Session R&D et technologies différenciantes : une approche filière structurée. Pilote : Pierre Gosset Secrétariat Technique du CTA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Session R&D et technologies différenciantes : une approche filière structurée. Pilote : Pierre Gosset Secrétariat Technique du CTA"

Transcription

1 Session R&D et technologies différenciantes : une approche filière structurée Pilote : Pierre Gosset Secrétariat Technique du CTA

2 Introduction Jean-Michel Billig Président du Comité Technique Automobile PFA

3 Présentation du CSTA Comité Technique Automobile (CTA) «One Voice» de l Industrie Automobile Française en matière scientifique et technique Secrétariat Technique (assuré par la SIA) Conseil de Standardisation Technique Automobile (CSTA) Conseil de la Recherche Automobile (CRA) GT1 GT2 GTn Objectif : développer une force de normalisation, de standardisation et de négociation des règlements 3 3

4 Présentation du CRA Comité Technique Automobile (CTA) «One Voice» de l Industrie Automobile Française en matière scientifique et technique Secrétariat Technique (assuré par la SIA) Conseil de Standardisation Technique Automobile (CSTA) Conseil de la Recherche Automobile (CRA) GT1 GT2 GTn Objectif : définir et animer la feuille de route de la Recherche et de l Innovation automobile en France 4 4

5 Composition du CTA Président :Jean-Michel Billig (Renault) Vice-Président : Gilles Le Borgne (PSA) Membres du bureau Faurecia : Christophe Aufrère Michelin : Philippe Denimal Plastic Omnium : Jean-François Bérard Valeo : Guillaume Devauchelle CCFA : Patrick Blain FIEV : Claude Cham Représentants des Conseils Président du CSTA : Jean-Marc Spitz Président du CRA : Guillaume Devauchelle PFA Président : Michel Rollier Directeur Général : Bernard Million-Rousseau Secrétariat Technique SIA : Pierre Gosset / Daniel Pfrimmer 5

6 Présentation du CRA Guillaume Devauchelle Président du Conseil de la Recherche Automobile PFA

7 Présentation du CRA Comité Technique Automobile (CTA) «One Voice» de l Industrie Automobile Française en matière scientifique et technique Secrétariat Technique (assuré par la SIA) Conseil de Standardisation Technique Automobile (CSTA) Conseil de la Recherche Automobile (CRA) GT1 GT2 GTn Objectif : définir et animer la feuille de route de la Recherche et de l Innovation automobile en France 8

8 Composition du CRA Président : Guillaume Devauchelle (Valeo) Membres du bureau PSA : Jean-Marc Finot Renault : Rémi Bastien Faurecia : Christophe Aufrère Michelin : Pierre Robert Plastic Omnium : Carole Desnost Valeo : Guillaume Devauchelle CCFA : Nicolas Le Bigot FIEV : Arnaud de David-Beauregard Membre associé, Personnalité qualifiée : Comité «R&D Stratégies différenciantes» : Thierry Faugeras Secrétariat Technique SIA : Pierre Gosset / Daniel Pfrimmer Le CRA s appuie sur les résultats des Groupes de Travail (GT) 9

9 Fonctionnement du CRA Livrables Les livrables sont des documents représentant la position de la filière automobile. Groupes de travail (GT) Les Groupes de travail sont ouverts à toutes les entreprises et entités qui disposent d un centre de R&D en France et qui acceptent de travailler avec les autres acteurs de la filière. Choix des sujets Les entreprises et entités de la filière automobile sont invités à proposer des sujets d intérêt commun pour lesquels il est intéressant que la filière s exprime «One Voice». Les sujets retenus sont validés et priorisés par le CTA 10

10 Fiches de position validées par le CTA 4 fiches de position ont été déjà validées par le CTA : Hydrogène Carburant et Automobile Electrification des véhicules Délégation de conduite et Connectivité Nouveaux usages de mobilité 11

11 Priorités du CRA pour 2013 Observatoire des échéances des appels à projets nationaux et européens en recherche prè compétitive Connectivité et ITS Allégement pour répondre aux objectifs CO Perspectives des chaines de traction hybrides Evolution du mix énergétique pour le transport automobile Terres rares 12

12 Autres thèmes traités par le CRA Véhicule électrique et son écosystème Surfaces intelligentes et leurs utilisations Equipements électriques et électroniques Matériaux recyclés dans l industrie automobile : recyclage des VHU et utilisation des matières recyclées 13

13 En conclusion Le CRA a trouvé toute sa place dans l écosystème automobile français, avec des objectifs clairs d animation de la R&D et de l innovation en France Le CRA fonctionne également sur des sujets d actualité : Programme «Véhicule 2l/100 km» Programme «Véhicule autonome» 14

14 En conclusion Quelques illustrations des travaux réalisés par le CRA: Cet après-midi, nous vous proposerons 2 exemples lors de la Table Ronde : Les matériaux pour l allégement, présenté par Christophe Aufrére Le Véhicule autonome et connecté, présenté par Ladimir Prince Le grand programme d avenir mobilisateur sur le 2l /100km sera présenté toute la matinée de demain 15

15 Stratégie Matériaux-Allègement Christophe Aufrère Group Technology Strategy VP Faurecia

16 Agenda But de l étude Mode opératoire Investigations et résultats Conclusions 18

17 But de l étude Analyser les performances technico-économiques possibles des différents matériaux et technologies actuels et futurs Positionner ces matériaux/technologies en fonction des applications automobiles existantes ou potentielles Donner à la filière automobile une vision prospective commune et lançer des actions coordonnées pour le développement de matériaux/technologies pertinents 19

18 Mode opératoire Groupe de travail Organisation Un «Core Group» composé de C.Aufrère (Faurecia), A. Bardot (PSA), D. Couratin (Renault), D. Goffart (PO), M. Kudla (CCFA), J.L. Lanard (Valeo) Le recours à des référents (IRT Jules Verne, Compositec, ) Des rendez-vous téléphoniques cadencés, et physiques selon besoins 10 réunions «face to face» 30 réunions téléphoniques Groupe de travail Identification des Matériaux & Techno. Identification et qualif. des Acteurs Croisement Pièces Auto. vs Techno. Indices de masse et de coût Définition des cibles à atteindre + TRL Logigramme pour décision/orientation

19 Investigations et résultats Emplacement pour logo partenaire

20 Matrice de performance des matériaux Résistance Rigidité Choc Matériau Densité (si acier = 1) Rm (MPa) Rm/d E (GPa) E/d Poutre creuse en flexion G (GPa) G/d Poutre creuse en torsion (E^1/3) / d Plaque plane en flexion ( E ^1/2) / d Vibratoire SEA Corps creux choc (kj/kg) A% Acier 7, ,75 1, Aluminium 2, ,55 3, (moulé) 10 (extrudé) 20 (tôle) Dépend de l architecture Matériau Magnésium 1, ,8 2,0 3,7 17 Composites (UD CF) maxi Carbone HR Composites (CFRT 2/2 CF) mini Carbone HR (empilement 0/90) Composites (UD GF) maxi Composites (CFRT 2/2 GF) mini (empilement 0/90) ,2 2,8 3,3 6, ,8 2, ,5 2, , Verre 2, ,5 1,6 3,2 1, (moulé) 15 (tôle) 1.5 Carbone 1,7 1, ,6 4,3 8,9 12,2 0,6 2,1 PA 1,2 80 (40) 70 3,2 (1,0) 2,8 0,33 0,48 0,3 1,2 1,5 (1,0) (selon temp.) 20 (50) PP 0, ,7 0,75 0,8 1,1 1,1 (1,6) tbd 400

21 Matrice familles de pièces / technologies-matériaux Applications possibles des technologiesmatériaux aux différentes familles de pièces Pertinence des technologies-matériaux Potentiel de gain de masse Niveau de TRL actuel et à 3/5 ans

22 Logigramme de décision/orientation Matériau Technologie 1 Technologie 2 Technologie n Type de pièces Potentiel de gain de masse >5 à 10% Non Filière industrielle française à mettre en place Oui Nouvelle filière, nouvelles techno Ou Optimisation des techno. existantes. Oui Non Actions nécessaires pour atteindre TRL6 et coût objectif (matériau, techno, simulation, ) Actions individuelles non filière auto Acteurs à mettre en œuvre pour atteindre la performance objective Filière industrielle française à mettre en place Oui Action Pouvoirs publics / Industrie

23 Chiffres clés et orientations Technico eco performance today Forecasted technico eco perfo 2020 CRA position Steel Stamping, profiling, forging Aluminum Casting, stamping, profiling, forging Magnesium Casting, stamping, profiling Composites: thermoset Composites : thermoplastic Material 0,7 /kg Parts 2 /kg Resin 2,2 /kg for PA6 and 6.6, GF 1 /kg, Carbon fiber 14 /kg Parts GF 9 /kg, 35% weight saving, GF 10 /kg saved Parts CF 20 /kg, 50% weight saving, CF 16 /kg saved Weight saving = 5 to 10% Material 0,7 /kg Parts = 2 /kg Conclusions technico économiques Continue to push steel to the limit with existing players in France or abroad Material 2,65 /kg Material 2,9 /kg Court terme : pousser les technologies existantes à leur limite pour Parts 3,5 /kg to 4,5 /kg Additional weight saving 10% 20% weight saving vs steel would give 2 /kg saved minimiser les investissements. Gains masse de 5 à 10% avec peu 4 /kg saved d incidence sur les coûts Material around 3,5 /kg Material around 3 /kg Parts 5 /kg 40% weight saving Moyen terme : introduction progressive de nouveaux 30% weight saving vs steel 2,5 /kg saved even less if matériaux/technologies 5 /kg saved function (principalement integration aluminium) avec gain de 15 à 25% Resin tout 3 /kg, GF en 1 /kg, optimisant Carbon Resin les 3 /kg, coûts GF 1 /kg, Carbon fiber 14 /kg fiber 8 /kg Moyen/long Parts GF 10 /kg, 35% terme weight : implémentation Parts GF 7 /kg, 35% weight saving, plus massive de nouveaux saving, GF 11,5 /kg saved GF 5,5 /kg saved matériaux/nouvelles Parts CF 22 /kg, 50% weight technologies Parts CF 15 /kg, 60% weight avec gain en masse de 30 à 60% saving, CF 18 /kg saved saving, CF less than 6 /kg saved (magnésium et composites) et à des coûts maitrisés Continue to work with this material in order to continue to use existing production means Continue to work on this material which has a better potential than aluminum but which is less mastered especially in processing it More mature than thermoplastic solutions today. Short to Mid term potential applications if lower cycle time especially for RTM. Design is key to reach a reasonable cost and save weight. Simulation and process optimisation have to be developped Develop carbon fiber industry in France? Resin 2,2 /kg, GF 1 /kg, Carbon Develop the thermoplastic solutions for mid/long term because fiber 8 /kg of costs assembly which is easier (welding) and recycling Parts GF 6 /kg, 45% weight saving, especially TRTM and thermocompression. GF 4,5 /kg saved Design is key to reach a reasonable cost and save weight Parts CF 13,25 /kg, 60% weight Simulation and process optimisation have to be developped saving, CF less than 5 /kg saved Develop carbon fiber industry in France? Ateliers de la Filière Automobile 2 3 octobre 2013

24 Conclusion relative à une étude PFA Travail commun possible entre concurrents si de type pré-compétitif et si volonté de partager Nécessité de consacrer du temps Orientation commune permet de structurer la filière et d optimiser les coûts (action sur les acteurs industriels et les centres de recherche) Nécessité de suivre les actions consécutives à l étude o Dans le cas de l étude matériaux/allègement : Constitution d une filière fibre de carbone en France? Structuration de la filière magnésium en France Optimisation des coûts liés à l utilisation d aluminium Renforcement des acteurs de la filière «Machines de production» 26

25 Institut VeDeCom Ladimir Prince Directeur du Programme Véhicule VeDeCom

26 Institut du Véhicule Décarboné et Communicant et de sa Mobilité Institut d Excellence en matière d Energies Décarbonées (IEED)

27 Une Vision et une Mission Prendre le problème de la mobilité dans son ensemble Véhicule Eco-mobilité Zéro émission en zone urbaine La fluidité sans accident en zone urbaine La mobilité et l énergie partagées Amener les ruptures attendues pour l efficacité énergétique : ouvrir de nouvelles perspectives pour la mobilité individuelle, en priorité dans les villes et les périphéries urbaines compatibles avec les énergies décarbonée et renouvelables.

28 Connectivité et délégation de conduite Nouveaux modes de déplacement individuel Délégation de conduite (assistée, automatique) Connectivité et sécurité coopérative Intermodalité

29 Infrastructures et services Ré-imaginer services et infrastructures, pour de nouvelles solutions de mobilité et d énergie partagées impliquant toutes les parties prenantes Industriels et Opérateurs de transports Sociétés de services et de TIC Collectivités territoriales, voiries, urbanisme

30 Interaction avec les programmes VeDeCoM est un institut de recherche qui peut participer aux programmes lorsque les thèmes sont en accord avec ses programmes de recherche La conduite déléguée et le véhicule connecté sont au cœur des programmes de recherche de l institut Le programme Vhl 2L/100 prend en compte cette problématique pour améliorer le bilan energétique «à l usage» du véhicule (WG ) Le programme VhL Autonome et Connecté prendra aussi en compte cette problèmatique (décalé dans le temps / prog Vhl 2L/100)

31 Un partenariat en 4 collèges Filières industrielles Automobile & Aéronautique à tous les niveaux Filière de l Eco-Mobilité Recherche Académique et Formation (Mines, Telecom, X, ENSTA ) Décideurs et acteurs des territoires

32 Présentation du CSTA Jean-Marc Spitz Président du Conseil de Standardisation Technique Automobile PFA

33 Présentation du CSTA Secrétariat Technique (assuré par la SIA) Comité Technique Automobile (CTA) «One Voice» de l Industrie Automobile Française en matière scientifique et technique Conseil de Standardisation Technique Automobile (CSTA) Conseil de la Recherche Automobile (CRA) GT1 GT2 GTn Objectif : développer une force de normalisation, de standardisation et de négociation des règlements. 35

34 Présentation du CSTA Président : Jean-Marc Spitz (PSA) Conseiller du Président : Laurent Benoit Membres du bureau PSA Peugeot Citroën : Frédéric Pirali & Kai Frederik Zastrow Renault : Joaquim Roma Faurecia : Inès Levallois Michelin : Christophe Laprais Plastic Omnium : Paul Wouters Valeo : Laurent Evrard CCFA : Nicolas Le Bigot FIEV : Jean-Charles Sarbach Secrétariat Technique SIA : Pierre Gosset / Daniel Pfrimmer 36

35 Fonctionnement du CSTA Livrables : Proposition de position technique («One Voice») de la filière automobile française Formaliser une position de la filière (constructeur / équipementiers) Disposer d un document de référence pour dialoguer avec les pouvoirs publics ou les instances de normalisation Standardiser Groupes de travail Un groupe ad hoc par sujet 23 groupes de travail / 80 personnes impliquées Participation ouverte à toutes les entités de la filière apportant une valeur ajoutée aux travaux Choix des sujets Proposition par toute entité de la filière de tout sujet d intérêt commun justifiable d un «One Voice» Validation et priorisation par le CTA 37

36 Sujets traités par le CSTA Thèmes Nombre de sujets CO 2 et émissions 5 Bruits et vibrations 3 Véhicules électriques et hybrides 3 Sécurité 5 Autres 5 TOTAL Propositions de Position technique validées par le CTA Les documents validés sont exploités par le Comité des Affaires Publiques (communication, dialogue avec les autorités, ) 38

37 1er bilan et perspectives : 1 er bilan : Thèmes traités concrets et directement utilisables par la filière. Renforcement de l efficacité avec le partage de l information et la mutualisation des ressources. Renforcement du poids des positions définies via le CSTA et validées par le CTA. «One voice» + reconnaissance de la structure au niveau gouvernemental français Perspectives Passer sur certains sujets à un «mode offensif» (pour donner un avantage à la filière française) Financement de certains travaux pour renforcer nos dossiers techniques ou notre capacité de participation à certaines instances Alimenter le Comité des Affaires Publiques (CAP) et participer à la mise en œuvre du lobbying. 39

38 Présentation de 2 sujets : CSTA n 9&10 : le WLTP Frédéric PIRALI Membre du CSTA PSA Peugeot Citroën CSTA n 8 : moyen Indoor (mesure du bruit de passage) Laurent BENOIT Conseiller du président UTAC CERAM 40

39 Un exemple des travaux du CSTA : le WLTP Frédéric PIRALI Responsable Réglementation Homologation environnement PSA Peugeot Citroën

40 Sommaire Quelques rappels sur le WLTP Les enjeux pour la filière Les actions menées par le CSTA L apport du CSTA 42

41 Quelques rappels sur le WLTP WLTP : Worldwide Light duty Vehicles Test Procedure Remplacement de la procédure réglementaire actuelle de mesure du CO2, de la consommation et des émissions polluantes des véhicules légers (NEDC) Cycle de conduite Conditions de mesure (masse des véhicules, température, ) Objectif : rapprocher les valeurs de consommation homologuées de celles constatées en usage réel Application en Europe avant les échéances CO2 2020? 43

42 Les enjeux pour la filière Coûts de développement Contraintes nouvelles à intégrer dans le développement des systèmes et véhicules futurs (Ex : fonctionnement moteur à des charges plus élevées) Révision des politiques techniques pour respecter les objectifs CO (modification des compromis coût/efficacité des solutions de réduction du CO2) Coût des essais en augmentation Compétitivité Le nouveau cycle ne valorise pas ou mal des solutions efficaces de réduction de consommation dans lesquelles la filière a investi : «downsizing» moteur, stop&start, électrification, Il favorise les véhicules fortement motorisés (réduction de consommation pour les véhicules puissants) 44

43 Les actions menées par le CSTA Établissement et défense d une position commune à la filière Participation Renault, PSA Peugeot Citroën, PO, Valéo, Michelin, Faurecia, CCFA, UTAC Rédaction d une position technique de la filière et d un position paper Mutualisation de travaux de validation du WLTP (en cours) Exemple : corrélation WLTP/NEDC 45

44 L apport du CSTA Amélioration du lien constructeurs / équipementiers Partage des hypothèses réglementaires et de leur interprétation Compréhension des enjeux pour les uns et les autres Homogénéité des positions tenues dans des instances différentes (ex : pneumatiques) Renforcement du poids des positions de la filière Opportunités de gains économiques Mutualisation d essais, de participation à des instances réglementaires, etc 46

45 Annexe : cycle de conduite du WLTP NEDC WLTP WLTP 2 fois plus long que le NEDC (en km) WLTP 25% plus rapide que le NEDC Plus de roulage route & autoroute, moins de ville Accélérations maxi du WLTP = 2 x accélérations maxi du NEDC 47

46 Bruit au passage : Comment partager un moyen d essai en France pour progresser dans le domaine et réduire les coûts de développement et d essais? Laurent BENOIT Groupe UTAC CERAM

47 Contexte Nouvelle réglementation et sévérisation des limites 2 étapes : Réduction de 2dBA à 5 ans Réduction forte (niveau cible VE) à 10 ans Réduction des temps et des coûts de développement projet Compétitivité de l offre Concurrence Certains constructeurs utilisent déjà la méthode indoor pour le développement de leurs produits en ce qui concerne l acoustique extérieure Normatif Travaux en cours pour proposer une norme ISO indoor en

48 Pourquoi le banc Indoor? Permet de réaliser les essais sur banc à rouleaux en chambre semi - anéchoïque et donc de s affranchir des conditions météo, de mieux maîtriser les paramètres de mesure et ainsi améliorer la fiabilité de la mesure Les niveaux très bas (68 dba ) exige ce niveau de précision et fiabilité => c est la solution technique retenue par la filière automobile française afin: de préparer les technologies et les développements pour le 68 dba d être intégré dans la réglementation qui sera en discussion à cette date 50

49 Comment disposer de ce moyen? L investissement (7 à 8 M ) dans un tel moyen est compliqué pour un partenaire seul En parallèle, l UTAC dispose d une chambre semi - anéchoïque dont la transformation en banc indoor est accessible à moindre coût (environ 2,5 M ) L idée est donc de réaliser l investissement à l'utac pour la filière moyennant un certain nombre de séances assurées par la filière => c est la solution mutualisée retenue 51

50 Table-ronde Comment mieux travailler ensemble au service de la filière? Christophe Aufrère Vice-President Technology Strategy Faurecia Laurent Benoit Président directeur général Groupe UTAC CERAM Jean-Michel Billig Directeur Engineering Qualité Informatique Groupe Renault Guillaume Devauchelle Vice-Président Innovation et Développement Scientifique Valeo Frédéric Pirali Responsable Réglementation Homologation Environnement PSA Peugeot Citroën Ladimir Prince Directeur du Programme Véhicule VeDeCom Jean-Marc Spitz Responsable Pôle Réglementation Homologation Normalisation PSA Peugeot Citroën

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème w w w. p f a - a u t o. f r «Venez prendre votre place dans la PFA!» edito

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA PLATEFORME DE LA FILIÈRE AUTOMOBILE (PFA)

PRÉSENTATION DE LA PLATEFORME DE LA FILIÈRE AUTOMOBILE (PFA) PRÉSENTATION DE LA PLATEFORME DE LA FILIÈRE AUTOMOBILE (PFA) CSFR ÎLE-DE-FRANCE 30/01/2013 1 Union européenne 27 pays : Production et immatriculations de voitures particulières neuves Sources respectives

Plus en détail

Solutions hybrides multi-matériaux pour l'allègement des véhicules Innov days PEP Oyonnax 10 Octobre 2013

Solutions hybrides multi-matériaux pour l'allègement des véhicules Innov days PEP Oyonnax 10 Octobre 2013 Solutions hybrides multi-matériaux pour l'allègement des véhicules Innov days PEP Oyonnax 10 Octobre 2013 Christophe Wojciechowski Sommaire 1. Introduction : Les besoins en allègement Objectifs de réduction

Plus en détail

" Défis environnementaux, le retour de la voiture par la révolution numérique "

 Défis environnementaux, le retour de la voiture par la révolution numérique " Défis environnementaux, le retour de la voiture par la révolution numérique " Joseph Beretta Président Automobile technologies & Mobilité Expertise 2015 Les défis environnementaux Les challenges de l

Plus en détail

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème w w w. p f a - a u t o. f r «Venez prendre votre place dans la PFA!» edito

Plus en détail

Trophée SIA 2012 : sous un soleil radieux...

Trophée SIA 2012 : sous un soleil radieux... Trophée SIA 2012 : sous un soleil radieux... Le Trophée SIA 2012 a eu lieu les 1 er et 2 juin, sur les pistes de Versailles Satory. Lors de cette édition, les étudiants ont à nouveau montré créativité

Plus en détail

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Plan Introduction Les challenges de l industrie automobile

Plus en détail

Le Véhicule 2l/100km : un grand programme d avenir mobilisateur. Présentation LUTB-RAAC du 22 janvier 2014

Le Véhicule 2l/100km : un grand programme d avenir mobilisateur. Présentation LUTB-RAAC du 22 janvier 2014 Le Véhicule 2l/100km : un grand programme d avenir mobilisateur Présentation LUTB-RAAC du 22 janvier 2014 Sommaire La PFA en bref Genèse du Programme Bilan des actions 2013 Perspectives 2014 Synthèse et

Plus en détail

«Vers le véhicule connecté»

«Vers le véhicule connecté» «Vers le véhicule connecté» Le cercle des idées Quimper Technopole-Cornouaille Jeudi 26 septembre 2013 Philippe COSQUER : Chargé de Projets ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité

Plus en détail

ENEREST GAZ NATUREL VEHICULE. Roulez, économisez, et préservez l environnement. Novembre 2010

ENEREST GAZ NATUREL VEHICULE. Roulez, économisez, et préservez l environnement. Novembre 2010 ENEREST GAZ NATUREL VEHICULE Roulez, économisez, et préservez l environnement Novembre 2010 Performant, écologique et économique, le GNV est une véritable alternative aux problématiques environnementales

Plus en détail

La problématique climat-énergie

La problématique climat-énergie La problématique climat-énergie 80 % de l énergie qu utilise l humanité provient des fossiles Si l effet de serre n existait pas l humanité pourrait disposer de plus de 150 ans d énergie fossiles. 80 %

Plus en détail

Fabrication additive : Structuration d unefilière 07/10/14

Fabrication additive : Structuration d unefilière 07/10/14 Fabrication additive : Structuration d unefilière 07/10/14 P.Villard Chargé de mission Usine du Futur Introduction Fabrication Additive un marché en pleine croissance Ces technologies sont partie intégrante

Plus en détail

Les opportunités offertes par l émergence des services intégrés de mobilité. Alsace Franche-Comté

Les opportunités offertes par l émergence des services intégrés de mobilité. Alsace Franche-Comté Les opportunités offertes par l émergence des services intégrés de mobilité Alsace Franche-Comté Diapositive 1 - Juin 2012 Plan : 1. Présentation du Pôle Véhicule du Futur 2. L émergence des services intégrés

Plus en détail

Le Pôle est propulsé par le projet. Le marché du véhicule électrique au Québec

Le Pôle est propulsé par le projet. Le marché du véhicule électrique au Québec Le Pôle est propulsé par le projet Le marché du véhicule électrique au Québec L industrie du transport au Québec Équipements récréatifs Véhicules spéciaux et commerciaux Autocar et autobus urbain Matériel

Plus en détail

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W.

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Zerguine SOMMAIRE Présentation de la société Contexte de l étude Approche

Plus en détail

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109 ff p. 105 à 109 Découverte Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Préparer les ingénieurs et managers français à mieux travailler avec des interlocuteurs

Plus en détail

LANCEMENT DE LA PLATEFORME DE LA FILIERE AUTOMOBILE

LANCEMENT DE LA PLATEFORME DE LA FILIERE AUTOMOBILE LANCEMENT DE LA PLATEFORME DE LA FILIERE AUTOMOBILE Automobile Club de France, mardi 9 juin 2009 09/06/09 Une évolution majeure de la relation clients-fournisseurs dans la filière automobile française

Plus en détail

La chaine de traction HY4 1 er HEV (Hybrid Electric Vehicle) Diesel 4x4 Frédéric Tronel

La chaine de traction HY4 1 er HEV (Hybrid Electric Vehicle) Diesel 4x4 Frédéric Tronel La chaine de traction HY4 1 er HEV (Hybrid Electric Vehicle) Diesel 4x4 Frédéric Tronel 9/09/2014 Dans les années 90 Des voitures plus lourdes. Hausse des ventes en Europe. Des voitures plus performantes.

Plus en détail

Approche produit/processus comme dynamique de développement

Approche produit/processus comme dynamique de développement Donnez un avenir industriel à vos projets Approche produit/processus comme dynamique de développement Stéphane MICHEL Date : 24 / 06 / 2010 3, Avenue de l industrie, Adamantis bât. A - 31150 Bruguières

Plus en détail

Gestion des projets moteurs

Gestion des projets moteurs Gestion des projets moteurs p. 107 à 111 Gestion des projets moteurs MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours Niveau : Découverte Préparer les ingénieurs

Plus en détail

La question du bilan environnemental du véhicule électrique

La question du bilan environnemental du véhicule électrique La question du bilan environnemental du véhicule électrique Gastineau, P., Lepin, N. 10/02/12 (GERI VE) Intervenant - date J.L.Borloo: «le VE est le bébé du grenelle de l environnement» Voiture électrique

Plus en détail

Leonardo NASCIMENTO. Gestion énergétique optimisée et impact environnemental de la technologie

Leonardo NASCIMENTO. Gestion énergétique optimisée et impact environnemental de la technologie Leonardo NASCIMENTO Gestion énergétique optimisée et impact environnemental de la technologie Sommaire Cible marché et raison d être de la technologie Vue du système Modes d opération Rendement du groupe

Plus en détail

BIM Journées de l Ecoconstruction

BIM Journées de l Ecoconstruction BIM Journées de l Ecoconstruction 09 octobre 2015 Lorraine Qualité Environnement Sommaire 1. Présentation du pôle Fibres Energivie 2. Qu est ce que le BIM 3. Les enjeux du BIM et de la transition numérique

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

14/02/2003. L éco-conception

14/02/2003. L éco-conception L éco-conception Le Programme EDIT - L industrie en marche vers le Développement Durable Historique : L éco-conception : Initié en 1999, le programme EDIT est une démarche de conception du produit qui

Plus en détail

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02 JECO ATELIER AT02 L éco-conception expliquée journée des éco-entreprises Présentation de l événement PRESENTATION Définition et principes de l écoconception (Stéphanie CAPDEVILLE - EcoConcevoir) Définition

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

EVEER HY PÔLE: PÔLE d Essais pour Véhicules et Equipements à Energie Renouvelable et HYdrogène

EVEER HY PÔLE: PÔLE d Essais pour Véhicules et Equipements à Energie Renouvelable et HYdrogène EVEER HY PÔLE: PÔLE d Essais pour Véhicules et Equipements à Energie Renouvelable et HYdrogène Séminaire ASPROM «L Hydrogène, Vecteur Energétique du Futur» Nicolas DAUDOU, Chef de Projet 27-28 Mars 2012,

Plus en détail

Projet de recherche icomposites. M. Roten, D. Gianinazzi, J.-M. Boéchat

Projet de recherche icomposites. M. Roten, D. Gianinazzi, J.-M. Boéchat Projet de recherche icomposites M. Roten, D. Gianinazzi, J.-M. Boéchat Plastics Update 12.11.2015 1 Objectifs du programme EcoSwissMade Financé par las HES-SO Contribuer à l avenir de l industrie manufacturière

Plus en détail

L OFFRE DE FORMATION VEDECOM

L OFFRE DE FORMATION VEDECOM PRESENTATION GENERALE DE L ITE L OFFRE DE FORMATION VEDECOM VEDECOM est un Institut pour la Transition Energétique (ITE), fondé en 2014 sur une collaboration inédite publique/privée, entre industriels

Plus en détail

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros «é» Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros Il couvre 3 grands secteurs : Automobile (voitures, camions, bus, 2 roues..) Ferroviaire Naval, maritime et fluvial Le programme vise à

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Page 2 L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Lionel MELETON Pôle PID Cetim L économie circulaire en quelques mots Page 3 Pour mémoire, l économie

Plus en détail

Perspective de la voiture électrique Quelle technologie pour quel marché?

Perspective de la voiture électrique Quelle technologie pour quel marché? Perspective de la voiture électrique Quelle technologie pour quel marché? François Vuille francois.vuille@e4tech.com Strategic thinking in sustainable energy Vevey 16 septembre 2011 2 c est assez 3 c est

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

GAZELLE TECH GAZELLE TECH CONÇOIT ET FABRIQUE DES STRUCTURES EN MATERIAUX COMPOSITES DES PROPRIÉTÉS MÉCANIQUES EXCEPTIONNELLES

GAZELLE TECH GAZELLE TECH CONÇOIT ET FABRIQUE DES STRUCTURES EN MATERIAUX COMPOSITES DES PROPRIÉTÉS MÉCANIQUES EXCEPTIONNELLES Lighten up! GAZELLE TECH GAZELLE TECH CONÇOIT ET FABRIQUE DES STRUCTURES EN MATERIAUX COMPOSITES Nous développons, avec notre technologie AeroCell, des structures en matériaux composites qui peuvent avantageusement

Plus en détail

Quelles stratégies mettre en place pour soutenir l emploi en France dans la filière automobile-mobilité

Quelles stratégies mettre en place pour soutenir l emploi en France dans la filière automobile-mobilité Quelles stratégies mettre en place pour soutenir l emploi en France dans la filière automobile-mobilité RDV du PIPAME Élisabeth Waelbroeck-Rocha, Associé Vice-Président Bercy le 21 mai 2010 BIPE 2010 Quelles

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Diagnostic et enjeux (1/11)

Diagnostic et enjeux (1/11) Diagnostic et enjeux (1/11) Région : Alsace / Franche - Comté Nom du groupe de travail : Automobile, transports et mobilité Participants à l atelier : voir liste des participant en annexe Rapporteur /

Plus en détail

L OFFRE ADAPTÉE DU CRIQ À L INDUSTRIE DE LA PHOTONIQUE. Conférence des Rencontres Photoniques Marie-Claude Côté, V-P développement des affaires

L OFFRE ADAPTÉE DU CRIQ À L INDUSTRIE DE LA PHOTONIQUE. Conférence des Rencontres Photoniques Marie-Claude Côté, V-P développement des affaires L OFFRE ADAPTÉE DU CRIQ À L INDUSTRIE DE LA PHOTONIQUE Conférence des Rencontres Photoniques Marie-Claude Côté, V-P développement des affaires Plan de la présentation Le CRIQ; Le secteur de l optique-photonique;

Plus en détail

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 COMMISSION EUROPEENNE MÉMO Bruxelles, le 8 novembre 2012 Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 L objet du plan d action présenté aujourd hui par la Commission européenne (voir IP/12/1187)

Plus en détail

Dossier de Presse. ECO2 : une nouvelle signature pour des modèles plus respectueux de l environnement et plus économiques 30 JUIN 2015

Dossier de Presse. ECO2 : une nouvelle signature pour des modèles plus respectueux de l environnement et plus économiques 30 JUIN 2015 Dossier de Presse 30 JUIN 2015 ECO2 : une nouvelle signature pour des modèles plus respectueux de l environnement et plus économiques Depuis plus de 20 ans, le Groupe Renault est engagé en faveur d une

Plus en détail

Le pôle GreenWin. 30 janvier 2014 Polygone de l eau

Le pôle GreenWin. 30 janvier 2014 Polygone de l eau Le pôle GreenWin 30 janvier 2014 Polygone de l eau Agenda I. GreenWin en quelques lignes et quelques chiffres II. Mission du pôle III. IV. Les axes stratégiques et les thématiques du pôle Projets labellisés

Plus en détail

Les indicateurs de la SNTEDD (stratégie nationale de la transition écologique vers un développement durable)

Les indicateurs de la SNTEDD (stratégie nationale de la transition écologique vers un développement durable) Les indicateurs de la SNTEDD (stratégie nationale de la transition écologique vers un développement durable) S. Moreau CGDD/SOeS CNIS - le 26 mai 2014 Des indicateurs à définir pour le suivi de la SNTEDD

Plus en détail

Groupement Scientifique Moteurs

Groupement Scientifique Moteurs Clément Dumand / Wissam Bou Nader PSA Gilles Coma Renault Pascal Smague - IFPEN Groupement Scientifique Moteurs Récupération d énergie : l énergie thermique, un potentiel encore insuffisamment exploité

Plus en détail

La réponsede PSA Peugeot Citroën au defi énergétique

La réponsede PSA Peugeot Citroën au defi énergétique La réponsede PSA Peugeot Citroën au defi énergétique La stratégie véhicule décarboné de PSA Pierre MACAUDIERE Direction Chaines de Traction et Chassis Journées Annuelles des hydrocarbures le 13 Octobre2010

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

LA VALORISATION DES DECHETS COMPOSITES EN CIMENTERIE

LA VALORISATION DES DECHETS COMPOSITES EN CIMENTERIE LA VALORISATION DES DECHETS COMPOSITES EN CIMENTERIE Jean-Pierre de LARY (Délégué Général du GPIC) Bellignat, le 10 Octobre 2013 GPIC Organisation Professionnelle des transformateurs français de matériaux

Plus en détail

Actualités du pôle et du DAS CTT

Actualités du pôle et du DAS CTT Actualités du pôle et du DAS CTT Chaînes de Traction Thermiques DAS CTT Enjeu : Développer et optimiser des chaînes de traction à faibles émissions de CO2 utilisant des moteurs thermiques, en prenant en

Plus en détail

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] [Notre mission] Développer la compétitivité des entreprises par le biais de l innovation :

Plus en détail

Région Bretagne Auto-mobilité et intelligence territoriale L équation gagnante pour la Banque (exemple)

Région Bretagne Auto-mobilité et intelligence territoriale L équation gagnante pour la Banque (exemple) Région Bretagne Auto-mobilité et intelligence territoriale L équation gagnante pour la Banque (exemple) 1 Notre dessein Caractériser la liaison entre stratégie d activités et stratégie de mobilités grâce

Plus en détail

L EVOLUTION ET LES ENJEUX LIES A LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE

L EVOLUTION ET LES ENJEUX LIES A LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE L EVOLUTION ET LES ENJEUX LIES A LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE Analyse de l évolution des emplois et des compétences dans les industries chimiques en Haute-Normandie à horizon 2020 SYNTHESE Monsieur Ludovic

Plus en détail

Stratégie Matériaux Automobile pour les années à venir

Stratégie Matériaux Automobile pour les années à venir Stratégie Matériaux Automobile pour les années à venir Enjeux et perspectives des nouveaux matériaux le 6 décembre 2013 Louis DAVID Sommaire Pourquoi alléger? Le contexte réglementaire CO2 L évolution

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Présentation Vinci Consulting

Présentation Vinci Consulting Présentation Vinci Consulting Practice Management et Performance Janvier 2013 Vinci Consulting 25 rue d Artois 75008 Paris www.vinci-consulting.com Vinci Consulting est un cabinet de conseil en management,

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Pour un management innovant et performant : le rôle des normes ISO et AFNOR Stéphane MATHIEU, Directeur du Réseau Régional Groupe AFNOR

Pour un management innovant et performant : le rôle des normes ISO et AFNOR Stéphane MATHIEU, Directeur du Réseau Régional Groupe AFNOR Bordeaux, le 10 février 2015 Pour un management innovant et performant : le rôle des normes ISO et AFNOR Stéphane MATHIEU, Directeur du Réseau Régional Groupe AFNOR afnor GROUPe QUI ESTAFNOR? Pour un management

Plus en détail

Technologies innovantes dans les établissements pour séniors Opportunités en France à horizon 2015-2020

Technologies innovantes dans les établissements pour séniors Opportunités en France à horizon 2015-2020 Technologies innovantes dans les établissements pour séniors Opportunités en France à horizon 2015-2020 Présentation de l étude multi clients réalisée par CODA Strategies Août 2012 CODA STRATEGIES 4 rue

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

L automobile : territoires et filières de demain en Bretagne

L automobile : territoires et filières de demain en Bretagne L automobile : territoires et filières de demain en Bretagne Partie 1 Les marchés du véhicule léger (VP et VUL) Partie 2 Etude Banque de France réalisée en 2012 (période 2006-2010) 2.1 Le tissu régional

Plus en détail

Nouveau Partner Electrique : 100% Partner, 100% électrique

Nouveau Partner Electrique : 100% Partner, 100% électrique COMMUNIQUE DE PRESSE Septembre 2012 Nouveau Partner Electrique : 100% Partner, 100% électrique Avec cette nouvelle version 100% électrique, Peugeot franchit une étape supplémentaire pour proposer aux professionnels

Plus en détail

Page 1 Innover en mécanique niq

Page 1 Innover en mécanique niq Page 1 Innover en mécanique Page 2 L efficacité énergétique des produits et procédés de l industrie mécanique Présentation de la vision et des projets suivis par le Cetim Thierry Ameye Contenu de la présentation

Plus en détail

Hybrid Air. Une solution innovante full hybride essence

Hybrid Air. Une solution innovante full hybride essence Hybrid Air Une solution innovante full hybride essence 22 janvier 2013 Hybrid Air Une solution innovante «full hybride» essence Une étape clé vers la voiture 2l/100 km à l horizon 2020 I. Une rupture technologique

Plus en détail

RÉDUCTION DE L ÉMISSION SONORE DES VÉHICULES DE TRANSPORT DE MARCHANDISES DANS LEUR CONTEXTE D USAGE URBAIN. Nicolas BLAIRON

RÉDUCTION DE L ÉMISSION SONORE DES VÉHICULES DE TRANSPORT DE MARCHANDISES DANS LEUR CONTEXTE D USAGE URBAIN. Nicolas BLAIRON RÉDUCTION DE L ÉMISSION SONORE DES VÉHICULES DE TRANSPORT DE MARCHANDISES DANS LEUR CONTEXTE D USAGE URBAIN Nicolas BLAIRON Les activités recherche et développement en acoustique véhicule chez Renault

Plus en détail

RECUPERATION D ENERGIE THERMIQUE A L ECHAPPEMENT PAR TURBOCOMPOUND & AUTRES APPLICATIONS POTENTIELLES. JF NICOLINO 3 avril 2012

RECUPERATION D ENERGIE THERMIQUE A L ECHAPPEMENT PAR TURBOCOMPOUND & AUTRES APPLICATIONS POTENTIELLES. JF NICOLINO 3 avril 2012 RECUPERATION D ENERGIE THERMIQUE A L ECHAPPEMENT PAR TURBOCOMPOUND APPLICATION COMPETITION AUTOMOBILE & AUTRES APPLICATIONS POTENTIELLES JF NICOLINO 3 avril 2012 AGENDA I) CONTEXTE II) ETAT DE L ART SYSTÈME

Plus en détail

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés Nos convictions et notre approche Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés :

Plus en détail

Eléments de méthodologie générale de montage des projets structurants

Eléments de méthodologie générale de montage des projets structurants Atelier DGCIS du 26 décembre 2010 Eléments de méthodologie générale de montage des projets structurants Contacts CMI : Philippe BASSOT Roberto BOLELLI Ce document constitue le support d une présentation

Plus en détail

N 25 juin 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/6

N 25 juin 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/6 N 25 juin 2015 Secrétariat de la CCMOSS 1/6 ACTUALITES 10 conseils pour simplifier l achat public...... 3 D E F I N I T I O N Qu est-ce que le PNAAPD?...3 R E G L E M E N T A T I O N Sur qui porte l obligation

Plus en détail

Réunion plénière des DAS CTT et SME. 24 novembre 2015

Réunion plénière des DAS CTT et SME. 24 novembre 2015 Réunion plénière des DAS CTT et SME 24 novembre 2015 REDHV+ [Réducteur Haute Vitesse et haut rendement pour véhicule hybride] 2 Réducteur Haute Vitesse et haut rendement pour véhicule hybride Caractéristiques

Plus en détail

Bienvenue au cœur de l écosystème français expert du manufacturing!

Bienvenue au cœur de l écosystème français expert du manufacturing! Bienvenue au cœur de l écosystème français expert du manufacturing! Jules Verne Manufacturing Valley Elle concentre des compétences industrielles et académiques clés Elle développe l intelligence collaborative

Plus en détail

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 COLLECTIVITÉS Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 *Avançons en confiance Move Forward with Confidence* Faire de la maîtrise

Plus en détail

LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ. Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile

LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ. Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile. Position du problème Un axe très important dans les transports individuels est celui des nouveaux usages

Plus en détail

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti SPPPI PACA Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti Constat : des obstacles à la mise en œuvre des mesures PPRT - des aspects sociaux et habitat

Plus en détail

I N N O VAT I O N D AY 2 0 1 6 TECHNOLOGIES INTELLIGENTES POUR VOITURES BRANCHÉES

I N N O VAT I O N D AY 2 0 1 6 TECHNOLOGIES INTELLIGENTES POUR VOITURES BRANCHÉES I N N O VAT I O N D AY 2 0 1 6 TECHNOLOGIES INTELLIGENTES POUR VOITURES BRANCHÉES I N N O V A T I O N D A Y 2 0 1 6 PAGE 01 ÉDITO Soucieux de s inscrire dans une démarche de mobilité durable, le Groupe

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Présentation du système de contrôle des émissions de polluants atmosphériques des voitures de particuliers

Présentation du système de contrôle des émissions de polluants atmosphériques des voitures de particuliers Ségolène ROYAL Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Présentation du système de contrôle des émissions de polluants atmosphériques des voitures de particuliers 1 er octobre 2015

Plus en détail

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable François PROCHASSON, Chef du pôle mobilité durable, Agence de la mobilité, ville de Paris Le contexte Paris, une forte densité

Plus en détail

Mobilité électrique et infrastructures de recharges: caractéristiques, déploiements en cours et prospective. Contexte et Enjeux

Mobilité électrique et infrastructures de recharges: caractéristiques, déploiements en cours et prospective. Contexte et Enjeux Mobilité électrique et infrastructures de recharges: caractéristiques, déploiements en cours et prospective Contexte et Enjeux Amiens 26 novembre 2015 Yannick PAILLET Véhicule Hybride (VEH) : «Un véhicule

Plus en détail

Eco-conception et prévention des impacts de l automobile chez un constructeur

Eco-conception et prévention des impacts de l automobile chez un constructeur Eco-conception et prévention des impacts de l automobile chez un constructeur C est dans les années 90 que Renault a pris le grand tournant de l éco-conception et développé peu à peu un système de management

Plus en détail

Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques

Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Plateforme de recherche et d expérimentation pour le développement de l innovation dans la mobilité Nouveaux services de mobilité et systèmes de transport intelligents Quels modèles économiques? Quelle

Plus en détail

L'AUTOMOBILE DU FUTUR

L'AUTOMOBILE DU FUTUR L'AUTOMOBILE DU FUTUR CFM 2013 Bordeaux 26 aout 2013 Paul PARNIERE AUTOMOBILE = PRODUIT *Grand public *Fort contenu technologique et industriel *Mobilité individuelle *Nuisances globales et locales. NOMBRE

Plus en détail

Mémoire d AluQuébec à la Commission de révision permanente des programmes du gouvernement du Québec

Mémoire d AluQuébec à la Commission de révision permanente des programmes du gouvernement du Québec Mémoire d AluQuébec à la Commission de révision permanente des programmes du gouvernement du Québec Février 2015 AluQuébec : vision, mission et objectifs Mission Favoriser la synergie et l arrimage entre

Plus en détail

Une étude économique a démontré que l éco conception était économique rentable pour les PME

Une étude économique a démontré que l éco conception était économique rentable pour les PME Développer des éco-produits Page 1 La réussite r par l innovation l à la portée e des PME-PMI PMI Une étude économique a démontré que l éco conception était économique rentable pour les PME «si elles adoptent

Plus en détail

CREATION DE VALEUR PAR L EXPLOITATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

CREATION DE VALEUR PAR L EXPLOITATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES CREATION DE VALEUR PAR L EXPLOITATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES CONSEIL STRATEGIQUE & ACCOMPAGNEMENT OPERATIONNEL 2, Rue de la Claire - 69009 Lyon-France Tél. : +33 (0)4.78.83.40.40 - Fax : +33 (0)4.78.64.02.23

Plus en détail

1 ères Rencontres l Entreprise Eco-responsable Etude de cas Renault

1 ères Rencontres l Entreprise Eco-responsable Etude de cas Renault l Entreprise Eco-responsable Etude de cas Renault François Colet Architecte Système Amont Véhicule Electrique L Entreprise Eco-Responsable 18 Novembre 2010 PROPRIÉTÉ RENAULT SOMMAIRE 01 Introduction 02

Plus en détail

Séminaire de lancement RH PME

Séminaire de lancement RH PME Séminaire de lancement RH PME Mercredi 27 mars 2013 Maison des Entreprises de l Ouest Lyonnais Eléments d Introduction Répondre aux attentes RH recueillies à l échelle du territoire dans le cadre du projet

Plus en détail

Eco-conception Comment avoir une approche d écoconception pragmatique et à forte valeur ajoutée

Eco-conception Comment avoir une approche d écoconception pragmatique et à forte valeur ajoutée Page 1 Eco-conception Comment avoir une approche d écoconception pragmatique et à forte valeur ajoutée Mécatronique & Industrie économe (6 juin 2012) Outils d éco-conception Page 2 Sommaire - Contexte

Plus en détail

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise Table des matières Préface Avant-propos PREMIERE PARTIE Le diagnostic des risques environnementaux Introduction _ Les risques industriels,

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

17,4 milliards d euros

17,4 milliards d euros Faurecia en bref Faurecia en 2012 6 e équipementier mondial accompagnant tous les constructeurs dans leurs stratégies de plateformes globales. 17,4 milliards d euros de chiffre d affaires* 94 000 collaborateurs

Plus en détail

Plan de Communication Après Life

Plan de Communication Après Life Numéro du projet LIFE LIFE08 ENV/F/000492 Plan de Communication Après Life Livrable 6.13 : CORINE Contenu I. Le projet CORINE : vers de nouveaux objectifs... 3 II. Atteindre les objectifs 2030... 4 III.

Plus en détail

Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière

Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière automobile, à Monsieur Arnaud Montebourg, ministre du

Plus en détail

Le programme VALdriv PLM

Le programme VALdriv PLM Le programme VALdriv PLM Value driven Product Lifecycle Management Joël Cointre, Directeur de Programme - PFA Un programme fédérateur et structurant pour la Filière Automobile Le management de la valeur

Plus en détail

Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014

Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014 Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014 Sommaire! La démarche Smart grids de la CRE! Les recommandations de la CRE pour accompagner le développement des Smart grids 2 Une démarche

Plus en détail

Au garage Information aux enseignants

Au garage Information aux enseignants Information aux enseignants 1/5 Ordre de travail Quelle est la structure d un garage automobile moderne? En quoi consiste la mission d un garagiste aujourd hui? Lire les informations sur un garage. Objectif

Plus en détail

La cartographie des 4 programmes de recherche

La cartographie des 4 programmes de recherche 1 La cartographie des 4 programmes de recherche Première étape des séances de think tank créativité du pôle «identification des thèmes de recherche» visant à structurer les 4 programmes de recherche, ce

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail