Baromètre L indicateur de la franchise Caisse d Epargne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Baromètre L indicateur de la franchise Caisse d Epargne"

Transcription

1 Baromètre L indicateur de la franchise Caisse d Epargne Édition 2015

2 SPEEDY LOGO CMJN Cyan Noir DRAGON 100% Magenta Jaune 06/10/10 Les Caisses d Epargne remercient leurs partenaires pour leur contribution précieuse à ce nouveau baromètre L indicateur de la franchise. En publiant cette troisième édition, notre réseau souligne, cette année encore, son implication et son intérêt pour le modèle de la franchise. Ce modèle entrepreneurial se porte bien et permet aux entrepreneurs de profiter d une dynamique de réseau animé par un franchiseur. La lecture de ce baromètre permettra de vous guider dans vos réflexions et de découvrir l étendue des services supports que proposent les franchiseurs. Sommaire Carole Delga, Secrétaire d État chargée du Commerce, de l Artisanat, de la Consommation et de l Économie Sociale et Solidaire, auprès du ministre de l Économie, du Redressement productif et du Numérique 34 Cédric Mignon, Directeur du Développement Caisse d Epargne 5 Chantal Zimmer, Déléguée générale Fédération française de la franchise 6 Marc Mossé, Gérant L indicateur de la franchise 7 PALMARÈS BAROMÈTRE L INDICATEUR DE LA FRANCHISE CAISSE D EPARGNE Speedy 8 Daniel Moquet 9 Groupe Éthique & Santé 10 Florent Lamoureux Directeur du Marché des Professionnels Caisse d Epargne 11 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS Le profil des franchisés interrogés 13 Synthèse moyenne satisfaction et évolution/ L aide au démarrage 15 Le fonctionnement au quotidien 16 Les fonctions support 17 La tête de réseau 18 Le sentiment de réussite et le moral des franchisés 19 Les aspects financiers

3 Margot L HERMITE Carole Delga, Secrétaire d État chargée du Commerce, de l Artisanat, de la Consommation et de l Économie Sociale et Solidaire, auprès du ministre de l Économie, du Redressement productif et du Numérique L indicateur de la franchise nous offre pour la 3 e année consécutive une photographie de ce modèle économique original, qui allie l indépendance entrepreneuriale à la force d un réseau. Derrière ces chiffres qui révèlent un excellent taux de satisfaction, il y a de beaux parcours de femmes et d hommes qui partagent les valeurs de l entrepreneuriat et de la coopération. Ancrés au cœur de nos territoires, les franchisés sont les artisans d une économie de la proximité. Ils jouent un rôle important dans l animation du maillage économique et social local, en répondant au plus près aux besoins des habitants. La force de ce modèle réside dans sa capacité à fabriquer des liens de loyauté entre les grands groupes qui ont une dimension nationale, voire internationale, et les franchisés qui ont une dimension locale. La résilience de ce modèle réside, elle, dans sa capacité à créer de la valeur qui n est pas seulement économique, mais également sociale et territoriale. C est pourquoi, en tant que Secrétaire d État chargée du Commerce, de l Artisanat, de la Consommation.../... 3

4 et de l Économie Sociale et Solidaire, c estàdire de l économie de proximité dans les territoires, je soutiens la franchise. Dans une conjoncture économique difficile, nous devons reconnaître, encourager et valoriser ce modèle, qui est à la fois une source de création d emplois et d innovation, mais aussi un outil de reconversion. Avec un chiffre d affaires de 48 milliards d euros, la franchise qui réunit salariés, est en plein essor et fait l objet d un engouement qui se confirme d année en année. Je tiens donc à saluer la Caisse d Epargne pour l initiative de ce baromètre qui permet de mieux connaître ces entrepreneurs en réseau. C est ensemble que nous créerons l économie de demain et de nouveaux modèles apparaissent déjà... La loi du 31 juillet 2014 relative à l Économie Sociale et Solidaire propose une nouvelle forme d entrepreneuriat collectif avec la coopérative d activités et d emplois, qui permet à des entrepreneurs de mutualiser des moyens dans une structure juridique unique, tout en exerçant leur propre activité. De même, la micro franchise solidaire, lancée par l association Adie, a permis d accompagner des entrepreneurs et de créer une centaine de microentreprises, avec des emplois non délocalisables. La franchise est une belle opportunité ; valorisonsla, encourageonsla, accompagnonsla! Carole Delga, Secrétaire d État chargée du Commerce, de l Artisanat, de la Consommation et de l Économie Sociale et Solidaire, auprès du ministre de l Économie, du Redressement productif et du Numérique 4

5 Pour paraphraser un vieil adage du commerce de détail l emplacement, l emplacement et encore l emplacement je dirais «l innovation, l innovation et encore l innovation». Sans innovation, pas de développement durable pour une entreprise. En la matière, la Caisse d Epargne trace son sillon. Digitalisation de nos agences, paiement sans contact avec mobile ou carte bancaire, encaissement digital à partir d une tablette ou d un smartphone, autant d innovations au service de nos clients. Le monde des réseaux de franchise est dans la même dynamique, l innovation est au cœur de ces entreprises. C est pourquoi la Caisse d Epargne souhaite travailler étroitement avec les réseaux de franchise. Nous avons mis en place des partenariats avec des enseignes pour faciliter l octroi de crédits aux franchisés. Qu il s agisse du financement initial de votre projet ou du développement de celuici, la Caisse d Epargne vous proposera les solutions adaptées à chaque étape de la vie de votre entreprise. Cette 3 e édition du baromètre L indicateur de la franchise Caisse d Epargne confirme la satisfaction des franchisés visàvis du modèle entrepreneurial en réseau. Nous en sommes ravis. Bonne lecture. Cédric Mignon Directeur du Développement Caisse d Epargne Thomas Gogny/BPCE Sans innovation, pas de développement durable pour une entreprise. 5

6 Chantal Zimmer Déléguée générale Depuis 1971, au service des franchiseurs et des franchisés. La Fédération française de la franchise (FFF) contribue depuis sa création à l essor de cette forme de commerce tout en veillant au respect du Code de déontologie européen. Elle s est imposé plusieurs missions : représenter et servir ses adhérents, faire la promotion du modèle auprès de futurs franchisés et franchiseurs pour leur faire connaître ses avantages et ses exigences. Attentive aux mutations économiques et technologiques, la FFF met en place des actions pour pérenniser la franchise et la faire évoluer, en s appuyant notamment sur les réflexions de son comité scientifique. Pérenniser et faire évoluer le modèle de la franchise dans le respect de la déontologie. Cette nouvelle édition du baromètre confirme la satisfaction des franchisés et leur sentiment de réussite, elle souligne aussi le dynamisme et l optimisme de notre secteur d activité, malgré le contexte économique difficile. 6

7 Un outil reconnu par tous les acteurs du secteur. Marc Mossé Gérant L indicateur de la franchise est un cabinet d études spécialisé dans les enquêtes d opinion des franchisés. Ces études permettent de mesurer les performances de la tête de réseau telles qu elles sont perçues par les franchisés, de suivre ces indicateurs dans le temps et de les comparer à un standard. Elles constituent ainsi de précieux outils de pilotage et de management de leur réseau pour les franchiseurs. Avec leur accord, ces résultats peuvent éventuellement faire l objet d une publication. Ils deviennent alors une preuve de la transparence du réseau Ces études permettent de mesurer les performances de la tête de réseau. et une source d information impartiale pour les candidats à la franchise, les franchisés déjà en place et, de manière plus générale, pour l ensemble des acteurs économiques qui s intéressent au secteur de la franchise. 7

8 SPEEDY Cyan Noir LOGO CMJN Magenta Jaune DRAGON 100% 06/10/10 PALMARÈS BAROMÈTRE L INDICATEUR DE LA FRANCHISE CAISSE D EPARGNE Ce baromètre a donné lieu à l établissement d un palmarès des réseaux audités. Speedy, Daniel Moquet signe vos allées et Groupe Éthique et Santé ont été classés en tête par les franchisés interrogés, sur les trois critères que sont la satisfaction, la réussite et la rémunération. Première catégorie plus de 100 franchisés La passion de l automobile et du service au client L enseigne SPEEDY, spécialiste de l entretien automobile depuis 36 ans avec plus de 470 centres répartis sur l ensemble du territoire et près de 70 à l international, a acquis une attractivité indéniable et une forte notoriété. L enseigne a développé un concept répondant aux évolutions du marché et aux besoins du consommateur en proposant une gamme complète de prestations d entretien des véhicules, délivrées dans l ensemble du réseau avec un même souci d excellence. Speedy s implique dans la réussite de chaque partenariat en mettant ses savoirfaire au service de ses franchisés. Speedy propose, dans son centre de formation basé en région parisienne et ses centres pilotes régionaux, un large éventail de formations et de certifications, afin d assurer à chaque franchisé et à son équipe le meilleur niveau de professionnalisme et d expertise. Franchisés, clients ou collaborateurs, tous sont au centre des priorités de l enseigne. 8

9 Deuxième catégorie de 31 à 99 franchisés Compétence, plaisir, respect et simplicité sont les valeurs que nous partageons. Daniel Moquet signe vos allées est un réseau d entrepreneurs paysagistes spécialisés dans l aménagement d allées, cours et terrasses chez les particuliers. Le réseau a réalisé en 2013 un chiffre d affaires de 50 millions d euros et compte 400 collaborateurs. Fort de 35 ans d expérience et de plus de réalisations, le réseau compte aujourd hui 105 entreprises, dont 104 implantées sur tout le territoire français, et une en Belgique. 9

10 Troisième catégorie de 1 à 30 franchisés Notre objectif : la satisfaction des médecins, de leurs patients et de nos franchisés. Le concept de GES a été créé en 2006 afin d apporter une solution à un problème majeur de santé publique en mettant à disposition du corps médical un programme innovant de prise en charge de la surcharge pondérale à court, moyen et long terme. Le positionnement de GES est donc unique : l amaigrissement médicalisé (et non pas esthétique) pour des patients de médecins généralistes et spécialistes en surcharge pondérale avec des pathologies comme l hypertension, le diabète, l arthrose... En 2014, GES c est : 43 centres, qui vont générer 4,8 millions d euros de CA, en augmentation de 38 %/2013. GES, c est aussi plus de médecins qui nous font confiance et plus de de leurs patients suivis. 10

11 Entreprendre en franchise! Les Caisses d Epargne considèrent le développement de la franchise comme un enjeu économique majeur pour le commerce de détail en France. Axe stratégique important, ce modèle de distribution a le vent en poupe, car il permet de concilier les avantages du travailleur indépendant, tout en profitant du soutien d un réseau. En tant que banque de référence dans ce domaine, la Caisse d Epargne vous propose de découvrir les vertus et bienfaits de l accompagnement en franchise. Cette 3 e édition du baromètre L indicateur de la franchise nous conforte dans notre démarche, puisque les franchisés installés se disent satisfaits à 90,3 %, soit une augmentation de 2 points par rapport à Par ailleurs, 92,8 % des franchisés se déclarent satisfaits de leur franchiseur : 85,6 % apprécient l aide reçue au démarrage de leur activité et 76,88 % se réjouissent des services apportés par l enseigne. Ce modèle entrepreneurial reste donc plébiscité par bon nombre d entrepreneurs. Bonne lecture. La création d entreprise accompagnée, la clef de la réussite! À bientôt dans votre entreprise et dans l une de nos agences. Florent Lamoureux Directeur du Marché des Professionnels Caisse d Epargne Stevens Frémont/BPCE 11

12 Synthèse des résultats Baromètre L indicateur de la franchise Caisse d Epargne 2015 Méthodologie Ce baromètre a pour finalité de donner une mesure objective de la réussite et de la satisfaction des membres des réseaux de franchise et de commerce organisé. Au total, franchisés ont ainsi été interrogés, tous secteurs d activité confondus. 12

13 Le profil des franchisés interrogés Situation personnelle Sexe 32 % Femme 68 % Homme Activité professionnelle La façon dont ils gèrent leur entreprise Seul Leur statut avant de devenir franchisé Cadre sup / Dirigeant Commerçant / Artisan Âge Profession libérale / Cadre Technicien / Agent de maîtrise 9,4 % Employé / Ouvrier Sans emploi 4,9 % Autres 6,8 % + de 67 ans 58 / 67 ans 48 / 57 ans 38 / 47 ans 28 / 37 ans 18 / 27 ans 0,4 % 8,6 % 3,6 % Niveau d études BAC +4 BAC +3 20,1 % En couple 71,4 % 17,3 % 10,2 % 10,4 % BAC +5 16,3 % 8,6 % 7,9 % 22,8 % 22,2 % 23,5 % 25,4 % Autres 2,4 % BAC +2 17,4 % 22,0 % CAP/BEP 31,2 % 36,1 % BAC Pro/BAC Avec un ou plusieurs associé(s) Autres 1,1 % Baromètre L indicateur de la franchise 2015 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS 13

14 Synthèse moyenne satisfaction et évolution/ Baromètre L indicateur de la franchise 2015 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS Synthèse des moyennes de satisfaction Aide au démarrage 85,6 % Fonctionnement au quotidien 56,9 % Fonctions support 76,9 % Avis sur la tête de réseau 92,8 % Réussite et moral des franchisés 88,6 % Évolution baromètre 2014/2013 Aide au démarrage 2013 (norme calcul 2014) 2014 Fonctionnement au quotidien 2013 (norme calcul 2014) 2014 Fonctions support 2013 (norme calcul 2014) 2014 Avis sur la tête de réseau 2013 (norme calcul 2014) 2014 Réussite et moral des franchisés 2013 (norme calcul 2014) 2014 Moyenne générale 2013 (norme calcul 2014) points d évolution. 54,9 % 56,9 % 82,4 % 85,6 % + 2 points d évolution. + 3 points d évolution. 73,9% 76,9 % + 2 points d évolution. 91,1 % 92,8 % + 6 points d évolution. 83,0 % 88,6 % + 3 points d évolution. 79,3 % 81,9 % 14

15 L aide au démarrage Opinion des franchisés concernant l assistance apportée par leur franchiseur lors de la création de leur entreprise La recherche du local 2,1 % 85,6 % des franchisés sont satisfaits de l aide reçue au démarrage, contre 82,4 % en Très satisfait Plutôt satisfait Plutôt mécontent Très mécontent Pas concerné Pas prévu dans le contrat 13,2 % 25,0 % 7,4 % 34,9 % 17,4 % La recherche de financement 2,6 % 80,0 % (2) des franchisés se disent satisfaits de l aide apportée pour la recherche du local. 16,8 % 27,4 % 6,7 % 29,9 % 16,6 % La formation initiale Moyenne de satisfaction 82,6 % (2) des franchisés se disent satisfaits de l aide apportée quant à la recherche de financement. 35,4 % 49,6 % 7,2 % 4,7 % 1,7 % 1,4 % 90,5 % (2) des franchisés sont satisfaits de la formation initiale proposée par leur franchiseur. Baromètre L indicateur de la franchise 2015 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS (2) Total des réponses très satisfait et plutôt satisfait par rapport à l ensemble des opinions exprimées. Les réponses pas concerné et pas prévu dans le contrat n ont pas été prises en compte dans ce calcul car elles n expriment pas d opinion de satisfaction ou d insatisfaction. 15

16 Baromètre L indicateur de la franchise 2015 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS Le fonctionnement au quotidien Une fois intégrés dans le réseau, voici comment les franchisés notent les points suivants de 1 à 5 La notoriété de votre enseigne ,9 % 5,6 % 25,7 % 31,7 % 24,1 % Vos contraintes liées aux obligations contractuelles Liberté d action par rapport au franchiseur ,4 % 5,0 % 9,3 % 3,6 % 17,1 % 18,6 % 28,4 % 27,6 % Entraide entre les franchisés du réseau ,0 % 27,3 % 24,1 % 18,7 % 11,9 % 39,1 % 40,9 % Moyenne de satisfaction 56,9 des franchisés sont satisfaits de leur fonctionnement au quotidien, contre 54,9 % en ,4 % (3) des franchisés sont satisfaits de la notoriété de leur enseigne. 56,2 % (3) des franchisés sont satisfaits des obligations contractuelles auxquelles ils sont contraints. 68,5 % (3) des franchisés sont satisfaits de leur liberté d action. 45,3 % (3) des franchisés sont satisfaits de l entraide entre franchisés. (3) Total des réponses très satisfait et plutôt satisfait par rapport à l ensemble des opinions exprimées. 16

17 Les fonctions support Comment les franchisés jugent le service apporté par leur enseigne, point par point Animation interne du réseau Excellent Très bon Bon Moyen Mauvais Très mauvais Ne sait pas La formation continue Excellent Très bon Bon Moyen Mauvais Très mauvais Ne sait pas 5,1 % 3,3 % 1,4 % 3,6 % 2,1 % 6,5 % 11,8 % 13,7 % 22,3 % 21,0 % 16,8 % 35,1 % 26,6 % 30,7 % Communication (publicité et promotion de l enseigne) Excellent Très bon Bon Moyen Mauvais Très mauvais Ne sait pas 11,5 % 25,0 % 31,3 % 19,6 % 7,1 % 5,0 % 0,5 % Moyenne de satisfaction 76,88 % des franchisés sont satisfaits des services apportés par l enseigne, contre 73,89 % en ,2 % (3) des franchisés sont satisfaits de l animation interne du réseau. 76,0 % (3) des franchisés sont satisfaits de la formation continue. 68,2 % (3) des franchisés sont satisfaits de la communication. Baromètre L indicateur de la franchise 2015 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS (3) Total des réponses bon, très bon et excellent par rapport à l ensemble des opinions exprimées. Les réponses ne sait pas n ont pas été prises en compte dans ce calcul car elles n expriment pas d opinion de satisfaction ou d insatisfaction. 17

18 Baromètre L indicateur de la franchise 2015 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS La tête de réseau Ce que disent les franchisés de leur franchiseur Tout à fait d accord Plutôt d accord Ni d accord, ni pas d accord Plutôt pas d accord Pas du tout d accord Fait preuve de capacité d écoute 2,8 % 11,6 % 40,1 % Prêt à vous assister en cas de problème 5,0 % 15,4 % 38,6 % 40,5 % Respectueux de votre zone de chalandise et de votre exclusivité territoriale 4,0 % 4,4 % 9,1 % 6,9 % 30,1 % 3,1 % 36,0 % 52,4 % D accord ou neutre* : 90,3 % D accord ou neutre* : 91,9 % D accord ou neutre* : 91,7 % Moyenne de satisfaction 92,8 % des franchisés sont satisfaits de leur franchiseur, contre 91,11 % en * Le pourcentage correspond au total des réponses «tout à fait d accord», «plutôt d accord», «ni d accord, ni pas d accord». 18

19 Le sentiment de réussite et le moral des franchisés Par rapport à la raison principale qui les a conduits à choisir leur enseigne Leur attente atelle été satisfaite? Tout à fait Plutôt oui Plutôt non Pas du tout Ne sait pas 7,0 % 2,6 % 1,1 % Si c était à refaire, le referaientils, resigneraientils? Sûrement Probablement Probablement pas Sûrement pas Ne sait pas 7,8 % 4,8 % 4,1 % 28,4 % Moyenne de satisfaction 88,6 % des franchisés ont le sentiment d avoir réussi, contre 83,0 % en ,9 % 45,4 % En pensant à l avenir de l ensemble de leur réseau, ils se disent... Plutôt optimistes 59,8 % 26,4 % Plutôt pessimistes 7,4 % 1,5 % Très pessimistes 4,9 % Ne sait pas Très optimistes 90,3 % (1) affirment que leur attente a été satisfaite. 90,6 % (1) se disent optimistes. 54,9 % 86,9 % (1) seraient prêts à signer à nouveau. Baromètre L indicateur de la franchise 2015 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS (1) Total des réponses positives par rapport à l ensemble des opinions exprimées. Les réponses ne sait pas ne sont pas comptabilisées dans ce calcul. 19

20 Les aspects financiers Le montant total de l apport personnel des franchisés pour démarrer leur activité Baromètre L indicateur de la franchise 2015 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS Plus de Entre et Entre et Pas concernés Ne souhaitent pas répondre 4,1 % 3,3 % Le dernier chiffre d affaires annuel TTC réalisé par les franchisés La fourchette dans laquelle se situe le revenu annuel net des franchisés, avant impôt > ,4 % de à ,3 % de à ,9 % de à ,7 % de à ,3 % Pas encore de rémunération Ne souhaitent pas répondre > ,3 % de à ,3 % de à ,8 % de à ,6 % Pas encore de 1 er bilan 20,3 % Ne souhaitent pas répondre < ,2 % < ,3 % 8,3 % 11,4 % 3,5 % 8,4 % 8,7 % 22,0 % 44,6 % 25,3 % Moins de Entre et

21 Le temps qu il a fallu aux franchisés Pour dégager du bénéfice 20,6 % Moins de 6 mois 24,3 % 13,6 % 7,4 % Une année Deux ans Entre trois et cinq ans Pour atteindre le chiffre d affaires prévisionnel 22,6 % Moins de 6 mois 19,6 % Une année Deux ans Entre trois et cinq ans Pour pouvoir se rémunérer 31,0 % 23,4 % 10,9% 12,0% 8,1 % 5,4 % 1,3 % Plus de cinq ans 2,2 % Plus de cinq ans 0,7 % 27,7 % Pas encore atteint 31,3 % Pas encore atteint 23,2 % 5,1 % Ne sait pas 5,3 % Ne sait pas 4,3 % Baromètre L indicateur de la franchise 2015 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS Moins de 6 mois Une année Deux ans Entre trois et cinq ans Plus de cinq ans Pas encore atteint Ne sait pas 21

22 CAISSE D EPARGNE, BANQUE ET ASSURANCES BPCE Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de euros. Siège social : 50, avenue Pierre Mendès France Paris cedex 13 RCS Paris n Conception graphique Coupe circuit Crédits photos : Fotolia istockphoto EdEp : Contact pôle franchise Caisse d Epargne : Julien Vitali Tél. : Plus d informations

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012 TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012 Novembre 2012 Sommaire 3 7 9 12 14 19 25 27 31 Présentation du baromètre Profil des entreprises Contexte économique Ressources humaines Financement

Plus en détail

Enquête bien-être au travail des salariés

Enquête bien-être au travail des salariés Présentation petit déjeuner RH & Com Linking http://labrh.opinion-way.com Enquête bien-être au travail des salariés Décembre 2012 Note méthodologique Echantillon représentatif de 1014 salariés français

Plus en détail

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA QUALITÉ DE VIE AU BUREAU - Synthèse de l Institut CSA Contacts Pôle Opinion Corporate Laurence Bedeau Directrice du Pôle (laurence.bedeau@csa.eu) Baptiste Foulquier Chargé

Plus en détail

Les palmarès du bonheur professionnel

Les palmarès du bonheur professionnel Les palmarès du bonheur professionnel Viavoice Le Nouvel Observateur Octobre 2013 Viavoice Paris. Études Viavoice & conseil 9 rue Huysmans, 75 006 Mieux Paris. comprendre + 33 (0)1 40 l opinion 54 13 90

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS

BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS @ 02/03 BERNARD NOËL Directeur général de Crédit Agricole Cards & Payments Toute période de mutations conjugue des avancées décisives avec des facteurs d incertitude.

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne Rapport d étude réalisé pour monabanq. Décembre 2010 CREDOC / 17 mai 2011 1 Synthèse 1 Internet a modifié la relation des Français avec leurs banques en s imposant comme

Plus en détail

La Banque de Savoie, une année florissante

La Banque de Savoie, une année florissante Communiqué de presse le 15 mai 2014, à Chambéry, La Banque de Savoie, une année florissante A l occasion de son Assemblée Générale qui s est tenue au Siège Social, le 22 avril 2014, la Banque de Savoie

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne 11 Objectifs et Méthodologie Objectifs : Analyse du profil sociodémographique des clients des banques en ligne Historique et détention de produits financiers dans des

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011 Dossier de presse Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales Du 18 au 25 novembre 2011 2 Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales - 18 au 25 novembre 2011

Plus en détail

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE DOSSIER DE PRESSE ADOM'ETHIC MAI 2010 p 1 INTRODUCTION UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE Le secteur des services à la personne a connu une croissance rapide ces quatre dernières années,

Plus en détail

DEPOPASS, enfin une solution de paiement moderne et sécurisée pour payer ou vendre un véhicule d occasion!

DEPOPASS, enfin une solution de paiement moderne et sécurisée pour payer ou vendre un véhicule d occasion! COMMUNIQUE DE PRESSE Mardi 1 er Septembre 2015 DEPOPASS, enfin une solution de paiement moderne et sécurisée pour payer ou vendre un véhicule d occasion! DEPOPASS est une alternative au chèque de banque.

Plus en détail

BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2

BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2 BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2 Juillet 2014 CONTACT TADDEO 137, rue de l Université 75007 Paris Méthodologie Enquête réalisée par TNS Sofres, en ligne auprès d un échantillon de 502 cadres du secteur privé,

Plus en détail

Baromètre des femmes entrepreneures

Baromètre des femmes entrepreneures Baromètre des femmes entrepreneures Édition 2013 Les Caisses d Epargne et leur Fédération nationale remercient leurs partenaires pour leur contribution précieuse à la réalisation de ce baromètre. Cette

Plus en détail

Baromètre sur les expatriés français et la protection sociale

Baromètre sur les expatriés français et la protection sociale Baromètre sur les expatriés français et la protection sociale 3 e édition 2015 Contacts presse Groupe Humanis Laurence Dutrey 01 46 84 35 43 / 06 29 41 05 51 laurence.dutrey@humanis.com Séverine Sollier

Plus en détail

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture Communiqué de presse Rennes, le 18 avril 2014 Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture En 2013, la Banque Populaire de l Ouest a injecté 1,5 milliard de nouveaux financements dans

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire Résultats de l enquête Ifop/Wincor sur les relations des Français à leur agence bancaire Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire -

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER ARANTIR INFORMER PRÊTER PROTÉGER ADAPTER PARGNER FIDÉLISER DÉVELOPPER ACCOMPAGNER INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER

Plus en détail

Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale

Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale Fédération Nationale des Syndicats d Internes en Pharmacie et en Biologie Médicale president@fnsip.fr Tél : 06.10.28.39.18 5, rue Frederick Lemaître 75020 Paris www.fnsip.fr Twitter : @fnsip Fédération

Plus en détail

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis kpmg.fr Les défis du futur Une réponse adaptée Les mutuelles du livre II du Code de la mutualité font face à de réelles mutations,

Plus en détail

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE 800 EXPERTS-COMPTABLES COMMUNICANTS

Plus en détail

L auto-entrepreneur : trois ans déjà!

L auto-entrepreneur : trois ans déjà! PROFIL DE L'AUTO-ENTREPRENEUR N 108 août 2012 L auto-entrepreneur : trois ans déjà! L introduction du régime de l auto-entrepreneur au 1 er janvier 2009 a bouleversé le rythme des créations en France comme

Plus en détail

Banque FIDUCIAL FIDUCIAL Conseil Entreprendre avec vous

Banque FIDUCIAL FIDUCIAL Conseil Entreprendre avec vous Banque FIDUCIAL FIDUCIAL Conseil Entreprendre avec vous L offre globale de services aux entreprises Banque et Conseil financier Une offre cohérente au service de nos clients Nos domaines d'expertise Placements

Plus en détail

Groupe Alain Guiboud

Groupe Alain Guiboud Groupe Alain Guiboud A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le secteur des Produits de Beauté Naturels, du bien-être, des Parfums et des

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6 NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE Décembre 2014 - N 6 ENQUETE DU 2 nd SEMESTRE 2014 SOMMAIRE Tendance générale Tendance par département Tendance par grand secteur Focus sur les conjoints

Plus en détail

Témoignage de Jean-François Baudrais, franchisé WSI

Témoignage de Jean-François Baudrais, franchisé WSI (adsbygoogle = window.adsbygoogle []).push({}); franchisé WSI Témoignage d'un Témoignage d'un franchisé Midas Témoignages de franchisés Autosmart Témoignages de franchisés La Mie Câline Témoignages franchisé

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com

Plus en détail

L AVENIR S E D É C I D E A U J O U R D H U I

L AVENIR S E D É C I D E A U J O U R D H U I L AVENIR S E D É C I D E A U J O U R D H U I CHIFFRES CLÉS GROUPE EXPERTISE OFFRE sommaire s o m m a i r e préambule l avenirsedécideaujourd hui Depuis toujours l immobilier d investissement fait partie

Plus en détail

Infirmières, Infirmiers Bienvenue dans votre univers. En partenariat avec Onsil

Infirmières, Infirmiers Bienvenue dans votre univers. En partenariat avec Onsil Infirmières, Infirmiers Bienvenue dans votre univers En partenariat avec Onsil HSBC France s engage aux côtés des Infirmiers Nous savons que votre métier d infirmier libéral, tout en étant passionnant,

Plus en détail

Relations banques et clients Fidélité, vous avez dit fidélité?

Relations banques et clients Fidélité, vous avez dit fidélité? Relations banques et clients Fidélité, vous avez dit fidélité? 4 e édition Avril 2014 Sommaire Baromètre Confiance 2014 : statu quo Fidélité clients : mythe ou réalité? 2 Relations banques et clients édition

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LE COMMERCE

LES FRANÇAIS ET LE COMMERCE LES FRANÇAIS ET LE COMMERCE Sondage Ipsos - Présentation des résultats Ipsos Public Affairs pour le Conseil de Commerce de France Janvier 2009 Cadre méthodologique QUI AVONS-NOUS INTERROGÉ? 1013 personnes,

Plus en détail

: aujourd hui, un véritable succès et demain, quel avenir?

: aujourd hui, un véritable succès et demain, quel avenir? Paris, le 07 octobre 2009 er Baromètre Ciel Auto uto-entrepreneur : aujourd hui, un véritable succès et demain, quel avenir? 1 er Contexte du 1 er Baromètre Ciel Auto-Entrepreneur En mars dernier, Ciel,

Plus en détail

CHARTE É THIQUE GROUPAMA

CHARTE É THIQUE GROUPAMA CHARTE É THIQUE GROUPAMA 2 Message du directeur général Fidèle à son engagement de satisfaire ses sociétaires et ses clients en leur apportant le meilleur service au meilleur coût, Groupama a développé

Plus en détail

Dossier de presse. 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs : Quelle représentation? Quelle valeur ajoutée?

Dossier de presse. 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs : Quelle représentation? Quelle valeur ajoutée? Dossier de presse 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs : Quelle représentation? Quelle valeur ajoutée? Juin 2014 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15

Plus en détail

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier SANTE Diagnostic financier et aide à l élaboration d un plan de redressement Comment s approprier la démarche de diagnostic? Les enjeux Depuis la mise en place de la T2A, les établissements de santé sont

Plus en détail

Dossier de présentation de l'enseigne. Année 2010. OMEGA EXPERTISE 20 rue Léon Gozlan - 13003 MARSEILLE - www.omegaexpertise.fr

Dossier de présentation de l'enseigne. Année 2010. OMEGA EXPERTISE 20 rue Léon Gozlan - 13003 MARSEILLE - www.omegaexpertise.fr Dossier de présentation de l'enseigne Année 2010 20 rue Léon Gozlan - 13003 MARSEILLE - www.omegaexpertise.fr Sommaire 1) Le métier du diagnostic immobilier 2) Le marché du diagnostic immobilier 3) Diversification

Plus en détail

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3)

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3) Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement (point 3) 12 octobre 2010 Pourquoi un Observatoire UFF-IFOP de la Clientèle Patrimoniale? Parce

Plus en détail

Étude sur la compétitivité des administrations cantonales

Étude sur la compétitivité des administrations cantonales Étude sur la compétitivité des administrations cantonales réalisée pour les Chambres de commerce latines Avril 2015 2 1. Descriptif de la recherche Contexte et méthodologie 3 La 7 ème vague de l étude

Plus en détail

Le Rendez-vous de la Franchise. 2ème édition «speed dating» en Moselle. Mardi 8 octobre 2013 à METZ

Le Rendez-vous de la Franchise. 2ème édition «speed dating» en Moselle. Mardi 8 octobre 2013 à METZ Metz, le 23 septembre 2013 Le Rendez-vous de la Franchise 2ème édition «speed dating» en Moselle Mardi 8 octobre 2013 à METZ Dans le cadre de la Semaine des Entrepreneurs Franchisés, la Chambre de Commerce,

Plus en détail

LE COURTAGE D ASSURANCE

LE COURTAGE D ASSURANCE Programme 1ère conférence : l éthique du courtier 2ème conférence : la profession du courtier Courtage et environnement concurrentiel Le cadre de l activité L activité La responsabilité des courtiers d

Plus en détail

L assurance de. Protection Juridique. Pour tous les litiges de la vie quotidienne, nos juristes sont là pour défendre vos clients.

L assurance de. Protection Juridique. Pour tous les litiges de la vie quotidienne, nos juristes sont là pour défendre vos clients. L assurance de Protection Juridique Un atout dans votre stratégie de développement 100 % Clients 100 % Innovant 100 % Simple www.allianz.fr Pour tous les litiges de la vie quotidienne, nos juristes sont

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

Les Français et les retraites Volet 4 : la santé

Les Français et les retraites Volet 4 : la santé Les Français et les retraites Volet 4 : la santé Sondage réalisé par pour et Publié le jeudi 11 décembre 2014 Levée d embargo le mercredi 10 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Regards croisés sur l intérim

Regards croisés sur l intérim octobre 2012 Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi Regards croisés sur l intérim Regards croisés sur l intérim L Observatoire des Métiers et de l Emploi s est vu confier, depuis 2008,

Plus en détail

ESSEC MS MARKETING MANAGEMENT. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006

ESSEC MS MARKETING MANAGEMENT. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006 ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MARKETING MANAGEMENT Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations à faire le MS

Plus en détail

VOUS AUSSI REJOIGNEZ LE RÉSEAU DES SÉLECTIONNEURS À SUCCÈS

VOUS AUSSI REJOIGNEZ LE RÉSEAU DES SÉLECTIONNEURS À SUCCÈS VOUS AUSSI REJOIGNEZ LE RÉSEAU DES SÉLECTIONNEURS À SUCCÈS UNE PASSION, LE SPORT UN MÉTIER, LE COMMERCE UNE FORCE, LA COOPÉRATIVE LA COOPÉRATIVE DE COMMERÇANTS : UN MODÈLE ÉCONOMIQUE À SUCCÈS Le regroupement

Plus en détail

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Communiqué de presse Le 26 mai 2015 La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Des résultats financiers en progression

Plus en détail

Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016

Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016 Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016 Sondage réalisé par pour 1 Méthodologie Recueil Echantillon de chefs d entreprises interrogé par téléphone du 15 au 25 juin 2015. Echantillon Echantillon

Plus en détail

«Expatriates in France : Tell us about your life» - Vague 1

«Expatriates in France : Tell us about your life» - Vague 1 «Expatriates in France : Tell us about your life» - Vague 1 Enquête réalisée par www.paris21.tv en partenariat avec la Société de Banque et d Expansion et de Paris Développement 17 Septembre 2014 www.netsbe.fr

Plus en détail

44 Bd Denfert Rochereau, 16100 COGNAC Tel : 05 45 32 00 49. Cabinet dédié à l immobilier d investissement et au patrimoine

44 Bd Denfert Rochereau, 16100 COGNAC Tel : 05 45 32 00 49. Cabinet dédié à l immobilier d investissement et au patrimoine 44 Bd Denfert Rochereau, 16100 COGNAC Tel : 05 45 32 00 49 Cabinet dédié à l immobilier d investissement et au patrimoine Préface Spécialiste du patrimoine, Centaure Investissements propose une approche

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études La sortie de cette formation est l insertion professionnelle même si une poursuite d études en M2 recherche en Sciences de Gestion et/ou en thèse peut être envisagée. insertion professionnelle

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

Protégez votre avenir et celui de vos proches.

Protégez votre avenir et celui de vos proches. Professionnels de la santé aviva.fr/pro Protégez votre avenir et celui de vos proches. Professionnel, comme vous. Le médecin a, trop souvent, une prévoyance mal organisée et sous-évaluée par rapport aux

Plus en détail

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005 Philippe TABOUIS / Niels COURT-PAYEN Contacts TNS Sofres Frédéric CHASSAGNE / Gaspard VERDIER

Plus en détail

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME DOSSIER DE PRESSE Communiqué de presse.................................. p.2 et 3 Bilan des P2RI en Pays

Plus en détail

Le Baromètre de l économie. BVA - BFM - La Tribune - The Phone House

Le Baromètre de l économie. BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Mai 2008 Le Baromètre de l économie BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Les indices de confiance BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Impact de la crise financière internationale sur l attitude

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Baromètre Ciel de la Création et de l Informatisation des Petites Entreprises

Baromètre Ciel de la Création et de l Informatisation des Petites Entreprises dxhnfjkmdqsjkfgvw Baromètre Ciel de la Création et de l Informatisation des Petites Entreprises Paris, le 05 mai 2010 Pour la 3ème année consécutive, Ciel, N 1 français des logiciels de gestion pour petites

Plus en détail

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Sondage exclusif Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Un sondage exclusif mené par l Institut Think pour Sondage «Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding» mené par l Institut

Plus en détail

INFIRMIER(E)S EN EXERCICE LIBÉRAL

INFIRMIER(E)S EN EXERCICE LIBÉRAL INFIRMIER(E)S EN EXERCICE LIBÉRAL À VOS CÔTÉS AVEC DES OFFRES DÉDIÉES ÉTUDES INSTALLATION DÉVELOPPEMENT DE VOTRE ACTIVITÉ RETRAITE Vous avez choisi de dédier votre vie professionnelle à la santé des autres,

Plus en détail

anj u PRODUITen dossier de candidature

anj u PRODUITen dossier de candidature dossier de candidature Le dossier de candidature dûment rempli et signé, incluant les pièces demandées, doit être adressé à : GIP Produit en Anjou Département de Maine-et-Loire CS 94104 49941 Angers cedex

Plus en détail

Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants. A. Les conditions d accès à la fonction publique

Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants. A. Les conditions d accès à la fonction publique Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants En France, l Administration emploie plus de cinq millions de personnes, réparties dans les trois grandes fonctions publiques : la fonction publique

Plus en détail

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Un sondage exclusif mené par l Ins6tut Think pour 29/01/13 - Sondage «Les Français & l esprit d entreprise» mené par l Institut Think pour l APCE

Plus en détail

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS - Sondage de l'institut CSA - N 0501353 Novembre 22, rue du 4 Septembre BP 6571 75065 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44

Plus en détail

Devenir Agent Général Allianz

Devenir Agent Général Allianz Devenir Agent Général Allianz Un métier d entrepreneur à découvrir. Avec vous de A à Z Si vous êtes motivé(e) pour vendre, entreprendre, organiser, animer, Allianz a besoin de votre compétence pour partager

Plus en détail

Tremplin pour l Entrepreneuriat Étudiant

Tremplin pour l Entrepreneuriat Étudiant Tremplin pour l Entrepreneuriat Étudiant Date limite d envoi des dossiers : 31 mars 2014 INFORMATION RÈGLEMENT DOSSIER DE PARTICIPATION TÉLÉCHARGEABLES www.enseignementsup-recherche.gouv.fr Dossier de

Plus en détail

LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS

LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS Introduction Objectifs de l étude Les Essenti Elles, le réseau des femmes managers de BPCE S.A., a souhaité lancer un nouveau Baromètre concernant les Femmes Managers en

Plus en détail

Lancement de l Association Professionnelle des Intermédiaires en Crédits (APIC)

Lancement de l Association Professionnelle des Intermédiaires en Crédits (APIC) Lancement de l Association Professionnelle des Intermédiaires en Crédits (APIC) Cafpi, leader historique en matière de courtage en crédit immobilier, Meilleurtaux.com dont le développement s est appuyé

Plus en détail

CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME

CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME MAI 2006 LES ARTICLES > ARTICLE 1 ER périmètre et objectifs page 2 > ARTICLE 2 soutien de l esprit d entreprise en favorisant la création ou la reprise d entreprises

Plus en détail

Le financement pour être bien accompagné

Le financement pour être bien accompagné Le financement pour être bien accompagné Banque de référence pour la création-reprise d entreprise, la Banque Populaire vous apporte les éléments de réponse essentiels aux questions que vous vous posez

Plus en détail

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Etude sur les garanties et services : les attentes des et des entreprises Résultats du 10 ème Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Méthodologie Deux enquêtes téléphoniques auprès

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

Les Français ais et l assurance l

Les Français ais et l assurance l Mai 2013 Contacts: 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français ais et l assurance l santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon

Plus en détail

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes?

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Animé par : ADIE Association des CIGALES de Bretagne BCS BGE Ille & Vilaine Bretagne Active Les CAE d Ille & Vilaine PRESOL Huit acteurs de

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans COMMUNIQUÉ DE PRESSE 14,7% de la population belge sous le seuil de pauvreté 1 La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans Forte hausse des demandes de microcrédits

Plus en détail

Customer feedback management Management de la satisfaction client

Customer feedback management Management de la satisfaction client Customer feedback management Management de la satisfaction client La meilleure des publicités est un client satisfait. Vos clients les plus mécontents sont votre plus grande source d'enseignement. Bill

Plus en détail

MAÎTRISEZ VOTRE PATRIMOINE

MAÎTRISEZ VOTRE PATRIMOINE MAÎTRISEZ VOTRE PATRIMOINE Olifan Group innove dans le domaine du conseil en stratégie patrimoniale et en investissements avec un mode de gouvernance unique en Europe. Olifan Group, première société paneuropéenne

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants?

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants? Santé et relations humaines au Sommes-nous prêts à être plus performants? Principaux enseignements de l enquête Mesure Management Santé chez les entrepreneurs de CroissancePlus Les traits d'identité constitutifs

Plus en détail

Info CCI. Sortir de la crise! Réagissons ensemble... Edito. Et après... La Sortie de crise se prépare aujourd hui

Info CCI. Sortir de la crise! Réagissons ensemble... Edito. Et après... La Sortie de crise se prépare aujourd hui Et après... Info CCI Faire face à la crise Édition n 2 Edito La Sortie de crise se prépare aujourd hui Le cycle actuel de conjoncture défavorable ne durera pas éternellement! L accélération des cycles

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74%

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74% n 6 - JANVIER 21 LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT 23 629 c est * le nombre d entreprises 2 inscrites au Répertoire des métiers de l Essonne. dirigeants d entreprise artisanale ont été interrogés à la fin

Plus en détail

FINANCEMENT DE L INNOVATION

FINANCEMENT DE L INNOVATION 2014 FINANCEMENT DE L INNOVATION EXPERTISE & ACCOMPAGNEMENT FABRICANT D ECONOMIES Sommaire Page 3 Page 6 Page 7 Page 9 Page 10 Page 16 Page 18 Page 19 Notre cabinet Pôle Financement de l Innovation Le

Plus en détail

Je joins à mon envoi :

Je joins à mon envoi : M. Mme Mlle Nom :... Prénom :... Nom de jeune fille :... Né(e) le. A :... Nationalité :... Adresse :...... Code Postal :... Ville :... Tél. professionnel :.. Tél. portable :. Fax : Adresse mail : Domiciliation

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL Partageons plus que l assurance Partageons plus que l assurance Plus d accompagnement Les établissements de santé sont aujourd hui

Plus en détail

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

2015/16. Autoentrepreneur. Bénédicte Deleporte

2015/16. Autoentrepreneur. Bénédicte Deleporte Autoentrepreneur 2015/16 Bénédicte Deleporte Avocat au Barreau de Paris Chargée d enseignement à l Univeristé Paris Est Créteil (UPEC, ex Paris 12) Deleporte Wentz Avocat www.deleporte-wentz-avocat.com

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE 4 septembre 2013 à Paris

CONFÉRENCE DE PRESSE 4 septembre 2013 à Paris CONFÉRENCE DE PRESSE 4 septembre 2013 à Paris UNE PHOTOGRAPHIE DE L APPRENTISSAGE EN FRANCE EN 2013 À l occasion de la rentrée des jeunes en apprentissage Résultats et analyse du BAROMÈTRE DE LA VIE DE

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

Les jeunes et les métiers de l industrie

Les jeunes et les métiers de l industrie Novembre 2013 Institut Lilly N 111442 Contacts : Damien Philippot / Esteban Pratviel 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude A - B - C - D - Le

Plus en détail