Recycle4Chimps Chasse aux trésors dans les téléphones mobiles L étonnant voyage des matières premières

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recycle4Chimps Chasse aux trésors dans les téléphones mobiles L étonnant voyage des matières premières"

Transcription

1 Chasse aux trésors dans les téléphones mobiles L étonnant voyage des matières premières Outil pédagogique sur le thème des matériaux présents dans les téléphones portables

2 Chasse aux trésors dans les téléphones mobiles L étonnant voyage des matières premières Outil pédagogique sur le thème des matériaux présents dans les téléphones portables Ce matériel pédagogique a été adapté par le Jane Goodall Institute Belgium d après la version créée en allemand par le Jane Goodall Institute Austria. Sous la direction de : Ingrid Bezikofer Traduction de l allemand par : Johanna Angillis Relecture : Magali Lecocq Mise en page : Ingrid Bezikofer Adaptation du jeu de la ficelle développé initialement par Daniel Cauchy. Images : Amaury Orozco Photos : crédits JGI Belgium Edition : 2016 Reproduction autorisée. Il est interdit de commercialiser ce document, d en utiliser les visuels et logos en dehors des formations réalisées en classe ou groupe d animation. Jane Goodall Institute Belgium Mundo-J (Trône) Rue de l Industrie Bruxelles Tel. :+32(0)2/ «Si on comprend, on se sent concerné. Si on se sent concerné, on aide. Si on aide, on sera sauvé.» Dr. Jane Goodall

3 Chers enseignants, Nous vous remercions pour l intérêt que vous portez à l environnement, et d avoir décidé d utiliser cet outil pédagogique sur le thème des téléphones portables. Plus de 87% des enfants et adolescents âgés de 12 à 19 ans possèdent aujourd hui leur propre téléphone portable 1. Au cours de ces dernières années, ces appareils aux fonctions multiples semblent être devenus indispensables dans le quotidien de nos jeunes. Toutefois, cet outil est aussi un précieux moyen d organisation pour les adultes, aussi bien dans leur vie professionnelle que dans leur vie privée. Avec l accès à internet il permet de nous connecter en ligne partout et tout le temps. Les téléphones portables sont devenus bien plus qu un moyen de communication classique ; ils offrent désormais un accès direct à l information, nous aident à nous organiser, nous divertissent et nous aident à garder le contact où que nous soyons. 2 Avec l essor du téléphone portable, l approche pédagogique moderne a considérablement changé à ce sujet. Il est devenu, en l espace de quelques années, l outil de l éducation aux médias. Roots & Shoots Roots & Shoots est un programme éducatif humanitaire et environnemental créé pour soutenir et mettre en réseau des jeunes citoyens actifs. «Chacun de nous compte. Chacun de nous a un rôle à jouer.» Dr. Jane Goodall L outil pédagogique que vous avez entre les mains n a toutefois pas pour objectif l apprentissage aux médias. Il s agit plutôt d un outil didactique dont le but est de mettre en évidence à l aide de l exemple du téléphone portable, les conséquences sociales et écologiques qui liées à leur production mondialisée. Profitant de l attachement naturel que les jeunes éprouvent pour leur GSM, l enseignant pourra dès lors se baser sur les connaissances déjà acquises et la grande motivation pour cette thématique pour aborder le sujet. Au nom du réseau Roots & Shoots, nous souhaitons vous encourager, vous-même et vos élèves, à vous engager pour la protection de notre environnement et la conservation de la nature! Démarrer votre propre projet, qu il soit ponctuel ou sur le long terme. Vous pouvez également participer à notre campagne de collecte de téléphones portables et petits déchets électroniques «Recycle4Chimps». Nous nous tenons à votre disposition pour toute question ou besoin d assistance à la mise en place de vos projets. Votre équipe Roots & Shoots 1 Media behaviour of young people mobile phone/smartphone, Upper Austria, Study on young people and media 2013 (Medienverhalten der Jugendlichen Handy/Smartphone, OÖ., Jugend-Medien-Studie 2013) 2 Consequences of globalisation of the IT business, example mobile phone, Germanwatch e.v., 2010 (Folgen der Globalisierung der IT- Branche am Beispiel Handy, Germanwatch e.v., 2010) 3

4 Table des matières Chapitre 1 Le périple de mon téléphone portable Chapitre 2 Des trésors dans mon téléphone portable Chapitre 3 Le recyclage, ça paie! Fiche pratique 1 Chaine de production Fiche pratique 2 Anatomie d un téléphone Fiche pratique 3 Tableau périodique Fiche pratique 4 Liste des matières premières et de leur utilisation Fiche pratique 5 Jeu de la ficelle Quel est le lien entre mon téléphone et les chimpanzés? Ce projet est soutenu par: La Ville de Bruxelles - Cellule Solidarité Internationale ASBL BRISSI Boulevard Anspach, Bruxelles 4

5 Chapitre 1 Le périple de mon téléphone portable Les téléphones portables parcourent le monde, non seulement au cours de leur utilisation, mais aussi tout au long de leur «cycle de vie». Ils représentent un exemple typique des actuelles chaînes de production globalisées, faisant intervenir un grand nombre de sous-traitants. À l heure actuelle, il existe dans le monde plus de 4 milliards d utilisateurs de téléphones mobiles. La demande croissante favorise la création d emplois, mais occasionne aussi de nombreux problèmes sociaux et écologiques. Contexte : Les téléphones mobiles sont des produits de consommation dont la fabrication nécessite beaucoup de ressources et d énergie à l échelle globale. Objectif d apprentissage : Les chaînes de production des téléphones mobiles et leurs impacts écologiques et sociaux. Matériel : De la laine ou de la ficelle ainsi qu une copie des cartes thématiques (Fiche pratique 1). Contenu didactique : Dessinez avec vos élèves un schéma qui retrace le cycle de vie d un téléphone portable. Placez un téléphone au centre de ce schéma. Questionnez-vous sur l origine de cet appareil, sur la provenance des matières premières nécessaires à sa fabrication, ainsi que sur les différents intervenants qui y ont participé. À l aide des illustrations, déterminez les différentes étapes parcourues par les téléphones portables au cours de leur «vie». Abordez ici l extraction des matières premières, la production, la vente et finalement la collecte des déchets. Discutez ensuite des implications politiques liées à l extraction des matières premières et des conséquences sociales, écologiques et économiques. Faites prendre conscience à vos élèves que la production de ces petits objets est laborieuse en raison des matériaux et du travail nécessaires à leur fabrication, mais aussi du trajet extraordinairement long qu ils parcourent avant d arriver jusqu ici. Sensibilisez les élèves à leur impact en tant que consommateurs. Faites-leur prendre conscience des conséquences de leur comportement sur l environnement et sur la faune dans les régions minières concernées, mais aussi sur les gens qui participent à la fabrication de ces téléphones. Réalisez avec les participants le schéma de la chaîne de production. Afin d établir les liens entre les différents éléments de la chaîne, imprimez les feuilles de travail en annexe (Fiche pratique 1). Placez le téléphone portable sur l image «Utilisation». Les autres images complèteront la série comme ceci : Extraction des matières premières Fonderie/Raffinerie Intermédiaires Fabricants Constructeurs (Licences des logiciels) Magasins/Distributeurs Une chaîne peut également être formée pour compléter le cycle de vie : Recyclage Extraction des matières premières (ici se termine le cercle) Questions Qui a un téléphone portable? Depuis quand as-tu ce téléphone portable? Qui te l a acheté? Où penses-tu que cette personne a acheté le téléphone? D où viennent les téléphones vendus dans les magasins? De quoi est fait exactement ton téléphone portable? D où proviennent ces matières premières? Qui les extrait et qui les transforme? En quoi consiste le travail aux différentes étapes de la chaîne de production? À ton avis, à quoi ressemblent les différents lieux de travail? Quelles sont les conditions de travail dans ces lieux? Combien de temps gardes-tu ton téléphone avant de le remplacer? Que se passe-t-il après? 5

6 Le cycle de vie d un téléphone portable Source: Forschungs- und Kommunikationsprojekt zur Rückgabe und Nutzung gebrauchter Handys, Wuppertal Institut, 2012 Contexte général de la production : Extraction des matières premières : Les téléphones portables contiennent plus de 60 matériaux différents, parmi lesquels le cobalt, le cuivre, le zinc et l or. On y trouve également du tantale, un métal de transition extrait d un minerai brut, rare et précieux : le coltan. Ce métal est utilisé dans la fabrication des téléphones mobiles, des consoles de jeux et des ordinateurs portables. Le coltan n est pas seulement au cœur des critiques en raison des exploitations minières illégales qui sont contrôlées par des groupes rebelles, mais aussi à cause du travail des enfants, du travail forcé et de son impact préjudiciable sur l environnement. Les conséquences écologiques de l exploitation, souvent illégale, ainsi que la destruction de la forêt tropicale et la pollution due à un traitement inapproprié des produits, ne sont que rarement mentionnées. Or, l habitat de nos plus proches cousins, les chimpanzés, est détruit à une allure inquiétante. Après l Australie, la République démocratique du Congo est le deuxième pays d où est extraite chaque année la plus grosse quantité de coltan. 6

7 Il existe pourtant des initiatives, auxquelles l industrie de la téléphonie mobile s est jointe, qui encouragent l achat de «coltan extrait de façon éthique et légale». Cependant, le minerai est généralement traité dans des pays tiers qui fondent le métal provenant de pays ou de régions différents. Une fois traité, l origine du métal ne peut plus être déterminé avec certitude, ce qui complique fortement la traçabilité. De même, il n est pas aisé pour les intermédiaires de connaître l origine des matières premières, car elles proviennent de différentes fonderies, elles-mêmes s approvisionnant auprès de plusieurs mines. La transparence dans ce secteur est donc limitée. Production : De plus en plus de biens électroniques sont produits dans les pays en voie de développement. Au cours de ces dernières années, les fabricants ont délocalisé leurs unités de production, le plus souvent vers l Asie. Cela leur permet de réduire les coûts de fabrication et d être présents sur les marchés émergents. Il est désormais courant que les grandes marques ne produisent plus elles-mêmes, mais qu elles soustraitent à des fournisseurs externes. Dans leur course au profit, les entreprises délaissent les aspects sociaux et négligent les droits des travailleurs. Les problèmes les plus fréquents sont les bas salaires, les heures supplémentaires excessives, la violation des droits de s organiser en syndicats, le manque de sécurité et de protection de la santé sur les lieux de travail, ainsi que la croissante insécurité d emploi due aux contrats temporaires ou intérimaires. L industrie électronique est en outre malheureusement connue pour appliquer dans les pays producteurs des politiques antisyndicales résultant en un faible taux de syndicalisation et en l insuffisance de conventions collectives. Vu le nombre élevé de composants qui constituent les téléphones, il est très difficile, voire impossible pour les distributeurs de téléphonie mobile de connaître l ensemble des intermédiaires de fabrication. Utilisation : La consommation en ressources naturelles lors de l utilisation des GSM est assez faible et se limite principalement à sa consommation d énergie. Lorsqu on compare cette consommation à celle utilisée pour la fabrication, elle se révèle relativement faible en raison de la courte durée d utilisation. Il faut cependant également prendre en compte dans le calcul de l empreinte écologique d autres facteurs indirects. En effet, les stations de base, les antennes, les commutateurs téléphoniques et les systèmes de distribution liés au réseau mobile sont indispensables au fonctionnement de l appareil et sont très énergivores. Au final, la part de ressources naturelles utilisées dans la phase d utilisation n est pas si négligeable! Elimination des déchets : Que deviennent les téléphones mobiles lorsqu ils ne sont plus utilisés? 7

8 La plupart finissent au fond d un tiroir, d autres sont revendus ou encore donnés à des amis ou à des membres de la famille. Peu d entre eux sont recyclés. Certains se retrouvent même dans nos poubelles de déchets ménagers. Lorsque l on considère ce que leur fabrication a coûté en ressources, les téléphones portables sont pourtant bien trop précieux que pour achever ainsi leur vie. Grâce au recyclage il est possible d au moins récupérer une partie des matières premières pour un nouveau cycle de production. Liens et autres pistes pédagogiques Les secrets inavouables de nos téléphones portables Le recyclage des déchets électroniques (Productions Campagne Première) Agissez avec Recyca Family Box - Blood in the Mobile (VF) - Un documentaire de Franck Poulsen Piasecki DVD en location au Jane Goodall Institute Belgium Call to Action la Campagne du Jane Goodall Institute Autres idées pédagogiques : Le périple des téléphones portables Matériel: Atlas (carte du monde), de la ficelle Instructions : Lisez avec les élèves le texte ci-dessous qui retrace un trajet possible d un téléphone portable. À l aide d une ficelle reconstituez le réseau de transport et de production sur une carte du monde. Un voyage incroyable Le cuivre (Cu) est extrait au Chili. Cette extraction nécessite la consommation d une grande quantité d énergie. L or (Au) provient d Afrique du Sud, l argent (Ag) de Russie et le tantale (Ta) de la République démocratique du Congo. Ces matières premières sont ensuite envoyées en Chine. C est dans ce pays que sont fabriqués, par des procédés à la fois manuels et mécaniques, les produits dits semi-finis, c est-à-dire les petites pièces détachées. Ces produits semi-finis sont alors transportés en Malaisie, où les téléphones mobiles sont assemblés et emballés. Ces téléphones voyagent ensuite jusqu en Allemagne dans un des points de distribution d un des principaux fabricants de téléphones mobiles. Et de là ils sont finalement envoyés chez les commerçants de ton pays où tu peux finalement l acheter. Les petites pièces de cuivre présentes dans les téléphones ont alors parcouru environ km pour arriver jusqu à chez nous. Thèmes à aborder : Quels moyens de transport sont utilisés pour acheminer les matières premières, les pièces détachées et les téléphones portables? Quel est, selon les élèves, l impact environnemental de ces différents modes de transport et ces différentes étapes de fabrication? Quelle est, d après eux, la raison de tous ces voyages? Quelles sont les conséquences de ces voyages sur l environnement et sur les gens? 8

9 Source: Commission Européenne, 2013 Un téléphone portable raconte sa vie Matériel : Vous pouvez par exemple utiliser du carton pour fabriquer un écran de télévision, une brosse ou S tout objet similaire qui servira de micro, ou bricoler un faux journal papier. Instructions : L enseignant ou le facilitateur prend son téléphone portable et raconte une petite histoire stimulante. Par exemple : Mon vieux téléphone portable Je vous présente mon téléphone portable. Si ce téléphone pouvait parler, il vous raconterait un tas de choses : il vous dirait par exemple que sa propriétaire le laisse parfois traîner, et qu elle l a même oublié un jour dans un train, mais que, par chance, elle l a finalement récupéré. Qu est-il déjà arrivé à votre téléphone portable? D où vient-il? Comment a-t-il été fabriqué? Qui sont les personnes qui ont participé à sa fabrication? Où a-t-il déjà voyagé? A-t-il déjà eu d autres propriétaires et qu a-t-il vécu à ce moment-là? Qu a-t-il déjà entendu? Comment et où va-t-il finir? Désignez maintenant trois groupes : Le deuxième groupe discute de la phase d utilisation des téléphones portables et le troisième groupe se penche sur les «vieux jours» des téléphones portables Que deviennent-ils? Est-ce qu ils finissent à la poubelle? Est-ce qu ils font partie des déchets que l on trie? Est-ce qu ils sont complètement recyclés ou est-ce que certaines pièces sont réutilisées dans d autres appareils? Chaque groupe a dix minutes pour réfléchir à d éventuelles histoires que le téléphone portable aurait à raconter. Toutes les idées sont permises. N hésitez pas à être original! Variante: Plutôt que de raconter l histoire vécue par le téléphone, les groupes peuvent aussi simuler une émission télévisée ou imaginer une pièce de théâtre dans laquelle le téléphone portable serait interviewé, ou encore inventer une histoire et en faire une bande dessinée. Si vous décidez d en faire un spectacle, pourquoi ne pas le filmer ou même le présenter à d autres classes et/ ou aux familles? Cette idée provident du kit éducatif créé par Elektroaltgeräte Koordinierungsstelle Austria GmbH Le premier groupe joue le rôle des fabricants de téléphones portables et réfléchit aux possibilités de créer un téléphone qui pourrait être utilisé plus longtemps et de manière plus durable. 9

10 Chapitre 2 Des trésors dans mon téléphone portable Les téléphones portables renferment une soixantaine de matières premières précieuses. L extraction de nombreuses de ces matières a lieu dans les forêts tropicales d Afrique. Ces extractions entraînent la destruction des forêts primaires, et par conséquent la réduction de l habitat de nombreux végétaux et animaux sauvages. Mais cette extraction (qui est partiellement illégale) cause également de gros problèmes sociaux. Des groupes armés s affrontent pour prendre le contrôle sur les différentes ressources. Le marché des minéraux précieux finance ensuite leurs activités politiques et militaires. Objectif d apprentissage : Sensibilisation au thème des matières premières, de leur importance et de leur valeur. Matériel : De vieux téléphones portables, des outils, la fiche pratique «Anatomie du téléphone portable». Contenu didactique : En prenant l exemple des téléphones mobiles, les élèves découvrent dans ce chapitre la notion de matières premières et leur impact dans notre quotidien. Ils prennent connaissance des différents éléments qui composent les téléphones portables et les matières premières dont sont composés ces éléments. Les élèves réalisent que les matières premières renfermées dans ces téléphones sont des ressources limitées et précieuses. Les composants d un téléphone portable Matériel nécessaire : un vieux téléphone portable, des outils (tournevis, pince ), des petits bouts de papier pour l étiquetage, la fiche pratique avec le tableau périodique et la fiche pratique «Anatomie du téléphone portable» Instructions : Lors de cet exercice, les élèves auront l occasion de montrer leurs compétences techniques. Les participants, par deux ou en groupe, démontent consciencieusement et avec le moins de dégâts possible un vieux téléphone portable. Ils placent ensuite devant eux de façon bien visible les différents éléments démontés. Il devrait y avoir au minimum 4 parties (l écran, le circuit imprimé, la batterie, le boîtier). Les élèves les identifient et les étiquettent. Grâce à la fiche pratique 2, les élèves déterminent quelles sont les matières premières contenues dans chacun des éléments du téléphone, et les identifient également. Ensuite les élèves repèrent toutes ces matières premières dans le tableau périodique des éléments (Fiche pratique 3). Où places-tu les matières premières? Matériel : Fiche pratique 4, une paire de ciseaux Instructions : Découpez toutes les petites cases du tableau de la fiche pratique 4 et triez-les en deux tas distincts. Les participants essayent, seul ou en groupe (à l aide de la fiche pratique 4), de retrouver les paires. Le voyage d un téléphone portable Instructions : Pour commencer, montrez à tout le monde le téléphone portable démonté et donnez une courte explication sur les différentes pièces qui le composent. Les élèves se divisent ensuite pour composer différents groupes, un par élément. La répartition des différents groupes sera déterminée en fonction des détails à donner sur chaque élément. Châssis en plastique (matière plastique rigide) : le plus grand groupe Vitre de l écran d affichage (verre) Touches (matière plastique souple) Batterie Haut-parleur Circuit électronique Métaux : fer, aluminium, etc. Métaux précieux : argent, or, etc. Lorsque les élèves ont rejoint un groupe, ils réassemblent les différentes pièces détachées du téléphone portable. Le châssis en plastique est laissé à l écart de toutes les autres pièces. Ces autres pièces sont assemblées selon votre intuition. Quand le téléphone est prêt, les élèves répètent le nom de leur groupe à voix haute et se laissent ensuite tomber par terre (le téléphone se casse). Déterminez à présent quelles pièces sont recyclées et sous quelle forme? Un par un, chaque groupe est examiné de plus près. Dans ce cas-ci ils sont appelés comme experts. Cette idée provident du kit éducatif créé par Elektroaltgeräte Koordinierungsstelle Austria GmbH 10

11 Contexte général sur les matières premières : Les téléphones mobiles sont composés, d environ 50% de matières plastiques, d environ 28% de métaux divers (dont 15% de cuivre parmi de nombreux autres métaux), d environ 15% de verre et de céramique. À cela s ajoute environ 4% de carbone et environ 3% d autres matières (Reller et al., 2009). Les matières plastiques entrent principalement dans la composition de boîtiers, des claviers et des cartes de circuits imprimés. Les métaux servent pour les câbles, les connexions, le circuit imprimé et la batterie. Le verre et la céramique sont utilisés pour l écran LCD et l incorporation des cristaux liquides. Les éléments contenus dans les téléphones mobiles : Carbone (C), hydrogène (H), cuivre (Cu), aluminium (Al), fer (Fe), silicium (Si), tantale (Ta), nickel (Ni), étain (Sn), chrome (Cr), Plomb (Pb), néodyme (Nd), Zinc (Zn), Argent (Ag), palladium (Pd), or (Au), antimoine (Sb), titane (Ti), bismuth (Bi), cobalt (Co), béryllium (Be), lithium (Li), bore (B), azote (N), oxygène (O), fluor (F), magnésium (Mg), phosphore (P), soufre (S), chlore (Cl), potassium (K), calcium (Ca), manganèse (Mn), gallium (Ga), arsenic (As), brome (Br), strontium (Sr), yttrium (Y), zirconium (Zr), niobium (Nb), molybdène (Mo), ruthénium (Ru), indium (In), baryum (Ba), lanthane (La), cérium (Ce), néodyme (Nd), tungstène (W), platine (Pt). Le cadmium (Cd) et le mercure (Hg) ne devraient pas s y trouver. De nombreux matériaux contenus dans les téléphones mobiles, comme l or, l argent, le palladium, le cuivre, le zinc et le coltan (le colombitetantalite, minerai à partir duquel est produit le tantale), sont prélevés dans les forêts tropicales d Afrique, sans aucune préoccupation des conséquences écologiques, sociales ou sanitaires métamorphosant ces forêts luxuriantes en un paysage lunaire. La destruction de ces forêts primaires entraîne la perte d habitats dont sont victimes tant les animaux sauvages et les végétaux que les populations locales. On peut très clairement le constater à la réduction drastique du nombre de Grands Singes au Congo, en Ouganda et dans 18 autres états africains. Il y a 50 ans, un million et demi de chimpanzés vivaient encore dans ces pays. Aujourd hui, ils ne seraient plus que au maximum. Le deuxième plus grand gisement de coltan au monde se trouve en République démocratique du Congo. L extraction de ce minerai et de la cinquantaine d autres matières premières est laborieuse, nécessite de grands espaces, une grande quantité d énergie et d eau, et a des conséquences dramatiques dans ces régions écologiquement sensibles. Ce sont pourtant précisément ces matières premières que l on retrouve dans les appareils que nous utilisons chaque jour comme les ordinateurs, les téléviseurs, et bien entendu les téléphones portables. A travers ce projet il est essentiel de faire comprendre aux jeunes qu ils peuvent eux aussi exercer une influence sur ces évènements qui, bien qu ils puissent leur paraître éloignés (en apparence), les concernent pourtant dans leur rôle de consommateur. Au total, le téléphone mobile est composé d environ 60 matières différentes. étain 1% nickel 2% fer 3% chrome argent 1% 2% zinc 2% tantale 1% plomb 1% autre 3% cuivre 15% plastique 50% cobalt ou lithium 4% verre, céramique 15% Source : Wuppertal Institut plastique à renfort fibre de carbone 4% 11

12 Autres idées pédagogiques : Jeu - Raréfaction des ressources Matériel et préparation : Avant de commencer le jeu, préparez des cercles de différentes tailles avec de la corde ou de la ficelle. Le nombre total de cercles correspondra au nombre d élèves. Préparez vos cercles en respectant les dimensions suivantes : un grand cercle, qui pourrait faire tenir debout en se serrant environ deux tiers des élèves (environ 6 m de diamètre) plusieurs petits cercles, assez grands pour 5 personnes (+ ou - 3,50 m) quelques autres cercles, assez grands pour 2 ou 3 personnes (ca. 2,20 m) et enfin de plus petits cercles (environ 60%) pour une seule personne (+ ou - 1,10 m) Astuce: Si vous n avez ni corde ni ficelle à disposition, vous pouvez également utiliser des cerceaux, de type Hula Hoop par exemple. Tous les cercles sont disposés sur le sol à une distance d environ 40 cm l un de l autre. Introduction: "J aimerais vous proposer un jeu interactif pour vous montrer à quel point les ressources deviennent rares. Imaginez que le cercle dans lequel vous vous trouvez représente une ressource importante (une matière première par exemple, ou encore votre habitat). Pour pouvoir continuer à jouer, vos deux pieds doivent toujours se trouver dans un seul cercle après chaque changement et ils ne peuvent pas toucher ni la corde ni le sol à l extérieur des cercles. " Vérifiez que tout le monde est bien en place. Début du jeu : "Dès que je dis CHANGER chacun de vous doit trouver une place dans un autre cercle. Quand tout le monde est en place, je crie à nouveau CHANGER et vous changez de nouveau de place. Prêts? Ok, CHANGER!" Attendez un peu et contrôlez ensuite que tout le monde a bien trouvé une place dans un des cercles. L animateur du jeu peut alors faire remarquer ceci : «Les ressources se font de plus en plus rares!» À chaque changement, essayez de réduire de plus en plus le nombre de cercles. Et lorsqu il ne restera plus qu un ou deux grands cercles sur le sol, il ne sera alors plus possible pour tout le monde de trouver une place. Certains joueurs vont alors être contraints de rester hors des cercles. Vous pouvez éventuellement intervenir en posant cette question : «Est-ce vous trouvez cela juste que la réussite de certains se fasse au dépens des autres?» ou «Est-ce que cela vous paraît acceptable que le succès de quelques-uns provoque l échec des autres?». Cette question fera probablement réagir les joueurs, qui devraient, suite à cette remarque, essayer de se serrer encore plus afin que tout le monde puisse trouver une place. Ils demandent souvent, par exemple, s ils peuvent se mettre sur la pointe des pieds. Une réponse appropriée serait : «Tout ce qui n est pas interdit ou dangereux est permis.» À partir de ce moment-là, les joueurs commencent à être créatifs ils s asseyent par exemple à l extérieur du cercle en gardant les talons dans le cercle. En tant qu animateur du jeu, il est important d observer la façon dont les stratégies se mettent en place, qui en est à l origine, si les propositions sont appliquées ou ignorées. Le jeu est terminé quand tous les participants sont à nouveau parvenus à poser leurs deux pieds dans un cercle et qu il n est plus possible d en retirer. Le jeu peut également se finir une fois que les élèves réalisent que seuls les cercles vides sont écartés du jeu et qu ils ne quittent leur place que lorsqu ils sont sûrs que quelqu un prendra leur place. Félicitez les élèves pour leurs stratégies et discutez ensemble du déroulement du jeu. Déroulement du jeu : À chaque changement, retirez un ou plusieurs petits cercles dès qu ils sont inoccupés. Il n y a donc plus assez de cercles pour tout le monde. L agitation commence à se faire ressentir. Il faut désormais se partager les cercles. 12

13 Chapitre 3 Le recyclage, ça paie! Au cours des chapitres précédents les élèves ont découvert le contenu précieux des téléphones portables. Cette dernière unité devrait leur permettre de réfléchir à ce qui advient de leurs téléphones une fois qu ils ne sont plus utilisés. Objectif d apprentissage : Sensibilisation au traitement approprié des téléphones portables en fin de vie. Matériel : Quatre grandes feuilles A2 et des marqueurs. Contenu didactique : L utilisation croissante d appareils électroniques, tels que les téléphones portables, entraîne directement une augmentation des déchets électroniques. Bien que les téléphones soient très petits, ils contiennent un grand nombre de substances potentiellement dangereuses, et un grand nombre de métaux précieux. Il est dès lors essentiel qu ils soient recyclés de façon appropriée et complètement. Si le taux de recyclage des téléphones mobiles augmentait, moins de métaux devraient être extraits dans le milieu naturel et moins de substances dangereuses pourraient contaminer l environnement. Au cours de cette partie, les participants essaieront de réfléchir à leur utilisation personnelle de téléphones portables, discuteront des manières de les garder plus longtemps en vie et analyseront ce qui se passe avec ceux qui ne fonctionnent plus et comment ils sont recyclés. Café du Monde «La vie d un téléphone portable» Le groupe est divisé en quatre plus petits. Chaque groupe reçoit une grande feuille et se voit désigner un thème : Groupe A : Quelle mesures vois-tu pour augmenter la durée de vie d un téléphone portable? Groupe B : Pense à une publicité pour les téléphones portables typique. Quel est le but du fournisseur? Imagine que tu dois promouvoir l utilisation durable d un téléphone mobile. A quoi ressemblerait la publicité? Groupe C : Que dois-je faire avec mon téléphone portable lorsqu il ne fonctionne plus? Groupe D : Il y a une boîte de recyclage des téléphones portables dans ta classe. Les téléphones recyclés protègent l environnement. Le Jane Goodall Institute reçoit 1 euro pour chaque téléphone recyclé. Que feraistu pour que la campagne soit un succès? Les élèves réfléchissent à des réponses possibles pour chacune des questions. Une personne par groupe est désignée comme leader et note les réponses sur la feuille A2. Après 5 à 10 minutes les élèves changent de groupe. Les leaders restent dans leur groupe. Ils informent le nouveau groupe des idées du groupe précédent. Le nouveau groupe réfléchit à d autres solutions et les note. S il y a suffisamment de temps, les groupes tournent une dernière fois. Ensuite les quatre affiches sont présentées à la classe entière. Démarrez une discussion. Réponses possibles : Groupe A : Prolonger l utilisation : - Protéger le téléphone avec une housse - Protéger le téléphone contre l humidité - Le protéger en cas de chute et de chocs Conseils pour prolonger la durée de vie des batteries : - Charger la batterie avant qu elle ne soit complètement déchargée (0% de charge) - Charger la batterie complètement - Maintenir la batterie en charge uniquement jusqu à ce qu elle soit complètement chargée - Toujours débrancher le chargeur - Lorsque le téléphone est inutilisé pour de longues périodes (plus d un mois), enlever la batterie. Réparer le téléphone lorsque défectueux Groupe B : Conception du produit et publicité : - Créer un produit écologique - Promouvoir les effets positifs d un produit écologique et éthique - Rendre le «upcycling» à la mode en promouvant l utilisation plus longue et la réutilisation par les autres - Promouvoir le «SIM-only» (l utilisateur garde son téléphone et reçoit une nouvelle carte SIM) Groupe C : - Echanger ou donner son téléphone à des amis ou famille pour qu il soit utilisé plus longtemps - Le recycler grâces aux boîtes mises à disposition du Jane Goodall Institute : les vieux téléphones portables, leurs batteries et chargeurs, ainsi que le petit matériel électronique peuvent être recyclés. Le recyclage permet au JGI de récolter des fonds pour ses projets liés à la conservation des chimpanzés en République démocratique du Congo. 13

14 - Se débarrasser auprès d autres points de collecte, tels que les magasins de téléphonie mobile et de produits électroniques. - Se débarrasser des téléphones portables en fin de vie auprès des déchetteries communales et régionales. Groupe D : - Demander à ses amis et famille s ils possèdent des téléphones portables qu ils n utilisent plus. - Encourager d autres (écoles, entreprises) à placer des boîtes de collecte. - Ecrire un article pour le journal et le site web de l école. - Se rendre dans le magasin de téléphonie mobile le plus proche et demander ce qu il advient des téléphones. Contexte général sur le recyclage : L élimination % d un téléphone portable moyen sont recyclables. Généralement, les métaux sont recyclés et les parties en plastique sont brûlées pour en extraire l énergie. Le recyclage diminue la consommation en eau et énergie comparé à la production d une quantité équivalente de matière. Seule une faible proportion des téléphones mobiles sont recyclés en fin de vie. Leur élimination se produits encore souvent dans des pays tiers sans considération pour l environnement. Les composantes high-tech sont généralement compliquées à recycler et demandent un savoir-faire et un procédé appropriés. Le recyclage économise des coûts primaires et préserve l environnement Le recyclage a du sens, tant du point de vue économique qu écologique. Par rapport à l utilisation de matières premières brutes, le recyclage possède nombreux avantages : réduction de la quantité de matières premières, diminution de la dépendance aux importations, préservation de ressources naturelles, réduction d énergie et diminution des émissions de gaz à effet de serre (DERA, 2011). Certains métaux peuvent être réutilisés presque à l infini : l or, le palladium et le cuivre recyclé gardent leurs propriétés physico-chimiques initiales (Hagelüken 2009). De plus, le taux de métal contenu dans les téléphones recyclés est supérieur à celui trouvé dans les mines. Le saviez-vous? Aujourd hui, des villes telles que Bruxelles, contiennent davantage de métaux précieux dans des déchets électroniques dormants que dans certaines mines congolaises! C est d ailleurs pour cela que l on parle de «mines urbaines». La législation européenne requiert que le coût du recyclage soit imputé au producteur et que la quantité des substances les plus dangereuses soit réduite au maximum. Ce cadre législatif a poussé les fabricants à produire des téléphones plus écologique et qui sont plus faciles à recycler. Le marché européen a de plus été davantage sensibilisé à la question environnementale. Cependant, au vu des taux de recyclage relativement faibles, de grands efforts doivent encore être fournis. Une production durable grâce à l utilisation efficace des ressources L utilisation efficace des ressources est une tendance de ce 21ème siècle. Les raisons sont les vifs débats sur la raréfaction des ressource, l augmentation des coûts d extraction de ces ressources et la gestion durable. L utilisation efficace des ressources peut être atteinte en augmentant la durée de vie des produits. En moyenne, un téléphone mobile est utilisé entre 18 et 24 mois, bien que la plupart fonctionnent au-delà de cette période. Cependant, les fabricants poussent le consommateur à acheter un nouvel appareil avec chaque nouveau forfait, ce qui raccourcit la durée d utilisation des téléphones et augmente donc la production de déchets électroniques. En Belgique, chaque année près de 4 millions de téléphones portables et smartphones sont vendus. Seul un faible pourcentage sont cependant recyclés chaque année. La plupart finissent dans les tiroirs ou sont éliminés dans les déchets ménagers. Un moyen essentiel pour augmenter le recyclage est d améliorer les infrastructures permettant la collecte. S il était possible de collecter tous les téléphones portables non utilisés ainsi que les déchets électroniques stockés dans les maisons belges, plusieurs tonnes de métaux rares et matériaux brutes pourraient être extraits et réintroduits dans le cycle de production. 14

15 Fiche pratique 1 EXTRACTION DES MINERAIS MINE 15

16 Fiche pratique 1 FONDERIE 16

17 Fiche pratique 1 NEGOCIANTS 17

18 Fiche pratique 1 USINES 18

19 Fiche pratique 1 FIRMES DE TELEPHONIE LICENCES LOGICIELS 19

20 Fiche pratique 1 DISTRIBUTEUR MAGASIN 20

21 Fiche pratique 1 RECYCLAGE 21

22 Fiche pratique 1 RECUPERATION DES MATIERES PREMIERES 22

23 Fiche pratique 2 Anatomie d un téléphone portable 23

24 Fiche pratique 3 Tableau périodique 24

25 Fiche pratique 4 Photocopiez les cartes et découpez toutes les petites cases du tableau. Triez-les en deux tas distincts. Les participants essayent, seul ou en groupe, de retrouver les paires. Elément ou matière première Utilisation dans le téléphone portable Cuivre (Cu) Circuits imprimés, câbles, connexions Silicium (Si) Micropuces et processeurs Fer (Fe) Vis et ressorts Aluminium (Al) Boîtiers en alu Lithium (Li) Accumulateur et batterie Pétrole (fabrication des plastiques) Coque Argile minéral Isolants Or (Au) Connexions Silicium (Si) Ecran (verre) Tantale (Ta) Condensateurs 25

26 Fiche pratique 5 Jeu de la ficelle des téléphones portables Ce jeu et les consignes ont été adaptés du jeu de la ficelle sur le thème de la viande développé par l association Rencontre des Continents d après une idée originale de Daniel Cauchy. Descriptif du jeu Le jeu permet de visualiser et de modéliser les liens entre notre utilisation des appareils électroniques, les éléments qui déterminent notre mode d utilisation et les impacts de ce modèle. Ces liens sont représentés par une ficelle reliant les différents acteurs en interaction. La modélisation se construit en trois cercles concentriques Au centre, le premier cercle : les produits électroniques que nous consommons. Le second cercle est celui des «organisateurs». Il comprend les éléments, organismes et institutions, qui régissent, structurent ou déterminent notre mode d utilisation. Le troisième cercle représente les impacts, sur les ressources et les divers participants du système. Il se situe à l extérieur et comprend les impacts sociaux, économiques, écologiques, sanitaires et culturels du modèle de la société d utilisation des appareils électroniques. Au début du jeu, les participants sont invités à se placer selon les trois cercles et reçoivent chacun une identité qui correspond à l un des trois cercles : Les participants placés dans le premier cercle de la classe reçoivent une carte d identité «PRODUIT» comme «je suis un GSM», «je suis un MP3», «je suis un ipad», «je suis une TV», «je suis un ordinateur», «je suis un notebook», «je suis un lecteur de DVD», «je suis une imprimerie»... Ceux qui sont installés dans le second cercle des organisateurs reçoivent des identités «ORGANISATEURS» du type «je suis une multinationale», «je suis la publicité», «je suis l O. M. C.», «je suis votre supermarché préféré», «je suis NOKIA», «je suis l O. N. U.», «je suis un mineur», etc. Tandis que ceux du troisième cercle des impacts reçoivent des cartes d identité «IMPACT» comme «Je suis le climat», «Je suis la nappe phréatique», «Je suis l air de la planète», «Je suis une forêt tropicale dense et humide», «Je suis Léo, 13 ans qui travaille dans la mine de coltan», «Je suis la paix», «je suis un chimpanzé», etc. Au cours de l animation, les différents éléments des trois cercles vont progressivement être mis en lien à l aide d une ficelle, pour former une grande toile complexe qui relie tous les participants entre eux. Chaque participant, lorsqu il a reçu son identité, dispose d un moment au cours de l animation pour exprimer qui il est, et pourquoi il se sent en lien avec d autres éléments du cercle. Ce moment représente une occasion d ajouter la dynamique du jeu de rôle à celle de l exercice de visualisation. La première phase du jeu se termine lorsque tous les participants ont décliné et joué leur identité, qu ils sont tous reliés les uns aux autres et qu ils visualisent et sentent physiquement, grâce à la ficelle qui les relie, les liens et les interactions entre eux. Les étapes suivantes du jeu sont une phase de partage des émotions, de mise en évidence du «système» et de ses règles, puis finalement une étape de construction d alternatives. 26

27 Animation du jeu : les étapes Durée : 2 à 3 h (variable en fonction des étapes 3 et 4) Nombre de participants : de 15 à 30 Avant la séance, l animateur sélectionne les identités suivant son projet pédagogique, le niveau et le nombre des participants. Matériel : une très longue ficelle, des fiches d identité (en fin de dossier). 1. Le jeu (de 45 min à 1h) A L animateur présente le jeu comme un exercice nous permettant d explorer «le monde du coltan». Il explique le déroulement du jeu et propose aux participants de jouer chacun un rôle, lié de près ou de loin à notre utilisation des appareils électroniques. L'aspect "jeu de rôle" peut être plus ou moins accentué en fonction du public et des objectifs. B Les participants sont invités à s installer en trois cercles concentriques. Le nombre de personnes par cercle est déterminé par l animateur en fonction de l importance du groupe et des cartes d identité qu il aura choisies au préalable. C L animateur distribue une carte d'identité à chaque participant, selon leur place sur les trois cercles. S'il y a des éléments que les participants ne comprennent pas, l animateur leur propose de poser de questions sur leur identité. D L animateur invite les identités des produits à se présenter. Puis demande : «Dans le cercle des organisateurs ou des impacts, qui pense être en lien avec cette classe? Et pourquoi?». E L'animateur relie les participants au fur et à mesure avec la ficelle, chaque fois que l'un d'eux se présente. L animateur peut émailler le jeu d anecdotes ou de données relatives aux identités et inciter les participants à exprimer pourquoi ils se sentent reliés les uns aux autres. Des photos et vidéos sont fournies par le Jane Goodall Institute Belgium sur demande ou peuvent être trouvées sur le web. F Lorsque chacun s est exprimé, pour clôturer l exercice, l animateur invite les participants à tirer sur le fil qui les relie aux autres afin de sentir toutes les tensions et relations au sein du système. 2. Expression du ressenti (10 min) L animateur invite les participants à exprimer ce qu ils ont ressenti pendant le jeu : impuissance, injustice, déni, incompréhension, culpabilité, surprise... Il insiste sur le partage d émotions et de ressenti, le moment n est pas à l évocation d alternatives ou d opinions. Cette phase peut être courte, mais l expérience a montré son importance pour la suite. 3. Analyse : décodage politique et éthique (20-30 min) L animateur invite les participants à identifier et décoder : - Leurs idées concernant le fonctionnement de ce système. - Les «gagnants» et les «perdants» du système. - Les relations de pouvoir au sein du système. - Les liens avec la réalité vécue par les participants et leurs places au sein du système, en tant qu acteurs de celui-ci. 4. Construction d alternatives L animateur invite les participants à se positionner : réfléchir à leur rôle au sein du système, énoncer les possibilités de changement et d engagement individuel et collectif. 27

28 Quelques idées... Diverses techniques et/ou animations sont envisageables en fonction du contexte et des objectifs de l animateur. Demander aux participants d'exprimer leurs propositions pour changer le système, sous forme de pluie d'idées. Ecrire les propositions sur un support visuel. Les alternatives peuvent être classées selon différents critères : alternatives individuelles et collectives, faciles à mettre en place, difficiles, etc. On peut également demander aux participants de les classer eux-mêmes, pour susciter le débat. Faire écrire, par groupe de 2, 3 ou 4, des cartes alternatives pour le jeu : quels produits de consommation et électroniques pour un monde durable et solidaire, pour le respect de l environnement, des personnes et des animaux? Rejouer le jeu avec ces nouvelles cartes écrites par les participants. Une technique pour susciter le débat : définir des zones au sol selon des critères choisis au préalable (important, superflu, faisable, pas faisable, individuel, collectif, etc.). Lire des propositions d'alternatives au groupe des participants et leur demander de se placer dans une des zones définies sur le sol qui semble correspondre à la proposition. Constituer des ateliers en sous-groupes de propositions alternatives, puis mise en commun de celles-ci avec un mode de restitution différent par groupe (dessin, chant, théâtre, slogan, affiches, world café, etc.). Impulser et appuyer la mise en projet alternatif du groupe, de la classe. Que pouvons-nous faire dans notre groupe, asbl, classe, mouvement? Quelles sont les pistes d actions appropriées à nos réalités, à nos contextes? Avec quels partenariats? Quelles seraient les limites de notre action, les facteurs facilitant, les obstacles? Avons-nous besoin d'une aide éventuelle? Ce genre d'initiatives existe-t-il déjà? 28

29 JE suis un TELEPHONE PORTABLE Bonjour! Je ne vous croirais pas, si vous disiez que je ne suis pas votre appareil électronique préféré! On vend environ 4 millions de téléphones portables et smartphones par jour! On m utilise tout le temps Le matin, je vous réveille, le midi, j envoie des SMS pour arranger un rendez-vous avec vos copains et le soir on sort et fait des selfies... Qu est-ce qu on s éclate! Mais saviez-vous que pour que je puisse fonctionner, on utilise du coltan? Et avec coltan, il parait que ce n est pas toujours facile... Je me demande vraiment pourquoi? JE suis un LECTEUR MP3 Coucou! Je suis votre lecteur MP3. Quand tu en as marre de ton petit frère, tu m utilises pour que tu ne l entendes plus. On fait du jogging ensemble et, bien sûr, quand tu veux te reposer, tu me prends souvent avec toi. Ce qui est intéressant, c est que tu habites en Belgique, mais qu on me fabrique en Chine. Et savais-tu que les composants qui me constituent proviennent de l autre bout du monde? On dit, qu il y en a qui viennent même d Afrique! JE suis un IPAD Je suis votre tablette tactile conçue et développée par Apple. Steve Jobs, mon papa, est une icône pour tous! Bijou de la technologie high-tech, seulement les gens cool m utilisent. Je suis assez cher à l achat, parce que Apple, dis donc, c est une belle marque! D ailleurs chaque année 80 millions d ipad sont vendus dans le monde! 29

30 JE suis un ORDINATEUR PORTABLE Pouvez-vous imaginer le monde sans moi? Je fais partie de vos vies quotidiennes. Quand vous faites vos devoirs, quand vous jouez aux jeux vidéo ou bien si vous voulez surfer sur internet, je suis là pour vous aider. Le monde ne serait pas le même sans moi Je suis aussi utilisée par les professionnels, les gouvernements, dans les bureaux et même pour préparer des guerres. Heureusement que je me suis affinée et que je ne suis plus un gros appareil encombrant. Tout ça, grâce aux métaux et à la technologie qui a fait des progrès! JE suis un LECTEUR DVD Il fut un temps, où j étais un appareil assez utilisé par les ménages. Vous vous souvenez des films qu on regardait ensemble? Mais maintenant, je me fais un peu vieux et je suis devenu un peu archaïque. Du coup, je me retrouve au fond d une cave, ou bien même, horreur! on me jette à la poubelle. Parfois, sans même me trier avec les autres déchets électroniques comme ma cousine la chaîne hifi, mon grand frère le lecteur de cassettes vidéo ou mon oncle le GPS. Imaginez l horreur! 30

31 JE suis une Multinationale Je suis une grosse entreprise multinationale. J ai des bureaux dans de nombreux pays, là où les travailleurs coûtent moins cher et où je ne dois pas respecter les mêmes règles qu en Europe et, grâce à moi, les gens trouvent du travail! Ma spécialité : la fabrication d appareils technologiques. Mon but premier est de faire des bénéfices pour mes actionnaires. J interviens partout dans le monde sans me soucier des populations, ni de l environnement. Mes gros bénéfices servent en partie à faire de la publicité, qui m aide à vendre tous mes produits. Grâce à elle, j arrive à convaincre les gens d acheter des choses qu ils n ont pas besoin et qui sont produites dans de mauvaises conditions. Même si vous ne me connaissez pas, je suis présente dans votre vie quotidienne. C est moi qui décide de la quantité et du prix des appareils électroniques. Je fixe aussi les conditions de travail : salaire, équipements Mon but n est pas d aider les gens, mais surtout de gagner de l argent. J en gagne d ailleurs beaucoup. Je paye cher pour faire passer à la télévision mes annonces publicitaires. JE suis La Publicité Je vous pousse à acheter toujours plus. Grâce à moi, vous savez ce dont vous avez besoin et ce que vous devez faire de votre argent. Ne me cherchez pas, je suis partout : à la télé, dans la rue, au cinéma, dans vos magazines préférés... même à l école. Vous ne devez surtout pas réfléchir, je m occupe de tout! Je construis ce monde prospère de l abondance. Le rêve est accessible, il suffit de l acheter. Pendant ce temps, j aide mes amies les multinationales à vendre leurs produits. Au fond, je vous éduque, vous apprends quoi faire dans les situations difficiles de votre vie. Avec moi, vous prenez les bonnes résolutions : je devrais m appeler «information», «communication», «éducation permanente»! 31

32 JE suis Angela, professionnelle du marketing Dans mon boulot, j apprends aux gens à faire le meilleur choix. Je leur montre tout ce qu ils veulent voir pour continuer à consommer sans regrets : des gens qui ont du travail grâce aux organisations multinationales, la construction d une école dans un pays du Sud, une famille heureuse qui utilise des appareils électroniques... Comme ça, tout le monde est heureux : le consommateur, l industrie qui m engage et moi-même! Je ne sais pas si je crois moi-même à tout ça, mais l important est le succès de ma campagne, n est-ce pas? JE suis un GOUVERNEMENT CORROMPU Souvent, des entrepreneurs de mon pays m appellent pour me dire qu ils sont en difficulté. Je les écoute et parfois je pleure avec eux (s il le faut). Mais après, ce sont des hommes en costume et cravate que je reçois et c est là qu on commence à parler de choses sérieuses : importations, exportations, contrats privilégiés de libre échange et combien je gagne dans tout ça! D ailleurs, on vient de m inviter à passer le week-end sur la côte d Azur pour m aider à prendre une décision Je suis l omc L Organisation Mondiale du Commerce est une organisation internationale qui regroupe actuellement près de 150 Etats, mais une trentaine de nouveaux frappent aussi à ma porte. Mon père est le GATT (Accord Général sur le Commerce et les Tarifs douaniers) et ma mère est la guerre commerciale. Le FMI (Fonds Monétaire International) et la Banque Mondiale sont mes amis. Nous avons un même rêve : instaurer la plus grande liberté possible en matière de circulation internationale des marchandises, des services et des capitaux. Je préconise donc, pour le plus grand bien de tous, de supprimer les obstacles à l épanouissement économique du marché mondial : exit les taxes à l importation, les quotas, finies les réglementations bureaucratiques encombrantes en matière de droits sociaux et de protection de l environnement. 32

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile 2 nd vie des produits technologiques Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile SOMMAIRE Electronique Grand Public : un marché de masse! Un cadre réglementaire : depuis 2006

Plus en détail

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur?

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? Pour ce module, sont proposés et présentés des phases de recherche documentaire, de

Plus en détail

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY D O S S I E R libérez- LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY La VAR organisait le 27 mars 2003 un séminaire consacré à la créativité et à la pub radio. A cette occasion, elle avait invité deux

Plus en détail

Partie. Les jouets et les jeux électroniques : l environnement en danger? L habitant. Étude de cas. A. Le trajet des jouets

Partie. Les jouets et les jeux électroniques : l environnement en danger? L habitant. Étude de cas. A. Le trajet des jouets Étude de cas Les jouets et les jeux électroniques : l environnement en danger? Partie 3 L habitant Dans les pays riches, les enfants ont en général de nombreux jouets. Aujourd hui, de plus en plus de jeunes

Plus en détail

ECO-PROFIL Production Stratifié HPL mince fabriqué par Polyrey

ECO-PROFIL Production Stratifié HPL mince fabriqué par Polyrey ECO-PROFIL Production Stratifié HPL mince fabriqué par Polyrey Août 2009 modifié Avril 2013 1 : Feuille décor imprimée ou teintée dans la masse, imprégnée de résine mélamine 2 : Surface de protection imprégnée

Plus en détail

Impacts de l'informatique : ressources, énergie, déchets ; que nous révèlent les analyses de cycle de vie?

Impacts de l'informatique : ressources, énergie, déchets ; que nous révèlent les analyses de cycle de vie? Impacts de l'informatique : ressources, énergie, déchets ; que nous révèlent les analyses de cycle de vie? 8 juin 2010 Journée InTech (INRIA) Françoise Berthoud Francoise.Berthoud@grenoble.cnrs.fr Groupe

Plus en détail

PROJET MULTIMEDIA 2005/2006

PROJET MULTIMEDIA 2005/2006 PROJET MULTIMEDIA 2005/2006 Projet : Mise en page d affiches clôturant ou annonçant une activité (sortie, visite ) Structure : accueil périscolaire / accueil quartier / local jeune Secteur enfance et jeunesse

Plus en détail

Clé USB Wi-Fi à double antenne WS-603.X2, 300 Mbps

Clé USB Wi-Fi à double antenne WS-603.X2, 300 Mbps FRA Clé USB Wi-Fi à double antenne WS-603.X2, 300 Mbps PX-8236-675 MODE D EMPLOI Clé USB Wi-Fi à double antenne WS-603.X2, 300 Mbps 04/2012 - EX:CK//EX:CK//SF FRA TABLE DES MATIÈRES Votre nouvelle clé

Plus en détail

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 I- ETUDE D UNE PHOTOGRAPHIE DE YANN ARTHUS-BERTRAND : Stockage d ordures dans la périphérie de Saint-Domingue en République dominicaine au cœur des Caraïbes Légende

Plus en détail

Transmission des données de la surveillance de l exposition interne au système SISERI Description du format de fichier

Transmission des données de la surveillance de l exposition interne au système SISERI Description du format de fichier Transmission des données de la surveillance de l exposition interne au système SISERI Description du format de fichier Méthodologie Le format CSV est un format texte, les données sont séparées par des

Plus en détail

Manuel d utilisation MA TABLETTE MAGIQUE 3-6. ans. 2014 VTech Imprimé en Chine 91-009669-006 FR. Disney Visitez le site DisneyJunior.

Manuel d utilisation MA TABLETTE MAGIQUE 3-6. ans. 2014 VTech Imprimé en Chine 91-009669-006 FR. Disney Visitez le site DisneyJunior. Manuel d utilisation MA TABLETTE MAGIQUE 3-6 ans Disney Visitez le site DisneyJunior.com 2014 VTech Imprimé en Chine 91-009669-006 FR INTRODUCTION Vous venez d acquérir Ma tablette magique de VTech. Félicitations!

Plus en détail

Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC*, quels impacts? * : technologies de l information et de la communication

Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC*, quels impacts? * : technologies de l information et de la communication Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC*, quels impacts? * : technologies de l information et de la communication LES BONS USAGES Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC, quels impacts?

Plus en détail

Les héros du recyclage. Livret de contrôle. Recycling. Heroes

Les héros du recyclage. Livret de contrôle. Recycling. Heroes Les héros du recyclage Livret de contrôle Recycling Heroes Je suis un héros du recyclage Nom: Prénom: Classe: Mon héros du recyclage favori: Qu est-ce que c est qu un héros? Un héros est serviable et s

Plus en détail

DELTA. Technologie XRF portable pour les applications PMI

DELTA. Technologie XRF portable pour les applications PMI Analyseur à fluorescence X DELTA Technologie XRF portable pour les applications PMI Identification des métaux et des alliages Contrôle et assurance qualité Sécurité et entretien Analyse exceptionnelle

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

Le premier supermarché béninois

Le premier supermarché béninois Le premier supermarché béninois Thèmes Économie, consommation, publicité Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays

Plus en détail

Fiche d animation n 1 : Pêle-mêle

Fiche d animation n 1 : Pêle-mêle Fiche d animation n 1 : Pêle-mêle Cette animation permet au participants de découvrir les différents pièges du crédit à la consommation et plus particulièrement des ouvertures de crédit. Elle suscite également

Plus en détail

Pourquoi construire son PC?

Pourquoi construire son PC? Chapitre 1 Pourquoi construire son PC? De nombreuses marques proposent des ordinateurs tout faits, du très puissant au bon marché. Dès lors, pourquoi chercher à savoir ce qu il y a dans un ordinateur,

Plus en détail

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Dans le cadre du plan DUNE, l école a reçu, pour une période de 5 mois, 6 tablettes

Plus en détail

PMI-MASTER Smart. PMI portatif. Le premier spectromètre par émission optique ARC / SPARK réellement portable

PMI-MASTER Smart. PMI portatif. Le premier spectromètre par émission optique ARC / SPARK réellement portable PMI portatif PMIP Le premier spectromètre par émission optique ARC / SPARK réellement portable ORTABI Trois possibilités de transport...... pour répondre à vos besoins Portabilité et commodité Grâce à

Plus en détail

la comparaison des ampoules

la comparaison des ampoules description la comparaison des ampoules 6 e année, Sciences et technologie Source : Adapté de TDSB, Heat in the Environment Au cours de cette activité d apprentissage, les élèves exploreront leur utilisation

Plus en détail

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC)

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) GUIDE À L INTENTION DES ORGANISATIONS Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) Pour des paniers de légumes locaux et sains, directement livrés

Plus en détail

Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons?

Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons? LYCEE FENELON : démarche Qualycée en cours Quels sont les efforts réalisés à Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons? 16/03/2015 tri sélectif à Fénelon

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la

Plus en détail

Manuel d utilisation. Mini Market éducatif. 2011 VTech Imprimé en Chine 91-002606-001

Manuel d utilisation. Mini Market éducatif. 2011 VTech Imprimé en Chine 91-002606-001 Manuel d utilisation Mini Market éducatif 2011 VTech Imprimé en Chine 91-002606-001 Chers parents, Chez VTech, nous sommes conscients que les enfants sont notre avenir. C est pourquoi tous nos jeux sont

Plus en détail

Allo, T ES OÙ? LE TÉLÉPHONE PORTABLE EN CINQ DIMENSIONS

Allo, T ES OÙ? LE TÉLÉPHONE PORTABLE EN CINQ DIMENSIONS Allo, T ES OÙ? LE TÉLÉPHONE PORTABLE EN CINQ DIMENSIONS allo, t es où? De nouvelles technologies voient sans cesse le jour. Elles nous simplifient souvent l existence, mais elles ont des conséquences sur

Plus en détail

Compte-rendu de la rencontre «Etre parent avec une tablette numérique» - le 9 avril 2013

Compte-rendu de la rencontre «Etre parent avec une tablette numérique» - le 9 avril 2013 Compte-rendu de la rencontre «Etre parent avec une tablette numérique» - le 9 avril 2013 Introduction de Claire Hédin-Vignaud, responsable de la Médiathèque Markoff : Rappel des motivations qui ont amené

Plus en détail

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion.

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion. Strength. Performance. Passion. Pour l environnement Réduire les émissions de CO 2 en optimisant les matériaux de construction et les méthodes de production Holcim (Suisse) SA Les fondements de notre avenir

Plus en détail

Internet, courriels : réduire les impacts

Internet, courriels : réduire les impacts Au bureau AGIR! Internet, courriels : réduire les impacts Limiter nos consommations d énergie et de matières premières Édition : février 2014 sommaire glossaire introduction En savoir plus sur les TIC....3

Plus en détail

NOUVEAU PAPIER GRAND FORMAT POUR TRACEURS JET D ENCRE ET PPC

NOUVEAU PAPIER GRAND FORMAT POUR TRACEURS JET D ENCRE ET PPC NOUVEAU PAPIER GRAND FORMAT POUR TRACEURS JET D ENCRE ET PPC Blanc, lisse et respectueux de l environnement sans émission de CO 2 Ce nouveau papier 100% recyclé ne génère aucune émission de C0 2 et est

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

Internet, courriel : réduire les impacts

Internet, courriel : réduire les impacts Au bureau AGIR! Internet, courriel : réduire les impacts Limiter nos consommations d énergie et de matières premières Édition : avril 2012 sommaire glossaire introduction En savoir plus sur les TIC....

Plus en détail

MC1-F www.primo-elektro.be

MC1-F www.primo-elektro.be NOTICE D UTILISATION CAFETIÈRE MUG ISOTHERME www.primo-elektro.be WWW.PRIMO-ELEKTRO.BE 2 WWW.PRIMO-ELEKTRO.BE Lisez toutes les instructions Conservez-les pour consultation ultérieure 1. CONDITIONS DE GARANTIE

Plus en détail

Introduction à l économie circulaire

Introduction à l économie circulaire Introduction à l économie circulaire Rémy Le Moigne 25 juin 2015 Agenda Les limites de l économie circulaire Les enjeux de l économie circulaire La mise en œuvre de l économie circulaire 2 Agenda Les limites

Plus en détail

Mon hochet Tut-Tut. 2014 VTech Imprimé en Chine 91-002887-00x

Mon hochet Tut-Tut. 2014 VTech Imprimé en Chine 91-002887-00x Mon hochet Tut-Tut 2014 VTech Imprimé en Chine 91-002887-00x Chers parents, Chez VTech, nous sommes conscients que les enfants sont notre avenir. C est pourquoi tous nos jeux sont conçus de manière à inciter

Plus en détail

Baladeur encodeur. multifonction. Mode d Emploi

Baladeur encodeur. multifonction. Mode d Emploi Baladeur encodeur cassette USB multifonction Mode d Emploi Baladeur encodeur cassette USB multifonction 09/2013 GS Sommaire Votre nouveau baladeur...6 Contenu... 6 Consignes préalables...7 Consignes

Plus en détail

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -,

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -, Document du professeur 1/5 Niveau 3 ème Physique Chimie Programme A - La chimie, science de la transformation de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités Comment reconnaître la présence

Plus en détail

1 /// 9 Les médias solutions

1 /// 9 Les médias solutions 1 /// 9 Les médias solutions 1. les médias la presse écrite le public le divertissement la maison de la presse le bureau de tabac le quotidien le tirage la publication les faits divers la nouvelle locale

Plus en détail

Les impacts cachés des TIC. Quels enjeux et quelles actions concrètes?

Les impacts cachés des TIC. Quels enjeux et quelles actions concrètes? Les impacts cachés des TIC Quels enjeux et quelles actions concrètes? Eric Drezet Fête de la Science CRHEA, Valbonne 19/11/2013 1 Plan Conclusion Derrière mon PC une avalanche numérique Des conséquences

Plus en détail

Fiche 22 Emballage et aliment

Fiche 22 Emballage et aliment Fiche 22 Emballage et aliment Aujourd hui, quasiment tous les produits que nous achetons sont emballés, très peu sont vendus en vrac. Pourtant, un emballage n est pas neutre : c est un objet publicitaire

Plus en détail

Viandes, poissons et crustacés

Viandes, poissons et crustacés 4C la Tannerie BP 30 055 St Julien-lès-Metz F - 57072 METZ Cedex 3 url : www.techlab.fr e-mail : techlab@techlab.fr Tél. 03 87 75 54 29 Fax 03 87 36 23 90 Viandes, poissons et crustacés Caractéristiques

Plus en détail

Sécuriser une intervention sur un poste de travail

Sécuriser une intervention sur un poste de travail Sécuriser une intervention sur un poste de travail Dominique Pagnier Table des matières 1. Introduction... 3 2. Sécurisation logique... 3 2.1. Environnement logiciel (pilotes, applications, )... 3 2.2.

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour Astuces pour! dépenser moins 2 >>> ÉDITO eau est une ressource précieuse, indispensable dans nos logements, que ce soit pour l alimentation, la préparation des L repas, l hygiène ou tout simplement notre

Plus en détail

ADEME. Analyse comparée des impacts environnementaux de la communication par voie électronique. Présentation des résultats

ADEME. Analyse comparée des impacts environnementaux de la communication par voie électronique. Présentation des résultats Direction Communication, Formation, Développement Analyse comparée des impacts environnementaux de la communication par voie électronique Présentation des résultats Juillet 2011 Contact BIO Intelligence

Plus en détail

Caméra microscope USB

Caméra microscope USB Caméra microscope USB Mode d emploi Chère cliente, Cher client, Nous vous remercions pour l achat de ce produit. Vous venez d acheter un produit qui a été conçu pour répondre à vos attentes en matière

Plus en détail

Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN

Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN SOMMAIRE 01. NATURE et découvertes en quelques chiffres 02. Construire un plan green 03. Mesurer l empreinte écologique 04. Conclusion - 2 01. NATURE

Plus en détail

Commission juridique et technique

Commission juridique et technique Autorité internationale des fonds marins ISBA/9/LTC/3 Commission juridique et technique Distr. limitée 29 avril 2003 Français Original: anglais Neuvième session Kingston, Jamaïque 28 juillet-8 août 2003

Plus en détail

CREDIT COOPERATIF. Le Crédit Coopératif BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management COOPERATIVE

CREDIT COOPERATIF. Le Crédit Coopératif BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management COOPERATIVE COOPERATIVE CREDIT COOPERATIF Crédit Coopératif NPdC 2 Bis, rue de Tenremonde BP 565 59023 LILLE Cedex Tél : 03 20 12 36 30 Fax : 03 20 30 77 66 Site : www.credit-cooperatif.fr Email : lille@coopanet.com

Plus en détail

S ORIENTER DANS UNE GARE

S ORIENTER DANS UNE GARE S ORIENTER DANS UNE GARE SÉCURITÉ FERROVIAIRE Pistes d animation pour l enseignant Niveaux : École élémentaire / cycle 3 Durée : 1 à 2 séances Domaines transversaux : Maîtrise de la langue, culture humaniste

Plus en détail

Premiers pas sur l ordinateur Support d initiation

Premiers pas sur l ordinateur Support d initiation Premiers pas sur l ordinateur Support d initiation SOMMAIRE de la partie 1 : I. Structure générale de l ordinateur... 1. L Unité centrale... 2 2. Les différents périphériques... 5 II. Démarrer et arrêter

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION Projet de règlement no. 3 : Règlement sur la responsabilisation environnementale PRÉSENTATION Présenté par Monsieur Maxime Maheu-Moisan, membre du comité exécutif,

Plus en détail

General Mobile Discovery tab 8 Tablette ordinateur

General Mobile Discovery tab 8 Tablette ordinateur General Mobile Discovery tab 8 Tablette ordinateur Guide d'installation rapide. Nos chers clients, Nous vous remercions d avoir acheté la tablette ordinateur General Mobile Discovery tab 8. Le but du présent

Plus en détail

Tri et réduction des déchets

Tri et réduction des déchets Tri et réduction des déchets dans les locaux sociaux de son établissement # 1 - Organiser le tri dans les locaux sociaux # 2 - Valoriser les déchets en organisant la collecte des poubelles # 3 - Communiquer

Plus en détail

Découvrir les électrons par le pliage, à partir de 6 ans. supraconductivité. une histoire d électrøns

Découvrir les électrons par le pliage, à partir de 6 ans. supraconductivité. une histoire d électrøns Découvrir les électrons par le pliage, à partir de 6 ans. supraconductivité une histoire d électrøns Vous trouverez au milieu du livret les pliages et les instructions à détacher pour les fabriquer. Il

Plus en détail

IR Temp 210. Thermomètre infrarouge. Des techniques sur mesure

IR Temp 210. Thermomètre infrarouge. Des techniques sur mesure IR Temp 210 Thermomètre infrarouge Contenu 1. Spécifications...26 2. Touches et affichages...28 3. Utilisation...30 4. Entretien...31 5. Elimination des piles et de l appareil...31 6. Tableau de facteur

Plus en détail

Notre Alimentation Notre Climat. Notre Monde. environnement. changement climatique. Prenons soin de notre environnement

Notre Alimentation Notre Climat. Notre Monde. environnement. changement climatique. Prenons soin de notre environnement Notre Climat RÉALISEZ LA PREMIÈRE OU LA SECONDE ACTIVITÉ DE CETTE SECTION EN FONCTION DE VOTRE TRANCHE D ÂGE. PUIS CHOISISSEZ TROIS ACTIVITÉS SUPPLÉMENTAIRES SUR LA LISTE CI-APRÈS. Prenons soin de notre

Plus en détail

Solutions en auto-consommation

Solutions en auto-consommation Solutions en auto-consommation Solar-Log et auto-consommation Les solutions Solar-Log pour les projets en auto-consommation Avec des avantages multiples, l autoconsommation prend peu à peu une place importante

Plus en détail

Mode d emploi. Moins de déchets, 10 gestes pour transformer nos habitudes

Mode d emploi. Moins de déchets, 10 gestes pour transformer nos habitudes Mode d emploi Moins de déchets, 10 gestes pour transformer nos habitudes 10 «petits» gestes pour réduire nos déchets Réduire ses déchets c est avant tout mieux consommer Le meilleur déchet est celui qui

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable «Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod «La terre n appartient pas à l homme, c est l homme qui appartient à la terre» Sitting Bull L habitat est le premier

Plus en détail

Tarif des clés USB et POWER BANKS semaines 37 / 38

Tarif des clés USB et POWER BANKS semaines 37 / 38 10/09/2015 1/17 Tarif des clés USB et POWER BANKS semaines 37 / 38 JEMA SARL N 10 Les Roudiers 33220 Eynesse Sarl au capital de 10 000 APE : 4619B Siret : 79406183800015 Lionel FAVEREAU : Céline FAVEREAU

Plus en détail

Les plastiques en débat 2014

Les plastiques en débat 2014 Les plastiques en débat 2014 Pratique Léger Astucieux Solide Transformable Indispensable Qualifié Utile Esthétique 3eD_college_LES_CAMPELIERES Collège Les Campelières 121 Chemin Campelières 06250 Mougins

Plus en détail

Le Logiciel de Facturation ultra simplifié spécial Auto-Entrepreneur

Le Logiciel de Facturation ultra simplifié spécial Auto-Entrepreneur Le Logiciel de Facturation ultra simplifié spécial Auto-Entrepreneur La Facturation Le Livre chronologique des Recettes Le Registre des Achats Le Suivi du Chiffre d Affaires en temps réel Site internet

Plus en détail

VOITURE A REACTION. Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson)

VOITURE A REACTION. Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson) VOITURE A REACTION Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson) 1 Introduction BUT DE L ACTIVITE Fabriquer une voiture à réaction originale et sans danger Jouer avec et essayer plein

Plus en détail

GUIDE. des ÉCO-GESTES au BUREAU. Ou comment se préoccuper de l environnement au bureau?

GUIDE. des ÉCO-GESTES au BUREAU. Ou comment se préoccuper de l environnement au bureau? GUIDE des ÉCO-GESTES au BUREAU Ou comment se préoccuper de l environnement au bureau? Les éco-gestes au travail Des agents éco-responsables pas comme les autres 220 jours par an et sept heures par jour,

Plus en détail

CRM pour le Service clients et l Assistance technique

CRM pour le Service clients et l Assistance technique CRM pour le Service clients et l Assistance technique La satisfaction Maximizer. Inciter la fidélisation de la clientèle. Servir la clientèle efficacement est l élément clé d une croissance d affaires

Plus en détail

Activité 1. Compter les points Écriture binaire des nombres. Résumé. Liens pédagogiques. Compétences. Âge. Matériel

Activité 1. Compter les points Écriture binaire des nombres. Résumé. Liens pédagogiques. Compétences. Âge. Matériel Activité 1 Compter les points Écriture binaire des nombres Résumé Les données de l ordinateur sont stockées et transmises sous la forme d une série de 0 et de 1. Comment peut-on représenter des mots et

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

Détermination des métaux : méthode par spectrométrie de masse à source ionisante au plasma d argon

Détermination des métaux : méthode par spectrométrie de masse à source ionisante au plasma d argon Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 200 Mét. 1.2 Détermination des métaux : méthode par spectrométrie de masse à source ionisante au plasma d argon 2014-05-09 (révision 5) Comment

Plus en détail

Le résumé ci-après condense un certain nombre de résultats sélectionnés. Le rapport intégral peut être obtenu auprès de Pro Senectute Suisse.

Le résumé ci-après condense un certain nombre de résultats sélectionnés. Le rapport intégral peut être obtenu auprès de Pro Senectute Suisse. Résumé de l étude Les seniors et Internet Pro Senectute Suisse L utilisation des technologies de la communication et de l information (TIC) par les personnes de 65 ans et plus en Suisse en 2015 Institut

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2002 LILS

Conseil d administration Genève, novembre 2002 LILS BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.285/LILS/1 285 e session Conseil d administration Genève, novembre 2002 Commission des questions juridiques et des normes internationales du travail LILS PREMIÈRE QUESTION

Plus en détail

Affichez vos envies avec les nouveaux téléviseurs LCD BRAVIA E4000 de Sony!

Affichez vos envies avec les nouveaux téléviseurs LCD BRAVIA E4000 de Sony! Affichez vos envies avec les nouveaux téléviseurs LCD BRAVIA E4000 de Sony! Imaginez un tableau qui soit en même temps un téléviseur. Les nouveaux écrans LCD de la série BRAVIA E4000 se transforment, une

Plus en détail

greenpeace.fr Vers une électronique plus verte

greenpeace.fr Vers une électronique plus verte greenpeace.fr Vers une électronique plus verte Vers une électronique plus verte Introduction Moins de deux ans après la sortie du premier guide «Pour une électronique responsable», à en croire les slogans

Plus en détail

elle devrait bientôt débarquer en Belgique.

elle devrait bientôt débarquer en Belgique. Vendue à bas prix, dès la fin de ce mois, la Way-C est la première tablette conçue sur le continent noir. Selon son concepteur congolais (Brazzaville), elle devrait bientôt débarquer en Belgique. C est

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS 19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 255 19.1 LES ORDURES MENAGERES ET EMBALLAGES MENAGERS RECYCLABLES La prestation de collecte des

Plus en détail

Archivistes en herbe!

Archivistes en herbe! Les archives c est quoi? Un archiviste travaille avec des archives. Oui, mais les archives c est quoi? As-tu déjà entendu ce mot? D après toi, qu est-ce qu une archive? 1. Les archives ce sont des documents

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre 21-211 Méthode Bilan Carbone - Rapport final - février 212 II. DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE Page 6 Sommaire I. CONTEXTE III. ANNÉE DE REPORTING ET ANNÉE

Plus en détail

MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE

MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE République Française Institut National de la Recherche Agronomique Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MEMOIRE TECHNIQUE & METHODOLOGIQUE Document à remplir et

Plus en détail

NIMEGUE V3. Fiche technique 3.07 : Sauvegarde / Restauration manuelle

NIMEGUE V3. Fiche technique 3.07 : Sauvegarde / Restauration manuelle NIMEGUE V3 Fiche technique 3.07 : Sauvegarde / Restauration manuelle Version au 2 mai 2011 Toute donnée mémorisée sur un ordinateur, quelque soit le support, peut-être supprimée/effacée suite à un dysfonctionnement

Plus en détail

Module 3 : L électricité

Module 3 : L électricité Sciences 9 e année Nom : Classe : Module 3 : L électricité Partie 1 : Électricité statique et courant électrique (chapitre 7 et début du chapitre 8) 1. L électrostatique a. Les charges et les décharges

Plus en détail

Système multicouche raccords à sertir et tubes

Système multicouche raccords à sertir et tubes Système multicouche raccords à sertir et tubes 4BONNES RAISONS DE CHOISIR LES SOLUTIONS 4GAMMES COMPLÉMENTAIRES 1 L EFFICACITÉ : pour répondre à toutes les configurations Avec les solutions multiconnect,

Plus en détail

LA NÉCESSITÉ D UNE VILLE PLUS VERTE LA DÉMARCHE COMMENT ÇA MARCHE?

LA NÉCESSITÉ D UNE VILLE PLUS VERTE LA DÉMARCHE COMMENT ÇA MARCHE? GUIDE PÉDAGOGIQUE LA DÉMARCHE La Ville de Paris invite les Parisiens à recenser les lieux qui pourraient accueillir de la végétalisation au plus près de chez eux (délaissés, mobiliers urbains, murs ).

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE ZENGO LA SOLUTION CHRONOPOST 3 EN 1 POUR LA GESTION DES FLUX SAV ALLER-RETOUR DE PRODUITS HIGH TECH

DOSSIER DE PRESSE ZENGO LA SOLUTION CHRONOPOST 3 EN 1 POUR LA GESTION DES FLUX SAV ALLER-RETOUR DE PRODUITS HIGH TECH DOSSIER DE PRESSE ZENGO LA SOLUTION CHRONOPOST 3 EN 1 POUR LA GESTION DES FLUX SAV ALLER-RETOUR DE PRODUITS HIGH TECH ZENGO, QU EST-CE QUE C EST? LA «REVERSE LOGISTIQUE» (ou «logistique des retours») définit

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail

Vous allez changer d avis sur les ordinateurs

Vous allez changer d avis sur les ordinateurs Vous allez changer d avis sur les ordinateurs Michel & Jacqueline plongés dans leurs photos de voyage Nicole découvrant ses messages Patrick parcourant son journal sur Internet Daniel & Monique devant

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU RHONE EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON ARRETE N 2013-07-15-R-0287 commune(s) : Villeurbanne objet : Autorisation de déversement

Plus en détail

Économisons l énergie! 11

Économisons l énergie! 11 Économisons l énergie! 11 Objectifs Prendre conscience de sa consommation d énergie. Maîtriser sa consommation d énergie afin de réduire l émission de gaz à effet de serre (mettre en place gestes et actions).

Plus en détail

Choisir son logiciel de caisse

Choisir son logiciel de caisse GUIDE PRATIQUE Choisir son logiciel de caisse Qu est-ce qu un logiciel de caisse? Un logiciel de caisse, aussi appelé caisse enregistreuse ou caisse tactile est un programme informatique qui vous permet

Plus en détail

Fascicule 1. www.dynasites.info

Fascicule 1. www.dynasites.info Fascicule 1!" #$ %&'()* +," -'&$ www.dynasites.info Cours théoriques et pratiques par la Société : www.arbo.com Hébergement permanent sur internet par la Société ARBO.COM Courriel : secretariat@arbo-com.fr

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

Comment susciter la participation des étudiant e s et en tirer parti?

Comment susciter la participation des étudiant e s et en tirer parti? Fiche ABC Comment susciter la participation des étudiant e s et en tirer parti? Introduction Il n est pas rare que les enseignant e s souhaitent faire participer davantage les étudiant e s, soit durant

Plus en détail

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier Samedi 19 janvier 2008 Communiqué de presse Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier La Ville de Bordeaux a adopté, fin janvier 2007, une charte d écologie urbaine et de développement durable. Elle

Plus en détail

NEWSLETTER DE VOS CYBER-BASES DE LA VALETTE DU VAR JUIN 2012 EN JUIN : MODIFICATION DU PLANNING

NEWSLETTER DE VOS CYBER-BASES DE LA VALETTE DU VAR JUIN 2012 EN JUIN : MODIFICATION DU PLANNING NEWSLETTER DE VOS CYBER-BASES DE LA VALETTE DU VAR JUIN 2012 BONJOUR A TOUS MERCREDI 30 MAI 2012 : ASSEMBLEE GENERALE A PARTIR DE 15H AU PARC SAINTE CLAIRE EN JUIN : MODIFICATION DU PLANNING Du La permanence

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail