Article principal : Les collectivités durables sont la clé de l avenir de la Ville d Ottawa

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Article principal : Les collectivités durables sont la clé de l avenir de la Ville d Ottawa"

Transcription

1 Article principal : Les collectivités durables sont la clé de l avenir de la Ville d Ottawa Les collectivités durables sont à l affût des occasions qui se présentent. Tous leurs résidents ont accès aux secrets du succès en économie, en santé, en bien-être et en vie sociale : un emploi pour bien vivre, de bonnes écoles, des logements abordables, des choix en matière de transports, de solides réseaux sociaux, des entreprises prospères, des rues sécuritaires pour les piétons, des parcs et des terrains de jeux, ainsi qu une variété d aliments sains. Non seulement est-il agréable d y habiter, mais l ambiance y est plus conviviale et l économie, plus solide. Mais justement, qu est-ce qui rend une ville durable et habitable? Ou une collectivité? Or un quartier? Comment en faire des lieux d habitation souhaitables et agréables, qui nous inspirent la fierté à l égard de nos quartiers, de nos programmes et de nos gens, où les rues sont invitantes et nous incitent à affirmer : «Voici l endroit merveilleux où j habite et voici pourquoi.» Les économistes, les pédagogues, les analystes de politiques, les chefs de file en matière communautaire, les dirigeants d entreprises et les hommes et femmes politiques reconnaissent tous de plus en plus que les quartiers, les villes, les régions et les nations les plus équitables présentent également de meilleurs résultats socioéconomiques et en matière de santé, et sont plus résilients devant le changement. Le récent Indice canadien du mieux-être est un autre signe manifeste qu à lui seul, l usage du produit intérieur brut (PIB) pour mesurer la prospérité de notre nation est non seulement une approche erronée, mais aussi un moyen inapproprié d évaluer les résultats sociaux, de santé et de bien-être pour notre pays. L adoption de la diversité est également un concept indispensable à une collectivité durable : il faut s efforcer collectivement de donner aux pauvres la chance d améliorer leur niveau de vie; s efforcer de répondre aux besoins des personnes présentant des difficultés physiques ou affectives; et reconnaître que certains quartiers sont plus démunis que d autres et peuvent exiger un soutien et des ressources accrus. L année dernière, dans la Ville d Ottawa, on a constaté plusieurs exemples troublants de cas où l on ne faisait pas participer le public aux principales planifications ni aux discussions sur les problèmes. Une telle situation peut éroder davantage la confiance du public envers les représentants et la prise de décisions dans la Ville d Ottawa. Les processus traditionnels de participation du public et les idéologies à motivation politique fondées sur la rapidité plutôt que sur des preuves ne donnent généralement pas l occasion de partager des histoires, d améliorer les biens et les connaissances collectifs, ni d inclure les membres et les organismes communautaires dans l établissement d un programme d action, d un processus et la prise de décisions ultime. Si les représentants élus ne partagent pas les préoccupations des collectivités, même les meilleures intentions et les meilleurs processus de participation pourraient ne pas traduire les priorités communautaires sous forme de politiques. Et finalement, si les politiques et les problèmes (Suite à la page 8) Dans ce numéro : P. 2-3 P. 4-5 P. 6-7 P , rue Nelson Ottawa, Ontario K1N 1C7 (613) «Les collectivités qui présentent la participation la plus forte et la plus diversifiée des citoyens sont souvent résilientes et vigoureuses. La participation de citoyens aux problèmes courants est essentielle pour la prise de décisions éclairées.» (Sustainable Communications online 2013). Nouvelles de notre collectivité Santé et bien-être Mises à jour du conseil d administration Chaque personne compte Chaque personne compte. Bulletin N o 14 - printemps/été 2013

2 2 Nouvelles de notre collectivité Le débat sur le casino de la Ville d Ottawa Le moment le plus propice au développement de l industrie du jeu est une économie en difficulté. Pas étonnant donc de voir des gouvernements affamés de revenus comme l Ontario se fier de plus en plus aux machines à sous pour tenter de boucler leur budget. C est une décision économique. Le jeu est une source de revenu appréciable, et la Ville d Ottawa tente de viser non seulement ses résidents, mais aussi les touristes qui pourraient venir séjourner dans la capitale pour s adonner au jeu, plutôt que de traverser la rivière et aller au Casino du Lac Leamy. Autant l établissement d un nouveau casino pour la Ville d Ottawa est inévitable, autant il faut tenir compte des effets de cette décision prise par le maire et le conseil municipal. Tout comme les huit autres centres de ressources et de santé communautaires à Ottawa, le CSCCS estime que la construction d un casino dans la ville aurait pour effet d exacerber les «inégalités sociales» et d augmenter la fréquence et la gravité du jeu compulsif. Le jeu compulsif n est pas généralement considéré comme un problème de santé ni, lorsqu il est grave, comme une forme légitime de dépendance. En partie à cause de cela, et parce que le jeu présente encore un stigmate, les recherches montrent que relativement peu de joueurs compulsifs cherchent un traitement. Notre compréhension de ce problème ressemble à celle d autres problèmes de dépendance, mais la neurobiologie montre que le jeu compulsif ressemble un peu à une drogue stimulante. L Association canadienne de santé publique définit le jeu compulsif comme «un trouble évolutif caractérisé par une perte continue ou périodique de contrôle par rapport au jeu, une obsession du jeu et de l argent nécessaire pour jouer, une pensée irrationnelle et la poursuite de l activité en dépit de ses conséquences néfastes». Les jeunes, les personnes âgées et les gens à faible statut socio-économique sont particulièrement vulnérables au jeu compulsif, tout comme les nouveaux venus et les immigrants au Canada, selon une recherche citée dans un récent rapport de Toronto Public Health consacré aux répercussions de l expansion du jeu sur la santé. Le plus récent rapport de Statistique Canada sur le jeu montre à l évidence que celui-ci est un facteur de régression, car il impose un plus gros fardeau financier sur des groupes socio-économiques à faible revenu. Les ménages les plus pauvres (20 %) consacrent une proportion considérablement plus grande de leurs revenus que les ménages les plus riches (20 %) (2,7 % par rapport à 0,5 %), selon les données fournies par les ménages à l organisme fédéral. La proportion du jeu compulsif en Ontario (c est-à-dire les personnes présentant un risque de modéré à élevé) se situe entre 1,2 % et 3,4 % de la population, selon Toronto Public Health. Au Centre de toxicomanie et de santé mentale (CTSM), le chercheur Nigel Turner déclare que les personnes à risque dans ce domaine présentent généralement l une ou l autre des caractéristiques suivantes : avoir gagné rapidement de l argent ou gagné beaucoup d argent, ou être centrées sur l argent; entretenir des opinions erronées sur le jeu, par exemple que «le hasard se corrige de lui-même»; faire preuve d une impulsivité ou d un comportement à risques; enfin, manifester une vulnérabilité affective comme de l anxiété ou la dépression. Monsieur Turner a publié de nombreux articles sur les problèmes de jeu et considère celui-ci comme «la dépendance la plus coûteuse» car, en comparaison avec d autres, on peut perdre beaucoup plus d argent pendant que l on se trouve dans une «transe de jeu intensément stimulante». Mais ils notent aussi que les problèmes causés par le jeu sont des «désastres individuels qui ne sont pas particulièrement publics». Par conséquent, l ensemble de la société connaît mal certaines des répercussions négatives du jeu. Les personnes qui cherchent à se faire traiter pour le jeu compulsif au CSCCS tendent aussi à présenter simultanément d autres formes de dépendance. Au Centre, nous voyons souvent des toxicomanes également adaptes du jeu compulsif. Jusqu à présent, la Ville d Ottawa semble se préoccuper fort peu des répercussions socioéconomiques de sa décision d amener un casino sur son territoire. Les effets globaux du jeu dépendent de plusieurs variables, notamment l emplacement du casino et le moment où l on examine les répercussions. Par exemple, même si des casinos placés dans des quartiers défavorisés peuvent avoir des avantages économiques pour la ville hôte, ceux-ci sont «annulés ou mitigés» dans les secteurs plus aisés. Les casinos présentent le plus gros potentiel d accroissement du crime et, parce qu ils offrent des formes permanentes de jeu, ils présentent un plus grand potentiel de dépendance que d autres types de jeu comme les loteries. Le jeu compulsif (associé aux faillites, aux divorces, aux suicides

3 3 Le CSCCS appuie le programme One World Awesome Arts One World Awesome Arts est un programme pour jeunes qui vise à sensibiliser davantage ceux-ci aux problèmes mondiaux, par les arts. Nous travaillons actuellement avec la collectivité insuffisamment desservie de Strathcona Heights, grâce à nos partenaires communautaires Centraide et One World. En cinq mois, One World Awesome Arts a présenté des ateliers hebdomadaires à quatre différents groupes d âge de jeunes et d enfants à Strathcona Heights, dans diverses disciplines artistiques. Les ateliers portaient sur de nombreux problèmes mondiaux de justice sociale et d environnement comme les mines terrestres, la pollution des rivières, le réchauffement climatique, l accès à de l eau pure, l intimidation et d autres sujets. Chaque atelier était dirigé par des artistes professionnels locaux de divers domaines, comme l animation au ralenti, le théâtre, le slam et le tambour. Les artistes ont travaillé avec les enfants et les jeunes durant plusieurs mois pour les aider à monter un spectacle ou un projet artistique assorti d un message positif sur ces graves problèmes mondiaux. Les 40 ateliers individuels ont obtenu un grand succès, attirant plus de 40 participants de cinq à seize ans. Bon nombre d entre eux étaient très intéressés à notre programme et revenaient semaine après semaine! À la fin des trois mois, One World Awesome Arts a organisé un festival soulignant les efforts créatifs des participants de Strathcona Heights. Le festival a été un franc succès, attirant plus de 225 personnes de la collectivité à l appui des jeunes de Strathcona Heights. Les résidents qui ont assisté au festival, le 13 décembre 2012, ont formulé des commentaires élogieux et se sont montrés impressionnés devant la qualité des spectacles artistiques présentés par les enfants et les jeunes de leur collectivité, ainsi que par les artistes professionnels qui s occupaient des représentations. Le festival a donné lieu à une soirée riche et divertissante, ponctuée par des spectacles donnés par des artistes professionnels et qu un bon nombre de gens de la collectivité ne pourraient se permettre autrement. Le débat sur le casino de la Ville d Ottawa et aux problèmes de traitement) est la conséquence sur la santé qui reçoit le plus d attention. La Société des loteries et des jeux de l Ontario (SLJO) consacre 49 millions de dollars par année (selon son dernier rapport annuel de ) à des problèmes comme la prévention et le traitement du jeu compulsif, ainsi qu à la recherche pertinente en Ontario. En février 2013, le conseil d administration du CSCCS a approuvé une motion s opposant à l expansion du jeu dans la Ville d Ottawa, étant donné que les preuves disponibles montrent que le jeu compulsif augmente avec l accès, y compris la proximité des (suite de la page précédente) casinos. Ainsi, toute facilité d accès au jeu augmentera probablement le nombre de joueurs compulsifs et nuira davantage aux personnes, aux familles et aux collectivités. De plus, notre conseil d administration estime que, si l on décide en fin de compte d autoriser un casino à Ottawa, il faudra alors appliquer un programme détaillé de mesures d atténuation des effets négatifs, entre autres sur la santé, pour les joueurs compulsifs et leurs familles. Nous accueillons volontiers vos opinions sur ce sujet et vous encourageons à faire part de vos préoccupations à votre conseiller municipal. Après avoir consacré beaucoup de travail à répéter leurs pièces de théâtre, leurs poèmes de slam, leurs solos de tambour et leurs vidéos d animation, les enfants et les jeunes montrent leurs talents à leur collectivité. C est l occasion parfaite de s exprimer au moyen d un art créatif.

4 4 Santé et bien-être Initiative de nettoyage communautaire Le CSCCS est fier de son personnel dont les talents, la créativité et la compétence professionnelle font de notre Centre un lieu de travail très spécial. Le dynamisme de notre milieu de travail s étend naturellement aux collectivités que nous desservons. Être un bon voisin, cela signifie rendre service à nos collectivités. Aussi nous établissons des relations, participons à des activités communautaires et communiquons avec nos voisins. En amorçant un dialogue et une interaction, nous suscitons la confiance et contribuons à instaurer des collectivités durables axées sur les services. Nos programmes et services communautaires démontrent aussi notre engagement envers la responsabilité sociale partagées et l excellence opérationnelle. Le premier jour du printemps, notre équipe Oasis a lancé un nouveau programme, appelé «Initiative de nettoyage communautaire», qui vise à embellir le quartier et à le débarrasser des déchets, tout en donnant, au Programme Oasis, à ses clients ainsi qu aux bénévoles, une occasion de rendre service à la collectivité. L équipe de nettoyage, y compris les clients, les bénévoles et le personnel, consacre chaque jour une heure à nettoyer son quartier, à recueillir les rebuts et les déchets autour de notre Centre de santé communautaire. Au cours des deux premières semaines, nous avons retiré de quatre à six sacs de déchets par jour du quartier! Le personnel du Centre offrira des autocollants «Chaque personne compte» aux entreprises et aux propriétaires locaux pour qu ils les placent dans leurs fenêtres, et autorisent la collecte des rebuts que le vent apporte sur leurs propriétés, tout en affichant leur soutien à cette initiative et au Centre. Si vous désirez nous aider, à titre bénévole, à débarrasser notre quartier des déchets, ou si vous voulez recevoir un autocollant pour placer dans votre fenêtre, téléphonez à Dayna Barnes au , poste Sensibilisation à la prévention du surdosage CE N EST PAS un site d injection supervisée. Mais en août 2012, c était l endroit le plus sûr où ce jeune de 19 ans pouvait s injecter sa drogue. Et il avait raison, parce que tellement de gens utilisent cet endroit pour s injecter des drogues que les employés de cette entreprise inspectent régulièrement les salles de toilettes. Lorsqu il est revenu à lui, à la salle d urgence de l hôpital, on lui a dit que les ambulanciers paramédicaux l avaient déclaré mort à leur arrivée. Il était à 25 mètres de notre Centre de santé où nous disposons d un personnel médical qui peut intervenir dans des cas de surdose et enjoindre les gens qui consomment des drogues à avoir recours au système de services sociaux et de santé. Une semaine plus tard, sa plus proche amie n a pas eu la même chance. Elle est morte d une surdose... On PEUT éviter de tels événements. Nous POUVONS faire davantage.

5 5 Élaboration d un Plan d amélioration de la qualité pour le CSCCS Le Plan d amélioration de la qualité (PAQ) du CSCCS pour porte sur l amélioration de la situation des patients et clients ainsi que des fournisseurs, l efficacité et la valeur des soins grâce à l amélioration du système. Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée a déterminé trois secteurs prioritaires sur lesquels les organismes de soins primaires de tout l Ontario pourront consacrer leurs efforts et leurs mesures : Accessibilité : accès à des soins opportuns (le même jour ou le lendemain), au besoin; Intégration : rendez-vous opportuns pour les soins primaires après le congé de l hôpital; Centré sur le patient: mesures de cet aspect grâce à un sondage (participation des patients et des clients aux décisions relatives aux soins, occasions de poser des questions et consultations suffisantes des médecins et des infirmiers). Nouvelles normes d accessibilité pour la conception des espaces publics, ajoutées au Règlement sur les Normes d accessibilité intégrées Le 1 er janvier 2013, le gouvernement de l Ontario a franchi une autre étape de l application de la Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario. Le Règlement sur les Normes d accessibilité intégrées (Règlement de l Ontario 191/11) a été modifié pour englober les exigences d accessibilité relatives à la conception des espaces publics (Normes d accessibilité au milieu bâti). Le CSCCS a approuvé une nouvelle politique sur ces normes et la Loi, qui sera intégrée au nouveau plan stratégique du Centre. C est le début d un voyage de longue durée vers la qualité dans la province de l Ontario. Certes, à cause de la diversité entre les modèles de soins primaires et entre leurs éléments, on ne s attend pas initialement à la perfection, mais à faire démarrer tout le monde en fonction de priorités centrales communes, à examiner des données, à mesurer la qualité et à acquérir la capacité nécessaire pour améliorer la qualité. Le RLISS de Champlain approuve l augmentation de la base relative au financement non assuré au CSCCS Le CSCCS a reçu une augmentation de $ de son budget de base pour l actuelle enveloppe correspondant au financement non assuré de $. Ce financement est destiné à favoriser l accès aux soins médicaux pour les gens qui attendent une décision relative à leur statut de réfugiés et qui sont des utilisateurs inscrits du Centre. Ce financement vise à couvrir les coûts des soins primaires adaptés aux diverses cultures et à offrir des diagnostics et des soins spécialisés aux réfugiés, à ceux qui réclament le statut de réfugié ainsi qu aux personnes à leur charge qui sont clients du Centre.

6 6 Mises à jour du Conseil L Assemblée générale annuelle de 2013 Nous invitons nos membres et notre collectivité à notre assemblée générale annuelle (AGA), prévue pour le jeudi 27 juin 2013 au CSCCS. Elle commencera à 18 h 30, mais sera précédée par un barbecue à 17 h, sur notre parc de stationnement. Venez rencontrer notre personnel et notre conseil d administration, ainsi que les nouveaux candidats à ce conseil! Tous les anciens employés et membres du conseil d administration sont les bienvenus. La séance de travail comprendra l élection des membres du conseil d administration, la présentation et l approbation des rapports du président et du trésorier, ainsi que la nomination des vérificateurs pour le prochain exercice financier. Avant la séance de travail, nous annoncerons le gagnant de cette année pour le Prix d excellence du CSCCS en promotion de la santé. Venez participer à notre CSC et devenez membres! Seuls les membres peuvent voter à l occasion de l AGA. Les nouvelles diréctions stratégiques du Centre Le 16 janvier le Conseil d administration a approuvé les nouvelles diréctions stratégique du Centre pour les prochains cinq ans. Elles sont : 1. Améliorer la qualité et la coordination de nos services. 2. Augmenter la participation active de nos clients et des membres de la collectivité dans la prise en charge de leur santé et de leur bien-être. 3. Améliorer l état de santé des clients qui sont victimes d iniquité en matière de santé. Faire partie du Conseil d administration! Nous sommes à la recherche de nouveaux membres pour notre conseil d administration. Le Centre dessert les communautés de la Côte-de-Sable et de l Ottawa Est et invite toutes les personnes qui y vivent ou y travaillent à devenir membres bénévoles de notre conseil ou des comités du conseil. Si vous : connaissez le rôle du CSCCS dans la collectivité et appuyez sa mission, avez 18 ans ou plus, êtes au courant des enjeux sociaux et de santé actuels, entretenez des liens avec la collectivité desservie, pouvez vous engager à assister à des réunions mensuelles, à faire la promotion et la défanse des causes du Centre et à participer à des activités de réseautage pendant un mandat d une durée de deux ans, contactez Cristina Coiciu at x 2505 pour obtenir plus de renseignements, ou visitez notre site web à Pour devenir membre du CSCCS il est suffit de remplir le formulaire sur la page 8 et de le remettre ou de le poster au CSCCS - 221, rue Nelson, Ottawa (Ontario), K1N 1C7. Il n y a pas de frais à débourser pour devenir membre.

7 7 Notre vision, mission et nos valeurs fondamentales Aussi, pendant leur réunion du 16 janvier 2013, les membres du Conseil d administration ont approuvé les nouvelles mission et vision et les valeurs fondamentales du Centre. Notre mission Devenir chef de file novateur en prestation de soins de santé primaires et de bien-être communautaire axés sur la personne. Notre vision Tous les membres de notre collectivité auront un accès équitable à des soins de santé et de bien-être.

8 8 Chaque personne compte Les collectivités durables sont la clé de l avenir de la Ville d Ottawa soulevés au cours de processus plus superficiels ne concernent pas les résidents locaux, cela pourrait accroître la distance entre les collectivités et les représentants et planificateurs publics. Bon nombre de gens se sont détournés des politiques et des institutions politiques pour les mêmes raisons qu ils ont abandonné les autres institutions physiques : le sentiment qu ils n ont guère d importance dans la vie et la santé civique de leurs localités ou du pays. Une approche plaçant les citoyens au centre des préoccupations pourrait être un puissant moyen d aider les gens ordinaires à intervenir dans les enjeux et les rêves qui sont les plus importants à leurs yeux, et d employer pour ce faire les moyens qui leur conviennent. Il est certainement difficile de structurer les ingrédients complexes indispensables à une ville forte et durable, notamment parce qu il faut déterminer ce «qui, dans notre collectivité, exige un changement, une transformation et une intervention urgente.» Plus la Ville d Ottawa grandit et les problèmes urbains deviennent de plus en plus complexes et pressants, et plus les citoyens doivent intervenir et se (suite de la 1 ère page ) sentir concernés. Ottawa doit être notre ville. Nous avons envers elle des devoirs civiques de base, mais aussi le désir et le besoin de l inspiration nécessaire pour demeurer informés et motivés, et pour participer au processus démocratique qui, en fin de compte, nous appartient. Il est important de savoir et de définir ce qui constitue le «succès». En d autres termes, à quoi ressemble une collectivité saine, dynamique et durable? Voilà le contexte où nous espérons que la Ville d Ottawa envisagera des collectivités durables pour que ses habitants aient la passion du travail collectif en vue de trouver des solutions; pour qu elle aborde les problèmes actuels et futurs des divers quartiers; qu elle accueille la diversité; qu elle offre des choix et des perspectives à ses citoyens et accorde la priorité à la réduction de la pauvreté. En d autres termes, pour qu elle reconnaisse ses atouts en continuant à s enrichir en permanence. Voilà la Ville d Ottawa en laquelle nous croyons et qu au Centre de santé communautaire Côte-de-Sable, nous nous efforçons de réaliser. Participez à la vie de votre centre de santé communautaire! Devenez membre du Sandy Hill Community Health Centre Inc./Centre de santé communautaire Côte-de-Sable, Inc. Il suffit de remplir le formulaire ci-dessous et de nous le retourner à l adresse suivante : 221, rue Nelson, Ottawa ON K1N 1C7. L adhésion est gratuite. Demande d adhésion de membre de la Société : Sandy Hill Community Health Centre Inc./Centre de santé communautaire Côte-de-Sable, Inc. Nom : Adresse : (Domicile ou travail) Téléphone : Courriel : (Domicile ou travail) (Domicile ou travail) J affirme avoir 18 ans ou plus et être résident ou employé dans la région d Ottawa. J appuie l énoncé de mission et de prestation de services prévu et autorisé par la direction du SHCHC/CSCCS. Signature : Date : Demande approuvée par le Conseil d administration à sa réunion du : Secrétaire : Date :

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE Que vous puissiez voter ou non, vous pouvez contribuer à façonner l avenir de notre pays : Dites aux autres pourquoi il est important de voter. Organisez

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation M. Peter Mesheau Ministre des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Le 17 octobre 2001

Plus en détail

LES PERSPECTIVES DES FEMMES SUR LA GOUVERNANCE MUNICIPALE INCLUSIVE

LES PERSPECTIVES DES FEMMES SUR LA GOUVERNANCE MUNICIPALE INCLUSIVE LES PERSPECTIVES DES FEMMES SUR LA GOUVERNANCE MUNICIPALE INCLUSIVE Une nouvelle analyse du livre pêche Juin 2009 Initiative : une ville pour toutes les femmes IVTF L est un partenariat entre des femmes

Plus en détail

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés pris en charge par le gouvernement Canada Réinstallation des réfugiés au Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité

Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité Décharge de responsabilité : Le présent document est un guide en langage simple destiné à vous aider à mieux comprendre le Règlement sur les

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT. accompagnant le document: Recommandation de la Commission

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT. accompagnant le document: Recommandation de la Commission COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 14.7.2014 SWD(2014) 233 final DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT accompagnant le document: Recommandation de la Commission

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

Programme préélectoral

Programme préélectoral ASSOCIATION DES PHARMACIENS DU CANADA Programme préélectoral Les pharmaciens : Les intervenants en matière de santé les plus accessibles au Canada Le système de soins de santé du Canada subit à l heure

Plus en détail

L inégalité du revenu au Manitoba Problème subtil et grave

L inégalité du revenu au Manitoba Problème subtil et grave L inégalité du revenu au Manitoba Problème subtil et grave Au Manitoba, le revenu est réparti plus également que dans bien d autres provinces, particulièrement quant au revenu du marché (revenu tiré du

Plus en détail

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada 28 septembre 2015 Son Honneur, Jim Watson Maire Ville d Ottawa 110, avenue Laurier Ouest Ottawa (Ontario) K1P 1J1 Cher Maire Watson, Je vous remercie d avoir pris le temps de m écrire, et de m avoir fait

Plus en détail

Conseil canadien de développement social Programme de données communautaires

Conseil canadien de développement social Programme de données communautaires Conseil canadien de développement social Programme de données communautaires http://donneescommunautaires.ca http://www.ccsd.ca Page 2 de 7 Qu est-ce que le Programme de données communautaires? Au milieu

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 %

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % 4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % Prévenir le jeu excessif chez les adolescents C est toujours gagnant! Pourquoi ce dépliant? [ ] Le rôle des parents est déterminant dans la prévention du jeu excessif

Plus en détail

Assurance médicaments 2.0

Assurance médicaments 2.0 PRINCIPES ET PRIORITÉS Assurance médicaments 2.0 Avant-propos Objectif Pour renouveler les discussions nationales sur un cadre pancanadien d assurance médicaments, il faut présenter des preuves claires

Plus en détail

Santé des nouveaux arrivants et des immigrants Participation des patients. À votre écoute : aider, partager, sensibiliser

Santé des nouveaux arrivants et des immigrants Participation des patients. À votre écoute : aider, partager, sensibiliser Santé des nouveaux arrivants et des immigrants Participation des patients À votre écoute : aider, partager, sensibiliser Caboto Club, Windsor, Ontario 9 octobre 2014 Participation des patients Santé des

Plus en détail

Bureau de lutte contre l alcoolisme et la toxicomanie

Bureau de lutte contre l alcoolisme et la toxicomanie Bureau de lutte contre l alcoolisme et la toxicomanie Programmes et services Santé et Affaires sociales Bureau de lutte contre l alcoolisme et la toxicomanie Vision et valeurs Notre vision Libérer les

Plus en détail

Tél. : 905-525-9140 poste 21783 Numéro sans frais : 1-888-925-2281 Courriel : pepso@mcmaster.ca Site web : pepso.ca. Madame,

Tél. : 905-525-9140 poste 21783 Numéro sans frais : 1-888-925-2281 Courriel : pepso@mcmaster.ca Site web : pepso.ca. Madame, Tél. : 905-525-9140 poste 21783 Numéro sans frais : 1-888-925-2281 Courriel : pepso@mcmaster.ca Site web : pepso.ca Madame, Nous sommes heureux de présenter, au Comité permanent des finances de la Chambre

Plus en détail

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS d Ahuntsic et Montréal-Nord. Lorsque le processus de

Plus en détail

Patrimoines. Intégrez l assurance soins de longue durée à votre plan financier. Protégez-vous et préservez la sécurité financière de vos proches

Patrimoines. Intégrez l assurance soins de longue durée à votre plan financier. Protégez-vous et préservez la sécurité financière de vos proches MD Patrimoines Intégrez l assurance soins de longue durée à votre plan financier Protégez-vous et préservez la sécurité financière de vos proches Florence et Jean sont âgés de 57 ans; ils ont deux fils

Plus en détail

La relève. Notre région

La relève. Notre région 1 Montréal est le milieu de vie de 575 000 jeunes 1, qu ils soient étudiants ou travailleurs, qu ils viennent des régions ou des quatre coins du globe, ils contribuent à leur manière au développement de

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS Plan d accessibilité 2004-2005 Table des matières Page Introduction 2 Message de la ministre de la Formation et des Collèges et Universités 3 Rapport

Plus en détail

Agrément des services de santé des Premières nations et des Inuits Informations de la. communauté. Septembre 2014

Agrément des services de santé des Premières nations et des Inuits Informations de la. communauté. Septembre 2014 Agrément des services de santé des Premières nations et des Inuits Informations de la communauté Septembre 2014 Santé Canada est le ministère fédéral qui aide les Canadiennes et les Canadiens à maintenir

Plus en détail

POLITIQUE D'ACCESSIBILITÉ

POLITIQUE D'ACCESSIBILITÉ POLITIQUE D'ACCESSIBILITÉ But L objectif de cette politique est d assurer que la Lutheran Community Care Centre offre un environnement sécuritaire et accessible d une manière qui respecte la dignité et

Plus en détail

RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999. Cette résolution est appliquée telle qu elle a été adoptée.

RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999. Cette résolution est appliquée telle qu elle a été adoptée. RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999 Voici un sommaire des mesures prises par le conseil d administration et le personnel pour donner suite aux résolutions examinées

Plus en détail

Conseil du jeu responsable

Conseil du jeu responsable Conseil du jeu responsable Mémoire à l intention du Sénat du Canada Préparé par : Le Conseil du jeu responsable du Canada Objet : Projet de loi C-290, Loi modifiant le Code criminel (paris sportifs) Le

Plus en détail

De l ombre à la lumière, pour toujours

De l ombre à la lumière, pour toujours De l ombre à la lumière, pour toujours SUITE 800, 10301 SOUTHPORT LANE SUD-OUEST CALGARY (ALBERTA) T2W 1S7 La Commission de la santé mentale du Canada télécopieur : 403-385-4044 courriel : info@commissionsantementale.ca

Plus en détail

Stratégie visant des écoles saines

Stratégie visant des écoles saines Chapitre 4 Section 4.03 Ministère de l Éducation Stratégie visant des écoles saines Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.03, Rapport annuel 2013 APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Services d ambulances terrestres

Services d ambulances terrestres Chapitre 4 Section 4.02 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Services d ambulances terrestres Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.02 du Rapport annuel 2005

Plus en détail

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Est Approuvé par le conseil d administration

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

D ACTION L A N. Plan d action. sur les infrastructures essentielles

D ACTION L A N. Plan d action. sur les infrastructures essentielles D ACTION L A N Plan d action sur les infrastructures essentielles Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2009 No de cat. : PS4-66/2009F-PDF ISBN : 978-1-100-90319-4 Imprimé au Canada Table des matières

Plus en détail

Les personnes âgées de la région de

Les personnes âgées de la région de Juillet 2015 Favoriser une santé optimale chez les personnes âgées de la région de Simcoe Nord Muskoka OBJECTIFS POUR LES AÎNÉS : Santé et qualité de vie améliorées Capacité à rester chez eux plus longtemps

Plus en détail

Canada DBV Bulletin d information

Canada DBV Bulletin d information Programme mixte des réfugiés désignés par un bureau des visas Réinstallation des réfugiés au Canada DBV Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet

Plus en détail

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION FONDS DES MÉDIAS DU CANADA Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques Date : Le 28 juin 2011 Présentatrices : C. Briceno et J. Look À DES FINS DE DISCUSSION OBJET : Indicateurs

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

Code de conduite en matière de jeu responsable

Code de conduite en matière de jeu responsable Code de conduite en matière de jeu responsable 1 Notre mission Loto-Québec a pour mission première d exploiter dans l ordre et la mesure les jeux de hasard et d argent au Québec. Créée en 1969 afin d implanter

Plus en détail

Réglementation des jeux de casino

Réglementation des jeux de casino Chapitre 4 Section 4.01 Commission des alcools et des jeux de l Ontario Réglementation des jeux de casino Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.01 du Rapport annuel 2010 Contexte

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE. Le patient est notre raison d être et nous nous engageons à :

CODE D ÉTHIQUE. Le patient est notre raison d être et nous nous engageons à : CODE D ÉTHIQUE CODE D ÉTHIQUE RÉSEAU DE SANTÉ VITALITÉ Avant-propos Ce code d éthique définit les droits et les responsabilités des patients ainsi que les responsabilités des intervenants. Nous nous engageons

Plus en détail

Décision de radiodiffusion CRTC 2014-320

Décision de radiodiffusion CRTC 2014-320 Décision de radiodiffusion CRTC 2014-320 Version PDF Référence au processus : Demande de la Partie 1 affichée le 5 décembre 2013 Ottawa, le 12 juin 2014 Bell Aliant Communications régionales inc. (associé

Plus en détail

Canada. RPSP Bulletin d information. Réfugiés parrainés par le secteur privé. Réinstallation des réfugiés au

Canada. RPSP Bulletin d information. Réfugiés parrainés par le secteur privé. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés parrainés par le secteur privé Canada Réinstallation des réfugiés au RPSP Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

Sections communautaires d Unifor

Sections communautaires d Unifor Sections communautaires d Unifor Guide des membres potentiels Unifor offre une nouvelle manière d aider les travailleuses et travailleurs à améliorer leur vie par l action collective. Sections communautaires

Plus en détail

Rapport concernant les programmes canadiens sur les moyens de transport alternatifs

Rapport concernant les programmes canadiens sur les moyens de transport alternatifs Rapport concernant les programmes canadiens sur les moyens de transport alternatifs VERSION DÉFINITIVE Février 2005 Division de l analyse et de la planification Direction des systèmes de transport Environnement

Plus en détail

Quelques constats sur les incidences des réductions de l impôt sur le revenu

Quelques constats sur les incidences des réductions de l impôt sur le revenu Quelques constats sur les incidences des réductions de l impôt sur le revenu Présentation dans le cadre des consultations prébudgétaires du ministre des Finances du Québec portant sur le budget 2004-2005

Plus en détail

Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir.

Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir. La solidarité : UNE RICHESSE POUR LE QUÉBEC Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir. Depuis la Révolution tranquille, l État québécois a grandement contribué à bâtir une

Plus en détail

Mémoire présenté par Co operators au Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance en réponse au document de discussion sur le

Mémoire présenté par Co operators au Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance en réponse au document de discussion sur le Mémoire présenté par Co operators au Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance en réponse au document de discussion sur le commerce électronique Le mercredi 28 mars 2012 Co-operators

Plus en détail

Les services municipaux de loisir :

Les services municipaux de loisir : Les services municipaux de loisir : l innovation sociale au service du développement dynamique de nos communautés MÉMOIRE DÉPOSÉ DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION DU LIVRE BLANC SUR L AVENIR DES MUNICIPALITÉS

Plus en détail

Les soins de santé de première ligne au Canada : innovations dans la prestation de soins de santé aux populations vulnérables

Les soins de santé de première ligne au Canada : innovations dans la prestation de soins de santé aux populations vulnérables Réseaux canadiens de recherche en politiques publiques inc. (RCRPP) 600 250, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1P 6M1 Tél. : 613-567-7500 Téléc. : 613-567-7640 Site Web : www.cprn.org Les soins de santé de

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

EXPÉRIENCES CANADA-Échanges Foire aux questions : FAQ

EXPÉRIENCES CANADA-Échanges Foire aux questions : FAQ EXPÉRIENCES CANADA-Échanges Foire aux questions : FAQ Q. Qu est-ce qu un échange jeunesse d'expériences Canada? A. Un échange jeunesse d'expériences Canada s agit d un séjour réciproque en milieu familial

Plus en détail

ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire

ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire Il existe différentes façons pour votre école de participer au programme des Fêtes du patrimoine du Nouveau-Brunswick. Idéalement, votre

Plus en détail

Réponse de la Fédération canadienne des municipalités au projet de cadre réglementaire d Environnement Canada pour la gestion des eaux usées

Réponse de la Fédération canadienne des municipalités au projet de cadre réglementaire d Environnement Canada pour la gestion des eaux usées Réponse de la Fédération canadienne des municipalités au projet de cadre réglementaire d Environnement Canada pour la gestion des eaux usées Le 31 janvier 2008 Depuis 1901 Since 1901 24, rue Clarence Ottawa

Plus en détail

Car la santé LGBTQ, ça compte. Prospectus de commandite

Car la santé LGBTQ, ça compte. Prospectus de commandite Prospectus de commandite de Santé arc-en-ciel Ontario Survol de la conférence La conférence biennale de Santé arc-en-ciel Ontario (SAO) est la seule au Canada à se consacrer à la santé et au bien-être

Plus en détail

Fiche d information Bons aliments pour tous La sécurité alimentaire

Fiche d information Bons aliments pour tous La sécurité alimentaire Fiche d information sur les services de garde Les familles se sont rendu compte qu un accès insuffisant à des services de garde abordables et de qualité constituait un obstacle pour : trouver et garder

Plus en détail

Programme d entraide à l allaitement maternel : une stratégie efficace pour rejoindre et soutenir les populations ayant de faibles taux d allaitement

Programme d entraide à l allaitement maternel : une stratégie efficace pour rejoindre et soutenir les populations ayant de faibles taux d allaitement Allaitement maternel en Ontario Programme d entraide à l allaitement maternel : une stratégie efficace pour rejoindre et soutenir les populations ayant de faibles taux d allaitement Par le passé, les femmes

Plus en détail

Le premier sondage national sur ce que cela signifie d être un citoyen canadien

Le premier sondage national sur ce que cela signifie d être un citoyen canadien LES CANADIENS ET LA CITOYENNETÉ Le premier sondage national sur ce que cela signifie d être un citoyen canadien RAPPORT DE SYNTHÈSE CONTEXTE L Institut Environics, en partenariat avec l Institut pour la

Plus en détail

1. Qu est-ce que la pauvreté signifie pour vous et quelles en sont les causes?

1. Qu est-ce que la pauvreté signifie pour vous et quelles en sont les causes? SÉANCE DE DIALOGUE Richibucto- le 2 février 2009 Royal Canadian Legion 20 Legion St. 6:30-9:30p.m. Résumé des notes de la séance 1. Qu est-ce que la pauvreté signifie pour vous et quelles en sont les causes?

Plus en détail

Document d information du CCR Consultations de CIC sur le programme des parents et des grands-parents

Document d information du CCR Consultations de CIC sur le programme des parents et des grands-parents CONSEIL CANADIEN POUR LES RÉFUGIÉS CANADIAN COUNCIL FOR REFUGEES Document d information du CCR Consultations de CIC sur le programme des parents et des grands-parents Citoyenneté et immigration Canada

Plus en détail

EXPÉRIENCES CANADA Échanges Foire aux questions : FAQ

EXPÉRIENCES CANADA Échanges Foire aux questions : FAQ EXPÉRIENCES CANADA Échanges Foire aux questions : FAQ Q. Qu est-ce qu un échange jeunesse d EXPÉRIENCES CANADA? R. Un échange jeunesse d EXPÉRIENCES CANADA s agit d un séjour réciproque en milieu familial

Plus en détail

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS Quel était l objet du sondage? Le gouvernement de l Île-du-Prince-Édouard entend modifier sa loi actuelle sur les services en français de façon qu elle réponde aux

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Guide de renouvellement de l adhésion aux options d assurance collective des membres de l APUO En vigueur du 1 er mai 2012 au 31 décembre 2013

Guide de renouvellement de l adhésion aux options d assurance collective des membres de l APUO En vigueur du 1 er mai 2012 au 31 décembre 2013 ASSURANCE-MALADIE COMPLÉMENTAIRE ET ASSURANCE DENTAIRE Avril 2012 Guide de renouvellement de l adhésion aux options d assurance collective des membres de l APUO En vigueur du 1 er mai 2012 au 31 décembre

Plus en détail

Stratégie nationale sur. le vieillissement au Canada

Stratégie nationale sur. le vieillissement au Canada Stratégie nationale sur le vieillissement au Canada Chers Canadiens, Nos aînés ont travaillé fort pour bâtir une société prospère et généreuse possédant de solides institutions et ils continuent d apporter

Plus en détail

Canadian Arts Data / Données sur les Arts au Canada. Demande de propositions : Services de gestion

Canadian Arts Data / Données sur les Arts au Canada. Demande de propositions : Services de gestion ` Canadian Arts Data / Données sur les Arts au Canada Demande de propositions : Services de gestion Date limite : 20 septembre 2012 à 16 h (HAE) Veuillez faire parvenir votre proposition à l adresse suivante

Plus en détail

De meilleures données pour de meilleures décisions :

De meilleures données pour de meilleures décisions : De meilleures données pour de meilleures décisions : un appui pour des soins plus efficaces et appropriés Amélioration de l expérience client. Perfectionnement de la planification des programmes et capacité

Plus en détail

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision relativement à Demandeur Ontario Power Generation Inc. Objet Lignes directrices pour l évaluation environnementale (portée du projet et

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014 Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance Adoptées le 11 décembre 2014 Le conseil d administration (le «conseil») de Restaurant Brands International

Plus en détail

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Ville de Kelowna (Colombie-Britannique) Population : 106 707 Source : Ville de Kelowna Le zonage en faveur du logement Résumé

Plus en détail

LA PROCHAINE PHASE DU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA DES IMPÔTS BAS POUR STIMULER LA CROISSANCE ET L EMPLOI

LA PROCHAINE PHASE DU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA DES IMPÔTS BAS POUR STIMULER LA CROISSANCE ET L EMPLOI LA PROCHAINE PHASE DU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA DES IMPÔTS BAS POUR STIMULER LA CROISSANCE ET L EMPLOI LE DISCOURS DU BUDGET Le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

Vancouver Art Gallery Proposition prébudgétaire

Vancouver Art Gallery Proposition prébudgétaire Vancouver Art Gallery Proposition prébudgétaire Soumise au : Comité permanent des finances de la Chambre des communes 6 août 2014 À propos de la Vancouver Art Gallery Fondée en 1931, la Vancouver Art Gallery

Plus en détail

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Élections municipales et scolaires de 2014 en Ontario Le lundi 27 octobre 2014 En Ontario, les élections municipales

Plus en détail

Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport

Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport La mission première du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport est de s assurer que des services éducatifs de qualité sont dispensés au Québec.

Plus en détail

EXPLICATION SOMMAIRE AUX MEMBRES

EXPLICATION SOMMAIRE AUX MEMBRES EXPLICATION SOMMAIRE AUX MEMBRES PROPOSITIONS À EXAMINER À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE 2014 Le CRCIC a reçu trois propositions de membres ainsi que des déclarations à l appui des propositions des membres,

Plus en détail

Tout simplement en Saskatchewan : Plan RH pour la Saskatchewan Coalition of Mobile Crisis Units

Tout simplement en Saskatchewan : Plan RH pour la Saskatchewan Coalition of Mobile Crisis Units Tout simplement en Saskatchewan : Plan RH pour la Saskatchewan Coalition of Mobile Crisis Units Les trois unités de crise répondent à environ 50 000 appels par année et, dans 20 % à 25 % des cas, elles

Plus en détail

Association canadienne du droit de l environnement

Association canadienne du droit de l environnement Association canadienne du droit de l environnement ÉQUITÉ, JUSTICE, SANTÉ Le 21 novembre 2013 Christine Lafrance, greffière Caroline Bosc, greffière Comité permanent des finances (FINA) Comité permanent

Plus en détail

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Ministère des Finances Communiqué Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Le Plan d action économique de 2015

Plus en détail

Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final

Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final Préparé par la Division de la vérification et de l évaluation Bibliothèque et Archives Canada Mars

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Le comité de gouvernance et d éthique («comité») est un comité du conseil d administration de Groupe SNC-Lavalin inc. («Société») qui aide le conseil

Plus en détail

Les services en français, Un facteur de qualité des services de santé

Les services en français, Un facteur de qualité des services de santé Les services en français, Un facteur de qualité des services de santé Argumentaire et cadre d analyse d impact à l attention des Réseaux locaux d intégration des services de santé (RLISS) et des fournisseurs

Plus en détail

Découvrez l avantage Raymond James

Découvrez l avantage Raymond James Découvrez l avantage Raymond James En choisissant Raymond James, vous obtenez davantage que des services d un conseiller financier d expérience. Son but : répondre à vos besoins. Vous bénéficiez aussi

Plus en détail

Genworth Financial Canada Moniteurs des nouveaux acheteurs de maison Décembre 2008

Genworth Financial Canada Moniteurs des nouveaux acheteurs de maison Décembre 2008 Genworth Financial Canada Moniteurs des nouveaux acheteurs de maison Décembre 2008 2008 Genworth Financial, Inc. Tous droits réservés. Commentaire de spécialiste Les résultats du sondage suivant indiquent

Plus en détail

Le maire de Québec, La conseillère membre du comité exécutif Responsable des dossiers liés au développement social. Régis Labeaume.

Le maire de Québec, La conseillère membre du comité exécutif Responsable des dossiers liés au développement social. Régis Labeaume. En 2002, la Loi 170 sur la réorganisation municipale précisait les domaines de compétences de la nouvelle Ville de Québec. Ces dernières sont maintenant enchâssées dans la Charte de la Ville de Québec.

Plus en détail

LE POINT EN RECHERCHE

LE POINT EN RECHERCHE LE POINT EN RECHERCHE Les expériences des propriétaires canadiens occupant des maisons à consommation énergétique nette zéro EQuilibrium MC Juillet 2015 Série technique INTRODUCTION Des constructeurs,

Plus en détail

Groupe d experts-conseils de Solutions de décision. Solutions de pointe pour entreprises de pointe

Groupe d experts-conseils de Solutions de décision. Solutions de pointe pour entreprises de pointe Groupe d experts-conseils de Solutions de décision Solutions de pointe pour entreprises de pointe Vue d ensemble Les entreprises d aujourd hui font face à de nombreux défis. Problèmes Tandis que le comportement

Plus en détail

Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec

Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec dans le cadre de la consultation de la Commission des relations avec le citoyen sur le deuxième plan d action gouvernemental pour l égalité entre

Plus en détail

Comité permanent du développement des ressources humaines et de la condition des personnes handicapées. Mémoire présenté par

Comité permanent du développement des ressources humaines et de la condition des personnes handicapées. Mémoire présenté par Comité permanent du développement des ressources humaines et de la condition des personnes handicapées Mémoire présenté par Tony Norrad Président L Association canadienne des responsables de l aide financière

Plus en détail

La planification stratégique

La planification stratégique 1 Ordre du jour Mot de bienvenue A. La planification stratégique B. La population du territoire C. Les programmes 0-18 ans et jeunes en difficultés: validation de l état de situation D. Les enjeux et les

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION GROUPE STINGRAY DIGITAL INC.

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. GÉNÉRALITÉS 1. OBJET ET RESPONSABILITÉ DU CONSEIL En approuvant le présent

Plus en détail

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Présentation à la ministre des Finances du Québec, Mme Monique Jérôme-Forget lors des consultations prébudgétaires le 14 février

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Budget 2014-2015. Mémoire. Blaine Higgs, ministre des Finances. soumis à. Front commun pour la justice sociale. du Nouveau-Brunswick inc.

Budget 2014-2015. Mémoire. Blaine Higgs, ministre des Finances. soumis à. Front commun pour la justice sociale. du Nouveau-Brunswick inc. Budget 2014-2015 Mémoire soumis à Blaine Higgs, ministre des Finances Front commun pour la justice sociale du Nouveau-Brunswick inc. Janvier 2014 1 1. Introduction Le Front commun pour la justice sociale

Plus en détail

PLAN DE SANTE BRUXELLOIS : Répondre aux besoins du patient

PLAN DE SANTE BRUXELLOIS : Répondre aux besoins du patient PLAN DE SANTE BRUXELLOIS : Répondre aux besoins du patient 1. Contexte Dans le cadre de la mise en œuvre des différents chantiers prévus dans la Déclaration de Politique Générale de la COCOM, l élaboration

Plus en détail

Réseau sur. Médicaments. l Innocuité et l Efficacité des. Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM

Réseau sur. Médicaments. l Innocuité et l Efficacité des. Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM Réseau sur l Innocuité et l Efficacité des Médicaments Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM Instituts de recherche en santé du Canada Canadian Institutes of Health Research Version

Plus en détail

Le Centre de soins communautaires de Sault Ste. Marie : Un grand succès pour une petite collectivité

Le Centre de soins communautaires de Sault Ste. Marie : Un grand succès pour une petite collectivité Le Centre de soins communautaires de Sault Ste. Marie : Un grand succès pour une petite collectivité S U C C E S S S T O R Y 1 It s Your Health Innovation in Primary Health Care in Dryden, Ontario Depuis

Plus en détail

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services Click here for the English version Partie à l intention des participants potentiels

Plus en détail

Document archivé L'information archivée sur le Web est disponible à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de dossiers seulement.

Document archivé L'information archivée sur le Web est disponible à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de dossiers seulement. Document archivé L'information archivée sur le Web est disponible à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de dossiers seulement. Elle n a été ni modifiée ni mise à jour depuis sa date d archivage.

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF. Page 1

SOMMAIRE EXÉCUTIF. Page 1 SOMMAIRE EXÉCUTIF L Université McGill a pour mission de faire progresser l acquisition de connaissances par son enseignement, par ses travaux de recherche et par les services qu elle rend à la société.

Plus en détail

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS DÉCLARATION AUX MÉDIAS POUR LA PUBLICATION DU Rapport annuel 2013-2014 par François Boileau Commissaire aux services en français de l Ontario Jeudi 10 juillet 2014 11 h 00 Salle des médias Édifice de l

Plus en détail

Options de logement dans la communauté. Logement indépendant

Options de logement dans la communauté. Logement indépendant Bien des personnes âgées désirent rester indépendantes et continuer de vivre dans leur communauté le plus longtemps possible. Comme leurs besoins et leurs capacités changent, elles ont parfois besoin d

Plus en détail