Cyberdépendance : la nouvelle dépendance sans produit? Par Xavier NOËL Docteur en Psychologie ULB, Ulg

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cyberdépendance : la nouvelle dépendance sans produit? Par Xavier NOËL Docteur en Psychologie ULB, Ulg"

Transcription

1 Cyberdépendance : la nouvelle dépendance sans produit? Par Xavier NOËL Docteur en Psychologie ULB, Ulg Trois heures du matin. Les yeux à peine ouverts, Nicolas enfile son vieux peignoir élimé et se dirige à pas feutrés vers le petit bureau. Pas besoin de lumière, il est capable d allumer son ordinateur dans le noir complet. Un éclair blanc, les cliquetis du disque dur, et la fenêtre magique s ouvre sur un monde virtuel. Un peu comme dans un rêve, le jeune homme voit apparaître son " portail ", autrement dit la page d accueil de son fournisseur d accès à Internet. Elle va lui permettre de se lancer dans une longue partie de surf sur le réseau planétaire de la communication et de l information. Mais pour y faire quoi, à cette heure de la nuit? A vrai dire, rien de spécial. Juste un petit tour sur son courrier électronique pour vérifier s il a reçu des messages, et le voilà embarqué dans le flot incessant des images qu il fait défiler à coup de tapotements fébriles sur la souris de son ordinateur. Nouveaux sites, pages d images, pages de textes, séquences vidéo tout y passe, depuis les infos généralistes ou les nouveautés du monde de l auto jusqu aux tournages de films en cours. Le jeune homme se laisse absorber par le Web, " englué sur la Toile ", diraient certains. Ils n ont pas tort : à 32 ans, Jérémy a le comportement typique d un " cyberdépendant ". Jeudi 12h30 au bureau. Michel a rendez-vous sur son site d enchères favori, «ebay» pendant la pause du midi. Dix fois par jour, il jette un œil sur l état des enchères, propose ces siennes pour obtenir un vélo d occasion pour son fils de 10 ans. Cette fois, ça y est, c est la dernière ligne droite! Les enchères vont se terminer dans 10 minutes et la dernière remportera la transaction. Michel est un peu nerveux, renvoie avec force un collègue de travail lui proposant de le rejoindre à la cafétéria. Il se connecte, les enchères ont peu bougé depuis deux heures, mais il reste encore 5 minutes avant l adjudication, son cœur s accélère, son attention se focalise sur le petit écran, il transpire un peu. Soudainement, une enchère, puis une autre et encore une autre, il faut réagir et surenchérir il reste trente seconde avant la clôture, il ne peut pas perdre l affaire mais voilà que les enchères reprennent, quelques poignées d euros

2 par ici, quelques dizaines par là, Michel s énerve, jure, serre les dents et finit par surenchérir une seconde avant la fin. Son cœur bat maintenant à la chamade. Il attend le verdict ouf, il est le grand gagnant! Quel soulagement! Il mesure l importance de cette victoire, imagine la déception de ses compétiteurs. Michel n a plus faim, il devrait recevoir le vélo d enfant dans les tous prochains jours en échange de 180 euros, c est 25% plus cher que le même, neuf qui a vue chez Carrefour il y a quelques jours Vendredi 20 heures. Jérémy, 15 ans, se connecte à son jeu favori, un jeu de plateforme qu il partage avec des internautes dont il ne connaît que les pseudos. Jérémy est un crac dans l univers des jeux de plateforme, son pseudonyme évoque la crainte des autres joueurs qui ont beaucoup entendu parlé de sa puissance et de sa dextérité. Pour Jérémy, ce soir, c est l occasion d augmenter encore ses pouvoirs car dans le jeu, il est un chevalier en armure sachant manier de nombreuses armes et ayant quelques pouvoirs magiques. Le jeu commence. Jeremy exécute ses séquences d action en pressant ses touches avec une vitesse inouïe, il évalue le défit qui lui est posé, estime les moyens nécessaires pour y faire face et se lance dans des mouvements habiles et souvent gagnant. Il est maintenant 6 heures du matin, Jeremy n a pas dormi. Le soleil se lève et Jeremy sait qu il va devoir inventer quelque chose pour éviter la corvée des courses et la visite hebdomadaire chez les grandsparents. D ailleurs, pas question de dormir car il est maintenant au bout milieu d une partie avec «x-men69» et «Spiderman7876», deux adversaires à sa taille

3 La cyberdépendance en définitions La dépendance à Internet (aussi appelée cyberdépendance, cyberaddiction, trouble de dépendance à Internet et TDI) est un trouble psychologique entraînant un besoin irrésistible et obsessionnel d'utiliser Internet. L'expression addiction à Internet fut employée pour la première fois par la psychologue américaine Kimberly Young, lors d'un colloque de l American Psychological Association (APA) à Toronto en C'est Otto Fenichel (1949), qui a soulevé le premier la question des " toxicomanies sans drogues ". La dépendance à Internet se caractérise par l'incapacité de s'empêcher de se brancher à Internet et l'incapacité de contrôler le temps alloué à des activités reliées à Internet. On parle de dépendance à Internet lorsque les symptômes suivants apparaissent : le sentiment de bien-être et d'euphorie lors de l'utilisation d'internet l incapacité à arrêter d'utiliser Internet ; le besoin d'augmenter de plus en plus le temps d'utilisation d'internet; le manque de temps pour la famille, les amis ou d'autres loisirs ; les problèmes d'assiduité ou de performance au travail ou à l'école ; les mensonges à la famille ou aux amis sur le temps consacré à Internet ; la dépression ou l irritabilité lorsque la personne est privée d'internet. Cette définition est proche de celle de «dépendance à des substances psychoactives» du Manuel Diagnostic et Statistique nord-américain, le DSM version IV-tr. En effet, cette classification qualifie de dépendance avec ou sans dépendance physique un état caractéristique de perte de contrôle de ses comportements de prise de substance, de la présence de conséquence négative ne donnant pas lieu à un changement comportemental, d un phénomène de perte d intérêt envers les activités de loisirs ou des secteurs d activités aimés jusque alors ainsi que d une consommation excédant les quantités planifiées. A l instar de toutes les dépendances, on observe la présence d obsessions (idées récurrentes poussant à réaliser son comportement problème) et de compulsions (comportement répétitif et hors de portée des mécanismes de contrôle). De surcroit, il est utile de spécifier le type de dépendance à Internet parmi lesquels: la dépendance à caractère sexuel (visite de sites pornographiques) ;

4 la dépendance à des jeux vidéo, en particulier à des jeux en réseau ; la dépendance à caractère relationnel (courrier électronique, chat, forum de discussion, blogue, etc.) ; la dépendance générale qui ne se concentre pas sur un type de sites en particulier (vagabondage électronique ou cybernétique). Exemple de test de dépistable de la Cyberdépendance ; le test d Orman 1. Est-ce que vous passez plus de temps connecté sur l Internet, que vous auriez pensé initialement? O/N 2. Est-ce que ça vous dérange de limiter le temps passé sur l Internet? O/N 3. Est-ce que des amis ou des membres de votre famille se sont plaint par rapport au temps que vous passez sur l Internet? O/N 4. Est-ce que vous trouvez difficile de rester sans être connecté pendant quelques jours? O/N 5. Est-ce que le rendement de votre travail professionnel, ou les relations personnelles, ont souffert à cause du temps que vous passez sur l Internet? O/N 6. Est-ce qu il y a des zones de l Internet, des sites particuliers, que vous trouvez difficile à éviter? O/N 7. Est-ce que vous avez du mal à contrôler l impulsion d acheter des produits ou des services étant en relation avec l Internet? O/N 8. Avez-vous essayé, sans succès, d écourter l usage de l Internet? O/N 9. Est-ce que vous déviez beaucoup de vos champs d action et satisfaction, à cause de l Internet? O/N De 0 à 3 réponses positives, risque addictif faible. De 4 à 6 réponses positives, risque addictif modéré. De 7 à 9 réponses positives, risque addictif maximal.

5 Etude du phénomène «Cyberdépendance» Un point essentiel de l étude de la cyberdépendance consiste à identifier les processus impliqués selon le type d activité pratiquée. Généralement, on distingue les pratiques sexuelles sur l internet (cybersexe), la vente et l achat en ligne via des sites d enchères ou de placements boursiers, le vagabondage électronique, les conversations via les courriels et site de discussion directe ainsi que les jeux en réseau. Dans ce texte, nous allons présenter et discuter ces différentes pratiques. Selon une étude célèbre portant sur près de personnes, le docteur Greenfield du «Center for Internet Studies» a tiré la sonnette d alarme dès 1999 à l occasion d une conférence délivrée à l occasion d un congrès de l American Psychological Association. Les conclusions de son étude sont non ambigües: à l instar de l alcool, les opiacés, les psychostimulants, etc., l usage d internet et de ses services peuvent devenir de véritables dépendances. Il faut noter que l âge moyen des participants était de 33 ans; pour participer à l étude il fallait consulter le site ABSNEWS.com, ce qui devait certainement limité l accès aux personnes au fonctionnement psycho-social élevé; à l appui de cette idée, 85% des participants étaient employés. Les résultats montrent qu environ 5.7% des personnes satisfont aux critères d usage compulsif d internet. Au sein de cette population, la pratique internet la plus fréquemment rapportée était le «cybersexe». Ce résultat fut confirmé en 2005, par une étude inventoriant les problématiques liées à Internet faisant l objet d une demande de prise en charge clinique 1 (voir le tableau 1). Selon cette étude, la consultation de site pornographique représente un motif de consultation médico-psychologique dans plus de la moitié des cas. 1 Mitchell, K.J., Becker Blease, K.A., et Finkelhor, D. (2005). Inventory of problematic internet expériences encourtered in clinical practice. Professional Psychology : Research adn Practice, 36,

6 Tableau 1. Motifs de consultations médico-psychologiques en rapport à l utilisation d internet La dépendance «cybersexuelles» On estime qu à peine 31% des personnes dépendantes aux pratiques sexuelles sur internet désirent réaliser une expérience sexuelle traditionnelle. Dans la plupart des cas, le «cybersexe» est exercé en tant qu activité extraconjugale. Autrement dit, le «cybersexe» permet d abaisser le seuil à partir duquel les personnes s engageront dans des activités «extraconjugales» à caractère sexuel. Par pratiques «cybersexuelles», on entend différents types d activités (voir tableau 2). Tableau 2. Pratiques cybersexuelles selon le caractère compulsif ou non 2 2 Tableau tiré de Greenfield, David N. (1999). The Nature of Internet Addiction: Psychological Factors in Compulsive Internet Use. Communication présentée en 1999 lors d un congrès de l American Psychological Association.

7 Comment comprendre l attrait des pratiques «cybersexuelles»? Tomber amoureux n est pas chose rare sur internet. S ils sont partagés, les sentiments amoureux peuvent aussi donner lieu à des pratiques sexuelles «virtuelles». Mais le plus souvent, les pratiques sexuelles sur le net susceptibles de donner lieu à de véritables dépendances sont relatives à la consultation de sites pornographiques généraux ou spécialisés ainsi que les conversations à contenu pornographique explicite dans des «chat rooms» (groupes de discussion). La psychologie nous apprend que le type de comportement manifesté par un individu ne dépend pas uniquement de sa personnalité ou plus généralement de ses caractéristiques individuelles. En effet, certaines situations peuvent grandement faciliter l expression de comportement pourtant réprimés la plupart du temps. Compte tenu de la haute fréquence des conduites sexuelles sur internet (un utilisateur sur cinq décrit des comportements cybersexuels compulsifs), le dispositif «internet» est particulièrement peu répressif/inhibiteur des désirs humains les plus enfouis, les plus inavouables. Parmi les facteurs susceptibles de libérer les pulsions sexuelles, notons le caractère anonyme des contacts, le plus souvent le véritable nom est remplacé par un pseudonyme, prévenant de la sorte toute reconnaissance. Le contact anonyme et immédiat avec son interlocuteur pourrait rapidement faire apparaître un sentiment d intimité. De plus, l absence physique de l internaute favorise certaines formes de désinhibition ; cela minimise la peur de représailles et les sentiments de honte et de culpabilité. Pour toutes ces raisons, les relations internet pourraient bien devenir un terrain d expérimentation sexuelle, y compris avec leurs transgressions. Bien entendu, on commettrait une erreur de négliger l attrait que représente internet pour des personnes sexuellement perturbées (notamment pédophiles). Toutefois, l explication des pratiques cybersexuelles de ces personnes déborde du cadre du présent travail. Les pratiques d achat et de vente sur internet Une pratique extrêmement populaire sur internet consiste à participer à des enchères. Le site le plus connu est certainement ebay, créé en 1995 est devenu une référence mondiale dans sa catégorie et un phénomène de société. ebay compte aujourd'hui plus de 200 millions de membres inscrits. Le système d'enchère d'ebay fonctionne selon les principes d'une variante de l'enchère de Vickrey : le prix payé par l'acheteur final, le plus offrant, est le prix offert par

8 le deuxième offrant plus une petite somme (par exemple, 50 centimes). Probablement pour les plus fortunés, il est maintenant possible de gérer son portefeuille d actions via des logiciels d achats et de ventes boursiers. Dans de nombreux cas, ces activités peuvent donner lieu à de véritables boulimies consommatrices. Mais pourquoi est-ce tellement attrayant? Essentiellement en raison du mode d achat pick and click (choisir et cliquer) réduisant fortement la période usuelle de réflexion d une transaction ordinaire. Autrement dit, le dispositif proposé réduit fortement le temps de réflexion au profit de l exécution de sa première impression; impression qui peut aisément être manipulée par le marketing du produit, du site internet. Les sites d enrèches introduit une dimension importante pour comprendre leur potentiel addictogène, ils mettent en exergue les pulsions de compétition et cela en l absence des compétiteurs portant le plus souvent des pseudonymes. Dans cette optique, il n est pas rare d observer des prix qui s envolent bien au-delà de ceux du marché car l unique préocupation des acheteurs est devenue de remporter la compétition. Dans le commerce ordinaire, ce dispositif est proche de l argument commercial: Il n y en aura pas pour tout le monde mais il est ici plus direct et plus intense. Le vagabondage électronique Il nous faut maintenant considérer les vagabonds électroniques. Il s agit de personne passant de sites en sites de manière peu différentiée, sans object spécifique. Ce sentiment recherché est le maintien d un sentiment d excitations, de stimulations, la sur-abondance d informations (visuelles, sonores) crée une sorte d ivresse et des sentiments d absence de limite. Il plonge l individu dans un état quasi hypnotique permettant d oublier les soucis de la vie quotidienne. Les accros des courriels et des groupes de discussion De nombreux lieux et méthodes de conversation (chat rooms, ) relient les internautes. Ce qui caractérise ces rencontres est l absence totale de la dimension corporelle (non verbale). Cette dimension est importante dans les rencontres réelles car elle représente environ 70% des messages transmis. Parfois, le langage corporel peut être gênant car divergeant du message transmis verbalement. Un exemple simple serait la personne désireuse de transmettre une image favorable d elle-même en surestimant ses capacités physiques alors que sa corpulence

9 laisserait son interlocuteur perplexe. Or, dans les groupes de discussion virtuelle, la partie fantasmatique de la relation à soi prend le contrôle de la relation à l autre, ce qui peut être très satisfaisant. Les accros du jeu en ligne Dans le cadre du jeu vidéo, le mode «multijoueur» permet à plusieurs personnes de participer ensemble et simultanément à une même partie. Cette fonctionnalité peut se réaliser soit en partageant le même matériel (exemple: un jeu multijoueur sur une console de salon qui divise l'écran en fonction du nombre de joueurs), soit en mode de jeu en réseau sur plusieurs plates-formes de jeu distinctes qui communiquent entre elles au travers d'un réseau informatique. Dans ce domaine, on distingue enfin le jeu en ligne qui utilise le réseau planétaire Internet. Les jeux en ligne se jouent exclusivement sur Internet. Ils ne sont pas toujours multijoueur, mais certains permettent à deux mile joueurs de se retrouver simultanément dans des mondes virtuels : on parle alors de jeu en ligne massivement multijoueur. Les constructeurs de consoles se sont adaptés, et les consoles de la septième génération facilitent la connexion à internet et fournissent des services dédiés favorisent le jeu en ligne. Considérons une pratique en particulier appartenant à la catégorie des casinos virtuels, le poker. Il ne faut pas plus de 0.22 secondes au célèbre moteur de recherche Google pour proposer l accès à pages internet consacrées au poker en ligne. C est dire l attrait de ce jeu internet et multijoueur. Le premier casino virtuel a été ouvert sur Internet en août 1995, accueillant chaque mois plus de 7 millions de visiteurs sur le site Internet Casinos : c'est devant son écran que tout un chacun pourra bientôt s'adonner au jeu...on manque de recul pour évaluer la prévalence de joueurs pathologiques sur internet mais nul ne doute qu il pourrait s agir d une pathologie mentale en plein développement. Ici encore, les attraits principaux de ce mode de jeu sont l accès immédiat et à toutes heures, la facilité de paiement ainsi que le caractère anonyme (éviter le regard de l autre).

10 Pour conclure, La cyberdépendance inclut de nombreuses pratiques devant faire l objet d analyses séparées. Parfois, l appât du gain est à l avant-plan (casinos virtuels), parfois la gratification est plus cachée, il peut s agir d augmenter le sentiment de puissance (jeux multijoueurs en ligne), et aussi internet représente-t-il un lieu d expérimentation psycho-sexuelle avec son lot de transgressions multiples. Internet est amoral car peu ou pas structurant sur le plan des valeurs. Plus généralement, internet est un lieu ou tout est possible selon les désirs des internautes. Dès lors, chaque internaute devra utiliser ses propres outils de régulation, ceux que ses expériences infantiles lui ont permis de constitués au fil du temps. Mais gare à ceux qui manquerait d autocontrôle et qui soufrerait tellement qu ils ne finissent par trouver un peu de réconfort dans leurs pratiques cybernétiques. Chez eux, le risque de dépendance est très élevé, ce qui compromettra un peu plus leurs capacités d autorégulation. Qu une prévention efficace se fonde sur de meilleurs connaissances des facteurs de vulnérabilité m apparaît comme une absolue nécessité. Qu il faille prendre soin des plus fragiles plutôt que les pousser à l erreur est une question de choix d éthique

Prévention Santé Environnement

Prévention Santé Environnement Prévention Santé Environnement 2de Bac Pro Objectif général de la séquence : Etre capable de prendre conscience des enjeux d une consommation excessive d internet et des jeux vidéo. 1 Quelques chiffres

Plus en détail

Comportements addictifs

Comportements addictifs Comportements addictifs Les cyberdépendances Addictions comportementales, Qu est-ce que c est? L addiction, au sens général, peut se définir par une envie incontrôlable et répétée, de consommer un produit

Plus en détail

Internet, jeux vidéo, téléphone portable: frontière entre utilisation intensive et dépendance comportementale

Internet, jeux vidéo, téléphone portable: frontière entre utilisation intensive et dépendance comportementale Internet, jeux vidéo, téléphone portable: frontière entre utilisation intensive et dépendance comportementale Derniers résultats de la recherche Gregor Waller, MSc Berne, le 7 mars 2013 Forum national

Plus en détail

Cyberdépendance, une problématique en émergence

Cyberdépendance, une problématique en émergence Cyberdépendance, une problématique en émergence Présentée par Catherine Richard Travailleuse sociale, Équipe Jeu Pathologique Adaptation de la présentation de Marie-Michèle Lecours, stagiaire à la Maîtrise

Plus en détail

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 %

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % 4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % Prévenir le jeu excessif chez les adolescents C est toujours gagnant! Pourquoi ce dépliant? [ ] Le rôle des parents est déterminant dans la prévention du jeu excessif

Plus en détail

Guide Prévention. Addictions. www.prevention-sante.com

Guide Prévention. Addictions. www.prevention-sante.com Guide Prévention Addictions www.prevention-sante.com Lorsque l on parle d addictions, les premières citées sont souvent les toxicomanies, l alcoolisme ou le tabagisme. Mais depuis quelques années, les

Plus en détail

9.11 Les jeux de hasard et d argent

9.11 Les jeux de hasard et d argent 9.11 Les jeux de hasard et d argent Maud Pousset, Marie-Line Tovar 288 Les jeux de hasard et d argent (JHA) constituent une activité ancienne et répandue, mais longtemps interdite. Leur offre s est étoffée,

Plus en détail

«PERSONNALITES» ADDICTIVES. Dr C. BOY, Pr L. SCHMITT CSAPA Maurice DIDE, Hôpital La Grave Journée du CLUD 22/10/2010

«PERSONNALITES» ADDICTIVES. Dr C. BOY, Pr L. SCHMITT CSAPA Maurice DIDE, Hôpital La Grave Journée du CLUD 22/10/2010 «PERSONNALITES» ADDICTIVES Dr C. BOY, Pr L. SCHMITT CSAPA Maurice DIDE, Hôpital La Grave Journée du CLUD 22/10/2010 Le concept d addiction Plan L histoire naturelle des addictions La construction des traits

Plus en détail

Les ados et Internet

Les ados et Internet Les ados et Internet Blogs, réseaux sociaux (Facebook), jeux en réseau (MMO), cyberdépendance Les ados et Internet Vous avez dit intimité? C est quoi un ado? (rappel) Tout savoir sur les blogs Les sites

Plus en détail

La prévention des conduites addictives en collectivité

La prévention des conduites addictives en collectivité Colloque SANTE SECURITE AU TRAVAIL Les collectivités territoriales face aux conduites addictives Alcool, drogues, médicaments,... Comment prévenir et gérer les consommations et addictions des agents? Laurent

Plus en détail

La Cyberaddiction UNSPF. Gladys KAMGA - Waiss FAISSAL

La Cyberaddiction UNSPF. Gladys KAMGA - Waiss FAISSAL La Cyberaddiction UNSPF Gladys KAMGA - Waiss FAISSAL Juin 2013 Légende Entrée du glossaire Abréviation Référence Bibliographique Référence générale Table des matières Introduction 5 I - Qu'est-ce que la

Plus en détail

Différents facteurs impliqués dans l addiction

Différents facteurs impliqués dans l addiction Différents facteurs impliqués dans l addiction Facteurs génétiques Neurobiologiques Circuits, métabolisme, neuroadaptation Développement Puberté Maturation cérébrale Sexe Comportement Tempérament Personnalité

Plus en détail

L affirmation de soi. Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille

L affirmation de soi. Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille L affirmation de soi Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille S affirmer «Communiquer de façon affirmée, c est exprimer ses sentiments et ses façons de voir, par des mots, des gestes,

Plus en détail

CHAPITRE 1 : CONCEPTS DE BASE

CHAPITRE 1 : CONCEPTS DE BASE CHAPITRE 1 : CONCEPTS DE BASE 1.1 C est quoi l INTERNET? C est le plus grand réseau télématique au monde, créé par les Américains et issu du réseau ARPANET (Advanced Research Projects Agency ). Ce dernier

Plus en détail

La cyberaddiction: une dépendance à Internet?

La cyberaddiction: une dépendance à Internet? La cyberaddiction: une dépendance à Internet? Impacts d Internet en santé mentale: Résultats de l enquête sur les accros du web Docteur GAUTIER J., pédopsychiatre Service de psychiatrie infanto-juvénile

Plus en détail

SOUFFREZ-VOUS D UN TROUBLE BIPOLAIRE?

SOUFFREZ-VOUS D UN TROUBLE BIPOLAIRE? SOUFFREZ-VOUS D UN TROUBLE BIPOLAIRE? Les changements de l humeur constituent un phénomène normal de la vie. Cependant, dans la maladie bipolaire, ces changements sont hors de proportion avec les énervements.

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

Dangers potentiels d Internet et des jeux en ligne

Dangers potentiels d Internet et des jeux en ligne Le Conseil fédéral Dangers potentiels d Internet et des jeux en ligne Rapport du Conseil fédéral en réponse aux postulats Forster-Vannini (09.3521) du 9.6.2009 et Schmid-Federer (09.3579) du 10.6.2009

Plus en détail

Conférence sur l addiction au numérique du 21 mars 2013

Conférence sur l addiction au numérique du 21 mars 2013 Conférence sur l addiction au numérique du 21 mars 2013 Intervenants : Dr NEKAA (addictologue praticien hospitalier) Mme Crouzet (police nationale) Dr NEKAA Il ne faut pas diaboliser les jeux vidéo, internet

Plus en détail

Vous êtes proche d une personne qui souffre d un trouble psychique?

Vous êtes proche d une personne qui souffre d un trouble psychique? rfsm fnpg fribourgeois de santé mentale er Netzwerk für psychische Gesundheit Vous êtes proche d une personne qui souffre d un trouble psychique? Vous vivez des moments difficiles : Nous sommes là pour

Plus en détail

Jeux vidéo Les jeux vidéo permettent de se distraire et de s'amuser. Tu peux jouer seul ou en réseau.

Jeux vidéo Les jeux vidéo permettent de se distraire et de s'amuser. Tu peux jouer seul ou en réseau. Jeux vidéo Les jeux vidéo permettent de se distraire et de s'amuser. Tu peux jouer seul ou en réseau. N'oublie pas que les jeux vidéo ne remplacent pas tes amis Copyright Action Innocence 2012 1/15 Jeux

Plus en détail

Copyright 2008 Patrick Marie.

Copyright 2008 Patrick Marie. 2008 Par Patrick Marie et Supply Money En vous procurant cet ebook Supply Money vous donne l'autorisation de le donner uniquement par le moyen de votre choix, à vos abonnés clients etc... A le seul condition

Plus en détail

Notes de présentation. ebay

Notes de présentation. ebay ebay Historique ebay est une entreprise américaine, connue par son site web de ventes aux enchères dont le siège social est situé à San José, Californie (Silicon Valley). Cette société emploie 13 000 personnes

Plus en détail

PLATEFORME DE FORMATION ET DE COOPERATION EN LIGNE CONTRE LE TERRORISME DE L UNODC

PLATEFORME DE FORMATION ET DE COOPERATION EN LIGNE CONTRE LE TERRORISME DE L UNODC PLATEFORME DE FORMATION ET DE COOPERATION EN LIGNE CONTRE LE TERRORISME DE L UNODC GUIDE DE L UTILISATEUR PLATEFORME DE FORMATION ET DE COOPERATION EN LIGNE CONTRE LE TERRORISME DE L UNODC GUIDE DE L UTILISATEUR

Plus en détail

DOSSIER FLASH «ASK.FM»

DOSSIER FLASH «ASK.FM» DOSSIER FLASH «ASK.FM» Les élèves nous parlent de plus en plus de ce réseau social qui se nomme «Ask.fm», à ne pas confondre avec le moteur de recherche «Ask». Selon les dires des jeunes que nous rencontrons,

Plus en détail

Evaluation de l'addiction : DSM-5

Evaluation de l'addiction : DSM-5 Evaluation de l'addiction : DSM-5 Source : American Psychiatric Association. (2013). Diagnostic and statistical manual of mental disorders (5th ed.) Mode d utilisation inadapté d'un produit conduisant

Plus en détail

Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ) Actions neuchâteloises

Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ) Actions neuchâteloises 1 Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ) Actions neuchâteloises Luca Fumagalli Adjoint au chef du Service des établissements spécialisés et délégué du canton au groupe d accompagnement

Plus en détail

Document de référence. La cyberdépendance

Document de référence. La cyberdépendance Document de référence La cyberdépendance Table des matières Introduction 2 Les causes et symptômes allégués 2 Définition 2 Comment devenons-nous dépendants d Internet? 3 Jeux de hasard/jeu pathologique

Plus en détail

Surfer Prudent - Tchats. Un pseudo peut cacher n importe qui

Surfer Prudent - Tchats. Un pseudo peut cacher n importe qui Tchat Un tchat est un outil de communication sur Internet qui permet de parler en temps réel avec un ou plusieurs internautes. Un tchat est aussi appelé messagerie instantanée. Un pseudo peut cacher n

Plus en détail

Nouvelles addictions. Dr Marie VERSCHAVE Praticien hospitalier Service de médecine interne E et addictologie

Nouvelles addictions. Dr Marie VERSCHAVE Praticien hospitalier Service de médecine interne E et addictologie Nouvelles addictions comportementales Dr Marie VERSCHAVE Praticien hospitalier Service de médecine interne E et addictologie Item N 77. Addictions comportementales Diagnostiquer, évaluer le retentissement

Plus en détail

Prenez note que l horaire est maintenant de 8 h 30 à 16 h

Prenez note que l horaire est maintenant de 8 h 30 à 16 h LES JEUDIS DE L INSTITUT (Jeudis CDC-IUD) PROGRAMMATION 2013-2014 Formation, consultation et enseignement INITIATION AUX CONCEPTS DE BASE EN DÉPENDANCE 26 septembre 2013 SENSIBILISATION À L APPROCHE MOTIVATIONNELLE

Plus en détail

Les dépendances et compulsions sexuelles

Les dépendances et compulsions sexuelles Les dépendances et compulsions sexuelles Dr. Marc Ravart, M.A., Ph.D. psychologue et sexologue clinicien Membre senior, Unité de la sexualité humaine, Hôpital général de Montréal marc.ravart@mail.mcgill.ca

Plus en détail

Internet et les jeunes : le temps, les relations et l autonomie.

Internet et les jeunes : le temps, les relations et l autonomie. Internet et les jeunes : le temps, les relations et l autonomie. 2ième colloque régional sur les dépendances en Outaouais: «la dépendance et ses multiples facettes» Jeudi 4 novembre 2010 Jean-Fran François

Plus en détail

Ne tombez pas dans les pièges tendus par

Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ce que vous devez savoir avant de dépenser votre 1 er sur Adwords Guide gratuit offert par le site www.ledroitdereussir.com Introduction Dans un instant vous allez

Plus en détail

Les troubles obsessionnels compulsifs. Thierry Senjean Psychologue clinicien, Psychothérapeute 28/12/2014

Les troubles obsessionnels compulsifs. Thierry Senjean Psychologue clinicien, Psychothérapeute 28/12/2014 Les troubles obsessionnels compulsifs. Thierry Senjean Psychologue clinicien, Psychothérapeute 28/12/2014 Structure TOC. Début Obsessions : Idées Impulsions Images récurrentes, intrusives Situation déclenchante

Plus en détail

Génie logiciel pour le commerce électronique Hiver 2003 Prof.: Julie Vachon

Génie logiciel pour le commerce électronique Hiver 2003 Prof.: Julie Vachon Génie logiciel pour le commerce électronique Hiver 2003 Prof.: Julie Vachon Travail pratique #1 «Réalisation d'une plateforme de vente aux enchères électronique» À réaliser individuellement ou en équipe

Plus en détail

Addiction aux jeux vidéo

Addiction aux jeux vidéo Addiction aux jeux vidéo Dossier bibliographique Mai 2009 Sommaire 1. ADDICTION AUX JEUX VIDEOS... 3 RESSOURCES EN LIGNE... 3 A CONSULTER AU CIRDD... 4 2. PROTECTION DES MINEURS SUR INTERNET... 6 3. SITOGRAPHIE...

Plus en détail

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET?

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? 61 POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? L école de Pinay est connectée depuis deux ans et demi à l Internet. Cela laisse suffisamment de recul pour une réflexion sur cette pratique. Il convient pour

Plus en détail

Liens entre les programmes

Liens entre les programmes Liens entre les programmes Accueillir la petite enfance du ministère de la Famille et des Ainés Éducation préscolaire du ministère de l Éducation Jocelyne Grenier Conseillère pédagogique à la petite enfance

Plus en détail

Le réseau fribourgeois du jeu excessif

Le réseau fribourgeois du jeu excessif Le réseau fribourgeois du jeu excessif Prévention REPER Téléphone : +41 26 322 40 00 Adresse postale : Route du Jura 29 1700 Fribourg projets@reper-fr.ch Description : En réponse aux risques que présentent

Plus en détail

Questionnaire ICA. Tout d abord nous vous prions de fournir quelques indications personnelles :

Questionnaire ICA. Tout d abord nous vous prions de fournir quelques indications personnelles : Questionnaire ICA Tout d abord nous vous prions de fournir quelques indications personnelles : Sexe : Féminin Masculin Age : ans Nombre d années d études (y compris l école obligatoire) terminées et réussies

Plus en détail

Théorie Comportementale Cognitive. Phobies et Troubles Obsessionnels Compulsifs

Théorie Comportementale Cognitive. Phobies et Troubles Obsessionnels Compulsifs Théorie Comportementale Cognitive Phobies et Troubles Obsessionnels Compulsifs Elsa Lambrescak DCEM3, nov 2010 Antoine, 12 ans Est amené par sa maman au cabinet médical pour : Des difficultés d endormissement

Plus en détail

PREMIER SALON INTERNATIONAL ENTIÈREMENT DÉDIÉ AUX ENFANTS ET ADOLESCENTS EN SITUATION DE HANDICAP OU PORTEURS D UNE MALADIE INVALIDANTE

PREMIER SALON INTERNATIONAL ENTIÈREMENT DÉDIÉ AUX ENFANTS ET ADOLESCENTS EN SITUATION DE HANDICAP OU PORTEURS D UNE MALADIE INVALIDANTE PREMIER SALON INTERNATIONAL ENTIÈREMENT DÉDIÉ AUX ENFANTS ET ADOLESCENTS EN SITUATION DE HANDICAP OU PORTEURS D UNE MALADIE INVALIDANTE EUREXPO LYON HALL 4.1 Les 5 et 6 mars 2016 Salon grand public et

Plus en détail

La psychologie scientifique au service de l humain

La psychologie scientifique au service de l humain THERAPIES COGNITIVO COMPORTEMENTALES La psychologie scientifique au service de l humain Ces techniques interviennent à 3 niveaux COMPORTEMENT -COGNITIF- EMOTIONNEL Environnement Comportement Cognition

Plus en détail

LES CONDUITES A RISQUES CHEZ LES ADOLESCENTS

LES CONDUITES A RISQUES CHEZ LES ADOLESCENTS OBJECTIF GENERAL : Aider à se positionner vis-à-vis des jeunes en prise à des conduites à risques, par la compréhension de leurs difficultés somatiques et psychiques, une meilleure connaissance de leur

Plus en détail

«Les jeux en ligne, quelle influence en France?»

«Les jeux en ligne, quelle influence en France?» Les multiples facettes du jeu Québec, 30 mai 2012 «Les jeux en ligne, quelle influence en France?» M. Grall-Bronnec, G. Bouju, M. Lagadec J. Caillon, J.L. Vénisse Le contexte des jeux de hasard et d argent

Plus en détail

Cognitivo-comportementale

Cognitivo-comportementale Approches psycho-sexuelles Cognitivo-comportementale Cette thérapie qui porte sur les cognitions (manière de penser), mais aussi sur les sensations et les comportements, apprend à modifier sa manière de

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store.

OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store. Guide Utilisateur 1.1 Présentation d OASIS OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store. Grâce à OASIS, vous serez capable d acheter ou de choisir des

Plus en détail

Centre de Référence sur le Jeu Excessif

Centre de Référence sur le Jeu Excessif 1 sur 5 01/11/2013 07:21 Centre de Référence sur le Jeu Excessif > Accueil> Prévention de la dépendance aux jeux vidéo et cyberdépendance L'émergence d'internet dans les foyers et sur les lieux de travail

Plus en détail

Master Poly Trader. Manuel d utilisateur. Group IV Benoît Perroud Marius Erni Lionel Matthey David Wenger Lotfi Hussami

Master Poly Trader. Manuel d utilisateur. Group IV Benoît Perroud Marius Erni Lionel Matthey David Wenger Lotfi Hussami Master Poly Trader Manuel d utilisateur Group IV Benoît Perroud Marius Erni Lionel Matthey David Wenger Lotfi Hussami MasterPoly Trader est un logiciel réalisé dans le cadre d un projet de génie logiciel.

Plus en détail

Informations et conseils destinés aux parents

Informations et conseils destinés aux parents Informations et conseils destinés aux parents Internet et les nouvelles technologies sont devenus des outils indispensables au travail ou dans les loisirs. Il n est plus pensable de s en passer dans la

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS SOCIOLOGIQUES

RENSEIGNEMENTS SOCIOLOGIQUES Services à la vie étudiante Sherbrooke (Québec) J1K 2R1 Psychologie et orientation 819 821 7666 (téléphone) 819 821 7689 (télécopieur) 1 800 267 8337 poste 67666 (sans frais) spo@usherbrooke.ca DATE :

Plus en détail

PRIS AU JEU? Information et conseils pour les proches

PRIS AU JEU? Information et conseils pour les proches PRIS AU JEU? Information et conseils pour les proches 1. Qu est-ce que le jeu problématique? Lorsque le jeu occasionnel et récréatif devient plus qu un simple divertissement, on parle de jeu problématique.

Plus en détail

Les Addictions Comportementales. Dr Basile Vareltzis Médecine Psychosomatique / Addictologie Décembre 2012

Les Addictions Comportementales. Dr Basile Vareltzis Médecine Psychosomatique / Addictologie Décembre 2012 Les Addictions Comportementales Dr Basile Vareltzis Médecine Psychosomatique / Addictologie Décembre 2012 C est quoi une addiction? Il s agit d une substance ou d une activité qui stimule le centre de

Plus en détail

LE JEU CHEZ LES JEUNES

LE JEU CHEZ LES JEUNES LE JEU CHEZ LES JEUNES NOTRE POLITIQUE : 19 ANS ET PLUS Le jeu est une option de divertissement pour les adultes. Dans cette perspective, Loto Atlantique s engage à continuer de soutenir les initiatives

Plus en détail

Réduire la consommation de son PC

Réduire la consommation de son PC Réduire la consommation de son PC Introduction Google est là pour nous rappeler que le traitement et le transport de l information a un coût énergétique. Car sous l aspect immatériel de Google se cacherait

Plus en détail

PLAN DE VISIBILITÉ 2012-2013 T. 418.266.3186 C. 418.930.7337. Centre Cyber-aide 125 Boulevard Charest Est, bureau 201 Québec (Québec) G1L 2Z8

PLAN DE VISIBILITÉ 2012-2013 T. 418.266.3186 C. 418.930.7337. Centre Cyber-aide 125 Boulevard Charest Est, bureau 201 Québec (Québec) G1L 2Z8 PLAN DE VISIBILITÉ 2012-2013 Centre Cyber-aide 125 Boulevard Charest Est, bureau 201 Québec (Québec) G1L 2Z8 T. 418.266.3186 C. 418.930.7337 www.centrecyber-aide.com LE CENTRE CYBER-AIDE Le CENTRE CYBER-AIDE

Plus en détail

LE PHÉNOMÈNE DU POKER : ÉTAT DE LA SITUATION ET RÉFLEXION CRITIQUE

LE PHÉNOMÈNE DU POKER : ÉTAT DE LA SITUATION ET RÉFLEXION CRITIQUE LE PHÉNOMÈNE DU POKER : ÉTAT DE LA SITUATION ET RÉFLEXION CRITIQUE Magali Dufour, Ph.D. Faculté de médecine et des sciences de la Santé Natacha Brunelle, Ph.D. Université du Québec à Trois-Rivières Sévrine

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE COGNITIVE ET COMPORTEMENTALE DU JOUEUR PATHOLOGIQUE (Jeux de hasard et d argent)

LA PRISE EN CHARGE COGNITIVE ET COMPORTEMENTALE DU JOUEUR PATHOLOGIQUE (Jeux de hasard et d argent) LA PRISE EN CHARGE COGNITIVE ET COMPORTEMENTALE DU JOUEUR PATHOLOGIQUE (Jeux de hasard et d argent) Colloque Européen et International THS 10, le 14 octobre 2011 Marthylle LAGADEC Marie GRALL-BRONNEC,

Plus en détail

de la passion du travail à son addiction?

de la passion du travail à son addiction? Le workaholism: de la passion du travail à son addiction? Congrès d Addiction Suisse Jeudi 22 janvier 2015 Hôtel Alpha-Palmiers Lausanne Le workaholism: de la passion du travail à son addiction? Le travail

Plus en détail

Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1

Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1 Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1 Document conçu et réalisé par Danièle Beaudoin, Marina Drolet, Isabelle Gagné et Éloise Lavoie révisé par Liette Champagne Le

Plus en détail

NOS JEUNES ET LES NOUVELLES TECHNOLOGIES: QUELS DANGERS? COMMENT REAGIR? L'utilisation des nouvelles technologies par les jeunes

NOS JEUNES ET LES NOUVELLES TECHNOLOGIES: QUELS DANGERS? COMMENT REAGIR? L'utilisation des nouvelles technologies par les jeunes NOS JEUNES ET LES NOUVELLES TECHNOLOGIES: QUELS DANGERS? COMMENT REAGIR? L'utilisation des nouvelles technologies par les jeunes Les enfants surfent sur internet majoritairement à partir de 8 ans 64%*

Plus en détail

Classilio Via 8 est l outil le plus simple et le plus facile à utiliser grâce à ses nouvelles fonctionnalités!

Classilio Via 8 est l outil le plus simple et le plus facile à utiliser grâce à ses nouvelles fonctionnalités! L équipe CLASSILIO est très fière de vous présenter sa toute nouvelle génération d outil de classe virtuelle/webconférence/webinar. En effet, Classilio Via 8 est la plus grosse évolution de notre outil

Plus en détail

TROUBLES ENVAHISSANTS DU COMPORTEMENT (TEC)

TROUBLES ENVAHISSANTS DU COMPORTEMENT (TEC) TROUBLES ENVAHISSANTS DU COMPORTEMENT (TEC) Comprendre, prévenir et prendre en charge la clinique du mouvement et de l agir de l enfant Pierre Delion 1. Actualité Les enfants sont préoccupants sur ce point

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

Michelle Boucher Technique de soins infirmiers Groupe 1115. L anxiété chez l enfant

Michelle Boucher Technique de soins infirmiers Groupe 1115. L anxiété chez l enfant Michelle Boucher Technique de soins infirmiers Groupe 1115 L anxiété chez l enfant Extraits du travail de session Daniel Lambert Développement de l humain 1 Département de psychologie Collège de Sherbrooke

Plus en détail

GUIDE VISUEL DE SOUTIEN À L UTILISATEUR PLATEFORME COLLABORATIVE DE LA COMMUNAUTÉ DE PRATIQUE SUR LE SYNDROME DOULOUREUX RÉGIONAL COMPLEX

GUIDE VISUEL DE SOUTIEN À L UTILISATEUR PLATEFORME COLLABORATIVE DE LA COMMUNAUTÉ DE PRATIQUE SUR LE SYNDROME DOULOUREUX RÉGIONAL COMPLEX GUIDE VISUEL DE SOUTIEN À L UTILISATEUR PLATEFORME COLLABORATIVE DE LA COMMUNAUTÉ DE PRATIQUE SUR LE SYNDROME DOULOUREUX RÉGIONAL COMPLEX 1. Ouvrir une session et accéder au site p.2 2. Section «Documents»...

Plus en détail

Le commerce électronique (ou e-commerce)

Le commerce électronique (ou e-commerce) Internet est un formidable outil de connaissance, nous avons eu l occasion de le voir et d en parler. Il est également un merveilleux outil de communication. Nous avons déjà vu comment utiliser le Net

Plus en détail

Les systèmes CPC (Coût Par Clic) sont des moyens rapides d'obtenir de la visibilité à grande échelle et rapidement.

Les systèmes CPC (Coût Par Clic) sont des moyens rapides d'obtenir de la visibilité à grande échelle et rapidement. L'affiliation www.faireducashfacile.com www.revenus-automatiques.com (si vous n êtes pas encore inscrit sur revenusautomatiques, sachez que vous recevrez 70-90$ par vente) L'affiliation consiste à envoyer

Plus en détail

Le contrôle parental. Premier partenaire de votre réussite

Le contrôle parental. Premier partenaire de votre réussite Le contrôle parental Premier partenaire de votre réussite Table des matières 1 - Qu est-ce qu un logiciel de contrôle parental? 2 - Le contrôle parental «pas à pas» L onglet «Accueil» L onglet «administration»

Plus en détail

Comment obtenir Internet?

Comment obtenir Internet? Historique A la fin des années 60, le département américain de la Défense crée Internet (baptisé Arpanet à l époque) afin d établir entre tous les centres stratégiques des liens qui resteraient opérationnels,

Plus en détail

AdWords Guide de survie

AdWords Guide de survie AdWords Guide de survie Avril 2011 Guide de survie AdWords. Ce guide liste dix des astuces les plus utiles pour gérer une campagne AdWords efficacement, et sans gaspiller d argent. Plan de référencement

Plus en détail

Praticiens. TonPsy : vidéoconsultez en toute simplicité! Solution de consultations psychologiques en ligne par visioconférence

Praticiens. TonPsy : vidéoconsultez en toute simplicité! Solution de consultations psychologiques en ligne par visioconférence Praticiens TonPsy : vidéoconsultez en toute simplicité! Solution de consultations psychologiques en ligne par visioconférence OSEZ LA PSYCHOLOGIE «NOUVELLE GENERATION» Inscription gratuite Des milliers

Plus en détail

Module 1: Introduction au Blogging - Transcription vidéo

Module 1: Introduction au Blogging - Transcription vidéo Module 1: Introduction au Blogging - Transcription vidéo VIDEO, autres modules, ressources et questions à poser sur http://vivredesonblog.com/formation par Ling-en Hsia Dans cette toute première partie,

Plus en détail

LE TEMPS samedi 31 janvier 2015

LE TEMPS samedi 31 janvier 2015 LE TEMPS samedi 31 janvier 2015 Abus d écrans, responsabilité de parents Par Rinny Gremaud Les enfants peinent à décoller de leurs tablettes, téléphones ou ordinateurs. Et les adultes? Quel exemple donnent-ils?

Plus en détail

Praticiens. TonPsy : vidéoconsultez en toute simplicité! Solution de consultations psychologiques en ligne par visioconférence

Praticiens. TonPsy : vidéoconsultez en toute simplicité! Solution de consultations psychologiques en ligne par visioconférence Praticiens TonPsy : vidéoconsultez en toute simplicité! Solution de consultations psychologiques en ligne par visioconférence OSEZ LA PSYCHOLOGIE «NOUVELLE GENERATION» Inscription gratuite Des milliers

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire

République Algérienne Démocratique et Populaire République Algérienne Démocratique et Populaire Journée mondiale des Télécommunications Séminaire protection des enfant dans le cyberespace Hôtel El-Jazaïr Alger, le 17 Mai 2009. L ENFANT ET INTERNET «pour

Plus en détail

GUIDE A L USAGE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES SUR LE RISQUE ALCOOL AU TRAVAIL

GUIDE A L USAGE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES SUR LE RISQUE ALCOOL AU TRAVAIL GUIDE A L USAGE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES SUR LE RISQUE ALCOOL AU TRAVAIL PREAMBULE Dans le monde du travail, l alcoolisation de certains agents reste une préoccupation pour l Autorité Territoriale

Plus en détail

La solution POINT DE VENTE

La solution POINT DE VENTE La solution POINT DE VENTE Des raisons de sourire pour vous et vos clients Pour vous, chaque client, chaque heure et chaque vente compte. Vous devez être chaque jour plus compétitif et plus rentable. Mais...

Plus en détail

Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français

Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français Rappel de la méthodologie mise en œuvre Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 2800 individus âgés de 6 à 65 ans. Plus précisément : 2000

Plus en détail

SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT

SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT INTRODUCTION Le burnout est un trouble de l adaptation lié au travail, il touche les professionnels qui exercent en relation d aide. Initialement ce terme

Plus en détail

Les cyberaddictions. Daniele Zullino Médecin chef de service Privatdocent Faculté de Médecine UNIGE. Service d addictologie

Les cyberaddictions. Daniele Zullino Médecin chef de service Privatdocent Faculté de Médecine UNIGE. Service d addictologie Les cyberaddictions Daniele Zullino Médecin chef de service Privatdocent Faculté de Médecine UNIGE Centre collaborateur OMS pour la recherche sur les addictions Agenda C est quoi une addiction? L addiction

Plus en détail

Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com

Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com Dossier de Presse Sommaire p.3 Synthèse p.4 3 questions à Thomas Ciemniewski, créateur de JobPhoning p.6 Présentation de la plateforme p.6 Comment

Plus en détail

Qu est-ce qui différencie une bonne photo d une mauvaise? Trois éléments sont importants : La composition L éclairage La qualité et la résolution

Qu est-ce qui différencie une bonne photo d une mauvaise? Trois éléments sont importants : La composition L éclairage La qualité et la résolution PRENDRE DE MEILLEURES PHOTOS 101 Par Lesley Ouimet Rien de plus facile que de prendre une photo numérique, mais c est un peu plus difficile de prendre une bonne photo numérique. Qu est-ce qui différencie

Plus en détail

Business et Internet

Business et Internet Business et Internet Evolution & perspectives Arnaud MAES Docteur en Science de l Information et de la Communication Arnaud MAES Business et Internet 1 1. Introduction: 1.1 Le business sur la toile : c

Plus en détail

Atelier E-TOURISME 2013. Optimiser la visibilité de son site sur les moteurs de recherche. ecotourismepro.jimdo.com

Atelier E-TOURISME 2013. Optimiser la visibilité de son site sur les moteurs de recherche. ecotourismepro.jimdo.com Atelier E-TOURISME 2013 Optimiser la visibilité de son site sur les moteurs de recherche ecotourismepro.jimdo.com Optimiser la visibilité de son site sur les moteurs de recherche Audrey Piquemal Chargée

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

Fonctionnement du jeu de simulation. Le principe du jeu EXIGE- INFOFI est la simulation de gestion d un portefeuille boursier.

Fonctionnement du jeu de simulation. Le principe du jeu EXIGE- INFOFI est la simulation de gestion d un portefeuille boursier. Fonctionnement du jeu de simulation Le principe du jeu EXIGEINFOFI est la simulation de gestion d un portefeuille boursier. Ce portefeuille est composé des titres des entreprises virtuelles que des étudiants

Plus en détail

Enquête sur les habitudes de consommation d alcool des étudiants et leurs rapports aux actions de prévention

Enquête sur les habitudes de consommation d alcool des étudiants et leurs rapports aux actions de prévention Enquête sur les habitudes de consommation d alcool des étudiants et leurs rapports aux actions de prévention Etude réalisée par la FAGE entre mars et mai 2014 auprès de 3086 étudiants 1 Eléments de contexte

Plus en détail

CONFIDENTIEL ROADSHOW TEMPS FORT 25/09

CONFIDENTIEL ROADSHOW TEMPS FORT 25/09 1 Un discours sur la box trop focalisé sur le prix et des réflexes de vente à optimiser Le tarif La promo ne suffit Plus Pas assez de démonstrations du produit Pas assez de propositions de la BOX à ses

Plus en détail

Manuel pour la bourse virtuelle Version 3

Manuel pour la bourse virtuelle Version 3 Manuel pour la bourse virtuelle Version 3 Le manuel de la bourse virtuelle a pour but de vous expliquer toutes les fonctionnalités afin que vous puissiez comprendre le jeu de bourse. À propos La bourse

Plus en détail

Travail collaboratif à distance

Travail collaboratif à distance UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI FACULTE POLYDISCIPLINAIRE LARACHE 2012-2013 Travail collaboratif à distance P r o f e sse u r A z iz M A B ROU K P r. a z i z. m a b r o u k. f p l @ g m a i l. c o m S.E.G

Plus en détail

Qu'est-ce qu'un réseau social?

Qu'est-ce qu'un réseau social? Les réseaux sociaux Qu'est-ce qu'un réseau social? Le terme désigne un site internet permettant à l internaute de s inscrire et d y créer une carte d identité virtuelle appelée le plus souvent «profil».

Plus en détail

Les troubles anxieux

Les troubles anxieux Plan Les troubles anxieux I. Généralités II. Attaque de panique III. Trouble panique : 2. Facteurs de risque : 3. Selon la classification DSM4 : IV. TAG = trouble d anxiété généralisé V. Agoraphobie 2.

Plus en détail

LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Présentation des différents RPS et de leurs mécanismes La prévention collective des RPS: étapes, objectifs, ressources Sur le plan physique Migraines, maux d'estomac,

Plus en détail

Addictions et dépendances

Addictions et dépendances Addictions et dépendances Joëlle Visier Médecin Tabacologue CES de Bobigny/CPAM 93 Dr Hervé LE CLESIAU - Médecin Directeur Drogue, toxicomanie, addiction Faiblesse, vice, manie Souffrance, maladie Récompense,

Plus en détail

Monitoring & Support

Monitoring & Support Guide d évaluation de centre de données et points importants à vérifier Monitoring & Support 12 questions importantes à poser au fournisseur potentiel de co-implantation Partie 2 du Guide d évaluation

Plus en détail

Dominique de SAINT-MARS, Serge BLOCH. Lili regarde trop la télé, Ed. Calligram, 1999. Ainsi va la vie.

Dominique de SAINT-MARS, Serge BLOCH. Lili regarde trop la télé, Ed. Calligram, 1999. Ainsi va la vie. Ouvrages de La Maison des Préventions «Les troubles obsessionnels compulsifs et les nouvelles dépendances» => ENFANTS Dominique de SAINT-MARS, Serge BLOCH. Lili regarde trop la télé, Ed. Calligram, 1999.

Plus en détail