Ambassade de France au Royaume-Uni Service Science et Technologie. Octobre Télescope Lovell - Copyright : Jodrell Bank, University of Manchester

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ambassade de France au Royaume-Uni Service Science et Technologie. Octobre 2007. Télescope Lovell - Copyright : Jodrell Bank, University of Manchester"

Transcription

1 Service Science et Technologie Télescope Lovell - Copyright : Jodrell Bank, University of Manchester Un budget de la science et de l innovation en augmentation pour 2008 à 2011

2 Politique scientifique Un budget de la science et de l innovation en augmentation pour 2008 à 2011 Le 9 octobre 2007, Alistair Darling, chancelier de l échiquier du gouvernement de Gordon Brown, a présenté le Pre-budget 2007 et les conclusions de la Comprehensive Spending Review (CSR) à la Chambre des Communes. Dans le domaine de la science et de l innovation, le gouvernement a annoncé un nouveau Public Sector Agreement soulignant sa volonté de soutenir une recherche de classe internationale dans les centres de recherche britanniques, de développer les relations entre recherche publique et industrie et d assurer la formation de suffisamment de scientifiques et d ingénieurs en agissant au niveau des A levels (l équivalent du baccalauréat britannique) et des doctorats. Le pre-budget se caractérise par une augmentation des dépenses scientifiques sur un rythme annuel moyen de 2,5 % entre 2008 et 2011 (de 5,4 milliards de livres en à 6,3 milliards en ) et par un rôle et un budget accrus pour le Technology Strategy Board (TSB, le conseil pour la stratégie technologique), conformément aux recommandations du Rapport Sainsbury sur l innovation. Le budget consacré à l enseignement supérieur et à la formation des adultes verra également Pre-budget, Comprehensive Spending Review et Public Sector Agreement Tous les ans en décembre, le chancelier de l échiquier présente au parlement un pre budget. Ce rapport expose l état de l économie et prévient des changements en matière d impôts et de prestations sociales susceptibles d être annoncés dans le cadre du budget. Tous les deux ans, le Ministère des finances publie, traditionnellement en juillet, une Spending Review. Cet exercice de programmation couvrant une période de trois ans, deux Spending Review (SR) consécutives partagent une année en commun. Les SR fixent les limites de dépenses des ministères et, à travers les Public Service Agreements (PSA, les accords de service public), elles définissent les améliorations clés que le public peut attendre de ces dépenses. Chaque SR fixe un chiffre pour les dépenses de recherche du Science Budget. En 2007, le gouvernement britannique a publié en octobre une Comprehensive Spending Review (CSR) : dix ans après la CSR de 1998, cet exercice s intéresse aux dépenses de chaque ministère en partant d une base zéro (c est-à-dire sans référence à des plans anciens ou, au moins initialement, aux dépenses actuelles). sa dotation croître de 2 % entre 2008 et 2011 pour passer de 14,2 à 16,4 milliards de livres (environ 20,4 à 23,5 milliards d euros). C est donc le ministère compétent, le Department for Innovation, Universities and Skills (DIUS, le Ministère de l innovation, des universités et des compétences), qui verra son budget total passer de 18,7 milliards de livres en (environ 26,8 milliards d euros) à 19,7 milliards de livres en (environ 28,2 milliards d euros) et 20,8 milliards de livres en (environ 29,8 milliards d euros), soit une croissance réelle moyenne annuelle de 2,2 %. Les allocations «clés» du Science Budget Le Science Budget détaille les budgets des conseils de recherche britanniques, des sociétés savantes et d un certain nombre de programmes centraux, du type transfert de technologie avec le Higher Education Innovation Fund (HEIF, le fonds d innovation pour l enseignement supérieur) ou infrastructures avec le Large Facilities Capital Fund (le fonds d investissement pour les grandes installations). Ce Science Budget n est pas la seule source de financement de la recherche publique britannique : il faut y ajouter le canal constitué par les Higher Education Funding Councils qui attribuent des financements en fonction des résultats obtenus par les universités au Research Assessment Exercice (RAE). Les décisions «clés» concernant le pre-budget sont : le financement de programmes de recherche multidisciplinaires incluant : - une contribution majeure au programme «Living with environmental change» (Vivre avec le changement environnemental) qui dispose d un budget d un milliard de livres (environ 1,4 milliard d euros) et qui regroupe diverses organisations ; - le nouveau programme de recherche «Life-long Health and Well Being» (la santé et le bien être tout au long de la vie) qui explore les facteurs biologiques, physiques, environnementaux et sociaux associés avec le processus de vieillissement à tous les âges de la vie ; - un investissement accru dans des domaines clés d importance nationale comme la recherche en énergie et les cellules souches. l investissement britannique total 1 Le NIHR dépend du National Health System (NHS), le service de santé britannique. Il est chargé de mettre en œuvre la stratégie gouvernementale en matière de recherche en santé. 2

3 Politique scientifique dans la recherche en santé devrait atteindre 1,7 milliard de livres en (environ 2,4 milliards d euros). Ce domaine est donc le principal bénéficiaire des augmentations des dépenses de recherche. Les budgets du National Institute for Health Research 1 (NIHR, Institut national pour la recherche en santé, d un montant de 992 millions de livres) et du conseil de recherche Medical Research Council (MRC, d un montant de 682 millions de livres) seront réunis en un budget unique géré par le nouveau Office for the Strategic Coordination for Health Research (OSCHR, le bureau pour la coordination stratégique de la recherche en santé). Ces nouvelles dispositions suivent les recommandations du rapport Cooksey sur la recherche en santé britannique (cf. Actualités Scientifiques au Royaume-Uni, janvier 2007, p. 26). Ce budget soutiendra un certain nombre de priorités mises en avant dans ce rapport, comme par exemple le soutien accru à la recherche translationelle et aux essais cliniques. le renforcement des programmes de transfert de technologie, en particulier le HEIF qui recevra un budget annuel de 150 millions de livres en (environ 215 millions d euros) pour renforcer les liens entre les universitaires et les entreprises et pour aider à amener les résultats de recherche vers le marché. un engagement à hauteur de 120 millions de livres (environ 172 millions d euros) des conseils de recherche pour la collaboration avec le Technology Strategy Board (voir cidessous). l augmentation à 12 millions de livres (environ 17 millions d euros) du budget consacré au programme Science Bridges (voir Actualités Scientifiques au Royaume-Uni, février 2007, p. 22) conçu pour promouvoir des liens forts avec des Tableau 1 : allocations du Science Budget à (millions de livres) Source : DIUS les allocations des conseils de recherche incluent à la fois les ressources et les dépenses d investissements. Une partie de ces dépenses est également inclue dans les programmes centraux : la ligne déductions et dépréciation évite qu elle ne soit comptée deux fois chercheurs étrangers, au côté des International Fellowships gérés par les académies des sciences nationales. Les Etats-Unis, la Chine et l Inde sont particulièrement concernés. l augmentation massive du budget du Large Facilities Capital Fund (153 % par rapport à la référence de ) : ce fonds financera les grandes installations sur le sol britannique et, éventuellement, dans le cadre des collaborations internationales. la création d un nouveau Capital Investment Fund (fonds d investissement) destiné aux universités menant des projets de recherche financés par les conseils de recherche. Ce fonds vient remplacer le Science Research Investment Fund (fonds d investissement pour la recherche scientifique) qui avait été créé pour rattraper le retard d investissement dont souffrait l infrastructure de recherche britannique. Le nouveau fonds devrait aider les universités à entretenir leurs infrastructures de recherche. Une décomposition plus détaillée du Science Budget, en particulier des ses priorités, devrait être annoncée en Le rôle renforcé du Technology Strategy Board (TSB) Créé en 2004, le Technology Strategy Board soutient la R&D et l innovation industrielles, en identifiant les priorités d investissement dans des domaines technologiques susceptibles d alimenter la croissance économique future. En accord avec les recommandations du Rapport Sainsbury (voir encadré), le TSB va jouer un rôle central dans la coordination des financements public pour 3

4 Politique scientifique l innovation industrielle. Il est devenu, le 1 er juillet 2007, un organisme public non ministériel exécutif dont le budget devrait s élever à 197 millions de livres en (environ 282 millions d euros) pour atteindre 267 millions de livres en (environ 382 millions d euros). Le budget public total consacré à l innovation devrait s élever à un milliard de livres de 2008 à 2011 dont 120 millions de livres (environ 172 millions d euros) de co-financement avec les conseils de recherche, comme précisé plus haut, et 180 millions de livres (environ 258 millions d euros) avec les agences de développement régional (RDAs, Regional Development Agencies). Le TSB publiera sa stratégie début 2008 qui devrait inclure les dispositions suivantes : création de trois nouvelles Innovation Platforms (Plateformes d innovation) pour trouver des solutions technologiques aux trois problèmes de société : soins de santé pour les populations vieillissantes ; bâtiments avec faible impact environnemental ; transport avec faible teneur en carbone ; extension de la couverture sectorielle du TSB en créant deux nouveaux Knowledge Transfer Networks (KTN, réseaux de transfert de connaissances) pour les communications numériques et les industries de création ; doublement du nombre de Knowledge Transfer Partnerships (KTP, partenariats pour le transfert de connaissances) permettant à des diplômés en science et en technologie de travailler avec des entreprises. Un programme d économies Ces augmentations de budget sont assorties cependant d un programme d économies (Value for money) dont le gouvernement prévoit Le Rapport Sainsbury sur l innovation : «The Race to the Top: A Review of Government s Science and Innovation Policies» David Sainsbury est ancien ministre de la science et de l innovation. Suite à son départ du gouvernement, Gordon Brown, alors chancelier de l échiquier, lui avait commandé en novembre 2006 un rapport sur les politiques publiques britanniques pour la science et l innovation. Lord Sainsbury a présenté les conclusions de son rapport le 5 octobre Le gouvernement britannique a accepté ces recommandations et les a prises en compte dans la CSR et le pre-budget Les conclusions et recommandations du Rapport Sainsbury seront présentées en détail dans le numéro de novembre-décembre 2007 des Actualités scientifiques au Royaume-Uni. qu il devrait dégager milliards de livres (environ milliards d euros) d ici Ce programme regroupe un certain nombre d initiatives qui incluent : la poursuite du programme d économie des conseils de recherche qui devrait réduire les coûts des instituts des conseils de recherche, augmenter le niveau de co-financement et soutenir la «re-hiérarchisation» des programmes de recherche. Il est prévu que les économies annuelles nettes s élèvent à 243 millions de livres en (environ 348 millions d euros) ; la «re-hiérarchisation» du financement de l innovation au sein du Technology Programme devrait produire des économies nettes annuelles de 9 millions de livres en (environ 12,9 millions d euros). Ces économies seront redirigées vers les activités du Technology Strategy Board ; d ici , cent millions de livres par an (environ 143 millions d euros), issus du financement pour l augmentation et l élargissement de la participation dans l enseignement supérieur, seront re-hiérarchisés en concentrant le financement public principalement sur les étudiants participant au système pour la première fois. Des réactions plutôt positives de la part du monde scientifique Le pre-budget et la CSR ont été plutôt bien accueillis par le monde scientifique. Ainsi, les directeurs généraux des conseils de recherche Medical Research Council et Natural Environment Research Council se sont félicités des augmentations prévues pour leur budget (respectivement 30,1 et 17,1 % sur trois ans). Au nom de Research Council UK, l organisation qui sert d ombrelle aux sept conseils de recherche britanniques, le professeur Ian Diamond s est réjoui que des financements supplémentaires permettent aux conseils de recherche de poursuivre leurs collaborations dans le cadre de leurs programmes de recherche multidisciplinaires. Enfin, la Royal Society, en la personne de Stephen Cox son secrétaire exécutif, s est également félicitée des annonces du gouvernement : «[le gouvernement] est déterminé à voir la science jouer un rôle clé dans l économie et améliorer la santé et le bien être des personnes au Royaume-Uni et au-delà. Le Royaume-Uni occupe déjà une position de tête en ce qui concerne l excellence de la recherche. L annonce [du gouvernement] permettra au volume actuel de recherches d être financé correctement, aux infrastructures scientifiques d être entretenues et au Royaume-Uni de conserver sa position de tête». Sources : 2007 Comprehensive Spending Review, HM Treasury, 9/10/2007, ; Department for Innovation, Universities and Skills, 9/10/2007, ; Research Council UK, 9/10/07, tm ; Guardian Unlimited, 9/10/07, ch/story/0,, ,00.html 4

5 Les articles d Actualités scientifiques au Royaume-Uni peuvent être librement diffusés à condition qu ils ne soient ni modifiés, ni vendus, ni exploités commercialement et que soit indiquée la source suivante : Service Science et Technologie Ambassade de France à Londres

Le financement de la recherche et développement à l université de Greenwich

Le financement de la recherche et développement à l université de Greenwich Le financement de la recherche et développement à l université de Greenwich Présentation La troisième source de financement Fonds pour la réalisation d un concept Manufacturers and Creative Link project

Plus en détail

Ambassade de France au Royaume-Uni Service Science et Technologie. Avril 2006. La Royal Society

Ambassade de France au Royaume-Uni Service Science et Technologie. Avril 2006. La Royal Society Service Science et Technologie Avril 2006 La Royal Society Spécial Avril 2006 La Royal Society La Royal Society, qui s apprête à fêter ses 350 ans d existence en 2010, est la plus ancienne académie des

Plus en détail

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI Introduction Mémoire de la City of London Corporation Présenté par le bureau du développement

Plus en détail

Présentation d EUPATI

Présentation d EUPATI The project is supported by the Innovative Medicines Initiative Joint Undertaking under grant agreement n 115334, resources of which are composed of financial contribution from the European Union's Seventh

Plus en détail

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies.

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies. CAILLAUD Frédéric Directeur du Licensing L'ORÉAL Frédéric Caillaud joined L'Oréal in 1994 as Director of the Licensing and Business Development Department in charge of negotiating alliances, licensing

Plus en détail

Énergie & environnement

Énergie & environnement Le Royaume-Uni mise sur l éolien offshore La capture et le stockage du carbone, un impératif pour les futures centrales? 42 44 2 2 Énergie & Énergie environnement & environnement Ferme éolienne de Thanet,

Plus en détail

CampusFrance. Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale

CampusFrance. Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale CampusFrance 23 ème Congrès Conférence des Grandes Écoles Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale 7 Octobre 2010 ESTP Paris Le contexte international

Plus en détail

Parallèle pour tous Recueil trimestriel de références à l échelle

Parallèle pour tous Recueil trimestriel de références à l échelle Volume 1, numéro 1 et 2 septembre 2008 Parallèle pour tous Recueil trimestriel de références à l échelle internationale, Parallèle rapporte les dernières tendances, présente les plus récents ouvrages et

Plus en détail

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT Série LÉGISLATION COMPARÉE LA PROGRAMMATION DES DÉPENSES MILITAIRES n LC 174 Juillet 2007 - 3 - LA PROGRAMMATION DES DÉPENSES MILITAIRES Sommaire Pages NOTE DE SYNTHÈSE...

Plus en détail

Matinale Recherche. «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao

Matinale Recherche. «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao Matinale Recherche «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao INFORMATIONS PRATIQUES FORMAT Matinale Recherche DATE 15 octobre

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

Réponse de l Association des banquiers canadiens à l examen 2008 d Exportation et développement Canada

Réponse de l Association des banquiers canadiens à l examen 2008 d Exportation et développement Canada Réponse de l Association des banquiers canadiens à l examen 2008 d Exportation et développement Canada Juin 2008 L Association des banquiers canadiens (ABC) apprécie d avoir l occasion de participer à

Plus en détail

Fiche Pays «RECHERCHE» Royaume-Uni

Fiche Pays «RECHERCHE» Royaume-Uni Poste : Royaume-Uni Date d actualisation : Décembre 2013 Fiche Pays «RECHERCHE» Royaume-Uni Dans un contexte socio-économique difficile, le Royaume-Uni reste une force mondiale dans le secteur de la recherche

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Établir des points de repère canadiens concernant les temps d attente dans les services de santé Preuves, application et priorités de recherche

Établir des points de repère canadiens concernant les temps d attente dans les services de santé Preuves, application et priorités de recherche Accès à des soins de qualité pour le cancer L accès dans un délai approprié à des soins de santé de grande qualité est devenu une importante priorité gouvernementale en 2004, année où les premiers ministres

Plus en détail

Programme de Maîtrise en administration des affaires (MBA) Description officielle

Programme de Maîtrise en administration des affaires (MBA) Description officielle Programme de Maîtrise en administration des affaires (MBA) Description officielle Ce document constitue la version officielle du programme à compter de juin 2015. Les étudiants sont soumis aux règlements

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

Fiche prospective Australie deuxième semestre 2011

Fiche prospective Australie deuxième semestre 2011 Fiche prospective Australie deuxième semestre 2011 Pays : Secteur/créneau/marché porteur : AUSTRALIE SECTEUR BIOTECHNOLOGIE Développement / explications du secteur choisi Aspects généraux : Avec plus de

Plus en détail

L association française des docteurs

L association française des docteurs L association française des docteurs Promouvoir le doctorat Les docteurs constituent des ressources rares et précieuses pour les économies et les sociétés du XXIème siècle, de sorte que les pays pleinement

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

Vérification des qualifications et des diplômes chinois d études postsecondaires. CAPLA Octobre 2006

Vérification des qualifications et des diplômes chinois d études postsecondaires. CAPLA Octobre 2006 Vérification des qualifications et des diplômes chinois d études postsecondaires CAPLA Octobre 2006 Principaux objectifs VETASSESS et nos activités d évaluation Les études postsecondaires et les diplômes

Plus en détail

Manuel sur la transparence des finances publiques. Au-delà du budget principal. Dettes futures. www.openbudgetindex.org

Manuel sur la transparence des finances publiques. Au-delà du budget principal. Dettes futures. www.openbudgetindex.org Manuel sur la transparence des finances publiques Au-delà du budget principal 5. Dettes futures www.openbudgetindex.org Introduction Depuis plus de dix ans, dans le monde entier, les organisations de la

Plus en détail

Contexte politique. Political context. Volonté de développement et d ouverture des Hautes Ecoles Suisses

Contexte politique. Political context. Volonté de développement et d ouverture des Hautes Ecoles Suisses Contexte politique Political context Volonté de développement et d ouverture des Hautes Ecoles Suisses Development and widening of the Swiss Universities of Applied Sciences spectrum Cohérence politique

Plus en détail

La Région de Manchester

La Région de Manchester Zoom Région La Région de Manchester Sylvie Morton, Business Development Manager, Manchester s Investment and Development Agency (MIDAS) Le succès croissant qu a connu la région Manchester au cours de ces

Plus en détail

Résumé du rapport final du Projet ECDD

Résumé du rapport final du Projet ECDD Résumé du rapport final du Projet ECDD Janvier 2010 avril 2013 A propos du projet ECDD Le projet ECDD a été mis en œuvre par la Bristol Conservation & Science Foundation (une unité opérationnelle de Bristol,

Plus en détail

Ambassade de France au Royaume-Uni Service Science et Technologie. Royaume-Uni. Rapport d impact des conseils de recherche

Ambassade de France au Royaume-Uni Service Science et Technologie. Royaume-Uni. Rapport d impact des conseils de recherche Ambassade de France au Royaume-Uni Service Science et Technologie Royaume-Uni Science & Technologie Janvier - Février 2013 Rapport d impact des conseils de recherche Dossier Source : Flickr, thejester100,

Plus en détail

Programme de promotion du travail décent, par la formation des cadres du développement et l innovation (Universitas)

Programme de promotion du travail décent, par la formation des cadres du développement et l innovation (Universitas) Programme de promotion du travail décent, par la formation des cadres du développement et l innovation (Universitas) Collaboration entre le Gouvernement de la République Italienne et l Organisation International

Plus en détail

La dimension internationale du programme people

La dimension internationale du programme people La dimension internationale du programme people Bureau CPU Le 06 avril 2009, Paris Programme People Période 2007-2013 Budget de 4,7 milliards d euros, soit une moyenne de 0,67 Md par an et une augmentation

Plus en détail

Mémoire. Reconnaissance du budget 2014. Regards vers le budget de 2015

Mémoire. Reconnaissance du budget 2014. Regards vers le budget de 2015 Mémoire de l Association canadienne pour les études supérieures au Comité permanent des finances de la Chambre des communes, au sujet du budget fédéral de 2015 Résumé L Association canadienne pour les

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

1. Les professionnels "qualifiés" (chartered profesionals)

1. Les professionnels qualifiés (chartered profesionals) Page 1 sur 6 ADBS (ES) Projet CERTIDOC Phase1 - Etat des lieux Annexe au rapport d enquête Complément à l'enquête sur les systèmes de certification en vigueur en Europe CertidocRapportComp.doc V2 : 29/09/03

Plus en détail

Le rapport sommaire du profil du secteur des biosciences d Ottawa. Les sources

Le rapport sommaire du profil du secteur des biosciences d Ottawa. Les sources Le rapport sommaire du profil du secteur des biosciences d Ottawa Les sources Les sources pour le nombre d entreprises et le nombre d employés par entreprise : Toutes les données concernant le nombre d

Plus en détail

Les systèmes français et britanniques de formation professionnelle

Les systèmes français et britanniques de formation professionnelle Les systèmes français et britanniques de formation professionnelle Juin 2013 Ce projet est soutenu dans le cadre du programme européen de coopération transfrontalière INTERREG IVA France (Manche) Angleterre,

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

The Euro-Mediterranean University of Fez L Université Euro-Méditerranéenne de Fès

The Euro-Mediterranean University of Fez L Université Euro-Méditerranéenne de Fès The Euro-Mediterranean University of Fez L Université Euro-Méditerranéenne de Fès Excellence in Higher Education, Research and Innovation L excellence dans l enseignement supérieur, la recherche et l innovation

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 1 / 5

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 1 / 5 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Première étude clinique au monde visant à évaluer un vaccin anti-abêta destiné à cibler les caractéristiques de type Alzheimer chez les personnes atteintes du syndrome de Down Etude

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE : une URGENCE de SANTE PUBLIQUE

SECURITE ROUTIERE : une URGENCE de SANTE PUBLIQUE SECURITE ROUTIERE : une URGENCE de SANTE PUBLIQUE Docteur Jean-Yves Le Coz Professeur des Universités Expert Leader «Sécurité Routière» Groupe Renault Direction de la Responsabilité Sociale LA SÉCURITÉ

Plus en détail

CANDIDAT JAPONAIS AU POSTE DE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL

CANDIDAT JAPONAIS AU POSTE DE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL CANDIDAT JAPONAIS AU POSTE DE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL Dr. Sawako TAKEUCHI Docteur es Ingénierie, l Université de Tokyo et Docteur es Sciences économiques Ancien conseiller du Premier Ministre du Japon sur la

Plus en détail

La spécialisation intelligente

La spécialisation intelligente La spécialisation intelligente Réunion d information et de lancement de la consultation auprès des entreprises d Aquitaine Pr. Dominique Foray 6 Février 2013 Collège du Management de la Technologie CDM

Plus en détail

NB : Les appels d offres «Amorçage de jeunes Equipes 2016» et «Equipes labellisées FRM 2017 présélection 2016» seront diffusés en février 2016.

NB : Les appels d offres «Amorçage de jeunes Equipes 2016» et «Equipes labellisées FRM 2017 présélection 2016» seront diffusés en février 2016. PROGRAMME 2016 ESPOIRS DE LA RECHERCHE Le programme Espoirs de la recherche de la Fondation pour la Recherche Médicale soutient des projets de recherche dans tous les domaines de la biologie et de la santé.

Plus en détail

TRIUMF ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES ENTREPRISES CANADIENNES GRÂCE AUX SCIENCES ET À L INNOVATION. Consultations prébudgétaires 2014

TRIUMF ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES ENTREPRISES CANADIENNES GRÂCE AUX SCIENCES ET À L INNOVATION. Consultations prébudgétaires 2014 Canada s national laboratory for particle and nuclear physics Laboratoire national canadien pour la recherche en physique nucléaire et en physique des particules TRIUMF ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES ENTREPRISES

Plus en détail

La recherche en architecture du paysage au Royaume Uni

La recherche en architecture du paysage au Royaume Uni La recherche en architecture du paysage au Royaume Uni Par Anaïs Leger Septembre 2010 Intitulé de la Commande L école de Versailles a commandité auprès d Anaïs Leger un article sur le fonctionnement des

Plus en détail

Appel à projets «Méditerranée» 2014

Appel à projets «Méditerranée» 2014 Appel à projets «Méditerranée» 2014 Les Initiatives d Excellence visent notamment à renforcer le positionnement international des pôles d excellence français en matière de recherche et de formation, notamment

Plus en détail

Les pôles de compétitivité Compte-rendu du colloque du 11 octobre 2007

Les pôles de compétitivité Compte-rendu du colloque du 11 octobre 2007 Les pôles de compétitivité Un outil pour le développement économique des villes et régions européennes. Compte rendu du colloque des 11 et 12 octobre 2007, Organisé par l Ambassade de France en République

Plus en détail

GUSTAVE ROUSSY / ASTRAZENECA

GUSTAVE ROUSSY / ASTRAZENECA DOSSIER DE PRESSE GUSTAVE ROUSSY / ASTRAZENECA Une alliance au service des patients CONTACTS PRESSE : Véronique Simon 01.45.03.56.58 / 06.68.86.32.30 / v.simon@ljcom.net GUSTAVE ROUSSY Christine Lascombe

Plus en détail

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce Année Universitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Année Etudes Supérieures Commerciales & Sciences Comptables DECISIONS FINANCIERES Note de cours N 2

Plus en détail

UVSQ SQY URBAN LIVINGLAB ECO-CAMPUS Marie-Françoise Guyonnaud

UVSQ SQY URBAN LIVINGLAB ECO-CAMPUS Marie-Françoise Guyonnaud Séminaire de la Fondation des Territoires de Demain UNIVERSITE DE GAND - 13 décembre 2010 UVSQ SQY URBAN LIVINGLAB ECO-CAMPUS Marie-Françoise Guyonnaud 1 Situé dans la région Parisienne 2 Inscription dans

Plus en détail

Un laboratoire en temps réel pour de l innovation pancanadienne Optimisation des systèmes de santé selon le modèle de la Société canadienne du sang

Un laboratoire en temps réel pour de l innovation pancanadienne Optimisation des systèmes de santé selon le modèle de la Société canadienne du sang Un laboratoire en temps réel pour de l innovation pancanadienne Optimisation des systèmes de santé selon le modèle de la Société canadienne du sang Le 14 novembre 2014 Présentation au Groupe consultatif

Plus en détail

Les infrastructures des municipalités s effondrent partout au Canada. Canada s cities and towns are crumbling around us

Les infrastructures des municipalités s effondrent partout au Canada. Canada s cities and towns are crumbling around us SKILLED TRADES PLATFORM 2015 PLATEFORME DES MÉTIERS SPÉCIALISÉS 2015 Canada s cities and towns are crumbling around us Canada needs a comprehensive integrated infrastructure program that will eliminate

Plus en détail

Vers la cohérence des politiques au service d un développement durable

Vers la cohérence des politiques au service d un développement durable Vers la cohérence des politiques au service d un développement durable Web : www.oecd.org/development/policycoherence Plateforme CPD : https://community.oecd.org/community/pcd @OECD_PCD Ebba Dohlman Unité

Plus en détail

P ays participants. www.eurohex.eu

P ays participants. www.eurohex.eu S urveiller l évolution de l espérance de vie à la naissance ne suffit plus dans les pays à faible mortalité et faible fécondité comme la France ou l Allemagne car, dans un contexte d allongement de la

Plus en détail

FICHE ENSEIGNEMENT SUPERIEUR IRLANDE

FICHE ENSEIGNEMENT SUPERIEUR IRLANDE MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET EUROPEENNES AMBASSADE DE FRANCE EN IRLANDE FICHE ENSEIGNEMENT SUPERIEUR IRLANDE Rédaction : Service de coopération et d action culturelle - Ambassade de France en Irlande

Plus en détail

Introduction. Sommaire exécutif

Introduction. Sommaire exécutif Avis de BIOQuébec auprès du Ministère de l Enseignement supérieur, Recherche, Science et Technologie du Québec (MESRSTQ) dans le cadre de l élaboration de la Politique nationale de la recherche et de l

Plus en détail

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 76 du Règlement intérieur du Conseil

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 76 du Règlement intérieur du Conseil Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. restreinte 4 juillet 2014 Français Original: anglais TD/B/61/R.3 Conseil du commerce et du développement Soixante et

Plus en détail

21 janvier 2015 de 13h30 à 17h. Bienvenue!

21 janvier 2015 de 13h30 à 17h. Bienvenue! 21 janvier 2015 de 13h30 à 17h Bienvenue! 19 CENTRE D INFORMATION INTERNATIONALE Accompagnement des scolaires, étudiants et adultes ayant un projet de mobilité internationale dans le cadre d études, de

Plus en détail

FCM ROBOTIQUE. contact@cm-finances.com +33 1 58 56 38 80

FCM ROBOTIQUE. contact@cm-finances.com +33 1 58 56 38 80 1 FCM ROBOTIQUE contact@cm-finances.com +33 1 58 56 38 80 Un fonds actions internationales qui investit dans des entreprises directement ou indirectement liées au secteur de la robotique. Ce FCP procède

Plus en détail

LA RECHERCHE COMMANDITÉE ÉTUDE COMPARATIVE SUR LES POLITIQUES DE GESTION DE LA PERFORMANCE

LA RECHERCHE COMMANDITÉE ÉTUDE COMPARATIVE SUR LES POLITIQUES DE GESTION DE LA PERFORMANCE LA RECHERCHE COMMANDITÉE ÉTUDE COMPARATIVE SUR LES POLITIQUES DE GESTION DE LA PERFORMANCE Dans le cadre des travaux effectués pour le Secrétariat du Conseil du trésor Direction de la gestion de la performance

Plus en détail

Projet d aide à la formation continue dans le canton de Berne Révision totale de la loi sur l aide à la formation des adultes (LFA) Version abrégée

Projet d aide à la formation continue dans le canton de Berne Révision totale de la loi sur l aide à la formation des adultes (LFA) Version abrégée Projet d aide à la formation continue dans le canton de Berne Révision totale de la loi sur l aide à la formation des adultes (LFA) Version abrégée Octobre 2003 Direction de l'instruction publique du canton

Plus en détail

Offre de stage. Junior Business Analyst (F/H) Londres début 2013 pour 6 mois

Offre de stage. Junior Business Analyst (F/H) Londres début 2013 pour 6 mois Offre de stage Junior Business Analyst (F/H) Londres début 2013 pour 6 mois Au sein d AREVA, le Business Group Aval propose des solutions de gestion de fin de cycle des combustibles usés : recyclage, logistique,

Plus en détail

REMARQUES SUR LE CAHIER D ACTEUR «ANIMAUX SOUS TENSION»

REMARQUES SUR LE CAHIER D ACTEUR «ANIMAUX SOUS TENSION» REMARQUES SUR LE CAHIER D ACTEUR «ANIMAUX SOUS TENSION» Les rédacteurs du cahier d acteur de «ANIMAUX SOUS TENSION» ont visiblement été destinataires d informations inexactes. RTE a donc souhaité apporter

Plus en détail

CONTACT PRESSE Fondation Partenariale Grenoble INP ERDF Delphine Chenevier, 06 43 10 01 28 Alexandra Pons, 01 81 97 46 63

CONTACT PRESSE Fondation Partenariale Grenoble INP ERDF Delphine Chenevier, 06 43 10 01 28 Alexandra Pons, 01 81 97 46 63 Signature de la convention relative à la création d une chaire industrielle d excellence ERDF sur les SMARTGRIDS, au sein de la Fondation Partenariale Grenoble INP CONTACT PRESSE Fondation Partenariale

Plus en détail

Pensez Canada Pensez universités canadiennes

Pensez Canada Pensez universités canadiennes Pensez Canada Pensez universités canadiennes Pour la recherche, l innovation, l éducation et les partenariats Association des universités et collèges du Canada Pensez Canada / Pensez universités canadiennes

Plus en détail

Royaume-Uni. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Royaume-Uni. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Royaume-Uni Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

Mission Conseiller les pouvoirs publics, au travers de ses analyses et études scientifiques,

Mission Conseiller les pouvoirs publics, au travers de ses analyses et études scientifiques, KCE: c est quoi? Un organisme fédéral d'intérêt public autonome («semi» gouvernemental ) Sous la tutelle du Ministre de la Santé publique et des Affaires sociales Créé en 2002 et actif depuis mi 2003 Une

Plus en détail

Biomasse énergétiques Éducation Architectes et ingénieurs Énergie éolienne Autre Institutions financières Géothermique

Biomasse énergétiques Éducation Architectes et ingénieurs Énergie éolienne Autre Institutions financières Géothermique Promotion de la gestion de l énergie dans l industrie textile en Grèce, au Portugal, en Espagne et en Bulgarie Projet EMS-Textile SIGMA Consultants Ltd - Grèce Résumé Le projet EMS-TEXTILE vise à promouvoir

Plus en détail

Premières observations sur le financement et le pilotage du projet de constitution d un pôle scientifique et technologique sur le Plateau de Saclay

Premières observations sur le financement et le pilotage du projet de constitution d un pôle scientifique et technologique sur le Plateau de Saclay Premières observations sur le financement et le pilotage du projet de constitution d un pôle scientifique et technologique sur le Plateau de Saclay 7 octobre 2015 Conférence de presse de Michel BERSON

Plus en détail

Eau Alimentation en eau Assainissement Ressources en eau. Résumé. Directives de la Coopération Autrichienne pour le Développement

Eau Alimentation en eau Assainissement Ressources en eau. Résumé. Directives de la Coopération Autrichienne pour le Développement Eau Alimentation en eau Assainissement Ressources en eau Résumé Directives de la Coopération Autrichienne pour le Développement Mentions légales Ministère fédéral des Affaires européennes et internationales

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 18 JUILLET 2014

CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 18 JUILLET 2014 CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 18 JUILLET 2014 Le Conseil des ministres s est réuni aujourd hui sous la présidence du Premier ministre, Dr Navinchandra Ramgoolam, GCSK, FRCP. Le sommaire des délibérations

Plus en détail

LA R&d du GROUPe AU CŒUR de LA ReCheRChe en europe et dans Le MONde

LA R&d du GROUPe AU CŒUR de LA ReCheRChe en europe et dans Le MONde la R&D du groupe AU CŒUR DE LA RECHERCHE EN EUROPE ET DANS LE MONDE CHIFFRES CLÉS EDF R&D 2 060 collaborateurs dont 31 % 220 200 sont des femmes sont des doctorants sont des chercheurs enseignants des

Plus en détail

POLOGNE : vers une économie basée sur la connaissance

POLOGNE : vers une économie basée sur la connaissance POLOGNE : vers une économie basée sur la connaissance 1. Les lignes directrices de la politique scientifique La Stratégie nationale de développement pour les années 2007-2015 fait voir la Pologne en 2015

Plus en détail

Résumé : «Diagnostic sectoriel de la main-d œuvre du secteur des technologies de l information et des communications 2011»

Résumé : «Diagnostic sectoriel de la main-d œuvre du secteur des technologies de l information et des communications 2011» Résumé : «Diagnostic sectoriel de la main-d œuvre du secteur des technologies de l information et des communications 2011» (Étude préparée par Raymond Chabot Grant Thornton) Faits: Le PIB généré par le

Plus en détail

LA CONSTRUCTION DE L EXPERTISE EN ENSEIGNEMENT ET LES HABITUS DES HOMO PEDAGOGICUS

LA CONSTRUCTION DE L EXPERTISE EN ENSEIGNEMENT ET LES HABITUS DES HOMO PEDAGOGICUS LA CONSTRUCTION DE L EXPERTISE EN ENSEIGNEMENT ET LES HABITUS DES HOMO PEDAGOGICUS D. Bédard, Ph.D. Directeur Centre d étude et de développement pour l innovation technopédagogique (CEDIT) Professeur Université

Plus en détail

Chercheurs: une carrière? Des carrières!

Chercheurs: une carrière? Des carrières! Chercheurs: une carrière? Des carrières! Pierre Feyereisen ASBL Objectif Recherche, le 6 mai 2011 Plan Introduction: les problèmes La diversité des carrières Réflexions et analyses Faciliter les transitions

Plus en détail

Avis relatif au projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014

Avis relatif au projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 Paris, le 12 juin 2014 Avis relatif au projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 Délibération n CONS. 13 12 juin 2014 Projet de loi de financement rectificative de la

Plus en détail

PROGRAMMES OPERATIONNELS CONVERGENCE ET COMPETITIVITE REGIONALE ET EMPLOI FEDER ET FSE

PROGRAMMES OPERATIONNELS CONVERGENCE ET COMPETITIVITE REGIONALE ET EMPLOI FEDER ET FSE PROGRAMMES OPERATIONNELS CONVERGENCE ET COMPETITIVITE REGIONALE ET EMPLOI FEDER ET FSE Technology Promotion Agency SMEs Distributed environment Many ressources available Diverse technological needs not

Plus en détail

OPERATION CAMPUS CAHIER DES CHARGES DE L OPERATION CAMPUS

OPERATION CAMPUS CAHIER DES CHARGES DE L OPERATION CAMPUS OPERATION CAMPUS CAHIER DES CHARGES DE L OPERATION CAMPUS Remise des notes d intention le 30 avril 2008 à 17h Opération Campus cahier des charges Sommaire I - Présentation de l Opération Campus...3 1-Contexte...3

Plus en détail

Enregistrement des dispositifs médicaux au Brésil

Enregistrement des dispositifs médicaux au Brésil Enregistrement des dispositifs médicaux au Brésil Document propriété du LNE/G-MED 1 Enregistrement des dispositifs médicaux au Brésil Le Brésil jouit d une croissance économique fl orissante, notamment

Plus en détail

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie Frank LASCK Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur Biographie Frank Lasch, professeur en entrepreneuriat, a rejoint le Groupe Sup de Co Montpellier Business School en septembre 2003

Plus en détail

Interopérabilité de bases de données

Interopérabilité de bases de données Infrastructure BIOBANQUES Interopérabilité de bases de données Entrepôts de données biomédicaux Candidatures à soumettre par courrier postal et électronique le 15 septembre 2015 à minuit au plus tard.

Plus en détail

Monnaie, finance et économie réelle

Monnaie, finance et économie réelle Monnaie, finance et économie réelle Anton Brender, Florence Pisani et Émile Gagna Paris, 5 juin 15 TABLE DES MATIÈRES 1. La contrainte monétaire. Impulsion monétaire et réponse de l économie 3. Information

Plus en détail

CO-REACH Coordination de la recherche entre l Europe et la Chine. Bilan du WP2

CO-REACH Coordination de la recherche entre l Europe et la Chine. Bilan du WP2 CO-REACH Coordination de la recherche entre l Europe et la Chine Bilan du WP2 Cartographie, benchmarking et identification des meilleures pratiques des programmes bilatéraux européens avec la Chine Mercredi

Plus en détail

DÉCLARATION DE MARRAKECH SUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT. A l occasion de la Conférence Ministérielle MENA-OCDE Novembre 2009

DÉCLARATION DE MARRAKECH SUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT. A l occasion de la Conférence Ministérielle MENA-OCDE Novembre 2009 DÉCLARATION DE MARRAKECH SUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A l occasion de la Conférence Ministérielle MENA-OCDE Novembre 2009 DECLARATION DE MARRAKECH SUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L OCCASION

Plus en détail

Planification des investissements en GI-TI : Avantages stratégiques des renseignements détaillés des coûts

Planification des investissements en GI-TI : Avantages stratégiques des renseignements détaillés des coûts Planification des investissements en GI-TI : Avantages stratégiques des renseignements détaillés des coûts Institut de la gestion financière du Canada (IGF) Semaine du perfectionnement professionnel Gestion

Plus en détail

Venir en aide aux chômeurs

Venir en aide aux chômeurs Venir en aide aux chômeurs JUIN 2009 Venir en aide aux chômeurs JUIN 2009 Gouvernement du Canada Government of Canada Sa Majesté la Reine du Chef du Canada (2009) Tous droits réservés Toute demande de

Plus en détail

Erasmus + Enjeux et opportunités pour l enseignement supérieur

Erasmus + Enjeux et opportunités pour l enseignement supérieur Erasmus + Enjeux et opportunités pour l enseignement supérieur ERASMUS + : chiffres clés 14,7 milliards pour 7 ans (hors dimension internationale) + 40% d augmentation 4 millions de personnes en mobilité

Plus en détail

Académie mondiale de l OMPI

Académie mondiale de l OMPI PROGRAMME PRINCIPAL 14 WO/PBC/4/2 page 134 Académie mondiale de l OMPI 14.1 Enseignement à distance et sensibilisation du public 14.2 Formation professionnelle 14.3 Élaboration des politiques Résumé 215.

Plus en détail

5 prévisions pour 2015

5 prévisions pour 2015 Mars 2015 Wim Meulemeester Expert placements L année 2014 a été une année surprenante en termes de placements. Même si un taux faible correspondait aux attentes, de nombreux experts ont été étonnés de

Plus en détail

Intégrer les technologies dans l enseignement et l apprentissage: la vision de l UNIL. > 26 mars 2012 <

Intégrer les technologies dans l enseignement et l apprentissage: la vision de l UNIL. > 26 mars 2012 < Intégrer les technologies dans l enseignement et l apprentissage: la vision de l UNIL > 26 mars 2012 < Table des matières Intégrer les technologies dans l enseignement et l apprentissage: la vision de

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/CN.3/2007/8 Conseil économique et social Distr. générale 18 décembre 2006 Français Original : anglais Commission de statistique Trente-huitième session 27 février-2 mars 2007 Point 3 g)

Plus en détail

GUIDE D INFORMATION. Programmes d échanges d étudiants du. Bureau de coopération interuniversitaire (BCI)

GUIDE D INFORMATION. Programmes d échanges d étudiants du. Bureau de coopération interuniversitaire (BCI) GUIDE D INFORMATION Programmes d échanges d étudiants du Bureau de coopération interuniversitaire (BCI) Ces programmes d échanges permettent aux étudiants inscrits dans un programme de baccalauréat, maîtrise

Plus en détail

Sommaire. Avant-propos 3 Chiffres clefs 4-5. Réseau et partenaires 6-7. Promouvoir 8-9. Accompagner 10-11. Faciliter 12-13

Sommaire. Avant-propos 3 Chiffres clefs 4-5. Réseau et partenaires 6-7. Promouvoir 8-9. Accompagner 10-11. Faciliter 12-13 Sommaire Avant-propos 3 Chiffres clefs 4-5 De la mobilité internationale Réseau et partenaires 6-7 Espaces et établissements d enseignement supérieur Promouvoir 8-9 Mettre en valeur l enseignement supérieur

Plus en détail

La prise en compte des services de logement dans l indice des prix à la consommation : une comparaison internationale

La prise en compte des services de logement dans l indice des prix à la consommation : une comparaison internationale La prise en compte des services de logement dans l indice des prix à la consommation : une comparaison internationale Le traitement des services de logement aux propriétaires occupant leur logement est

Plus en détail

European Union Union Europeenne. African Union Union Africaine

European Union Union Europeenne. African Union Union Africaine European Union Union Europeenne African Union Union Africaine WHY LAUNCH a Virtual Campus in AFRICA? UNESCO and the African Union: In the response to the request from the African Union (AU) Heads of State

Plus en détail

Mission découverte Energies Renouvelables Des opportunités à ne pas manquer!

Mission découverte Energies Renouvelables Des opportunités à ne pas manquer! Mission découverte Energies Renouvelables Des opportunités à ne pas manquer! Irlande & Royaume-Uni Du 16 au 18 octobre 2012 ORGANISATEURS : UBIFRANCE Irlande IFCC - Chambre de Commerce franco-irlandaise

Plus en détail

L acceptabilité des fonds souverains

L acceptabilité des fonds souverains L acceptabilité des fonds souverains Pierre-Ignace Bernard Directeur Associé, McKinsey Ce rapport est exclusivement réservé au personnel de notre client. Il ne peut être diffusé, cité ni reproduit, intégralement

Plus en détail

La réussite étudiante au coeur de la nouvelle offre de formation de l Université de Strasbourg

La réussite étudiante au coeur de la nouvelle offre de formation de l Université de Strasbourg La réussite étudiante au coeur de la nouvelle offre de formation de l Université de Strasbourg Contact presse Service de la communication Gaëlle Talbot Tél. : +33 (0)3 68 85 14 36 Fax : +33 (0)3 68 85

Plus en détail

Manuel sur la transparence des finances publiques. Au-delà du budget principal. Le passif éventuel. www.openbudgetindex.org

Manuel sur la transparence des finances publiques. Au-delà du budget principal. Le passif éventuel. www.openbudgetindex.org Manuel sur la transparence des finances publiques Au-delà du budget principal 4. Le passif éventuel www.openbudgetindex.org Introduction Depuis plus de dix ans, dans le monde entier, les organisations

Plus en détail

Date du lancement : le 1 er décembre 2014

Date du lancement : le 1 er décembre 2014 Date du lancement : le 1 er décembre 2014 Le Programme de BOURSES DE RECHERCHE CANOC Le Centre de recherche en collaboration CANOC (Canadian Observational Cohort Collaboration) est heureux d annoncer la

Plus en détail

10 raisons d investir en France Juillet 2012

10 raisons d investir en France Juillet 2012 10 raisons d investir en France Juillet 2012 1 La France : Une puissance économique de rang mondial 2 ème puissance économique de l Union européenne. Source : FMI, 2012 6 ème exportateur mondial de biens

Plus en détail