OBJET : Modification du règlement national d action sanitaire et sociale - Dispositif dit «2.2.B»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OBJET : Modification du règlement national d action sanitaire et sociale - Dispositif dit «2.2.B»"

Transcription

1 Caisse Autonome Nationale de la Sécurité Sociale dans les Mines 77 avenue de Ségur PARIS CEDEX 15 Tél : Fax : C.S.S. N annexes Le Directeur général de la Caisse Autonome Nationale de la Sécurité Sociale dans les Mines à Madame et Messieurs les Directeurs, Mesdames et Messieurs les Agents-comptables des CARMI Paris, le 16 mars 2012 OBJET : Modification du règlement national d action sanitaire et sociale - Dispositif dit «2.2.B» Lors de sa réunion du 9 février 2012, la commission d action sanitaire et sociale de la CANSSM a décidé d apporter une modification au règlement national d action sanitaire et sociale en approuvant deux nouvelles fiches «prestations» visant à pallier la suppression du dispositif dit du «2.2.b» à savoir : La prestation «frais d hébergement et de transport liés à une cure thermale» La prestation «aide au transport». Il est précisé que par dérogation aux clauses communes du règlement national d action sanitaire et sociale, ces prestations ne sont pas soumises à conditions de ressources. La date d effet de mise œuvre de ces prestations est le 1 er janvier Les membres de la commission d action sanitaire et sociale ont par ailleurs demandé le réexamen des dossiers refusés en 2010 et 2011 au titre du dispositif du 2.2b conformément aux nouvelles modalités approuvées, si les CARMI sont en possession des justificatifs nécessaires. Je vous informe que par courrier du 15 mars 2012, la Direction de la sécurité sociale en accord avec la Direction du budget a approuvé les décisions prises par la commission d action sanitaire et sociale lors de sa réunion du 9 février portant sur les nouvelles modalités de prise en charge en matière d action sanitaire et sociale visant à pallier la suppression du dispositif dit «2.2B». Cette approbation est accompagnée de la réserve suivante : les dépenses correspondant aux nouvelles modalités retenues doivent s inscrire strictement dans le cadre de l enveloppe budgétaire limitative spécifique mise en place dans la COG de transition qui sera prochainement conclue avec la CANSSM. Cette enveloppe devra prioritairement financer la prise en charge des transports non remboursés par l assurance maladie afin d éviter tout renoncement aux soins. Elle précise que «toutefois un bilan sera effectué fin 2012 permettant de s assurer que l enveloppe dédiée est suffisante pour couvrir ce type de dépenses». 1/10

2 Vous trouverez en conséquence ci-joint : La fiche prestation «frais d hébergement et de transport liés à une cure thermale» La fiche prestation «aide au transport». Vous voudrez bien, si vous êtes en possession des justificatifs nécessaires, procéder dans les meilleurs délais : - au réexamen et à la liquidation de l ensemble des dossiers refusés en 2010 et 2011 au titre du dispositif du 2.2b conformément aux nouvelles modalités approuvées et ce, avant transfert de l action sanitaire et sociale à l ANGDM et - à la mise en paiement des dossiers pris en compte pour le calcul de la charge à payer ou en provisions, constituées à ce titre en Le reliquat des charges à payer, constatées au niveau local, sera transmis à la CANSSM pour transfert à l ANGDM. Par contre, le reliquat des provisions devra seulement être extourné par la CARMI. Par ailleurs, par courrier de ce jour, je vous notifie au titre du «dispositif dit 2.2.B», une enveloppe budgétaire 2012 correspondant à 2 mois de fonctionnement. Je précise que dans l attente de la mise en place des nouvelles fiches sous le logiciel CASSIS, la liquidation de ces prestations peut intervenir dès à présent dans le cadre de la prestation «aides financières individuelles section maladie» ou le détail des aides a été enrichi avec possibilité de choisir entre 3 lignes (cures frais de transport, cures frais d hébergement, transport médical). Ces 3 types de prestations peuvent être saisis sans condition de ressources. Il y a lieu de mettre en place un suivi spécifique des dépenses engagées au titre de cette nouvelle disposition en identifiant d une part celles relatives à l aide au transport et d autre part celles relatives à la prise en charge des frais d hébergement et de transport liés à une cure thermale. Par ailleurs, les règles de prescription des modes de transport doivent être rappelées aux prescripteurs du régime. PJ : - fiche aide au transport et fiche frais d hébergement et de transport liés à une cure thermale - annexe modifiée relative aux clauses communes - extrait site ameli.fr (référentiel de prescription) et décret du 10 mars validation de la décision de la commission d ASS 1 Après extourne correspondante des charges à payer et reprise de la provision passées au niveau local. 2/10

3 Aide au transport NATURE DE LA PRESTATION En dehors des cas règlementairement prévus, il peut être octroyé une aide pour les frais de transport non pris en charge par l assurance maladie, sauf pour ceux relatifs aux cures thermales qui font l objet d un dispositif spécifique. CONDITIONS DE PRISE EN CHARGE Une prise en charge au titre de l action sanitaire et sociale peut être accordée, sur demande de l intéressé et sans conditions de ressources, selon les modalités suivantes : - la prise en charge des frais de transport et de déplacement est accordée aux personnes dont l état de santé le justifie. Elle est prescrite par le médecin traitant sauf exceptions prévues par la loi (chirurgiendentiste, ophtalmologue, gynécologue..) qui décide de prescrire le transport le plus économique et le plus proche en fonction de l état de santé et du niveau d'autonomie de la personne. - la prise en charge est accordée pour les seuls déplacements pour se rendre chez un professionnel de santé (médecins spécialistes, kinésithérapeutes, dentiste, ). INSTRUCTION DE LA DEMANDE : Les demandes sont présentées, accompagnées du certificat délivré par le professionnel de santé. dans le délai d un mois suivant le transport effectif, et instruites par le service administratif ASS. Le service administratif maladie de la CARMI s assure que la demande ne peut être prise en charge au titre de l assurance maladie, et complète à cet effet l imprimé, élaboré au niveau national, fourni par le service administratif ASS. LES BENEFICIAIRES DE L AIDE : Les affiliés maladie et leurs ayants-droits. Il n y a pas de critère d âge, seul celui du besoin prescrit, le médecin traitant sauf exceptions prévues par la loi (chirurgien dentiste, ) jugeant seul de l opportunité. Cette prestation est cumulable avec l APA. NATURE DU TRANSPORT PRIS EN CHARGE C'est le médecin qui, s'il estime que la situation le justifie, prescrit le mode de transport le mieux adapté à l état de santé et au niveau d'autonomie de la personne dans le respect du référentiel de prescription des transports. JUSTIFICATION DE PAIEMENT Le directeur de la Caisse fait procéder au remboursement de la facture, qui s effectue a posteriori à l affilié, sur présentation de la prescription et de la facture détaillée et acquittée de la prestation. MODALITES DE FINANCEMENT Fonds National d Action Sanitaire et Sociale section «Maladie» 3/10

4 Frais d hébergement et de transport liés à une cure thermale NATURE DE LA PRESTATION En dehors des cas règlementairement prévus au code de la sécurité sociale, une prise en charge exceptionnelle pour les frais de transport et d hébergement au titre de l action sanitaire et sociale peut être accordée aux affiliés miniers. CONDITIONS DE PRISE EN CHARGE Une participation financière au titre de l ASS peut être accordée aux affiliés miniers, sans conditions de ressources, pour les frais de transport et d hébergement engagés pour suivre une cure thermale, si ceux-ci ne peuvent être pris en charge par les prestations légales. INSTRUCTION DE LA DEMANDE : Le service maladie instruit la demande en première intention et s assure que le remboursement d une partie des frais de transport et d hébergement ne peut être pris en charge au titre de l assurance maladie. Il en informe l affilié ou à l ayant-droit et l invite à s adresser au service action sanitaire et sociale en cas de non prise en charge au titre de l assurance maladie. Au vue de cette notification, l intéressé adresse au service administratif ASS qui l instruit, dans le délai maximal de trois mois suivant le retour de cure thermale, sa demande de prise en charge des frais d hébergement et de transport accompagnée de la copie de l imprimé CERFA règlementaire et de la notification du service maladie, LES BENEFICIAIRES DE L AIDE : Tous les bénéficiaires (assurés et ayants-droits) du Régime Minier. Il n y a pas de critère d âge, seul celui du besoin prescrit. Cette prestation est cumulable avec l APA. LE MONTANT DE L AIDE Au titre de l action sanitaire et sociale, le directeur de la Caisse fait procéder aux remboursements selon les modalités suivantes : - les frais de transport sont pris en charge dans la double limite de 100 % du montant d un billet de train aller/retour en 2 ème classe et des dépenses réellement engagées, sur présentation des justificatifs (y compris si un autre mode de transport a été choisi). Aucun justificatif n est exigé à l appui de la demande en cas d utilisation d une voiture particulière ; le seul justificatif exigé étant la déclaration certifiée sur l honneur de l affilié qui devra mentionner le kilométrage aller/retour, la puissance du véhicule utilisé (nombre CV) permettant de déterminer le tarif des indemnités kilométriques en regard des dispositions en vigueur au régime général en matière de frais de transport, ainsi que les justificatifs éventuels de frais de péage. - les frais d hébergement sont pris en charge à 100 % dans la double limite d un forfait fixé à 150,01 y compris pour un couple et dans la limite de frais engagés, sur présentation des justificatifs (facture hôtel ) Une seule prise en charge intervient annuellement au titre de l action sanitaire et sociale. JUSTIFICATION DE PAIEMENT Le remboursement de la facture s effectue à l affilié sur présentation de la prise en charge et de la facture détaillée et acquittée de la prestation correspondant aux frais d hébergement, et production des justificatifs nécessaires pour les frais de transport. MODALITES DE FINANCEMENT Fonds National d Action Sanitaire et Sociale section «Maladie» 4/10

5 Annexe relative aux clauses communes Article 1 : les bénéficiaires Les bénéficiaires des prestations du présent règlement sont : POUR CE QUI CONCERNE L ACTION SANITAIRE ET SOCIALE «MALADIE» Les affiliés (et leurs ayants droit) du régime minier au titre de l assurance maladie POUR CE QUI CONCERNE L ACTION SANITAIRE ET SOCIALE «ACCIDENT DU TRAVAIL MALADIE PROFESSIONNELLE» Les titulaires d une rente d accident du travail et/ou de maladie professionnelle (à titre personnel ou d ayants droit) servie par le régime minier POUR CE QUI CONCERNE L ACTION SANITAIRE ET SOCIALE «VIEILLESSE» Les personnes âgées d au moins 60 ans, titulaires d une pension personnelle ou de réversion servie par le régime minier et affiliées au régime minier pour l assurance maladie ou si elles n en relèvent pas, sont bénéficiaires : Soit de plusieurs avantages personnels ou de plusieurs avantages de réversion lorsque le plus grand nombre de trimestres d assurance validé aura été effectué au régime minier Soit d un avantage personnel et d un avantage de réversion lorsque l avantage personnel est servi par le régime minier, quel que soit le montant de celui-ci et de l avantage de réversion Des dispositions particulières peuvent être prises en ce qui concerne : L aide aux vacances, Les personnes âgées de 55 ans à 60 ans qui ne sont pas prises en charge par l Assurance Maladie et dont l aide est jugée indispensable au maintien à domicile. Le cas des couples dont les membres relèvent de régimes de retraite différents : dans ce cas, la contribution de l autre régime doit être recherchée si l aide est nécessaire aux deux époux. Article 2 : Nature de la prestation ou de l action et justification de l aide Elles sont précisées dans les fiches «prestations» et «actions» annexées au présent règlement. Article 3 : Instruction des demandes de prestations et d actions La demande du bénéficiaire ou du partenaire, est adressée (directement ou par son entourage) au service «Action Sanitaire et Sociale» de chaque organisme qui instruit le dossier administratif. Les décisions sont prises : par les instances délibérantes de l organisme ou la Commission d Action Sociale s il s agit de la mise en place d actions (ou de la contribution à des actions) du domaine de l Action Sanitaire et Sociale par les instances délibérantes de l organisme ou la Commission d Action Sociale, lorsqu il s agit : - de l octroi d aides financières (secours), - des prestations supplémentaires facultatives et obligatoires, des participations financières pour l achat de produits non pris en charge par l assurance maladie ou comportant un supplément, des fournitures pour incontinence pour les cas jugés lourds bénéficiaires de l APA et pour lesquels une complémentarité est mise en place lorsque le plan d aide APA est atteint. Pour l attribution de ces prestations, le conseil de la CARMI pourra, s il le juge nécessaire, donner délégation au directeur de la CARMI. par le Directeur, dans les autres cas. 5/10

6 Article 4 : Le montant et les conditions de ressources 4.1 Les barèmes applicables Le montant de l aide de l organisme résulte pour la plupart des prestations d un barème fonction des ressources (revenu brut global) du demandeur et de la nature de la prestation et d un plafond fixé chaque année par la Caisse Autonome Nationale. Pour ce qui a trait aux revalorisations annuelles des barèmes, les fiches concernées seront soumises à la validation des instances de la CANSSM après publication des barèmes nationaux par la Caisse nationale d assurance vieillesse des travailleurs salariés (CNAV). Les organismes régionaux seront donc tenus de respecter les dates d effet entérinées par l organisme national. Le barème «Aide Ménagère» est retenu pour l ensemble des prestations, à l exception : des prestations «Amélioration de l Habitat et à l Adaptation du Logement au Handicap» des «Aides Techniques» et de l ensemble des prestations «maladie» qui sont régies par le barème «Aide à l Amélioration de l Habitat» ; de la prestation «Aide aux Vacances» régie par le barème «Vacances» de la prestation «aides financières individuelles» des prestations «frais d hébergement et de transport liés à une cure thermale» et «aide au transport» non régies par des barèmes. Il est rappelé que les barèmes applicables sont ceux de l année civile en cours, contrairement aux ressources à prendre en considération qui correspondent au revenu de l année de référence N Les ressources prises en compte pour l attribution des aides Les ressources prises en considération pour l octroi des prestations du présent règlement, à l exception de la prestation «aide financière individuelle» (cas 3) pour laquelle il est tenu compte de l intégralité des ressources et des charges du bénéficiaire de l année en cours et des prestations «frais d hébergement et de transport liés à une cure thermale» et «aide au transport» non soumises à conditions de ressources, sont constituées des ressources fiscales du foyer, à savoir : «revenu déclaré de l année de référence N-2, soit le revenu avant abattements fiscaux et déductions éventuelles, auquel il convient d intégrer les revenus des capitaux mobiliers, les revenus fonciers et les revenus mondiaux éventuels». Dans les cas particuliers ci-après définis, les ressources seront déterminées selon les règles suivantes : comme suit : si la personne âgée (ou le couple) héberge(nt) des «cohabitants», la tranche est déterminée Ressources fiscales de la personne âgée (ou du couple) + Ressources fiscales du(ou des) cohabitant(s) 1 (ou 2) + ½ part par cohabitant et le résultat comparé au barème «personne seule» si la personne âgée vit au domicile de ses enfants, seules les ressources de la personne âgée sont prises en compte si l un des deux membres du couple est hébergé en établissement, les ressources du couple sont diminuées des frais d hébergement du conjoint placé et comparées au barème «personne seule». En cas de diminution durable des ressources et dans l attente de la connaissance des ressources exactes (cas de veuvage en cours d année), les ressources prises en compte seront celles du conjoint de l année de 6/10

7 référence N-2 divisées par deux (hormis les avantages en nature chauffage logement maintenus à taux plein durant la première année), auxquelles s ajouteront les avantages personnels de la veuve. Il ne sera pas tenu compte des ressources liées à la majoration pour conjoint à charge. Article 5 : Justification de l aide Les prestations sont payées sur présentation des pièces justifiant de la réalisation de la prestation ou du service : facture, décompte maladie, bon de participation Le cas échéant, et afin de régler les difficultés de certains affiliés qui ne peuvent produire de facture acquittée, un système de tiers payant avec les fournisseurs pourra être mis en place. Article 6 : Forclusion et suppression des prestations Aucun droit ne peut être ouvert avant la demande du bénéficiaire. La demande du bénéficiaire doit être déposée dans les 3 mois qui suivent le fait générateur pour l amélioration de l habitat. La forclusion sera opposée aux bénéficiaires ou aux partenaires qui ne présenteraient pas les pièces justificatives au paiement dans les 6 mois de la notification de la décision de la caisse (à l exception de la prestation «amélioration de l habitat», cf. fiche amélioration de l habitat). A la différence des prestations légales, les prestations d action sanitaire et sociale sont des prestations à caractère facultatif. Il résulte de ce principe qu elles ne peuvent être accordées que dans la limite des crédits prévus à cet effet et que leur paiement ne peut donner lieu à rappel. L octroi des prestations et le financement des actions sont fonction des crédits budgétaires mis à la disposition des organismes par la Caisse Autonome Nationale et des financements extérieurs, le cas échéant. Les prestations prévues peuvent donc être réduites s il y a lieu ou ne plus être versées si les crédits disponibles sont épuisés. Article 7 : Difficultés d applications du règlement La Commission d Action Sanitaire et Sociale de chaque organisme (CARMI) pourra se prononcer sur les cas particuliers qui ne peuvent être réglés par le présent règlement. 7/10

8 REFERENTIEL DE PRESCRIPTION - site ameli.fr Quel mode de transport? C'est votre médecin qui, s'il estime que votre situation le justifie, prescrit le mode de transport le mieux adapté à votre état de santé et à votre niveau d'autonomie dans le respect du référentiel de prescription des transports (1). Transport individuel ou transport en commun Le médecin prescrit un moyen de transport individuel (véhicule personnel) ou un transport en commun (ex : bus, métro, train, etc.) si vous pouvez vous déplacer par vos propres moyens, sans assistance particulière, seul ou en étant accompagné par une personne de votre entourage. Attention : la prescription médicale d'un moyen de transport individuel ou d'un transport en commun au titre d'une affection de longue durée n'est pas prise en charge par l'assurance maladie lorsque l'assuré ne présente ni déficiences ni incapacités (2). (décret n du 10 mars 2011 disponible ci-dessous en téléchargement) Transport assis professionnalisé Le médecin prescrit un transport assis professionnalisé : taxi conventionné ou véhicule sanitaire léger (VSL), si vous ne pouvez pas vous déplacer seul et que votre état nécessite : une aide technique (béquille, déambulateur...) pour vous déplacer, l'aide d'une tierce personne pour vous déplacer ou pour des formalités à accomplir, le respect des règles d'hygiène, ou présente des risques d'effets secondaires pendant le transport. À noter : lorsque le médecin prescrit un transport assis professionnalisé, c'est à vous de choisir d'utiliser soit un taxi conventionné, soit un véhicule sanitaire léger (VSL).Transport en ambulance Le médecin prescrit un transport en ambulance, si vous ne pouvez pas vous déplacer seul et que votre état nécessite : un brancardage ou un portage, un transport en position allongée ou semi-assise, une surveillance par une personne qualifiée ou l'administration d'oxygène, un transport dans des conditions d'aseptie. 8/10

9 .. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Décret no du 10 mars 2011 portant modification des conditions de prise en charge des frais de transport pour les malades reconnus atteints d une affection de longue durée NOR : ETSS D Publics concernés : patients reconnus atteints d une affection de longue durée, professionnels de santé et régimes d assurance maladie. Objet : modification des conditions de prise en charge des frais de transport pour les malades reconnus atteints d une affection de longue durée. Entrée en vigueur : 1er avril Notice : le code de la sécurité sociale prévoit actuellement que l existence d un protocole de soins pour affection de longue durée (ALD) prévu par l article L du même code est un motif d exonération des frais de transport liés aux traitements ou examens prescrits en rapport avec cette affection, indifféremment de l autonomie du patient. Le présent décret a pour objet de réserver, à compter du 1er avril 2011, la prise en charge des frais de transport des assurés en ALD aux patients dont l incapacité ou la déficience ne leur permet pas de se déplacer par leurs propres moyens. Les autres motifs de prise en charge du transport restent inchangés. Références : les dispositions du code de la sécurité sociale modifiées par le présent décret, dans leur rédaction issue de cette modification, peuvent être consultées sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr/). Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre du travail, de l emploi et de la santé, Vu le code de la sécurité sociale, notamment son article L ; Vu l avis du conseil de la Caisse nationale d assurance maladie des travailleurs salariés en date du 11 janvier 2011 ; Vu l avis du conseil central d administration de la Mutualité sociale agricole en date du 11 janvier 2011 ; Vu l avis du conseil de l Union nationale des caisses d assurance maladie en date du 27 janvier 2011 ; Le Conseil d Etat (section sociale) entendu, Décrète : Art. 1er. Au b du 1o de l article R du code de la sécurité sociale, après les mots : «affection de longue durée», sont ajoutés les mots : «et présentant l une des déficiences ou incapacités définies par le référentiel de prescription mentionné à l article R ». Art. 2. Les dispositions du présent décret entrent en vigueur le 1er avril Art. 3. Le ministre du travail, de l emploi et de la santé et la secrétaire d Etat auprès du ministre du travail, de l emploi et de la santé, chargée de la santé, sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait le 10 mars FRANÇOIS FILLON Par le Premier ministre : Le ministre du travail, de l emploi et de la santé, XAVIER BERTRAND 9/10

10 Note d Information MBO/SHE/NI Destinataires Toutes directions Copie Expéditeur Michel BONIN, Directeur Général Date 16 mars 2012 Objet DECISION DE LA COMMISSION D ACTION SANITAIRE ET SOCIALE DU 9/2/2012 SUR LE 2-2-B Mesdames, Messieurs, Je vous informe que la décision de la commission d ASS relative aux nouvelles modalités de prise en charge en matière d ASS visant à pallier la suppression du dispositif dit «2-2-B» a fait l objet d une approbation expresse de la part : du contrôleur général économique et financier le 27/2/2012, des tutelles (DSS et budget) le 15/3/2012, sous les réserves suivantes : En conséquence, cette décision devient exécutoire de plein droit avec les réserves précitées. 10/10

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES FRAIS DE TRANSPORT. Textes extraits d ameli.fr (dossier mis à jour le 20 juin 2013)

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES FRAIS DE TRANSPORT. Textes extraits d ameli.fr (dossier mis à jour le 20 juin 2013) TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES FRAIS DE TRANSPORT Textes extraits d ameli.fr (dossier mis à jour le 20 juin 2013) Vous avez besoin d un transport pour rentrer chez vous après une opération, ou pour

Plus en détail

Frais de transport. 1. Les situations de prise en charge

Frais de transport. 1. Les situations de prise en charge Frais de transport L Assurance Maladie peut prendre en charge les frais de transport pour les patients dont la situation ou l état de santé le justifie et sous certaines conditions. 1. Les situations de

Plus en détail

PRESCRIPTION MEDICALE DE TRANSPORTS. Service des Affaires Juridiques 28/11/2013

PRESCRIPTION MEDICALE DE TRANSPORTS. Service des Affaires Juridiques 28/11/2013 PRESCRIPTION MEDICALE DE TRANSPORTS Service des Affaires Juridiques 28/11/2013 Principe L'Assurance maladie peut prendre en charge les frais de transport des patients obligés de se déplacer pour recevoir

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Les frais de transport

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Les frais de transport CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Les frais de transport Mise à jour : octobre 2014 Les frais de transport Vous avez besoin d un transport pour recevoir des soins ou rentrer chez vous après

Plus en détail

Fiche 15 LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP

Fiche 15 LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP Fiche 15 LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP La prestation de compensation du handicap (PCH) a été instaurée par la loi n 2005-102 du 11 février 2005. Elle est attribuée à la personne qui présente

Plus en détail

- 4 - L aide ménagère

- 4 - L aide ménagère - 4 - L aide ménagère Règlement départemental d aide sociale 2007 - Personnes handicapées - Personnes âgées 49 LES 4 4 - L aide ménagère. Dispositions générales. Article 1.1 Objectifs. L aide ménagère

Plus en détail

MODIFICATION DES CONDITIONS DE PRISE EN CHARGE DES FRAIS DE TRANSPORT DES PATIENTS EN ALD

MODIFICATION DES CONDITIONS DE PRISE EN CHARGE DES FRAIS DE TRANSPORT DES PATIENTS EN ALD MODIFICATION DES CONDITIONS DE PRISE EN CHARGE DES FRAIS DE TRANSPORT DES PATIENTS EN ALD Les conditions de prise en charge des frais de transport des personnes en ALD ont été modifiées depuis le 1 er

Plus en détail

L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial

L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial 1. Définition Le dispositif d accueil familial concourt à la diversification des offres d hébergement proposées aux

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Décret n o 2010-1776 du 31 décembre 2010 relatif à l assurance volontaire vieillesse et invalidité et au rachat

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Décret n o 2011-467 du 27 avril 2011 relatif aux états statistiques des entreprises d assurances, des mutuelles

Plus en détail

AIDES SOCIALES 2015 NOTICE D INFORMATION. Service Action Sanitaire et Sociale VOUS SOUHAITEZ BÉNÉFICIER D UNE AIDE DE LA CRPCEN

AIDES SOCIALES 2015 NOTICE D INFORMATION. Service Action Sanitaire et Sociale VOUS SOUHAITEZ BÉNÉFICIER D UNE AIDE DE LA CRPCEN NOTICE D INFORMATION Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr

Plus en détail

Monsieur le directeur de la caisse nationale d assurance vieillesse (CNAV),

Monsieur le directeur de la caisse nationale d assurance vieillesse (CNAV), Ministère du travail, de l emploi et de la santé Ministère du budget, des comptes publics et de la réforme de l Etat Ministère des solidarités et de la cohésion sociale DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE

Plus en détail

L accueil en établissement

L accueil en établissement I VOLET 3 L accueil en établissement Article L 344-5-1 du CASF, Article L. 242-4 du CASF, Article L. 131-3 du CASF 1. Définition Toute personne handicapée dont l état de santé nécessite un placement en

Plus en détail

Circulaire du 28 mai 2015 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents de l État NOR : RDFF1427527C

Circulaire du 28 mai 2015 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents de l État NOR : RDFF1427527C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique Ministère des finances et des comptes publics Circulaire du 28 mai 2015 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents

Plus en détail

Références. Conditions d admission (en plus des conditions générales d admission à l aide sociale) :

Références. Conditions d admission (en plus des conditions générales d admission à l aide sociale) : C14 Allocation compensatrice tierce personne (ACTP) Depuis la mise en œuvre au 01/01/2006 de la loi du 11 février 2005 instaurant la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) remplaçant l Allocation

Plus en détail

II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis

II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis OBJECTIFS Aider les apprentis et les jeunes assimilés aux apprentis suivant une formation dans les Centres de Formation d Apprentis (CFA)

Plus en détail

Mise à jour au 2 novembre 2015 page 1

Mise à jour au 2 novembre 2015 page 1 Mise à jour au 2 novembre 2015 page 1 SOMMAIRE PAGES PREAMBULE... 3-5 CLAUSES COMMUNES... 6-8 Article 1 : Les bénéficiaires Article 2 : Nature de la prestation et bénéficiaire de l aide Article 3 : Conditions

Plus en détail

LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES

LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES SERVICE DES RETRAITES DE l ETAT - 0810 10 33 35 - www.pensions.bercy.gouv.fr - Edition du 1 er mai 2013 En application de l article L. 40 du code des

Plus en détail

Remboursement des frais de transports par l'assurance maladie

Remboursement des frais de transports par l'assurance maladie Remboursement des frais de transports par l'assurance maladie Remboursement des frais de transports par l'assurance maladie Mise à jour le 27.05.2014 - Direction de l'information légale et administrative

Plus en détail

LES FRAIS DE CURES THERMALES

LES FRAIS DE CURES THERMALES LES FRAIS DE CURES THERMALES Modalités de prise en charge DISPOSITIONS GENERALES Il n existe pas de congé statutaire pour les cures thermales. Un fonctionnaire ne peut cesser son travail pour effectuer

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2014-1765 du 31 décembre 2014 relatif à la facturation individuelle des établissements

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

Secrétariat général. Service des ressources humaines. NOTE DE SERVICE SG/SRH/SDDPRS/N2008-1111 Date: 29 avril 2008

Secrétariat général. Service des ressources humaines. NOTE DE SERVICE SG/SRH/SDDPRS/N2008-1111 Date: 29 avril 2008 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Secrétariat général Service des ressources humaines Sous-direction du développement professionnel et des relations sociales Bureau de l action sanitaire et sociale

Plus en détail

Action sociale de la Mutuelle Audiens. de la presse, du spectacle et de la communication. Notice d information. À vos côtés tout au long de la vie

Action sociale de la Mutuelle Audiens. de la presse, du spectacle et de la communication. Notice d information. À vos côtés tout au long de la vie Action sociale de la Mutuelle Audiens de la presse, du spectacle et de la communication Notice d information À vos côtés tout au long de la vie Les aides complémentaires aux dépenses de santé Nature de

Plus en détail

Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre

Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre Service départemental du Morbihan Cité administrative - 13 avenue Saint-Symphorien - 56020 VANNES CEDEX Tél. 02.97.47.88.88 Fax 02.97.47.84.02

Plus en détail

Circulaire du 22 avril 2014 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents de l État NOR : RDFF1404604C

Circulaire du 22 avril 2014 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents de l État NOR : RDFF1404604C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation, de la réforme de l État et de la fonction publique Circulaire du 22 avril 2014 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents de l État NOR :

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2015-1588 du 4 décembre 2015 relatif à l organisation et au fonctionnement

Plus en détail

LES PERSONNES HANDICAPÉES

LES PERSONNES HANDICAPÉES LES PERSONNES HANDICAPÉES - 1 - Hébergement et accompagnement de la personne handicapée Règlement départemental d aide sociale 2007 - Personnes handicapées - Personnes âgées 25 LES 1 1 - Hébergement et

Plus en détail

L'APA doit être utilisée pour les dépenses prévues par le plan d'aide individuel :

L'APA doit être utilisée pour les dépenses prévues par le plan d'aide individuel : Aide à domicile des personnes âgées I n f o r m a t i o n s SOMMAIRE Exonération des charges sociales Intervenant à domicile Allocation Personnalisée d Autonomie Soins à domicile 1. Allocation Personnalisée

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2014-1155 du 9 octobre 2014 relatif à la gestion du compte personnel de prévention

Plus en détail

Le Transport. des assurés sociaux

Le Transport. des assurés sociaux Le Transport des assurés sociaux 1 Arrêtés du 23.12.2006 Prise en charge des frais de transports exposés par les assurés sociaux. Référentiel de prescription des transports. 2 Décret du 10.03.2011 Prise

Plus en détail

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg Arrangement administratif relatif aux modalités d application de la convention entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg sur la sécurité sociale En application du paragraphe (2), a) de

Plus en détail

Ministère des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Ministère des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès aux soins, des prestations

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE REGLEMENT DES AIDES FACULTATIVES DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE VILLETANEUSE juin 2008 SOMMAIRE CHAPITRE I OBJET ET TYPE D AIDES...3 ARTICLE 1. OBJET...3 ARTICLE

Plus en détail

L admission à la retraite pour invalidité des fonctionnaires relevant de la CNRACL

L admission à la retraite pour invalidité des fonctionnaires relevant de la CNRACL CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/11

Plus en détail

Demande de prestation après séjours d enfants

Demande de prestation après séjours d enfants Demande de prestation après séjours d enfants Séjour linguistique (- de 13 ans) 7,29 par jour (taux au 1 er janvier 2015) ou Séjour linguistique (de 13 à 18 ans) 11,04 par jour (taux au 1 er janvier 2015)

Plus en détail

Artisans, industriels et commerçants. Votre assurance invalidité

Artisans, industriels et commerçants. Votre assurance invalidité Artisans, industriels et commerçants Votre assurance invalidité Édition 2015 ARTISANS, INDUSTRIELS ET COMMERÇANTS VOTRE ASSURANCE INVALIDITÉ L assurance invalidité permet de couvrir le risque «invalidité»

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3314 Convention collective nationale IDCC : 2412. PRODUCTION DE FILMS D ANIMATION

Plus en détail

- 7 - L allocation Frais de transport

- 7 - L allocation Frais de transport - 7 - L allocation Frais de transport 91 Règlement départemental d aide sociale 2007 - Enfance et famille TITRE 1 7 - L allocation frais de transport. Définition et objectifs de l allocation pour frais

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR

ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR ACCORD RELATIF A LA MUTATION GEOGRAPHIQUE A L INITIATIVE DE L EMPLOYEUR PREAMBULE La loi n 2010-854 du 23 juillet 2010 relative aux réseaux consulaires, au commerce, à l artisanat et aux services a prévu

Plus en détail

MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ETAT Direction du budget 2BPSS n 11-3407D -------- Paris, le 28 novembre 2011

MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ETAT Direction du budget 2BPSS n 11-3407D -------- Paris, le 28 novembre 2011 MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ETAT Direction du budget 2BPSS n 11-3407D -------- MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Direction générale de l administration et de la fonction

Plus en détail

OBJET. Réforme de l assurance maladie : aide à l acquisition d une couverture complémentaire présentation du dispositif, modalités de mise en œuvre.

OBJET. Réforme de l assurance maladie : aide à l acquisition d une couverture complémentaire présentation du dispositif, modalités de mise en œuvre. DATE : Levallois, le 19 mai 2005 REFERENCES : Circulaire n 14/2005 DESTINATAIRES - Associations, congrégations et collectivités religieuses - Les Maisons agréées par la Mutuelle Saint-Martin OBJET Réforme

Plus en détail

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale &LUFXODLUH&1$076 Date : 17/05/2000 Origine : DDRI MMES et MM les Directeurs. des Caisses Primaires d'assurance Maladie. des Caisses Générales

Plus en détail

AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 CHAPITRE I ER

AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 CHAPITRE I ER MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel CAISSE D ÉPARGNE AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 À L ACCORD DU 24 NOVEMBRE 2005 RELATIF AUX FRAIS DE SOINS DE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2015-1239 du 6 octobre 2015 relatif à l aide à la réinsertion familiale et

Plus en détail

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance 10 Santé Ce régime, aussi nommé «complémentaire santé», permet le remboursement total ou partiel des frais de santé restant à la charge de l assuré

Plus en détail

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPEES

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPEES C13 L aide sociale à l hébergement en établissement (foyer d hébergement, foyer de vie et foyer d accueil médicalisé, établissement pour personnes âgées) et accueil en structure occupationnelle Références

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale PROTECTION SOCIALE Prestations familiales MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Direction de la sécurité sociale Sous-direction

Plus en détail

GUIDE DES MISSIONS A L UNIVERSITE PARIS 13

GUIDE DES MISSIONS A L UNIVERSITE PARIS 13 GUIDE DES MISSIONS A L UNIVERSITE PARIS 13 Version 4.00 du 16 juin 2011 1 Guide_Mission_V4.00 1. DISPOSITIONS COMMUNES La notion de missionnaire Est considéré comme missionnaire un agent en service, muni

Plus en détail

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique.

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique. Placement en établissement médicalisé ou spécialisé Cette aide permet de faire face à la charge financière importante que représente le placement en établissement spécialisé de l adhérent ou de l ayant

Plus en détail

Vous êtes retraité au titre d une activité salariée ou assimilée salariée (régime général)

Vous êtes retraité au titre d une activité salariée ou assimilée salariée (régime général) Vous êtes à la retraite et vous souhaitez créer une entreprise, les conséquences sur le versement de votre pension et sur votre protection sociale Si vous créez une entreprise, vous serez affilié et cotiserez

Plus en détail

Décret n. relatif au Fonds de financement des droits liés au compte personnel de prévention de la pénibilité

Décret n. relatif au Fonds de financement des droits liés au compte personnel de prévention de la pénibilité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales et de la santé Décret n du relatif au Fonds de financement des droits liés au compte personnel de prévention de la pénibilité NOR : [ ] Publics concernés

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS À FOURNIR POUR UNE PREMIERE DEMANDE D AIDE SOCIALE

LISTE DES DOCUMENTS À FOURNIR POUR UNE PREMIERE DEMANDE D AIDE SOCIALE LISTE DES DOCUMENTS À FOURNIR POUR UNE PREMIERE DEMANDE D AIDE SOCIALE Ci-dessous les documents nécessaires pour une demande d aide sociale à l hébergement Au verso les documents nécessaires pour une demande

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE Cahier des charges du contrat responsable Décret du 18 novembre 2014

COMPLEMENTAIRE SANTE Cahier des charges du contrat responsable Décret du 18 novembre 2014 SERVICE SOCIAL (Circ. 7908) Le 20 novembre 2014 N 21/2014 COMPLEMENTAIRE SANTE Cahier des charges du contrat responsable Décret du 18 novembre 2014 Le décret daté du 18 novembre 2014 définissant le nouveau

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel OFFICES PUBLICS DE L HABITAT ACCORD DU 12 JUILLET 2012 RELATIF À LA

Plus en détail

JORF n 0273 du 25 novembre 2011. Texte n 20. ARRETE Arrêté du 23 novembre 2011 relatif au plan d épargne retraite populaire NOR: EFIT1105446A

JORF n 0273 du 25 novembre 2011. Texte n 20. ARRETE Arrêté du 23 novembre 2011 relatif au plan d épargne retraite populaire NOR: EFIT1105446A JORF n 0273 du 25 novembre 2011 Texte n 20 ARRETE Arrêté du 23 novembre 2011 relatif au plan d épargne retraite populaire NOR: EFIT1105446A Publics concernés : les entreprises d assurance, les institutions

Plus en détail

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015 Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015 PREAMBULE LES PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L AIDE SOCIALE Le Règlement départemental

Plus en détail

Fiche 18 : L aide sociale à l hébergement

Fiche 18 : L aide sociale à l hébergement Fiche 18 : L aide sociale à l hébergement Références juridiques Code de l Action Sociale et des Familles: Article L 131-3 sur l admission d urgence Article L 231-4 et suivants concernant les modalités

Plus en détail

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Sur papier à en-tête de l entreprise M À, le Objet : Généralisation de la complémentaire santé

Plus en détail

NOUS SOMMES LA POUR VOUS AIDER

NOUS SOMMES LA POUR VOUS AIDER INFORMATIONS PRATIQUES VOUS DEVEZ FAIRE FACE A DES DÉPENSES DE SANTÉ IMPORTANTES. VOUS SUBISSEZ UNE PERTE DE REVENUS DUE A LA MALADIE, LA MATERNITÉ, LE DÉCÈS, UN ACCIDENT DE TRAVAIL. NOUS SOMMES LA POUR

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Décret n o 2015-215 du 25 février 2015 relatif aux conditions et modalités d agrément des groupements

Plus en détail

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date : 09/02/10 N Affaires sociales : 11.10 LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2010 La loi

Plus en détail

JORF n 0057 du 7 mars 2012 Texte n 9

JORF n 0057 du 7 mars 2012 Texte n 9 JORF n 0057 du 7 mars 2012 Texte n 9 Décret n 2012-309 du 6 mars 2012 relatif à l automatisation des procédures d attribution des tarifs sociaux de l électricité et du gaz naturel NOR: EFIR1200079D Publics

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION BOURSES D ETUDES POUR LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES

REGLEMENT D INTERVENTION BOURSES D ETUDES POUR LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES REGLEMENT D INTERVENTION BOURSES D ETUDES POUR LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES Septembre 2008 1 Direction Générale Adjointe Solidarités Formations tout au long de la vie Direction des Solidarités

Plus en détail

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE Entre les soussignées, La CAISSE D'ASSURANCE RETRAITE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL MIDI-PYRENEES ci-dessous dénommée la «Caisse», dont le siège est actuellement

Plus en détail

III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés (Fiche 17)

III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés (Fiche 17) III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés () La pension d invalidité est un revenu de remplacement accordé à titre temporaire. Ce revenu compense

Plus en détail

Descriptif des Garanties

Descriptif des Garanties EPHC Titre 8 de la Convention collective nationale DE L ENSEIGNEMENT PRIVE HORS CONTRAT Régime de prévoyance obligatoire Descriptif des Garanties Personnel concerné Ensemble des salariés, non cadres et

Plus en détail

S O M M A I R E I 07.03 A ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX B ASSURANCE MALADIE C ASSURANCE MATERNITÉ, DÉCÈS, INVALIDITÉ, VEUVAGE

S O M M A I R E I 07.03 A ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX B ASSURANCE MALADIE C ASSURANCE MATERNITÉ, DÉCÈS, INVALIDITÉ, VEUVAGE I 07.03 S O M M A I R E A ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX B ASSURANCE MALADIE C ASSURANCE MATERNITÉ, DÉCÈS, INVALIDITÉ, VEUVAGE D ACCIDENTS DU TRAVAIL ET MALADIES PROFESSIONNELLES E

Plus en détail

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Sur papier à en-tête de l entreprise M A, le Objet : Mise en place de garanties collectives

Plus en détail

Décret n 2008-355 du 11 Février 2008, relatif à l organisation et au fonctionnement de la caisse de prévoyance Et de retraite des avocats

Décret n 2008-355 du 11 Février 2008, relatif à l organisation et au fonctionnement de la caisse de prévoyance Et de retraite des avocats Décret n 2008-355 du 11 Février 2008, relatif à l organisation et au fonctionnement de la caisse de prévoyance Et de retraite des avocats Le Président de la République; Sur proposition du ministre des

Plus en détail

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié.

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires Tous services Contact GASPAR Emilia Tél : Fax : E-mail : Date de validité A partir du 1 er ' janvier 2009 Régime

Plus en détail

Direction de la sécurité sociale. Personne chargée du dossier : Huguette Hatil. La ministre des solidarités et de la cohésion sociale

Direction de la sécurité sociale. Personne chargée du dossier : Huguette Hatil. La ministre des solidarités et de la cohésion sociale MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ETAT MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA COHESION SOCIALE Direction de la sécurité sociale

Plus en détail

Prestation d'action sociale: aide au maintien à domicile pour les fonctionnaires retraités de La Poste

Prestation d'action sociale: aide au maintien à domicile pour les fonctionnaires retraités de La Poste Direction Nationale des Activités Sociales Pôle Prévoyance Solidarité Loisirs Culture Destinataires Tous services Contact CABEDOCE Bernard Tél : 01.41.24.40.83 Fax : 01.41.24.40.05 E-mail : Date de validité

Plus en détail

Le congé de présence parentale

Le congé de présence parentale Le congé de présence parentale 1. Définition Ce congé non rémunéré est prévu par l article 60 sexies de la loi du 26 janvier 1984 qui dispose que le congé de présence parentale est accordé au fonctionnaire

Plus en détail

Pouvoir vivre chez soi... Demande d aide ménagère à domicile. Nous sommes là pour vous aider. Cerfa CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE

Pouvoir vivre chez soi... Demande d aide ménagère à domicile. Nous sommes là pour vous aider. Cerfa CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE Nous sommes là pour vous aider CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE Demande d aide ménagère à domicile... action sociale... soutien à domicile... action Pouvoir vivre chez soi...... soutien à domicile...

Plus en détail

ASIA Aide à l accès aux soins Personnels actifs et retraités

ASIA Aide à l accès aux soins Personnels actifs et retraités ASIA Aide à l accès aux soins Personnels actifs et retraités Les prestations d action sociale sont des prestations à caractère facultatif. Il résulte de ce principe qu elles ne peuvent être accordées que

Plus en détail

En Direct réglementaire

En Direct réglementaire En Direct réglementaire Médecins - établissements Date : 15 janvier 2014 Référence : Contact : par courriel depuis votre Espace Pro sur ameli.fr ou au 03 80 59 37 59, du lundi au vendredi de 8h à 16h30

Plus en détail

DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE»

DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE» DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE» Document remis à chaque salarié, pour la mise en place de garanties collectives couvrant les frais médicaux. Préambule

Plus en détail

- 27 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi

- 27 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi - 27 - TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi visant à supprimer les franchises médicales et participations forfaitaires. Réunie le mercredi 4 mars 2015, la commission n a pas adopté de texte sur la proposition

Plus en détail

Règlement d'action Sanitaire et Sociale

Règlement d'action Sanitaire et Sociale Règlement d'action Sanitaire et Sociale Aide au Soutien à Domicile des Personnes Âgées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2016 Principes Généraux Préambule Le présent règlement est élaboré

Plus en détail

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : FISCALITE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

FICHE TECHNIQUE : FISCALITE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP FICHE TECHNIQUE : FISCALITE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Ce document a été établi à titre d information sur les principes généraux de la fiscalité des personnes en situation de handicap. Il est

Plus en détail

DEMANDE D AIDE AU MAINTIEN À DOMICILE POUR PERSONNES ÂGÉES. Quelles aides? Pour qui? > Comment et où déposer une demande?

DEMANDE D AIDE AU MAINTIEN À DOMICILE POUR PERSONNES ÂGÉES. Quelles aides? Pour qui? > Comment et où déposer une demande? DEMANDE D AIDE AU MAINTIEN À DOMICILE POUR PERSONNES ÂGÉES Quelles aides? Pour qui? Comment et où déposer une demande? Vous souhaitez une aide pour rester à votre domicile. Selon votre degré d autonomie

Plus en détail

NOR: PMEA0420017D. Version consolidée au 5 août 2011. Sur le rapport du ministre d Etat, ministre de l économie, des finances et de l industrie,

NOR: PMEA0420017D. Version consolidée au 5 août 2011. Sur le rapport du ministre d Etat, ministre de l économie, des finances et de l industrie, Le 5 août 2011 DECRET Décret n 2004-1165 du 2 novembre 2004 relatif aux c onseils de la formation institués auprès des chambres de métiers et de l artisanat de région, des chambres régionales de métiers

Plus en détail

Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant

Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant Édition 2015 2 LES INDEMNITÉS JOURNALIÈRES Sommaire Quelles sont les conditions de versement? 4 Quelle

Plus en détail

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile.

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile. DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE Informations pratiques Vous êtes retraité du régime agricole et vous souhaitez bénéficier d une prise en charge de la MSA pour pouvoir recourir à des services vous permettant

Plus en détail

3 août 2007. PS II. 6 - PX3. PX b3

3 août 2007. PS II. 6 - PX3. PX b3 39 3 août 2007 Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Direction Nationale des Activités Sociales 01 41 24 40 79 Prestations d'action Sociale PS II. 6 - PX3. PX b3 DNAS/JML Madame et

Plus en détail

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES»

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» Le système interprofessionnel de Sécurité Sociale est obligatoire : le

Plus en détail

Décision CA du 07 mai 2015 page 1

Décision CA du 07 mai 2015 page 1 Décision CA du 07 mai 2015 page 1 SOMMAIRE PAGES PREAMBULE... 3-5 CLAUSES COMMUNES... 6-8 Article 1 : Les bénéficiaires Article 2 : Nature de la prestation et bénéficiaire de l aide Article 3 : Conditions

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3247 Convention collective nationale IDCC : 1513. ACTIVITÉS DE PRODUCTION DES

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord collectif

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord collectif MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS NON CADRES (Picardie et Aisne) (17

Plus en détail

AMENAGER LE QUOTIDIEN

AMENAGER LE QUOTIDIEN AMENAGER LE QUOTIDIEN Aides financières, humaines et matérielles Formation Aide aux Aidants / Octobre 2008 Syndicat Intercommunal de la Vallée de l'ondaine, 44 Rue e la Tour de Varan, 42700 FIRMINY 1 Aides

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs

Plus en détail

LES FRAIS D HEBERGEMENT EN EHPAD PERSONNES AGEES

LES FRAIS D HEBERGEMENT EN EHPAD PERSONNES AGEES LES FRAIS D HEBERGEMENT EN EHPAD PERSONNES AGEES CONDITIONS GENERALES Age : art. L 113-1 du CASF Toute personne âgée de 65 ans ou 60 ans en cas d inaptitude, peut bénéficier de l Aide Sociale pour la prise

Plus en détail

SOMMAIRE. I- Vos prestations à court terme 5. II- Vos prestations à long terme 11. III- Allocations familiales 14. IV- Adresses utiles 15

SOMMAIRE. I- Vos prestations à court terme 5. II- Vos prestations à long terme 11. III- Allocations familiales 14. IV- Adresses utiles 15 I- Vos prestations à court terme 5 SOMMAIRE I-1- A quelles prestations avez-vous droit 5 I-2- Qui bénéficie de ces prestations et quand 5 I-3- Comment bénéficier de ces droits 5 II- Vos prestations à long

Plus en détail

info CAISSE GENERALE DE PREVOYANCE LA MUTUELLE POUR LA VIE 2015 // Index 775,17

info CAISSE GENERALE DE PREVOYANCE LA MUTUELLE POUR LA VIE 2015 // Index 775,17 info CAISSE GENERALE DE PREVOYANCE LA MUTUELLE POUR LA VIE 2015 // Index 775,17 La Caisse Générale de Prévoyance se présente La société de secours mutuels CAISSE GENERALE DE PREVOYANCE (CGP) a été créée

Plus en détail

Circulaire n 2008/41 du 25 juillet 2008 Caisse nationale d'assurance vieillesse

Circulaire n 2008/41 du 25 juillet 2008 Caisse nationale d'assurance vieillesse 1 sur 5 Direction de la retraite et du contentieux Département réglementation et études juridiques Circulaire n 2008/41 du 25 juillet 2008 Caisse nationale d'assurance vieillesse Destinataires Mesdames

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Décret n o 2008-321 du 4 avril 2008 relatif à l examen des caractéristiques génétiques

Plus en détail

AIDE A L INSTALLATION DES PERSONNELS (AIP AIP-VILLE)

AIDE A L INSTALLATION DES PERSONNELS (AIP AIP-VILLE) Rectorat Les personnels stagiaires et titulaires en activité rémunérés sur le budget Etat, les contractuels bénéficiaires de contrat conclus pour une durée égale ou supérieure à 10 mois, les auxiliaires

Plus en détail