Anémies macrocytaires et mégaloblastiques (297b) Professeur Jean-Jacques SOTTO Juillet 2005

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Anémies macrocytaires et mégaloblastiques (297b) Professeur Jean-Jacques SOTTO Juillet 2005"

Transcription

1 Anémies macrocytaires et mégaloblastiques (297b) Professeur Jean-Jacques SOTTO Juillet 2005 Pré-requis : Métabolisme des cobalamines et des folates, et synthèse de l'adn Absorption intestinale de ces deux vitamines Syndromes de malabsorption Clinique : le syndrome anémique Biologique : anémie, macrocytose, anisocytose Résumé : Les anémies macrocytaires (VGM élevé, TCHM élevé, CCHM normal) sont liées à un défaut de synthèse du DNA responsable d'une réduction des divisions cellulaires et d une prolongation du cycle. Elles renferment deux grands groupes étiologiques : les anémies mégaloblastiques d'origine carentielle (B12 et/ou folates) et les autres étiologies dominées par les états myélodysplasiques primitifs (état pré-leucémique). Les étiologies des anémies mégaloblastiques sont différentes en fonction du type de carence. Pour la vitamine B12, la maladie de Biermer domine très largement. Elle comporte une symptomatologie digestive et neurologique, et elle se caractérise par des marques d'autoimmunité à l'origine d'une gastrite atrophique. Celle-ci est responsable d une achlorhydrie et de l'absence de facteur intrinsèque gastrique ce qui aboutit à une malabsorption complète au niveau de l'iléon terminal. Les carences en folates sont beaucoup plus diversifiées: carence alimentaire, défaut d'absorption du grêle proximal, utilisation excessive (hémolyse, grossesse), toxicité médicamenteuse. Les traitements substitutifs sont bien codifiés : par voie parentérale et à vie pour la B12, le plus souvent per os avec une durée variable en fonction de l'étiologie pour les folates. Mots-clés : Anémie macrocytaire, B12, folates, myélodysplasie, Biermer, malabsorption, autoimmunité. Références : J. Zitoun et B.A. Cooper : Progrès en Hématologie N 9 : Folates et cobalamines. Ed. Doin, Paris, H. Wajcman, B. Lantz, R. Girot : Les maladies du globule rouge. Ed. Inserm. Médecine, Sciences, Flammarion, Exercices : 1. Introduction La macrocytose des GR est liée dans la majorité des cas à un défaut de division cellulaire des précurseurs érythroblastiques. Cette anomalie est soit le fait de dysfonctionnements complexes : dyshématopoièse ou dysmétabolisme soit le fait d'une carence vitaminique B12 ou folates. 2. Orientation diagnostique devant une macrocytose 1/5

2 Tableau : orientation diagnostic devant une macrocytose (J.J. Sotto) 3. Les anémies mégaloblastiques Elles sont liées à une carence vitaminique B12 ou folates responsables d'un défaut de synthèse du DNA lui-même responsable d'une diminution des mitoses, de la prolongation du cycle cellulaire et de la destruction intramédullaire des érythroblastes : la grande taille est liée au maintien des capacités de synthèse du RNA et des protéines. L'aspect caractéristique de ces érythroblastes dans la moelle est qualifié de mégaloblastes Circonstances de découverte, symptômes cliniques 2/5

3 Le plus souvent syndrome anémique de sévérité variable, souvent bien toléré paradoxalement par rapport à la profondeur de l'anémie. Le sujet est pâle et souvent subictérique. Troubles digestifs : soit liés à une affection digestive connue et souvent causale : résection gastro-intestinale - Syndrome clinique de malabsorption - Cirrhose du foie etc. soit directement liés à une carence vitaminique surtout par la vitamine B12 : Glossite de Hunter - dyspepsie - diarrhée. Syndrome de malnutrition clinique Symptômes neurologiques (syndrome neuro-anémique) trouble de la sensibilité profonde, syndrome pyramidal, troubles psychiques, etc... Assez souvent découverte par un hémogramme systématique Diagnostic L'hémogramme est toujours pathologique. Les anomalies sont minimes au départ et progressives dans le temps, en l'absence de traitement. Forme majeure Forme modérée Forme mineure pancytopénie avec : - anémie sévère : Hb < 80 g/l jusqu'à 30 g/l - franchement macrocytaire > 120 fl - arégénérative : réticulocytes < 100 G/l - leuconeutropénie : 1 à 1,5 G/l et thrombopénie : 50 à 120 G/l rarement plus importantes - anisocytose : IDE > 15 - Hb entre 80 et 120 g/l - VGM > 105 fl - neutropénie ou thrombopénie limites ou absentes - simple macrocytose sans anémie - anisocytose > 15 : IDE toujours augmenté = symptôme précoce Devant un tel tableau 2 démarches diagnostiques essentielles Préalables à tout traitement y compris des transfusions (en urgence) Myélogramme Moelle riche - Moelle bleue (richesse en ARN) Mégaloblastose (érythroblastes géants, asynchronisme de maturation nucléo cytoplasmique) Gigantisme myélocytaire - Mégacaryocytes multilobés Ces signes disparaissent en quelques heures après substitution vitaminique Dosages vitaminiques Cobalamines sériques (N : 200 à 500ng/l) Folates sériques (N 5 à 12 ug/l) Folates érythrocytaires (N > 200 ug/l) Autres examens souvent perturbés : augmentation bilirubine libre (témoins d'une hémolyse médullaire), diminution haptoglobine plasmatique 3/5

4 3.3. Principales causes d'anémies mégaloblastiques Causes B12 Folates Maladie de Biermer +++ Carence d'apport Rarissime (Malnutrition) +++ Gastrectomies totales + - Pathologie du grêle distal (résection, maladie causant une malabsorption segmentaire: maladie de Crohn) + - Pathologie du grêle proximal (résection, maladie cœliaque ) Besoins accrus (hémolyse grossesse) Excrétion accrue (dialyse, cirrhose) - + Médicaments (PAS, EDTA, colchicine, néomycine, metformine, antifoliques, antiépileptiques, salazopyrine) Valeur du test de schilling dans le diagnostic des malabsorptions en B12 Anormal* corrigé par le FI Anormal* non corrigé par le FI - Biermer - Maladie ou résection iléale : maladie de Crohn - Gastrectomie - Ténia Botriocéphale - Défaut d'absorption congénitale - Zolliger-Ellison - Pullulation microbiennes * B12 radioactive per os : excrétion urinaire 24 h. < 10% de la dose ingérée. Ne pas oublier que le test de Schilling doit être fait après une injection de vitamine B12 IM, 1000 [[gamma]]. Actuellement ce test n est plus indispensable pour affirmer le diagnostic La maladie de Biermer C'est Rechercher 1. Une anémie mégaloblastique typique par - dans les cas tronqués, l'hypersegmentation 4/5

5 carence en B12 chez le sujet âgé avec symptômes hématologiques digestifs et neurologiques par des PNN. - la notion d un traitement préalable 2. Une maladie de l'estomac - Gastrite atrophique (fibroscopie). - Achlorhydrie résistante à l'histamine et à la pentagastrine - Absence de sécrétion du facteur intrinsèque 3. Une malabsorption spécifique et définitive de la vit B12 - Test de Schilling pathologique corrigé par le FI (l'absence de sécrétion du FI peut dispenser du test de Schilling 4. Une maladie auto-immune - auto-ac spécifiques : anti-facteur intrinsèque - auto-ac associés : anti- Thyroglobuline - anti-nucléaires, etc. 5. Un état précancéreux (20 % des cas) - cancer gastrique surveillance régulière par fibroscopie 3.5. Traitement de la maladie de Biermer Une injection intra-musculaire, de 1000ug /semaine d'hydroxocobalamines, pendant deux mois. Par la suite, une injection mensuelle ou même trimestrielle est suffisante. Ce traitement doit réparer l'anémie et reconstituer les réserves. Il doit être administré par voie parentérale. Il doit entraîner entre le 4 et 7 jour une "crise réticulocytaire" (réticulocytes : 400 à 500 G/l. L'hémogramme se normalise en 2 mois environ. Les symptômes qui vont disparaître sont : les troubles digestifs (glossite de Hunter) - les troubles hématologiques - plus lentement les troubles neurologiques. Persisteront définitivement : atrophie gastrique avec absence de sécrétion acide et FI donc le test de Schilling restera pathologique. De même les stigmates d'autoimmunité persisteront. La maladie de Biermer impose un traitement à vie par la vitamine B12 + une surveillance gastrique (fibroscopie) tous les 3 à 4 ans. En cas d'arrêt de la substitution en vit. B12 parentérale, la rechute survient 2 à 3 ans plus tard avec des troubles neurologiques qui peuvent être irréversibles. Traitement des carences en folates : 5 à 15 mg per os. La poursuite du traitement dépendra de la cause. La normalisation hématologique s'effectue en 2 à 3 mois. 5/5

I) INTRODUCTION II) SIGNES CLINIQUES III) SIGNES BIOLOGIQUES IV) DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE A) Carences en Vit B12

I) INTRODUCTION II) SIGNES CLINIQUES III) SIGNES BIOLOGIQUES IV) DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE A) Carences en Vit B12 Hématologie UE 7: Hématologie Anémies macrocytaires Semaine : n 2 (du 12/09/16 au 16/09/16) Date : 14/09/2016 Heure : de 15h00 à 16h00 Professeur : Pr. Dupont Annabelle Binôme : n 59 Correcteur : n 68

Plus en détail

Item 222 : Anémie par carence martiale

Item 222 : Anémie par carence martiale Item 222 : Anémie par carence martiale Date de création du document 01/02/2010 OBJECTIFS ENC : Diagnostiquer une anémie par carence martiale. Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du

Plus en détail

Cas clinique. Moursli Fouzia. Status 17/11/2010. Madame J.N de 37 ans

Cas clinique. Moursli Fouzia. Status 17/11/2010. Madame J.N de 37 ans Cas clinique Madame J.N de 37 ans Moursli Fouzia Médecin interne 10.11.2010 MC : Malaise sans PC AA: Pas de PC, pas de DRS, pas de dyspnée. présence d une fatigue depuis plusieurs mois. Hyperménorrhée

Plus en détail

Pathologie HEMATOLOGIE Objectif N 297 Anémies carentielles (1) Pr Dominique Bordessoule

Pathologie HEMATOLOGIE Objectif N 297 Anémies carentielles (1) Pr Dominique Bordessoule Pathologie HEMATOLOGIE Objectif N 297 Anémies carentielles (1) Pr Dominique Bordessoule ANEMIES I - Anémies macrocytaires II - Anémies hémolytiques congénitales III - Anémies hémolytiques acquises IV -

Plus en détail

ELEMENTS NECESSAIRES à l ERYTHROPOIESE

ELEMENTS NECESSAIRES à l ERYTHROPOIESE 1- LE FER 2- VITAMINE B12 ET FOLATES Autres vitamines: Vitamine B6 indispensable à la synthèse de l Hb + incorporation dans la protoporphyrine III Vitamine C par son rôle dans l absorption du fer Riboflavine

Plus en détail

Item 297 : Orientation diagnostique devant une anémie (Evaluations)

Item 297 : Orientation diagnostique devant une anémie (Evaluations) Item 297 : Orientation diagnostique devant une anémie (Evaluations) Date de création du document 01/02/2010 QUESTION 1/10 : QCM Une «fausse anémie» par hémodilution est habituelle au cours de : A - la

Plus en détail

ANEMIES CARENTIELLES Prise en charge

ANEMIES CARENTIELLES Prise en charge ANEMIES CARENTIELLES Prise en charge Définition - Anémie = diminution du taux d HB < Anémie 13gr/dl chez l homme

Plus en détail

SEMIOLOGIE SYNDROME ANEMIQUE. Pr B.GROSBOIS Service de Médecine Interne Hôpital Sud CHU Rennes

SEMIOLOGIE SYNDROME ANEMIQUE. Pr B.GROSBOIS Service de Médecine Interne Hôpital Sud CHU Rennes SEMIOLOGIE SYNDROME ANEMIQUE Pr B.GROSBOIS Service de Médecine Interne Hôpital Sud CHU Rennes SYNDROME ANÉMIQUE Ø Définition Ø Physio-pathologie Ø Sémiologie clinique Ø Sémiologie biologique Ø Classification

Plus en détail

EPU95 Montmorency Médecine Interne Mise à jour du 13 Mai 2007*

EPU95 Montmorency Médecine Interne Mise à jour du 13 Mai 2007* EPU95 Montmorency Médecine Interne Mise à jour du 13 Mai 2007* EXPLORATION D UNE ANEMIE Pr. A. Najman Chef de service Hématologie (Hôpital Saint Antoine) Séance du 3 mai 2001 Si en hématologie, les affections

Plus en détail

Pâle et maigre. Jeudi de Bicêtre 8 octobre 2015 Dr Mélanie Cochez Pédiatrie générale A. Béclère

Pâle et maigre. Jeudi de Bicêtre 8 octobre 2015 Dr Mélanie Cochez Pédiatrie générale A. Béclère Pâle et maigre Jeudi de Bicêtre 8 octobre 2015 Dr Mélanie Cochez Pédiatrie générale A. Béclère Elsa âgée de 18 mois Consultation aux urgences de Béclère Pour altération de l état général et mauvaise prise

Plus en détail

ANEMIES. Anémies macrocytaires. Anémies hémolytiques congénitales. III - Anémies hémolytiques acquises. Traitement des anémies

ANEMIES. Anémies macrocytaires. Anémies hémolytiques congénitales. III - Anémies hémolytiques acquises. Traitement des anémies ANEMIES I II - Anémies macrocytaires Anémies hémolytiques congénitales III - Anémies hémolytiques acquises IV - Traitement des anémies ANEMIES MACROCYTAIRES DEFINITION Rappel physiologique I - ANEMIES

Plus en détail

hématocrite, hémoglobine, VGM

hématocrite, hémoglobine, VGM hématocrite, hémoglobine, VGM L hématocrite est un paramètre représentant le volume des globules rouges par rapport au sang complet. La centrifugation d un petit volume de sang dans un tube gradué permet

Plus en détail

PATHOLOGIES DU GLOBULE ROUGE LES ANEMIES

PATHOLOGIES DU GLOBULE ROUGE LES ANEMIES ONCOLOGIE - HEMATOLOGIE PATHOLOGIES DU GLOBULE ROUGE LES ANEMIES I - RAPPEL SUR LES HEMATIES 1) RAPPEL PHYSIOLOGIQUE Petites cellules sans noyau, biconcaves, très flexibles, ce qui leur permet de passer

Plus en détail

Examens utiles et inutiles chez le patient anémié Recommandations

Examens utiles et inutiles chez le patient anémié Recommandations Examens utiles et inutiles chez le patient anémié Recommandations 22ans ATCD :RAS Visite d embauche GR 6,2M Hb 10,8g/dl VGM 68fl CCMH 32% Diagnostic? Bêta Thalassémie mineure Examens utiles? -Fer sérique

Plus en détail

Les anémies microcytaires par carence martiale (222) Professeur Jean-Jacques SOTTO Février 2005

Les anémies microcytaires par carence martiale (222) Professeur Jean-Jacques SOTTO Février 2005 Les anémies microcytaires par carence martiale (222) Professeur Jean-Jacques SOTTO Février 2005 Pré-requis : Métabolisme du fer - Répartition - Absorption - Utilisation - Fonctions non héminiques Synthèse

Plus en détail

Orientation diagnostique devant une anémie Item Module 3 ème partie

Orientation diagnostique devant une anémie Item Module 3 ème partie Orientation diagnostique devant une anémie Item 297 - Module 3 ème partie Objectifs : Devant une anémie, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires. Sommaire

Plus en détail

Carence en B12 : critères et stratégies de substitution. Di Silvestro Katharine Juin 2013

Carence en B12 : critères et stratégies de substitution. Di Silvestro Katharine Juin 2013 Carence en B12 : critères et stratégies de substitution Di Silvestro Katharine Juin 2013 Prévalence Prévalence d un déficit en vitamine B12 est élevée dans la population générale (entre 5-60% selon les

Plus en détail

Anémie mégaloblastique

Anémie mégaloblastique 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module d Hématologie Introduction Anémie mégaloblastique L acide folique et vitamine B12 sont des facteurs exogènes indispensable à l hématopoïèse, essentiellement

Plus en détail

VITAMINE B12 TOUIL.FZ; BENTAHAR. I; ACHICHI. A; HAMDI.S. Service d hématologie - CHU de Sétif - Algérie

VITAMINE B12 TOUIL.FZ; BENTAHAR. I; ACHICHI. A; HAMDI.S. Service d hématologie - CHU de Sétif - Algérie ETUDE DE LA CARENCE EN VITAMINE B12 TOUIL.FZ; BENTAHAR. I; ACHICHI. A; HAMDI.S. Service d hématologie - CHU de Sétif - Algérie INTRODUCTION Anémies carentielles : problème de santé publique Anémies microcytaires

Plus en détail

Cas du mois. Pancytopénie aux urgences. Démarche diagnostique. Diagnostic différentiel

Cas du mois. Pancytopénie aux urgences. Démarche diagnostique. Diagnostic différentiel Cas du mois Pancytopénie aux urgences Une dame de 59 ans se présente aux urgences pour asthénie et dyspnée, il n y a pas de saignements. Elle n a pas d antécédents médicaux particuliers. Voici sa formule

Plus en détail

Anémies macrocytaires de l adulte

Anémies macrocytaires de l adulte Anémies macrocytaires de l adulte Physiopathologie, étiologie, diagnostic et traitement Hématologie B 313 Dr Jacqueline ZITTOUN Service d hématologie-biologique, hôpital Henri-Mondor, 94010 Créteil cedex

Plus en détail

ÉVOQUER, DOCUMENTER ET EXPLORER UNE CARENCE EN VITAMINE B12

ÉVOQUER, DOCUMENTER ET EXPLORER UNE CARENCE EN VITAMINE B12 ÉVOQUER, DOCUMENTER ET EXPLORER UNE CARENCE EN VITAMINE B12 Professeur Emmanuel Andrès, Service de Médecine Interne, Diabète et Maladies Métaboliques, Clinique Médicale B, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Plus en détail

Les Anémies Carentielles de l'enfant

Les Anémies Carentielles de l'enfant Les Anémies Carentielles de l'enfant I. DEFINITION : L'anémie se définie par la diminution de la quantité d Hb circulante avec ou sans diminution du nombre de globule rouges. Cette définition laisse prévoir

Plus en détail

Hématologie-Cancérologie. Syndromes, pathologies et traitements

Hématologie-Cancérologie. Syndromes, pathologies et traitements Hématologie-Cancérologie Syndromes, pathologies et traitements Plan Les grands syndromes en hémato-cancéro. Les Hémopathies malignes Myélome Lymphopathies indolentes Lymphopathies agressives Leucémies

Plus en détail

Item 222 : Anémie par carence martiale (Évaluations)

Item 222 : Anémie par carence martiale (Évaluations) Item 222 : Anémie par carence martiale (Évaluations) Date de création du document 01/02/2010 QCM QUESTION 1/10 : Quels paramètres suivants sont utiles pour distinguer une anémie par carence martiale d'une

Plus en détail

- L hémogramme - Les anémies - Syndrome d Hémolyse - Sémiologie des Globules blancs

- L hémogramme - Les anémies - Syndrome d Hémolyse - Sémiologie des Globules blancs Cours d Hématologie 2014-2015, 3 ème Année Prof. A.Quessar - L hémogramme - Les anémies - Syndrome d Hémolyse - Sémiologie des Globules blancs CS pluripotente.................. Ly B et T Ly NK PN basophile

Plus en détail

Projet qualité B12. To B12 or not to B12. mais voilà, La B12 pour moi, c est 03/03/2011

Projet qualité B12. To B12 or not to B12. mais voilà, La B12 pour moi, c est 03/03/2011 To B12 or not to B12 DreOlivia GIROUD Dr Kaveh SAMII Projet qualité B12 en cours d élaboration Photographie de l utilisation et du raisonnement en amont d une prescription DreNoelleJUNOD Dr Pierre RUFENACHT

Plus en détail

ANEMIES CARENTIELLES. Prise en charge

ANEMIES CARENTIELLES. Prise en charge ANEMIES CARENTIELLES Prise en charge Définition Anémie = diminution du taux d HB < Anémie 13gr/dl chez l homme

Plus en détail

Heure : de 16h00 à 18h00 PLAN DU COURS

Heure : de 16h00 à 18h00 PLAN DU COURS Anémie ferriprives UE 1 : Hématologie Semaine : n 37 (du 12/09/16 au 16/09/16) Date : 13/09/2016 Heure : de 16h00 à 18h00 Professeur : Pr. Dupont Binôme : n 46 Correcteur : Remarques du professeur Diapos

Plus en détail

Hémogramme chez le sujet âgé

Hémogramme chez le sujet âgé Hémogramme chez le sujet âgé Prescription fréquente : Altération de l état général Syndrome d insuffisance médullaire Syndrome tumoral Surveillance d une pathologie, d un traitement Risque accru

Plus en détail

Conseils pratiques pour suivre et gérer l, anémie

Conseils pratiques pour suivre et gérer l, anémie Carnet patient Conseils pratiques pour suivre et gérer l, anémie Avec la collaboration du Dr Didier Mayeur, CH de Versailles André Mignot - Le Chesnay et du Dr Claude Boiron, Institut Curie - Hôpital René

Plus en détail

Vitamine B12 au cabinet: quel casse-tête! Quel bilan? Mme H.W, 1962, érythréenne MC: Paresthésies. Enquête auprès de 4 médecins

Vitamine B12 au cabinet: quel casse-tête! Quel bilan? Mme H.W, 1962, érythréenne MC: Paresthésies. Enquête auprès de 4 médecins Vitamine B12 au cabinet: quel casse-tête! N. Junod Perron et S. Malacarne Service de médecine de premier recours HUG Avec la collaboration des Drs I. Morard, gastroentérologue aux HUG F. Verholen, hématologue

Plus en détail

N. Benfenatki. 6 ème Forum National de l omnipraticien 7-8 Avril 2010

N. Benfenatki. 6 ème Forum National de l omnipraticien 7-8 Avril 2010 N. Benfenatki 6 ème Forum National de l omnipraticien 7-8 Avril 2010 L anémie est.. Un problème médical fréquent auquel sont confrontées toutes les disciplines médicales OMS : 30% de la population du globe

Plus en détail

I) Généralité A) Définition B) Numération des réticulocytes C) Signes de gravité D) Signes cliniques communs

I) Généralité A) Définition B) Numération des réticulocytes C) Signes de gravité D) Signes cliniques communs Hématologie cellulaire UE 7: Sciences biologiques Semaine : n 4 (du 28/09/15 au 02/10/15) Date : 30/09/2015 Annexe sur moodle Heure : de 9h00 à 10h00 Professeur : Pr. TAGZIRT Binôme : n 67 Correcteur :

Plus en détail

Protocoles des techniques courantes utilisées en hématologie

Protocoles des techniques courantes utilisées en hématologie Papy Muhoya-Djungayane Protocoles des techniques courantes utilisées en hématologie Techniques hématologiques Préambule Cet ouvrage qui rassemble la plupart des techniques hématologiques utilisées dans

Plus en détail

Les Polyglobulies La maladie de Vaquez (165) Professeur Jean-Jacques SOTTO Mars 2005

Les Polyglobulies La maladie de Vaquez (165) Professeur Jean-Jacques SOTTO Mars 2005 Les Polyglobulies La maladie de Vaquez (165) Professeur Jean-Jacques SOTTO Mars 2005 Pré-requis : Hématopoïèse normale et sa régulation : Enseignement bioclinique DCEM1 L érythropoïétine Sécrétion inappropriée.

Plus en détail

Hyperplaquettose. 1. Hémogramme frottis de sang natif coloré au MGG

Hyperplaquettose. 1. Hémogramme frottis de sang natif coloré au MGG Hyperplaquettose I. Définition = thrombocytose ou thrombocytémie Plaquettes > 400 G/L sur plusieurs prélèvements. - Le plus souvent secondaire : réactionnelle, transitoire, modérée - Plus rarement primitive

Plus en détail

Maladie de Biermer chez une adolescente diabétique

Maladie de Biermer chez une adolescente diabétique Maladie de Biermer chez une adolescente diabétique M. Carneiro, C. Dumont Archives de Pédiatrie 2009;16:357-359 Mémoire DES de Pédiatrie 03 Avril 2009 Diabète de type 1 MAI spécifique d organe, à médiation

Plus en détail

UNE MALADIE OUBLIÉE. 18 décembre 2014 Société de médecine de Franche Comté

UNE MALADIE OUBLIÉE. 18 décembre 2014 Société de médecine de Franche Comté UNE MALADIE OUBLIÉE 18 décembre 2014 Société de médecine de Franche Comté Bouldoires B, Laresche C, Tabourot M, Dupond AS, centre hospitalier Belfort Montbéliard Monsieur P, 45ans Se presente au SAU adressé

Plus en détail

ACANTHOCYTOSE CONSTITUTIONNELLE ABÉTALIPOPROTÉINÉMIE (autosomique récessive)

ACANTHOCYTOSE CONSTITUTIONNELLE ABÉTALIPOPROTÉINÉMIE (autosomique récessive) Maladie synonymie ACANTHOCYTOSE CONSTITUTIONNELLE ABÉTALIPOPROTÉINÉMIE (autosomique récessive) I - Définition L'acanthocytose est une anomalie de forme des globules rouges, qui apparaissent comme hérissés

Plus en détail

Anémies. Care PrimaryCare 2003;3: Primary. Formation continue. Introduction. Approche clinique

Anémies. Care PrimaryCare 2003;3: Primary. Formation continue. Introduction. Approche clinique Primary 2003;3:922 926 922 Anémies K. Samii, M. Tajeddin, H. Stalder Tableau 1. Valeurs normales. Introduction L anémie est définie par une diminution de la quantité d hémoglobine totale. Ni le nombre

Plus en détail

La définition du «sujet âgé» est imprécise

La définition du «sujet âgé» est imprécise ANEMIES & MYÉLODYSPLASIES du sujet âgé Pr Eric DECONINCK INSERM U-645 Université de Franche-Comté / IFR 133 Service d hématologie CHU BESANÇON La définition du «sujet âgé» est imprécise OMS > 65 ans Les

Plus en détail

Anémies : définition et classification générale

Anémies : définition et classification générale Sommaire Anémies : définition et classification générale - définition - présentation clinique générale - classification générale : anémies normocytaires anémies microcytaires anémies macrocytaires - présentation

Plus en détail

48 e CONGRES DE L A.M.U.B. 06 septembre 2014

48 e CONGRES DE L A.M.U.B. 06 septembre 2014 48 e CONGRES DE L A.M.U.B. 06 septembre 2014 Particularités de l anémie chez la personne agée Dr. M. Maerevoet Hématolgie Institut Bordet/ Hopital Erasme Conflits d intérêt en rapport avec la présentation

Plus en détail

Apprivoiser la FSC (ou faites-en votre amie!)

Apprivoiser la FSC (ou faites-en votre amie!) Apprivoiser la FSC (ou faites-en votre amie!) 1 Divulgation de conflits d intérêts potentiels (Principe de divulgation - «disclosure») Afin de respecter les règles d éthique en vigueur, je déclare que

Plus en détail

28 Syndromes myélodysplasiques

28 Syndromes myélodysplasiques 28 Syndromes myélodysplasiques Les syndromes myélodysplasiques (SMD) sont des affections clonales des cellules souches pluripotentes ou myéloïdes, caractérisées par une hématopoïèse inefficace, responsable

Plus en détail

Hémogramme : indications et interprétation Item Module 3 ème partie

Hémogramme : indications et interprétation Item Module 3 ème partie Hémogramme : indications et interprétation Item 316 - Module 3 ème partie Objectifs : Argumenter les principales indications de l'hémogramme, discuter l'interprétation des résultats et justifier la démarche

Plus en détail

Frottis de moelle. Dysmégacaryopoïèse

Frottis de moelle. Dysmégacaryopoïèse Frottis de moelle Dysmégacaryopoïèse Frottis de moelle Dysérythropoïèse Frottis de moelle Dysgranulopoïèse Les myélodysplasies Pr Xavier Troussard Myélodysplasies définition atteinte clonale des précurseurs

Plus en détail

Vous voyez en consultation Melle S. âgée de 26 ans.

Vous voyez en consultation Melle S. âgée de 26 ans. Cas clinique 1 Vous voyez en consultation Melle S. âgée de 26 ans. Cette patiente d'origine de Taza consulte pour une asthénie d'apparition progressive depuis 6 mois associée à une dyspnée d effort. L

Plus en détail

Item n 297 : Anémie. Généralité Clinique

Item n 297 : Anémie. Généralité Clinique Généralité Clinique Item n 297 : Anémie Syndrome anémique : Pâleur Asthénie Signe cardiaque : dyspnée, tachycardie, souffle fonctionnel, syndrome coronarien, insuffisance cardiaque à débit élevé Signe

Plus en détail

Cas clinique N 1

Cas clinique N 1 Cas clinique N 1 Mlle Gwenaëlle N. âgée de 30 ans, sans ATCD particulier, donneuse de sang vient à votre consultation avec sa NFP de l EFS, l invitant à consulter son MG. Cas clinique N 1 Cas clinique

Plus en détail

Les Animes Faculté de medecine SETIF Dr S. Hannat 2015

Les Animes Faculté de medecine SETIF Dr S. Hannat 2015 Les Animes Faculté de medecine SETIF Dr S. Hannat 2015 Généralités Les anémies L anémie : un symptôme biologique une diminution du transport de l oxygène la modification hématologique la plus fréquente

Plus en détail

Sémiologie générale des examens complémentaires biologiques

Sémiologie générale des examens complémentaires biologiques 22/10/2013 COHEN Sarah L2 Sémiologie générale Pr. Nicolas Schleinitz 12 pages SEMIOLOGIE GENERALE Sémiologie générale des examens complémentaires biologiques Sémiologie générale des examens complémentaires

Plus en détail

Anémies carentielles ou nutritionnelles Actualités 2015 Professeur Pierre Aubry, Docteur Bernard-Alex Gaüzère. Mise à jour le 31/12/2015

Anémies carentielles ou nutritionnelles Actualités 2015 Professeur Pierre Aubry, Docteur Bernard-Alex Gaüzère. Mise à jour le 31/12/2015 Anémies carentielles ou nutritionnelles Actualités 2015 Professeur Pierre Aubry, Docteur Bernard-Alex Gaüzère. Mise à jour le 31/12/2015 1. Généralités Une anémie est définie par une diminution de l hémoglobine.

Plus en détail

IV) Facteurs exogènes A) Acide folique (folate) B) Vitamine B12

IV) Facteurs exogènes A) Acide folique (folate) B) Vitamine B12 Semaine : n 3 (du 19/09/16 au 23/09/16) Date : 21/09/2016 Hématologie : Physiologie de la lignée érythrocytaire UE : 7 sciences biologique régulation de l'érythropoïèse (fin) Annexe sur Moodle complet

Plus en détail

A quoi correspond une myélodysplasie?

A quoi correspond une myélodysplasie? Je comprends ce que sont les myélodysplasies ou syndromes myélodysplasiques La moelle osseuse produit les cellules du sang (globules rouges, globules blancs et plaquettes) à partir de cellules progénitrices

Plus en détail

ANEMIE DU SUJET AGE. C.DAURIAC Chr Rennes

ANEMIE DU SUJET AGE. C.DAURIAC Chr Rennes ANEMIE DU SUJET AGE C.DAURIAC Chr Rennes DEFINITIONS DEFINITION d une ANEMIE: = définition de l OMS ( WHO) n < 13 g Hb / dl chez l homme n < 12 g Hb / dl chez la femme DEFINITION du SUJET AGE: = définition

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Hématologie clinique Maladies de système Cancérologie générale»

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Hématologie clinique Maladies de système Cancérologie générale» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Hématologie clinique Maladies de système Cancérologie générale» 1. Informations de base - Matière d enseignement: Hématologie clinique

Plus en détail

Sommaire CHAPITRE 1 RÉACTION INFLAMMATOIRE : ASPECTS 17 CLINIQUES ET BIOLOGIQUES. CONDUITE À TENIR

Sommaire CHAPITRE 1 RÉACTION INFLAMMATOIRE : ASPECTS 17 CLINIQUES ET BIOLOGIQUES. CONDUITE À TENIR Sommaire CHAPITRE 1 RÉACTION INFLAMMATOIRE : ASPECTS 17 CLINIQUES ET BIOLOGIQUES. CONDUITE À TENIR Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire Question 112 I. DÉFINITION INTRODUCTION 17 II. PRINCIPAUX

Plus en détail

Anémie : tableau clinique

Anémie : tableau clinique Anémie Anémie : tableau clinique Symptômes et signes : Dyspnée Palpitations Malaises, asthénie, lenteur d idéation Hypotension orthostatique, tachycardie Pâleur complications : Insuffisance cardiaque,

Plus en détail

La carence en vitamine B12

La carence en vitamine B12 mt 2014 ; 20 (1) : 23-8 Carence en vitamine B12 : comment l explorer? doi:10.1684/met.2014.0439 mt Tirés à part : E. Andrès Emmanuel Andrès 1, Khalid Serraj1 2, Thomas Vogel 3 1 Service de Médecine interne,

Plus en détail

La carence en vitamine B12

La carence en vitamine B12 mt 2014 ; 20 (1) : 23-8 Carence en vitamine B12 : comment l explorer? doi:10.1684/met.2014.0439 mt Tirés à part : E. Andrès Emmanuel Andrès 1, Khalid Serraj1 2, Thomas Vogel 3 1 Service de Médecine interne,

Plus en détail

2- ELEMENTS FIGURES DU SANG : HEMATOPOÏESE

2- ELEMENTS FIGURES DU SANG : HEMATOPOÏESE IFSI DIJON 2014-2015 Promotion COLLIERE UE 2.1.S1 : Biologie fondamentale S. SIMONNET 2- ELEMENTS FIGURES DU SANG : HEMATOPOÏESE Généralités 1- Définition C est l ensemble des phénomènes cytologiques biochimiques

Plus en détail

SYNDROME DE MALABSORPTION : QUAND Y PENSER?

SYNDROME DE MALABSORPTION : QUAND Y PENSER? SYNDROME DE MALABSORPTION : QUAND Y PENSER? Les Jeudis de l Europe jeudi 10 avril 2008 : 22H. Dr Hubert REBAUDET QUELS SONT LES SYMPTÔMES? Diarrhée chronique Baisse de l état général, amaigrissement Œdèmes

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT VITAMINE B12 GERDA 1000 µg/4 ml, solution injectable (IM) et buvable 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Cyanocobalamine...

Plus en détail

Myélodysplasies et /ou «Anémies réfractaires» Diagnostic et classification

Myélodysplasies et /ou «Anémies réfractaires» Diagnostic et classification Myélodysplasies et /ou «Anémies réfractaires» Diagnostic et classification DIAGNOSTIC d une ANEMIE Tableau n 3 ANEMIE CENTRALE MACROCYTAIRE Gamma GT et T3 T4 TSH Myélogramme Pas de mégaloblastose Mégaloblastose

Plus en détail

SYNDROME HEMOLYTIQUE. A.Quessar. Cours d Hématologie 3ème Année Faculté de Médecine et de Pharmacie Casablanca. Année Universitaire

SYNDROME HEMOLYTIQUE. A.Quessar. Cours d Hématologie 3ème Année Faculté de Médecine et de Pharmacie Casablanca. Année Universitaire SYNDROME HEMOLYTIQUE Cours d Hématologie 3ème Année Faculté de Médecine et de Pharmacie Casablanca Année Universitaire 2014-2015 A.Quessar DEFINITION Le syndrome hémolytique réuni des signes cliniques

Plus en détail

Pourquoi manque-t-on facilement de fer, élément essentiel à la vie?

Pourquoi manque-t-on facilement de fer, élément essentiel à la vie? Pourquoi manque-t-on facilement de fer, élément essentiel à la vie? Quelles sont les causes et les conséquences de la carence en fer? TAPEZ ICI POUR VOIR LE PRODUIT Généralités sur la pathologie Le fer

Plus en détail

Objectifs. Anémies: démarche diagnostique et thérapeutique Cécile Delémont SMPR sept 2008. anémies. programme

Objectifs. Anémies: démarche diagnostique et thérapeutique Cécile Delémont SMPR sept 2008. anémies. programme Objectifs Anémies: démarche diagnostique et thérapeutique Cécile Delémont SMPR sept 2008 Identifier une anémie Avoir une stratégie diagnostique simple Cibler les examens complémentaires Poser un diagnostic

Plus en détail

TRAITEMENT des ANEMIES

TRAITEMENT des ANEMIES TRAITEMENT des ANEMIES 1) ANEMIES FERRIPRIVES ne traiter que la carence martiale, l anémie se corrigera sans transfusion a - Carence martiale : Traitement de la cause : polype, fibrome ablation du stérilet+++...

Plus en détail

Myélodysplasies et /ou «Anémies réfractaires»

Myélodysplasies et /ou «Anémies réfractaires» Myélodysplasies et /ou «Anémies réfractaires» Diagnostic et classification D Bordessoule et J. Feuillard, laboratoire d hématologie CHU Limogese laboratoire d hématologie CHU Limogese DIAGNOSTIC d une

Plus en détail

Anatomie Pathologique

Anatomie Pathologique Anatomie Pathologique 5 cours magistraux Œsophage estomac Intestin grêle et colon Foie Voies biliaires et pancréas Tumeurs digestives 1 ED 2h à préparer : 5 observations, en ligne 3 semaines avant Répondre

Plus en détail

Risque infectieux résiduel. Introduction : Pourquoi développer des stratégies d épargne transfusionnelle?

Risque infectieux résiduel. Introduction : Pourquoi développer des stratégies d épargne transfusionnelle? Dr Cécile Degryse Introduction : Pourquoi développer des stratégies d épargne transfusionnelle? Techniques d épargne transfusionnelle Pré op Per op Post op SAR I Orthopédie 29/01/2015 Techniques d épargne

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Hématologie clinique Maladies de système Cancérologie générale»

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Hématologie clinique Maladies de système Cancérologie générale» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Hématologie clinique Maladies de système Cancérologie générale» 1. Informations de base - Matière d enseignement: Hématologie clinique

Plus en détail

Item n 290 : Gastrite et maladie ulcéreuse gastroduodénale

Item n 290 : Gastrite et maladie ulcéreuse gastroduodénale ENSEIGNEMENT D HEPATO-GASTROENTEROLOGIE Item n 290 : Gastrite et maladie ulcéreuse gastroduodénale Vendredi 10 décembre 2010 Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Pr S NANCEY stephane.nancey@chu-lyon.fr

Plus en détail

CLASSIFICATION DES ANEMIES (1) : LES ANEMIES HYPOCHROMES MICROCYTAIRES

CLASSIFICATION DES ANEMIES (1) : LES ANEMIES HYPOCHROMES MICROCYTAIRES CLASSIFICATION DES ANEMIES (1) : LES ANEMIES HYPOCHROMES MICROCYTAIRES Pr Vincent Praloran Dr Nicolas Lechevalier Laboratoire d Hématologie CHU Bordeaux et Université de Bordeaux 1 Classification des anémies

Plus en détail

ORIENTATION DIAGNOSTIQUE DEVANT UNE ANEMIE

ORIENTATION DIAGNOSTIQUE DEVANT UNE ANEMIE ANEMIE - Devant une anémie, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents. - Argumenter l attitude thérapeutique dans les anémies carentielles

Plus en détail

Hématologie. Généralités

Hématologie. Généralités Hématologie Généralités Moelle osseuse : 3 lignées Érythroblaste : globules rouges ou hématie. Mégacaryocyte : plaquettes. Lignée myéloïde : leucocytes (polynucléaires : Neutrophiles ; éosinophiles ; basophiles

Plus en détail

Une adolescente fatiguée. Jeudi de Bicêtre, le 4/10/16, Service Médecine de l adolescent, Marion Gros (interne)

Une adolescente fatiguée. Jeudi de Bicêtre, le 4/10/16, Service Médecine de l adolescent, Marion Gros (interne) Une adolescente fatiguée Jeudi de Bicêtre, le 4/10/16, Service Médecine de l adolescent, Marion Gros (interne) Julie, 13 ans Consulte son MT pour douleur abdominale et fatigue NFS en ville le 26/05/2016:

Plus en détail

VITAMINE LIPOSOLUBLE

VITAMINE LIPOSOLUBLE VITAMINE LIPOSOLUBLE Double origine Endogène : rayons UV photolysent, le 7-déhydrocholestérol en pré-vitamine D3 60-70% Alimentaire : poissons, viandes, œufs, foie 30-40% ACTIVITE METABOLIQUE Vitamine

Plus en détail

lng Anémiés mégaloblastiques EPIDEMIOLOGIE: lacuissonprolongée.

lng Anémiés mégaloblastiques EPIDEMIOLOGIE: lacuissonprolongée. Anémiés mégaloblastiques lng \ DEFrNrrroN- INTRoDUCTTQIT$ s r"t Les anémies mégaloblastiqug\ganémies (diminution du taux d'hémoglobine qui est inferieur à 13 grldl chez I'homme, à 16 gtldl chez le nouveau

Plus en détail

par carence en facteurs anti pernicieux

par carence en facteurs anti pernicieux Étiologies et évolution des anémies par carence en facteurs anti pernicieux N.Ferroudj- Z.Kaci- C.Kerrar-Z.Brahimi-H.Ahmidatou- M.Belhani Service Hématologie CHU Beni Messous VI éme Congrès Maghrébin d

Plus en détail

Les erythropoïétines humaines recombinantes :

Les erythropoïétines humaines recombinantes : Les erythropoïétines humaines recombinantes : Utilisation en Néphrologie Dr Dominique BARRILLON Centre Hémodialyse CHU Nice - Hôpital Pasteur E.P.O. en Néphrologie 1989 : La Révolution E.P.O. L anémie

Plus en détail

Gestion de l anémie au cours des MICI. Wafaa HLIWA Chu Ibn Rochd Casablanca

Gestion de l anémie au cours des MICI. Wafaa HLIWA Chu Ibn Rochd Casablanca Gestion de l anémie au cours des MICI Wafaa HLIWA Chu Ibn Rochd Casablanca Gestion de l anémie au cours des MICI Plusieurs étapes 1.Dépister l anémie: diagnostic positif 2.Faire le diagnostic du type d

Plus en détail

DEFINITION Prolifération monoclonale de plasmocytes dystrophiques Syndrome tumoral

DEFINITION Prolifération monoclonale de plasmocytes dystrophiques Syndrome tumoral Myélome Multiple DEFINITION Prolifération monoclonale de plasmocytes dystrophiques Syndrome tumoral Lésions osseuses Sécrétion Ig monoclonale Cytopénies Hypercalcémie Syndromes au diagnostic Douleurs osseuses

Plus en détail

CHU de BORDEAUX. Ostéomalacie. différentiel d une ostéoporose

CHU de BORDEAUX. Ostéomalacie. différentiel d une ostéoporose CHU de BORDEAUX Ostéomalacie Pas d item spécifique. Diagnostic Pas d item spécifique. Diagnostic différentiel d une ostéoporose Définition Ostéopathie fragilisante bénigne caractérisée par un défaut de

Plus en détail

Cas Clinique n 1 - Léontine, 72 ans

Cas Clinique n 1 - Léontine, 72 ans Cas Clinique n 1 - Léontine, 72 ans Vous êtes appelé au domicile des enfants de Madame C... Léontine, 72 ans, qui vient d'arriver chez eux au décès de son mari. Cette patiente âgée est fatiguée et atteinte

Plus en détail

Hémodilution : en cas de déshydratation, de traitement diurétique VGT normal VPT augmenté Hb diminuée

Hémodilution : en cas de déshydratation, de traitement diurétique VGT normal VPT augmenté Hb diminuée 23/10/14 RASO Céline L3 CR : AUDOUARD Justine Tissu Sanguin Pr. Véronique BACCINI 18 pages Le globule rouge et ses pathologies. Plan A. Généralités I. Définition d une anémie II. Symptômes de l anémie

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT VITAMINE B12 AGUETTANT 1000 microgrammes/2 ml, solution injectable I.M. et buvable 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE

Plus en détail

Que signifie une hyperferritinémie?

Que signifie une hyperferritinémie? Que signifie une hyperferritinémie? Denis VITAL DURAND Centre de Compétence Régional pour les hyperferritinémies et surcharges en fer Médecine Interne - Centre Hospitalier Lyon Sud Les Jeudis de l Europe

Plus en détail

Le purpura thrombopénique immunologique (PTI) de l enfant (330b) Professeur Dominique PLANTAZ Octobre 2004

Le purpura thrombopénique immunologique (PTI) de l enfant (330b) Professeur Dominique PLANTAZ Octobre 2004 Le purpura thrombopénique immunologique (PTI) de l enfant (330b) Professeur Dominique PLANTAZ Octobre 2004 Objectifs : OBJECTIFS PEDAGOGIQUES TERMINAUX devant un purpura chez l enfant, argumenter les principales

Plus en détail

signes cliniques classification démarche diagnostique

signes cliniques classification démarche diagnostique anémies signes cliniques classification démarche diagnostique A. Delmer sémiologie DCEM1 Connaissances indispensables en hématologie à la fin du deuxième cycle des études médicales en France CHUP - SFH

Plus en détail

Plaquettes: pas de frein à notre curiosité!

Plaquettes: pas de frein à notre curiosité! Plaquettes: pas de frein à notre curiosité! Pr François Mullier UOAD, 9 ième congrès d actualités Samedi 22 mars 2014 1 Objectifs demandés par le comité d organisation Etiologies des hypo- et hyper-plaquettoses

Plus en détail

ANALYSES OBSOLETES. Fer sérique Urée sanguine Vitesse de sédimentation Sérologie Coqueluche Maladie Coeliaque

ANALYSES OBSOLETES. Fer sérique Urée sanguine Vitesse de sédimentation Sérologie Coqueluche Maladie Coeliaque ANALYSES OBSOLETES Fer sérique Urée sanguine Vitesse de sédimentation Sérologie Coqueluche Maladie Coeliaque FER SERIQUE FER SERIQUE Facile à comprendre mais sans intérêt Alternative en cas de surcharge

Plus en détail

29/10/15 (10-12h) MACE Elodie L3 CR : BOUACHBA Amine Tissu Sanguin Pr. V. BACCINI 20 Pages

29/10/15 (10-12h) MACE Elodie L3 CR : BOUACHBA Amine Tissu Sanguin Pr. V. BACCINI 20 Pages 29/10/15 (10-12h) MACE Elodie L3 CR : BOUACHBA Amine Tissu Sanguin Pr. V. BACCINI 20 Pages TISSU SANGUIN Le globule rouge et sa pathologie. Le globule rouge et sa pathologie. Mesure de l'érythropoïèse

Plus en détail

Démarche diagnostique devant une Thrombocytopénie. Tahar CHAKROUN CRTS Sousse

Démarche diagnostique devant une Thrombocytopénie. Tahar CHAKROUN CRTS Sousse Démarche diagnostique devant une Thrombocytopénie Tahar CHAKROUN CRTS Sousse Introduction Diagramme Hématologique Moelle Circulation Organes et Tissues 100 milliard/j 15 à 20% 2/3 150 à 400 G/l 8 à 10

Plus en détail

TESTS BIOMOLECULAIRES : ROUTINE INDISPENSABLE DANS LES SYNDROMES MYELOPROLIFERATIFS

TESTS BIOMOLECULAIRES : ROUTINE INDISPENSABLE DANS LES SYNDROMES MYELOPROLIFERATIFS TESTS BIOMOLECULAIRES : ROUTINE INDISPENSABLE DANS LES SYNDROMES MYELOPROLIFERATIFS Gérard DINE et Yves REHN Hématologie biologique et clinique Centre Hospitalier de Troyes 1 G. DINE Avril 2010 Syndromes

Plus en détail

ROBIN 10 ans mars 2008 DES pédiatrie Clermot Ferrand 1

ROBIN 10 ans mars 2008 DES pédiatrie Clermot Ferrand 1 ROBIN 10 ans 14-15 mars 2008 DES pédiatrie Clermot Ferrand 1 ANTECEDENTS Né à terme 2003: Adénoidectomie avec paracentèse (bilan préoperatoire normal) sans complication Absence d antécédents familiaux

Plus en détail

Item 61 : Troubles nutritionnels chez le sujet âgé

Item 61 : Troubles nutritionnels chez le sujet âgé Item 61 : Troubles nutritionnels chez le sujet âgé Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUE :...2 I Généralités... 3 II Diagnostic

Plus en détail

Marie MOATTI-COHEN. Service d hématologie biologique, Hôpital Antoine Béclère, Clamart

Marie MOATTI-COHEN. Service d hématologie biologique, Hôpital Antoine Béclère, Clamart Marie MOATTI-COHEN Service d hématologie biologique, Hôpital Antoine Béclère, Clamart Anémie hémolytique mécanique Hb < 12 g/dl Schizocytose Haptoglobine effondrée Thrombopénie périphérique Défaillance(s)

Plus en détail