programme 13 Décembre Août 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "programme 13 Décembre 2013 31 Août 2014"

Transcription

1 13 Décembre 2013 Infos pratiques Musée d art et d histoire Esplanade Léopold-Robert 1 CH Neuchâtel +41 (0) / 20 Animations proposées Des ateliers les mercredis après-midi pour les tout-petits et les enfants. Une œuvre collective «Qui perd gagne?» pour les adolescents sur le thème du gagnant/perdant, qui viendra progressivement couvrir les murs de la salle 3 de l exposition! Tarifs disponibles auprès de L Atelier des Musées (www.atelier-des-musees.ch ; ). Manifestations proposées Musée d art et d histoire Esplanade Léopold-Robert Neuchâtel +41 (0) / 20 Des visites-confrontations : visites ciblées avec l un des commissaires de l exposition et un partenaire scientifique. Le mardi selon programme à 12H15 : tarif 4.- frs. 31 Août 2014 programme Un cycle de conférences : un spécialiste de domaines variés approfondira un sujet de recherche en lien avec les thématiques (sans mise d argent) et, pour le finissage de l exposition, un grand loto associatif à destination d Arthis. Tarifs spéciaux. Des journées thématiques : une journée «Prévention» pour sensibiliser les jeunes aux risques du jeu excessif ; une journée «Loi» pour découvrir les méandres d un procès et des législations sur les jeux d argent ; enfin une journée «Jeux» pour s exercer à d anciens jeux de hasard! Trois mercredis selon programme : entrée libre. Une table-ronde : en marge du symposium international sur le jeu excessif à l Université de Neuchâtel, trois chercheurs viendront débattre pour vous de ce problème de santé publique. Un mercredi selon programme : entrée libre. Des visites théâtralisées : un comédien vous plongera dans les jeux et enjeux de l exposition! Un dimanche par mois à 15H00 : tarif 8.- frs (adultes), 4.- frs (dès 16 ans), 10.- frs (tarif famille). de l exposition. Deux jeudis par mois à 18H30 : tarif 5.- frs. Des soirées festives : à Saint-Sylvestre et à Saint-Valentin, c est la fête au musée avec des jeux de casino et des jeux de cartes 13 Décembre 2013 Mardi à dimanche, 11h00 à 18h00 Mercredi entrée libre 31 Août 2014

2 «Argent - Jeux - Enjeux» : grande ex position annuelle au Musée d art et d histoire de Neuchâtel (MAHN) du 14 décembre 2013 au 31 août Le Cabinet de numismatique de Neuchâtel organise l exposition avec le soutien de multiples partenaires spécialisés sur le thème des jeux d argent. Vous êtes cordialement invités au vernissage le vendredi 13 décembre à 17h13 Créations artistiques, expériences, objets du quotidien et machines ludiques réalisées de toutes pièces pour les besoins de l exposition sont à découvrir. Le contenu de l exposition permet de comprendre qui est le joueur, de connaître les motivations des opérateurs et d analyser le rôle de l Etat. La parole est donnée à chacun de ces acteurs tout en explorant les liens complexes et intrigants qui les unissent. Plus d une vingtaine d événements pendant neuf mois d exposition. 31 décembre 2013 : Soirée festive sur le thème du Casino pour fêter la Saint Sylvestre. 15 janvier 2014 : Regards croisés autour d une table-ronde, en marge du symposium international sur le jeu excessif, organisé à l Université de Neuchâtel. 22 mai 2014 : Conférence «Le monde des paris sportifs sur internet» par Pascal Philipona, Directeur adjoint de la Commission fédérale des loteries et paris. 18 mars 2014 : Visite-confrontation «Guerre des pubs entre industrie du jeu et prévention du jeu». Visites théâtralisées animées par un comédien. Journées à thème, comme celle où des étudiants en droit de l Université de Neuchâtel reconstitueront le procès d un organisateur de loteries fraudeur sur la base d un arrêt de justice historique! Et bien d autres activités. L affiche Pour annoncer cette exposition, l affiche présente un élément indissociable du jeu : le portebonheur. Le joueur, prêt à tout pour gagner, est capable de s adonner à de multiples rituels. Par exemple, être accompagné de son gri-gri favori, une patte de lapin rouge. Le thème de l affiche se retrouve évidement dans l exposition. Parfois de façon très ludique. Le catalogue Pour compléter cette exposition et poursuivre le questionnement sur le thème du jeu, le MAHN édite un catalogue de 160 pages qui réunit treize auteurs. Des textes passionnants comme celui sur «L Eclairage neuroscientifique du jeu pathologique», coécrit par Jérémie Blaser, Médecin, et Jeremy Grivel, Docteur en neurosciences. Ou celui sur «L utopie moderne : l argent comme signe de notre obsolescence» par Marc Atallah, Directeur de la Maison d ailleurs (Yverdon-les-Bains). 2. Communiqué de presse Exposition «Argent - Jeux - Enjeux» - MAHN /

3 Argent Le sujet d étude du Cabinet de numismatique est l argent : à quoi il sert et comment il a évolué au cours du temps. Dans cette exposition plus particulièrement, le Cabinet nous questionne sur nos rapports avec l argent en tant que joueur ou non-joueur. En effet, parler d argent n est jamais aisé. Et parler des jeux d argent l est encore moins. Il est impossible d aborder ce sujet de société, d une actualité brûlante, sans mettre le doigt sur les thèmes qui fâchent. Et si les enjeux financiers qui y sont liés sont énormes, les débats qui les entourent sont d autant plus discrets. Jeux Dans notre société actuelle, les jeux d argent sont en pleine expansion : le nombre de casinos ne cesse de croître, le poker fait fureur parmi les jeunes, les loteries font miroiter des lots astronomiques et, sur Internet, l offre est exponentielle. Pourquoi cet engouement? Les jeux d argent casino, loterie, paris, poker ne sont pas de simples divertissements. Moyennant une mise financière initiale, ils permettent parfois de décrocher le gros lot. Or, dans la réalité des jeux d argent, les joueurs perdent souvent, les organisateurs font de copieux bénéfices et l Etat, au milieu, doit protéger les premiers tout en prenant soin de ponctionner les profits des seconds. Enjeux Le but de l exposition est que chacun puisse se forger sa propre opinion, au moment où le Conseil fédéral pose les marques de la nouvelle législation sur les jeux d argent, suite à l acceptation à 87.1 % du contre-projet à l initiative «Pour des jeux d argent au service du bien commun», voté le 11 mars Les enjeux de la nouvelle loi sont en effet multiples (financiers, politiques, sociaux, médicaux, etc.) et les conflits d intérêts particulièrement importants. Le programme de cette révision est : «Une protection efficace contre la dépendance au jeu, légiférer les jeux d argent sur Internet, établir une nouvelle conception de l imposition des gains et organiser une coordination de l exécution.» Présentation des partenariats Pour suivre le point de vue des différents acteurs gravitant autour des jeux d argent, l exposition aborde des thématiques qui font appel à des disciplines aussi variées que la psychologie, la neurobiologie, l art, mais aussi le marketing, l économie, la statistique, le droit et l histoire. L exposition est donc le fruit de partenariats avec des chercheurs et des étudiants d instituts universitaires neuchâtelois et vaudois, ainsi que d institutions nationales. Nous avons également collaboré étroitement avec des spécialistes travaillant au sein de réseaux professionnels romands ou alors de manière indépendante. Ces partenariats ont permis de construire une exposition qui fera profiter le visiteur des connaissances et compétences des différentes personnes et/ou institutions, que nous listons ci-dessous : Casino Neuchâtel SA Centre du Jeu Excessif (CHUV, Lausanne) Jean-Marie Cherubini, historien du cinéma (UniL) Commission des loteries et paris (COMLOT) Commission fédérale des maisons de jeu (CFMJ) Groupement Romand d Etudes des Addictions et Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu ainsi que les institutions membres de ce réseau : Addiction Valais, Fondation L Envol-Phénix, Fondation Neuchâtel Addictions, Reper, Rien Ne Va Plus, Santé Bernoise. 3. Communiqué de presse Exposition «Argent - Jeux - Enjeux» - MAHN /

4 Infoloto.ch Institut d archéologie (UniNe) Institut d histoire de l art et de muséologie (UniNe) Institut de recherches économiques (UniNe) Dimitri Kohler, Observatoire suisse de la santé Maison d ailleurs, Yverdon-les-Bains Maison des littératures (UniNe) M e Gérald Mouquin, avocat Lausanne Musée Suisse du Jeu (La Tour-de-Peilz) Benjamin Visinand, étudiant photographe à la Neue Schule für Fotografie, Berlin Résumé des salles Le joueur Emotion, prise de conscience Salle 1 : Portraits de joueurs Si les représentations du joueur d argent dans l art sont l une des pistes incontournables pour en dresser un portrait, elles ne sauraient suffire. Le joueur est tapi en chacun de nous, nourri de fausses croyances et de rêves. Enfin, il y a un type de joueur peu connu, le joueur excessif, victime d une dépendance aux jeux d argent, comparable à une dépendance aux drogues. 5 cabines de cinéma présentent des extraits de films sur le thème des jeux d argent, et dressent le portrait de cinq figures emblématiques de joueurs : le gagnant, le perdant, le tricheur, la joueuse et les figures atypiques. Un damier propose en alternance 16 photos d un jeune artiste neuchâtelois ayant réalisé des portraits de joueurs de poker, de casino et de loterie à numéros, avec 16 textes tirés de la littérature sur le même thème. De la photographie contemporaine, des gravures et de la peinture offrent un aperçu de la vision du joueur d argent par l art. Des témoignages audio et écrits de joueurs excessifs en traitement au Centre du Jeu Excessif (CJE) et recueillis par leurs thérapeutes permettent d entrevoir le parcours de personnes victimes d une dépendance aux jeux d argent. 3 modules hébergent des expériences qui permettent de tester certaines sensations qui sensibilisent au fait qu on est tous des «joueurs», et qu on a tous certaines attitudes face au jeu, empreintes de perceptions erronées sur ce qui relève du hasard. Ces expériences ont aussi la fonction de faire basculer dans la position du joueur, de sorte qu on pourra se positionner entre les figures du joueur que propose l art, et celles, beaucoup plus noires, que sont celles des joueurs pathologiques. 4. Communiqué de presse Exposition «Argent - Jeux - Enjeux» - MAHN /

5 Salle 2 : Pratiques de joueurs Une première partie de la salle est consacrée à montrer la nature superstitieuse du joueur d argent et les méthodes auxquelles il recourt pour gagner à tous les coups! Une installation permet au visiteur d accrocher son porte-bonheur : soit l objet luimême soit une photo de ce dernier muni d un explicatif du pourquoi et comment il s en sert. Le but est de confronter le visiteur à ses propres croyances en matière de superstition. Deux modules présentent des livres, recueils de diverses méthodes utilisées par les joueurs d argent (Smorfia, Cagliostro), ainsi que des objets témoignant des techniques auxquelles ils ont recours pour augmenter leurs chances de gagner et attirer la bonne fortune de leur côté. Des affiches montrent l utilisation récurrente de symboles «porte-bonheur» dans les campagnes publicitaires de l industrie du jeu. En effet, celle-ci spécule fortement sur le côté superstitieux du joueur. Elle n hésite pas à avoir recours à des symboles pour attirer un public dont elle connaît les faiblesses. Qui perd gagne? La deuxième partie de la salle s attarde sur les figures du gagnant et du perdant et sur leurs respectifs «paradis» et «enfer». Un programme informatique de simulation montre ce qui se passe dans le cerveau d un joueur excessif. Le jeu pathologique est une maladie, à classer parmi les «addictions sans substances». Des posters explicatifs présentent les différents types de traitements (prises en charge) pour soigner les joueurs excessifs. Un choix d affiches de l industrie du jeu versus des affiches de la prévention du jeu excessif sont mis en opposition pour montrer ce que l une et l autre projettent derrière la vie du gagnant, respectivement celle du joueur excessif. Quel que soit le propos, les codes de fonctionnement et de langage de la publicité sont les mêmes. Dès lors, quels sont les messages et comment fonctionnent-ils? Quelles images du paradis renvoie l industrie du jeu? Quelles images projette-t-elle derrière la future vie du gagnant? Quelles images va chercher la prévention pour atteindre son public-cible? Quelle vision de l enfer veut-elle dépeindre? Quels discours font mouche? Lesquels n atteignent pas leur but et pourquoi? Enfin, la dernière section propose de confronter les visions sur les figures du gagnant et du perdant à travers les représentations qu en font l industrie du jeu et l art, pour aller au-delà du cliché : gagnant = heureux et perdant = malheureux. Salle 3 : à vous de jouer! Vous aurez la possibilité de tester différents jeux et ainsi vous mettre dans la situation du joueur ou de l opérateur. La salle 3 est, en effet, consacrée à la présentation des animations de L Atelier des Musées, l équipe de médiation du musée. Ici, vous pourrez également voir une œuvre collective réalisée au fil de l exposition par des adolescents à partir de 13 ans. L atelier, intitulé Qui perd gagne?, a pour but de créer des logotypes «gagnant/perdant», sur le modèle des vignettes présentes sur les machines à sous. 5. Communiqué de presse Exposition «Argent - Jeux - Enjeux» - MAHN /

6 L opérateur Présentation des opérateurs en Suisse, comparaison entre cantons et entre pays, d où vient l argent des jeux et où va-t-il? Salle 4 : Portrait des opérateurs Prélude : la vidéo de l artiste Thierry Mouillé évoque la complexité des mathématiques et nous rappelle que les statistiques sont le gagne-pain des opérateurs de jeux. Par la présentation de quelques très grands objets, la salle montre d emblée la diversité de l offre de jeu. Celle-ci est omniprésente : au kiosque, au bistro, au casino, aux lotos et dans les clubs de poker. Divers objets de la collection de la Loterie Romande montrent à la fois le dynamisme créatif des loteries, les grands thèmes de leur communication et leur engagement dans la société par le biais du mécénat. Les 21 casinos suisses et les choix de la Confédération pour leur distribution dans le pays sont présentés à l aide d une carte-vitrine et de quelques œuvres emblématiques. Le visiteur peut découvrir les métiers du casino en écoutant quelques-uns des 90 collaborateurs du Casino de Neuchâtel raconter les particularités de leur activité. Une ambiance de bistro souligne les bons et mauvais côtés de la présence des jeux dans les lieux publics en évoquant les vives discussions des turfistes ainsi que la grande addictivité des distributeurs de loterie électronique (ex-tactilo). L avenir des lotos et clubs de poker est discuté pour compléter cette présentation de l offre officielle de jeu. Celle-ci est également replacée dans son contexte européen par une grande infographie. Un coup d œil sur «l envers du décor» permet de se rendre compte du jeu inofficiel. Là, les parties entre amis sont évoquées au même titre que l offre gigantesque qui existe sur la Toile. Salle 5 : Les enjeux de la régulation Une machine monumentale, à mi-chemin de la sculpture, permet de comparer de manière ludique la ventilation de l argent joué. Une autre infographie interactive montre les différences des pratiques de jeu entre les cantons romands. Une grande lessive évoque les lois et les procédures qui permettent d éviter que le jeu serve au blanchiment d argent. Sous forme de panneaux, le visiteur est sensibilisé aux rôles et missions de ces deux autorités que sont la Commission des loteries et paris (ComLot) et la Commission fédérale des maisons de jeu (CFMJ), l une intercantonale et l autre fédérale. Dans un module fermé placé devant l entrée de la salle 6, les extraits d une émission de la rts réalisée en 2004, sont diffusés afin de montrer les acteurs du débat de l époque, alors que les résultats d une enquête dévoilaient le nombre de joueurs excessifs en Suisse. Des représentants de la Loterie romande, des casinos, de la CFMJ, des milieux de la prévention ainsi que des joueurs récréatifs et pathologiques s affrontent dans un échange instructif pour dresser un tableau de la question d il y a presque dix ans. 6. Communiqué de presse Exposition «Argent - Jeux - Enjeux» - MAHN /

7 L état Protecteur, profiteur et/ou promoteur? Salle 6 : Les attitudes de l Etat La législation sur les jeux d argent est appréhendée de manière chronologique. Quelles sont les différentes options que l Etat veut, peut ou se doit de garantir? A partir de l article constitutionnel voté par le peuple, en mars 2012, on peut suivre un excursus historique sur les rebondissements de la législation sur les jeux d argent, en Suisse et en Europe. Des documents historiques analysés ainsi qu une frise du temps courant sur les murs de la salle donnent une idée des principaux moments importants pour la compréhension de cette évolution. Un nuage de mots accueille le visiteur où les différents rôles de l Etat sont abordés. Plusieurs niveaux d analyse entre les deux pôles que sont utilité publique et moralité publique sont évoqués par des termes issus de documents historiques. Une mur d affiches met en lumière la promotion du tourisme et du «paysage» national sous la forme d affiches publicitaires de la Loterie romande ou de casinos. Grâce à une machine lumineuse, le visiteur peut se mettre dans la peau du législateur pour savoir comment, en fonction du pourcentage qu il accorde à la prévention évoluent les revenus bruts des casinos et des loteries, les montants accordés aux cantons, à l AVS, mais aussi les coûts sociaux engendrés par les joueurs excessifs. A vous de voter! Avant de quitter la salle, le visiteur peut prendre du recul au propre comme au figuré : en montant sur la plateforme du module et en donnant son avis en glissant son bulletin de vote dans l urne transparente. Il s exprime par exemple au sujet de l article constitutionnel voté par le peuple ou sur la loi en cours d élaboration entre autres ; les tendances des avis exprimés seront publiées chaque semaine dans cet espace de réflexion. Conclusion L ailleurs, l argent et vous Salle 7 : L univers des jeux de hasard, avec toutes ses contradictions, peut-il tout simplement nous aider à mieux comprendre les rapports complexes que chacun d entre nous, joueur ou nonjoueur, entretient avec l argent? Pour aider le visiteur à répondre à cette question, la dernière salle de l exposition constitue un rappel de ce qu est réellement notre sujet d étude : l argent. Mais ce rappel prend cette fois une forme originale (ludique puisque nous avons jusqu ici parlé des jeux!). La Maison d Ailleurs, à Yverdon, nous propose ici un choix de sept textes, tirés de sa fabuleuse bibliothèque d utopies et qui parlent d argent. Face à ces textes, en réponse aux modèles proposés par les auteurs et qui sont naturellement des critiques de l argent à l époque de ceux-ci, le Cabinet de numismatique rappelle ce qu est l argent, à quoi il sert et comment il a évolué au cours du temps. Un portrait en six secteurs, organisés en deux approches (l essence de l argent et les fonctions de l argent). 7. Communiqué de presse Exposition «Argent - Jeux - Enjeux» - MAHN /

8 Le catalogue L exposition est le fruit d un très grand nombre de partenariats, établis avec des spécialistes d horizons très divers. Il était donc normal que la publication qui accompagne la manifestation soit le reflet de cette diversité. Mais ce volume n est pas une encyclopédie des sujets de recherche en matière de jeux d argent. Loin s en faut. C est plutôt une sorte de horsd œuvre, un éventail de pistes à explorer. Au néophyte, il montre la palette des disciplines qui s intéressent de près à ce thème, en montrant comment chacune amène une pierre à l édifice. Et au spécialiste, il démontre tout l intérêt d une démarche pluridisciplinaire qui, pour peu que l on s écoute l un l autre, permet de relancer continuellement le questionnement en l enrichissant des résultats et des doutes dégagés par d autres méthodes. Jean-Marie Cherubini Un joueur est un homme qui joue, une joueuse est une femme qui? Assistant diplômé à la Section d histoire et esthétique du cinéma, Université de Lausanne Peter Schnyder «L imagination des joueurs ne vieillit jamais» (Les écrivains et les jeux de hasard à l aube de la modernité) Professeur ordinaire à l Institut de langue et de littérature allemandes de l Université de Neuchâtel Dimitri Kohler L univers des jeux d argent en Suisse : une analyse de ses caractéristiques et impacts socio-économiques Chef de projets à l Observatoire suisse de la Santé (Neuchâtel), auteur d une thèse sur les caractéristiques socio-économiques du jeu d argent Frédéric Richter Jean-Félix Savary La prévention des jeux d argent face à l inégalité des chances Groupement Romand d Etudes des Addictions (GREA) Jérémie Blaser Jeremy Grivel Eclairage neuroscientifique du jeu pathologique Médecin Docteur en neurosciences, Chef de projets de recherche en psychiatrie Pascal Griener La loterie, une économie fondée sur l imaginaire Professeur ordinaire à l Institut d histoire de l art et de muséologie de l Université de Neuchâtel Gaëlle Vilnet Casino de Neuchâtel : une nouvelle chance s offre à vous! Responsable Marketing au Casino de Neuchâtel Enrico M. Staderini Le hasard : arrive-t-il toujours par hasard? Institut d Automation Industrielle, HEIG-VD (Yverdon-les-Bains) Gérald Mouquin Caractéristiques des jeux d argent Avocat, auteur d une thèse sur la notion de jeu de hasard en droit public Thierry Wendling Le billet de Monopoly et l origine de la monnaie Anthropologue des jeux, chargé de recherche au CNRS, membre titulaire du Laboratoire d anthropologie et d histoire de l institution de la culture Marc Atallah L utopie moderne : l argent comme signe de notre obsolescence Directeur de la Maison d Ailleurs, (Yverdon-les- Bains) 8. Communiqué de presse Exposition «Argent - Jeux - Enjeux» - MAHN /

9 Pratique Contacts : Pour de plus amples informations et organiser des interviews : Karine Marie, Attachée de presse et de communication, Tél. +41 (0) Musée d art et d histoire, Cabinet de numismatique, Esplanade Léopold-Robert 1, 2001 Neuchâtel, Gilles Perret, Conservateur, Tél. +41 (0) /20 Une liste de contacts pour organiser des interviews sera fournie sur demande à Karine Marie, Attachée de presse et de communication, Tél. +41 (0) Tarifs et horaires : Ouverture Du mardi au dimanche 11h-18h, durant la période du 14 décembre 2013 au 31 août Ouvertures spéciales 21 avril 2014 (lundi de Pâques), 9 juin 2014 (lundi de Pentecôte) Fermetures spéciales 24, 25 et 31 décembre 2013, 1 er janvier 2014 Prix d entrée CHF. 8. / CHF. 4. étudiants, AVS, chômeurs, militaires, groupes dès 10 personnes, mardis du musée. CHF. 4.- groupes scolaires des écoles supérieures et universités hors canton. Entrée gratuite : jusqu à 16 ans, carte des douze musées neuchâtelois (CHF. 30. par an / CHF. 15. pour étudiants, AVS, chômeurs). Visites guidées L Atelier des Musées organise sur demande des visites de l exposition (en français, allemand, italien et anglais). Détails, tarifs et inscriptions sur : 9. Communiqué de presse Exposition «Argent - Jeux - Enjeux» - MAHN /

Les mardis, entre 10 h et 11 h 30, du 7 janvier au 25 mars 2014 I Tarif. 600

Les mardis, entre 10 h et 11 h 30, du 7 janvier au 25 mars 2014 I Tarif. 600 DROUOT FORMATION CYCLES COURTS HIVER 2013 Les Grands Ateliers d art À travers la visite d une sélection de 10 ateliers parisiens parmi les plus prestigieux tels que Brazet, Féau ou Gohard, venez découvrir

Plus en détail

11 es Journées de la Schizophrénie du 17 au 21 mars 2014

11 es Journées de la Schizophrénie du 17 au 21 mars 2014 11 es Journées de du 17 au 21 mars 2014 Contact Association des Journées de Secrétariat Mme Rachel Grandvuillemin Service PGE - Site de Cery 1008 Prilly +41 21 314 29 67 / +41 79 642 39 21 1 Contexte général

Plus en détail

Le réseau fribourgeois du jeu excessif

Le réseau fribourgeois du jeu excessif Le réseau fribourgeois du jeu excessif Prévention REPER Téléphone : +41 26 322 40 00 Adresse postale : Route du Jura 29 1700 Fribourg projets@reper-fr.ch Description : En réponse aux risques que présentent

Plus en détail

Bureau des étudiants VERSION IFP

Bureau des étudiants VERSION IFP Bureau des étudiants VI VERSION IFP l Institut Français de Presse & Version IFP L Institut Français de Presse est une institution pionnière dans la formation au monde des médias. Depuis près de 80 ans,

Plus en détail

Une rencontre internationale pour la culture et le patrimoine en ligne. 9 au 12 avril 2008 - Montréal, Québec, Canada

Une rencontre internationale pour la culture et le patrimoine en ligne. 9 au 12 avril 2008 - Montréal, Québec, Canada Museums and the Web 2008 Une rencontre internationale pour la culture et le patrimoine en ligne 9 au 12 avril 2008 - Montréal, Québec, Canada Sommaire du programme Museums and the Web 2008 9 au 12 avril

Plus en détail

CURSUS DE SPECIALISATION CROUPIER DE POKER

CURSUS DE SPECIALISATION CROUPIER DE POKER Programme de Formation POKERSPHERE CURSUS DE SPECIALISATION CROUPIER DE POKER Formation réalisée par Arkane Poker Organisme de formation indépendant enregistré auprès de la DRTEFP sous le numéro 72.33.07827.33

Plus en détail

Campagne de communication Pas de relations sexuelles sans consentement

Campagne de communication Pas de relations sexuelles sans consentement Dossier de presse Campagne de communication Pas de relations sexuelles sans consentement 7 janvier 2015 Communiqué de presse Campagne de communication «Pas de relations sexuelles sans consentement» «Pas

Plus en détail

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg!

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! Communiqué de presse Printemps 2015 Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! En cette saison printanière, accompagnés par une douce chaleur et de légères brises, les visiteurs

Plus en détail

Enfin, l ESeco de Lausanne intègre étroitement l outil informatique à sa formation dans le but d en faire un véritable outil de gestion.

Enfin, l ESeco de Lausanne intègre étroitement l outil informatique à sa formation dans le but d en faire un véritable outil de gestion. BUSINESS PLAN SALON DES ETUDIANTS DE LAUSANNE, 25 ET 26 MARS 2010 1. Présentation générale 1.1. La formation d économiste d entreprise diplômé ES en Suisse Le contenu de la formation d économiste d entreprise

Plus en détail

S informer sur un métier

S informer sur un métier Fiche d animation Compétence A S informer sur un métier Objectif Découvrir les 7 catégories de questions qu il faut se poser pour mieux connaître les métiers. Matériel nécessaire «Quizz métiers» Collection

Plus en détail

ITALIE INSTITUT FRANÇAIS D ITALIE

ITALIE INSTITUT FRANÇAIS D ITALIE CAVILAM Alliance française Centre d Approches Vivantes des Langues et des Médias 1 Avenue des Célestins BP2678 03206 Vichy Cedex France Tél. : 33 (0)4 70 30 83 83 Fax : 33 (0)4 70 30 83 84 Email : info@cavilam.com

Plus en détail

Projet pédagogique échange franco-allemand :

Projet pédagogique échange franco-allemand : Projet pédagogique échange franco-allemand : Ecole Elémentaire Saint Exupéry, Saint Memmie / Gebrüder Grimm Schule, Neuss. Thème du projet : Découvrir l Europe par l intermédiaire de l histoire des arts.

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) MASTER Spécialité MANAGEMENT DU SPORT Autorité responsable de la certification (cadre 2) Qualité du(es) signataire(s) de la certification

Plus en détail

ENIGMA MARKETING. Plan de Communication Marketing Intégrée Pour: Le Centre d Action Bénévole de Montréal imaginé par:

ENIGMA MARKETING. Plan de Communication Marketing Intégrée Pour: Le Centre d Action Bénévole de Montréal imaginé par: ENIGMA MARKETING Plan de Communication Marketing Intégrée Pour: Le Centre d Action Bénévole de Montréal imaginé par: ENIGMA MARKETING 1 ANALYSE DE LA SITUATION BÉNÉVOLAT AU QUÉBEC Quelques informations

Plus en détail

SAISON DOSSIER DE PRESSE

SAISON DOSSIER DE PRESSE 2015 SAISON DOSSIER DE PRESSE ÉDIT OBJECTIF INDÉPENDANCE : LA SÉRIE TÉLÉ QUI INNOVE! «Cette campagne d information est une grande première en France car très peu de programmes télé donnent la parole aux

Plus en détail

Particularité du projet éolien par rapport à d autres dossiers communaux 30.10.2015 08h30 12h30

Particularité du projet éolien par rapport à d autres dossiers communaux 30.10.2015 08h30 12h30 2 e séminaire d échange d expérience et de formation pour les communes de Romandie Particularité du projet éolien par rapport à d autres dossiers communaux 30.10.2015 08h30 12h30 Yverdon, Y-Parc, Rue Galilée

Plus en détail

CLASSE DE 3 ème. Présentation de l année

CLASSE DE 3 ème. Présentation de l année CLASSE DE 3 ème Présentation de l année Quelques points de repères pour l année de 3 ème 1 er trimestre Informations La classe rencontre la conseillère d Orientation Réunion d information parents / direction

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. Fondation Muse pour la créativité entrepreneuriale

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. Fondation Muse pour la créativité entrepreneuriale RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 Fondation Muse pour la créativité entrepreneuriale Table des matières Au service de la créativité entrepreneuriale Documenter les pratiques de la Génération Co Objectifs 2013 Raconter

Plus en détail

Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ) Actions neuchâteloises

Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ) Actions neuchâteloises 1 Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu (PILDJ) Actions neuchâteloises Luca Fumagalli Adjoint au chef du Service des établissements spécialisés et délégué du canton au groupe d accompagnement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Du 26 sept. au 11 oct. 2015

DOSSIER DE PRESSE Du 26 sept. au 11 oct. 2015 > DOSSIER DE PRESSE Du 26 sept. au 11 oct. 2015 ÉDITO SOMMAIRE Le Festival des Sciences revient pour sa 10 ème édition! Le Festival des Sciences p.3 Le Village des Sciences p.5 Le Festival pour les groupes

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Construire la paix. Les Rencontres de Genève Histoire et Cité. 14-16 mai 2015. Manifestation annuelle scientifique et culturelle

Construire la paix. Les Rencontres de Genève Histoire et Cité. 14-16 mai 2015. Manifestation annuelle scientifique et culturelle Les Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la paix 14-16 mai 2015 Manifestation annuelle scientifique et culturelle En collaboration avec l Institut de hautes études internationales et du développement

Plus en détail

Newsletter Avril 2013

Newsletter Avril 2013 FORMER ET COMMUNIQUER PAR LE JEU Newsletter Avril 2013 EDITO Au cours de ces derniers mois, nos clients nous ont donné l opportunité de vérifier l efficacité de notre pédagogie sur des projets variés (formations

Plus en détail

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition Les modalités : 17 grande rue 58310 Saint-Amand-en-Puisaye tél. : 06 62 63 27 76/03 86 39 63 72 mail. : galeriesaintam@gmail.com mail : contact@galerielartetlamatiere.com Appel à projet Jeune Création

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la production de projets audiovisuels Le master «Création, Production, Images» du département de l ISIC - Institut des

Plus en détail

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage [document mis à jour le 3.05.13] Ce document présente la formation en apprentissage. Il est à lire avant

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014

PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014 PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014 10 ANS DE CULTURE CÉLÉBRÉ AVEC LA NATURE! Grâce à votre fidèle participation et celle de plus de 100 institutions culturelles, le programme Cultivez le Jour de la Terre célébrera

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL

MASTER PROFESSIONNEL Année 2010/2011 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER PROFESSIONNEL (cohabilitation des Universités BORDEAUX 1, BORDEAUX 2, BORDEAUX 3 et Sciences-Po Bordeaux) Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS

Plus en détail

Étape. avec le français? Option 1 : Le dictionnaire. Option 2 : La synthèse de texte. Comment aborder la philanthropie pour la première fois?

Étape. avec le français? Option 1 : Le dictionnaire. Option 2 : La synthèse de texte. Comment aborder la philanthropie pour la première fois? Étape 1 Comment aborder la philanthropie pour la première fois? Découvrir la philanthropie peut se faire de différentes façons : par le français, l art, la musique, le sport, ce thème touchant transversalement

Plus en détail

DROUOT FORMATION PROGRAMME 2013 I 2014

DROUOT FORMATION PROGRAMME 2013 I 2014 DROUOT FORMATION PROGRAMME 2013 I 2014 Drouot Formation est une école qui s adresse aux personnes souhaitant travailler dans le marché de l art. De nombreux cycles courts sont par ailleurs proposés et

Plus en détail

PROGRAMME DE COURS. Pouvoir organisateur : Ville de Verviers. Etablissement : Académie des Beaux-Arts

PROGRAMME DE COURS. Pouvoir organisateur : Ville de Verviers. Etablissement : Académie des Beaux-Arts PROGRAMME DE COURS Pouvoir organisateur : Ville de Verviers Etablissement : Académie des Beaux-Arts Domaine des arts plastiques, visuels et d l espace Cours : Formation pluridisciplinaire Filière : formation

Plus en détail

Semaine du cerveau. Programme Evénement du 15 au 20 mars Pour les classes de collège et lycée

Semaine du cerveau. Programme Evénement du 15 au 20 mars Pour les classes de collège et lycée Semaine du cerveau Programme Evénement du 15 au 20 mars Pour les classes de collège et lycée La Semaine du Cerveau est organisée au mois de mars chaque année, depuis 1998, simultanément dans tous les pays

Plus en détail

LA CONFÉRENCE DE PRESSE

LA CONFÉRENCE DE PRESSE Fiche aide-mémoire : l organisation d une conférence de presse OBJECTIFS La conférence de presse La rencontre de presse La conférence de presse La conférence de presse sert à annoncer une nouvelle ou à

Plus en détail

La Rentrée au Jeu de paume!

La Rentrée au Jeu de paume! La Rentrée au Jeu de paume! Communiqué DE PRESSE activités jeune public et moins de 26 ans Photo : Elodie Coulon Jeu de Paume 2014 1, PLACE DE LA CONCORDE PARIS 8 E M CONCORDE WWW.JEUDEPAUME.ORG La rentrée

Plus en détail

Dossier de Presse 3 juillet 2009. Publicité et Jeux d argent

Dossier de Presse 3 juillet 2009. Publicité et Jeux d argent Dossier de Presse 3 juillet 2009 Publicité et Jeux d argent 1 Sommaire Le marché des jeux en France p.3 Le dispositif de régulation professionnelle de la publicité p.4 Elaboration de la nouvelle Recommandation

Plus en détail

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05. GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.2015) LE PROJET DÉTAILLÉ Présentation générale Graver la Paix

Plus en détail

McKay Savage/Flickr. Classe d école Suisse-Inde. Partenariats entre écoles du secondaire II

McKay Savage/Flickr. Classe d école Suisse-Inde. Partenariats entre écoles du secondaire II McKay Savage/Flickr Classe d école Suisse-Inde Partenariats entre écoles du secondaire II Coopération au-delà des différences culturelles La Fondation ch pour la collaboration confédérale et la Fondation

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool

Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool Forum PSLA - 6 mars 2014 Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool Karin Zürcher, Claudia Véron Chargées de projet CIPRET-Vaud Ligues de la santé Un

Plus en détail

Enquête d image des Verts neuchâtelois : Conférence de presse du 23 juin 2010. Sommaire. 1. Présentation du projet...3. 2. Enquête de notoriété...

Enquête d image des Verts neuchâtelois : Conférence de presse du 23 juin 2010. Sommaire. 1. Présentation du projet...3. 2. Enquête de notoriété... Sommaire Enquête d image des Verts neuchâtelois : 1. Présentation du projet...3 2. Enquête de notoriété...4 Conférence de presse du 23 juin 2010 3. Enquête d image (interne /externe)...6 4. Analyse de

Plus en détail

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Exposition temporaire : présentation page 2. Exposition temporaire : programme d animations. page 3. Exposition permanente : présentation page 5

Exposition temporaire : présentation page 2. Exposition temporaire : programme d animations. page 3. Exposition permanente : présentation page 5 Exposition temporaire : présentation page 2 Exposition temporaire : programme d animations page 3 Évènements :. page 4 Exposition permanente : présentation page 5 Exposition permanente : programme d animations

Plus en détail

Animations /Formations

Animations /Formations Animations /Formations DECOUVRIR > COMPRENDRE > REFLECHIR >PARTICIPER. Démocratie? La sécu? Institutions? Énergie? Communes? DECOUVRIR > COMPRENDRE > REFLECHIR >PARTICIPER. MOC-CIEP Liège -Huy-Waremme

Plus en détail

«Lire, c est aller à la rencontre d une chose qui va exister»

«Lire, c est aller à la rencontre d une chose qui va exister» «Lire, c est aller à la rencontre d une chose qui va exister» Italo Calvino Table des matières Ribambelle Virus Lecture Exposition Lectures d enfances Exposition Entre les pages Exposition Lectures des

Plus en détail

LA Section Cadets Classes 5 et 4

LA Section Cadets Classes 5 et 4 LA Section Cadets Classes 5 et 4 NB. : Il est systématiquement utilisé ici le terme «Cadets» qui désigne les Cadets et les Cadettes, élèves des classes 5 et 4. février 2015 La Section Cadets Entre les

Plus en détail

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Née en 2010, l association Un Stage et après! a pour but de permettre à tous les collégiens, sans distinction d aptitude d accéder à la

Plus en détail

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch Le projet QualiCarte a été initié par la Conférence suisse de la formation professionnelle en collaboration avec des organisations suisses du monde du travail, et plus particulièrement l Union suisse des

Plus en détail

«ça veut dire non!» Campagne de sensibilisation contre les violences sexuelles. Dossier de presse 17 novembre 2015

«ça veut dire non!» Campagne de sensibilisation contre les violences sexuelles. Dossier de presse 17 novembre 2015 Campagne de sensibilisation contre les violences sexuelles «ça veut dire non!» Dossier de presse 17 novembre 2015 Dossier et visuels à télécharger sur : www.caveutdirenon.ch 1 Contenu Communiqué de presse...

Plus en détail

Professeur Patrice Mangin Directeur du département. Professeur Jean-Bernard Daeppen Président de la Commission de formation continue du département

Professeur Patrice Mangin Directeur du département. Professeur Jean-Bernard Daeppen Président de la Commission de formation continue du département Département universitaire de médecine et santé communautaires Violence, parlons-en autrement Le DUMSC, un département à la rencontre de la communauté juin 2015 juin 2016 La violence affecte au quotidien

Plus en détail

Promotion Santé Suisse

Promotion Santé Suisse Promotion Santé Suisse Qu est-ce que promouvoir la santé? «La promotion de la santé est le processus qui confère aux populations les moyens d assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé, et d

Plus en détail

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr formations 2015 Le Centre national de la littérature pour la jeunesse est un service du département Littérature et art de la Bibliothèque nationale de France. Dans le cadre de sa mission d encouragement

Plus en détail

RTS LASTIQUES ATELIERS. Dessin Peinture Espace Gravure Histoire de l art Édition

RTS LASTIQUES ATELIERS. Dessin Peinture Espace Gravure Histoire de l art Édition RTS LASTIQUES A Les cours et les ateliers publics de l École Supérieure des Beaux-Arts de Nîmes Dessin Peinture Espace Gravure Histoire de l art Édition P A ATELIERS APA POUR LES ADULTES Dans le cadre

Plus en détail

ACTIVITÉS ÉDUCATIVES 2015-2016

ACTIVITÉS ÉDUCATIVES 2015-2016 1, PLACE DE LA CONCORDE PARIS 8 E MÉTRO CONCORDE WWW.JEUDEPAUME.ORG visites-confe rences visites pre pare es et formations partenariats scolaires parcours croise s activite s hors temps scolaire ACTIVITÉS

Plus en détail

Las Vegas (provisoirement( provisoirement) amadouée? Prévention. Dr méd.. Tazio Carlevaro. Gruppo Azzardo Ticino

Las Vegas (provisoirement( provisoirement) amadouée? Prévention. Dr méd.. Tazio Carlevaro. Gruppo Azzardo Ticino Las Vegas (provisoirement( provisoirement) amadouée? Prévention du jeu excessif au Tessin Dr méd.. Tazio Carlevaro Gruppo Azzardo Ticino 1 Arguments de mon exposé Nous parlerons des possibilité de jeu

Plus en détail

CONGRÈS ANNUEL DE L ASSOCIATION DES ARCHITECTES PAYSAGISTES DU QUÉBEC PLAN DE COMMANDITES ET PARTENARIATS

CONGRÈS ANNUEL DE L ASSOCIATION DES ARCHITECTES PAYSAGISTES DU QUÉBEC PLAN DE COMMANDITES ET PARTENARIATS CONGRÈS ANNUEL DE L ASSOCIATION DES ARCHITECTES PAYSAGISTES DU QUÉBEC PLAN DE COMMANDITES ET PARTENARIATS PRÉSENTATION L Association des architectes paysagistes du Québec (AAPQ) tient son Congrès annuel

Plus en détail

COURS DE LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE (L.S.F.)

COURS DE LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE (L.S.F.) LES COURS PROGRESSIFS À raison de 2 heures par semaine, les lundis, mardis, jeudis ou vendredis, vous avez la possibilité de suivre 2 niveaux (60 heures) dans l année. COURS DE LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE

Plus en détail

Le coût social du jeu excessif

Le coût social du jeu excessif Le coût social du jeu excessif Jeu et précarité Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu Claude Jeanrenaud Dimitri Kohler Institut de recherches économiques Université de Neuchâtel

Plus en détail

ASBL «inventons» Projet pédagogique. ASBL «Inventons», Rue de l abreuvoir, 10, 4280 Moxhe, 019/302.904, 0479/384388 www.inventons.

ASBL «inventons» Projet pédagogique. ASBL «Inventons», Rue de l abreuvoir, 10, 4280 Moxhe, 019/302.904, 0479/384388 www.inventons. ASBL «inventons» Projet pédagogique Table des matières 1. Constat... 3 2. Objectifs... 3 3. Public cible... 4 4. Ce que l ASBL «Inventons» propose :... 4 a. Le stage à visée thérapeutique... 4 Inscription...

Plus en détail

Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Dossier de presse

Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Dossier de presse Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Dossier de presse Les logiciels de contrôle parental mercredi 26 avril 2006 Ministère délégué à la

Plus en détail

À propos des casinos du québec

À propos des casinos du québec À propos des casinos du québec M O N T R É A L C H A R L E V O I X L A C - L E A M Y À propos des casinos du Québec Les casinos du Québec ont rapidement acquis une réputation enviable dans l industrie

Plus en détail

ECOLE CENTRALE DE LILLE. Catalogue des prestations entreprises

ECOLE CENTRALE DE LILLE. Catalogue des prestations entreprises ECOLE CENTRALE DE LILLE Catalogue des prestations entreprises BUREAU DES ELEVES 2014-2015 Conférence Métier Intervention en amphithéâtre pour présenter votre entreprise et son secteur d activité Public:

Plus en détail

Règlement 2e édition - novembre 2012

Règlement 2e édition - novembre 2012 Règlement 2e édition - novembre 2012 SOMMaire 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Pages Articles 1 à 8 3-4 2 LOTS INSTANTANés Article 9 5 3 Participation aux émissions télévisées Articles 10 à 20 6-8 4 Les jeux télévisés

Plus en détail

Règlement général des billets virtuels à prétirage

Règlement général des billets virtuels à prétirage Règlement général des billets virtuels à prétirage 1 ère édition - juin 12 Sommaire 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Articles 1 à 6 3-4 Pages 2 BILLETS VIRTUELS ET PLANS DE LOTERIE Articles 7 et 8 5 3 PARTICIPATION

Plus en détail

ORGANISATION ET GOUVERNANCE DES ENTREPRISES PUBLIQUES ET DES PARTICIPATIONS. Sous la direction du Professeur Pierre Louis Manfrini

ORGANISATION ET GOUVERNANCE DES ENTREPRISES PUBLIQUES ET DES PARTICIPATIONS. Sous la direction du Professeur Pierre Louis Manfrini MASTER OF Ouvert aux participant-e-s extérieur-e-s MPAPUBLIC ADMINISTRATION ORGANISATION ET GOUVERNANCE DES ENTREPRISES PUBLIQUES ET DES PARTICIPATIONS CONTEXTE ET THÉMATIQUE Durant les vingt dernières

Plus en détail

ATELIER PHILO ANIMATION STIB TRAVAIL DE CRÉATION MOMENT DE CLÔTURE SENSIBILISATION A UNE MOBILITE CITOYENNE COMPRENDRE LES ENJEUX

ATELIER PHILO ANIMATION STIB TRAVAIL DE CRÉATION MOMENT DE CLÔTURE SENSIBILISATION A UNE MOBILITE CITOYENNE COMPRENDRE LES ENJEUX SENSIBILISATION A UNE MOBILITE CITOYENNE ATELIER PHILO COMPRENDRE LES ENJEUX ANIMATION STIB APPRÉHENDER LA RÉALITÉ DE TERRAIN TRAVAIL DE CRÉATION FIXER LES NOTIONS ACQUISES MOMENT DE CLÔTURE SE RETROUVER

Plus en détail

LE PMU à la Réunion Jeu responsable

LE PMU à la Réunion Jeu responsable LE PMU à la Réunion Jeu responsable La démarche Jeu responsable 05/05/2011 1 L agence PMU de la Réunion en chiffres Un réseau de 160 points de ventes (11 000 au national) CA 2010 de 165,3 millions (2%

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Harcèlement entre jeunes : tous concernés. Département universitaire de médecine et santé communautaires

Harcèlement entre jeunes : tous concernés. Département universitaire de médecine et santé communautaires Département universitaire de médecine et santé communautaires Harcèlement entre jeunes : tous concernés Jeudi 10 septembre 2015 à 18h Auditoire Charlotte Olivier, CHUV, Lausanne Harcèlement entre jeunes:

Plus en détail

La Cyber base de Pont l Évêque

La Cyber base de Pont l Évêque Programme septembre 2015 juin 2016 La Cyber base de Pont l Évêque Quel que soit votre âge, votre formation ou vos envies, la Cyber base de Pont l Évêque met à votre disposition un espace multimédia connecté

Plus en détail

La professionnalisation du musicien

La professionnalisation du musicien La professionnalisation du musicien Formation Orientation Accompagnement Cité de la musique Métiers de la musique 2013 2014 formation orientation accompagnement S engager dans une activité de musicien,

Plus en détail

Etre professionnel dans un Etablissement d Accueil du Jeune Enfant : Découvrir la Petite Enfance

Etre professionnel dans un Etablissement d Accueil du Jeune Enfant : Découvrir la Petite Enfance Cycle réservé aux professionnels * travaillant en crèche, haltegarderie, multi-accueil... Salariés dont le niveau de diplôme est inférieur ou égal au niveau V (www.cncp.gouv.fr) Etre professionnel dans

Plus en détail

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES PROJET D AVIS N 11. 03 Présenté par la Commission «Qualité de la Ville» du CONSEIL LILLOIS de la JEUNESSE à l Assemblée

Plus en détail

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS :

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : QUELS NOUVEAUX DÉFIS, QUELLES NOUVELLES OPPORTUNITÉS POUR LES ACTEURS DE SANTÉ? :: CERTIFICAT 7 modules de mars à décembre 2015 :: Public visé Professionnel médical et

Plus en détail

Préparer et bien vivre sa retraite

Préparer et bien vivre sa retraite Séminaire Préparer et bien vivre sa retraite le moyen de bien vivre le passage vers cette nouvelle étape de vie. Capital santé l accompagnement dans la transition d une vie professionnelle vers un nouvel

Plus en détail

SCIENCE-ACTUALITÉS. Isabel Santos Journaliste-reporter, rédactrice adjointe Science-Actualités Cité des Sciences et de l Industrie, Paris, France

SCIENCE-ACTUALITÉS. Isabel Santos Journaliste-reporter, rédactrice adjointe Science-Actualités Cité des Sciences et de l Industrie, Paris, France SCIENCE-ACTUALITÉS Isabel Santos Journaliste-reporter, rédactrice adjointe Science-Actualités Cité des Sciences et de l Industrie, Paris, France Rappel historique La salle Science-Actualités a été inaugurée

Plus en détail

Bibliothèque Publique Yverdonles-Bains. Un cheminement vers l ouverture

Bibliothèque Publique Yverdonles-Bains. Un cheminement vers l ouverture Atelier BBS 30 et 31 août 2007 Pour qui? Valoriser, mettre en scène / Für wen? Mehrwert schaffen, werben/ Per chi? Valorizzare, promuovere Bibliothèque Publique Yverdonles-Bains : Un cheminement vers l

Plus en détail

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 MUSEE DES BEAUX-ARTS Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 Découvrir le musée en s amusant, apprendre à regarder les œuvres d art et les objets, créer en toute liberté dans l atelier toutes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Lancement du Club Terrafemina Marseille

DOSSIER DE PRESSE Lancement du Club Terrafemina Marseille DOSSIER DE PRESSE Lancement du Club Terrafemina Marseille Mercredi 19 Juin 2013 Communiqué de Presse Le Club Terrafemina Marseille est en marche! Naissance d un club «sérieusement féminin» Marseille, le

Plus en détail

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud FIC/Inf.1 15 juin 2011 Le Cap, Afrique du Sud ELABORATION D EXPOSES DIDACTIQUES POUR LE FORUM DES PARTENARIATS 2012 Note : ce document d information sera présenté dans la rubrique «Questions diverses»

Plus en détail

A hauteur. Offres de sponsoring

A hauteur. Offres de sponsoring A hauteur Offres de ing DEVENEZ PARTENAIRE DES RENCONTRES DE LA MOBILITE 2016 Les Rencontres de la Mobilité Intelligente : un évènement professionnel incontournable pour les acteurs français et européens

Plus en détail

Cerveau & Apprentissage 2015 2016

Cerveau & Apprentissage 2015 2016 Cerveau & Apprentissage 2015 2016 Action de développement professionnel hybride : le 30 novembre 2015 à distance, les 18 et 19 janvier 2016 en présentiel, puis le 25 mars 2016 à distance Nées dans les

Plus en détail

PRÉSENTATION DU MICRO-LYCÉE

PRÉSENTATION DU MICRO-LYCÉE L objectif du micro-lycée Permettre à des jeunes qui ont interrompu leur scolarité au lycée de reprendre des études dans des conditions différentes et adaptées à leur situation en vue d obtenir le baccalauréat

Plus en détail

MARKETING ET COMMUNICATION PUBLICS COURS DU MASTÈRE EN ADMINISTRATION PUBLIQUE (MPA) OUVERT AUX PARTI CIPANT E S EXTÉRIEUR E S

MARKETING ET COMMUNICATION PUBLICS COURS DU MASTÈRE EN ADMINISTRATION PUBLIQUE (MPA) OUVERT AUX PARTI CIPANT E S EXTÉRIEUR E S MARKETING ET COMMUNICATION PUBLICS Sous la direction du Professeur Martial Pasquier 12 vendredis > du 19 septembre au 12 décembre 2014 COURS DU MASTÈRE EN ADMINISTRATION PUBLIQUE (MPA) OUVERT AUX PARTI

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources humaines dans

Plus en détail

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni.

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni. Principes de Belgrade sur la relation entre les Institutions nationales des droits de l Homme et les Parlements (Belgrade, Serbie, les 22-23 février 2012) Le séminaire international de février 2012 sur

Plus en détail

MASTER 2 INFORMATION ET COMMUNICATION PARCOURS RELATIONS PUBLIQUES

MASTER 2 INFORMATION ET COMMUNICATION PARCOURS RELATIONS PUBLIQUES MASTER 2 INFORMATION ET COMMUNICATION PARCOURS RELATIONS PUBLIQUES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Information, communication

Plus en détail

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h Du 7 au 19 octobre 2010, la Ville de Niort accueille la Maison du Développement Durable

Plus en détail

d été 2014 Parcours diplômant DAMOCE Modules à la carte du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Du 30 juin au 18 juillet 2014

d été 2014 Parcours diplômant DAMOCE Modules à la carte du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Du 30 juin au 18 juillet 2014 Université d été 2014 du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Paris Du 30 juin au 18 juillet 2014 Professionnels du français langue étrangère - Enseignants - Managers ou futurs managers

Plus en détail

Patrimoine à Roulettes asbl

Patrimoine à Roulettes asbl Patrimoine à roulettes asbl QUI SOMMES - NOUS? Patrimoine à roulettes est une association sans but lucratif qui œuvre pour le développement et la promotion d une pédagogie active dans l approche du patrimoine

Plus en détail

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée. Votre formation en enseignement spécialisé

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée. Votre formation en enseignement spécialisé Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée Votre formation en enseignement spécialisé La HEP Vaud vous prépare au Master of Arts et Diplôme dans le domaine de la pédagogie

Plus en détail

Agence de communication Evénementielle

Agence de communication Evénementielle Agence de communication Evénementielle L AGENCE Corp est née d un simple constat : nous ne sommes plus uniquement des consommateurs mais aussi des publics. Le brand content a réinventé le discours de la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAISES

DOSSIER DE PRESSE PAISES DOSSIER DE PRESSE PAISES Mercredi 13 mai 2009 Qu est ce que PAISES? Le projet PAISES est une Plateforme d Accompagnement, d Information et de Sensibilisation sur les Echanges Solidaires. C est un centre

Plus en détail

vous propose : DES COURS DE LANGUE DES SIGNES DES ACTIONS DE SENSIBILISATION EN ENTREPRISES ET DANS LES ECOLES DES SORTIES CULTURELLES BILINGUES

vous propose : DES COURS DE LANGUE DES SIGNES DES ACTIONS DE SENSIBILISATION EN ENTREPRISES ET DANS LES ECOLES DES SORTIES CULTURELLES BILINGUES vous propose : Association de loi 1901 DES COURS DE LANGUE DES SIGNES DES ACTIONS DE SENSIBILISATION EN ENTREPRISES ET DANS LES ECOLES DES SORTIES CULTURELLES BILINGUES Edito Sourds et entendants un seul

Plus en détail

COMPETENCES SOCIO-ECONOMIQUES DEVELOPPEMENT PERSONNEL ET CITOYEN

COMPETENCES SOCIO-ECONOMIQUES DEVELOPPEMENT PERSONNEL ET CITOYEN MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION COMPETENCES

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

Programme d optimisation. L image de votre entreprise

Programme d optimisation. L image de votre entreprise Programme d optimisation L image de votre entreprise SOMMAIRE L image joue un rôle pondérable dans les pratiques commerciales et est dédiée exclusivement à assurer une représentativité corporative de l

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Histoire de l art : création artistique occidentale Finalité : Recherche Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des

Plus en détail

Comment les soins palliatifs sont-ils perçus?

Comment les soins palliatifs sont-ils perçus? Journées Nationales des Soins Palliatifs 2. & 3.12.2015 Fabrikhalle 12, Berne www.palliative-kongresse.ch Annonce Comment les soins palliatifs sont-ils perçus? PERSPECTIVES RECHERCHE STRATÉGIE ETAT DES

Plus en détail