ONDES SOMMAIRE ÉDITORIAL SALONS À VENIR. RENAULT Master L3H2 Magellan. COGICAR, au-delà du prix, la qualité et le service. Les + Cogicar.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ONDES SOMMAIRE ÉDITORIAL SALONS À VENIR. RENAULT Master L3H2 Magellan. COGICAR, au-delà du prix, la qualité et le service. Les + Cogicar."

Transcription

1 ONDES BLEUES Le journal des ambulanciers et des transports sanitaires ÉTÉ 2010 # 174 Le transport pédiatrique : un métier dans le métier. LA TRIBUNE DES FÉDÉRATIONS F.N.T.S. F.N.A.A. Que des + pour le Magellan

2 ÉDITORIAL Unités de valeurs Le printemps s est achevé sur la déroute des Bleus au mondial de football. Quels enseignements tirer de cette défaite? A coup sûr que les qualités individuelles des joueurs ne font pas le succès de leur équipe, mais que ce dernier vient de leur aptitude à coopérer ensemble. Il en est sans doute de même pour les ambulanciers, où chaque entreprise tend vers l excellence, mais pour qui le salut ne peut être que collectif. Les syndicats professionnels l ont bien compris et relayent le message d unité dans les régions face aux Agences Régionales de Santé comme cela a pu être évoqué à Deauville au congrès de la FNAP, par Bernard Pelletier (FNAP), Vincent Juteau (CNSA) et Thierry Schifano (FNTS). C est en effet le positionnement des entreprises privées de transport sanitaire qui se joue dans le schéma global de l offre de soins aux patients. Le potentiel d activité ouvert aux entreprises est large : urgence pré-hospitalière, transport secondaire, pédiatrique et chacun en fonction de son équipement et des compétences de ses équipes doit déterminer sa stratégie personnelle et son positionnement dans le schéma de réponse local. Ondes Bleues dans ce numéro, a voulu mettre l accent sur des savoirfaire particuliers du métier de l ambulance : le transport pédiatrique et l accompagnement d événements. Nous présentons aussi le Nouveau Renault Master, véhicule qui a pour ambition d améliorer les conditions de vie à bord des équipes. Nous accueillons Mickaël Bouvier à la tête de la Société COGICAR qui prend la suite d Armand Gambade, que beaucoup d entre vous ont connu et à qui nous souhaitons beaucoup de bonheur dans ses nouvelles fonctions de retraité à plein temps. Enfin avant de vous souhaiter une bonne lecture, ayons une pensée pour vos collègues du Var qui doivent faire face à des conditions difficiles dues aux intempéries. Bon courage à tous SALONS À VENIR CNSA à Angers du 30 septembre au 2 octobre FNTS à Lyon du 22 au 24 octobre FUNEXPO à Lyon du 19 au 21 novembre Fabien Collet SOMMAIRE p.4/7 DOSSIER TRANSPORT PÉDIATRIQUE Norme NF EN 1789, relative aux équipements de véhicules de transport sanitaire. Un métier dans le métier. Nouveaux nés, nourrissons, enfants, rôle des SMUR. p.8/10 AU VOLANT RENAULT Master L3H2 Magellan. p.12 AMBULANCES ATYPIQUES Réunions hippiques. Sécurité bien assurée. p.13 AMBULANCES SANS FRONTIÈRES Utile à tous les maillons. p.14/15 PORTRAIT COGICAR, au-delà du prix, la qualité et le service. Les + Cogicar. p.16/17 SALONS Congrès A.F.A.S.H. SYNPAA, 1 er salon professionnel de l ambulancier. Pierre Paciello, un homme d exception. p.18/19 RÉUNIONS RÉGIONALES SUR LA NORME NF EN 1789 En Haute-Saône. Nord Picardie, Haute Normandie. Passage de témoin pour la Présidence de la Seine- Maritime à Rouen. p.20/21 LA TRIBUNE DES FÉDÉRATIONS F.N.T.S. F.N.A.A. p. 22 PETITES ANNONCES ONDES BLEUES Le journal des ambulanciers et des transports sanitaires ÉTÉ 2010 # 174 SOCIÉTÉ GROUPE GIFA S.A.S. - BP 33 - Route de St. Malo du Bois St. Laurent/Sèvre Cedex Contact : Tél. : 33 (0) Fax : 33 (0) Service Internet : - Catherine MENANTEAU Régie publicitaire, petites annonces, conception et réalisation : Agence B17 5, rue du Clos Toreau St. Sébastien/Loire - Tél. : Tirage : 5900 exemplaires - Dépôt légal : à parution. ISSN

3 DOSSIER TRANSPORT PÉDIATRIQUE 4 5 DOSSIER TRANSPORT PÉDIATRIQUE La norme NF EN 1789 de décembre 1999 relative aux équipements de véhicules de transport sanitaire. La circulaire DHOS/01/2005/67 du 7 février 2005 relative à l organisation des transports de nouveaux-nés nourrissons et enfants, détaille les missions, les organisations et les moyens humains à mettre en œuvre dans le cadre du transport médicalisé interhospitalier, du transport infirmier interhospitalier et du transport ambulancier. L ARRÊTÉ DU 28 AOÛT 2009 MODIFIANT L ARRÊTÉ DU 10 FÉVRIER 2009 fixant les conditions exigées pour les véhicules et les installations matérielles affectées aux transports sanitaires terrestres prend en compte la norme NF EN 1789 et concerne notamment le transport de nouveaux-nés et nourrissons : Lorsque ces véhicules effectuent le transport de nouveaux-nés et nourrissons, les dispositifs ci-dessous sont exigés : a) Nacelle et filet de protection, couffin et siège auto homologué avec mode de fixation de sécurité conforme à la législation. La fixation est double et concerne tant l enfant dans la nacelle que la nacelle au brancard. b) Thermomètre normal et hypothermique (à gallium). c) Bonnet en jersey pour nouveau-né, couverture isolante en aluminium (taille nouveau-né et pédiatrique), sac polyéthylène. d) Aspirateur électrique autonome avec batteries et réglage de la dépression. e) Sondes pédiatriques d aspiration de différents calibres. f) Lunettes à oxygène pour nouveau-né et nourrisson. g) Insufflateur manuel pour nouveau-né et nourrisson (BAVU) avec masque et canules de différentes tailles. h) Attelles pédiatriques pour membres inférieurs et supérieurs. i) Matelas à dépression pédiatrique. Le transport pédiatrique : un métier dans le métier Transporter des enfants ne s improvise pas. Le transport pédiatrique nécessite des professionnels, du matériel et doit respecter la règlementation en vigueur : la circulaire DHOS/01/2005/67 du 7 février 2005 relative à l organisation des transports de nouveaux-nés, nourrissons et enfants, détaille les missions, les organisations et les moyens humains à mettre en œuvre dans le cadre du transport ambulancier et du transport interhospitalier médicalisé et infirmier. L arrêté du 28 août 2009 modifiant l arrêté du 10 février 2009 fixant les conditions exigées pour les véhicules et les installations matérielles affectées aux transports sanitaires terrestres prend en compte la norme NF EN Il précise les dispositifs matériels exigés pour le transport de nouveaux-nés et nourrissons. Sont-ils suffisants pour prétendre assurer un service de transport pédiatrique de qualité et en toute sécurité? Luc de Laforcade, Pdg de Jussieu Ambulances à Versailles considère que le matériel médical exigé est très complet, même s il est parfois sous-estimé par les ambulanciers : «à l occasion d une garde, nous pouvons tous être amenés à réaliser un transport pédiatrique en urgence, à la demande du SAMU. Bien qu équipés, par exemple, du dispositif d aspiration recommandé, disposerons-nous de la taille de sonde qui conviendra?». Pour autant, peut-on exiger de la profession qu elle dispose de tous les matériels dans toutes les tailles? Pour répondre à la demande des hôpitaux, la société Ourson Bleu a choisi de se spécialiser dans le transport pédiatrique. Une véritable reconversion pour l entreprise, qui compte aujourd hui 12 ambulances et réalise transports de bébés par an, soit 80% de son activité. «On ne peut pas faire bien quelque chose si on ne le fait pas régulièrement», explique Frédéric Tourneux, Président directeur général de la société. Cette spécialisation a nécessité un investissement important, tant sur le plan humain, matériel et qu organisationnel. Pas juste des transporteurs Sylvie Ulrich, responsable infirmière de la société Ourson Bleu, insiste sur la nécessité de s entourer d infirmiers spécialisés : «Au-delà du DEA et d une formation complémentaire dispensée par un organisme agréé, l expérience et la motivation sont essentielles». Souvent jeunes, les gens qui souhaitent se lancer dans le transport pédiatrique doivent aimer les soins techniques, la réanimation, l urgence et être vite opérationnels. Un recul et une connaissance du métier (et de son ambulance) à compléter par une bonne approche du patient : maîtrise et confiance en soi sont ici indispensables pour pouvoir gérer toute forme d imprévu lors du transport. «Nous sommes un maillon dans une logique de continuité des soins ; arrivés à destination, nous sommes les soignants qui connaissent le mieux l enfant». Néonatologie : transport sous haute surveillance La continuité des soins prend une dimension particulière dès lors que le patient nécessite un traitement spécifique. C est le cas des enfants prématurés accueillis dans le service de néonatologie de la Maternité Universitaire Régionale de Nancy. Sans équivalent en France, la Maternité Régionale A. Pinard est le seul établissement de niveau III de la région Lorraine au sens du décret du 9 octobre 1998 relatif aux établissements de santé publics et privés pratiquant l obstétrique, la néonatologie ou la réanimation néonatale. «Sous contrat d exclusivité avec cette maternité, explique Laurent Schwaller de la société d ambulances S C 54, nous devons être en mesure de fournir jusqu à trois véhicules spécialisés simultanément, avec leur équipage : il s agit de véhicules SMUR, hors autorisation de circuler, qui doivent se rendre à la maternité dans les 20 min suivant l appel téléphonique». La société couvre cinq départements autour de Nancy dans le cadre de ce contrat qui, au final, ne représente que 10 % de son CA. «C est peu, par rapport aux contraintes qui nous sont imposées dans le cahier des charges, avoue Laurent Schwaller : les protocoles de nettoyage et de désinfection, aux normes hospitalières, nous sont imposés par la maternité et tout est consigné en double exemplaire pour la traçabilité». De même, les équipages suivent deux fois par an des formations dispensées par l équipe médicale de la maternité. En cas d urgence vitale, enfin, les ambulances de la S C 54 bénéficient d une escorte de police qui peut les accompagner sur plusieurs centaines de kilomètres... Gardiens de trésors Lorsqu on transporte un enfant, le premier réflexe à avoir est de le rassurer. La maîtrise technique permet de rester disponible pour accueillir l enfant et gérer, souvent, l angoisse des parents. «Ils nous confient ce qu il y a de plus précieux pour eux : la vie de leur bébé. Notre rôle est alors de favoriser le bon déroulement du transport. Nous proposons à l un des deux parents d accompagner son enfant en montant devant ; c est important pour les autorisations de soins et dans la cellule, l infirmier reste ainsi maître de la situation», explique Frédéric Tourneux. Pour Luc de Laforcade, «le transport d un bébé s apparente au transport d un adulte, si ce n est que le sujet évolue dix fois plus rapidement, en bien comme en mal, les gestes à effectuer sont dix fois plus sensibles et l enjeu humain dix fois plus important ; il n en reste pas moins qu en tant que professionnels de santé, chaque ambulancier doit se tenir prêt à assurer la prise en charge d un nourrisson». À la profession, donc, de prendre ses dispositions, aux écoles de s adapter pour que le transport pédiatrique reste dans le giron du métier... Matériel : ne pas se limiter à la législation Sur le plan matériel, Frédéric Tourneux, qui a participé aux travaux du ministère sur l aménagement des véhicules, ne peut dissimuler un certain scepticisme : «alors que les sièges bébé sont obligatoires depuis des années pour les véhicules de tourisme des particuliers, rien n était jusqu alors imposé aux ambulanciers pour le transport des enfants ; en outre, je ne pense pas que ces investissements seront réalisés par des sociétés qui n effectuent le transport de bébé que très exceptionnellement. Enfin, le matériel préconisé par l arrêté du 28 août 2009 ne me semble pas toujours très adapté, comme la nacelle à amarrer qui ne permet pas de voir l enfant pendant le transport.» Il est vrai que l investissement dans le matériel spécialisé a été réalisé par la société dès l ouverture de son département pédiatrie en 1990, qui lui permet de revendiquer une certaine expertise. Il comprend diverses transformations fonctionnelles, un incubateur, du matériel de surveillance et un brancard adapté aux couveuses qui pèse, à lui seul 200 kg. Totalement autonome en matériel d urgence et oxygène, il permet d être constamment prêt, même au milieu d un ascenseur... /

4 DOSSIER TRANSPORT PÉDIATRIQUE 6 7 DOSSIER TRANSPORT PÉDIATRIQUE Certification ISO : maîtrise et traçabilité La fragilité des très jeunes patients impose une qualité de désinfection irréprochable à l intérieur du véhicule. Pour que l hygiène ne laisse pas de place au doute, l Ourson Bleu équipe ses ambulances de draps, alèses, taies d oreillers jetables et l infirmière utilise une surblouse à usage unique pour chaque prise en charge d enfant. Les couvertures thermiques à pouvoir anti-bactérien et anti-acarien subissent un entretien régulier, enregistré sur un planning. KIDY-SAFE : UN SYSTÈME DE RÉTENTION UNIQUE Nacelle et filet de protection, couffin et siège auto homologué avec mode de fixation de sécurité conforme à la législation, tels sont les dispositifs exigés par l arrêté du 28 août 2009 pour le transport des nouveaux nés et nourrissons. Dans la pratique, ces équipements interdisent le cumul de deux contraintes pourtant essentielles au transport pédiatrique : l accueil d un enfant médicalisé et la rétention du patient en cas d accident. Pour répondre efficacement à cette problématique, le SAMU de Bilbao (Pays Basque espagnol) a mis au point un nouveau dispositif d immobilisation pédiatrique sur brancard d ambulance. Développé sur le modèle du système d arrimage pour adulte, le Kidy-Safe est un harnais 6 points, comportant deux points de fixation à fermeture rapide (type ceintures d avion) pour l adaptation au brancard, deux sangles de maintien au niveau des épaules, un lien abdominal qui réunit l ensemble et une courroie entre les jambes. Le nettoyage des véhicules est externalisé et entièrement réalisé à la vapeur haute pression après désarmement complet, avant d être enregistré dans le carnet de désinfection du véhicule. «En 2000, nous avons décidé d entrer dans une démarche de certification ISO 9001, obtenue en Cela nous a apporté une structure et des méthodologies précieuses sur le plan organisationnel». Grâce à des checklists très précises, la société maîtrise aujourd hui tous les paramètres, de la prise de transport aux protocoles Infirmier DE - ambulancier DE formateur et consultant secours, James Lacino a eu l opportunité de tester le Kidy-Safe dans des conditions (on ne peut plus) comparatives à l occasion du transport de jeunes jumelles : Utilisation du système de transport distribué par Coréadis l une transportée avec le nouveau dispositif et l autre dans la coquille traditionnelle. À l arrivée, il est apparu que la première n avait absolument pas bougé, tandis que la seconde s était déplacée... de désinfection en passant par la vérification du matériel : le procédé de nettoyage et de désinfection des véhicules et des incubateurs a été contrôlé et qualifié par un laboratoire de prélèvements microbiologiques qui garantit l efficacité de la méthode utilisée. Chaque camion est attribué à un chauffeur qui en préserve l état mécanique. En début de journée, l ambulancier et l infirmier en vérifient l équipement. Cette procédure permet d être prêt 24 h/24 et d être certain de ne manquer de rien lors des interventions. Ce professionnalisme a permis à l Ourson Bleu de gagner la confiance et la fidélité des services de pédiatrie, très méfiants lorsqu il s agit de confier des enfants. Quant aux principaux intéressés, ils sont rassurés par le nom-même de la société d ambulances, dont ils peuvent conserver la peluche mascotte, en souvenir de leur voyage un peu spécial. «Il est normal et même souhaitable, conclut Luc de Laforcade, que le transport pédiatrique devienne une spécialité. Néanmoins, ce n est pas parce qu il existe des SMUR pédiatriques que tous les SMUR ne sont pas amenés à faire de la pédiatrie. Nous sommes des généralistes ; aux ambulanciers, donc, de savoir assurer cette respon-sabilité qui relève simplement de notre cœur de métier.» «Pour ce test dans les conditions réelles, j avais pris soin de demander l accord des parents à qui j avais fourni toutes les explications sur ce nouveau produit», précise James Lacino. Fabriqué par une société basque espagnol spécialisée dans les systèmes d attache d enfants dans les véhicules, le Kidy- Safe répond aux normes européennes brancard et ambulance. L enfant est à la fois bien arrimé sur le brancard et confortablement installé grâce à des sangles sécurisées qui ne lui compriment pas la cage thoracique. Si le Kidy-Safe autorise un transport de qualité et sécurisé pour des enfants de 9 à 36 kg, quel dispositif viendra assurer le chaînon manquant : la rétention des nouveaux-nés et nourrissons transportés en incubateur? Pour Luc de Laforcade, «le problème subsiste en effet sur la nature du contenant : peu de produits sont adaptés au transport de bébés de toutes tailles. Néanmoins, régler le problème n est pas du ressort des ambulanciers...» Transport des nouveau-nés, nourrissons et enfants : rôle des SMUR pédiatriques Praticien hospitalier, responsable médical du SMUR pédiatrique (SAMU 92), CHU, Antoine Béclère (AP-HP), le Docteur Jean-Louis Chabernaud revient sur l histoire du transport pédiatrique, le type d interventions que les SMUR pédiatriques sont amenés à réaliser et les progrès matériels des 20 dernières années. Dans les années 1960, grossesse et accouchement ne bénéficiaient d aucune collaboration obstétricopédiatrique et quelques transferts de nouveau-nés en grande détresse, étaient effectués plusieurs heures après leur naissance dans des couveuses rudimentaires vers des services de pédiatrie générale. A partir de 1970, le développement des soins et des techniques de réanimation néonatale (début de la ventilation mécanique) a rapidement permis le transport des nouveau-nés de la maternité vers les unités de réanimation néonatale récemment ouvertes. Ces transports ont progressivement nécessité un accompagnement médical spécialisé. Les SMUR pédiatriques ont ainsi été créés dès 1976 dans certaines régions sous l impulsion des néonatologistes. En Île de France, un dispositif régional composé de 5 équipes, chacune étant rattachée à une unité de réanimation néonatale d un centre périnatal de type III (maternité adossée à une unité de réanimation) s est constitué, d abord en Seine St-Denis à Montreuil (1976) et dans les Hauts de Seine (Clamart, 1977), puis dans le Val d Oise et à Paris (Necker et R. Debré, ). Dans d autres régions (Lille, Toulouse, Bordeaux, Dijon, Caen, Rennes, Poitiers, Grenoble), de telles structures se sont aussi développées grâce à une circulaire ministérielle de A partir de 1998, le développement (décrets de périnatalité) des transferts in utero (transfert maternel) vers des maternités de type II ou III a permis de réduire le nombre de transports de grands prématurés. Leur rôle reste fondamental pour les situations imprévisibles et les nouveau-nés à terme. En 2009, ces cinq SMUR pédiatriques ont réalisé un total de 5495 interventions dont 2974 pour des nouveau-nés. Ces transferts ont concerné 1353 prématurés de moins de 24 heures de vie dont 600 grands prématurés (âge gestationnel < 33 SA) : 208 d AG < 28 SA et 392 d AG 29 à 33 SA. Les SMUR pédiatriques effectuent également des interventions pour des enfants plus âgés (moins de 6 ans) : 2521 en Il s agit de plus en plus de primaires (accidents de la voie publique, convulsions, intoxications à domicile, traumatisme crânien) en renfort des SMUR polyvalents ou dans un rayon d action court autour de leur base d implantation. Les SMUR pédiatriques assurent également les transferts vers une unité de réanimation de nourrissons et d enfants admis aux urgences ou hospitalisés dans les services de pédiatrie en raison de pathologies graves neurologiques (convulsions ou état de mal convulsif, épilepsie), respiratoires (bronchiolite, laryngite ou asthme sévère), malaise du nourrisson, gastro-entérite avec déshydratation, invagination intestinale aigu, accident domestique, purpura infectieux, intoxication, polytraumatisé... Docteur Jean-Louis Chabernaud Enfin, quel que soit leur âge, l intervention médicalisée peut être demandée pour des enfants déjà hospitalisés dans une unité de réanimation et devant subir dans un autre hôpital un examen complémentaire ou une exploration spécialisée (tomodensitométrie, échocardiographie, endoscopie digestive ou respiratoire...), ou pour des enfants nécessitant des soins intensifs à leur sortie du bloc opératoire (chirurgie cardiaque, neurochirurgie...). Des modules de transport ont été mis au point intégrant les progrès des soins néonatals et pédiatriques des 20 dernières années : incubateurs de type radiant (1985), ventilation non invasive (1993), respirateur avec ventilation synchronisée (1997), monitorage transcutané des échanges gazeux (1998), surfactant exogène naturel pour traiter les pathologies alvéolaires du prématuré (1993), monoxyde d azote inhalée pour la prise en charge des hypoxies réfractaires (1998), sédation-analgésie (1999), sac en polyéthylène pour éviter l hypothermie des grands prématurés ou lors des naissances au domicile (2002), règles éthiques en cas de naissance extrêmement prématurée (2005), ventilation non invasive (2004) et respirateurs volumétriques pour les nourrissons/enfants (2007). Des progrès restent à accomplir, tant en ce qui concerne le matériel, le contrôle du bruit, de la lumière, des effets dus à l accélération du transport, qu en ce qui concerne la prise en charge des parents (information, empathie, conseils pour l allaitement, accompagnement) par l ensemble de l équipe médicale et infirmière lors d une intervention.

5 AU VOLANT 8 AU VOLANT 9 Renault Master L3H2 Magellan VERSION 1 PORTE LATÉRALE COULISSANTE APRÈS AVANT Perspective arrière droite 2 5 Perspective arrière gauche Que des plus pour le Magellan! Après le lancement officiel du nouveau Master, voici deux de nos premières réalisations Magellan sur Master L3H2. Ce sont deux exemples de réalisations possibles car comme tout véhicule de ce type dans la gamme GIFACOLLET, Magellan est un produit spécifique réalisé sur cahier des charges auprès de notre bureau d étude. Le Nouveau Renault Master affirme un look bien affirmé. Il possède de bonnes proportions et une large calandre peinte et des grands phares expressifs. Les ailes et le capot lui confèrent un aspect solide et puissant. A l arrière, on retrouve la découpe de vitre asymétrique, signature visuelle de Master. Les trois feux stop triangulaires, identifiables de loin, renforcent l identité lumineuse du véhicule. 2 innovations en termes de confort : - une tablette porte-documents escamotable sur la planche de bord, conçue pour clipper des documents. - en rabattant le siège central, le dossier se transforme en bureau. Il intègre une tablette pivotante particulièrement adaptée pour un ordinateur portable et pouvant servir d écritoire. L accent est mis sur le poste de conduite confortable et ergonomique Le dossier du siège conducteur avec de nombreux réglages possibles est plus incliné et le volant typé berline de diamètre réduit et de position plus verticale rapprochent la position de conduite de celle d un véhicule particulier. Le siège, le volant et les pédales sont parfaitement alignés et réduisent les efforts inconscients du conducteur pour corriger sa position de conduite lors de longs trajets. La nouvelle découpe du pare-brise et des vitres, le capot plongeant et la position de conduite surélevée de 49 mm ont permis de gagner 1,3 en visibilité verticale et 7,2 en visibilité latérale. Et encore Il est plus économique avec son moteur 2,3 litres et une baisse de la consommation de 1 litre aux 100 km en moyenne. Plus économique grâce à des coûts de maintenance réduits de 40 % (vidange tous les km seulement, une chaîne de distribution qui ne nécessite aucun entretien et le liquide de re-froidissement supporte km). Enfin, il offre plus d espace grâce à un gabarit plus long de 8 cm LES PLUS DE L AMÉNAGEMENT Un must en matière d hygiène Question aménagement, l habillage complet de la cellule sanitaire en polyester armé de fibre de verre, ne présente aucune saillie et est entièrement démontable. La finition gel-coat antibactérien permet de lutter efficacement contre tous les microbes, champignons et virus. Il y a plus de sécurité grâce à un plancher cuvette monocoque antidérapant, avec bords relevés pour assurer une bonne étanchéité. Plus d hygiène grâce au seuil arrière intégré au plancher pour faciliter l écoulement des produits de nettoyage sans rétention. L ensemble peut supporter des bio-nettoyages répétés lors de la désinfection. Un maximum de rangements - Meuble frontal contre la cloison Coffres hauts. 3 - Rangements latéraux en paroi gauche. - Rangements dans la porte latérale gauche pour la version 2 portes latérales coulissantes. Magellan offre encore plus de possibilités, n hésitez pas à nous contacter pour une étude spécifique en fonction de vos besoins.

6 AU VOLANT 10 VERSION 2 PORTES LATÉRALES COULISSANTES MAGELLAN Véhicule de base : Renault Master L3H2 CARACTÉRISTIQUES (voir schémas) : 1 Sièges pivotants avec ceinture 3 points et accoudoirs. 2 Coffres à portillons relevables. 3 2 à 3 bouteilles O2 5 litres. 4 Table électrique Proclive/Déclive avec coffre rangement Plan Dur et ancrage brancard 3 points. 5 Logement capucine. 6 Logement chaise portoir. 7 Emplacement matelas coquille. 8 Chauffage et climatisation. 9 Meuble frontal avec tiroirs cuvette. 10 Strapontin (assise médecin). 11 Logement tablette cardio. 12 Emplacement civière scoop (version 2 PLC) 13 Logement 5 étagères fermé par rideau coulissant (version 2 PLC). 14 Tiroir coulissant pour solutés (version 1 PLC). PAVILLON (commun) : 12 spots LED et trauma, éclairage zone de chargement. Bouches de diffusion climatisation, aérateur. Prise 12V. Tableau de commande. Perspective arrière gauche Perspective arrière droite Vue porte latérale gauche coulissante 4

7 AMBULANCIERS ATYPIQUES AMBULANCES SANS FRONTIÈRES Réunions hippiques : des ambulances dans la course Ambulances Sans Frontières : utile à tous les maillons. Depuis 20 ans, les ambulances Huet ont en charge la couverture des réunions hippiques sur les champs de courses franciliens. Patrice Huet, responsable de la société, met à leur disposition entre deux et cinq ambulances par jour, quasiment tous les jours de l année. En fin de matinée, début d après-midi, semi-nocturne ou nocturne, la société peut cumuler jusqu à trois manifestations par jour. «Les ambulances qui interviennent sur les hippodromes sont avant tout des véhicules classiques, explique Patrice Huet. Outre le fait que leur équipement comprend systématiquement un matelas coquille, une boîte de médicaments verrouillée se trouve à bord, dont seuls les médecins ont le code : nous travaillons sous la responsabilité de la direction médicale des hippodromes. En règle générale, nous mobilisons deux ambulances par réunion : l une affectée à la sécurité des jockeys, et l autre à disposition de l infirmerie pour les interventions dans le public, aussi nombreuses que pour les jockeys eux-mêmes. La première suit les chevaux pendant la course sur une piste aménagée à l intérieur-même de l anneau ; pour tous les déplacements au sein de l hippodrome, son équipage comprend un médecin fourni par l organisation. Les sports hippiques sont des sports à risques, particulièrement dangereux lors des courses d obstacles. Dans certains hippodromes, une haie d essais est mise à disposition des jockeys pour les échauffements avant la compétition ; une ambulance est alors spécifiquement mobilisée à cet emplacement. Car même si les jockeys apprennent à gérer leurs chutes, il peut arriver que le cheval leur retombe dessus. Amenés à intervenir sur tous types de traumatismes liés aux chutes, notre mission est ni plus, ni moins celle de tout ambulancier...» Patrice Huet Telle une chaîne de solidarité, l association Ambulances Sans Frontières envoie des véhicules pour aider aux soins à l autre bout du monde, retapés en amont par des jeunes Picards en difficulté. Ce n est pas un hasard si une ambulance immatriculée 22, arrivée de Langueux au mois de Juin, est en réparation à l atelier mécanique du lycée Montaigne d Amiens. Elle se prépare à une nouvelle vie, à destination du Liban. En clair, l association Ambulances Sans Frontières, créée il y a dix ans dans la capitale picarde et étendue à toute la France, envoie dix à vingt véhicules par an (ambulances, véhicules des sapeurs pompiers, de la Croix-Rouge) dans des pays qui en ont bien besoin. En 10 ans, une centaine de véhicules sont ainsi partis au Cap Vert, en Haïti, au Liban, en Syrie, en Albanie, en Tunisie, à Madagascar, au Togo, en Côte d Ivoire, au Bénin, Burkina- Faso, etc, pour répondre aux secours de ces populations. Ambulances de Savigny donateur d une ambulance Mercedes pour l Egypte. L idée a germé à Amiens, dans la tête de Pascal Fradcourt, directeur d une société d ambulances et ami d un médecin malgache. «C est lui qui m a soufflé l idée», confie Pascal Fradcourt. Les parcs d ambulances en France devant être régulièrement renouvelés pour répondre aux attentes de la clientèle et la concurrence, pourquoi simplement s en défaire lorsqu ailleurs ces véhicules pourraient s offrir une seconde vie! Depuis, les demandes d associations à but humanitaire affluent, les véhicules arrivent plus nombreux, le bouche à oreille fonctionne à travers toute la France des bénévoles comme des ambulanciers. Sécurité bien assurée, le spectacle continue! Le Grand Parc du Puy du Fou est une entreprise créée en 1989 dans le prolongement de l association éponyme, organisatrice des 28 spectacles de la Cinéscénie. Depuis 5 ans, Laurent Martin est Directeur de la sécurité du Grand Parc, qui passe de 100 à 1000 salariés en haute saison et reçoit jusqu à visiteurs par jour! «Notre équipe de secours se compose d un médecin urgentiste, d une infirmière et de 10 secouristes PSE2, présents sur site dès l ouverture des portes. Une partie des secouristes se déploie sur les quelques 50 hectares du Grand Parc, tandis que le reste de l équipe circule autour de l enceinte à bord de deux véhicules de golf et d une ambulance VSAV, louée chez Gifa. Les premières interventions sont toujours réalisées par le secouriste le plus proche de la victime. Les véhicules de golf, équipés d attelles et autres matériels de secours peuvent alors être appelés pour les premiers soins. Si la victime doit être transportée vers l infirmerie du site pour y recevoir les soins du médecin, l ambulance est alors mobilisée. Le médecin décide ensuite si les secours extérieurs - SAMU ou ambulancier - doivent être appelés pour évacuation vers l hôpital (moins d une centaine par an). Equipe de secours du Puy du Fou. Nous réalisons jusqu à 3000 interventions par an, de la plaie bénigne aux plus gros malaises. Seules 10% de ces interventions nécessitent d utiliser l ambulance. Il nous arrive également de devoir secourir des acteurs, victimes de chutes le plus souvent, mais jamais sur scène : par leur sens du spectacle, ces derniers préfèrent quitter la scène avant que le public se rende compte qu il se passe quelque chose...» Laurent Martin L ambulance est un don de Monsieur et Madame Ollivro de Langueux (22)

8 PORTRAIT PORTRAIT : au-delà du prix, la qualité et le service Les + COGICAR Avec Cogicar, une ambulance Suite au départ en retraite de monsieur Armand Gambade, COGICAR a depuis peu un nouveau Directeur Général. Mickaël Bouvier, issu du secteur automobile dans lequel il a travaillé pendant 10 ans, connaît parfaitement le marché du véhicule d occasion. Il nous livre ses premières impressions sur l entreprise. «Nous sommes spécialisés dans la vente, la réparation et le reconditionnement de véhicules sanitaires d occasion : ambulances, véhicules funéraires et TPMR (transport de personnes à mobilité réduite. Nous réalisons également du reconditionnement haut de gamme d ambulances, la location et le financement de ces véhicules. Mon analyse de ce marché porteur m incite à croire qu on y parle plus de prix que de qualité des produits vendus et c est sur ce dernier aspect que l entreprise a bâti sa réputation. Plus que cela, nous nous appuyons sur le réseau commercial GIFACOLLET pour concentrer nos efforts sur l excellence du service. Notre service atelier recèle tous les corps de métier (carrosserie, peinture, sellerie, mécanique, électricité, etc.) et notre personnel compte des compagnons d expérience en même temps que de vrais professionnels. L intervention peut aller de la simple préparation-nettoyage au changement de moteur avec remise en état de tous les organes mécaniques. Les véhicules font l objet d une expertise systématique, les classant selon un niveau de réparation allant de 1 à 4. Tous les véhicules atteignant un niveau 3 de réparation bénéficient d une garantie de trois mois et Mickaël Bouvier nous proposons des extensions de garantie de 12 mois constructeur moteur et de 12 mois boîte pour les niveaux supérieurs. Avec Cogicar, j ai découvert un créneau de marché exigeant où l approximation technique n est pas de mise. Je souhaite dès à présent proposer de nouveaux services aux clients. J envisage par exemple la vente d occasions récentes. Je compte bien, grâce au dynamisme de l entreprise, conforter et développer le leadership de cette activité dans les années à venir.» M. Mickaël Bouvier se vend : Cogicar rachète votre ambulance pour une rénovation haut de gamme, totale ou à la carte ; se réaménage : Cogicar remet à niveau votre cellule ou la répare suite à un accident, et propose des devis adaptés aux interventions pour vos ambulances et véhicules funéraires ; se finance : Cogicar vous apporte conseil et expertise dans le choix de votre financement et vous propose la formule la plus adaptée à votre situation ; se loue : à la journée, à la semaine, au mois ou plus, Cogicar vous propose de louer une ambulance, le temps d immobilisation de votre véhicule.

9 SALONS SALONS Congrès A.F.A.S.H. Chaque année l AFASH organise des congrès dans le but de faire reconnaître la profession d ambulancier, qui évolue de plus en plus vers une fonction paramédicale. Cette année, le congrès a eu lieu dans la Ville de Béziers au Palais de la Mer de Valras-Plage du mercredi 5 au vendredi 7 mai A cette occasion, 200 personnes sont venues assister aux conférences sur des thématiques diverses telles que la présentation du Samu 34 et du Smur de Béziers, la prise en charge de nouveau-nés, les dons d organes Durant ces trois jours, les participants pouvaient visiter des stands. GIFACOLLET, pour qui la sécurité du patient est une priorité, a donc présenté un de ses véhicules durant le congrès. SYNPAA, 1 er salon professionnel de l ambulancier Le 1 er salon professionnel de l ambulancier a eu lieu à Marseille les 27, 28 et 29 mai. Ce salon organisé par Le Syndicat des Patrons et Artisans Ambulanciers des Bouches du Rhône, a réuni 90 chefs d entreprises ambulanciers des départements et fournisseurs exposants étaient présents pour promouvoir véhicules, matériel médical et équipement. Une première édition réussie dans un cadre de l avis de tous fort sympathique. Fort de ce succès Jean-Paul Chesi a annoncé vouloir renouveler l expérience tous les 2 ans toujours dans le sud. Rendez-vous pris pour 2012 avec l ensemble de l équipe du SYNPAA! Fabien Collet et Bruno Labeyrie, avec Jean-Paul Chesi, organisateur du salon. HOMMAGE Pierre Paciello, un homme d exception Quelle tristesse après cet hiver interminable et à l approche du printemps, à l aube de son quarante septième anniversaire, un homme d exception nous a quitté sur la pointe des pieds. Après un parcours sans faute, il a débuté en 1981 au sein de l entreprise familiale PACIELLO ET FILS avec ses deux frères SYLVAIN et CONSTANT, et plus tard nous a rejoint sa fille AMANDINE pour le seconder. Il était plein d ambition et c est lui qui est à l origine de la construction des bureaux et locaux professionnels spécifiques à ce métier particulier d ambulancier et de taxi au technopole d OETING. A la même époque il crée en parallèle une société de vente et de location de matériel médical. Ces deux activités étaient les fondations et le tremplin de toute sa carrière, où se sont greffées toutes les autres occupations et dimensions que l on connaît aujourd hui. Et bien sûr, il travaillait à l élaboration de nouveaux projets avec ses associés afin de donner un nouvel essor à toutes les entreprises. Il ne comptait pas son temps et les journées étaient souvent trop courtes pour mener à bien toutes ces fonctions. Il était toujours à l écoute de tout le monde et avait un petit mot pour chacun d entre nous, c est lui qui remontait le moral à tout son entourage et à sa famille. Il avait cet esprit d équipe et de solidarité qu ont les grands dirigeants. Nous aimions bien nous retrouver avec lui pour qu il nous transmette sa bonne humeur et son enthousiasme. Un grand vide s est produit et nous ne pourrons jamais le combler. Tu restes dans nos cœurs et nous te remercions pour tout ce que tu as fait pour chacun d entre nous. BON VOYAGE PIERRE et si tu nous observes, sois indulgent, nous ferons le maximum pour continuer ton œuvre afin que tu sois fier du résultat. La vie n est vraiment pas un long fleuve tranquille, à bientôt. Constant Paciello

10 RÉUNIONS REGIONALES SUR LA NORME NF EN Réunion régionale en Haute Saône Les ambulanciers de la Haute Saône se sont réunis autour d Alain Jegu, représentant la Société GIFACOLLET pour recevoir des informations sur la norme NF EN En avril dernier, les entreprises ambulancières de la Haute Saône étaient conviées à une réunion sur la NF EN 1789 organisée par l ASTSU 70. Ce sont une vingtaines d entreprises qui ont fait le déplacement. Alain Jégu, commercial GIFACOLLET de la région Nord Est, est intervenu pour expliquer le texte de loi, décrire l application de la norme, et expliquer les contraintes de celle-ci pour le carrossier et l ambulancier. Cette démarche informative sera renouvelée dans d autres départements du Nord Est de la France. Réunions régionales Nord-Picardie - Haute Normandie Alain Jegu à son bureau dans les locaux de Prest Equip. Une première moitié d année dynamique, pour la région gérée par Daniel Marrière, commercial GIFACOLLET qui a participé depuis mars à 4 assemblées générales des ambulanciers du Secteur. Pendant toutes ces rencontres, les fournisseurs ont eu l occasion d exposer leur matériel, Daniel était présent avec une ambulance ASSU réalisée sur un Jumper L3H2 et conçue à la nouvelle norme NF EN 1789 applicable dès janvier Daniel Marrière Pour terminer, les ambulanciers regroupés autour des associations Départementales de Réponse à l Urgence (ADRU-ATSU) 59 et 62 se sont réunis le 29 mai à Lens au Stade Bollaert. Nous remercions tous les organisateurs pour leur mobilisation autour de la norme et toutes les personnes présentes pour leur accueil chaleureux. Passage de témoin pour la Présidence du Syndicat Départemental des ambulanciers de la Seine Maritime à Rouen Message de madame Boé : «Nous avons effectué le 24 avril dernier, une première en invitant des exposants, lors de cette Assemblée Générale ordinaire à Rouen, et nous sommes certains que tous ont eu de nombreux contacts commerciaux. Je remercie en tant que Présidente du syndicat départemental, la société GIFACOLLET représentée par Daniel Marrière, présente à cette assemblée. Ce jour d AGO fut très particulier pour moi, puisque j ai laissé le poste de Présidente que je tenais depuis 8 ans, totalisant 21 années de présence et de représentativité syndicale au plan départemental. Pour commencer, l assemblée du Syndicat Régional Nord Pas-de-Calais (S.E.T.A.R.N), a eu lieu le 6 mars Suivie par celle du Syndicat Départemental des Ambulanciers de la Seine Maritime, affilié à la Chambre Nationale des Services d Ambulances, qui a été organisée à Rouen le 24 avril Puis, ce fut le tour des ambulanciers de l Union Syndicale des Ambulanciers de l Oise qui se sont retrouvés à Creil le samedi 22 mai dernier. Madame Boé félicitée pour ses 8 ans de Présidence. Je souhaite à l ensemble des membres du conseil d administration de ce syndicat départemental, une excellente continuité avec autant de détermination et de dialogue que ce fût pour mon exercice.» Le Tréport, le 08/06/2010 Catherine BOE

11 LA TRIBUNE DES FÉDÉRATIONS LA TRIBUNE DES FÉDÉRATIONS F.N.T.S. EXCLUSIF : LA FNTS ADHERE A UNE CENTRALE D ACHAT POUR SES ADHERENTS. F.N.A.A. 1 er SALON DE L AMBULANCIER ORGANISÉ PAR LA FÉDÉRATION NATIONALE DES ARTISANS AMBULANCIERS LES 23 ET 24 AVRIL 2010 AU PARC DES EXPOSITIONS DE CAHORS. Depuis le 1 er trimestre 2010, les adhérents de la FNTS ainsi que les membres de l incubateur du transport sanitaire peuvent accéder à une centrale d achat dédiée aux produits qu ils utilisent dans leur quotidien, tant dans le domaine médical que dans les consommables bureautiques. En effet, la FNTS a choisi d adhérer pour le compte de ses membres à une centrale existante, qui est déjà la référence dans le domaine de la santé puisqu elle rassemble plus de 1000 établissements hospitaliers publics et privés ainsi que des centres de traitements et de soins, implantés sur l ensemble du territoire. Bernard Beal, dirigeant d entreprise de transport sanitaire basé dans le Puy-de-Dôme, ancien fondateur de maisons de retraites, était en charge d étudier la pertinence de la création d une centrale d achat dans le cadre de l incubateur du transport sanitaire. Il a donc mené une étude pour trouver la solution la plus adaptée aux besoins des entreprises, quelque soit leur taille et leur lieu d implantation. Cette initiative s inscrit dans la recherche d optimisation de l organisation des entreprises du secteur, grand cheval de bataille de la FNTS depuis déjà quelques années Nombreuses personnalités sont venues inaugurer cet événement. Les ambulanciers et fournisseurs ont apprécié cette première. En cela, M. Maksymiuk et le bureau de la Fédération ont décidé de recommencer le salon et le défilé l année prochaine dans une autre ville de Province. F.N.T.S. 13 ÉME UNIVERSITE DU TRANSPORT SANITAIRE À LYON, LES 22, 23 ET 24 OCTOBRE PROCHAINS. Transport sanitaire : quelle organisation mettre en place pour optimiser les moyens dédiés, maîtriser la dépense et garantir une qualité de service aux patients transportés? Quels sont les freins, les peurs qui bloquent l entrepreneur dans les changements qu il doit impulser dans son entreprise pour mieux répondre aux attentes de la nouvelle organisation de la santé? Pour répondre à ces questions, la FNTS organise cette année des ateliers pour faire un arrêt sur image sur ceux et celles qui ont entrepris des changements dans leurs organisations et dans la relation avec leur environnement. Des travaux ont été réalisés pour délimiter le cadre dans lequel s inscrivent les évolutions de la chaîne de soins, à chacun de se l approprier et de partager ses expériences. Un focus sera fait en atelier sur les Urgences préhospitalières, les sorties hospitalières, le transport programmé et le TPMR. Des directeurs d ARS participeront aux travaux pour présenter leurs missions et leur nouvelle organisation. Enfin, comme chaque année, un grand témoin sera invité à partager son expérience dans un secteur totalement différent mais qui néanmoins connaît quelques similitudes quant aux problématiques abordées Cet invité surprise devrait être issu du monde du sport A suivre Ce fut un succès en tous points de vue, plus de 250 entreprises étaient au rendez-vous pour visiter ce salon. 45 exposants nous ont fait découvrir leurs nouveaux matériels à la pointe de l actualité et le clou de cette manifestation, l événement, le spectacle de cette réunion, ce fut le défilé de mode. Organisé par les ambulanciers et ambulancières de la F.N.A.A., commenté par Madame Betty Clément. Un grand merci à tous les différents exposants pour les vêtements qu ils nous ont prêtés pour ce défilé. Le samedi soir fut ponctué par une soirée gastronomique et festive avec un spectacle comique. Un grand merci à Mme Daubet et M. Martinez, syndicat des ambulanciers du Lot affilié à la F.N.A.A. Ainsi qu à tous les ambulanciers de la région qui ont participé à l organisation et au bon déroulement de cette manifestation. Pour la.f.n.a.a., M. LOZZA F.N.A.A 15 RUE GUYNEMER VILLEPINTE TEL FAX

12 PETITES ANNONCES 22 VENTE OU RECHERCHE VSL DEPT 77 Vends agrément ambulance avec véhicule (Seine et Marne). Tél. : Réf. 174/01 DEPT 45 Recherche agrément sanitaire VSL Loiret. Tél. : Réf. 174/02 DEPT 72 Société d ambulances VSL du nord sarthe recherche un ou deux agréments de VSL à vendre dans le département. Nous contacter au : Etudie toutes propositions. Réf. 174/03 FONDS DE COMMERCE DEPT 30 Vends société ambulance et taxi. 1 ambulance + 2 VSL + 4 taxis conventionnés. Existe depuis 30 ans, affaire saine, bonne notoriété. Tél. : Réf. 174/04 DEPT 30 Vends société ambulance et taxi. 1 ambulance + 2 VSL + 1 taxi conventionné. Existe depuis 30 ans, affaire saine, bonne notoriété. Tél. : Faire offre sérieuse. Réf. 174/05 DEPT 49 Vends société d ambulances comprenant : 3 ambulances, 5 VSL, 4 taxis, 2 véhicules mortuaires. CA > euros. Affaire saine. Prix transmis après contact. Tél. : Réf. 174/06 DEPT 93 A vendre SARL 1 ambulance, 2 VSL. CA 2009, euros en constante progression, fort potentiel à développer. Bons contacts avec hopitaux. Bureau en location + informatique. Contact par . Merci. Réf. 174/07 DEPT 59 Vends fonds 2 ambulances. 2 VSL. Affaires saines. Entreprise créée il y a 30 ans. Départ en retraite. Tél. : après 19 h. Réf. 174/08 DEPT 31 Vends société Ambulances et VSL certifiée comprenant : 25 à 30 salariés et 10 à 14 véhicules. Existe depuis + de 35 ans. Secteur : ville du grand sud-ouest de la France. CA > 1200 KE. RN 5%, Rémun dirigeant 14%. Contact par . Merci. Réf. 174/09 DEPT 57/67 Recherche fonds de commerce ambulances-taxis. De 2 à 6 véhicules environ. Tél. après 18h : Réf. 174/10 DEPT 40 Très proche des vagues de l Atlantique, Vends une SARL de transports sanitaires : 3 ambulances, 4 VSL, 1 taxi & 1 voiture de petite remise. 10 salariés - C.A. année 2009 = Entreprise saine et sérieuse. Contact Mme LAMARQUE (expert-comptable). isabelle. Tél. : Réf. 174/11 MATERIEL DEPT 35 Vends réseau radio Motorola, 13 postes fixes complets (micro - haut-parleur) en 150 mégas + 3 portatifs avec chargeurs + 1 relais et antenne 6 d.b. Tél. : ou Réf. 174/12 EMPLOI ET AUTRES DEPT 65 Société ambulances taxi Certifiée recherche pour rapprochement entreprise en vue d appel d offre sur CA en progression. Secteur Hautes-Pyrénées Tél. : Réf. 174/13 DEPT 70 Cherche régulateur, 25 véhicules, 30 salariés, région Franche Comté. Tél. : Réf. 174/14 DEPT 37 Société de transport sanitaire en fort développement, recherche un responsable de site secteur région centre. Expérience indispensable en gestion management et régulation. Poste CDI libre de suite. Statut cadre. Rémunération selon profil. Tél. : Réf. 174/15 DEPT 70 Embauchons diplômé DEA en CDI. 10 brut/h. Tél. : Réf. 174/16 CABINET PARIZOT ACORE S.A. Spécialiste des Affaires d Ambulances Tél Fax INTERVENTION SUR TOUTE LA FRANCE RECHERCHE D URGENCE POUR CLIENTÈLE SÉLECTIONNÉE AFFAIRES DE TRANSPORT SANITAIRE/TAXI AVEC OU SANS FUNÉRAIRE Sur toutes régions et principalement sur les départements suivants : 03 Allier 17 Charente-Maritime 18 Cher 23 Creuse 24 Dordogne 27 Eure 28 Eure-et-Loir 35 Ille-et-Vilaine 37 Indre-et-Loire 41 Loir-et-Cher 44 Loire-Atlantique 47 Lot-et-Garonne 49 Maine-et-Loire 51 Marne 53 Mayenne 56 Morbihan 58 Nièvre 62 Pas-de-Calais 63 Puy-de-Dôme 72 Sarthe 75 Paris 77 Seine-et-Marne 78 Yvelines 81 Tarn 85 Vendée 89 Yonne 92 Hauts-de-Seine 94 Val-de-Marne Carte professionnelle n 1054 de mandataire en fonds de commerce délivrée par la Préfecture de Loire Atlantique BON D INSERTION PETITES ANNONCES Copiez votre texte ci-dessous et joignez-le à ce coupon réponse. Envoyez le tout sans oublier votre règlement à : TARIFS DES PETITES ANNONCES TTC* (dont TVA 19,6 %) comprenant l insertion sur le site internet rubrique ONDES BLEUES Vente ou recherche de VSL : ,00 Fonds de commerce : ,00 Matériel : ,00 Emploi et autres : ,00 Vente ou recherche d agrément :... 70,00 Abonnement sur demande 4 numéros/an, 5 l unité : ,00 Ondes Bleues B17-5, rue du Clos Toreau, St.Sébastien-sur-Loire * Tarifs en vigueur en 2010 Nom : Prénom : Adresse : Ville : Code postal : Tél. : Chèque à l ordre de B17 SARL (ce document tient compte de facture). VOTRE TEXTE (merci d indiquer impérativement votre numéro de téléphone dans votre annonce.)

13

JORF n 0060 du 12 mars 2009. Texte n 18

JORF n 0060 du 12 mars 2009. Texte n 18 Le 16 mars 2009 JORF n 0060 du 12 mars 2009 Texte n 18 ARRETE Arrêté du 10 février 2009 fixant les conditions exigées pour les véhicules et les installations matérielles affectés aux transports sanitaires

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

6.2 Equipements de relevage et de brancardage du patient

6.2 Equipements de relevage et de brancardage du patient Le matériel embarqué conforme à la NF EN 1789 défini plusieurs type de lots de matériels (définis dans l arrêté du 10 février 2009). - Equipements de relevage et de brancardage du patient (cf. /.2). -

Plus en détail

ww.sanitairesocial sanitairesocial-lo lorrain Ambulancier

ww.sanitairesocial sanitairesocial-lo lorrain Ambulancier www. ww.sanitairesocial sanitairesocial-lo lorrain rraine.fr Ambulancier Définition L ambulancier est un auxiliaire sanitaire pleinement intégré dans la chaîne des soins. En urgence ou sur rendez-vous

Plus en détail

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE - 30 - ANNEXE N 3 ASSISTANCE MÉDICALE (Mutuelle Assistance International, Mutuelle Assistance France) I. CONDITIONS GÉNÉRALES En cas de besoin, chaque bénéficiaire peut, 24

Plus en détail

Service Privé d ambulances 2010

Service Privé d ambulances 2010 FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité : Service Privé d ambulances Codification NAA : 85.16 Codification ONS : 85.17 Codification Agriculture : / Codification Artisanat : / Codification CNRC

Plus en détail

Tableau de correspondance

Tableau de correspondance TYPES ET CATEGORIES DE VEHICULES types de transport : - aide médicale urgente - sur prescription médicale ("non urgente") 3 catégories de véhicules A Ambulance de secours et de soins d urgence (ASSU) C

Plus en détail

S I S C E N T A U R E 1 5

S I S C E N T A U R E 1 5 Club Utilisateurs Centaure 15 Jeudi 18 et Vendredi 19 juin 2009 - NANTES Centaure 15 est la solution informatique choisie en 1999 par le CHU de NANTES pour équiper son Samu- Centre 15. C est un progiciel

Plus en détail

La problématique de la prise en charge d un patient obèse. Pierre Vanaudenaeren CoAMU Province du Hainaut

La problématique de la prise en charge d un patient obèse. Pierre Vanaudenaeren CoAMU Province du Hainaut 1 La problématique de la prise en charge d un patient obèse. Pierre Vanaudenaeren CoAMU Province du Hainaut 2 Une demande d avis a été demandée par le Conseil national des secours médicaux d urgence en

Plus en détail

TRANSPORT SANITAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

TRANSPORT SANITAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 TRANSPORT SANITAIRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU TRANSPORT SANITAIRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU TRANSPORT SANITAIRE... 4 L'ACTIVITÉ DU TRANSPORT SANITAIRE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU TRANSPORT SANITAIRE...

Plus en détail

Fonds de Dotation L observatoire Deloitte. N 20 31 décembre 2011

Fonds de Dotation L observatoire Deloitte. N 20 31 décembre 2011 Fonds de Dotation L observatoire Deloitte N 20 31 décembre 2011 Éditorial L année vient de s achever avec 863 fonds de dotation enregistrés au 31 décembre 2011. C est une année record car pas moins de

Plus en détail

3.3. Techniques d installation. 3.3 Installation à bord du VSL. Quand Installation du patient à bord du Véhicule Sanitaire Léger.

3.3. Techniques d installation. 3.3 Installation à bord du VSL. Quand Installation du patient à bord du Véhicule Sanitaire Léger. L auxiliaire ambulancier 3e édition 3.3. Techniques d installation 3.3 Installation à bord du VSL Installation du patient à bord du Véhicule Sanitaire Léger. A Malgré que le transport en VSL soit destiné

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Annie PAPON Cadre responsable 1 AFGSU Niveau 1 page 4 AFGSU Niveau 2 page 5 AFGSU face aux risques NRBC page 6 Recyclage AFGSU Niveau

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires

Plus en détail

CAS VENDEUR. Vous avez pris rendez vous avec Monsieur ou Madame Martin, gérant de la société «TOUT PROPRE» dont l objet social est le nettoyage.

CAS VENDEUR. Vous avez pris rendez vous avec Monsieur ou Madame Martin, gérant de la société «TOUT PROPRE» dont l objet social est le nettoyage. 17 ème Challenge de Négociation Commerciale LES NEGOCIALES CAS VENDEUR Vous avez pris rendez vous avec Monsieur ou Madame Martin, gérant de la société «TOUT PROPRE» dont l objet social est le nettoyage.

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL Proposition d assurance Professionnels libéraux Questionnaire de déclaration d activité professionnelle Tous les proposants, quelle

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ LA RÉPARTITION DES DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de rachat de crédits

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ LA RÉPARTITION S EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de serrurerie en France métropolitaine et en

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Handicap, Dépendance, Invalidité REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT HANDIVIE 1 Boulevard de Compostelle - 13012 Marseille : 04 91 44 07 73 - : 09 70 62 08 48 ssiad-handivie@wanadoo.fr TABLE DES MATIERES I.LE

Plus en détail

CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE. Procédure d ouverture d un compte dans le cadre du droit au compte

CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE. Procédure d ouverture d un compte dans le cadre du droit au compte CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE Préambule Le droit au compte figure dans la législation française comme un principe fondamental. Le code monétaire et financier (article

Plus en détail

L Agence MD vous présente

L Agence MD vous présente L Agence MD vous présente 4 Millions d emails BtoB disponibles Focus sur les professions libérales Mise à jour de septembre 2014 1 La Meg@baseB2B 4 Millions d emails de décideurs disponibles L Agence MD

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

Actualité. Edito. Reprise d entreprise : Pourquoi se faire accompagner?

Actualité. Edito. Reprise d entreprise : Pourquoi se faire accompagner? N 07 JAN. 05 Actualité Reprise d entreprise : Pourquoi se faire accompagner? Débusquer les bons dossiers : bonnes affaires sont rares. Un professionnel accède à des dossiers que vous ne pouvez pas débusquer

Plus en détail

MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce

MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce VOTRE ASSISTANCE SANTÉ À DOMICILE MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce Avec Malakoff Médéric Prévoyance et Malakoff Médéric Mutuelle, bénéficiez de nouveaux services gratuits 24h/24 et 7j/7 grâce à votre n d identification

Plus en détail

Livret d information pour les associations départementales OCCE, leurs coopératives et foyers affiliés.

Livret d information pour les associations départementales OCCE, leurs coopératives et foyers affiliés. Les prestations d assistance sont servies par IMA GIE, dans le cadre des contrats Vam et/ou Auto-mission de la MAIF ou du contrat multirisque coassuré par la MAIF et la MAE. MAIF - société d assurance

Plus en détail

Guide du stagiaire. Le stagiaire des écoles de Genève (ECAMB) ou Bois-Cerf-CESU, viendra avec sa tenue de travail de l école.

Guide du stagiaire. Le stagiaire des écoles de Genève (ECAMB) ou Bois-Cerf-CESU, viendra avec sa tenue de travail de l école. Guide du stagiaire Horaire : Horaire : 07h00 19h00 Le premier jour, le stagiaire se présentera 15 minutes avant le début du travail. Il sera attendu par l ambulancier référent devant les garages de S.T.A.R.

Plus en détail

Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA)

Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA) Note détaillée L image des ambulanciers Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA) Enquête réalisée en ligne du 17 au 19 septembre 2013. Echantillon de 985 personnes

Plus en détail

Voyager en toute sécurité avec votre enfant en voiture. Guide conseil Bébé Confort

Voyager en toute sécurité avec votre enfant en voiture. Guide conseil Bébé Confort Bébé Confort au cœur de la prévention. Bébé Confort s engage dans une campagne de sensibilisation et devient partenaire de l association Prévention Routière. C est en informant les futurs et jeunes parents

Plus en détail

LE MÉTIER D INFIRMIER

LE MÉTIER D INFIRMIER LE MÉTIER D INFIRMIER L infirmier est un maillon essentiel de l équipe médicale, au sein de l hôpital. Il doit être capable d apporter son concours à l élaboration d un diagnostic et procéder aux soins

Plus en détail

MALAKOFF MÉDÉRIC ASSISTANCE

MALAKOFF MÉDÉRIC ASSISTANCE Votre assistance santé à domicile MALAKOFF MÉDÉRIC ASSISTANCE Avec Malakoff Médéric Prévoyance et MUT2M, bénéficiez de nouveaux services gratuits 24h/24 et 7j/7 grâce à votre n d identification 753734

Plus en détail

Conseils pour les personnes âgées qui achètent un véhicule

Conseils pour les personnes âgées qui achètent un véhicule Types de véhicules La taille du véhicule relève d un choix personnel. Certains aînés se sentent plus en sécurité dans un véhicule plus lourd, alors que d autres considèrent que les petites voitures sont

Plus en détail

Guide de préparation aux situations d urgence

Guide de préparation aux situations d urgence Guide de préparation aux situations d urgence Soyez Prêts! disponible sur le portail interministériel de prévention des risques majeurs http://www.risques.gouv.fr Faire face en attendant les équipes de

Plus en détail

SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE. p. 3. p. 4 LE CESU. p. 5. Les outils. p. 6. Le centre de simulation. Quelques chiffres

SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE. p. 3. p. 4 LE CESU. p. 5. Les outils. p. 6. Le centre de simulation. Quelques chiffres SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE p. 3 LE CESU Les outils Le centre de simulation Quelques chiffres Un exemple : la formation à l emploi des infirmiers des services d urgences En annexe p. 4 p. 5 p. 6 p. 6

Plus en détail

Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP

Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP 1- Sécurité civile et police administrative L activité opérationnelle des sapeurs pompiers s exercent dans le cadre de la police administrative. La police administrative

Plus en détail

Ce document est destiné à vous permettre de découvrir l offre de formation du Centre d enseignement des soins d urgence du Bas-Rhin (CESU 67).

Ce document est destiné à vous permettre de découvrir l offre de formation du Centre d enseignement des soins d urgence du Bas-Rhin (CESU 67). Cher Client, Ce document est destiné à vous permettre de découvrir l offre de formation du Centre d enseignement des soins d urgence du Bas-Rhin (CESU 67). Rattaché au pôle d anesthésie réanimations chirurgicales

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires et légales

ARRETE Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires et légales ARRETE Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires et légales NOR: MCCE1240070A Version consolidée au 16 janvier 2015 Le ministre de l'économie

Plus en détail

RÉGLES TECHNIQUES RELATIVES AUX VEHICULES DES SERVICES D'INCENDIE ET DE SECOURS

RÉGLES TECHNIQUES RELATIVES AUX VEHICULES DES SERVICES D'INCENDIE ET DE SECOURS NOTE D'INFORMATION TECHNIQUE N.I.T.N 330 2008 RÉGLES TECHNIQUES RELATIVES AUX VEHICULES DES SERVICES D'INCENDIE ET DE SECOURS VEHICULE DE SECOURS ET D ASSISTANCE AUX VICTIMES Note d'information technique

Plus en détail

PRESCRIPTION MEDICALE DE TRANSPORTS. Service des Affaires Juridiques 28/11/2013

PRESCRIPTION MEDICALE DE TRANSPORTS. Service des Affaires Juridiques 28/11/2013 PRESCRIPTION MEDICALE DE TRANSPORTS Service des Affaires Juridiques 28/11/2013 Principe L'Assurance maladie peut prendre en charge les frais de transport des patients obligés de se déplacer pour recevoir

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER Nous vous remercions de l intérêt que vous portez au label Gîtes de France Nous avons le plaisir de vous adresser les informations utiles pour vous accompagner dans votre

Plus en détail

MAISON DES ASSOCIATIONS

MAISON DES ASSOCIATIONS MAISON DES ASSOCIATIONS ESPACE CLÉMENT-MAROT PLACE BESSIÈRES 2 Situé au cœur de la ville à l espace Clément- Marot, la Maison des associations a pour vocation de promouvoir et de faciliter la vie associative.

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur "Logement" métropole... 4

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur Logement métropole... 4 SOMMAIRE I - Synthèse de l'activité 2014... 2 II - Secteur "Logement" métropole... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS + EXISTANTS... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS... 9 ACTIVITE LOGEMENTS EXISTANTS... 13 ACTIVITE

Plus en détail

Votre bébé a besoin de soins spéciaux

Votre bébé a besoin de soins spéciaux Votre bébé a besoin de soins spéciaux Ce guide se veut un document de référence afin de favoriser une meilleure compréhension de tous les aspects entourant la venue d un enfant prématuré ou malade. Il

Plus en détail

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Projet de permanence des soins gériatriques en EHPAD dans le sud de l Essonne MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Le Sud de l Essonne accueille environ 3000 résidents en Etablissement d Hébergement

Plus en détail

Le sport est un jeu...

Le sport est un jeu... Le sport est un jeu... Gagner le sourire des enfants malades, le plus grand des enjeux Association Loi 1901 RENCONTRE AMICALE Sam Essediri Fondateur - Président Directeur d 1 Maillot pour la Vie Un Maillot

Plus en détail

Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007. OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537

Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007. OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537 LA PROFESSION D AMBULANCIER EN CHAMPAGNE-ARDENNE Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007 OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537 51011 Châlons en Champagne

Plus en détail

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants :

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants : POLITIQUE TITRE : NUMÉRO : AD 001-001 REMPLACE DOCUMENT(S) SUIVANT(S), S IL Y A LIEU : Politique de déplacement des bénéficiaires PERSONNEL VISÉ : gestionnaires personnel de soutien soins aux patients

Plus en détail

Compte rendu PRI EMS OI 2014

Compte rendu PRI EMS OI 2014 Compte rendu PRI EMS OI 2014 Rédacteur(s) : MLC/LL/MA/JBV Objet : Lieu : ½ Journée de formation continue Le Nautile - La Saline les Bains Accueil L ouverture de cette journée a été faite par la responsable

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques

Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques SIP Août 2010 Route : 354 Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques Août 2010 1 Table des matières 1. Présentation du service p 3 2. Pathologies les plus courantes aux SIP. P 5 3. Objectifs de stage p

Plus en détail

La Garantie Santé. Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité,

La Garantie Santé. Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité, Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes La Garantie Santé Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité, immatriculée au registre national des mutuelles sous le

Plus en détail

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite accompagnement social compte individuel - données sociales prévention des accidents du travail Accompagnement de la retraite dématérialisation - efficacité prévention de la dépendance des seniors accessibilité

Plus en détail

LES DÉPLACEMENTS EN VÉHICULES un risque pour l entreprise

LES DÉPLACEMENTS EN VÉHICULES un risque pour l entreprise LES DÉPLACEMENTS EN VÉHICULES un risque pour l entreprise Guide de sensibilisation ACCIDENTS DE CIRCULATION AU TRAVAIL Mission - Trajet LES ENJEUX DE LA PREVENTION DU RISQUE ROUTIER ENCOURU PAR LES SALARIES

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION En préparation esthétique, rénovation et protection automobile.

CENTRE DE FORMATION En préparation esthétique, rénovation et protection automobile. CENTRE DE FORMATION En préparation esthétique, rénovation et protection automobile. PRESENTATION LRMC QUI SOMMES-NOUS? LRMC est un centre de formation professionnelle crée en 2008 situé en région lyonnaise,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES. Transports sanitaires

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES. Transports sanitaires Marché de service CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES Transports sanitaires - Etablissement contractant : CENTRE HOSPITALIER 858 rue des Drs. Devillers 02120 GUISE 03.23.51.55.55 03.23.51.55.35 Procédure

Plus en détail

Clinique de chirurgie esthétique, Tunis. Résultats Audit

Clinique de chirurgie esthétique, Tunis. Résultats Audit Clinique de chirurgie esthétique, Tunis Résultats Audit Cet audit se présente sous formes d affirmations aux questions simples. Ces affirmations, regroupées par thème, permettent de définir la qualité

Plus en détail

La lettre d Information des Français de l Étranger

La lettre d Information des Français de l Étranger La lettre d Information des Français de l Étranger La lettre du département des Relations Internationales et de la Coordination de la Cnav I MARS/AVRIL 200 I Le relevé de carrière Vous avez été salarié

Plus en détail

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR H e a r t S t a r t ( Philips ) Démonstration réalisée par les Docteurs Alain LIAGRE & Thierry LEDANT Membres du Conseil Syndical DOMAINE DE SAINT PIERRE

Plus en détail

guide de la sécurité assistant maternel assistant familial

guide de la sécurité assistant maternel assistant familial guide de la sécurité assistant maternel assistant familial Guide de la sécurité - 2 Ce guide est fait pour vous aider. Il répertorie les points de danger les plus fréquents et les mesures à prendre pour

Plus en détail

FORMATIONS 2014. Bienvenue à l Invacademy!

FORMATIONS 2014. Bienvenue à l Invacademy! FORMATIONS 2014 Conscient que les besoins dans le domaine du handicap et les réponses à ces besoins sont en pleine évolution, le centre de formations Invacademy vous propose des formations commerciales

Plus en détail

Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux d immeubles et de droits immobiliers.

Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux d immeubles et de droits immobiliers. DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux d immeubles et de droits immobiliers. Taux, abattements et exonérations

Plus en détail

déjà prêts pour mieux vous protéger! Gardez le sourire, nous sommes Nouvelle norme NF EN 1789 www.gifacollet.fr Certification 10G

déjà prêts pour mieux vous protéger! Gardez le sourire, nous sommes Nouvelle norme NF EN 1789 www.gifacollet.fr Certification 10G Nouvelle norme NF EN 1789 Certification 10G Gardez le sourire, nous sommes déjà prêts pour mieux vous protéger! 1 arrêté 3 possibilités 1 partenaire www.gifacollet.fr joue la transparence et qui vous permettront

Plus en détail

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale!

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Plan «Urgences» 1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Fiche 1.1 La permanence des médecins généralistes Mesure 1 Assurer la permanence de soins Mesure

Plus en détail

Aperçu. S35 Franchir les escaliers en toute sécurité.

Aperçu. S35 Franchir les escaliers en toute sécurité. Aperçu S35 Franchir les escaliers en toute sécurité. 34 Avantages du produit Informations produits Avantages du produit Le scalamobil demeure le produit de référence pour représenter la gamme Alber. Le

Plus en détail

Dossier à renvoyer à : Ou à déposer à : Mairie de Tarbes Service des Sports. Service des Sports Bâtiment Pyrène 1, place Jean Jaurès

Dossier à renvoyer à : Ou à déposer à : Mairie de Tarbes Service des Sports. Service des Sports Bâtiment Pyrène 1, place Jean Jaurès Nom de l association Sigle Numéro SIRET APE DEMANDE DE SUBVENTION ORDINAIRE ANNEE 2016 Dossier à renvoyer à : Ou à déposer à : Mairie de Tarbes Service des Sports Service des Sports Bâtiment Pyrène 1,

Plus en détail

Afficher son taux de CO 2

Afficher son taux de CO 2 la news 100% Taxis de l union nationale des Taxis NUMÉRO 31 /// 1 AVRIL 2014 Édito Une nouvelle réglementation Le Comité Exécutif qui s est réuni ce samedi 29 mars a pris connaissance de l ensemble des

Plus en détail

AUVERGNE Mai 2013. Onisep Orléans

AUVERGNE Mai 2013. Onisep Orléans Mai 2013 Ambulancier(ère) Auxiliaire ambulancier(ère) Onisep Orléans Sur prescription médicale ou en cas d urgence, la prise en charge et le transport de malades ou de blessés sont soumis à des règles

Plus en détail

INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des Soins d Urgence

INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des Soins d Urgence Centre Hospitalier Universitaire Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur R. Debré - 30009 Nîmes cedex 9-04 66 68 68 68 www.chu-nimes.fr INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

1995.- Véhicule électrique HS-559 27203. 2850.- Véhicule électrique HS-898 27204. Liberté et qualité de vie. Prix bas permanents. www.landi.

1995.- Véhicule électrique HS-559 27203. 2850.- Véhicule électrique HS-898 27204. Liberté et qualité de vie. Prix bas permanents. www.landi. Mobil www.landi.ch Liberté et qualité de vie Garantie 3 ans Batterie 1 année 1995.- Véhicule électrique HS-559 27203 2850.- Véhicule électrique HS-898 27204 Bienvenue chez LANDI. Qualité LANDI Chez LANDI

Plus en détail

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI N 13 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 30 octobre 2014 PROJET DE LOI relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral. (procédure

Plus en détail

Informations produits scalamobil S35 scalacombi S36

Informations produits scalamobil S35 scalacombi S36 Informations produits Sommaire scalamobil S35 scalacombi S36 Aperçu 40 Avantages du produit 41 Visuel du produit 42 Descriptif 43 Accessoires 44 scalacombi S36 46 scalasiège X3 47 Accessoires scalasiège

Plus en détail

TOUS SAVOIR POUR CRÉER SON ASSOCIATION

TOUS SAVOIR POUR CRÉER SON ASSOCIATION 1 TOUS SAVOIR POUR CRÉER SON ASSOCIATION Une association est la convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun, d une façon permanente, leurs connaissances ou leur activité dans

Plus en détail

Check-list «Déménagement» 1

Check-list «Déménagement» 1 Check-list «Déménagement» 1 1 Sur le modèle de la Checkliste "Umzug" de Schweizerischer Mieterinnen- und Mieterverband Le plus tôt possible Examiner le nouveau contrat de location, éventuellement le faire

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières C.C.A.P. Marché de travaux RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC

Cahier des Clauses Administratives Particulières C.C.A.P. Marché de travaux RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC Cahier des Clauses Administratives Particulières C.C.A.P. PROCEDURE ADAPTEE (Articles 28 et 40 II du Code des Marchés Publics) Marché de travaux RENOVATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE CASTELNAU-DE-MEDOC Pouvoir

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

Maintien. Maintien et Immobilisation

Maintien. Maintien et Immobilisation Maintien Maintien et Immobilisation Sangles de maintien pour fauteuil et lit Le système d attache rapide permet une fixation sûre et permanente des ceintures ARPEGIA. Dans tous les cas, une boucle unique

Plus en détail

MOBI 45 L AFFAIRE DU MOIS RENAULT KANGOO SOMAC DES SOLUTIONS D AUJOURD HUI. Prestation de base KANGOO 1.4 Finition R.T.E.

MOBI 45 L AFFAIRE DU MOIS RENAULT KANGOO SOMAC DES SOLUTIONS D AUJOURD HUI. Prestation de base KANGOO 1.4 Finition R.T.E. MOBI 45 DES SOLUTIONS D AUJOURD HUI L AFFAIRE DU MOIS RENAULT KANGOO SOMAC Véhicule disponible Livrable de suite Beau Véhicule Première main Aménagement SOMAC Occasion reconditionnée (véhicule non accidenté)

Plus en détail

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE SERVICES aux Adhérents NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Services aux adhérents + En partenariat avec

Plus en détail

Xavier Bertrand Ministre de la Santé et des Solidarités. Discours Sous réserve du prononcé

Xavier Bertrand Ministre de la Santé et des Solidarités. Discours Sous réserve du prononcé Xavier Bertrand Ministre de la Santé et des Solidarités Discours Sous réserve du prononcé IXe journée de l Hospitalisation à domicile Fédération nationale des établissements d hospitalisation à domicile

Plus en détail

PROJET INTER LA TESTE 2016

PROJET INTER LA TESTE 2016 PROJET INTER LA TESTE 2016 Présentation du GWCF Aquitaine Affiliés à la Fédération des GoldWing Club de France qui regroupe 1500 possesseurs de motos GoldWing, notre Club comprend des hommes et des femmes

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ Décret n o 2008-1325 du 15 décembre 2008 relatif à la sécurité des ascenseurs,

Plus en détail

Ton enfant est né Apprends à le protéger

Ton enfant est né Apprends à le protéger Ton enfant est né Apprends à le protéger Plan régional pour la prévention des accidents de la route et des accidents domestiques But de cette brochure Cette brochure est un bref guide pour connaître les

Plus en détail

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE DOSSIER DE PRESSE 12 DÉCEMBRE 2012 Contact Presse : Agathe LOBET Courriel : agathe.lobet@ars.sante.fr

Plus en détail

Association Docteur Souris

Association Docteur Souris Association Docteur Souris Rapport d Activité pour l Année 2014 Roger Abehassera 26 mai 2015 Préambule Ce rapport a plusieurs objectifs : o Diffuser le rapport moral du Président, o Présenter l activité

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

Thérèse Vergeot et Gaëtan Carin Infirmiers aux Urgences & Soins intensifs de l hôpital cardiologique du CHRU de Lille

Thérèse Vergeot et Gaëtan Carin Infirmiers aux Urgences & Soins intensifs de l hôpital cardiologique du CHRU de Lille Thérèse Vergeot et Gaëtan Carin Infirmiers aux Urgences & Soins intensifs de l hôpital cardiologique du CHRU de Lille SOMMAIRE I. L arrêt cardiaque extra-hospitalier. II. L arrêt cardiaque intra-hospitalier.

Plus en détail

30 MAI 1 er JUIN 2011 PARIS

30 MAI 1 er JUIN 2011 PARIS 4 th EUROPEAN CONFERENCE ON HEALTHCARE ENGINEERING 51 è JOURNEES D ETUDES ET DE FORMATION IFH 30 MAI 1 er JUIN 2011 PARIS Peut-on externaliser la maintenance des bâtiments et infrastructures techniques

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION AU CONCOURS D ENTREE AU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE D AMBULANCIERS

DOSSIER D INSCRIPTION AU CONCOURS D ENTREE AU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE D AMBULANCIERS INSTITUT DE FORMATION INTERHOSPITALIER THEODORE SIMON CJ/PV/23/11/2005 DOSSIER D INSCRIPTION AU CONCOURS D ENTREE AU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE D AMBULANCIERS 2 concours d entrée par an 2 sessions

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

Accessibilité ERP Guide des obligations liées à l accessibilité des personnes handicapées dans les bâtiments ERP existants.*

Accessibilité ERP Guide des obligations liées à l accessibilité des personnes handicapées dans les bâtiments ERP existants.* Accessibilité ERP Guide des obligations liées à l accessibilité des personnes handicapées dans les bâtiments ERP existants.* *Application de l arrêté du 21 mars 2007, de l arrêté du 1er août 2006 et de

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

ONDES BLEUES. A chaque type d infection son traitement POLARIS. POLARIS profi te de toutes les qualités techniques de notre gamme...

ONDES BLEUES. A chaque type d infection son traitement POLARIS. POLARIS profi te de toutes les qualités techniques de notre gamme... POLARIS votre modèle Disponible sur RENAULT TRAFIC Fourgon Grand Confort L1H1 et OPEL VIVARO Fourgon C1 PACK CLIM TRIMESTRIEL ONDES BLEUES Le journal des ambulanciers et des transports sanitaires JUIN

Plus en détail

Référence : code de la route articles R412-36 et R412-42

Référence : code de la route articles R412-36 et R412-42 1/ Lorsque nous marchons le long d une route avec un groupe d enfants, devons-nous le faire à gauche ou à droite de la chaussée? Quelles précautions particulières devons-nous prendre lors des déplacements

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

L équipage... 3. Objectifs... 5. La voiture... 6. Le programme pour l année 2011... 8. L assistance... 9. Les emplacements publicitaires...

L équipage... 3. Objectifs... 5. La voiture... 6. Le programme pour l année 2011... 8. L assistance... 9. Les emplacements publicitaires... Dossier de sponsoring 1 / 16 Sommaire L équipage... 3 Objectifs... 5 La voiture... 6 Le programme pour l année 2011... 8 L assistance... 9 Les emplacements publicitaires... 13 Le budget... 15 Contact...

Plus en détail

DOSSIER D'INSCRIPTION 2015/2016

DOSSIER D'INSCRIPTION 2015/2016 NOM :. PRENOM :. DOSSIER D'INSCRIPTION 2015/2016 pour les mercredis loisirs : minimum deux semaines avant le début de chaque cycle pour les petites vacances : aux dates indiquées sur les coupons Merci

Plus en détail

Décret relatif. Sur le rapport du ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées,

Décret relatif. Sur le rapport du ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées, Décret relatif aux conditions techniques de fonctionnement des établissements de santé qui exercent l activité de traitement de l insuffisance rénale chronique par la pratique de l épuration extrarénale

Plus en détail

Tempo, Lancement officiel des navettes PMR

Tempo, Lancement officiel des navettes PMR Tempo, Lancement officiel des navettes PMR 4 octobre 2013 O 0ptez pour les Bus de l Agglo! Rappel du contenu du nouveau réseau Tempo bus et Tempo vélos de l Agglo Le 29 Mars 2013, le réseau «Tempo, les

Plus en détail