UN GRAND CLUB POUR LIBÉRER VOS ÉNERGIES ÉDITO SOMMAIRE ÉVÉNEMENT USCAS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UN GRAND CLUB POUR LIBÉRER VOS ÉNERGIES ÉDITO SOMMAIRE ÉVÉNEMENT USCAS"

Transcription

1

2 SOMMAIRE P03 ÉVÉNEMENT - UN GRAND CLUB POUR LIBÉRER VOS ÉNERGIES P06 ACTIVITÉS - VOYAGE AU COSTA RICA - SÉJOURS SKI - FÊTE DE NOËL... P13 VIE DE LA CMCAS - LES RÉSULTATS DES ÉLECTIONS - MESURES ANTI-CRISE... P16 DOSSIER - RÉUSSIR À L ÉCOLE - L ACCÈS AU SAVOIR : LES ACTIONS DE LA CMCAS P20 SUR LE VIF - LA PARISIENNE - LES OLYMPIADES - FAITES DE LA MUSIQUE n 03 CMCAS des Hauts-de-Seine des Industries Électrique et Gazière octobre Directeur de la publication : Bruno Giuliani Responsable de la publication : Jean-Luc Pingal Secrétaire de rédaction : Christine Niquet, Zakia Imekhlef Conception et réalisation : Telling communication éditoriale Responsable de projet : Valérie Iniesta - tél. : Crédits photos : Club photo de Montreuil, Jupiterimages, Fotolia, Istockphoto. ÉDITO C est indéniable, la réorganisation de nos structures et la création d une nouvelle CMCAS dans les Hauts-de-Seine ont bousculé tout le monde. Vos attentes vis-à-vis des activités sociales sont à la hausse. Et l impatience de voir se construire de nouvelles réponses est bien légitime. Partout les difficultés sont présentes ; partout l injustice et les inégalités s accentuent. Cet été, le nombre de Français privés du droit de partir en vacances a une nouvelle fois fortement augmenté. Signe qui ne trompe pas, dans le même temps, nos activités sociales ont encore battu des records pour l accueil de nos collègues et de leur famille. Pour le seul mois d août, les vagues de destruction d emplois se sont traduites par le bilan atterrant d un chômeur supplémentaire toutes les minutes. Le budget des familles passe de plus en plus souvent dans le rouge et le cynisme de ceux qui nous gouvernent tourne à l acharnement contre les plus fragiles : taxer par exemple les malades hospitalisés, avec une nouvelle hausse du forfait hospitalier, et les accidentés du travail, alors que les cadeaux fiscaux continuent à pleuvoir sur les mieux lotis... Sans retard, il est nécessaire de prendre la mesure de cette situation. C est ce que nous faisons. De nouvelles aides solidaires pour nos collègues touchés par la crise sont disponibles (voir page 15). Nous venons de décider d une nouvelle grille de subventionnement plus solidaire pour se battre pour le droit d accés de tous à nos activités sociales. Pour nos enfants, un dispositif original de lutte contre l échec scolaire vous est également proposé dès cette rentrée (notre dossier page 18). Nous sommes là au cœur d une des missions essentielles de notre organisme social : la solidarité et donc le soutien aux collègues en difficulté. Le Conseil d Administration de votre CMCAS, que vous avez élu en juin dernier, est décidé à travailler, dans le pluralisme, au rassemblement de tous pour donner un nouvel élan à nos activités sociales. J invite vivement chacune et chacun d entre vous à y contribuer. Pour cela, nous vous attendons dès maintenant dans vos assemblées générales de SLV et bien sûr toujours plus nombreux dans vos activités sociales. BRUNO GIULIANI PRÉSIDENT DE LA CMCAS DES HAUTS-DE-SEINE UN GRAND CLUB POUR LIBÉRER VOS ÉNERGIES USCAS Avec plus d une centaine de sections sportives et culturelles, les trois clubs existants sur le département couvrent tout le territoire, sont ouverts à tous et offrent une palette d activités très large. À découvrir d urgence! C est la rentrée et le moment où l on songe à se lancer dans une activité. Or, le savez-vous, le plus grand club sportif et culturel d Îlede-France est le vôtre, celui de la CMCAS des Hauts-de-Seine. Réunis, les clubs du CCSC (des Services Centraux), de l ASER (de la Direction des Études et Recherches d EDF) et de l USCAS (de Nanterre) forment un ensemble plus vaste tant en nombre de structures qu en type d activités : gymnastique, yoga, Pilate, tai-chichuan, volley, aïkido, tennis, course, cyclisme, aquagym, aviron, escalade, équitation, football, karting, ball-trap, bowling, pétanque, pêche, golf, parachutisme, tir sportif, ULM, voile, boxe française, musique, chant, danse, théâtre, jeux de rôle, peinture et la liste n est pas exhaustive. ÉVÉNEMENT LE SPORT ET LA CULTURE POUR TOUS «L objectif aujourd hui est d ailleurs de réunir nos trois clubs en un club unique pour l ensemble des bénéficiaires afin de décloisonner, d ouvrir l accès au sport et à la culture à tous» explique Jean-Marc Scasso, administrateur. «C est un axe fort des activités sociales : faire du sport et de la culture des lieux d accueil pour tous, quelle que soit sa CMCAS ou son département de résidence.» Agents actifs, inactifs, ayants droit, ouvrants droit, jeunes ou seniors, chacun peut trouver une activité, près de son travail, près de son domicile. «Cette ouverture totale des activités, la mise en commun des biens, c est ce que nous souhaitons.» Cela permettrait une vision de l ensemble des activités du département, avec un objectif pour cette année : utiliser au mieux les infrastructures pour les ouvrir aux pensionnés la journée et aux enfants le mercredi. «Rapprochezvous de votre SLV ou des responsables des clubs, manifestez votre désir de faire des activités sur ces créneaux horaires. Dès que l on a plus de dix personnes, on peut ouvrir l activité» rappelle Jean- Marc Scasso. Car la caractéristique des clubs de la CMCAS, c est un mode de fonctionnement participatif. 2 EST IMPRIMÉ SUR DU PAPIER ISSU DE FORÊTS GÉRÉES DURABLEMENT ET ENVOYÉ SOUS FILM ÉCOLOGIQUE BIODÉGRADABLE. 3

3 ÉVÉNEMENT ÉVÉNEMENT SECTION FOOT La section foot a organisé en juin 2009 à Fontenay-aux-Roses, la 6ème édition de son tournoi international, avec les collègues Anglais d EDF Energy et, pour la première fois, les joueurs Italiens de la filiale Edison. UN SUCCÈS QUI NE SE DÉMENT PAS participation aux compétitions montre la qualité des cours, une qualité qui profite à tous. Il en va de même pour les activités culturelles, également dispensées par des professeurs reconnus. Les agents de la section peinture ont ainsi exposé leurs productions, pour la deuxième année consécutive, au Toit Citoyen, à la Grande Arche de La Défense. «Nous essayons de former nos propres professeurs, c est-à-dire des agents, comme dans les sections alpinisme, boxe, aïkido, qi-kong poursuit Jean-Marc Scasso. Ces profs maison ne peuvent pas être rémunérés, mais en contrepartie, nous leur offrons des stages de mise à niveau.» Enfin, il y a une réelle dynamique dans les sections : tout le monde est motivé. «Les responsables de section ont une mission de découverte, note Pascal Lépine : ce sont des passionnés qui aiment faire partager leur passion.» Certaines sections très actives se sont même trouvé des sponsors LE CLUB DU 92 EN CHIFFRES + de 100sections 3 400agents adhérents 250 bénévoles SECTION ART PLASTIQUE La section peinture du club a exposé sur le Toit Citoyen, à La Défense, du 14 juillet au 20 septembre. SECTION SUBAQUATIQUE La section subaquatique participe aux 15 e Rencontres internationales de la plongée enfants (R.I.P.E. 2009), organisées à l Île de Porquerolles. Respectivement créés en 1962 et en 1989, l ASER et le CCSC affichent une longévité et un développement qui dit bien le succès auprès des agents. Le secret de la réussite? «Les sections sont ouvertes par les agents eux-mêmes, par des agents qui ont la volonté de créer une section. Nous leur donnons la possibilité de réaliser leurs envies. C est pour cela qu il y a autant de sections et si vivantes.» NOUS DÉVELOPPONS Volontaires et bénévoles font TROIS AXES : vivre les activités. 250 bénévoles sur l ensemble des deux LA COMPÉTITION, LE LOISIR, clubs CCSC et ASER ont pris LA FORMATION. en main la vie des clubs. Pascal Lépine «Nous en sommes les chefs d orchestre : nous veillons à l équilibre, à l équité des budgets. Le club est un lieu démocratique.» Les décisions sont débattues, les initiatives sont soutenues, accompagnées. Ce mode de fonctionnement par et pour les agents permet d avoir une palette d activités large, fruit des choix des agents. «Nos clubs sont très réactifs, explique Pascal Lépine, président de l ASER : les sections sont créées en fonction des demandes, des souhaits, des besoins des agents. Il y a donc des effets de mode, comme dans le cas de la section salsa, qui a connu un grand succès il y a une dizaine d années, ou aujourd hui l engouement pour le Pilate et le qi-kong. Et puis il y a les activités qui ont un taux de fréquentation constant depuis vingt ans, comme les sections foot ou la culture physique» Bref, les sections reflètent très exactement les attentes du moment, pour tous. UN VRAI CLUB, DES PRESTATIONS QUALITATIVES Tous les professeurs ont des diplômes d État, qu ils soient bénévoles ou prestataires. «Nous développons trois axes, indique Pascal Lépine : le loisir, la compétition, la formation.» Dans une même section, amateurs et chevronnés se côtoient. Le taux de LES NOUVEAUTÉS POUR LA SAISON La création d un club unique, tout d abord. Celle-ci se fera également sous le mode participatif, avec les bénévoles des sections et avec un pré-conseil d administration qui pilotera le projet en associant tout le monde. Ce club de la CMCAS des Hauts-de- Seine permettra de développer certains axes, comme l utilisation des infrastructures pour les enfants et les jeunes le mercredi, en semaine pour les pensionnés ou encore le développement d activités intergénérationnelles. «Il y a par ailleurs de grandes attentes dans le domaine du bien-être, indique Jean-Marc Scasso : nous voulons présenter des modules, des stages, etc. dans l entreprise et associer les CHSCT, les médecins du travail tout en sachant que ce n est pas la solution miracle contre le stress au travail et les souffrances professionnelles. Mais c est un premier pas vers une amélioration des conditions de travail. Pour les activités sociales, il s agit là d un axe important à développer.» Un projet va dans ce sens : l ouverture d une nouvelle salle à Wagram. Polyvalente, sportive, ouverte à tous les agents, cette salle voit le jour avec le concours des directions qui mettent à disposition les locaux. «C est important d impliquer les direction dans cette démarche sportive et culturelle qui apporte du bien-être aux agents sur le lieu de travail.» Wagram comprendra une salle de musculation avec un coach, une salle de remise en forme, une salle de cours pour la gym et les activités de bien-être. INFO PRATIQUE ANNUAIRE DES CLUBS LES SECTIONS MODE D EMPLOI 1 «Je veux monter une section de» sport ou activité culturelle qui n est pas proposé par le club ou trop loin. 2 «Je contacte le CCSC, l ASER ou l USCAS» et j expose mon projet. - Si je ne connais pas dix personnes intéressées, je me rapproche de la SLV pour faire une enquête et monter le groupe. - Si j ai une liste de dix personnes intéressées, mais pas de prof et pas de salle, le club m aide à les trouver. 3 «Le CA du Club donne son accord» : la section peut être créée. Il faut trois bénévoles, dont un président et un trésorier. Retrouvez toutes les adresses et coordonnées des clubs dans l annuaire que vous avez reçu avec le CCAS Info du mois de mai. L annuaire vous permet de repérer la ou les sections à proximité de chez vous, de votre lieu de travail. Depuis la parution de l annuaire, de nombreux agents ont adhéré. Preuve s il en est que les agents sont demandeurs : il y a forcément une activité qui vous intéresse. Vous pouvez aussi consulter l annuaire dans votre SLV et sur le site Internet. 4 CMCAS DES HAUTS-DE-SEINE OCTOBRE 09 5

4 ACTIVITÉS - DÉCOUVERTE ACTIVITÉS - DÉCOUVERTE VOYAGE SOLIDAIRE AU SÉNÉGAL WEEK-END À NANCY Les festivités de la Saint-Nicolas, les marchés de Noël, la visite de la collection Daum et un circuit panoramique en car pour découvrir l architecture Art nouveau de la ville. Départ en car de Colombes et Bagneux. Du samedi 5 au lundi 7 décembre 2010 LES PLUS BEAUX CORSOS DE LA CÔTE D AZUR Une semaine sur la Côte d Azur florissante. Avec pour bouquet final les festivités du carnaval de Nice et sa bataille des fleurs et le grand corso des fruits d or de Menton! Du 12 au 19 février 2010 SÉJOUR JEUNES FÉVRIER 2010 De nombreux séjours en France et à l étranger pour les jeunes de 6-8 ans, 9-11 ans, ans et ans. Au programme, notamment, la découverte de villes européennes et des séjours multiactivités qui permettent aux enfants d alterner activités sportives et culturelles, par exemple le ski le matin et le théâtre l après-midi! Le détail des propositions sera disponible courant novembre, en SLV et sur Du 20 février au 8 mars 2010 SEMAINES SKI Des semaines de ski à des tarifs imbattables notamment grâce à l hébergement en institutions CCAS et à l implication de bénévoles pour l organisation sur place et les repas. Au programme : pour les inconditionnels, du ski toute la semaine ; pour les dilettantes, des visites et des balades... Détails et inscriptions en SLV à partir du 2 novembre À Vaudagne Du 24/01/10 au 31/01/10 À Argentière Du 10/01/10 au 16/01/10 PENSIONNÉS PRIORITAIRES JEUNES AGENTS JEUNESSE EN FAMILLE POUR TOUS COSTA RICA HORS DES SENTIERS BATTUS Des plages du Nord de Dakar aux réserves de l Est du pays, en passant par la Casamance et les rives de la Gambie, ces deux semaines seront riches en paysages, en rencontres (avec les pêcheurs, les éleveurs, artisans, paysans ), en aventure. Vous découvrirez les projets solidaires soutenus par la CMCAS : celui de l association WAJI pour l extension et le développement du centre de formation professionnel de Tattaguine Mbambara et celui de Tché Kanam, pour des structures d enseignement destinées aux enfants de 2 à 6 ans La logistique du voyage est assurée par Nouvelles Frontières. Côté transport, sur place, 4x4, pirogues motorisées, charrettes, marche à pieds. L hébergement est prévu dans des gîtes à l architecture traditionnelle (bivouacs, cases et campements). Et comme un voyage, a fortiori solidaire, ça se prépare, rendezvous le 14 janvier 2010 pour une première rencontre des voyageurs. L occasion de donner le coup d envoi, d écouter vos propositions et vos attentes, de passer les consignes, rencontrer les associations WAJI et Tché Kanam, préciser les programmes Deux semaines solidaires au Sénégal Du 5 au 20 mars 2010 Également au programme, la baignade dans les cascades et les bassins naturels aux eaux bleu turquoise La CMCAS des Hauts-de-Seine vous propose un voyage unique en son genre : du parc national de Tortuguero au volcan d Arenal, partez à la découverte du Costa Rica, pays aux mille facettes. À destination originale, programme original : vous suivrez en bateau à moteur le canal côtier, vous irez à cheval à la rencontre des Indiens Cabecares, vous naviguerez en pirogues sur les rios jusqu à la communauté Bribri et vous promènerez à pieds dans les plantations de cacao Au passage, flore, forêt dense et luxuriante, faune (singes, crocodiles, iguanes, paresseux, toucans, perroquets et de nombreux oiseaux de mer...) contribueront au dépaysement. Une très belle aventure en perspective. Pour rendre ce voyage accessible à tous (prix extérieur 2908 ), la CMCAS met en place une subvention solidaire avec une grille de participation à partir de 290 pour les bas coefficients. Possibilité d échelonner les paiements. Costa Rica - 12 nuits/14 jours Du jeudi 11 au mercredi 24 février 2010 Du mercredi 17 au mardi 30 mars 2010 Du dimanche 18 avril au samedi 01 mai CMCAS DES HAUTS-DE-SEINE OCTOBRE 09 Renseignements et inscriptions en SLV. 7

5 ACTIVITÉS - CLUBS & SLV ACTIVITÉS - SORTIR SECTION KARTING ÇA DÉCOIFFE 90 km/h en ligne droite, des virages comme on n en trouve heureusement pas sur nos routes nationales, des karts qui vous doublent par la gauche Attention, ça décoiffe. Impossible de ne pas se prendre au jeu. ACTIVITÉS SORTIR DES TRÉSORS À PORTÉE DE MAINS LA JOURNÉE FESTIVE DES SENIORS Pensionnés, cette journée est pour vous : pour échanger, se détendre, faire mieux connaissance, partager un bon repas et bien sûr des moments de joie et de bonne humeur. Une façon de vous ouvrir en grand les portes de vos activités sociales. LE PROGRAMME DE VOTRE JOURNÉE : Café d accueil 10h30 : intervention du Président de la CMCAS des Hautsde-Seine 11h00 : présentation des commissions 11h30 : débat 12h00 : apéritif 12h30 : déjeuner festif 14h30 : après-midi dansante 17h00 : fin de la journée. Participation agents : 10 Extérieurs : 50 Espace Chevreul de Nanterre (Transport en cars spéciaux CMCAS) LE 5 NOVEMBRE 2009 Une fois par mois, sauf l hiver, le club organise une course : ça dure deux heures, on roule par équipe de deux pilotes et ça crée des liens, que l on se connaisse ou non avant le départ. «Pour la constitution des équipes, explique Serge Rivière, trésorier de la section, on essaye de mettre un coureur confirmé et un débutant.» La section organise aussi une fois par an un championnat interentreprises (avec la BRED, la Banque Populaire, etc.), avec cinq courses sur cinq pistes différentes (à Blois, Cormeilles-en-Parisis, Provins..). Un noyau dur de 25 passionnés ramène coupes et médailles. «On a fini 3ème au 24H» note Serge. La section karting compte une quarantaine d adhérents, mais les activités sont ouvertes à tous les agents. Sensations garanties! Pour en savoir + Jean-Christophe Ringot Serge Rivière En juin dernier, sur la piste BRK à Trappes, les agents se sont montrés sportifs et gentlemen : deux participantes s essayaient pour la première fois à ce sport mécanique de compétition... «Il y a peu de femmes, c est dommage!» regrette Serge Rivière, trésorier de la section. BILLETTERIE KART Pour vous permettre de découvrir le karting, la CMCAS vous propose des sessions de 10 minutes. Renseignement en SLV. À Saint-Denis - Participation 7 - Prix extérieur 26 CONTES POUR LES PETITS (2 à 6 ans) Masques, marionnettes et musique pour raconter aux enfants ces histoires d Afrique, d Amazonie, d Inde Les enfants participent : c est interactif! Après la représentation, des ateliers d initiation artistique réunissent enfants, artistes et parents. LA CHUTE DU HÉRON Conte d Inde. Le héron, vieux et maigre, pleurait sur son sort. L'écrevisse, qui passait par là, sentit son cœur se pincer à ce spectacle. Elle était restée tendre sous sa carapace, et malgré la sinistre réputation du héron, s'enquit de ses malheurs. De cet élan de sympathie naquit un grand mal et un peu de bien. Square des Corolles (La Défense). Programme : 45 min de conte, pause viennoiseries, 45 min d atelier Inscrivez-vous en SLV pour les prochaines dates. AU-DELÀ DES MERS Ce conte introduira le spectacle de Noël (les 5 et 12 décembre) sur le thème des pirates, corsaires et autres flibustiers. Square des Corolles (La Défense). Participation enfant CMCAS : 5 - Prix enfant extérieur : 15 Adulte(s) accompagnateur(s) : Gratuit SAMEDI 14 NOVEMBRE 2009 À 10H30 8 CMCAS DES HAUTS-DE-SEINE OCTOBRE 09 Renseignements et inscriptions en SLV. 9

6 ACTIVITÉS - SORTIR ACTIVITÉS - SORTIR GALETTE DES ROIS Notre rendez-vous pour commencer l année dans la convivialité. Après l apéritif et le déjeuner, le duo Betty Lou et Thierry Guérin, artistes du cabaret La coupole des Anges, nous entraînera au rythme des plus belles chansons françaises. Départs des lignes de cars de Sèvres et de Villeneuve-la-Garenne. MARDI 12 JANVIER 2010 PARCOURS HISTORIQUES (6 À 12 ANS) (Re)découvrez l histoire de France, des musées et des quartiers à travers nos Parcours Historiques dans Paris. Chaque thème est développé par une équipe de comédiens et d historiens, qui se chargent d animer ces visites et de les mettre à la portée des enfants. C est aussi l occasion, pour les parents, de réviser leurs connaissances, mais aussi de découvrir des aspects méconnus des personnages, des monuments et des musées. Nos Parcours Historiques sont à consommer en famille sans modération «NOS ANCÊTRES LES GAULOIS» À LA CRYPTE DE NÔTRE DAME DE PARIS Nous découvrirons la vie de nos ancêtres et leur quotidien à l époque où Gaulois et Gallo-romains tentaient de cohabiter en harmonie. L occasion d admirer les vestiges de la crypte et d y rencontrer Olivix, l intrépide Gaulois garant des traditions et Sébastianus le Gallo-romain défenseur du mélange culturel. Durée : 1h Inscrivez-vous en SLV pour les prochaines dates. «PIRATES, CORSAIRES ET AUTRES FLIBUSTIERS» AU MUSÉE DE LA MARINE Fléaux des mers durant de nombreuses années, les pirates (en grec peirates : celui qui entreprend) régnaient en maîtres sur tous les océans. Des personnages légendaires comme Surcouf et Barbe Rousse ont inspiré nombre d écrivains faisant revivre une époque mouvementée à la découverte de lieux paradisiaques. Quel était leur quotidien et comment étaient-ils organisés? C est peut-être Surcouf lui-même qui vous apportera la réponse Durée : 1h15 Participation enfant CMCAS : 3 - Prix enfant extérieur : 12 Participation adulte : 5 - Prix adulte extérieur : 12 DIMANCHE 15 NOVEMBRE 2009 À 10H45 - SAMEDI 21 NOVEMBRE 2009 À 13H30 DIMANCHE 22 NOVEMBRE 2009 À 10H45 - DIMANCHE 29 NOVEMBRE 2009 À 10H45 VISITE DU MUSÉE DELACROIX Le musée Delacroix occupe l'appartement du peintre et son atelier dans le jardin. On y dévouvre les collections, peintures, dessins, lithographies, autographes, objets personnels de l'artiste. Rendez-vous à 13h45 ou 15h15 (confirmation sur la convocation) au 6 rue de Furstenberg, Paris 6e. Métro : Saint- Germain-des-Prés (ligne 4), Mabillon (ligne 10). Participation agent : 7 - Prix extérieur : 11,50 JEUDI 26 NOVEMBRE 2009 NOËL 2009 L ÎLE AU TRÉSOR Rendez-vous pour la fête de Noël avec un spectacle burlesque, acrobatique et musical d après l œuvre de Robert Louis Stevenson. Petits et grands se laisseront embarquer dans cette grande aventure au-delà des mers mise en scène par Sylvain Man sur une musique originale de Simon Crabot. Sur scène, acrobates, magiciens, cascadeurs, chanteurs, comédiens, danseurs et musiciens, sans oublier quelques animaux exotiques, nous ferons vivre ou revivre l étrange voyage du jeune Jim sur les mers du Sud et son bras de fer avec le redoutable pirate Long John Silver Venez nombreux! À l issu du spectacle, retrouvons-nous : un goûter est offert et quelques surprises vous attendent Grande Halle de la Villette SAMEDI 12 DÉCEMBRE À 14H00 DIMANCHE 13 DÉCEMBRE À 14H00 ET À 16H00 VISITE DU MUSÉE DES VIEUX MÉTIERS Après le déjeuner, pris à la ville du bois, nous prendrons la direction du village de Bouray-sur-Juine. Le musée des vieux métiers est situé en plein cœur du village, dans une ancienne école. Il regroupe plusieurs milliers d objets du XVIII e siècle et XIX e siècle et des reconstitutions : ancienne salle de classe, foyer familial, épicerie, ateliers de serrurier, de maître tisserand ou forgeron. Départ à 9h00 de Villeneuve-la-Garenne, à 9h30 de Colombes, à 9h50 de Nanterre et à 10h30 de Bagneux - Participation : T1 à T 5 : 10 ; T6 à T10 : 13 T11 à T15 : 16 - Prix extérieur : 26 - À Bouray-sur-Juine MARDI 1 ER DÉCEMBRE CMCAS DES HAUTS-DE-SEINE OCTOBRE 09 Renseignements et inscriptions en SLV. 11

7 ACTIVITÉS - SORTIR VIE DE LA CMCAS OPÉRA BARBE-BLEUE Opéra-bouffe de Offenbach en 3 actes. Mise en scène Jean Bellorini et Marie Ballet. Opéra de Massy - Participation adulte : 26,60 Moins de 18 ans : 14,70 DIMANCHE 7 MARS 2010 UNE ÉTOILE ET MOI Intitulé Une étoile et moi en référence au fameux film de l actrice "A star is born", ce spectacle parcourt les étapes obligées de la biographie, alternant les chansons et saynètes de l enfance, jusqu au moment où la machine s emballe, où la star devient un produit de consommation, exhibé entre deux messages publicitaires Mise en scène de Yves Pinguely. Péniche Opéra Participation 13,30 DÉCEMBRE 2009 BLANCHE NEIGE DANSE Figure de proue du renouveau de la danse contemporaine en Belgique, Michèle Anne de Mey a été formée à Mudra, école de Maurice Béjart à Bruxelles. Elle a su tracer sa voie chorégraphique dès 1980, travaillant également avec Anne Teresa De Keersmaeker. Neige promet des effets très spéciaux. Chorégraphie de Michèle Anne de Mey. Théâtre National de Chaillot - Participation adulte : 14,70 - Moins de 26 ans : 8,40 SAMEDI 26 DÉCEMBRE ET MERCREDI 30 DÉCEMBRE 2009 RÊVES DE WAJDI MOUAWAD On ne présente plus Wajdi Mouawad, dramaturge et metteur en scène canadien d origine libanaise, grande vedette cet été du 63 e Festival d Avignon, dont il était l artiste associé. La mise en scène de Rêves par Igor Mendjisky a quant à elle été saluée par la critique lors des représentations au Studio-Théâtre d Asnières. Mise en scène Igor Mendjisky assisté par Thibault Joulié. Théâtre Mouffetard Participation adulte : 10,50 - Enfant : 7 - Conseillé aux plus de 15 ans. SAMEDI 5 DÉCEMBRE 2009 FESTIVAL DES OPÉRAS TRADITIONNELS CHINOIS Une occasion rare de découvrir cet art toujours très vivant, patrimoine culturel de Chine, expression de la sensibilité du peuple chinois. Théâtre Silvia Montfort - Participation 16 NOVEMBRE 2009 BILLETTERIE Retrouvez sur nos services de billetterie Sortir online et France Billet et les procédures d accès (rubrique Les partenaires). Dom Juan, au Théâtre Mouffetard et sur Sortir online à 17 (au lieu de 25 prix public). JUSQU AU 21 NOVEMBRE CE QUE LES URNES ONT DIT... Vous avez voté, du 22 au 26 juin, pour élire vos représentants au Conseil d Administration de votre CMCAS. Les résultats. Le nouveau Conseil d Administration de votre CMCAS, conformément à ce que vos votes ont fait ressortir, est décidé à travailler dans le pluralisme pour donner un nouvel élan à vos activités sociales, autour des axes forts que sont la proximité (SLV), la solidarité, les activités décentralisées complémentaires des activités centralisées et le développement régional. À noter, ce premier vote électronique, six mois après la création de la CMCAS des Hauts-de-Seine réunissant les six CMCAS du département, est caractérisé par une participation de moins d un inscrit sur deux. Un constat qui invite les élus à faire progresser la reprise en main des activités sociales par les agents, à augmenter leur implication, à réinsuffler de la proximité, d autant que parallèlement à cette faible participation aux élections, les agents répondent présents aux activités. Pour preuve : une participation record aux vacances cet été. 25,58 % CFTC 5,36 % FO 13,54 % 26,68 % 28,60 % LES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DU BUREAU (EN GRAS) Bruno GIULIANI Gilles RICAUD Xavier HYRON Vincent LEROY Franck CIBULKA Véronique POIRIER Murielle FAISSOLLE Michèle FLAURAUD Valérie GONCALVES Brigitte PERROUX Nolvenn BECEL Gérard BONNET Yann CLOCHEC Olivier GLORIAN Dominique GONZALEZ Marie-Laurence AUBERGER Marie-Josée CERVERA Pierre LEMANACH Joël POUSSET Patrick BLANCARD Nathalie DUVAL Pascal PAUL Jean-Marc SCASSO Olivia VERMONT Président 1 er Vice-président délégué Secrétaire général Secrétaire général adjoint Trésorier général Trésorière générale adjointe 2 e Vice-présidente 3 e Vice-présidente 4 e Vice-présidente 5 e Vice-présidente 6 e Vice-présidente Administratrice Administratrice Administratrice Administratrice Administratrice FO CFTC FO FO Solidarité Internationale Action Sanitaire et Sociale Jeunesse SLV CCSC Sport et Clubs Loisirs Cultures Vacances Pensionnés PARC Jeunes Agents 12 CMCAS DES HAUTS-DE-SEINE OCTOBRE 09 13

8 VIE DE LA CMCAS VIE DE LA CMCAS CONSTRUISONS ENSEMBLE NOS ACTIVITÉS POUR 2010! Caractéristique majeure de vos activités sociales : la possibilité d exprimer vos attentes et de les voir réalisées. Un mode de fonctionnement à la fois démocratique et participatif assez unique en son genre. UN EXERCICE DE DÉMOCRATIE? CHICHE! Nos modes de vie conduisent à un recul du collectif et du social. Mais le besoin d être à nouveau dans un groupe, une communauté, se fait ressentir : fête de voisinage, fête de la musique, par exemple. Face à cette réalité, les activités sociales ont toute leur place à tenir, pour construire des réponses collectives à une attente, elle, individuelle. «On ne peut pas se contenter d une démocratie représentative avec des élections tous les trois ans, réaffirme Bruno Giuliani. Il faut une démocratie participative, directe, au quotidien, qui peut ainsi être réactive, adaptée, diversifiée, socialement efficace.» Il faut une cohérence (c est le rôle de la CMCAS) et, dans la proximité, une vie démocratique par et pour les agents (c est le rôle des SLV et des agents). LA DÉMOCRATIE NE S USE des activités sociales. QUE SI ON NE S EN SERT PAS LES OFFRES SPÉCIFIQUES «CRISE» UNE SLV, C EST QUOI? Un bureau dans lequel sont représentées les OS : c est le lieu de représentation de la CMCAS et des activités sociales. Une liste d élus (des délégués élus). Une AG une fois par an pour rendre-compte de son activité, recueillir les avis des agents. Des moyens mis à disposition par l employeur (locaux, détachements, équipements et fournitures). Un budget participatif : la CMCAS met à disposition une part du budget pour mettre en œuvre le projet. Un plan de formation : pour aider les délégués de SLV dans la construction de budget pour des projets, la CMCAS met en œuvre un plan de formation avec l Iforep, Institut de formation des personnels, élus et professionnels UNE SLV, ÇA SERT À QUOI? Vous accueillir, vous informer, vous conseiller. Vous inscrire aux activités, aux séjours centralisés et décentralisés. Recueillir vos réclamations, vos demandes, vos attentes Mettre en place des animations de proximité Construire des projets d activités, selon vos attentes, sur une idée que vous soumettez Maintenir un lien solidaire (avec les agents, entre les agents et l assistante sociale, etc.) et accompagner des agents en difficulté, isolé, en longue maladie. Bref, le collectif, l expression démocratique ne vont pas de soi de nos jours et demandent un effort, un petit coup de pouce. PARTICIPEZ À VOTRE AG DE SLV Le dernier trimestre 2009 prépare l année 2010 : les projets d activités, leur construction... Participez à votre AG de SLV pour décider des activités de demain. Chaque parole compte! Les AG se déroulent du 28 septembre au 30 octobre. Vos vœux seront ensuite débattus lors de l AG du 26 novembre 2009, qui entérinera également les comptes des six CMCAS. Spontanément, on mène nos vies individuellement : travail, loisirs, amis L enjeu, pour la CMCAS, c est d amener les agents à se servir davantage de son fonctionnement démocratique, pour en faire un outil socialement efficace. Quels avantages aije à me tourner vers des instances collectives? «Plus il y a d expressions individuelles, plus ces aspirations individuelles peuvent être prises en compte collectivement, répond Bruno Giuliani. Mais attention : la réponse collective n est pas la somme des demandes individuelles, mais une construction de réponses collectives satisfaisant le plus grand nombre.» Le cadre collectif, la mise en commun des ressources offrent des possibilités que l on ne trouve pas dans une démarche individuelle, chacun pour soi. Les séjours jeunes ou les vacances été famille des activités sociales en sont un bon exemple. Car il y a des priorités à définir, des valeurs à défendre qui permettent de vivre ensemble : équité, DES MESURES ANTI-CRISE Pour les agents et leur conjoint touchés par la perte de salaire liée à la crise (chômage total ou partiel du conjoint, perte de revenus), quels que soient le coefficient social et les conditions de ressources : Participation financière de la CMCAS de 50 % sur les séjours rouges et verts et les séjours jeunes Réduction sur la restauration en centre de vacances (6 /jour et par personne) Transport vers le centre de vacances pris en charge à 50 % Subvention pour la restauration méridienne (jusqu à 40 /mois) Participation aux frais scolaires de 100 pour un enfant niveau primaire, 200 en secondaire et 300 en lycée et enseignement supérieur. UN SUBVENTIONNEMENT PLUS SOLIDAIRE Avec une intervention de la CMCAS plus solidaire pour les bas coefficients - jusqu à 90 %. Et pour les adultes seuls, avec ou sans enfant, un abattement de 25 % sur leur coefficient social. égalité, justice ; solidarité, respect ; progrès aussi, pour ne pas en rester aux besoins immédiats mais voir plus loin. LA SLV POUR CONSTRUIRE DU CHOIX COMMUN La SLV est le lieu où les agents peuvent faire entendre leur voix, au quotidien, en passant au bureau de la SLV et en discutant avec les délégués, et une fois par an à l occasion de l AG de votre SLV. «La SLV recense les propositions, explique Jean-Luc Gavelle, membre de la commission SLV. Elle fait remonter vos attentes et pèse ainsi sur la construction du budget de l ensemble de la CMCAS, à travers ses délégués de SLV, soit à l AG de SLV, soit à l AG de la CMCAS.» Finalité : que la SLV soit un vrai lieu d animation sociale et culturelle! LES PERMANENCES JURIDIQUES Pour vous orienter dans vos démarches et vous proposer des solutions. Ces consultations sont gratuites, sans engagement de votre part et soumises au secret professionnel. SLV 5 Philibert Delorme : Thierry Huet SLV 10 Picasso : Françoise Delahaies SLV 11 PB6 : Catherine Gatti SLV 23 Clamart : Sylvie Perousse LES PRESTATIONS FAMILIALES EXTRA-LÉGALES (PFEL) Voir en page 19 LES AIDES DE LA CMCAS En cas de difficultés financières, handicap, accident de la vie Dossier à constituer avec votre SLV. N oubliez pas de signaler auprès de votre SLV tout changement de situation pour le calcul de votre coefficient social. 14 CMCAS DES HAUTS-DE-SEINE OCTOBRE 09 15

9 DOSSIER RÉUSSIR À L ÉCOLE On entend souvent dire que le système éducatif français est ouvert à tous, démocratique, voire trop. Or la France est en 25 e position sur les 30 pays de l OCDE en termes d efficacité de l école à réduire les inégalités sociales La France est un des pays où l origine sociale influence le plus le niveau scolaire et les chances de réussite. Une influence qui s exerce par le niveau de vie (conditions d étude, recours aux cours privés, etc.), l éducation (aide aux devoirs, lecture) et diverses pratiques (langage, loisirs, accès à la culture). DES INÉGALITÉS AGGRAVÉES DEPUIS DIX ANS L école unique mise en place entre 1959 (scolarité obligatoire jusqu à 16 ans) et 1975 (réforme instaurant le collège unique) visait à gommer toute détermination des parcours scolaires par l argent ou la position sociale. Entre 1963 et 1972, la proportion de parents ouvriers souhaitant que leurs enfants obtiennent au moins un bac est passée de 15 % à 62 %. Mais après quatre décennies, l inégalité sociale des chances scolaires existe toujours. Dans les années 60 les chances d obtention d un bac général étaient de 56 % pour un enfant de cadre et 11 % pour un enfant d ouvrier (45 points de différence) ; elles sont aujourd hui de 72 et 22 % (50 points de différence). L accès à l école s est démocratisé, mais pas la réussite! En mars 2009, l Éducation Nationale a publié, après l avoir bloquée, une étude comparant les performances des élèves de CM2 à vingt ans d intervalle. Elle conclut à une hausse du nombre d élèves en difficulté. En orthographe, le nombre d erreurs à la même dictée est passé de 10,7 en 1987 à 14,7 en les fautes grammaticales de 7 à 11. UN SYSTÈME ÉLITISTE L école française aurait-elle préféré la quantité à la qualité? Faux, répondent les sociologues Christian Baudelot et Robert Estable, il y a au contraire une sélection trop forte, trop précoce. Les programmes valorisent la culture de l élite (savoir théorique, maîtrise de la langue française) ; le travail demandé hors temps scolaire est important, profitant à ceux qui disposent d un soutien. Les difficultés dans les matières écrites orientent vers des sections où leur apprentissage est allégé, alors qu un souci démocratique conduirait à un renforcement de l enseignement. Les filières techniques sont dévalorisées ; les classes les plus difficiles sont assurées par les enseignants les moins expérimentés. À valeur scolaire égale, redoublement et orientation se font au détriment des enfants issus de milieux défavorisés. «Pour une réelle démocratisation, estime Jean-Pierre Terrail, auteur de De l inégalité scolaire, il faudrait supprimer les mesures pénalisantes (redoublement, enseignement spécialisé ) au profit de soutiens ponctuels dans telle ou telle matière. Les enseignants débarrassés des tâches de sélection seraient rendus à leur véritable mission de transmission des connaissances, et les jeunes pourraient apprendre autrement que sous pression permanente.» LA LUTTE CONTRE L ÉCHEC : UNE PRIORITÉ NATIONALE Les pays méditerranéens, le Canada, les pays nordiques, qui parviennent à corriger l impact des conditions socio-économiques, misent sur LES INÉGALITÉS EN CHIFFRES 15 à 25 % des élèves, selon les bases de calcul, sortent du système scolaire sans diplôme. 9 % des personnes ayant été scolarisées en France sont proches de l illettrisme. 56 % des élèves de 6ème sont des enfants d ouvriers, d inactifs et d employé. Ils ne constituent que 16 % des élèves de classes préparatoires aux grandes écoles. 22 % des élèves sont aidés par leurs parents pour les devoirs. 75 % des élèves des quartiers populaires ne pratiquent pas d activité culturelle ou artistique en dehors de l école. 1/3 déclare ne jamais lire, ou rarement, un livre à la maison. un encadrement solide et spécialisé, pour détecter au plus tôt les troubles de l apprentissage. Quid, dans ces conditions, de la suppression en France des postes d enseignants des Réseaux d aide spécialisée aux élèves en difficulté (Rased)? de l instauration d une aide personnalisée hors temps scolaire qui alourdit le temps de présence des élèves les plus fragiles et les stigmatise davantage? Nos voisins nordiques veillent aussi «à gommer tout ce qui, sur le plan matériel, peut créer des obstacles à la scolarité des enfants issus de familles socialement défavorisées, en instaurant la gratuité totale de l éducation y compris pour les repas, les transports (au-delà de 5 km) et les fournitures scolaires» explique Paul Robert, principal de collège et auteur de La Finlande, un modèle ENNUI, PEUR, INCOMPRÉHENSION... LES CAUSES DE L ÉCHEC Le Baromètre annuel du rapport à l école des enfants de quartiers populaires met en avant les phénomènes en cause dans l échec scolaire : Un décalage entre le rythme de l enfant et le rythme de l école. Un manque d appétence pour l école, facteur d ennui et de stress : 34 % des enfants déclarent «aimer un peu aller à l école», 13 % ne «pas trop aimer aller à l école» et 10 % ne «pas aimer du tout aller à l école». Une incompréhension de ce qti est attendu d eux à l école : à la question «en classe, est-ce que tu comprends ce que l on te demande de faire?», 63 % répondent «pas certaines fois», 22 % «souvent, je ne comprends pas». La peur de l évaluation : 30 % «ne lèvent jamais ou peu le doigt en classe». Parmi eux, 56 % expliquent cette absence de participation par la peur de se tromper ou la méconnaissance des réponses. Sources : Ministère de l éducation nationale ; Étude Ipsos ; Baromètre annuel du rapport à l école des enfants de quartiers populaires DOSSIER éducatif pour la France. La lutte contre l échec scolaire nécessite des mesures portant aussi bien sur la pédagogie, les conditions de vie des familles, l accompagnement des enfants par un tissu social mobilisé pour renouer les solidarités intergénérationnelles «La démocratisation de l école en France doit être poursuivie, rappellent les organisateurs de la Journée nationale de refus de l échec scolaire, qui a eu lieu le 23 septembre, et devenir une priorité nationale!» AVIS D EXPERT PAUL FALZON-MONFERRAN Chargé de mission à l AFEP * Paul Falzon-Monferran, chargé de mission à l AFEP*, association organisatrice de la Journée de refus de l échec scolaire. « jeunes quittent le système scolaire sans diplôme. Un jeune sur cinq est mis de côté. Il faut que l échec scolaire devienne un débat de société, comme l écologie aujourd hui. Enseignants, parents, élèves doivent réclamer une prise en compte politique de cette question. Des études mettent en avant le stress, les pressions, le rapport à l adulte et aux autres chez les enfants en difficulté scolaire. Le système actuel nie par exemple les problèmes liés à l adolescence, période qui demanderait une vigilance particulière» *Réseau d aide aux enfants des quartiers populaires. 16 CMCAS DES HAUTS-DE-SEINE OCTOBRE 09 17

10 DOSSIER L ACCÈS AU SAVOIR ET À LA CULTURE 3 ACTIONS PHARE DE LA CMCAS DOSSIER Face aux inégalités et à l échec scolaire, la CMCAS, en tant qu acteur social, inscrit la démocratisation du savoir et de la culture dans ses priorités, avec des actions visant à lutter contre les inégalités sociales, à aider les jeunes en difficulté scolaire, à faciliter l accès à la culture. Peu de lecture en dehors du temps scolaire, peu de pratiques culturelles, peu d encadrement des parents pour les devoirs, faute de temps ou parce que l on n a pas soi-même bénéficié d une formation suffisante, des difficultés financières remettant en cause l achat de livres, les sorties, les cours de soutien... Les agents des industries électrique et gazière font eux-aussi face à ces situations. Certaines familles confrontées à l échec scolaire se retrouvent désarmées, désemparées. ACTION SANITAIRE ET SOCIALE Les PFEL, prestations familiales extra-légales, constituent une aide pour les foyers dont les revenus sont modestes, afin de permettre aux enfants de poursuivre leurs études, d apprendre un métier, de parfaire une formation. Elles compensent, sous condition de ressources, la perte des allocations familiales au 20ème anniversaire des enfants. Les enfants à charge et jeunes demandeurs d emploi justifiant de leur inscription à l ANPE peuvent y prétendre. 1 ER EXEMPLE : Foyer avec 3 enfants scolarisés. Montant des allocations familiales perçues : 284,11. L aîné atteint 20 ans. Montant des allocations familiales perçues : 124,54. Montant versé par la CMCAS : 159,57 2 ÈME EXEMPLE : Foyer avec 4 enfants scolarisés. Montant des allocations familiales perçues : 443,68. Les 2 aînés atteignent 20 ans. Montant des allocations familiales perçues : 124,54. Montant versé par la CMCAS : 319,14 NE PAS RENONCER FAUTE DE MOYENS La CMCAS a décidé de mettre à disposition des familles concernées une aide spécifique destinée à sortir l enfant de la spirale de l échec. Cette aide, déterminée en fonction de la situation de la famille, concerne les enfants scolarisés du CM1 à la seconde. «Concrètement, nous ne voulons pas que les agents renoncent à aider leurs enfants pour des raisons financières, expliquent Xavier Hyron, Frédéric Totée et Thierry Dupuis. Il faut que tous les enfants puissent bénéficier de cours de soutien s ils en ont besoin. Chaque enfant doit avoir des livres ou des magazines pour que la lecture fasse partie de son univers. Enfin, nous voulons que les familles puissent faire des sorties culturelles ensemble.» DES ACTIVITÉS POUR APPRENDRE EN S AMUSANT La CMCAS met également au service de cette cause toutes les initiatives à destination des jeunes : contes pour les tout-petits, parcours historiques sur des thèmes du programme scolaire, Salon du livre de la jeunesse Jusqu aux vacances pédagogiques, qui restent des vacances bien sûr, mais s inscrivent dans une démarche d autonomie, d apprentissage de la vie en collectivité, de projets pédagogiques et de contenus instructifs (séjours à thèmes autour des arts, de l histoire médiévale, de la découverte d autres cultures ). Donner accès au savoir et à la culture n est pas seulement un enjeu de réussite scolaire et d insertion sociale, c est aussi permettre à nos enfants de construire leur personnalité, d être acteur de leur vie dans la société grâce à une formation critique, une indépendance, une curiosité! 1 La CMCAS des Hauts-de scène décline le droit au savoir et à la culture en trois actions, autour d un principe : rendre accessible ce qui ne l est pas pour tous. LA LUTTE CONTRE L ÉCHEC SCOLAIRE LES COURS DE SOUTIEN Pour les enfants du CM1 à la seconde. Il s agit de pallier aux déficits financiers (petits revenus), au manque de temps (familles monoparentales), aux barrières linguistiques (origines étrangères, parents ayant eux-mêmes un niveau d étude faible). Objectif : Rendre accessible les cours de soutien, que ceux-ci aient un coût quasi égal à zéro. C est possible en conjuguant crédit d impôt de subvention de la CMCAS. Faciliter l accès aux prestations : La CMCAS s appuie sur un partenaire, Acadomia. Toutes les démarches sont facilitées. En pratique : 1. Retirer la fiche de demande d aide au soutien scolaire dans sa SLV. 2. Bénéficier d une prise en charge. Le droit d entrée est pris en charge à 50 % par la CMCAS. Le coût d une heure de cours : la CMCAS intervient sur la partie restant à charge de la famille, après réduction ou crédit d impôt. 2 LA PROMOTION DE LA LECTURE UN ENFANT, UN LIVRE Tous les enfants doivent avoir des livres! Il s agit de s adresser à toutes les tranches d âges, d initier puis d aiguiller les enfants et les jeunes qui n ont pas de contact avec les livres en dehors de l univers scolaire. Un système d abonnement, avec une sélection de lectures qualitatives : De 18 mois à 6 ans : bimestriel livres ou magazines De 7 ans à 14 ans : trimestriel livres En pratique : La CMCAS prend en charge 50 % de l abonnement. 3 L ACCÈS À LA CULTURE Faciliter l accès à la culture avec les propositions d activités : contes pour les petits, parcours historiques, spectacles pour enfants subventionnés, marionnettistes les mercredis (La compagnie La Fabrique des Arts anime, après la représentation, des ateliers pour faire découvrir l envers du décor, les marionnettes, etc.). Une thématique Au-delà des mers, grand thème de l année pour la jeunesse, qui se décline en séjour (Saint- Pierre et Miquelon cet été), spectacle de Noël, animations Un fil conducteur pour aborder un univers (le voyage, l aventure) et des cultures différentes. En pratique : Des rendez-vous toute l année et des tarifs très attractifs pour les activités jeunesse. Renseignements en SLV et dans les pages Activités d Activ mag. À NOTER : Contactez votre SLV : le prix d un abonnement, d un cours de soutien, d une sortie ne doit pas être un obstacle et, selon votre situation, des aides supplémentaires peuvent être fournies. 18 CMCAS DES HAUTS-DE-SEINE OCTOBRE 09 19

11 SUR LE VIF LA PARISIENNE COURIR POUR LA PRÉVENTION DU CANCER DU SEIN Le 13 septembre, l équipe ASER-CCSC de la CMCAS des Hauts-de-Seine a participé pour la première fois à La Parisienne. Résultats des courses : l équipe est arrivée 51ème sur 201 équipes au Challenge Entreprise. Une belle participation, avec en prime une 1ère place dans la catégorie maman pour Guylaine Guillaume Inscriptions pour l édition 2010 à partir du mois de mars OLYMPIADES Un interville pour les enfants qui ne partent pas l été. En juillet la CMCAS, poursuivant l action menée par la CMCAS de Bagneux, a apporté son soutien pour la troisième année consécutive aux Olympiades, une initiative qui réunit les enfants de plusieurs villes de la périphérie parisienne pendant trois jours. FAITES DE LA MUSIQUE Un grand merci aux nombreux musiciens et chanteurs qui sont montés sur la scène de la CMCAS des Hauts-de-Seine. Rendez-vous l année prochaine! 20 CMCAS DES HAUTS-DE-SEINE OCTOBRE 09

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière DEVENEZ UN HÉROS POUR L association Prévention Routière 1 Notre mission Créée en 1949, l'association Prévention Routière est reconnue d'utilité publique en 1955. Elle conduit ses actions dans de multiples

Plus en détail

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver Septembre à décembre 2014 Le TEMPS des SENIORS saison automne hiver Ensemble aux Des activités et des animations quotidiennes sont organisées au salon de la résidence des. Les animations au quotidien Jeux

Plus en détail

ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE

ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE ACADOMIA RCS PARIS 349 367 557 ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE 810858_AcadomiaSalon_Broch_12p_148x210.indd 1 29/10/2015 11:48 DES ATELIERS DE SOUTIEN APRÈS L ÉCOLE UNE PLATEFORME NUMÉRIQUE DE

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

guide pratique des prestations communales Mairie de Lieusaint 50 rue de Paris - 77127 Lieusaint 01 64 13 55 55 www.lieusaint.fr

guide pratique des prestations communales Mairie de Lieusaint 50 rue de Paris - 77127 Lieusaint 01 64 13 55 55 www.lieusaint.fr guide pratique des e prestations communales Mairie de Lieusaint 50 rue de Paris - 77127 Lieusaint 01 64 13 55 55 www.lieusaint.fr Guide pratique des prestations communales - 2 Edito du maire Alors que

Plus en détail

les Hautes Garennes Centre social Enfance Jeunesse Adultes Associations Familles 2014/2015 www.ville-palaiseau.fr

les Hautes Garennes Centre social Enfance Jeunesse Adultes Associations Familles 2014/2015 www.ville-palaiseau.fr 2014/2015 Centre social les Hautes Garennes Enfance Jeunesse Adultes 32 rue Gustave-Flaubert - Palaiseau > 01 69 19 18 60 Associations Familles www.ville-palaiseau.fr Cette année, le centre social Les

Plus en détail

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant RYTHMES SCOLAIRES sommaire Edito Réforme des rythmes s à marquette : mode d emploi L agenda des petits les parcours «découvrir et s épanouir» en maternelle l agenda des grands les parcours «découvrir et

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES»

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» ALSH Municipal 3-12 ans «Les P tits Diables» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES Organisateur

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE Le service jeunesse au cœur de l action Renseignements : service jeunesse 29 rue de la Concorde Tél. 01 41 11 13 68 - Site internet : www.asnieres-sur-seine.fr Horaires : du

Plus en détail

CENTRE DE LOISIRS XAVIER LANDRY (3 ANS À 6 ANS - MATERNELLE)

CENTRE DE LOISIRS XAVIER LANDRY (3 ANS À 6 ANS - MATERNELLE) CENTRE DE LOISIRS XAVIER LANDRY (3 ANS À 6 ANS - MATERNELLE) > CAPACITÉ D ACCUEIL : 50 enfants Les activités proposées tiennent compte du développement psycho moteur et psycho affectif des enfants accueillis.

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 PRESENTATION DU C.C.A.S. Le Centre Communal d Action Sociale (C.C.A.S.) est un établissement public administratif ayant une personnalité juridique distincte de la commune. Il est géré par un Conseil d

Plus en détail

Action. Expression. Séjours de 4 à 17 ans. Séjours Vacances Animations Ateliers Artistiques Spectacles HIVER SAISON 2011&2012

Action. Expression. Séjours de 4 à 17 ans. Séjours Vacances Animations Ateliers Artistiques Spectacles HIVER SAISON 2011&2012 Séjours Vacances Animations Ateliers Artistiques Spectacles AUTOMNE HIVER SAISON 2011&2012 www.action Expression. com Tel : 01 42 65 23 47 Séjours de 4 à 17 ans Action Expression Séjours Ski Séjours Equitation

Plus en détail

Les Fiches techniques

Les Fiches techniques Les Fiches techniques LES PORTES DU TEMPS en Languedoc Roussillon Sommaire Les Portes du Temps : Qu est ce que c est?... 2 Mode d emploi. 3 Comment y participer?..... 4 Fiche technique Gestionnaires d

Plus en détail

Un piano dans chaque école

Un piano dans chaque école Notre idée : dans chaque école, mettre à disposition des enfants un vrai piano, en accès libre. BUDGET PARTICIPATIF 2015 Un piano dans chaque école Description du projet Pour un enfant, avant d être un

Plus en détail

Vous êtes Domontois. Vous avez entre 11 et 15 ans. Venez au. Service Municipal

Vous êtes Domontois. Vous avez entre 11 et 15 ans. Venez au. Service Municipal Vous êtes Domontois Vous avez entre 11 et 15 ans Venez au Service Municipal Jeunesse Le Service Municipal Jeunesse propose aux jeunes domontois un vaste choix d activités et de services pour les 11-25

Plus en détail

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX Qu est-ce que le service public communal? LE SERVICE PUBLIC COMMUNAL STÉPHANAIS RASSEMBLE L ENSEMBLE DES SER- VICES ET ACTIVITÉS MIS EN PLACE PAR LA VILLE, SOUS LA CONDUITE DU MAIRE. CERTAINES FONCTIONS

Plus en détail

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h Du 7 au 19 octobre 2010, la Ville de Niort accueille la Maison du Développement Durable

Plus en détail

Café 2030 22 Novembre 2011

Café 2030 22 Novembre 2011 Café 2030 22 Novembre 2011 Ne pas oser à porter le sac d une personne âgée N a rien dit sur une attitude méprisante vis-à-vis d une femme voilée et âgée Ne rien dire aux cyclistes sur les trottoirs Le

Plus en détail

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances RAPPORT COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL GENERAL DU 26 MARS 2013 Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances Conformément aux textes en vigueur

Plus en détail

PLURIEL ESPACE AVIGNON CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DE LA ROCADE AVIGNON SOCIAL CENTRE CULTUREL. Centre Communal d Action Sociale ROCADE

PLURIEL ESPACE AVIGNON CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DE LA ROCADE AVIGNON SOCIAL CENTRE CULTUREL. Centre Communal d Action Sociale ROCADE 1, RUE PAUL PONC - 84000 T. 04 90 88 06 65 - FAX 04 90 89 11 86 espacepluriel@ccasavignon.org ACTIVITÉS SERVICES 2012-2013 Centre Communal d Action Sociale 1, RUE PAUL PONC 84000 T. 04 90 88 06 65 FAX

Plus en détail

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 COMMISSION CULTURE Présenté par Anaïs GUILLEMET et Paul NANNARONE Dès notre 1 ère commission, nous avons été sollicités pour participer à l action «1914-1944, D une guerre

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR OFFICE des RETRAITÉS CCAS de LANNION CCAS 11 Bd Louis Guilloux 22300 lannion tél 02 96 46 13 22 fax 02 96 46 13 23 L office des retraités

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL SPORT-ÉTUDES FOOTBALL Depuis 1983, l équipe d enseignants d Energy Academy transmet sa pasdernes. Si votre enfant est passionné par le football et qu il souhaite le pratiquer quotidiennement pour son simple

Plus en détail

Anne PELLETIER LE BARBIER Maire de Bièvres

Anne PELLETIER LE BARBIER Maire de Bièvres Un an après la mise en œuvre des nouveaux horaires scolaires à Bièvres, nous souhaitons vous donner une information précise sur l ensemble des acteurs qui interviennent auprès de vos enfants tout au long

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

DES FAMILLES INFORMATION. Dans le cadre de la Refondation de l école de la République. Lettre aux enfants

DES FAMILLES INFORMATION. Dans le cadre de la Refondation de l école de la République. Lettre aux enfants INFORMATION DES FAMILLES Ce document a pour objectif de répondre de façon concrète et pratique aux questions soulevées par les parents, les enseignants ou les associations, lors de différents temps de

Plus en détail

en 2014-2015 Au Centre social Caf de Vierzon... Tarifs Carte d adhésion année scolaire 2014-2015 Famille

en 2014-2015 Au Centre social Caf de Vierzon... Tarifs Carte d adhésion année scolaire 2014-2015 Famille Imprimé par la Caf du Cher Tarifs Carte d adhésion année scolaire 2014-2015 Famille Associations 6 25 + participation de 2 à 6 selon l activité. Gratuité de certains espaces et services. Accueil et renseignements

Plus en détail

devoirs de AIDES AUX DEVOIRS

devoirs de AIDES AUX DEVOIRS Conseils et strategies pour les devoirs Lorsque Hal Gill était jeune, le hockey n était pas son unique priorité. Les devoirs ont toujours été important aussi. Hal ne pouvait rien faire avant d avoir complété

Plus en détail

Bulletin d informations à destination des parents en lien avec le RAM

Bulletin d informations à destination des parents en lien avec le RAM Infos Parents n 37 JANVIER Bulletin d informations à destination des parents en lien avec le RAM Dans ce numéro : Planning baby gym 2 Suite à un important dégât des eaux survenu en novembre dernier, les

Plus en détail

«Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport».

«Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport». «Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport». Ce titre témoigne de l ambition associative de faire du sport un levier éducatif pour la reconstruction

Plus en détail

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives S e r v i c e péri-scolaire Bonjour, Je m appelle O.S.C.A.R. et je suis ton nouveau compagnon. Je fais un chouette métier. Je suis

Plus en détail

CULTURELLE ET SOLIDAIRE

CULTURELLE ET SOLIDAIRE NOTRE POLITIQUE SOCIALE CULTURELLE POUR 2013 ET SOLIDAIRE A l aube de cette nouvelle année 2013, j ai souhaité, avec l ensemble de l équipe municipale, vous présenter en détail notre politique sociale,

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Le Centre communal d action sociale (CCAS) de Vernillet est un établissement public autonome chargé d assurer une action générale de prévention et de développement social,

Plus en détail

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs de Nozay Croc Loisirs de Vay Responsables Nozay : Denis Bretécher (enfancenozay.lamano@orange.fr) N port: 06.79.67.32.92. Vay: Nolwen Hébert-Bertho

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN

ACCOMPAGNER LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN ACCOMPAGNER LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN NOM PROSPECT + DATE LA FONDATION PARIS SAINT-GERMAIN DÈS SEPTEMBRE 2000, LE PARIS SAINT-GERMAIN S EST ENGAGÉ SUR LE TERRAIN DE L ACTION SOCIALE EN CRÉANT LA

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

INDICATEUR DU COUT DE LA RENTREE 2015 DOSSIER DE PRESENTATION

INDICATEUR DU COUT DE LA RENTREE 2015 DOSSIER DE PRESENTATION INDICATEUR DU COUT DE LA RENTREE 2015 DOSSIER DE PRESENTATION SOMMAIRE 2 PRÉSENTATION D INTERCAMPUS 3 EDITO DU PRÉSIDENT 4 PRÉSENTATION DU COÛT DE LA RENTRÉE 5 LES CHIFFRES DU COÛT DE LA RENTRÉE 6 ANALYSE

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

Gaziers au 141 Bd de Valmy 92700 COLOMBES. A proximité de l A86, le complexe dispose d un parking interne.

Gaziers au 141 Bd de Valmy 92700 COLOMBES. A proximité de l A86, le complexe dispose d un parking interne. La CMCAS des Hauts de Seine et les CMCAS de la Région Parisienne vous présentent le programme de la SECTION MUL TI-ACTIVITES RETRAITES SAISON 4 ACTIVITES CLASSIQUES ACTIVITES A THEMES Cette Section est

Plus en détail

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mardi 8 septembre 2015 Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mise en œuvre du plan d action pour les écoles de Seine-Saint-Denis Dossier de presse 1 SOMMAIRE - Déplacement de Najat

Plus en détail

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5 «STAJ PRATIC BAFA» KIT PEDAGOGIQUE «STAJ PRATIC BAFA» MEMENTO ANIMATEUR Sommaire : Mon mémento Page 3 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Plus en détail

Internat Mixte. & demi-pension Établissement Privé sous-contrat du CM1 à la 3 ème. www.college-prive-moreau.com. écol e & collè G e L a ÏQues

Internat Mixte. & demi-pension Établissement Privé sous-contrat du CM1 à la 3 ème. www.college-prive-moreau.com. écol e & collè G e L a ÏQues Internat Mixte & demi-pension Établissement Privé sous-contrat du CM1 à la 3 ème écol e & collè G e L a ÏQues www.college-prive-moreau.com Le collège privé Moreau Créé en 1832, le Collège Privé Moreau

Plus en détail

LE COLLÈGE Léon Comas 30, rue du collège 01330 VILLARS-LES-DOMBES 04.74.98.00.32 collegeleoncomas.scolasite.net Le collège en quelques mots Les principales nouveautés du collège : De nombreux adultes interviennent

Plus en détail

La réforme du collège, c est:

La réforme du collège, c est: La réforme du collège, c est: Suppression des classes bilangues Sauf, dans les établissements accueillant des élèves qui ont étudié une autre langue que l anglais à l'école primaire. En gros, très peu

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE -

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - 9 ème WEEK-END DE FORMATION Des animateurs du réseau 11 13 mars 2011 Paris Le Parlement Européen des Jeunes France est une association apolitique et à but non lucratif,

Plus en détail

Petit Saint Louis ÉDITO. Une année pleine de surprises, de nouveautés, d innovations et de convivialité partagée qui s achève. Une de plus!

Petit Saint Louis ÉDITO. Une année pleine de surprises, de nouveautés, d innovations et de convivialité partagée qui s achève. Une de plus! DECEMBRE 2015 JOURNAL Petit Saint Louis ÉDITO Une année pleine de surprises, de nouveautés, d innovations et de convivialité partagée qui s achève. V. PEREZ Directrice de la Résidence Saint Louis Une de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud DOSSIER DE PRESENTATION affiche : Sylvain Guinebaud FETE DU LIVRE de FISMES Dimanche 31 MAI 2015 FEMMES, DES LIVRES ET VOUS Elle a passé le cap des 10 ans avec succès et tout nous encourage à repartir

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

Réunion avec les directeurs de CROUS. sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté. Lundi 13 décembre à 14 h 30

Réunion avec les directeurs de CROUS. sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté. Lundi 13 décembre à 14 h 30 Réunion avec les directeurs de CROUS sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté Lundi 13 décembre à 14 h 30 Généraliser les mesures d accueil d urgence Les 28 CROUS répartis

Plus en détail

«L Atelier Gildas BOURDET»

«L Atelier Gildas BOURDET» < «L Atelier Gildas BOURDET» Art Dramatique - Mise en Scène MORET SUR LOING GILDAS BOURDET Metteur en scène Direction Artistique et Pédagogique «J ai passé le plus clair de ma vie dans des salles de répétition,

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. Centre Action Jeunesse MONDONVILLE

PROJET PEDAGOGIQUE. Centre Action Jeunesse MONDONVILLE PROJET PEDAGOGIQUE Centre Action Jeunesse MONDONVILLE 2013/2014 Préambule Le projet pédagogique qui suit a été rédigé par l équipe d animation de la structure jeunesse. Il s appuie sur le projet éducatif.

Plus en détail

l'hiver c'est Au pied des pistes Du 15 au 22 février du 22 février au 1er mars

l'hiver c'est Au pied des pistes Du 15 au 22 février du 22 février au 1er mars 2014 c'est l'hiver Au pied des pistes Du 15 au 22 février du 22 février au 1er mars Répartis en groupe de niveaux, les enfants suivront des cours ESF* et pourront même passer des niveaux de ski Deux séjours

Plus en détail

La Fondation Société Générale pour la solidarité

La Fondation Société Générale pour la solidarité La Fondation Société Générale pour la solidarité F O N D A T I O N P O U R L A S O L I D A R I T É La Fondation d entreprise Société Générale pour la Solidarité Elle intervient en faveur de l insertion

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

SAISON CULTURELLE 2014-2015 SPECTACLES ET ACTIONS CULTURELLES ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES

SAISON CULTURELLE 2014-2015 SPECTACLES ET ACTIONS CULTURELLES ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES SAISON CULTURELLE 2014-2015 SPECTACLES ET ACTIONS CULTURELLES ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES Les séances scolaires Le petit monde de Léo Lionni / Ciné concert Stara Zagora Durée : 30 mn A partir de

Plus en détail

PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT

PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT Trouver un mode de garde pour son enfant relève parfois du parcours du combattant. Il existe pourtant un ensemble de dispositifs bon à connaître pour se faciliter la

Plus en détail

INSTITUT de THEATRE FRANCOPHONE DE POLOGNE. Programme de développement des pratiques théâtrales dans des classes de FLE

INSTITUT de THEATRE FRANCOPHONE DE POLOGNE. Programme de développement des pratiques théâtrales dans des classes de FLE INSTITUT de THEATRE FRANCOPHONE DE POLOGNE Programme de développement des pratiques théâtrales dans des classes de FLE Lycée / septembre 2015 - juin 2018 Rapport sur l activité théâtrale en français dans

Plus en détail

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous.

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous. 1 Sarah 1 Une jeune femme va vous parler de son travail. Lisez les questions suivantes, ensuite, écoutez l enregistrement et répondez en quatre mots au maximum. 1 Où est-ce que la jeune femme travaille?

Plus en détail

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014 A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE A L ECOLE MATERNELLE Nous avons bien noté que : nous ne pouvons accueillir dans les

Plus en détail

Réunion d échanges sur la mise en place de la réforme des rythmes scolaires

Réunion d échanges sur la mise en place de la réforme des rythmes scolaires Réunion d échanges sur la mise en place de la réforme des rythmes scolaires Jeudi 15 janvier 2015 BOUXIERES-AUX-DAMES La réforme des rythmes scolaires Décret n 2013-77 du 24 janvier 2013 9 demi-journées

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES

DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES DOSSIER DE PRESSE RÉFORME DES BOURSES enseignementsup-recherche.gouv.fr Twitter : @MinistereESR «Après l effort exceptionnel qui avait été fait au budget 2013, avec une progression de plus de 7 % pour

Plus en détail

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE L EDUCATION - ENJEU ET LEVIER FONDAMENTAL DANS LA CITE - DROIT POUR TOUS LES ENFANTS un engagement à contribuer au - DEVELOPPEMENT DES POTENTIALITES DE L ENFANT

Plus en détail

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr formations 2015 Le Centre national de la littérature pour la jeunesse est un service du département Littérature et art de la Bibliothèque nationale de France. Dans le cadre de sa mission d encouragement

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE 1- NOS INTENTIONS EDUCATIVES Nous souhaitons apprendre à l enfant à respecter lui-même, les autres enfants et les adultes, et l amener à trouver sa place

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SCHEMA DES FORMATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE,

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE L ENQUÊTE DE SATISFACTION

COMPTE-RENDU DE L ENQUÊTE DE SATISFACTION COMPTE-RENDU DE L ENQUÊTE DE SATISFACTION Vous avez été 206 usagers à répondre à notre enquête de satisfaction et nous vous en remercions. Retrouvez ci-dessous les résultats de cette enquête et les réponses

Plus en détail

Lettre d information. Demain est souscriptrice de la

Lettre d information. Demain est souscriptrice de la L association Demain est souscriptrice de la plupart des contrats d assurance santé, prévoyance et retraite assurés par Groupama Gan Vie et distribués par Gan Assurances. Gan Evolution Santé, Gan Alterego

Plus en détail

Je rent n re en n 6ème Sep e t p em e br b e e 2007 0

Je rent n re en n 6ème Sep e t p em e br b e e 2007 0 Je rentre en 6 ème Septembre 2007 CARACTERISTIQUES de l ETABLISSEMENT Une transition en douceur entre le primaire et le collège En projet : cours le mercredi une semaine sur deux Fin des cours à 16 H 25

Plus en détail

BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU

BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU Site : http://cothorou.edres74.ac-grenoble.fr/ Adresse mail : Ce.0741227G@ac-grenoble.fr Tel : 04 50 71 01 64 Un établissement engagé Je suis heureux et fier

Plus en détail

Lettre d info n 11 page 2

Lettre d info n 11 page 2 FEDERATION DEPARTEMENTALE FAMILLES RURALES CHARENTE MARITIME LETTRE D INFOS De Septembre à Décembre 2011 Editorial: Edition N 11 Chers amis 2011 s est éteinte dans la nuit du 31 décembre, 2012 lui succède

Plus en détail

Synthèse programme PS / Enseignement

Synthèse programme PS / Enseignement Synthèse programme PS / Enseignement L école reste un des principaux leviers pour assurer le bien-être des citoyens. Elle doit permettre de développer des compétences qui permettront à chacun de s épanouir

Plus en détail

Dossier de sensibilisation

Dossier de sensibilisation Le grand jeté! Dossier de sensibilisation Contact administratif Annick Boisset : 06 80 54 64 04 / administration@legrandjete.com Contact artistique Frédéric Cellé : 06 72 98 42 50 / artistique@legrandjete.com

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 3 : La gestion des tâches dans le temps La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l échec

Plus en détail

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants»

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants» PROJET EDUCATIF De l ALSH De Caylus (Accueil de loisirs sans hébergement) «Le monde des enfants» 1) Présentation p3 2) Orientations éducatives...p4 3) Les moyens p5 4) Évaluation.p6 1) Présentation : Le

Plus en détail

Sébastien PAMPANAY «Développer la Formation» 15 mars 2011

Sébastien PAMPANAY «Développer la Formation» 15 mars 2011 Sébastien PAMPANAY «Développer la Formation» 15 mars 2011 QUI SOMMES NOUS? Depuis 2006, l École des Métiers du Sport Professionnel (EMSP), assure la gestion scolaire de Centres de Formation de football

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

Mercredi 26 juin 2013 Mairie d Aytré

Mercredi 26 juin 2013 Mairie d Aytré Mercredi 26 juin 2013 Mairie d Aytré Décret 2013-77 du 24 janvier 2013 relatif à l organisation du temps scolaire RAPPEL Ce qui ne change pas 36 semaines d école (180 jours d école) 24 heures d enseignement

Plus en détail

Etablissements d accueil d enfants de moins de 6 ans

Etablissements d accueil d enfants de moins de 6 ans 1 Etablissements d accueil d enfants de moins de 6 ans Etablissements d accueil collectif : Les multi accueils : régulier ou irrégulier (+ de 20h), occasionnel régulier ou occasionnels purs (- de 20h),

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013 Centre Communal d Action Sociale Rapport d activités 2013 L action sociale du C.C.A.S. Les missions Intervention sociale auprès des personnes Accueillir, informer, orienter et accompagner le public présentant

Plus en détail

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe difficultés journal de classe inscription école gratuiteactivités en dehors de l école école obligatoire école maternelle associations de parents Enseignement En Belgique, les enfants sont obligés d aller

Plus en détail

Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 1. magazine. Pleins feux. sur le Théâtre des 2. Rives

Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 1. magazine. Pleins feux. sur le Théâtre des 2. Rives Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 1 CharentonN 83-Novembre magazine 2002 Pleins feux 2 sur le Théâtre des 2 Rives Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 2 DOSSIER Théâtre des 2 Rives Lever

Plus en détail

Projet Pédagogique de l Ecole:

Projet Pédagogique de l Ecole: Projet Pédagogique de l Ecole: Organisation de l école et du temps de classe : L'école accueille des enfants de 2ans1/2 à 11 ans, c'est-à-dire de la maternelle jusqu à l entrée au collège. L école fonctionne

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS

CATALOGUE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Association Départementale des Pupilles de l Enseignement Public de l Essonne 16 rue Thibaud de Champagne 91090 Tel : 01 69 11 23 83 Fax : 01 60 86 16 36 Site : www.adpep91.org

Plus en détail

Guide pour les établissements d accueil

Guide pour les établissements d accueil Mobilité individuelle des élèves tchèques Guide pour les établissements d accueil Année scolaire 2014-2015 I. Présentation Le programme Un an en France existe depuis l année scolaire 2009-2010 et permet

Plus en détail

Mémento pratique. Présentation d un projet de Mini-Entreprise

Mémento pratique. Présentation d un projet de Mini-Entreprise Mémento pratique Présentation d un projet de Mini-Entreprise 1. Présentation de l association Entreprendre Pour Apprendre France. 2. Qu est-ce qu une Mini-Entreprise? 3. Les grandes étapes de la Mini-Entreprise.

Plus en détail

dans le Lot Equilibrer son alimentation et son budget! l Information Jeunesse d o s s i e r p.9 à 12 n 28 2 éme semestre 2014

dans le Lot Equilibrer son alimentation et son budget! l Information Jeunesse d o s s i e r p.9 à 12 n 28 2 éme semestre 2014 46 n 28 2 éme semestre 2014 Journal de l Information jeunesse en Midi-Pyrénées Equilibrer son alimentation et son budget! d o s s i e r p.9 à 12 l Information Jeunesse dans le Lot www.crij.org r dossier

Plus en détail

Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général

Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général 1 EDITORIAL L édition 2012-2013 du Livret d Accueil du Centre Communal d Action Sociale rassemble

Plus en détail

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire www.zupdeco.org Communiqué de presse Avril 2015 Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire Difficultés d apprentissage, décrochage, accompagnement scolaire et perception de réussite

Plus en détail

ÉDITO. Centre social municipal Chico Mendes. Centre multisports Jean Haniquaut. Services techniques. Espace Jules Verne.

ÉDITO. Centre social municipal Chico Mendes. Centre multisports Jean Haniquaut. Services techniques. Espace Jules Verne. 24 ÉDITO PLAN DES STRUCTURES Pierre ANSART Maire de Beaurains et Vice-Président de la C.U.A. Page 2 Page 19 Mener une politique de la ville tournée vers les autres est un des fondements du mandat qui s

Plus en détail

A. Une entrée par objectif

A. Une entrée par objectif Aide à la navigation dans le site A. Une entrée par objectif Le site de la cartographie vous propose de chercher une formation selon l objectif de la personne. Vous avez le choix entre 4 possibilités :

Plus en détail