Les dernières infos de la ferme

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les dernières infos de la ferme"

Transcription

1 Les dernières infos de la ferme 25 octobre Atelier bovins lait Ensilage de luzerne fait début octobre, en conditions humides. Taux de matière sèche sera faible. Pour remonter le taux de matière sèche et «éponger» les jus, nous l avons mélangé dans le silo avec de la menu paille de blé. Le produit du coup ne sera pas très homogène, on le réservera pour les génisses. Comme d habitude ajout de conservateur biologique (levures), mas au silo cete fois ci, d habitude il y a un injecteur sur l autochargeuse. Avons ensilé le maïs mi septembre, assez faible en niveau matière sèche (28%). Une première analyse révèle qu il est assez digestible (bonne digestibilité de la fibre, taux élevé de glucides fermentiscibles). Juste en protéines en revanche (7,3%). Il y a eu une baisse de lait importante au cours du mois de septembre, plusieurs facteurs en causes, notamment des transitions alimentaires (nouveau maïs, silo de report de stock de 2011). On soupçonne également une cause parasitaire (il y a eu un épisode de paramphistome en 2012 (voir point technique). On a donc fait un traitement (produit à base d huiles essentielles, introduit dans le gueule en mélange avec de l huile de colza pour que cela adhère bien à la paroi du rumen, ou sont accrochées les larves) + draineur hépatique Le DAC (distributeur automatique de concentrés) ne fonctionne plus depuis début aout, les techniciens se succèdent mais ne trouvent pas la panne, on suspecte des perturbations électriques. D autant plus que les vaches semblent également perturbées ces derniers temps, cela pourrait venir de perturbations électro magnétiques (beaucoup de vaches débouts dans leur logettes, «flambée» de mammites. Les vaches, en tant que grands animaux, sont relativement sensibles aux courant électriques parasites, cela n a rien d irrationnel! Pour améliorer la ventilation dans la stabulation nous avons enlevé tout le bardage bois sur un côté du bâtiment (exposé Ouest). On projette de l enlever également de l autre côté (côté caillebotis), et d installer un écran amovible (rideau), pour adapter la ventilation du bâtiment aux conditions climatiques. Nouvel essai va bientôt commencer (essai complément protéique) Atelier ovins Tout va bien. Les agnelages se poursuivent, ils sont très étalés cette année sur cette période. 204 brebis agnelées pour 350 agneaux nés vivants, soit une prolificité de 1,7. Les derniers agneaux de juin sont sur le point de partir (boucherie)

2 5 béliers ont été vendus à la vente annuelle de reproducteurs berrichons du Cher organisée à Bourges début octobre. Parte surtout pour des éleveurs de lacaune en croisement (Lot, Aveyron) Les bonnes volontés sont toujours les bienvenues pour les biberons! Projet Installation de bougies poreuses dans six parcelles, en partenariat avec l INRA et l UPMC. Ce sont des colonnes de 90 cm de hauteur dont l extrémité est en céramique (poreuse). Les colonnes sont mises sous vide et captent ainsi la solution du sol pendant une durée déterminée. But : mesurer les flux de nitrate en profondeur, en comparant différents modes de travail du sol, sous cultures et des précédents différents. Trou creusé à la tarière et échantilon prélevés dans les différents horizons

3 Les travaux de rénovation de la grange sont désormais terminés, la réception du chantier à eu lieu mi octobre. De petits clips videos ont été réalisés ce mois ci sur les différents ateliers de la ferme, il seront bientôt mis en ligne sur le site web et notre facebook. Cultures Les semis de blé se terminent. Deux parcelles ont été semées en semis direct (par un voisin qui possède un semoir adapté), une après colza, l autre après une luzerne. Les conditions douces et humides et la présence de résidus en surface sont des conditions optimales pour les limaces. Il nous a fallu appliquer un molluscicide. Le maïs grain (sur le site de Bois d Arcy) n est pas encore mûr (ce sont des terres profondes, le murissement est plus tardif). Semis de blé à Palaiseau

4 Laiterie Augmentation progressive de la production de beurre, livré pour l instant à un unique client, producteur de biscuits 100% locaux. Ca démarre en revanche fort avec Carrefour sur les pots yaourt verre. Nous venons de recevoir la nouvelle étiqueteuse pour les pots verre, qui vont nous permettre notamment de vendre à l unité (restauration hors foyer). Avons embauché une nouvelle personne sur l atelier. Lancement très prochain du Drive, le site web est opérationnel, sauf le système de paiement. Nous vous informerons dès que vous pourrez passer commande! En attendant, voici l adresse du site :

5 Point technique : Parasitisme des bovins Plus les animaux sont parasités, moins ils sont productifs. - troubles de la reproduction - mauvaise croissance et retard sur les jeunes. LOCALISATION DES PARASITES INTERNES : STRONGLES DIGESTIFS STRONGLES PULMONAIRES GRANDE DOUVE PETITE DOUVE PARAMPHISTOME COCCIDIES ASCARIS CAILLETTE INTESTIN GRÊLE CAECUM COLON POUMONS FOIE FOIE RUMEN INTESTIN GRÊLE INTESTIN GRÊLE La PARAMPHISTOMOSE : QUAND LE SUSPECTER? Le cycle du paramphistome est très voisin d un autre parasite des bovins, la grande douve et comprend un cycle dans le milieu extérieur de 2 à 4 mois avec un mollusque aquatique comme hôte intermédiaire. Le risque d infestation est maximal en automne. Après ingestion au stade larvaire, par le bovin, le paramphistome pénètre dans la paroi de la caillette et de l intestin grêle. Chez les jeunes animaux les lésions qu il provoque génèrent des hémorragies locales et un flux diarrhéique : les matières sont très liquides et noirâtres. Il y a amaigrissement et parfois mort de l animal en quelques semaines. Au stade adulte, le parasite vit dans le rumen, fixé à la paroi, entre les papilles ; il provoque alors un amaigrissement, une diarrhée intermittente et un météorisme transitoire de la panse évoquant parfois, cliniquement, la présence d un corps étranger. COMMENT LE COMBATTRE? Comme dans toute lutte contre le parasitisme interne des bovins, il faut prendre en compte trois paramètres :

6 Le milieu extérieur : la gestion des pâtures à risques (humides). La sensibilité du parasite aux traitements : peu de substances douvicides apparaissent vraiment actives sur le paramphistome. Peu de substances actives sont efficaces contre ce parasite. Les huiles essentielles sont une alternative.

Les dernières infos de la ferme. 21 novembre

Les dernières infos de la ferme. 21 novembre Les dernières infos de la ferme 21 novembre Atelier bovins lait Le troupeau se porte plutôt bien. Le niveau de production était à 31.2 kg au contrôle officiel de fin octobre. Il a baissé depuis, à 29 kg

Plus en détail

Le paramphistome, un parasite qui reste d actualité

Le paramphistome, un parasite qui reste d actualité Le paramphistome, un parasite qui reste d actualité Parmi les nombreux parasites potentiels des bovins, le paramphistome occupe une place de choix en Limousin en raison de sa présence quasi constante et

Plus en détail

Parasites. Grande douve. Strongles (digestifs et pulmonaires) Coccidiose

Parasites. Grande douve. Strongles (digestifs et pulmonaires) Coccidiose Parasites Grande douve Petite douve Strongles (digestifs et pulmonaires) Coccidiose La grande douve Parasite: fasciola hepatica Cycle du parasite : La grande douve : symptômes La forme aiguë (rare chez

Plus en détail

Avantages et limites de la pâture mixte

Avantages et limites de la pâture mixte Département fédéral de l'économie DFE Station de recherche Agroscope Changins-Wädenswil ACW Avantages et limites de la pâture mixte Marco Meisser 22 avril 2010 Qu est ce que la pâture mixte? Définition

Plus en détail

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins Analyser son maïs Lors du chantier de récolte, prendre un échantillon représentatif du contenu du silo

Plus en détail

Certification Bureau Veritas : FR BIO 10 Licence N

Certification Bureau Veritas : FR BIO 10 Licence N BIO MASH Complet 18 16% Mélange BIO MASH Complet 18 Numéro : 9331628201 19% 0,5% 25% 24,5% Blé laminé Bio Soja et Maïs extrudés Bio Maïs laminé Bio Utilisé pour l entretien et la croissance de vos ateliers,

Plus en détail

Les agneaux pâturent la luzerne ou le trèfle violet

Les agneaux pâturent la luzerne ou le trèfle violet Les agneaux pâturent la luzerne ou le trèfle violet Une transition obligatoire Afin de diminuer les risques de météorisation liée aux légumineuses, il est fortement conseillé de : respecter au moins 6

Plus en détail

Lecture d analyses de fourrage

Lecture d analyses de fourrage Lecture d analyses de fourrage Lecture d un bulletin d analyse de fourrage Pourquoi réaliser une analyse de fourrage? Pourquoi réaliser une analyse de fourrage? Qu envoyer à l analyse? Qu envoyer à l analyse?

Plus en détail

L atelier d engraissement de Jean-Pierre et Nicolas GARCIA. Philippe RENAUD. Notre service nutrition animale. Service NUTRITION ANIMALE

L atelier d engraissement de Jean-Pierre et Nicolas GARCIA. Philippe RENAUD. Notre service nutrition animale. Service NUTRITION ANIMALE Philippe RENAUD Service NUTRITION ANIMALE Groupe VILLEMONT André SA négoce agricole 36500 ARGY 1 PH R Notre service nutrition animale Une équipe de spécialistes en alimentation. Des rations technico-économiques

Plus en détail

L EXPERIENCE DE LA FERME DE GRIGNON (78) 12 ANS DE HAUTE PERFORMANCE PRODUCTIVE ET ENVIRONNEMENTALE 12/06/17 1

L EXPERIENCE DE LA FERME DE GRIGNON (78) 12 ANS DE HAUTE PERFORMANCE PRODUCTIVE ET ENVIRONNEMENTALE 12/06/17 1 L EXPERIENCE DE LA FERME DE GRIGNON (78) 12 ANS DE HAUTE PERFORMANCE PRODUCTIVE ET ENVIRONNEMENTALE 12/06/17 1 Présentation de la ferme de Grignon CULTURES 400 hectares sur 3 zones (Grignon, Bois- d Arcy

Plus en détail

. Bâtiments : Système BREBIS PROLIFIQUE. 1 uta sur 75 ha avec 500 brebis. Les moyens de production UN SYSTÈME SOUPLE À CONTRE SAISON.

. Bâtiments : Système BREBIS PROLIFIQUE. 1 uta sur 75 ha avec 500 brebis. Les moyens de production UN SYSTÈME SOUPLE À CONTRE SAISON. Système BREBIS PROLIFIQUE Limousin 1 uta sur 75 ha avec 500 brebis Dans le cadre du choix d une production de contre saison, ce système implique l utilisation de brebis désaisonnées et prolifiques Il peut

Plus en détail

Des techniques intégrées pour un élevage de ruminants productif et durable aux Antilles Guyane

Des techniques intégrées pour un élevage de ruminants productif et durable aux Antilles Guyane Des techniques intégrées pour un élevage de ruminants productif et durable aux Antilles Guyane Maurice MAHIEU et al. INRA Unité de Recherches Zootechniques L'élevage de ruminants aux Antilles-Guyane, Des

Plus en détail

PULPE D AGRUME FRAÎCHE

PULPE D AGRUME FRAÎCHE Comité National des Coproduits Fiche n 14 Ecarts de Fruits et Légumes et Coproduits de conserverie PULPE D AGRUME FRAÎCHE Définition Coproduit obtenu par les agro-industries transformatrices d agrumes

Plus en détail

Bovins et ovins font ménage commun: retour sur trois ans de pâture mixte

Bovins et ovins font ménage commun: retour sur trois ans de pâture mixte Département fédéral de l'économie DFE Station de recherche Agroscope Changins-W ädenswil ACW Bovins et ovins font ménage commun: retour sur trois ans de pâture mixte M. Meisser, L. Stévenin, W. Herren

Plus en détail

AGRI PRO DUC TION. Élevage bovin. 25, rue Ginoux Paris

AGRI PRO DUC TION. Élevage bovin. 25, rue Ginoux Paris AGRI PRO DUC TION Élevage bovin 25, rue Ginoux 75015 Paris Sommaire Préface... IX Partie 1 Préparer son projet 1. Prendre le temps de réfléchir à un projet cohérent et évolutif... 2 Clarifier le projet

Plus en détail

FT1 - Système fourrager

FT1 - Système fourrager FT - Système fourrager ) Environnement bio-physique Météo 204 (source : www.meteoamikuze.com) 38 36 52 40 La pluviométrie entre St Palais et Gamarthe est assez importante : plus de 000 mm / an. Avec les

Plus en détail

Bâtiment vaches laitières Logettes raclées + traite 2 14 EPI

Bâtiment vaches laitières Logettes raclées + traite 2 14 EPI Biennale 2014 des Conseillers en Bâtiment d Elevage VISITE D EXPLOITATION B1 Bâtiment vaches laitières Logettes raclées + traite 2 14 EPI EXPLOITATION Main d œuvre : 3,5 UMO, dont 3 associés et 0,5 salarié

Plus en détail

Guide fourrages. pour Blanc-Bleu Belge. Plus de viande à partir de l herbe. Le Grand des Graminées. Où pouvez-vous acheter?

Guide fourrages. pour Blanc-Bleu Belge. Plus de viande à partir de l herbe. Le Grand des Graminées. Où pouvez-vous acheter? BB-082011 Guide fourrages Où pouvez-vous acheter? Pour connaître les points de vente, cliquez sur www.barenbrug.be ou appelez le 03 219 19 47 pour Blanc-Bleu Belge Le Grand des Graminées Barenbrug Belgium

Plus en détail

Articles WEB Réagir et anticiper face à la sécheresse

Articles WEB Réagir et anticiper face à la sécheresse Articles WEB «Réagir et anticiper face à la sécheresse» Sur-titre Titre Sous-titre Chapeau Réagir et anticiper face à la sécheresse Bien utiliser la paille de céréales dans l alimentation des bovins et

Plus en détail

Un double troupeau bovin-ovin en zone herbagère avec une bonne valorisation de l herbe

Un double troupeau bovin-ovin en zone herbagère avec une bonne valorisation de l herbe Cas concret n 4 Viande Un double troupeau bovin-ovin en zone herbagère avec une bonne valorisation de l herbe 95 ha SAU, dont 27 en cultures 2 UMO 39 vaches allaitantes charolaises, avec engraissement

Plus en détail

Biennales des fourrages GAEC de Mariembourg Jeudi 22 octobre Christelle VAILLANT, Conseillère Ovins CDA Moselle

Biennales des fourrages GAEC de Mariembourg Jeudi 22 octobre Christelle VAILLANT, Conseillère Ovins CDA Moselle Biennales des fourrages GAEC de Mariembourg Jeudi 22 octobre 2015 Christelle VAILLANT, Conseillère Ovins CDA Moselle Bienvenue au GAEC de Marimenbourg Chez Jospeh, Marie, Pierre et Florent REMILLON GUEBLING

Plus en détail

Mastication et rumination: essentiel pour la vache laitière

Mastication et rumination: essentiel pour la vache laitière Mastication et rumination: essentiel pour la vache laitière Lorsque j entre dans une étable pour observer l état général d un troupeau, mon premier regard se porte évidemment sur les vaches en lactation.

Plus en détail

REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE

REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE PRODUIRE DU LAIT DE BREBIS, REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE Fiche n 3 : Début de traite précoce en période Roquefort Un système traditionnel en zones précoces à bon potentiel fourrager Un peu d histoire

Plus en détail

FORMATION ELEVAGE CECAMA VEAUX ET GENISSES. Partie 3: DU SEVRAGE AU VELAGE LA GENISSE. Dr Jean Pierre MASSOZ

FORMATION ELEVAGE CECAMA VEAUX ET GENISSES. Partie 3: DU SEVRAGE AU VELAGE LA GENISSE. Dr Jean Pierre MASSOZ FORMATION ELEVAGE CECAMA VEAUX ET GENISSES Partie 3: DU SEVRAGE AU VELAGE LA GENISSE Dr Jean Pierre MASSOZ 12, 13 et 14 AVRIL 2016 Préambule : des chiffres pour situer l élevage LES REPERES Sevrage 100

Plus en détail

LA REPRODUCTION DES OVINS

LA REPRODUCTION DES OVINS LA REPRODUCTION DES OVINS Marc CÔME 1 juillet 2016 1 1 SOMMAIRE Introduction I) Particularités de l espèce ovine 1. Anatomie des appareils reproducteurs 2. Puberté 3. Saisonnalité de l activité sexuelle

Plus en détail

Formation de la santé animale au pâturage. Cons performant. PâtureSens

Formation de la santé animale au pâturage. Cons performant. PâtureSens Formation de la santé animale au pâturage Cons performant PâtureSens GAEC BARBE GERS 18 ET 19 FEVRIER 2015 ORIENTATION BOVINE Préambule une conséquence du prix de vente, de la production animale à la nutrition,

Plus en détail

Caler un nouveau système fourrager lors d un passage en AB Présentation d un outil méthodologique

Caler un nouveau système fourrager lors d un passage en AB Présentation d un outil méthodologique Caler un nouveau système fourrager lors d un passage en AB Présentation d un outil méthodologique - Comment raisonner un nouvel équilibre sol / troupeau lors d un passage en AB? - Présentation à partir

Plus en détail

Septembre Le Sommet de l élevage fête ses 25 ans RAPPEL : RETOUR DES CARNETS D AGNELAGE. Cours & Marchés

Septembre Le Sommet de l élevage fête ses 25 ans RAPPEL : RETOUR DES CARNETS D AGNELAGE. Cours & Marchés Société Coopérative Agricole à Capital Variable - CIALYN - Numéro RCS : 778 657 676 RCS SENS - Agrément Ministériel 11497 Groupement producteurs reconnu bovins et ovins - 7, rue Jules Rimet 89400 Migennes

Plus en détail

Le troupeau est conduit en un seul agnelage/an en lutte naturelle avec 3 périodes de mises bas bien distinctes :

Le troupeau est conduit en un seul agnelage/an en lutte naturelle avec 3 périodes de mises bas bien distinctes : Système BREBIS LIMOUSINE 2 uta sur 117 ha avec 800 brebis Limousin La brebis limousine présente depuis de nombreuses années sur le Plateau de Millevaches participe à l identité de ce territoire Sa souplesse

Plus en détail

FOURRAGE VERT HYDROPONIQUE

FOURRAGE VERT HYDROPONIQUE FOURRAGE VERT HYDROPONIQUE PLANTULES DE CÉRÉALES Eleusis International, S.A., a développé, sur la base des principes de l hydroponie (la culture de plantes hors sol), des systèmes qui permettent l obtention

Plus en détail

Les Fermobioscopies d Agrobio 35

Les Fermobioscopies d Agrobio 35 EARL le Feuil Isabelle et Pascal VASLET Saint-Etienne en Coglès Redon Production laitière 2014 2011 L HISTORIQUE 1934 1963 1988 1992 1994 1997 2011 2012 2013 20 mai 2013 Location de la ferme du Feuil par

Plus en détail

Un élevage ovin laitier spécialisé avec vente d agneaux en circuit long

Un élevage ovin laitier spécialisé avec vente d agneaux en circuit long Cas concret n 10 Lait Un élevage ovin laitier spécialisé avec vente d agneaux en circuit long En Pyrénées-Atlantiques 37 ha de SAU, dont 4,50 ha en cultures 2 UMO (dont 1 UMO salarié) 285 brebis Manex

Plus en détail

REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE

REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE PRODUIRE DU LAIT DE BREBIS, REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE Fiche n 2 : Début de traite précoce en début d automne Valorisation de tout ou partie du lait produit hors cadre interprofessionnel Un peu d

Plus en détail

ITINÉRAIRES D UNE AGNELLE DE RENOUVELLEMENT PRODUCTIVE

ITINÉRAIRES D UNE AGNELLE DE RENOUVELLEMENT PRODUCTIVE ITINÉRAIRES D UNE AGNELLE DE RENOUVELLEMENT Photos : Jackdelaplagne Élever les agnelles de renouvellement, c est avant tout les préparer à leur carrière de futures productrices d agneaux et de lait. Le

Plus en détail

REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE

REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE PRODUIRE DU LAIT DE BREBIS, REFLECHIR A SA PERIODE DE TRAITE Fiche n 4 : Début de traite tardif en période Roquefort Un système traditionnel en zones tardives à potentiel fourrager limité Un peu d histoire

Plus en détail

Rencontre pâturage : Système pâturant en ovin viande bio et mise en place d un calendrier de pâturage

Rencontre pâturage : Système pâturant en ovin viande bio et mise en place d un calendrier de pâturage C était le mercredi 15 mars à PESSAN : Rencontre pâturage : Système pâturant en ovin viande bio et mise en place d un calendrier de pâturage Objectifs de la rencontre, les participants, les intervenants

Plus en détail

Pour une gestion du risque parasitaire interne chez les bovins sauvages de Camargue

Pour une gestion du risque parasitaire interne chez les bovins sauvages de Camargue Pour une gestion du risque parasitaire interne chez les bovins sauvages de Camargue 21 mai 2015 Anne VADON Yves CORNILLE Territoire 86 000 ha en 2007-2010 2 communes 9 élevages bovins de Combat 22 élevages

Plus en détail

ANNEXE 4. CALCUL du BILAN AZOTE

ANNEXE 4. CALCUL du BILAN AZOTE ANNEXE 4 CALCUL du BILAN AZOTE Le calcul du bilan azoté se réalise en 2 phases. Dans un premier temps, il faut calculer le solde azote sur les surfaces cultivées. Ce calcul se fait sur la base du cahier

Plus en détail

PAILLE DE POIS PROTÉAGINEUX

PAILLE DE POIS PROTÉAGINEUX Comité National des Coproduits Fiche n 6 Coproduits riches en ligno-cellulose PAILLE DE POIS PROTÉAGINEUX Définition Coproduit de la culture des graines de pois protéagineux récoltées à maturité, composé

Plus en détail

GESTION DU PARASITISME

GESTION DU PARASITISME ET PRATIQUES VACCINALES ET PRATIQUES VACCINALES Pourquoi lutter contre le parasitisme? Principaux parasites des équidés Cycle général de développement Prévention Vermifugation VACCINATIONS Grippe équine:

Plus en détail

FT4 Qualité des produits

FT4 Qualité des produits FT4 Qualité des produits Année 2013 1. La traite La machine à traire est une 2x16 places, ligne haute, installée en. Elle est équipé de doseurs d aliments par brebis, de releveur de faisceaux et de décrochage

Plus en détail

Un atelier ovin, une diversification au sein de nos systèmes d élevages allaitants Virginie Decruyenaere Section Systèmes agricoles

Un atelier ovin, une diversification au sein de nos systèmes d élevages allaitants Virginie Decruyenaere Section Systèmes agricoles Un atelier ovin, une diversification au sein de nos systèmes d élevages allaitants Virginie Decruyenaere Section Systèmes agricoles 1. Introduction L agriculture en Europe et en Wallonie est engagée dans

Plus en détail

PARASITES DU MOUTON: FAUT-IL TRAITER? LA RÉPONSE PAR ANALYSE

PARASITES DU MOUTON: FAUT-IL TRAITER? LA RÉPONSE PAR ANALYSE PARASITES DU MOUTON: FAUT-IL TRAITER? LA RÉPONSE PAR ANALYSE Catherine Richard, DMV Département de Parasitologie, Université de Liège 1. POURQUOI RAISONNER L USAGE DES ANTIPARASITAIRES? Importance de l

Plus en détail

L ALIMENTATION des ânes

L ALIMENTATION des ânes L ALIMENTATION des ânes Généralités 1 Intro Aliments Appareil digestif Besoins Maladies digestives Conclusion Nourrir son âne : facile? D où vient l âne? Zones arides, nourriture rare et fibreuse, faible

Plus en détail

Petits ruminants Des fourrages contre les parasites gastro-intestinaux?

Petits ruminants Des fourrages contre les parasites gastro-intestinaux? Petits ruminants Des fourrages contre les parasites gastro-intestinaux? INRA/ENVT - UMR 1225 Interactions hôtes-agents pathogènes H. Hoste/INRA Cestodes Ténias Parasitisme par des helminthes (vers) du

Plus en détail

CONSEQUENCES du changement climatique sur la production fourragère et perception des éleveurs Et PISTES D ADAPTATION de la parcelle au territoire

CONSEQUENCES du changement climatique sur la production fourragère et perception des éleveurs Et PISTES D ADAPTATION de la parcelle au territoire CONSEQUENCES du changement climatique sur la production fourragère et perception des éleveurs Et PISTES D ADAPTATION de la parcelle au territoire CONSEQUENCES du changement climatique sur la production

Plus en détail

Energie et teneur en protéine de Bar-Protin par rapport à un ensilage orge/pois

Energie et teneur en protéine de Bar-Protin par rapport à un ensilage orge/pois Cultivez vos propres protéines! Energie, protéine et structure combinées en 1 produit!, voilà un slogan qui définit parfaitement. La production de fourrages à partir de la culture combinée pois/avoine

Plus en détail

Perfectionnement 1 SM 1 Installations techniques en élevage ovin

Perfectionnement 1 SM 1 Installations techniques en élevage ovin Conception d une clôture fixe. 2.1 Le bâtiment d élevage. 2.2 Conception d un carré de contention / approche des coûts. 1 (prédateurs, braconnage ) Rendre la conduite de l élevage l éleveur et les animaux

Plus en détail

Aide de minimis au soutien des éleveurs en ZV historiques

Aide de minimis au soutien des éleveurs en ZV historiques Aide de minimis au soutien des éleveurs en ZV historiques Fragilisés par des investissements de gestion des effluents d élevage Bénéficiaires Exploitants agricoles, GAEC, EARL et autres personnes morales

Plus en détail

Le Contrôle de Performances Ovins Allaitants en 2003

Le Contrôle de Performances Ovins Allaitants en 2003 Le Contrôle de Performances Ovins Allaitants en 23 Les différentes formules L rganisation du Contrôle de Performances > Le rôle de l éleveur : L éleveur est responsable de l information qu il communique

Plus en détail

L ALIMENTATION DES OVINS

L ALIMENTATION DES OVINS L ALIMENTATION DES OVINS Marc CÔME 7 juillet 2016 1 1 I) Particularités de l espèce ovine 1. Anatomie de l appareil digestif 2. Fonctionnement 3. Capacité d ingestion 4. Besoins alimentaires 5. Apports

Plus en détail

Allier fertilité des sols, élevage et cultures de vente

Allier fertilité des sols, élevage et cultures de vente Guillaume RUDELLE Flavin (Aveyron) Allier fertilité des sols, élevage et cultures de vente Petite région naturelle : Lévézou Statut juridique : GAEC Elevage : 530 brebis laitières (Lacaune), 170 000 l/an

Plus en détail

Engraissement. Des régimes à base d herbe enrubannée

Engraissement. Des régimes à base d herbe enrubannée D 1 Engraissement des Jeunes Bovins : Des régimes à base d herbe enrubannée Matthieu COUFFIGNAL, ARVALIS Institut du végétal Jeu les Bois (36) Tél. 02 54 36 21 68 Fax 02 54 36 25 26 m.couffignal@arvalisinstitutduvegetal.fr

Plus en détail

LES TOURTEAUX FERMIERS

LES TOURTEAUX FERMIERS LES TOURTEAUX FERMIERS Eté 2016 Cet été 2016, Euskal Herriko Laborantza Ganbara a organisé une journée d échange sur l utilisation des tourteaux fermiers. Pour l occasion, plusieurs chercheurs de l institut

Plus en détail

Engraissement des Jeunes Bovins Charolais

Engraissement des Jeunes Bovins Charolais 20 /12 27 /12 3/1 10 /1 17 /1 24 /1 31 /1 7/2 14 /2 21 /2 28 /2 7/3 14 /3 21 /3 28 /3 4/4 11 /4 18 /4 25 /4 2/5 9/5 16 /5 23 /5 30 /5 6/6 13 /6 20 /6 27 /6 4/7 11 /7 18 /7 25 /7 1/8 8/8 15 /8 22 /8 29

Plus en détail

PASTOR. A la découverte du trèfle spécial pâture. 3

PASTOR. A la découverte du trèfle spécial pâture.  3 LES Trèfle AVANTAGES violet pâture PASTOR A la découverte du trèfle spécial pâture www.semencesdefrance.com 3 SOMMAIRE QUI EST PASTOR? L HISTOIRE DE PASTOR SES AVANTAGES MORPHOLOGIE DE LA PLANTE : ATYPIQUE

Plus en détail

La production d agneaux d herbe

La production d agneaux d herbe 17 La production d agneaux d herbe Présentation Philippe Vandiest FICOW Cet article a pour source principale une publication de Sophie PRACHE et M. THERIEZ (INRA Theix) Production d agneaux à l herbe parue

Plus en détail

INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT SOUMISES A «DECLARATION» DECLARATION. Je soussigné (Nom, Prénom)

INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT SOUMISES A «DECLARATION» DECLARATION. Je soussigné (Nom, Prénom) INSTALLATIONS CLASSEES POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT SOUMISES A «DECLARATION» DECLARATION Je soussigné (Nom, Prénom) Raison sociale (GAEC, EARL, SA etc.) : N EDE : N SIRET : Adresse (du siège social

Plus en détail

Conception de la nurserie

Conception de la nurserie Conception de la nurserie Journée e GénissesG Rudelle,, le 18 février f 2013 Pourquoi concevoir une nurserie adaptée aux besoins climatiques et de logement des animaux Aspects sanitaires : Principales

Plus en détail

Ostral Un outil de simulation et d aide à la décision (Production ovin viande et lait) Marc Benoit Restitution 23 juin 2016

Ostral Un outil de simulation et d aide à la décision (Production ovin viande et lait) Marc Benoit Restitution 23 juin 2016 Ostral Un outil de simulation et d aide à la décision (Production ovin viande et lait) Marc Benoit Restitution 23 juin 2016 1. Objectifs d Ostral PLAN 2. Concept, principes et types de sorties/résultats

Plus en détail

QCM AGEA. 1. Quelle est la race des bovins? Ferrandaise Holstein Abondance Salers Aubrac. 2. La production moyenne par vache et par an est de :

QCM AGEA. 1. Quelle est la race des bovins? Ferrandaise Holstein Abondance Salers Aubrac. 2. La production moyenne par vache et par an est de : AGEA 1. Quelle est la race des bovins? Ferrandaise Holstein Abondance Salers Aubrac 2. La production moyenne par vache et par an est de : 700 kg 4 000 kg 7 000 kg 9 000 kg 3. Le lait est produit : toute

Plus en détail

FERME GERMANIE INC PLAN DE PRÉSENTATION LA FAMILLE THIBODEAU LEMELIN. Description de la ferme. Description de la ferme. Description de la ferme

FERME GERMANIE INC PLAN DE PRÉSENTATION LA FAMILLE THIBODEAU LEMELIN. Description de la ferme. Description de la ferme. Description de la ferme LA FAMILLE THIBODEAU LEMELIN FERME GERMANIE INC DE 1986 À AUJOURD HUI PLAN DE PRÉSENTATION Cheminement et changement de production Cultures, logement, régie, r alimentation, reproduction et mise en marché

Plus en détail

Pôle Régional Ovin De Charolles

Pôle Régional Ovin De Charolles Pôle Régional Ovin De Charolles Compte rendu d'activités 2012 1 Ville de Charolles Sommaire 1- Présentation des résultats de la campagne 2012 du Pôle régional Ovin... 3 2 -Résultats des travaux conduits

Plus en détail

Indication Géographique Protégée Agneau de Charlevoix. Partie 2 : Les exigences de certification (Cahier des charges)

Indication Géographique Protégée Agneau de Charlevoix. Partie 2 : Les exigences de certification (Cahier des charges) Indication Géographique Protégée Agneau de Charlevoix Partie 2 : Les exigences de certification (Cahier des charges) Version : 1.2 Dernière version des exigences : 30 avril 2010 Dernière mise à jour rédactionnelle

Plus en détail

La vermifugation des chevaux âgés de plus d un an. M. Delerue, Direction du Développement et de la recherche Automne 2016 Ifce,

La vermifugation des chevaux âgés de plus d un an. M. Delerue, Direction du Développement et de la recherche Automne 2016 Ifce, La vermifugation des chevaux âgés de plus d un an M. Delerue, Direction du Développement et de la recherche Automne 2016 Ifce, 2016 1 Un protocole personnalisé Avec le vétérinaire traitant Lors de la vaccination

Plus en détail

Les règles de base du pâturage tournant dynamique

Les règles de base du pâturage tournant dynamique Les règles de base du pâturage tournant dynamique Généralités : Le pâturage tournant dynamique s appuie sur la compréhension du cycle plante / sol / animal pour édicter un certain nombre de règles simples

Plus en détail

Comment introduire des produits biologiques dans mon établissement? Quels enjeux?

Comment introduire des produits biologiques dans mon établissement? Quels enjeux? Inter profession biologique de Normandie Comment introduire des produits biologiques dans mon établissement? vous accompagne Action soutenue par Réussir son introduction de produits biologiques locaux

Plus en détail

Céréales ou Ensilage de maïs selon les conditions et les objectifs

Céréales ou Ensilage de maïs selon les conditions et les objectifs Céréales ou Ensilage de maïs selon les conditions et les objectifs Système Ration sèche Céréales à volonté + Complémentaire azoté cellulosique + Paille Pas de silo, pas de désilage. Valoriser ses céréales

Plus en détail

Partie 6 : Fertilisation organique

Partie 6 : Fertilisation organique Partie 6 : Fertilisation organique I. Composition des engrais organiques A. Généralités et définitions On regroupe sous l appellation engrais organiques : - Les engrais de ferme : fumiers, lisiers, purins

Plus en détail

Quelle est la performance

Quelle est la performance 18 Maïs grain royage sous becs : quels impacts sur la qualité sanitaire et les ravageurs? Les broyeurs sous becs cueilleurs qui équipent les moissonneuses-batteuses facilitent la dégradation des résidus

Plus en détail

S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager?

S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager? S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager? La gestion d un maïs fourrage avec déficit hydrique Le maïs de cette année a accusé une à deux semaines de retard jusqu à début août

Plus en détail

Les Prés d Artemare Saint-Vaast-Dieppedalle BAC de Cany-Ouainville

Les Prés d Artemare Saint-Vaast-Dieppedalle BAC de Cany-Ouainville FERME PILOTE _ Les Prés d Artemare Saint-Vaast-Dieppedalle BAC de Cany-Ouainville Vaches laitières, cultures et transformation 35 ha de l exploitation sont situés sur le bassin d alimentation de captage

Plus en détail

Le maïs sous toutes ses formes pour l alimentation des bovins

Le maïs sous toutes ses formes pour l alimentation des bovins Le maïs sous toutes ses formes pour l alimentation des bovins Le maïs sous toutes ses formes pour l alimentation des bovins Récolte plante entière «Fourrage» Récolte «Epis» «Grain Humide» Récolte «Grain

Plus en détail

Strongles pulmonaires : bronchite vermineuse ou toux d été

Strongles pulmonaires : bronchite vermineuse ou toux d été Hygiène et santé Maîtrise du parasitisme 6.25.1 Strongles gastro-intestinaux Le développement de l immunité nécessite 2 à 3 mois lors de la 1 ère sortie au pâturage. Lors des pâtures suivantes, des réinfections

Plus en détail

Observatoire Massif Central De la Ressource Fourragère

Observatoire Massif Central De la Ressource Fourragère Observatoire Massif Central De la Ressource Fourragère Note n 1 20 mai 2014 : De la Mise à l Herbe au Démarrage des Fauches Précoces Coordination de l observatoire : Bernard REBIERE CRA Limousin - accueil@limousin.chambagri.fr

Plus en détail

La valorisation du lupin en alimentation animale

La valorisation du lupin en alimentation animale La valorisation du lupin en alimentation animale E. Froidmont Plan de l exposé Valeur nutritionnelle du lupin Valorisation en alimentation bovine Essai avec la graine Essai en ensilage Forme de présentation

Plus en détail

Une bergerie aménagée dans une ancienne stabulation pour vaches laitières

Une bergerie aménagée dans une ancienne stabulation pour vaches laitières Une bergerie aménagée dans une ancienne stabulation pour vaches laitières Les points clés Avant de transformer une stabulation pour vaches laitières en bergerie, un état des lieux des aménagements existants

Plus en détail

Réagir aux alertes sanitaires : avortements et diarrhées

Réagir aux alertes sanitaires : avortements et diarrhées c Réagir aux alertes sanitaires : avortements et diarrhées Les avortements, les diarrhées constituent des troubles de santé potentiellement contagieux qui doivent alerter l éleveur et l amener à prendre

Plus en détail

MAÎTRISE DE LA REPRODUCTION EN MONTE NATURELLE CHEZ LES OVINS LAITIERS DE RACE LACAUNE

MAÎTRISE DE LA REPRODUCTION EN MONTE NATURELLE CHEZ LES OVINS LAITIERS DE RACE LACAUNE MAÎTRISE DE LA REPRODUCTION EN MONTE NATURELLE CHEZ LES OVINS LAITIERS DE RACE LACAUNE BIBLIOGRAPHIE «Les méthodes de maîtrise de la reproduction disponibles chez les mammifères d élevage et leur intérêt

Plus en détail

Sorgho fourrager, de la culture à la valorisation.

Sorgho fourrager, de la culture à la valorisation. Sorgho fourrager, de la culture à la valorisation. CAMPAGNE FINANCÉE AVEC L AIDE DE L UNION EUROPÉENNE LES DIFFÉRENTS TYPES DE SORGHOS FOURRAGERS Il existe une très grande diversité génétique au sein des

Plus en détail

Alternatives pour loger mes taures. Plan de présentation

Alternatives pour loger mes taures. Plan de présentation Alternatives pour loger mes taures Présentée par Valérie Tremblay, agr Préparé par GCA Chaudière-Etcheminet mise à jour par GCA Lotbinière-Nord Plan de présentation Besoins de construire une étable à taure

Plus en détail

Pâturage. La gestion de base des pâturages. Jean-Louis Vignola, dta MAPAQ Victoriaville

Pâturage. La gestion de base des pâturages. Jean-Louis Vignola, dta MAPAQ Victoriaville Pâturage.Ovin. 101 La gestion de base des pâturages Jean-Louis Vignola, dta MAPAQ Victoriaville Régie possible des pâturages Étapes de décisions (Barèmes) 1- Détermination des besoins théoriques en pâturage

Plus en détail

Le Maïs Fourrage, une sécurité pour les stocks fourragers

Le Maïs Fourrage, une sécurité pour les stocks fourragers Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Le Maïs Fourrage, une sécurité pour les stocks fourragers 1 Le Maïs : une plante, trois utilisations semis levée 3-4 f. 5-6 f. 10-12 f. floraison laiteux-pâteux

Plus en détail

SYSTEME FOURRAGER ET ALIMENTATION DU TROUPEAU

SYSTEME FOURRAGER ET ALIMENTATION DU TROUPEAU Biennale 2014 des Conseillers en Bâtiment d Elevage VISITE D EXPLOITATION C1 Bâtiments vaches laitières Logettes raclées, traite roto 22 postes intérieurs EXPLOITATION Main d œuvre : 9 UMO dont 6 associés

Plus en détail

6. Soutiens couplés, une PAC plus favorable à l'élevage

6. Soutiens couplés, une PAC plus favorable à l'élevage Aides Couplées JA Verdissement Paiement redistributif DPB 6. Soutiens couplés, une PAC plus favorable à l'élevage 13 % de l enveloppe des aides directes sous forme de soutiens couplés avec priorité à l

Plus en détail

Les parasites gastro-intestinaux du cheval

Les parasites gastro-intestinaux du cheval Les parasites gastro-intestinaux du cheval Les parasites gastro-intestinaux du cheval Parasites intestinaux * Prévalence en France Signes cliniques Nématodes Cyathostomes Ascarides (Parascaris equorum)

Plus en détail

Ferme de Tours Fondettes Fondettes

Ferme de Tours Fondettes Fondettes Service Régional de la Formation et du Développement FERMOSCOPIE Description du fonctionnement d une exploitation agricole Ferme de Tours Fondettes 37 230 Fondettes Polyculture Viticulture Horticulture

Plus en détail

Engraisser des bovins-viande avec du maïs grain humide ou du maïs épi entier pour renforcer l autonomie alimentaire des élevages

Engraisser des bovins-viande avec du maïs grain humide ou du maïs épi entier pour renforcer l autonomie alimentaire des élevages Engraisser des bovins-viande avec du maïs grain humide ou du maïs épi entier pour renforcer l autonomie alimentaire des élevages Les différentes formes de maïs 100 épi MGH Entier Broyé Remplissage du grain,

Plus en détail

La résistance aux anthelminthiques et l'importance de la réduction de leur usage chez les ruminants C. Chartier, UMR BioEpAr, Oniris

La résistance aux anthelminthiques et l'importance de la réduction de leur usage chez les ruminants C. Chartier, UMR BioEpAr, Oniris La résistance aux anthelminthiques et l'importance de la réduction de leur usage chez les ruminants C. Chartier, UMR BioEpAr, Oniris Bretagne et Pays de Loire Introduction Les strongyloses gastro-intestinales

Plus en détail

Les systèmes de production caprine

Les systèmes de production caprine Les systèmes de production caprine Eléments structurants, diversité, exemples Document réalisé par l Institut de l Elevage 1 Les systèmes de production L étude d un système de production s intéresse à

Plus en détail

La protéine protégée naturellement

La protéine protégée naturellement La protéine protégée naturellement Une innovation pour tanner naturellement! Un process de tannage naturel (cuisson à haute température, associée à des sucres spécifiques) pour : Limiter la dégradabilité

Plus en détail

Innovation Bélisle. OBJECTIFS de Bélisle. Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! OBJECTIFS. Projet 2012 à /04/2014

Innovation Bélisle. OBJECTIFS de Bélisle. Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! OBJECTIFS. Projet 2012 à /04/2014 Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! Dr Shyam Baurhoo Directeur Recherche & Développement Professeur Adjoint, Université de McGill OBJECTIFS de Bélisle Objectifs: à la recherche

Plus en détail

Autonomie alimentaire

Autonomie alimentaire Concevoir des systèmes de production innovants et durables Autonomie alimentaire Arnaud DEVILLE Conseiller Viande Bovine et Systèmes de Productions Claire POYAC Coordinatrice des expérimentations en agronomie

Plus en détail

L herbe bien pâturée, l aliment le moins cher

L herbe bien pâturée, l aliment le moins cher L herbe bien pâturée, l aliment le moins cher Intervention de Stéphane Martignac Chambre d Agriculture de la Corrèze Témoignage de M. DEZES Condat sur Ganaveix, Corrèze 3 septembre 2015 1 Objectif : Pâturer

Plus en détail

des poulains M. Delerue, Direction du Développement et de la recherche Automne 2016 Ifce, 2016

des poulains M. Delerue, Direction du Développement et de la recherche Automne 2016 Ifce, 2016 La vermifugation des poulains M. Delerue, Direction du Développement et de la recherche Automne 2016 1 Particularités des poulains Des parasites spécifiques strongyloïdes ascaris Poulains plus sensibles

Plus en détail

On retrouve ces exploitations dans la plaine céréalière de Champagne

On retrouve ces exploitations dans la plaine céréalière de Champagne 13 CAS-TYPES LAITIERS - EST DE LA FRANCE En Champagne-crayeuse un système de polyculture élevage avec du maïs et des co-produits 2 associés 140 ha de SAU 462 000 litres de lait 60 vaches Prim Holstein

Plus en détail

COMPARAISON DES PERFORMANCES DE 3 RACES DE CHEVRES LAITIERES ELEVEES DANS LA REGION DE OUARZAZATE

COMPARAISON DES PERFORMANCES DE 3 RACES DE CHEVRES LAITIERES ELEVEES DANS LA REGION DE OUARZAZATE COPARAISON DES PERORANCES DE 3 RACES DE CHEVRES LAITIERES ELEVEES DANS LA REGION DE OUARZAZATE Par : Dr. EZZAHIRI AHED BENLAKHAL OHAED (Septembre 1985) I. INTRODUCTION Pour développer la production laitière

Plus en détail

Quel objectif pour l âge au premier vêlage en BBBc? Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech - ULg Unité Zootechnie Ebly 15 janvier 2013

Quel objectif pour l âge au premier vêlage en BBBc? Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech - ULg Unité Zootechnie Ebly 15 janvier 2013 Quel objectif pour l âge au premier vêlage en BBBc? Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech - ULg Unité Zootechnie Ebly 15 janvier 2013 A emporter Âge au premier vêlage Règles physiologiques Choix stratégiques

Plus en détail

Normes d excrétion d azote par espèce animale

Normes d excrétion d azote par espèce animale Annexe 6 Normes d excrétion d azote par espèce animale Source : Arrêté du 19 décembre 2011 relatif au programme d actions national à mettre en œuvre dans les zones vulnérables afin de réduire la pollution

Plus en détail

DIAGNOSTIC ALIMENTATION : DEMARCHE EN ELEVAGE LAITIER

DIAGNOSTIC ALIMENTATION : DEMARCHE EN ELEVAGE LAITIER CONTROLE LAITIER 44 DIAGNOSTIC ALIMENTATION : DEMARCHE EN ELEVAGE LAITIER L EXPLOITATION Élevage : SITUATION ACTUELLE : Niveau de production : Commune : TB / TP : Effectif vaches laitières : Kg concentré

Plus en détail