Les Fondements du langage Java & son évolution actuelle.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Fondements du langage Java & son évolution actuelle."

Transcription

1 DELCAMBRE Rudy Les Fondements du langage Java & son évolution actuelle. Décembre 2003 Professeur : M. LECLERCQ

2

3 Introduction Le Langage Historique Ses caractéristiques La machine Virtuelle Java (JVM) La plate forme Java Java 2 Standard Edition (J2SE) Core Java Desktop Java Java 2 Entreprise Edition (J2EE) Java 2 Micro Edition (J2ME) JAVA CARD : Java pour les cartes à puces Java dans le monde Le coût pour l'entreprise J2EE ou.net? La stratégie de Sun pour l avenir...35 Conclusion Décembre 2003

4 Introduction Write Once, Run Anywhere (Ecrire une fois, exécuter partout) telle est le principe de base de Java. La portabilité du langage est l une de ses forces, à la différence d autres langages de programmation qui doivent être compilés en fonction de l environnement technique et logiciel des systèmes de destination. Une application Java, une fois compilée, pourra être exécutée sur différents types d OS et différentes architectures matérielles grâce à une machine virtuelle. D un point de vu langage Java s inspire de C++. L une des principales règles adoptées par les développeurs lors de la conception de Java était de reprendre les meilleurs points d autres langages tels que FORTRAN, Lisp et Small Talk. Les méthodologies et algorithmes utilisés dans Java sont donc déjà d une robustesse largement prouvée. Java est relativement proche du langage C++ étant donné qu il possède la même syntaxe. Toutefois Java est plus simple car les pointeurs, la surcharge d opération et l héritage multiple, ont été supprimé, «le ramasse miettes», une meilleur gestion des erreurs et l intégration des variables chaîne et tableau ont été rajouté. La puissance de Java réside aussi dans son API (Application Programming Interface) qui regroupe de nombreux packages permettant entre autre d accéder aux réseaux, aux entrées/sorties, de manipuler des composants graphiques, du son, des bases de données Des sociétés du monde entier ont trouvé des myriades d utilisations de Java, toutes bénéficiant de sa capacité inégalée à améliorer la fiabilité, la sécurité, la simplicité des produits et des environnements informatiques. Java touche des millions d utilisateurs plus rapidement que tout autre produit informatique avant lui, il fonctionne partout. Java est rapidement adopté comme un standard pour la diffusion d informations du fait de ses avantages semble-t-il innombrables pour les entreprises comme pour les utilisateurs finaux. Parce que Java est indépendant des plates-formes, il s étend au-delà de l entreprise, avec des applications fonctionnant sur des ordinateurs portables, des kiosques, des télévisions, des téléphones cellulaires et une multitude d autres équipements Décembre 2003

5 1. Le Langage 1.1. Historique En 1991, Sun Microsystems croit à l évolution de la domotique et se lance dans la mise au point d une télécommande universelle permettant de commander l ensemble des appareils électroménagers domestiques; son nom la Star 7. Le programme informatique de cette télécommande devait être léger, portable, robuste. Devant l ensemble des contraintes techniques James Gosling, un des auteurs du projet, décida de créer un langage orienté objet reprenant les caractéristiques principales du C++, en éliminant ses points difficiles, en le rendant moins encombrant et plus portable. Ainsi, ce langage fut baptisé OAK (OAK signifiant chêne). Malheureusement le projet de télécommande universelle ne rencontra pas le succès escompté. En 1993, l envole d Internet fait apparaître de nouveaux besoins. Le réseau des réseaux rassemble sur une même structure des machines différentes et sur un support réseau faible en débit. OAK était conçu pour être portable et petit. Le nom OAK étant déjà déposé, il fallut en trouver un autre, après un temps de réflexion le nom Java c est imposé. Java est la traduction en argot de café, le café étant la boisson habituelle de l équipe de développement. Au depuis de l année 1995, un navigateur Web du nom de Hot Java de Sun Microsystems voit le jour. Il intègre un interpréteur pour le langage Java. En août 95, la première licence de Java est vendue à Netscape. Depuis le 23 Mai 1995, jour où Sun a officiellement présenté Java, le langage a beaucoup fait parler de lui Décembre 2003

6 1.2. Ses caractéristiques Java est un langage de programmation aussi «puissant» que C ou C++, il est orienté objet et regroupe toutes les améliorations apportées à la programmation depuis ces dernières années. La Simplicité James Gosling, a décrit Java comme C++ en retirant les éléments particulièrement complexes et sousutilisés du C++ qui amènent souvent le programmeur à écrire un code médiocre. Le mécanisme de nettoyage de la mémoire «le ramasse miettes» (garbage collection) est automatique ; aussi les programmes n ont pas constamment besoin de libérer de la mémoire. Orienté objet En programmation orientée objet, les données sont traitées comme des objets, auxquels sont appliquées des méthodes (programmes, sous-programmes, calculs, etc.). Il est donc impératif de résonner Objet. Distribué Les appels aux fonctions d accès réseau et les protocoles Internet les plus couramment utilisés tels que HTTP et FTP sont intégrés dans Java. Autrement dit, le développeur peut appeler ces fonctions très simplement via les bibliothèques fournies et accéder aux fichiers sur Internet aussi facilement que s il s agissait d écrire dans un système de fichiers local Décembre 2003

7 Robuste Java insiste beaucoup sur le contrôle de type, tant à la compilation qu à l exécution. Chaque structure de données doit être explicitement définie et typée. En pratique, par conséquent, le programmeur devra être plus rigoureux lors de sa conception initiale. Java offre aussi un modèle de pointeur totalement différent de celui du C et du C++ qui empêche à une application d écraser une zone de mémoire et d altérer des données. Il est impossible, par exemple, de convertir un entier arbitraire en pointeur. C est une approche souvent utilisée par les virus et autres programmes indésirables pour accéder à l espace mémoire d une autre application. Sûr Puisque l objectif est que les applications Java puissent arriver directement sur le système de l utilisateur à partir d Internet, il est important pour la JVM de pouvoir s assurer qu une application n a pas été altéré après sa compilation. Un mécanisme total de contrôle complet a été incorporé afin que la JVM puisse vérifier la légitimité du code. Indépendant du matériel L un des impératifs de base de Java était de permettre à toute application Java de fonctionner sur n importe quel matériel et système d exploitation. C est la raison pour laquelle le compilateur Java ne génère pas des instructions machine spécifiques mais du Byte Code. Ce code objet compilé peut alors être exécuté via un interpréteur Java sur n importe quelle plate-forme Décembre 2003

8 Portable L un des facteurs déterminants essentiels de la portabilité entre différentes architectures est la façon dont sont traitées les variables (particulièrement numériques). Lorsque vous développez en C, la taille d un mot «word» dépend de l architecture du processeur. Java définit explicitement tous les types de données. «Int» est toujours un entier 32 bits en complément à deux signé, les «floats» et «longs» adhèrent à la spécification IEEE 754, tandis que les «chars» sont de type Unicode et les «booleans» True ou False et cela indépendamment des processeurs et des OS La performance La sagesse traditionnelle veut que les programmes compilés s exécutent beaucoup plus rapidement que les programmes interprétés. Le compilateur de Java est un compilateur optimisé et génère du byte code en tenant compte du fait que la cible finale est du code machine. Ainsi le compilateur inclut dans le byte code des instructions permettant à l interpréteur de tirer la meilleure performance de l application. Dans les tests effectués chez Sun, une application Java byte code interprétée s exécute dans un temps comparable à une application compilée en C ou C++ natif. Multithreadée Dans les programmes multithreadés, plusieurs processus sont exécutés simultanément. Ceci améliore évidemment la performance, mais au prix d une augmentation exponentielle de la complexité de la programmation puisque le développeur doit garder trace simultanément des activités de tous les threads. Java contient un jeu sophistiqué de primitives de synchronisation basé sur les travaux de C.A.R. Hoare Décembre 2003

9 Comme les primitives sont intégrées dans le langage les applications Java, la tâche du programmeur est considérablement simplifiée. Dynamique Les bibliothèques externes de Java n étant pas gérées de la même manière qu en C et C++, il n est pas nécessaire de modifier le programme de base si une bibliothèque change La machine Virtuelle Java (JVM) Les applications écrites en Java ne seront pas compilées pour s exécuter directement sur une machine, elles seront compilées en pseudo code (Byte Code). Lors de l exécution du Byte Code, la JVM transformera les instructions Java en instruction compréhensible par le processeur et le système opérationnel (OS) de la machine. Il n est donc plus nécessaire de modifier les applications et de les recompiler pour un autre système, la JVM s en charge. Si cette méthode a des avantages pour la portabilité des applications, elle a aussi des inconvénients car convertir des instructions Java en instructions interprétables par la machine où s exécute le programme prend du temps. Pour palier à ce problème, il existe trois solutions : La première est d inclure dans le compilateur la possibilité de compiler le code Java en code natif de la machine exécutant le programme. La seconde est d inclure dans la JVM un Just In Time (JIT) qui est chargé de traduire le code Java d une classe en code natif lors de sa première exécution. Lorsqu'une Décembre 2003

10 classe est traduite en code natif elle le reste jusqu à la fin de l exécution du programme. La troisième Solution est d introduire dans la machine, au niveau Hard, une puce capable de comprendre le langage Java. Code JAVA Compilation Distribution JVM JVM JVM Windows Linux OS XYZ JVM Hardware Hardware Hardware Hardware Décembre 2003

11 2. La plate forme Java La plate forme Java est la seule plate forme logicielle pouvant s exécuter sur différentes plates formes techniques (hardware). Car les plates formes techniques varient fortement en fonction de leurs espaces de stockage, de mémoire, de connexion réseau et des capacités de calcul. Les différentes plates formes de développement ont été conçu pour développer et déployer directement des applications sur différentes catégories de machine. La technologie Java s est agrandit au file du temps afin de répondre aux différents besoins des environnements techniques. Java 2, Standard Edition (J2SE) inclus le «Cœur» de Java et un environnement pour les applications clientes. C est une version basic des technologies de «Java 2Platform, Entreprise Edition (J2EE)» et de «Java Web Service». J2SE est composé d outil, d un compilateur, d un Runtime et des Api Java afin d écrire, de tester, de déployer et d exécuter des applets et des applications. Java 2, Enterprise Edition (J2EE) définit les standards pour le développement de composants. Il est basé sur J2SE et accompagné de services, d outils et d'api complémentaire afin de simplifier le développement de composant métier pour les entreprises. Java 2, Micro Edition (J2ME) est un jeu de technologies et de spécifications à destination des systèmes embarqués, tels que les téléphones portables, les PDA (personal digital assistants), les imprimantes et les télévisions interactives. Java Card technology adapte la plate forme Java aux cartes à puces et autre appareil ayant une mémoire et une capacité de calcul limitée de bénéficier de la technologie Java Décembre 2003

12 2.1. Java 2 Standard Edition (J2SE) Il y a deux produits principaux dans la plate forme J2SE ; JAVA 2 Runtime Environment, Standard Edition (JRE) et JAVA 2 Software development Kit, Standard Edition (SDK). JRE contient les API Java, JVM et d autres composants nécessaires à l exécution des applets et des applications écrites en Java. JRE est aussi le fondement de la technologie de J2EE, JRE ne contient pas d outils et d utilitaires comme un compilateur ou un debugger. Le SDK regroupe tous les outils du JRE ainsi qu un compilateur et un debugger pour développer des applications. Figure 1 Source Sun.com L API définit la manière par laquelle les applets et les applications interagissent et utilisent les fonctions disponibles dans les classes du J2SE Décembre 2003

13 L API Java est organisé dans deux groupes Core Java (Le Coeur) et Desktop Java. Core Java regroupe les fonctions essentielles pour les applications écrites en Java, comme les accès aux bases de données, la sécurité, RMI, communication Desktop Java regroupe de nombreux outils pour développer des applications clientes riches, comme Java Plug In, JavaBeans, Java Foundation Classes (JFC), Swing et de nombreuses API multimédia Core Java Java Authentication and Authorization Service (JAAS) Cette API peut être utilisée pour l authentification des utilisateurs, pour déterminer l utilisateur qui est en train d exécuter le programme, sans se soucier que le programme en cours d exécution soit une application cliente, une applet, un composant JavaBean ou un servlet. JAAS permet aux applications de rester indépendantes des techniques d authentification. Les nouvelles techniques ou les modifications des techniques d authentification existantes peuvent être implémentées sans pour autant modifier le code de l application. JAAS étend la sécurité de l architecture Java en utilisant une police de sécurité pour spécifier les droits d exécution de l utilisateur. Les principales caractéristiques de JAAS S assurer que l utilisateur a les droits requis pour exécuter les fonctions de l application. Il est natif Java Supporte le Single Sign-on Décembre 2003

14 Gestion souple des droits pour les utilisateurs et les groupes Interaction avec d autres modes d authentification Java Naming and Directory Interface (JNDI) o UNIX o WINDOWS o Kerberos o Keystore Java Cryptography Extension (JCE) JCE est un package pour encrypter, générer des clés de cryptage et de décryptage, il connaît également l algorithme MAC (Message Authentification Code) Java Secure Socket Extension (JSSE) JSSE permet de sécuriser les communications sur Internet. Il implémente une version du protocole SSL et TLS et des fonctionnalités pour l encryptage des données, l authentification sur les serveurs, l intégrité des messages et d autres options d authentification. Les développeurs peuvent construire des échanges de données sécurisées entre un client et un serveur sur un réseau TCP/IP par l intermédiaire des protocoles http, Telnet, NNTP et FTP. Les principales caractéristiques de JSSE Natif Java SSL V3 TLS 1.0 Utilisation simple des clés publiques et privées de cryptage et des certificats. Les classes SSLSocket et SSLServerSocket peuvent être instanciées pour créer des canaux de communication sécurisés Support HTTPS Server Session Management pour gérer le cache des sessions L algorithme RSA Cryptography Décembre 2003

15 Les autres algorithmes de cryptage Cryptage RSA (authentication and key exchange) AES (bulk encryption) RC4 (bulk encryption) DES (bulk encryption) Triple DES (bulk encryption) Diffie-Hellman (key agreement) Clé (Bits) 2048 (authentication) 2048 (key exchange) 512 (key exchange) (40 effective) 64 (56 effective) 64 (40 effective) 192 (112 effective) DSA (authentication) 1024 Java DataBase Connectivity (JDBC) L API JDBC permet aux applications Java d accéder aux bases de données SQL standard du marché. JDBC permet d établir une connexion à une base de données, d exécuter des requêtes SQL et de traiter les résultats. L architecture JDBC JDBC contient 2 principaux jeux d interface, une pour accéder proprement dit aux données et la seconde pour écrire des drivers Décembre 2003

16 Les applications et les applets peuvent accéder aux bases de données via JDBC en utilisant une technologie native Java : Sur la partie gauche, le driver JDBC s adresse, par l intermédiaire d un protocole réseau, directement à la base de données. C est une liaison directe entre le client et la base de données. Sur la partie droite, le driver JDBC s adresse à un middleware qui gérera les requêtes vers la base de données. Le middleware peut aussi s adresser à différents systèmes de base de données Décembre 2003

17 Connexion par l intermédiaire de JDBC en utilisant ODBC et des librairies d accès propriétaires de la base de données: Sur la partie gauche, la combinaison JDBC et ODBC permet d interroger la base de données. Cette solution est à utiliser dans le cas où il n existe aucun autre driver. Sur la partie droite, le driver convertit les appels JDBC en appels natifs Oracle, Sybase, Informix, DB2 etc Cette configuration impose que les librairies pour l accès natif soient présentes sur les machines clientes. Avantages de JDBC Ouverture des données Avec JDBC les entreprises ne sont pas enfermées dans des architectures propriétaires et ils peuvent continuer à utiliser leur base de données et Décembre 2003

18 d accéder en même temps à d autres bases de données. Simplification du développement JDBC masque la complexité d accès à certaine base de données. JDBC est simple à apprendre, facile à déployer et peu coûteux à maintenir. Aucune configuration des postes clients Toutes les informations nécessaires à l accès aux données sont définis par le JBDC URL ou par un objet DataSource enregistré avec Java Naming and Directory Interface (JDNI). Java Platform Debugger Architecture (JPDA) JPDA fournit une infrastructure nécessaire pour debugger des applications. JPDA inclut 3 outils : Java Debug Interface (JDI) pour le debuggage de «haut niveau»; Java Debug Wire Protocole (JDWP) qui définit le format des informations et les requêtes échangées entre le debugger et l application; Java Virtuel Machine Debug Interface (JVMDI) est un debugger de «bas niveau» pour analyser les échanges avec la JVM. Java Remote Methode Invocation (RMI) RMI permet de créer des applications ou des composants pouvant être appelés par différentes JVM sur différentes machines. Java Naming and Directory (JNDI) JNDI joue un rôle essentiel dans les applications Intranet et Internet pour accéder aux informations sur les utilisateurs, les machines, les réseaux, les services et les applications. JNDI permet de nommer et de répertorier les fonctions des applications Java. JNDI a été créé spécialement pour la plate forme utilisant le model objet Java. Les applications basées sur la technologie Java peuvent découvrir et retenir les autres composants Java, identifier les attributs et les objets utilisant ces attributs. JNDI permet aussi aux applications d accéder aux autres systèmes de nommage et d annuaire, comme LDAP, NDS, DNS, et NIS Décembre 2003

19 Java Management Extensions (JMX) JMX est une technologie ouverte pour manager et surveiller les systèmes et les applications. Java Communications API Cette API peut être utilisée pour écrire des applications de communication comme les mails et les fax. Elle supporte aussi les ports RS232, IEE 1284, et les ports parallèles. Ses fonctions peuvent Identifier les ports disponibles Ouvrir une communication Gérer les accès concurrentiels aux ports Communiquer de manière synchrone et asynchrone Java Telephony API Cette API a été créé pour développer simplement des applications en supportant les technologies actuelles de téléphonie et en restant ouverte sur les technologies futures. Elle inclut toute les fonctions de gestion d une centrale téléphonique et peut être déployée sur toutes les architectures techniques. Cette API est supportée par les plates formes téléphoniques courantes du marché comme Microsystem s SunXTL, Microsoft et INTEL TAPI, Novell et Avaya TSAPI et IBM CallPath Desktop Java Java Runtime Environment (JRE) JRE inclut les librairies, la Machine Virtuelle (JVM) et d autres composants pour exécuter les applets et les applications écrites en Java. Deux voix pour le développement font partie entière de JRE : Java Plug-in qui est capable d exécuter les applets sur les plus populaires navigateurs Web Java Web Start pour le déploiement des applications à travers les réseaux Décembre 2003

20 Java Web Start Java Web Start fournit un déploiement flexible et fiable sur des solutions développées en java. Cette API est développée dans le cadre du groupe de JCP (Java Community Programme) sous le nom de The Java Network Launching Protocol & API. La technologie Java Web Start fonctionne sur tous les navigateurs et tous les serveurs Web. La principale fonction de cette API est de déterminer et d installer automatiquement la version de la plate forme Java nécessaire à son exécution. JavaBeans Le but des JavaBeans est de définir des composants développés par des sociétés et pouvant être assemblé entre eux. Il y a deux sortes de JavaBeans Certains composants peuvent être de petits composants ne pouvant exister seuls, mais assemblés avec d autres ils forment des applications plus importantes. D autres composants peuvent être des applications indépendantes, par exemple un composant tableur peut être intégré dans un document Web. Les composants peuvent être encapsulés les un dans les autres. La portabilité du langage fait de cette encapsulation un atout majeur pour intégrer le composant «root» dans des environnements propriétaires tels que des documents Word, un programme en VB etc Ces composants peuvent aussi fournir des fonctionnalités supplémentaires aux environnements dans lesquels ils s exécutent. Par exemple, un système ne prenant pas en charge les barres de menu, un composant JavaBeans fournissant des API peut palier à ce manque Décembre 2003

21 Java Foundation Classes (JFC). JFC est un ensemble d'api de base pour créer des applications graphiques, il regroupe : Abstract Window Toolkit (AWT) AWT intègre des fonctions pour utiliser les fonctions graphiques du système sur lequel le programme Java s exécute. Java 2D pour la gestion des graphiques, des images, des textes et des impressions Swing est une extension de AWT offrant des fonctions graphiques plus avancées Internationalization pour la gestion des différentes langues utilisées par les utilisateurs. JFC offre la possibilité de créer des applications graphiques pour le Web (les applets Java) ce qui enrichit considérablement les pages HTML en les rendant dynamiques dans leurs contenus, animées, interactives. JFC permet aussi une mise à jour simplifiée des applications. Une autre technologie JavaServer Pages, inclut dans J2EE (Java 2 Entreprise Edition), rend facile la construction de contenu Web dynamique en mélangent les données et le code HTML. Cette technologie est l équivalant des ASP (Active Server Page) de Microsoft. AWT et SWING AWT (Abstract Window Toolkit) est historiquement la première interface graphique qui fut proposée. La contrainte de l AWT, ou l avantage (c est à double tranchants), c est que Java fait appel au système d exploitation sous-jacent pour afficher les composants graphiques. Pour cette raison, l affichage de l interface utilisateur d un programme peut diverger sensiblement : chaque système d exploitation dessine à sa manière un bouton. AWT garantit que la fonctionnalité recherchée sera dans tous les cas fournit (mais présentée différemment) Décembre 2003

22 Or Java se veut être 100% indépendant de la plateforme utilisée, pour cette raison, une nouvelle API fut définit. Mais hormis ce détail d affichage, l AWT présente un avantage indéniable : en utilisant les objets graphiques de l OS, la rapidité d exécution est augmentée. SWING fut donc mis en place pour assurer 100% de portabilité. Le pari est gagné, mais à un coup non négligeable car pour assurer cette portabilité, un bouton (au tout autre composant graphique) est dessiné non plus par l OS, mais par la JVM, ce qui est important en terme de temps d exécution. En fait, SWING est présenté comme étant écrit uniquement en Java mais en réalité Java doit au moins être capable d interagir avec l OS pour pouvoir tracer un point. Or c est ce que font les classes de base de l AWT. En conséquence, tous les composants de SWING dérivent d une classe de l AWT. Les mécanismes de gestion d évènements et de positionnement des composants de l AWT restent utilisables avec SWING. Donc, certaines classes déjà utilisées avec l AWT sont toujours disponibles. En terme d importation de package, cela implique qu un programme SWING doit malgré tout importer certains packages de l AWT. Interaction de Swing avec l utilisateur Swing regroupe tous les composants graphiques nécessaires pour créer des interfaces graphiques évoluées, comme les boutons, les tree-views, les barres de menu, les boites de dialogue, le copier- coller, etc Swing intègre aussi un package pour le texte offrant une gestion avancée de style et d édition. Quatre styles graphiques sont disponibles rappelant les OS majeurs du marché et les développeurs peuvent en créer d autres afin de donner une identité visuelle à leurs applications Décembre 2003

23 Java Sound Java Sound permet de capturer, de traiter et de restituer des données audio en plusieurs formats. Son moteur 16 Bits 32 canaux est capable de redistribuer le son à un taux d échantillonnage variant de 8 à 48 khz et est parfaitement adapté au streaming. Java Sound intègre le support audio de bas niveau et de ce fait un contrôle étendu des systèmes audio et MIDI des cartes son. Java Sound n a pas été conçu pour fonctionner de façon indépendante, mais comme une plate forme d interface destinée à la création de divers outils audio. Une des applications utilisant Java Sound ayant révolutionné Internet est le tchatche vocal. Java Media Framework (JMF) JMF prend en charge l audio et la vidéo. JMF permet de capturer, de jouer, de distribuer en streaming et de convertir toutes sortes de flux vidéo et audio. Cette extension à Java Sound permet de développer des applications multimédia très complètes et portables sur différent système. Java 3D Java 3D est une interface de programmation permettant d écrire des programmes affichant et interagissant avec des objets graphiques dans un espace à 3 dimensions. Elle utilise les fonctions des cartes graphiques en s appuyant sur OpenGl ou DirectX. De nombreuses classes permettent de lire des fichiers d un format particulier pour créer des représentations en 3D, comme les format 3D StudioMax, le fichier DXF pour la CAO et VRML. Créer des scènes en 3D peut être complexe. Dans ce cadre, l utilisation de Java permet de bénéficier de la structuration d un langage de programmation objet et d une API 3D très riche. Cette dernière permet de construire «facilement» des mondes 3D complexes où évoluent des objets graphiques Décembre 2003

24 Java Advanced Imaging (JAI) JAI permet de manipuler, de convertir des images. JAI connaît plus de 100 opérations de traitement d image, prend en charge les formats BMP, GIF, FPX, PNG, PNM et TIFF. En utilisant conjointement Java 2D et JAI, les images et les graphiques se fusionnent pour offrir des effets visuels surprenant aux utilisateurs. Java Speech Java Speech permet une interaction entre la voix et l application. L utilisateur peut piloter l application avec la voix, l application peut reconnaître la voix et ainsi autoriser l accès à un lieu. L interaction est ainsi bidirectionnelle. JavaHelp JavaHelp permet d écrire des aides destinées aux utilisateurs. Ecrit entièrement en Java, JavaHelp peut s exécuter sur tous les systèmes disposant d une JVM. Il s appuie sur JFC ce qui rend le développement de l aide simple et flexible Décembre 2003

25 2.2. Java 2 Entreprise Edition (J2EE) "Une Plate Forme pour l entreprise" J2EE définit le standard pour le développement d application pour l entreprise en se basant sur la modularité des composants et en offrant de nombreuses fonctionnalités pour les manipuler. J2EE reprend plusieurs fonctionnalités de J2SE comme la portabilité, JDBC, la technologie CORBA pour l interaction avec les ressources existantes de l entreprise et un model de sécurité pour la protection des données. Partant de cette base, J2EE ce voit complété par des composants orientés entreprise, comme les JavaBean, Java Servlets, Java Server Pages et XML. Le modèle pour les applications d entreprise: Java BluePrints Design Guidelines pour J2EE décrit l architecture et les bonnes pratiques pour utiliser J2EE. Le modèle J2EE offre une approche simple pour le développement d application Internet ou intranet les plus complexe Décembre 2003

26 L un des avantage de ce modèle est d encapsuler le «Coeur du métier» de l entreprise dans les Entreprises JavaBeans (EJB). L interaction avec le client se fait par le biais de pages HTML ou des applets Java générés par des Java Servlet ou par la technologie JavaServer Pages. L échange des informations se fait par des protocoles de communication standard comme HTML, XML, HTTP, SSL, RMI, IIOP etc Ce modèle d architecture favorise également la réutilisation des composants métier et d'augmenter le gain de temps pour les développements futurs. Ce modèle divise les applications en trois parties : les composants, les conteneurs et les connecteurs. Les composants sont la clé de voûte des applications, les conteneurs et les connecteurs sont adaptés en fonctions des plateformes. Les conteneurs se placent entre les clients et les composants. Ils gèrent les transactions entre les clients et les composants. Les connecteurs permettent une communication entre les différents composants. Les clients peuvent aussi bien être des PDA, des téléphones portables, des clients Web ou d autres types d appareils. Une technologie d affichage, de présentation est disponible pour chaque type de clients, les informations sont formatées par les servlet et/ou les JavaServer Pages Décembre 2003

JEE - Cours et TP. Mickaël Montassier. 15 février 2007. Institut Universitaire de Technologie Département Informatique

JEE - Cours et TP. Mickaël Montassier. 15 février 2007. Institut Universitaire de Technologie Département Informatique et TP Institut Universitaire de Technologie Département Informatique 15 février 2007 J2EE? J2EE : Java 2 Enterprise Edition Norme prosposée par SUN visant à définir un standard de développement d applications

Plus en détail

Java, développement d'applications mobiles (J2ME) Java et les applications mobiles. Formation ITIN / Université de Cergy-Pontoise 10/11/2006

Java, développement d'applications mobiles (J2ME) Java et les applications mobiles. Formation ITIN / Université de Cergy-Pontoise 10/11/2006 Formation ITIN / Université de Cergy-Pontoise Java, développement d'applications mobiles (J2ME) Java et les applications mobiles Pourquoi utiliser Java? Langage répandu dans les entreprises Développement

Plus en détail

La technologie Java Card TM

La technologie Java Card TM Présentation interne au CESTI La technologie Java Card TM sauveron@labri.u-bordeaux.fr http://dept-info.labri.u-bordeaux.fr/~sauveron 8 novembre 2002 Plan Qu est ce que Java Card? Historique Les avantages

Plus en détail

Vulgarisation Java EE Java EE, c est quoi?

Vulgarisation Java EE Java EE, c est quoi? Paris, le 1 Février 2012 Vulgarisation Java EE Java EE, c est quoi? Sommaire Qu est ce que Java? Types d applications Java Environnements Java Versions de Java Java EE, c est quoi finalement? Standards

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

Middleware pour Software Radio

Middleware pour Software Radio Middleware pour Software Radio 1 Middleware pour Software Radio systèmes d'exploitation spécifiques aux fournisseurs d équippement standards : Symbian Windows Pocket PC 2 Middleware pour Software Radio

Plus en détail

Apache Tomcat 8 Guide d'administration du serveur Java EE 7 sous Windows et Linux

Apache Tomcat 8 Guide d'administration du serveur Java EE 7 sous Windows et Linux Avant-propos 1. À qui s adresse ce livre? 11 2. Les pré-requis 12 Préambule 1. Rappel sur les architectures Internet/Intranet/Extranet 13 1.1 Le protocole HTTP 14 1.1.1 Les méthodes HTTP 16 1.1.2 Les codes

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 38 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 11 - Les Enterprise Java Beans (Introduction aux Enterprise Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences

Plus en détail

LANGAGES & DéVELOPPEMENT. Une équipe à vos côtés pour toutes vos montées en compétences

LANGAGES & DéVELOPPEMENT. Une équipe à vos côtés pour toutes vos montées en compétences LANGAGES & DéVELOPPEMENT Une équipe à vos côtés pour toutes vos montées en compétences ASP.NET OPTION VB.NET OU C# 5 jours Permettre aux participants de mieux appréhender ce qu est la programmation pour

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 16 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 10 - Les Enterprise Java Beans ( aux serveurs ) Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

Communiqué de Presse. Boulogne-Billancourt, Septembre 2003

Communiqué de Presse. Boulogne-Billancourt, Septembre 2003 Communiqué de Presse AudioSmartCard annonce son nouveau serveur d authentification Secured Sound Pro Server compatible LDAP et Radius et la disponibilité de son Software Developement Kit SDK Boulogne-Billancourt,

Plus en détail

PRESENTATION DE JAVA. Qu est-ce que java? Les caractéristiques du langage java Les outils Les API Références. Software Associates International

PRESENTATION DE JAVA. Qu est-ce que java? Les caractéristiques du langage java Les outils Les API Références. Software Associates International PRESENTATION DE JAVA Qu est-ce que java? Les caractéristiques du langage java Les outils Les API Références 1 Qu est-ce que java? Un langage de programmation orienté objets Une architecture de Virtual

Plus en détail

Introduction à JAVA. Philippe Roose (IUT Bayonne) Olivier Dedieu (INRIA)

Introduction à JAVA. Philippe Roose (IUT Bayonne) Olivier Dedieu (INRIA) Introduction à JAVA Philippe Roose (IUT Bayonne) Olivier Dedieu (INRIA) Mais JAVA c est quoi? Langage OO Exécuté dans une Machine Virtuelle Possède un ensemble complet d API (réseau, graphique, sécurité,

Plus en détail

Institut Supérieure Aux Etudes Technologiques De Nabeul. Département Informatique

Institut Supérieure Aux Etudes Technologiques De Nabeul. Département Informatique Institut Supérieure Aux Etudes Technologiques De Nabeul Département Informatique Support de Programmation Java Préparé par Mlle Imene Sghaier 2006-2007 Chapitre 1 Introduction au langage de programmation

Plus en détail

Rocket AS v6.3. Les bénéfices de l optimisation

Rocket AS v6.3. Les bénéfices de l optimisation Rocket AS v6.3 Les bénéfices de l optimisation Qu est-ce que Rocket AS? Rocket AS pour IBM System z assure la visualisation de requêtes, de rapports, de données et le développement d applications rapides

Plus en détail

Manuel d installation de l application Dimona New via SMS

Manuel d installation de l application Dimona New via SMS Manuel d installation de l application Dimona New via SMS Manuel d installation de l application Dimona New via SMS Grâce aux informations contenues dans ce manuel, vous pouvez configurer votre GSM de

Plus en détail

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique page 1/5 Titre professionnel : Reconnu par l Etat de niveau III (Bac), inscrit au RNCP (arrêté du 12/10/07, J.O. n 246 du 23/10/07) (32 semaines) Unité 1 : Structurer une application 6 semaines Module

Plus en détail

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Programmation

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Programmation ////////////////////// Programmation / INTRODUCTION Programmation La programmation dans le domaine informatique est l'ensemble des activités qui permettent l'écriture des programmes informatiques. C'est

Plus en détail

LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1

LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1 LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1 SAS Cost and Profitability Management, également appelé CPM (ou C&P), est le nouveau nom de la solution SAS Activity-Based Management. Cette version

Plus en détail

de survie du chef de projet

de survie du chef de projet KIT de survie du chef de projet 01 1 2 3 4 5 6 04 03 07 07 03 03 LE SERVEUR LE CLIENT TECHNOLOGIE WEB CLIENT LE SERVEUR WEB TECHNIQUES & CADRE DE TRAVAIL APPLICATIONS 101 LE SERVEUR Un serveur informatique

Plus en détail

Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW. Alexandre STANURSKI National Instruments France

Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW. Alexandre STANURSKI National Instruments France Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW Alexandre STANURSKI National Instruments France Quelles sont les possibilités? Publication de données Génération de rapports et de documents

Plus en détail

Tout pour monter son site Web. IUFM de Bourgogne

Tout pour monter son site Web. IUFM de Bourgogne Tout pour monter son site Web IUFM de Bourgogne Pourquoi utiliser les technologies Web? Visible par toutes les plates-formes (PC, Mac, Unix ) Technologies simples et descriptives Contenu principalement

Plus en détail

Les architectures I*Net. Première approche

Les architectures I*Net. Première approche 1 Les architectures I*Net Première approche Les architectures I*Net 2 L histoire d Internet De l architecture Mainframe à l architecture I*net J2EE et les architectures I*net 3 L histoire d Internet L

Plus en détail

IBM Lotus Domino Designer 6.5.1

IBM Lotus Domino Designer 6.5.1 Créez rapidement des applications multi-plateformes pour automatiser les processus métier et améliorer l efficacité de votre workflow IBM Lotus Domino Designer 6.5.1 Créez, testez et déployez rapidement

Plus en détail

VisualAge Pacbase 3.0 et WebSphere

VisualAge Pacbase 3.0 et WebSphere VisualAge Pacbase 3.0 et WebSphere Conférence VisualAge Pacbase 13 décembre 2001 Fernand Bonaguidi Jean-François Lévi 1 La plateforme logicielle WebSphere Applications de s et de Partenaires Accélérateurs

Plus en détail

Auto-évaluation Aperçu de l architecture Java EE

Auto-évaluation Aperçu de l architecture Java EE Auto-évaluation Aperçu de l architecture Java EE Document: f1218test.fm 22/03/2012 ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CONSULTING INTRODUCTION AUTO-ÉVALUATION APERÇU

Plus en détail

Éléments de programmation et introduction à Java

Éléments de programmation et introduction à Java Éléments de programmation et introduction à Java Jean-Baptiste Vioix (jean-baptiste.vioix@iut-dijon.u-bourgogne.fr) IUT de Dijon-Auxerre - LE2I http://jb.vioix.free.fr 1-20 Les différents langages informatiques

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

Mise en œuvre des serveurs d application

Mise en œuvre des serveurs d application Nancy-Université Mise en œuvre des serveurs d application UE 203d Master 1 IST-IE Printemps 2008 Master 1 IST-IE : Mise en œuvre des serveurs d application 1/54 Ces transparents, ainsi que les énoncés

Plus en détail

JAVA PROGRAMMATION. Programme. 1. Java, HTML et World Wide Web

JAVA PROGRAMMATION. Programme. 1. Java, HTML et World Wide Web PROGRAMMATION PUBLIC Professionnels informatiques qui souhaitent développer des applications et «applets» Java DUREE 4 jours 28 heures OBJECTIF Créer divers «applets» à intégrer dans un site Web dynamique,

Plus en détail

Chap. III : Le système d exploitation

Chap. III : Le système d exploitation UMR 7030 - Université Paris 13 - Institut Galilée Cours Architecture et Système Le système d exploitation (ou O.S. de l anglais Operating System ) d un ordinateur est le programme qui permet d accéder

Plus en détail

FileMaker Pro 13. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13

FileMaker Pro 13. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13 FileMaker Pro 13 Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13 2007-2013 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054

Plus en détail

Java pour le Web. Cours Java - F. Michel

Java pour le Web. Cours Java - F. Michel Java pour le Web Cours Java - F. Michel Introduction à JEE 6 (ex J2EE) Historique Qu'est-ce que JEE JEE : Java Entreprise Edition (ex J2EE) 1. Une technologie outils liés au langage Java + des spécifications

Plus en détail

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES DÉCOUVREZ DES POSSIBILITÉS ILLIMITÉES GRÂCE A L INTÉGRATION À DES SYSTÈMES D ENTREPRISE EXISTANTS FONCTIONNALITÉS Connectivité des systèmes

Plus en détail

FileMaker 8. Installation des pilotes clients ODBC et JDBC pour FileMaker 8

FileMaker 8. Installation des pilotes clients ODBC et JDBC pour FileMaker 8 FileMaker 8 Installation des pilotes clients ODBC et JDBC pour FileMaker 8 2004-2005 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, California 95054, Etats-Unis

Plus en détail

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Guide pratique pour les petites entreprises Table des matières Section 1 : présentation de Windows XP Mode pour Windows 7 2 Section 2 : démarrage

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD3 Exercices Exercice 1 Enumérez les sept étapes du processus consistant à convertir les communications de l utilisateur en données. 1. L utilisateur entre les données via une interface matérielle.

Plus en détail

Institut Supérieur de Gestion. Cours pour 3 ème LFIG. Java Enterprise Edition Introduction Bayoudhi Chaouki

Institut Supérieur de Gestion. Cours pour 3 ème LFIG. Java Enterprise Edition Introduction Bayoudhi Chaouki Institut Supérieur de Gestion Cours pour 3 ème LFIG Java Enterprise Edition Introduction Bayoudhi Chaouki 1 Java EE - Objectifs Faciliter le développement de nouvelles applications à base de composants

Plus en détail

FileMaker Pro 12. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 12

FileMaker Pro 12. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 12 FileMaker Pro 12 Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 12 2007-2012 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, California 95054

Plus en détail

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer 1 Bases de Données Objectifs Maîtriser les concepts d un SGBD relationnel Les modèles de représentations de données Les modèles de représentations de données La conception d une base de données Pratiquer

Plus en détail

G en om3: Building middleware-independent robotic components. Comparaison de middleware: YARP, MS Robotics Dev Studio, URBI, OpenRTM-aist, ROS

G en om3: Building middleware-independent robotic components. Comparaison de middleware: YARP, MS Robotics Dev Studio, URBI, OpenRTM-aist, ROS G en om3: Building middleware-independent robotic components Comparaison de middleware: YARP, MS Robotics Dev Studio, URBI, OpenRTM-aist, ROS Pablo Rauzy 15 février 2011 Table des matières 1 G en om3 :

Plus en détail

Les serveurs d applications :une introduction

Les serveurs d applications :une introduction Les serveurs d applications : une introduction Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Octobre 2006 Plan de la présentation

Plus en détail

La reconquête de vos marges de manœuvre

La reconquête de vos marges de manœuvre La reconquête de vos marges de manœuvre Libérez vos applications critiques Bull ouvre de nouvelles portes à votre patrimoine applicatif. Bull LiberTP fait passer simplement vos applications transactionnelles

Plus en détail

DRS. Donnez des Capacités à Votre Serveur d Impression d Entreprise. Distributeur exclusif de la gamme des logiciels Levi, Ray & Shoup, Inc.

DRS. Donnez des Capacités à Votre Serveur d Impression d Entreprise. Distributeur exclusif de la gamme des logiciels Levi, Ray & Shoup, Inc. DRS Donnez des Capacités à Votre Serveur d Impression d Entreprise Distributeur exclusif de la gamme des logiciels Levi, Ray & Shoup, Inc. Les documents les plus importants de votre entreprise sont issus

Plus en détail

Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet

Cahier de charges (Source : Java EE - Guide de développement d'applications web en Java par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module Site Web dynamique JSP / Servlet Sujet : betaboutique Soutenance le 04 / 01 /2013 &

Plus en détail

Programme de cette formation Java me Java Micro Edition Travaux pratiques Développement MIDP Travaux pratiques Les interfaces utilisateurs avec JME

Programme de cette formation Java me Java Micro Edition Travaux pratiques Développement MIDP Travaux pratiques Les interfaces utilisateurs avec JME Java ME Plan Programme de cette formation Java me Java Micro Edition - Utilisations de la plateforme JME. L'architecture et les composantes essentielles (machines virtuelles, configurations, profils et

Plus en détail

NFS Maestro 8.0. Nouvelles fonctionnalités

NFS Maestro 8.0. Nouvelles fonctionnalités NFS Maestro 8.0 Nouvelles fonctionnalités Copyright Hummingbird 2002 Page 1 of 10 Sommaire Sommaire... 2 Généralités... 3 Conformité à la section 508 de la Rehabilitation Act des Etats-Unis... 3 Certification

Plus en détail

XML, PMML, SOAP. Rapport. EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003. Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million

XML, PMML, SOAP. Rapport. EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003. Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million XML, PMML, SOAP Rapport EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003 Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million i TABLE DES MATIÈRES Table des matières 1 XML 1 1.1 Présentation de XML.................................

Plus en détail

Programmation servlet

Programmation servlet Programmation servlet Olivier Aubert 1/23 Références http://developer.java.sun.com/developer/onlinetraining/servlets/fundamenta http://www.servlets.com http://java.sun.com/products/jsp/index.html http://www.servletcentral.com/

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION Tableau de diffusion du document Document : Cahier des Charges d Implantation EVRP Version 6 Etabli par DCSI Vérifié par Validé par Destinataires Pour information Création

Plus en détail

Architecture Logicielle

Architecture Logicielle Architecture Logicielle Les applications d'entreprise exemple : La technologie JEE Année universitaire 2013/2014 Semestre 1 Introduction Une application d'entreprise a généralement les caractéristiques

Plus en détail

L accès à distance du serveur

L accès à distance du serveur Chapitre 11 L accès à distance du serveur Accéder à votre serveur et aux ordinateurs de votre réseau depuis Internet, permettre à vos amis ou à votre famille de regarder vos dernières photos, écouter vos

Plus en détail

Etude Comparative entre Alfresco Share et MS SharePoint STARXPERT AUTEUR DATE 4 OCTOBRE 2011 VERSION 1.0

Etude Comparative entre Alfresco Share et MS SharePoint STARXPERT AUTEUR DATE 4 OCTOBRE 2011 VERSION 1.0 Etude Comparative entre Alfresco Share et MS SharePoint AUTEUR DATE 4 OCTOBRE 2011 STARXPERT VERSION 1.0 StarXpert 2011 STARXPERT Siège social : 100, rue des Fougères 69009 Lyon Tel 01 75 57 84 80 info@starxpert.fr

Plus en détail

Cours Serveurs d application. et Java avancé. Introduction au cours Serveurs d application. et Java avancé. Prérequis / Objectifs.

Cours Serveurs d application. et Java avancé. Introduction au cours Serveurs d application. et Java avancé. Prérequis / Objectifs. Cours Serveurs d application et Java avancé Introduction au cours Serveurs d application et Java avancé ITU Université de Nice Richard Grin Version O 1.0.1 12/4/14 20 h de cours et TPs Richard Grin, université

Plus en détail

Framework. NET & Windows Presentation Foundation

Framework. NET & Windows Presentation Foundation Framework. NET & Windows Presentation Foundation UE Informatique ambiant Module Informatique graphique Morgan DIOT M Buta Kabengele 5 ème année EO Option Vision Embarquée PROGAMME DE LA SEANCE I. Partie

Plus en détail

Conception d Applications Réparties

Conception d Applications Réparties Jean-François Roos LIFL - équipe GOAL- bâtiment M3 Extension - bureau 206 -Jean-Francois.Roos@lifl.fr 1 Objectifs du Cours Appréhender la conception d applications réparties motivations et concepts architectures

Plus en détail

Introduction. Exigences matérielles (Virtual PC)

Introduction. Exigences matérielles (Virtual PC) Introduction Ce kit de formation est conçu pour les professionnels des technologies de l information (TI) qui prennent en charge ou pensent prendre en charge des réseaux Windows Server 2008 et qui envisagent

Plus en détail

Evolutions des solutions d accès aux mainframes

Evolutions des solutions d accès aux mainframes Evolutions des solutions d accès aux mainframes Web Access 2 Sommaire Table des matières p 2 Essentiel p 3 Introduction p 4 1- Solutions d émulation d accès aux applications mainframe IBM (Emulation 3270)

Plus en détail

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services Dream Report Dream Report vs Reporting Services Date : Mars 2015 A propos de Dream Report Dream Report est le 1 er logiciel d édition de rapport prêt à l emploi offrant aux utilisateurs la possibilité

Plus en détail

Fiche technique. www.omnikles.com 56 rue de Londres - 75008 Paris Tél. : 01 44 88 96 50 Mail : contact@omnikles.com

Fiche technique. www.omnikles.com 56 rue de Londres - 75008 Paris Tél. : 01 44 88 96 50 Mail : contact@omnikles.com Eléments de configuration - Utilisateur Les applications OK-BOX sont des applications Web accessibles pour les utilisateurs via le protocole Internet sécurisé : HTTPS. A ce titre, elles requièrent un poste

Plus en détail

Moderniser. le système d information et le portefeuille applicatif. www.bull.com

Moderniser. le système d information et le portefeuille applicatif. www.bull.com Moderniser le système d information et le portefeuille applicatif L évolution technologique des plates-formes, l ouverture du système d information et la modernisation du portefeuille applicatif sont des

Plus en détail

CONDUITE & GESTION DE PROJET

CONDUITE & GESTION DE PROJET LES THEMES DU PROGRAMME PEDAGOGIQUE CONDUITE & GESTION DE PROJET Techniques de gestion de projets Connaître le rôle d un chef de projet dans la conduite de projet. Les méthodes, les techniques et les outils

Plus en détail

La page générale de téléchargement se trouve à l adresse http://developers.sun.com/resources/downloads.html

La page générale de téléchargement se trouve à l adresse http://developers.sun.com/resources/downloads.html Site de Sun La page générale de téléchargement se trouve à l adresse http://developers.sun.com/resources/downloads.html Toutes les SDK et les run-time sont téléchargeable à l adresse : http://java.sun.com/downloads/

Plus en détail

Tour d horizon de Java EE 6

Tour d horizon de Java EE 6 1 Tour d horizon de Java EE 6 De nos jours, les entreprises évoluent dans une compétition à l échelle mondiale. Elles ont besoin pour résoudre leurs besoins métiers d applications qui deviennent de plus

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Le web dans l entreprise Sommaire Introduction... 1 Intranet... 1 Extranet...

Plus en détail

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel des périphériques et des applications des périphériques et des applications La

Plus en détail

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com L essentiel Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base web aucotec.com Les défis La globalisation des structures d ingénierie avec le travail en réseau sur des sites dispersés

Plus en détail

Qu'est-ce qu'un Web Service?

Qu'est-ce qu'un Web Service? WEB SERVICES Qu'est-ce qu'un Web Service? Un Web Service est un composant implémenté dans n'importe quel langage, déployé sur n'importe quelle plate-forme et enveloppé dans une couche de standards dérivés

Plus en détail

Migration des Interfaces Utilisateurs X/Motif vers Java. Objectifs d une migration de station UNIX vers PC

Migration des Interfaces Utilisateurs X/Motif vers Java. Objectifs d une migration de station UNIX vers PC Juin 2005 Migration des Interfaces Utilisateurs X/Motif vers Java Par Olivier Faure Objectifs d une migration de station UNIX vers PC L objectif des entreprises est de diminuer le coût de développement,

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

Exécution des applications réparties

Exécution des applications réparties Exécution des applications réparties Programmation des Applications Réparties Olivier Flauzac URCA Master STIC-Informatique première année Olivier Flauzac (URCA) PAR : Exécution des applications réparties

Plus en détail

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué Bertrand LE GAL, Serge BOUTER et Clément VUCHENER Filière électronique 2 eme année - Année universitaire 2011-2012 1 Introduction 1.1 Objectif du projet L objectif

Plus en détail

1 Introduction à l infrastructure Active Directory et réseau

1 Introduction à l infrastructure Active Directory et réseau 1 Introduction à l infrastructure Active Directory et réseau Objectifs d examen de ce chapitre Ce premier chapitre, qui donne un aperçu des technologies impliquées par la conception d une infrastructure

Plus en détail

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit v 1.0.0 PD 20 mars 2008 Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit Fonctionnalités L application Gestion des mouvements d arrivée / départ de Requea permet la gestion collaborative

Plus en détail

lava et les Bases de Données

lava et les Bases de Données lava et les Bases de Données Introduction r1 ^ arler de bases de données ou de SGBD, sous entend généralement le langage de requêtes SQL. Ce langage joue un rôle important dans la création, la manipulation

Plus en détail

WordPress : principes et fonctionnement

WordPress : principes et fonctionnement CHAPITRE 1 WordPress : principes et fonctionnement WordPress est à l origine un outil conçu pour tenir un blog, c est-à-dire un journal ou carnet de bord en ligne. Mais il a évolué pour devenir un système

Plus en détail

EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013. Réf FR 80452

EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013. Réf FR 80452 EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013 Réf FR 80452 Durée : 3 jours A propos de ce cours : Ce cours offre une information interactive et détaillée sur le développement d extensions pour Microsoft Dynamics

Plus en détail

Le.NET Compact Framework Windows Mobile

Le.NET Compact Framework Windows Mobile Le.NET Compact Framework Windows Mobile HEROGUEL Quentin 2 Le.NET Compact Framework Windows Mobile Sommaire 1 Le.NET Compact Framework... 3 1.1 Vue d ensemble rapide de l architecture du.net Compact Framework...

Plus en détail

Manuel du logiciel PrestaTest.

Manuel du logiciel PrestaTest. Manuel du logiciel. Ce document décrit les différents tests que permet le logiciel, il liste également les informations nécessaires à chacun d entre eux. Table des matières Prérequis de PrestaConnect :...2

Plus en détail

Le nouveau logiciel Steganos «Safe Professional 2007» accompagne les entreprises dans la protection de leurs secrets commerciaux.

Le nouveau logiciel Steganos «Safe Professional 2007» accompagne les entreprises dans la protection de leurs secrets commerciaux. Communiqué de Presse Le nouveau logiciel Steganos «Safe Professional 2007» accompagne les entreprises dans la protection de leurs secrets commerciaux. Le puissant cryptage des dossiers de travail et des

Plus en détail

Semarchy Convergence for Data Integration La Plate-Forme d Intégration pour le MDM Évolutionnaire

Semarchy Convergence for Data Integration La Plate-Forme d Intégration pour le MDM Évolutionnaire FICHE PRODUIT Semarchy Convergence for Data Integration La Plate-Forme d Intégration pour le MDM Évolutionnaire BENEFICES Des projets réussis dans les délais et les budgets La bonne donnée disponible au

Plus en détail

Présentation. Logiciels libres. Open Source. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13

Présentation. Logiciels libres. Open Source. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13 Présentation Logiciels libres et Open Source Description Un logiciel libre* est en général gratuit. Il est utilisable et modifiable sans notification préalable à son auteur, qui a renoncé à ses droits

Plus en détail

DotNet. Plan. Les outils de développement

DotNet. Plan. Les outils de développement DotNet Les outils de développement Version 1.03 du 16/10/2006 par Jacky Renno Plan La machine virtuelle Le kit de développement Le kit de langage Le Visual Studio.NET Le serveur web IIS 6.0 Le modeleur

Plus en détail

Introduction aux Composants Logiciels

Introduction aux Composants Logiciels Introduction aux Composants Logiciels Christian Pérez LIP/INRIA Année 2010-11 Plan Introduction aux composants logiciels Pourquoi des composants logiciels Notions de composants logiciels Conclusion Survol

Plus en détail

Programmation sur PDA Techniques & Concepts. Paul Guyot - ECE - Systèmes Embarqués (25/11/02)

Programmation sur PDA Techniques & Concepts. Paul Guyot - ECE - Systèmes Embarqués (25/11/02) Programmation sur PDA Techniques & Concepts Paul Guyot - ECE - Systèmes Embarqués (25/11/02) 1 Introduction 2 Introduction (1) De la particularités des PDA Echelle, économie d énergie, données À la particularité

Plus en détail

Évaluation et implémentation des langages

Évaluation et implémentation des langages Évaluation et implémentation des langages Les langages de programmation et le processus de programmation Critères de conception et d évaluation des langages de programmation Les fondations de l implémentation

Plus en détail

Qu est-ce que ArcGIS?

Qu est-ce que ArcGIS? 2 Qu est-ce que ArcGIS? LE SIG ÉVOLUE Depuis de nombreuses années, la technologie SIG améliore la communication, la collaboration et la prise de décision, la gestion des ressources et des infrastructures,

Plus en détail

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau)

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau) CS WEB Ch 1 Introduction I. INTRODUCTION... 1 A. INTERNET INTERCONNEXION DE RESEAUX... 1 B. LE «WEB» LA TOILE, INTERCONNEXION DE SITES WEB... 2 C. L URL : LOCALISER DES RESSOURCES SUR L INTERNET... 2 D.

Plus en détail

Annexe : La Programmation Informatique

Annexe : La Programmation Informatique GLOSSAIRE Table des matières La Programmation...2 Les langages de programmation...2 Java...2 La programmation orientée objet...2 Classe et Objet...3 API et Bibliothèque Logicielle...3 Environnement de

Plus en détail

WWW - Intérêts du Web

WWW - Intérêts du Web WWW - Intérêts du Web client universel facilité d'emploi standards ouverts intégration des autres services Internet extensibilité du système faibles coûts logiciel et réseau utilisation au sein d'une entreprise

Plus en détail

Gestion des accès aux ressources à l aide des groupes

Gestion des accès aux ressources à l aide des groupes Gestion des accès aux ressources à l aide des groupes Un groupe est un ensemble de comptes d utilisateur. Les groupes permettent de simplifier la gestion de l accès des utilisateurs et des ordinateurs

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION D EvRP V3

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION D EvRP V3 CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION D EvRP V3 Tableau de diffusion du document Document : Cahier des Charges d Implantation EVRP V3 Version 42 Etabli par Département Accompagnement des Logiciels Vérifié

Plus en détail

Programmation Avancée pour le Web

Programmation Avancée pour le Web L3 Informatique Option : ISIL Programmation Avancée pour le Web RAMDANI Med U Bouira 1 Contenu du module Introduction aux applications Web Rappels sur les sites Web Conception d une application Web Notion

Plus en détail

Personnaliser le serveur WHS 2011

Personnaliser le serveur WHS 2011 Chapitre 17 Personnaliser le serveur WHS 2011 Windows Home Server 2011 peut être personnalisé en ajoutant différentes fonctionnalités au logiciel. Comme pour Windows Server 2008 R2 dont Windows Home Server

Plus en détail

JDBC. Daniel Tschirhart : Programmation Java V1.35 1.1

JDBC. Daniel Tschirhart : Programmation Java V1.35 1.1 JDBC Daniel Tschirhart : Programmation Java V1.35 1.1 JDBC JDBC est l'acronyme de Java DataBase Connectivity et désigne une API définie par Sun pour permettre un accès aux bases de données avec Java Accès

Plus en détail

La version 12 de PaperPort s est enrichie de nombreuses fonctions qui vont vous aider à gérer encore plus efficacement l ensemble de vos documents.

La version 12 de PaperPort s est enrichie de nombreuses fonctions qui vont vous aider à gérer encore plus efficacement l ensemble de vos documents. Bienvenue! Nuance PaperPort est un logiciel de gestion documentaire qui vous permet de numériser, d organiser, de consulter, de manipuler et de partager vos documents papier et vos fichiers numériques

Plus en détail

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Oussama ELKACHOINDI Wajdi MEHENNI RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Sommaire I. Préliminaire : Notice d exécution et mode opératoire...4 II. Architecture globale de l application...5

Plus en détail