Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT"

Transcription

1 COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT Introduction Pour la dernière journée de notre voyage d intégration, nous avons été accueillis le vendredi 5 octobre au matin sur un chantier du groupe Fayat en plein centre ville de Bordeaux, juste derrière l Hôtel de ville. C est au cœur du quartier de Mériadeck (construit dans le style architectural des années avec notamment une dalle séparant la circulation des piétons de celle des voitures), dans la rue Jean Fleury que la Communauté Urbaine de Bordeaux (C.U.B) a souhaité construire ses nouveaux bureaux. Le groupe Fayat a gagné le projet et plusieurs filiales du groupe ont été mobilisées pour réaliser le bâtiment. Le projet consiste à construire un immeuble neuf tous corps d état et à livrer le bâtiment clés en main à la C.U.B. Pour ce faire, il y a eu une véritable synergie entre six ou sept entreprises du groupe Fayat : SOMIFA Fayat qui est une société de montage immobilier, SEG Fayat qui est l entreprise générale, SAREC pour les façades, Fayat TP pour le terrassement, SEFI intrafor pour les fondations L immeuble neuf est constitué de onze étages, d un niveau de sous- sol pour les archives et quelques salles de réunion et de trois niveaux de parkings en sous- sols. Les locaux pourront accueillir les 350 agents de la C.U.B et le parking aura 105 places de voitures plus de nombreux emplacements pour les vélos. 1) Organisation du projet Le projet est estimé à 22 millions euros et le chantier a débuté en septembre La livraison du bâtiment doit avoir lieu le 31mars Entre temps, le chantier a dû faire face à une interruption de cinq à six mois en raison de fouilles archéologiques. Pour quelques cm de hauteur, l immeuble de onze étages n est pas classé en Immeuble de Grande Hauteur (IGH). Les normes de construction notamment en matière de sécurité sont beaucoup plus complexes pour un IGH. Pour gagner l appel d offre face à ses concurrents, Fayat groupe a proposé la technique du «top and down» qui a permis de gagner 4,5 mois de chantier. a) Le «top and down» Cette technique consiste tout d abord à réaliser des fondations profondes grâce à la technique de parois moulées puis à couler la dalle du rez- de- chaussée sur des poutres de transferts coffrées à même le sol. Le plancher et les poutres de transfert sont faits en béton C40, C60 de masse volumique 300 kg/m3. C est un béton dense et résistant. On peut ensuite réaliser en même temps les travaux de structures au- dessus de la dalle et les travaux d infrastructures en dessous avec deux équipes de chantiers différentes pouvant travailler de manière relativement indépendante. Ecole Centrale Paris Option Aménagement et Construction Durables p 1/6 08/10/2012

2 COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS b) Organisation de l encadrement Directeur Technique et développement Directeur d agence Chef de projet Cellule Gros- œuvre Cellule Corps d états séparés & Clos et couvert Chef de chantier Superstructure Chef de chantier infrastructure c) Contraintes d un chantier en zone urbaine dense Schéma organisationnel La grande difficulté pour réaliser un tel chantier en milieu urbain est le manque de place pour stocker les matériaux ou bien installer les engins. L agencement et l organisation du chantier sont alors optimisés au maximum. Fayat a travaillé pendant toute la durée du chantier en flux tendu. C est à dire que les matériaux étaient livrés le jour même deux heures avant le montage. Il y avait cinq à six livraisons par jour. d) Les fouilles archéologiques Lors des fouilles archéologiques, le chantier est suspendu par arrêté préfectoral. Les archéologues ont alors carte blanche pour réaliser les fouilles aussi longtemps que nécessaire. Le maître d ouvrage doit alors mettre tous les moyens à disposition des archéologues pour arriver au niveau du fond de fouille souhaité. Des butons métalliques avaient été installés pendant cette opération pour sécuriser la fouille. Sur ce site, il a été trouvé des vestiges d il y a 2000 ans témoignant d une forte activité de tannerie à cet endroit. La reprise du chantier peut- être autorisé du jour au lendemain par arrêté préfectoral obligeant l entreprise de travaux à se tenir prêt à tout moment. C est ce qui s est passé sur ce chantier car Fayat a appris deux jours avant qu ils allaient pouvoir reprendre les travaux et ont dû s organiser en plein milieu de l été pour relancer l activité sur le chantier. Ecole Centrale Paris Option Aménagement et Construction Durables p 2/6 08/10/2012

3 COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS 2) Méthodes & Techniques en infrastructures Au cours de cette visite, nous avons pu découvrir des méthodes et des techniques de construction en ce qui concerne les infrastructures telles que la mise en place des fondations ou la méthode de terrassement lorsqu on fait du «top and down». a) Les Parois moulées Pour réaliser les fondations porteuses, Fayat a utilisé des parois moulées jusqu à vingt mètres de profondeur qui ont nécessité cinq mois de travaux. Les parois moulées permettent de créer une enceinte de confinement étanche. Depuis le terrain naturel, on fore la paroi, puis on introduit de la bentonite pour fixer les terres. Ensuite on bétonne au tube plongeur. La bentonite remonte alors à la surface et on peut l enlever aisément. Entre les parois moulées on pose des joints «water stop» car il n y a pas de ferraillages entre deux blocs de parois moulées. En effet, chaque bloc est indépendant. Pour maintenir le tout, on fixe enfin une poutre de couronnement pour solidariser les parois moulées entre elles. Il faut penser en outre à laisser des attentes dépasser du plancher pour permettre la reprise ultérieure des efforts de la superstructure. b) Le terrassement Pour réaliser le terrassement sous la dalle, une amorce de 40 m2 avait été laissée dans le plancher. C est donc par là que les engins de terrassement ont commencé à déblayer le terrain. Le sol était constitué d un calcaire très dur nécessitant l emploi d un brise- roche hydraulique. Les terres sont ensuite évacuées par les draglines. Il a fallu sortir m3 de matériaux pour réaliser les quatre niveaux en sous- sols. Les engins utilisés fonctionnent à l électricité pour éviter les rejets de gaz d échappements en milieu confiné. Dans l aquitaine, le sol est riche en eau et lors de ce chantier, les équipes de terrassement ont trouvé de l eau à 7 m de profondeur obligeant la mise en place de moyens de pompage pour rabattre la nappe. Néanmoins, une partie du terrassement a dû se faire dans l eau compliquant le bon déroulement du chantier. Le parking reste inondable et pour remédier à ce problème, un complexe drainant a été installé pour évacuer les eaux : une pente de 5% entrainent le surplus d eau vers une pompe permanente qui rejette l eau à l extérieur. Entrée du parking souterrain Ecole Centrale Paris p 3/6 Option Aménagement et Construction Durables 08/10/2012

4 COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS 3) Le Bâtiment Après avoir étudié les infrastructures, nous sommes remontés visiter la superstructure au- dessus de la dalle. Les particularités du bâtiment sont décrites ci- dessous. a) Les murs préfabriqués Les étages du bâtiments sont tous identiques à l exception du neuvième étage qui s ouvre sur une mezzanine. Il y a 800 m2 de plancher par niveau et la cadence de réalisation est de 12 jours/étage. L utilisation des murs préfabriqués a permis de gagner beaucoup de temps sur le délai des travaux. En effet, les parois sont fabriquées en dehors du chantier puis acheminées par camion. On vient alors couler directement le béton entre les deux parois qui font office de coffrage. Il n y a aucune retouche à faire sur le mur. Ce mode opératoire est très efficace en milieu urbain car l aire de chantier est restreinte. Certes, les murs préfabriqués coûtent plus chers à l achat mais l entreprise s y retrouve largement en terme de gain de temps et de maîtrise de la qualité. b) La façade en céramique Les façades sont isolées de l eau et de l air par l extérieur. C est à dire que de la mousse est posée sur les parois en béton. Puis on recouvre le tout de dalles en céramique en pensant à laisser une fine lame d air pour permettre la ventilation. Le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) qui est un organisme technique a validé la façade du point de vue de l étanchéité. Façades recouvertes de céramiques Ecole Centrale Paris p 4/6 Option Aménagement et Construction Durables 08/10/2012

5 COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS c) Les cellules photovoltaïques Du côté sud du bâtiment, la façade est munie d un mur- rideau de cellules photovoltaïques représentant un arbre. La toiture est aussi recouverte de cellules photovoltaïques. Il y a 1000 m2 de surface occupée par ces cellules et elles ont été conçues pour durer au moins vingt ans. Le but est de produire de l électricité qui sera vendue à un prix avantageux à ERDF et d acheter sa propre électricité en parallèle au prix normal. La difficulté pour ce mur- rideau a été de trouver un fabriquant qui veuille bien le réaliser car l Etat a baissé ses subventions dans le domaine du photovoltaïque. Mur- rideau de cellules photovoltaïques d) Les labels HQE, BBC et BEPOS Le chantier a bénéficié du label Haute Qualité Environnementale (HQE). Pour recevoir ce label, il faut tenir informer les riverains du déroulement du chantier, définir des plans de circulation et limiter les déchets. En outre, le bâtiment en lui- même possède deux labels : le label Bâtiment Basse Consommation (BBC) et le label Bâtiment à Énergie Positive (BEPOS). Un bâtiment BEPOS produit plus d énergie qu il n en consomme sur une année. En raison de l utilisation de cellules photovoltaïques et de l absence de climatisation (très consommatrice d énergie), le nouvel immeuble de la C.U.B répond à ce critère si les usagers respectent bien les hypothèses d utilisation qui ont servi Ecole Centrale Paris p 5/6 Option Aménagement et Construction Durables 08/10/2012

6 COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS aux calculs. Par retour d expérience, il n est pas rare que la consommation réelle d un bâtiment dépasse les prévisions théoriques. Conclusion Le nouveau bâtiment de la C.U.B, avec ses hautes performances énergétiques et environnementales, fait office de modèle dans la région bordelaise et au- delà. À la date de réception, le 31 mars 2013, le Groupe Fayat remettra à l exploitant le cahier des charges d exploitation de l ouvrage et attendra la fin de la période de garantie de parfait achèvement qui dure un an pour laisser définitivement la société COFELY s occuper de la maintenance du bâtiment. Nous remercions chaleureusement le Groupe Fayat de nous avoir accueillis sur leur chantier et de nous avoir présenté leurs projets et leurs métiers passionnants. Ecole Centrale Paris Option Aménagement et Construction Durables p 6/6 08/10/2012

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc Bâtiment d une surface de 1030 m² créé dans l enceinte du lycée Jean ZAY. Ascenseur à créer Bandeau béton Elévation Façade Nord Bardage bois vertical Bardage cassette aluminium laqué RAL7016 Menuiseries

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I

I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I 1) Base de vie Cantonnement type Algeco La base de vie est déterminée en fonction du nombre d intervenants sur le chantier. Le nombre d ouvriers maximum est estimé

Plus en détail

Entreprise : SOGEA Bretagne / GTB Construction. Projet : Construction de l hôpital du SCORFF de Lorient

Entreprise : SOGEA Bretagne / GTB Construction. Projet : Construction de l hôpital du SCORFF de Lorient Entreprise : SOGEA Bretagne / GTB Construction Projet : Construction de l hôpital du SCORFF de Lorient Introduction Ce mardi 20 Octobre 2009, nous avons eu la chance de visiter le chantier de l hôpital

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 AMENAGEMENT TELECENTRE MELUN PHASE APS MAÎTRE D OUVRAGE ARCHITECTE C.A.M.V.S. Communauté d agglomération de Melun Val de Seine 297, rue Rousseau

Plus en détail

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Pourquoi un nouvel Atelier Central? Le nouvel Atelier remplace les 2 sites actuels Atelier Nord Rocade de Bonnevoie (Gare de Luxembourg) Atelier

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS RESTAURANT SCOLAIRE ET HALL DE SPORTS CONFERENCE DE PRESSE 20 mai

Plus en détail

Le Clos de Baccharis 43

Le Clos de Baccharis 43 Le Clos de Baccharis 43 Le TOIT GIRONDIN Présentation du Toit Girondin Société anonyme coopérative de production d habitations à loyer modéré Société à capital variable (150 000 euros) 44 Le TOIT GIRONDIN

Plus en détail

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL Ecs 300LT CAPTEUR SoL 1 Pose du Capteur Manuel d installation et utilisation Le capteur se pose à 80 cm de profondeur, il doit être installé dans le sol et sera recouvert de terre.(tolérance du terrassement

Plus en détail

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Fiche d opération Armapa -2011 cd2e- Page 1 Introduction L évolution du prix de l énergie encourage nos concitoyens à changer d exigences

Plus en détail

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Introduction Dans

Plus en détail

Association Solidarité et Entraide Mutuelle au Sahel BP : 8468 OUAGADOUGOU TEL:40 54 01 78 - FAX:40 54 02 83

Association Solidarité et Entraide Mutuelle au Sahel BP : 8468 OUAGADOUGOU TEL:40 54 01 78 - FAX:40 54 02 83 Association Solidarité et Entraide Mutuelle au Sahel BP : 8468 OUAGADOUGOU TEL:40 54 01 78 - FAX:40 54 02 83 Burkina Faso Unité-Progrès-Justice *********************** RAPPORT D AVANCEMENT DES TRAVAUX

Plus en détail

1 ER APPLICATEUR DE CHAPES DANS LA GRANDE RÉGION NORD UNE CHAPE ADAPTÉE À VOTRE CHANTIER. solutions de ravoirage (léger, classique, isolant)

1 ER APPLICATEUR DE CHAPES DANS LA GRANDE RÉGION NORD UNE CHAPE ADAPTÉE À VOTRE CHANTIER. solutions de ravoirage (léger, classique, isolant) 1 ER APPLICATEUR DE CHAPES DANS LA GRANDE RÉGION NORD Spécialisé dans l application de chapes depuis une dizaine d années, Piazza est devenu un référent en la matière. L entreprise allie savoir-faire et

Plus en détail

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS OEUVRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS OEUVRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL BACCALAUREAT PROFESSIONNEL TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS OEUVRE EPREUVE E.1 : SOUS-EPREUVE E11 UNITE U11 Analyse technique d un ouvrage DOSSIER TECHNIQUE N DT Documents DT1

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

Rapport action tuffeau. CAHIER n 12

Rapport action tuffeau. CAHIER n 12 Rapport action tuffeau Réhabilitation énergétique des bâtiments en tuffeau Etat de l art et retours d expérience CAHIER n 12 Maison de maître Forges Figure 1-1 : Façade Ouest Forges Date de visite : 22

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE 1. MAITRE DE L OUVRAGE (proposant et futur souscripteur du contrat) 1.1. Nom ou raison sociale : 1.2. Adresse précise : 1.3.

Plus en détail

HOTEL D ENTREPRISES. 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER

HOTEL D ENTREPRISES. 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER HOTEL D ENTREPRISES 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) ET 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER PARC D ACTIVITES DES 6 MARIANNE ESCAUDAIN (59) Zone Franche Urbaine Permis de construire obtenu le 10 avril

Plus en détail

PLAQUETTE ELECTRONIQUE

PLAQUETTE ELECTRONIQUE PLAQUETTE ELECTRONIQUE SITUATION ACCESSIBILITE Une implantation dans un environnement économique dynamique et diversifié Halle Freyssinet TEMPS D ACCES A PIED Gare de Lyon Quai de la Gare Gare d Austerlitz

Plus en détail

NCH. «Un Nouveau Concept pour l Habitat» «A New Concept for Home-building» BREVET N FR 05.10960 PCT/EP2006/067847

NCH. «Un Nouveau Concept pour l Habitat» «A New Concept for Home-building» BREVET N FR 05.10960 PCT/EP2006/067847 NCH «Un Nouveau Concept pour l Habitat» «A New Concept for Home-building» BREVET N FR 05.10960 PCT/EP2006/067847 Le procédé constructif breveté NCH : Les éléments constructifs PRECIMUR NCH. 1/6 Présentation

Plus en détail

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages La Chapelle d Armentières/ 59 Maison ossature bois Et si vous découvriez ses avantages? Un confort de vie contemporain à 15 minutes de Lille Avec leurs bardages en bois, les Villas Sérès proposent une

Plus en détail

Descriptif Commercial

Descriptif Commercial Descriptif Commercial Date // 02 Juillet 2013 1. GENERALITES Le projet consiste en la construction à Redange-Sur-Attert, am Fraesbich, d un bâtiment comprenant des surfaces de hall et de bureaux pour une

Plus en détail

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Le constructeur en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions neuves (logements individuels ou collectifs,

Plus en détail

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse»

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Compte-rendu de la 2 e du groupe de travail I. Rappel du contexte général Société Publique Locale, la Fabrique Métropolitaine de La Cub («La

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 APPLIQUABLE POUR LES PERMIS DE CONSTRUIRE DEPOSES A PARTIR DU 1 er JANVIER 2013. A compter du 1 er janvier 2013, seules les maisons répondant à la Réglementation Thermique

Plus en détail

mep schneider materlignes RVT couv autre placement 13/02/07 9:02 Page 3 le prêt à livrer

mep schneider materlignes RVT couv autre placement 13/02/07 9:02 Page 3 le prêt à livrer le prêt à livrer Des modules béton pour l Energie, les Télécoms, les Infrastructures Materlignes, l offre complète de shelters intégrants tous types d équipements dédiés aux : Module béton avec habillage

Plus en détail

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL C COUT Le procédé ATTIQUE construction permet d optimiser les coûts de réalisation des logements sur plusieurs points. Non seulement le coût de construction s avère particulièrement compétitif du fait

Plus en détail

Module Espace Bain. Le savoir-faire traditionnel pour une vraie salle de bain. Un mode constructif performant. Une coordination optimisée

Module Espace Bain. Le savoir-faire traditionnel pour une vraie salle de bain. Un mode constructif performant. Une coordination optimisée Le savoir-faire traditionnel pour une vraie salle de bain Un mode constructif performant Une coordination optimisée Logement étudiant Hôtellerie Hospitalier / EHPAD Logement Conception et réalisation Combox

Plus en détail

www.centralfirm-btp.com Bâtiments Génie Civil & Environnement Travaux Hydrauliques Voiries & Réseaux Divers Promotion Immobilière SIEGE SOCIAL

www.centralfirm-btp.com Bâtiments Génie Civil & Environnement Travaux Hydrauliques Voiries & Réseaux Divers Promotion Immobilière SIEGE SOCIAL SIEGE SOCIAL Hamdallaye, Commune de Ratoma BP : 6070 Conakry (Guinée) Tél : +224 62 99 99 19 E-mail: info@centralfirm-btp.com Site web: www.centralfirm-btp.com www.centralfirm-btp.com Bâtiments Génie Civil

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Page 1 / 5 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Béton poreux Rédaction : Simon Rauber / élève de 3ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg Date : 18 janvier 2010

Plus en détail

Communiqué de Presse 1 Juillet 2010

Communiqué de Presse 1 Juillet 2010 Communiqué de Presse 1 Juillet 2010 A.S.T Groupe développe la maison ossature bois Natilia en promotion immobilière www.maison-natilia.fr Contact Presse: Laure GONTARD communication@ast-groupe.fr 04 72

Plus en détail

Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers.

Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers. Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers. Le sol, seule surface avec laquelle nous sommes toujours en contact, représente 15% des pertes calorifiques du bâtiment.

Plus en détail

SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012

SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012 SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012 Note information «BBC Système» «BBC Système» est un système constructif bois-béton breveté ( dépôt INPI 12/50382) pour les immeubles

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE

ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE Dossier de presse / Février 2014 ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE IsoVER organise depuis 2007 un concours dans toute l Europe, qui récompense les projets de construction

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

Valorisation de la durabilité des structures en acier. Cas d études

Valorisation de la durabilité des structures en acier. Cas d études Cas d études Juin 2014 Plan 12/10/2014 2 12/10/2014 3 Objectif de l étude Comparer la qualité environnementale de la structure d un bâtiment à bureaux en choisissant différentes solutions structurales:

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance OCTOBRE 2013 Certification, visites sur site et écarts récurrents sur les installations de VMC 1. Certification, visites sur site et écarts récurrents Fort de 130000 logements neufs visités à ce jour,

Plus en détail

Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch. Projets pilotes à énergie positive

Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch. Projets pilotes à énergie positive Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch Projets pilotes à énergie positive Dossier de presse 26 août 2014 Le nouveau bâtiment administratif pour

Plus en détail

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ PIXEL PUBLIé PAR BNP PARIBAS REAL ESTATE 28 FEBRUARY 14 Type de projet : Construction Neuve Type de bâtiment : Immeuble de bureaux Année

Plus en détail

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 C.I.B. INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 1 PROGRAMME LEÇONS LEÇON_001 [T] Présentation L Architecture Tropicale LEÇON_002 [T] La maison unifamiliale LEÇON_003 [T] La maison en bande LEÇON_004 [T] L immeuble

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Tableaux des Pressions de vent W50 applicables aux façades légères et déterminées selon l Annexe Nationale NF EN 1991-1-4/NA

FICHE TECHNIQUE. Tableaux des Pressions de vent W50 applicables aux façades légères et déterminées selon l Annexe Nationale NF EN 1991-1-4/NA FICHE TECHNIQUE CSTB CEBTP Bureau VERITAS CETEN APAVE Int. DEKRA SOCOTEC SNFA du COPREC N 45 - Indice : B Date : Octobre 2010 Nombre de pages : 8 Tableaux des Pressions de vent W50 applicables aux façades

Plus en détail

Document de contribution au débat public

Document de contribution au débat public RACCORDEMENT ÉLECTRIQUE DU PARC ÉOLIEN EN MER AU LARGE DE FÉCAMP Document de contribution au débat public UNE LIAISON DOUBLE SOUS-MARINE ET SOUTERRAINE Pour raccorder le parc éolien en mer au réseau public

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 9 ISORE BATIMENT 1 Rue Louis Renault ZI du Millenium 53 940 Saint Berthevin Tél. : 02 43 66 96 51 Fax : 02 43 66 86 88 Email : p.laruaz@isore-batiment.fr Effectif : 45 salariés Activité :

Plus en détail

B A S S E C O N S O M M A T I O N h a u t e p e r f o r m a n c e e n Q U A L I T E D E V I E

B A S S E C O N S O M M A T I O N h a u t e p e r f o r m a n c e e n Q U A L I T E D E V I E B A S S E C O N S O M M A T I O N h a u t e p e r f o r m a n c e e n Q U A L I T E D E V I E La résidence l Oliveraie vous propose tout un art de vivre : chaleureux, moderne, lumineux mais aussi confortable,

Plus en détail

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS 2.1 RÉCAPITULATIF 2.2 VERSION DE BASE 2.3 OPTION N 1 2.4 OPTION

Plus en détail

Les Énergies renouvelables - ENR Energie photovoltaïque (système photovoltaïque) 3 ème partie Oléron : le 21 avril 2010, Marc Delalande Site : www.enr-photovoltaique-17.fr, marc.delalande@online.fr Exemple

Plus en détail

Isodrain Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés

Isodrain Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés Isodrain Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés Isodrain Standard Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés Notre gamme de produit à base de HDPE est de très haute qualité.

Plus en détail

KIT DE REVERSIBILITE BAIGNOIRE DOUCHE

KIT DE REVERSIBILITE BAIGNOIRE DOUCHE C.B Etudes et Réalisations 3 rue de VERDUN 78590 NOISY LE ROI Tél : 06 08 09 51 33 - Fax : 01 30 55 39 25 e mail : cber2@wanadoo.fr, KIT DE REVERSIBILITE BAIGNOIRE DOUCHE Dans le cadre de la loi de 2005-102

Plus en détail

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE Caractère de la zone : Cette zone correspond aux secteurs destinés à l accueil d activités, touristiques, commerciales, de services et d équipements

Plus en détail

CHAPITRE 15 - ZONE NATURELLE NB

CHAPITRE 15 - ZONE NATURELLE NB CHAPITRE 15 - ZONE NATURELLE NB Caractère Zone naturelle non équipée, pouvant recevoir de l habitat individuel et éventuellement collectif, à caractère diffus. Article NB.1 - Types d occupation et d utilisation

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» 2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE SP2-F et SP4-F 295/310 SP2-F et SP4-F 295/310 MODELE H DH SP2/4-F 295 295 163 SP2/4-F 310* 310 163 *Standard Garage avec porte frontale devant parking mécanique

Plus en détail

Passages Pasteur, Lancement des travaux de construction 19 avril 2013

Passages Pasteur, Lancement des travaux de construction 19 avril 2013 DOSSIER DE PRESSE Passages Pasteur, Lancement des travaux de construction Contacts VILLE DE BESANÇON Direction de l'urbanisme et de l'habitat Franck BOURGAIGNE 03 81 61 52 86 Contact presse Laurence DEFEUILLE

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE STRUCTURE

NOTE TECHNIQUE STRUCTURE SYSTEME CONSTRUCTIF BBC-System NOTE TECHNIQUE STRUCTURE QUALITE DE L ENVELOPPE ET RT 2012 1 «JARDIN DE JULES» VILLEURBANNE - ARCHITECTE DETRY-LEVY / ARBOR ET SENS MAITRE D OUVRAGE RHONE SAONE HABITAT 2

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

La façade en béton préfabriqué

La façade en béton préfabriqué La façade en béton préfabriqué Introduction La construction de façades préfabriquées en béton a connu une évolution au cours des dernières années. Grâce à la fabrication industrielle, de multiples possibilités

Plus en détail

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R.

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Chantier I.F.P.E.C. / Lille Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Présentation du Projet Extension d un bâtiment tertiaire existant sur 4 niveaux

Plus en détail

Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault

Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault Une adresse privilégiée, aux portes de Paris BBC POUR RÉDUIRE VOTRE CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE La Seine-et-Marne, le poumon vert de l Ile-de-France Forêts, surfaces

Plus en détail

A- CLASSEMENT DE L ETABLISSEMENT Il s agit d un établissement de Type U «Etablissement de soins sans hébergement»

A- CLASSEMENT DE L ETABLISSEMENT Il s agit d un établissement de Type U «Etablissement de soins sans hébergement» MAITRE D OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES DES PLAINES ET VALLEES DUNOISES Mairie de Donnemain Saint Mamès 28200 Donnemain Saint Mamès Objet : Permis de construire «POLE SANTE D EQUILIBRE» Construction d

Plus en détail

Zone Industrielle. Kehlen... 1

Zone Industrielle. Kehlen... 1 Zone Industrielle Kehlen VALERES Konstruktioun SA 1 L o c a l i s a t i o n Le terrain se situe dans la zone industrielle de et à 8287 Kehlen Parcelle no 2946/5744 lot 1 La superficie du terrain sur lequel

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 1. Introduction 2. Analyse et proposition architecturale 3. Traitement de l enveloppe 4. Accessibilité

Plus en détail

www.isol-plus-st.com

www.isol-plus-st.com Produits MAXPLUS & MAXFIX Maisons passives et basse consommation d énergie Maisons passives et basse consommation Les systèmes MAXPLUS et MAXFIX sont déjà aux normes de 2020. Aujourd hui, les économies

Plus en détail

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE 1 ENSA Paris-Val de Seine Yvon LESCOUARC H ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE Architecte : Norman FOSTER 2 LES BUREAUX EDF A TALENCE Ce bâtiment de bureaux conçu par l'agence de

Plus en détail

Samedi 31 janvier 2015. Samedi 31 janvier 2015, Tisséo inaugure son 3 ème site bus à Colomiers

Samedi 31 janvier 2015. Samedi 31 janvier 2015, Tisséo inaugure son 3 ème site bus à Colomiers Samedi 31 janvier 2015 Samedi 31 janvier 2015, Tisséo inaugure son 3 ème site bus à Colomiers Sommaire Présentation du site Un ouvrage durable Les lignes rattachées au site de Colomiers Historique du chantier

Plus en détail

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil EXEMPLE DE NOTICE DE SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil NOTA : Cet exemple de notice est un document simplifié. Des renseignements complémentaires

Plus en détail

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais Dossier de presse Pose de la Première Pierre de l immeuble de bureaux de la Direction Régionale Picardie de Quille Construction 18 février 2014 Beauvais 1 Communiqué de presse Pose de la Première Pierre

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

Intégrateur en rénovation

Intégrateur en rénovation Intégrateur en rénovation 5 ème Européen 3 ème National 14 Md Chiffre d affaires 2011 CONSTRUCTION TRAVAUX PUBLICS ÉNERGIE CONSTRUCTION METALLIQUE CONCESSIONS CONSTRUCTION 22% 28% 23% 6% 16% DGGN 70 000

Plus en détail

REHA > OP3 / CASERNE DOUANIERS / JEUMONT Requalification à haute performance énergétique de l habitat

REHA > OP3 / CASERNE DOUANIERS / JEUMONT Requalification à haute performance énergétique de l habitat REHA > OP3 / CASERNE DOUANIERS / JEUMONT Requalification à haute performance énergétique de l habitat PRESENTATION DU BATIMENT --- CONTEXTE DU MONTAGE DE L OPERATION ANRU / REHA PUCA JEUMONT 28/01/2013

Plus en détail

www.omnias.be REZ Pour calculer le prix budget d'une ossature OAS type MODUHOME(sur mesure) (habitable, extérieur murs) /m2 /m2 /m2 /m2 /m2

www.omnias.be REZ Pour calculer le prix budget d'une ossature OAS type MODUHOME(sur mesure) (habitable, extérieur murs) /m2 /m2 /m2 /m2 /m2 www.omnias.be Groupe MODUHOME POURQUOI OMNIAS? Données ou créations Etudes de stabilité Note de calcul Etude d'exécution Commandes Logistique Service du projet et optimisation Normes Officielles Traçage

Plus en détail

Terrassement- Fondations - Egouttage

Terrassement- Fondations - Egouttage Terrassement- Fondations - Egouttage «Le terrassement débute et ne dure que quelques jours. Viennent ensuite les fondations, puis le réseau d égouttage. On peut remarquer la qualité du travail d égouttage

Plus en détail

Atelier 3 Vers le programme. Notions et définitions Présentation des terrains

Atelier 3 Vers le programme. Notions et définitions Présentation des terrains Atelier 3 Vers le programme Notions et définitions Présentation des terrains Atelier 3 - Ordre du jour Programmation (19h) Notions et définitions (19h15) Echanges avec la salle (19h45) Présentation des

Plus en détail

LE SOUS-SOL > CHOISIR UNE STRUCTURE PORTEUSE > DISPOSER DE LIBERTÉ POUR L AMÉNAGEMENT ACTUEL ET/OU FUTUR DU SOUS-SOL 2.2

LE SOUS-SOL > CHOISIR UNE STRUCTURE PORTEUSE > DISPOSER DE LIBERTÉ POUR L AMÉNAGEMENT ACTUEL ET/OU FUTUR DU SOUS-SOL 2.2 LE SOUS-SOL 2.2 > CHOISIR UNE STRUCTURE PORTEUSE Le choix s effectue en fonction des critères suivants : > Garanties souhaitées > Aménagement de l espace > Objectif d isolation thermique > Charges appliquées

Plus en détail

OPPORTUNITE FONCIERE CŒUR DE BORDEAUX Local commercial de 425m² Quartier Capucins-Victoire

OPPORTUNITE FONCIERE CŒUR DE BORDEAUX Local commercial de 425m² Quartier Capucins-Victoire OPPORTUNITE FONCIERE CŒUR DE BORDEAUX Local commercial de 425m² Quartier Capucins-Victoire 7-9, Impasse Saint-Jean 33 800 BORDEAUX 47 rue de Charenton - 75012 PARIS RCS PARIS 519 784 441 1/ LOCALISATION

Plus en détail

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 1. Situation et contexte urbain 2.

Plus en détail

Point d étape Pour suivre l actualité du projet de transformation de la station Balard novembre 2013 nº2

Point d étape Pour suivre l actualité du projet de transformation de la station Balard novembre 2013 nº2 Point d étape Pour suivre l actualité du projet de transformation de la station Balard novembre 2013 nº2 À LA UNE! L ACCÈS SUPPLÉMENTAIRE à LA STATION BALARD PREND FORME Le gros œuvre est achevé, place

Plus en détail

ARCHITECTURE [ ARCHITECTURE ]

ARCHITECTURE [ ARCHITECTURE ] ARCHITECTURE [ ARCHITECTURE ] UNE FAÇADE EMBLÉMATIQUE D UN NOUVEAU PAYSAGE URBAIN Dans l influence immédiate du quartier de La Défense, West Plaza dévoile des lignes pures et une architecture transparente

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

la passion du défi, l exigence de la qualité.

la passion du défi, l exigence de la qualité. 69,98 43,47 60 127,56 la passion du défi, l exigence de la qualité. Immeuble Amsa Introduction 89,23 60 SERTEM est une société anonyme de droit sénégalais qui intervient dans les domaines du BTP (Bâtiments

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

Challenge éco-construction mars 2015.

Challenge éco-construction mars 2015. 1 Critères évalués Avis Challenge éco-construction mars 2015. Contenu du document : grille d évaluation de l ESITC (page1) Document de présentation du projet rendu en mars 2015 à l E- SITC (pages2 à 15)

Plus en détail

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE Photo aérienne Ville d Annecy prise de vue : mai 2008 1 LE SECTEUR GALERIES LAFAYETTE LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DU SECTEUR

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA RT 2012

PRÉSENTATION DE LA RT 2012 PRÉSENTATION DE LA RT 2012 La nouvelle réglementation thermique 2012 (dite «RT 2012») pose des objectifs ambitieux en matière d efficacité énergétique avec un maximum d énergie consommée fixé à 50 kwhep/(m².an)

Plus en détail

HABITATION ISOLATION Présentation

HABITATION ISOLATION Présentation Un particulier vient d acheter une maison individuelle construite dans les années 70 suivant le plan de masse ci-contre. Classe énergétique : Emission de Gaz à effet de Serre : 1 / 6 limite terrain N 8m

Plus en détail

Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble?

Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble? Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble? 1 AUJOURD HUI Tout concourt à des solutions efficientes de confort, à faible impact environnemental et au développement durable. 2 La

Plus en détail

Le bardage solaire intégré au bâti

Le bardage solaire intégré au bâti LE BARDAGE SOLAIRE, SOURCE DE REVENUS Le bardage solaire intégré au bâti Tour CIS, Manchester 391.00 kwc Les systèmes de bardage mur-rideau de Solarcentury sont proposés dans toute une gamme de configurations

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.0 Exercices d application 12.0.1 Structuration du chapitre 12.0.2 Bâtiment «Emphytehome» à Genève Version 1.0 12.0.1 Structuration

Plus en détail

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS Les terrassements Le terrassement : désigne l ensemble des opérations de mise en forme d un terrain liées à l édification d une construction (nivellement du sol, fouille pour l exécution des fondations,

Plus en détail

Le nouvel Atelier Central

Le nouvel Atelier Central Luxembourg, le 11 mai 2015 Le nouvel Atelier Central Sa raison d être Pour les CFL, les dernières années étaient surtout marquées par le renouvellement de la majeure partie de notre parc de matériel roulant.

Plus en détail

Département de Physique. Paris, le 05 février 2014

Département de Physique. Paris, le 05 février 2014 Département de Physique Paris, le 05 février 2014 Travaux CPER 1 Installations du chantier et planning 2 Points techniques -Bouygues a élaboré le document «Zoning des nuisances» * Ce document décrit les

Plus en détail

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes . Aménagement de garages individuels dans ou à côté de constructions existantes.1. L échéance d une deuxième procédure.1.1..1.2..1.3..1.3.1..1.3.1.1..1.3.1.2..1.3.2. Pour l aménagement de garages dans

Plus en détail

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Les fiches techniques du Parc Patrimoine bâti Un bâti en tuffeau pour aujourd hui Réhabilitation d une maison du XV ème siècle Localisation : La Maison des

Plus en détail

Le Port de Tanger Méditerranée

Le Port de Tanger Méditerranée Le Port de Tanger Méditerranée Présentation synthétique du projet Voyage de presse à Tanger 27 et 28 septembre 2005 Sommaire Le port de Tanger Méditerranée : «Doter le Maroc d un nouveau pôle économique»

Plus en détail

Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux

Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux Maison des vignerons Maitre d Ouvrage: Mairie Architectes: Ateliers Provisoire- Bordeaux Présentation du projet Réunion publique Jeudi 1er Octobre 2015 Historique - Bâtiment acheté en 2004, par la Municipalité,

Plus en détail