André Perny. Chef d exploitation Ambulancier diplômé ES Ambulance Région Bienne SA. Instructeur Sim Code P Instructeur cours EFÜ2 / ELG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "André Perny. Chef d exploitation Ambulancier diplômé ES Ambulance Région Bienne SA. Instructeur Sim Code P Instructeur cours EFÜ2 / ELG"

Transcription

1

2 André Perny Chef d exploitation Ambulancier diplômé ES Ambulance Région Bienne SA Instructeur Sim Code P Instructeur cours EFÜ2 / ELG FFG: fête fédérale de gymnastique Bienne Incendies et accidents de la route avec plusieurs blessé

3 Direction, Formation, CASU 144 Bienne Paul Keller André Perny Anita Studer Ceesay Directeur Président de la direction Chef d exploitation Membre de la direction Comptable Membre de la direction Karin Vifian Patricia Goetschi Jean-Pierre Gambon Responsable formation Nicolas Aufranc Responsable CASU 144 Dr. med. C. Jenny Dr. med. M. Laube Médecin responsable Remplaçant Remplaçant responsable formation, allemand Remplaçant responsable formation, romand Médecins chefs des soins intensifs et des urgences CHB Médecins répondants ARB SA

4 Centrale d appel d urgence sanitaire 144 Bienne

5 Collaborateurs Collaborateurs 45 Étudiants 6

6 Secteur d intervention Surface 290 Km/2 Habitants

7 Secteur d intervention Base Bienne

8 Chiffres et faits 13 au 23 juin 2013 La plus grande et plus ancienne des manifestations sportives de Suisse (depuis 1832) gymnastes, bénévoles, visiteurs 100 disciplines et catégories Budget d environ 18 millions CHF

9

10

11

12 Organigramme du service sanitaire coordonné / Sécurité publique

13 Emplacements postes sanitaires Parc expo / plage -1 tente définie comme base principale pour tout le dispositif sanitaire -1 container situé à la base principale et pouvant être fermé à clé servant à l entreposage du matériel -Emplacements des postes sanitaires dans les halles de gymnastique Boujean - 1 tente / container

14

15

16

17 Etat actuel du canton de Berne Formations annuelles EFÜ 1+2, police cantonale Berne ELG, Office de la sécurité civile, du sport et des affaires militaires (OSSM) Sim Code P, police sanitaire Berne

18 Emplacements des PMA Minimum 1 CI par PMA Niederbipp (RD SRO) Biel (ARBAG) Bern (Sano 2x) Langnau (RD RSE) Gesigen (RD STS) Frutigen (RD FMI) Interlaken (RD FMI) Total 210 Pat (30/60/120)

19

20 Historique 18:14 1. Message d alarme: plusieurs blessés graves à Ipsach 18:16 Départ du premier équipage avec chef Front 18:19 Départ du chef d intervention et de deux équipages 18:20 CHB informé de la situation 18:29 D autres moyens demandés par chef Front 18:33 Prise de contact avec CER Bienne, 144 Berne, REGA, chef de la sécurité FFG 18:35 Annonce d un deuxième lieu de sinistre 18:41 Alarme catastrophe 18:47 Demande de moyens supplémentaires au 144 Berne et 144 Soleure 18:49 Demande de disponibilités de lits via CASU 144 Berne (SII) 18:55 Transports des blessés 19:00 Armée, pompiers professionnels de Bienne et Care Team sur place à Ipsach 19:05 1 er rapport de coordination 19:24 Demande de renforts au 144 Berne et au 144 NE 19:35 2 ème rapport de coordination 20:00 La situation se stabilise 20:15 3 ème rapport de coordination 20:50 Transports des derniers patients 22:30 4 ème rapport de coordination 23:00 Fin de la situation catastrophe

21 Places sinistrées à vol d oiseau env. 650m

22 Place sinistrée, Ipsach San Hist 1 San San Hist 2 TB ZS Fw Pol Schadenplätze

23 Place sinistrée, Ipsach

24 Place sinistrée, Ipsach

25 Place sinistrée, Nidau Plusieurs blessés dont certains gravement, répartis sur plusieurs étages.

26 Moyens engagés 1 Véhicule chef d intervention ARB SA 5 Ambulances d urgence ARB SA 2 Ambulances de transfert ARB SA 1 Remorque PMA avec véhicule tracteur ARB SA 1 Véhicule transport de personnes ARB SA 3 Ambulances Sano Berne 1 Ambulance Granges 1 Ambulance Soleure 1 Ambulance Roland Neuchâtel 1 Ambulance SIS Neuchâtel 3 Ambulances de l Armée, sans transport Au total 20 véhicules

27 Statistique d intervention : 6 Blessés graves (PLS URGENT) 9 Blessés (non urgents) 27 Blessés légers Total: 42 patients FFG total (évennement majeur déduit): 23 Accident de sport 22 Cas de personnes alcoolisées 16 Urgences médicales 13 Accidents divers 2 Stand-by feu 1 Accident de baignade

28 Hôpitaux Centre Hospitalier Biennois SA Clinique des Tilleuls SA, Bienne Hôpital universitaire de l Ile, Berne Hôpital universitaire, clinique pédiatrique, Berne Hôpital Tiefenau, Berne Hôpital Bürger, Soleure Hôpital Pourtalès, Neuchâtel Transferts secondaires REGA

29 Difficultés au CASU 144 Bienne Quantité de blessés Nombre d appels en peu de temps Difficultés de compréhension; tempête, panique, cris, Prioriser les interventions 2 places sinstrées Communication Polycom/natel SII (système d information et d intervention) pas actualisé

30 Difficultés pour le chef Front Accès par les axes des secours; bouchons, tempête, foule Maintenir les axes des secours libres Initiatives personnelles Communication; natels non fonctionnels, pas de contact possible au CASU via Polycom (en cours d amélioration)

31 Difficultés pour le chef d intervention Beaucoup de petites places sinistrées Patients sans PLS Aucun transport primaire avec REGA Aucune connexion avec CASU Bienne Utilisation de l'infrastructure disponible (Tentes impossibles) Remorque PMA ne peut être déployé à cause de la tempête (seulement le matériel) Caractéristique et structuration des emplois

32 Conséquences Formation interne et externe y compris les hôpitaux Formation des principes de communication y compris discipline radio Conduite précise et distincte à l aide de checklistes et définition claire des rôles clés

33 Positifs Gestion du personnel Changements d équipes (jour/nuit) chez ARB et dans les hôpitaux Bénévoles Organisation des feux bleus Le temps (42 patients en 2,5h)

34 À retenir Lors des principes de conduite restez flexible Mise en pratique des checklistes

35 Merci beaucoup Police cantonale Berne / CER Bienne-Berne Sapeurs-pompiers régionale et agglomöration Bienne, Sapeurs-pompiers Täuffelen, Protection civile Bienne Centre hospitalier Bienne, Clinique des Tilleuls Bienne, Hôpital Bürger Soleure Hôpital Pourtalès Neuchâtel, Hôpital de l Ile Berne, Hôpital Tiefenau Berne, Police sanitaire Berne, Service d ambulances hôpital Soleure SA, Sanitaire Granges / SIS Neuchâtel / Ambulances Roland Neuchâtel, Team sanitaire Reber, Care Team canton Berne, Sécurité publique Bienne, Armée Suisse section sanitaire compagnie 4 sous les ordres du capitaine Forster et du lieutenant Hirzel, Associations de samaritains Bienne et alentours, Médecins volontaires et bénévoles sur place Gymnastes FFG 2013, Ainsi que le personnel d'ambulance Région Bienne SA

36 Merci beaucoup pour votre attention

Organisation générale des secours dans le canton du Valais. Vincent Favre, directeur OCVS

Organisation générale des secours dans le canton du Valais. Vincent Favre, directeur OCVS Organisation générale des secours dans le canton du Valais Vincent Favre, directeur OCVS Bases légales Promouvoir la qualité et la rapidité des secours aux personnes accidentées, malades ou en danger par

Plus en détail

ACCIDENTOLOGIE EN SMUR

ACCIDENTOLOGIE EN SMUR ACCIDENTOLOGIE EN SMUR Étude des accidents occasionnés par des véhicules automobiles, tant au point de vue de leur cause que de leurs effets Éric JASMIN ACCIDENTOLOGIE EN SMUR 1 INTRODUCTION Efficacité

Plus en détail

Engagement «Enduro 2014»

Engagement «Enduro 2014» Engagement «Enduro 2014» Le service de l aide à la conduite AIC a prêté main forte à l académie de police de Savatan du dimanche 28 septembre au vendredi 3 octobre 2014 pour animer la régie mise en place

Plus en détail

Activités dans un poste d assistance / centre de prise en charge

Activités dans un poste d assistance / centre de prise en charge Contrôle des entrées 1. Sécurité Contrôle de l identité des personnes Contrôle des locaux Garde de nuit Ronde de la garde de nuit Installations de lutte contre le feu Listes des téléphones pour les cas

Plus en détail

INSTITUT DE SÉCURITÉ

INSTITUT DE SÉCURITÉ INSTITUT DE SÉCURITÉ Organisation de l extinction dans l entreprise Fiche de sécurité 1801-00.f précédemment Feuille SPI AE 7 Page 1 Généralités 2 2 Formation du personnel 2.1 Principes fondamentaux 2

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

Généralités / Pouvoir de police

Généralités / Pouvoir de police Généralités / Pouvoir de police 2 Détenteur du pouvoir de police qui lui est conféré par le Code Général des Collectivités Territoriales, le maire est chargé de la prévention et de la lutte contre les

Plus en détail

DESCRIPTIF DES FORMATIONS PROTECTION CIVILE 1. FORMATION DE BASE 2. FORMATION DES CADRES 3. FORMATION COMPLEMENTAIRE 4.

DESCRIPTIF DES FORMATIONS PROTECTION CIVILE 1. FORMATION DE BASE 2. FORMATION DES CADRES 3. FORMATION COMPLEMENTAIRE 4. REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE C 2.5 Département de la sécurité et de l'économie Office cantonal de la protection de la population et des affaires militaires Centre d instruction feu et protection civile

Plus en détail

Règlement sur les soins préhospitaliers et les transports de patients. Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel,

Règlement sur les soins préhospitaliers et les transports de patients. Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, CONSEIL D'ETAT Règlement sur les soins préhospitaliers et les transports de patients Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi de santé du 6 février 1995, notamment ses articles

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil PL 8860

Secrétariat du Grand Conseil PL 8860 Secrétariat du Grand Conseil PL 8860 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 30 octobre 2002 Messagerie Projet de loi ouvrant un crédit d'investissement de 700 000 F pour la modernisation

Plus en détail

Agusta A109 k2 EUROCOPTER EC 145 Challenger CL 604 REGA Fondation privée 13 Bases hélicoptères 5 Eurocopter EC 145 8 Agusta A 109 K2 3 Jets Ambulance (Challenger CL 604) Membre de la Croix Rouge Suisse

Plus en détail

Dispositif dégradé et réaction initiale

Dispositif dégradé et réaction initiale 3.4 Prise en charge des victimes radiocontaminées Dispositif dégradé et réaction initiale UMH, SMUR Régulation SAMU SAU, UP Les limites du dispositif (circulaire 800) L identification de l attentat n est

Plus en détail

Organisation de la défense incendie à Genève

Organisation de la défense incendie à Genève Organisation de la défense incendie à Genève L organisation de la défense incendie à Genève est régie notamment par les articles 11 à 23 de la «loi sur l organisation et l intervention des sapeurs-pompiers»

Plus en détail

Devenez partenaire! Fondation fribourgeoise de réanimation

Devenez partenaire! Fondation fribourgeoise de réanimation Devenez partenaire! Fondation fribourgeoise de réanimation Sauver des vies Le projet de la Fondation fribourgeoise de réanimation est né grâce à l exemple de la Fondation Ticinocuore tessinoise. En effet,

Plus en détail

Les professions suivantes sont considérées comme professions de la santé non universitaires :

Les professions suivantes sont considérées comme professions de la santé non universitaires : Gesundheitsund Fürsorgedirektion des Kantons Bern Spitalamt Dienststelle Berufsbildung Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne Office des hôpitaux Service de la formation

Plus en détail

La régulation des transports sanitaires par les SAMU

La régulation des transports sanitaires par les SAMU La régulation des transports sanitaires par les SAMU DHOS SDO Bureau O1 1 L organisation des transports sanitaires urgents : une mission permanente Principe : Les transports sanitaires sont une mission

Plus en détail

LE DFS A 1 AN! BILAN DE LA PREMIÈRE ANNÉE DU DÉPARTEMENT DE LA FORMATION ET DE LA SÉCURITÉ. Sion, le 15 mai 2015

LE DFS A 1 AN! BILAN DE LA PREMIÈRE ANNÉE DU DÉPARTEMENT DE LA FORMATION ET DE LA SÉCURITÉ. Sion, le 15 mai 2015 LE DFS A 1 AN! BILAN DE LA PREMIÈRE ANNÉE DU DÉPARTEMENT DE LA FORMATION ET DE LA SÉCURITÉ Sion, le 15 mai 2015 LE DFS, C EST. 11 SERVICES (5 DANS LE DOMAINE DE LA FORMATION ET 6 DANS LE DOMAINE DE LA

Plus en détail

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la base

Plus en détail

CEFOPS - ECAMB École de soins ambulanciers Genève

CEFOPS - ECAMB École de soins ambulanciers Genève CEFOPS - ECAMB École de soins ambulanciers Genève La Formation Notre école Créée en 1987, elle a dans un premier temps préparé les ambulanciers* genevois au brevet cantonal. Depuis 1999, elle forme des

Plus en détail

DESCRIPTIF DES FORMATIONS PROTECTION CIVILE

DESCRIPTIF DES FORMATIONS PROTECTION CIVILE DESCRIPTIF DES FORMATIONS PROTECTION CIVILE 0. Filière d instruction 1. Collaborateur d état-major 1.1 Spécialiste de l aide psychologique d urgence 1.2 Spécialiste de la protection des biens culturels

Plus en détail

Décontamination ABC pour les hôpitaux de soins aigus: état des lieux et défis à relever

Décontamination ABC pour les hôpitaux de soins aigus: état des lieux et défis à relever Der Beauftragte des Bundesrates für den Koordinierten Sanitätsdienst KSD Le Mandataire du Conseil fédéral pour le service sanitaire coordonné SSC L'incaricato del Consiglio federale per il servizio sanitario

Plus en détail

DESCRIPTIF DES FORMATIONS SAPEURS-POMPIERS

DESCRIPTIF DES FORMATIONS SAPEURS-POMPIERS DESCRIPTIF DES FORMATIONS SAPEURS-POMPIERS 0. Flux hiérarchique et formation 1. Formation de base 1.1 Ecole de formation 1.2 Ecole de formation pour entreprises 2. Formation de base étendue 2.1 Ecole de

Plus en détail

Organisation des missions de secours dans le canton de Neuchâtel

Organisation des missions de secours dans le canton de Neuchâtel Etablissement cantonal d assurance et de prévention Commandement unique des missions de secours Organisation des missions de secours dans le canton de Neuchâtel Mars 2015 Ordre du jour 1. Rappel de la

Plus en détail

Possibilités d engagement du grand ventilateur mobile

Possibilités d engagement du grand ventilateur mobile AM.305.1.f Aide-mémoire Possibilités d engagement du grand ventilateur mobile Édition du 01.12.2014 Inspectorat des sapeurs-pompiers du canton de Berne Page 2 1. Généralités Le canton de Berne dispose

Plus en détail

Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale

Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale Spécialistes en santé publique? Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale Le CHUV est l employeur de 10 000 personnes Budget 1,4 milliard de frs 2 1 des 5 Hôpitaux

Plus en détail

Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales dans les hôpitaux universitaires

Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales dans les hôpitaux universitaires Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Santé, éducation et sciences Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales

Plus en détail

FIF - Alger - 14 mai 2008 2

FIF - Alger - 14 mai 2008 2 FIF - Alger - 14 mai 2008 1 FIF - Alger - 14 mai 2008 2 Le système des assurances en Suisse Les assurances publiques Les assurances privées Les assurances obligatoires Les assurances semi-obligatoires

Plus en détail

Le No 144 au quotidien et en situation extraordinaire

Le No 144 au quotidien et en situation extraordinaire IAS Journée romande 20 nov 2009 Le No 144 au quotidien et en situation extraordinaire Dr J-Pierre Deslarzes 144 Sierre / Valais au quotidien et en situation extraordinaire Domaine pré-hospitalier 117 118

Plus en détail

JEUX D'HIVER DU CANADA DE 2015. Responsable de l exploitation des sites

JEUX D'HIVER DU CANADA DE 2015. Responsable de l exploitation des sites JEUX D'HIVER DU CANADA DE 2015 Titre du poste : Responsable de l exploitation des sites Secteurs de responsabilité : 40 Exploitation des sites 44 Aménagement des sites 88 Services essentiels [déneigement]

Plus en détail

Vision pour l Arc jurassien

Vision pour l Arc jurassien Concept sanitaire extrahospitalier : Vision pour l Arc jurassien Dr Jean-Pierre DESLARZES Responsable CASU 144 Serge DIOTTE Ambulancier-chef Dr Dumeng DECOSTERD Médecin-chef du service des Urgences Février

Plus en détail

SECOURS D URGENCE A LA PERSONNE. ORGANISATION OPERATIONNELLE et PROCEDURES EN EHPAD

SECOURS D URGENCE A LA PERSONNE. ORGANISATION OPERATIONNELLE et PROCEDURES EN EHPAD Printemps des EHPAD Nice 26 mars 2015 SECOURS D URGENCE A LA PERSONNE - S.U.A.P - ORGANISATION OPERATIONNELLE et PROCEDURES EN EHPAD Médecin Lt Colonel V. ALAUX-DHENIN, Responsable «Mission Médicalisation

Plus en détail

L analyse de risque en pratique et la prévention de accidents du travail au CHUV. Sohf, 3 septembre 2009, Lausanne

L analyse de risque en pratique et la prévention de accidents du travail au CHUV. Sohf, 3 septembre 2009, Lausanne L analyse de risque en pratique et la prévention de accidents du travail au CHUV Sohf, 3 septembre 2009, Lausanne 1 Plan de la présentation - Introduction et chiffres du CHUV - Historique en SST - Analyse

Plus en détail

4. La Croix-Rouge suisse. Le pouvoir de l humanité

4. La Croix-Rouge suisse. Le pouvoir de l humanité Le pouvoir de l humanité La CRS 24 associations cantonales Organe suprême: Assemblée de la Croix-Rouge Conseil de la Croix-Rouge Commission de contrôle de gestion Organisations de sauvetage Conférence

Plus en détail

Objectifs d enseignement Les attentes à l égard des apprenants et apprenantes du jardin d enfants sont les suivantes :

Objectifs d enseignement Les attentes à l égard des apprenants et apprenantes du jardin d enfants sont les suivantes : OBJET : Développement personnel et social Connaissance de l entourage Les arts Arts visuels SUJETS : Travailleurs des services d urgence NIVEAU SCOLAIRE : Jardin d enfants TEMPS NÉCESSAIRE : 35 minutes

Plus en détail

Le Grand Conseil du canton de Fribourg

Le Grand Conseil du canton de Fribourg 8.. Loi du mars 999 sur l Hôpital cantonal Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du er décembre 998 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e P r e s s e. A D U C T I S

C o m m u n i q u é d e P r e s s e. A D U C T I S A R T O P, j u i n 2 0 1 3 / p. 1. Annonceur : ADUCTIS. Responsable : Jean DEL GOLETO. Adresse : 1 Parc Burospace - 91571 BIEVRES Cedex. Tél. : 01 69 35 30 00. Fax : 01 69 35 30 01. web : www.aductis.com.

Plus en détail

COMMUNICATION 2015/03

COMMUNICATION 2015/03 COMMUNICATION 2015/03 Madame Monsieur le Gouverneur Bourgmestre Président de CPAS Président de l'intercommunale Président du Collège de police Président du Collège de la zone de secours direction Sécurité

Plus en détail

Association des Responsables des Services d Ambulance du canton de Fribourg. Freiburgische Vereinigung Leiter Rettungsdienste. Président de l'arsaf 1

Association des Responsables des Services d Ambulance du canton de Fribourg. Freiburgische Vereinigung Leiter Rettungsdienste. Président de l'arsaf 1 Association des Responsables des Services d Ambulance du canton de Fribourg Freiburgische Vereinigung Leiter Rettungsdienste Président de l'arsaf 1 Structures cantonales Tarifs Coûts, secteur publicinclus

Plus en détail

Directives pour l organisation du service sanitaire lors de manifestations hippiques. Disciplines Saut, Dressage, Concours Complet et attelage

Directives pour l organisation du service sanitaire lors de manifestations hippiques. Disciplines Saut, Dressage, Concours Complet et attelage Directives pour l organisation du service sanitaire lors de manifestations hippiques Disciplines Saut, Dressage, Concours Complet et attelage 27 avril 2015 Discipline : Saut d Obstacle Analyse finale et

Plus en détail

Urgences. médicales. avoir le bon réflexe

Urgences. médicales. avoir le bon réflexe Urgences médicales v 1) Le SAMU c est quoi? Urgences médicales, c+/; Z2 C est le Service d Aide Médicale Urgente doté d un numéro de téléphone unique (15) gratuit, joignable 24h sur 24 et tenu au secret

Plus en détail

Le Plan ORSEC National

Le Plan ORSEC National Décret n 93-1288 du 17 novembre 1993, adoptant le Plan national d organisation des secours (ORSEC) Le Président de la République, Vu la Constitution, notamment en ses articles 37 et 65 ; Vu la loi n 64-53

Plus en détail

2. Organisation générale de la chaîne des secours

2. Organisation générale de la chaîne des secours Chapitre89 Rôle de l infirmier au Poste Médical Avancé J-Y. ANDRÉ, P. TURSIS, J. ASAPH, C. CHOLLET-XEMARD 1. Introduction En cas de survenu d un événement catastrophique, un certain nombre d installation

Plus en détail

Service de Défense Incendie et de Secours Terre-Sainte

Service de Défense Incendie et de Secours Terre-Sainte Service de Défense Incendie et de Secours Terre-Sainte Présentation et historique Le Service de Défense Incendie et de Secours (SDIS) de Terre-Sainte est né de la fusion en 2001 de huit corps de sapeurs

Plus en détail

Statistiques Client. Sommaire :

Statistiques Client. Sommaire : 10273600 Statistiques Client Sommaire : o Informations Administratives o Synthèse des Réclamations o Détail des Réclamations - Historique de l'information: 10 ans - Risque : RESPONSABILITE CIVILE Produit

Plus en détail

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Louise Bradette, Chef de division Michel Denis, Chef de division Myriam Fernet, ingénieure Montréal c est Territoire : 500 km 2 Arrondissements

Plus en détail

Présentation ARM Référent SAMU - Centre 15 des Hauts de Seine.

Présentation ARM Référent SAMU - Centre 15 des Hauts de Seine. Présentation ARM Référent SAMU - Centre 15 des Hauts de Seine. Congrès UNARM RENNES 16 MAI 2014 1 Présentation du SAMU 92 Le Centre de Réception et de Régulation des Appels (CRRA) se situe au sein de l

Plus en détail

Manifestation temporaire Formulaire complémentaire B

Manifestation temporaire Formulaire complémentaire B (Valable dès le 1 er août 2015) Manifestation temporaire Formulaire complémentaire B A remplir entièrement (Formulaire de base A à remplir également) Organisateur : Date de la manifestation :... 1. Lieu

Plus en détail

Assurance ACCIDENT HIRSLANDEN Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires

Assurance ACCIDENT HIRSLANDEN Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires Assurance ACCIDENT HIRSLANDEN Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private Care Edition de janvier 2007 (version 2013) Table des

Plus en détail

Statistique 2013 des sapeurs-pompiers Nombreuses interventions trop de fausses alarmes

Statistique 2013 des sapeurs-pompiers Nombreuses interventions trop de fausses alarmes 85 Statistique 2013 des sapeurs-pompiers Nombreuses interventions trop de fausses alarmes Les sapeurs-pompiers ont aussi accompli un important travail en 2013. Bien qu un peu moins sollicitée par rapport

Plus en détail

les Réservistes Opérationnels RCO Groupe d'intervention

les Réservistes Opérationnels RCO Groupe d'intervention les Réservistes Opérationnels RCO Groupe d'intervention Est composé de 12 personnes Les cartes (ZONES) Risques tempêtes, orages violents, coulées de boue Dégagement des routes barrées par les chutes d

Plus en détail

Gestion de crise en milieu hospitalier : Evolution de la réflexion

Gestion de crise en milieu hospitalier : Evolution de la réflexion 54 es Journées d'études et de formation des Ingénieurs Hospitaliers de France TOULOUSE 2014 Gestion de crise en milieu hospitalier : Evolution de la réflexion Mme Frédérique BRAYDA- CASABONNE Bonjour,

Plus en détail

Journée nationale du don d organes. Conférence de presse vendredi 11 septembre 2009

Journée nationale du don d organes. Conférence de presse vendredi 11 septembre 2009 Journée nationale du don d organes Conférence de presse vendredi 11 septembre 2009 Programme de la conférence Accueil et présentation des intervenants Muriel Desaulles, secrétaire générale HNE Cadre général

Plus en détail

4 Description des chiffres-clés répertoriés

4 Description des chiffres-clés répertoriés 4 Description des chiffres-clés répertoriés La partie tableaux donne, pour chaque hôpital de Suisse, une sélection de chiffres-clés. Celle-ci se fonde sur l ancienne publication de la VESKA/H+ «Statistique

Plus en détail

Dans le présent règlement, toute désignation de personne, de statut ou de fonction vise indifféremment la femme et l homme.

Dans le présent règlement, toute désignation de personne, de statut ou de fonction vise indifféremment la femme et l homme. Règlement communal Sur la protection contre l incendie L Assemblée primaire de la Commune d Anniviers Vu l article 5 de la loi cantonale du 8 novembre 977 sur la protection contre l incendie et les éléments

Plus en détail

Règlement interne du Service d'incendie et de Secours des Montagnes neuchâteloises (SISMN) LE CONSEIL COMMUNAL DE LA VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS

Règlement interne du Service d'incendie et de Secours des Montagnes neuchâteloises (SISMN) LE CONSEIL COMMUNAL DE LA VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS 12 janvier 2011 Règlement interne du Service d'incendie et de Secours des Montagnes neuchâteloises (SISMN) LE CONSEIL COMMUNAL DE LA VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS Vu le règlement organique du Service d'incendie

Plus en détail

Dr Michel NAHON - SAMU de PARIS. Evacuation d une structure de soins!

Dr Michel NAHON - SAMU de PARIS. Evacuation d une structure de soins! Evacuation d une structure de soins! Les faits ne sont pas anecdotiques! 2013 Incendies (Necker, Lariboisière) Pannes électriques (CH I Créteil, HP Antony)! Analyse des facteurs aggravants! Nature de la

Plus en détail

/" " "/" " 3 #", $ (455) NORME

/  /  3 #, $ (455) NORME 1 2 ) NORME 9.1.1 Un plan d urgence sera établi pour tout aérodrome en proportion des opérations aériennes et autres activités pour lesquelles il est utilisé 3 4 NORME 9.1.2 Le plan d urgence d aérodrome

Plus en détail

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES en lien avec la Politique intégrée en santé, sécurité et bien-être du travail (2012)

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES en lien avec la Politique intégrée en santé, sécurité et bien-être du travail (2012) Procédure relative à la pratique sécuritaire d activités sportives avec les jeunes, à l intention des intervenants en unités d hébergement, dans l exercice de leurs fonctions DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES

Plus en détail

1) surveillance du littoral, tenue des postes de secours, mise à disposition des MNS CRS

1) surveillance du littoral, tenue des postes de secours, mise à disposition des MNS CRS Note sur la saison estivale 2014 Conférence de presse du lundi 22 septembre 2014 I) Le dispositif 1) surveillance du littoral, tenue des postes de secours, mise à disposition des MNS CRS La sécurité du

Plus en détail

Après la terre, le ciel!

Après la terre, le ciel! Bienvenue Après la terre, le ciel! Conférence de presse pour le lancement de TCS Ambulance Kloten, 15.11.2011 Bruno Ehrler directeur général La version orale fait foi. 2 Le TCS décolle 1. Le TCS est en

Plus en détail

A chacun son médecin de famille

A chacun son médecin de famille A chacun son médecin de famille Des médecins de famille pour la Suisse aujourd hui et demain www.fondation-medecins-famille.ch Médecins de famille et pédiatres en Suisse Toute personne, âgée ou jeune,

Plus en détail

l encoche Protection civile du Haut-Plateau revue d information de la commune de Montana Décembre 1998 - N 2

l encoche Protection civile du Haut-Plateau revue d information de la commune de Montana Décembre 1998 - N 2 revue d information de la commune de Montana Décembre 1998 - N 2 1999 Commune de Montana, sauf mention spéciale en fin d article. Reproduction autorisée avec mention de la source et envoi d une copie à

Plus en détail

École Régionale d Aspirants de Police

École Régionale d Aspirants de Police École Régionale d Aspirants de Police «Former les agents de la force publique de demain, en leur offrant les connaissances, les compétences et l humanisme nécessaires à l exécution de leurs missions.»

Plus en détail

Gestion de crise Exemple du canton de Neuchâtel

Gestion de crise Exemple du canton de Neuchâtel Entre hystérie et oubli l épidémie à virus EBOLA Gestion de crise Exemple du canton de Neuchâtel Dr Claude-François Robert, médecin cantonal 22 septembre 2015 Le problème au niveau d un canton Ebola :

Plus en détail

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE INTRODUCTION Les accidents de la circulation sont

Plus en détail

Directives sur la reconnaissance des services de sauvetage

Directives sur la reconnaissance des services de sauvetage Directives sur la reconnaissance des services de sauvetage Directives 2010 L'Interassociation de sauvetage (IAS), en tant qu organisation faîtière suisse, a pour but d encourager et de coordonner le secourisme

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES, LEVEE DU DOUTE. Alarme Sécurité Confort Service

NOUVELLES TECHNOLOGIES, LEVEE DU DOUTE. Alarme Sécurité Confort Service NOUVELLES TECHNOLOGIES, LEVEE DU DOUTE Les sujets traités La situation actuelle de la criminalité en Suisse Courte présentation du groupe Securitas Les possibilités existantes pour se protéger Les éléments

Plus en détail

Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation

Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation Fiche de poste de Directeur Adjoint Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation Centre hospitalier (ou direction commune) : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier

Plus en détail

Tarification dans le domaine du sauvetage

Tarification dans le domaine du sauvetage Tarification dans le domaine du sauvetage Décision du Conseil fédéral du 26 mai 2004 (santésuisse Ticino contre le Conseil d Etat du canton du Tessin et la Federazione Cantonale Ticinese Servizi Ambulanze,

Plus en détail

L organisation de manifestations sur le territoire de la commune. Le festival Bandas en Malepère : 10 années de prévention. - Commune de Montréal -

L organisation de manifestations sur le territoire de la commune. Le festival Bandas en Malepère : 10 années de prévention. - Commune de Montréal - L organisation de manifestations sur le territoire de la commune Carcassonne 15 mars 2013 Le festival Bandas en Malepère : 10 années de prévention - Commune de Montréal - Mairie de Montréal Christian REBELLE

Plus en détail

C O N V E N T I O N. ET La Croix Rouge, 98 rue DIDOT, Paris 14, représentée par le Président de la Croix-Rouge française, Jean-François MATTEI.

C O N V E N T I O N. ET La Croix Rouge, 98 rue DIDOT, Paris 14, représentée par le Président de la Croix-Rouge française, Jean-François MATTEI. C O N V E N T I O N RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE DANS LES MISSIONS HUMANITAIRES DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE ENTRE : LE CENTRE HOSPITALIER ET UNIVERSITAIRE De, représenté par

Plus en détail

Le secours d urgence aux personnes DE LA GESTION DES MOYENS AU PILOTAGE DE LA MISSION

Le secours d urgence aux personnes DE LA GESTION DES MOYENS AU PILOTAGE DE LA MISSION Le secours d urgence aux personnes DE LA GESTION DES MOYENS AU PILOTAGE DE LA MISSION COLONEL ERIC FAURE, PRÉSIDENT DE LA FNSPF ISABELLE VERBAERE LA GAZETTE DES COMMUNES Les intervenants Colonel Eric FAURE,

Plus en détail

Certaines tables sont contextualisées : Version Territoriale ou hospitalière ; T ou H)

Certaines tables sont contextualisées : Version Territoriale ou hospitalière ; T ou H) Nom de la table référentiel Nombre de pages Version 1 Régime-statut 1 Grade 33 Métier 13 Horaire 1 Discipline d'équipement (uniquement hospitalier) 5 Elément matériel 7 Nature de lésion 1 Siège de lésion

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

L alerte des maires lors d intervention sur leur commune. Le soutien au maire par les sapeurs-pompiers lors d'une intervention d'ampleur

L alerte des maires lors d intervention sur leur commune. Le soutien au maire par les sapeurs-pompiers lors d'une intervention d'ampleur Intervention du Colonel Pascal COLIN, directeur départemental des services d incendie et de secours de la Marne L alerte des maires lors d intervention sur leur commune Le soutien au maire par les sapeurs-pompiers

Plus en détail

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE N 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL POUR LA COUVERTURE DU RISQUE HOSPITALISATION TITRE I - PRINCIPES GÉNÉRAUX ARTICLE 1-1 CATÉGORIES COUVERTES Sont admis à bénéficier des

Plus en détail

Appel d alarme par serveurs vocaux (portable, Fixnet)

Appel d alarme par serveurs vocaux (portable, Fixnet) AM.501.1.f Aide-mémoire Alarme Appel d alarme par serveurs vocaux (portable, Fixnet) Edition de 01.02.2011 Inspectorat des sapeurs-pompiers du canton de Berne Page 2 Toutes les désignations au masculin

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

Ecole Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs Pompiers

Ecole Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs Pompiers VL Cultiver le passé, enfanter l avenir, tel est notre présent. I ORGANISER ET MAINTENIR LA CAPACITE OPERATIONNELLE DU GROUPE (ORDRE PREPARATOIRE) P A T R A C D R Personnel Armement Tenue Radio Alimentation

Plus en détail

A votre service, en Suisse

A votre service, en Suisse A votre service, en Suisse Tout pour votre emménagement en Suisse Informations et check-list Une couverture d assurance optimale pour toutes les étapes de votre vie : www.visana.ch Bienvenue en Suisse!

Plus en détail

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE Préavis no 11 MW/dt le 20 avril 1998 RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant Une demande de crédit d'investissement de fr. 191'000.-- pour le remplacement

Plus en détail

RÈGLEMENT DES GARDES 2014-2015

RÈGLEMENT DES GARDES 2014-2015 RÈGLEMENT DES GARDES 2014-2015 Article 1 Conformément à l article R6153-47 du Code de la Santé Publique, les étudiants en médecine participent au service de garde au sein des services hospitaliers suivants

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

Promotion Santé Suisse

Promotion Santé Suisse Promotion Santé Suisse Qu est-ce que promouvoir la santé? «La promotion de la santé est le processus qui confère aux populations les moyens d assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé, et d

Plus en détail

Officiers de Garde Groupement (O.G.G.) Officiers de Garde Compagnie (O.G.C.)

Officiers de Garde Groupement (O.G.G.) Officiers de Garde Compagnie (O.G.C.) DVP-2.3.1 / 15-01 Note de Opérationnelle N.S.O. 2015-01 Version 1.0 Interventions payantes Bureau Procédures Opérationnelles et Plans de Secours Date de parution : 22 décembre 2014 Date de mise en application

Plus en détail

Référence : B.O N 5526 DU 29 Rebii II 1428 (17/5/2007) Décret n 2-06-656 du 24 rabii I 1428 (13 avril 2007) relatif à l'organisation hospitalière.

Référence : B.O N 5526 DU 29 Rebii II 1428 (17/5/2007) Décret n 2-06-656 du 24 rabii I 1428 (13 avril 2007) relatif à l'organisation hospitalière. Référence : B.O N 5526 DU 29 Rebii II 1428 (17/5/2007) Décret n 2-06-656 du 24 rabii I 1428 (13 avril 2007) relatif à l'organisation hospitalière. LE PREMIER MINISTRE, VU la Constitution, notamment son

Plus en détail

Sécurité incendie dans les garages

Sécurité incendie dans les garages Sécurité incendie dans les garages Assuré et rassuré. Risques d incendie dans les garages Lorsque le feu prend dans des garages, il provoque souvent des dégâts importants, et dans les cas les plus graves,

Plus en détail

PASS sports vacances. Sommaire

PASS sports vacances. Sommaire PASS sports vacances Sommaire PREAMBULE Article 1 : Modalités d inscription Article 2 : Modalités de fonctionnement Article 3 : Les infrastructures Article 4 : Tarification Article 5 : Sécurité et secours

Plus en détail

La vision par delà les frontières. Les solutions françaises

La vision par delà les frontières. Les solutions françaises La vision par delà les frontières Les solutions françaises Journée Latine SION 07 novembre 2013 Docteur Thierry ROUPIOZ Responsable Centre 15 de Haute-Savoie SAMU Service d aide médicale urgente Système

Plus en détail

DESCRIPTIF DES FORMATIONS SAPEURS-POMPIERS

DESCRIPTIF DES FORMATIONS SAPEURS-POMPIERS REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département des constructions et des technologies de l'information Sécurité civile Service formation DESCRIPTIF DES FORMATIONS SAPEURS-POMPIERS 1. Formation de base 1.1 Ecole

Plus en détail

Devenir acteur de santé

Devenir acteur de santé de cadres de santé d ambulanciers d auxiliaires de puériculture école d infirmiers de bloc opératoire des aides-soignants école d infirmiers anesthésistes Les écoles et instituts de formation aux professions

Plus en détail

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ;

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; S outiller de façon concrète pour la préparation d une simulation d un code orange ; Partager notre expérience afin

Plus en détail

Dr E. CHATIGRE Dr P. ASSOUAKON* sablinpatrice@yahoo.fr. sablinpatrice@yahoo.fr séminaire ATCI Abidjan 17 Novembre 2011

Dr E. CHATIGRE Dr P. ASSOUAKON* sablinpatrice@yahoo.fr. sablinpatrice@yahoo.fr séminaire ATCI Abidjan 17 Novembre 2011 Dr E. CHATIGRE Dr P. ASSOUAKON* sablinpatrice@yahoo.fr sablinpatrice@yahoo.fr séminaire ATCI Abidjan 17 Présentation du SAMU Crée en 1976 EPN en 1984 3 Structures: Depuis 1995, 2000 Le SAMU-SMUR Le Centre

Plus en détail

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE PRÊT À INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE INCENDIE DE FORÊT TORNADE PLAN FAMILIAL D URGENCE Une bonne préparation aux situations d urgence

Plus en détail

SNOWCARE. Information aux clients conformément à la LCA et Conditions Générales d'assurance

SNOWCARE. Information aux clients conformément à la LCA et Conditions Générales d'assurance Information aux clients conformément à la LCA et Conditions Générales d'assurance Edition 2015 05.10.2015 SOMMAIRE SNOWCARE ASSURANCE ASSISTANCE SUR LES PISTES DE SKI... 3 I. INFORMATION AUX CLIENTS CONFORMÉMENT

Plus en détail

Les présentes instructions règlent l administration uniforme durant le service de protection civile à l échelon cantonal et régional.

Les présentes instructions règlent l administration uniforme durant le service de protection civile à l échelon cantonal et régional. EETAT DE VAUD Département de la sécurité et de l environnement SERVICE DE LA SECURITE CIVILE ET MILITAIRE Division de la protection civile, Gollion Case postale 80 / 1305 Penthalaz Instructions du Service

Plus en détail

RÈGLEMENT ORGANIQUE DU SERVICE DE DÉFENSE CONTRE L'INCENDIE ET DE LUTTE CONTRE LES ÉLÉMENTS NATURELS. Vu :

RÈGLEMENT ORGANIQUE DU SERVICE DE DÉFENSE CONTRE L'INCENDIE ET DE LUTTE CONTRE LES ÉLÉMENTS NATURELS. Vu : RÈGLEMENT ORGANIQUE DU SERVICE DE DÉFENSE CONTRE L'INCENDIE ET DE LUTTE CONTRE LES ÉLÉMENTS NATURELS L Assemblée communale de la commune de Neyruz FR Vu : Vu la loi du novembre 964 sur la police du feu

Plus en détail

Diagnostic socio-économique Périmètre d étude du parc du Doubs franco-suisse. Atlas de cartes : équipements

Diagnostic socio-économique Périmètre d étude du parc du Doubs franco-suisse. Atlas de cartes : équipements : équipements Définitions, sources et concepts FRANCE BPE La base permanente des équipements (BPE) est destinée à fournir le niveau d équipement et de services rendus par un territoire à la

Plus en détail

LC 21 431. Le CSPV fait partie de l unité incendie et secours urbains du service d incendie et de secours de la Ville de Genève.

LC 21 431. Le CSPV fait partie de l unité incendie et secours urbains du service d incendie et de secours de la Ville de Genève. Règlement du corps des sapeurs-pompiers volontaires de la Ville de Genève LC Adopté par le Conseil administratif le 8 novembre 0 Approuvé par le Département de la sécurité le octobre 0 Entrée en vigueur

Plus en détail

Management de club. Modules de formation en management pour les collaborateurs bénévoles et professionnels des clubs sportifs suisses

Management de club. Modules de formation en management pour les collaborateurs bénévoles et professionnels des clubs sportifs suisses Management de club Modules de formation en management pour les collaborateurs bénévoles et professionnels des clubs sportifs suisses V 06.2008 Formation en management de club INITIATIVE La formation en

Plus en détail