jeu, la personne ayant un problème de jeu excessif maintient un ensemble de comportements qui met en péril sa vie personnelle, familiale ou professionnelle et celle de son entourage. La dépendance au jeu est caractérisée par une perte de contrôle continue ou périodique, une progression dans les sommes jouées et dans la fréquence et la participation au jeu. Le jeu prend de plus en plus de place dans la vie de la personne ayant un problème de jeu excessif, comme l obtention d argent pour continuer à jouer, avec toutes les conséquences négatives que cette activité peut comporter. Quelques statistiques Entre janvier et novembre 2001, plus de 13 décès par suicide ont été relevés, 22 mois plus tard, 33 suicides de plus reliés au jeu excessif. Les personnes ayant un problème de jeu excessif peuvent engloutir en moyenne 7000 $ et plus par année. 83 % des personnes ayant un problème de jeu empruntent de l argent à des amis, parents ou établissements bancaires pour rembourser des dettes de jeu. Des études réalisées au Québec indiquent que près de 13,000 adolescents de 13 à 17 ans auraient des problèmes reliés au jeu et, pour 3 % des adolescents, il s agit de jeu excessif. Par ailleurs, 38 % des jeunes de moins de 18 ans ont déjà reçu des billets de loterie en cadeau et, dans 34 % des cas, ceux-ci provenaient des parents.

2 Selon Statistique Canada Les trois quarts des adultes canadiens ont dépensé de l argent pour une forme quelconque de jeu de hasard en 2002 et la majorité l ont fait sans problème. Toutefois, un peu plus d un adulte sur vingt était un joueur excessif ou risquait de le devenir, selon une nouvelle étude. Cette étude permet d estimer que 1,2 million d adultes canadiens sur 24 millions ont dépensé 11,3 milliards de dollars pour une forme quelconque de jeu. Ce montant était de plus de quatre fois supérieur aux 2,7 milliards de dollars enregistrés 10 ans plus tôt. «Pour l année 2007, une dépense de plus de 14 milliards pour les jeux de hasard, est-elle envisageable?» «Sous toute réserve, en prenant en considération que le Québec englobe près de 25 % de la population du Canada, peut-on prétendre qu effectivement plus de 300,000 personnes adultes du Québec sont des adeptes des jeux de hasard et qu ils ont dépensé près de 2,825,000 $ en 2002? La population de personnes âgées de plus de 65 ans au Québec atteint plus ou moins de 1,275,000 d individus. Combien avons-nous d aînés de 65 ans et plus reconnus comme des joueurs compulsifs ou excessifs? Aucune statistique officielle. En 2002, 76 % des canadiens ont déclaré s être adonnés au jeu au cours de la dernière année, dont quatre sur dix sur une base hebdomadaire. Une personne sur quatre, près de 300,000 personnes, qui choisissait entre autres le jeu sur les ALV (appareil de loterie vidéo) était un joueur à risque ou éprouvait déjà un problème de jeu excessif, confirmant ainsi l observation fréquente selon laquelle les ALV sont la «cocaïne» de l univers du jeu. Environ 18 % ou près de 54,000 joueurs excessifs au Canada ont déclaré avoir envisagé le suicide au cours de l année précédent l enquête, soit six fois la proportion (3 %) correspondant aux joueurs sans problème. Au Québec en gardant le même pourcentage, près de 13,500 joueurs excessifs ont eu la même attitude. Les données révèlent la nature insidieuse du jeu excessif : 27 % des joueurs à risque modéré et 64 % des joueurs excessifs voulaient renoncer au jeu au cours de l année précédent l enquête, mais estimant en être incapables. Environ 56 % des joueurs excessifs (28,240 personnes) ont tenté de se libérer de leur dépendance, mais sans y parvenir.

3 Habitudes de jeu de la population québécoise. (Statistique) Université de Laval et le Centre québécois d excellence pour la prévention et le traitement du jeu. La dernière étude de prévalence réalisée au Québec, en 2002, relève qu une majorité (soit 81 %) de la population adulte prend part à des jeux de hasard et d argent. Les trois activités de jeu les plus populaires sont les suivants : l achat de billets de loterie (68%) de la population affirme en acheter) la participation à des tirages et levées de fonds (40%) aller jouer au casino (18%) Parmi les autres jeux de hasard et d argent, les plus pratiqués, on retrouve, les mises en argent aux cartes, et ce, en famille ou avec les amis (10%) le bingo (9%) et la loterie vidéo (8%). Prévalence du jeu excessif au Québec. En 2002, les taux estimés de joueurs excessifs probables (pathologiques) et de joueurs à risque étaient de 0.8% et 0.9% respectivement. Ceci représente entre 35,000 et 55,800 joueurs excessifs et entre 40,000 et 62,000 joueurs à risque. Ces résultats ont été obtenus sur un échantillon de 8,842 adultes représentatives de la population québécoise. Deux instruments de mesure ont été utilisés pour établir le niveau de prévalence du jeu excessif. : L indice canadien du jeu excessif (ICJE) et la South Oaks Gamblin Screen (SOGS). Source : Ladouceur, R.*.Jacques, C. *.Chevalier, S.*.Sévigny, S.* Hamel, D. (2004). Prévalence des habitudes de jeu et jeu pathologique au Québec en Québec et Montréal, Université Laval et institut de la santé publique du Québec. Finalement, il est important de préciser qu on distingue trois types de personnes ayant un problème de jeu, dont voici les caractéristiques :

4 Jeu récréatif Jeu problématique Jeu excessif * Sans problème * Quelques problèmes * Nombreux problèmes et gravité de la dépendance * Divertissement * Culpabilité * Dépression * Loisir * Querelles * Dépression * Activité sociale * Épisodes dépressifs * Pensées suicidaires * Milieu récréatif * Grandes dépenses. * Divorce * Remboursement des * Dettes et pauvreté pertes * Criminalité. Info, Centre Dollard-Cormier, Établissement affilié à l Université de Montréal. (Internet) AUTRES STATISTIQUES VOIR : (JEU COMPULSIF : INFO SUR INTERNET) En Le nombre de personnes souffrant d un problème de jeu pathologique a plus que doublé dans l espace de quelques années. De plus en plus de joueurs pathologiques sont conduits à la ruine, au désespoir et au suicide. Devenu un grave problème chez les jeunes % des joueurs pathologiques ont tenté de se suicider. (9.207 pers) 37 % des joueurs pathologiques volent jusqu'à 5000 $ par année à leurs employeurs. (16,798 pers) 14 % d entre eux s absentent du travail des journées entières dans le but de s adonner à des jeux de hasard. (6,356 pers) 36 % perdent leur emploi en raison de problèmes associés au jeu (16,304 pers.). 83 % des joueurs compulsifs empruntent de l argent auprès d amis, de parents et d établissements bancaires pour rembourser leurs dettes. (37,682 pers) Une étude effectuée par un chercheur de l Université du Manitoba indique qu un joueur compulsif coûte en moyenne 56,000 $ à la société.

5 N.B. Le tout est basé sur un total moyen de 45,400 personnes souffrant d un problème pathologique. Si nous comparons les statistiques de 1992 et de 2002, nous constatons une nette augmentation de joueurs compulsifs. Jusqu'à présent, rien ne nous démontre que l État s est empressé de trouver une ou des solutions pour enrayer cette maladie (jeu compulsif) qui touchent toutes les couches de la société. Nous avons remarqué des personnes adultes jouer dans les appareils (ALV) à 7h30 du matin dans un coin caché d un restaurant. Il est donc plausible d envisager une possibilité que ces appareils fonctionnent 24 heures sur 24 dans certains endroits publics autres que les casinos. Nous avons des statistiques sur nos jeunes étudiants. Quelques statistiques sur les adultes mais qu avons-nous sur les personnes âgées? Pour vous, une personne âgée a-t-elle 55 ou 65 ans? Aujourd hui, plusieurs aînés de 75 ans se considèrent encore jeunes. Voyons ce qui peut se produire chez nos aînés. Au bingo à tous les jours de 16 h à minuit, sept jours sur sept. «Le bingo, le jeu préféré des aînés». C est peut-être la seule façon pour une personne de fuir son isolement, de voir du monde. Pourtant, elle n a sûrement pas le temps de jaser. Les personnes âgées sont les plus friandes des bingos. Que se soit en salle paroissiale, géré directement par Loto-Québec, dans les maisons d hébergement, les clubs d âge d or et autres, 80 % de ces gens ont 55 ans et plus. Nous n avons pas de statistiques sur le nombre de personnes âgées qui fréquentes ces lieux mais, nous pouvons sans exagérer de mentionner que des dizaines de milliers d aînés participent régulièrement au jeu de bingo. Dans les grandes salles, c est l appât du gain, en résidences privées, c est pour des prix de présence. Les casinos. «Incitation aux jeux de hasard» Il faut constater la façon dont on traite les aînés qui se rendent au casino en autobus. Ils doivent attendre pour descendre. Un préposé distribuera des cartes fidélité et des coupons de jeu. Il faudra insérer cette carte, suspendue à leur cou, dans la machine à sous et ainsi être relié directement, comme si c était une amie ou à la maternelle. Un village de la Mauricie organise une trentaine de voyages par année. «Un calcul rapide, 30 autobus de 40 passagers, total : 1,200 personnes.» On peut s imaginer le nombre additionnel de déplacements pour la visite des autres casinos sur l ensemble de la province. Cette situation présente des milliers de personnes âgées qui peuvent être attirées par le jeu de hasard.

6 Une personne âgée a vendu son condo pour continuer à jouer et a tout perdu pour être finalement placée à Louis H. Lafontaine en attendant de lui trouver une place en foyer. Cette situation n est pas nécessairement un cas isolé. D autres gestes similaires peuvent avoir eu lieu, mais non rapportés officiellement, comme une action liée aux jeux compulsifs. Combien d autres personnes âgées ont dépensé toutes leurs économies dans les appareils à sous? Ces personnes sont-elles aujourd hui au crochet du gouvernement parce qu elles ont tout perdu? Si on va plus loin, nous avons appris récemment, que quelques personnes portent une couche pour éviter de se rendre aux toilettes et ainsi empêcher qu une autre personne profite de son appareil de loterie vidéo durant son absence. Lorsque nous sommes rendus à ce point là, la société et l État ont un sérieux problème sur les bras. Considérant la vulnérabilité des certaines personnes âgées, nous sommes persuadés que les mordus des jeux de hasard depuis l5-20 ou 30 ans continueront à fréquenter les endroits facile d accès pour les jeux de hasard.. En revenant au suicide, il y en a certainement, mais nous n avons pas de statistique sur le nombre de personnes âgées qui se sont suicidées parce qu ils ont tout perdu au jeu. C est plus caché chez les aînés, qui sait! L Association québécoise de défense des droits des retraités et préretraités (AQDR) prend position et nous demandons au gouvernement que les appareils de loteries vidéo soient retirés de tous les endroits publics, (Bars, restaurants, clubs de nuit, etc.) Que les heures d ouverture et de fermeture des casinos et centres de jeu gérés par l État soient les mêmes que les débits d alcool. Que le gouvernement s abstienne de construire de nouveaux casinos. Que le gouvernement accentue sa préoccupation pour aider efficacement les personnes à se prendre en main et de se sortir de ce carcan.

7 Question : En prenant en considération que les ALV sont la «cocaïne» de l univers du jeu, l État en devient-il le fournisseur? Considérant les nombreuses recherches et informations sur le comportement des joueurs compulsifs, l État possède en main tous les éléments pertinents pour agir en conséquence. Nous considérons que le problème est le même, tant chez notre jeunesse que chez les personnes âgées. La société est prise avec un nouveau genre de cancer (la pathologie des jeux) mais, nous n avons pas encore de médicament (incitatif) ou de méthodes nécessaires pour guérir efficacement les joueurs compulsifs. Dans toute situation, il y a un MAIS. Considérant les sommes colossales d argents recueillis par l État, plusieurs centaines de millions de dollars accumulés en provenance des casinos et des loteries sont versés pour le fonctionnement d organismes à but non lucratif. L extra des montants perçus retourne dans les coffres du gouvernement. Par le retrait des appareils électroniques dans les bars, restaurants, clubs de nuit, il y va de soi, qu une perte d argent va s ensuivre et que les propriétaires vont regimber. Comment le gouvernement va-t-il combler les pertes de ses revenus? Les organismes d Action Communautaire Autonome vont-ils recevoir les mêmes montants d argent pour continuer d opérer dans leur milieu respectif? De l autre côté, nous avons les jeunes, des adultes et les personnes âgées pris dans l engrenage des jeux de hasard pour finalement tomber dans le jeu compulsif ou pathologique. Ces personnes coûtent et coûteront cher à la société. Nous devons les aider à quitter ce milieu infernal. L État devra trouver la meilleure solution possible pour satisfaire deux demandes, à savoir : a) remplir les coffres de l État pour combler les demandes pécuniaires des divers organismes communautaires ou b) de retirer les appareils électroniques dans les endroits licenciés et d éviter une nouvelle construction d un casino. Nous en convenons, ce n est pas facile. En terminant, comment faire comprendre aux joueurs compulsifs qu une dépense de 100 $ dans un appareil électronique lui rapportera, s il est chanceux, un 30 $, du à la programmation et le rodage des appareils. C est une perte de 70 $ à chaque billet de cent dollars inséré dans les appareils à sous. Lorsqu un joueur compulsif

8 récupère une partie de son argent, il jouera le tout pour le tout en espérant un gain plus élevé pour finalement tout perdre par manque de contrôle mental. D autres exemples, une personne (1) sur 21, millions a une chance de gagner à la Super 7 et une personne (1) sur 14, millions pour la 6/49. Plus de chance d être atteint par la foudre que de gagner les millions. L AQDR réitère sa position de retirer les appareils vidéo ou électroniques dans tous les endroits licenciés, à l exception des casinos déjà existants. La santé mentale et physique de tous les citoyens, spécialement les aînés doit primer sur les jeux compulsifs et c est urgent. Henri Salembier, Président AQDR provinciale. /RSTJ.

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 %

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % 4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % Prévenir le jeu excessif chez les adolescents C est toujours gagnant! Pourquoi ce dépliant? [ ] Le rôle des parents est déterminant dans la prévention du jeu excessif

Plus en détail

Les Déterminants et Conséquences du Jeu pour le Bien-Être des Aînés

Les Déterminants et Conséquences du Jeu pour le Bien-Être des Aînés Les Déterminants et Conséquences du Jeu pour le Bien-Être des Aînés XXXIXe Colloque Trois-Rivières, 2011 Robert J. Vallerand, Ph.D., FRSC Ariane St-Louis, M.A. Laboratoire de Recherche sur le Comportement

Plus en détail

Institut national de santé publique du Québec

Institut national de santé publique du Québec POUR UNE PERSPECTIVE DE SANTÉ PUBLIQUE DES JEUX DE HASARD ET D ARGENT Estimation des montants misés par joueur selon le jeu Institut national de santé publique du Québec Novembre 2001 AUTEURS Serge Chevalier

Plus en détail

Enjeux associés à la mise sur pied du salon de jeux à l Hippodrome de Trois-Rivières. Particularités régionales

Enjeux associés à la mise sur pied du salon de jeux à l Hippodrome de Trois-Rivières. Particularités régionales Enjeux associés à la mise sur pied du salon de jeux à l Hippodrome de Trois-Rivières Particularités régionales Février 2007 PORTRAIT RÉGIONAL Région Mauricie et Centre-du-Québec 1 La région sociosanitaire

Plus en détail

a1 : Le questionnaire South Oaks Gambling Screen (sogs)

a1 : Le questionnaire South Oaks Gambling Screen (sogs) a1 : Le questionnaire South Oaks Gambling Screen (sogs) 1. Veuillez indiquer auxquels des types de jeux suivants vous avez déjà joué dans votre vie. Pour chacun, répondez «pas du tout», «moins d une fois

Plus en détail

Au cours de votre vie. Au cours des 12 derniers mois Moins d une fois par mois. Plus d une fois par semaine. Une fois par mois. Une fois par semaine

Au cours de votre vie. Au cours des 12 derniers mois Moins d une fois par mois. Plus d une fois par semaine. Une fois par mois. Une fois par semaine Le SOGS (South Oaks Gambling Screen) (American Journal of Psychiatry, 1987) 1.Indiquez quel (s) type (s) de jeu vous avez déjà pratiqué au cours de votre vie et pour chaque jeu spécifiez combien de fois

Plus en détail

Enquête sur la prévalence du jeu au Nouveau-Brunswick de 2014. Ministère de la Santé et ministère des Finances

Enquête sur la prévalence du jeu au Nouveau-Brunswick de 2014. Ministère de la Santé et ministère des Finances Enquête sur la prévalence du jeu au Nouveau-Brunswick de 2014 Ministère de la Santé et ministère des Finances Rapport 27 mai 2015 TABLE DES MATIÈRES Résumé... 5 Contexte de l enquête... 5 Méthodologie...

Plus en détail

Résumé Jeu sur Internet : prévalence, tendances, difficultés et politiques envisageables

Résumé Jeu sur Internet : prévalence, tendances, difficultés et politiques envisageables Résumé Jeu sur Internet : prévalence, tendances, difficultés et politiques envisageables Robert T. Wood, Ph.D. 1 Robert J. Williams, Ph.D. 2 1 Sujet de la recherche Paramètres démographiques des joueurs

Plus en détail

LES MACHINES COLLECTION SAVOIR POUR CHOISIR

LES MACHINES COLLECTION SAVOIR POUR CHOISIR LES MACHINES COLLECTION SAVOIR POUR CHOISIR SAVOIR POUR CHOISIR Si vous aimez jouer aux machines à sous ou aux appareils de loterie vidéo, cette publication est pour vous. Elle pourrait vous aider à limiter

Plus en détail

DES SUJETS À DÉCOUVIR : Ressource-toi!!! Le jeu et les jeunes Tirage du lapin en chocolat Références Calendrier des activités PLACE AUX JEUNES :

DES SUJETS À DÉCOUVIR : Ressource-toi!!! Le jeu et les jeunes Tirage du lapin en chocolat Références Calendrier des activités PLACE AUX JEUNES : DES SUJETS À DÉCOUVIR : Ressource-toi!!! Le jeu et les jeunes Tirage du lapin en chocolat Références Calendrier des activités PLACE AUX JEUNES : Recette «Pain farci à la viande» Es-tu accro??? Mots cachés

Plus en détail

Concordance entre le SOGS-RA et les critères du jeu pathologique du DSM-IV chez les jeunes

Concordance entre le SOGS-RA et les critères du jeu pathologique du DSM-IV chez les jeunes Résumé de recherche Concordance entre le SOGS-RA et les critères du jeu pathologique du DSM-IV chez les jeunes Robert Ladouceur, Ph.D. 1 Francine Ferland, Ph.D. Christiane Poulin, M.D., M.Sc., F.R.C.P.C.

Plus en détail

Le coût social du jeu excessif

Le coût social du jeu excessif Le coût social du jeu excessif Jeu et précarité Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu Claude Jeanrenaud Dimitri Kohler Institut de recherches économiques Université de Neuchâtel

Plus en détail

Jeux d argent problème de jeu jeu pathologique

Jeux d argent problème de jeu jeu pathologique Tabac, alcool, drogues, jeux de hasard et d argent Àl heure de l intégration des pratiques Jeux d argentd Serge Chevalier Élisabeth Papineau Silo No. 5 Denis Tremblay, 1998 Jeux d argent problème de jeu

Plus en détail

9.11 Les jeux de hasard et d argent

9.11 Les jeux de hasard et d argent 9.11 Les jeux de hasard et d argent Maud Pousset, Marie-Line Tovar 288 Les jeux de hasard et d argent (JHA) constituent une activité ancienne et répandue, mais longtemps interdite. Leur offre s est étoffée,

Plus en détail

Portrait du jeu au Québec : Prévalence, incidence et trajectoires sur 10 ans

Portrait du jeu au Québec : Prévalence, incidence et trajectoires sur 10 ans Portrait du jeu au Québec : Prévalence, incidence et trajectoires sur 10 ans Sylvia Kairouz, Ph.D. Professeure agrégée Titulaire de la Chaire de recherche sur le jeu Département de sociologie et d anthropologie

Plus en détail

Code de conduite en matière de jeu responsable

Code de conduite en matière de jeu responsable Code de conduite en matière de jeu responsable 1 Notre mission Loto-Québec a pour mission première d exploiter dans l ordre et la mesure les jeux de hasard et d argent au Québec. Créée en 1969 afin d implanter

Plus en détail

Jeux de hasard juillet 2009

Jeux de hasard juillet 2009 juillet 2009 Les recettes nettes tirées des loteries, des appareils de loterie vidéo (ALV), des casinos et des machines à sous à l extérieur des casinos gérés par l État ont augmenté de façon soutenue,

Plus en détail

630 spectacles grâce aux Entrées en scène

630 spectacles grâce aux Entrées en scène 124 M$ en contributions sociales 14 M$ en commandites d événements culturels et sportifs 4 900 30 000 propriétaires et employés de bars et brasseries sensibilisés au jeu problématique 989 employés engagés

Plus en détail

RESSOURCES COMMUNAUTAIRES AU NOUVEAU-BRUNSWICK ET À L ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD

RESSOURCES COMMUNAUTAIRES AU NOUVEAU-BRUNSWICK ET À L ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD RESSOURCES COMMUNAUTAIRES AU NOUVEAU-BRUNSWICK ET À L ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD INFORMÉ POUR JOUER Le jeu sensé consiste à jouer par plaisir et à des fins de divertissement. Le meilleur moyen de faire en sorte

Plus en détail

Code de publicité éthique et responsable de la Loterie Nationale

Code de publicité éthique et responsable de la Loterie Nationale Code de publicité éthique et responsable de la Loterie Nationale 1 Ce Code de publicité éthique et responsable de la Loterie Nationale définit un cadre de référence pour le développement des campagnes

Plus en détail

LES HABITUDES DE JEU CHEZ

LES HABITUDES DE JEU CHEZ LES HABITUDES DE JEU CHEZ UNE POPULATION DE 50 ANS ET PLUS DE LA RÉGION DE LA MAURICIE ET DU CENTRE-DU-QUÉBEC NADIA L ESPÉRANCE MAXIME GAGNON JEAN-MARC MÉNARD JUILLET 2010 TABLE DES MATIÈRES page INTRODUCTION...

Plus en détail

Article. Jeux de hasard 2011. par Katherine Marshall

Article. Jeux de hasard 2011. par Katherine Marshall Composante du produit n o 75-001-X au catalogue de Statistique Canada L emploi et le revenu en perspective Article Jeux de hasard 2011 par Katherine Marshall 23 septembre 2011 Statistique Canada Statistics

Plus en détail

Patrimoines. Intégrez l assurance soins de longue durée à votre plan financier. Protégez-vous et préservez la sécurité financière de vos proches

Patrimoines. Intégrez l assurance soins de longue durée à votre plan financier. Protégez-vous et préservez la sécurité financière de vos proches MD Patrimoines Intégrez l assurance soins de longue durée à votre plan financier Protégez-vous et préservez la sécurité financière de vos proches Florence et Jean sont âgés de 57 ans; ils ont deux fils

Plus en détail

Dans le présent document, le genre masculin est utilisé au sens neutre et désigne les femmes autant que les hommes.

Dans le présent document, le genre masculin est utilisé au sens neutre et désigne les femmes autant que les hommes. Dans le présent document, le genre masculin est utilisé au sens neutre et désigne les femmes autant que les hommes. Centre de Référence du Grand Montréal Organisme de charité enregistré (10689 5840 RR0001)

Plus en détail

LE JEU CHEZ LES JEUNES

LE JEU CHEZ LES JEUNES LE JEU CHEZ LES JEUNES NOTRE POLITIQUE : 19 ANS ET PLUS Le jeu est une option de divertissement pour les adultes. Dans cette perspective, Loto Atlantique s engage à continuer de soutenir les initiatives

Plus en détail

Participation aux jeux de hasard et d argent

Participation aux jeux de hasard et d argent Chapitre 5 Participation aux jeux de hasard et d argent Isabelle Martin, Rina Gupta, Jeffrey Derevensky Université McGill Centre international d études sur le jeu et les comportements à risque chez les

Plus en détail

par Virginie Nanhou et Nathalie Audet 1, Institut de la statistique du Québec

par Virginie Nanhou et Nathalie Audet 1, Institut de la statistique du Québec SANTÉ ET BIEN-ÊTRE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Zoom santé Avril 2012 Numéro 36 Les comportements à risque pour la santé liés au tabac, à l alcool, aux drogues et aux jeux de hasard et d argent.

Plus en détail

L achat de livres au Canada

L achat de livres au Canada L achat de livres au Canada Une analyse statistique fondée sur les de http://www.hillstrategies.com info@hillstrategies.com Regards statistiques sur les arts, vol. 3, n o 4 Hill Stratégies Recherche Inc.,

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 4. COMPARAISON DES TAUX D INDEXATION DES RÉGIMES D IMPOSITION QUÉBÉCOIS, FÉDÉRAL ET PROVINCIAUX En 2015,

Plus en détail

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif Isabelle Cyr, B.sc. Psychologie. B.sc. Service social. T.s. Thérapeute Josée Dostie, B.A. Psychologie. Thérapeute

Plus en détail

Jeux de hasard d argent &CHEZ LES 55 ANS ET PLUS

Jeux de hasard d argent &CHEZ LES 55 ANS ET PLUS Jeux de hasard d argent &CHEZ LES 55 ANS ET PLUS DÉPÔT LÉGAL Bibliothèques et Archives nationales du Québec Bibliothèques et Archives Canada ISBN 978-2-9810903-5-5 Cet outil de transfert de connaissances

Plus en détail

Prévalence et évolution des jeux de hasard et d argent en ligne : données du québec

Prévalence et évolution des jeux de hasard et d argent en ligne : données du québec Prévalence et évolution des jeux de hasard et d argent en ligne : données du québec Sylvia Kairouz, Ph.D. chaire de recherche sur l étude du jeu Département de sociologie et d anthropologie Université

Plus en détail

Dans le présent document, le genre masculin est utilisé au sens neutre et désigne les femmes autant que les hommes.

Dans le présent document, le genre masculin est utilisé au sens neutre et désigne les femmes autant que les hommes. Dans le présent document, le genre masculin est utilisé au sens neutre et désigne les femmes autant que les hommes. Centre de référence du Grand Montréal Organisme de charité enregistré (10689 5840 RR0001)

Plus en détail

RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO

RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO RÉSUMÉ La présente recherche décrit les principales préoccupations financières des Canadiens âgés, dans

Plus en détail

Jeunes et jeux de hasard

Jeunes et jeux de hasard Jeunes et jeux de hasard Jeunes et jeux de hasard Mars 2009 Agenda Objectifs Méthodologie Les jeux d argent (initiation, types de jeux, fréquence ) Les attitudes vis-à-vis du jeu d argent Les jeux d adresse

Plus en détail

LE RÔLE DU POKER EN LIGNE DANS LES TRAJECTOIRES DE JEU DE HASARD ET D ARGENT

LE RÔLE DU POKER EN LIGNE DANS LES TRAJECTOIRES DE JEU DE HASARD ET D ARGENT LE RÔLE DU POKER EN LIGNE DANS LES TRAJECTOIRES DE JEU DE HASARD ET D ARGENT Magali Dufour, Ph.D. Élise Roy, MD., MSc. Université de Sherbrooke et Natacha Brunelle, Ph.D. Université du Québec à Trois-Rivières

Plus en détail

Programme internet de traitement du jeu excessif Partie cognitivo-comportementale

Programme internet de traitement du jeu excessif Partie cognitivo-comportementale 19 juin 2008 Programme internet de traitement du jeu excessif Partie cognitivo-comportementale Dr. Ariane Zermatten Dr. Christian Osiek Dr. Françoise Jermann Dr. Yasser Khazaal Dr. Guido Bondolfi Pourquoi

Plus en détail

LES PROBABILITÉS DE GAINS

LES PROBABILITÉS DE GAINS LES PROBABILITÉS DE GAINS JOUER À DES JEUX DE HASARD La seule chose que tous les jeux de hasard ont en commun, c est que le fait de gagner ou de perdre se fait de façon aléatoire. Même si le rêve de gagner

Plus en détail

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU L I V R E B L A N C En collaboration avec RÉSUMÉ 2 Ce livre blanc repose sur une étude commandée par Karma Gaming et réalisée par Gaming Insights Group. Les données viennent

Plus en détail

ÉTAT DE SITUATION SUR LES JEUX DE HASARD ET D ARGENT EN ESTRIE

ÉTAT DE SITUATION SUR LES JEUX DE HASARD ET D ARGENT EN ESTRIE ÉTAT DE SITUATION SUR LES JEUX DE HASARD ET D ARGENT EN ESTRIE Agence de services de santé et de services sociaux de l Estrie Direction de santé publique et de l évaluation Juillet 2005 Recherche et rédaction

Plus en détail

Jeux de hasard : miser gros

Jeux de hasard : miser gros Jeux de hasard : miser gros Tableau 1 Dépenses des ménages consacrées aux jeux de hasard Au moins Autres Casinos et un jeu de Loteries loteries/ machines hasard d État tombolas à sous Bingos Pourcentage

Plus en détail

MRC d abitibi LA SANTÉ ET LA QUALITÉ DE VIE LES PORTRAITS DE LA. La démographie. Situation sociale. Population vivant seule et en couple

MRC d abitibi LA SANTÉ ET LA QUALITÉ DE VIE LES PORTRAITS DE LA. La démographie. Situation sociale. Population vivant seule et en couple Mai 2015 Territoire en synergie Planification territoriale MRC d Abitibi LES PORTRAITS DE LA MRC d abitibi LA SANTÉ ET LA QUALITÉ DE VIE La démographie En 2013, la population de la MRC d Abitibi se chiffrait

Plus en détail

La stabilisation d un jeune par le logement supervisé

La stabilisation d un jeune par le logement supervisé La stabilisation d un jeune par le logement supervisé Résumé Ce texte fait partie d une banque de 50 récits de pratiques d intervention en itinérance qui ont été réalisés avec quatre Équipes Itinérance

Plus en détail

PRIS AU JEU? Information et conseils pour les proches

PRIS AU JEU? Information et conseils pour les proches PRIS AU JEU? Information et conseils pour les proches 1. Qu est-ce que le jeu problématique? Lorsque le jeu occasionnel et récréatif devient plus qu un simple divertissement, on parle de jeu problématique.

Plus en détail

DEMANDE POUR GÉRER ET ORGANISER UNE LOTERIE

DEMANDE POUR GÉRER ET ORGANISER UNE LOTERIE Section des services aux consommateurs Bureau du procureur général Province de l Île-du-Prince-Édouard C.P. 2000 Charlottetown PE ClA 7N8 Téléphone : 902-368-4580 800-658-1799 N o DE LICENCE : DROITS :

Plus en détail

Enquête sur la prévalence du jeu au Nouveau- Brunswick de 2009

Enquête sur la prévalence du jeu au Nouveau- Brunswick de 2009 Enquête sur la prévalence du jeu au Nouveau- Brunswick de 2009 Préparée pour : Ministère de la Santé et Société des loteries et des jeux du Nouveau-Brunswick Gouvernement du Nouveau-Brunswick Édifice du

Plus en détail

Dans le présent document, le genre masculin est utilisé au sens neutre et désigne les femmes autant que les hommes.

Dans le présent document, le genre masculin est utilisé au sens neutre et désigne les femmes autant que les hommes. Dans le présent document, le genre masculin est utilisé au sens neutre et désigne les femmes autant que les hommes. Centre de Référence du Grand Montréal Organisme de charité enregistré (10689 5840 RR0001)

Plus en détail

Dans le présent document, le genre masculin est utilisé au sens neutre et désigne les femmes autant que les hommes.

Dans le présent document, le genre masculin est utilisé au sens neutre et désigne les femmes autant que les hommes. Dans le présent document, le genre masculin est utilisé au sens neutre et désigne les femmes autant que les hommes. Centre de Référence du Grand Montréal Organisme de charité enregistré (10689 5840 RR0001)

Plus en détail

COMPORTEMENTS DE JEU ET JEU PATHOLOGIQUE SELON LE TYPE DE JEU AU QUÉBEC EN 2002

COMPORTEMENTS DE JEU ET JEU PATHOLOGIQUE SELON LE TYPE DE JEU AU QUÉBEC EN 2002 COMPORTEMENTS DE JEU ET JEU PATHOLOGIQUE SELON LE TYPE DE JEU AU QUÉBEC EN 2002 Février 2004 AUTEURS Serge Chevalier Institut national de santé publique du Québec Denis Hamel Institut national de santé

Plus en détail

La trousse financière pour les nouveaux arrivants. Feuilles de travail

La trousse financière pour les nouveaux arrivants. Feuilles de travail La trousse financière pour les nouveaux arrivants Investissements Feuilles de travail Ottawa Community Loan Fund Fonds d emprunt Communautaire d Ottawa 22 O Meara St., Causeway Work Centre, Ottawa, ON

Plus en détail

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Devenir un employeur de choix Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Les propriétaires de petites et moyennes entreprises ont tout intérêt à mettre

Plus en détail

aux N oubliez pas ce n est qu un jeu!

aux N oubliez pas ce n est qu un jeu! L EXCLUSION VOLONTAIRE aux N oubliez pas ce n est qu un jeu! Si vous trouvez que le jeu n est plus amusement et divertissant et qu il vous est devenu problématique, il se peut que le Programme d exclusion

Plus en détail

Pourquoi investir en bourse? Pour gagner nettement plus qu avec un livret

Pourquoi investir en bourse? Pour gagner nettement plus qu avec un livret Chapitre 5 Pourquoi investir en bourse? Pour gagner nettement plus qu avec un livret Achetez de bonnes actions et gardez-les jusqu à ce qu elles augmentent, ensuite vendez-les. Si elles n augmentent pas,

Plus en détail

De l ombre à la lumière, pour toujours

De l ombre à la lumière, pour toujours De l ombre à la lumière, pour toujours SUITE 800, 10301 SOUTHPORT LANE SUD-OUEST CALGARY (ALBERTA) T2W 1S7 La Commission de la santé mentale du Canada télécopieur : 403-385-4044 courriel : info@commissionsantementale.ca

Plus en détail

Coûts sociaux du jeu dans les casinos

Coûts sociaux du jeu dans les casinos BÜRO FÜR ARBEITS- UND SOZIALPOLITISCHE STUDIEN BASS AG KONSUMSTRASSE 20. CH-3007 BERN. TEL +41 (0)31 380 60 80. FAX +41 (0)31 398 33 63 INFO@BUEROBASS.CH. WWW.BUEROBASS.CH Coûts sociaux du jeu dans les

Plus en détail

Programme d aide aux employés. Par Denis GOBEILLE

Programme d aide aux employés. Par Denis GOBEILLE Programme d aide aux employés Par Denis GOBEILLE Les difficultés des employés Santé mentale au Canada 1 Canadien sur 10 souffre de l'une ou l'autre des affections suivantes D une dépression; De manies;

Plus en détail

Rapport de fin de séjour à l étranger

Rapport de fin de séjour à l étranger Rapport de fin de séjour à l étranger Dates du stage : 14/04/10 au 13/06/10 Société : Groupe Turcotte 317 rue Racine, Granby, QC J2G3B6 INTRODUCTION Effectuant des études dans le domaine des ressources

Plus en détail

Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière

Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière Guide pour les personnes âgées du Manitoba Selon des recherches canadiennes, près de 10 % des personnes âgées du Manitoba seront victimes d une

Plus en détail

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Quel type d assurance-vie convient le mieux aux propriétaires d entreprise? Tout

Plus en détail

ET TRAJECTOIRES SUR 4 ANS

ET TRAJECTOIRES SUR 4 ANS PORTRAIT DES JOUEURS AU QUEBEC: PREVALENCE, INCIDENCE ET TRAJECTOIRES SUR 4 ANS 2009 Création des variables dérivées Novembre 2010 VARIABLES DÉRIVÉES PORTRAIT DES JOUEURS AU QUEBEC: PREVALENCE, INCIDENCE

Plus en détail

Contexte et objectifs

Contexte et objectifs Contexte et objectifs L arrivée massive des «baby-boomers» à la retraite est, depuis quelques années, au coeur des préoccupations de la société québécoise. Dans ce contexte, les personnes aînées sont souvent

Plus en détail

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos»)

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Sommaire Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Novembre 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS... 3 2. MÉTHODES DE RECHERCHE...

Plus en détail

les bulletins de participation admissibles reçus dans chacune des régions décrites ci-après entre le

les bulletins de participation admissibles reçus dans chacune des régions décrites ci-après entre le Règlement Concours de Cooperators 2015 Prix en argent de 57 000 $ Aucun achat requis. Le concours commence le 1 er janvier 2015 à 0 h 1 s HNE et se termine le 31 décembre 2015 à 23 h 59 min 59 s HNE (la

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT. accompagnant le document: Recommandation de la Commission

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT. accompagnant le document: Recommandation de la Commission COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 14.7.2014 SWD(2014) 233 final DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT accompagnant le document: Recommandation de la Commission

Plus en détail

Calcul élémentaire des probabilités

Calcul élémentaire des probabilités Myriam Maumy-Bertrand 1 et Thomas Delzant 1 1 IRMA, Université Louis Pasteur Strasbourg, France Licence 1ère Année 16-02-2006 Sommaire Variables aléatoires. Exemple 1. (Jeu d argent) Exemple 2. Loi de

Plus en détail

Qu est-ce que l effet de levier?

Qu est-ce que l effet de levier? EMPRUNTER POUR INVESTIR : CE N EST PAS POUR TOUT LE MONDE Qu est-ce que l effet de levier? L effet de levier consiste à investir en empruntant une partie ou la totalité des sommes. De cette façon, vous

Plus en détail

Certificat d'assurance Assurance crédit pour prêts hypothécaires CIBC

Certificat d'assurance Assurance crédit pour prêts hypothécaires CIBC Certificat d'assurance Assurance crédit pour prêts hypothécaires CIBC Page 1 de 15 Note : Ce document est important. Veuillez le conserver dans un endroit sécuritaire. Table des matières Introduction...

Plus en détail

La Fondation des maladies mentales

La Fondation des maladies mentales La Fondation des maladies mentales Fondée en 1980 par Dr Yves Lamontagne, psychiatre Mission: la prévention des maladies mentales Programmes de sensibilisation et de prévention Pour les jeunes des écoles

Plus en détail

LA PARTICIPATION SPORTIVE AU CANADA, 2005 1. Présentation de l étude réalisée par Statistique Canada

LA PARTICIPATION SPORTIVE AU CANADA, 2005 1. Présentation de l étude réalisée par Statistique Canada VOLUME 5 NUMÉRO 12 2008 BULLETIN * LA PARTICIPATION SPORTIVE AU CANADA, 2005 1. Présentation de l étude réalisée par Statistique Canada Par André Thibault, directeur de l Observatoire québécois du loisir

Plus en détail

«Les jeux en ligne, quelle influence en France?»

«Les jeux en ligne, quelle influence en France?» Les multiples facettes du jeu Québec, 30 mai 2012 «Les jeux en ligne, quelle influence en France?» M. Grall-Bronnec, G. Bouju, M. Lagadec J. Caillon, J.L. Vénisse Le contexte des jeux de hasard et d argent

Plus en détail

RÈGLEMENT DU CONCOURS

RÈGLEMENT DU CONCOURS RÈGLEMENT DU CONCOURS Le concours GAGNEZ VOTRE ACHAT MC est organisé par Formation de vendeurs professionnels ainsi que les concessionnaires automobiles, véhicule d'occasion, motos, véhicules tout terrain,

Plus en détail

Dans le présent document, le genre masculin est utilisé au sens neutre et désigne les femmes autant que les hommes.

Dans le présent document, le genre masculin est utilisé au sens neutre et désigne les femmes autant que les hommes. Dans le présent document, le genre masculin est utilisé au sens neutre et désigne les femmes autant que les hommes. Centre de Référence du Grand Montréal Organisme de charité enregistré (10689 5840 RR0001)

Plus en détail

Message du Président et chef de la direction

Message du Président et chef de la direction Rapport trimestriel 2014-2015 Du 1 er avril au 30 juin 2014 lotoquebec.com Gérard Bibeau PRÉSIDENT ET chef de la direction Message du Président et chef de la direction Pour le premier trimestre de 2014-2015,

Plus en détail

Assurance de soins de longue durée Sun Life

Assurance de soins de longue durée Sun Life Assurance de soins de longue durée Sun Life CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT L ASSURANCE DE SOINS DE LONGUE DURÉE Sun Life fournit une prestation de type revenu si vous ne pouvez plus prendre soin de vous-même

Plus en détail

MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA

MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA Les présentes conditions s appliquent au programme de Récompenses MasterCard de La Banque Wal-Mart du Canada

Plus en détail

CONCOURS «Voyage à Vegas» Hypertherm Powermax RÈGLEMENT OFFICIEL Air Liquide Canada inc. 2009

CONCOURS «Voyage à Vegas» Hypertherm Powermax RÈGLEMENT OFFICIEL Air Liquide Canada inc. 2009 CONCOURS «Voyage à Vegas» Hypertherm Powermax RÈGLEMENT OFFICIEL Air Liquide Canada inc. 2009 1. Le concours est tenu par Air Liquide Canada inc. (ci-après les «organisateurs du concours»). Il se déroule

Plus en détail

Politique opérationnelle

Politique opérationnelle Page 1 de 5 1. ÉNONCÉ La «Société» 1 a comme mission de gérer l offre de jeux de hasard et d argent de façon efficiente et responsable en favorisant l ordre, la mesure et l intérêt de la collectivité québécoise.

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR AVANT DE COMMENCER :

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR AVANT DE COMMENCER : DEMANDE DE SERVICES JURIDIQUES PRO BONO (MATIÈRES FAMILIALES) CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR AVANT DE COMMENCER : DÉLAIS L examen de votre demande peut prendre au moins deux semaines. De plus, Pro Bono Québec

Plus en détail

Mémoire de l Association des Fournisseurs de Services Pétroliers et Gaziers du Québec (AFSPG)

Mémoire de l Association des Fournisseurs de Services Pétroliers et Gaziers du Québec (AFSPG) Mémoire de l Association des Fournisseurs de Services Pétroliers et Gaziers du Québec (AFSPG) Déposé dans le cadre des consultations publiques au sujet des évaluations environnementales stratégiques sur

Plus en détail

REÉÉ SUBVENTIONS DE TOUT PROFITEZ VOUS VRAIMENT. Document d information. Automne 2015

REÉÉ SUBVENTIONS DE TOUT PROFITEZ VOUS VRAIMENT. Document d information. Automne 2015 REÉÉ ET SUBVENTIONS? PROFITEZ VOUS VRAIMENT DE TOUT Document d information Automne 2015 Membres réguliers d Union des consommateurs 6226 rue Saint-Hubert Montréal (Québec) H2S 2M2 ACEF Appalaches Beauce

Plus en détail

LE PHÉNOMÈNE DU POKER : ÉTAT DE LA SITUATION ET RÉFLEXION CRITIQUE

LE PHÉNOMÈNE DU POKER : ÉTAT DE LA SITUATION ET RÉFLEXION CRITIQUE LE PHÉNOMÈNE DU POKER : ÉTAT DE LA SITUATION ET RÉFLEXION CRITIQUE Magali Dufour, Ph.D. Faculté de médecine et des sciences de la Santé Natacha Brunelle, Ph.D. Université du Québec à Trois-Rivières Sévrine

Plus en détail

CONCOURS «Le soleil mexicain vous va bien» RÈGLEMENT DU CONCOURS (ci-après le «Règlement»)

CONCOURS «Le soleil mexicain vous va bien» RÈGLEMENT DU CONCOURS (ci-après le «Règlement») CONCOURS «Le soleil mexicain vous va bien» RÈGLEMENT DU CONCOURS (ci-après le «Règlement») Le concours «Le soleil mexicain vous va bien» (ci-après le «Concours») est organisé par Transat Tours Canada inc.

Plus en détail

Vice-présidence au Fonds d assurance Admissibilité Résident / non-résident

Vice-présidence au Fonds d assurance Admissibilité Résident / non-résident 1. CHAMP D APPLICATION Cette directive précise les éléments permettant d établir l admissibilité des personnes aux indemnités prévues au régime d assurance automobile du Québec ainsi que les recours de

Plus en détail

Cartes prépayées. Renseignez-vous sur les cartes de paiement prépayées de marque MasterCard et Visa.

Cartes prépayées. Renseignez-vous sur les cartes de paiement prépayées de marque MasterCard et Visa. Renseignez-vous sur les cartes de paiement prépayées de marque MasterCard et Visa. Ce ne sont pas des cartes de crédit. Avant de les utiliser, il faut y verser de l argent. Certaines entraînent des frais.

Plus en détail

AVIS DE SANTÉ PUBLIQUE SUR DES PRÉSENTÉ PAR : BLANDINE PIQUET-GAUTHIER, M.D., M.SC, FRCPC DIRECTRICE DE SANTÉ PUBLIQUE DES LAURENTIDES

AVIS DE SANTÉ PUBLIQUE SUR DES PRÉSENTÉ PAR : BLANDINE PIQUET-GAUTHIER, M.D., M.SC, FRCPC DIRECTRICE DE SANTÉ PUBLIQUE DES LAURENTIDES AVIS DE SANTÉ PUBLIQUE SUR LES IMPACTS DE L IMPLANTATION DES SALONS DE JEUX AU QUÉBEC R ÉGION DES LAURENTIDES PRÉSENTÉ PAR : BLANDINE PIQUET-GAUTHIER, M.D., M.SC, FRCPC DIRECTRICE DE SANTÉ PUBLIQUE DES

Plus en détail

Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec. Montréal, 15 janvier 2015

Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec. Montréal, 15 janvier 2015 Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec Montréal, 15 janvier 2015 Méthodologie Sondage Web réalisé du 3 au 13 novembre 2014. Échantillon représentatif de 5 659 répondants adultes

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version fin mai 2012 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

La sécurité économique : Caractéristiques des dépenses

La sécurité économique : Caractéristiques des dépenses La sécurité économique : Caractéristiques des dépenses Cette fiche de données sur la sécurité économique analyse les caractéristiques des dépenses au Canada en examinant les aspects suivants : - Les dépenses

Plus en détail

L aide juridique, la justice à coût $ûr. Complément d information à l aide-mémoire

L aide juridique, la justice à coût $ûr. Complément d information à l aide-mémoire L aide juridique, la justice à coût $ûr Complément d information à l aide-mémoire La demande d aide juridique La résidence au Québec Pour être admissible à l aide juridique, le requérant doit résider au

Plus en détail

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement POUR PUBLICATION IMMÉDIATE Le 6 décembre 2011 #dettes #hypothèque Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement Waterloo Les résultats du plus

Plus en détail

3 e trimestre 2014-2015 Du 30 septembre au 29 décembre 2014

3 e trimestre 2014-2015 Du 30 septembre au 29 décembre 2014 Rapport trimestriel 3 e trimestre 2014-2015 Du 30 septembre au 29 décembre 2014 lotoquebec.com CERTIFIÉ NIVEAU 4 CADRE DU JEU RESPONSABLE 2012 2015 CERTIFIÉ STANDARD DE CONTRÔLE DE SÉCURITÉ VALIDE JUSQU

Plus en détail

L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA. de la vie aux idées

L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA. de la vie aux idées L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA de la vie aux idées L accès au crédit et les attitudes des Québécois quant à l endettement

Plus en détail

La dure réalité! SE PRÉPARER FINANCIÈREMENT À LA RETRAITE Un article qui valait 1,00 $ en 1972, coûte maintenant 3,78 $ En tenant compte d un taux d inflation moyen, le prix présentement payé pour un article

Plus en détail

Consommation de substances

Consommation de substances Consommation de substances Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : B 7.6 analyser les facteurs sociaux susceptibles d influencer le

Plus en détail

Lumière sur le dossier de crédit

Lumière sur le dossier de crédit 752371475796195784410514425034919229125966691403 731357165987887390517388525458146660281582692990 476305115530580849601916633892027886521971369998 056438566201480982709642757557742937993251169491 138256991401648917557143532396695127816459553153

Plus en détail

Evaluation de l'addiction : DSM-5

Evaluation de l'addiction : DSM-5 Evaluation de l'addiction : DSM-5 Source : American Psychiatric Association. (2013). Diagnostic and statistical manual of mental disorders (5th ed.) Mode d utilisation inadapté d'un produit conduisant

Plus en détail

Vous achetez une première habitation? Sachez RAPer sans déraper!

Vous achetez une première habitation? Sachez RAPer sans déraper! Vous achetez une première habitation? Sachez RAPer sans déraper! Recherche et rédaction Julien Michaud (Autorité des marchés financiers) Collaborateurs Vincent Ardouin (Cégep Marie-Victorin) Marylaine

Plus en détail

Budget 2014-2015. Mémoire. Blaine Higgs, ministre des Finances. soumis à. Front commun pour la justice sociale. du Nouveau-Brunswick inc.

Budget 2014-2015. Mémoire. Blaine Higgs, ministre des Finances. soumis à. Front commun pour la justice sociale. du Nouveau-Brunswick inc. Budget 2014-2015 Mémoire soumis à Blaine Higgs, ministre des Finances Front commun pour la justice sociale du Nouveau-Brunswick inc. Janvier 2014 1 1. Introduction Le Front commun pour la justice sociale

Plus en détail

Concours «Gagnez un (1) circuit Couleurs du Portugal de Trafalgar pour deux (2) personnes» RÈGLEMENT DE PARTICIPATION

Concours «Gagnez un (1) circuit Couleurs du Portugal de Trafalgar pour deux (2) personnes» RÈGLEMENT DE PARTICIPATION Concours «Gagnez un (1) circuit Couleurs du Portugal de Trafalgar pour deux (2) personnes» RÈGLEMENT DE PARTICIPATION 1. Le concours «Gagnez un (1) circuit Couleurs du Portugal de Trafalgar pour deux (2)

Plus en détail