Nous voulons rester à l avenir également un petit numéro. Le numéro:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nous voulons rester à l avenir également un petit numéro. Le numéro:"

Transcription

1 Geschäftsbericht Rapport annuel

2 Nous voulons rester à l avenir également un petit numéro. Le numéro:

3 Table des matières Préambule 5 Rapport de la direction 8 9 Le conseil d administration La direction Organigramme et collaborateurs responsables Rapport sur les domaines d activité Explications sur l organisation 26 Perspective Compte de résultats de l exercice Bilan au 31/12/ Annexe aux comptes annuels Rapport de l organe de révision à l assemblée générale 40 Chiffres clés 41 Impressum 42 3

4 4 Rudolf Steiger, président du conseil d administration, Daniel Siegrist, CEO

5 Préambule Chers actionnaires, partenaires, clients, collaborateurs et amis de Coop Protection Juridique d évaluer les cas. Sa tâche consiste à vérifier des expertises et à procéder à des réévaluations de cas. nistration a nommé Madame Alena Kouba actuaire responsable en date du 1 er juillet Nous espérons que notre collaboration sera des plus fructueuses. L exercice a une nouvelle fois été un grand succès pour Coop Protection Juridique. Avec un résultat annuel avant impôts de CHF 3,00 millions, l entreprise a le vent en poupe. Il convient de noter ici que le ratio combiné (taux combiné sinistres/coûts) a pu être ramené en dessous de 95 %. Cela montre que Coop Protection Juri- Afin d augmenter encore la sécurité des prétentions des assurés, il a été procédé non seulement à un renforcement des provisions actuarielles nécessaires, mais également à la constitution de provisions de fluctuation et de sécurité. Grâce à l engagement de Marlene Arnold en tant que responsable Finances & Services et à sa nomination au sein de la direction, nous avons réalisé un renforcement substantiel de notre savoir-faire propre en Cela a également entraîné des transferts de responsabilités dique repose également sur une assise très solide d un point de vue actuariel. Les recettes de primes ont connu une nette progression par rapport à l exercice précédent. Les primes nettes émises ont passé de CHF 29,74 millions à CHF 34,51 millions (+ 16,0 %). Les objectifs de croissance ambitieux formulés dans notre stratégie ont donc à nouveau été dépassés. Et ceci ne va pas de soi dans un environnement de marché toujours plus dur. Les coopérations avec nos deux partenaires de distribution Helvetia et Nationale Suisse ont à nouveau contribué de manière déterminante à la croissance des primes. Tant l assurance individuelle que la protection juridique pour les petites et moyennes entreprises ont reçu un bon accueil sur le marché. La coopération avec le La bonne année financière 2012 se manifeste également chez Coop Protection Juridique. Le résultat non-actuariel a certes légèrement reculé, passant de CHF 1,28 million à CHF 1,24 million ( 3,4 %). Les réserves d évaluation qui ne figurent pas dans le compte de résultat et le bilan (page 34) en raison de la méthode d évaluation conservatrice ont massivement progressé. Elles ont passé de CHF 4,4 millions à CHF 6,5 millions (+ 50,0 %) et renforcent encore la substance de la société. Il s en suit un résultat annuel avant impôts de CHF 3,00 millions (année précédente: CHF 2,31 millions). La croissance du bénéfice atteint 30,0 %. Le conseil d administration demande à l assemblée générale le versement d un dividende inchangé de 20,0 %. à l interne. Nous souhaitons à Marlene Arnold beaucoup de succès et de satisfaction dans l exercice de ses activités. L ambitieuse stratégie de croissance décidée en 2008 par le conseil d administration peut déjà être considérée comme réalisée. La stratégie est en préparation. En tant que petite compagnie d assurances, Coop Protection Juridique doit recourir à la collaboration de partenaires externes. Nous avons le plaisir, en signe de notre estime, de faire le portrait de certains d entre eux dans le présent rapport annuel. Nous remercions la direction, les cadres et tous les collaborateurs pour leur excellent travail et leur grand engagement. Nous aimerions par la 5 magazine de consommation et de conseils Beobachter se déroule elle aussi de manière très réjouissante. Près de abonnés ont pris le produit Beobachter Assistance. Au cours de l exercice sous revue, René Irniger a quitté pour raison d âge ses fonctions d actuaire responsable de Coop Protection Juridique. Il exerçait ses fonctions depuis même occasion exprimer notre reconnaissance à nos actionnaires, à nos partenaires et à nos clients pour leur grande loyauté et leur attachement à Coop Protection Juridique. Nous le remercions vivement pour le travail Les charges pour cas d assurance ont progressé de 8,2 % au cours de l exercice sous revue. Les mesures prises par Coop Protection Juridique afin de stabiliser les coûts pour les cas d assurance montrent leurs premiers effets. Il s agit notamment du recours à un expert médical afin accompli et son grand engagement en faveur de Coop Protection Juridique. Grâce à son vaste savoir, il a contribué de manière décisive à ce que les prescriptions régulatrices imposées par la surveillance des assurances puissent être mises en œuvre avec succès. Le conseil d admi- Ruedi Steiger, président du conseil d administration Daniel Siegrist, président de la direction

6 6 (de gauche à droite) Thomas Geitlinger, Marlene Arnold, Alena Kouba, Paolo Schincariol, René Irniger

7 «Grâce à des méthodes mathématiques et statistiques, nous aidons Coop Protection Juridique à évaluer correctement ses risques d assurance et de placement.» Alena Kouba, actuaire ASA, et René Irniger, actuaire 7

8 Rapport de la direction Croissance des recettes de primes Les primes nettes émises ont progressé de 16,0 % au cours de l exercice sous revue, passant de CHF 29,74 millions à CHF 34,51 millions. Les primes acquises pour propre compte ont atteint CHF 33,41 millions (année précédente: CHF 30,32 millions). Les coopérations avec nos deux partenaires de distribution Helvetia et Nationale Suisse ont contribué de manière déterminante à la croissance des primes, en particulier dans les domaines de la protection juridique individuelle et entreprise. Le domaine d activité de l assurance spéciale s est par ailleurs développé de manière très réjouissante. Hausse des prestations d assurance Les charges de traitement des cas de protection juridique ont augmenté de 8,2 % en 2012, passant de CHF 16,64 millions à CHF 18,12 millions. Il faut à cet égard constater que cette année également, un nombre limité de cas de droit du travail, de droit de la responsabilité civile et de droit des assurances sociales a représenté une grande partie des prestations versées. Evolution des provisions Afin d augmenter la sécurité des engagements envers les assurés, des provisions supplémentaires ont été constituées à hauteur de CHF 4,36 millions (année précédente: CHF 4,14 millions). Nette amélioration du résultat d assurance Malgré l augmentation des prestations de tiers, l augmentation des provisions actuarielles nécessaires et les provisions de fluctuation et de sécurité supplémentaires, le résultat actuariel de CHF 1,76 millions (+ 71,9 %) est à nouveau nettement meilleur que l année précédente. Le ratio combiné (rapport des charges pour cas d assurance et charges d exploitation aux primes acquises) affiche une valeur réjouissante de 94,7 % (année précédente: 96,6 %). Bon résultat financier Le résultat non-actuariel, à CHF 1,24 million, se situe au niveau de l année précédente (CHF 1,28 million). 8 Evolution des recettes de primes pour propre compte en millions de CHF Evolution des charges pour prestations d assurance en millions de CHF Evolution du ratio combiné en % ,19 30,32 33, ,71 12,36 14,63 16,64 18, ,2 99,7 96,39 96,62 94, ,52 20, ,02 9,75 11,84 13,44 14, ,69 2,61 2,79 3,20 3, charges propres charges de tiers

9 Résultat annuel réjouissant Le résultat avant impôts a augmenté à CHF 3,00 millions. Par rapport à l année précédente, cela représente une croissance d environ 30,0 %. Augmentation des cas de protection juridique Grâce à une nouvelle optimisation des processus au sein du Front Team, Coop Protection Juridique assure une fourniture rapide et professionnelle de consultations juridiques par téléphone qui répondent aux attentes des clients. Au cours de l exercice sous revue, cas juridiques ont été annoncés. Cela correspond à une augmentation de 14,0 % du nombre de nouveaux cas. Croissance du nombre de collaborateurs La bonne marche des affaires a également des incidences sur l effectif du personnel. Coop Protection Juridique a employé quelque 60 collaboratrices et collaborateurs durant l exercice sous revue (dont 43 postes à plein temps). La fluctuation des collaboratrices et collaborateurs demeure très faible. Coop Protection Juridique en tant qu entreprise formatrice Coop Protection Juridique offre onze places de formation, soit cinq pour des stagiaires juridiques, trois pour des stagiaires issu(e)s d écoles de commerce et trois pour des apprenti(e)s avec une formation sur trois ans d employé(e)s de commerce avec profils E et M. 9 Placements en capitaux en % Marché monétaire Obligations Suisse CHF Fonds immobiliers Actions/Fonds CH 45 Actions/Fonds Etranger Actions immobilières Matières premières Evolution des cas de protection juridique Evolution de l effectif emplois à plein temps

10 10 (de gauche à droite) Jürg Stupp, Sven Cattelan, Rudolf Steiger, Ralph A. Jeitziner, Dr. Philipp Gmür, Michael von Felten

11 «En tant que membres du conseil d administration, nous poursuivons tous les mêmes objectifs: la durabilité, la solidité de nos prestations et par conséquent les meilleures conditions possible pour nos assurés.» Rudolf Steiger, président du conseil d administration 11

12 Le conseil d administration 12 Le conseil d administration est l organe suprême de surveillance et d organisation de Coop Protection Juridique. L organisation du conseil d administration est fixée dans le règlement d organisation. Le conseil d administration a la charge de la direction stratégique ainsi que d instruire, de surveiller et de contrôler la direction. Il n existe pas de commissions spécifiques au sein du conseil d administration. Le conseil d administration délègue entièrement la gestion opérationnelle des affaires à la direction dans la mesure où la loi, les statuts ou le règlement d organisation n en disposent pas autrement. Il se fait informer régulièrement de la marche des affaires. Les membres du conseil d administration sont élus pour une durée de trois ans à l occasion d une assemblée générale ordinaire. Le conseil d administration est actuellement composé de six membres non exécutifs. La période de fonction en cours prendra fin lors de l assemblée générale ordinaire du printemps Le conseil d administration se réunit sur convocation du président pour des délibérations et des prises de décision, aussi souvent que nécessaire mais au moins deux fois par an. Au cours de l exercice sous revue, le conseil d administration s est réuni à trois occasions. Rudolf Steiger, né en 1948 et domicilié à Zurich, a suivi des études d économie à l Université de Zurich après avoir accompli un appren tissage de commerce. Il a obtenu une licence en sciences économiques en De 1980 à 2008, il a travaillé comme secrétaire central du Syndicat des services publics (SSP). Il a dirigé les secteurs d activité des finances et de la protection juridique de 1995 à Depuis 1991, il exerce plusieurs fonctions au sein de la caisse de pension de la Ville de Zurich (PKZH). Il est vice-président de la commission de placement et membre du conseil de fondation. Il siège depuis 1995 au sein du comité de fondation de la fondation supplétive LPP, où il est vice-président du conseil de fondation et président de la commission de placement. Il est par ailleurs vice-président du conseil d administration de Helsana protection juridique SA. Ralph A. Jeitziner, né en 1965 et domicilié à Liestal, a achevé son apprentissage de commerce à la Bâloise Assurances en Il a obtenu par la suite le diplôme fédéral en assurances et est entré chez Coop Vie comme responsable des ventes pour la Suisse. Il a complété sa formation en devenant spécialiste en assurances sociales et, en 1999, il est devenu membre de la direction de Coop Vie. En 2000, il est devenu directeur de la Fribourgeoise Générale d Assurances SA et de Coop Assurances à Wallisellen. De 2001 à août 2005, il a été membre du Comité de direction élargi de la compagnie d assurances Nationale Suisse et, depuis septembre 2005, il est membre de son comité de direction (responsable «Distribution Suisse Multi-canal»). Ralph A. Jeitziner est également membre du Conseil d administration de Nationale Suisse Vie SA, Bottmingen, de la Schweizerische National-Versicherungs-Gesellschaft AG, Vaduz, et de l Européenne Assurances Voyages SA, membre du Conseil de fondation de la caissemaladie Sanitas, Zurich, membre de la Commission Campaigning de l Association Suisse d Assurances (ASA) et membre du comité de l union patronale bâloise. Sven Cattelan, né en 1962, licencié en droit (Université de Bâle), domicilié à Münchenstein, est entré au service de la Bâloise Assurances en 1990 après des études de droit à l Université de Bâle. Il a assumé diverses fonctions de responsabilité. Il a ainsi été d abord chef de secteur pour les agences générales bernoises et zurichoises. Membre depuis Elu jusqu en Président Rudolf Steiger Vice-président Ralph A. Jeitziner Membre Sven Cattelan Membre Philipp Gmür Membre Jürg Stupp Membre Michael von Felten

13 Dans cette fonction, il a également dirigé luimême par intérim différentes agences générales. A partir de fin 1995, il a été responsable de la formation du service externe, puis, en 1997, de l ensemble de la formation professionnelle et de la formation à la vente de la Bâloise Assurances en Suisse. A partir de 1999, il a participé de manière déterminante à la mise en œuvre de différentes offensives stratégiques de distribution. Sven Cattelan est entré à la Compagnie d Assurances Nationale Suisse SA au 1 er janvier Il a tout d abord occupé la fonction de co-responsable de la direction régionale Suisse du Nord-Ouest et Bâle. En 2005, il est devenu responsable de la gestion des sinistres en Suisse. Il a depuis lors exercé une responsabilité déterminante dans la modernisation de ce domaine et la mise sur pied d un service des sinistres actif et convivial. Au 1 er octobre 2009, Sven Cattelan a été nommé membre de la direction et il a repris la direction de la nouvelle unité Service clientèle & Non-vie Suisse. Depuis le 1 er janvier 2013, Sven Cattelan est responsable du développement des activités de courtage et de coopération. Sven Cattelan est président du conseil de fondation de la GSR (Gehör- und Sprachheilschule Riehen). Philipp Gmür, docteur en droit, né en 1963 et domicilié à Lucerne, a achevé ses études de droit à l Université de Fribourg en En 1989, il a passé le brevet d avocat lucernois et a obtenu son doctorat en A la Duke Law School, aux Etats-Unis, il a obtenu en 1991 le titre académique de Master of Laws (LL.M.) et, en 2008, il a suivi l Advanced Management Program de la Harvard Business School. Jusqu à son entrée chez Helvetia Assurances en tant qu agent général à Lucerne en 1993, Philipp Gmür a travaillé dans des tribunaux d arrondissement, dans l administration et dans un cabinet d avocat ainsi que comme greffier à la Cour suprême du canton de Lucerne. En 2000, il a été nommé membre du Comité de direction Suisse d Helvetia (responsable de la distribution). Depuis 2003, il est président de la direction d Helvetia et membre de la direction du Groupe Helvetia. Philipp Gmür est par ailleurs membre du conseil de fondation d institutions de prévoyance d Helvetia Assurances, vice-président de la fondation Helvetia Patria Jeunesse, vice-président de la fondation de libre passage Swisscanto et membre du conseil d administration de Prevo AG, à Bâle. Au sein de l Association Suisse d Assurances, il exerce la fonction de président de la commission Campaigning. Il a aussi trois autres mandats au sein de conseils d administration de sociétés non cotées et deux mandats dans des conseils de fondation. Jürg Stupp, né en 1969 et domicilié à Schwerzenbach, a suivi une formation de base commerciale; il est économiste d entreprise ESCEA. Jürg Stupp est membre de la Direction d entreprise du Groupe Helsana depuis juillet 2010 (responsable produits) et travaille pour Helsana depuis De 2001 à 2010, il a été responsable du controlling, en charge de la planification et du pilotage de l ensemble du groupe. Avant d entrer chez Helsana, Jürg Stupp a été conseiller à la clientèle à la Banque cantonale de Zurich dans le domaine des placements institutionnels. Depuis 2011, Jürg Stupp est président du conseil d administration de Helsana protection juridique SA. Michael von Felten, né en 1960 et domicilié à Berne, a obtenu en 2001 un diplôme postgradué en développement d entreprises à la Haute école spécialisée du Nord-Ouest de la Suisse (FHNW), puis en mai 2011 un EMBA International Management à la Haute école spécialisée bernoise. A partir de 1984, il a travaillé comme informaticien de gestion et responsable de projet pour divers établissements bancaires ainsi que pour le Syndicat industrie et bâtiment (SIB). De 2000 à 2005, il a été membre de la direction (finances et assurance chômage) du syndicat SIB et coresponsable de la gestion et de la réalisation du processus de fusion entre le SIB, la FTMH et la FCTA pour former le syndicat Unia. De 2005 à 2011, Michael von Felten a été membre de la direction du syndicat Unia, responsable des secteurs Finances, Personnel et Caisse de chômage. Depuis le printemps 2012, il est patron de mvf change & management GmbH à Berne tout en assumant différents mandats stratégiques: membre du conseil d administration de la Banque Coop, Bâle, vice-président de la caisse de voyage Reka, Berne, membre du conseil d administration de diverses sociétés et membre du comité de Solidar Suisse. 13

14 «Des opinions différentes font la force de la conduite d une entreprise. Il y a cela dit une chose sur laquelle nous sommes 14 toujours tous du même avis: nous voulons obtenir le meilleur pour nos clients. Dans toutes les situations.» Daniel Siegrist, CEO (de gauche à droite) Marlene Arnold, Doris Richner, Thomas Geitlinger, Daniel Siegrist

15 15

16 La direction La direction est chargée de mettre en œuvre les stratégies et les décisions du conseil d administration. Elle informe régulièrement ce dernier de la marche des affaires et des projets les plus importants. Le conseil d administration est par ailleurs informé des risques stratégiques et opérationnels significatifs. Sa composition est décidée par le conseil d administration, qui désigne également le président de la direction. Ce dernier est responsable de la conduite et du développement de l entreprise. La présidence de la direction est exercée depuis 2008 par Daniel Siegrist. Au cours de l exercice sous revue, la direction s est vue renforcer par un nouveau membre. Marlene Arnold est entrée chez Coop Protection Juridique en avril 2012 pour prendre la direction des secteurs d activité Finances & Services. En juin 2012, elle a été nommée membre de la direction par le conseil d administration. Avant son passage chez Coop Protection Juridique, elle avait déjà occupé différentes positions de direction dans les domaines des finances, des ressources humaines, des infrastructures et de l informatique. Daniel Siegrist, né en 1959 et domicilié à Aarau, a accompli des études de droit à l Université de Berne et a obtenu en 1988 le brevet d avocat du canton de Berne. De 1988 à 1993, il a travaillé comme juriste dans le secteur des dommages matériels auprès de la Mobilière à Berne. En 1993, il est devenu responsable du service juridique de Coop Protection Juridique. En 1995, il a été nommé membre de la direction. Il a pris la présidence de la direction au 1 er janvier Il est responsable de la direction de l entreprise dans son ensemble. Il exerce par ailleurs la fonction de délégué du conseil d administration de Helsana protection juridique SA. 16 Domaine d activité Nom Arrivée à la direction Direction de l entreprise, développement de l entreprise et communication Daniel Siegrist 1995 Responsable Service juridique Doris Richner 2008 Responsable Gestion de la clientèle et des produits Thomas Geitlinger 2008 Responsable Finances & services Marlene Arnold 2012

17 Thomas Geitlinger, né en 1961 et domicilié à Schöftland, a obtenu en 1988 le diplôme fédéral d assurances après avoir accompli un apprentissage de commerce. Il était alors déjà collaborateur spécialisé au service à la clientèle de Coop Protection Juridique. Après avoir suivi une formation supplémentaire de spécialiste en marketing avec diplôme fédéral en 1993, il a dirigé le service marketing de l entreprise. Il a pris en charge dès 2005 la direction du processus de base. Il a obtenu en 2009 un Master of Advanced Studies in Insurance Management à la Haute école spécialisée du Nord-Ouest de la Suisse. Depuis le 1 er janvier 2008, il est membre de la direction et responsable des secteurs d activité gestion de la clientèle et des produits. Doris Richner, née en 1961 et domiciliée à Aarau, a accompli ses études de droit à l Université de Zurich et a obtenu en 1991 le brevet d avocate du canton d Argovie. Elle est entrée comme juriste chez Coop Protection Juridique en Cette même année, elle a repris la fonction de responsable-adjointe du service juridique. Dès 2005, elle est responsable d une équipe de gestion de la clientèle et des produits. Elle est membre de la direction depuis le 1 er janvier Elle est responsable du secteur d activité service juridique. Marlene Arnold, née en 1975, lic. ès sc. pol. et domiciliée à Oftringen, a étudié les sciences économiques (économie d entreprise et économie politique) à l Université de Bâle. Elle a notamment travaillé comme conseillère d entreprise et enseignante spécialisée avant de prendre la tête des secteurs Finances & Services des services de conseil en matière de formation et d emploi du canton d Argovie. Après avoir travaillé comme CFO et membre de la direction de Spital Netz Bern AG, elle est entrée en 2012 chez Coop Protection Juridique. En juin 2012, elle a été nommée membre de la direction. Elle est responsable du secteur d activité Finances & Services. Marlene Arnold est en outre membre du conseil de fondation de la fondation LebensART et dans le cadre de ce mandat, elle exerce également les fonctions de membre du conseil d administration de Bärau Immobilien AG et de membre du comité de la coopérative Heimstätte Bärau. 17

18 Organigramme et collaborateurs responsables Direction Daniel Siegrist Gestion de l innovation Nico Figini Assistante de direction Petra Huser Gestion de la clientèle et des produits Thomas Geitlinger Finances & services Marlene Arnold Key Account Management André Wyler Administration & responsable de la formation Nadia Baumann Finances Paolo Schincariol Marketing Sibylle Lanz IT / Infrastructure Patrick Thut Gestion des polices / souscription Andrea Mathys Ressources humaines Isabella Schär 18 André Wyler Sibylle Lanz Nadia Baumann Markus Ganzke Paolo Schincariol Patrick Thut Petra Huser Andrea Mathys

19 Service juridique Doris Richner EM Service juridique * Siège principal Aarau Doris Richner Succursale de Lausanne Benoît Santschi Succursale de Bellinzona Augusto Delmenico Equipe de front Christine Wernli Cadres juridiques Gabriela Bata Franco Faccioli Markus Ganzke Michael Purek Avocats, juristes et collaborateurs juridiques 19 * Case Management, service de conseil médical et assistance Benoît Santschi Christine Wernli Augusto Delmenico Franco Faccioli Gabriela Bata Michael Purek Nico Figini Isabella Schär

20 20

21 «Pendant que Coop Protection Juridique s engage pour ses assurés, nous nous engageons pour la marque Coop Protection Juridique.» Roland Perrelet, agence de publicité Baldinger & Baldinger (de gauche à droite) Danja Trüssel, Vital Baldinger (Baldinger & Baldinger), Andrea Mathys, Benoît Santschi, Sibylle Lanz (Coop Protection Juridique), Roland Perrelet (Baldinger & Baldinger) 21

22 Rapport sur les domaines d activité 22 Coop Protection Juridique exerce ses activités d assurance de manière inchangée dans quatre domaines qui se différencient au niveau des partenaires, des modèles de distribution, de la structure et du contenu des produits ainsi que des primes. Il s agit des domaines suivants Assurance individuelle, Assurance collective, Assurance spéciale, Protection juridique entreprise. L exploitation de la filiale Helsana protection juridique peut quasiment être considéré comme un cinquième domaine d activité. Cette joint venture avec Helsana Assurances propose des assurances protection juridique pour les clients du Groupe Helsana et fournit les prestations correspondantes. Le domaine d activité «assurance individuelle» comprend des produits d assurance protection juridique pour les particuliers déclinés en différents produits en partie agençables de manière individuelle. Coop Protection Juridique distingue entre la protection juridique véhicule, la protection juridique circulation, la protection juridique privée et la protection juridique combinée (combinaison de protection juridique circulation et de protection juridique privée). Ces contrats sont disponibles en couverture individuelle ou familiale. En ce qui concerne l ampleur des prestations et le montant de la prime, les produits présentent des différences en fonction des canaux de distribution. Au cours de l exercice sous revue, l assortiment d assurances proposé sous notre propre marque a été réorganisé et modernisé. La distribution s effectue sous la propre marque «Coop Protection Juridique», par les différents courtiers et intermédiaires ainsi qu en distribution directe (par téléphone et en ligne, sous la dénomination «Nationale Suisse Protection Juridique», par le service externe et le centre de service à la clientèle de la Nationale Suisse, sous le corporate design de Helvetia Assurances, via son service externe ou ses courtiers et intermédiaires, sous la marque «smile.legal» dans des variantes or et argent par le biais de l assurance en ligne smile.direct. Le domaine d activité «assurance collective» englobe notamment des contrats avec des syndicats et des associations qui offrent à leurs membres des assurances protection juridique combinées circulation et privée, le plus souvent en complément des prestations de protection juridique en faveur de l association en relation avec une activité professionnelle. La distribution et la gestion des contrats (y compris l encaissement des primes) sont assurées par l association, ce qui entraîne des économies au niveau des coûts et, au final, des primes plus avantageuses. En ce qui concerne l ampleur des prestations, les différents contrats collectifs sont très semblables. Dans le domaine d activité «assurance spé - ciales», Coop Protection Juridique conclut des contrats avec différentes organisations, associations et entreprises qui ne couvrent qu un seul ou peu de domaines juridiques. Il s agit par exemple du droit du travail pour des associations professionnelles, du droit du bail pour des associations de locataires ou d une protection juridique pour des assurances-maladie. Dans ce cadre, les prestations de protection juridique de Coop Protection Juridique sont intégrées dans un produit de base existant du partenaire. La collaboration avec le Beobachter, qui a été en constante progression au cours de ces dernières années, fait elle aussi partie du domaine d activité «assurances spéciales». Avec la «protection juridique entreprise» qui est le domaine d activité le plus récent, Coop Protection Juridique propose des produits d assurance pour les petites et moyennes entreprises. Ce sont avant tout les plus petites entreprises (micro-entreprises) avec un effectif de personnel de 50 collaboratrices et collaborateurs au maximum qui sont visées. La distribution est exclusivement assurée par nos partenaires Nationale Suisse et Helvetia ; nous n avons aucune présence sur le marché sous notre propre marque. Au cours de l exercice sous revue, Coop Protection Juridique a retravaillé et complété ses produits lancés en Depuis l automne 2012, une clientèle soigneusement sélectionnée dispose désormais également des produits «protection juridique étendue en matière contractuelle», «protection juridique recouvrement» et «protection juridique en matière immobilière». Les différents domaines d activité ont connu les évolutions suivantes en 2012: Assurance individuelle Le volume des primes nettes s est élevé à CHF 12,86 millions en 2012, progressant donc de CHF 1,89 million ou 17,2 % par rapport à l année précédente. La part de ce domaine d activité au volume global s élève donc désormais à 37,3 %. Toutes les coopérations en matière de distribution ont contribué à cette progression exceptionnelle des primes. La croissance des produits distribués sous la marque Coop Protection Juridique s est élevée à 4,4 %. Le nombre d assurés a progressé dans

23 une même proportion à Au cours de Au cours de l exercice sous revue, une nouvelle Assurance spéciale l exercice sous revue, des lots d anciens pro- coopération en matière de distribution a été ini- La branche des assurances spéciales a une duits ont été remplacés par des assurances en tiée avec l assureur en ligne smile.direct, une nouvelle fois connu une croissance massive. phase avec notre temps. filiale de la Nationale Suisse. Coop Protection Le volume de primes nettes a atteint environ Juridique estime que ce canal de vente a un bel CHF 11,0 millions, ce qui correspond à une pro- Le nombre d assurés et le volume des primes avenir. gression de CHF 2,04 millions ou 22,8 %. L ex- par le biais de notre partenaire Helvetia ont à tension de la collaboration avec le Beobachter, nouveau massivement augmenté. Le nombre Assurance collective tout comme divers nouveaux contrats avec des d assurés se monte à (+ 28,4 %) et le Ce domaine d activité n a connu que peu de partenaires existants et nouveaux, ont contri- volume des primes nettes à CHF 6,16 millions changements par rapport à l exercice précédent. bué à ce résultat. Le domaine d activité des (+ 27,0 %). Les produits proposés sont toujours Le volume des primes nettes s élève à CHF 8,09 assurances spéciales atteint ainsi une part de des couvertures premium. millions, ce qui correspond à une légère pro- 31,9 % du volume des primes nettes. gression (+ 1,9 %). Au cours de l exercice sous Le portefeuille de la Nationale Suisse a lui aussi revue, aucun nouveau contrat n est entré en Protection juridique entreprise connu une croissance réjouissante. A fin 2012, vigueur. Grâce à diverses activités de marketing, Les primes nettes du domaine d activité le plus (+ 8,1 %) contrats se trouvaient dans le le nombre d assurés a augmenté d environ récent atteignent CHF 2,54 millions en 2012, ce portefeuille par le biais de cette coopération. Le 4,0 % à La part de l assurance collec- qui correspond à une progression de CHF 0,68 volume des primes nettes atteint CHF 4,67 mil- tive au volume de primes global se monte million ou 36,6 %. Les deux partenaires de dis- lions (+ 12,0 %). La conception des produits est encore à 23,4 % (exercice précédent 26,7 %). tribution ont contribué de manière comparable restée inchangée depuis dix ans, mais des ver- à cette évolution réjouissante. La part de ce do- sions remaniées seront offertes dès maine d activité atteint donc 7,4 % du volume global de Coop Protection Juridique. Grâce à Primes nettes par domaine d activité en millions de CHF l extension de la palette de produits, cette part devrait continuer à progresser à l avenir , ,0 10, ,0 8,1 8, ,9 2,5 Individuelle Collective Spéciale Entreprise

Rapport intermédiaire au 30 juin 2014 Groupe Vaudoise Assurances

Rapport intermédiaire au 30 juin 2014 Groupe Vaudoise Assurances Rapport intermédiaire au 30 juin 2014 Groupe Vaudoise Assurances Groupe Vaudoise Assurances Rapport intermédiaire au 30 juin 2014 3 Siège social Vaudoise Assurances Place de Milan Case postale 120 1001

Plus en détail

Rapport annuel 2011. Helvetia Prisma Fondation collective de prévoyance du personnel.

Rapport annuel 2011. Helvetia Prisma Fondation collective de prévoyance du personnel. Rapport annuel 2011. Helvetia Prisma Fondation collective de prévoyance du personnel. 2 011 Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Sommaire. 3 Portrait 4 Comptes annuels

Plus en détail

Communiqué de presse. Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile. Berne, le 7 août 2015

Communiqué de presse. Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile. Berne, le 7 août 2015 Berne, le 7 août 2015 Communiqué de presse Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile Au cours du premier semestre 2015, la Banque Cantonale Bernoise (BCBE) a développé ses cœurs

Plus en détail

Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 Groupe Vaudoise Assurances

Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 Groupe Vaudoise Assurances Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 Groupe Vaudoise Assurances Groupe Vaudoise Assurances Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 3 Siège social Vaudoise Assurances Place de Milan Case postale 120 1001

Plus en détail

Rapport de gestion Assura, assurance maladie et accident 2012

Rapport de gestion Assura, assurance maladie et accident 2012 Rapport de gestion Assura, assurance maladie et accident Présentation de l assureur Assura, assurance maladie et accident est une fondation au sens des articles 80ss CC dont le siège est à Pully. Le Conseil

Plus en détail

Votre Entreprise en Suisse. Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014

Votre Entreprise en Suisse. Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014 Votre Entreprise en Suisse Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014 Thèmes abordés 1. Présentation 2. Premiers pas, le début d un projet 3. Fonder une société en Suisse 4. Gérer

Plus en détail

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective.

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. 2012 Votre assureur suisse. 1/12 Compte d exploitation Assurance vie collective 2012 2012: des résultats positifs et encore plus de transparence. Chère

Plus en détail

Sommaire. Editorial 5. Comptes annuels 2012 7. Filiales 14. Rapport de révision 15

Sommaire. Editorial 5. Comptes annuels 2012 7. Filiales 14. Rapport de révision 15 Rapport annuel 2012 Sommaire Editorial 5 Comptes annuels 2012 7 Filiales 14 Rapport de révision 15 Editorial Avec 102,98 millions CHF de produits consolidés, le groupe Abraxas enregistre comme prévu

Plus en détail

Compte d exploitation 2011. Assurance vie collective.

Compte d exploitation 2011. Assurance vie collective. Compte d exploitation 2011. Assurance vie collective. 2 011 Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch 2011: une année placée sous le signe de la consolidation, de l extension

Plus en détail

Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013. Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013

Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013. Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013 Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle Allianz Suisse Vie Compte d exploitation 1 Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle

Plus en détail

Rapport annuel 2014. Administration : Fondation collective Symova Beundenfeldstrasse 5 Postfach / Case postale 443 CH 3000 Bern 25

Rapport annuel 2014. Administration : Fondation collective Symova Beundenfeldstrasse 5 Postfach / Case postale 443 CH 3000 Bern 25 Rapport annuel 2014 Administration : Fondation collective Symova Beundenfeldstrasse 5 Postfach / Case postale 443 CH 3000 Bern 25 Téléphone 031 330 60 00 Fax 031 330 60 01 info@symova.ch www.symova.ch

Plus en détail

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA).

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA). Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Institution d assurance sur la vie avec siège

Plus en détail

I. Raison sociale But Durée Siège

I. Raison sociale But Durée Siège VAUDOISE ASSURANCES HOLDING SA Statuts I. Raison sociale But Durée Siège Art. 1 Art. 2 Art. 3 VAUDOISE ASSURANCES HOLDING SA VAUDOISE VERSICHERUNGEN HOLDING AG VAUDOISE ASSICURAZIONI HOLDING SA VAUDOISE

Plus en détail

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip)

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Mars 2014 Règlementt Le présent règlement se fonde sur l art. 2 des statuts de J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (désignée ci-après

Plus en détail

Compte d exploitation 2010. Assurance vie collective.

Compte d exploitation 2010. Assurance vie collective. Compte d exploitation 2010. Assurance vie collective. 2010 Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Transparents par conviction, efficaces car prévoyants. politique de placement

Plus en détail

Bienvenue. Séminaire sur le Nouveau droit comptable. Le nouveau droit comptable suisse 1

Bienvenue. Séminaire sur le Nouveau droit comptable. Le nouveau droit comptable suisse 1 Bienvenue Séminaire sur le Nouveau droit comptable Le nouveau droit comptable suisse 1 Intervenants Philippe ISAAZ Administrateur-directeur Hervé PITTET Administrateur-directeur, spécialiste en finance

Plus en détail

Rapport des auditeurs indépendants. Aux membres du conseil d administration de l Institut canadien d information sur la santé

Rapport des auditeurs indépendants. Aux membres du conseil d administration de l Institut canadien d information sur la santé Parlons chiffres États financiers Exercice clos le 31 mars Rapport des auditeurs indépendants Aux membres du conseil d administration de l Institut canadien d information sur la santé Nous avons effectué

Plus en détail

Rapport Annuel d'activités 2004

Rapport Annuel d'activités 2004 Bâloise Assurances Luxembourg S.A. 1,rue Emile Bian Boîte postale 28 L-2010 Luxembourg www.baloise.lu Rapport Annuel d'activités 2004 R.C.S. Luxembourg: B 68 065 Sommaire Conseil d'administration et Membres

Plus en détail

ACTE DE FONDATION (STATUTS MODIFIÉS*) DE. La Collective de Prévoyance - Copré

ACTE DE FONDATION (STATUTS MODIFIÉS*) DE. La Collective de Prévoyance - Copré ACTE DE FONDATION (STATUTS MODIFIÉS*) DE La Collective de Prévoyance - Copré * Statuts modifiés par l assemblée générale en 1987, 1997, 2001, 2002, 2004, 2005, 2007, 2008 et 2012 Article 1 : Nom, durée,

Plus en détail

Valiant régularise le passé et se met en condition pour l avenir

Valiant régularise le passé et se met en condition pour l avenir Traduction française en cas de divergence, la version allemande fait foi. Communiqué de presse Berne, le 5 mars 2014 Valiant régularise le passé et se met en condition pour l avenir Bénéfice brut en hausse

Plus en détail

LITHOS Fondation de placement immobilier

LITHOS Fondation de placement immobilier LITHOS Fondation de placement immobilier La Fondation LITHOS est une fondation de placement immobilier suisse, au sens des articles 80 et suivants du Code Civil Suisse, répondant aux exigences de l Office

Plus en détail

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Assurance dommages Entreprises d assurance avec

Plus en détail

P 16. Andrea Hämmerle. Ulrich Gygi, Président du Conseil d administration. Monika Ribar. Alexandra Post Quillet. Conrad Löffel.

P 16. Andrea Hämmerle. Ulrich Gygi, Président du Conseil d administration. Monika Ribar. Alexandra Post Quillet. Conrad Löffel. P 16 Ulrich Gygi, Président du Conseil d administration Monika Ribar Andrea Hämmerle Andreas Hunziker Conrad Löffel Alexandra Post Quillet Peter Siegenthaler Hans-Jürg Spillmann Daniel Trolliet P 17 Conseil

Plus en détail

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

Nouveau droit comptable (NDC) Principes du NDC et dispositions transitoires

Nouveau droit comptable (NDC) Principes du NDC et dispositions transitoires Nouveau droit comptable (NDC) Principes du NDC et dispositions transitoires 30 janvier 2015 Petit déjeuner des PME et des start-up FER, Genève Audit.Tax.Consulting.Corporate Finance. Agenda Nouveau droit

Plus en détail

1.1.1.1 (+) Fonds propres selon les états financiers Fonds propres selon le périmètre de consolidation comptable.

1.1.1.1 (+) Fonds propres selon les états financiers Fonds propres selon le périmètre de consolidation comptable. Page 1/31 Lignes 1 Total des fonds propres pris en compte: = 1.4.11 art. 21 à 40 de 1.1 tier 1 (T1) ajustés pris en = 1.4.8 compte: art. 21 à 29 de, art. 31 à 40 de 1.1.1 de base durs (common equity =

Plus en détail

Rapport annuel 2014/ AXA Assurances SA

Rapport annuel 2014/ AXA Assurances SA Rapport annuel 2014/ AXA Assurances SA Traduction Le présent rapport annuel est une traduction libre en français du texte original anglais. En cas de différence d interprétation, la version anglaise fait

Plus en détail

Guide pratique. But. I. Principes. concernant

Guide pratique. But. I. Principes. concernant Guide pratique concernant les conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité en Suisse ou à partir de la Suisse pour les entreprises d assurances dommages avec siège social hors de l Union

Plus en détail

pour la soumission de demandes d approbation d adaptations tarifaires en assurance-maladie complémentaire

pour la soumission de demandes d approbation d adaptations tarifaires en assurance-maladie complémentaire GUIDE PRATIQUE pour la soumission de demandes d approbation d adaptations tarifaires en assurance-maladie complémentaire Edition du 18 juin 2015 But Le présent guide pratique est un simple instrument de

Plus en détail

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Institution d assurance sur la vie Entreprises

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle Édition janvier 2015 2 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance

Plus en détail

Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision

Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision www.pwc.ch Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision Aperçu des modifications du Code des obligations suisse Décembre 2011 Un document PwC destiné aux responsables de la

Plus en détail

Lettre aux actionnaires

Lettre aux actionnaires Lettre aux actionnaires Comptes du Groupe au 30 juin 2010 Message des présidents Mesdames, Messieurs, L actualité économique du premier semestre a été marquée par la crise d endettement dans certains pays

Plus en détail

SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS

SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS POUR UNE PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (PME) préparé par François BROUARD, DBA, CA Eric Sprott School of Business Carleton University 1125 Colonel By Drive,

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

BREDERODE COMPTES ANNUELS 2 0 1 4

BREDERODE COMPTES ANNUELS 2 0 1 4 BREDERODE COMPTES ANNUELS 2 0 1 4 Comptes annuels et rapport du réviseur d entreprises agréé au 31 décembre 2014 COMPTES ANNUELS 2014 RAPPORT DE GESTION PRÉSENTÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION À L ASSEMBLÉE

Plus en détail

Transparence: aperçu. Assurance vie collective 2008. Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch

Transparence: aperçu. Assurance vie collective 2008. Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Transparence: aperçu. Assurance vie collective 2008. Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Chiffres clés. Assurance vie collective. Compte de résultat affaires vie collective

Plus en détail

Transparence: aperçu. Assurance vie collective 2006. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch

Transparence: aperçu. Assurance vie collective 2006. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Transparence: aperçu. Assurance vie collective 2006. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Chiffres-clés. Assurance vie collective. L Helvetia peut faire état d un exercice 2006 remarquable

Plus en détail

Rapport annuel 2014/ AXA Vie SA

Rapport annuel 2014/ AXA Vie SA Rapport annuel 2014/ AXA Vie SA Traduction Le présent rapport annuel est une traduction libre en français du texte original anglais. En cas de différence d interprétation, la version anglaise fait foi.

Plus en détail

Conseil en stratégie pour investisseurs institutionnels Un conseil compétent pour des questions délicates

Conseil en stratégie pour investisseurs institutionnels Un conseil compétent pour des questions délicates Investisseurs institutionnels Conseil en pour investisseurs institutionnels Un conseil compétent pour des questions délicates Règlement de placement En tant que principal instrument de gestion, le règlement

Plus en détail

CONSULTATION SUR LA SWISS GAAP RPC 21 ÉTABLISSEMENT DES COMPTES DE NPO

CONSULTATION SUR LA SWISS GAAP RPC 21 ÉTABLISSEMENT DES COMPTES DE NPO PRATIQUE COMPTABLE COMMISSION RPC CONSULTATION SUR LA SWISS GAAP RPC 21 ÉTABLISSEMENT DES COMPTES DE NPO A. INTRODUCTION Depuis son entrée en vigueur le 1 er janvier 2007, la Swiss GAAP RPC 21 est restée

Plus en détail

DUAL REAL ESTATE INVESTMENT SA ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES 30 JUIN 2015. (non audité)

DUAL REAL ESTATE INVESTMENT SA ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES 30 JUIN 2015. (non audité) DUAL REAL ESTATE INVESTMENT SA ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES 30 JUIN 2015 (non audité) Dual Real Estate Invesment SA, Fribourg Compte de résultat consolidé au 30 juin 2015 (non audité) Notes

Plus en détail

Aperçu des 37 principes directeurs

Aperçu des 37 principes directeurs Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Gouvernement d entreprise de la Confédération Aperçu des 37 principes directeurs Principe n o 1 En principe, il convient d

Plus en détail

Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs

Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs Modifications du droit des sociétés et introduction d une surveillance de la révision Décembre 2005 Modifications du droit des sociétés En décembre

Plus en détail

LA CHARTE. (mise à jour en mars 2015)

LA CHARTE. (mise à jour en mars 2015) COMPAGNIE DE L'OCCIDENT POUR LA FINANCE ET L'INDUSTRIE S.A. GOUVERNANCE D ENTREPRISES LA CHARTE (mise à jour en mars 2015) COFI Société anonyme 2, rue de l Eau L-1449 Luxembourg Capital social: EUR 163.300.000,00

Plus en détail

Transparence: aperçu Assurance vie collective 2005

Transparence: aperçu Assurance vie collective 2005 Transparence: aperçu Assurance vie collective 2005 Chiffres-clés Assurance vie collective 2 Chiffres-clés Assurance vie collective Compte d exploitation affaires vie collective Suisse de Patria Vie (en

Plus en détail

Rapport concernant l'exercice 2014 de la Banque Cantonale du Valais

Rapport concernant l'exercice 2014 de la Banque Cantonale du Valais Rapport concernant l'exercice 2014 de la Banque Cantonale du Valais Le Conseil d'etat du canton du Valais au Grand Conseil Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Députés, Conformément à l'article

Plus en détail

Chiffres et faits 2015. du secteur de l assurance privée

Chiffres et faits 2015. du secteur de l assurance privée Chiffres et faits 2015 du secteur de l assurance privée 2 Impressum Editeur Association Suisse d Assurances ASA Conrad-Ferdinand-Meyer-Strasse 14 Case postale CH-8022 Zurich Tél. +41 44 208 28 28 Fax +41

Plus en détail

Chiffres clés. Comptes annuels Banque Coop SA selon le principe True and Fair View. Evolution sur 5 ans de l action au porteur

Chiffres clés. Comptes annuels Banque Coop SA selon le principe True and Fair View. Evolution sur 5 ans de l action au porteur Chiffres clés Comptes annuels Banque Coop SA selon le principe True and Fair View Structure du capital 2007 2006 2005 Nombre d actions 16 875 000 16 875 000 16 875 000 Valeur nominale par action en CHF

Plus en détail

Fiduciaire Michel Favre SA Lausanne

Fiduciaire Michel Favre SA Lausanne Fiduciaire Michel Favre SA Lausanne depuis 1975 Comptabilité - Fiscalité - Expertises - Organisation et Gestion - Conseil d Entreprise - Conseil Juridique - Contentieux - Révision SOMMAIRE DOMAINES DE

Plus en détail

Invitation et ordre dujour Assemblée générale ordinaire des actionnaires

Invitation et ordre dujour Assemblée générale ordinaire des actionnaires Swiss Life Holding SA Invitation et ordre dujour Assemblée générale ordinaire des actionnaires Jeudi 19 avril 2012 à14h30 (ouverturedes portesà13h30) Hallenstadion, Zurich Ordre du jour 1. Rapport de gestion

Plus en détail

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd Titre premier : Dénomination - Siège - But - Durée Article premier Il est formé, sous la raison sociale «MODEL SA», une société anonyme qui est régie par les présents

Plus en détail

Gestion et contrôle de l entreprise

Gestion et contrôle de l entreprise Gestion et contrôle de l entreprise La Mobilière entend pratiquer un reporting clair et compréhensible et présenter de manière transparente les principes régissant la gouvernance d entreprise au sein du

Plus en détail

Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes)

Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes) 1 Commune municipale Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes) I. GENERALITES 1. Bases légales, prescriptions

Plus en détail

Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour avocats

Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour avocats Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour avocats Zurich Compagnie d Assurances SA Vos avantages en un coup d œil Couverture en cas de dommages économiques purs, de lésions corporelles

Plus en détail

Loi fédérale sur l assurance-accidents

Loi fédérale sur l assurance-accidents Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Loi fédérale sur l assurance-accidents (LAA) () Modification du 25 septembre 2015 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message

Plus en détail

R appor t annuel 2014

R appor t annuel 2014 Rapport annuel 2014 L univers iconographique du rapport annuel 2014 Depuis 2008, l identité visuelle de Coop Protection Juridique comprend des éléments colorés. Jusqu en 2011, ces éléments étaient anguleux.

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PLACEMENT

RÈGLEMENT DE PLACEMENT RÈGLEMENT DE PLACEMENT Sur la base de l article 49a OPP 2 ainsi que des articles 19 et 19a OLP, le Conseil de Fondation édicte le présent règlement de placement. Les dispositions d exécution, devant être

Plus en détail

ÉtatS 2FinanCieRS consolidés

ÉtatS 2FinanCieRS consolidés 2 États financiers consolidés États financiers consolidés Responsabilité de la direction à l égard des états financiers consolidés de la SADC Le 10 juin 2015 La direction répond des états financiers consolidés

Plus en détail

Statuts de la Caisse-maladie du personnel communal de la Ville de Neuchâtel

Statuts de la Caisse-maladie du personnel communal de la Ville de Neuchâtel Statuts de la Caisse-maladie du personnel communal de la Ville de Neuchâtel (Du 0 juin 1995) Raison sociale, nature juridique et siège Article premier.- 1 La Caisse-maladie du personnel communal de la

Plus en détail

relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel pour les spécialistes de la prévoyance en faveur du personnel

relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel pour les spécialistes de la prévoyance en faveur du personnel Association suisse des Institutions de prévoyance ASIP Association de spécialistes en gestion de la prévoyance en faveur du personnel VVP Guide relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel

Plus en détail

«Plus de chances pour tous, en apprenant avec les meilleurs.»

«Plus de chances pour tous, en apprenant avec les meilleurs.» «Plus de chances pour tous, en apprenant avec les meilleurs.» L éducation est décisive pour notre avenir Chaque enfant compte! Le Forum Bildung est la seule organisation indépendante, qui se consacre aux

Plus en détail

REglement d organisation de

REglement d organisation de REglement d organisation de Burkhalter Holding AG Par souci de simplicité, le texte suivant utilise uniquement la forme masculine pour les désignations comprenant des formes féminines et masculines. I.

Plus en détail

Une véritable alternative pour les institutions de prévoyance

Une véritable alternative pour les institutions de prévoyance Portrait de l entreprise 2011 Une véritable alternative pour les institutions de prévoyance PKRück Portrait de l entreprise 1 L exercice en bref PKRück connaît une croissance continue L engagement constant

Plus en détail

Placements chez l'employeur

Placements chez l'employeur Placements chez l'employeur Réunion d information de l ASIP concernant le premier paquet d ordonnances de l OPP 2 dans le cadre de la première révision de la LPP Dr. Andreas Reichlin, Associé PPCmetrics

Plus en détail

Rapport Annuel d'activités 2005

Rapport Annuel d'activités 2005 Rapport Annuel d'activités 2005 SOMMAIRE Conseil d'administration et Membres de la Direction 2 Assemblée Générale de Bâloise Assurances Luxembourg S.A. 3-5 Rapport de gestion du Conseil d'administration

Plus en détail

BANQUE ZAG TROISIÈME PILIER DE BÂLE II et III EXIGENCES DE DIVULGATION. 31 décembre 2014

BANQUE ZAG TROISIÈME PILIER DE BÂLE II et III EXIGENCES DE DIVULGATION. 31 décembre 2014 BANQUE ZAG TROISIÈME PILIER DE BÂLE II et III EXIGENCES DE DIVULGATION 31 décembre 2014 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

NoventusCollect. Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2

NoventusCollect. Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2 NoventusCollect Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2 Édition 2004 Placements en pool de type K Table des matières A Généralités 3 Art. 1 Objectifs de la politique de placement

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION 2006 NoventusCollect NoventusCollect Plus

RAPPORT DE GESTION 2006 NoventusCollect NoventusCollect Plus RAPPORT DE GESTION 2006 Noventus PensionPartner SA Neumünsterallee 6 CH-8032 Zurich Tél: +41 43 499 3636 Fax: +41 43 499 3645 E-mail: info@noventus.ch www.noventus.ch Grundstrasse 18 Postfach 679 CH-6343

Plus en détail

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013 Banque Zag Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation 31 décembre 2013 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

Circulaire Projet de la Commission fédérale des banques: Surveillance et contrôle internes du xxx Sommaire Objet... 2 Champ d application...

Circulaire Projet de la Commission fédérale des banques: Surveillance et contrôle internes du xxx Sommaire Objet... 2 Champ d application... Circulaire de la Commission fédérale des banques: Surveillance et contrôle internes Projet du xxx Sommaire 1 Objet... 2 2 Champ d application... 2 3 Conseil d administration... 2 3.1 Indépendance des membres

Plus en détail

Organisation et personnel

Organisation et personnel Organisation et personnel 94 Conseil d administration et direction 98 Personnel 100 Déménagement de la FINMA au centre de Berne 102 Gouvernance d entreprise 103 Mandataires de la FINMA Conseil d administration

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e p r e s s e

C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u é d e p r e s s e Mobimo enregistre un résultat semestriel réjouissant Bénéfice d exploitation semestriel (EBIT) pour la première fois supérieur à 60 millions de CHF Bénéfice net en augmentation

Plus en détail

PolyReg Association Générale d Autorégulation. Règlement de contrôle et de sanction des règles de déontologie

PolyReg Association Générale d Autorégulation. Règlement de contrôle et de sanction des règles de déontologie PolyReg Association Générale d Autorégulation Règlement de contrôle et de sanction des règles de déontologie < 1 But du Règlement A. Dispositions générales 1 Le présent règlement fixe les dispositions

Plus en détail

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013 États financiers de La Fondation canadienne du rein Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats... 3 État de l évolution des soldes de fonds... 4 État de la situation financière... 5 État

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT Le Comité de vérification (le «Comité») du Conseil d'administration (le «Conseil») de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (la «Société») a pour mandat

Plus en détail

Martin Gafner devient le nouveau CEO de Valiant Banque Privée

Martin Gafner devient le nouveau CEO de Valiant Banque Privée Communiqué de presse Berne, le 5 janvier 2009 Martin Gafner devient le nouveau CEO de Valiant Banque Privée Un changement intervient au sein de la direction de Valiant Banque Privée. Martin Gafner, délégué

Plus en détail

Nouveau droit comptable suisse

Nouveau droit comptable suisse Nouveau droit comptable suisse Novembre 2012 Edition spéciale de Balmer-Etienne sur le nouveau droit comptable Vue d ensemble 1 ère partie Le nouveau droit comptable entrera en vigueur le 1 er janvier

Plus en détail

GROUPE KUDELSKI RAPPORT ANNUEL 2010

GROUPE KUDELSKI RAPPORT ANNUEL 2010 GROUPE KUDELSKI RAPPORT ANNUEL 2010 Modification des comptes 2010 A l attention des actionnaires de Kudelski SA Modification des comptes 2010 Le Conseil d administration a approuvé le 5 avril 2011 la

Plus en détail

TerzaFondsPlan. Pour une prévoyance plus rentable

TerzaFondsPlan. Pour une prévoyance plus rentable TerzaFondsPlan Pour une prévoyance plus rentable La prévoyance individuelle gagne en importance En Suisse, la prévoyance repose sur le principe des trois piliers: prévoyance étatique, professionnelle et

Plus en détail

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral Spécialiste en assurance avec brevet fédéral 2 Après l analyse de la formation initiale et continue de l assurance privée, étude réalisée sur mandat de l Association Suisse d Assurances ASA, la politique

Plus en détail

IV. comptabilité et révision

IV. comptabilité et révision IV. comptabilité et révision Vous devez tenir la comptabilité de votre entreprise Vous trouverez dans ce chapitre des renseignements sur les règles et usages en vigueur pour la comptabilité et la révision

Plus en détail

AUDIT. Le nouveau droit comptable. Comptes annuels illustratifs. kpmg.ch

AUDIT. Le nouveau droit comptable. Comptes annuels illustratifs. kpmg.ch AUDIT Le nouveau droit comptable Comptes annuels illustratifs kpmg.ch 2 KPMG Le nouveau droit comptable: comptes annuels illustratifs Table des matières Remarques préliminaires et hypothèses 3 Comptes

Plus en détail

Fiscalité suisse et vaudoise : Quels conseils et opportunités à saisir pour les PME et les investisseurs? Plan de l exposé

Fiscalité suisse et vaudoise : Quels conseils et opportunités à saisir pour les PME et les investisseurs? Plan de l exposé Fiscalité suisse et vaudoise : Quels conseils et opportunités à saisir pour les PME et les investisseurs? PETIT DÉJE JEÛNER DES PME & START-UP séminaire du 23.3.2007 DÉPARTEMENT DES FINANCES Administration

Plus en détail

Prêts pour l avenir grâce à la réorganisation des tâches de la branche de l assurance-maladie

Prêts pour l avenir grâce à la réorganisation des tâches de la branche de l assurance-maladie Prêts pour l avenir grâce à la réorganisation des tâches de la branche de l assurance-maladie Les changements marquants sur les plans politiques, médicaux et sociaux, ainsi qu au niveau de la structure

Plus en détail

Convocation à l Assemblée générale ordinaire d Implenia SA

Convocation à l Assemblée générale ordinaire d Implenia SA Convocation à l Assemblée générale ordinaire d Implenia SA Le mardi 5 mars 014, à 9h30 (ouverture des portes à 8h45) au World Trade Center (WTC) Zurich, Leutschenbachstrasse 95, CH - 8050 Zurich CONVOCATION

Plus en détail

Imagine Canada États financiers

Imagine Canada États financiers États financiers 31 décembre 2014 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

États financiers de Société de recherche sur le cancer/cancer Research Society

États financiers de Société de recherche sur le cancer/cancer Research Society États financiers de Société de recherche sur le cancer/cancer Research Society 31 août 2015 Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats... 3 État de l évolution des soldes de fonds... 4

Plus en détail

PAX-FondsInvest. Pour que votre capital soit en bonne compagnie

PAX-FondsInvest. Pour que votre capital soit en bonne compagnie PAX-FondsInvest Pour que votre capital soit en bonne compagnie Des placements alliant prévoyance et performance Tout investisseur désire combiner un rendement aussi attrayant que possible avec un haut

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014)

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014) Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle (Édition de janvier 2014) 2 Règlement de placement Sommaire 1. Bases 3 2. Gestion de la fortune 3 3. Objectifs

Plus en détail

Luxair S.A. Annexe aux comptes annuels 1. Note 1 Généralités. 3.2.2 Immobilisations corporelles

Luxair S.A. Annexe aux comptes annuels 1. Note 1 Généralités. 3.2.2 Immobilisations corporelles Annexe aux comptes annuels 1 Note 1 Généralités La Société Luxembourgeoise de Navigation Aérienne S.A. («LUXAIR»), ci-après la Société, est une société anonyme de droit luxembourgeois, constituée le 9

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvée par le Conseil d administration le 28 août 2012 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités

Plus en détail

Le nouveau droit comptable

Le nouveau droit comptable Le nouveau droit comptable Présentation structurée et explication des principales nouveautés pour le 1er janvier 2015 Lausanne, le 1er décembre 2014 Agenda Introduction Comptabilité et présentation des

Plus en détail

Sommaire. Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC

Sommaire. Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Approvisionnement énergétique 14 septembre 2015 Explications relatives

Plus en détail

Recommandation du CTIP sur les critères d analyse relatifs à l évolution du champ d activité d une institution de prévoyance

Recommandation du CTIP sur les critères d analyse relatifs à l évolution du champ d activité d une institution de prévoyance CENTRE TECHNIQUE DES INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE Recommandation du CTIP sur les critères d analyse relatifs à l évolution du champ d activité d une institution de prévoyance OCTOBRE 2009 Recommandation

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Règlement de la Banque d n 92-08 du 17 novembre 1992 Le Gouverneur de la Banque d, Vu la Loi n 88-01

Plus en détail

Loterie Romande. financier

Loterie Romande. financier 2011 Rapport financier Société de la Loterie de la Suisse Romande 13, rue Marterey Case postale 6744 1002 Lausanne CH Tél. + 41 21 348 13 13 Fax + 41 21 348 13 14 info@loro.ch www.loro.ch Sommaire Bilan

Plus en détail

États financiers de DIANOVA CANADA INC. 31 décembre 2012

États financiers de DIANOVA CANADA INC. 31 décembre 2012 États financiers de DIANOVA CANADA INC. 31 décembre 2012 États financiers au 31décembre 2012 Table des matières Rapport de l auditeur indépendant... 1 Résultats... 2 Évolution des actifs nets... 3 Bilan...

Plus en détail

Droits de timbre fédéraux. Aide-mémoire Avec modifications au 1er janvier 2007

Droits de timbre fédéraux. Aide-mémoire Avec modifications au 1er janvier 2007 Droits de timbre fédéraux Aide-mémoire Avec modifications au 1er janvier 27 Droits de timbre Les informations ci-après donnent un aperçu général du droit de timbre d émission, du droit de timbre de négociation

Plus en détail

Patrimonium Swiss Real Estate Fund

Patrimonium Swiss Real Estate Fund La traduction française est conforme au texte original allemand, la version originale en allemand faisant foi en toutes circonstances. Prospectus simplifié d octobre 2010 au prospectus d octobre 2010 Patrimonium

Plus en détail