artisanlandais Semaine du goût, 20 e édition (p.6) DOSSIER ACTUALITÉ ECONOMIE FORMATION Objectif BTM, la formation royale en pâtisserie (p13 à 16)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "artisanlandais Semaine du goût, 20 e édition (p.6) DOSSIER ACTUALITÉ ECONOMIE FORMATION Objectif BTM, la formation royale en pâtisserie (p13 à 16)"

Transcription

1 DOSSIER Objectif BTM, la formation royale g en pâtisserie (p13 à 16) ACTUALITÉ L artisanat résiste à la crise (p4 et 5) g ECONOMIE Tout près des entreprises et des élus locaux (p17) FORMATION Apprentissage et handicap (p24) artisanlandais 89 n Le magazine de la chambre de métiers et de l artisanat des Landes 4 ème trimestre 2009 Semaine du goût, 20 e édition (p.6) Eduquons nos enfants aux valeurs artisanales

2 Professionnels, reprenez une entreprise en toute sérénité. Vous souhaitez reprendre une entreprise tout en protégeant votre patrimoine? La Banque Populaire vous aide à exprimer votre audace d entreprendre grâce au prêt Socama Transmission-Reprise. Celui-ci vous apporte le fi nancement nécessaire, tout en protégeant votre patrimoine. Le montant des cautions personnelles est limité à seulement 25% du montant initial du prêt. Alors, profi tez de cette exclusivité pour vous lancer et contactez un Conseiller Banque Populaire. * Prêt allant jusqu à Sous réserve d acceptation du dossier par la Banque et par la SOCAMA. En cas de défaillance, le recours de la Banque à l encontre de l emprunteur s exerce sans limitation sur les biens affectés à l exploitation de son entreprise mais est limité à 25% du montant initial du prêt sur ses biens hors exploitation. Pour ces opérations la SOCAMA bénéfi cie d une garantie au titre du programme-cadre pour la compétitivité et l innovation de la Communauté Européenne. Banque Fédérale des Banques Populaires 5, rue Leblanc PARIS Cedex 15 Siren RCS Photographe : Ian Abela / Visionairs in art Crédit photo : Shutterstock

3 EDITORIAL P4 ACTUALITÉ > L artisanat résiste à la crise > Petits goûteurs deviendront grands! > Vaches et ballons > Un podium pour le commerce > CertimétiersArtisanat > Paroles d experts > Le projet de loi 2010 à l étude P13 DOSSIER Objectif BTM, la formation royale en pâtisserie 3 Marcel LARCHÉ et Alain ROUSSET en visite sur le chantier de la future plate-forme automobile au LP Frédéric Estève à Mont de Marsan. Dans mon précédent éditorial, je me suis engagé à vous informer de l aboutissement de la question de l autoentrepreneur et de la réforme des chambres de métiers et de l artisanat. Sur le premier sujet, notre ministre Hervé NOVELLI a déclaré au mois de juin que l auto-entrepreneur sera inscrit au répertoire des métiers et remplira les mêmes conditions de qualification que les artisans. Il a promis que cette modification de la Loi de modernisation de l économie serait examinée par l assemblée nationale cet automne. Malheureusement, ce ne sera pas le cas compte tenu de son ordre du jour jusqu à la fin de l année, et par conséquent de la charge de travail de nos députés. Au mieux, ce sujet sera discuté en début d année 2010, mais plus vraisemblablement au printemps avant les élections régionales. A moins que la Loi de finances puisse être compétente pour modifier les articles les plus urgents. Quant au deuxième sujet, la réforme des chambres de métiers et de l artisanat, le gouvernement a transmis le projet de loi début juillet à l assemblée nationale pour un examen à l automne. Le constat est le même que pour l auto-entrepreneur et nous ne devrions connaître la teneur de la réforme de nos chambres qu au printemps Cependant, les élections pour le renouvellement de nos conseils d administration étaient prévues en octobre 2010, et pour qu elles ne soient pas repoussées il faudrait que les textes soient publiés au journal officiel avant la fin du mois d avril Affaires à suivre par conséquent. Enfin, vous pourrez lire pages 4 et 5 les résultats de toutes les enquêtes que nous effectuons sur la crise économique : les très nombreux artisans de tous métiers que nous interrogeons déclarent un faible impact sur leurs entreprises. J espère que les mois prochains ne viendront pas contredire la situation actuelle. Marcel LARCHÉ, Président de la chambre de métiers et de l artisanat des Landes P17 ÉCONOMIE > Tout près des entreprises et des élus locaux > La région soutient l artisanat > Un registre indispensable > Un club, des soirées à thème P23 FORMATION > Des effectifs de rentrée qui ne connaissent pas la crise > Un diplôme au bout de la formation > Les apprentis en voyage > Après le Canada, le Royaume-Uni P26 ORGANISATION PRO > Une actualité gourmande > Un syndicat made in Landes NOS SERVICES PROCHES DE VOS ENTREPRISES Dax 128, av. G. Clémenceau Dax Tél. : Fax : Biscarrosse 263, avenue du 14 juillet Biscarrosse Tél : Fax Labenne Résidence Thalassa 2, rue du Marais Labenne Tél. : Fax : Magazine imprimé sur papier PEFC (gestion forestière durable certifiée). Rédaction, édition : Chambre de métiers et de l artisanat des Landes, 41 av. Henri Farbos, Mont-de-Marsan, Tél. : , Fax : , Directeur de publication : Marcel Larché Coordination magazine : Claudine Vidal Photos : p. 25 Joseph Trottzi et Claudine Vidal Illustrations : Mathilde Losserand Réalisation : Agence Ésens à Mont-de-Marsan Impression : Sud-Ouest service s à St Geours de Maremne Régie publicitaire : Chambre de métiers et de l artisanat des Landes Routage : ESAT du Conte Marsan Multiservices (ex CAT du Marcadé) à Mont de Marsan Tirage : 8000 exemplaires Dépôt légal : 4 ème trimestre 2009 ISSN

4 4 ACTUALITÉ ASSEMBLÉE GÉNÉRALE D AUTOMNE A gauche : A Mont de Marsan, le 26 octobre 2009 Ci-contre : : le préfet Evence RICHARD a exposé ses priorités à l assemblée dont la sécurité, la situation de l économie et celle de l emploi dans le département. L artisanat résiste à la crise Nous sommes le 26 octobre. Le président Marcel LARCHÉ réunit en assemblée générale ses administrateurs et membres de droit : le préfet, Evence RICHARD, installé dans la préfecture montoise depuis juillet dernier et la conseillère générale en charge des dossiers de l artisanat depuis avril 2004, Isabelle CAILLETON. Cette assemblée votera le budget rectifié 2009 et le prévisionnel 2010 pour un montant global de , un budget de rigueur compte tenu des restrictions imposées par le gouvernement. Les rapporteurs des commissions exposent ensuite leurs travaux, puis le président aborde l actualité. Une analyse économique de l impact de la crise sur l artisanat landais suivra. Suréquipement commercial En projet sur les villes de Saint-Pierre du Mont, Haut-Mauco et Saint-Géours de Maremne, l aménagement de nouvelles zones amplifiera sans aucun doute les effets du suréquipement commercial dont souffre déjà le commerce local. Marcel LARCHE rappelle que pour un emploi créé par la grande distribution, trois autres disparaissent. Il regrette à nouveau les dispositions de la Loi de modernisation de l économie d août 2008 qui ont écarté les chambres consulaires des commissions départementales d équipement commercial. Pour s acheter une conscience, la grande distribution agite la création d emplois comme principal argument. Il s agirait cependant de vérifier si les emplois annoncés se transforment bien en emplois durables et à temps pleins. Sur le même sujet, il trouve que les élus locaux tiennent un discours paradoxal lorsqu ils prétendent vouloir maintenir de l activité et de l animation en centre ville, tout en autorisant des m 2 supplémentaires pour les caddys en périphérie. L artisanat tient le choc Mais l artisanat landais tient le choc, et notamment en comparaison avec l industrie landaise exposée aux plans de restructuration dans la filière Chaise sur le bassin d Hagetmau, à la disparition de Sony à Pontonx ou, plus récemment, à la crise du secteur aéronautique. L artisanat est moins exposé que ces grandes structures, sensibles aux fluctuations des marchés mondiaux et dotées bien souvent de centres de décisions trop éloignés de notre territoire et de nos préoccupations économiques. C est pourquoi l artisanat souffre moins des retentissements de cette crise économique mondiale, financière et industrielle, à l exception toutefois du secteur du bâtiment dans sa partie Construction neuve. La baisse d activité impacte d ailleurs notre campagne d apprentissage puisque les effectifs dans le bâtiment chutent d environ 30% quand ceux à l école professionnelle des métiers se maintiennent par rapport à 2008 : 980 stagiaires au 30/10/09. Patrick LALANNE, 1 er vice-président de la CMA et président de la CAPEB Landes, confirme la forte baisse d activité dans le secteur du neuf. Cette baisse s illustre en Aquitaine, sur les neufs premiers mois de 2009, par un recul des autorisations de construire de -30% dans les logements collectifs et -25% dans les logements individuels. Toujours selon Patrick LALANNE, l année 2010 s annonce encore plus difficile. Notons toutefois que les entreprises du bâtiment expertes en rénovation maintiennent un volume d activité très correct. Comparatifs et Au 30/10/ immatriculations 580 radiations Solde +232 entreprises Au 30/10/ immatriculations 525 radiations Solde +7 entreprises

5 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE D AUTOMNE ses du secteur de l artisanat ont de formidables opportunités de développement. Eléments positifs, les bons chiffres du tourisme démontrent que certains métiers de l artisanat, sur les territoires côtiers notamment, parviennent à tirer leur épingle du jeu. Globalement donc, les éléments de conjoncture font apparaître une situation relativement stable pour l artisanat landais. Cependant, les entreprises en difficulté de manière structurelle ne trouvent plus les appuis nécessaires à maintenir leurs lignes de crédit. La crise génère une perte de confiance et un resserrement des relations avec leur environnement proche : banques, fournisseurs, clients. En terme de développement, bon nombre d artisans ont des projets mais attendent un signe ou un coup de pouce pour embaucher ou investir. Sur ce point, votre CMA vous présente des aides page 17. ACTUALITÉ La situation de l artisanat au 30 octobre 09 Au 30 octobre 2009, on constate une diminution des immatriculations de -35% mais dans le même temps on radie moins d entreprises qu en 2008 (-10 %). Ces données nous incitent à moins incriminer la crise économique que la concurrence occasionnée par le nouveau statut d auto-entrepreneur. En effet, celui-ci vient jouer le trouble fête et impacte durement le répertoire des métiers. Toujours au 30 octobre 2009, on recense 682 auto-entrepreneurs quand pour la même période on enregistre 532 entreprises artisanales. Le bâtiment et les services sont les premières victimes de la concurrence de ce nouveau statut. Mais l activité demeure puisque si nous ajoutions les premiers aux seconds, nous obtiendrions 1214 nouvelles structures à caractère artisanal créées sur les dix premiers mois La croissance démographique landaise reste un moteur économique fort et les très petites entrepri- chiffres clés Landes 2040 et les programmes importants sur Mont de Marsan et Dax permettront de coordonner l ensemble de ces projets landais. C est à ce titre que votre CMA chargée de défendre les intérêts généraux de l artisanat s implique dans ces travaux d études. Enfin, soulignons que la croissance démographique landaise reste un moteur économique fort. Cet élan démographique profitera assurément à nos très petites entreprises artisanales car il représente pour elles de formidables opportunités de développement. Agenda FÉVRIER février : présentation plan régional d aide à la filière métiers d art 11 février : réunion d information reprise CMA MDM 14h-16h 10, 11 et 12 février : Routes de l orientation stade Maurice Boyau DAX MARS mars : atelier transmission CMA BISCAR- ROSSE 14h-17h 12 au 19 mars : semaine nationale de l artisanat 9 mars : club des créateurs repreneurs d entreprises sur le thème du régime d assurance obligatoire et complémentaire des salariés CMA MDM 19h AVRIL avril : Etats généraux de l artisanat DAX 14h MAI mai : réunion d information reprise CMA DAX 14h-16h 5 En entreprises artisanales 83 alimentation 84 production 229 bâtiment 136 services 682 auto-entrepreneurs 28 alimentation 109 production 310 bâtiment 235 services Grands projets d infrastructure Les grands projets d infrastructures sur la ligne grande vitesse, les réseaux ferrés, routiers et autoroutiers sont porteurs d optimisme. Leur coût sur la période avoisinera 14 milliards d euros. Ces grands chantiers représentent de formidables marchés pour les entreprises landaises et des opportunités de développement pour le secteur de l artisanat via la création d entreprise et le développement des entreprises existantes. Le schéma LA PHOTO LÉGENDE Visite d Alain Rousset au LP frédéric Estève Le 7 septembre, le président du conseil régional Alain Rousset visite le chantier du lycée professionnel (LP) montois Frédéric Estève. Les travaux déjà réalisés et ceux à venir représentent pour la région un investissement global proche de 28 millions d euros. Dès septembre 2010, près de 80 stagiaires, aujourd hui en formation à l école professionnelle des métiers, intègreront cet établissement en partageant avec leurs camarades du LP les infrastructures de la nouvelle plate-forme automobile. Vous avez dit auto-entrepreneur? Lancé à grands coups médiatiques, le régime de l auto entrepreneur a généré une forte effervescence dans le domaine de la création d entreprise : une augmentation du flux des sollicitations de 40%. Les services de la CMA ont accueilli ces nouveaux clients, appâtés par les soit-disant simplifications administratives de ce statut, et les a renseignés sur leurs obligations et environnement fiscal.

6 6 ACTUALITÉ SEMAINE DU GOÛT 20 e ÉDITION Le rôle de la CMA des Landes : participer à l éducation du goût des enfants : les clients de nos artisans demain. Petits goûteurs deviendront grands! Les 16 et 17 octobre 2009, grande effervescence sur les places montoises de la mairie et du marché : la chambre de métiers et de l artisanat (CMA) des Landes se mobilise avec ses professeurs, apprentis et artisans pour accueillir petits et grands et fêter ensemble la 20 e Semaine du goût. Frites, hamburgers, pâtes, sodas, sucreries et autres délices industriels n ont-ils pas, dans la majorité des cas, la préférence de nos chères têtes blondes? A première vue, accéder à la demande des enfants paraît plus simple et nécessite une moindre dépense d énergie mais il est nécessaire d éduquer leur goût et de leur proposer une large variété de produits. La récompense pour les éducateurs est de voir les enfants apprécier, l adolescence venue, une panoplie complète de goûts et de diverses saveurs. Ambassadeurs du goût Vendredi 16 octobre, 350 élèves et collégiens se pressent sous les chapiteaux dressés par la ville pour découvrir les métiers de bouche que sont les bouchers, charcutiers, boulangers et pâtissiers qui jouent ce jour-là le rôle d ambassadeurs du goût. Les élèves dégustent, goûtent, comparent, s interrogent et questionnent nos ambassadeurs. Le lendemain, au rythme de chaque ¼ heure, les professeurs et artisans réalisent des recettes sous l œil attentif des gourmands. Les fiches recettes distribuées aux consommateurs, venus nombreux faire un tour au marché hebdomadaire et effectuer une halte gourmande, connaissent un vif succès. L étude ObEpi de novembre 2009 démontre que la France compte désormais 6,5 millions d obèses et plus de 20 millions de gens en surpoids. Ce mal de société, né dans les pays anglosaxons dans les années 80, concerne depuis bien longtemps déjà l Europe et aujourd hui, il gagne l Asie et l Afrique. Conséquence, il n est pas rare dans nos sociétés de rencontrer un jeune de 12 à 13 ans atteint de diabète. C est pourquoi il faut agir. Et vite. Tous les diététiciens véhiculent le message selon lequel il faut grignoter moins, manger un maximum de fruits et légumes, varier et équilibrer notre alimentation en optant pour des produits de qualité. C est le message transmis aux petits et grands durant ces deux jours par la CMA des Landes et son partenaire Oréade Mutuelle, largement impliqué dans les opérations de prévention de l obésité chez les adultes et les enfants. Pour conserver notre capital santé, la qualité de notre alimentation est essentielle. L alimentation en chiffres 684 artisans landais dont 343 boulangers, pâtissiers et 270 bouchers charcutiers emploient 1710 salariés. La CMA40 forme 236 apprentis dont 36 bouchers charcutiers, 76 boulangers et 110 pâtissiers ainsi que 14 adultes.

7 Pour Hervé Kerrand, changer l énergie, ça commence par avoir le bon réflexe. En tant que professionnel, Hervé Kerrand n a pas de temps à perdre. Alors, pour la gestion de ses énergies, il a eu le bon réflexe : «J ai appelé mon Conseiller EDF Pro qui m a aidé à mieux maîtriser ma consommation et faire ainsi des économies d énergies.» Contactez EDF Pro au * ou rendez-vous sur edfpro.fr * Prix d un appel local sauf surcoût imposé par votre opérateur de téléphonie. EDF SA au capital de RCS PARIS Siège social : 22-30, avenue de Wagram Paris Matt Carr/Getty images L énergie est notre avenir, économisons-la!

8 8 ACTUALITÉ ARTISANAT ET SPORT A gauche : à Poyanne, le 22 août 2009 A Saint-Paul-Lès- Dax, le 10 septembre 2009 Vaches et ballons La chambre de métiers et de l artisanat (CMA) des Landes écrit une nouvelle page au chapitre Sports de son livre de promotion de l artisanat avec pour objectif de porter les valeurs de l artisanat landais dans les arènes de nos villages, sur les pelouses, les parquets ou dans les stades. L occasion de nombreuses rencontres avec les jeunes, les artisans et les acteurs politiques et économiques de notre département. Ambiances sportives. Course landaise : partenariat reconduit Septembre 2009, la CMA reconduit son soutien à l école taurine par le biais de la Fédération française de la course landaise. Après Saint-Justin en 2008, les coursayres landais choisissent la cité des Arrigans pour accueillir le Championnat des jeunes écarteurs et sauteurs. Sous un soleil agréable, les arènes affichent complet ce 26 septembre ; los Campesinos (la banda de Pouillon) enflamment le public sur les notes de La Cazérienne. Suite à l éliminatoire du 22 août à Poyanne, les écarteurs engagent deux jeunes de seconde et trois de l école taurine quand les sauteurs affichent un jeune de seconde et un de l école taurine. Face à dix coursières et avec vingt écarts, Gaëtan LABASTE s imposera devant Alexandre DUTHEN, Rémy LATAPY, Kévin LEROY et Sébastien GIL. Avec beaucoup de courage, ces derniers offrent au public de superbes figures tantôt en dehen*, tantôt à l extérieur. Chez les sauteurs, Régis DUPOUY l emportera devant Loïc CANESSA : deux athlètes réussissant les sauts de l ange, pieds joints, périlleux et même le vrillé. Un spectacle sensationnel. Annonces micro et présence de banderoles ont accompagné les 30 courses inscrites au calendrier estival de l école taurine cette saison passée. * En dedans Clin d œil à Alexandre ARMAGNAC présent à Poyanne avec 20 camarades lors des éliminatoires. Apprenti chez Sébastien HARTMEEIER, menuisier ébéniste à Gabarret, Alexandre apprend l ébénisterie à l école professionnelle des métiers à Mont de Marsan. Rugby : trophées de la reconversion Nous sommes le 10 septembre 2009 à Saint-Paul lès Dax : l Ovalie club d Aquitaine invite les représentants des entreprises et institutions partenaires, tous passionnés de rugby et investis dans l économie locale, à fêter la première remise de trophées de la reconversion. Jean-Christophe SAGE, président et fondateur en 2007 de cette association, explique les fondamentaux du club : Parmi nos principales missions, nous cherchons à proposer des solutions adaptées et individualisées à nos rugbymen. Joueurs professionnels lorsque l heure arrive de raccrocher les crampons. Ou bien joueurs amateurs confrontés à des périodes de recherche de stages en entreprise ou bien de recherche d emplois. En 2 ans, notre action collective a permis le repositionnement de 17 joueurs dans l économie régionale. Patrick LALANNE, 1 er vice-président de la CMA, en recevant le trophée des chambres consulaires félicite au nom de l ensemble des artisans du département les membres de l association. Les artisans sont constamment animés d un esprit d entreprendre et occupent une place importante dans le maillage du territoire. Très souvent impliqués dans le monde associatif et sportif de leur village, ils participent, avec le concours de la CMA, tant au niveau de la formation qu au niveau de l emploi, au démarrage de nouvelles carrières pour les rugbymen. Le président de l Ovalie club d Aquitaine avait démarré les festivités ainsi J ai souhaité que ce trophée soit réalisé en pin des Landes issu de la tempête Klaus. D où la présence à la tribune de Xavier FAVARO, tourneur sur bois à Hagetmau et créateur des trophées de la reconversion déclinés en douze exemplaires en blanc et rouge. Artisans amateurs de rugby, rejoignez l Ovalie club d Aquitaine moyennant une adhésion annuelle de 100 et tout en défiscalisant votre cotisation. Jean-Christophe SAGE

9 TROPHÉES COMMERCANTS ET ARTISANS LANDAIS Un podium pour le commerce ACTUALITÉ 9 Le 1 er octobre dernier, la ville de Soustons accueillait la 3 e édition des Trophées des commerçants et des artisans landais. Huit prix ont été remis à des lauréats sélectionnés par un jury obligé de choisir parmi quarante huit candidatures. Cette soirée braque les projecteurs sur des initiatives et performances économiques réalisées par les commerçants et artisans commerçants landais, la plupart exerçant leur commerce en boutique. Au-delà, c est l occasion de souligner le dynamisme de l ensemble du commerce de détail qui pèse à lui seul 2,6 milliards d euros dans l économie landaise. Félicitations à ces huit lauréats qui prouvent une nouvelle fois que le commerce et l artisanat restent un terreau fertile pour l emploi, l innovation et le développement économique de notre département. Félicitations également aux nominés de l artisanat landais qui ont su séduire le jury préliminaire. 1. Trophée Jeune entreprise Crème et chocolat, boulangerie pâtisserie, Saubrigues Toute une famille, Régine, Marc, Thibaut et Nicolas GONZALES, veille aux destinées de Crème et chocolat. La maman Régine savoure le bonheur de recevoir cette récompense. C est pour nous un témoignage de la reconnaissance des professionnels. Notre surprise est grande car nous ne pensions pas que notre création d entreprise à la campagne attirerait le regard bienveillant du jury. Nous en sommes ravis. 2. Trophée Croissance et développement Jacques BIGNALET, boucherie, Habas Notre lauréat vient de fêter ses 21 ans quand il rejoint l entreprise familiale à Habas. L entreprise ne connaît pas la crise depuis cette année Au contraire, elle développe sans cesse son activité et emploie aujourd hui 23 salariés. Notre maître artisan est présent à Habas, mais aussi à Pouillon et Orthez. Trois camions magasin desservent aussi la clientèle sur les marchés de Peyrehorade, Pomarez, Soustons, Orthez et Anglet. 3. Trophée Aménagement du point de vente Le monde dans votre tasse, brûlerie, Saint-Paul les Dax Etait également nominé Spoutnik surfboards, fabricant de planches de surfs à Hossegor. 4. Trophée Reprise d entreprise Le Flamipuche, tabac presse multi services, Gabarret Etait également nominée la boucherie Dumas du Pin à Labatut 5. Trophée E-commerce Adishatz, prêt à porter, Bennesse maremne Etait également nominé ProtoFrance, fabricant de flight cases à Pontonx 6. Trophée Développement durable Voir éco, optique, St-Pierre du Mont Etait également nominé Clin d œil, studio photographie, St- Vincent de Tyrosse 7. Trophée Innovation pour les unions commerciales Association Au cœur d Amou pour ses chéquiers cadeaux 8. Trophée Animation pour les unions commerciales Association, St-Sever pour les fêtes de Noël PARTENARIAT SPORTS DÉFINITION : Ils apportent du sang neuf à leur équipe. Remplissez les cases de nos mots mêlés et retournez le mot gagnant par fax au Les premiers gagnants pourront suivre un match de basket en pré nationale du CEP (Castelnau - Entente Pomarez) ou bien un match de football lors d une rencontre Stade montois football suivie d un cocktail dans l espace partenaires. BUTS BLEU CARTON CHAMPIONNAT COÉQUIPIER COLLECTIF COUPE DEFENSE ELIMINATOIRE ENTRAÎNEMENT ENTRAÎNEUR GOALS JEU LIGUE MATCH MILIEU NUL ONZE PASSE PELOUSE POSTE TACTIQUE TERRAIN TITULAIRE MOTS MÊLÉS E N T R A I N E M E N T L P E L O U S E U O A A I R E S L A O G T C M N M I L I E U I R T D F N I T I T U L A I R E I O N E J E U C Q P H F T I A R S E P U O C L E C P T R T S E A T N C N E M O A U L A A A N Z S L A I I B T M P O S T E L H R N R E I P I U Q E O C E N T R A I N E U R C S

10 10 ACTUALITÉ CERTIFICAT DE SIGNATURE ÉLECTRONIQUE Régis CAZALIS, à Luglon a suivi la formation proposée par votre CMA «Répondre à un marché public dématérialisé». La signature électronique devrait à coup sûr l intéresser! CertimétiersArtisanat A compter de 2010, votre chambre de métiers et de l artisanat (CMA) des Landes vous propose une nouvelle prestation dans sa gamme de services : la vente d une signature électronique baptisée CertimétiersArtisanat. Qu est-ce qu une signature électronique? A quoi sertelle? Pourquoi et comment la demander? Réponses dans les lignes qui suivent. CertimétiersArtisanat se matérialise par une clé USB qui vaut certificat de signature électronique. Celui-ci vous garantit la confidentialité et la sécurité de tous vos échanges sur internet. Conforme aux règles de sécurité les plus récentes, cette clé USB vous sera remise en mains propres. Elle contient un certificat sur lequel figurent vos nom, prénom, le siren et la raison sociale de votre entreprise. Déclarer via Internet Pourquoi demander CertimétiersArtisanat? Grâce à votre certificat de signature électronique, vous pourrez désormais déclarer via internet les formalités administratives telles que : > vos déclarations fiscales (Télé- TVA), sociales (URSSAF, Net-entreprises), > vos immatriculations de véhicules, > vos modifications au répertoire des métiers : adresse, coordonnées, statuts etc. Mais vous pourrez aussi, grâce à CertimétiersArtisanat, répondre aux appels d offres des marchés publics. Comment obtenir CertimétiersArtisanat? Pour obtenir CertimétiersArtisanat, il suffit de faire votre demande auprès du centre de formalités des entreprises (CFE) de votre chambre de métiers et de l artisanat à notre siège social, Mont-de-Marsan, ou bien dans l une de nos antennes Dax, Biscarrosse ou Labenne. Vous serez assisté pour remplir un contrat d abonnement ; puis votre certificat vous sera remis en mains propres dix jours ouvrés après le dépôt de votre dossier complet. Important! Vous recevrez le code secret associé à votre clé USB par courrier. Pour utiliser CertimétiersArtisanat, c est extrêmement simple. Insérez simplement votre clé USB dans votre ordinateur et saisissez votre code secret. Vous serez alors authentifié et pourrez signer électroniquement vos documents ou réaliser vos démarches administratives par Internet. Enfin, votre CMA vous propose la signature électronique pour un tarif très attractif sur le marché : 75 euros pour trois ans. Pensez qu en utilisant un certificat de signature électronique, vous diminuerez considérablement vos frais d affranchissement et gagnerez du temps précieux en limitant vos déplacements. Centre de formalités des entreprises CertimétiersArtisanat, en résumé c est : Simple : votre clé et votre code suffisent pour vous authentifier. Rapide : vous effectuez toutes vos démarches via internet. Sécurisé : une garantie de confidentialité pour tous vos échanges sur internet Economique : 75 pour trois ans.

11 PAROLES D EXPERTS ACTUALITÉ La rubrique Paroles d experts se poursuit avec les premières questions en provenance de nos artisans. Continuez à interroger Artisan landais qui relaiera vos questions à la fois auprès des experts concernés, mais aussi auprès de nos conseillers. Ceux-ci vous apporteront une réponse individuelle. Vous pouvez également vous adresser à l un des trois ordres qui vous désignera un expert proche de chez vous. Alors plus un instant à perdre, envoyez dès à présent, par mail exclusivement, vos questions au service communication de votre chambre de métiers et de l artisanat. Claudine VIDAL 11 Parole d avocat Parole d expert-comptable Parole de notaire Lionel, artisan plombier, envisage aujourd hui d acheter, non plus un fonds de commerce (lire Artisan landais 88 page 11), mais des parts sociales d une SARL. Il interroge son avocat. Pouvez-vous me résumer l ensemble des frais, tels que les droits d enregistrement, frais d actes, honoraires etc. liés à mon projet d acquisition? Quelles que soient les modalités de paiement (comptant ou différé par exemple) de vos parts sociales, vous assumerez les coûts financiers suivants : prix d achat (PA) + 3% de droits d enregistrement du PA + 19,02 de dépôt au greffe du tribunal de commerce des statuts mis à jour. S agissant des droits d enregistrement, un abattement de s applique sur le prix de la cession, proportionnellement au nombre de parts sociales achetées, avec toutefois un minimum de perception de 25,00 (voir exemples ci-dessous). Vient se rajouter le coût d un acte d huissier pour rendre opposable la cession à la société. Celui-ci peut cependant être remplacé efficacement par une attestation de dépôt de l acte de cession au siège social. Quant à nos honoraires, ils sont libres et fonction de la complexité du dossier. Nous vous conseillons de demander un devis. Ex 1 : vous achetez 100% de parts sociales pour un prix de , vous devez ( ) x 3% = de droits d enregistrement Ex 2 : vous achetez 25% de parts sociales pour un prix de , vous devez ( ) x 25% x 3% = 277,50 de droits d enregistrement. En août 2008, Christophe démarre son entreprise de peinture bâtiment et opte pour le régime fiscal de la microentreprise. Son chiffre d affaire augmente régulièrement ; il décide donc d investir dans un nouveau véhicule. La CMA le renseigne, puis lui conseille de contacter un expert-comptable. Le régime fiscal de la micro-entreprise reste-t-il aujourd hui adapté à mon cas? Si non, puis-je en changer? Le régime de la micro-entreprise permet à Christophe de ne pas facturer la TVA à ses clients. Mais, en contrepartie, il ne peut déduire la TVA qu il supporte sur ses achats, en l occurence sur l achat du véhicule. Par ailleurs, du fait de son régime actuel, son résultat imposable est égal à son chiffre d affaire (CA) diminué d un abattement forfaitaire. Christophe exerçant une activité mixte (fourniture de main-d œuvre et vente de peinture), l administration applique un abattement de 71% sur son CA Ventes et de 50% sur son CA Prestations de services. Christophe a donc intérêt à changer son régime actuel pour un régime simplifié d imposition dés lors que le montant de ses dépenses excède le montant des abattements forfaitaires. Parmi ces dépenses, notons l amortissement annuel d un nouveau véhicule. Enfin, il a également intérêt à opter pour une imposition à la TVA si son CA Prestations de service se rapproche du seuil de Le bail commercial de Pauline, coiffeuse, autorise la sous-location. Une amie esthéticienne la sollicite pour sous-louer une partie de son salon. Pauline s adresse à son notaire. Quelles formalités dois-je accomplir pour officialiser cette sous-location, tant vis-à-vis du propriétaire que du sous-locataire? Quels sont les risques? Sous-louer est très rarement autorisé dans un bail commercial. Mais puisque c est le cas, le notaire dressera un acte de sous-location entre Pauline et son locataire. Deux hypothèses sont possibles. 1 ) L acte de sous-location est établi uniquement entre Pauline et la souslocataire. La sous-location est alors un acte autonome qui n est pas opposable au bailleur. Elle cesse automatiquement à la fin du bail principal, d où un risque pour le sous-locataire s il désire rester dans les lieux au départ éventuel du locataire principal, Pauline. 2 ) La sous-locataire désire se maintenir dans les lieux même au départ éventuel de Pauline. L acte de sous-location doit alors être établi avec l autorisation et l intervention du bailleur à l acte de sous-location. Dans ce cas, il est opposable au bailleur. Dans les deux hypothèses, le montant du loyer de la sous- location doit être proportionné à la surface louée, sans pouvoir dépasser le montant du loyer principal

12 12 FLASH FISCAL & SOCIAL LOI DE FINANCES Le projet de loi 2010 à l étude Fin septembre, les ministres du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat et celui de l économie, de l industrie et de l emploi ont présenté conjointement leur projet de loi de finances pour Au fil des séances, les députés voteront certaines mesures contenues dans le projet de loi. D autres figurent au vote définitif de la loi de finances à intervenir fin décembre Concernant la fiscalité des entreprises, les seuils de chiffres d affaire des régimes fiscaux de la micro-entreprise et du réel simplifié d imposition sont revalorisés. 1. Micro entreprise : pour les activités de service et les loueurs en meublé, le chiffre d affaire HT passe de à Pour les activités d achat-revente, le chiffre d affaire HT passe de à Ces seuils s appliquent également à l imposition des autoentrepreneurs. 2. Réel simplifié : pour les activités de services, le chiffre d affaire HT passe de à Pour les activités d achat-revente, le chiffre d affaire HT passe de à Taxe sur les salaires : les seuils d imposition de la taxe sur les salaires sont également adoptés : 4,25% jusqu à ,50% de à ,60% au-delà de Le projet de loi de finances contient des mesures toujours en discussion à l assemblée nationale au moment de la rédaction de notre flash. Climatisation : jusqu à présent, les équipements de climatisation bénéficient d une TVA à 5,5%. Elle serait portée à 19,6%. En effet, les équipements de climatisation dans le logement du secteur résidentiel sont jugés trop peu écologiques, augmentant les émissions de gaz à effet de serre et la surconsommation d électricité. Fiscalité des particuliers : par rapport aux barèmes de l impôt sur les revenus de 2009 : > Les tranches du barème seraient relevées de 0,4%. > Le barème de l ISF, concernant les personnes dont le patrimoine excède au 1er janvier 2010, serait lui aussi relevé de 0,4%. Taxe carbone : en 2010, les ménages et les entreprises seront taxés sur leur consommation d énergie fossile à raison de 17 par tonne de CO 2 consommée. Cette taxation se traduira par une hausse des carburants et combustibles. Cette taxe serait redistribuée dès 2010 sous la forme d un crédit d impôt. Un versement anticipé auprès des ménages se ferait dès février Mais pour les entreprises, cette taxe resterait une charge définitive. Taxe professionnelle : c est le dernier point abordé mais celui qui passionne le plus nos entreprises : la taxe professionnelle. Le gouvernement souhaite encourager la compétitivité de nos entreprises en diminuant leurs charges. D où la suppression de cet impôt qui sera néanmoins remplacé en 2010 par une contribution économique territoriale pour, notamment, compenser la perte de recettes enregistrée par les collectivités territoriales. Cette contribution se décomposera en une cotisation location d activité et une cotisation complémentaire. A suivre Zéro charges à l embauche jusqu au 30 juin 2010 L aide Zéro charges instaurée dans le cadre du plan de relance de l économie en décembre 2008, initialement prévue jusqu au 30 décembre 2009, est prolongée pour toute embauche, en CDD et CDI, à temps plein comme à temps partiel, jusqu au 30 juin Cette mesure vaudra pour une durée pouvant aller jusqu à 12 mois à compter de la date de recrutement. Renseignez-vous sur ou auprès de votre CMA. Roxanne OLIVIER

13 DOSSIER PÂTISSERIE GLACERIE TRAITEUR CHOCOLATERIE CONFISERIE g g Objectif BTM, g la formation royale en pâtisserie Septembre 2009, une vingtaine d apprentis démarrent leur BTM.

14 14 DOSSIER PÂTISSERIE GLACERIE TRAITEUR CHOCOLATERIE CONFISERIE Objectif BTM, la formation royale en pâtisserie Depuis déjà treize ans, l école professionnelle de la chambre de métiers et de l artisanat des Landes forme des apprentis au brevet technique des métiers (BTM) en pâtisserie glacerie confiserie traiteur pour l ensemble de la région Aquitaine. Le BTM est un titre homologué du réseau des métiers délivré par les artisans de la profession. Ce sont 92 jeunes qui ont quitté nos laboratoires leur diplôme en poche depuis Artisans, franchissez le pas et renseignez-vous sans attendre pour former un BTM. Un moyen astucieux, tout en donnant sa chance à un jeune, de former votre bras droit et de développer votre entreprise. Les motivations à se lancer dans un BTM divergent forcément d un apprenti à l autre. Les raisons qui poussent les employeurs à recruter des jeunes vous intéressent tous autant. Ci-après en quelques lignes les témoignages des uns et des autres. Le brevet technique des métiers forme aux emplois de chefs de poste ou de laboratoire en vue d une éventuelle création ou bien reprise d entreprise. Les apprentis évoluent dans des entreprises employant deux ou trois salariés, mais aussi dans des unités de production qui desservent plusieurs points de vente. Si certaines d entre elles ne possèdent pas toute la gamme des activités, la gamme traiteur par exemple, l école professionnelle des métiers (EPM) adapte sa formation en conséquence. Le BTM en chiffres 144 apprentis formés en 13 ans 92 apprentis admis, soit 64% Parmi eux, 73 garçons et 19 filles, soit 80% et 20%. [ Pâtisserie Côté apprentis, [filière deux alimentation] lauréats landais Pâtisserie Ychoux en tant [filière qu ouvrière. alimentation Avec le du BTM édition 2009 expliquent les responsable de la pâtisserie David, Pâtisserie [filière alimentation] raisons Pâtisserie de leur engagement [filière dans ce alimentation] nous fabriquons Pâtisserie une très large [filière alimentation] parcours d excellence. gamme de pâtisseries. Preuve que Pâtisserie [filière alimentation]pâtisserie [filière alimentation]pâtisser le BTM est une formation qui rend aussitôt opérationnel en entreprise. Chrystèle BESSON, 21 ans, alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisse formée successivement en CAP et mention complémentaire chez les Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Damien BAUDY, [filière alimentation] 21 ans, formé montois Eric JAEGLE et Francis P chez Mathieu LARRIEU à Aire sur BOUSQUET, puis en BTM chez le linxois l Adour : alimentation] Pâtisserie [filière Francis alimentation] DESBIEYS : Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisse [filière alimentation] Pâtisserie J ai [filière toujours alimentation] eu envie de faire Pâtisserie Mon professeur [filière m a alimentation] convaincu de P ce métier. J ai eu la chance préparer le BTM pâtissier et mon de connaître trois entreprises patron m a également encouragé. alimentation] Pâtisserie [filière différentes. alimentation] Les techniques Pâtisserie et les [filière Pour suivre alimentation] cette formation, Pâtisse il faut produits utilisés diffèrent de l une aimer le métier, être créatif et Pâtisserie [filière alimentation] à l autre Pâtisserie et c est un vrai atout [filière pour alimentation] ne pas avoir Pâtisserie peur de beaucoup [filièr moi. Le 9 novembre 2009, j ai intégré travailler! Plus tard, mon but est alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtiss en CDI l entreprise de Frédéric de former des apprentis et de les CASTAGNEDE Lou pan d aqui à amener à mon tour jusqu au BTM. Chrystèle BESSON [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] P alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisse

15 PÂTISSERIE GLACERIE TRAITEUR CHOCOLATERIE CONFISERIE DOSSIER 15 A partir de 573 par mois 28 semaines sur 2 ans Gestion de production Commercialisation Management 3 années de formation avant le BTM Pour accéder au BTM, le jeune doit avoir suivi trois années de formation par apprentissage en amont du BTM, soit un CAP suivi d une mention complémentaire. Pour un candidat âgé de 19 ans, le coût mensuel pour l entreprise démarre à 573 net, déduction faite des aides, primes, majorations et crédit d impôt. Un jeune «qui en veut» Qui sont ces apprentis? Un BTM, c est avant tout un jeune «qui en veut»! Les candidats sont motivés, autonomes et responsables. Cette formation favorise les échanges entre des jeunes créatifs, curieux et dynamiques. Elle se déroule à l EPM à Mont-de-Marsan, du lundi au jeudi, pendant vingt-huit semaines étalées sur une période de deux ans. Les impératifs de production des entreprises sont pris en compte, au moment notamment des périodes de forte activité. Une formation complète La formation au brevet technique des métiers est une formation complète. Au programme, la gestion de production, la commercialisation et le management. Le candidat doit aussi maîtriser les savoir-faire professionnels en pâtisserie, glacerie, chocolaterie, confiserie ou traiteur avec, bien sûr, l économat et la technologie professionnelle. Sans oublier la gestion des coûts, l animation d équipe ou bien l organisation du travail. La pratique de l anglais ou de l espagnol est par ailleurs vivement recommandée. ] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie Pâtisserie [filière alimentation] Deux maîtres d apprentissage vous livrent eux aussi leurs impressions David FOURCADE, maître- e alimentation] sur leur expérience Pâtisserie en tant que [filière artisan alimentation] pâtissier Pâtisserie à Mont-de- [filière alimentation] [filière formateur. Et les deux avouent avec ie [filière alimentation] Pâtisserie Marsan, évoque quant à lui la un brin d humour que le contact [filière alimentation] Pâtisserie Pâtisserie [filière pérennisation du métier avec les jeunes permet aussi de rie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie rester jeune! et des connaissances. [filière alimentation] Former des jeunes à ce diplôme permet de conserver le bon savoir-faire, [filière âtisserie Pour Hugues [filière GAUDET, alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie la qualité du travail et le souci de artisan pâtissier à Dax, rie c est [filière une remise alimentation] question Pâtisserie la perfection. [filière Le alimentation] BTM est la consécration de l apprentissage. A partir [filière alimentation] Pâtisserie permanente. de là, on atteint un certain niveau âtisserie [filière alimentation] Pâtisserie de connaissances qui [filière permet ensuite alimentation] Pâtisserie [filière Les jeunes m interrogent souvent ; de se faire plaisir. rie leur [filière approche alimentation] technique est Pâtisserie parfois [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] différente de la mienne. Je me remets donc en question. Ce diplôme, Les deux avouent avec un brin d hu- e alimentation] Pâtisserie [filière mour alimentation] que le contact [filière avec les alimentation] jeunes Pâtisserie [filière c est une valeur fiable car chaque permet aussi de rester jeune! maître d apprentissage apporte à son erie apprenti Pâtisserie la diversité professionnelle [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie indispensable au métier. David FOURCADE âtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière rie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation]

16 16 DOSSIER PÂTISSERIE GLACERIE TRAITEUR CHOCOLATERIE CONFISERIE BTM 2009 Bonjour l Europe! Si vous formez déjà un apprenti en mention complémentaire ou bien si un jeune vous sollicite directement, vous pouvez lui proposer la formation au brevet technique des métiers. Pour ceux d entre vous qui recherchez un BTM, notre bourse d apprentissage est un véritable vivier de candidats potentiels. Contactez-nous. Vous pouvez en parallèle télécharger sur la plaquette de présentation du brevet technique des métiers de septembre 2009 et ses deux fiches techniques. La première, à l attention des artisans, résume l ensemble des aides distribuées par l Etat et le conseil régional d Aquitaine. La seconde, à l attention des futurs apprentis, présente les principes de rémunération, hors conventions particulières, en vigueur au 1 er juillet 2009 selon l âge de l apprenti et son avancement dans le parcours d apprentissage. Cette année, 14 candidats ont passé les épreuves du BTM pâtissier à l école professionnelle des métiers. Parmi ces épreuves, 17 heures de fabrication et un sujet particulièrement fourni sur le thème Buffet européen des pays fondateurs. 10 candidats ont obtenu leur diplôme, un diplôme de niveau IV équivalent au BAC. Parmi eux, 7 garçons et 3 filles, preuve que la profession se féminise incontestablement depuis les années Quatre sessions ont eu lieu les 21-22, 23-24, septembre et 30 septembre-1er octobre. Merci aux professionnels et candides proviseurs du lycée de St-Vincent de Tyrosse, Martine ANTOINE, et des lycées montois Victor Duruy, Jean Dominique DAUX, et Charles Despiau, Henri DESTANDAU. Ils ont participé aux notations des épreuves sous la présidence de Francis DESBIEYS, président de l union des artisans pâtissiers landais. Lauréats landais : > Damien BAUDY formé chez Mathieu LARRIEU à Aire sur l Adour > Chrystèle BESSON formée chez Francis DESBIEYS à Linxe > Jean-Baptiste SAINT-AMONT formé au Centre Leclerc à Saint-Paul les Dax Autres lauréats : > Julien BARDINAUD (33) > Hélène CAZALIS (64) > Sylvain GAUTIER (64) > Rémy GRANDJEAN (33) > Pierre LABAT (33) > Landry MEILLIER (47) > Mélanie RAMOS (47) Service apprentissage emploi Soizic LE CORRE Ecole professionnelle des métiers De bas en haut et de gauche à droite AUROUX Julien, GIMENES Hugo, DUPOUY Mickaël, GAUTIER Sylvain, BARDINAUD Julien, LABAT Pierre, GRANDJEAN Rémy, MEILLIER Landry. entation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière alimentation] Pâtisserie [filière

17 DEVELOPPEMENT TERRITORIAL Tout près des entreprises et des élus locaux La nouvelle circulaire FISAC (Fonds d intervention pour les services, l artisanat et le commerce) du 22 juin 2009 s applique désormais. Chef d entreprise artisanale ou bien élu local, la chambre de métiers et de l artisanat (CMA) des Landes met ses équipes à votre service pour vous aider à étudier vos projets et constituer vos demandes de subvention. Cette circulaire fixe les aides aux très petites entreprises situées dans les communes rurales dont la population est inférieure à habitants. Elles peuvent cofinancer vos projets d investissement dans de nouveaux outils de production, dans la rénovation de vos locaux professionnels etc. Mais ces aides s adressent également aux élus locaux lorsque ceux-ci ont des projets dans leurs communes. Exemples : dynamisation ou structuration du centre bourg, rénovation d une halle, d un marché, aménagement d un local professionnel pour installer une nouvelle activité etc. 25% de à Par ailleurs, une opération collective de modernisation (OCM) est en place sur le pays Adour Chalosse Tursan et sur le territoire Cœur de Haute Lande (voir territoires concernés ci-dessous). Une OCM, c est quoi? Les entreprises artisanales installées sur ces territoires peuvent bénéficier de subventions de l Etat, de l Europe, du conseil régional d Aquitaine et du conseil général des Landes. Ces subventions à l entreprise peuvent atteindre 25% de votre investissement compris entre et HT. Ces aides directes sont plafonnées à un montant de Pays Adour Chalosse Tursan Communautés de communes du canton d Aire sur Adour, des Coteaux et vallées des Luys, du Tursan, du pays Grenadois, du Cap de Gascogne, du Pays Tarusate, canton de Montfort en Chalosse, canton de Mugron et la commune de Pécorade. Cœur de Haute Lande Communauté de communes du canton de Pissos, de la Haute lande, du pays d Albret, du pays Morcenais. Votre CMA vous aide à constituer votre dossier de subvention. Artisans, renseignez-vous. Monique DUPOUY Guillaume SOLANA Maremne Adour Côte Sud ÉCONOMIE Stars et métiers 2010 Tentez votre chance! La 4 e édition du prix Stars et métiers est lancée, un prix co-organisé par les conseillers du réseau des CMA et des banques populaires, en collaboration avec les SOCAMA et les organisations professionnelles. Vous êtes inscrit au répertoire des métiers depuis au moins 3 ans excepté si vous postulez dans la catégorie Création transmission reprise, client ou non de la BPSO. Laissez-vous tenter et participez au concours Stars et métiers 2010 dans l une de ces 4 catégories. 1. Innovation. Concerne toutes démarches innovantes en matière de développement technologique (mise en œuvre de nouveaux produits, procédés technologiques de fabrication) ou bien en matière organisationnelle, humaine, commerciale etc. 2. Dynamique en gestion des ressources humaines. Récompense votre dynamisme en matière de gestion de vos salariés, qualité de formation et du savoir-faire mis en œuvre dans l entreprise etc. 3. Dynamique commerciale. Vise le dynamisme commercial en lien direct avec la stratégie de l entreprise, ses résultats économiques, notamment à l exportation, la qualité de ses produits et ou processus de produc- ÉCHO ÉCO 19 octobre à Seignosse. Une quarantaine d entreprises sont intéressées pour s installer sur la future zone de LAUBIAN 2 à Seignosse. Elles écoutent l offre de services de votre CMA présente à cette réunion de concertation. Les chefs d entreprises désireux d investir sur cette zone très attractive qui bénéficiera d un concept haute qualité environnementale (HQE) pourront notamment bénéficier d un accompagnement et de conseils individualisés de la part de votre chambre consulaire. Une convention de partenariat va rapidement jeter les bases du travail que fourniront les équipes de MACS et de votre CMA. Jérôme ZUAZNABAR tion, créativité, pertinence des choix de gestion etc. 4. Création transmission reprise. Concerne soit la création d une nouvelle activité mettant en évidence la modernité de l artisanat et sa capacité créatrice, soit la reprise d une entreprise remarquablement réussie. Toute entreprise de cette catégorie peut également concourir dans les trois premières. Stars et métiers se décline successivement au plan départemental, régional, puis national. Au plan départemental, les 4 lauréats reçoivent chacun un chèque de 700. Au plan national, le prix concerne 2 lauréats par catégorie. Il se matérialise par un diplôme, un trophée, un reportage vidéo effectué dans votre entreprise. Mais aussi, un voyage à vocation professionnelle pour deux personnes d une valeur de environ par personne. En complément, un lauréat remportera la mention spéciale du jury, une récompense d une valeur de Consultez le règlement et téléchargez votre dossier sur Guillaume SOLANA

18 18 ECONOMIE PROGRAMME PAR FILIÈRE Artisans des métiers d art, rendez-vous lundi 8 février 2010 à la CMA pour découvrir le plan régional d aide à votre filière. La région soutient l artisanat Vous êtes artisan de l écoconstruction, des métiers de la viande ou des métiers d art, les programmes par filière vous concernent. Ils illustrent la politique régionale de soutien à l artisanat aquitain, menée en partenariat avec le réseau des chambres de métiers et de l artisanat (CMA) et les organisations professionnelles. Ces programmes courent sur la période 2009 à Eco-construction Vous êtes artisan de l éco-construction, vous pensez isolation avant de penser chauffage? Devenez acteur du programme d actions de la région Aquitaine. Nous vous offrons un service personnalisé pour vous aider à répondre à vos marchés, intégrer l environnement dans vos pratiques quotidiennes, vous informer de l actualité de l environnement en lien avec votre métier, rejoindre un réseau d artisans aux compétences complémentaires et mieux conseiller vos clients. Ce programme s articule autour de plusieurs dispositifs adaptés à votre secteur : le pré-diagnostic, l accompagnement de groupement d entreprises volontaires complémentaires, une plateforme de veille technique et réglementaire, le recensement des écoproduits locaux et la formation. A Mont-de-Marsan le 10 novembre et à Dax le 20 novembre, trente cinq chefs d entreprises ont répondu à l invitation de la CMA. Une visite du nouveau siège de l association départementale d information au logement (ADIL) a permis à Bruno DESJOBERT et Lionel VOISIN, respectivement directeur et architecte de l ADIL, de présenter le concept du bâtiment et d ouvrir la discussion sur des sujets techniques importants pour l avenir de vos métiers. Métiers de la viande Vous êtes artisans de la filière viande, bouchers, bouchers charcutiers, charcutiers traiteurs, conserveurs, tripiers, sachez mettre en avant votre savoir-faire! La concurrence se fait rude, les crises sanitaires inquiètent, les habitudes alimentaires évoluent. Vous devez répondre à des marchés en forte mutation. Vous devez faire face, mais aussi vous adapter à des problématiques lourdes telles que les contraintes réglementaires, l approvisionnement en viande de qualité, le déficit de main d œuvre qualifiée. C est pourquoi nous vous invitons à devenir acteur du programme d actions de la région Aquitaine. Nous vous proposons : > des accompagnements individuels pouvant aboutir à des aides (investissement en matériel, dans l immobilier et conseil) > des accompagnements à la transmission reprise ou à la création, > des actions de promotion des métiers auprès des jeunes et du grand public > une réflexion sur la mise en place de groupements d achat. A Mont-de-Marsan le 14 septembre et à Dax le 21 septembre, votre CMA a présenté ce dispositif régional à une dizaine d entreprises. Métiers d art En 2008, une étude du conseil régional a fait apparaître vos besoins prioritaires. Ceux-ci se traduisent par la mise en place d un programme d accompagnement organisé autour des trois mesures suivantes. 1. Vous accompagner > Proposer des entretiens individuels > Favoriser la dimension commerciale de vos entreprises > Vous inciter à participer à des salons professionnels > Soutenir votre formation > Soutenir votre outil de production 2. Structurer la filière métiers d art > Créer un site Internet portail > Mettre en place un salon régional > Relancer la route des métiers d art > Maintenir les savoir-faire existants > Développer de nouveaux savoir-faire 3. Susciter la formation de nouveaux pôles > Mettre en place un appel à projet régional > Accompagner la création de pôles. Professionnels des métiers d art, venez nombreux lundi 8 février à 15h à la CMA des Landes pour découvrir le plan régional d aide à votre filière. Renseignez-vous auprès du service économique de votre chambre consulaire au Eco-construction Viande Métiers d art

19 EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Un registre indispensable ÉCONOMIE 19 Depuis 2002, la législation vous impose d évaluer les risques professionnels auxquels sont confrontés vos salariés sur un registre baptisé Document unique. Objectif principal : réduire les accidents du travail et les maladies professionnelles. Votre chambre de métiers et de l artisanat vous accompagne dans la mise en place de ce registre. Explications. Le document unique liste et dresse l inventaire de l ensemble des risques pouvant nuire à la sécurité de vos salariés. En parallèle, il préconise les actions susceptibles de réduire, voire de supprimer, ces risques-là. Ce document doit faire l objet d une mise à jour annuelle. Mais le document unique n est que la partie visible de l iceberg. En effet, ce n est pas seulement un document obligatoire ; c est aussi, et surtout, une gestion nécessaire de la prévention des risques, avec les conséquences humaines, organisationnelles et budgétaires inhérentes à ces accidents et/ou maladies professionnelles. 48 entreprises Au fil de l année 2009, la CMA des Landes a mis en place cinq groupes de travail. Au total, 48 nouveaux chefs d entreprise disposent aujourd hui d un registre sécurité conforme à la législation. Patrice LACOUTURE a intégré le 2 e groupe de l année sur la période fin avril - fin juin Artisan landais a rencontré notre témoin. Interview express Bonjour Patrice. Pourquoi avoir choisi de vous adresser à la CMA pour réaliser le document unique de votre entreprise? Le calendrier des formations que l on reçoit en début d année offre un panel complet de thèmes adaptés aux besoins de nos entreprises. Ces formations sont toujours en adéquation avec les règles imposées par le législateur tant au niveau économique, législatif, juridique, relations humaines que, dans le cas présent, sécuritaire. C est pourquoi je fais régulièrement acte de candidature auprès de la CMA pour me former. Auriez-vous pu réaliser seul ce document? Mon entreprise compte 18 salariés sur les sites de Garosse et Tartas. Vous imaginez bien que chacun a une fonction bien identifiée. Même dans le cadre administratif, je n aurais pas pu détacher une personne pour se pencher sur la réalisation de ce document. Le temps passé et l énergie dépensée pour un résultat aléatoire auraient été contraires à une stratégie sérieuse et respectueuse envers mes salariés. En quelques mots, comment se déroule cette formation? La CMA vous positionne Environ personnes meurent chaque année en France d un arrêt cardiaque. Si les défibrillateurs automatiques externes se généralisent dans les lieux publics, des milliers de vie pourront ainsi être sauvés. Depuis le décret du 4 mai 2007, toute personne, même non médecin, est autorisée à se servir d un défibrillateur automatique. Résultat : les entreprises, musées, stades, maisons de retraite, mairies etc. commencent à s équiper. C est également le choix fait par l école professionnelle de la CMA et par la CAPEB Landes. Le rôle de cet appareil est d analyser le rythme cardiaque et de délivrer si nécessaire un choc électrique. Une défibrillation précoce associée à une réanimation cardio-pulmonaire augmente donc les chances de survie. dans un groupe. Durant trois demi-journées, un ingénieur sécurité affilié à un organisme agréé vient dans vos locaux vous former et suivre l élaboration du document. Etape suivante, la CMA valide le travail rendu en s assurant que toutes les fonctions et particularités de l entreprise sont bien Un défibrillateur pour augmenter les chances de survie Patrice Lacouture Chiffres clés groupes de travail 48 entreprises dont 27% de l alimentation, 33% du bâtiment, 19% de la production et 21% des services. recensées. A l arrivée, je suis en phase avec la règlementation. Et surtout je profite d un plan d action qui m oblige à être actif et rigoureux pour préserver la sécurité et la santé de mes salariés. Propos recueillis par Alain Aristouy A l école professionnelle des métiers, tous les apprentis en 2 e année de CAP sont sensibilisés à l utilisation de ce matériel dans le cadre des formations de Sauveteurs secouristes du travail (SST). Idem pour une partie des salariés de la CMA. Le président de la CAPEB Landes Patrick LALANNE précise : Même si aujourd hui, aucune réglementation n impose la mise à disposition de défibrillateurs dans les lieux publics ni même dans les entreprises, nous pensons qu il est opportun d équiper nos locaux car nous recevons régulièrement du public. Il est indispensable que les utilisateurs se forment pour manipuler un défibrillateur. Une formation que recevront d ailleurs très prochainement les collaborateurs et administrateurs CAPEB afin d être parfaitement opérationnels.

20 20 ECONOMIE CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE A Mont de Marsan, le 1 er décembre 2009 Un club, des soirées à thème Le 31 mars 2009, le club des créateurs repreneurs voyait le jour au sein de votre chambre de métiers et de l artisanat (CMA) des Landes. Depuis, les membres se sont retrouvés à l hôtel consulaire dans deux soirées à thème. Retour sur ces travaux effectués en fin de journée, de 19h à 21h. Les gourmands noteront que les travaux se terminent toujours par un sympathique repas! Mont-de-Marsan, le 16 juin. La première soirée porte sur le thème de la communication. Au fil de la séance animée par un intervenant extérieur, Philippe URSA, et des conseillers de la CMA, les membres du club s expriment tour à tour sur leur politique et leur stratégie de communication. Selon les secteurs d activité, des similitudes de fonctionnement apparaissent très vite, des différences de comportement aussi. En terme de budget communication, il faut distinguer les dépenses relevant d un investissement de celles relevant de charges annuelles. Les premières durent au-delà d une année, donc s amortissent sur plusieurs exercices. Les secondes se consomment dans l année. Pour cette deuxième catégorie, l enveloppe dédiée aux frais de communication se détermine en pourcentage du chiffre d affaires. Elle oscille entre moins de 1% pour des activités bâtiment et 10% pour certaines activités de service. La moyenne s établissant entre 3% et 5% du chiffre d affaire. Durant cette première rencontre, Nadège DUBOIS acceptera d être la représentante de ce club très animé et dans lequel chacun trouve sa place. Artisan Landais recueille ses premières impressions. Interview express Bonjour Nadège. Comment voyez-vous vos nouvelles fonctions? Je souhaiterais que les membres du club se retrouvent quatre fois dans l année. En tant que responsable, je les réunirai en amont de chaque soirée à thème. Mon rôle consiste à contacter les artisans nouvellement installés pour leur proposer d intégrer le club. Participer à ce club présente de multiples intérêts : on échange nos idées et nos points de vue sur des sujets divers comme la communication, le développement de l entreprise, la gestion du personnel C est aussi un espace pour évoquer entre nous les problèmes que nous rencontrons au quotidien et ensemble, nous trouvons plus facilement des solutions Mont-de-Marsan, le 1 er décembre. Sur proposition de la représentante du club, Nadège DUBOIS (lire interview express), les thèmes abordés durant la deuxième soirée à thème étaient axés sur les prestations sociales obligatoires et complémentaires des travailleurs non salariés (TNS). Les débats se sont articulés autour de trois grands chapitres : > le régime d assurance obligatoire des TNS, > le régime de prévoyance des artisans > et les garanties facultatives de la loi Madelin. Aux côtés des conseillers du pôle de création transmission reprise, Gérald URIOS de la société montoise GALLIA Patrimoine a animé les échanges. Vous être jeunes créateurs ou repreneurs, vous avez bénéficié du passeport Entreprendre dans les Landes, rejoignez le club et bénéficiez de ses travaux. Monique DUPOUY Marina TARIS Le club des créateurs repreneurs vous donne rendez-vous : Mardi 9 mars 2010 Sur le thème du régime d assurance obligatoire et complémentaire des salariés. Mardi 8 juin 2010 Sur le thème de l emploi d un apprenti et les incitations financières à l embauche. Mardi 7 septembre 2010 Le thème reste à définir.

Guide des prestations

Guide des prestations SOMMAIRE Guide des prestations Ensemble, construisons votre développement page 3 Créer, reprendre, une entreprise TRANSMETTRE UNE ENTREPRISE page 4 Connaître votre marché, VOtre territoire FORMER, GÉRER

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale Dossier de presse Une carte d identité pour l entreprise artisanale Contact presse Elisabeth de Dieuleveult, Responsable des relations avec la presse 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00 dieuleveult@apcma.fr

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE / AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE / FISCAL Date : 24/04/2009 N Juridique : 21.09 N Affaires sociales : 22.09 N Fiscal : 15.09

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE?

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR En pratique, le régime de la micro-entreprise est un régime fiscal simplifié pouvant s appliquer à tous les exploitants individuels,

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR PROJET DE CROISSANCE D ENTREPRISE ENTREPRISE :.. CREATEUR :.. NOTE D INFORMATION PREALABLE A LA REDACTION DU DOSSIER DE CANDIDATURE Vous envisagez

Plus en détail

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise 11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise en Loir-et-Cher Vendredi 5 octobre 2012 de 9h à 18h Maison des Entreprises 16 rue de la Vallée Maillard à Blois Une opération organisée conjointement par

Plus en détail

Les aides pour la création et reprise d entreprise

Les aides pour la création et reprise d entreprise Les aides pour la création et reprise d entreprise Pour créer sa boite, mieux vaut être accompagné Pourquoi SE FAIRE ACCOMPAGNER lors du lancement? Pour gagner du temps en ayant accès à des informations

Plus en détail

Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département

Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département DOSSIER DE PRESSE Chateaugiron, le 18 mars 2010 Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département Pour la 31 ème édition du prix STARS et MÉTIERS,

Plus en détail

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À L AUTO-ENTREPRENEUR, L EIRL ET LES ARTISANS Salon des entrepreneurs de PARIS 5 février 2015 MESURES RELATIVES À L AUTO- ENTREPRENEUR Pour rappel L auto-entrepreneur est

Plus en détail

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES VILLE DE LESTREM DOSSIER DE CANDIDATURE - Date de remise du dossier par la Ville :. - Date d accusé réception du

Plus en détail

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes PRESENTATION Activités : Fabrication Transformation Réparation Prestation de service CMA 06 & VOUS Bâtiment - 10 salariés à la création Alimentation

Plus en détail

Le Statut Auto-Entrepreneur

Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur en 10 points http://www.declaration-auto-entrepreneur.com L auto-entrepreneur est caractérisé par différents points clés. Lorsque l ont décide de

Plus en détail

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business?

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? présente Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? Vous avez créé récemment votre start-up et vous cherchez des soutiens pour accélérer votre croissance? Vous

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

PRESENTATION GENERALE DU PROJET PRESENTATION GENERALE DU PROJET Le Chef d entreprise L entreprise Nom : Adresse commerciale : Prénom : Activité : Adresse : Forme juridique : Tél : Fax : Date de création : Chiffre d affaires : AN 1 :

Plus en détail

F.A.Q www.laboiteaservices.com

F.A.Q www.laboiteaservices.com F.A.Q www.laboiteaservices.com Innovation : Une nouvelle façon d acheter un service 1. Généralités... 1 2. Le statut auto-entrepreneur... 4 3. Salarié C.E.S.U... 6 4. Je suis sans emploi... 6 5. Je suis

Plus en détail

Le Guide de l Auto-Entrepreneur

Le Guide de l Auto-Entrepreneur Le Guide de l Auto-Entrepreneur Le statut d auto-entrepreneur en bref Créé en 2009, le statut d auto-entrepreneur permet la création d une entreprise simplifiée (régime social et fiscal, formalités, exonération

Plus en détail

Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008.

Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008. J28 Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008. Le statut de l auto entrepreneur : L article 8 de la Loi institue le

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION MUNICIPALE

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION MUNICIPALE DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION MUNICIPALE Afin que votre demande puisse être traitée dans les meilleures conditions, nous vous prions de bien vouloir lire attentivement cette fiche. DATE LIMITE DE DEPOT

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

2009-2011: une première mission de prospection exogène

2009-2011: une première mission de prospection exogène 2009-2011: une première mission de prospection exogène Le contexte Dès 2007, les acteurs institutionnels (Etat, Conseil Régional d'aquitaine, Conseil Général des Landes, Communautés de Communes d Hagetmau,

Plus en détail

STAGE PREALABLE A L INSTALLATION

STAGE PREALABLE A L INSTALLATION STAGE PREALABLE A L INSTALLATION Edition 2016 STAGE DE PREPARATION A L INSTALLATION (SPI) Public Tout porteur de projet de création ou de reprise d entreprise artisanale. Objectifs du Stage Identifier

Plus en détail

1. Censure constitutionnelle de la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus CEHR

1. Censure constitutionnelle de la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus CEHR Information Rappel : Cette newsletter a pour objectif d attirer votre attention sur des points d actualité, des nouvelles dispositions légales et des lacunes éventuelles dans votre exploitation sur lesquelles

Plus en détail

11-1 - Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL) Avec l EIRL Artisanat, tout ce que vous risquez c est de réussir!

11-1 - Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL) Avec l EIRL Artisanat, tout ce que vous risquez c est de réussir! 11-1 - Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL) Avec l EIRL Artisanat, tout ce que vous risquez c est de réussir! Av Depuis janvier 2011, les créateurs d entreprises artisanales ou artisans

Plus en détail

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité!

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! La franchise DIA, deux opportunités Pour parfaire votre parcours d intégration dans le réseau, vous rejoindrez un centre de formation

Plus en détail

Opération Urbaine Ville de Sorbiers. Règlement d aide à la modernisation des entreprises commerciales et artisanales

Opération Urbaine Ville de Sorbiers. Règlement d aide à la modernisation des entreprises commerciales et artisanales Opération Urbaine Ville de Sorbiers Règlement d aide à la modernisation des entreprises commerciales et artisanales Fonds d Etat (FISAC) Fonds propres Mairie de Sorbiers Opération Urbaine Ville de Sorbiers

Plus en détail

DIAGNOSTIC IMMOBILIER

DIAGNOSTIC IMMOBILIER DIAGNOSTIC IMMOBILIER SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 4 L'ACTIVITÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER...

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de juin 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de la

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

Code de déontologie de l auto-entrepreneur

Code de déontologie de l auto-entrepreneur Code de déontologie de l auto-entrepreneur Ce code a été rédigé par Monsieur HABI Hacène, créateur de Habi Consultant International (HCI), pour offrir aux entrepreneurs et aux organismes un support de

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

Le portage salarial caractéristiques et avantages

Le portage salarial caractéristiques et avantages LE PORTAGE SALARIAL Le portage salarial caractéristiques et avantages Le portage salarial consiste à transformer des honoraires en salaires. Il permet: De bénéficier d un statut de salarié : continuité

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2013. «Accompagner les projets d'investissements des petites et très petites entreprises de production qui souhaitent se développer»

APPEL A PROJETS 2013. «Accompagner les projets d'investissements des petites et très petites entreprises de production qui souhaitent se développer» Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises APPEL A PROJETS 2013 «Accompagner les projets d'investissements des petites et très petites entreprises de production qui souhaitent se développer»

Plus en détail

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers!

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers! PRÊTS IMMOBILIERS Concrétisez vos projets immobiliers! TOUTES UNIVERS NOS BANQUE SOLUTIONS POUR VOTRE IMMOBILIER PROJET IMMOBILIER Vous prévoyez l achat d un bien immobilier? Avec Groupama Banque, vous

Plus en détail

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés CONTRAT D ADHÉSION CONTRAT ENTRE FAC FOR PRO PARIS ET L ÉTUDIANT Article 1. Dispositions générales Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain La fin de l année est l occasion pour chacun de faire le point sur la situation économique

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le lundi 15 décembre

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

LES DIFFÉRENTES SOLUTIONS DE FINANCEMENT

LES DIFFÉRENTES SOLUTIONS DE FINANCEMENT LES DIFFÉRENTES SOLUTIONS DE FINANCEMENT POUR DÉVELOPPER VOS PROJETS Salon des Entrepreneurs de Paris 5 février 2015 10h00-10h45 Intervenant Elsa Simoni o Directeur des missions d accompagnement et de

Plus en détail

DOSSIER BNP D INFORMATION Paribas & D ADHÉSION. Avenir Retraite. Vous accompagner dans vos décisions

DOSSIER BNP D INFORMATION Paribas & D ADHÉSION. Avenir Retraite. Vous accompagner dans vos décisions DOSSIER BNP D INFORMATION Paribas & D ADHÉSION Avenir Retraite Vous accompagner dans vos décisions Accompagnement Visibilité Engagements Garanties Prévoyance 3 //// VOTRE RETRAITE Accompagnement Visibilité

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

1er Prix de la TPE en Arc de Seine

1er Prix de la TPE en Arc de Seine du 22/10/2009 au 22/11/2009 1er Prix de la TPE en Arc de Seine Catégorie : CREATION Dossier à retourner avant le 22/11/2009 à Arc de Seine Entreprises contact@arcdeseine-entreprises.com - 0826 02 09 51

Plus en détail

Choisir le régime de l autoentrepreneur

Choisir le régime de l autoentrepreneur MAI 2015 ENTREPRENEURS N 5 ENTREPRENDRE LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Choisir le régime de l autoentrepreneur Ce mini-guide vous est offert

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises Région Haute-Normandie Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises 4 A savoir 5 Parcours simplifié 6 Diagnostic création 7 Coup de Pouce 8

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX»

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» A retourner au Conseil régional de Bourgogne : Conseil Régional de Bourgogne, Direction de l Agriculture et du Développement rural, 17 boulevard

Plus en détail

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers - Madame la Ministre, - (Monsieur le député), - Monsieur le Président du comité de direction BGL BNP PARIBAS

Plus en détail

LERY IMMOBILIER DOSSIER DE CANDIDATURE A LA LOCATION GARAGES / LOCAUX COMMERCIAUX REFERENCE DU BIEN : TYPE : SURFACE : DEPOT DE GARANTIE :

LERY IMMOBILIER DOSSIER DE CANDIDATURE A LA LOCATION GARAGES / LOCAUX COMMERCIAUX REFERENCE DU BIEN : TYPE : SURFACE : DEPOT DE GARANTIE : LERY IMMOBILIER DOSSIER DE CANDIDATURE A LA LOCATION GARAGES / LOCAUX COMMERCIAUX REGIE LERY 165 Bd de La Croix Rousse 69004 LYON Gestion Locative Syndic Tél. 04.72.10.61.90 regielery@lery-immobilier.fr

Plus en détail

Revue de vos interlocuteurs pour le lancement d un club sportif : Revue de la législation pour la création d un club sportif

Revue de vos interlocuteurs pour le lancement d un club sportif : Revue de la législation pour la création d un club sportif Passionnés de Hand Ball, vous décidez avec 2 autres amis de créer une association sportive pour former les jeunes de la commune de RONCHIN à cette pratique et les faire participer aux compétitions. Vous

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION. Durée de l épreuve : 3 heures. Coefficient : 6 ÉCONOMIE DROIT

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION. Durée de l épreuve : 3 heures. Coefficient : 6 ÉCONOMIE DROIT SESSION 2011 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 6 ÉCONOMIE DROIT Le sujet comporte 5 pages numérotées de 1/5 à 5/5 Dès que le

Plus en détail

LES FORMES JURIDIQUES

LES FORMES JURIDIQUES 1 LES FORMES JURIDIQUES Les structures juridiques de l Entreprise Il existe deux types de structures juridiques: L Entreprise Individuelle ou E.I. et l E.I. Responsabilité Limitée La société et plus particulièrement

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à Le Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du à 1 Présentation générale Annoncé le 14 janvier 2014 par le Président de la République puis présenté par le Premier ministre lors de sa déclaration

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

q u e s t i o n s / réponses

q u e s t i o n s / réponses dossier de presse À paraître février 2012 «100 Questions/réponses sur» est une collection qui aborde des thèmes sociaux à travers 100 questions qui interrogent tous les aspects du sujet. À ces questions,

Plus en détail

Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative

Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative Afin de déterminer le régime fiscal d un Office de Tourisme constitué sous forme associative, il est nécessaire de distinguer les différentes

Plus en détail

L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps

L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps L artisanat, c est quoi, c est qui? L artisanat est un secteur essentiel de l économie nationale. Il regroupe : 250 métiers, répartis

Plus en détail

STAGE DE PREPARATION A L INSTALLATION. Les relations bancaires

STAGE DE PREPARATION A L INSTALLATION. Les relations bancaires STAGE DE PREPARATION A L INSTALLATION Les relations bancaires SOMMAIRE Introduction : La banque partenaire du porteur de projet (transparence ) 1. L ouverture d un compte courant professionnel 2. Comment

Plus en détail

J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance

J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance AIDE AUX TRES PETITES ENTREPRISES J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance Vous devez déposer votre dossier avant de réaliser vos projets Comment remplir votre dossier de demande

Plus en détail

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE!

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE! La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle n 431 791 672, soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. Ce document n a pas de valeur contractuelle - Studio LMDE - 12117-03/2012 LA SANTÉ

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

Réunion d'information 1

Réunion d'information 1 Réunion d'information 1 Introduction Auto-entrepreneur = Immatriculation simplifiée et gratuite + Dispense de collecte de TVA + Régime micro-social simplifié + Sur option : régime micro-fiscal simplifié

Plus en détail

Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011

Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011 Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011 1 Intervenante: Marion BRIOUDES Centre de Formalités

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 L alternance contribue à renforcer la professionnalisation des étudiants. Elle offre une véritable voie de sociabilisation

Plus en détail

Réunion d information à la création / reprise d entreprises

Réunion d information à la création / reprise d entreprises Réunion d information à la création / reprise d entreprises Protocole d accord depuis 1997 CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE AGENCE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE CCI90

Plus en détail

Les relations bancaires

Les relations bancaires Stage de Préparation à l Installation Les relations bancaires 10h00 12h00 Août 2014 Sommaire Introduction : la banque partenaire du porteur de projet (transparence ) 1. L ouverture d un compte courant

Plus en détail

Journée départementale de la création d entreprise

Journée départementale de la création d entreprise Dossier de presse Journée départementale de la création d entreprise Une journée pour tester son projet page 1 Le programme page 2 Des rencontres virtuelles page 3 Les chiffres de l artisanat page 4 à

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE 2015 TROPHEES ENTREPRENEURIAT AU FEMININ OSEZ!

DOSSIER DE CANDIDATURE 2015 TROPHEES ENTREPRENEURIAT AU FEMININ OSEZ! Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises DOSSIER DE CANDIDATURE 2015 TROPHEES ENTREPRENEURIAT AU FEMININ OSEZ! Nom :............. Département :...... Région :........... Nom de l entreprise

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

LA BOURSE DES JEUNES DE LA VENDEE

LA BOURSE DES JEUNES DE LA VENDEE PRINCIPE GENERAL Le concours «TROPHEES@VENIR» organisé par l association BOURSE DES JEUNES de La Vendée a pour objectif de récompenser la création ou la reprise d entreprises et d aider à la réalisation

Plus en détail

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 PRÉFET DES LANDES Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 1 La Huitième édition de ce forum organisé par les

Plus en détail

Vous avez toujours su trouver les bonnes recettes.

Vous avez toujours su trouver les bonnes recettes. Vous avez toujours su trouver les bonnes recettes. ENTREPRISES ET PROFESSIONNELS Pour faciliter la restauration de vos salariés CHÈQUE DE TABLE www.banquepopulaire.fr LE CHÈQUE DE TABLE : UNE SOLUTION

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

ANTICIPEZ Préparez la reprise!

ANTICIPEZ Préparez la reprise! DOSSIER ANTICIPEZ Préparez la reprise! Votre Chambre de Métiers et de l Artisanat se mobilise pour faire face à la crise et préparer la reprise! Faire face à la crise Préparer la reprise Depuis novembre

Plus en détail

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC Partie 1 : Évaluer le marché (21 points) 1. Établir un diagnostic de ces deux segments de marché. Conclure. (11 points) Diagnostic : 8 points. Marché du bâtiment

Plus en détail

Règlement de l appel à candidature. Téléchargeable sur le site http://www.iledefrance.fr/appels-a-projets/ Date limite de dépôt : 11 Octobre 2013

Règlement de l appel à candidature. Téléchargeable sur le site http://www.iledefrance.fr/appels-a-projets/ Date limite de dépôt : 11 Octobre 2013 Unité Développement Direction du Développement Economique et de l Innovation Sous-direction de l Innovation et des Partenariats Règlement de l appel à candidature Téléchargeable sur le site http://www.iledefrance.fr/appels-a-projets/

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Suppression d avantage Particuliers : quelques projets Un seuil relevé BTP intempéries

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Suppression d avantage Particuliers : quelques projets Un seuil relevé BTP intempéries EXTRAITS DU N 45 NOVEMBRE 2010 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Suppression d avantage Particuliers : quelques projets Un seuil relevé BTP intempéries Des

Plus en détail

Investir dans la pierre

Investir dans la pierre GE Money Bank Financements immobiliers Investir dans la pierre GE imagination at work* *GE l imagination en action Investir dans la pierre Vous avez fait le choix d un investissement immobilier locatif,

Plus en détail

CRÉATION OU REPRISE D ENTREPRISE

CRÉATION OU REPRISE D ENTREPRISE CRÉATION OU REPRISE D ENTREPRISE CRÉATION OU REPRISE D ENTREPRISE DE L IDÉE À LA RÉALISATION, Construisez votre projet avec la Chambre de Métiers et de l Artisanat ÉTAPE 1 La Matinée du Futur Artisan La

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

3. Relations clientèle et solidarité

3. Relations clientèle et solidarité 3. Relations clientèle et solidarité Maintenir une proximité forte avec ses clients via un dispositif d accueil animé par plus de 6 000 conseillers, construire des partenariats de médiation sociale pour

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

OPERATION COLLECTIVE DE MODERNISATION EN MILIEU RURAL LES VALLONS DE LA TOUR LA CHAINE DES TISSERANDS

OPERATION COLLECTIVE DE MODERNISATION EN MILIEU RURAL LES VALLONS DE LA TOUR LA CHAINE DES TISSERANDS OPERATION COLLECTIVE DE MODERNISATION EN MILIEU RURAL LES VALLONS DE LA TOUR LA CHAINE DES TISSERANDS REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES DIRECTES validé par les membres du comité de pilotage le 16 mai 2011

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du date Ville 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national : début de reprise économique, mais chômage encore trop fort Dans notre région, une problématique

Plus en détail

PROJET DE CRÉATION D ENTREPRISE

PROJET DE CRÉATION D ENTREPRISE DOSSIER DE CANDIDATURE CATÉGORIE : PROJET DE CRÉATION D ENTREPRISE Dépôt des candidatures impérativement avant le 30 avril 2007 auprès de la LMDE et exclusivement par courrier à l adresse ci-dessous. Règlement

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT FISCAL COMMENT ÊTRE EN RÈGLE AVEC L ADMINISTRATION FISCALE FRANÇAISE?

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT FISCAL COMMENT ÊTRE EN RÈGLE AVEC L ADMINISTRATION FISCALE FRANÇAISE? LIVRET D ACCOMPAGNEMENT FISCAL COMMENT ÊTRE EN RÈGLE AVEC L ADMINISTRATION FISCALE FRANÇAISE? NOTE 1 : L activité des Développeurs et Sponsors au sein de FARKLI Online est une activité professionnelle.

Plus en détail

CONVENTION FFCGEA -SIAGI

CONVENTION FFCGEA -SIAGI CONVENTION FFCGEA -SIAGI Entre : La Fédération Française des Associations de Gestion et de Comptabilité et des centres de Gestion et de l Economie de l Artisanat, association loi 1901 dont le siège est

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015 Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA Règlement du prix national Article 1 - Objet Le prix «Maître d apprentissage» est organisé par l Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l Artisanat (APCMA)

Plus en détail

EDITEUR DE LOGICIELS POUR LES EXPERTS-COMPTABLES WWW.RCA.FR

EDITEUR DE LOGICIELS POUR LES EXPERTS-COMPTABLES WWW.RCA.FR EDITEUR DE LOGICIELS POUR LES EXPERTS-COMPTABLES WWW.RCA.FR FIDÉLISER SES CLIENTS ET DÉVELOPPER SON CHIFFRE D AFFAIRES Vous venez d acquérir le Full Services RCA, bravo pour votre choix. Vous avez désormais

Plus en détail

Mille et Une Question

Mille et Une Question Mille et Une Question Accès dans les écoles Etes-vous une école privée? Oui, sous contrat avec l état et le ministère de l Agriculture. Nous sommes une école professionnelle qui a été créée par l Institution

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR PROJET DE CREATION, REPRISE OU CROISSANCE D ENTREPRISE ENTREPRISE :.. CREATEUR :.. NOTE D INFORMATION PREALABLE A LA REDACTION DU DOSSIER DE CANDIDATURE

Plus en détail

Artisan Maçon. Sommaire détaillé. Editions MCBG 2004 ISBN 2-912929-04-0

Artisan Maçon. Sommaire détaillé. Editions MCBG 2004 ISBN 2-912929-04-0 Artisan Maçon G U I D E P R AT I Q U E D E L ' E N T R E P R I S E 2004 Editions MCBG 2004 ISBN 2-912929-04-0 Editions MCBG - BP 4171-34092 MONTPELLIER CEDEX 5 Tél : 04 67 10 38 99 - Fax : 04 67 10 38

Plus en détail