L impact environnemental: La maison individuelle à coût maitrisé

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L impact environnemental: La maison individuelle à coût maitrisé"

Transcription

1 L impact environnemental: La maison individuelle à coût maitrisé Les enjeux énergétiques donc environnementaux 1

2 Consommation énergie 800 MTep Actuel RT Habitat Transport Industrie Consommation énergie 800 MTep Actuel RT Habitat Transport Industrie 2

3 Consommation énergétique des bâtiments 600 kwhep/m 2 /an Electrodomestique Eclairage ECS Chauffage Ancien RT2005 RT2012 Passive BCO2 Ingénierie p Bilan Carbone d'opération p Maison Hestia BBC p Analyse d impact et variabilité BCO2 Ingénierie Laurent Castaignède

4 Synthèse BCO2 Ingénierie Bilan Carbone des modèles Hestia BBC 96 m² l Version de base (Saint-Médard-en-Jalles) : 45 tco2 e de construction et 4,2 tco2 e / an d'utilisation l Avec options (voirie, bâti, performance, piscine, localisation, etc...) : variabilité de 30 % à + 40 % Médaille d'argent du Barème Carbone l Résultat très performant de 13,0 / 20 pour la version de base. l Développement d'un outil d'évaluation de la note de chaque configuration en fonction des options envisagées sur le projet, permettant une prise de conscience des impacts relatifs. Les leviers (impact carbone) Variabilité Déplacement Construction -30%/+40% -20%/+20% Utilisation 4

5 Conseils Impact de la localisation (contrainte client) Propositions techniques: Construction (*) tco2 e Utilisation (*) kgco2 e /an Impact économique Référence Façades bois -6 0 Isolation fibre bois -8 0 Bâti BBIO -20% Bâti RT à 15 +0, Piscine 48 m (*) source BCO2 Ingénierie Bilan Carbone opération hestia 1 kgco2 e =5 km (*) Les évolutions du métier Bâti: pérennité Equipements: thermique Conforts, QAI: santé, bien être Impact environnemental 5

6 Impact environnemental: Comment informer Thématiques analysées Habitat respectueux de l environnement selon 7 critères: Maitrise de la demande en énergie Réduction des émissions de co2 Eco mobilité Qualité environnementale de la construction Maitrise des consommations d'eau Confort et qualité de l'air intérieur Management et utilisation 6

7 Phase construction: Chôra 166 m² Emissions de CO2 (kgco2e) Lots techniques Revêtements des sols et murs / peintures / produits de décoration Cloisonnement / plafonds-suspendus Menuiseries extérieures / fermetures Façade Structure / maçonnerie / gros œuvre / charpente 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% Phase construction: Chôra 166 m² Lots techniques Revêtements des sols et murs / peintures / produits de décoration Cloisonnement / plafondssuspendus Menuiseries extérieures / fermetures Façade 10% 0% kg CO2e Energie primaire Eau Déchets vaorisés Structure / maçonnerie / gros œuvre / charpente 7

8 Construction et exploitation 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% Déplacements Eau exploit. Energie autres Energie RT Lots techn. Revêt. Sols Cloisons Menui. Ext. Façade Gros-Œuvre 0% kgco2 eq*/m2 kwh /m2 Litres /m2 kg /m2 CO2 eq Energie primaire Conso eau Déchets Focus sur la construction Analyse des émissions GES à la construction vs Analyse sur 100 ans Lots techniques Revêtements des sols et murs / peintures / produits de décoration Cloisonnement / plafondssuspendus Menuiseries extérieures / fermetures Façade Emissions CO2eq de la construction Renouvellement des équipements et matériaux (sur 100 ans) Emissions CO2eq sur 100 ans (vision ACV) Structure / maçonnerie / gros œuvre / charpente 8

9 Objectifs ü Maîtriser les critères d impact ü Sensibiliser et conseiller nos clients ü Avec nos clients réduire l impact environnemental 9

LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX HQE PERFORMANCE DU BÂTIMENT : RETOUR DE L ÉTUDE. Anne-Sophie Perrissin-Fabert Directrice

LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX HQE PERFORMANCE DU BÂTIMENT : RETOUR DE L ÉTUDE. Anne-Sophie Perrissin-Fabert Directrice Congrès AvniR - Atelier Bâtiment La construction durable, est-ce juste une question de consommation énergétique? 9/11/2016 LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX DU BÂTIMENT : RETOUR DE L ÉTUDE HQE PERFORMANCE Anne-Sophie

Plus en détail

Référentiel Energie-Carbone Zoom sur l Analyse du Cycle de Vie. Mercredi de l info du 14/12/2016

Référentiel Energie-Carbone Zoom sur l Analyse du Cycle de Vie. Mercredi de l info du 14/12/2016 Référentiel Energie-Carbone Zoom sur l Analyse du Cycle de Vie Mercredi de l info du 14/12/2016 Sommaire Principe & périmètre La contribution des Produits de construction et des équipements La contribution

Plus en détail

Construction Bois & Logement Social : du passif au positif

Construction Bois & Logement Social : du passif au positif Construction Bois & Logement Social : du passif au positif J.-M. Gremmel 1 Construction Bois & Logement Social : du passif au positif Dynamik der Niedrigenergiegebäude Perspektiven für den Holzsektor Jean-Marc

Plus en détail

PRÉSENTATION HQE BD 2016 ENERGIE CARBONE (E+C-)

PRÉSENTATION HQE BD 2016 ENERGIE CARBONE (E+C-) PRÉSENTATION HQE BD 2016 ENERGIE CARBONE (E+C-) OPHELIE ROSE Chef de projet Chargée de développement ELODIE DUMAS Référente HQE & E+C- Auditrice HQE ophelie.rose@alto-ingenierie.fr elodie.dumas@alto-ingenierie.fr

Plus en détail

ELODIE. Outil collaboratif permettant une évaluation multicritère des impacts environnementaux d un bâtiment sur l ensemble de son cycle de vie.

ELODIE. Outil collaboratif permettant une évaluation multicritère des impacts environnementaux d un bâtiment sur l ensemble de son cycle de vie. Logiciel Elodie ELODIE ELODIE Outil collaboratif permettant une évaluation multicritère des impacts environnementaux d un bâtiment sur l ensemble de son cycle de vie. Qu est-ce que l ACV? Qu est-ce que

Plus en détail

Réhabilitation durable d une résidence sociale et d une résidence étudiante par la SIEMP 161 rue de la Convention 75015

Réhabilitation durable d une résidence sociale et d une résidence étudiante par la SIEMP 161 rue de la Convention 75015 Réhabilitation durable d une résidence sociale et d une résidence étudiante par la SIEMP 161 rue de la Convention 75015 Sommaire : Réhabilitation durable de la SIEMP - 161 rue de la Convention 15éme -

Plus en détail

Titre. L analyse de cycle de vie, un outil pour réduire les. Atelier écoquartier. Benoît ROCHER DREAL Pays de la Loire. Nantes 5 octobre 2017

Titre. L analyse de cycle de vie, un outil pour réduire les. Atelier écoquartier. Benoît ROCHER DREAL Pays de la Loire. Nantes 5 octobre 2017 L analyse de cycle de vie, un outil pour réduire les Titre impacts environnementaux de la construction Atelier écoquartier Benoît ROCHER DREAL Pays de la Loire MINISTERE DE LA TRANSITION ECOLOGIQUE ET

Plus en détail

Enjeux environnementaux des matériaux Quels impacts sur l environnement?

Enjeux environnementaux des matériaux Quels impacts sur l environnement? Journée : Patrimoine Bâti et développement durable - Matériaux et mise en œuvre pratique Association Nationale des Villes et Pays d art et d histoire et des villes à secteurs sauvegardés et protégés Enjeux

Plus en détail

Rénover le parc immobilier pour réduire les émissions de CO2 de la France Eléments introductifs

Rénover le parc immobilier pour réduire les émissions de CO2 de la France Eléments introductifs Rénover le parc immobilier pour réduire les de la France Eléments introductifs Pr C.Marvillet (Directeur du département «Batiment et Energie Cnam/Paris) - Eléments de contexte - Enjeux - Politiques et

Plus en détail

Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970

Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970 Rénovation Passive d'un Immeuble des années 1970 Relevées de mesures et retour d expériences Vincent COLIATTI Bet TERRANERGIE Contexte Raon L'Etape 88 Vosges Construction 1974 - qualification FPA Composition

Plus en détail

FILIERE PAILLE EN EURE-ET-LOIR

FILIERE PAILLE EN EURE-ET-LOIR FILIERE PAILLE EN EURE-ET-LOIR 15 Décembre 2011 L ECOCONSTRUCTION EN EURE-ET-LOIR 2006 Conférence à destination des collectivités locales et des artisans Pôle écoconstruction sur les Artisanales de Chartres

Plus en détail

CI 4 : DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES ET CHOIX DES MATÉRIAUX Comportement énergétique QUESTIONNAIRE: «RT2012»

CI 4 : DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES ET CHOIX DES MATÉRIAUX Comportement énergétique QUESTIONNAIRE: «RT2012» QUESTIONNAIRE: «RT2012» http://www.rt-batiment.fr/batiments-neufs/reglementation-thermique-2012/presentation.html 1. QUE SIGNIFIE «RT»? Résistance Thermique Règlementation Thermique Régulation Thermique

Plus en détail

Bétons isolants structurels (B.I.S)

Bétons isolants structurels (B.I.S) Bétons isolants structurels (B.I.S) NORME NF EN 206-1/ CN Présentation UMGO 11 Juillet 2014 SNBPE Rhône Alpes 1 Le Béton en France: 39 millions de m3 4 100 millions HT de Chiffre d Affaires 1 816 Centrales

Plus en détail

Logement social et habitat durable

Logement social et habitat durable Logement social et habitat durable Projet européen ECOHABITAT Programme INTERREG IVB SUDOE Séminaire annuel 6 mars 2012 1/ Une prise en compte nécessaire 2/ Une méthode déclinée 3/ Le Zoom sur Midi-Pyrénées

Plus en détail

Maîtrise de l'énergie dans le bâti ancien. Les actions du PNR du Vexin français

Maîtrise de l'énergie dans le bâti ancien. Les actions du PNR du Vexin français Maîtrise de l'énergie dans le bâti ancien Les actions du PNR du Vexin français XXVIIème RENCONTRE DU SAUSSERON 14 novembre 2009 Contexte A l'échelle nationale : Des constats : 43% des consommations énergétiques

Plus en détail

Choisir des matériaux durables de finitions intérieures

Choisir des matériaux durables de finitions intérieures Séminaire Bâtiment Durable : Choisir des matériaux durables de finitions intérieures 05 juin 2015 Bruxelles Environnement Présentation du guide d achat éco-matériaux Adeline GUERRIAT, chargée de mission

Plus en détail

RETOUR D EXPÉRIENCE : ANALYSE DE CYCLE DE VIE D UN PROJET PASSIF

RETOUR D EXPÉRIENCE : ANALYSE DE CYCLE DE VIE D UN PROJET PASSIF RETOUR D EXPÉRIENCE : ANALYSE DE CYCLE DE VIE D UN PROJET PASSIF TIMOTHÉE MARAIS GÉONOMIA Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable FORUM REGIONAL DES ACTEURS DU PASSIF Jeudi

Plus en détail

ACV ET ECO-CONSTRUCTION ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS DANS LE CHOIX DE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION

ACV ET ECO-CONSTRUCTION ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS DANS LE CHOIX DE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION ACV ET ECO-CONSTRUCTION ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS DANS LE CHOIX DE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION 2012-2014 10 novembre 2016 Sophie LAROCHE, EVEA, s.laroche@evea-conseil.com, 06 59 79 20 25 + + + + + + Sommaire

Plus en détail

D une règlementation thermique à une réglementation environnementale.

D une règlementation thermique à une réglementation environnementale. D une règlementation thermique à une réglementation environnementale. Par Anne-Sophie SEGUIS - Responsable efficacité énergétique à Cegibat 1 ) La nécessité d aller vers une règlementation environnementale

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur

La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur Aussi, afin de réduire durablement les dépenses énergétiques, le Grenelle Environnement a prévu la mise en oeuvre d un programme de réduction des consommations

Plus en détail

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE > EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE IDENTITE DE L ENTREPRISE Mairie de Brignac 56 430 Brignac SIREN : 156 448 922 Numéro de client : 456-D PERIMETRE Nombre de sites étudiés 2 Votre Empreinte Carbone Energétique

Plus en détail

HQE Performance : la proposition pour évaluer les bâtiments en démarche HQE

HQE Performance : la proposition pour évaluer les bâtiments en démarche HQE HQE Performance : la proposition pour évaluer les bâtiments en démarche HQE Jean-Christophe VISIER, directeur énergie santé environnement au CSTB, membre du bureau de l association HQE Maxime TROCME, Cellule

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Matériaux d isolation: comment choisir?

Formation Bâtiment Durable : Matériaux d isolation: comment choisir? Formation Bâtiment Durable : Matériaux d isolation: comment choisir? Bruxelles Environnement POUR COMMENCER: MISE EN CONTEXTE Liesbet TEMMERMAN cera a asbl Mise en contexte: Evaluation d un échantillon

Plus en détail

Bâtiment et construction durable

Bâtiment et construction durable Bâtiment et construction durable ACV bâtiment, Labels E+C- et BBCA 20 juin 2017 Contacts EVEA : Sophie LAROCHE LE GAL, Chef de projet ACV & Eco-conception, s.laroche@evea-conseil.com, 06 59 79 20 25 Thomas

Plus en détail

Quels enjeux pour le bâtiment à horizon 2050? smart living building research group / T. Jusselme

Quels enjeux pour le bâtiment à horizon 2050? smart living building research group / T. Jusselme Quels enjeux pour le bâtiment à horizon 2050? smart living building research group / T. Jusselme 2015 1 Introduction Le programme de recherche Trois objectifs composent le programme de recherche et correspondent

Plus en détail

Le comportement thermique du bâti ancien

Le comportement thermique du bâti ancien Le comportement thermique du bâti ancien CAUE de Meurthe et Moselle Le 16 septembre 2009 Julien BURGHOLZER Responsable du groupe Construction au Centre d Études Techniques de l Équipement (CETE) de l Est

Plus en détail

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie?

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie? Contruire Basse Consommation : on y va? Rénovation des bâtiments communaux Comment mobiliser son gisement d économie? ASDER le 20 mars 2012 Programme : Connaître son patrimoine : suivi des consommations,

Plus en détail

Réglementation thermique 2012

Réglementation thermique 2012 Réglementation thermique 2012 Présentation générale Janvier 2011 Evolution des réglementations thermiques Les objectifs affichés de la RT2012 o Conformément à l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012

Plus en détail

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE > EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE IDENTITE DE L ENTREPRISE Mairie de Brignac 56 430 Brignac SIREN : 156 448 922 Numéro de client : 456-D PERIMETRE Nombre de sites étudiés 2 EDF Direction Commerce Origine

Plus en détail

Club Mines Environnement Développement Durable

Club Mines Environnement Développement Durable Club Mines Environnement Développement Durable Nouveaux métiers / Nouveaux défis pour l enseignement supérieur ML Sibio / B Marotte (Bouygues Bâtiment IdF) Le 23 novembre 2010 1 Marché du bâtiment 1 million

Plus en détail

L association Promotelec. Association PROMOTELEC colloque Energ &Tic - mars

L association Promotelec. Association PROMOTELEC colloque Energ &Tic - mars L association Promotelec 1 1 Objet & enjeux de l association La spécificité de l association Le seul espace réunissant, à la fois, les acteurs de la filière électricité, du bâtiment et les associations

Plus en détail

Labels de performances énergétiques

Labels de performances énergétiques Labels de performances énergétiques 12 mai 2009 Conférence : Construire et rénover : quel coût pour l énergie durable? Sylvain AVRIL - Aduhme Construire et rénover : quel coût pour l énergie durable? D

Plus en détail

LABEL BBCA REFERENTIEL DE LABELLISATION DES BATIMENTS

LABEL BBCA REFERENTIEL DE LABELLISATION DES BATIMENTS LABEL BBCA REFERENTIEL DE LABELLISATION DES BATIMENTS NEUFS V2.1 31/03/2017 Table des matières PERIMETRE ET PRINCIPES DU LABEL 2 UNE PERFORMANCE EVALUEE EN DEUX ETAPES 3 1. Emissions de gaz à effet de

Plus en détail

Le groupe DOMIAL et le Grenelle de l Environnement à travers l exemple de 3 opérations : Construction de 30 logements locatifs PLUS BBC

Le groupe DOMIAL et le Grenelle de l Environnement à travers l exemple de 3 opérations : Construction de 30 logements locatifs PLUS BBC Le groupe DOMIAL et le Grenelle de l Environnement à travers l exemple de 3 opérations : Construction de 30 logements locatifs PLUS BBC Réhabilitation de 72 logements locatifs THPE Construction de 18 logements

Plus en détail

Bâtiment, mieux concevoir pour éviter les déchets!

Bâtiment, mieux concevoir pour éviter les déchets! Conférence Bâtiment, mieux concevoir pour éviter les déchets! Mercredi 9 décembre 2015 Centre Condorcet à Pessac (33) 1 L ACV pour l analyse des bénéfices environnementaux Bruno PEUPORTIER, ARMINES 2 SOMMAIRE

Plus en détail

Bâtiment et ville durables

Bâtiment et ville durables Le bâtiment en chiffres Bâtiment et ville durables Vers une règlementation environnementale Les principes méthodologiques Les niveaux de performance L expérimentation Vers des bâtiments neufs à énergie

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. OIKOTECH - Tél.: (+352) ou (+352) Quentin De Man

AUDIT ENERGETIQUE. OIKOTECH - Tél.: (+352) ou (+352) Quentin De Man AUDIT ENERGETIQUE Nom : DE MAN Prénom : QUENTIN Ville : Namur Référence : B5-6 OIKOTECH - Tél.: (+5) 6 66 ou (+5) 6 44 4 - Quentin De Man - 6, rue Xavier Brasseur - L-44 Esch-sur-Alzette Imprimé le 5//

Plus en détail

Le Bilan Carbone de BOSCH Rodez

Le Bilan Carbone de BOSCH Rodez Le Bilan Carbone de BOSCH Rodez BOSCH ECIC Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement www.developpement-durable.gouv.fr Groupe Bosch Structure du Groupe Bosch è Ventes 52,3

Plus en détail

Energie Grise. La face cachée des bâtiments performants. des indicateurs, des choix, des ordres de grandeur

Energie Grise. La face cachée des bâtiments performants. des indicateurs, des choix, des ordres de grandeur Energie Grise La face cachée des bâtiments performants des indicateurs, des choix, des ordres de grandeur Luc Floissac - Conseiller environnemental Chercheur / enseignant à l école nationale supérieure

Plus en détail

Présentation d une opération :

Présentation d une opération : Présentation d une opération : Réhabilitation énergétique d un immeuble de 5 logements sociaux Agence de Réhabilitation et de Construction à Vocation Sociale Le projet Le projet : Réhabilitation lourde

Plus en détail

Contribution HLM au PO FEDER ORHF - 28 novembre 2014

Contribution HLM au PO FEDER ORHF - 28 novembre 2014 Contribution HLM au PO FEDER 2014-2020 ORHF - 28 novembre 2014 BILAN FEDER 2009-2013 45 opérations (3 480 LLS) financées, 13 organismes bénéficiaires 26 opérations (1 656 LLS) atteignent après travaux

Plus en détail

Tableaux récapitulatifs des données

Tableaux récapitulatifs des données Tableaux récapitulatifs des données Ce rapport récapitule les données techniques saisies dans le cadre d un projet existant et de projets simulés avec le logiciel Bati-Cube. Vous retrouverez l ensemble

Plus en détail

Exemple de la maison Saint-Gobain Multi-Confort

Exemple de la maison Saint-Gobain Multi-Confort Exemple de la maison Saint-Gobain Multi-Confort Anticipation des qualités requises pour les habitations futures 14/02/2012 Olivier Servant Saint-Gobain Habitat France Directeur des marchés La maison Saint-Gobain

Plus en détail

BILAN CARBONE D UNE PLATEFORME LOGISTIQUE DE M 2 réalisée en région Lyonnaise par la société GSE

BILAN CARBONE D UNE PLATEFORME LOGISTIQUE DE M 2 réalisée en région Lyonnaise par la société GSE BILAN CARBONE D UNE PLATEFORME LOGISTIQUE DE 42 000 M 2 réalisée en région Lyonnaise par la société GSE Société GSE Contractant général : conception et construction de bâtiment d activités de grandes surfaces

Plus en détail

Evaluation des performances environnementales d un bâtiment. TP n 1. Analyse du Cycle de Vie : Modéliser les produits de construction

Evaluation des performances environnementales d un bâtiment. TP n 1. Analyse du Cycle de Vie : Modéliser les produits de construction Evaluation des performances environnementales d un bâtiment TP n 1 Analyse du Cycle de Vie : Modéliser les produits de construction 1. Déclarations environnementales des produits de construction : la base

Plus en détail

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Olivier Servant Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction Chef de projet Réglementation Thermique Performance énergétique

Plus en détail

Immeuble Le Marronnier, Agde (34)

Immeuble Le Marronnier, Agde (34) Commission d évaluation : REALISATION du 17 septembre 2014 Immeuble Le Marronnier, Agde (34) Maître d Ouvrage Architecte BE Technique AMO SCI POUMA Invest P.H. Poujol Architectura Concept Patrick Abes

Plus en détail

Pôle de Compétitivité Fibres : Actions en cours sur la thématique Qualité de l Air Intérieur

Pôle de Compétitivité Fibres : Actions en cours sur la thématique Qualité de l Air Intérieur Source photo : Fotolia, maisons A. Ilg@agnes szabo 2010 Pôle de Compétitivité Fibres : Actions en cours sur la thématique Qualité de l Air Intérieur Rencontre autour de la QAI - 8 décembre 2010, Epinal

Plus en détail

L Enveloppe Intelligente : système constructif Haut Confort et Bas Carbone

L Enveloppe Intelligente : système constructif Haut Confort et Bas Carbone L Enveloppe Intelligente : système constructif Haut Confort et Bas Carbone Marne la Vallée Jean Prouvé, ami de Pierre Gauthier, inventeur en 1947 du CLT, Cross Laminated Timber KLH, Kreuzlage Holz BLC,

Plus en détail

Présentation de l Audit Global Partagé. 14ter à 20 rue G. Lauriau et 27 rue C. Gaillard Montreuil. 2. Etat des lieux de la copropriété

Présentation de l Audit Global Partagé. 14ter à 20 rue G. Lauriau et 27 rue C. Gaillard Montreuil. 2. Etat des lieux de la copropriété Présentation de l Audit Global Partagé 14ter à 20 rue G. Lauriau et 27 rue C. Gaillard 93100 Montreuil Plan de la présentation 1. Introduction 2. Etat des lieux de la copropriété 4. Plan de financement

Plus en détail

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion EXEMPLAIRES NOVEMBRE Sommaire L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Analyse du confort Conclusion EXEMPLAIRES NOVEMBRE 2 L opération étudiée Situation géographique 3857 Le cheylas Isère

Plus en détail

EMPREINTE ÉCOLOGIQUE ET BILAN CARBONE OUTILS DE DIAGNOSTIC ET D AIDE A LA DECISION. Erwan Mouazan Chargé de projet Groupe One /EcoRes

EMPREINTE ÉCOLOGIQUE ET BILAN CARBONE OUTILS DE DIAGNOSTIC ET D AIDE A LA DECISION. Erwan Mouazan Chargé de projet Groupe One /EcoRes EMPREINTE ÉCOLOGIQUE ET BILAN CARBONE OUTILS DE DIAGNOSTIC ET D AIDE A LA DECISION Erwan Mouazan Chargé de projet Groupe One /EcoRes EMPREINTE ECOLOGIQUE C est la mesure de la surface biologiquement productive

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (2 H) Ressources matérielles Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction de

Plus en détail

L histoire du gaz de réseau : une transition historique

L histoire du gaz de réseau : une transition historique Volume L histoire du gaz de réseau : une transition historique Ressource Vecteur Usages Charbon H 2 + CO Eclairage Cuisson Gaz naturel CH 4 Chauffage, ECS, Industrie Organisation Ressource centralisée

Plus en détail

RT «C est quand qu on va où?» André POUGET

RT «C est quand qu on va où?» André POUGET RT 2012 «C est quand qu on va où?» André POUGET Sommaire Domaine d application 3 exigences de performances globales Coefficient B Bio max: définition, modulations Coefficient C max: définition, modulations

Plus en détail

Vers un immobilier durable

Vers un immobilier durable Immobilier d entreprise en Essonne : Vers un immobilier durable Christian CARDONNEL - 25 Novembre 2009 Siège social de Construction en démarche HQE Le projet Situation : Saint Pierre du Perray 91 SÉNART

Plus en détail

Système constructif B2R+ épaisseur de 20 cm :

Système constructif B2R+ épaisseur de 20 cm : B2R+ Analyse des performances thermiques et environnementales 1. ANALYSE THERMIQUE L analyse qui suit compare le système constructif B2R+ à une paroi traditionnelle ITI d utilisation courante dans le cadre

Plus en détail

La maison bioclimatique. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires

La maison bioclimatique. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires La maison bioclimatique Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Sommaire Introduction Le Plan Climat Énergie du Grand Nancy et de la ville de

Plus en détail

PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012. Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012

PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012. Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012 PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012 Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012 SOMMAIRE Les contours de la RT2012 Garantie de résultat VILLAVENIR + Atlantique

Plus en détail

ALEC du Pays de Rennes Maîtrise des consommations dans les commerces. Intervention CCI Rennes 1 er décembre 2014

ALEC du Pays de Rennes Maîtrise des consommations dans les commerces. Intervention CCI Rennes 1 er décembre 2014 ALEC du Pays de Rennes Maîtrise des consommations dans les commerces Intervention CCI Rennes 1 er décembre 2014 Sommaire L ALEC du Pays de Rennes Espace Info Energie du Pays de Rennes : la rénovation thermique

Plus en détail

Forêt, bocage et développement durable

Forêt, bocage et développement durable Forêt, bocage et développement durable Le bois énergie, une opportunité pour la Bresse? Ecomusée de la Bresse bourguignonne 26 novembre 2011 Landry GUILLAUD, Conseiller INFO>ENERGIE au CAUE71 Le CAUE 71

Plus en détail

Politique de rénovation énergétique en France

Politique de rénovation énergétique en France Politique de rénovation énergétique en France Sofia ECOOBCHTINA 2017 Le secteur du bâtiment, enjeu central de la transition énergétique et environnementale - 2 - Chiffres clés : Les grands chiffres 28.8

Plus en détail

Retour d expérience Instrumentation

Retour d expérience Instrumentation BETh Centre REX 2013 12 février 2013 Ecole Polytechnique Tours Retour d expérience Instrumentation M. CAILLERET, Tour(s) Habitat M. MARTIN, Bureau d Etudes Energio M. PALIS, Conseil régional du Centre

Plus en détail

Présentation du Béton de Chanvre dans la Construction / Rénovation

Présentation du Béton de Chanvre dans la Construction / Rénovation Présentation du Béton de Chanvre dans la Construction / Rénovation Bureau d Etudes de Maîtrise d Oeuvre sommaire La perfo r m ance auna tu rel 1Qu est ce que le chanvre? 2 Le stockage du Carbone 3 Les

Plus en détail

Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges

Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges Audit énergétique des bâtiments départementaux et collèges Principaux résultats AUEG - 2 juin 2015 LES BATIMENTS CONCERNEES Tous les bâtiments propriétés du Département Collèges Périmètre : 97 collèges

Plus en détail

Les Entreprises, l Energie (et l ADEME)

Les Entreprises, l Energie (et l ADEME) Les Entreprises, l Energie (et l ADEME) - L ADEME - Les aides aux Entreprises : - l aide à la décision Energie - le Bilan carbone - les aides aux EnR - autres soutiens Olivier GILLET ADEME Rhône-Alpes

Plus en détail

Réussir son projet en solaire thermique collectif. Dijon 19/11/2015

Réussir son projet en solaire thermique collectif. Dijon 19/11/2015 Réussir son projet en solaire thermique collectif Dijon 19/11/2015 Retour d expérience : Rénovation BBC de 86 logements sociaux à Besançon Oscar Bardullas Responsable technique du patrimoine SAIEMB Logement

Plus en détail

Le périmètre d étude du bilan carbone de la ville de Segré concerne 150 agents, 9 secteurs et 32 bâtiments.

Le périmètre d étude du bilan carbone de la ville de Segré concerne 150 agents, 9 secteurs et 32 bâtiments. Bilan carbone 2012 L effet de serre est un phénomène naturel qui permet de maintenir la température à la surface de la Terre à en moyenne 15 C. Sans effet de serre, la température de la Terre serait de

Plus en détail

Label Promotelec Habitat Neuf

Label Promotelec Habitat Neuf Label Promotelec Habitat Neuf Délivré par : Dernière mise à jour : le 25 janvier 2016 par PROMOTELEC SERVICES PROMOTELEC SERVICES (certification) accréditation n 5-0529 Liste des sites accrédités et portées

Plus en détail

Pourquoi une maison passive?

Pourquoi une maison passive? Pourquoi une maison passive? L évolution des réglementations thermiques sous les directives du parlement européen nous amène progressivement vers des bâtiments où les besoins de chauffage sont si faibles

Plus en détail

Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement...

Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement... P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement...

Plus en détail

Scenario de mutation Facteur 4 du secteur habitat-tertiaire Prospective Facteur 4 & mutation énergétique d un territoire

Scenario de mutation Facteur 4 du secteur habitat-tertiaire Prospective Facteur 4 & mutation énergétique d un territoire Scenario de mutation Facteur 4 du secteur habitattertiaire Prospective Facteur 4 & mutation énergétique d un territoire 10 novembre 2011 La stratégie du scenario Facteur 4 Viser le facteur 4 à horizon

Plus en détail

TP2. Efficacité d une VMC double flux. M. Moulay-Hafid TAHIRI et M. Martial KREBS.

TP2. Efficacité d une VMC double flux. M. Moulay-Hafid TAHIRI et M. Martial KREBS. Efficacité d une VMC double flux. M. Moulay-Hafid TAHIRI et M. Martial KREBS. Professeur en énergétique et professeur en électrotechnique, lycée Ernest Cuvelette à FREYMING Objectif : vérifier l efficacité

Plus en détail

Xerox France SAS. Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre. Rapport du bilan destiné à la préfecture de Seine-Saint-Denis

Xerox France SAS. Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre. Rapport du bilan destiné à la préfecture de Seine-Saint-Denis Xerox France SAS Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la préfecture de Seine-Saint-Denis Juillet 2013 Ce rapport a été réalisé selon le guide méthodologique «Méthode pour

Plus en détail

MPM / JT ALE St-Brieuc Appel à Projets Prébat BBC

MPM / JT ALE St-Brieuc Appel à Projets Prébat BBC Appel à Projets Prébat BBC 2008-2014 Bilan chiffré : AAP Bâtiments Basse Consommation 277 projets reçus, 252 éligibles, 177 lauréats 113 projets tertiaires et 64 résidentiels 77 projets neufs, 100 réhabilitations

Plus en détail

REHABILITATION DES IMMEUBLES SIS 19 rue des Plantes Paris Selon les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris

REHABILITATION DES IMMEUBLES SIS 19 rue des Plantes Paris Selon les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris REHABILITATION DES IMMEUBLES SIS 19 rue des Plantes Paris 75014 Selon les objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris 1. Présentation de la résidence : 1 - Note de présentation VF L opération se situe

Plus en détail

Les Rencontres CAP INNOVATION. Maitrise d ouvrage Publique et Privée. RT 2012 et Accessibilité. réunion CAP INNOVATION 2012

Les Rencontres CAP INNOVATION. Maitrise d ouvrage Publique et Privée. RT 2012 et Accessibilité. réunion CAP INNOVATION 2012 Les Rencontres CAP INNOVATION Maitrise d ouvrage Publique et Privée & RT 2012 et Accessibilité Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Quelles exigences et évolutions dans l acte de construire? Olivier

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 49 Maître d Ouvrage d Insertion : Sodiha / Pact 42 2 rue A. Briand et de la Paix 42 000 St Etienne Adresse logement : 18 rue F. Léger 42 000

Plus en détail

HQE Performance : la proposition pour évaluer les bâtiments en démarche d

HQE Performance : la proposition pour évaluer les bâtiments en démarche d HQE Performance : la proposition pour évaluer les bâtiments en démarche d HQE Jean-Christophe VISIER, directeur énergie santé environnement au CSTB, membre du bureau de l association HQE Maxime TROCME,

Plus en détail

VERS L HABITAT RESPONSABLE 2020

VERS L HABITAT RESPONSABLE 2020 Habitat Responsable 2020: comment construire dès aujourd hui des logements pour demain? Les convictions et les conseils de l association Promotelec VERS L HABITAT RESPONSABLE 2020 Intervention pour GT

Plus en détail

Conférence internationale. 10 au 12 juin 2013 Ouagadougou Burkina Faso

Conférence internationale. 10 au 12 juin 2013 Ouagadougou Burkina Faso Propriétés environnementales des matériaux du végétal et limitation de l emploi des énergies fossiles Jean GERARD, Patrick LANGBOUR, Daniel GUIBAL U.R. Biomasse, Bois, Energie, Bioproduits (BioWooEB) CIRAD

Plus en détail

Plan européen de relance économique. Mise en œuvre du volet rénovation thermique des logements sociaux en France et en Région Rhône-Alpes

Plan européen de relance économique. Mise en œuvre du volet rénovation thermique des logements sociaux en France et en Région Rhône-Alpes Plan européen de relance économique Mise en œuvre du volet rénovation thermique des logements sociaux en France et en Région Rhône-Alpes Le logement social en France - 4.5 millions de logements - 10 millions

Plus en détail

QUELQUES REALISATIONS A HAUTE PERFORMANCE ENERGETIQUE ET QUALITE ENVIRONNEMENTALE EN CENTRES-BOURGS

QUELQUES REALISATIONS A HAUTE PERFORMANCE ENERGETIQUE ET QUALITE ENVIRONNEMENTALE EN CENTRES-BOURGS QUELQUES REALISATIONS A HAUTE PERFORMANCE ENERGETIQUE ET QUALITE ENVIRONNEMENTALE EN CENTRES-BOURGS SA HLM LE TOIT VOSGIEN LES AMERIQUES 6 RUE DU BREUIL BP31 88101 SAINT-DIE-DES-VOSGES Tel : 03 29 55 15

Plus en détail

L ANALYSE DU CYCLE DE VIE (ACV) POUR CONSTRUIRE UNE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DURABLE : APPLICATION DANS LE CONTEXTE DE PROJETS URBAINS

L ANALYSE DU CYCLE DE VIE (ACV) POUR CONSTRUIRE UNE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DURABLE : APPLICATION DANS LE CONTEXTE DE PROJETS URBAINS L ANALYSE DU CYCLE DE VIE (ACV) POUR CONSTRUIRE UNE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DURABLE : APPLICATION DANS LE CONTEXTE DE PROJETS URBAINS «CITY LCA : L ANALYSE DU CYCLE DE VIE APPLIQUÉE AUX PROJETS URBAINS

Plus en détail

Etats Généraux du Bois dans la

Etats Généraux du Bois dans la Etats Généraux du Bois dans la Construction Atelier 4 - Thermique Retour d expériences de bâtiments perform mants Jeudi 25 septembre 2014 PRÉSENTATION D INDDIGO NOTRE PRÉSENCE NOTRE APPROCHE Inddigo met

Plus en détail

Synthèse simplifiée (Rendu 1 : 22/03/16) RT 2012

Synthèse simplifiée (Rendu 1 : 22/03/16) RT 2012 Synthèse simplifiée (Rendu 1 : 22/03/16) RT 2012 (e4tech Lesosai 2015 - Moteur 7.1.112.6166) Maitre d'ouvrage - Exemple - Bureau d'étude thermique Certifié «BENR RGE Etudes Thermiques» Thermicien LIEVRE

Plus en détail

( LYCEE PROFESSIONNEL ERIC TABARLY

( LYCEE PROFESSIONNEL ERIC TABARLY LYCEE PROFESSIONNEL ERIC TABARLY Performances environnementales à l issue de 3 ans de fonctionnement Lycée certifié «NF Bâtiments tertiaires Démarche HQE» à la construction Version simplifiée Consommations

Plus en détail

Xerox General Services SAS

Xerox General Services SAS Xerox General Services SAS Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la préfecture de Paris Juillet 2013 Ce rapport a été réalisé selon le guide méthodologique «Méthode pour

Plus en détail

Visite du Lycée du Pic Saint Loup

Visite du Lycée du Pic Saint Loup VAD - ENVIROBAT 8 Juillet 2005 Visite du Lycée du Pic Saint Loup Maîtrise d'ouvrage à Région Languedoc-Roussillon ADRET, AMO HQE S Maîtrise d'oeuvre t - C HYDRAP, paysagiste l TRIBU, BET HQE é MALIVER,

Plus en détail

19 rue Pierre Bourdeix, LYON, France

19 rue Pierre Bourdeix, LYON, France Etude de cas : La Grande Halle Site Web : https://www.construction21.org/france/ La Grande Halle PUBLIÉ PAR RANIERI 11 MAI 17 Type de projet : Extension + rénovation Type de bâtiment : Immeuble de bureaux

Plus en détail

La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE. Part de l eau chaude sanitaire dans une maison individuelle rénovée BBC

La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE. Part de l eau chaude sanitaire dans une maison individuelle rénovée BBC La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE Dans les bâtiments performants, la quantité d énergie utilisée pour la production de l eau chaude représente une part importante des besoins d énergie et, si

Plus en détail

30/03/2012. Document : Olivier LESNIEWSKI FFB-DAT Présentation / Mise à jour : Sandrine CASTANIE- b.e. azimut

30/03/2012. Document : Olivier LESNIEWSKI FFB-DAT Présentation / Mise à jour : Sandrine CASTANIE- b.e. azimut Document : Olivier LESNIEWSKI FFB-DAT Présentation / Mise à jour : Sandrine CASTANIE- b.e. azimut MDE ST-CHRISTOL 30 mars 2012 1 Le contexte La réglementation en cours RT 2005 Le niveau BBC RT 2012 et

Plus en détail

Comparaison des impacts environnementaux de maisons individuelles avec des systèmes constructifs différents

Comparaison des impacts environnementaux de maisons individuelles avec des systèmes constructifs différents 1 Comparaison des impacts environnementaux de maisons individuelles avec des systèmes constructifs différents Emma Stéphan Le 6 octobre 2015 - Poitiers Contexte 2 3 Contexte Répartition des consommations

Plus en détail

Les labels Effinergie+ et BEPOS-Effinergie Collectif Effinergie

Les labels Effinergie+ et BEPOS-Effinergie Collectif Effinergie Les labels Effinergie+ et BEPOS-Effinergie 2013 Collectif Effinergie La genèse... Dynamiser l efficacité thermique du bâtiment Un enjeu environnemental et économique dans le secteur du bâtiment Une absence

Plus en détail

Les pompes à chaleur au cœur de la transition énergétique

Les pompes à chaleur au cœur de la transition énergétique Les pompes à chaleur au cœur de la transition énergétique Benoit LEMAIGNAN Consultant Senior Carbone4 benoit.lemaignan@carbone4.com Merci qui? Merci l énergie! La transition énergétique, c est d abord

Plus en détail

Atelier Énergie : Comment améliorer l efficacité énergétique du parc bâti en ville dans le cadre de la transition énergétique?

Atelier Énergie : Comment améliorer l efficacité énergétique du parc bâti en ville dans le cadre de la transition énergétique? Ambassade de France aux États-Unis FOCUS 2015 Forum franco-américain Atelier Énergie : Comment améliorer l efficacité énergétique du parc bâti en ville dans le cadre de la transition énergétique? Intervention

Plus en détail

EFFICIENCE ENERGETIQUE ET CONFORT DES UTILISATEURS LE GROUPE SCOLAIRE & MULTI-ACCUEIL

EFFICIENCE ENERGETIQUE ET CONFORT DES UTILISATEURS LE GROUPE SCOLAIRE & MULTI-ACCUEIL EFFICIENCE ENERGETIQUE ET CONFORT DES UTILISATEURS LE GROUPE SCOLAIRE & MULTI-ACCUEIL des PONTS JUMEAUX SOMMAIRE - Présentation opération Ponts Jumeaux : principes énergétiques et dispositifs techniques

Plus en détail

Analyse de Cycle de Vie

Analyse de Cycle de Vie Analyse de Cycle de Vie Myriam Humbert CETE Ouest Sabrina Lemaire CETE Ouest Développement de l éco-construction DGBC Ministère de l Ecologie, du Développement Durable, et de l Energie www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Véronique & Dominique Rambault Ateliers RAMBAULT. Florian Giraud IDEFIA. Youssef Goudhane Energetic Performance

Véronique & Dominique Rambault Ateliers RAMBAULT. Florian Giraud IDEFIA. Youssef Goudhane Energetic Performance Véronique & Dominique Rambault Ateliers RAMBAULT Florian Giraud IDEFIA Youssef Goudhane Energetic Performance Véronique & Dominique Rambault des Ateliers RAMBAUL chef de file du GT13 Leurs besoins Pourquoi

Plus en détail

RATIOS POUR ESTIMATION SOMMAIRE

RATIOS POUR ESTIMATION SOMMAIRE CATEGORIE REALISATIONS : BASTIDE CROIX DES GARDES Projet terminé Date étude : 06/07/2006 Département réalisation : Alpes Maritimes Code Postal : 06400 Standard Simple Composition batiment : 4 R+1 0 Sous-sol

Plus en détail