PREVENTION DES RISQUES FOETAUX

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PREVENTION DES RISQUES FOETAUX"

Transcription

1 PREVENTION DES RISQUES FOETAUX

2 1. Syndrome d alcoolisme foetal = SAF RCIU (80%), précoce, harmonieux Dysmorphie cranio-faciale (ensellure nasale prononcée, philtrum bombant, rétrognatisme, front et oreilles basses, hypertélorisme) Malformations congénitales (20à 30%) : cardiaques, SNC, squelette Atteintes neurocomportementales (ARND Alcohol-Related Neurodevelopmental Disorder) Retard mental

3

4 2. EVALUATION DU RISQUE = RISQUE MAXIMAL L'atteinte foetale est difficile à prévoir mais on connaît plusieurs variables corrélées aux risques d'atteinte foetale la dose ingérée le terme et la durée d'exposition la façon de boire Dans le cas de Melle D : Dose massive, quotidienne Terme précoce, durée d exposition dépendra du sevrage Alcoolisation chronique + alcoolisations aigues

5

6 3 TOLERANCE PDT LA GROSSESSE Option ZERO : pas d alcool pendant la grossesse Un verre d'alcool, quelle que soit la boisson, contient 10 grammes d'alcool pur. À partir de 30 grammes par jour, et probablement moins, le risque d'atteinte foetale existe. La consommation du premier trimestre de la grossesse est corrélée aux risques malformatifs et à la dysmorphie, celle des deuxième et troisième trimestres aux atteintes neurocomportementales (ARND). L'ancienneté de l'alcoolisme est un facteur aggravant. Une femme ayant déjà un enfant atteint de SAF a 100 % de risque de récurrence pour ses enfants suivants si elle continue à boire. L'intoxication aiguë et transitoire (plus de cinq verres) est également dangereuse pour le fœtus (en relation entre autres avec l'hypoglycémie foetale, la période critique étant les cinq premiers mois de la grossesse.

7 3. PRISE EN CHARGE «Evoquer» l IVG Aide au sevrage :cures ambulatoires, soutien familial, foyers thérapeutiques, hospitalisation, consultations rapprochées > CENTRE D ADDICTOLOGIE > DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DES AUTRES ADDICTIONS Prise en charge sociale : assistante sociale Suivi obst : échographie morphologique précoce puis rapprochée, Sage-Femme à domicile, rencontre avec un pédiatre

8 4. TABAC ET GROSSESSE 1er trimestre - Grossesse Extra-Utérine (RRx2, dose dépendant) - Avortement spontané (RR x 1,5 à 2) - Malformation fœtale (controversé) 2e et 3e trimestres - RPM, Accouchement prématuré (RRx2) - RCIU+++ (3 ème trimestre, dose dépendant) - Placentas praevia - Hématome rétro-placentaires (RRx2) - Risque augmenté de MFIU, 10 % des morts foetales tardives sont attribuables au tabac

9 5. RISQUES NEONATAUX TABAC : risque augmenté de - mort subite du nourrisson - bronchite asthmatiforme Cannabis : risque de syndrome de sevrage

10 6. MEDICAMENT Prise d AINS au 3 e trimestre = c est GRAVE+++ Risque de fermeture prématurée du canal artériel pouvant entrainer - une Mort in utero - une détresse respiratoire et une insuffisance cardiaque droite néonatales par hypertension artérielle pulmonaire Risque d insuffisance rénale : - oligoamnios, oligoanurie - insuffisance rénale définitive chez le nouveau-né

11 7. MEDICAMENT ET GROSSESSE Ne pas affoler +++: peu de médicaments justifient une décision d'interruption de grossesse Tenir compte du contexte : - médical (y compris les habitudes : alcool, tabac) - gynéco-obstétrical - antécédents (personnels, familiaux, génétiques) - personnel (psychologique) Connaitre précisément le traitement et son motif Analyser les documents disponibles : Centre Régional de PharmacoVigilance (CRPV), Centre de Renseignement sur les Agents Tératogènes (CRAT+++) Si le traitement est chronique, envisager la grossesse dans toute sa durée

12 7. MEDICAMENT ET GROSSESSE L'analyse du risque médicamenteux nécessite : la bonne connaissance du calendrier de développement de l'embryon, des paramètres pharmacologiques de chaque produit et la prise en compte des modifications physiologiques consécutives à l état de grossesse La tentation de «sous-traiter» les femmes enceintes peut constituer une grave erreur Informer les patientes en début de grossesse, proscrire l automédication

ALCOOL et GROSSESSE. Intérêt et limites du message «alcool zéro»

ALCOOL et GROSSESSE. Intérêt et limites du message «alcool zéro» ALCOOL et GROSSESSE Intérêt et limites du message «alcool zéro» Emilie Rebourgeon Educatrice Spécialisée Alcoologue à l Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie (E.L.S.A.) Centre Hospitalier Bélair.

Plus en détail

Enceinte, je veux connaitre ce qui est nocif pour moi ou mon bébé

Enceinte, je veux connaitre ce qui est nocif pour moi ou mon bébé Enceinte, je veux connaitre ce qui est nocif pour moi ou mon bébé Le site du Docteur Claude DEROUSSENT Adresse du site : www.docvadis.fr/cderoussent Validé par le Comité Scientifique Addictologie et le

Plus en détail

APPORT DU DIAGNOSTIC ANTENATAL

APPORT DU DIAGNOSTIC ANTENATAL 1 ère Journée Inter-régionale de cardiologie pédiatrique Cardiologie fœtale APPORT DU DIAGNOSTIC ANTENATAL Gérard BLAYSAT - GRENOBLE Cardiologie fœtale - Expertise des cardiopathies congénitales dépistées,

Plus en détail

Corinne CHANAL CHU Montpellier Réseau Périnatal Naître et Grandir en Languedoc-Roussillon

Corinne CHANAL CHU Montpellier Réseau Périnatal Naître et Grandir en Languedoc-Roussillon Corinne CHANAL CHU Montpellier Réseau Périnatal Naître et Grandir en Languedoc-Roussillon L auteur déclare n avoir de conflit d intérêt avec aucun laboratoire Que risquent-elles? Fausses couches spontanées

Plus en détail

Item 20 : Prévention des risques fœtaux Alcool et grossesse

Item 20 : Prévention des risques fœtaux Alcool et grossesse Item 20 : Prévention des risques fœtaux Alcool et grossesse Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011 Table des matières Pré-Requis... 2

Plus en détail

Sevrage tabagique de la femme enceinte

Sevrage tabagique de la femme enceinte Sevrage tabagique de la femme enceinte Pathologies liées au tabac Rôle des Médecins dans cette prise en charge E.dautzenberg Sage-Femme Tabacologue Centre Hospitalier de Versailles Mme E.DAUTZENBERG FMC

Plus en détail

La souffrance fœtale chronique. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010

La souffrance fœtale chronique. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 La souffrance fœtale chronique Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 La souffrance fœtale chronique (S.F.C) de caractère progressif, survient au cours des deux derniers trimestres de

Plus en détail

Dépression autour de la grossesse

Dépression autour de la grossesse Dépression autour de la grossesse Dr Michel Maron Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille Clinique de Psychiatrie, rue André Verhaeghe 59037 Lille D ÉPR ESSIO N AU TO U R D E LA G R O SSESSE

Plus en détail

DRNN du nouveau-né à terme et proche du terme: De la physiologie à la pathologie

DRNN du nouveau-né à terme et proche du terme: De la physiologie à la pathologie DRNN du nouveau-né à terme et proche du terme: De la physiologie à la pathologie Dr Afef Ben Thabet, Dr Amira Bouraoui, Pr Abdellatif Gargouri Service de néonatologie de Sfax Introduction (1) la prematurite

Plus en détail

SFA SOUFFRANCE FŒTALE AIGUE

SFA SOUFFRANCE FŒTALE AIGUE REANIMATION DU NOUVEAU-NE EN SALLE DE NAISSANCE Situations fréquentes Souffrances fœtales aigües +++ Détresses respiratoires néonataleslinhalation de liquide amniotiques lprématurité +++ lmalformations

Plus en détail

SSOCIATION ATIONALE REVENTION LCOOLOGIE DDICTOLOGIE A.N.P.A.A.45. 2, rue du Faubourg St Jean ORLEANS. Tel :

SSOCIATION ATIONALE REVENTION LCOOLOGIE DDICTOLOGIE A.N.P.A.A.45. 2, rue du Faubourg St Jean ORLEANS. Tel : A.N.P.A.A.45 SSOCIATION A.N.P.A.A.45. Laurent FRANCOIS de en et ATIONALE REVENTION LCOOLOGIE DDICTOLOGIE 2, rue du Faubourg St Jean.45000 ORLEANS. Tel : 02.38.53.52.03 L ALCOOL L USAGE L usage est une

Plus en détail

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée)

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) A compléter lors de chaque grossesse FICHE GROSSESSE Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque Identification N DU CENTRE CLINIQUE

Plus en détail

Professeur François Golfier Contrôle Continu Gynécologie Obstétrique Novembre 2010

Professeur François Golfier Contrôle Continu Gynécologie Obstétrique Novembre 2010 Professeur François Golfier Contrôle Continu Gynécologie Obstétrique Novembre 2010 Une patiente de 39 ans, IIIème geste, vous consulte pour sa déclaration de grossesse. Elle est à 11 semaines d aménorrhée

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES DES CENTRES PLURIDISCIPLINAIRES DE DIAGNOSTIC PRENATAL ANNEE : 2016

RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES DES CENTRES PLURIDISCIPLINAIRES DE DIAGNOSTIC PRENATAL ANNEE : 2016 RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES DES CENTRES PLURIDISCIPLINAIRES DE DIAGNOSTIC PRENATAL ANNEE : 2016 Note relative au remplissage de ce rapport : Si vous rencontrez des difficultés à remplir ce rapport ou

Plus en détail

Suivi d une grossesse normale. Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie Obstétrique EHS EL BOUNI Annaba Algérie

Suivi d une grossesse normale. Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie Obstétrique EHS EL BOUNI Annaba Algérie Suivi d une grossesse normale Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie Obstétrique EHS EL BOUNI Annaba Algérie 1 Objectifs: S assurer que la grossesse évolue normalement. Rechercher la survenue d elements

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Collège de maladies infectieuses, microbiologie et parasitologie. Monastir le 11/12/2009. R. Abid L. Ammari

CAS CLINIQUE. Collège de maladies infectieuses, microbiologie et parasitologie. Monastir le 11/12/2009. R. Abid L. Ammari CAS CLINIQUE Collège de maladies infectieuses, microbiologie et parasitologie Monastir le 11/12/2009 R. Abid L. Ammari Mme K.R, âgée de 32 ans Elle n a pas d antécédents pathologiques Elle est tabagique

Plus en détail

FOETOPATHIES INFECTIEUSES

FOETOPATHIES INFECTIEUSES FOETOPATHIES INFECTIEUSES SIGNES ECHOGRAPHIQUES S. Kessler DIU 2011/2012 INTRODUCTION Effets de la grossesse sur la maladie Effets de l agent infectieux sur la grossesse Conséquences éventuelles pour l

Plus en détail

.Une Prise en charge adaptée à des problèmes spécifiques. A. Simon Sage-femme CH de Courbevoie - Neuilly

.Une Prise en charge adaptée à des problèmes spécifiques. A. Simon Sage-femme CH de Courbevoie - Neuilly .Une Prise en charge adaptée à des problèmes spécifiques A. Simon Sage-femme CH de Courbevoie - Neuilly Une Prise en charge adaptée à des problèmes spécifiques La précarité socio économique Les addictions

Plus en détail

Risques des Médicaments administrés pendant la grossesse

Risques des Médicaments administrés pendant la grossesse Risques des Médicaments administrés pendant la grossesse AP. Jonville-Béra, H. Cissoko, E. Autret-Leca Centre Régional de Pharmacovigilance, de Pharmaco- Epidémiologie et d Information sur le Médicament

Plus en détail

Cardiologie fœtale. Gérard BLAYSAT - GRENOBLE

Cardiologie fœtale. Gérard BLAYSAT - GRENOBLE Cardiologie fœtale Gérard BLAYSAT - GRENOBLE Cardiologie fœtale -Expertise des cardiopathies congénitales dépistées, suspectées -Evaluation du Pronostic et Attitude -Appréciation hémodynamique fœtale (anémie

Plus en détail

DEPISTAGE PRENATAL DES ANOMALIES CHROMOSOMIQUES

DEPISTAGE PRENATAL DES ANOMALIES CHROMOSOMIQUES DEPISTAGE PRENATAL DES ANOMALIES CHROMOSOMIQUES Caryotype : Etude morphologique du matériel héréditaire Rapport de 1/1000 entre ADN et le chromosome 1) Matériel A partir de cellules nucléées en division

Plus en détail

Prise en charge du sevrage tabagique des femmes enceintes au CH de PAU: spécificités et résultats

Prise en charge du sevrage tabagique des femmes enceintes au CH de PAU: spécificités et résultats Prise en charge du sevrage tabagique des femmes enceintes au CH de PAU: spécificités et résultats Cathy Meier Sage-femme tabacologue, DU Périnatalité et Addictions CH de Pau cathy.meier@ch-pau.fr TabAquit

Plus en détail

usage de substances psycho a ctives

usage de substances psycho a ctives médicaments de substitution aux opiacés usage de substances psycho a ctives Vous désirez un enfant, vous êtes enceinte, et vous vous posez des questions sur les médicaments de substitution. Médicaments

Plus en détail

Alcool et grossesse. Alcool et grossesse : enfin la prise de conscience? Historique (2) 1. Historique. Historique (3) 2. L'alcool est-il toxique

Alcool et grossesse. Alcool et grossesse : enfin la prise de conscience? Historique (2) 1. Historique. Historique (3) 2. L'alcool est-il toxique Alcool et grossesse : Alcool et grossesse enfin la prise de conscience? Pr Damien Subtil Hôpital Jeanne de Flandre CHRU de Lille 1. Historique 2. L'alcool est toxique pour le nouveau-né? 3. Comment l'alcool

Plus en détail

Grossesse et alcool. LoireAdd Dr Nguyên Phúc CH Roanne Centre d addictologie. dimanche 7 avril 13

Grossesse et alcool. LoireAdd Dr Nguyên Phúc CH Roanne Centre d addictologie. dimanche 7 avril 13 Grossesse et alcool LoireAdd 2013 Dr Nguyên Phúc CH Roanne Centre d addictologie les enjeux de la consommation d alcool prévenir l exposition prénatale à l alcool si la future mère continue de consommer,

Plus en détail

Irradiation diagnostique, délibérée ou accidentelle, d une femme enceinte : risque et attitude. Marc Lemort, Institut J.Bordet

Irradiation diagnostique, délibérée ou accidentelle, d une femme enceinte : risque et attitude. Marc Lemort, Institut J.Bordet Irradiation diagnostique, délibérée ou accidentelle, d une femme enceinte : risque et attitude Marc Lemort, Institut J.Bordet Introduction La nécessité d irradier une femme enceinte pour poser un diagnostic

Plus en détail

LA GROSSESSE ET L ALCOOL EN QUESTIONS

LA GROSSESSE ET L ALCOOL EN QUESTIONS A L C O O L E T S A N T É LA GROSSESSE ET L ALCOOL EN QUESTIONS Dépôt légal ISBN 978-2-923548-24-1 2008 A L C O O L E T S A N T É LA GROSSESSE ET L ALCOOL EN QUESTIONS 1 PRÉSENTATION Éduc alcool est un

Plus en détail

Liste des tables rondes des congrès antérieurs

Liste des tables rondes des congrès antérieurs Liste des tables rondes des congrès antérieurs 1971 Premières Journées nationales (Paris) Tables rondes 1. L omnipraticien et la médecine périnatale. 2. L oxygénothérapie en médecine périnatale. 3. Le

Plus en détail

DREPANOCYTOSE ET GROSSESSE EN MARTINIQUE. Jean-Luc VOLUMENIE Service de gynécologie-obstétrique CHU de Martinique

DREPANOCYTOSE ET GROSSESSE EN MARTINIQUE. Jean-Luc VOLUMENIE Service de gynécologie-obstétrique CHU de Martinique DREPANOCYTOSE ET GROSSESSE EN MARTINIQUE Jean-Luc VOLUMENIE Service de gynécologie-obstétrique CHU de Martinique MODALITES DU SUIVI Consultations alternées CID/obstétrique mensuelles pour les deux premiers

Plus en détail

Syndrome de Bartter anténatal

Syndrome de Bartter anténatal Syndrome de Bartter anténatal Dr Véronique Cayol Gynécologue-Obstétricien Hôpital Necker, Paris Sd de Bartter: 2 formes Forme classique Début dans l enfance ou à l adolescence Sd de Bartter anténatal Maladie

Plus en détail

Morbidité et mortalité liées au tabac

Morbidité et mortalité liées au tabac 3.4 Morbidité et mortalité liées au tabac Aurélie Lermenier En France comme dans le monde, le tabac constitue la première cause de décès évitable [231], loin devant l alcool et les drogues illicites. Il

Plus en détail

Hypertension artérielle et grossesse

Hypertension artérielle et grossesse Hypertension artérielle et grossesse Cas clinique Vous recevez Mme Béhaimi pour une consultation prénatale du 4 ème mois. La tension artérielle est mesurée à 15/10. Que recherchez-vous lors de votre examen?

Plus en détail

Facteurs de variabilité de la réponse au médicament d origine physiologique : grossesse, allaitement, pédiatrie

Facteurs de variabilité de la réponse au médicament d origine physiologique : grossesse, allaitement, pédiatrie 1 Facteurs de variabilité de la réponse au médicament d origine physiologique : grossesse, allaitement, pédiatrie DFGSM 2 année 2015-2016 MC Verdier-Lorne Situations physiologiques particulières 2 1- Grossesse

Plus en détail

Irradiation diagnostique, délibérée ou accidentelle, d une femme enceinte : risque et attitude. Marc Lemort, Institut J.Bordet

Irradiation diagnostique, délibérée ou accidentelle, d une femme enceinte : risque et attitude. Marc Lemort, Institut J.Bordet Irradiation diagnostique, délibérée ou accidentelle, d une femme enceinte : risque et attitude Marc Lemort, Institut J.Bordet Introduction La nécessité d irradier une femme enceinte pour poser un diagnostic

Plus en détail

Item 21 : Retard de Croissance Intra-Utérin (RCIU) (Évaluations)

Item 21 : Retard de Croissance Intra-Utérin (RCIU) (Évaluations) Item 21 : Retard de Croissance Intra-Utérin (RCIU) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011 QCM DE PRE-REQUIS QUESTION 1/5

Plus en détail

Prise en charge des grossesses gémellaires monoamniotiques : une étude multicentrique à propos de 120 cas.

Prise en charge des grossesses gémellaires monoamniotiques : une étude multicentrique à propos de 120 cas. 14èmes Journées scientifiques du Réseau SécuritS curité Naissance Laure MAILLET-DUMAS Norbert WINER Prise en charge des grossesses gémellaires monoamniotiques : une étude multicentrique à propos de 120

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DU NOUVEAU-NE APRES EXPOSITION IN UTERO à des SUBSTANCES PSYCHO-ACTIVES (hors opiacés)

PRISE EN CHARGE DU NOUVEAU-NE APRES EXPOSITION IN UTERO à des SUBSTANCES PSYCHO-ACTIVES (hors opiacés) PRISE EN CHARGE DU NOUVEAU-NE APRES EXPOSITION IN UTERO à des SUBSTANCES PSYCHO-ACTIVES (hors opiacés) Clermont Ferrand SFMP 13 octobre2016 Claude LEJEUNE Groupe d Etudes Grossesse et Addictions (G.E.G.A.

Plus en détail

Bilan d une année d ouverture de l unité de psychopérinatalité au C.H. de Montélimar

Bilan d une année d ouverture de l unité de psychopérinatalité au C.H. de Montélimar Bilan d une année d ouverture de l unité de psychopérinatalité au C.H. de Montélimar Soirée médicale 19 novembre 2015 Dr Ninon GIROD-LESAGE Gynécologue-Obstétricien LES ENJEUX DE LA PRISE EN CHARGE EN

Plus en détail

Table des matières. Diagnostic... 1 Prise en charge... 1 Expectative (1). Traitement chirurgical (2). Traitement médical (2).

Table des matières. Diagnostic... 1 Prise en charge... 1 Expectative (1). Traitement chirurgical (2). Traitement médical (2). Table des matières Liste des collaborateurs................................ Abréviations......................................... Préface.............................................. Avant-propos.........................................

Plus en détail

3 ANS APRES LA CRISE DES PILULES DE 3 ème GENERATION, OU EN EST-ON DU RISQUE CARDIO-VASCULAIRE

3 ANS APRES LA CRISE DES PILULES DE 3 ème GENERATION, OU EN EST-ON DU RISQUE CARDIO-VASCULAIRE 3 ANS APRES LA CRISE DES PILULES DE 3 ème GENERATION, OU EN EST-ON DU RISQUE CARDIO-VASCULAIRE MEDIATISER LE RISQUE LIE AU TABAC CHEZ LA FEMME POUR MIEUX L AIDER A S ARRETER DE FUMER Docteur Jean PERRIOT

Plus en détail

Grossesse chez la femme diabétique. Claire COLMANT Hôpital Bicêtre Service de gynécologie et obstétrique

Grossesse chez la femme diabétique. Claire COLMANT Hôpital Bicêtre Service de gynécologie et obstétrique Grossesse chez la femme diabétique Claire COLMANT Hôpital Bicêtre Service de gynécologie et obstétrique Introduction 0.5 à 1% femmes enceintes présentent un diabète préexistant: 1/3 cas: Diabète de type1

Plus en détail

THROMBOPHILIE ET GROSSESSE : PRÉVENTION DES RISQUES THROMBOTIQUES MATERNELS ET PLACENTAIRES

THROMBOPHILIE ET GROSSESSE : PRÉVENTION DES RISQUES THROMBOTIQUES MATERNELS ET PLACENTAIRES THROMBOPHILIE ET GROSSESSE : PRÉVENTION DES RISQUES THROMBOTIQUES MATERNELS ET PLACENTAIRES P. Edelman Club de Périfoetologie - 38, rue Beaujon 75008 Paris Extrait des Recommandations : Textes long et

Plus en détail

PRISE EN CHARGE EN PSYCHIATRIE EN SITUATION PANDEMIQUE

PRISE EN CHARGE EN PSYCHIATRIE EN SITUATION PANDEMIQUE PRISE EN CHARGE EN PSYCHIATRIE EN SITUATION PANDEMIQUE L épidémie de grippe A(H1N1)2009 n a probablement pas ou peu d effet direct sur les pathologies psychiatriques. Dans la situation épidémique actuelle

Plus en détail

GIP VENDREDI 14 FÉVRIER 2014

GIP VENDREDI 14 FÉVRIER 2014 GIP VENDREDI 14 FÉVRIER 2014 PETITE PILULE PETIT VERRE PETITE CLOPE LES HABITUDES QUI EMPOISONNENT LA GROSSESSE QU EN FAIT-ON? Corinne Chanal, sage-femme coordinatrice «grossesse et addictions» CHU Montpellier

Plus en détail

Hypertension(s) et grossesse JM Krzesinski CHU Liège. ge- ULG

Hypertension(s) et grossesse JM Krzesinski CHU Liège. ge- ULG Hypertension(s) et grossesse JM Krzesinski CHU Liège ge- ULG Hypertension(s) et grossesse Fréquence HTA (PA = ou > 140/90 mmhg) : 6 à 8% des G Préé ééclampsie: 2% (HTA + Protéinurie) Eclampsie: 0,1% Les

Plus en détail

Alcool et Grossesse. De la prévention à l accompagnement du SAF GRAA - Le 4 décembre 2008

Alcool et Grossesse. De la prévention à l accompagnement du SAF GRAA - Le 4 décembre 2008 Alcool et Grossesse De la prévention à l accompagnement du SAF GRAA - Le 4 décembre 2008 Sylvie GADEYNE, coordinatrice du programme «alcool et grossesse et santé des femmes» Introduction Données issues

Plus en détail

Faq 1 - Le Retard de Croissance Intra Utérin : de quoi s'agit-il?

Faq 1 - Le Retard de Croissance Intra Utérin : de quoi s'agit-il? RCIU Objectifs : Expliquer les principaux facteurs de risque et les éléments de prévention du retard de croissance intra-utérin. Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et la prise en charge.

Plus en détail

ETUDE PREMAPOL Facteurs de risque environnementaux de prématurité

ETUDE PREMAPOL Facteurs de risque environnementaux de prématurité ETUDE PREMAPOL Facteurs de risque environnementaux de prématurité Dr Laurence Bussières*#, Dr Patrick Rozenberg*, Dr Philippe Aegerter#**, Dr Mohamed Laouadi**, le conseil général des Yvelines, les équipes

Plus en détail

05/09/2012. Dr Anne Catherine Pereira Miozzari- SMPR Août 2012

05/09/2012. Dr Anne Catherine Pereira Miozzari- SMPR Août 2012 En VO: Jeune femme de 31 ans, sans co-morbidités particulières, se présente aux urgences pour douleurs aigües d intensité 9/10 en FID irradiant en loge rénale D; elle est enceinte de 2 mois. Que faîtes

Plus en détail

Lundi 14 décembre 2015; 16h18h. C. Pradeau, PH SAMU SMUR

Lundi 14 décembre 2015; 16h18h. C. Pradeau, PH SAMU SMUR Lundi 14 décembre 2015; 16h18h C. Pradeau, PH SAMU SMUR 1 Recommandations formalisées d experts 2010 : urgences obstétricales extrahospitalières Ann. Fr. Med. Urgence (2011) 1:141-155 Femmes enceintes

Plus en détail

Table des matières. Abréviations 9

Table des matières. Abréviations 9 Abréviations 9 QUESTIONS Méthodologie 13 1. La relation médecin-malade dans le cadre du colloque singulier ou au sein d une équipe, le cas échéant pluri-professionnelle. La communication avec le patient

Plus en détail

Dépendance à l alcool et maternalité

Dépendance à l alcool et maternalité Dépendance à l alcool et maternalité Dr Fabienne LIGIER, Pédopsychiatre Hôpital d enfants du CHU de Nancy, service du Pr. KABUTH Unité de soins des interactions précoces CMP de Maxéville Plan Conditions

Plus en détail

VIVRE AVEC LE SAF. Association nationale de familles biologiques, adoptantes ou d'accueil concernées par les

VIVRE AVEC LE SAF. Association nationale de familles biologiques, adoptantes ou d'accueil concernées par les VIVRE AVEC LE SAF Association nationale de familles biologiques, adoptantes ou d'accueil concernées par les Troubles Causés par l'alcoolisation Foetale et le Syndrome d'alcoolisation Foetale LES TROUBLES

Plus en détail

Colloque Médical du Jeudi 18/12/2014

Colloque Médical du Jeudi 18/12/2014 Camille Dunand-Faure, Gynéco-Obstétricien, Hôpital Couple-Enfant Johanna Lepeule, Chercheur Equipe 12 (épidémiologie environnementale appliquée à la reproduction et la santé respiratoire), Institut Albert

Plus en détail

LA PLACE DE L ECHOGRAPHIE DANS DE L EXERCICE LIBERAL DE LA SAGE FEMME Carène SUBERCHICOT Pascale BERNARD-DUEZ

LA PLACE DE L ECHOGRAPHIE DANS DE L EXERCICE LIBERAL DE LA SAGE FEMME Carène SUBERCHICOT Pascale BERNARD-DUEZ LA PLACE DE L ECHOGRAPHIE DANS DE L EXERCICE LIBERAL DE LA SAGE FEMME Carène SUBERCHICOT Pascale BERNARD-DUEZ LA LOI Dans le code de la santé publique, l article L4151-1 précise que: «La sage-femme est

Plus en détail

RUBEOLE ET GROSSESSE

RUBEOLE ET GROSSESSE RUBEOLE ET GROSSESSE diminution de l incidence grâce à la vaccination En 2006: moins de 20 cas séroconversions /an pdt la grossesse 0 cas de rubéole malformative en 2006 en France (vaccination /IMG des

Plus en détail

Problématique de la sécurisation des sorties précoces de maternité

Problématique de la sécurisation des sorties précoces de maternité Problématique de la sécurisation des sorties précoces de maternité Farid Boubred Service de Médecine néonatale CHU La Conception, Faculté de Médecine Marseille Problématique de la sécurisation des sorties

Plus en détail

REPROTOXICITE, GRANDS RISQUES CHEZ LA FEMME ENCEINTE

REPROTOXICITE, GRANDS RISQUES CHEZ LA FEMME ENCEINTE REPROTOXICITE, GRANDS RISQUES CHEZ LA FEMME ENCEINTE Connaitre : - Les grands risques liés à l exposition aux xénobiotiques chez la femme enceinte - Les facteurs en jeu dans la survenue d effets toxiques

Plus en détail

Addiction et grossesse

Addiction et grossesse Addiction et grossesse Dr Hélène Peyrière Laboratoire de Pharmacie Clinique, UFR Pharmacie Département de Pharmacologie Médicale et Toxicologie, CHU Montpellier 1 Quelques chiffres Tendances février 2012,

Plus en détail

Diagnostic Prénatal. Jean-Marie Jouannic, Service de Médecine Fœtale Pôle de Périnatalité, Hôpital Armand Trousseau, APHP

Diagnostic Prénatal. Jean-Marie Jouannic, Service de Médecine Fœtale Pôle de Périnatalité, Hôpital Armand Trousseau, APHP Diagnostic Prénatal Jean-Marie Jouannic, Service de Médecine Fœtale Pôle de Périnatalité, Hôpital Armand Trousseau, APHP Centres Pluridisciplinaire de Diagnostic Prénatal Loi bioéthique 1994 DPN : ensemble

Plus en détail

Médicaments, grossesse et allaitement. Pharmacologie clinique S. LIABEUF

Médicaments, grossesse et allaitement. Pharmacologie clinique S. LIABEUF Médicaments, grossesse et allaitement Pharmacologie clinique S. LIABEUF Sommaire Introduction Particularité pharmacocinétique au cours de la grossesse Médicaments tératogènes Médicaments à risque tératogène

Plus en détail

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée)

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) Fiche Grossesse Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) I. Généralités Dans cette fiche, certaines informations

Plus en détail

COMPLICATIONS MATERNELLES ET NÉONATALES DE L HTA AU COURS DE LA GROSSESSE

COMPLICATIONS MATERNELLES ET NÉONATALES DE L HTA AU COURS DE LA GROSSESSE COMPLICATIONS MATERNELLES ET NÉONATALES DE L HTA AU COURS DE LA GROSSESSE Camille Le Ray Maternité Port Royal, Paris Tous droits réservés - C. Le Ray HTA pendant la grossesse Morbidité sévère et mortalité

Plus en détail

- La santé de la mère et de l enfant dans la Drôme

- La santé de la mère et de l enfant dans la Drôme - La santé de la mère et de l enfant dans la Drôme Données 2013 1 - Données issues des certificats de santé du 8 ème jour 2 -Sommaire p. 3 - é D I T O p. 4 - C o n t e x t e p é r i n a t a l d a n s l

Plus en détail

naissances nouveau-nés en pyrénées-atlantiques en 2014 et santé des

naissances nouveau-nés en pyrénées-atlantiques en 2014 et santé des naissances et santé des nouveau-nés en pyrénées-atlantiques en 2014 Cette étude sur la santé des nouveau-nés des Pyrénées-Atlantiques, soutenue par le Conseil départemental, a été effectuée à partir des

Plus en détail

Et si on parlait des addictions en maternité. et de périnatalité en addictologie :

Et si on parlait des addictions en maternité. et de périnatalité en addictologie : Et si on parlait des addictions en maternité et de périnatalité en addictologie : comment améliorer la prévention ciblée et secondaire? Dr Sarah COSCAS Psychiatre Addictologue, Ho pital Paul-Brousse et

Plus en détail

Évolution et/ou évolution des pratiques médicales? Charles Lenck,, Nicole Mamelle Séminaire AUDIPOG 18 Octobre 2005

Évolution et/ou évolution des pratiques médicales? Charles Lenck,, Nicole Mamelle Séminaire AUDIPOG 18 Octobre 2005 Évolution socio-démographique et/ou évolution des pratiques médicales? Charles Lenck,, Nicole Mamelle Séminaire AUDIPOG 18 Octobre 2005 Pourquoi une augmentation de la prématurit maturité? L évolution

Plus en détail

LA GROSSESSE ET L ALCOOL EN QUESTIONS

LA GROSSESSE ET L ALCOOL EN QUESTIONS A L C O O L E T S A N T É LA GROSSESSE ET L ALCOOL EN QUESTIONS Dépôt légal ISBN 978-2-923548-24-1 2008 A L C O O L E T S A N T É LA GROSSESSE ET L ALCOOL EN QUESTIONS 1 PRÉSENTATION Éduc alcool est un

Plus en détail

Alcoolisation Foetale

Alcoolisation Foetale CLPS-HO Alcoolisation Foetale Importance de la la Consultation Préconceptionnelle Pierre Delvoye ATH 19-09-08 Sommaire 1. Introduction 2. Le concept de prévention 3. Intérêt de la CPC 4. Prévention du

Plus en détail

Consultation prénatale

Consultation prénatale ADDICTIONS ET GROSSESSE Sylvie Boudier Sage femme liaison UMPSP Pôle Mère-Enfant fédération gynécologie-obstétriqueobstétrique CHU Angers Consultation prénatale Addictions chez la femme enceinte Polyconsommations:

Plus en détail

Le partage des rôles en soins infirmiers en GMF

Le partage des rôles en soins infirmiers en GMF Le partage des rôles en soins infirmiers en GMF Johanne Gauthier, conseillère cadre en soins infirmiers Johanne Grondin, adjointe à la DSI 20 mars 2017 Cadre légal et partage des activités professionnelles

Plus en détail

Atelier 1 Bien coder en Obstétrique. Journée du réseau Périnat Aquitaine, Pessac, 29 avril 2011

Atelier 1 Bien coder en Obstétrique. Journée du réseau Périnat Aquitaine, Pessac, 29 avril 2011 Atelier 1 Bien coder en Obstétrique 1 3 règles non contradictoires - Utiliser toutes les ressources offertes par le PMSI pour décrire l activité médicale - Respecter scrupuleusement les règles du PMSI

Plus en détail

PRISE EN CHARGE NEONATALE DE L ENFANT EXPOSE IN UTERO AU TABAC

PRISE EN CHARGE NEONATALE DE L ENFANT EXPOSE IN UTERO AU TABAC PRISE EN CHARGE NEONATALE DE L ENFANT EXPOSE IN UTERO AU TABAC B. THERET, C. VAILLANT, S. COOPMAN Service de Médecine Néonatale - Centre Hospitalier d ARRAS CONSEQUENCES NEONATALES DU TABAGISME MATERNEL

Plus en détail

Les consultations d orientation. Clotilde Brot-Rossi Florence Bretelle

Les consultations d orientation. Clotilde Brot-Rossi Florence Bretelle Les consultations d orientation Clotilde Brot-Rossi Florence Bretelle Orientation en début de grossesse Constat à l hôpital Nord : délai de rdv avec un gynécologue obstétricien hospitalier très long, difficulté

Plus en détail

FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE

FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE L actualisation des recommandations est justifiée par la baisse de circulation active du virus A(H1N1)v en France

Plus en détail

Avis 11 juin SALBUMOL 0,5 mg/1 ml, solution injectable Boîte de 6 ampoules de 1 ml (CIP : ) Laboratoire GLAXOSMITHKLINE

Avis 11 juin SALBUMOL 0,5 mg/1 ml, solution injectable Boîte de 6 ampoules de 1 ml (CIP : ) Laboratoire GLAXOSMITHKLINE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 11 juin 2014 SALBUMOL 0,5 mg/1 ml, solution injectable Boîte de 6 ampoules de 1 ml (CIP : 34009 329 932 4) Laboratoire GLAXOSMITHKLINE DCI Code ATC (2014) Motif de l

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA PRÉMATURITÉ

ETAT DES LIEUX DE LA PRÉMATURITÉ SEMINAIRE PREMUP Vendredi 16 Mars 2012 ETAT DES LIEUX DE LA PRÉMATURITÉ 1 Pierre-Yves Ancel INSERM Unité 953 Unité de Recherche Epidémiologique en Santé Périnatale, Santé des Femmes et des Enfants PRÉMATURITÉ

Plus en détail

Médicaments de la psychiatrie et grossesse : que faut-il savoir?

Médicaments de la psychiatrie et grossesse : que faut-il savoir? Médicaments de la psychiatrie et grossesse : que faut-il savoir? Dr B.Guyard-Boileau Dr L.Connan-Barrier Octobre 2008 Que faut-il savoir pour accompagner au mieux la grossesse? Participer aux choix dans

Plus en détail

I. Situation des femmes ayant fait l objet d un suivi de grossesse en province Nord de 2006 à 2009

I. Situation des femmes ayant fait l objet d un suivi de grossesse en province Nord de 2006 à 2009 S U I V I D E G R O S S E S S E E N P R O V I N C E NORD Juin 2010 Bilan 2006/2009 Etude réalisée par l OSAS-PN* en partenariat avec le Centre Mère-Enfant et les sages-femmes de la Province Nord I. Situation

Plus en détail

naissances nouveau-nés dans les landes en 2012 et santé des

naissances nouveau-nés dans les landes en 2012 et santé des naissances et santé des nouveau-nés dans les landes en 2012 Cette étude sur les naissances et la santé des nouveau-nés des Landes, soutenue par le Conseil général, a été effectuée à partir des données

Plus en détail

Module 1 : Apprentissage de l'exercice médical

Module 1 : Apprentissage de l'exercice médical Module 1 : Apprentissage de l'exercice médical Item 001. La relation médecin-malade... Q-1 Quelles sont les 4 étapes de l'organisation de l'éducation thérapeutique? Item 002. La méthodologie de la recherche

Plus en détail

Thème Base de la pathologie

Thème Base de la pathologie Thème Base de la pathologie Sous thème 15 Toxicomanies GENERALITES Comme toute toxicomanie, l alcoolisme se définit par une dépendance physique, psychique et un phénomène de tolérance (alcoolo dépendance).

Plus en détail

RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (RPM) Dr Coatleven D.I.U. de gynécologie-obstétrique pour les médecins généralistes Janvier 2014

RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (RPM) Dr Coatleven D.I.U. de gynécologie-obstétrique pour les médecins généralistes Janvier 2014 RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (RPM) Dr Coatleven D.I.U. de gynécologie-obstétrique pour les médecins généralistes Janvier 2014 Définition et épidémiologie Rupture franche de l'amnios et du chorion avant

Plus en détail

On préfère dire aujourd hui parler de personne en situation de handicap plutôt que de personne handicapée

On préfère dire aujourd hui parler de personne en situation de handicap plutôt que de personne handicapée R15= LE HANDICAP R15= LE HANDICAP I. Définition : Pour l OMS, constitue un handicap «toute limitation d activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une

Plus en détail

RPC : les grossesses gémellaires

RPC : les grossesses gémellaires RPC: Les grossesses gémellaires Journées du Collège National des Gynécologues Obstétriciens Français Paris, 9 décembre 2009 Surveillance des grossesses gémellaires Bichoriales Biamniotiques non compliquées

Plus en détail

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego VG, la référence pour le nouveau concours! UE - Derniers tours unités d enseignement médical Collection dirigée par L. LE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH Editions Vernazobres-Grego

Plus en détail

Bases en addictologie. Appliqué en sud gironde

Bases en addictologie. Appliqué en sud gironde Bases en addictologie. Appliqué en sud gironde Mardi 23 Novembre 2010 RéSEAUX de SANTE ADDICTIONS GIRONDE RéSAG 7, rue de l Ormeau mort 33000 BORDEAUX 05.56.51.56.51 (AGIR33) - 05.56.31.14.62 (RéNAPSUD)

Plus en détail

Retard de Croissance Intra Utérin (RCIU) Item 21 - Module 2

Retard de Croissance Intra Utérin (RCIU) Item 21 - Module 2 Objectifs : Retard de Croissance Intra Utérin (RCIU) Item 21 - Module 2 Expliquer les principaux facteurs de risque et les éléments de prévention du retard de croissance intra-utérin. Diagnostiquer et

Plus en détail

PRECARITE ET GRANDE PREMATURITE A MAYOTTE. Julia Reydellet, sage- femme. DU GHR, PARIS VI,

PRECARITE ET GRANDE PREMATURITE A MAYOTTE. Julia Reydellet, sage- femme. DU GHR, PARIS VI, PRECARITE ET GRANDE PREMATURITE A MAYOTTE Julia Reydellet, sage- femme. DU GHR, PARIS VI, 2012-2013. RAPPELS DEFINITIONS. ETIOLOGIES. FACTEURS DE RISQUE. DEFINITION OMS : - Prématurité simple : 33 36 +

Plus en détail

Protection Maternelle et Infantile. Santé Publique Cours du 14 février 2006 Marine Giard

Protection Maternelle et Infantile. Santé Publique Cours du 14 février 2006 Marine Giard Protection Maternelle et Infantile Santé Publique Cours du 14 février 2006 Marine Giard I. Historique 1945 : création pour la lutte contre la mortalité maternelle, la dénutrition, la tuberculose, les maladies

Plus en détail

Prise en charge de la diminution des mouvements actifs fœtaux (MAF)

Prise en charge de la diminution des mouvements actifs fœtaux (MAF) Responsable : Dr RAYNAL Fonction : Praticien Hospitalier Approbateur : Dr P. PANEL Fonction : Chef de Service Mise à jour : 26/4/2013 Date de création : 12/9/2011 signature signature Liste de diffusion

Plus en détail

Découverte d un souffle : faut-il s affoler?

Découverte d un souffle : faut-il s affoler? Découverte d un souffle : faut-il s affoler? Dr Jean-Baptiste MOUTON Département des Pathologies Cardiaques Congénitales Hôpital Cardiologique du Haut Lévêque, CHU de Bordeaux Souffle cardiaque - généralité

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Femmes enceintes ayant une complication au cours de leur grossesse : transferts en urgence entre les établissements de santé Critères d indications de transfert

Plus en détail

Risques CMR en milieu de soins

Risques CMR en milieu de soins Risques CMR en milieu de soins Données récentes sur le formaldéhyde et le toluène R Garnier La Baule 9 octobre 2009 1 CMR en milieu de soins Si l on excepte les médicaments anticancéreux Principaux CMR

Plus en détail

Microdélétion 22q11.2

Microdélétion 22q11.2 Microdélétion 22q11.2 CPDPN 6 Mars 2012 Edith Andrini, Gérard Blaysat, Françoise Devillard, Dominique Jean, Véronique Satre Microdélétion 22q11.2 Prévalence 1/4 000 à 1/6 000 Sporadique 90 % Familial 10

Plus en détail

CANNABIS ET PERINATALITE

CANNABIS ET PERINATALITE CANNABIS ET PERINATALITE Claude LEJEUNE Groupe d Etudes Grossesse et Addictions (G.E.G.A.) Hôpital Mère-Enfant de l Est Parisien (Association Horizons-Estrelia) GEGA 9 décembre 2013 TABAC et CANNABIS effets

Plus en détail

HTA GRAVIDIQUE. Touggourt le 09 /01/2016. Facebook: Docteurbenaouda

HTA GRAVIDIQUE. Touggourt le 09 /01/2016. Facebook: Docteurbenaouda Touggourt le 09 /01/2016 HTA GRAVIDIQUE Formation intensive en hypertensiologie Touggourt 24-25-26 Décembre 2015 07-08-09 Janvier 2016 Facebook: Docteurbenaouda DR BENAOUDA M.N /MEDECINE INTERNE / HTA

Plus en détail