Session R&D et technologies différenciantes : une approche filière structurée. Pilote : Pierre Gosset Secrétariat Technique du CTA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Session R&D et technologies différenciantes : une approche filière structurée. Pilote : Pierre Gosset Secrétariat Technique du CTA"

Transcription

1 Session R&D et technologies différenciantes : une approche filière structurée Pilote : Pierre Gosset Secrétariat Technique du CTA

2 Introduction Jean-Michel Billig Président du Comité Technique Automobile PFA

3 Présentation du CSTA Comité Technique Automobile (CTA) «One Voice» de l Industrie Automobile Française en matière scientifique et technique Secrétariat Technique (assuré par la SIA) Conseil de Standardisation Technique Automobile (CSTA) Conseil de la Recherche Automobile (CRA) GT1 GT2 GTn Objectif : développer une force de normalisation, de standardisation et de négociation des règlements 3 3

4 Présentation du CRA Comité Technique Automobile (CTA) «One Voice» de l Industrie Automobile Française en matière scientifique et technique Secrétariat Technique (assuré par la SIA) Conseil de Standardisation Technique Automobile (CSTA) Conseil de la Recherche Automobile (CRA) GT1 GT2 GTn Objectif : définir et animer la feuille de route de la Recherche et de l Innovation automobile en France 4 4

5 Composition du CTA Président :Jean-Michel Billig (Renault) Vice-Président : Gilles Le Borgne (PSA) Membres du bureau Faurecia : Christophe Aufrère Michelin : Philippe Denimal Plastic Omnium : Jean-François Bérard Valeo : Guillaume Devauchelle CCFA : Patrick Blain FIEV : Claude Cham Représentants des Conseils Président du CSTA : Jean-Marc Spitz Président du CRA : Guillaume Devauchelle PFA Président : Michel Rollier Directeur Général : Bernard Million-Rousseau Secrétariat Technique SIA : Pierre Gosset / Daniel Pfrimmer 5

6 Présentation du CRA Guillaume Devauchelle Président du Conseil de la Recherche Automobile PFA

7 Présentation du CRA Comité Technique Automobile (CTA) «One Voice» de l Industrie Automobile Française en matière scientifique et technique Secrétariat Technique (assuré par la SIA) Conseil de Standardisation Technique Automobile (CSTA) Conseil de la Recherche Automobile (CRA) GT1 GT2 GTn Objectif : définir et animer la feuille de route de la Recherche et de l Innovation automobile en France 8

8 Composition du CRA Président : Guillaume Devauchelle (Valeo) Membres du bureau PSA : Jean-Marc Finot Renault : Rémi Bastien Faurecia : Christophe Aufrère Michelin : Pierre Robert Plastic Omnium : Carole Desnost Valeo : Guillaume Devauchelle CCFA : Nicolas Le Bigot FIEV : Arnaud de David-Beauregard Membre associé, Personnalité qualifiée : Comité «R&D Stratégies différenciantes» : Thierry Faugeras Secrétariat Technique SIA : Pierre Gosset / Daniel Pfrimmer Le CRA s appuie sur les résultats des Groupes de Travail (GT) 9

9 Fonctionnement du CRA Livrables Les livrables sont des documents représentant la position de la filière automobile. Groupes de travail (GT) Les Groupes de travail sont ouverts à toutes les entreprises et entités qui disposent d un centre de R&D en France et qui acceptent de travailler avec les autres acteurs de la filière. Choix des sujets Les entreprises et entités de la filière automobile sont invités à proposer des sujets d intérêt commun pour lesquels il est intéressant que la filière s exprime «One Voice». Les sujets retenus sont validés et priorisés par le CTA 10

10 Fiches de position validées par le CTA 4 fiches de position ont été déjà validées par le CTA : Hydrogène Carburant et Automobile Electrification des véhicules Délégation de conduite et Connectivité Nouveaux usages de mobilité 11

11 Priorités du CRA pour 2013 Observatoire des échéances des appels à projets nationaux et européens en recherche prè compétitive Connectivité et ITS Allégement pour répondre aux objectifs CO Perspectives des chaines de traction hybrides Evolution du mix énergétique pour le transport automobile Terres rares 12

12 Autres thèmes traités par le CRA Véhicule électrique et son écosystème Surfaces intelligentes et leurs utilisations Equipements électriques et électroniques Matériaux recyclés dans l industrie automobile : recyclage des VHU et utilisation des matières recyclées 13

13 En conclusion Le CRA a trouvé toute sa place dans l écosystème automobile français, avec des objectifs clairs d animation de la R&D et de l innovation en France Le CRA fonctionne également sur des sujets d actualité : Programme «Véhicule 2l/100 km» Programme «Véhicule autonome» 14

14 En conclusion Quelques illustrations des travaux réalisés par le CRA: Cet après-midi, nous vous proposerons 2 exemples lors de la Table Ronde : Les matériaux pour l allégement, présenté par Christophe Aufrére Le Véhicule autonome et connecté, présenté par Ladimir Prince Le grand programme d avenir mobilisateur sur le 2l /100km sera présenté toute la matinée de demain 15

15 Stratégie Matériaux-Allègement Christophe Aufrère Group Technology Strategy VP Faurecia

16 Agenda But de l étude Mode opératoire Investigations et résultats Conclusions 18

17 But de l étude Analyser les performances technico-économiques possibles des différents matériaux et technologies actuels et futurs Positionner ces matériaux/technologies en fonction des applications automobiles existantes ou potentielles Donner à la filière automobile une vision prospective commune et lançer des actions coordonnées pour le développement de matériaux/technologies pertinents 19

18 Mode opératoire Groupe de travail Organisation Un «Core Group» composé de C.Aufrère (Faurecia), A. Bardot (PSA), D. Couratin (Renault), D. Goffart (PO), M. Kudla (CCFA), J.L. Lanard (Valeo) Le recours à des référents (IRT Jules Verne, Compositec, ) Des rendez-vous téléphoniques cadencés, et physiques selon besoins 10 réunions «face to face» 30 réunions téléphoniques Groupe de travail Identification des Matériaux & Techno. Identification et qualif. des Acteurs Croisement Pièces Auto. vs Techno. Indices de masse et de coût Définition des cibles à atteindre + TRL Logigramme pour décision/orientation

19 Investigations et résultats Emplacement pour logo partenaire

20 Matrice de performance des matériaux Résistance Rigidité Choc Matériau Densité (si acier = 1) Rm (MPa) Rm/d E (GPa) E/d Poutre creuse en flexion G (GPa) G/d Poutre creuse en torsion (E^1/3) / d Plaque plane en flexion ( E ^1/2) / d Vibratoire SEA Corps creux choc (kj/kg) A% Acier 7, ,75 1, Aluminium 2, ,55 3, (moulé) 10 (extrudé) 20 (tôle) Dépend de l architecture Matériau Magnésium 1, ,8 2,0 3,7 17 Composites (UD CF) maxi Carbone HR Composites (CFRT 2/2 CF) mini Carbone HR (empilement 0/90) Composites (UD GF) maxi Composites (CFRT 2/2 GF) mini (empilement 0/90) ,2 2,8 3,3 6, ,8 2, ,5 2, , Verre 2, ,5 1,6 3,2 1, (moulé) 15 (tôle) 1.5 Carbone 1,7 1, ,6 4,3 8,9 12,2 0,6 2,1 PA 1,2 80 (40) 70 3,2 (1,0) 2,8 0,33 0,48 0,3 1,2 1,5 (1,0) (selon temp.) 20 (50) PP 0, ,7 0,75 0,8 1,1 1,1 (1,6) tbd 400

21 Matrice familles de pièces / technologies-matériaux Applications possibles des technologiesmatériaux aux différentes familles de pièces Pertinence des technologies-matériaux Potentiel de gain de masse Niveau de TRL actuel et à 3/5 ans

22 Logigramme de décision/orientation Matériau Technologie 1 Technologie 2 Technologie n Type de pièces Potentiel de gain de masse >5 à 10% Non Filière industrielle française à mettre en place Oui Nouvelle filière, nouvelles techno Ou Optimisation des techno. existantes. Oui Non Actions nécessaires pour atteindre TRL6 et coût objectif (matériau, techno, simulation, ) Actions individuelles non filière auto Acteurs à mettre en œuvre pour atteindre la performance objective Filière industrielle française à mettre en place Oui Action Pouvoirs publics / Industrie

23 Chiffres clés et orientations Technico eco performance today Forecasted technico eco perfo 2020 CRA position Steel Stamping, profiling, forging Aluminum Casting, stamping, profiling, forging Magnesium Casting, stamping, profiling Composites: thermoset Composites : thermoplastic Material 0,7 /kg Parts 2 /kg Resin 2,2 /kg for PA6 and 6.6, GF 1 /kg, Carbon fiber 14 /kg Parts GF 9 /kg, 35% weight saving, GF 10 /kg saved Parts CF 20 /kg, 50% weight saving, CF 16 /kg saved Weight saving = 5 to 10% Material 0,7 /kg Parts = 2 /kg Conclusions technico économiques Continue to push steel to the limit with existing players in France or abroad Material 2,65 /kg Material 2,9 /kg Court terme : pousser les technologies existantes à leur limite pour Parts 3,5 /kg to 4,5 /kg Additional weight saving 10% 20% weight saving vs steel would give 2 /kg saved minimiser les investissements. Gains masse de 5 à 10% avec peu 4 /kg saved d incidence sur les coûts Material around 3,5 /kg Material around 3 /kg Parts 5 /kg 40% weight saving Moyen terme : introduction progressive de nouveaux 30% weight saving vs steel 2,5 /kg saved even less if matériaux/technologies 5 /kg saved function (principalement integration aluminium) avec gain de 15 à 25% Resin tout 3 /kg, GF en 1 /kg, optimisant Carbon Resin les 3 /kg, coûts GF 1 /kg, Carbon fiber 14 /kg fiber 8 /kg Moyen/long Parts GF 10 /kg, 35% terme weight : implémentation Parts GF 7 /kg, 35% weight saving, plus massive de nouveaux saving, GF 11,5 /kg saved GF 5,5 /kg saved matériaux/nouvelles Parts CF 22 /kg, 50% weight technologies Parts CF 15 /kg, 60% weight avec gain en masse de 30 à 60% saving, CF 18 /kg saved saving, CF less than 6 /kg saved (magnésium et composites) et à des coûts maitrisés Continue to work with this material in order to continue to use existing production means Continue to work on this material which has a better potential than aluminum but which is less mastered especially in processing it More mature than thermoplastic solutions today. Short to Mid term potential applications if lower cycle time especially for RTM. Design is key to reach a reasonable cost and save weight. Simulation and process optimisation have to be developped Develop carbon fiber industry in France? Resin 2,2 /kg, GF 1 /kg, Carbon Develop the thermoplastic solutions for mid/long term because fiber 8 /kg of costs assembly which is easier (welding) and recycling Parts GF 6 /kg, 45% weight saving, especially TRTM and thermocompression. GF 4,5 /kg saved Design is key to reach a reasonable cost and save weight Parts CF 13,25 /kg, 60% weight Simulation and process optimisation have to be developped saving, CF less than 5 /kg saved Develop carbon fiber industry in France? Ateliers de la Filière Automobile 2 3 octobre 2013

24 Conclusion relative à une étude PFA Travail commun possible entre concurrents si de type pré-compétitif et si volonté de partager Nécessité de consacrer du temps Orientation commune permet de structurer la filière et d optimiser les coûts (action sur les acteurs industriels et les centres de recherche) Nécessité de suivre les actions consécutives à l étude o Dans le cas de l étude matériaux/allègement : Constitution d une filière fibre de carbone en France? Structuration de la filière magnésium en France Optimisation des coûts liés à l utilisation d aluminium Renforcement des acteurs de la filière «Machines de production» 26

25 Institut VeDeCom Ladimir Prince Directeur du Programme Véhicule VeDeCom

26 Institut du Véhicule Décarboné et Communicant et de sa Mobilité Institut d Excellence en matière d Energies Décarbonées (IEED)

27 Une Vision et une Mission Prendre le problème de la mobilité dans son ensemble Véhicule Eco-mobilité Zéro émission en zone urbaine La fluidité sans accident en zone urbaine La mobilité et l énergie partagées Amener les ruptures attendues pour l efficacité énergétique : ouvrir de nouvelles perspectives pour la mobilité individuelle, en priorité dans les villes et les périphéries urbaines compatibles avec les énergies décarbonée et renouvelables.

28 Connectivité et délégation de conduite Nouveaux modes de déplacement individuel Délégation de conduite (assistée, automatique) Connectivité et sécurité coopérative Intermodalité

29 Infrastructures et services Ré-imaginer services et infrastructures, pour de nouvelles solutions de mobilité et d énergie partagées impliquant toutes les parties prenantes Industriels et Opérateurs de transports Sociétés de services et de TIC Collectivités territoriales, voiries, urbanisme

30 Interaction avec les programmes VeDeCoM est un institut de recherche qui peut participer aux programmes lorsque les thèmes sont en accord avec ses programmes de recherche La conduite déléguée et le véhicule connecté sont au cœur des programmes de recherche de l institut Le programme Vhl 2L/100 prend en compte cette problématique pour améliorer le bilan energétique «à l usage» du véhicule (WG ) Le programme VhL Autonome et Connecté prendra aussi en compte cette problèmatique (décalé dans le temps / prog Vhl 2L/100)

31 Un partenariat en 4 collèges Filières industrielles Automobile & Aéronautique à tous les niveaux Filière de l Eco-Mobilité Recherche Académique et Formation (Mines, Telecom, X, ENSTA ) Décideurs et acteurs des territoires

32 Présentation du CSTA Jean-Marc Spitz Président du Conseil de Standardisation Technique Automobile PFA

33 Présentation du CSTA Secrétariat Technique (assuré par la SIA) Comité Technique Automobile (CTA) «One Voice» de l Industrie Automobile Française en matière scientifique et technique Conseil de Standardisation Technique Automobile (CSTA) Conseil de la Recherche Automobile (CRA) GT1 GT2 GTn Objectif : développer une force de normalisation, de standardisation et de négociation des règlements. 35

34 Présentation du CSTA Président : Jean-Marc Spitz (PSA) Conseiller du Président : Laurent Benoit Membres du bureau PSA Peugeot Citroën : Frédéric Pirali & Kai Frederik Zastrow Renault : Joaquim Roma Faurecia : Inès Levallois Michelin : Christophe Laprais Plastic Omnium : Paul Wouters Valeo : Laurent Evrard CCFA : Nicolas Le Bigot FIEV : Jean-Charles Sarbach Secrétariat Technique SIA : Pierre Gosset / Daniel Pfrimmer 36

35 Fonctionnement du CSTA Livrables : Proposition de position technique («One Voice») de la filière automobile française Formaliser une position de la filière (constructeur / équipementiers) Disposer d un document de référence pour dialoguer avec les pouvoirs publics ou les instances de normalisation Standardiser Groupes de travail Un groupe ad hoc par sujet 23 groupes de travail / 80 personnes impliquées Participation ouverte à toutes les entités de la filière apportant une valeur ajoutée aux travaux Choix des sujets Proposition par toute entité de la filière de tout sujet d intérêt commun justifiable d un «One Voice» Validation et priorisation par le CTA 37

36 Sujets traités par le CSTA Thèmes Nombre de sujets CO 2 et émissions 5 Bruits et vibrations 3 Véhicules électriques et hybrides 3 Sécurité 5 Autres 5 TOTAL Propositions de Position technique validées par le CTA Les documents validés sont exploités par le Comité des Affaires Publiques (communication, dialogue avec les autorités, ) 38

37 1er bilan et perspectives : 1 er bilan : Thèmes traités concrets et directement utilisables par la filière. Renforcement de l efficacité avec le partage de l information et la mutualisation des ressources. Renforcement du poids des positions définies via le CSTA et validées par le CTA. «One voice» + reconnaissance de la structure au niveau gouvernemental français Perspectives Passer sur certains sujets à un «mode offensif» (pour donner un avantage à la filière française) Financement de certains travaux pour renforcer nos dossiers techniques ou notre capacité de participation à certaines instances Alimenter le Comité des Affaires Publiques (CAP) et participer à la mise en œuvre du lobbying. 39

38 Présentation de 2 sujets : CSTA n 9&10 : le WLTP Frédéric PIRALI Membre du CSTA PSA Peugeot Citroën CSTA n 8 : moyen Indoor (mesure du bruit de passage) Laurent BENOIT Conseiller du président UTAC CERAM 40

39 Un exemple des travaux du CSTA : le WLTP Frédéric PIRALI Responsable Réglementation Homologation environnement PSA Peugeot Citroën

40 Sommaire Quelques rappels sur le WLTP Les enjeux pour la filière Les actions menées par le CSTA L apport du CSTA 42

41 Quelques rappels sur le WLTP WLTP : Worldwide Light duty Vehicles Test Procedure Remplacement de la procédure réglementaire actuelle de mesure du CO2, de la consommation et des émissions polluantes des véhicules légers (NEDC) Cycle de conduite Conditions de mesure (masse des véhicules, température, ) Objectif : rapprocher les valeurs de consommation homologuées de celles constatées en usage réel Application en Europe avant les échéances CO2 2020? 43

42 Les enjeux pour la filière Coûts de développement Contraintes nouvelles à intégrer dans le développement des systèmes et véhicules futurs (Ex : fonctionnement moteur à des charges plus élevées) Révision des politiques techniques pour respecter les objectifs CO (modification des compromis coût/efficacité des solutions de réduction du CO2) Coût des essais en augmentation Compétitivité Le nouveau cycle ne valorise pas ou mal des solutions efficaces de réduction de consommation dans lesquelles la filière a investi : «downsizing» moteur, stop&start, électrification, Il favorise les véhicules fortement motorisés (réduction de consommation pour les véhicules puissants) 44

43 Les actions menées par le CSTA Établissement et défense d une position commune à la filière Participation Renault, PSA Peugeot Citroën, PO, Valéo, Michelin, Faurecia, CCFA, UTAC Rédaction d une position technique de la filière et d un position paper Mutualisation de travaux de validation du WLTP (en cours) Exemple : corrélation WLTP/NEDC 45

44 L apport du CSTA Amélioration du lien constructeurs / équipementiers Partage des hypothèses réglementaires et de leur interprétation Compréhension des enjeux pour les uns et les autres Homogénéité des positions tenues dans des instances différentes (ex : pneumatiques) Renforcement du poids des positions de la filière Opportunités de gains économiques Mutualisation d essais, de participation à des instances réglementaires, etc 46

45 Annexe : cycle de conduite du WLTP NEDC WLTP WLTP 2 fois plus long que le NEDC (en km) WLTP 25% plus rapide que le NEDC Plus de roulage route & autoroute, moins de ville Accélérations maxi du WLTP = 2 x accélérations maxi du NEDC 47

46 Bruit au passage : Comment partager un moyen d essai en France pour progresser dans le domaine et réduire les coûts de développement et d essais? Laurent BENOIT Groupe UTAC CERAM

47 Contexte Nouvelle réglementation et sévérisation des limites 2 étapes : Réduction de 2dBA à 5 ans Réduction forte (niveau cible VE) à 10 ans Réduction des temps et des coûts de développement projet Compétitivité de l offre Concurrence Certains constructeurs utilisent déjà la méthode indoor pour le développement de leurs produits en ce qui concerne l acoustique extérieure Normatif Travaux en cours pour proposer une norme ISO indoor en

48 Pourquoi le banc Indoor? Permet de réaliser les essais sur banc à rouleaux en chambre semi - anéchoïque et donc de s affranchir des conditions météo, de mieux maîtriser les paramètres de mesure et ainsi améliorer la fiabilité de la mesure Les niveaux très bas (68 dba ) exige ce niveau de précision et fiabilité => c est la solution technique retenue par la filière automobile française afin: de préparer les technologies et les développements pour le 68 dba d être intégré dans la réglementation qui sera en discussion à cette date 50

49 Comment disposer de ce moyen? L investissement (7 à 8 M ) dans un tel moyen est compliqué pour un partenaire seul En parallèle, l UTAC dispose d une chambre semi - anéchoïque dont la transformation en banc indoor est accessible à moindre coût (environ 2,5 M ) L idée est donc de réaliser l investissement à l'utac pour la filière moyennant un certain nombre de séances assurées par la filière => c est la solution mutualisée retenue 51

50 Table-ronde Comment mieux travailler ensemble au service de la filière? Christophe Aufrère Vice-President Technology Strategy Faurecia Laurent Benoit Président directeur général Groupe UTAC CERAM Jean-Michel Billig Directeur Engineering Qualité Informatique Groupe Renault Guillaume Devauchelle Vice-Président Innovation et Développement Scientifique Valeo Frédéric Pirali Responsable Réglementation Homologation Environnement PSA Peugeot Citroën Ladimir Prince Directeur du Programme Véhicule VeDeCom Jean-Marc Spitz Responsable Pôle Réglementation Homologation Normalisation PSA Peugeot Citroën

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème w w w. p f a - a u t o. f r «Venez prendre votre place dans la PFA!» edito

Plus en détail

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème w w w. p f a - a u t o. f r «Venez prendre votre place dans la PFA!» edito

Plus en détail

document de synthèse

document de synthèse document de synthèse Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème w w w. p f a - a u t o. f r «Venez prendre votre place dans la PFA!» 1

Plus en détail

Trophée SIA 2012 : sous un soleil radieux...

Trophée SIA 2012 : sous un soleil radieux... Trophée SIA 2012 : sous un soleil radieux... Le Trophée SIA 2012 a eu lieu les 1 er et 2 juin, sur les pistes de Versailles Satory. Lors de cette édition, les étudiants ont à nouveau montré créativité

Plus en détail

Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière

Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière automobile, à Monsieur Arnaud Montebourg, ministre du

Plus en détail

Mise en Forme des Matériaux Polymères Polymer Processing. Philippe Cassagnau

Mise en Forme des Matériaux Polymères Polymer Processing. Philippe Cassagnau Mise en Forme des Matériaux Polymères Polymer Processing Philippe Cassagnau Que dit Internet? http://mediamef.utt.fr Mise en forme des polymères: Approche thermomécanique de la plasturgie ANTEC, the plastic

Plus en détail

L'AUTOMOBILE DU FUTUR

L'AUTOMOBILE DU FUTUR L'AUTOMOBILE DU FUTUR CFM 2013 Bordeaux 26 aout 2013 Paul PARNIERE AUTOMOBILE = PRODUIT *Grand public *Fort contenu technologique et industriel *Mobilité individuelle *Nuisances globales et locales. NOMBRE

Plus en détail

LANCEMENT DE LA PLATEFORME DE LA FILIERE AUTOMOBILE

LANCEMENT DE LA PLATEFORME DE LA FILIERE AUTOMOBILE LANCEMENT DE LA PLATEFORME DE LA FILIERE AUTOMOBILE Automobile Club de France, mardi 9 juin 2009 09/06/09 Une évolution majeure de la relation clients-fournisseurs dans la filière automobile française

Plus en détail

TABLE RONDE SUR LE VÉHICULE ÉLECTRIQUE ET HYBRIDE

TABLE RONDE SUR LE VÉHICULE ÉLECTRIQUE ET HYBRIDE TABLE RONDE SUR LE VÉHICULE ÉLECTRIQUE ET HYBRIDE Nous reprenons ci-après le dossier de presse remis à l occasion de la table ronde organisée le 6 septembre dernier sur les véhicules électriques et hybrides.

Plus en détail

UN IMPÉRATIF : RECYCLAGE ET VALORISATION DES DÊCHETS COMPOSITES

UN IMPÉRATIF : RECYCLAGE ET VALORISATION DES DÊCHETS COMPOSITES Conferences only in French Places limitées Paris 2012 Jeudi 27 septembre 2012 09h30 / 16h30 CLUB CONFAIR 54, Rue Laffitte 75009 PARIS UN IMPÉRATIF : RECYCLAGE ET VALORISATION DES DÊCHETS COMPOSITES Le

Plus en détail

Règlement Prototype LM P1 2014

Règlement Prototype LM P1 2014 Le Mans, le 14 juin 2012 Règlement Prototype LM P1 2014 Le règlement technique relatif aux voitures de la catégorie Le Mans Prototype 1 (LM P1) a été présenté ce jour lors de la conférence de presse de

Plus en détail

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Plan Introduction Les challenges de l industrie automobile

Plus en détail

La CREA, pionnière pour le développement du véhicule électrique

La CREA, pionnière pour le développement du véhicule électrique DOSSIER DE PRESSE 24 mars 2011 Contact Sophie CHARBONNIER Attachée de presse 06 46 15 34 21 sophie.charbonnier@la-crea.fr Cathy PREVOST Assistante 02 32 76 69 37 cathy.prevost@la-crea.fr La CREA, pionnière

Plus en détail

LA nouvelle station service. économies. Green up prises et bornes de recharge. (durables) rechargeable

LA nouvelle station service. économies. Green up prises et bornes de recharge. (durables) rechargeable 1 LA nouvelle station service économies (durables) Green up prises et bornes de recharge pour VÉHICULE ÉLECTRIQUE OU HYBRIDE rechargeable 2 VÉHICULES ÉLECTRIQUES / HYBRIDES RECHARGEABLES Un marché qui

Plus en détail

Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile"

Synthèse de l étude ADEME 2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile mai 2007 Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile" Contexte de l étude La mise en application de la nouvelle étape réglementaire Euro3

Plus en détail

La cartographie des 4 programmes de recherche

La cartographie des 4 programmes de recherche 1 La cartographie des 4 programmes de recherche Première étape des séances de think tank créativité du pôle «identification des thèmes de recherche» visant à structurer les 4 programmes de recherche, ce

Plus en détail

Arnaud Montebourg. Michel Sapin. Mercredi 25 juillet 2012. Ministre du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social

Arnaud Montebourg. Michel Sapin. Mercredi 25 juillet 2012. Ministre du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social Arnaud Montebourg Ministre du Redressement productif Michel Sapin Ministre du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social Mercredi 25 juillet 2012 MINISTÈRE DU REDRESSEMENT

Plus en détail

Perspective de la voiture électrique Quelle technologie pour quel marché?

Perspective de la voiture électrique Quelle technologie pour quel marché? Perspective de la voiture électrique Quelle technologie pour quel marché? François Vuille francois.vuille@e4tech.com Strategic thinking in sustainable energy Vevey 16 septembre 2011 2 c est assez 3 c est

Plus en détail

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies?

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012 Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Christophe CORNE, CEO de Systancia et dotgreen Marchés, technologies Une promesse

Plus en détail

Le programme VALdriv PLM

Le programme VALdriv PLM Le programme VALdriv PLM Value driven Product Lifecycle Management Joël Cointre, Directeur de Programme - PFA Un programme fédérateur et structurant pour la Filière Automobile Le management de la valeur

Plus en détail

«SERVICES D INGENIERIE»

«SERVICES D INGENIERIE» PUNCH POWERGLIDE STRASBOURG 45 années d expériences Le pôle R & D de PPS rassemble plus d une centaine d experts, chefs de projet, ingénieurs et techniciens expérimentés en recherche et développement,

Plus en détail

Smartgrid France. Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid

Smartgrid France. Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid Smartgrid France Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid Quelques chiffres du potentiel de marché du Smartgrid Un marché qui pourrait atteindre les 100 Mds de $ par an dès 2020 L IEA estime

Plus en détail

MASTERCLASS PI. CNCPI Vendredi 28 mars 2014

MASTERCLASS PI. CNCPI Vendredi 28 mars 2014 MASTERCLASS PI CNCPI Vendredi 28 mars 2014 Les services de l INPI De l information à la sensibilisation 2013 L information 155 000 appels 73 000 mails 34 000 Rendez-vous La formation : 352 sensibilisations

Plus en détail

Enjeux et défis des émissions de CO 2 pour l industrie automobile

Enjeux et défis des émissions de CO 2 pour l industrie automobile Enjeux et défis des émissions de CO 2 pour l industrie automobile Philippe Schulz Direction Plan Environnement Dexia Securities «Les suites du Grenelle de l Environnement» 20 Mai 2008 Trois préoccupations

Plus en détail

Les opportunités offertes par l émergence des services intégrés de mobilité. Alsace Franche-Comté

Les opportunités offertes par l émergence des services intégrés de mobilité. Alsace Franche-Comté Les opportunités offertes par l émergence des services intégrés de mobilité Alsace Franche-Comté Diapositive 1 - Juin 2012 Plan : 1. Présentation du Pôle Véhicule du Futur 2. L émergence des services intégrés

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

Nouveau Partner Electrique : 100% Partner, 100% électrique

Nouveau Partner Electrique : 100% Partner, 100% électrique COMMUNIQUE DE PRESSE Septembre 2012 Nouveau Partner Electrique : 100% Partner, 100% électrique Avec cette nouvelle version 100% électrique, Peugeot franchit une étape supplémentaire pour proposer aux professionnels

Plus en détail

Présentation du système de contrôle des émissions de polluants atmosphériques des voitures de particuliers

Présentation du système de contrôle des émissions de polluants atmosphériques des voitures de particuliers Ségolène ROYAL Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Présentation du système de contrôle des émissions de polluants atmosphériques des voitures de particuliers 1 er octobre 2015

Plus en détail

Conférence de presse

Conférence de presse Conférence de presse 29 janvier 2014 Résultats Trimestriels & Bilan Provisoire 2013 des Loueurs de Voitures en Longue durée 1 Conférence de presse Jean-François Chanal, Président SNLVLD Stéphane Copie,

Plus en détail

SERVICES D INGENIERIE

SERVICES D INGENIERIE SERVICES D INGENIERIE Le Centre Technique PPS rassemble plus d une centaine d experts, chefs de projet, ingénieurs et techniciens expérimentés en recherche et développement, intégration produit et assistance

Plus en détail

Le calcul intensif chez PSA Peugeot Citroën. TERATEC 28 juin 2011

Le calcul intensif chez PSA Peugeot Citroën. TERATEC 28 juin 2011 Le calcul intensif chez PSA Peugeot Citroën TERATEC 28 juin 2011 Daniel ZAMPARINI 1 Le calcul intensif chez PSA Peugeot Citroën TERATEC - 28 juin 2011 PSA Peugeot Citroën : éléments clés de la branche

Plus en détail

François Louesse Comment rédiger un bon projet de R&D européen? Bien choisir son programme

François Louesse Comment rédiger un bon projet de R&D européen? Bien choisir son programme François Louesse Comment rédiger un bon projet de R&D européen? Bien choisir son programme Bien choisir son programme européen de R,D&I Principes généraux des programmes européens Les différentes opportunités

Plus en détail

Les composites thermoplastiques

Les composites thermoplastiques Les composites thermoplastiques Définition Par définition, un thermoplastique (anglais :thermoplast) est un matériau à base de polymère (composé de macromolécules) qui peut être mis en forme, à l état

Plus en détail

Présentation Vinci Consulting

Présentation Vinci Consulting Présentation Vinci Consulting Practice Management et Performance Janvier 2013 Vinci Consulting 25 rue d Artois 75008 Paris www.vinci-consulting.com Vinci Consulting est un cabinet de conseil en management,

Plus en détail

Etude Annuelle. Analyse expérimentale et données constructeur. Comportement «durable» Contenu. Citroën C4-Coupé, Entreprise.

Etude Annuelle. Analyse expérimentale et données constructeur. Comportement «durable» Contenu. Citroën C4-Coupé, Entreprise. décembre 8 Yann DUCHEMIN Citroën C4-Coupé, Entreprise Etude Annuelle Analyse expérimentale et données constructeur Au terme d une année d utilisation d un véhicule de marque Citroën, et de type C4- coupé

Plus en détail

CO2, Gaz à effet de serre, Economie de carburant

CO2, Gaz à effet de serre, Economie de carburant CO2, Gaz à effet de serre, Economie de carburant Priorité n 1 en Europe Andre Douaud Ancien Directeur Technique Constructeurs Français Automobiles CCFA À Rabat, Avril 2010 CO2 et Energie les données du

Plus en détail

Welcome. to the creative dimension. 10 ans GARANTIE

Welcome. to the creative dimension. 10 ans GARANTIE Welcome to the creative dimension GARANTIE 10 ans à la rencontre de DEUX UNIVERS S appuyant sur le savoir-faire de la société SAUNIER-PLUMAZ, spécialiste des traitements décoratifs de surface depuis plus

Plus en détail

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II.

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II. 0 Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 I. Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 1. Réduction de la consommation de carburant... 4 2. Réduction des émissions de gaz polluants...

Plus en détail

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS.

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 1 er décembre 2014 INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. Le 27 novembre 2014, Renault, la Fondation Renault

Plus en détail

EPREUVE DE TIPE- PARTIE D

EPREUVE DE TIPE- PARTIE D EPREUVE DE TIPE- PARTIE D TITRE: Les matériaux composites dans l industrie automobile Temps de préparation : 2 h 15 Temps de présentation devant le jury : 10 minutes Entretien avec le jury : 10 minutes

Plus en détail

Les défis de la mobilité durable. La contribution de Renault Trucks ORT PACA. Edouard HERVE. 02 décembre 2008

Les défis de la mobilité durable. La contribution de Renault Trucks ORT PACA. Edouard HERVE. 02 décembre 2008 Les défis de la mobilité durable La contribution de Renault Trucks ORT PACA Edouard HERVE 02 décembre 2008 Défis des V.I. du futur Système de transport Route communicante Route intelligente Inter modalité

Plus en détail

Thales Services, des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com

Thales Services, des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com , des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com Thales, leader mondial des hautes technologies Systèmes de transport, Espace, Avionique, Opérations aériennes, Défense terrestre,

Plus en détail

E/ECE/324/Rev.2/Add.100/Rev.2/Amend.4 E/ECE/TRANS/505/Rev.2/Add.100/Rev.2/Amend.4

E/ECE/324/Rev.2/Add.100/Rev.2/Amend.4 E/ECE/TRANS/505/Rev.2/Add.100/Rev.2/Amend.4 25 janvier 2011 Accord Concernant l'adoption de prescriptions techniques uniformes applicables aux véhicules à roues, aux équipements et aux pièces susceptibles d'être montés ou utilisés sur un véhicule

Plus en détail

ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES

ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES Juin 2011 Étude réalisée pour le compte de l'ademe par Schwartz and Co et AJI Europe Coordination technique : Patrick

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

Référentiel «Total Ecosolutions»

Référentiel «Total Ecosolutions» Référentiel «Total Ecosolutions» Version Date Rédigé par Approuvé par Modifications La Présidente du La secrétaire du CODIR et les 1 12/10/2009 CODIR Total coordinateurs Version 1 Ecosolutions des Comités

Plus en détail

Saint Jean Industries labellisé fournisseur majeur de PSA - Automobile

Saint Jean Industries labellisé fournisseur majeur de PSA - Automobile Saint Jean Industries labellisé fournisseur majeur de PSA - Automobile http://www.usinenouvelle.com/article/saint-jean-industries-labellise-fournisseur-maje... Page 1 sur 1 04/04/2012 Saint Jean Industries

Plus en détail

Le véhicule connecté et les services après-vente de demain. Laurent GUERCI

Le véhicule connecté et les services après-vente de demain. Laurent GUERCI Le véhicule connecté et les services après-vente de demain Laurent GUERCI Le Groupe ACTIA Conception, fabrication et diagnostic de systèmes embarqués véhicules Un groupe international de 2700 collaborateurs

Plus en détail

Les véhicules hybrides, un compromis incontournable avant l électromobilité.

Les véhicules hybrides, un compromis incontournable avant l électromobilité. Les véhicules hybrides, un compromis incontournable avant l électromobilité. Laboratoire Transport et Environnement R. Trigui INRETS-LTE Réseau National MEGEVH Journée RAE. 21 septembre 2010 Les différents

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

CHARTE NATIONALE DE COOPÉRATION POUR LE SOUTIEN ET L ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES DU SECTEUR AUTOMOBILE ET DE LEURS SALARIÉS 2012-2015

CHARTE NATIONALE DE COOPÉRATION POUR LE SOUTIEN ET L ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES DU SECTEUR AUTOMOBILE ET DE LEURS SALARIÉS 2012-2015 CHARTE NATIONALE DE COOPÉRATION POUR LE SOUTIEN ET L ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES DU SECTEUR AUTOMOBILE ET DE LEURS SALARIÉS 2012-2015 Charte Automobile 2008 et Charte Automobile 2012-2015 Les principales

Plus en détail

1 ères journées de l innovation en Seine-Saint-Denis

1 ères journées de l innovation en Seine-Saint-Denis En partenariat avec Programme 17 et 18 octobre 2007 1 ères journées de l innovation en Seine-Saint-Denis Les technologies de demain : opportunités pour les PME/PMI Chambre de commerce et d industrie de

Plus en détail

Service innovation, R&D, développement industriel. Chambre de commerce et d industrie. 191 avenue Paul Vaillant Couturier.

Service innovation, R&D, développement industriel. Chambre de commerce et d industrie. 191 avenue Paul Vaillant Couturier. Chambre de commerce et d industrie de Paris Seine-Saint-Denis Service innovation, R&D, développement industriel 191 avenue Paul Vaillant Couturier 93000 Bobigny de se mobiliser pour l innovation > Echanger

Plus en détail

GPL Carburant : un carburant propre d aujourd hui et pour demain

GPL Carburant : un carburant propre d aujourd hui et pour demain GPL Carburant : un carburant propre d aujourd hui et pour demain Bilan de l Etude EETP (European Emission Test Programme) Présenté en Conférence de presse le mardi 06 avril 2004 au Ministère de l Ecologie

Plus en détail

1 - STRATÉGIE et OBJECTIFS

1 - STRATÉGIE et OBJECTIFS ORDRE DU JOUR Assemblée générale 7 Décembre 2012 1 Rappel succinct stratégie et objectifs 2 Actions réalisées et en cours 3 Point budgétaire 4 Perspectives 5 Rapport Commissaire aux Comptes 1 2 L association

Plus en détail

Le pneumatique dans un environnement «technologie véhicule évolutif» : impacts et perspectives

Le pneumatique dans un environnement «technologie véhicule évolutif» : impacts et perspectives Le pneumatique dans un environnement «technologie véhicule évolutif» : impacts et perspectives Grâce aux efforts de recherche et développement qui ont été menés, la résistance au roulement des pneus a

Plus en détail

PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante

PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante Page 1 / 6 PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante Les systèmes PB sont des formulations d'époxy moussant développés pour des productions in situ de mousse

Plus en détail

PROGRAMME SYSTÈME DE TRANSPORT

PROGRAMME SYSTÈME DE TRANSPORT PROGRAMME SYSTÈME DE TRANSPORT RÉFLEXIONS & EXPERTISES PARTAGÉES POUR DES SOLUTIONS INNOVANTES DE TRANSPORT URBAIN Depuis l origine du Pôle en 2006, le programme SYSTÈME DE TRANSPORT de LUTB a tenu vingt-six

Plus en détail

REMBOURSÉS* REMBOURSÉS * SUR VOS PNEUS TTC TTC. Mer : 24 Température : 30 Remise : 80 E. Jusqu à. Jusqu à

REMBOURSÉS* REMBOURSÉS * SUR VOS PNEUS TTC TTC. Mer : 24 Température : 30 Remise : 80 E. Jusqu à. Jusqu à Mer : 24 Température : 30 Remise : 80 E 80 e Du 21 juin au 24 juillet 2010 REMBOURSÉS* REMBOURSÉS * SUR VOS PNEUS POUR L ACHAT ET LA POSE DE 4 PNEUS TOURISME OU 4X4 ÉTÉ *Voir conditions en page 3. Et en

Plus en détail

Principe ALARA mis en place lors de la phase de conception des cyclotrons. Ch. Bouvy; J-M. Geets; B. Nactergal 11/06/14

Principe ALARA mis en place lors de la phase de conception des cyclotrons. Ch. Bouvy; J-M. Geets; B. Nactergal 11/06/14 Principe ALARA mis en place lors de la phase de conception des cyclotrons Ch. Bouvy; J-M. Geets; B. Nactergal 11/06/14 Table des matières Société IBA Vue d ensemble Procédure Product Life Management (PLM)

Plus en détail

Une approche globale et intégrée

Une approche globale et intégrée COHERENCE ENERGIES Une intervention indépendante au cœur c de la transition énergétique des territoires COHERENCE ENERGIES 42 rue Agache 59840 PERENCHIES Tel. : 03 20 00 38 72 Email : contact@coherence-energies.fr

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Région Bretagne Auto-mobilité et intelligence territoriale L équation gagnante pour la Banque (exemple)

Région Bretagne Auto-mobilité et intelligence territoriale L équation gagnante pour la Banque (exemple) Région Bretagne Auto-mobilité et intelligence territoriale L équation gagnante pour la Banque (exemple) 1 Notre dessein Caractériser la liaison entre stratégie d activités et stratégie de mobilités grâce

Plus en détail

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études, recherche & développement dans l industrie R&D Production Ingénieur

Plus en détail

Actuellement, nous assistons à une véri - Plus de 20 % des véhicules flottes commercialisés. par Toyota cette année sont des hybrides

Actuellement, nous assistons à une véri - Plus de 20 % des véhicules flottes commercialisés. par Toyota cette année sont des hybrides Développement durable G ESTION DE FLOTTE AUTOMOBILE Eisenhans - Mopic/ Fotolia Vers des flottes automobiles «Éco-responsables» De plus en plus, les entreprises se posent la question de rendre progressivement

Plus en détail

Enjeux & perspectives du Cloud en 2013-2014:

Enjeux & perspectives du Cloud en 2013-2014: Enjeux & perspectives du Cloud en 2013-2014: Sécurité, Finance, PRA, Changement, SaaS et Hybridation La vision du CRiP Pilotes du GT : Stéphane GEISSEL Stéphane LAFON Espace Grande Arche Paris La Défense

Plus en détail

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Jérôme CICILE Transports, Mobilité, Qualité de l Air ADEME Direction Régionale PACA ORT- Avril 2015 De l évaluation des filières énergétique

Plus en détail

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange dossier de presse septembre 2013 Sylvie Duho Mylène Blin 01 44 44 93 93 service.presse@orange.com 1 la flotte automobile d Orange en chiffres

Plus en détail

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Sdem50 Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Un peu d histoire Les prémices du véhicule électrique

Plus en détail

Actions de réduction de bruit sur un moteur poids lourd

Actions de réduction de bruit sur un moteur poids lourd 10 Actions de réduction de bruit sur un moteur poids lourd Laurent Moulin, Renault VI, 99, route de Lyon, 69802 Saint Priest, e-mail : laurent.moulin@renaultvi.com D epuis 1974 à aujourd hui, la réglementation

Plus en détail

PuBLi DOssieR. 10 conseils pour optimiser sa flotte automobile. le contexte économique pousse à la réduction des dépenses.

PuBLi DOssieR. 10 conseils pour optimiser sa flotte automobile. le contexte économique pousse à la réduction des dépenses. PuBLi DOssieR publi-information octobre 2013 10 conseils pour optimiser sa flotte automobile réalisation : - 01 43 20 10 49 / Photo : istockphoto.com le contexte économique pousse à la réduction des dépenses.

Plus en détail

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Africa Smart Grid Forum Session B2 Le Projet de compteurs Linky en France Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Chiffres clés d ERDF Production & trading Transport Distribution Commercialisation 35 millions

Plus en détail

Organisation de la veille marketing: convaincre les sceptiques

Organisation de la veille marketing: convaincre les sceptiques Organisation de la veille marketing: convaincre les sceptiques Philippe JACOT CEO Brice RENGGLI, Marketing & Competitive Intelligence Manager 1 Rappel activités Tornos Technologie de tournage Technologie

Plus en détail

Le moteur roue électrique dans les transports terrestres

Le moteur roue électrique dans les transports terrestres Le moteur roue électrique dans les transports terrestres Robert BERNARD Directeur, NOVELTÉ Système, 6 avenue des usines 90000 BELFORT robert.bernard@novelte-systeme.fr En collaboration avec : Christophe

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX Coefficient 8 Durée 4 heures Aucun document autorisé Calculatrice

Plus en détail

Ingénieur conception mécanique R&D : allègement siège cabine Référence AKKA/DEC/CKO/ATR/QUALIV/81 (ref akka research : AERO_01)

Ingénieur conception mécanique R&D : allègement siège cabine Référence AKKA/DEC/CKO/ATR/QUALIV/81 (ref akka research : AERO_01) Ingénieur conception mécanique R&D : allègement siège cabine Référence AKKA/DEC/CKO/ATR/QUALIV/81 (ref akka research : AERO_01) Dans le cadre des activités aéronautiques d Akka Research, vous interviendrez

Plus en détail

Approche conséquentielle pour la modélisation des impacts environnementaux du recyclage

Approche conséquentielle pour la modélisation des impacts environnementaux du recyclage Approche conséquentielle pour la modélisation des impacts environnementaux du recyclage Bernard De Caevel, Elisabeth van Overbeke 33ème forum de discussion : le recyclage dans les écobilans Lausanne, le

Plus en détail

Innovation. Qu est-ce que l innovation? On considère deux types d innovation

Innovation. Qu est-ce que l innovation? On considère deux types d innovation Innovation Qu est-ce que l innovation? Une innovation est quelque chose : - de nouveau, de différent ou de meilleur (produit, service, ), - qu une entreprise apporte à ses clients ou à ses employés, -

Plus en détail

Présentation des cartographies des quatre programmes de recherche du pôle. 28 septembre 2007 IFP SOLAIZE

Présentation des cartographies des quatre programmes de recherche du pôle. 28 septembre 2007 IFP SOLAIZE Présentation des cartographies des quatre programmes de recherche du pôle 28 septembre 2007 IFP SOLAIZE 1 Sommaire Accueil Introduction Motorisation & Chaîne cinématique questions avec la salle Sécurité

Plus en détail

Règlementation européenne sur les émissions de CO2 des véhicules particuliers

Règlementation européenne sur les émissions de CO2 des véhicules particuliers Règlementation européenne sur les émissions de CO2 des véhicules particuliers Ø Des retombées positives pour l environnement et le climat, les automobilistes et l emploi. Contexte En 2009, l Union Européenne

Plus en détail

Journée Futur et Ruptures 2015

Journée Futur et Ruptures 2015 Journée Futur et Ruptures 2015 Vers des réseaux d énergie toujours plus intelligents 5 mars 2015 Contexte énergétique 2 Contexte énergétique France 34% de l énergie produite consommée par l industrie,

Plus en détail

station service économies (durables) Green up Borne de recharge pour e-mobility

station service économies (durables) Green up Borne de recharge pour e-mobility station service économies (durables) Green up Borne de recharge pour e-mobility Infrastructure de chargement La borne Green up Pour des véhicules éléctro et hybrid Les particuliers, entreprises et fournisseurs

Plus en détail

Dossier de sponsoring

Dossier de sponsoring Dossier de sponsoring Sommaire Le mot de l équipe Objectifs Organisation La Formula Student Descriptif technique Nous soutenir Budget Contact Le mot de l équipe «EstaCars est un projet pédagogique, sur

Plus en détail

Modernisation SI & Télécom des Samu-Centres 15. Assemblée Générale SUdF

Modernisation SI & Télécom des Samu-Centres 15. Assemblée Générale SUdF Modernisation SI & Télécom des Samu-Centres 15 Assemblée Générale SUdF 04 juin 2014 Agenda 1. Genèse du projet 2. Solution envisagée 3. Feuille de route 4. Point d étape Projet de modernisation des SI

Plus en détail

Conception de l enveloppe du bâtiment de Roxul [BEDR MC] FireWall et Roxul Plus MB

Conception de l enveloppe du bâtiment de Roxul [BEDR MC] FireWall et Roxul Plus MB CONCEPTION D ENVELOPPE DU BÂTIMENT PAR ROXUL Conception de l enveloppe du bâtiment de Roxul [BEDR MC] FireWall et Roxul Plus MB Isolant en panneau coté pour sa résistance au feu pour les bâtiments métalliques

Plus en détail

Les constructeurs automobiles et la manipulation des tests d émissions de CO2: nouvelles preuves et solutions. Briefing. Mai 2013

Les constructeurs automobiles et la manipulation des tests d émissions de CO2: nouvelles preuves et solutions. Briefing. Mai 2013 Mai 2013 Briefing Les constructeurs automobiles et la manipulation des tests d émissions de CO2: nouvelles preuves et solutions Contexte et résumé Les automobilistes devraient pouvoir disposer d informations

Plus en détail

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] [Notre mission] Développer la compétitivité des entreprises par le biais de l innovation :

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

Sujets de la présentation

Sujets de la présentation INNOSQUARE Platform Presentation 12.06.15 Pascal Bovet 1 Sujets de la présentation 1. Projet PICC à bluefactory 2. Interactions actuelles et futures 3. Organisation et infrastructures 4. Soutien de la

Plus en détail

Le management au Ministère de la Défense

Le management au Ministère de la Défense Ouvrage collectif piloté par le CFMD sous la direction du général Baudouin ALBANEL Le management au Ministère de la Défense, 2004 ISBN : 2-7081-3042-0 Sommaire Préface Manager : une priorité du secteur

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

La fée électricité sous le capot?

La fée électricité sous le capot? La fée électricité sous le capot? Quand on analyse les nouvelles motorisations proposées pour les véhicules on s aperçoit vite qu elles reposent pratiquement toutes sur l emploi de moteurs électriques

Plus en détail

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE 2011 DU SIAAP

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE 2011 DU SIAAP BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE 2011 DU SIAAP Sommaire 1/ DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE CONCERNÉE 2 2/ ANNÉE DE REPORTING DE L EXERCICE ET L ANNÉE DE RÉFÉRENCE 3 Utilisation d énergie sur

Plus en détail

Futuring Cities DATA Transport de marchandises en ville. Patrick Burlat Ecole des Mines de Saint-Etienne

Futuring Cities DATA Transport de marchandises en ville. Patrick Burlat Ecole des Mines de Saint-Etienne Futuring Cities DATA Transport de marchandises en ville Patrick Burlat Ecole des Mines de Saint-Etienne Le transport de marchandises au temps de Rome Praefectus Annonae: magistrat en charge d'assurer le

Plus en détail

Cercle de confiance Numérique des Industries Stratégiques

Cercle de confiance Numérique des Industries Stratégiques 1. Objectifs et enjeux Le numérique introduit des innovations de rupture. En permettant de réduire les cycles et les coûts il induit des transformations profondes. Le CNIS est un programme de l AFNeT dont

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRADE/C/WP.6/2010/6 Distr. générale 20 août 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité du commerce Groupe de travail des politiques

Plus en détail

HORIZON 2020. Nouveau programme-cadre de l Union européenne pour la recherche et l innovation 2014-2020

HORIZON 2020. Nouveau programme-cadre de l Union européenne pour la recherche et l innovation 2014-2020 HORIZON 2020 Nouveau programme-cadre de l Union européenne pour la recherche et l innovation 2014-2020 Nicolas Chéhanne ARII PACA - EEN France Méditerranée Panorama général des aides européennes Research,

Plus en détail

«L apport des réseaux électriques intelligents»

«L apport des réseaux électriques intelligents» ENR et intermittence : l intégration dans les réseaux de distribution en France 18 avril 2013 Michèle Bellon, Présidente du directoire d ERDF «L apport des réseaux électriques intelligents» Les réseaux

Plus en détail

Les Rencontres Scientifiques Colas

Les Rencontres Scientifiques Colas Les Rencontres Scientifiques Colas «L avenir du véhicule électrique» 2 juin 2009 avec Yves CHABRE Docteur ès-sciences Consultant pour véhicules électriques et Pierre MIDROUILLET Directeur Général de PVI

Plus en détail

Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux?

Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux? Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux? Les faits nous interpellent! En 1950 il y avait 50 millions de véhicules sur terre En 2009 : il y a 800 millions de véhicules

Plus en détail