Les artisans, la France d aujourd hui

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les artisans, la France d aujourd hui"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE Elections aux chambres de métiers et de l artisanat Du 17 février au 9 mars 2005 Les artisans, la France d aujourd hui Sommaire Les artisans font la France d aujourd hui page 2 Une représentation démocratique..page 3 Quelle société pour demain?...pages 4 à 7 Un maillage sur tout le territoire.pages 8 à 14 1

2 Les artisans, la France d aujourd hui L intérêt sans précédent pour ces élections s explique par la place de l artisanat au cœur de l avenir de notre pays. Fort de ses entreprises et de son chiffre d affaires de 237 milliards d euros, l artisanat est considéré comme l un des secteurs de l économie qui poursuit le plus régulièrement son développement. Les 106 chambres de métiers et de l artisanat, gérées par des artisans élus, sont quant à elles reconnues comme le Parlement des entreprises artisanales. Au plan économique, elles sont force de proposition auprès des pouvoirs publics dans l intérêt des artisans. Elles préparent activement leur contribution à la loi Entreprises, proposant un environnement plus adapté à l entreprise artisanale. L actualité les pousse à être particulièrement vigilantes et réactives sur des sujets comme la réforme de la taxe professionnelle, celle de la loi Galland et les règles encadrant la concurrence Elles sont en première ligne sur les sujets d actualité comme la refondation de l apprentissage, oeuvrant sans relâche pour un niveau de financement minimum pour les apprentis de leurs Centres de formation (CFA). Enfin et surtout, elles assument une formidable mission de développement et de transmission des savoirs dont la réussite contribuera à façonner la société de demain. Les valeurs de l artisanat redeviennent modernes, mais il reste à convaincre des jeunes et tous ceux qui pourraient s y épanouir de rejoindre les entreprises artisanales. Cette élection appelle près d un million de personnes à désigner 4000 d entre eux pour affronter les défis des cinq prochaines années et contribuer ainsi à construire notre avenir commun. 2

3 Une représentation démocratique Le million de chefs d entreprise artisanales, conjoints collaborateurs, personnes physiques ou représentants de personnes morales qui ont la qualité d électeurs sont de nationalité française ou membres de la Communauté européenne ou d un Etat membre de l espace économique européen. Ils ont en commun d être tous inscrits au Répertoire des métiers. Les listes électorales sont consultables dans chaque chambre de métiers et de l artisanat ainsi qu à la préfecture du département. Chaque chambre de métiers est constituée de trente-six membres répartis en deux collèges. Celui des activités comprend vingt quatre membres répartis en quatre catégories, alimentation, bâtiment, fabrication et services. Celui des organisations professionnelles comprend douze membres. Les nouveaux élus élisent ensuite, par bulletin secret, un bureau avec un président. Le renouvellement concerne les cent six chambres locales. La durée du mandat est fixée à cinq ans renouvelables, l artisan élu devant répondre, pendant la durée de son mandat, aux conditions d éligibilité et notamment l inscription au répertoire des métiers. A l issu du vote, près de 4000 artisans auront été désignés démocratiquement par leurs pairs pour être les acteurs du soutien, du développement et de la promotion des métiers artisanaux et de leurs filières d apprentissage. CALENDRIER DES ASSEMBLEES CONSTITUTIVES Du 17 février au 9 mars. date du vote par correspondance 16 mars..proclamation des résultats par les préfets 17 mars convocation de l assemblée générale constitutive des chambres départementales du 29 mars au 4 avril AG des chambres départementales élection de leur bureau élection des représentants aux chambres régionales 7, 8, 11 ou 12 avril AG des chambres régionales élection de leur bureau le 20 avril..ag de l APCM 3

4 Quelle société pour demain? Les artisans au cœur de l emploi En Europe, plus de 95% des entreprises sont des entreprises de moins de vingt salariés. Un tiers des créations reprises d entreprises en 2004 sont des entreprises artisanales. Le rythme des créations d entreprise recensées par les CFE (centre de formalités des entreprises) des chambres de métiers et de l artisanat progresse d environ 15 % depuis le milieu de l année Au plan qualitatif, la part de l artisanat dans le renouvellement du tissu économique de notre pays est encore plus importante : Les entreprises artisanales sont présentes sur tout le territoire et font bénéficier tous les départements du rythme des créations. Le tiers des nouvelles entreprises artisanales embauche dès le démarrage de l activité, contre 23 % dans les autres secteurs de l économie. La pérennité des entreprises artisanales s avère meilleure que la moyenne, surtout dans les secteurs des services et de la production. Les chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprises artisanales, le plus souvent des cadres en reconversion qui font le choix délibéré de l entrepreneuriat, bénéficient d atouts personnels supérieurs aux autres créateurs ou repreneurs. Enfin, l artisanat se féminise, lentement, mais sûrement : les femmes représentent aujourd hui près de 20 % des chefs d entreprise, soit un doublement en quelques années. Elles s investissent dans les métiers de services, mais aussi dans les métiers plus traditionnellement masculins du bâtiment ou de la production. 4

5 L apprentissage lié à l embauche Le taux de chômage des jeunes est préoccupant dans notre société et l artisanat a besoin d eux. La loi de cohésion sociale, en apportant la reconnaissance d une voie de formation directement liée à l embauche, ouvre la voie du développement de l apprentissage. C est l une des conditions indispensable au retour du plein emploi dans notre pays et à l intégration des jeunes dans le monde du travail. Pourtant, l objectif de apprentis requiert deux conditions : - Faire connaître les métiers - Assurer un financement minimum à la formation des apprentis Aujourd hui, pour assurer correctement leur mission auprès des jeunes, les chambres de métiers et de l artisanat évaluent les besoins à un minimum de 3500 par an et par apprenti (niveau V) comparé à une moyenne de 8000 dans d autres filières de formation. Actuellement, elles ne bénéficient que de 3% de la taxe d apprentissage collectée au niveau national tout en formant 30% des apprentis. Les artisans au cœur de la vie quotidienne Plusieurs dossiers déterminants pour l avenir de l artisanat ont été récemment ouverts. Ils concernent : - les règles de la concurrence, - l équilibre entre le commerce, le service de proximité et les grands équipements commerciaux, - les dispositifs de régulation du développement, - les conditions d exercice des métiers de l artisanat, - la fiscalité des entreprises. Les décisions qui seront arrêtées sur tous ces sujets auront des répercussions durables et profondes sur la société dans laquelle nous vivrons. Oublier le rôle central des artisans dans le développement de l activité économique des zones rurales, c est nier le principe du «mêmes droits, mêmes devoirs» et risquer la désertification de nos campagnes. Tout miser sur les grands groupes de la distribution aboutirait à la disparition des commerces de proximité tenus en grande partie par des artisans qui apportent un savoir faire, la sécurité recherchée par les consommateurs et contribuent à maintenir le lien social qui caractérise notre société. 5

6 Les conditions de vie de l artisan Il y a encore des conjoints qui ne bénéficient d aucuns droits. Les artisans attendent du nouveau projet de loi «Entreprises» la reconnaissance du rôle du conjoint dans l entreprise, C est de fait l ensemble de la situation du conjoint collaborateur de l entreprise artisanale qui doit être revu pour en finir avec cette situation insupportable. Les formalités de création d une entreprise ont été simplifiées. Toutefois il n existe pas en France de véritable statut de l entreprise individuelle correspondant à l activité artisanale. Pourtant, plus de 60% des artisans le privilégient. La protection de la résidence principale, prévue par la première loi Initiative économique, restait d un accès onéreux. A l occasion de la dernière lecture de la loi de finances rectificative, l appui des parlementaires a permis d obtenir un allègement significatif de ces dispositions. Le temps de l artisan Au cours de sa vie d entrepreneur, l artisan doit concilier sa capacité de création avec les problèmes du développement de son entreprise tout en assurant sa relation directe avec son client. De plus, il doit absorber constamment de nouvelles règles administratives le plus souvent inadaptées. Les structures d accompagnement des artisans comme les CMA y répondent. La formation des chefs d entreprises artisanales et de leurs collaborateurs nécessite l accès, pour l artisan, à la formation continue. Les nouvelles dispositions qui prévoient l obligation de la formation continue de l employé posent la mise en pratique de son remplacement. Il reste encore à trouver le moyen pour le chef d entreprise artisanale de trouver le temps de sa propre formation. Le crédit d impôt serait une réelle incitation. Enfin le temps est encore un élément déterminant dans le développement de l entreprise artisanale. La taille de l entreprise artisanale est profondément liée aux contraintes pesant sur l artisan dans ses fonctions de chef d entreprise, devant gérer des équipes et des métiers toujours plus techniques et plus diversifiés. 6

7 Les chefs d entreprises artisanales doivent pouvoir bénéficier d appuis extérieurs pour leur gestion dans tous les domaines financiers, administratifs, TIC, e-developpement, un véritable «back-office» mutualisé. La transmission des savoir-faire L un des enjeux le plus préoccupant est la transmission du savoir-faire. Elle comporte deux aspects. - En premier lieu, celui du niveau des formations qui doit être sans cesse réajusté pour permettre l acquisition des métiers traditionnels et des nouveaux métiers. - Ensuite, celui du mode de recrutement des jeunes qui reste dans de nombreux cas une orientation par défaut et non par choix. L apprentissage représente pour le secteur la méthode pédagogique incontournable d accès aux savoir-faire et au savoir gérer de l entreprise. Il faut impérativement faire de l apprentissage une voie reconnue et valorisée et qu elle ne soit plus seulement considérée comme une voie de rattrapage des échecs de l enseignement général. Comme en témoignent les sondages, l opinion publique a évolué ; il reste encore aux parents et aux jeunes à intégrer l artisanat comme un avenir choisi et à franchir le pas en intégrant la diversité et la richesse des carrières offertes par les plus de 250 métiers de l artisanat. Concernant la transmission de l entreprise elle-même, la simplification de la réglementation est plus que jamais nécessaire. Pour toutes ces raisons, il est indispensable que l artisanat soit soutenu, défendu et représenté par l engagement quotidien d artisans choisis pour leur représentativité. Leur réussite sur tous ces sujets qui touchent l avenir de l artisanat est la promesse d une société à taille humaine, faite d initiatives et de libertés. 7

8 Un maillage sur tout le territoire La Chambre de métiers et de l artisanat (CMA) défend les intérêts généraux de l artisanat auprès des pouvoirs publics, en concertation avec les organisations professionnelles. Chaque chambre locale est l interlocuteur des institutions de son département. Les communes, le Conseil général, les pays et communautés d agglomération travaillent avec les chambres pour apporter un environnement favorable au développement des entreprises artisanales. Pour répondre à la décentralisation, les chambres de métiers ont renforcé leur échelon régional en donnant aux Chambres régionales les moyens de représentation et de fonctionnement qui leur permettront de jouer leur rôle auprès des Régions dans les projets de développement économique et de formation. L APCM, Assemblée permanente des chambres de métiers, exerce, auprès des pouvoirs publics, une action de soutien et de défense des intérêts des artisans pour que leurs attentes et leurs spécificités soient prises en compte dans l ensemble des lois et réglementations. Parallèlement, elle exerce une veille parlementaire qui permet d intervenir le plus efficacement possible dans la préparation des textes de loi concernant le secteur. Chaque chambre assure, dans la proximité, la relation d accompagnement des entreprises artisanales. Les entreprises sollicitent les services de la chambre pour rechercher un apprenti, établir des formalités administratives, participer à une formation, passer à Internet, s intégrer dans une action de développement, de modernisation, de respect des normes ou encore de promotion. De nombreux services sont communs à toutes les Chambres de métiers, accueil information orientation, études et actions économiques, apprentissage et formation, questions juridiques, statut de l artisan, qualification, formalités administratives. Pour simplifier la recherche d information, un numéro d appel commun vient d être activé, le

9 Accompagner les créateurs et les repreneurs Evolution des créations d'entreprises artisanales Ces résultats, en établissant la part importante de l artisanat dans la création d entreprise, démontrent aussi son implication profonde dans le développement économique. Les Chambres de métiers ont accompagné ce mouvement en proposant un guichet unique au créateur. Elles ont formé, en 2003, stagiaires dont les créateurs d entreprise en organisant plus de heures de stages. Ce qu il faut souligner, c est le maillage complet du territoire que représente les 400 points d accueil du réseau des chambres de métiers, présents y compris grâce à une péréquation nationale des ressources dans les petits départements. Où qu ils s établissent, les futurs artisans bénéficient près de chez eux des services qui vont favoriser leur réussite avant et après la création ou la reprise. Pérenniser les nouvelles entreprises L artisanat présente de ce point de vue une situation relativement plus favorable que les autres secteurs : le taux de défaillance constaté y est sensiblement inférieur à 5 ans, plus proche de 40% que du taux global de 50%. L action des chambres de métiers concourt à cette amélioration : Elles organisent chaque année environ «stages préparatoires à l installation», qui s imposent à tout créateur d entreprise artisanale ne disposant pas d une expérience suffisante. 9

10 Elles offrent en outre la possibilité aux chefs d entreprise de suivre volontairement des stages plus approfondis, 150 h environ. Plus de stages de ce type sont organisés chaque année. Elles accompagnent enfin les chefs d entreprise qui le souhaitent dans des «démarches de progrès», soit globales, soit sur certains thèmes particulièrement stratégiques : environnement, commercial, export Elles encouragent la constitution de groupements d employeurs qui offrent des services mutualisés aux artisans. Fortes de leur expérience en la matière, les Chambres de métiers sont prêtes à proposer aux Régions, chargées de coordonner l action économique locale, des conventions organisant, sur la base d un conseil de qualité, une meilleure efficacité des fonds publics consacrés à la création et au développement des petites entreprises. Solidarité entre artisans Un fonds, créé et géré par l APCM et alimenté par une contribution des Chambres de métiers et de l artisanat proportionnelle au nombre d artisans immatriculés, intervient par l intermédiaire de ces dernières, au bénéfice des artisans sinistrés, essentiellement en cas de sinistres donnant lieu à arrêté portant constatation de l état de catastrophes naturelles publié au JO. Les CMA sont le seul interlocuteur des artisans sinistrés et représentent le fonds auprès de ces derniers. Au titre de l année 2004, les dépenses se sont élevées à ,38. Répartition des formalités administratives Titre de qualification d'artisans 12% Radiations 25% Créations pures 28% Modifications administratives 28% Reprises 7% 10

11 L action économique Les services économiques ont accompagné créateurs d entreprises et reçu porteurs de projets. Les collaborateurs des CM ont monté dossiers de financement d entreprises et dossiers sur le thème de l environnement. Ils ont effectué visites en entreprises en Formation et emploi - Centre d aide à la décision (CAD) Les contacts des CAD se composent de 70 % de jeunes à la recherche d un contrat d apprentissage, de 25 % d entreprises à la recherche d un contrat d apprentissage, 3 % d entreprises à la recherche d un salarié et 2 % de salariés à la recherche d un emploi. - Centre de Formation des Apprentis (CFA) Les chambres ont indiqué que apprentis étaient inscrits dans leurs CFA, ils correspondent bien sûr aux effectifs des CFA gérés par une CM.soit directement soit en association. 1,5 million de contacts en points d accueil répartis sur tout le territoire national contacts assurés dans le but d établir une formalité administrative relevant du CFE, Centre de formalités des entreprises artisans reçus en vue d une action de développement économique jeunes ou chefs d entreprises pour l établissement d un contrat d apprentissage jeunes venus consulter le CAD, Centre d aide à la décision, pour connaître les filières de l artisanat stagiaires pour bénéficier d une des formations dispensées par les chambres de métiers et de l artisanat stagiaires candidats à la création ou à la reprise d une entreprise artisanale pour suivre le stage préalable à l installation. Ces chiffres sont établis pour la première fois et ne prennent pas en compte les contacts virtuels -téléphone, Internet, courriers- qui représentent 30 % de l ensemble de ces contacts. 11

12 Promouvoir l artisanat 1. Semaine nationale de l artisanat : toucher le grand public et faire connaître les métiers. Visites d entreprises, portes ouvertes, expositions, démonstrations. Organisation sur l ensemble du territoire. (22 au 27 avril 2005) 2. Semaine de la création reprise : de nombreuses opportunités offertes à créateurs ou repreneurs dans tous les secteurs de l artisanat. (6 au 12 octobre 2005) 3. Rencontres Sénatoriales de l Apprentissage, réflexion en présence des apprentis et de représentants du gouvernement. (11 mai 2005) 4. Rencontres franco-allemandes réunissant près de 400 Présidents de Chambres de Métiers de France et d Allemagne Agir au niveau de l Europe Dans l Europe élargie, les PME et l Artisanat emploient plus de 80 millions de personnes, soit deux tiers de l ensemble des emplois du secteur privé. Dans la précédente mandature, en dépit de leurs deux engagements successifs, les décisions continuent d être prises en fonction de quelques grandes entreprises et à être dérogatoires pour quelque 99,8% des entreprises! C est pourquoi il est important d être fortement représenté auprès des instances européennes, mais également au sein de l organisation européenne fédératrice : l UEAPME, Union européenne de l artisanat et des PME. L APCM fait entendre sa voix auprès des instances européennes afin que des mesures urgentes et nécessaires soient adoptées pour améliorer l'environnement général des entreprises : renforcer la formation initiale et continue et mettre en place un véritable cursus européen des apprentis. identifier et faire prendre conscience de l importance du rôle de l artisanat en Europe rendre l artisanat actif dans les politiques régionales européennes renforcer la coopération dans le domaine de l artisanat avec les autres pays européens 12

13 L information communautaire passe par le réseau Euro Info Centre Métiers qui a permis de faire remonter auprès des institutions européennes 40 problématiques concrètes relatives à l application des directives et règlements européens sur le marché intérieur. Agir auprès des institutions européennes pour défendre les intérêts de l artisanat Dix prises de positions ont été rendues officielles en 2004, portant sur le marché intérieur, la fiscalité, la politique régionale en Europe, la politique d entreprise Celles-ci ont été défendues auprès des institutions européennes ainsi qu auprès de quinze hautes personnalités. Une rencontre a été organisée entre 40 présidents de Chambres de métiers et de l artisanat et le Commissaire Barrot. Six députés européens français défendent désormais les positions de l artisanat et, en 2005, une coopération renforcée avec le Parlement Européen sera mise en œuvre. Un rayonnement vers les pays en développement Passeport des pays en développement, l artisanat est un modèle de production et de développement commun à tous les pays favorisés ou moins favorisés. Cette fonction de solidarité inhérente à l artisanat se concrétise par l organisation de cessions de formation et des échanges nombreux avec nos voisins méditerranéens et africains. Cette mission assurée par l APCM avec l appui du réseau participe au rayonnement de l artisanat dans le monde. Les sites Internet du réseau des CM L actualité et les publications Le site du réseau : Transmission reprise d'entreprises : Coopération internationale : Euro méditerranée : L extranet de travail et d échange de savoir faire : Contact Presse : Elisabeth de Dieuleveult Tel: ou Mel : 13

14 Liste des représentations extérieures ASSOCIATION FRANCAISE DU MANAGEMENT DES CENTRES VILLES COMITE DE DEVELOPPEMENT RURAL AUPRES DE LA COMMISSION EUROPENNE COMITE INTERCONSULAIRE NATIONAL COMMISARIAT GENERAL AU PLAN COMMISSION NATIONALE DU FISAC CONFERENCE PERMANENTE DU TOURISME RURAL CONSEIL NATIONAL D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DU TERRITOIRE (CNADT) CONSEIL NATIONAL DE LA MONTAGNE CONSEIL NATIONAL DES TRANSPORTS CONSEIL NATIONAL DU TOURISME DATAR EPARECA (Etablissement Public National d'aménagement et de Restructuration des Espaces Commerciaux et Artisanaux) FEDERTION DES PARCS NATURELS DE France OBSERVATOIRE NATIONAL DU VOLONTARIAT DANS LE CORPS DES SAPEURS POMPIERS AFNOR BUREAU DU CONSEIL NATIONAL DE LA CONSOMMATION COMMISSION NATIONALE DES LABELS CERTIFICATIONS PRODUITS AGRICOLES ET ALIMENTAIRES CONSEIL DE LA CONCURRENCE CONSEIL NATIONAL CREATION REPRISE ET CONSEIL DE SURVEILLANCE + APCE CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE CONSEIL NATIONAL DE LA CONSOMMATION CONSEIL NATIONAL DE L'INFORMATION STATISTIQUE CONSEIL NATIONAL DU CREDIT ET DU TITRE COMITE CONSULTATIF CONSEIL SUPERIEUR DES INSTALLATIONS CLASSEES FEDERATION FRANCAISE DES CENTRES DE GESTION ET D'ECONOMIE DE L'ARTISANAT (FFCGEA) OBSERVATOIRE NATIONAL DU COMMERCE OBSERVATOIRE NATIONAL DU SERVICE PUBLIC DU GAZ ET DE L'ELECTRICITE CA DU COMITE Français DES OLYMPIADES DES METIERS COMITE DE COORDINATION DES PROGRAMMES REGIONAUX DE L'APPRENTISSAGE - commission plénière COMITE INTER PROFESSIONNEL CONSULTATIF FORCE TOUS POUR L EMPLOI COMMISSION ARMEE JEUNESSE COMMISSION NATIONALE DE LA CERTIFICATION PROFESSIONNELLE Commission permanente - DGEFP - COMMISSIONS PROFESSIONNELLES CONSULTATIVES CONSEIL DE PERFECTIONNEMENT DU CFA DES COMPAGNONS DU DEVOIR CONSEIL NATIONAL SUPERIEUR EDUCATION ET RECHERCHE CONSEIL SUPERIEUR DE L'EDUCATION GROUPE DE POLITIQUE CONTRACTUELLE DGEFP Comité de coordination des programmes régionaux pour le financement de l'apprentissage HAUT COMITE EDUCATION HAUT CONSEIL DE L'EVALUATION ONISEP UNION DE L'ECONOMIE SOCIALE POUR LE LOGEMENT UNION NATIONALE DES FOYERS DE JEUNES TRAVAILLEURS UNION NATIONALE SPORTIVE DE L'APPRENTISSAGE CEREQ CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL FNPCA (Conseil d'administration) Cite des Sciences et de l'industrie Fondation Villette entreprise ACADEMIE AVIGNON CONFERENCE PERMANENTE DES COMPAGNIES CONSULAIRES AFRICAINES ET FRANCAISES CONSEIL D'ADMINISTRATION DU BEAF, Bureau européen de l artisanat français Ministère des Affaires Etrangères UEAPME, Union européenne de l artisanat et des PME UIAPME, Union internationale de l artisanat et des PME 14

15 Panorama des 250 métiers de l artisanat Afficheur Affûteur Ajusteur Aluminier Ambulancier Archetier Armurier Bijoutier Bijoutier fantaisie Bijoutier joaillier Blanchisseur Bobinier Bobinier electromécanicien Boisselier Bonnetier Bottier Boucher Boucher hippophagique Boulanger Bourrelier Brodeuse Bronzier Calligraphe Cannage Carreleur Carreleur mosaïste Carrier Carrossier Carrossier réparateur Cartonnier Céramiste Chaisier Chapelier Charcutier traiteur Charpentier Chaudronnier Chaudronnier tôlier Chauffagiste Chocolatier confiseur Chromeur Ciseleur Coiffeur Conducteur routier Confiseur Conserveur Constructeur Constructeur d ensembles chaudronnés Contrôleur technique Contrôleur technique automobile Cordonnier Corsetière Costumière Coutelier Couturière Couvreur Créateur d art textile Créateur de bijoux contemporains Créateur de jouets en bois Crêpier Cuivreur Décolleteur Décorateur étalagiste Décorateur scénographe Décorateur sur céramique Décorateur sur verre Décoreur bois Déménageur Dentellière Détacheur Diamantaire Diéséliste Dinandier Doreur Doreur à la feuille Doreur sur bois Doreur sur cuir Ebéniste Electricien Electricien automobile Electricien d équipement Electromécanicien Electronicien Electrotechnicien leur leur d art leur sur métal Embaumeur Emboutisseur Employé de pressing Encadreur Enlumineur Entretien des articles textiles Entretien et hygiène des locaux Equipementier automobile Escaliéteur Esthéticienne Etalagiste Etameur Eventailliste Fabricant d articles textiles Fabricant de bateaux de plaisance Fabricant de boissons Fabricant de cycles Fabricant de fleurs artificielles Facteur d instruments à cordes Facteur d instruments à vent Facteur d orgues Facteur de pianos Faïencier Ferblantier Ferronnier Ferronnier d art Fleuriste Fondeur Fondeur d art Forgeron Fourreur Fraiseur Fresquiste Frigoriste Fumiste Gainier Gantier Gemmologue Glacier Graphiste Graphiste décorateur Graveur Graveur en bijouterie Graveur sur métal Graveur sur pierre Graveur sur verre Horloger Horlogerjoaillier Illustrateur Imprimeur Infographiste Installateur conseil en équipements électroménagers Lapidaire Laqueur Layetier Lingère Lissier Lissier rentayeur Lithographe Litier Lunetier Luthier Luthier archetier Maçon Maquettiste Marbreur Marbrier Maréchal-Ferrant Marionnetiste Maroquinier Marqueteur Matelassier Mécanicien Mécanicien en automobiles Mécanicien en cycles et motos Mécanicien décolleteur Mécanicien en machines agricoles Mécanicien en materiels de parcs et jardins Mécanicien en moteurs marins Mécanicien outilleur Menuisier Menuisier en siège Métallier Meunier Minotier Miroitier Modeleur mécanicien Modéliste Modiste Monteur dépanneur Moquettiste Mosaïste Nettoyeur Nettoyeur appreteur (pressing) Opérateur en productique mécanique Opticien lunetier Orfèvre Ornementaliste Orthopédiste Orthoprothésiste Orthoprothésiste podo-orthésiste Outilleur Papetier Passementier Pâtissier Pâtissier glacier chocolatier confiseur Paysagiste Peintre Peintre en carrosserie Peintre décorateur Peintre en lettres Peintre sur bois Peinture sur tissus Pelletier Perruquier Photographe Photograveur Pipier Plasturgiste Plâtrier Plombier Plombier chauffagiste Plumassier Podo-orthésiste Poissonnier Poseur de revêtement Posticheur Potier Préparateur de composition florale Préparateur de la forme imprimante Projectionniste Prothésiste dentaire Radio-électricien Ravaleur Rechappeur Récupérateur de matières premières Relieur Réparateur en électroménager et électronique grand public Repasseuse Reprographe Restaurateur automobile Restaurateur de meubles Restaurateur de peinture Retoucheur Sabotier Salaisonnier Savonnier-parfumeur Scieur Sculpteur Sculpteur sur bois Sellier Sérigraphe Serrurier Serrurier métallier Sertisseur Shapeur Soudeur Souffleur Staffeur Staffeur ornemaniste Stucateur Tabletier Tailleur Tailleur de pierre Tailleur de verre Tapissier d ameublement Tapissier décorateur Taxi Taxidermiste Teinturier Terrassier Tisserand Toiletteur pour animaux Tôlier Tonnelier Torseur Tourneur Tourneur sur bois Traiteur Tricoteuse Tripier Tuilier Tuyauteur Typographe Vannier Vendeur en produits alimentaires Vernisseur Verrier Verrier à la main Verrier au chalumeau Verrier cristallier Vitrailliste Vitrier Vitrificateur Vulcanisateur 15

ÊTRE ARTISAN. Pourquoi pas Moi?

ÊTRE ARTISAN. Pourquoi pas Moi? ÊTRE ARTISAN Pourquoi pas Moi? l rtisanat, c est quoi? Des Métiers créatifs qui permettent de s exprimer et d évoluer Des Métiers ouverts qui concernent les secteurs les plus divers Des Métiers porteurs

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 12 décembre 2003 fixant la liste des métiers de l artisanat d art. NOR: ECOA0320025A

ARRETE Arrêté du 12 décembre 2003 fixant la liste des métiers de l artisanat d art. NOR: ECOA0320025A Le 17 décembre 2013 ARRETE Arrêté du 12 décembre 2003 fixant la liste des métiers de l artisanat d art. NOR: ECOA0320025A Le secrétaire d Etat aux petites et moyennes entreprises, au commerce, à l artisanat,

Plus en détail

Nomenclature des Métiers d Art Ateliers d Art de France

Nomenclature des Métiers d Art Ateliers d Art de France Extrait de l article 1 des statuts d Ateliers d Art de France : «Il a été formé sous le couvert de la loi du 21/03/1884 une association groupant des professionnels français de la céramique d art et de

Plus en détail

LISTE DES ACTIVITES ARTISANALES

LISTE DES ACTIVITES ARTISANALES LISTE DES ACTIVITES ARTISANALES AGRICULTURE & PECHE... 2 INDUSTRIES AGRO-ALIMENTAIRES, TABCS & ALUMETTES... 2 INDUSTRIES DE CUIRS & CHAUSSURES... 2 INDUSTRIES DIVERSES... 2 INDUSTRIES DU BOIS, LIEGE, PAPIER,

Plus en détail

L ARTISANAT. Vous êtes artisan et vous recherchez un local d activité adapté à votre métier?

L ARTISANAT. Vous êtes artisan et vous recherchez un local d activité adapté à votre métier? L ARTISANAT Vous êtes artisan et vous recherchez un local d activité adapté à votre métier? CBRE, le numéro un mondial en conseil immobilier d entreprise vous propose une sélection de locaux d activités

Plus en détail

COMMINGES 2010. Etude portant sur l Artisanat en zones d activités. Contribution de CMA Haute-Garonne. Octobre 2010. Canton de BOULOGNE- SUR-GESSE

COMMINGES 2010. Etude portant sur l Artisanat en zones d activités. Contribution de CMA Haute-Garonne. Octobre 2010. Canton de BOULOGNE- SUR-GESSE BOULOGNE- SUR-GESSE Canton de AURIGNAC MONTREJEAU SAINT-MARTORY SAINT-GAUDENS SALIES-DU- SALAT BARBAZAN Canton d'aspet de SAINT-BEAT COMMINGES 2010 Etude portant sur l Artisanat en zones d activités LUCHON

Plus en détail

LE SECTEUR DU BATIMENT

LE SECTEUR DU BATIMENT LE SECTEUR DU BATIMENT INTERVENANTS 1 - CAPEB 2 Compagnons du Devoir 3 BTP CFA de l Aude Les métiers du bâtiment et les perspectives d évolution professionnelles L Artisanat du bâtiment dans l économie

Plus en détail

Formation >>> Fleuriste. >>> Pour répondre à vos préoccupations du moment >>> Pour préparer l avenir de votre entreprise

Formation >>> Fleuriste. >>> Pour répondre à vos préoccupations du moment >>> Pour préparer l avenir de votre entreprise r, esthéticienne, cordonnier, fleuriste, teinturier pressing, pâtissier, chocolatier, boulanger, poissonnier, t r, charcutier, ambulancier, taxi, prothésiste dentaire, charpentier, menuisier, chaudronnier,

Plus en détail

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2 Dossier de presse La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche Synthèse page 2 Le contexte de la campagne page 5 Le déroulement de la campagne page 7 Faits

Plus en détail

Vous voulez devenir apprenti(e)?

Vous voulez devenir apprenti(e)? Vous voulez devenir apprenti(e)? Plan 1. Comment fonctionne l apprentissage 2. Les CFA à Montpellier et environs 3. Les métiers porteurs 4. Les effectifs d apprentis 5. Et si vous ne trouvez pas d employeur?

Plus en détail

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1 La Chambre de Métiers et de l Artisanat de Vaucluse (CMA 84) et le réseau des Chambres de Métiers de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur se mobilisent en 2013. Afin de promouvoir, auprès des jeunes de

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Base légale : Loi modifiée du 19 décembre 2008 portant réforme de la formation professionnelle

Base légale : Loi modifiée du 19 décembre 2008 portant réforme de la formation professionnelle Projet de règlement grand-ducal portant fixation des indemnités d apprentissage dans les secteurs de l artisanat, du commerce, de l industrie et de l agriculture. Base légale : Loi modifiée du 19 décembre

Plus en détail

Note de cadrage relative à l épreuve de VERIFICATION DES CONNAISSANCES TECHNIQUES

Note de cadrage relative à l épreuve de VERIFICATION DES CONNAISSANCES TECHNIQUES CONCOURS INTERNE ET TROISIEME CONCOURS D AGENT DE MAÎTRISE TERRITORIAL Note de cadrage relative à l épreuve de VERIFICATION DES CONNAISSANCES TECHNIQUES INTITULE REGLEMENTAIRE DE L EPREUVE (décret n 2002-1049

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL D AVANCEMENT AU GRADE D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1ERE CLASSE

EXAMEN PROFESSIONNEL D AVANCEMENT AU GRADE D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1ERE CLASSE EXAMEN PROFESSIONNEL D AVANCEMENT AU GRADE D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1ERE CLASSE Standard : 02.47.60.85.00 - Courriel : concours@cdg37.fr - Site internet : www.cdg37.fr L emploi Les adjoints techniques

Plus en détail

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011 Dossier de presse Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales Du 18 au 25 novembre 2011 2 Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales - 18 au 25 novembre 2011

Plus en détail

L ARTISANAT 1 ère entreprise de France. L apprentissage : Passeport pour l emploi

L ARTISANAT 1 ère entreprise de France. L apprentissage : Passeport pour l emploi L ARTISANAT 1 ère entreprise de France L apprentissage : Passeport pour l emploi le cad de la chambre de Métiers et de l artisanat des conseillers spécialistes de l apprentissage et de l emploi l apprentissage

Plus en détail

Mais les modifications ne se cantonnent pas à l indice «R» ou «R2», l AGCF détermine aussi les OBG qui deviennent non programmables : indice «NP».

Mais les modifications ne se cantonnent pas à l indice «R» ou «R2», l AGCF détermine aussi les OBG qui deviennent non programmables : indice «NP». Les indices des intitulés des Cadres de références CPEONS du qualifiant ont donc été modifiés en ce sens. Vous voudrez bien en tenir compte dans vos programmations. Mais les modifications ne se cantonnent

Plus en détail

REPARTITION DES SPECIALITES PAR CENTRE DE GESTION

REPARTITION DES SPECIALITES PAR CENTRE DE GESTION REPARTITION DES SPECIALITES PAR CENTRE DE GESTION 1 CONCOURS D ADJJOI INT TECHNIQUE DE 11 EERREE CLASSE SESSION 22001144 ORGANISATION DES SPÉCIALITÉS DU CONCOURS EN RÉGION RHONE--ALPES Le retrait des dossiers

Plus en détail

ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE CONSEILS PRATIQUES A L ATTENTION DES CANDIDATS FILIERE TECHNIQUE

ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE CONSEILS PRATIQUES A L ATTENTION DES CANDIDATS FILIERE TECHNIQUE Examen professionnel ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE CONSEILS PRATIQUES A L ATTENTION DES CANDIDATS FILIERE TECHNIQUE Cette note contient des informations indicatives visant à aider le candidat à se

Plus en détail

Le guide des formalités

Le guide des formalités Le guide des formalités Tout au long la de votre vie, CMA 30 est là... Sommaire Quelques rappels importants permettant de faciliter la réalisation des formalités auprès du Service Formalités des Entreprises

Plus en détail

Formation professionnelle initiale Bourse des places

Formation professionnelle initiale Bourse des places 2 0 0 6 Formation professionnelle initiale Bourse des places Situation Semaine 12 Etat au 15 mars 2006 (1 er janvier - 15 mars 2006) OFPC Offi ce pour l orientation, la formation professionnelle et continue

Plus en détail

1836 1841 1846 Aubergiste 2 Aubergiste 1 Apprenti menuisier 1 Bordier 30 Bordier 36 Apprentie Couturiere 1 Boucher 1 Boucher 1 Aubergiste 3 Boulanger

1836 1841 1846 Aubergiste 2 Aubergiste 1 Apprenti menuisier 1 Bordier 30 Bordier 36 Apprentie Couturiere 1 Boucher 1 Boucher 1 Aubergiste 3 Boulanger 1836 1841 1846 Aubergiste 2 Aubergiste 1 Apprenti menuisier 1 Bordier 30 Bordier 36 Apprentie Couturiere 1 Boucher 1 Boucher 1 Aubergiste 3 Boulanger 5 Boulanger 2 Bordier 47 Bourlier 2 Bourlier 2 Boucher

Plus en détail

Le Titre de compétence, une carte maîtresse dans le parcours de formation!!

Le Titre de compétence, une carte maîtresse dans le parcours de formation!! Le Titre de compétence, une carte maîtresse dans le parcours de formation!! Un des atouts du Titre de compétence est de donner accès, ou de permettre des dispenses parfois importantes chez les opérateurs

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015 Les métiers porteurs Perspectives 2015 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est principalement basée sur les résultats d un rapport publié en janvier 2007 par le groupe «Prospective des

Plus en détail

P0 C M B N 50782#05 NOTICE DÉCLARATION DE CRÉATION D UNE ENTREPRISE C OMMERCE MÉTIERS BATELLERIE PERSONNE PHYSIQUE Merci de bien vouloir fournir les renseignements demandés qui ont un caractère obligatoire.

Plus en détail

CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE

CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE CENTRE DE GESTION DU JURA 5 avenue de la République BP 86 39303 CHAMPAGNOLE CEDEX Tél : 03 84 53 06 39 Fax : 03 84

Plus en détail

PORTES OUVERTES DES CFA

PORTES OUVERTES DES CFA PORTES OUVERTES DES CFA NOMS DES ETABLISSEMENTS VILLE DATE FORMATIONS CFA DINAH DERYCKE 365 rue Jules Guesde 59650 VILLENEUVE D ASCQ Tél : 03 20 19 66 81 22 mars 2013 23 mars 2013 CAP employé de vente

Plus en détail

L Artisanat profite des nouvelles mesures pour l emploi pour interpeller les artisans

L Artisanat profite des nouvelles mesures pour l emploi pour interpeller les artisans L Artisanat profite des nouvelles mesures pour l emploi pour interpeller les artisans Sommaire Une campagne d information des artisans sur les nouveaux dispositifs d embauche... 1 Les nouvelles mesures

Plus en détail

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE REPRISE - CREATION D ENTREPRISE Stage de préparation à l installation Une équipe de chargés de développement économique à votre écoute Vous souhaitez devenir chef d entreprise, la Chambre de Métiers et

Plus en détail

PORTES OUVERTES DES CFA

PORTES OUVERTES DES CFA PORTES OUVERTES DES CFA NOMS DES ETABLISSEMENTS CFA DINAH DERYCKE VILLE DATE FORMATIONS 365 rue Jules Guesde 59650 VILLENEUVE Tél : 03 20 19 66 62 / 03 20 19 66 61 / 03 20 19 66 67 ufa.derycke@ac-lille.fr

Plus en détail

METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007

METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007 METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007 Evolution de la liste par rapport à 2006 : - 1 Métier disparu (électromécanicien) - 11 Métiers nouveaux (identifiés en bleu) - 47 Métiers identiques Pôle

Plus en détail

ACCORD-CADRE ENTRE LE MINISTERE DE L'ÉDUCATION NATIONALE L'ASSOCIATION OUVRIERE DES COMPAGNONS DU DEVOIR DU TOUR DE FRANCE

ACCORD-CADRE ENTRE LE MINISTERE DE L'ÉDUCATION NATIONALE L'ASSOCIATION OUVRIERE DES COMPAGNONS DU DEVOIR DU TOUR DE FRANCE ACCORD-CADRE ENTRE LE MINISTERE DE L'ÉDUCATION NATIONALE ET L'ASSOCIATION OUVRIERE DES COMPAGNONS DU DEVOIR DU TOUR DE FRANCE désignée ci-après par le sigle AOCDTF Le ministère de l'éducation nationale,

Plus en détail

Liste des métiers et des formations ouvrant droit à l'aff pour l'ensemble de la région Poitou-Charentes Arrêté du 21 juillet 2008

Liste des métiers et des formations ouvrant droit à l'aff pour l'ensemble de la région Poitou-Charentes Arrêté du 21 juillet 2008 11111 Employé de ménage à domicile 42079 11112 Intervenant à domicile 43437 44019 44026 44028 11113 Intervenant auprès d'enfants 44030 44041 44042 44051 11122 Agent de service de collectivité 42069 42093

Plus en détail

ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE Par voie d examen professionnel

ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE Par voie d examen professionnel 1 ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE Par voie d examen professionnel SERVICE CONCOURS ET EXAMENS 335, rue du Bois Guyot 77350 LE MEE SUR SEINE Standard Concours : 01.64.14.17.77 Fax : 01.64.14.17.14 Serveur

Plus en détail

ACTIVITES REGLEMENTEES

ACTIVITES REGLEMENTEES ACTIVITES REGLEMENTEES Par le décret N 98-246 du 02 Avril 1998, quels que soient le statut juridique et les caractéristiques de l entreprise, un certain nombre d activités, dites réglementées ne peuvent

Plus en détail

Les résultats aux examens (Baccalauréat, CAP) en 2012

Les résultats aux examens (Baccalauréat, CAP) en 2012 Les résultats aux examens (Baccalauréat, CAP) en 2012 Pour chaque graphique, les résultats 2012 (en bleu) sont comparés aux résultats obtenus en 2011 (en jaune) et aux résultats de l'académie en 2012 (en

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016 Les métiers porteurs Perspectives 2016 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est basée sur les résultats d études publiées par la DARES et le Ministère du Travail en 2011 complétée par

Plus en détail

Certifications, Diplômes et habilitations

Certifications, Diplômes et habilitations Offre de formation réseau des Greta formation Certifications, Diplômes et habilitations continue http://greta-bretagne.ac-rennes.fr Certifications, diplômes, et habilitations Le réseau des de l académie

Plus en détail

Les rencontres sénatoriales de l apprentissage

Les rencontres sénatoriales de l apprentissage Les rencontres sénatoriales de l apprentissage 21 mai 2008 au Sénat «Tous les chemins mènent à l apprentissage» 1 COMMUNIQUE DE PRESSE Rencontres sénatoriales de l apprentissage 2008 : «Parcours d apprentis»

Plus en détail

JORF n 0048 du 26 février 2011

JORF n 0048 du 26 février 2011 JORF n 0048 du 26 février 2011 ARRETE Arrêté du 23 décembre 2010 modifiant l'arrêté du 20 juillet 2009 relatif aux certificats d'aptitude professionnelle et aux brevets d'études professionnelles prévus

Plus en détail

Bac pro : examen et diplômes intermédiaires

Bac pro : examen et diplômes intermédiaires Bac pro : examen et Le référentiel d un diplôme est un document officiel dans lequel figure le règlement de l examen. Ce règlement liste les épreuves et les unités auxquelles elles correspondent, leur

Plus en détail

Atlas Artisanat. de Haute-Garonne. Chambre de Métiers et de l Artisanat Haute-Garonne. Janvier 2012. Etat des lieux et Perspectives

Atlas Artisanat. de Haute-Garonne. Chambre de Métiers et de l Artisanat Haute-Garonne. Janvier 2012. Etat des lieux et Perspectives Chambre de Métiers et de l Artisanat alimentation services bâtiment production Atlas Artisanat de Janvier 2012 Etat des lieux et Perspectives Réalisé par Karima BELKALEM Service Etudes Statistiques et

Plus en détail

de découvrir les métiers de l artisanat au 17 décembre 2010

de découvrir les métiers de l artisanat au 17 décembre 2010 D O S S I E R D E P R E S S E Les ARTIMOBILES : une façon innovante et ludique de découvrir les métiers de l artisanat EN TOURNÉE du 15 novembre au 17 décembre 2010 sommaire l artisanat à la rencontre

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Métallier artisanal/métallière artisanale (47311 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Maréchal-ferrant...............................................

Plus en détail

La reconnaissance mutuelle

La reconnaissance mutuelle La reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles Entente Québec-France Une nouvelle passerelle entre le Québec et la France L Entente Québec-France Introduction Lever les obstacles à l attraction

Plus en détail

Construisons ensemble le monde de demain

Construisons ensemble le monde de demain Construisons ensemble le monde de demain Vous n imaginez pas encore ce que vous créerez demain ÉDITO Innovation, créativité, compétence, technicité, valeurs, talents Découvrez les Compagnons du Devoir.

Plus en détail

recrutement dans le BTP ayez le réflexe geiq! www.geiqbtp.fr info@geiqbtp.fr

recrutement dans le BTP ayez le réflexe geiq! www.geiqbtp.fr info@geiqbtp.fr recrutement dans le BTP ayez le réflexe geiq! www.geiqbtp.fr info@geiqbtp.fr Gagnez du temps dès le recrutement > un employeur unique, interface entre demandeurs d emploi et entreprises du BTP Les artisans

Plus en détail

Etude de l Offre sur le Bassin d emploi de Louviers

Etude de l Offre sur le Bassin d emploi de Louviers Etude de l Offre sur le Bassin d emploi de Louviers Durée: Du 17 Mars au 27 Juin 2011 Sources: Pôle Emploi, APEC, Presse locale, magazines spécialisés Périmètre de l étude: Bassin d emploi de Louviers

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION SOMMAIRE

RECUEIL DE LEGISLATION SOMMAIRE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 241 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 6 8 février 1977 SOMMAIRE Règlement grand-ducal du 22 janvier 1977

Plus en détail

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre l auto entrepreneur bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre Hervé NOVELLI Secrétaire d Etat chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services et de

Plus en détail

Appel d offres. Actions collectives projet FSE/ADEC Métallurgie 2012-2013

Appel d offres. Actions collectives projet FSE/ADEC Métallurgie 2012-2013 Appel d offres Actions collectives projet FSE/ADEC Métallurgie 2012-2013 «Electricité industrielle intermédiaire» Lancement : 30/05/2013 Clôture : 14/06/2013 Décision : 17/06/2013 Réf. ADEFIM : 13ELEC2-13FSE

Plus en détail

CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ERE CLASSE

CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ERE CLASSE A D M I N I S T R A T I V E 3440, route de Neufchâtel B.P. 72 76233 BOIS-GUILLAUME Cedex Tél. : 02 35 59 71 11 Fax : 02 35 59 94 63 www.cdg76.fr FILIERE TECHNIQUE CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL

Plus en détail

Secteur. CAP Constructeur en Canalisations des Travaux Publics. CFA Institut de l'environnement Urbain / Stand 9-10

Secteur. CAP Constructeur en Canalisations des Travaux Publics. CFA Institut de l'environnement Urbain / Stand 9-10 ableau des d'activité et codes correspondants A : Agriculture, espaces verts, élevage et soins des animaux : âtiment, ravaux Publics, ravail du bois CG : Commerce, ransport et Gestion (administration et

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du date Ville 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national : début de reprise économique, mais chômage encore trop fort Dans notre région, une problématique

Plus en détail

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 Introduction A compter du 1 er janvier 2015, certaines conditions de l auto entreprise changent : un seul statut unique immatriculation obligatoire aux chambres consulaires

Plus en détail

Apprentissage: métiers ou filières Canton du lieu d'exercice. Diplôme préparé Stand contact

Apprentissage: métiers ou filières Canton du lieu d'exercice. Diplôme préparé Stand contact ACHETEUR (h/f) LE TRAIT (76) BAC+5 accessible BAC+3 CCI AGENT ENT. ESPACES VERTS GISORS AGENT ENT. ESPACES VERTS (x2) DAMVILLE AGENT ENTRETIEN ESPACES VERTS SAINT ANDRE de l'eure AMBULANCIER CORMEILLES

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON DES CERTIFICATIONS PROPOSEES ENTRE PFE ET PQCP (PERIODE 2015-2017)

TABLEAU DE COMPARAISON DES CERTIFICATIONS PROPOSEES ENTRE PFE ET PQCP (PERIODE 2015-2017) TABLEAU DE COMPARAISON DES CERTIFICATIONS PROPOSEES ENTRE PFE ET PQCP (PERIODE 2015-2017) LOT INTITULE DU PARCOURS DEPARTEMENT PLACES /AN TYPE DE CERTIFICATION TYPE DE CERTIFICATION INTITULE CERTIFICATION

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012 ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu 2 429 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Les ARTIMOBILES : une façon innovante et ludique

Les ARTIMOBILES : une façon innovante et ludique DOSSIER DE PRESSE Les ARTIMOBILES : une façon innovante et ludique de découvrir les métiers de l artisanat EN TOURNÉE du 8 mars au 2 avril 2010 L ARTISANAT À LA RENCONTRE DES COLLÉGIENS DU 8 mars AU 2

Plus en détail

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal lors de l'assemblée générale de la Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL à Saint-Flour le jeudi 16 juin 2011 M. le

Plus en détail

Dossier de presse. Le prix régional Met'Fem Le réflexe "Artisanat au Féminin" Sommaire. Communiqué de Presse P. 2. Met'fem, les métiers au féminin

Dossier de presse. Le prix régional Met'Fem Le réflexe Artisanat au Féminin Sommaire. Communiqué de Presse P. 2. Met'fem, les métiers au féminin Dossier de presse Le prix régional Met'Fem Le réflexe "Artisanat au Féminin" Sommaire Communiqué de Presse P. 2 Met'fem, les métiers au féminin P. 3 Les Prix Met'Fem P. 4 Les Partenaires P. 5 Les initiatives

Plus en détail

OFFRE GLOBALE DE SERVICES CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DU TARN

OFFRE GLOBALE DE SERVICES CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DU TARN OFFRE GLOBALE DE SERVICES CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DU TARN Document présenté à l Assemblée Générale du lundi 10 décembre 2012 Formation Initiale par Apprentissage Parcours de Formation Préparer

Plus en détail

Grand Prix de la création Les Fèvres 2015

Grand Prix de la création Les Fèvres 2015 Grand Prix de la création Les Fèvres 2015 parrainé par MNRA, la mutuelle des artisans PRÉAMBULE A l occasion du salon Les Fèvres 2015 qui se déroulera les 16, 17 et 18 octobre prochain dans l enceinte

Plus en détail

BATIMENT COORDONNEES DES C.F.A. DIPLOMES DISPENSES PAR C.F.A. BOUCHES DU RHONE (13)

BATIMENT COORDONNEES DES C.F.A. DIPLOMES DISPENSES PAR C.F.A. BOUCHES DU RHONE (13) BATIMENT BOUCHES DU RHONE (13) C.F.A. BTP MARSEILLE Impasse de la Montre 13011 MARSEILLE Tél : 04.91.87.98.00 Fax : 04.91.87.98.01 Mail : cfabtp.marseille@ccca-btp.fr Site : www.formation-btp-paca.com

Plus en détail

Adjoint technique territorial de 1 ère classe

Adjoint technique territorial de 1 ère classe FILIERE TECHNIQUE Adjoint technique territorial de 1 ère classe Textes réglementaires Décret n 2006-1691 du 22 décembre 2006 portant statut particulier du cadre d emplois des adjoints techniques territoriaux.

Plus en détail

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment DOSSIER DE PRESSE LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment Dans son parcours scolaire, l élève en fin de 3 ème a trois

Plus en détail

Adjoint technique territorial de 1 ère classe

Adjoint technique territorial de 1 ère classe FILIERE TECHNIQUE Adjoint technique territorial de 1 ère classe Textes réglementaires Décret n 2006-1691 du 22 décembre 2006 modifié portant statut particulier du cadre d emplois des adjoints techniques

Plus en détail

Chambre de Métiers et de l Artisanat de Vaucluse BP 40208 84009 AVIGNON CEDEX 1. Service Apprentissage

Chambre de Métiers et de l Artisanat de Vaucluse BP 40208 84009 AVIGNON CEDEX 1. Service Apprentissage Chambre de Métiers et de l Artisanat de Vaucluse BP 40208 84009 AVIGNON CEDEX 1 Service Apprentissage 04.90.80.65.95 Fax : 04.90.80.65.90 email : apprentissage@cm-avignon.fr Site : www.cm-avignon.fr CONTRAT

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Christiane LAGRIFFOUL () Nadine COUZY (DR ANFA

Plus en détail

ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE SERVICE GENERAL DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ET DES CENTRES PMS

ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE SERVICE GENERAL DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ET DES CENTRES PMS ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE SERVICE GENERAL DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ET DES CENTRES PMS DIRECTION RELATIONS

Plus en détail

2014-2015 // Etapes et parcours pour les MÉTIERS Humanitech

2014-2015 // Etapes et parcours pour les MÉTIERS Humanitech Accompagnateur/Accompagnatrice de voyages Economie 5-6TQ Agent/Agente en accueil et tourisme Agent / Agente d'éducation Services aux personnes 5-6TQ Agent/Agente d éducation 7PB Cpl. en monitorat de collectivités

Plus en détail

La création reprise d entreprise artisanale. Comment financer une création reprise d entreprise artisanale?

La création reprise d entreprise artisanale. Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? La création reprise d entreprise artisanale Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? 2 Editorial L artisanat, première

Plus en détail

Types de travaux pour chaque risque en référence au code du travail

Types de travaux pour chaque risque en référence au code du travail DÉROGATIONS POSSIBLES AUX TRAVAUX INTERDITS AUX MINEURS ECONOMIE GESTION / SCIENCES BIOLOGIQUES ET SOCIALES Exposition à des agents chimiques dangereux Exposition à des rayonnements Types de travaux pour

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

DÉCLARATION DE DÉBUT D ACTIVITÉ

DÉCLARATION DE DÉBUT D ACTIVITÉ P0 Auto-entrepreneur DÉCLARATION DE DÉBUT D ACTIVITÉ AUTO-ENTREPRENEUR PERSONNE PHYSIQUE M G U I D B E F K T ACTIVITÉ COMMERCIALE, ARTISANALE, LIBÉRALE reçue le 1 bis 6 VOUS NE BÉNÉFICIEZ DE CE RÉGIME

Plus en détail

L équipe de direction et l ensemble des personnels se tiennent à votre disposition pour tout renseignement relatif aux métiers et aux modalités de

L équipe de direction et l ensemble des personnels se tiennent à votre disposition pour tout renseignement relatif aux métiers et aux modalités de L équipe de direction et l ensemble des personnels se tiennent à votre disposition pour tout renseignement relatif aux métiers et aux modalités de déroulement de la formation. UN CONTRAT DE TRAVAIL UN

Plus en détail

Mise à jour : 27 mai 2011 PRÉSENTATION DU CADRE D EMPLOIS ET PRINCIPALES FONCTIONS

Mise à jour : 27 mai 2011 PRÉSENTATION DU CADRE D EMPLOIS ET PRINCIPALES FONCTIONS CADRE D EMPLOIS DES ADJOINTS TECHNIQUES TERRITORIAUX Examen professionnel d accès au grade d'adjoint technique de 1 ère classe Mise à jour : 27 mai 2011 PRÉSENTATION DU CADRE D EMPLOIS ET PRINCIPALES FONCTIONS

Plus en détail

Nomenclature PCS (1994)

Nomenclature PCS (1994) Nomenclature PCS (1994) 1 / 9 Niveau 3 Niveau 4 Listes des catégories socioprofessionnelles détaillées - 42 postes Listes des professions Code Libellé 11 Agriculteurs sur petite exploitation 1101 Agriculteurs

Plus en détail

pour réussir ensemble

pour réussir ensemble Tout un monde de solutions pour réussir ensemble Devenir Artisan Partager Informer Se former Développer Communiquer Créer Accompagner Transmettre Innover Recruter Evaluer Conseiller 8, boulevard Salvador

Plus en détail

http://greta-bretagne.ac-rennes.fr septembre 2011 dans les domaines du Commerce - Informatique Hôtellerie-restauration Transport logistique

http://greta-bretagne.ac-rennes.fr septembre 2011 dans les domaines du Commerce - Informatique Hôtellerie-restauration Transport logistique GRETA DES CÔTES-D ARMOR GRETA DE BRETAGNE Offre de formation OCCIDENTALE GRETA EST-BRETAGNE GRETA DE BRETAGNE dans les domaines du Bâtiment Commerce - Informatique Sanitaire et social Hôtellerie-restauration

Plus en détail

BAREME N 1 des PRIX de REGIE

BAREME N 1 des PRIX de REGIE BAREME N 1 des PRIX de REGIE Sommaire A. BATIMENT 1 B. GENIE CIVIL 2 C. METALLURGIE DU BATIMENT 3 D. METIERS DU BATIMENT 4 E. DECORATEURS ET COURTEPOINTIERES 5 IMPORTANT En dérogation à la norme SIA 118,

Plus en détail

RECRUTER en alternance

RECRUTER en alternance RECRUTER ET FORMER A u tomobile Vé h icu le indust riel Mot ocycle Cycle RECRUTER en alternance Bretagne, Pays-de-la-Loire Recruter en alternance : c est former vos collaborateurs de demain Vous souhaitez

Plus en détail

l Artimobile : 3 portes mais 250 métiers

l Artimobile : 3 portes mais 250 métiers D O S S I E R D E P R E S S E l Artimobile : 3 portes mais 50 métiers du 9 mars au 3 avril 009 www.paricilesjeunes.fr SOMMAIRE 9 mars 3 avril 009 : Une nouvelle tournée de l Artisanat dans les collèges

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DE CONCOURS ET DE VACANCE D EMPLOIS MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Avis relatif au calendrier prévisionnel complémentaire des recrutements pour 2006 (fonction publique de

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 Pacte de responsabilité et de solidarité Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 1 2 Le Pacte : quels bénéficiaires? Les entreprises Toutes les entreprises, quelle que soit

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT DES PAYS DE LA LOIRE 2nd semestre 2013 - Edition Janvier 2014 Au cours du second semestre, l activité a été contrastée. Même si le nombre d artisans déclarant une hausse

Plus en détail

l Artimobile : 3 portes mais 250 métiers

l Artimobile : 3 portes mais 250 métiers D O S S I E R D E P R E S S E l Artimobile : 3 portes mais 250 métiers du 2 novembre au 8 décembre 2007 www.paricilesjeunes.fr SOMMAIRE 2 novembre - 8 décembre 2007 : les Artimobiles reprennent la route

Plus en détail

RECRUTER en alternance

RECRUTER en alternance RECRUTER ET FORMER A u tomobile Vé h icu le indust riel Mot ocycle Cycle RECRUTER en alternance Aquitaine, Poitou-Charentes Recruter en alternance : c est former vos collaborateurs de demain Vous souhaitez

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE SOMMAIRE. Décembre 2014 - N 6 NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE Décembre 2014 - N 6 ENQUETE DU 2 nd SEMESTRE 2014 SOMMAIRE Tendance générale Tendance par département Tendance par grand secteur Focus sur les conjoints

Plus en détail

ET LES DISPONIBILITÉ ARMÉES NATIONALE. 1 er mars

ET LES DISPONIBILITÉ ARMÉES NATIONALE. 1 er mars Association des collèges communautaires du Canada LES COLLÈGES ET LES INSTITUTS CONTRIBUENT AU MAINTIEN DISPONIBILITÉ OPÉRATIONNELLE DES FORCES ARMÉES CANADIENNES PAR LA FORMATION ET LE RECRUTEMENT EN

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 1 er service sur l île de la Réunion de solution d urgence à la personne DOSSIER DE PRESSE 2015 PORTEUR DU PROJET : Laurent Aubry 0692 64 9000 contact@allomonsieur.com le 1er réseau de mise en relation

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE

ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE CENTRE INTERDÉPARTEMENTAL DE GESTION DE LA GRANDE COURONNE DE LA RÉGION D ÎLE-DE-FRANCE SOMMAIRE CONCOURS SOMMAIRE 2 Filière technique Catégorie C CONDITIONS D ACCES.3 CONDITIONS D INSCRIPTION AU CONCOURS..3

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DU CONCOURS. Session 2015

REGLEMENT GENERAL DU CONCOURS. Session 2015 REGLEMENT GENERAL DU CONCOURS «Un des Meilleurs Apprentis de France» Session 2015 I Préambule Chaque année, la Société des Meilleurs Ouvriers de France organise, le concours : «UN DES MEILLEURS APPRENTIS

Plus en détail

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015 Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA Règlement du prix national Article 1 - Objet Le prix «Maître d apprentissage» est organisé par l Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l Artisanat (APCMA)

Plus en détail

Diplômes de la filière Culture Diplômes professionnels de base Diplôme de base Artisanat et Arts appliqués

Diplômes de la filière Culture Diplômes professionnels de base Diplôme de base Artisanat et Arts appliqués FILIÈRE CULTURE Diplômes de la filière Culture Diplômes professionnels de base Diplôme de base Artisanat et Arts appliqués (2 programmes de formation/domaines de compétence) Diplôme de base en Communication

Plus en détail

Département Formation

Département Formation Département Formation L implantation de Centres de Formation et de Perfectionnement dans des spécialités débouchant directement sur l emploi est aujourd hui plus que jamais nécessaire. L expérience internationale

Plus en détail