Banque le Choix du Président

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Banque le Choix du Président"

Transcription

1 Page 1 de 15 Banque le Chix du Président INFORMATIONS À FOURNIR AU TITRE DU 3 e PILIER DE L ACCORD DE BÂLE III 30 juin 2015

2 Page 2 de 15 Table des matières Table des matières... 2 TABLEAU 1 APERÇU ET CHAMP D APPLICATION... 3 TABLEAUX 2 ET 3 STRUCTURE ET ADÉQUATION DES FONDS PROPRES... 5 TABLEAU 4 RISQUE DE CRÉDIT : INFORMATIONS GÉNÉRALES ATTENDUES DE TOUTES LES BANQUES... 7 TABLEAU 5 RISQUE DE CRÉDIT : COMMUNICATION FINANCIÈRE RELATIVE AUX PORTEFEUILLES DANS LE CADRE DE L APPROCHE STANDARD TABLEAU 6 RISQUE DE CRÉDIT : COMMUNICATION FINANCIÈRE RELATIVE AUX PORTEFEUILLES DANS LE CADRE DES APPROCHES NI TABLEAU 7 TECHNIQUES DE RÉDUCTION DU RISQUE DE CRÉDIT TABLEAU 8 RISQUE DE CONTREPARTIE : INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LES EXPOSITIONS TABLEAU 9 TITRISATION : COMMUNICATION FINANCIÈRE DANS LE CADRE DE L APPROCHE STANDARD TABLEAUX 10 ET 11 RISQUES DE MARCHÉ TABLEAU 12 RISQUE OPÉRATIONNEL TABLEAU 13 LES ACTIONS : INFORMATIONS SUR LES POSITIONS DU PORTEFEUILLE BANCAIRE TABLEAU 14 RISQUE DE TAUX D INTÉRÊT RISQUE DE LIQUIDITÉ RISQUE DE CHANGE... 15

3 Infrmatins à furnir au titre du 3 e pilier de l Accrd de Bâle III Banque le Chix du Président Page 3 de 15 TABLEAU 1 APERÇU ET CHAMP D APPLICATION Le présent dcument renferme les infrmatins à furnir cncernant la Banque le Chix du Président (la «Banque PC» u la «sciété») exigées au titre du 3 e pilier de l Accrd de Bâle III. Ces infrmatins snt cmmuniquées afin de répndre aux bligatins d infrmatin définies dans le cadre du 3 e pilier du BSIF publiées en nvembre 2007 et de satisfaire le préavis du BSIF au titre des exigences du 3 e pilier de Bâle III publié en juillet L Accrd de Bâle III, publié en juin 2011, témigne des effrts sutenus du Cmité de Bâle visant à amélirer le dispsitif de régulatin du secteur bancaire. Ce dcument s appuie sur le dcument intitulé Cnvergence internatinale de la mesure et des nrmes de fnds prpres (Bâle II). L Accrd de Bâle III repse sur 3 piliers : 1 er pilier : Exigences minimales de fnds prpres 2 e pilier : Prcédure de surveillance prudentielle 3 e pilier : Discipline de marché Le 3 e pilier apprte un cmplément au 1 er et au 2 e pilier en déterminant les infrmatins qui divent être furnies pur permettre aux participants du marché d apprécier les principaux éléments d infrmatin relatifs au champ d applicatin, aux fnds prpres, à l expsitin aux risques et aux prcédures d évaluatin des risques et, de ce fait, de déterminer si les fnds prpres de la Banque PC snt adéquats. Le BSIF exige que tutes les institutins appliquent le cadre de Bâle III et se cnfrment aux nuvelles bligatins d infrmatin en matière de cmpsitin des fnds prpres. Le présent dcument traite de la structure des fnds prpres ainsi que du calcul des exigences en matière d adéquatin des fnds prpres seln les Directives de Bâle III, à la fis seln la méthde dite «tut cmpris» (c. à d. cmpte tenu de tus les ajustements qui sernt requis au terme de la péride de transitin pur l applicatin des déductins qui prend fin le 1 er janvier 2018) et seln la méthde dite «transitire» (c. à d. seln les dispsitins transitires en vigueur avant le 1 er janvier 2018), cnfrmément aux exigences du BSIF. Le présent rapprt est nn audité, et tus les mntants qui y figurent snt en milliers de dllars canadiens, à mins d indicatin cntraire. Présentatin de la Banque le Chix du Président La Banque PC est une banque à charte canadienne de l annexe I régie par la Li sur les banques (Canada) et une filiale détenue entièrement par Lblaw Cmpanies Limited («LCL»). En partenariat avec d autres institutins financières, la Banque PC ffre, sus la bannière des Services financiers le Chix du Président MD, un éventail cmplet de prduits et de services financiers de détail aux particuliers qui résident au Canada. Les principaux secteurs d activité de la Banque PC snt les suivants : Cartes de crédit La Banque PC a lancé sn prgramme de cartes de crédit en 2001, et elle ffre actuellement la carte MasterCard Services financiers le Chix du Président («MasterCard PC») partut au Canada. Le prgramme MasterCard PC cntient certaines caractéristiques seln lesquelles les cartes de crédit ne cmprtent aucuns frais annuels et les détenteurs bénéficient d un prgramme de récmpenses cncurrentiel qui leur permet d accumuler et d échanger des pints PC cntre des prduits d épicerie gratuits aux supermarchés de LCL. Les sur cartes de crédit et le financement cnnexe snt inscrits au bilan de la Banque PC. En 2014, la Banque PC a lancé la carte prépayée MasterCard.

4 Infrmatins à furnir au titre du 3 e pilier de l Accrd de Bâle III Banque le Chix du Président Page 4 de 15 Services bancaires de base La Banque PC a démarré ses activités bancaires de base en 1998 par l entremise d un partenariat stratégique cnclu avec une imprtante banque à charte canadienne (le «partenaire stratégique»). Sus la bannière des Services financiers le Chix du Président, la Banque PC ffre des prduits bancaires de détail en ligne et aux cmptirs bancaires explités par le partenaire stratégique dans les magasins de LCL. Tus les dépôts, placements et prduits de financement émis par les Services financiers le Chix du Président snt inscrits au bilan du partenaire stratégique. La Banque PC perçit des prduits aux termes de ce partenariat. CPG En 2010, la Banque PC a lancé un prgramme de certificats de placement garanti (les «CPG»). Les CPG fferts par la Banque PC snt assurés par la Sciété d assurance dépôts du Canada (la «SADC»). La Banque PC vend des CPG détenus à titre de prête nm par l intermédiaire de plusieurs curtiers au Canada. Guvernance La sciété maintient une structure de guvernance rigureuse, qui prend la frme suivante : Surveillance par le cnseil d administratin Cmité de gestin des risques Cmité d audit Cmité de révisin de la cnduite des affaires Cmité de guvernance Surveillance par la haute directin au myen des rganes suivants : Cmité de gestin actif passif (le «CGAP») Aide le Cmité de gestin des risques du cnseil d administratin à : surveiller les activités de gestin des risques de la Banque PC en ffrant une rientatin stratégique en matière de gestin du risque de liquidité, du risque de taux d intérêt, du risque de placement et d autres aspects de la gestin actif passif; s assurer que la Banque PC dispse de fnds prpres suffisants et apprpriés cmpte tenu de sn rientatin stratégique et de ses plans cmmerciaux, de sn prfil de risque, des nuveaux risques auxquels elle est expsée et des simulatins de crise; évaluer de façn practive la dynamique des cmpsantes du bilan, cmpte tenu des dnnées et aux prévisins écnmiques, du statut juridique de la Banque PC, de l évlutin des marchés, des prises de psitin en cmptabilité, et autres. Cmité de gestin des risques d entreprise (le «CGRE») Ce cmité a pur respnsabilité de repérer, de définir, d apprécier, de gérer, de cntrôler, de mesurer, de surveiller les risques d entreprise auxquels la Banque PC est expsée et de faire rapprt à leur sujet. Cmité de gestin du risque de crédit et de la fraude (le «CGRCF») A pur respnsabilités principales de : furnir une structure de guvernance permettant de superviser le prgramme de gestin du risque de crédit, ntamment les stratégies, les plitiques et les prcédures y afférentes; s assurer que les prévisins en matière de risque de crédit et de risque de fraude snt apprpriées, cmpte tenu de l rientatin stratégique de la Banque PC, de sn prfil de risque et de seuil de tlérance au risque, des nuveaux risques auxquels elle est expsée et des simulatins de crise;

5 Infrmatins à furnir au titre du 3 e pilier de l Accrd de Bâle III Banque le Chix du Président Page 5 de 15 furnir des directives sur les méthdes visant à repérer, à définir, à apprécier, à gérer le risque de crédit et le risque de fraude et à faire rapprt à leur sujet, et ce, de façn cntinue. Audit interne («AI») Aide la directin à atteindre ses bjectifs en prpsant une apprche systématique, bjective et rigureuse permettant d évaluer et d amélirer l efficacité des prcessus de la Banque PC en matière de gestin des risques, de cntrôle et de guvernance. Cmité de lutte cntre le blanchiment d argent et le financement d activités terrristes (le «LBA/LFAT») Furnit une structure de guvernance permettant de superviser le prgramme de LBA/LFAT de la Banque PC en rientant l élabratin d une méthdlgie et la créatin d utils destinés à repérer, à définir, à évaluer, à gérer, à cntrôler, à mesurer, à surveiller et à cmmuniquer les risques liés au blanchiment d argent et au financement d activités terrristes, tut en veillant à atténuer ces risques pur respecter le seuil de tlérance de risque de la Banque PC. Cmité de gestin du risque pératinnel (le «CGRO») Est respnsable de la planificatin, de la directin, de la surveillance et du cntrôle en ce qui a trait à l incidence sur la Banque PC des risques déculant de ses activités pératinnelles. Ses respnsabilités principales cmprennent ce qui suit : s assurer que la Banque PC respecte les mandats, les plitiques et les prcédures d rdre pératinnel ainsi que la législatin en vigueur; surveiller le degré de tlérance au risque, la gestin de la cntinuité des activités, la sécurité de l infrmatin, le cntrôle interne, l impartitin, les média sciaux et la gestin des risques juridique et réglementaire; surveiller d autres risques pératinnels. TABLEAUX 2 ET 3 STRUCTURE ET ADÉQUATION DES FONDS PROPRES INFORMATIONS QUALITATIVES Gestin des risques de la Banque PC La Banque PC effectue le calcul des fnds prpres réglementaires seln les méthdes suivantes : la Banque PC gère sn risque de crédit à l aide de l apprche nrmalisée; la Banque PC ne détient aucun prtefeuille de négciatin et le risque du marché lié à sn prtefeuille d actifs liquides de haute qualité est minime; le risque pératinnel de la Banque PC est surveillé à l aide de la méthde des indicateurs de base. La Banque PC a mis en œuvre un vaste prcessus interne d évaluatin de l adéquatin des fnds prpres (le «PIEAFP») afin de cerner et d évaluer les risques imprtants auxquels elle est expsée et de s assurer ainsi de dispser de fnds prpres suffisants et apprpriés. La Banque PC est cnvaincue que les calculs relatifs au 1 er et au 2 e pilier snt apprpriés cmpte tenu de sn mdèle de gestin, des risques inhérents, des cntrôles internes et des utils de gestin des risques et des risques résiduels. Les résultats du PIEAFP exécuté par la Banque PC nt permis de cnclure qu elle juit d une structure de fnds prpres slide. Les principes directeurs du PIEAFP snt résumés ci après : Prprtinnalité : Le PIEAFP de la Banque PC est cnçu prprtinnellement au degré de risque, à la cmplexité et à l envergure des activités de la Banque. Évaluatin prspective : Dans le cadre du PIEAFP, la Banque PC tient cmpte nn seulement des risques existants, mais aussi des nuveaux risques et des stratégies cmmerciales futures. Prcessus cntinu : Le PIEAFP de la Banque PC n est pas un prcessus pnctuel et statique, mais plutôt un exercice dynamique et cntinu visant à s assurer que la Banque pssède des systèmes fiables de gestin du risque et dispse de fnds prpres suffisants pur cuvrir les risques en tut temps. Évlutin cnstante : Le PIEAFP est cnstamment revu et améliré en fnctin des changements apprtés au prfil de risque et aux plans d affaires de la Banque PC.

6 Infrmatins à furnir au titre du 3 e pilier de l Accrd de Bâle III Banque le Chix du Président Page 6 de 15 Essai pratique : La méthdlgie et les structures servant à définir les limites de risque utilisées pur mesurer et calculer les risques cnfrmément au PIEAFP snt intégrées aux pratiques qutidiennes de gestin du risque de la Banque PC dans le cadre du prgramme de surveillance des risques d entreprise. Tus les mis, le CGRE évalue les limites et le degré de tlérance au risque de la Banque PC relativement aux fnds prpres et au rati des fnds prpres pur s assurer que la Banque PC respecte sa tlérance au risque pur tus les facteurs de risque liés aux fnds prpres, y cmpris ceux qui relèvent du PIEAFP. Capitaux prpres rdinaires fnds prpres de catégrie 1 bruts La structure des fnds prpres de la Banque PC est cmpsée des éléments suivants, qui cnstituent les capitaux prpres rdinaires cmpris dans les fnds prpres de catégrie 1 bruts de la Banque PC : Actins rdinaires Résultats nn distribués Surplus d apprt Cumul des autres éléments du résultat glbal La sciété est une filiale entièrement détenue par LCL. La sciété est autrisée à émettre un nmbre illimité d actins rdinaires sans valeur nminale. Au 30 juin 2015, actins rdinaires de la Banque PC étaient émises et en circulatin. INFORMATIONS QUANTITATIVES Ttal des fnds prpres 30 juin 2015 Méthde dite «tut cmpris» 1 Actins rdinaires et assimilées éligibles directement émises plus primes liées au capital crrespndantes Bénéfices nn distribués Cumul des autres éléments du résultat glbal (et autres réserves) Actins rdinaires et assimilées de T1 avant ajustements réglementaires Ttal des ajustements réglementaires appliqués aux actins rdinaires et assimilées de T1 (10 355) Méthde dite «transitire» 29 Actins rdinaires et assimilées de T1 (CET1) Autres éléments de T1 (AT1) 45 Fnds prpres de base (T1 = CET1 + AT1) Fnds prpres cmplémentaires (T2) 59 Ttal des fnds prpres (TFP = T1 + T2)

7 Infrmatins à furnir au titre du 3 e pilier de l Accrd de Bâle III Banque le Chix du Président Page 7 de 15 Calcul des actifs pndérés des risques (apprche standard) Méthde dite «tut cmpris» Méthde dite «transitire» 60 Ttal des actifs pndérés des risques Rati des fnds prpres Méthde dite «tut cmpris» Méthde dite «transitire» 61 Actins rdinaires et assimilées de T1 (en % des actifs pndérés des risques) 27,38 % 27,52 % 62 T1 (en % des actifs pndérés des risques) 27,38 % 27,52 % 63 Ttal des fnds prpres (en % des actifs pndérés des risques) 27,38 % 27,52 % Cible du BSIF seln la méthde dite «tut cmpris» 69 Rati cible des actins rdinaires et assimilées de T1, seln la méthde dite «tut cmpris» 7,0 % 70 Rati cible de capital de catégrie 1 seln la méthde dite «tut cmpris» 8,5 % 71 Rati cible du capital ttal seln la méthde dite «tut cmpris» 10,5 % TABLEAU 4 RISQUE DE CRÉDIT : INFORMATIONS GÉNÉRALES ATTENDUES DE TOUTES LES BANQUES INFORMATIONS QUALITATIVES Le risque de crédit lié au prtefeuille de sur cartes de crédit de la Banque PC représente le risque que celle ci subisse une perte financière par suite de l incapacité du débiteur, pur quelque raisn que ce sit, d hnrer pleinement ses engagements financiers u cntractuels. La Banque PC est expsée au risque de crédit en raisn : des stratégies en matière d acquisitin visant à accrder du crédit à de nuveaux clients; des stratégies en matière de gestin des cmptes visant à accrder du crédit additinnel à des clients existants. La Banque PC agit cmme un prêteur nn garanti et a pur bjectif de gérer un prtefeuille de en respectant le degré de tlérance au risque de crédit qui a été appruvé par le cnseil d administratin ainsi que la plitique établie en matière de gestin du risque de crédit et de préventin des fraudes. Le service de gestin du risque de crédit et de préventin des fraudes (le «SGRCPF») est chargé de gérer le prtefeuille et de veiller à ce que les paramètres en matière de cncentratin et de risque respectent les seuils prévus de tlérance au risque. Pur ce faire, le SGRCPF dit élabrer des plitiques efficaces d ctri de crédit, de gestin du prtefeuille, de recuvrement et de détectin des fraudes, ainsi que des prcédures destinées à cntrôler la nature, les caractéristiques, la diversité et la qualité du prtefeuille de cartes de crédit.

8 Infrmatins à furnir au titre du 3 e pilier de l Accrd de Bâle III Banque le Chix du Président Page 8 de 15 Le SGRCPF dit mesurer efficacement les principaux indicateurs de risque et faire rapprt à leur sujet au persnnel du service ainsi qu au persnnel externe et interne de surveillance. Outre les activités régulières d audit et les activités de surveillance réglementaires, le cnseil a mis sur pied le Cmité de gestin du risque de crédit et de la fraude, qui est chargé d apprécier, de passer en revue et de surveiller les risques en matière de crédit et de fraude auxquels est expsée la Banque PC. Ces fnctins cmprennent la surveillance des activités jugées imprtantes liées aux principaux indicateurs, aux changements de stratégies, à la validatin des mdèles et à la gestin du changement des plitiques et prcédures. Le cmité rend régulièrement cmpte de ses activités au cnseil d administratin au myen de sn rapprt ainsi que de celui du Cmité de gestin des risques d entreprise de la Banque PC. Cmpte de crrectin de valeur pur pertes sur cartes de crédit Le mntant du cmpte de crrectin de valeur pur pertes sur cartes de crédit est déterminé cnfrmément à la plitique cncernant les cmptes de crrectin de valeur liés au risque de crédit qui a été appruvée par le cnseil d administratin. Un cmpte de crrectin de valeur pur pertes sur cartes de crédit est établi à l égard des prêts en défaut du prtefeuille de prêts de la Banque PC lrsque survient un événement générateur de pertes. La Banque PC établit le mntant du cmpte de crrectin de valeur pur pertes sur cartes de crédit seln l apprche de la prvisin cllective. Un prêt est bjectivement cnsidéré cmme étant en défaut si le titulaire de carte déclare faillite, s il est en défaut de paiement u s il cesse de s acquitter de sn bligatin de rembursement du prêt. Les principaux paramètres de rendement de prtefeuille qui nt une influence sur le mntant des pertes sur, cmme les taux de radiatin mensuels en purcentage de la myenne des et les taux de défaillance, ainsi que les dnnées macrécnmiques clés, servent à déterminer si le cmpte de crrectin de valeur pur pertes sur cartes de crédit est adéquat. Le mntant du cmpte de crrectin de valeur pur pertes sur cartes de crédit est examiné par le vice président, Risque de crédit et le chef des finances avant d être recmmandé au cnseil d administratin aux fins d apprbatin finale. Aux fins cmptables, les prêts sur cartes de crédit snt évalués au cût amrti, lequel tient cmpte d une réductin de valeur pur pertes sur cartes de crédit. Un prêt sur carte de crédit pur lequel un paiement cntractuel est en suffrance depuis 180 jurs u dnt la prbabilité de recuvrement est jugée faible est radié. INFORMATIONS QUANTITATIVES Les tableaux qui suivent présentent une analyse quantitative du prtefeuille glbal de sur cartes de crédit de la Banque PC par slde de cmpte, limite de crédit, retard de paiement et répartitin gégraphique. Ttal des cmptes En purcentage Ttal des cmptes impayées (en $) En purcentage Nmbre de Sldes de cmpte cmptes Slde créditeur ,99 % ( ) $ 0,62 % Aucun slde ,01 % $ 0,00 % De 500,00 $ u mins ,01 % $ 4,24 % De 500,01 $ à 1 000,00 $ ,48 % $ 7,63 % De 1 000,01 $ à 3 000,00 $ ,10 % $ 30,12 % De 3 000,01 $ à 5 000,00 $ ,04 % $ 21,36 % De 5 000,01 à ,00 $ ,72 % $ 25,22 % De plus de ,00 $ ,65 % $ 12,05 % Ttal ,00 % $ 100,00 %

9 Infrmatins à furnir au titre du 3 e pilier de l Accrd de Bâle III Banque le Chix du Président Page 9 de 15 Ttal des cmptes En purcentage Ttal des cmptes impayées (en $) En purcentage Nmbre de Limites de crédit cmptes De 500 $ u mins ,67 % $ 0,50 % De 500,01 $ à 1 000,00 $ ,24 % $ 3,07 % De 1 000,01 $ à 3 000,00 $ ,80 % $ 15,79 % De 3 000,01 $ à 5 000,00 $ ,90 % $ 16,60 % De 5 000,01 à ,00 $ ,20 % $ 30,62 % De plus de ,00 $ ,19 % $ 33,42 % Ttal ,00 % $ 100,00 % Ttal des cmptes En purcentage Ttal des cmptes impayées (en $) En purcentage Nmbre de Jurs en suffrance cmptes Cmptes en règle 1) ,65 % $ 93,78 % De 1 jur à 29 jurs ,51 % $ 3,99 % De 30 à 59 jurs ,34 % $ 0,80 % De 60 à 89 jurs ,17 % $ 0,45 % De 90 à 119 jurs ,13 % $ 0,37 % De 120 à 149 jurs ,10 % $ 0,31 % De 150 à 179 jurs ,10 % $ 0,30 % 180 jurs et plus 70 0,00 % $ 0,00 % Ttal ,00 % $ 100,00 % Nte 1 : La catégrie «Cmptes en règle» englbe les cmptes affichant un slde nul, un slde créditeur u un transfert.

10 Infrmatins à furnir au titre du 3 e pilier de l Accrd de Bâle III Banque le Chix du Président Page 10 de 15 Ttal des cmptes En purcentage Ttal des cmptes impayées (en $) En purcentage Nmbre de Prvinces cmptes Alberta ,98 % $ 13,07 % Clmbie Britannique ,17 % $ 12,92 % Manitba ,12 % $ 4,84 % Nuveau Brunswick ,58 % $ 1,49 % Terre Neuve et Labradr ,66 % $ 0,68 % Nuvelle Écsse ,72 % $ 2,84 % Territires du Nrd Ouest ,06 % $ 0,05 % Nunavut 345 0,01 % $ 0,00 % Ontari ,53 % $ 53,11 % Île du Prince Éduard ,39 % $ 0,36 % Québec ,14 % $ 7,60 % Saskatchewan ,43 % $ 2,90 % Yukn ,11 % $ 0,11 % Autres ,10 % $ 0,03 % Ttal ,00 % $ 100,00 % Cmpte de crrectin de valeur pur pertes sur cartes de crédit Le tableau qui suit présente l évlutin du cmpte de crrectin de valeur pur pertes sur cartes de crédit pur le semestre cls le 30 juin 2015 : Cmpte de crrectin de valeur pur pertes sur cartes de crédit à l uverture de l exercice $ Prvisin pur pertes sur cartes de crédit Recuvrements Srties (69 411) Cmpte de crrectin de valeur pur pertes sur cartes de crédit au 30 juin $ TABLEAU 5 RISQUE DE CRÉDIT : COMMUNICATION FINANCIÈRE RELATIVE AUX PORTEFEUILLES DANS LE CADRE DE L APPROCHE STANDARD La Banque PC investit dans des titres émis u garantis par le guvernement, des dépôts en trésrerie et des placements à curt terme auprès d institutins financières réglementées (se reprter aux détails figurant dans le tableau 8). TABLEAU 6 RISQUE DE CRÉDIT : COMMUNICATION FINANCIÈRE RELATIVE AUX PORTEFEUILLES DANS LE CADRE DES APPROCHES NI La Banque PC gère le risque de crédit seln l apprche standard et, par cnséquent, aucun de ses prtefeuilles n est visé par l apprche NI.

11 Infrmatins à furnir au titre du 3 e pilier de l Accrd de Bâle III Banque le Chix du Président Page 11 de 15 TABLEAU 7 TECHNIQUES DE RÉDUCTION DU RISQUE DE CRÉDIT Les prêts de la Banque PC se cmpsent exclusivement de sur cartes de crédit. Les prêts sur cartes de crédit ne snt pas garantis. La sciété investit dans des titres émis u garantis par le guvernement ainsi que des dépôts auprès d institutins financières réglementées. Par cnséquent, nus smmes expsés à un risque négligeable en ce qui cncerne ses placements. TABLEAU 8 RISQUE DE CONTREPARTIE : INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LES EXPOSITIONS La Banque PC n est pas expsée à un risque de cntrepartie imprtant se rapprtant aux garants financiers, aux banques d investissement u à d autres cntreparties sur dérivés. La Banque PC gère sn expsitin au risque de cntrepartie de façn prudente en attribuant à l interne des limites d expsitin ttale, de durée et de ntatin pur chaque cntrepartie. Au curs des premier et deuxième trimestres de 2015, la Banque PC a cnclu des cntrats de change à terme en dllars américains visant à cuvrir sn expsitin à certains mntants à payer libellés en dllars américains. Ces cntrats, qui viennent à échéance à diverses dates jusqu en juin 2016, snt admissibles à la cmptabilité de cuverture à titre de cuvertures des flux de trésrerie des pératins en devises futures. Au deuxième trimestre de 2015, étant dnné les besins en financement prévus pur le deuxième semestre de 2015, la Banque PC a cnclu des accrds à terme sur bligatins visant à cuvrir sn expsitin aux fluctuatins des taux d intérêt avant d btenir du financement. Ces accrds snt admissibles à la cmptabilité de cuverture à titre de cuvertures des flux de trésrerie des paiements d intérêts futurs. Le risque de cntrepartie lié à d autres cntreparties sur dérivés est présenté dans le tableau ci dessus. INFORMATIONS QUANTITATIVES 30 juin 2015 Mntant Pndératin Dépôts auprès d institutins financières réglementées $ 20 % Dépôts auprès d institutins financières réglementées $ 50 % Titres émis u garantis par le guvernement $ 0 % Expsitins sur dérivés $ 20 % TABLEAU 9 TITRISATION : COMMUNICATION FINANCIÈRE DANS LE CADRE DE L APPROCHE STANDARD INFORMATIONS QUALITATIVES Le risque lié à la titrisatin s entend de l incapacité à cnclure des ententes de titrisatin adéquates aux fins de financement et le risque que la Banque PC se truve incapable de remplir les exigences stipulées dans ses accrds de titrisatin. La Banque PC agit à titre d initiateur et de prmteur de sn prgramme de titrisatin. Elle n investit pas dans des titres adssés à des actifs et ne furnit pas de cncurs de trésrerie à des prgrammes de papier cmmercial adssé à des actifs.

12 Infrmatins à furnir au titre du 3 e pilier de l Accrd de Bâle III Banque le Chix du Président Page 12 de 15 La Banque PC cmpte sur sn prgramme de titrisatin pur financer une grande partie de ses sur cartes de crédit. Le prgramme de titrisatin cmprend les deux grands vlets suivants : Billets à terme émis par Fiducie cartes de crédit Eagle. En 2010, Fiducie cartes de crédit Eagle a émis des billets à myen terme de série à 2,88 % de 250 millins de dllars échéant en 2013 ainsi que des billets à myen terme de série à 3,58 % de 350 millins de dllars échéant en Le 17 décembre 2013, les billets à terme de premier rang de série et les billets à terme subrdnnés d une durée de tris ans d un mntant glbal de 250 millins de dllars émis par Eagle snt arrivés à échéance et nt été rembursés. En 2013, Fiducie cartes de crédit Eagle a émis des billets à terme de premier rang et des billets à terme subrdnnés d un mntant de 400 millins de dllars, échéant le 17 ctbre 2018, et assrtis d un taux d intérêt myen pndéré de 2,91 %. Papier cmmercial adssé à des actifs émis par les autres fiducies de titrisatin indépendantes, cmprtant des taux variables et venant à échéance d ici à Le 25 aût 2014, Eagle a retenu les services de Fitch aux fins de la ntatin de ses billets des séries et Les ntes snt présentées dans le tableau ci dessus. Le 8 ctbre 2014, Mdy s a annncé le relèvement des ntes accrdées aux billets des catégries B et C des deux séries d Eagle. En effet, la nte Aa2 (sf) a été ctryée aux billets de catégrie B et la nte A2 (sf), aux billets de catégrie C. Mdy s a cnfirmé la nte Aaa (sf) attribuée aux billets de catégrie A d Eagle. En mars 2015, Mdy s a sumis à un examen les billets de catégrie C de série et les billets de catégrie C de série auxquels la nte A2 (sf) avait été ctryée en vue d une révisin à la hausse éventuelle. Le 30 avril 2015, Mdy s a relevé la nte accrdée aux billets de catégrie C des deux séries; la nte A1 (sf) a été ctryée à ces billets. Le 17 mars 2015, la Banque PC a réduit de 100 millins de dllars des participatins en cprpriété dans les titrisées auprès de l une des autres fiducies de titrisatin indépendantes. Le 30 juin 2015, la Banque PC a titrisé des participatins en cprpriété de 75 millins de dllars auprès de l une des autres fiducies de titrisatin indépendantes. Fiducie cartes de crédit Eagle Ntatins Au 30 juin 2015 DBRS Fitch Mdy s Billets de catégrie A de série de Fiducie cartes de crédit Eagle AAA (sf) AAA (sf) Aaa (sf) Billets de catégrie B de série de Fiducie cartes de crédit Eagle A (sf) A (sf) Aa2 (sf) Billets de catégrie C de série de Fiducie cartes de crédit Eagle BBB (sf) BBB (sf) A1 (sf) Billets de catégrie A de série de Fiducie cartes de crédit Eagle AAA (sf) AAA (sf) Aaa (sf) Billets de catégrie B de série de Fiducie cartes de crédit Eagle A (sf) A (sf) Aa2 (sf) Billets de catégrie C de série de Fiducie cartes de crédit Eagle BBB (sf) BBB (sf) A1 (sf)

13 Infrmatins à furnir au titre du 3 e pilier de l Accrd de Bâle III Banque le Chix du Président Page 13 de 15 ANALYSE QUANTITATIVE (en millins de dllars canadiens) 30 juin 2015 Créances sur cartes de crédit, déductin faite de la crrectin de valeur $ Créances titrisées auprès de Fiducie cartes de crédit Eagle 750 $ Créances titrisées auprès d autres fiducies de titrisatin indépendantes 580 $ TABLEAUX 10 ET 11 RISQUES DE MARCHÉ La Banque PC ne détient aucun prtefeuille de négciatin et le risque du marché lié à sn prtefeuille d actifs liquides de haute qualité est minime. TABLEAU 12 RISQUE OPÉRATIONNEL La Banque PC emplie la méthde des indicateurs de base pur mesurer le risque pératinnel. TABLEAU 13 LES ACTIONS : INFORMATIONS SUR LES POSITIONS DU PORTEFEUILLE BANCAIRE La Banque PC ne détient aucun prtefeuille bancaire u prtefeuille de capitaux prpres et n est dnc pas expsée au risque lié aux capitaux prpres. TABLEAU 14 RISQUE DE TAUX D INTÉRÊT INFORMATIONS QUALITATIVES Le risque de taux d intérêt s entend du risque que les variatins des taux d intérêt u de la vlatilité des taux d intérêt entraînent une perte financière, ntamment en raisn d une augmentatin du cût des fnds u d une diminutin des marges ccasinnée par une hausse des taux d intérêt. Pur réduire ce risque, la Banque applique les mesures d atténuatin suivantes : La plitique de gestin du risque de taux d intérêt est la principale plitique que le cnseil a mise en place à la Banque PC pur gérer le risque de taux d intérêt. Les principes clés de cette plitique snt les suivants : Préserver la valeur à lng terme du revenu tiré de l écart de taux généré par les activités malgré la fluctuatin des taux d intérêt; Gérer les flux de trésrerie tirés des actifs et des passifs de façn à maximiser le bénéfice tut en respectant les degrés de tlérance au risque appruvés.

14 Infrmatins à furnir au titre du 3 e pilier de l Accrd de Bâle III Banque le Chix du Président Page 14 de 15 Il incmbe à la directin de surveiller, de gérer les risques de taux d intérêt et d en faire rapprt cnfrmément aux plitiques appruvées par le cnseil. Le cmité GAP se réunit mensuellement pur examiner le cût des fnds par canal, le plan de financement et la prprtin d instruments à taux fixe et d instruments à taux variable du prtefeuille, et il se réunit mensuellement pur examiner la sensibilité des prduits d intérêts nets de la Banque PC et des fnds prpres réglementaires aux fluctuatins parallèles et nn parallèles des taux d intérêt. Chaque trimestre, le cmité GAP présente sn rapprt au cmité de gestin des risques du cnseil. Une fis par année, le cmité de gestin des risques du cnseil appruve le plan de gestin du risque de taux d intérêt. La Banque PC peut cnclure, à l ccasin, des cntrats dérivés afin de gérer le risque de taux d intérêt. Au deuxième trimestre de 2015, étant dnné les besins en financement prévus pur le deuxième semestre de 2015, la Banque PC a cnclu des accrds à terme sur bligatins visant à cuvrir sn expsitin aux fluctuatins des taux d intérêt avant d btenir du financement. ANALYSE QUANTITATIVE Structure des limites La Banque PC s assure de respecter les limites suivantes afin de se cnfrmer aux plitiques susmentinnées : Prprtin d instruments à taux fixe et d instruments à taux variable EXIGENCE : Une prprtin adéquate d instruments à taux fixe et d instruments à taux variable permet de diversifier l expsitin au risque de taux d intérêt. La prprtin acceptable d instruments à taux fixe se situe dans une furchette de 10 % à 40 %, alrs que celle des instruments à taux variable se situe entre 60 % et 90 %. Au 30 juin 2015, les instruments expsant la Banque PC à des risques étaient cmpsés à 20 % d instruments à taux variable et à 80 % d instruments à taux fixe. Sensibilité des prduits d intérêts nets (tutes les mesures snt exprimées en dllars canadiens) EXIGENCE : Pur chaque variatin négative parallèle de ±200 pints de base des taux d intérêt, l incidence sur les prduits d intérêts nets des 12 mis suivants ne dit pas dépasser 7,5 %. Au 30 juin 2015, le rati de sensibilité des prduits d intérêts nets de la Banque PC était de 4,00 % pur une variatin défavrable de 200 pints de base des taux d intérêt. Sensibilité de la valeur marchande (tutes les mesures snt exprimées en dllars canadiens) EXIGENCE : Pur chaque variatin parallèle de ± 200 pints de base, l incidence sur les fnds prpres réglementaires ne dit pas dépasser 10 %. Au 30 juin 2015, la sensibilité de la valeur marchande de la Banque PC était de 0,93 % pur une variatin défavrable de 200 pints de base des taux d intérêt.

15 Infrmatins à furnir au titre du 3 e pilier de l Accrd de Bâle III Banque le Chix du Président Page 15 de 15 RISQUE DE LIQUIDITÉ Méthde de gestin du risque de liquidité de la Banque PC Le risque de liquidité s entend du risque que la Banque PC ne sit pas en mesure de prduire u d btenir suffisamment de trésrerie u d équivalents de trésrerie en temps pprtun et à des prix raisnnables pur respecter ses engagements à mesure qu ils arrivent à échéance et de financer de nuvelles ccasins d affaires dans le cadre de ses activités curantes. Le risque de liquidité crrespnd au risque que curt la sciété de subir des pertes si elle ne détenait pas de liquidité suffisante pur surmnter une crise éventuelle. En mai 2014, le BSIF a publié la versin définitive de la ligne directrice intitulée Nrmes de liquidité («Liquidity Adequacy Requirements» u «LAR»), laquelle établit deux nrmes minimales fndées sur le cadre de Bâle III, à savir le rati de liquidité à curt terme («RLC»), qui entre en vigueur le 1 er janvier 2015, et le rati de liquidité à lng terme («RLL»), qui entre en vigueur le 1 er janvier La Banque est tenue de respecter un plafnd en ce qui a trait au RLC à cmpter de janvier La Banque PC détient des actifs liquides sus frme de sldes de cmptes tenus auprès de banques et de titres de haute qualité suffisants pur satisfaire aux exigences de la réglementatin et répndre à ses besins pératinnels et cuvrir les srties de trésrerie prévues et imprévues. Les actifs liquides fnt également l bjet d une surveillance qutidienne et snt étayés par une gamme d indicateurs d alerte précce. Au 30 juin 2015, les actifs liquides se chiffraient à 209 millins de dllars. La Banque PC respecte un cadre exhaustif relativement à la gestin du risque de liquidité, lequel est établi seln : Des plitiques appruvées par le cnseil d administratin et réévaluées annuellement; Des prgrammes de financement appruvés par le cnseil d administratin qui assurent une diversificatin efficace des surces et des échéances du financement; La tenue régulière de simulatins de crise et d analyses de sensibilité seln divers scénaris; La garantie que les activités de trésrerie snt appuyées par une expérience adéquate et des ressurces cmpétentes. RISQUE DE CHANGE La Banque PC est expsée à un risque de change négligeable puisqu elle détient peu d actifs en devises. La Banque PC peut cnclure, à l ccasin, des cntrats dérivés afin de gérer le risque de change lié aux charges payées à ses furnisseurs américains. Il y a lieu de se reprter au tableau 8 pur btenir de plus amples renseignements.

Banque le Choix du Président

Banque le Choix du Président Page 1 de 15, Banque le Chix du Président INFORMATIONS À FOURNIR AU TITRE DU 3 e PILIER DE L ACCORD DE BÂLE III 31 mars 2015 Page 2 de 15 Table des matières Table des matières... 2 TABLEAU 1 APERÇU ET

Plus en détail

Banque le Choix du Président

Banque le Choix du Président Page 1 de 15 # Banque le Choix du Président INFORMATIONS À FOURNIR AU TITRE DU 3 e PILIER DE L ACCORD DE BÂLE III 31 mars 2014 Page 2 de 15 Table des matières Table des matières... 2 TABLEAU 1 APERÇU ET

Plus en détail

Banque le Choix du Président

Banque le Choix du Président Page 1 de 15 Banque le Choix du Président INFORMATIONS À FOURNIR AU TITRE DU 3 e PILIER DE L ACCORD DE BÂLE III 30 juin 2014 Page 2 de 15 Table des matières Table des matières... 2 TABLEAU 1 APERÇU ET

Plus en détail

Banque le Choix du Président

Banque le Choix du Président Page 1 de 15, Banque le Choix du Président INFORMATIONS À FOURNIR AU TITRE DU 3 e PILIER DE L ACCORD DE BÂLE III 30 septembre 2014 Page 2 de 15 Table des matières Table des matières... 2 TABLEAU 1 APERÇU

Plus en détail

T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S

T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S Page de 0 C O N T E X T E Sciété en cmmandite Gaz Métr («Gaz Métr») demande à certains

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

Banque le Choix du Président

Banque le Choix du Président Basel II Pillar III Disclosures President s Choice Bank Page 1 de 12 Banque le Choix du Président INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES AU PILIER 3 DE L ACCORD DE BÂLE II 30 septembre 2012 Basel II Pillar III

Plus en détail

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 1 Ntes explicatives Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 Li de mise en œuvre de l Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président à la plitique de réglementatin des membres 416 943-6908 rcrner@iirc.ca Destinataires

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

Module 10 : Résumé Planification financière

Module 10 : Résumé Planification financière Mdule 10 : Résumé Planificatin financière Ce mdule examine les principaux éléments du prcessus de planificatin financière et évalue les bjectifs et les avantages de la planificatin financière. Vus apprenez

Plus en détail

N Titre. Dans la présente Instruction, le terme «Marges» couvre la notion de risque de négociation.

N Titre. Dans la présente Instruction, le terme «Marges» couvre la notion de risque de négociation. N Titre LCH.Clearnet SA Instructin V.4-1 COUVERTURES DES TRANSACTIONS DE PENSIONS LIVREES TRIPARTITES (Méthde de calcul des Cuvertures) CHAPITRE 1 CHAMP D APPLICATION Article 1 Dispsitins générales Dans

Plus en détail

Module 9 : Résumé Introduction aux instruments dérivés

Module 9 : Résumé Introduction aux instruments dérivés Mdule 9 : Résumé Intrductin aux instruments dérivés Ce mdule intrduit les instruments dérivés, qui snt des titres dnt la valeur dépend directement de la valeur d un actif sus-jacent. Il abrde certains

Plus en détail

MESURE INCITATIVE CANADA-ITALIE POUR LE CODÉVELOPPEMENT DE PROJETS DOCUMENTAIRES PRINCIPES DIRECTEURS 2015-2016

MESURE INCITATIVE CANADA-ITALIE POUR LE CODÉVELOPPEMENT DE PROJETS DOCUMENTAIRES PRINCIPES DIRECTEURS 2015-2016 MESURE INCITATIVE CANADA-ITALIE POUR LE CODÉVELOPPEMENT DE PROJETS DOCUMENTAIRES PRINCIPES DIRECTEURS 2015-2016 Mesure incitative Canada-Italie pur le cdévelppement de prjets dcumentaires La Mesure incitative

Plus en détail

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine Public Disclsure Authrized N. 131 janvier 2000 Public Disclsure Authrized Public Disclsure Authrized Réhabilitatin des institutins financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience

Plus en détail

Résumé chapitre 4 Assurance vie universelle

Résumé chapitre 4 Assurance vie universelle Assurance vie Résumé chapitre 4 Assurance vie universelle Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans le manuel d étude. L assurance vie

Plus en détail

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES?

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? 12 février 2013 Marie-Agnès NICOLET Regulatin Partners Présidente fndatrice 35, Bulevard

Plus en détail

Canada stratégie d investissement 1

Canada stratégie d investissement 1 Canada stratégie d investissement 1 A. Stratégie d investissement glbale Aperçu général Le guvernement du Canada placera un accent renuvelé sur l écnmie, surtut en ce qui cncerne l investissement dans

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN

POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN Appruvé par le Cmité de directin du Cégep de Saint-Jérôme en nvembre 2014 TABLE DES MATIERES 1. ÉNONCÉ... 3 2. OBJECTIFS...

Plus en détail

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES LES PROVISIONS Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Distinctin et classificatin des différentes prvisins, Objectif des prvisins pur risques et charges, Caractéristiques et traitements cmptables. Classificatin

Plus en détail

Attention : Tous prêteurs L information pour toutes les personnes enregistrées en vertu de la Loi sur la communication du coût du crédit

Attention : Tous prêteurs L information pour toutes les personnes enregistrées en vertu de la Loi sur la communication du coût du crédit Attentin : Tus prêteurs L infrmatin pur tutes les persnnes enregistrées en vertu de la Li sur la cmmunicatin du cût du crédit Cmmissin des services financiers et des services aux cnsmmateurs Divisin des

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

LE BILAN. maîtriser les principes de fonctionnement des comptes de bilan.

LE BILAN. maîtriser les principes de fonctionnement des comptes de bilan. LE BILAN Objectif(s) : être capable : Pré-requis : Mdalités : d'établir un bilan simplifié, d'évaluer le résultat de l'exercice. maîtriser les principes de fnctinnement des cmptes de bilan. rubriques du

Plus en détail

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital Résumé du mdule 6 : Cût et structure du capital Ce mdule explique tut d abrd cmment une sciété établit sn cût du capital. Vus apprenez cmment calculer la pndératin des cmpsantes et les cûts du capital

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Banque le Choix du Président

Banque le Choix du Président Basel II Pillar III Disclosures President s Choice Bank Page 1 de 14 Banque le Choix du Président INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES AU PILIER III DE L ACCORD DE BÂLE II 31 décembre 2012 Basel II Pillar

Plus en détail

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable.

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable. L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES Objectif(s) : Pré-requis : Apprfndir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan cmptable. Principes d'analyse du bilan financier : Mdalités :

Plus en détail

Dispositions communes sur les politiques de rémunération au sein des sociétés de gestion

Dispositions communes sur les politiques de rémunération au sein des sociétés de gestion Dispsitins cmmunes sur les plitiques de rémunératin au sein des sciétés de gestin Préambule : Sucieuses du devir fiduciaire des sciétés de gestin (agir au mieux des intérêts de leurs clients), les assciatins

Plus en détail

Un bonjour de l Inspection professionnelle Comment améliorer les mandats en cours

Un bonjour de l Inspection professionnelle Comment améliorer les mandats en cours Un bnjur de l Inspectin prfessinnelle Cmment amélirer les mandats en curs Le présent article rend cmpte des principales cnstatatins dégagées dans le cadre des inspectins menées de mai à décembre 2011 et

Plus en détail

Résumé chapitre 8 Assurance vie pour entreprises

Résumé chapitre 8 Assurance vie pour entreprises Assurance vie Résumé chapitre 8 Assurance vie pur entreprises Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans le manuel d étude. Les entreprises

Plus en détail

Financement des investissements Page 1 sur 6

Financement des investissements Page 1 sur 6 Financement des investissements Page 1 sur 6 Une UC a tujurs besin d investir que ce sit pur : - Remplacer du matériel bslète (ex : investir dans l util infrmatique) - Augmenter sa capacité de vente (ex

Plus en détail

LE BUDGET DES CHARGES DE PERSONNEL. Elaboration du budget des charges de personnel. Notions sur les règles de calcul des rémunérations.

LE BUDGET DES CHARGES DE PERSONNEL. Elaboration du budget des charges de personnel. Notions sur les règles de calcul des rémunérations. LE BUDGET DES CHARGES DE PERSONNEL Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Elabratin du budget des charges de persnnel. Ntins sur les règles de calcul des rémunératins. Principes, Synthèse, Applicatin. TABLE

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017

NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017 Paris, le 13 nvembre 2013 NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017 NEW DEAL, UN PLAN DE TRANSFORMATION REUSSI : UNE ENTREPRISE RENTABLE ET SOLIDE FINANCIEREMENT AVEC DES FRANCHISES FORTES NEW FRONTIER,

Plus en détail

La modélisation du risque de crédit dans le cas de portefeuilles «low default»

La modélisation du risque de crédit dans le cas de portefeuilles «low default» ARTICLE METHODOLOGIQUE La mdélisatin du risque de crédit dans le cas de prtefeuilles «lw default» Ex : financements dédiés aux cllectivités lcales et territriales, aux grands crprates, à une clientèle

Plus en détail

Au plus tard le 15 décembre 2014

Au plus tard le 15 décembre 2014 Tableau synthèse de la Li favrisant la santé financière et la pérennité des régimes de retraite à prestatins déterminées du secteur municipal (PL3) (en vigueur depuis le 5 décembre 2014) 15 décembre 2014

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

Présentation de la SCHL Canada

Présentation de la SCHL Canada Habitatin Présentatin de la SCHL Canada André Asselin Habitatin Habitatin Crissance cntinue du crédit hypthécaire à l habitatin $1 400 $1 200 Sciétés de titrisatin spécialisées TH. LNH Autres cies. sans

Plus en détail

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de Prgramme réginal de sutien au dévelppement et à la cnslidatin des rganismes de frmatin spécialisée (préparatire u de lisir) en arts de la Côte- Nrd À jur le 29 juin 2015 Table des matières Intrductin...

Plus en détail

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II.

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II. Annexe : Les recmmandatins patrnales Préventin Rendre bligatire la créatin d un cmité de santé et sécurité du travail par emplyeur pur le secteur public et par établissement pur le secteur privé (plus

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S

REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S Le dispsitif du Fnds Scial d Aide aux Apprenti-e-s, entre dans le cadre d une véritable stratégie pur la sécurisatin du parcurs des Apprenti-e-s.

Plus en détail

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif Le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) Nuveau dispsitif Entré en vigueur le 1 er janvier 2013, le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) est une mesure fiscale qui cncerne

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2012 EXERCICE BENEFICIAIRE, SOLIDES PERSPECTIVES DE DEVELOPMENT DES PROJETS PRINCIPAUX CHIFFRES

RESULTATS ANNUELS 2012 EXERCICE BENEFICIAIRE, SOLIDES PERSPECTIVES DE DEVELOPMENT DES PROJETS PRINCIPAUX CHIFFRES Cmmuniqué de Presse Paris, le 17 avril 2013 RESULTATS ANNUELS 2012 EXERCICE BENEFICIAIRE, SOLIDES PERSPECTIVES DE DEVELOPMENT DES PROJETS PRINCIPAUX CHIFFRES 2012 2011 Var. % Chiffre d Affaires net (m

Plus en détail

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Effets des garanties et dérivés de crédit sur les fonds propres exigibles

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Effets des garanties et dérivés de crédit sur les fonds propres exigibles Circ.-CFB 03/2 Dérivés de crédit Page 1 Circulaire de la Cmmissin fédérale des banques : Effets des garanties et dérivés de crédit sur les fnds prpres exigibles (Dérivés de crédit) du 24 septembre 2003

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d rdre actuariel Jurnées d études du SACEI et de l IA Deauville, jeudi 20 septembre 2012 Nrbert Gautrn ngautrn@galea-asscies.eu Smmaire 1.

Plus en détail

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse.

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse. CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES Objectif(s) : Présentatin des principes écnmiques et juridiques relatifs à la cnslidatin des cmptes dans les grupes de sciétés, Ntins : périmètre de cnslidatin, purcentage

Plus en détail

Aucune distinction entre un logiciel développé et en maintenance par GEOBOX SA et un logiciel uniquement revendu par GEOBOX SA.

Aucune distinction entre un logiciel développé et en maintenance par GEOBOX SA et un logiciel uniquement revendu par GEOBOX SA. Winterthur, le 1.1.2010 Cnditins générales GEOBOX SA Technpark Winterthur Jägerstrasse 2 8406 Winterthur 1 Objet du cntrat GEOBOX SA furnit des prestatins à ses clients dans le but d assurer, autant pur

Plus en détail

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Principes de fiscalité de l assurance de persnnes Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

Le concept de qualité chez un gérant de fonds

Le concept de qualité chez un gérant de fonds Le cncept de qualité chez un gérant de fnds Page 1 f 6 Le cncept de qualité, pur les prduits financiers en général et les fnds en particulier, est difficile à appréhender. La qualité, au sens des nrmes

Plus en détail

Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pour les volontaires en recherche et sauvetage

Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pour les volontaires en recherche et sauvetage . Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pur les vlntaires en recherche et sauvetage Objectif De furnir aux assciatins réginales de la GCAC des directives pur déterminer, enregistrer

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR* DU CONSEIL D ADMINISTRATION

REGLEMENT INTERIEUR* DU CONSEIL D ADMINISTRATION ESSILOR INTERNATIONAL Sciété Annyme Siège scial 147 rue de Paris 94227 CHARENTON CEDEX 712 049 618 RCS CRETEIL REGLEMENT INTERIEUR* DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Établi par le Cnseil d administratin dans

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES 1.1. Qualificatin juridique En applicatin de la directive eurpéenne 2002/92/CE du 9 décembre 2002 sur l intermédiatin en assurance (dite DIA), l article L. 511-1 I du Cde des

Plus en détail

1 OBJET DE LA CONSULTATION

1 OBJET DE LA CONSULTATION CONSULTATION DANS LE CADRE DE L ASSISTANCE SYSTEME ENVIRONNEMENTS INFORMATIQUES Z/OS, UNIX, WINDOWS AU CTIG (INRA DE JOUY EN JOSAS) 1 OBJET DE LA CONSULTATION Le CTIG suhaite btenir une assistance système

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

Solevia patrimoine EN BREF

Solevia patrimoine EN BREF Slevia patrimine Chercher à valriser vtre patrimine, cmpléter vs revenus u encre ptimiser vtre transmissin avec slevia patrimine. EN BREF Slévia patrimine est un cntrat d assurance vie de type multisupprt

Plus en détail

NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013

NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013 NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013 VUE D ENSEMBLE Le Sentier est un rganisme enregistré de bienfaisance à but nn lucratif vué à la réalisatin de la cnstructin et de la prmtin du sentier

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021)

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021) Intrductin Ce plan pluriannuel expse les grandes lignes de la stratégie des Services à l enfance Grandir ensemble pur prévenir et éliminer les bstacles à l accessibilité afin de répndre aux exigences actuelles

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

- 16 - Le tableau de financement Partie 2

- 16 - Le tableau de financement Partie 2 - 16 - Le tableau de financement Partie 2 Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Variatins d'explitatin, Variatins hrs explitatin, Variatins de trésrerie. Bilan fnctinnel. Bilan fnctinnel et variatins,

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs MSc avec prjet supervisé en marketing Lignes directrices à l intentin des étudiants et prfesseurs Le prjet supervisé Avec mémire u avec prjet supervisé, la M. Sc. en gestin mène, au chix de chacun, à des

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

LES HOTELS DE PARIS Société Anonyme au capital de 10.000.000 euros Siège social : 20, avenue Jules Janin 75116 PARIS 388 083 016 RCS PARIS

LES HOTELS DE PARIS Société Anonyme au capital de 10.000.000 euros Siège social : 20, avenue Jules Janin 75116 PARIS 388 083 016 RCS PARIS LES HOTELS DE PARIS Sciété Annyme au capital de 10.000.000 eurs Siège scial : 20, avenue Jules Janin 75116 PARIS 388 083 016 RCS PARIS RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1409831L/Bleue-1 ----- ETUDE D IMPACT. I. Situation de référence et objectifs de l accord ou convention

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1409831L/Bleue-1 ----- ETUDE D IMPACT. I. Situation de référence et objectifs de l accord ou convention RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du dévelppement internatinal PROJET DE LOI autrisant l apprbatin de l accrd entre le Guvernement de la République française et le Guvernement de

Plus en détail

ANNEXE 4 REGLEMENT FINANCIER

ANNEXE 4 REGLEMENT FINANCIER ANNEXE 4 REGLEMENT FINANCIER Le règlement financier de la Fédératin Française de Canë-Kayak (FFCK) s inscrit dans l ensemble des dispsitins législatives et réglementaires s appliquant aux assciatins en

Plus en détail

MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX. Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF

MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX. Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF 1 1. Principe a. Qu entend-n par directives cmmunales? b. Intérêt de la

Plus en détail

LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE DISPOSITIONS RELATIVES A LA TRANSACTION-VENTE

LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE DISPOSITIONS RELATIVES A LA TRANSACTION-VENTE mars 2014 LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE DISPOSITIONS RELATIVES A LA TRANSACTION-VENTE La li n 2014-366 du 24 mars 2014 pur l accès au lgement et un urbanisme rénvé (ALUR) est parue

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014

RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014 RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014 PAIRI DAIZA SA - RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014 infrmatin réglementée - Publié le 31 INTRODUCTION En tant que

Plus en détail

Charte de l Audit Interne

Charte de l Audit Interne Charte appruvée par le Cnseil d Administratin de l Université de Strasburg (initiale : 08/06/2010 ; révisin : 25/09/12) Charte de l Audit Interne Charte de l Audit Interne Charte de l audit interne rganisant

Plus en détail

Banque Scotia Charte Comité de direction et d'évaluation des risques

Banque Scotia Charte Comité de direction et d'évaluation des risques Banque Sctia Charte Cmité de directin et d'évaluatin des risques Attributins, bligatins et respnsabilités du Cmité de directin et d'évaluatin des risques du cnseil d'administratin («le cmité»). A. Mandat

Plus en détail

MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172)

MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172) . MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172) Part du fnds : «Classique» Objectifs et plitique d investissement : Prfil de risque et de rendement A risque plus faible, A risque plus élevé, Rendement

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Réfrme des retraites La cessatin prgressive d activité Guide de la cessatin prgressive d activité des fnctinnaires et des agents nn titulaires

Plus en détail

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone PREMIER MINISTRE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE SECRETARIAT D ETAT A L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DÉLÉGATION INTERMINISTÉRIELLE À L AMÉNAGEMENT

Plus en détail

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Mars 2011 COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Prtcle relatif aux cndminiums et aux cpératives de lgement en Ontari Les étapes suivantes ne snt que

Plus en détail

CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT

CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT Faire u accepter des cadeaux d'entreprise et des prpsitins de divertissement

Plus en détail

La Fédération F3C-CFDT, représentée par M. Denis TOUATI. La Fédération CSFV-CFTC, représentée par M. Alexandre PICAUD

La Fédération F3C-CFDT, représentée par M. Denis TOUATI. La Fédération CSFV-CFTC, représentée par M. Alexandre PICAUD sur 7 travail. ECF, représenté par M. André VINCENT LECHAT Et D une part IFEC, représenté par M. Francis PRÊCHEUR Entre DE LA DUREE DU TRAVAIL - AVENANT 24 bis RELATIF AU CALCUL ANNUEL EN JOURS Branche

Plus en détail

APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016

APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016 APPEL À COMMUNICATIONS Cllque internatinal sur la mesure des prduits culturels numériques 9 au 11 mai 2016 Date limite de sumissin : 29 ctbre 2015 Cntexte La transfrmatin numérique des mdes de créatin,

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS

NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS NOTE DE PRESENTATION DE LA FORMULE QUIETUDE PLUS Buygues immbilier est un acteur majeur de l immbilier neuf. Nus smmes à vs côtés pur vus guider dans vtre chix d investissement tut en respectant vs prirités.

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Cmmuniqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricle relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de prximité et des métiers qui leur snt assciés Il renfrce sa slidité financière

Plus en détail

Strasbourg, le 09/07/2012

Strasbourg, le 09/07/2012 Directin de la Prtectin et de la Prmtin de la Santé Pôle émetteur : Santé et Risques Envirnnementaux Enjeux sanitaires de la qualité de l air : Nte de synthèse relative à l Impact sanitaire de la pllutin

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal MARCHE de Service REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION R. P. C. n 074 B 037/05 Mde de cnsultatin : marché passé en la frme d une prcédure adaptée

Plus en détail

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M 28-02-2007 Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M Chiffre d affaires : 36,3 M en hausse de 71% Résultat net de 12% du

Plus en détail

ERES LFP PATRIMOINE FLEXIBLE

ERES LFP PATRIMOINE FLEXIBLE Epargne Retraite Et Salariale ERES LFP PATRIMOINE FLEXIBLE Rapprt Annuel au 28 mars 2013 - Identificatin de l OPCVM Nature juridique Classificatin Affectatin des résultats Orientatin de placement Changements

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE Dans une planificatin financière intégrée, l établissement du cût de la vie cnstitue une étape essentielle qui servira à : assurer la chérence entre le cût de la vie et

Plus en détail

Réunion des entreprises d énergies renouvelables

Réunion des entreprises d énergies renouvelables Discurs de Mme Séglène Ryal Ministre de l Éclgie, du Dévelppement durable et de l Énergie Paris, le vendredi 16 janvier 2015 Réunin des entreprises d énergies renuvelables Mesdames et Messieurs, les chefs

Plus en détail

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif Prgramme de surveillance : Dévelppement prfessinnel Dcument explicatif DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL Questinnaire d aut-inspectin«(qai) Plan d atteinte des standards (PAS) Plan de prise en charge du patient

Plus en détail