Nous voulons rester à l avenir également un petit numéro. Le numéro:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nous voulons rester à l avenir également un petit numéro. Le numéro:"

Transcription

1 Geschäftsbericht Rapport annuel

2 Nous voulons rester à l avenir également un petit numéro. Le numéro:

3 Table des matières Préambule 5 Rapport de la direction 8 9 Le conseil d administration La direction Organigramme et collaborateurs responsables Rapport sur les domaines d activité Explications sur l organisation 26 Perspective Compte de résultats de l exercice Bilan au 31/12/ Annexe aux comptes annuels Rapport de l organe de révision à l assemblée générale 40 Chiffres clés 41 Impressum 42 3

4 4 Rudolf Steiger, président du conseil d administration, Daniel Siegrist, CEO

5 Préambule Chers actionnaires, partenaires, clients, collaborateurs et amis de Coop Protection Juridique d évaluer les cas. Sa tâche consiste à vérifier des expertises et à procéder à des réévaluations de cas. nistration a nommé Madame Alena Kouba actuaire responsable en date du 1 er juillet Nous espérons que notre collaboration sera des plus fructueuses. L exercice a une nouvelle fois été un grand succès pour Coop Protection Juridique. Avec un résultat annuel avant impôts de CHF 3,00 millions, l entreprise a le vent en poupe. Il convient de noter ici que le ratio combiné (taux combiné sinistres/coûts) a pu être ramené en dessous de 95 %. Cela montre que Coop Protection Juri- Afin d augmenter encore la sécurité des prétentions des assurés, il a été procédé non seulement à un renforcement des provisions actuarielles nécessaires, mais également à la constitution de provisions de fluctuation et de sécurité. Grâce à l engagement de Marlene Arnold en tant que responsable Finances & Services et à sa nomination au sein de la direction, nous avons réalisé un renforcement substantiel de notre savoir-faire propre en Cela a également entraîné des transferts de responsabilités dique repose également sur une assise très solide d un point de vue actuariel. Les recettes de primes ont connu une nette progression par rapport à l exercice précédent. Les primes nettes émises ont passé de CHF 29,74 millions à CHF 34,51 millions (+ 16,0 %). Les objectifs de croissance ambitieux formulés dans notre stratégie ont donc à nouveau été dépassés. Et ceci ne va pas de soi dans un environnement de marché toujours plus dur. Les coopérations avec nos deux partenaires de distribution Helvetia et Nationale Suisse ont à nouveau contribué de manière déterminante à la croissance des primes. Tant l assurance individuelle que la protection juridique pour les petites et moyennes entreprises ont reçu un bon accueil sur le marché. La coopération avec le La bonne année financière 2012 se manifeste également chez Coop Protection Juridique. Le résultat non-actuariel a certes légèrement reculé, passant de CHF 1,28 million à CHF 1,24 million ( 3,4 %). Les réserves d évaluation qui ne figurent pas dans le compte de résultat et le bilan (page 34) en raison de la méthode d évaluation conservatrice ont massivement progressé. Elles ont passé de CHF 4,4 millions à CHF 6,5 millions (+ 50,0 %) et renforcent encore la substance de la société. Il s en suit un résultat annuel avant impôts de CHF 3,00 millions (année précédente: CHF 2,31 millions). La croissance du bénéfice atteint 30,0 %. Le conseil d administration demande à l assemblée générale le versement d un dividende inchangé de 20,0 %. à l interne. Nous souhaitons à Marlene Arnold beaucoup de succès et de satisfaction dans l exercice de ses activités. L ambitieuse stratégie de croissance décidée en 2008 par le conseil d administration peut déjà être considérée comme réalisée. La stratégie est en préparation. En tant que petite compagnie d assurances, Coop Protection Juridique doit recourir à la collaboration de partenaires externes. Nous avons le plaisir, en signe de notre estime, de faire le portrait de certains d entre eux dans le présent rapport annuel. Nous remercions la direction, les cadres et tous les collaborateurs pour leur excellent travail et leur grand engagement. Nous aimerions par la 5 magazine de consommation et de conseils Beobachter se déroule elle aussi de manière très réjouissante. Près de abonnés ont pris le produit Beobachter Assistance. Au cours de l exercice sous revue, René Irniger a quitté pour raison d âge ses fonctions d actuaire responsable de Coop Protection Juridique. Il exerçait ses fonctions depuis même occasion exprimer notre reconnaissance à nos actionnaires, à nos partenaires et à nos clients pour leur grande loyauté et leur attachement à Coop Protection Juridique. Nous le remercions vivement pour le travail Les charges pour cas d assurance ont progressé de 8,2 % au cours de l exercice sous revue. Les mesures prises par Coop Protection Juridique afin de stabiliser les coûts pour les cas d assurance montrent leurs premiers effets. Il s agit notamment du recours à un expert médical afin accompli et son grand engagement en faveur de Coop Protection Juridique. Grâce à son vaste savoir, il a contribué de manière décisive à ce que les prescriptions régulatrices imposées par la surveillance des assurances puissent être mises en œuvre avec succès. Le conseil d admi- Ruedi Steiger, président du conseil d administration Daniel Siegrist, président de la direction

6 6 (de gauche à droite) Thomas Geitlinger, Marlene Arnold, Alena Kouba, Paolo Schincariol, René Irniger

7 «Grâce à des méthodes mathématiques et statistiques, nous aidons Coop Protection Juridique à évaluer correctement ses risques d assurance et de placement.» Alena Kouba, actuaire ASA, et René Irniger, actuaire 7

8 Rapport de la direction Croissance des recettes de primes Les primes nettes émises ont progressé de 16,0 % au cours de l exercice sous revue, passant de CHF 29,74 millions à CHF 34,51 millions. Les primes acquises pour propre compte ont atteint CHF 33,41 millions (année précédente: CHF 30,32 millions). Les coopérations avec nos deux partenaires de distribution Helvetia et Nationale Suisse ont contribué de manière déterminante à la croissance des primes, en particulier dans les domaines de la protection juridique individuelle et entreprise. Le domaine d activité de l assurance spéciale s est par ailleurs développé de manière très réjouissante. Hausse des prestations d assurance Les charges de traitement des cas de protection juridique ont augmenté de 8,2 % en 2012, passant de CHF 16,64 millions à CHF 18,12 millions. Il faut à cet égard constater que cette année également, un nombre limité de cas de droit du travail, de droit de la responsabilité civile et de droit des assurances sociales a représenté une grande partie des prestations versées. Evolution des provisions Afin d augmenter la sécurité des engagements envers les assurés, des provisions supplémentaires ont été constituées à hauteur de CHF 4,36 millions (année précédente: CHF 4,14 millions). Nette amélioration du résultat d assurance Malgré l augmentation des prestations de tiers, l augmentation des provisions actuarielles nécessaires et les provisions de fluctuation et de sécurité supplémentaires, le résultat actuariel de CHF 1,76 millions (+ 71,9 %) est à nouveau nettement meilleur que l année précédente. Le ratio combiné (rapport des charges pour cas d assurance et charges d exploitation aux primes acquises) affiche une valeur réjouissante de 94,7 % (année précédente: 96,6 %). Bon résultat financier Le résultat non-actuariel, à CHF 1,24 million, se situe au niveau de l année précédente (CHF 1,28 million). 8 Evolution des recettes de primes pour propre compte en millions de CHF Evolution des charges pour prestations d assurance en millions de CHF Evolution du ratio combiné en % ,19 30,32 33, ,71 12,36 14,63 16,64 18, ,2 99,7 96,39 96,62 94, ,52 20, ,02 9,75 11,84 13,44 14, ,69 2,61 2,79 3,20 3, charges propres charges de tiers

9 Résultat annuel réjouissant Le résultat avant impôts a augmenté à CHF 3,00 millions. Par rapport à l année précédente, cela représente une croissance d environ 30,0 %. Augmentation des cas de protection juridique Grâce à une nouvelle optimisation des processus au sein du Front Team, Coop Protection Juridique assure une fourniture rapide et professionnelle de consultations juridiques par téléphone qui répondent aux attentes des clients. Au cours de l exercice sous revue, cas juridiques ont été annoncés. Cela correspond à une augmentation de 14,0 % du nombre de nouveaux cas. Croissance du nombre de collaborateurs La bonne marche des affaires a également des incidences sur l effectif du personnel. Coop Protection Juridique a employé quelque 60 collaboratrices et collaborateurs durant l exercice sous revue (dont 43 postes à plein temps). La fluctuation des collaboratrices et collaborateurs demeure très faible. Coop Protection Juridique en tant qu entreprise formatrice Coop Protection Juridique offre onze places de formation, soit cinq pour des stagiaires juridiques, trois pour des stagiaires issu(e)s d écoles de commerce et trois pour des apprenti(e)s avec une formation sur trois ans d employé(e)s de commerce avec profils E et M. 9 Placements en capitaux en % Marché monétaire Obligations Suisse CHF Fonds immobiliers Actions/Fonds CH 45 Actions/Fonds Etranger Actions immobilières Matières premières Evolution des cas de protection juridique Evolution de l effectif emplois à plein temps

10 10 (de gauche à droite) Jürg Stupp, Sven Cattelan, Rudolf Steiger, Ralph A. Jeitziner, Dr. Philipp Gmür, Michael von Felten

11 «En tant que membres du conseil d administration, nous poursuivons tous les mêmes objectifs: la durabilité, la solidité de nos prestations et par conséquent les meilleures conditions possible pour nos assurés.» Rudolf Steiger, président du conseil d administration 11

12 Le conseil d administration 12 Le conseil d administration est l organe suprême de surveillance et d organisation de Coop Protection Juridique. L organisation du conseil d administration est fixée dans le règlement d organisation. Le conseil d administration a la charge de la direction stratégique ainsi que d instruire, de surveiller et de contrôler la direction. Il n existe pas de commissions spécifiques au sein du conseil d administration. Le conseil d administration délègue entièrement la gestion opérationnelle des affaires à la direction dans la mesure où la loi, les statuts ou le règlement d organisation n en disposent pas autrement. Il se fait informer régulièrement de la marche des affaires. Les membres du conseil d administration sont élus pour une durée de trois ans à l occasion d une assemblée générale ordinaire. Le conseil d administration est actuellement composé de six membres non exécutifs. La période de fonction en cours prendra fin lors de l assemblée générale ordinaire du printemps Le conseil d administration se réunit sur convocation du président pour des délibérations et des prises de décision, aussi souvent que nécessaire mais au moins deux fois par an. Au cours de l exercice sous revue, le conseil d administration s est réuni à trois occasions. Rudolf Steiger, né en 1948 et domicilié à Zurich, a suivi des études d économie à l Université de Zurich après avoir accompli un appren tissage de commerce. Il a obtenu une licence en sciences économiques en De 1980 à 2008, il a travaillé comme secrétaire central du Syndicat des services publics (SSP). Il a dirigé les secteurs d activité des finances et de la protection juridique de 1995 à Depuis 1991, il exerce plusieurs fonctions au sein de la caisse de pension de la Ville de Zurich (PKZH). Il est vice-président de la commission de placement et membre du conseil de fondation. Il siège depuis 1995 au sein du comité de fondation de la fondation supplétive LPP, où il est vice-président du conseil de fondation et président de la commission de placement. Il est par ailleurs vice-président du conseil d administration de Helsana protection juridique SA. Ralph A. Jeitziner, né en 1965 et domicilié à Liestal, a achevé son apprentissage de commerce à la Bâloise Assurances en Il a obtenu par la suite le diplôme fédéral en assurances et est entré chez Coop Vie comme responsable des ventes pour la Suisse. Il a complété sa formation en devenant spécialiste en assurances sociales et, en 1999, il est devenu membre de la direction de Coop Vie. En 2000, il est devenu directeur de la Fribourgeoise Générale d Assurances SA et de Coop Assurances à Wallisellen. De 2001 à août 2005, il a été membre du Comité de direction élargi de la compagnie d assurances Nationale Suisse et, depuis septembre 2005, il est membre de son comité de direction (responsable «Distribution Suisse Multi-canal»). Ralph A. Jeitziner est également membre du Conseil d administration de Nationale Suisse Vie SA, Bottmingen, de la Schweizerische National-Versicherungs-Gesellschaft AG, Vaduz, et de l Européenne Assurances Voyages SA, membre du Conseil de fondation de la caissemaladie Sanitas, Zurich, membre de la Commission Campaigning de l Association Suisse d Assurances (ASA) et membre du comité de l union patronale bâloise. Sven Cattelan, né en 1962, licencié en droit (Université de Bâle), domicilié à Münchenstein, est entré au service de la Bâloise Assurances en 1990 après des études de droit à l Université de Bâle. Il a assumé diverses fonctions de responsabilité. Il a ainsi été d abord chef de secteur pour les agences générales bernoises et zurichoises. Membre depuis Elu jusqu en Président Rudolf Steiger Vice-président Ralph A. Jeitziner Membre Sven Cattelan Membre Philipp Gmür Membre Jürg Stupp Membre Michael von Felten

13 Dans cette fonction, il a également dirigé luimême par intérim différentes agences générales. A partir de fin 1995, il a été responsable de la formation du service externe, puis, en 1997, de l ensemble de la formation professionnelle et de la formation à la vente de la Bâloise Assurances en Suisse. A partir de 1999, il a participé de manière déterminante à la mise en œuvre de différentes offensives stratégiques de distribution. Sven Cattelan est entré à la Compagnie d Assurances Nationale Suisse SA au 1 er janvier Il a tout d abord occupé la fonction de co-responsable de la direction régionale Suisse du Nord-Ouest et Bâle. En 2005, il est devenu responsable de la gestion des sinistres en Suisse. Il a depuis lors exercé une responsabilité déterminante dans la modernisation de ce domaine et la mise sur pied d un service des sinistres actif et convivial. Au 1 er octobre 2009, Sven Cattelan a été nommé membre de la direction et il a repris la direction de la nouvelle unité Service clientèle & Non-vie Suisse. Depuis le 1 er janvier 2013, Sven Cattelan est responsable du développement des activités de courtage et de coopération. Sven Cattelan est président du conseil de fondation de la GSR (Gehör- und Sprachheilschule Riehen). Philipp Gmür, docteur en droit, né en 1963 et domicilié à Lucerne, a achevé ses études de droit à l Université de Fribourg en En 1989, il a passé le brevet d avocat lucernois et a obtenu son doctorat en A la Duke Law School, aux Etats-Unis, il a obtenu en 1991 le titre académique de Master of Laws (LL.M.) et, en 2008, il a suivi l Advanced Management Program de la Harvard Business School. Jusqu à son entrée chez Helvetia Assurances en tant qu agent général à Lucerne en 1993, Philipp Gmür a travaillé dans des tribunaux d arrondissement, dans l administration et dans un cabinet d avocat ainsi que comme greffier à la Cour suprême du canton de Lucerne. En 2000, il a été nommé membre du Comité de direction Suisse d Helvetia (responsable de la distribution). Depuis 2003, il est président de la direction d Helvetia et membre de la direction du Groupe Helvetia. Philipp Gmür est par ailleurs membre du conseil de fondation d institutions de prévoyance d Helvetia Assurances, vice-président de la fondation Helvetia Patria Jeunesse, vice-président de la fondation de libre passage Swisscanto et membre du conseil d administration de Prevo AG, à Bâle. Au sein de l Association Suisse d Assurances, il exerce la fonction de président de la commission Campaigning. Il a aussi trois autres mandats au sein de conseils d administration de sociétés non cotées et deux mandats dans des conseils de fondation. Jürg Stupp, né en 1969 et domicilié à Schwerzenbach, a suivi une formation de base commerciale; il est économiste d entreprise ESCEA. Jürg Stupp est membre de la Direction d entreprise du Groupe Helsana depuis juillet 2010 (responsable produits) et travaille pour Helsana depuis De 2001 à 2010, il a été responsable du controlling, en charge de la planification et du pilotage de l ensemble du groupe. Avant d entrer chez Helsana, Jürg Stupp a été conseiller à la clientèle à la Banque cantonale de Zurich dans le domaine des placements institutionnels. Depuis 2011, Jürg Stupp est président du conseil d administration de Helsana protection juridique SA. Michael von Felten, né en 1960 et domicilié à Berne, a obtenu en 2001 un diplôme postgradué en développement d entreprises à la Haute école spécialisée du Nord-Ouest de la Suisse (FHNW), puis en mai 2011 un EMBA International Management à la Haute école spécialisée bernoise. A partir de 1984, il a travaillé comme informaticien de gestion et responsable de projet pour divers établissements bancaires ainsi que pour le Syndicat industrie et bâtiment (SIB). De 2000 à 2005, il a été membre de la direction (finances et assurance chômage) du syndicat SIB et coresponsable de la gestion et de la réalisation du processus de fusion entre le SIB, la FTMH et la FCTA pour former le syndicat Unia. De 2005 à 2011, Michael von Felten a été membre de la direction du syndicat Unia, responsable des secteurs Finances, Personnel et Caisse de chômage. Depuis le printemps 2012, il est patron de mvf change & management GmbH à Berne tout en assumant différents mandats stratégiques: membre du conseil d administration de la Banque Coop, Bâle, vice-président de la caisse de voyage Reka, Berne, membre du conseil d administration de diverses sociétés et membre du comité de Solidar Suisse. 13

14 «Des opinions différentes font la force de la conduite d une entreprise. Il y a cela dit une chose sur laquelle nous sommes 14 toujours tous du même avis: nous voulons obtenir le meilleur pour nos clients. Dans toutes les situations.» Daniel Siegrist, CEO (de gauche à droite) Marlene Arnold, Doris Richner, Thomas Geitlinger, Daniel Siegrist

15 15

16 La direction La direction est chargée de mettre en œuvre les stratégies et les décisions du conseil d administration. Elle informe régulièrement ce dernier de la marche des affaires et des projets les plus importants. Le conseil d administration est par ailleurs informé des risques stratégiques et opérationnels significatifs. Sa composition est décidée par le conseil d administration, qui désigne également le président de la direction. Ce dernier est responsable de la conduite et du développement de l entreprise. La présidence de la direction est exercée depuis 2008 par Daniel Siegrist. Au cours de l exercice sous revue, la direction s est vue renforcer par un nouveau membre. Marlene Arnold est entrée chez Coop Protection Juridique en avril 2012 pour prendre la direction des secteurs d activité Finances & Services. En juin 2012, elle a été nommée membre de la direction par le conseil d administration. Avant son passage chez Coop Protection Juridique, elle avait déjà occupé différentes positions de direction dans les domaines des finances, des ressources humaines, des infrastructures et de l informatique. Daniel Siegrist, né en 1959 et domicilié à Aarau, a accompli des études de droit à l Université de Berne et a obtenu en 1988 le brevet d avocat du canton de Berne. De 1988 à 1993, il a travaillé comme juriste dans le secteur des dommages matériels auprès de la Mobilière à Berne. En 1993, il est devenu responsable du service juridique de Coop Protection Juridique. En 1995, il a été nommé membre de la direction. Il a pris la présidence de la direction au 1 er janvier Il est responsable de la direction de l entreprise dans son ensemble. Il exerce par ailleurs la fonction de délégué du conseil d administration de Helsana protection juridique SA. 16 Domaine d activité Nom Arrivée à la direction Direction de l entreprise, développement de l entreprise et communication Daniel Siegrist 1995 Responsable Service juridique Doris Richner 2008 Responsable Gestion de la clientèle et des produits Thomas Geitlinger 2008 Responsable Finances & services Marlene Arnold 2012

17 Thomas Geitlinger, né en 1961 et domicilié à Schöftland, a obtenu en 1988 le diplôme fédéral d assurances après avoir accompli un apprentissage de commerce. Il était alors déjà collaborateur spécialisé au service à la clientèle de Coop Protection Juridique. Après avoir suivi une formation supplémentaire de spécialiste en marketing avec diplôme fédéral en 1993, il a dirigé le service marketing de l entreprise. Il a pris en charge dès 2005 la direction du processus de base. Il a obtenu en 2009 un Master of Advanced Studies in Insurance Management à la Haute école spécialisée du Nord-Ouest de la Suisse. Depuis le 1 er janvier 2008, il est membre de la direction et responsable des secteurs d activité gestion de la clientèle et des produits. Doris Richner, née en 1961 et domiciliée à Aarau, a accompli ses études de droit à l Université de Zurich et a obtenu en 1991 le brevet d avocate du canton d Argovie. Elle est entrée comme juriste chez Coop Protection Juridique en Cette même année, elle a repris la fonction de responsable-adjointe du service juridique. Dès 2005, elle est responsable d une équipe de gestion de la clientèle et des produits. Elle est membre de la direction depuis le 1 er janvier Elle est responsable du secteur d activité service juridique. Marlene Arnold, née en 1975, lic. ès sc. pol. et domiciliée à Oftringen, a étudié les sciences économiques (économie d entreprise et économie politique) à l Université de Bâle. Elle a notamment travaillé comme conseillère d entreprise et enseignante spécialisée avant de prendre la tête des secteurs Finances & Services des services de conseil en matière de formation et d emploi du canton d Argovie. Après avoir travaillé comme CFO et membre de la direction de Spital Netz Bern AG, elle est entrée en 2012 chez Coop Protection Juridique. En juin 2012, elle a été nommée membre de la direction. Elle est responsable du secteur d activité Finances & Services. Marlene Arnold est en outre membre du conseil de fondation de la fondation LebensART et dans le cadre de ce mandat, elle exerce également les fonctions de membre du conseil d administration de Bärau Immobilien AG et de membre du comité de la coopérative Heimstätte Bärau. 17

18 Organigramme et collaborateurs responsables Direction Daniel Siegrist Gestion de l innovation Nico Figini Assistante de direction Petra Huser Gestion de la clientèle et des produits Thomas Geitlinger Finances & services Marlene Arnold Key Account Management André Wyler Administration & responsable de la formation Nadia Baumann Finances Paolo Schincariol Marketing Sibylle Lanz IT / Infrastructure Patrick Thut Gestion des polices / souscription Andrea Mathys Ressources humaines Isabella Schär 18 André Wyler Sibylle Lanz Nadia Baumann Markus Ganzke Paolo Schincariol Patrick Thut Petra Huser Andrea Mathys

19 Service juridique Doris Richner EM Service juridique * Siège principal Aarau Doris Richner Succursale de Lausanne Benoît Santschi Succursale de Bellinzona Augusto Delmenico Equipe de front Christine Wernli Cadres juridiques Gabriela Bata Franco Faccioli Markus Ganzke Michael Purek Avocats, juristes et collaborateurs juridiques 19 * Case Management, service de conseil médical et assistance Benoît Santschi Christine Wernli Augusto Delmenico Franco Faccioli Gabriela Bata Michael Purek Nico Figini Isabella Schär

20 20

21 «Pendant que Coop Protection Juridique s engage pour ses assurés, nous nous engageons pour la marque Coop Protection Juridique.» Roland Perrelet, agence de publicité Baldinger & Baldinger (de gauche à droite) Danja Trüssel, Vital Baldinger (Baldinger & Baldinger), Andrea Mathys, Benoît Santschi, Sibylle Lanz (Coop Protection Juridique), Roland Perrelet (Baldinger & Baldinger) 21

22 Rapport sur les domaines d activité 22 Coop Protection Juridique exerce ses activités d assurance de manière inchangée dans quatre domaines qui se différencient au niveau des partenaires, des modèles de distribution, de la structure et du contenu des produits ainsi que des primes. Il s agit des domaines suivants Assurance individuelle, Assurance collective, Assurance spéciale, Protection juridique entreprise. L exploitation de la filiale Helsana protection juridique peut quasiment être considéré comme un cinquième domaine d activité. Cette joint venture avec Helsana Assurances propose des assurances protection juridique pour les clients du Groupe Helsana et fournit les prestations correspondantes. Le domaine d activité «assurance individuelle» comprend des produits d assurance protection juridique pour les particuliers déclinés en différents produits en partie agençables de manière individuelle. Coop Protection Juridique distingue entre la protection juridique véhicule, la protection juridique circulation, la protection juridique privée et la protection juridique combinée (combinaison de protection juridique circulation et de protection juridique privée). Ces contrats sont disponibles en couverture individuelle ou familiale. En ce qui concerne l ampleur des prestations et le montant de la prime, les produits présentent des différences en fonction des canaux de distribution. Au cours de l exercice sous revue, l assortiment d assurances proposé sous notre propre marque a été réorganisé et modernisé. La distribution s effectue sous la propre marque «Coop Protection Juridique», par les différents courtiers et intermédiaires ainsi qu en distribution directe (par téléphone et en ligne, sous la dénomination «Nationale Suisse Protection Juridique», par le service externe et le centre de service à la clientèle de la Nationale Suisse, sous le corporate design de Helvetia Assurances, via son service externe ou ses courtiers et intermédiaires, sous la marque «smile.legal» dans des variantes or et argent par le biais de l assurance en ligne smile.direct. Le domaine d activité «assurance collective» englobe notamment des contrats avec des syndicats et des associations qui offrent à leurs membres des assurances protection juridique combinées circulation et privée, le plus souvent en complément des prestations de protection juridique en faveur de l association en relation avec une activité professionnelle. La distribution et la gestion des contrats (y compris l encaissement des primes) sont assurées par l association, ce qui entraîne des économies au niveau des coûts et, au final, des primes plus avantageuses. En ce qui concerne l ampleur des prestations, les différents contrats collectifs sont très semblables. Dans le domaine d activité «assurance spé - ciales», Coop Protection Juridique conclut des contrats avec différentes organisations, associations et entreprises qui ne couvrent qu un seul ou peu de domaines juridiques. Il s agit par exemple du droit du travail pour des associations professionnelles, du droit du bail pour des associations de locataires ou d une protection juridique pour des assurances-maladie. Dans ce cadre, les prestations de protection juridique de Coop Protection Juridique sont intégrées dans un produit de base existant du partenaire. La collaboration avec le Beobachter, qui a été en constante progression au cours de ces dernières années, fait elle aussi partie du domaine d activité «assurances spéciales». Avec la «protection juridique entreprise» qui est le domaine d activité le plus récent, Coop Protection Juridique propose des produits d assurance pour les petites et moyennes entreprises. Ce sont avant tout les plus petites entreprises (micro-entreprises) avec un effectif de personnel de 50 collaboratrices et collaborateurs au maximum qui sont visées. La distribution est exclusivement assurée par nos partenaires Nationale Suisse et Helvetia ; nous n avons aucune présence sur le marché sous notre propre marque. Au cours de l exercice sous revue, Coop Protection Juridique a retravaillé et complété ses produits lancés en Depuis l automne 2012, une clientèle soigneusement sélectionnée dispose désormais également des produits «protection juridique étendue en matière contractuelle», «protection juridique recouvrement» et «protection juridique en matière immobilière». Les différents domaines d activité ont connu les évolutions suivantes en 2012: Assurance individuelle Le volume des primes nettes s est élevé à CHF 12,86 millions en 2012, progressant donc de CHF 1,89 million ou 17,2 % par rapport à l année précédente. La part de ce domaine d activité au volume global s élève donc désormais à 37,3 %. Toutes les coopérations en matière de distribution ont contribué à cette progression exceptionnelle des primes. La croissance des produits distribués sous la marque Coop Protection Juridique s est élevée à 4,4 %. Le nombre d assurés a progressé dans

23 une même proportion à Au cours de Au cours de l exercice sous revue, une nouvelle Assurance spéciale l exercice sous revue, des lots d anciens pro- coopération en matière de distribution a été ini- La branche des assurances spéciales a une duits ont été remplacés par des assurances en tiée avec l assureur en ligne smile.direct, une nouvelle fois connu une croissance massive. phase avec notre temps. filiale de la Nationale Suisse. Coop Protection Le volume de primes nettes a atteint environ Juridique estime que ce canal de vente a un bel CHF 11,0 millions, ce qui correspond à une pro- Le nombre d assurés et le volume des primes avenir. gression de CHF 2,04 millions ou 22,8 %. L ex- par le biais de notre partenaire Helvetia ont à tension de la collaboration avec le Beobachter, nouveau massivement augmenté. Le nombre Assurance collective tout comme divers nouveaux contrats avec des d assurés se monte à (+ 28,4 %) et le Ce domaine d activité n a connu que peu de partenaires existants et nouveaux, ont contri- volume des primes nettes à CHF 6,16 millions changements par rapport à l exercice précédent. bué à ce résultat. Le domaine d activité des (+ 27,0 %). Les produits proposés sont toujours Le volume des primes nettes s élève à CHF 8,09 assurances spéciales atteint ainsi une part de des couvertures premium. millions, ce qui correspond à une légère pro- 31,9 % du volume des primes nettes. gression (+ 1,9 %). Au cours de l exercice sous Le portefeuille de la Nationale Suisse a lui aussi revue, aucun nouveau contrat n est entré en Protection juridique entreprise connu une croissance réjouissante. A fin 2012, vigueur. Grâce à diverses activités de marketing, Les primes nettes du domaine d activité le plus (+ 8,1 %) contrats se trouvaient dans le le nombre d assurés a augmenté d environ récent atteignent CHF 2,54 millions en 2012, ce portefeuille par le biais de cette coopération. Le 4,0 % à La part de l assurance collec- qui correspond à une progression de CHF 0,68 volume des primes nettes atteint CHF 4,67 mil- tive au volume de primes global se monte million ou 36,6 %. Les deux partenaires de dis- lions (+ 12,0 %). La conception des produits est encore à 23,4 % (exercice précédent 26,7 %). tribution ont contribué de manière comparable restée inchangée depuis dix ans, mais des ver- à cette évolution réjouissante. La part de ce do- sions remaniées seront offertes dès maine d activité atteint donc 7,4 % du volume global de Coop Protection Juridique. Grâce à Primes nettes par domaine d activité en millions de CHF l extension de la palette de produits, cette part devrait continuer à progresser à l avenir , ,0 10, ,0 8,1 8, ,9 2,5 Individuelle Collective Spéciale Entreprise

Communiqué de presse. Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile. Berne, le 7 août 2015

Communiqué de presse. Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile. Berne, le 7 août 2015 Berne, le 7 août 2015 Communiqué de presse Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile Au cours du premier semestre 2015, la Banque Cantonale Bernoise (BCBE) a développé ses cœurs

Plus en détail

Rapport annuel 2011. Helvetia Prisma Fondation collective de prévoyance du personnel.

Rapport annuel 2011. Helvetia Prisma Fondation collective de prévoyance du personnel. Rapport annuel 2011. Helvetia Prisma Fondation collective de prévoyance du personnel. 2 011 Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Sommaire. 3 Portrait 4 Comptes annuels

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle Édition janvier 2015 2 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance

Plus en détail

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC»

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» Par Pierre-Claver NZOHABONAYO SECRETAIRE GENERAL ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES «OPC» 1. OBJECTIFS Dès sa création, l OPC vise une régulation articulée

Plus en détail

Rapport intermédiaire au 30 juin 2014 Groupe Vaudoise Assurances

Rapport intermédiaire au 30 juin 2014 Groupe Vaudoise Assurances Rapport intermédiaire au 30 juin 2014 Groupe Vaudoise Assurances Groupe Vaudoise Assurances Rapport intermédiaire au 30 juin 2014 3 Siège social Vaudoise Assurances Place de Milan Case postale 120 1001

Plus en détail

L exercice en bref 09

L exercice en bref 09 L exercice en bref 09 Introduction PKRück poursuit son succès PKRück peut se montrer plus que satisfaite de son évolution. Au terme de son cinquième exercice, l entreprise enregistre déjà 10 % de part

Plus en détail

REglement d organisation de

REglement d organisation de REglement d organisation de Burkhalter Holding AG Par souci de simplicité, le texte suivant utilise uniquement la forme masculine pour les désignations comprenant des formes féminines et masculines. I.

Plus en détail

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

Transparence: aperçu. Assurance vie collective 2006. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch

Transparence: aperçu. Assurance vie collective 2006. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Transparence: aperçu. Assurance vie collective 2006. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Chiffres-clés. Assurance vie collective. L Helvetia peut faire état d un exercice 2006 remarquable

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PLACEMENT

RÈGLEMENT DE PLACEMENT RÈGLEMENT DE PLACEMENT Sur la base de l article 49a OPP 2 ainsi que des articles 19 et 19a OLP, le Conseil de Fondation édicte le présent règlement de placement. Les dispositions d exécution, devant être

Plus en détail

Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs

Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs Modifications du droit des sociétés et introduction d une surveillance de la révision Décembre 2005 Modifications du droit des sociétés En décembre

Plus en détail

3. Des données financières globalement positives en 2010

3. Des données financières globalement positives en 2010 3. Des données financières globalement positives 3.1 Une nouvelle progression du bilan À fin 2010, le total de bilan agrégé de l ensemble des organismes d assurance et de réassurance contrôlés par l Autorité

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014)

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014) Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle (Édition de janvier 2014) 2 Règlement de placement Sommaire 1. Bases 3 2. Gestion de la fortune 3 3. Objectifs

Plus en détail

Fiduciaire Michel Favre SA Lausanne

Fiduciaire Michel Favre SA Lausanne Fiduciaire Michel Favre SA Lausanne depuis 1975 Comptabilité - Fiscalité - Expertises - Organisation et Gestion - Conseil d Entreprise - Conseil Juridique - Contentieux - Révision SOMMAIRE DOMAINES DE

Plus en détail

TerzaFondsPlan. Pour une prévoyance plus rentable

TerzaFondsPlan. Pour une prévoyance plus rentable TerzaFondsPlan Pour une prévoyance plus rentable La prévoyance individuelle gagne en importance En Suisse, la prévoyance repose sur le principe des trois piliers: prévoyance étatique, professionnelle et

Plus en détail

Modèles et exemples pour le contrôle restreint et l examen succinct volontaire

Modèles et exemples pour le contrôle restreint et l examen succinct volontaire Modèles et exemples pour le contrôle restreint et l examen succinct volontaire Sommaire 1. Rapports succincts de l organe de révision ainsi que rapports de l auditeur établis en vertu d un contrat de mandat

Plus en détail

Allianz Suisse Vie Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2007

Allianz Suisse Vie Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2007 Allianz Suisse Vie Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2007 Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2007 Rudolf Alves Responsable Vie collective Chère lectrice, cher lecteur,

Plus en détail

Rapport d activité 2011

Rapport d activité 2011 Rapport d activité 2011 L individualisation maximale dans la prévoyance professionnelle Fondation collective PensFlex Organes et organisation Fondatrices Président du Conseil de Fondation Membres du Conseil

Plus en détail

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement Fondation de libre passage Independent Règlement de placement Sur la base de l'art. 5 de l acte de fondation de la Fondation de libre passage Independent (Fondation) ainsi que sur la base de l'art. 49a

Plus en détail

I. Raison sociale But Durée Siège

I. Raison sociale But Durée Siège VAUDOISE ASSURANCES HOLDING SA Statuts I. Raison sociale But Durée Siège Art. 1 Art. 2 Art. 3 VAUDOISE ASSURANCES HOLDING SA VAUDOISE VERSICHERUNGEN HOLDING AG VAUDOISE ASSICURAZIONI HOLDING SA VAUDOISE

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvée par le Conseil d administration le 28 août 2012 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités

Plus en détail

Directives du Conseil des EPF concernant la gestion des risques des EPF et des établissements de recherche

Directives du Conseil des EPF concernant la gestion des risques des EPF et des établissements de recherche Directives du Conseil des EPF concernant la gestion des risques des EPF et des établissements de recherche du juillet 006 la version allemande fait foi Le Conseil des écoles polytechniques fédérales (Conseil

Plus en détail

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Assurance dommages Entreprises d assurance avec

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Zurich, le 1 er octobre 2010 Clôture annuelle du groupe CREALOGIX CREALOGIX: hausse du bénéfice en dépit du recul du chiffre d affaires En dépit du recul de son chiffre d affaires,

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour conseillers d entreprises

Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour conseillers d entreprises Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour conseillers Zurich Compagnie d Assurances SA Vos avantages en un coup d œil Couverture en cas de dommages économiques purs, de lésions

Plus en détail

Règlement de placement

Règlement de placement Règlement de placement Valable dès le 1 er mars 2014 Page 1 de 7 A. Table des matières A. Table des matières 2 B. But et contenu 3 Art. 1 But 3 Art. 2 Objectifs et principes du placement de la fortune

Plus en détail

Aperçu des 37 principes directeurs

Aperçu des 37 principes directeurs Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Gouvernement d entreprise de la Confédération Aperçu des 37 principes directeurs Principe n o 1 En principe, il convient d

Plus en détail

IV. comptabilité et révision

IV. comptabilité et révision IV. comptabilité et révision Vous devez tenir la comptabilité de votre entreprise Vous trouverez dans ce chapitre des renseignements sur les règles et usages en vigueur pour la comptabilité et la révision

Plus en détail

Transparence: aperçu Assurance vie collective 2005

Transparence: aperçu Assurance vie collective 2005 Transparence: aperçu Assurance vie collective 2005 Chiffres-clés Assurance vie collective 2 Chiffres-clés Assurance vie collective Compte d exploitation affaires vie collective Suisse de Patria Vie (en

Plus en détail

Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour avocats

Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour avocats Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour avocats Zurich Compagnie d Assurances SA Vos avantages en un coup d œil Couverture en cas de dommages économiques purs, de lésions corporelles

Plus en détail

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg 96. Loi du novembre 988 sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du mai 988 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE

Plus en détail

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes DECISION 2009-02 Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes Relative aux contrôles périodiques auxquels sont soumis les commissaires aux comptes Principes directeurs du système des contrôles

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION JOINT AU RAPPORT DE GESTION

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION JOINT AU RAPPORT DE GESTION RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION JOINT AU RAPPORT DE GESTION rendant compte des conditions de préparation et d organisation des travaux du Conseil ainsi que des procédures de contrôle interne

Plus en détail

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA).

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA). Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Institution d assurance sur la vie avec siège

Plus en détail

CIRCULAIRE D INFORMATION No 26

CIRCULAIRE D INFORMATION No 26 15 mars 2001 Dr. Hermann Walser CIRCULAIRE D INFORMATION No 26 Mesures urgentes dans le domaine du droit de timbre de négociation : les institutions de prévoyance assimilées aux commerçants de titres 1.

Plus en détail

SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS

SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS POUR UNE PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (PME) préparé par François BROUARD, DBA, CA Eric Sprott School of Business Carleton University 1125 Colonel By Drive,

Plus en détail

Charte du Comité Audit et Risque (CAR) du Conseil d administration de la Banque Cantonale Vaudoise (BCV)

Charte du Comité Audit et Risque (CAR) du Conseil d administration de la Banque Cantonale Vaudoise (BCV) Charte du Comité Audit et Risque (CAR) du Conseil d administration de la Banque Cantonale Vaudoise (BCV) 1. CADRE ET PRINCIPES GÉNÉRAUX Le Comité Audit et Risque (CAR) de la Banque Cantonale Vaudoise (BCV)

Plus en détail

Transparence: aperçu. Assurance vie collective 2008. Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch

Transparence: aperçu. Assurance vie collective 2008. Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Transparence: aperçu. Assurance vie collective 2008. Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Chiffres clés. Assurance vie collective. Compte de résultat affaires vie collective

Plus en détail

Synthèse Rapport de gestion 2014

Synthèse Rapport de gestion 2014 Synthèse Rapport de gestion 2014 Prévoyance professionnelle de la Fonda on collec ve Vita et de la Zurich Assurance Chiffres clés 2013 2014 Retraités Tous les retraités sont réassurés auprès de la Zurich

Plus en détail

Le nouveau droit comptable

Le nouveau droit comptable Le nouveau droit comptable Présentation structurée et explication des principales nouveautés pour le 1er janvier 2015 Lausanne, le 1er décembre 2014 Agenda Introduction Comptabilité et présentation des

Plus en détail

Finance Comptabilité. Brevet Fédéral de Spécialiste en Finance et Comptabilité (BF FC) COURS PRÉPARATOIRES

Finance Comptabilité. Brevet Fédéral de Spécialiste en Finance et Comptabilité (BF FC) COURS PRÉPARATOIRES Finance Comptabilité Brevet Fédéral de Spécialiste en Finance et Comptabilité (BF FC) COURS PRÉPARATOIRES LE MOT DU CENTRE PATRONAL Donnez un coup d accélérateur à votre carrière! A u service des entreprises

Plus en détail

Pour bâtir votre avenir financier. Groupe Lavoie Bergeron Racette

Pour bâtir votre avenir financier. Groupe Lavoie Bergeron Racette Pour bâtir votre avenir financier Groupe Lavoie Bergeron Racette Notre équipe Martin Lavoie, B.A.A Conseiller en placement et directeur de succursale Compte une quinzaine d années dans le domaine du placement

Plus en détail

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels.

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA à l écoute des investisseurs. Zurich Invest SA, filiale

Plus en détail

Révision interne en matière d assurance

Révision interne en matière d assurance Circulaire 2008/35 Révision interne assureurs Révision interne en matière d assurance Référence : Circ.-FINMA 08/35 «Révision interne assureurs» Date : 20 novembre 2008 Entrée en vigueur : 1 er janvier

Plus en détail

Circulaire Projet de la Commission fédérale des banques: Surveillance et contrôle internes du xxx Sommaire Objet... 2 Champ d application...

Circulaire Projet de la Commission fédérale des banques: Surveillance et contrôle internes du xxx Sommaire Objet... 2 Champ d application... Circulaire de la Commission fédérale des banques: Surveillance et contrôle internes Projet du xxx Sommaire 1 Objet... 2 2 Champ d application... 2 3 Conseil d administration... 2 3.1 Indépendance des membres

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

AXA Winterthur: croissance et nouvelle augmentation de la rentabilité en 2010

AXA Winterthur: croissance et nouvelle augmentation de la rentabilité en 2010 Communiqué de presse Winterthur, le AXA Winterthur: croissance et nouvelle augmentation de la rentabilité en 2010 L exercice 2010 s est soldé par un résultat très satisfaisant pour AXA Winterthur. Le volume

Plus en détail

Efficacité énergétique de la part des pros

Efficacité énergétique de la part des pros Efficacité énergétique de la part des pros Calcul systématique du potentiel d économies Conventions d objectifs avec la Confédération et les cantons Exemption des taxes sur l énergie et sur le CO 2 Avec

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

Avocats et notaires. Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance.

Avocats et notaires. Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance. Avocats et notaires Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance. Table des matières Table des matières Le Credit Suisse, partenaire financier des avocats

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

relative à la sécurité et à la protection de la santé au travail dans l administration cantonale Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

relative à la sécurité et à la protection de la santé au travail dans l administration cantonale Le Conseil d Etat du canton de Fribourg .0.8 Ordonnance du 4 avril 007 relative à la sécurité et à la protection de la santé au travail dans l administration cantonale Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu les articles 8 à 88 de la loi

Plus en détail

Ascom Pensionskasse (APK) Synthèse du rapport 2007

Ascom Pensionskasse (APK) Synthèse du rapport 2007 Ascom Pensionskasse (APK) Synthèse du rapport 2007 Rapport annuel 2007 L exercice sous revue a été marqué avant tout par des changements. Le travail de préparation pour le passage de la primauté des prestations

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES Société par actions simplifiée au capital de 220 000 000. Siège social : 115 rue de

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS... 3 A. Membres du Conseil, principes de gouvernance

Plus en détail

Prévoyance. Envisager l avenir en toute sérénité grâce à nos solutions de prévoyance, assorties d avantages fiscaux.

Prévoyance. Envisager l avenir en toute sérénité grâce à nos solutions de prévoyance, assorties d avantages fiscaux. Prévoyance Envisager l avenir en toute sérénité grâce à nos solutions de prévoyance, assorties d avantages fiscaux. Une fois à la retraite, vous tenez à préserver votre liberté et indépendance. Il importe

Plus en détail

Statuts de l association Médiation Culturelle Suisse

Statuts de l association Médiation Culturelle Suisse Statuts de l association Médiation Culturelle Suisse I. Nom, siège, but, financement Art. 1 Nom et siège 1 Sous le nom Médiation Culturelle Suisse, nommée ci-après l association, est constituée une association

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

Solution de prévoyance Zugerberg. Votre solution de prévoyance sur mesure. En collaboration avec Valitas Sammelstiftung BVG.

Solution de prévoyance Zugerberg. Votre solution de prévoyance sur mesure. En collaboration avec Valitas Sammelstiftung BVG. Solution de prévoyance Zugerberg. Votre solution de prévoyance sur mesure. En collaboration avec Valitas Sammelstiftung BVG. 2 Prévoyance professionnelle. Plus qu une assurance. Prévoyance professionnelle.

Plus en détail

En vigueur à partir du 06 Février 2010

En vigueur à partir du 06 Février 2010 INTERNATIONALER MUSIKBUND CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SOCIÉTÉS MUSICALES INTERNATIONAL CONFEDERATION OF MUSIC SOCIETIES RÈGLEMENT (RE) COMITÉ DE DIRECTION DOMAINES TECHNIQUES REVISEURS AUX COMPTES

Plus en détail

Rapport de gestion 2012

Rapport de gestion 2012 Rapport de gestion 2012 Sommaire 2012 Année d expansion 3 Projets et perspectives 4 Bilan 6 Compte de résultats 7 Rapport d audit 8 Organisation au 31.12.2012 9 NewIndex Rapport de gestion 2012 2 2012

Plus en détail

Bienvenue dans l univers de We Group

Bienvenue dans l univers de We Group Bienvenue dans l univers de We Group Le 19 mai 2005 Laurent Jaquier fonde la société We Group SA avec son siège social à Bulle. We Group SA est une société indépendante soumise au secret professionnel

Plus en détail

Rapport de l Office fédéral des assurances sociales sur la situation financière des institutions de prévoyance et des assureurs-vie

Rapport de l Office fédéral des assurances sociales sur la situation financière des institutions de prévoyance et des assureurs-vie Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral des assurances sociales OFAS Prévoyance vieillesse et survivants Décembre 2010 Rapport de l Office fédéral des assurances sociales sur la situation

Plus en détail

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage 2014/2015 : Rétrospective et perspectives Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage Rétrospective 2014 L annonce, l année dernière, par la Réserve fédérale américaine (Fed) de réduire

Plus en détail

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1 Mr ABBOUDI MED Presentations des etats financiers 1 Objectifs et composants 2 Principe de préparations des E F 3 Principe d identifications des E F 4 Période couverte

Plus en détail

Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 Groupe Vaudoise Assurances

Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 Groupe Vaudoise Assurances Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 Groupe Vaudoise Assurances Groupe Vaudoise Assurances Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 3 Siège social Vaudoise Assurances Place de Milan Case postale 120 1001

Plus en détail

Position de la Fédération suisse pour la formation continue FSEA

Position de la Fédération suisse pour la formation continue FSEA Ordonnance sur la formation continue: Audition Position de la Fédération suisse pour la formation continue FSEA Zurich, le 7 septembre 2015 Monsieur le Conseiller fédéral Schneider-Ammann Nous vous vous

Plus en détail

MODIFICATIONS DU CODE DES OBLIGATIONS

MODIFICATIONS DU CODE DES OBLIGATIONS MODIFICATIONS DU CODE DES OBLIGATIONS 1920 MARTIGNY 1951 SION 3963 CRANS-MONTANA 1870 MONTHEY 3960 SIERRE 1205 GENÈVE www.fidag-sa.ch TABLE DES MATIERES 1. Droit de la révision comptable... 3 2. Droit

Plus en détail

Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1

Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1 Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1 811.11 du 19 décembre 1877 (Etat le 13 juin 2006) L Assemblée fédérale de la

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

PARTIE 3 Impact total sur le capital des modifications proposées inclues dans l ébauche de la ligne directrice sur le TCM

PARTIE 3 Impact total sur le capital des modifications proposées inclues dans l ébauche de la ligne directrice sur le TCM Résumé de l impact sur le capital des modifications que l on propose d apporter au cadre de capital réglementaire 2015 des sociétés d assurances multirisques Le présent rapport, qui expose l impact total

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision )

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) Oberaufsichtskommission Berufliche Vorsorge OAK BV Annexe 2 Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) 1 Objectif La Commission de haute

Plus en détail

Perspectiva La prévoyance professionnelle clairvoyante. Fondation collective pour la prévoyance professionnelle

Perspectiva La prévoyance professionnelle clairvoyante. Fondation collective pour la prévoyance professionnelle Perspectiva La prévoyance professionnelle clairvoyante Fondation collective pour la prévoyance professionnelle Un futur radieux grâce à Perspectiva Exploiter les opportunités, limiter les risques Perspectiva

Plus en détail

Bureau indépendant spécialisé en gestion des risques et conseil en assurances pour institutions publiques et services industriels

Bureau indépendant spécialisé en gestion des risques et conseil en assurances pour institutions publiques et services industriels Bureau indépendant spécialisé en gestion des risques et conseil en assurances pour institutions publiques et services industriels Conseil en assurances et gestion des risques pour institutions publiques

Plus en détail

Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007)

Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007) Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007) La Commission fédérale des banques (CFB) est chargée de veiller au respect des lois régissant les marchés financiers et prend

Plus en détail

Baloise Asset Management Protéger et créer des valeurs. Gestion de patrimoine de Baloise Group

Baloise Asset Management Protéger et créer des valeurs. Gestion de patrimoine de Baloise Group Baloise Asset Management Protéger et créer des valeurs Gestion de patrimoine de Baloise Group Baloise Asset Management Solidité et succès Depuis plus de 150 ans la Bâloise Assurance gère ses actifs pour

Plus en détail

Rapport du Président sur le fonctionnement du conseil et les procédures de contrôle interne mises en place par la société

Rapport du Président sur le fonctionnement du conseil et les procédures de contrôle interne mises en place par la société HITECHPROS Société Anonyme Au capital social de 730 434,40 Siège social : 15/17 boulevard du général de Gaulle 92120 MONTROUGE 440 280 162 RCS Nanterre Rapport du Président sur le fonctionnement du conseil

Plus en détail

Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision

Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision www.pwc.ch Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision Aperçu des modifications du Code des obligations suisse Décembre 2011 Un document PwC destiné aux responsables de la

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie Ordonnance sur l assurance directe sur la vie (Ordonnance sur l assurance-vie, OAssV) Modification du 26 novembre 2003 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 29 novembre 1993 sur l assurance-vie

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

Société fiduciaire. Lausanne. Le nouveau droit comptable

Société fiduciaire. Lausanne. Le nouveau droit comptable Société fiduciaire Lausanne Le nouveau droit comptable Le nouveau droit comptable -2- Le nouveau droit comptable -3- Table des matières Petite rétrospective Nouvelle structure au niveau du Code des obligations

Plus en détail

Fondation pour la Sécurité des Patients: une contribution concrète à l assurance qualité dans le domaine de la santé

Fondation pour la Sécurité des Patients: une contribution concrète à l assurance qualité dans le domaine de la santé Fondation pour la Sécurité des Patients: une contribution concrète à l assurance qualité dans le domaine de la santé Conférence de presse 2 juillet 2007 Conseiller d Etat Dr Markus Dürr, président de la

Plus en détail

Règlement sur le fonds en faveur de la formation professionnelle en fiducie et en administration de biens immobiliers

Règlement sur le fonds en faveur de la formation professionnelle en fiducie et en administration de biens immobiliers Règlement sur le fonds en faveur de la formation professionnelle en fiducie 1 Nom, organes responsables et but Art. 1 Nom et organes responsables 1 L association «Fonds en faveur de la formation professionnelle

Plus en détail

Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour fiduciaires

Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour fiduciaires Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour fiduciaires Zurich Compagnie d Assurances SA Vos avantages en un coup d œil Couverture en cas de dommages économiques purs, de lésions

Plus en détail

Médecins Sans Frontières Luxembourg (a.s.b.l.)

Médecins Sans Frontières Luxembourg (a.s.b.l.) Médecins Sans Frontières Luxembourg (a.s.b.l.) Comptes annuels révisés au 31 décembre 2013 68, rue de Gasperich L-1617 Luxembourg R.C.S. Luxembourg : F4090 Bilan au 31 décembre 2013 (exprimé en Euros)

Plus en détail

Statuts I. BUT ET SIEGE II. SOCIETAIRES

Statuts I. BUT ET SIEGE II. SOCIETAIRES Case postale 7141 tél. 031 / 323 53 36 3001 Berne fax 031 / 322 37 46 www.svri.ch Statuts I. BUT ET SIEGE Art. 1 But L "Association suisse pour le développement de l informatique juridique" vise à promouvoir,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA COMMUNIQUÉ DE PRESSE Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA Résultats exceptionnels d Argenta pour l année de crise 2011 La cinquième banque de Belgique n a pas désappris le métier du banquier de détail.

Plus en détail

Directives sur les conditions à remplir pour créer des institutions collectives ou communes

Directives sur les conditions à remplir pour créer des institutions collectives ou communes Directives sur les conditions à remplir pour créer des institutions collectives ou communes du Projet Le Conseil fédéral, vu l art. 64 de la loi fédérale du 25 juin 1982 1 sur la prévoyance professionnelle

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

LA PASSION DE L IMMOBILIER

LA PASSION DE L IMMOBILIER LA PASSION DE L IMMOBILIER PORTRAIT DE L ENTREPRISE LA PASSION DE L IMMOBILIER Dr. Christoph Caviezel Président de la direction, CEO Manuel Itten Membre de la direction, CFO Andreas Hämmerli Membre de

Plus en détail

Rapport du Conseil d administration

Rapport du Conseil d administration Rapport du Conseil d administration relatif à l approbation de la rémunération du Conseil d administration et du Comité exécutif du Groupe au cours de l Assemblée générale ordinaire 2015 de Zurich Insurance

Plus en détail

Tradition Securities and Futures

Tradition Securities and Futures COMPTES ANNUELS au 31 décembre 2007 de Tradition Securities and Futures Tradition Securities & Futures BILAN AU 31 DECEMBRE 2007 (En milliers d euros) Notes 31.12.2007 31.12.2006 ACTIF Opérations interbancaires

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Chiffres-clés 2008. a s s u r a n c e s pour et par le secteur des soins de santé 30.000 25.000 20.000 15.000 10.000 5.000 2008 24.407 2006 19.

Chiffres-clés 2008. a s s u r a n c e s pour et par le secteur des soins de santé 30.000 25.000 20.000 15.000 10.000 5.000 2008 24.407 2006 19. Chiffres-clés 2008 Evolution membres-assures (societaires) 30.000 25.000 20.000 15.000 10.000 5.000 0 2002 11.873 2003 13.309 2004 14.030 2005 15.712 2006 19.727 2007 21.486 2008 24.407 2009 26.979 DEPUIS

Plus en détail

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ CHARTE DU COMITÉ DU RISQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Approuver le cadre de gestion des

Plus en détail