Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT"

Transcription

1 COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT Introduction Pour la dernière journée de notre voyage d intégration, nous avons été accueillis le vendredi 5 octobre au matin sur un chantier du groupe Fayat en plein centre ville de Bordeaux, juste derrière l Hôtel de ville. C est au cœur du quartier de Mériadeck (construit dans le style architectural des années avec notamment une dalle séparant la circulation des piétons de celle des voitures), dans la rue Jean Fleury que la Communauté Urbaine de Bordeaux (C.U.B) a souhaité construire ses nouveaux bureaux. Le groupe Fayat a gagné le projet et plusieurs filiales du groupe ont été mobilisées pour réaliser le bâtiment. Le projet consiste à construire un immeuble neuf tous corps d état et à livrer le bâtiment clés en main à la C.U.B. Pour ce faire, il y a eu une véritable synergie entre six ou sept entreprises du groupe Fayat : SOMIFA Fayat qui est une société de montage immobilier, SEG Fayat qui est l entreprise générale, SAREC pour les façades, Fayat TP pour le terrassement, SEFI intrafor pour les fondations L immeuble neuf est constitué de onze étages, d un niveau de sous- sol pour les archives et quelques salles de réunion et de trois niveaux de parkings en sous- sols. Les locaux pourront accueillir les 350 agents de la C.U.B et le parking aura 105 places de voitures plus de nombreux emplacements pour les vélos. 1) Organisation du projet Le projet est estimé à 22 millions euros et le chantier a débuté en septembre La livraison du bâtiment doit avoir lieu le 31mars Entre temps, le chantier a dû faire face à une interruption de cinq à six mois en raison de fouilles archéologiques. Pour quelques cm de hauteur, l immeuble de onze étages n est pas classé en Immeuble de Grande Hauteur (IGH). Les normes de construction notamment en matière de sécurité sont beaucoup plus complexes pour un IGH. Pour gagner l appel d offre face à ses concurrents, Fayat groupe a proposé la technique du «top and down» qui a permis de gagner 4,5 mois de chantier. a) Le «top and down» Cette technique consiste tout d abord à réaliser des fondations profondes grâce à la technique de parois moulées puis à couler la dalle du rez- de- chaussée sur des poutres de transferts coffrées à même le sol. Le plancher et les poutres de transfert sont faits en béton C40, C60 de masse volumique 300 kg/m3. C est un béton dense et résistant. On peut ensuite réaliser en même temps les travaux de structures au- dessus de la dalle et les travaux d infrastructures en dessous avec deux équipes de chantiers différentes pouvant travailler de manière relativement indépendante. Ecole Centrale Paris Option Aménagement et Construction Durables p 1/6 08/10/2012

2 COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS b) Organisation de l encadrement Directeur Technique et développement Directeur d agence Chef de projet Cellule Gros- œuvre Cellule Corps d états séparés & Clos et couvert Chef de chantier Superstructure Chef de chantier infrastructure c) Contraintes d un chantier en zone urbaine dense Schéma organisationnel La grande difficulté pour réaliser un tel chantier en milieu urbain est le manque de place pour stocker les matériaux ou bien installer les engins. L agencement et l organisation du chantier sont alors optimisés au maximum. Fayat a travaillé pendant toute la durée du chantier en flux tendu. C est à dire que les matériaux étaient livrés le jour même deux heures avant le montage. Il y avait cinq à six livraisons par jour. d) Les fouilles archéologiques Lors des fouilles archéologiques, le chantier est suspendu par arrêté préfectoral. Les archéologues ont alors carte blanche pour réaliser les fouilles aussi longtemps que nécessaire. Le maître d ouvrage doit alors mettre tous les moyens à disposition des archéologues pour arriver au niveau du fond de fouille souhaité. Des butons métalliques avaient été installés pendant cette opération pour sécuriser la fouille. Sur ce site, il a été trouvé des vestiges d il y a 2000 ans témoignant d une forte activité de tannerie à cet endroit. La reprise du chantier peut- être autorisé du jour au lendemain par arrêté préfectoral obligeant l entreprise de travaux à se tenir prêt à tout moment. C est ce qui s est passé sur ce chantier car Fayat a appris deux jours avant qu ils allaient pouvoir reprendre les travaux et ont dû s organiser en plein milieu de l été pour relancer l activité sur le chantier. Ecole Centrale Paris Option Aménagement et Construction Durables p 2/6 08/10/2012

3 COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS 2) Méthodes & Techniques en infrastructures Au cours de cette visite, nous avons pu découvrir des méthodes et des techniques de construction en ce qui concerne les infrastructures telles que la mise en place des fondations ou la méthode de terrassement lorsqu on fait du «top and down». a) Les Parois moulées Pour réaliser les fondations porteuses, Fayat a utilisé des parois moulées jusqu à vingt mètres de profondeur qui ont nécessité cinq mois de travaux. Les parois moulées permettent de créer une enceinte de confinement étanche. Depuis le terrain naturel, on fore la paroi, puis on introduit de la bentonite pour fixer les terres. Ensuite on bétonne au tube plongeur. La bentonite remonte alors à la surface et on peut l enlever aisément. Entre les parois moulées on pose des joints «water stop» car il n y a pas de ferraillages entre deux blocs de parois moulées. En effet, chaque bloc est indépendant. Pour maintenir le tout, on fixe enfin une poutre de couronnement pour solidariser les parois moulées entre elles. Il faut penser en outre à laisser des attentes dépasser du plancher pour permettre la reprise ultérieure des efforts de la superstructure. b) Le terrassement Pour réaliser le terrassement sous la dalle, une amorce de 40 m2 avait été laissée dans le plancher. C est donc par là que les engins de terrassement ont commencé à déblayer le terrain. Le sol était constitué d un calcaire très dur nécessitant l emploi d un brise- roche hydraulique. Les terres sont ensuite évacuées par les draglines. Il a fallu sortir m3 de matériaux pour réaliser les quatre niveaux en sous- sols. Les engins utilisés fonctionnent à l électricité pour éviter les rejets de gaz d échappements en milieu confiné. Dans l aquitaine, le sol est riche en eau et lors de ce chantier, les équipes de terrassement ont trouvé de l eau à 7 m de profondeur obligeant la mise en place de moyens de pompage pour rabattre la nappe. Néanmoins, une partie du terrassement a dû se faire dans l eau compliquant le bon déroulement du chantier. Le parking reste inondable et pour remédier à ce problème, un complexe drainant a été installé pour évacuer les eaux : une pente de 5% entrainent le surplus d eau vers une pompe permanente qui rejette l eau à l extérieur. Entrée du parking souterrain Ecole Centrale Paris p 3/6 Option Aménagement et Construction Durables 08/10/2012

4 COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS 3) Le Bâtiment Après avoir étudié les infrastructures, nous sommes remontés visiter la superstructure au- dessus de la dalle. Les particularités du bâtiment sont décrites ci- dessous. a) Les murs préfabriqués Les étages du bâtiments sont tous identiques à l exception du neuvième étage qui s ouvre sur une mezzanine. Il y a 800 m2 de plancher par niveau et la cadence de réalisation est de 12 jours/étage. L utilisation des murs préfabriqués a permis de gagner beaucoup de temps sur le délai des travaux. En effet, les parois sont fabriquées en dehors du chantier puis acheminées par camion. On vient alors couler directement le béton entre les deux parois qui font office de coffrage. Il n y a aucune retouche à faire sur le mur. Ce mode opératoire est très efficace en milieu urbain car l aire de chantier est restreinte. Certes, les murs préfabriqués coûtent plus chers à l achat mais l entreprise s y retrouve largement en terme de gain de temps et de maîtrise de la qualité. b) La façade en céramique Les façades sont isolées de l eau et de l air par l extérieur. C est à dire que de la mousse est posée sur les parois en béton. Puis on recouvre le tout de dalles en céramique en pensant à laisser une fine lame d air pour permettre la ventilation. Le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) qui est un organisme technique a validé la façade du point de vue de l étanchéité. Façades recouvertes de céramiques Ecole Centrale Paris p 4/6 Option Aménagement et Construction Durables 08/10/2012

5 COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS c) Les cellules photovoltaïques Du côté sud du bâtiment, la façade est munie d un mur- rideau de cellules photovoltaïques représentant un arbre. La toiture est aussi recouverte de cellules photovoltaïques. Il y a 1000 m2 de surface occupée par ces cellules et elles ont été conçues pour durer au moins vingt ans. Le but est de produire de l électricité qui sera vendue à un prix avantageux à ERDF et d acheter sa propre électricité en parallèle au prix normal. La difficulté pour ce mur- rideau a été de trouver un fabriquant qui veuille bien le réaliser car l Etat a baissé ses subventions dans le domaine du photovoltaïque. Mur- rideau de cellules photovoltaïques d) Les labels HQE, BBC et BEPOS Le chantier a bénéficié du label Haute Qualité Environnementale (HQE). Pour recevoir ce label, il faut tenir informer les riverains du déroulement du chantier, définir des plans de circulation et limiter les déchets. En outre, le bâtiment en lui- même possède deux labels : le label Bâtiment Basse Consommation (BBC) et le label Bâtiment à Énergie Positive (BEPOS). Un bâtiment BEPOS produit plus d énergie qu il n en consomme sur une année. En raison de l utilisation de cellules photovoltaïques et de l absence de climatisation (très consommatrice d énergie), le nouvel immeuble de la C.U.B répond à ce critère si les usagers respectent bien les hypothèses d utilisation qui ont servi Ecole Centrale Paris p 5/6 Option Aménagement et Construction Durables 08/10/2012

6 COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS aux calculs. Par retour d expérience, il n est pas rare que la consommation réelle d un bâtiment dépasse les prévisions théoriques. Conclusion Le nouveau bâtiment de la C.U.B, avec ses hautes performances énergétiques et environnementales, fait office de modèle dans la région bordelaise et au- delà. À la date de réception, le 31 mars 2013, le Groupe Fayat remettra à l exploitant le cahier des charges d exploitation de l ouvrage et attendra la fin de la période de garantie de parfait achèvement qui dure un an pour laisser définitivement la société COFELY s occuper de la maintenance du bâtiment. Nous remercions chaleureusement le Groupe Fayat de nous avoir accueillis sur leur chantier et de nous avoir présenté leurs projets et leurs métiers passionnants. Ecole Centrale Paris Option Aménagement et Construction Durables p 6/6 08/10/2012

la passion du défi, l exigence de la qualité.

la passion du défi, l exigence de la qualité. 69,98 43,47 60 127,56 la passion du défi, l exigence de la qualité. Immeuble Amsa Introduction 89,23 60 SERTEM est une société anonyme de droit sénégalais qui intervient dans les domaines du BTP (Bâtiments

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Passages Pasteur, Lancement des travaux de construction 19 avril 2013

Passages Pasteur, Lancement des travaux de construction 19 avril 2013 DOSSIER DE PRESSE Passages Pasteur, Lancement des travaux de construction Contacts VILLE DE BESANÇON Direction de l'urbanisme et de l'habitat Franck BOURGAIGNE 03 81 61 52 86 Contact presse Laurence DEFEUILLE

Plus en détail

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Fiche d opération Armapa -2011 cd2e- Page 1 Introduction L évolution du prix de l énergie encourage nos concitoyens à changer d exigences

Plus en détail

Notice de montage et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Gros volume XL

Notice de montage et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Gros volume XL Notice de montage et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Gros volume XL 8 500 L 10 000 L Code : 37353 Code : 37354 Afin de garantir le bon fonctionnement et la longévité de votre installation, les

Plus en détail

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc Bâtiment d une surface de 1030 m² créé dans l enceinte du lycée Jean ZAY. Ascenseur à créer Bandeau béton Elévation Façade Nord Bardage bois vertical Bardage cassette aluminium laqué RAL7016 Menuiseries

Plus en détail

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE 1 ENSA Paris-Val de Seine Yvon LESCOUARC H ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE Architecte : Norman FOSTER 2 LES BUREAUX EDF A TALENCE Ce bâtiment de bureaux conçu par l'agence de

Plus en détail

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS Les terrassements Le terrassement : désigne l ensemble des opérations de mise en forme d un terrain liées à l édification d une construction (nivellement du sol, fouille pour l exécution des fondations,

Plus en détail

Notice de montage et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Gros volume XXL

Notice de montage et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Gros volume XXL Notice de montage et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Gros volume XXL 16 000 L 26 000 L 36 000 L 46 000 L 56 000 L 66 000 L Code : 37355 Code : 37356 Code : 37357 Code : 37358 Code : 37359 Code

Plus en détail

Rapport action tuffeau. CAHIER n 12

Rapport action tuffeau. CAHIER n 12 Rapport action tuffeau Réhabilitation énergétique des bâtiments en tuffeau Etat de l art et retours d expérience CAHIER n 12 Maison de maître Forges Figure 1-1 : Façade Ouest Forges Date de visite : 22

Plus en détail

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 C.I.B. INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 1 PROGRAMME LEÇONS LEÇON_001 [T] Présentation L Architecture Tropicale LEÇON_002 [T] La maison unifamiliale LEÇON_003 [T] La maison en bande LEÇON_004 [T] L immeuble

Plus en détail

B A S S E C O N S O M M A T I O N h a u t e p e r f o r m a n c e e n Q U A L I T E D E V I E

B A S S E C O N S O M M A T I O N h a u t e p e r f o r m a n c e e n Q U A L I T E D E V I E B A S S E C O N S O M M A T I O N h a u t e p e r f o r m a n c e e n Q U A L I T E D E V I E La résidence l Oliveraie vous propose tout un art de vivre : chaleureux, moderne, lumineux mais aussi confortable,

Plus en détail

Rapport action tuffeau. CAHIER n 14

Rapport action tuffeau. CAHIER n 14 Rapport action tuffeau Réhabilitation énergétique des bâtiments en tuffeau Etat de l art et retours d expérience CAHIER n 14 Maison de bourg Langeais Figure 1-1 : Façade Nord/Ouest Date de visite : 22

Plus en détail

SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012

SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012 SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012 Note information «BBC Système» «BBC Système» est un système constructif bois-béton breveté ( dépôt INPI 12/50382) pour les immeubles

Plus en détail

Dispositions constructives pour la réalisation par des tiers de postes de Distribution Publique HTA/BT en immeuble.

Dispositions constructives pour la réalisation par des tiers de postes de Distribution Publique HTA/BT en immeuble. Référentiel technique Dispositions constructives pour la réalisation par des tiers de postes de Distribution Publique HTA/BT en immeuble. HISTORIQUE DU DOCUMENT Indice Nature de la modification Date publication

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 9 ISORE BATIMENT 1 Rue Louis Renault ZI du Millenium 53 940 Saint Berthevin Tél. : 02 43 66 96 51 Fax : 02 43 66 86 88 Email : p.laruaz@isore-batiment.fr Effectif : 45 salariés Activité :

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Page 1 / 6 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Réfection d un pont Rédaction : Michel Wenger et De Luca Giuseppe / étudiants ETC 3 ème année Chantier : Pont sur la Trême, rue de

Plus en détail

PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3

PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3 ECOLE SPECIALE DES TRAVAUX PUBLICS PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3 AUTEUR : GABILLAT Arnaud PACAUD Fabien BUSSUTIL Clothilde TAN Vincent B3 1 IMPLANTATION DU PROJET Programme : Réalisation

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 AMENAGEMENT TELECENTRE MELUN PHASE APS MAÎTRE D OUVRAGE ARCHITECTE C.A.M.V.S. Communauté d agglomération de Melun Val de Seine 297, rue Rousseau

Plus en détail

Construction d un bâtiment industriel/tertiaire plus un logement au standard passif à Schlierbach

Construction d un bâtiment industriel/tertiaire plus un logement au standard passif à Schlierbach > Architecte / Bureau d'études Appel à projets bâtiments économes en énergie Cette fiche a été réalisée dans le cadre du deuxième appel à projets «bâtiments économes en énergie» lancé début 2009 par l

Plus en détail

Le point de vue du maître d'ouvrage : la construction bois dans les grands projets de bureaux

Le point de vue du maître d'ouvrage : la construction bois dans les grands projets de bureaux 2ème forum bois construction, Beaune 2012 Le point de vue du maître d'ouvrage : la construction bois dans les grands projets de bureaux C. Delgado-Rodoz 1 Le point de vue du maître d'ouvrage : la construction

Plus en détail

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL Ecs 300LT CAPTEUR SoL 1 Pose du Capteur Manuel d installation et utilisation Le capteur se pose à 80 cm de profondeur, il doit être installé dans le sol et sera recouvert de terre.(tolérance du terrassement

Plus en détail

Maçonnerie en pierre naturelle

Maçonnerie en pierre naturelle Maçonnerie en pierre naturelle Centre Technique de Matériaux Naturels de Construction 17, rue Letellier, 75015 Paris Tél : +33(0)1 44 37 50 00 Fax : +33(0) 1 44 37 08 02 www.ctmnc.fr GUIDE DES PONTS THERMIQUES

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

Une nouvelle gamme en phase avec l évolution des chantiers

Une nouvelle gamme en phase avec l évolution des chantiers Dossier de presse Août 2008 Une nouvelle gamme en phase avec l évolution des chantiers KP1, leader sur le marché des composants en béton, lance un nouvel élément constructif - le Prémur KP1 - pour la construction

Plus en détail

Gros œuvre. 1.1 Les fondations et les réseaux

Gros œuvre. 1.1 Les fondations et les réseaux Projet de cahier de charge Proposition pour une maison à ossature en bois à très basse consommation d énergie Cahier de charge NON définitif Adaptations possibles selon l arrivée de nouveaux matériaux

Plus en détail

www.omnias.be REZ Pour calculer le prix budget d'une ossature OAS type MODUHOME(sur mesure) (habitable, extérieur murs) /m2 /m2 /m2 /m2 /m2

www.omnias.be REZ Pour calculer le prix budget d'une ossature OAS type MODUHOME(sur mesure) (habitable, extérieur murs) /m2 /m2 /m2 /m2 /m2 www.omnias.be Groupe MODUHOME POURQUOI OMNIAS? Données ou créations Etudes de stabilité Note de calcul Etude d'exécution Commandes Logistique Service du projet et optimisation Normes Officielles Traçage

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

La RT 2012... 2. les labels énergétiques

La RT 2012... 2. les labels énergétiques 1.2.2. RT 2012 ChapitRe Règlementation thermique 1 - Réglementation et labels - Volet pratique La RT 2012... La Rt 2012, publiée au Journal Officiel le 27 octobre 2010, intègre les conclusions du Grenelle

Plus en détail

proforma terrassement

proforma terrassement proforma terrassement La qualité du terrassement est décisive, un terrassier professionnel doit vous garantir un strict respect des cotes et des niveaux. Nous vous conseillons vivement la mise en place

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE 1. MAITRE DE L OUVRAGE (proposant et futur souscripteur du contrat) 1.1. Nom ou raison sociale : 1.2. Adresse précise : 1.3.

Plus en détail

Le Prémur KP1. Le guide d utilisation

Le Prémur KP1. Le guide d utilisation Le Prémur KP1 Le guide d utilisation Le Prémur complète la gamme des produits KP1. Pour tirer avantages de ce procédé et l associer avec nos autres solutions et l adapter à votre chantier, il est nécessaire

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE STRUCTURE

NOTE TECHNIQUE STRUCTURE SYSTEME CONSTRUCTIF BBC-System NOTE TECHNIQUE STRUCTURE QUALITE DE L ENVELOPPE ET RT 2012 1 «JARDIN DE JULES» VILLEURBANNE - ARCHITECTE DETRY-LEVY / ARBOR ET SENS MAITRE D OUVRAGE RHONE SAONE HABITAT 2

Plus en détail

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS 2.1 RÉCAPITULATIF 2.2 VERSION DE BASE 2.3 OPTION N 1 2.4 OPTION

Plus en détail

Technologie du bâtiment Gros œuvre

Technologie du bâtiment Gros œuvre C Le terrain est le support destiné à recevoir l ouvrage à construire, c est-à-dire, dans ce cours, le bâtiment à construire. Autant le bâtiment peut répondre à des volontés précises et à des exigences

Plus en détail

CHAPITRE 15 - ZONE NATURELLE NB

CHAPITRE 15 - ZONE NATURELLE NB CHAPITRE 15 - ZONE NATURELLE NB Caractère Zone naturelle non équipée, pouvant recevoir de l habitat individuel et éventuellement collectif, à caractère diffus. Article NB.1 - Types d occupation et d utilisation

Plus en détail

10 maisons. énergie Faut-il changer de fournisseur? à découvrir des propriétaires témoignent. clé sur porte

10 maisons. énergie Faut-il changer de fournisseur? à découvrir des propriétaires témoignent. clé sur porte Octobre 2012 3,0 N 1 en Belgique - 31e année - N 283 énergie Faut-il changer de fournisseur? Comparons les prix à Bruxelles et dans villes wallones nouvelle FORMULE chauffage Le lexique incontournable

Plus en détail

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p. 1 A- GENERALITES p.3 B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3 I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.4 C- DIMINUTION DES EFFORTS APPORTES PAR UN REMBLAI ALLEGE p.4 I- EFFORT

Plus en détail

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique :

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Maison BBC : Bâtiment Basse Consommation Lors de la vente ou

Plus en détail

LE SOUS-SOL > CHOISIR UNE STRUCTURE PORTEUSE > DISPOSER DE LIBERTÉ POUR L AMÉNAGEMENT ACTUEL ET/OU FUTUR DU SOUS-SOL 2.2

LE SOUS-SOL > CHOISIR UNE STRUCTURE PORTEUSE > DISPOSER DE LIBERTÉ POUR L AMÉNAGEMENT ACTUEL ET/OU FUTUR DU SOUS-SOL 2.2 LE SOUS-SOL 2.2 > CHOISIR UNE STRUCTURE PORTEUSE Le choix s effectue en fonction des critères suivants : > Garanties souhaitées > Aménagement de l espace > Objectif d isolation thermique > Charges appliquées

Plus en détail

Module Espace Bain. Le savoir-faire traditionnel pour une vraie salle de bain. Un mode constructif performant. Une coordination optimisée

Module Espace Bain. Le savoir-faire traditionnel pour une vraie salle de bain. Un mode constructif performant. Une coordination optimisée Le savoir-faire traditionnel pour une vraie salle de bain Un mode constructif performant Une coordination optimisée Logement étudiant Hôtellerie Hospitalier / EHPAD Logement Conception et réalisation Combox

Plus en détail

le meilleur du béton pour chacun de vos projets

le meilleur du béton pour chacun de vos projets Baudoin-Bergeron le meilleur du béton pour chacun de vos projets Eléments préfabriqués en béton Béton Technologies Logistique Construction FEHR GROUPE S.A. à Directoire et C.S. au capital de 10 000 000

Plus en détail

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97)

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Préliminaires Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Ces obligations assurent la sécurité dans les escaliers

Plus en détail

La zone correspond à la partie centrale du Carré.

La zone correspond à la partie centrale du Carré. La zone correspond à la partie centrale du Carré. Il s agit d une zone en cours d urbanisation, destinée à recevoir des équipements publics ou privés, des activités tertiaires ou de bureaux ainsi que des

Plus en détail

I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I

I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I 1) Base de vie Cantonnement type Algeco La base de vie est déterminée en fonction du nombre d intervenants sur le chantier. Le nombre d ouvriers maximum est estimé

Plus en détail

ETANCHEITE DES FONDATIONS

ETANCHEITE DES FONDATIONS ETANCHEITE DES FONDATIONS H UM I DIT É DE S S O US-SOL Par définition, le sous-sol d un bâtiment désigne l ensemble des locaux (cave, garage, parfois pièce aménagée d un pavillon, caves ou parkings en

Plus en détail

Notice descriptive. CONTACT POUR LA LOCATION : ETIK-IMMO TEL : +352 621 510 609 EMAIL : contact@etik-immo.com WEB : www.etik-immo.

Notice descriptive. CONTACT POUR LA LOCATION : ETIK-IMMO TEL : +352 621 510 609 EMAIL : contact@etik-immo.com WEB : www.etik-immo. Notice descriptive CONTACT POUR LA LOCATION : ETIK-IMMO 1 Généralités: L objet, situé au 5, rue d Arlon à Ecoparc Windhof, est composé de quatre lots commerciaux nommés A,B,C et D d environ 600 m² chacun.

Plus en détail

ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE

ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE Dossier de presse / Février 2014 ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE IsoVER organise depuis 2007 un concours dans toute l Europe, qui récompense les projets de construction

Plus en détail

Entrepôt Beychac-et-Caillau

Entrepôt Beychac-et-Caillau Entrepôt Beychac-et-Caillau Dossier de presse GROUPE EURIVIM juin 2014 Auchan et Simply Market ont inauguré le 25 juin 2014 à Beychac-et-Caillau un nouvel entrepôt produits frais moderne et écologique,

Plus en détail

SDH Grenoble Réhabilitation de la galerie de l'arlequin

SDH Grenoble Réhabilitation de la galerie de l'arlequin SDH Grenoble Réhabilitation de la Galerie de l Arlequin P. Berne 1 SDH Grenoble Réhabilitation de la galerie de l'arlequin Pierre Berne SAS PIERRE BERNE Architectes et Associés FR-Grenoble 2 SDH Grenoble

Plus en détail

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE Caractère de la zone : Cette zone correspond aux secteurs destinés à l accueil d activités, touristiques, commerciales, de services et d équipements

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

Raccordement au réseau d assainissement collectif de la CAVAM

Raccordement au réseau d assainissement collectif de la CAVAM REGLEMENT COMMUNAUTAIRE DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF Raccordement au réseau d assainissement collectif de la CAVAM Modalités administratives de raccordement et instructions techniques

Plus en détail

ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER.

ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER. ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER. Une combinaison intelligente de matériaux. Depuis près de 80 ans, Saint-Gobain ISOVER SA produit des isolants à hautes performances en laine de verre dans

Plus en détail

T h i m o n v i l l e. P l a n L o c a l d U r b a n i s m e. A n n e x e s a u r è g l e m e n t

T h i m o n v i l l e. P l a n L o c a l d U r b a n i s m e. A n n e x e s a u r è g l e m e n t T h i m o n v i l l e P l a n L o c a l d U r b a n i s m e A n n e x e s a u r è g l e m e n t Vu pour être annexé à la délibération du 20 décembre 2013 P L U Cachet de la Mairie et signature du Maire

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.0 Exercices d application 12.0.1 Structuration du chapitre 12.0.2 Bâtiment «Emphytehome» à Genève Version 1.0 12.0.1 Structuration

Plus en détail

LE NOUVEL HOTEL DE POLICE DE CHARLEROI - BELGIQUE

LE NOUVEL HOTEL DE POLICE DE CHARLEROI - BELGIQUE 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Le nouvel Hôtel de police de Charleroi - Belgique Y. Breithof 1 LE NOUVEL HOTEL DE POLICE DE CHARLEROI - BELGIQUE Yvan Breithof MDW architecture / AJN Bruxelles

Plus en détail

STATION D ÉPURATION : OXY 8

STATION D ÉPURATION : OXY 8 STATION D ÉPURATION : OXY 8 8 équivalents habitants PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT L'unité d'épuration biologique à boues activées OXY 8 reçoit toutes les eaux usées (eaux vannes et eaux ménagères) à l'exclusion

Plus en détail

Futur siège social du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres

Futur siège social du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres Futur siège social du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres > Dossier de presse Pose de la première pierre du futur siège social du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres Vendredi 20 février

Plus en détail

Version modulaire de type «ECO 2» réalisée avec des matériaux naturels «ECO 2» + Label EFFINERGIE. Notice descriptive

Version modulaire de type «ECO 2» réalisée avec des matériaux naturels «ECO 2» + Label EFFINERGIE. Notice descriptive Proposition pour une maison à ossature en bois à très basse consommation d énergie Cahier de charge NON définitif Adaptations possibles selon l arrivée de nouveaux matériaux Ou mise en œuvre de techniques

Plus en détail

Terrassement- Fondations - Egouttage

Terrassement- Fondations - Egouttage Terrassement- Fondations - Egouttage «Le terrassement débute et ne dure que quelques jours. Viennent ensuite les fondations, puis le réseau d égouttage. On peut remarquer la qualité du travail d égouttage

Plus en détail

Résidence pour Etudiants, R+7 en bois Maison de l Inde à la Cité Universitaire Internationale de Paris

Résidence pour Etudiants, R+7 en bois Maison de l Inde à la Cité Universitaire Internationale de Paris 3 ème Forum International Bois Construction 2013 Résidence pour Etudiants R+7, Maison de l Inde à la CIUP F. Lipsky-Rollet, O. Gaujard 1 Résidence pour Etudiants, R+7 en bois Maison de l Inde à la Cité

Plus en détail

Procédé de construction chanvre et chaux...

Procédé de construction chanvre et chaux... Procédé de construction chanvre et chaux... Introduction Tous les éléments du système Easy-chanvre sont réalisés à partir d un béton de chanvre qui est moulé et vibré. L utilisation d un malaxeur à production

Plus en détail

La façade en béton préfabriqué

La façade en béton préfabriqué La façade en béton préfabriqué Introduction La construction de façades préfabriquées en béton a connu une évolution au cours des dernières années. Grâce à la fabrication industrielle, de multiples possibilités

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Participez aussi au Prix National de la Construction Bois 2015 Inscrivez-vous directement sur : www.prixnational-boisconstruction.org Palmarès des constructions Bois de la Région

Plus en détail

BÂTIMENTS EXEMPLAIRES: ENERGIE & ECO-CONSTRUCTION APPEL A PROJET 2007

BÂTIMENTS EXEMPLAIRES: ENERGIE & ECO-CONSTRUCTION APPEL A PROJET 2007 Une initiative de la Ministre bruxelloise de l'environnement et de l'energie BÂTIMENTS EXEMPLAIRES: ENERGIE & ECO-CONSTRUCTION APPEL A PROJET 2007 DOSSIER D EXECUTION De la passoire thermique à la très

Plus en détail

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS OEUVRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS OEUVRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL BACCALAUREAT PROFESSIONNEL TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS OEUVRE EPREUVE E.1 : SOUS-EPREUVE E11 UNITE U11 Analyse technique d un ouvrage DOSSIER TECHNIQUE N DT Documents DT1

Plus en détail

Certifiée passive & BEPOS

Certifiée passive & BEPOS Texte et photos : Gwenola Doaré Maison individuelle en Alsace Certifiée passive & BEPOS expérimentale par son procédé constructif innovant, cette maison passive construite en Alsace à Dettwiller surprend

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REALISATION DE TRAVAUX DE BRANCHEMENT AU RESEAU D ASSAINISSEMENT ET PETITS TRAVAUX DE REPARATION MAITRE D OUVRAGE : DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

Plus en détail

Maison passive et à énergie positive à Issy-les-Moulineaux

Maison passive et à énergie positive à Issy-les-Moulineaux Bâtiments Matériaux Opérations Installations Maison passive et à énergie positive à Issy-les-Moulineaux B ÂTIMENTS L atelier d architecture Pascal Gontier a construit une maison passive à Issy-les-Moulineaux.

Plus en détail

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Notice descriptive sommaire 1 1. CONCEPTION DU BATIMENT Locaux à usage de bureaux assujettis au code du Travail et ERP 5 ème catégorie

Plus en détail

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex.

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex. La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives www.alphabeton.eu www.pamaflex.eu La gamme d éléments Pamaflex dévelopée par Alpha Béton est spécifiquement

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Prédalles Rédaction : Cordonier Yannick / Av. de la Gare 74 / 1963 Vétroz / Etudiant 3 ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg

Plus en détail

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Une maison en briques des années 1920 à Vanves avec un petit jardin. Un cadre idéal, si

Plus en détail

HOTEL D ENTREPRISES. 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER

HOTEL D ENTREPRISES. 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER HOTEL D ENTREPRISES 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) ET 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER PARC D ACTIVITES DES 6 MARIANNE ESCAUDAIN (59) Zone Franche Urbaine Permis de construire obtenu le 10 avril

Plus en détail

PUITS CANADIENS : LA CRIIRAD CONTRÔLE LE RADON

PUITS CANADIENS : LA CRIIRAD CONTRÔLE LE RADON PUITS CANADIENS PUITS CANADIENS : LA CRIIRAD CONTRÔLE LE RADON Le puits canadien, qui permet de réduire la consommation énergétique des bâtiments, peut être un bon complément aux systèmes de chauffage,

Plus en détail

Solutions par passion

Solutions par passion GARAGES PRéFABRIQUéS Des solutions de garages en béton sur mesure Solutions par passion Un garage de Creabeton vous offre les avantages suivants: vous choisissez vos dimensions nous respectons vos souhaits

Plus en détail

www.isol-plus-st.com

www.isol-plus-st.com Produits MAXPLUS & MAXFIX Maisons passives et basse consommation d énergie Maisons passives et basse consommation Les systèmes MAXPLUS et MAXFIX sont déjà aux normes de 2020. Aujourd hui, les économies

Plus en détail

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 www.inbtpmanlio.altervista.org ? inbtpmanlio@gmail.com PROGRAMME LECONS LECON_001 (T) Présentation Notions de technobat LECON_002 (T) Exigences et contraintes

Plus en détail

DALLES COFFRANTES ISOLANTES POUR CONSTRUCTION PASSIVE ET POSITIVE

DALLES COFFRANTES ISOLANTES POUR CONSTRUCTION PASSIVE ET POSITIVE ISOLATION THERMIQUE EXCEPTIONNELLE Leader des matériaux de construction à haute performance BARRIÈRE THERMIQUE SIMPLICITÉ DE POSE SURCHARGE JUSQU À 1 000 KG / M 2 ET + PORTÉE LIBRE DE 8 M ET + ÉTUDES ET

Plus en détail

SEINE PANORAMA. 12 000 m 2 au cœur du 15 Eme arrondissement DE PARIS ACCÉDER AU MENU

SEINE PANORAMA. 12 000 m 2 au cœur du 15 Eme arrondissement DE PARIS ACCÉDER AU MENU SEINE PANORAMA 12 000 m 2 au cœur du 15 Eme arrondissement DE PARIS UNE RÉHABILITATION CERTIFIÉE HQE ACCÉDER AU MENU Présentation de l immeuble Vues de l immeuble Tableau des surfaces utiles Aménagement

Plus en détail

ANNEXE 2. Prescriptions techniques particulières applicables aux branchements neufs ; Branchement type

ANNEXE 2. Prescriptions techniques particulières applicables aux branchements neufs ; Branchement type ANNEXE 2 Prescriptions techniques particulières applicables aux branchements neufs ; Branchement type 1 OBJET Le présent document fixe les règles minimales à respecter pour la conception et la réalisation

Plus en détail

Bureau d'études de sols et structures Spécialiste dans le génie parasismique

Bureau d'études de sols et structures Spécialiste dans le génie parasismique DEMANDE DE DEVIS Demande à transmettre à contact@be-gph.fr N : Reçu : Demandeur : Coordonnées du PROJET : Vous êtes : Particulier Professionnel (3) Nom Prénom* adresse du (1) Raison sociale : projet* Nom

Plus en détail

Extrait du sommaire du Reef en ligne

Extrait du sommaire du Reef en ligne Extrait du sommaire du Reef en ligne Catalogue par ouvrage Maçonnerie gros œuvre Constructions métalliques Constructions en bois Atrerie - Fumisterie Façades et bardages Couvertures Etanchéité Menuiserie

Plus en détail

Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble?

Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble? Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble? 1 AUJOURD HUI Tout concourt à des solutions efficientes de confort, à faible impact environnemental et au développement durable. 2 La

Plus en détail

Réponses techniques existantes, généralités

Réponses techniques existantes, généralités Réponses techniques existantes, généralités Les bâtiments existants peuvent être construits de manières très différentes. De ce fait, il n existe pas une unique manière de réhabiliter. Il faut agir en

Plus en détail

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Étanchéitéàl air le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Les rencontres du Groupe PROTEC - CONFERENCE Qui sommes nous? Bureau de mesure et contrôle de la perméabilité à l air Formations en Infiltrométrie

Plus en détail

La protection des infrastructures et les drainages

La protection des infrastructures et les drainages La protection des infrastructures et les drainages SOMMAIRE 1- Migration de l eau dans le sol.... 2 2- Protection contre les remontées capillaires.... 2 a) Phénomène de capillarité.... 2 b) Protection

Plus en détail

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE DOSSIER DE BASE SOMMAIRE PIECES GRAPHIQUES BACCALAUREAT PROFESSIONNEL

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE DOSSIER DE BASE SOMMAIRE PIECES GRAPHIQUES BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SOMMAIRE PIECES GRAPHIQUES PG1 PG2 PG3 PG4 PG5 PG6 PG7 PG8 Présentation du projet, plan de façade sur rue de la fourche Plan de masse Elévation sur cour intérieure Plan de niveau N-1 : local technique

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

1.1. Réglementation et règles de l art

1.1. Réglementation et règles de l art Afin d assurer la qualité de l assainissement collectif, la loi a donné l obligation aux particuliers de se raccorder au réseau d eaux usées lorsqu il est en place. Pour faciliter en pratique la réalisation

Plus en détail

Le Clos de Baccharis 43

Le Clos de Baccharis 43 Le Clos de Baccharis 43 Le TOIT GIRONDIN Présentation du Toit Girondin Société anonyme coopérative de production d habitations à loyer modéré Société à capital variable (150 000 euros) 44 Le TOIT GIRONDIN

Plus en détail

Construction d'un groupe de deux T3

Construction d'un groupe de deux T3 Construction d'un groupe de deux T3 DEVIS QUANTITATIF / ESTIMATIF MAÎTRE D'OUVRAGE Mr Modèle Fac-Similé Rue de la Paix 20137 Porto Vecchio MAÎTRE D'OEUVRE Lotissement Cavu-Vèrdiola Route de Cavu 20144

Plus en détail

Guide technique. Le radon dans les bâtiments

Guide technique. Le radon dans les bâtiments Guide technique Le radon dans les bâtiments Guide pour la remédiation dans les constructions existantes et la prévention dans les constructions neuves Diagnostic technique Techniques de remédiation et

Plus en détail

NCH. «Un Nouveau Concept pour l Habitat» «A New Concept for Home-building» BREVET N FR 05.10960 PCT/EP2006/067847

NCH. «Un Nouveau Concept pour l Habitat» «A New Concept for Home-building» BREVET N FR 05.10960 PCT/EP2006/067847 NCH «Un Nouveau Concept pour l Habitat» «A New Concept for Home-building» BREVET N FR 05.10960 PCT/EP2006/067847 Le procédé constructif breveté NCH : Les éléments constructifs PRECIMUR NCH. 1/6 Présentation

Plus en détail

Les Maisons passives :

Les Maisons passives : Les Maisons passives : l avenir de la réalité Stéphane Perraud LIMOUSIN NATURE ENVIRONNEMENT en LIMOUSIN Sommaire Introduction... P.3 Une Maison passive c est quoi?... P.4 Comment concevoir une Maison

Plus en détail

Prédalles Alpha-Béton

Prédalles Alpha-Béton 1. Description Elément de plancher préfabriqué constitué d une dalle de béton mince préfabriquée en atelier de 5 à 7 cm d épaisseur comprenant l armature inférieure nécessaire et complétée par une couche

Plus en détail