JEU. Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement PROBLÉMATIQUE. Guide de l animateur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "JEU. Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement PROBLÉMATIQUE. Guide de l animateur"

Transcription

1 JEU Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement PROBLÉMATIQUE Guide de l animateur

2

3 Jeu problématique Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement Guide de l animateur

4 ii Jeu problématique : Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement Jeu problématique : Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement Guide de l animateur isbn: (VERSION IMPRIMÉE) isbn: (VERSION PDF) isbn: (VERSION HTML) isbn: (VERSION ÉLECTRONIQUE) Imprimé au Canada Copyright 2009 Centre de toxicomanie et de santé mentale, Toronto (Ontario) À l exception des animateurs du programme, qui ont la permission de télécharger ce manuel et d en faire des photocopies pour les distribuer aux participants, il est interdit de reproduire ou de transmettre cet ouvrage à des fins de profit ou autres, en partie ou en totalité, et sous quelque forme que ce soit, par voie électronique ou mécanique, y compris par photocopie ou enregistrement, ou par système de stockage et de récupération de l information, sans l'autorisation écrite de l éditeur sauf pour une brève citation (d un maximum de 200 mots) dans une revue spécialisée ou un ouvrage professionnel. 4044/

5 Jeu problématique : Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement iii Table des matières Introduction 1 L importance de parler du jeu et du jeu problématique avec les clients qui ont des problèmes de santé mentale et d abus d alcool et d autres drogues 2 Prestation du programme 3 Dépistage du jeu problématique 4 Évaluation du programme 4 Remerciements Guide des séances 7 Séance 1 : Le jeu et le jeu problématique 23 Séance 2 : Comprendre le jeu 35 Séance 3 : Établissement de buts et reconnaissance des situations à risque élevé 41 Séance 4 : Élaboration de stratégies d adaptation pour faire face aux situations à risque élevé 49 Bibliographie

6 iv Jeu problématique : Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement Annexes 53 Annexe A : Indice de gravité du jeu problématique 55 Annexe B : Test à administrer avant et après le programme 61 Annexe C : Jeu problématique et non problématique 63 Annexe D : Réduction des risques 65 Annexe E : Choisir votre but de traitement 67 Annexe F : Mon énoncé de buts 69 Annexe G : Auto-surveillance de ses habitudes de jeu ou de ses envies de jouer 71 Annexe H : Déclencheurs 73 Annexe I : Évaluation de l animateur

7 Jeu problématique : Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement 1 Introduction Les responsables du Projet sur le jeu problématique du Centre de toxicomanie et de santé mentale, de concert avec le Programme des troubles concomitants de Georgianwood du Centre de santé mentale de Penetanguishene, ont le plaisir d offrir ce programme d éducation et de traitement précoce destinés aux clients qui sont dans un établissement de soins de santé mentale ou de traitement des personnes ayant des problèmes liés à la consommation d alcool et d autres drogues. Ce programme vise à aider les cliniciens à informer les clients qui ont des problèmes de santé mentale ou de toxicomanie sur les risques associés aux jeux de hasard et d argent et à faire certaines interventions préliminaires dans le cas de clients qui sont déjà aux prises avec des problèmes de jeu. L importance de parler du jeu et du jeu problématique avec les clients qui ont des problèmes de santé mentale et d abus d alcool et d autres drogues Les recherches démontrent une corrélation entre les problèmes de santé mentale, en particulier la dépression et l anxiété, et le jeu problématique. Elles démontrent également une corrélation entre les problèmes d abus d alcool et d autres drogues et le jeu problématique. Les jeux de hasard et d argent peuvent être un déclencheur de la consommation d alcool et d autres drogues ou d une rechute du problème de santé mentale. Les gens ne semblent pas conscients des risques associés aux jeux de hasard et d argent.

8 2 Jeu problématique : Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement Par conséquent, il importe que les efforts de prévention et d intervention soient dirigés vers les personnes qui ont des problèmes de santé mentale et de consommation d alcool et d autres drogues. Prestation du programme Le programme comprend quatre séances présentées par des cliniciens dans un groupe et comprend un guide d animateur, des présentations PowerPoint et des documents à distribuer aux participants, tous téléchargeables gratuitement à partir du site Vous aurez également besoin d un ordinateur portatif, d un projecteur à cristaux liquides, de l accès à Internet, d un tableau à feuilles mobiles et de marqueurs pour offrir le programme. Même si une connaissance de base du jeu problématique est un atout, elle n est pas obligatoire pour dispenser le programme. Le guide de l animateur fournit aux cliniciens tous les renseignements dont ils ont besoin pour offrir le programme. Le contenu des diapositives PowerPoint s affiche en caractères gras dans le présent guide et s accompagne de notes explicatives à l intention de l animatrice ou de l animateur. Dans certains cas, des renseignements supplémentaires sont fournies à l animatrice ou à l animateur ou des lectures lui sont suggérées. Selon le nombre de participants et l ampleur des discussions, chaque séance durera entre 60 et 90 minutes. Les séances 1 et 2 abordent le jeu du point de vue de la prévention et de l éducation et s adressent à tous les clients. On y présente des renseignements sur le jeu qui conviennent à tous, quel que soit leur statut de joueur. La séance 1 sert d introduction et présente les renseignements suivants : définition du jeu et du jeu problématique ; activités considérées comme des formes de jeu ; taux de prévalence du jeu et du jeu problématique ; facteurs de risque du jeu problématique ; répercussions du jeu problématique ; liens entre le jeu et la consommation d alcool et d autres drogues ; liens entre le jeu et la santé mentale ; comparaison entre le jeu problématique et non problématique. La séance 2 porte sur : le fonctionnement des jeux de hasard ; les fausses croyances et les superstitions associées au jeu ; les stratégies de réduction des risques de développer un problème de jeu.

9 Jeu problématique : Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement 3 Les séances 3 et 4, par ailleurs, sont destinées aux clients qui s inquiètent de leurs habitudes de jeu ou qui ont des problèmes liés au jeu. Elles approfondissent la question, et permettent aux clients de prendre conscience de leurs problèmes de jeu et les aident à reconnaître les déclencheurs personnels et à acquérir de nouvelles techniques pour les gérer. La séance 3 porte sur : l établissement de buts réalistes en matière de jeu ; la façon de reconnaître ses déclencheurs personnels. La séance 4 porte sur : l élaboration de stratégies pour faire face à ses déclencheurs ; les ressources utiles. Les séances 3 et 4 visent à offrir aux clients du soutien au sujet de leurs habitudes de jeu pendant qu ils suivent un programme en établissement pour le traitement de leur consommation d alcool et d autres drogues ou de leurs problèmes de santé mentale. Cependant, une fois qu ils ont terminé leur traitement en établissement, les clients devraient chercher du soutien pour leur problème de jeu. Plus de 55 services spécialisés de traitement du jeu problématique sont disponibles sans frais, partout en Ontario. On encourage fortement les clients à communiquer avec leur fournisseur local de traitement en revenant chez eux. Pour savoir où des services sont offerts dans des régions spécifiques, veuillez communiquer avec la Ligne ontarienne d aide sur le jeu problématique au Dépistage du jeu problématique En raison de la corrélation entre la santé mentale et le jeu problématique et entre la consommation d alcool et d autres drogues et le jeu problématique, il est très important de dépister le jeu problématique chez les clients qui ont des problèmes de santé mentale ou des problèmes de consommation d alcool et d autres drogues. L indice de gravité du jeu problématique, que l on trouve à l annexe A, est un instrument de dépistage simple et facile à utiliser. Les participants peuvent le remplir : avant la prestation du programme : vous pouvez décider de soumettre tous vos clients à un dépistage à leur admission au programme ; pendant la première séance : vous pouvez décider de soumettre vos clients à un dépistage après avoir présenté le «Continuum des habitudes de jeu» (diapositive 19). Quiconque obtient un score de 3 ou plus est encouragé à assister aux séances 3 et 4.

10 4 Jeu problématique : Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement Évaluation du programme Ce programme a été mis à l essai et évalué au moyen de tests administrés avant et après le programme. Les résultats des évaluations ont été les suivants : Test administré avant le programme = 60% Test administré après le programme = 76 % Le test à administrer avant et après le programme se trouve à l annexe B. Il vous permettra d évaluer l apprentissage de vos clients suite à leur participation au programme. La trousse comprend également un formulaire d évaluation de l animatrice ou de l animateur. Vos commentaires sont importants pour nous. Veuillez prendre quelques minutes pour remplir le formulaire d évaluation de l animateur (annexe I). Remerciements Chef de projet : colleen tessier, coordonnatrice principale de projets, Projet sur le jeu problématique, camh Rédacteurs : chantal dubois, thérapeute et formatrice en jeu problématique, Projet sur le jeu problématique, camh et d re shari mckee, psychologue, Programmes des troubles concomitants de Georgianwood, Centre de santé mentale de Penetanguishene Nous tenons à remercier les personnes suivantes pour leur apport au contenu : gary hoskins, thérapeute et formateur en jeu problématique, Projet sur le jeu problématique, camh rena tennant, étudiante, Programmes des troubles concomitants de Georgianwood, Centre de santé mentale de Penetanguishene Nous souhaitons également remercier les personnes suivantes pour leur soutien au projet : d re daniela lobo, psychiatre, camh stephen meredith, coordonnateur principal de projets, Projet sur le jeu problématique, camh lisa pont, thérapeute et formatrice en jeu problématique, Projet sur le jeu problématique, camh janine robinson, thérapeute et formatrice en jeu problématique, Projet sur le jeu problématique, camh

11 Jeu problématique : Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement 5 Mise en œuvre du programme

12

13 Jeu problématique : Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement 7 Séance 1 Selon le nombre de participants et l ampleur des discussions, cette séance durera entre 60 et 90 minutes. Pour cette séance, il vous faudra : Un ordinateur portatif et un projecteur à cristaux liquides La présentation PowerPoint de la première séance Les documents à remettre aux participants : - Indice de gravité du jeu problématique (annexe A) - Jeu problématique et non problématique (annexe C) - Présentation PowerPoint de la première séance Diapositive 2 Le jeu et le jeu problématique La première séance sert d introduction et présente les renseignements suivants : définition du jeu et du jeu problématique ; activités considérées comme des formes de jeu ; taux de prévalence du jeu et du jeu problématique ; facteurs de risque du jeu problématique ; répercussions du jeu problématique ; liens entre le jeu et la consommation d alcool et d autres drogues ; liens entre le jeu et la santé mentale ; comparaison entre le jeu problématique et non problématique.

14 8 Jeu problématique : Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement Diapositive 3 Pourquoi est il important de parler du jeu et du jeu problématique? Les gens ne semblent pas conscients des risques associés au jeu. Contrairement à d autres activités à risque élevé, comme la consommation d alcool et d autres drogues, le tabagisme, la conduite avec facultés affaiblies ou les relations sexuelles non protégées, les gens ne connaissent pas toujours les risques associés aux jeux de hasard et d argent. Comme nous le verrons aux cours des prochaines séances, le jeu peut avoir toute une variété de conséquences négatives comme les problèmes financiers, les problèmes relationnels et les problèmes de santé physique et mentale, entre autres. Le jeu peut être un déclencheur de la consommation d alcool et d autres drogues ou d une rechute du problème de santé mentale. Parce que le jeu peut donner lieu à différents problèmes comme des pertes financières, il peut également déclencher des problèmes de santé mentale comme l anxiété et la dépression. De plus, certaines personnes peuvent se tourner vers l alcool et d autres drogues pour faire face aux émotions négatives que suscite le jeu. Il y a un lien entre les problèmes de santé mentale ou de consommation d alcool et d autres drogues et le jeu problématique. Les recherches démontrent que les taux de problèmes de santé mentale ou de consommation d alcool et d autres drogues sont plus élevés chez les personnes qui ont des problèmes liés au jeu. Inversement, le taux de jeu problématique est plus élevé chez les personnes qui ont des problèmes de santé mentale ou de consommation d alcool et d autres drogues. Il y a des facteurs biologiques communs à la dépendance à l alcool et à d autres drogues et à la dépendance au jeu. Nous apprenons tous par le système de récompenses et punitions, mais pour certaines personnes, le système de récompenses du cerveau fonctionne un peu différemment. Ces personnes sont capables de prendre plus de risques et sont moins sensibles aux récompenses. Par conséquent, on croit que leur risque de dépendance est plus élevé. (Chambers et coll., 2003) Diapositive 4 Définition du jeu Jouer signifie miser une chose de valeur sur un événement dont l issue est déterminée en majeure partie par le hasard. Une personne s adonne à des jeux de hasard et d'argent si : elle risque de perdre quelque chose de valeur comme de l argent ou des biens

15 Jeu problématique : Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement 9 Même si dans la plupart des cas, les mises se font avec de l argent, des bijoux, des appareils électroniques et des vêtements, entre autres choses, peuvent également servir de mise. l issue du jeu est régie par le hasard sur lequel la personne n a aucun contrôle Nous parlerons du hasard et de la façon dont fonctionnent les jeux de hasard et d argent à la deuxième séance. un pari est irréversible une fois fait Le caractère irréversible d un pari est un élément important de la définition du jeu, parce que si on pouvait changer un pari, il n y aurait pas de conséquences négatives. Certaines personnes généralisent la définition du jeu en disant, par exemple, que se marier c est un «coup de dé». Est ce que le mariage correspond à notre définition? Il est vrai que certaines personnes risquent gros en se mariant et que l issue est parfois incertaine. Mais est ce que la décision est irréversible? Non. Si, après s être mariée, une personne décide qu elle n est pas satisfaite de l issue, la situation est réversible. Diapositive 5 Genres d activités considérées comme des formes de jeu Note à l animateur : Si vous avez du temps, vous pouvez demander aux participants d énumérer des sortes de jeux de hasard et d argent. Pour de plus amples renseignements sur les jeux de hasard et d argent disponibles en Ontario, visitez le site d OLG à Il est important de souligner qu il n y a pas que les jeux de casino qui sont des jeux de hasard et d argent. Tout comme certaines personnes jugent certaines substances plus ou moins dangereuses ou le fait d en prendre plus ou moins grave, c est la même chose avec le jeu. Certaines personnes diront, par exemple : «Je ne vais pas au casino, je joue seulement au bingo.» Le fait est que même si certaines formes de jeu semblent causer plus de problèmes aux gens, tous les jeux de hasard et d argent comportent une part de risque. Loterie, billets à gratter, billets à languettes et billets de tirage La loterie constitue la forme de jeu de hasard la plus répandue chez les adultes en Ontario, où l on retrouve plus de vendeurs de billets de loterie. Bingo Le bingo a bien évolué au cours des dernières décennies. Les nouvelles technologies permettent maintenant de «relier» les salles de bingo. C est donc dire que plusieurs jeux se jouent en même temps, ce qui donne des gros lots beaucoup plus substantiels. De plus, certains endroits ont maintenant des terminaux électroniques avec écrans tactiles qui aident les joueurs à jouer sur plusieurs cartes de bingo à la fois.

16 10 Jeu problématique : Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement Paris sportifs La Société des loteries et des jeux de l'ontario (olg) offre aux particuliers des possibilités de parier sur les résultats de certains sports par l entremise de Pro Line (hockey, football, baseball, soccer, et football et basketball collégial). En outre, certaines personnes peuvent engager des paris auprès de preneurs aux livres ou simplement participer à des «pools» de sports entre amis ou au travail. Machines à sous Les machines à sous représentent la forme de jeu qui cause le plus de problèmes chez les adultes de l Ontario. En fait, les machines à sous sont la cause de 60 % des problèmes de jeu en Ontario (Williams et Wood, 2004). En Ontario, on retrouve des machines à sous dans les casinos et dans les hippodromes. Dans d autres provinces du Canada, des appareils de loterie vidéo (alv) sont également accessibles. Lecture suggérée : Pour de plus amples renseignements sur les machines à sous et les ALV, lire How Do Slot Machines And Other Electronic Gambling Machines Actually Work?, de Nigel Turner et Roger Horbay, accessible à : issue11/jgi Issue11 turner horbay.pdf Jeux de cartes et de tables Les jeux de tables comprennent des jeux comme le craps et la roulette tandis que les jeux de cartes comprennent le poker et le blackjack. En Ontario, les jeux de cartes et de tables se jouent dans les casinos. Certaines personnes peuvent jouer en privé à la maison ou dans des clubs sociaux. Paris sur courses de chevaux Les paris sur courses de chevaux existent depuis longtemps au Canada. Avant l avènement des casinos et des loteries, les courses de chevaux étaient la seule forme de jeu légal au Canada. De nos jours, grâce à la technologie, il n est plus nécessaire de se rendre à l hippodrome pour parier. Une personne peut le faire où qu elle se trouve dans le monde. Jeu sur Internet Les possibilités de parier en ligne sont infinies. Par exemple, une recherche sur Google de «sites de jeu en ligne» donne des dizaines de milliers de résultats. On peut s adonner à des jeux de casino, à des activités sportives ou au bingo. On peut aussi parier, par exemple, sur qui sera la prochaine personne à être expulsée de l émission Survivor, quel film remportera l Oscar du «meilleur film» ou quel sera le sexe de l enfant à naître d une actrice enceinte. Spéculation boursière Cette activité désigne l achat d actions dans le seul but de les revendre à un prix plus élevé. Cette activité diffère de l investissement en ce que le spéculateur prend plus de risques dans l espoir de réaliser un profit tandis que l investisseur examine la valeur logique qu un produit peut accumuler avec le temps.

17 Jeu problématique : Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement 11 Autres jeux Les gens peuvent s adonner à des jeux de hasard et d argent moins officiels, comme parier sur une partie de golf, la date de naissance d un futur bébé ou le gagnant d une émission de télé réalité. Diapositive 6 Définition du jeu problématique Le jeu devient un problème quand il entrave ou perturbe : le travail, l école ou d autres activités d une personne ; sa santé mentale ou physique ; ses finances ; sa réputation ; ses relations avec ses parents et ses amis. Note à l animateur : Il est important de souligner que le jeu problématique ne crée pas uniquement des difficultés financières. Il peut avoir des répercussions sur tous les aspects de la vie d une personne. Un autre point important à soulever : celui de la terminologie. Nous parlons de jeu problématique. Il est important de connaître les différents termes utilisés dans le domaine et les raisons pour lesquelles nous avons opté pour «jeu problématique». Les trois noms le plus souvent utilisés pour décrire les habitudes de jeu excessif sont : jeu compulsif, jeu pathologique et jeu problématique. L expression «jeu compulsif», bien connue du grand public, est utilisée chez les Gamblers Anonymes. Cependant, elle n est pas tout à fait exacte puisque le jeu n est pas un trouble compulsif. Dans le DSM-IV, le jeu est classé dans les troubles du contrôle des impulsions. Cependant, les spécialistes ne s entendent pas non plus sur la question de savoir si le jeu entre dans cette catégorie. «Jeu pathologique» est le terme diagnostique retenu dans le DSM-IV. Il désigne une pratique inadaptée, persistante et répétée du jeu que l on retrouve chez les patients qui présentent au moins cinq des manifestations suivantes : - ils sont préoccupés par le jeu ; - ils ont besoin de jouer avec des sommes d argent croissantes pour atteindre l état d excitation désiré ; - ils font des efforts répétés mais infructueux pour contrôler, réduire ou arrêter la pratique du jeu ; - ils sont agités ou irritables lors des tentatives de réduction ou d arrêt de la pratique du jeu ; - ils jouent pour échapper aux difficultés ou pour soulager une humeur dysphorique (p. ex., des sentiments d impuissance, de culpabilité, d anxiété, de dépression) ; - après avoir perdu de l argent au jeu, ils retournent souvent jouer un autre jour pour recouvrer leurs pertes (pour «se refaire») ; - ils mentent à leur famille, à leur thérapeute ou à d autres pour dissimuler l ampleur réelle de leurs habitudes de jeu ;

18 12 Jeu problématique : Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement - ils commettent des actes illégaux, tels que falsifications, fraudes, vols ou détournement d argent, pour financer la pratique du jeu ; - ils commettent des actes illégaux, tels que falsifications, fraudes, vols ou détournement d argent, pour financer la pratique du jeu ; - ils mettent en danger ou perdent une relation affective importante, un emploi ou des possibilités d étude ou de carrière à cause du jeu ; Nota : Le diagnostic de jeu pathologique ne s applique pas même si une personne répond à au moins cinq des critères précités lorsqu un épisode maniaque explique le comportement de jeu. «Jeu problématique» est le terme le plus courant au Canada. Il est descriptif et compatible avec la notion selon laquelle le problème de jeu peut être très grave ou mineur. Il n est pas nécessaire d avoir tout perdu avant de demander de l aide pour le jeu «problématique». Ce terme est donc plus global et plus inclusif. Il est souvent utilisé pour décrire des habitudes de jeu qui causent une forme ou une autre de préjudice. Le jeu problématique comprend le jeu compulsif et le jeu pathologique, mais ne s y limite pas. C est le terme le plus efficace parce qu il ne stigmatise pas la personne qui a un problème de jeu comme peuvent le faire les expressions «jeu pathologique» ou «jeu compulsif». Pourquoi est ce important de nommer ce problème d une façon plutôt que d une autre? C est sur le comportement, c'est à dire le fait de jouer de façon problématique, qu il faut se concentrer. Les gens ont le problème. Ils ne sont pas le problème. Par exemple, le fait d appeler une personne un «joueur à problèmes» est réducteur et confine cette personne à une chose : un problème. Le fait de décrire la situation plutôt que d étiqueter la personne, par exemple en parlant d une «personne qui a un problème de jeu» ou d une «personne affectée par le jeu», est moins culpabilisant et réduit la stigmatisation. Diapositive 7 Taux de prévalence du jeu En Ontario, 63,3 % des adultes ont joué au moins une fois l année précédente. (Wiebe et coll., 2006) L achat de billets de loterie, de billets à tirage et de billets à gratter constitue l activité de jeu la plus populaire chez les adultes ontariens. (Wiebe et coll., 2006) Diapositive 8 Taux de prévalence du jeu problématique 3,4 % des adultes ontariens ont des problèmes de jeu dont l intensité varie entre modérée et grave. En Ontario, 63 % des adultes s adonnent à des jeux de hasard et d argent et 3,4 % ont

19 Jeu problématique : Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement 13 des problèmes de jeu dont l intensité varie entre modérée et grave, ce qui représente environ personnes (Wiebe et coll., 2006). Outre ces personnes, 5,8 % des joueurs risquent de développer un problème de jeu. (Wiebe et coll., 2006) Les machines à sous représentent l activité de jeu pratiquée par les adultes ontariens qui pose le plus de problèmes. Les machines à sous représentent l activité de jeu qui pose le plus de problèmes en raison du renforcement intermittent qu elles comportent. Ce genre de renforcement est très puissant parce qu il n est pas continu. Non seulement les machines à sous sont la forme de jeu qui cause le plus de difficultés aux adultes ontariens, mais c est aussi la forme de jeu d où provient la plus grande part de revenus que génèrent les personnes qui ont des problèmes, soit 60 % (Williams et Wood, 2004). Diapositive 9 Taux de prévalence du jeu problématique (suite) Les hommes ont deux fois plus de problèmes de jeu que les femmes. En Ontario, les hommes sont deux fois plus susceptibles que les femmes d avoir un problème de jeu (4,6 % par rapport à 1,4 % respectivement) (Wiebe et coll., 2006). Les jeunes adultes de 18 à 24 ans connaissent le taux de problèmes de jeu le plus élevé. En Ontario, 6,7 % des jeunes âgés de 18 à 24 ans connaissent des problèmes de jeu dont l intensité varie entre modérée et grave. Ce pourcentage diminue et passe à : 4 % chez les personnes de 25 à 34 ans ; 3,2 % chez les personnes de 35 à 49 ans ; 2 % chez les personnes de 50 à 59 ans ; 2,2 % chez les personnes de 60 ans et plus. (Wiebe et coll., 2006). Diapositive 10 Quelques facteurs de risque Gagner une somme importante en partant Le fait pour une personne de gagner un gros montant quand elle commence à jouer peut créer de fausses attentes concernant les gains futurs. Il est important de se rappeler que ce qui constitue un «gros gain» est subjectif et peut varier d une personne à une autre. Par exemple, certaines personnes peuvent considérer qu un montant de 100 $ est un gros gain, tandis que pour d autres ce n est pas un montant très important.

20 14 Jeu problématique : Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement Le fait de ne pas comprendre les probabilités de gagner Comme nous le verrons à la deuxième séance, les gens ont souvent de fausses croyances concernant le fonctionnement des jeux de hasard et d argent. Ces fausses croyances (p. ex., croire qu il existe un système qui peut augmenter les chances de gagner) contribuent à accroître les risques de développer un problème de jeu chez certaines personnes. Problèmes liés à la consommation d alcool et d autres drogues Comme nous le verrons plus en détail dans quelques instants, il y a un lien entre l abus d alcool et d autres drogues et les problèmes de jeu. Antécédents de problèmes de santé mentale, particulièrement de dépression, d anxiété et de traumatisme Comme nous le verrons également, il y a un lien entre les problèmes de santé mentale et le jeu problématique. De plus, les recherches montrent que les taux de traumatismes vécus dans l enfance et dans la vie adulte sont élevés chez les personnes qui ont des problèmes de jeu et que le taux de jeu problématique est plus élevé chez les personnes qui ont vécu un traumatisme (Boughton et Brewster, 2002 ; Ledgerwood et Petry, 2006 ; Biddle et coll., 2005). Antécédents familiaux de jeu problématique Les recherches démontrent un taux plus élevé de jeu problématique lorsque les apparentés du premier degré ont ou ont déjà eu un problème de jeu (Lobo et Kennedy, 2006). Solitude, ennui, manque de loisirs Le jeu peut facilement atténuer les sentiments de solitude ou d ennui. Comme le jeu est facilement accessible et qu on en fait la promotion en présentant son côté amusant et excitant, il est facile de comprendre pourquoi une personne peut se tourner vers cette activité. Diapositive 11 Quelques facteurs de risque (suite) L habitude de jouer pour faire face à des sentiments ou des événements négatifs Le sentiment de dissociation ou d «évasion» que le jeu procure parfois peut être très attirant pour une personne qui a de la difficulté à faire face à des émotions négatives. Tendance aux comportements impulsifs Comme nous le verrons dans quelques instants, le taux de jeu problématique est plus élevé chez les personnes qui ont des troubles du contrôle des impulsions.

21 Jeu problématique : Éducation et traitement dans un contexte de soins en établissement 15 Problèmes financiers Certaines personnes qui ont des difficultés financières peuvent croire, à tort, que le jeu est une solution à leurs problèmes. Nota : Plus le nombre de facteurs qui s appliquent est élevé, plus la personne risque de développer un problème de jeu. Note à l animateur : Les raisons pour lesquelles une personne développe un problème de jeu sont à la fois vastes et complexes. Selon le modèle de cheminement du jeu problématique, élaboré par Alex Blaszczynski (1998), les personnes qui ont des problèmes de jeu peuvent être classées dans l un ou l autre des trois groupes ou «cheminements» suivants : Les personnes ayant des problèmes de jeu qui sont normales et n ont pas de problèmes psychopathologiques sont les personnes qui ont commencé à jouer en raison de leur milieu et par l apprentissage. Leurs habitudes de jeu peuvent découler d un gain fait tôt ou de distorsions cognitives sur les probabilités. La personne qui joue n a pas nécessairement de problèmes psychologiques préexistants ; elle comprend mal les jeux, elle perd de l argent et tente de se refaire. (Tenter de se refaire signifie continuer de jouer pour récupérer l argent déjà perdu, ce qui se traduit habituellement par d autres pertes.) Selon Blaszczynski, grâce à une intervention précoce, ces personnes peuvent apprendre à contrôler leurs habitudes de jeu. Les personnes ayant des problèmes de jeu qui sont «émotivement vulnérables» sont celles chez qui le jeu problématique résulte de leur difficulté à gérer le stress ou les crises dans leur vie. Pour ces personnes, le jeu est un moyen d éviter de faire face aux problèmes sous jacents et aux stress actuels. Ces joueurs peuvent même être vulnérables pendant les périodes de «bon» stress, comme à la naissance d un enfant. Blaszczynski croit que l abstinence et l apprentissage de techniques de réduction de l anxiété constituent la meilleure solution pour ces personnes. Les personnes ayant des problèmes de jeu qui reposent sur des «facteurs biologiques» peuvent avoir des troubles du contrôle des impulsions, comme le trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention (THADA). Pour ce petit pourcentage de personnes, le jeu peut également déclencher d autres comportements excessifs et, selon Blaszczynski, ces personnes devraient recevoir du counseling axé sur le contrôle des impulsions. Elles auront besoin d une intervention par un psychologue ou un psychiatre. Le modèle de cheminement démontre qu on peut développer des problèmes de jeu pour différentes raisons. Cependant, il ne tient pas nécessairement pas compte de tous les facteurs qui entraînent des problèmes de jeu. Diapositive 12 Répercussions du jeu problématique Pertes financières importantes Les pertes financières représentent l effet négatif le plus courant du jeu problématique. Une personne qui a un problème de jeu peut perdre ses économies ou ses biens, y

CONNAISSEZ LES FAITS!

CONNAISSEZ LES FAITS! GÉREZ votre JEU C EST PAYANT DE SAVOIR CONNAISSEZ LES FAITS! VOTRE GUIDE POUR QUE LE JEU RESTE UN JEU depasserseslimites.ca olg.ca 1 sur 32, alors qu elles sont d environ 1 sur 14 millions pour le gros

Plus en détail

LE JEU CHEZ LES JEUNES

LE JEU CHEZ LES JEUNES LE JEU CHEZ LES JEUNES NOTRE POLITIQUE : 19 ANS ET PLUS Le jeu est une option de divertissement pour les adultes. Dans cette perspective, Loto Atlantique s engage à continuer de soutenir les initiatives

Plus en détail

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 %

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % 4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % Prévenir le jeu excessif chez les adolescents C est toujours gagnant! Pourquoi ce dépliant? [ ] Le rôle des parents est déterminant dans la prévention du jeu excessif

Plus en détail

LES MACHINES COLLECTION SAVOIR POUR CHOISIR

LES MACHINES COLLECTION SAVOIR POUR CHOISIR LES MACHINES COLLECTION SAVOIR POUR CHOISIR SAVOIR POUR CHOISIR Si vous aimez jouer aux machines à sous ou aux appareils de loterie vidéo, cette publication est pour vous. Elle pourrait vous aider à limiter

Plus en détail

Quelles sont les questions associées aux problèmes de santé mentale?

Quelles sont les questions associées aux problèmes de santé mentale? Santé mentale Termes clés Maladie mentale : affection médicale qui perturbe les pensées d une personne, ses sensations, son humeur, sa capacité à établir des relations avec les autres et sa vie quotidienne.

Plus en détail

9.11 Les jeux de hasard et d argent

9.11 Les jeux de hasard et d argent 9.11 Les jeux de hasard et d argent Maud Pousset, Marie-Line Tovar 288 Les jeux de hasard et d argent (JHA) constituent une activité ancienne et répandue, mais longtemps interdite. Leur offre s est étoffée,

Plus en détail

PRIS AU JEU? Information et conseils pour les proches

PRIS AU JEU? Information et conseils pour les proches PRIS AU JEU? Information et conseils pour les proches 1. Qu est-ce que le jeu problématique? Lorsque le jeu occasionnel et récréatif devient plus qu un simple divertissement, on parle de jeu problématique.

Plus en détail

Surveillez vos dépenses

Surveillez vos dépenses NIVEAU 10 Au cours de la présente leçon, les élèves examineront comment certaines habitudes de dépenses, si elles ne sont pas maîtrisées, peuvent donner lieu à des problèmes financiers. En explorant les

Plus en détail

Concordance entre le SOGS-RA et les critères du jeu pathologique du DSM-IV chez les jeunes

Concordance entre le SOGS-RA et les critères du jeu pathologique du DSM-IV chez les jeunes Résumé de recherche Concordance entre le SOGS-RA et les critères du jeu pathologique du DSM-IV chez les jeunes Robert Ladouceur, Ph.D. 1 Francine Ferland, Ph.D. Christiane Poulin, M.D., M.Sc., F.R.C.P.C.

Plus en détail

Renforcer votre engagement à changer

Renforcer votre engagement à changer RENFORCER VOTRE ENGAGEMENT À CHANGER PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS L ÉTAPE PRÉCÉDENTE Posez-vous les questions suivantes avant d aborder le deuxième sujet : 1. Est-ce que vous atteignez votre but de traitement?

Plus en détail

a1 : Le questionnaire South Oaks Gambling Screen (sogs)

a1 : Le questionnaire South Oaks Gambling Screen (sogs) a1 : Le questionnaire South Oaks Gambling Screen (sogs) 1. Veuillez indiquer auxquels des types de jeux suivants vous avez déjà joué dans votre vie. Pour chacun, répondez «pas du tout», «moins d une fois

Plus en détail

Consommation de substances

Consommation de substances Consommation de substances Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : B 7.6 analyser les facteurs sociaux susceptibles d influencer le

Plus en détail

La Fondation des maladies mentales

La Fondation des maladies mentales La Fondation des maladies mentales Fondée en 1980 par Dr Yves Lamontagne, psychiatre Mission: la prévention des maladies mentales Programmes de sensibilisation et de prévention Pour les jeunes des écoles

Plus en détail

Jeu Responsable. Pour que le jeu reste un jeu, fixez vos limites!

Jeu Responsable. Pour que le jeu reste un jeu, fixez vos limites! Jeu Responsable Pour que le jeu reste un jeu, fixez vos limites! INTRODUCTION Garantir une offre sécurisée pour jouer en toute sérénité La Loterie Nationale vous garantit une offre sécurisée de jeux attractifs

Plus en détail

Jeux d argent problème de jeu jeu pathologique

Jeux d argent problème de jeu jeu pathologique Tabac, alcool, drogues, jeux de hasard et d argent Àl heure de l intégration des pratiques Jeux d argentd Serge Chevalier Élisabeth Papineau Silo No. 5 Denis Tremblay, 1998 Jeux d argent problème de jeu

Plus en détail

Amorcer la réconciliation

Amorcer la réconciliation AMORCER LA RÉCONCILIATION PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS L ÉTAPE PRÉCÉDENTE Posez-vous les questions suivantes avant d aborder le cinquième sujet : 1. Est-ce que vous atteignez votre but de traitement? Oui En

Plus en détail

L alcool et la grossesse. www.withchildwithoutalcohol.com 1

L alcool et la grossesse. www.withchildwithoutalcohol.com 1 L alcool et la grossesse www.withchildwithoutalcohol.com 1 Si vous êtes enceinte, soyez sans alcool. Il n y a AUCUN niveau d alcool connu qui soit sans risque pendant la grossesse. Introduction Presque

Plus en détail

Les jeux accessibles par Internet sont réservés aux joueurs ayant 18 ans et plus.

Les jeux accessibles par Internet sont réservés aux joueurs ayant 18 ans et plus. oublié? LES JEUX DE LA FIGURENT PARMI LES MOINS RISQUES EN TERMES D ASSUETUDE AU CELA N EMPECHE PAS LA DE SE SENTIR EXTREMEMENT CONCERNEE PAR LES PROBLEMES DE DEPENDANCE AU SI LA MISSION PREMIERE DE LA

Plus en détail

Les Troubles Psychiatriques Majeurs. Mimi Israël M.D. Avril, 2007

Les Troubles Psychiatriques Majeurs. Mimi Israël M.D. Avril, 2007 Les Troubles Psychiatriques Majeurs Mimi Israël M.D. Avril, 2007 Objectif D apprendre à reconnaître certains troubles de santé mentale et de toxicomanie dans un contexte de concomitance. Qu est-ce qu un

Plus en détail

Au cours de votre vie. Au cours des 12 derniers mois Moins d une fois par mois. Plus d une fois par semaine. Une fois par mois. Une fois par semaine

Au cours de votre vie. Au cours des 12 derniers mois Moins d une fois par mois. Plus d une fois par semaine. Une fois par mois. Une fois par semaine Le SOGS (South Oaks Gambling Screen) (American Journal of Psychiatry, 1987) 1.Indiquez quel (s) type (s) de jeu vous avez déjà pratiqué au cours de votre vie et pour chaque jeu spécifiez combien de fois

Plus en détail

Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ) Actions neuchâteloises

Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ) Actions neuchâteloises 1 Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ) Actions neuchâteloises Luca Fumagalli Adjoint au chef du Service des établissements spécialisés et délégué du canton au groupe d accompagnement

Plus en détail

Connaître vos revenus et vos dépenses

Connaître vos revenus et vos dépenses Connaître vos revenus et vos dépenses NIVEAU 9-12 La présente leçon donnera l occasion aux élèves d examiner leurs revenus et leurs dépenses, et d apprendre à établir un budget. Cours Initiation aux affaires

Plus en détail

De précieux conseils pour l utilisation des jeux de hasard

De précieux conseils pour l utilisation des jeux de hasard Aides aux personnes concernées et à leurs proches Pour une consultation professionnelle, veuillez vous adresser à un centre de consultation ou à un groupe de parole proche de chez vous. Avec un carnet

Plus en détail

L ALCOOL AUX TABLES DE JEU : UN CHOIX DE SOCIÉTÉ

L ALCOOL AUX TABLES DE JEU : UN CHOIX DE SOCIÉTÉ L ALCOOL AUX TABLES DE JEU : UN CHOIX DE SOCIÉTÉ Avis présenté par le Centre Dollard-Cormier Institut universitaire sur les dépendances À la Commission de la santé et des services sociaux Consultations

Plus en détail

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU L I V R E B L A N C En collaboration avec RÉSUMÉ 2 Ce livre blanc repose sur une étude commandée par Karma Gaming et réalisée par Gaming Insights Group. Les données viennent

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

Le coût social du jeu excessif

Le coût social du jeu excessif Le coût social du jeu excessif Jeu et précarité Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu Claude Jeanrenaud Dimitri Kohler Institut de recherches économiques Université de Neuchâtel

Plus en détail

GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ABC DU BUDGET. Apprenez à établir et à respecter un budget

GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ABC DU BUDGET. Apprenez à établir et à respecter un budget GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ABC DU BUDGET Apprenez à établir et à respecter un budget IL EST FACILE D ÉTABLIR UN BUDGET QUI TRAVAILLE POUR VOUS Un budget peut vous aider à payer vos factures à temps, à

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

RESSOURCES COMMUNAUTAIRES AU NOUVEAU-BRUNSWICK ET À L ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD

RESSOURCES COMMUNAUTAIRES AU NOUVEAU-BRUNSWICK ET À L ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD RESSOURCES COMMUNAUTAIRES AU NOUVEAU-BRUNSWICK ET À L ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD INFORMÉ POUR JOUER Le jeu sensé consiste à jouer par plaisir et à des fins de divertissement. Le meilleur moyen de faire en sorte

Plus en détail

LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Présentation des différents RPS et de leurs mécanismes La prévention collective des RPS: étapes, objectifs, ressources Sur le plan physique Migraines, maux d'estomac,

Plus en détail

HABITUDES PROBLÉMATIQUES DE JEUX DE

HABITUDES PROBLÉMATIQUES DE JEUX DE HABITUDES PROBLÉMATIQUES DE JEUX DE HASARD ET D ARGENT À L ADOLESCENCE: DE L EXPÉRIENCE À UNE RATIONALISATION SOCIALE Annie-Claude Savard, M. Serv. Soc., candidate au doctorat, École de Service Social,

Plus en détail

Internet, jeux vidéo, téléphone portable: frontière entre utilisation intensive et dépendance comportementale

Internet, jeux vidéo, téléphone portable: frontière entre utilisation intensive et dépendance comportementale Internet, jeux vidéo, téléphone portable: frontière entre utilisation intensive et dépendance comportementale Derniers résultats de la recherche Gregor Waller, MSc Berne, le 7 mars 2013 Forum national

Plus en détail

Faire des placements, 1 re partie

Faire des placements, 1 re partie Faire des placements, 1 re partie NIVEAU 10 12 Dans cette leçon, les élèves apprendront des termes financiers clés et quelques règles de base qui les aideront à gérer leur argent. Cours Durée Résultats

Plus en détail

RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO

RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO RÉSUMÉ La présente recherche décrit les principales préoccupations financières des Canadiens âgés, dans

Plus en détail

LES PROBABILITÉS DE GAINS

LES PROBABILITÉS DE GAINS LES PROBABILITÉS DE GAINS JOUER À DES JEUX DE HASARD La seule chose que tous les jeux de hasard ont en commun, c est que le fait de gagner ou de perdre se fait de façon aléatoire. Même si le rêve de gagner

Plus en détail

LE PHÉNOMÈNE DU POKER : ÉTAT DE LA SITUATION ET RÉFLEXION CRITIQUE

LE PHÉNOMÈNE DU POKER : ÉTAT DE LA SITUATION ET RÉFLEXION CRITIQUE LE PHÉNOMÈNE DU POKER : ÉTAT DE LA SITUATION ET RÉFLEXION CRITIQUE Magali Dufour, Ph.D. Faculté de médecine et des sciences de la Santé Natacha Brunelle, Ph.D. Université du Québec à Trois-Rivières Sévrine

Plus en détail

CONSEIL SUR LA PRATIQUE

CONSEIL SUR LA PRATIQUE CONSEIL SUR LA PRATIQUE TRAVAILLER EFFICACEMENT AVEC LES MANDATAIRES SPÉCIAUX: LOI ET CONSENTEMENT DATE: 2012 Par Alexandra Carling-Rowland, Ph.D., Inscr. OAOO Directrice de pratique professionnelle et

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

Quelques questions à poser pour choisir un traitement de la toxicomanie

Quelques questions à poser pour choisir un traitement de la toxicomanie www.cclt.ca www.ccsa.ca Foire aux questions Quelques questions à poser pour choisir un traitement de la toxicomanie Le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT) a élaboré ce document pour

Plus en détail

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles J'ai le plaisir de vous faire parvenir votre énoncé de la politique de placement pour la Série Portefeuilles de revenu. Celui-ci vous servira

Plus en détail

Épargne et dépenses NIVEAU 11-12

Épargne et dépenses NIVEAU 11-12 NIVEAU 11-12 Au cours de la présente leçon, les élèves examineront le pour et le contre de l épargne et des dépenses. Ils verront aussi l effet de l intérêt sur l épargne et les emprunts. Ils discuteront

Plus en détail

Appendice 2. Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles

Appendice 2. Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles Appendice 2 Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles Afin de déterminer les mesures d adaptation lors de l évaluation, il est essentiel d avoir une bonne compréhension

Plus en détail

Élaborer des objectifs d apprentissage SMART

Élaborer des objectifs d apprentissage SMART Élaborer des objectifs d apprentissage SMART Introduction Ce guide vous aidera à élaborer et à rédiger des objectifs d apprentissage «SMART». Un objectif d apprentissage énonce ce que vous souhaitez apprendre

Plus en détail

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pourquoi moi? Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pleins feux sur les croyances entourant le cancer Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ 2 1 Vous venez d apprendre

Plus en détail

Addictions sexuelles Les stratégies thérapeutiques pour réajuster une sexualité compulsive

Addictions sexuelles Les stratégies thérapeutiques pour réajuster une sexualité compulsive Addictions sexuelles Les stratégies thérapeutiques pour réajuster une sexualité compulsive PARIS CSAPA BIZIA Dr Daulouède (Bayonne) lagadecaddiction@gmail.com Marthylle LAGADEC Psychologue clinicienne

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Dans la mesure du possible, il est fortement recommandé que vous obteniez des conseils d un avocat pour vous aider à formuler cette demande.

Dans la mesure du possible, il est fortement recommandé que vous obteniez des conseils d un avocat pour vous aider à formuler cette demande. Document d information À partir d ici, quelles sont mes options? Si l aide juridique vous a été refusée et que vous n avez pas les moyens de vous payer les services d un avocat, il existe une autre solution.

Plus en détail

aux troubles alimentaires!

aux troubles alimentaires! Il faut être au courant des mythes et réalités reliés aux troubles alimentaires! Cette activité s inscrit dans le cadre de la Semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires de 2015. L activité

Plus en détail

Projet Addictions sans substance. Questionnaire

Projet Addictions sans substance. Questionnaire Projet Addictions sans substance Questionnaire Ce projet a pour objectif d établir un état des lieux de l accueil et de l accompagnement dans les structures du secteur médico-social, des addictions sans

Plus en détail

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Journée Régionale sur le Suicide et les Aînés de Laval Jeudi 6 Février 2014 Atelier de Sensibilisation offert en partenariat

Plus en détail

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif

L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif L utilisation de l approche systémique dans la prévention et le traitement du jeu compulsif Isabelle Cyr, B.sc. Psychologie. B.sc. Service social. T.s. Thérapeute Josée Dostie, B.A. Psychologie. Thérapeute

Plus en détail

Sagesse financière : Mettez-y votre grain de sel. Niveau

Sagesse financière : Mettez-y votre grain de sel. Niveau Sagesse financière : Mettez-y votre grain de sel Niveau 6 Dans la présente leçon, les élèves auront l occasion d évaluer des conseils financiers donnés par des membres de leur famille et des experts de

Plus en détail

Qu est-ce que le crédit?

Qu est-ce que le crédit? Qu est-ce que le crédit? NIVEAU 9 11 Dans cette leçon, les élèves examineront les différents types de cartes de crédit offertes ainsi que les avantages et les inconvénients d acheter à crédit. Cours Initiation

Plus en détail

Réduire le fardeau fiscal familial par le fractionnement du revenu au moyen d un prêt

Réduire le fardeau fiscal familial par le fractionnement du revenu au moyen d un prêt SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N o 6 Réduire le fardeau fiscal familial par le fractionnement du revenu au moyen d un prêt Les stratégies de

Plus en détail

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile Conseils Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile www.douglas.qc.ca Le retour Le retour Votre proche a eu des gestes ou des propos agressifs. Vous êtes inquiet pour lui et

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE COGNITIVE ET COMPORTEMENTALE DU JOUEUR PATHOLOGIQUE (Jeux de hasard et d argent)

LA PRISE EN CHARGE COGNITIVE ET COMPORTEMENTALE DU JOUEUR PATHOLOGIQUE (Jeux de hasard et d argent) LA PRISE EN CHARGE COGNITIVE ET COMPORTEMENTALE DU JOUEUR PATHOLOGIQUE (Jeux de hasard et d argent) Colloque Européen et International THS 10, le 14 octobre 2011 Marthylle LAGADEC Marie GRALL-BRONNEC,

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SONDAGE. Le droit et les personnes âgées

QUESTIONNAIRE DE SONDAGE. Le droit et les personnes âgées QUESTIONNAIRE DE SONDAGE Le droit et les personnes âgées À PROPOS DU SONDAGE La Commission du droit de l Ontario (CDO) et son projet sur le droit touchant les personnes âgées La CDO, un organisme public

Plus en détail

Sécurité en ligne Conseils pour les adolescents

Sécurité en ligne Conseils pour les adolescents Le présent document contient des lignes directrices étape par étape pour la présentation du fichier PowerPoint qui y est joint. Avant de présenter l exposé, veuillez imprimer la page des ressources. *Remarque

Plus en détail

Indicateurs de perte d autonomie chez la personne âgée

Indicateurs de perte d autonomie chez la personne âgée Indicateurs de perte d autonomie chez la personne âgée L objectif est de repérer des personnes âgées à risque de perte d autonomie. Certains indices observables sont énumérés ici. Un seul critère n est

Plus en détail

Les jeux video et la santé mentale chez les adolescents

Les jeux video et la santé mentale chez les adolescents Les jeux video et la santé mentale chez les adolescents Travail auprès d enfants et de jeunes dont les besoins en santé mentale sont complexes : Un projet de forma;on intégrée La première de deux webinaires

Plus en détail

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009 L aide aux aidants Aude Comberieu Psychologue clinicienne Hôpital Émile Roux Capacité de gériatrie mars 2009 Définition L aidant naturel L aidant non professionnel L aidant familial «L aidant familial

Plus en détail

POUR ÊTRE AIDÉ(E), POUR S INFORMER

POUR ÊTRE AIDÉ(E), POUR S INFORMER DROGUES INFO SERVICE 0 800 23 13 13 WWW.DROGUES-INFO-SERVICE.FR 7 jours sur 7. De 8 à 2 heures. Appel anonyme et gratuit d un poste fixe. Appel depuis un portable au coût d un appel ordinaire : 01 70 23

Plus en détail

Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 4 : Vocabulaire sur les relations

Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 4 : Vocabulaire sur les relations Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 4 : Vocabulaire sur les relations Aperçu Dans cette activité, les élèves mettront en pratique leurs compétences linguistiques tout en faisant

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS SOCIOLOGIQUES

RENSEIGNEMENTS SOCIOLOGIQUES Services à la vie étudiante Sherbrooke (Québec) J1K 2R1 Psychologie et orientation 819 821 7666 (téléphone) 819 821 7689 (télécopieur) 1 800 267 8337 poste 67666 (sans frais) spo@usherbrooke.ca DATE :

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

RÈGLEMENTS DU CONCOURS «Célébrer la diversité corporelle partout!»

RÈGLEMENTS DU CONCOURS «Célébrer la diversité corporelle partout!» RÈGLEMENTS DU CONCOURS «Célébrer la diversité corporelle partout!» COMMENT PARTICIPER: Pour participer au Concours «Célébrer la diversité corporelle partout!», vous devez commander gratuitement des affiches

Plus en détail

PLAN DE LEÇON TITRE : Qu est-ce que le crédit? Résultats d apprentissage de la littératie financière. Attentes et contenus d apprentissage

PLAN DE LEÇON TITRE : Qu est-ce que le crédit? Résultats d apprentissage de la littératie financière. Attentes et contenus d apprentissage 70 minutes Résultats d apprentissage de la littératie financière À la fin de la leçon, les élèves pourront : expliquer l objectif du crédit; analyser le rôle et l importance du crédit en ce qui concerne

Plus en détail

Qu est-ce qui provoque le stress?

Qu est-ce qui provoque le stress? 1 Qu est-ce qui provoque le stress? Le stress n épargne personne. On vit tous, à un moment ou à un autre, des situations stressantes qui, dans votre cas, pourraient se produire : à votre retour d un déploiement;

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

LE JOURNAL DU JOUEUR

LE JOURNAL DU JOUEUR LE JOURNAL DU JOUEUR TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 Jetons un coup d œil à vos habitudes de jeu Évaluez vos habitudes de jeu... 3 Signes avant-coureurs de la dépendance au jeu... 4 Mythes et réalités

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Guide du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) à l intention des professionnels de la santé

Guide du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) à l intention des professionnels de la santé Guide du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) à l intention Ce document est disponible en format substitut sur demande. ISBN 978-1-4606-0928-6 (Imprimé) This document is also

Plus en détail

Institut national de santé publique du Québec

Institut national de santé publique du Québec POUR UNE PERSPECTIVE DE SANTÉ PUBLIQUE DES JEUX DE HASARD ET D ARGENT Estimation des montants misés par joueur selon le jeu Institut national de santé publique du Québec Novembre 2001 AUTEURS Serge Chevalier

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 3 : La gestion des tâches dans le temps La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l échec

Plus en détail

Questionnaire de l investisseur

Questionnaire de l investisseur Questionnaire de l investisseur La somme que vous décidez d allouer aux actions, aux obligations et à une réserve à court terme est un élément important qui déterminera le rendement et la volatilité à

Plus en détail

Votre rente en cas de séparation ou de divorce

Votre rente en cas de séparation ou de divorce Votre rente en cas de séparation ou de divorce Rupture de l union conjugale Votre rente en cas de séparation ou de divorce Nombreux sont ceux et celles qui vivent une rupture de leur mariage ou de leur

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

UNITÉ D ENSEIGNEMENT

UNITÉ D ENSEIGNEMENT UNITÉ D ENSEIGNEMENT Volet : Titre : Matière d enseignement recommandée : Autre(s) matière(s) pertinente(s) : Investir de l argent Les principes de base de l investissement Français Mathématiques Le projet

Plus en détail

Manque de sommeil chez les jeunes

Manque de sommeil chez les jeunes Nicolas Kurek 1 Février 2016 Manque de sommeil chez les jeunes Dangers, conséquences et prévention Nicolas Kurek 2 Février 2016 Table des matières: P.3 Introduction, Idée P.4 But P.6 Planning P.7 Moyens

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAITEMENT DE L ALCOOLISME ET DE LA TOXICOMANIE

PROGRAMME DE TRAITEMENT DE L ALCOOLISME ET DE LA TOXICOMANIE PROGRAMME DE TRAITEMENT DE L ALCOOLISME ET DE LA TOXICOMANIE Vous êtes-vous déjà questionné sur votre consommation d alcool ou de drogue? Votre consommation a-t-elle affecté votre santé, vos relations

Plus en détail

Résumé Jeu sur Internet : prévalence, tendances, difficultés et politiques envisageables

Résumé Jeu sur Internet : prévalence, tendances, difficultés et politiques envisageables Résumé Jeu sur Internet : prévalence, tendances, difficultés et politiques envisageables Robert T. Wood, Ph.D. 1 Robert J. Williams, Ph.D. 2 1 Sujet de la recherche Paramètres démographiques des joueurs

Plus en détail

Prise en charge par le médecin généraliste en ambulatoire d un épisode dépressif isolé de l adulte

Prise en charge par le médecin généraliste en ambulatoire d un épisode dépressif isolé de l adulte SFMG RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN MÉDECINE GÉNÉRALE Prise en charge par le médecin généraliste en ambulatoire d un épisode dépressif isolé de l adulte Décembre 2004 I. PROMOTEURS Société

Plus en détail

L accessibilité aux services à la clientèle. Un guide à l intention des fournisseurs de services de la région de Niagara

L accessibilité aux services à la clientèle. Un guide à l intention des fournisseurs de services de la région de Niagara L accessibilité aux services à la clientèle Un guide à l intention des fournisseurs de services de la région de Niagara Le saviez-vous? Saviez-vous que 1,8 million de personnes en Ontario ont un handicap?

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

Nouvelles addictions. Dr Marie VERSCHAVE Praticien hospitalier Service de médecine interne E et addictologie

Nouvelles addictions. Dr Marie VERSCHAVE Praticien hospitalier Service de médecine interne E et addictologie Nouvelles addictions comportementales Dr Marie VERSCHAVE Praticien hospitalier Service de médecine interne E et addictologie Item N 77. Addictions comportementales Diagnostiquer, évaluer le retentissement

Plus en détail

Questionnaire sur le profil de l investisseur

Questionnaire sur le profil de l investisseur Questionnaire sur le profil de l investisseur Toute bonne décision en matière de choix de placements dans votre portefeuille de placements d assurance vie universelle commence toujours par la détermination

Plus en détail

Patricia Garel. Patricia Garel. Plan et objectifs

Patricia Garel. Patricia Garel. Plan et objectifs Plan et objectifs Synthèse de la conférence CAO2010 (l imparfait au présent) Les trois grandes raisons pour lesquelles un enfant semble ne pas apprendre De qui parle-t-on: Quelques histoires Que peut apporter

Plus en détail

Synthèse. Jeux d argent. Internet et jeux vidéo. Comparaison avec les apprentis

Synthèse. Jeux d argent. Internet et jeux vidéo. Comparaison avec les apprentis ENQUÊTE SUR LA PRATIQUE D INTERNET, DES JEUX VIDEO ET JEUX D ARGENT PAR DES COLLEGIENS PAS C AL E SCH AL B E T T E R, LIC.ES.SOC. C O L L AB O R AT R I C E S C I E N T I F I Q U E AD D I C T I O N VAL

Plus en détail

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE

Facteurs liés au rendement des élèves au Test de mathématiques, 9 e année, de l OQRE n Quelles sont les différences et les similarités, d après certaines caractéristiques du milieu familial et les réponses au questionnaire, entre les élèves de 9 e année inscrits au cours théorique et au

Plus en détail

Assurance soins de longue durée. Protection Temporelle

Assurance soins de longue durée. Protection Temporelle Assurance soins de longue durée Protection Temporelle Protection Temporelle Pour rester maître de la situation si vous devenez en état de dépendance La Protection Temporelle est une assurance soins de

Plus en détail

Le taux de retour au joueur, un des facteurs de risque du jeu problématique liés à l'offre de jeu

Le taux de retour au joueur, un des facteurs de risque du jeu problématique liés à l'offre de jeu Le taux de au joueur, un des facteurs de risque du jeu problématique liés à l'offre de jeu 1 JEAN-MICHEL COSTES OBSERVATOIRE DES JEUX 5èmes Assises nationales de la FFA Paris 27 septembre 2012 Plan 2 duction

Plus en détail

Faire face aux inquiétudes excessives

Faire face aux inquiétudes excessives TOUT D UN COUP QUE Faire face aux inquiétudes excessives Pascale Harvey, psychologue, Clinique des troubles anxieux et de l humeur, IUSMM Vedrana Ikic, doctorante en psychologie à l UQAM, projets de recherche

Plus en détail

Stratégie de gestion du stress :

Stratégie de gestion du stress : Le stress est une fonction normale de l être humain qui fait face à un danger. C est une réaction d alerte contre une menace psychologique. Une perturbation des habitudes, de l équilibre force l individu

Plus en détail

Programme d aide. Guide à l intention des employés* et des membres de leur famille. homewoodsante.com

Programme d aide. Guide à l intention des employés* et des membres de leur famille. homewoodsante.com Programme d aide Guide à l intention des employés* et des membres de leur famille homewoodsante.com Au sujet de votre Programme d aide Votre Programme d aide est un service professionnel offrant counselling,

Plus en détail

Comment bien gérer votre temps

Comment bien gérer votre temps Comment bien gérer votre temps Bonjour, je m appelle Marie-Ève. Au secondaire, vous aviez l habitude d être en classe 30 heures par semaine, alors qu à l université, vous pouvez avoir de 15 à 25 heures

Plus en détail

Fourchette d avertissement Trousse d inscription

Fourchette d avertissement Trousse d inscription 1 Trousse d inscription POUR VOUS INSCRIRE AU PROGRAMME BONNE CONDUITE Vous trouverez dans la présente trousse tout ce dont vous avez besoin pour vous inscrire à Bonne conduite, le programme ontarien de

Plus en détail

La psychologie scientifique au service de l humain

La psychologie scientifique au service de l humain THERAPIES COGNITIVO COMPORTEMENTALES La psychologie scientifique au service de l humain Ces techniques interviennent à 3 niveaux COMPORTEMENT -COGNITIF- EMOTIONNEL Environnement Comportement Cognition

Plus en détail

Cesser de fumer une fois pour toutes

Cesser de fumer une fois pour toutes MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Cesser de fumer une fois pour toutes Aperçu de la trousse Félicitations! Vous vous apprêtez à vivre une expérience

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail