vert EUREKANEWS Tournant Des technologies propres pour assurer le maintien des conditions de vie tout en préservant notre avenir.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "vert EUREKANEWS Tournant Des technologies propres pour assurer le maintien des conditions de vie tout en préservant notre avenir."

Transcription

1 EUREKANEWS Stimuler aujourd hui les innovations de demain 79 Tournant vert Des technologies propres pour assurer le maintien des conditions de vie tout en préservant notre avenir. > Editorial Petit mais influent > Changement de cap La réorganisation du système britannique devrait stimuler l innovation dans le pays et renforcer la coopération avec l Europe > Présentation de projets Le train pour les pièces automobiles. Voyager sans soucis > Point de vue Estola : «Les entreprises ont souvent raison» > Actualités et événements... Le magazine trimestriel de l Initiative EUREKA

2 Eureka est un réseau européen de R&D orienté marché. Son objectif est de renforcer la compétitivité européenne en stimulant les actions de recherche concertée et les développements technologiques. L Initiative Eureka permet à l industrie, aux universités et aux instituts de recherche de 37 pays membres et à l UE de collaborer dans le cadre d une approche à l initiative des participants pour le développement et l exploitation de technologies innovantes. Eureka News est publié trimestriellement en anglais, français, allemand, italien et espagnol. Une version en ligne est disponible sur Publié par : Luuk Borg Contributions : Peter Gutierrez, Paul McCallum and Sarah Morris Pour EUREKA : Sally Horspool, Catherine Simmons Conception : Busybee Traduction : Berlitz Impression : Vanden Broele 2007 Secrétariat Eureka ISSN La reproduction des articles d EUREKA News à des fins non commerciales est autorisée à condition que la source EUREKA News soit mentionnée dans les crédits. Photographie : nous remercions les participants aux projets et Clusters EUREKA pour leur assistance et le matériel fourni pour la production de ce numéro. Secrétariat Eureka, Rue Neerveld 107, 1200 Bruxelles, Belgique Si vous souhaitez recevoir gratuitement EUREKA News, écrivez-nous à : Petit mais influent L économiste britannique d origine allemande E.F. Schumacher intitula «Small is beautiful» une série d ouvrages influents publiés à la suite de la crise pétrolière de Son argumentation reposait sur un constat : nos ressources naturelles sont limitées et non renouvelables. Aujourd hui, le monde prend conscience de la nécessité de changer les comportements et de prendre des mesures positives pour infléchir le cours des choses, et l énergie, le réchauffement climatique et la durabilité sont devenus des thèmes prioritaires de l économie mondiale. EUREKA contribue à ces changements en prônant l utilisation de technologies propres proches du marché - comme en atteste ce numéro d EUREKA News - et en concentrant son action sur l ultra-petit, ainsi que le démontre son soutien au nouveau Cluster CATRENE (Cluster for Application and Technology Research in Europe on Nanoelectronics), qui succédera au Cluster MEDEA+ sur la microélectronique au début de Le cluster CATRENE s inscrit dans le prolongement de MEDEA+ et des précédents programmes JESSI et MEDEA, et continuera d oeuvrer au développement d un écosystème européen dynamique et compétitif au niveau mondial. À l instar de MEDEA+, le nouveau Cluster rassemblera tous les principaux acteurs de la chaîne de valeur et impliquera des entreprises industrielles de toutes tailles, des universités et d autres organismes de recherche qui seront soutenus par les pouvoirs publics. Compte tenu de la convergence croissante de la technologie et des applications, le Cluster CATRENE se concentrera sur les microtechnologies requises pour de vastes marchés d application identifiés. En réalité, le changement est un leitmotiv d EUREKA : un nombre de membres en constante augmentation - notre dernier point d information national en date se situe dans l ex-république yougoslave de Macédoine - aucune limite dans le type de technologie soutenu et une aide renforcée aux petites et moyennes entreprises (PME). Nous sommes très confiants dans la réussite du nouveau programme Eurostars qui, pour la première fois, permet à EUREKA de financer directement la recherche dans les PME high-tech. Tout cela est facilité par l étroite collaboration entre le Secrétariat EUREKA de Bruxelles et l actuelle présidence slovène d EUREKA - un nouveau pays, petit mais très ambitieux, qui ne dispose guère d autres ressources naturelles que sa population. La Slovénie assurera simultanément la présidence de l UE pendant la première moitié de Nous nous félicitons également de la nomination de Madame Majca Kucler Dolinar au poste de Ministre slovène de l enseignement supérieur, des sciences et de la technologie. Son ministère sera responsable de la présidence d EUREKA et j ai été heureux d apprendre récemment qu elle rédigerait l éditorial du prochain numéro d EUREKA News. Bien qu EUREKA existe depuis plus de 20 ans, notre nom a souvent été occulté par le succès de nos projets labellisés. Nous souhaitons changer cela en nous Les opinions exprimées dans EUREKA News ne reflètent pas nécessairement celles de l organisation. Eureka News 79

3 > Editorial rapprochant de notre public cible et en expliquant de façon beaucoup plus directe aux citoyens des pays membres de notre organisation les changements bénéfiques que peuvent apporter nos projets dans leur vie quotidienne et l importance de l entreprenariat technique. Ainsi le Portugal - qui assurera la présidence d Eureka après la Slovénie - s attache à promouvoir l esprit d entreprise dans les écoles. Le but est de faire comprendre aux écoliers l importance de l esprit d entreprise et le rôle de la technologie dans le développement des entreprises. Le Royaume- Uni a adopté une approche similaire. Comme notre organisation met en exergue l entreprenariat par la technologie, nous participerons activement au Sommet européen des affaires, qui se tiendra à Bruxelles les 21 et 22 février 2008 et sera intitulé «Greening the Economy : New Energy for Business», un thème qui nous tient particulièrement à cœur. Il y sera essentiellement question de la façon dont l Europe peut faire du défi du carbone une opportunité commerciale, tout en redynamisant la croissance et l emploi. Dans notre document de prise de position sur le livre vert de la Commission européenne «L Espace européen de la recherche (EER) : nouvelles perspectives», publié récemment, nous avons également réaffirmé le rôle d EUREKA comme moteur de l EER, plus particulièrement dans les domaines technologiques qui requièrent une plus grande coordination et une plus grande coopération intergouvernementales. Nous espérons avoir d autres occasions d échanger des idées sur les points spécifiques du livre vert qui méritent une attention particulière et qui justifient notre implication directe - et plus particulièrement le renforcement indispensable du rôle des entreprises. Mais l horizon EUREKA ne se limite pas au seul EER. Nous constatons de plus en plus qu il est indispensable d élargir nos discussions et activités. La présidence slovène est déterminée à poursuivre notre ouverture vers les nouvelles économies d Europe orientale et à y promouvoir l esprit d entreprise. Et nous sommes convaincus qu EUREKA doit aller chercher des opportunités encore plus loin - nous ne devons pas nous restreindre à l Europe. Nous devons aller là où nous mènent les nouvelles technologies. Luuk Borg Luuk Borg Directeur du Secrétariat EUREKA Dans sa prise de position sur le livre vert de la Commission européenne «L Espace européen de la recherche : nouvelles perspectives», EUREKA a réaffirmé son rôle comme moteur de l EER dans les domaines qui requièrent une plus grande coordination et une plus grande coopération intergouvernementales. 3

4 Bienvenue dans le numéro 79 d EUREKA News. Ce numéro hivernal est axé sur un thème qui fait régulièrement les gros titres dans les médias nationaux et internationaux, et a été rebaptisé «numéro vert». L article intitulé «Tournant vert/tournant écologique» (pages 10 à 13) fait le point sur le soutien d EUREKA aux projets qui contribuent à la préservation de notre environnement tout en maintenant des conditions de vie confortables. Notre rubrique «Présentation de projets» (page 7 et 14) est consacrée à deux projets spécifiques : le projet LOGCHAIN E-W- TWO-WAY-NET, qui vise à renforcer les transports ferroviaires pour l approvisionnement de l industrie automobile en tirant parti de l expérience des géants européens de l industrie automobile ; et le projet TOURISM Inter-operability B2B d EUREKA, dont l objectif est de faciliter les réservations de voyages en permettant aux agences de voyage d envoyer et de recevoir des informations sécurisées à partir d une plate-forme centrale plutôt que de devoir contacter plusieurs interlocuteurs via différentes voies et différents systèmes. Enfin, la rubrique de dernière page d EUREKA News relate une interview de Kari-Pekka Estola, ancien vice-président de Nokia et président du comité consultatif d EUREKA, sur les besoins des entreprises et les écueils auxquels se heurtent aujourd hui les programmes de recherche publics. Nous espérons que vous prendrez plaisir à lire ce premier numéro de l année N hésitez pas à nous envoyer vos questions et commentaires à l adresse suivante : Affaires européennes Eurostars est sur les rails Le lancement officiel du programme Eurostars d EUREKA a eu lieu le 2 octobre. Les principaux décideurs, responsables publics et experts de l industrie se sont réunis au Résidence Palace à Bruxelles pour assister à cet événement, qui constitue une étape déterminante dans l évolution du programme. Janez Potočnik, Membre de la Commission européenne en charge des sciences et de la recherche, ainsi que le président d EUREKA HLG, Aleš Mihelič, et Emmanuel Leprince, de la Fédération européenne des PME de haute technologie, entre autres, ont pris la parole à cette occasion. Les participants ont également pu, dans le cadre d un forum, discuter des difficultés auxquelles ils étaient confrontés et mettre en commun leurs idées sur les moyens d accélérer l innovation de manière à renforcer l économie européenne de la connaissance. «Eurostars comble le fossé qui existait en utilisant des outils disponibles sur notre marché, mais pas utilisés de la sorte», a précisé M. Potočnik. «L attrait d Eurostars est dû au fait qu il s adresse spécifiquement aux PME impliquées dans la recherche», a ajouté M. Leprince. «La Commission s occupe de la paperasserie, des réglementations, des normes, etc. Tout cela est nécessaire, mais n est pas un problème spécifique aux PME». Le programme se propose de financer les PME qui investissent au moins 10 % de leur chiffre d affaires annuel dans la R&D. Aux 100 millions d euros avancés par la Commission s ajoutera un panier de 300 millions d euros constitué conjointement par 22 États membres et cinq pays associés au Septième Programme-cadre de l UE (PC7). L investissement total se chiffrera donc à 400 millions d euros pour une période de six ans. Cela devrait permettre de mobiliser 400 millions d euros supplémentaires sous forme d investissements privés, ce qui porterait l investissement total à 800 millions d euros. La date limite pour la première phase de soumission des candidatures a été fixée au 8 février EUREKA communique sa position sur le livre vert de l UE Le Secrétariat d EUREKA a récemment publié sa réponse au livre vert de la Commission européenne relatif à l Espace européen de la recherche (EER). Dans ce document exposant sa position, EUREKA donne son avis sur l état actuel de l EER et sur son rôle au sein de l EER, et aborde plusieurs questions du livre vert qui revêtent un intérêt particulier. Le document souligne le rôle clé des entreprises dans la R&D en tant que créateur et utilisateur de connaissances, l importance du renforcement de l interaction avec les initiatives intergouvernementales et la nécessité d encourager les partenariats public-privé. CATRENE succède à MEDEA+ MEDEA+, le Cluster d EUREKA dans le Clusters domaine de la microélectronique, vient d annoncer le nom de son successeur : CATRENE. Le Cluster CATRENE reconnaît la convergence croissante de la technologie et des applications, et sera axé sur de vastes marchés d application identifiés sur une feuille de route des technologies requises. 4 Eureka News 79

5 > Nouvelles en bref «Pendant plus d une décennie, les programmes EUREKA JESSI, MEDEA et MEDEA+ ont permis à l industrie européenne de renforcer sa position dans le domaine des procédés de fabrication et de transformation des semi-conducteurs ainsi qu en matière d applications. Ils lui ont également permis de devenir un fournisseur clé de marchés tels que les télécommunications, l électronique grand public et l électronique automobile», a déclaré Jozef Cornu, président de MEDEA+ et président désigné de CATRENE. «La nanoélectronique offrira des opportunités considérables aux personnes qui maîtrisent et commercialisent les nouvelles technologies et applications. Nous sommes convaincus que CATRENE jouera un rôle vital dans le domaine de l industrie microélectronique européenne et contribuera à la renforcer». ITEA2 Symposium 2007 Le Symposium ITEA2 2007, qui s est tenu les 18 et 19 octobre au Berliner Congress Centre, a attiré plus de 450 visiteurs. L événement était axé sur l utilisation des TIC pour relever les défis sociétaux. Ce symposium a également été l occasion d annoncer le nom des gagnants de l ITEA Achievement Award, qui récompense une contribution exceptionnelle à l innovation européenne. Le premier prix a été décerné au projet AMEC, consacré à la fabrication de dispositifs embarqués sensibles aux personnes et qui y réagissent dans n importe quel environnement, en améliorant leur qualité de vie au moyen de la création d atmosphères et de fonctionnalités par l interconnexion de systèmes et de services personnalisés, le tout de manière omniprésente, transparente et intelligente. Le consortium du projet a démontré de façon convaincante comment une écologie ambiante de produits, services et contenus qui sont intuitifs et faciles à utiliser peut contribuer à améliorer le style de vie des individus dans leurs maisons interconnectées. «Les écosystèmes de dispositifs, contenus, applications et services interconnectés doivent encore apprendre à s adapter et à évoluer, et les utilisateurs finaux doivent être capables de moduler ces systèmes en fonction de leurs besoins, en définissant les relations et les interactions entre les différents dispositifs. Notre objectif ultime est permettre aux utilisateurs de personnaliser leur média numérique et leurs expériences câblées en fonction de leur situation spécifique», a expliqué le directeur du projet, Gavin Proctor, de Philips Design. R réseaux thématiques L alimentation en question Salzbourg a accueilli le premier colloque d information organisé sous la nouvelle présidence roumaine. Cette réunion, intitulée «Food - from Ideas to Successful Innovative Products», s adressait aux fabricants de produits alimentaires à la recherche de partenaires de R&D en vue de l élaboration de produits innovants et efficaces, de nouveaux procédés de production ou de services à l intention de l industrie agroalimentaire. «Notre objectif était de réunir des producteurs alimentaires, des responsables de la qualité et du marketing et des spécialistes de la certification et de la R&D car les produits ne doivent pas seulement répondre à des normes techniques, ils doivent aussi être acceptés par les consommateurs», a expliqué Adriana Macri, présidente du parapluie. Le parapluie EUROAGRI+ facilite la recherche transnationale à caractère commercial et l élaboration participative de produits dans les secteurs de l agriculture, de l alimentation et de l alimentation animale. Premier colloque d EUREKA TOURISM Le premier colloque d EUREKA TOURISM a eu lieu en octobre 2007 à Chiclana, dans le sud de l Espagne. Des organisations européennes actives dans les secteurs du tourisme et des loisirs ainsi que des fournisseurs de technologie se sont réunis à l occasion d une conférence de travail afin de mettre au point des projets internationaux de R&D participative appliqués au secteur du tourisme. Cet événement a coïncidé avec l ouverture d un nouveau Centre de technologie organisée par Tecnotur, qui est un membre actif du consortium d EUREKA TOURISM, et était soutenu par le Conseil du tourisme, du commerce et des sports du Ministère régional d Andalousie. Les discussions ont essentiellement porté sur l élaboration de technologies pour le développement de contenus, de la créativité et de l épanouissement personnel, sur l aide publique et privée aux sociétés et organisations de tourisme, et sur la confiance et la sécurité. Le colloque a été pour les sociétés et organisations des secteurs du tourisme et de la technologie une occasion d établir des contacts, de 5

6 présenter des résultats et d identifier les possibilités de collaboration. D derniers événements EUREKA au salon INNOVA ENERGY L édition 2007 du salon INNOVA ENERGY, qui s est déroulé au mois de novembre aux Parc des expositions de Bruxelles, a essentiellement porté sur l utilisation de l innovation pour résoudre les problèmes énergétiques et climatiques. Les représentants d EUREKA et de son Cluster EUROGIA y ont exprimé le souhait de rendre l approvisionnement en énergie plus sûr, plus propre et moins coûteux. «Le principal objectif de ce Cluster est de trouver des solutions aux problèmes énergétiques auxquels nous sommes confrontés», a expliqué Guy Goyeau, directeur du bureau d EUROGIA. «Nous devons optimiser l utilisation des réserves et rationaliser la distribution. Certains résultats de notre projet sont axés sur l amélioration de la technologie de captage et de stockage du CO2 en s orientant vers une économie de l hydrogène». INNOVA ENERGY, auquel EUREKA participe depuis 1992, est un salon belge du marché de l énergie qui s adresse aux fabricants d équipements ainsi qu aux sociétés qui fournissent des services au secteur de l énergie. Ce salon est également une plateforme de rencontre pour les universitaires européens qui travaillent dans le domaine de l innovation technologique en matière d énergie. La technologie multimédia européenne sur un stand EUREKA a présenté ses différents projets multimédias et audiovisuels à l occasion du Audiovisual Creative Fair (ACF) (Salon créatif de l audiovisuel) qui s est tenu à Bruxelles en novembre En plus d un stand consacré à la haute technologie, le directeur du Secrétariat EUREKA, Luuk Borg, a expliqué aux participants à la conférence comment EUREKA et le nouveau programme Eurostars, qui est destiné aux PME qui investissent dans la recherche, aident les entreprises à innover. Peter Stansfield, qui a dirigé plusieurs projets EUREKA dans le domaine de l audiovisuel et des multimédias, a, lui aussi, présenté des exemples. Il a invité le public à réfléchir à la façon dont le talent européen était exploité dans les grands studios hollywoodiens et a montré qu il dominait les principales technologies multimédia innovantes utilisées pour les blockbusters du grand écran, notamment Tomb Raider et les séries James Bond et Harry Potter. Ce Salon, créé il y a 20 ans, est le seul salon de l audiovisuel en Belgique. Il couvre tous les principaux secteurs de l audiovisuel et les visiteurs peuvent y découvrir les dernières innovations technologiques. Le salon s est développé au fil des ans pour regrouper aujourd hui plus de 170 exposants et attirer plus de visiteurs. Il crée aussi des opportunités commerciales et de networking aux niveaux national et international. P prochains événements Une vitrine pour l innovation dans le domaine des télécommunications CELTIC, le Cluster d EUREKA dans le domaine des télécommunications, organisera sa troisième conférence officielle les 27 et 28 février au Marina Congress Centre de Helsinki, en Finlande. Parallèlement à l atelier et aux sessions de conférences, les équipes du projet CELTIC présenteront leurs réalisations, qu elles étaieront par des démonstrations et la présentation de prototypes. Cet événement constituera une excellente occasion de présenter le développement des télécommunications de pointe dans le droit fil de la prochaine génération intégrée de dispositifs de télécommunications et de multimédias permettant une utilisation intégrée de ceuxci dans les réseaux mobiles et fixes. Sommet européen des affaires Cette année, EUREKA défendra ses projets écologiques à l European Business Summit (EBS) qui se tiendra à Bruxelles les 21 et 22 février Lors du sommet, intitulé cette année «Greening the Economy», des conférenciers de haut niveau prendront la parole au cours de différentes sessions plénières, d ateliers et de sessions parallèles. Ils se pencheront sur la façon dont l Europe peut faire du défi du carbone une opportunité commerciale, tout en redynamisant la croissance et l emploi. 6 Eureka News 79

7 > Informez-vous sur les nombreuses réussites d EUREKA sur > Présentation de projet EUREKA contribue à l accroissement du transport ferroviaire dans l industrie automobile Forts de l expérience des géants européens de l industrie automobile, les partenaires du projet! 2458 LOG- CHAIN E-W-TWO-WAY-NET tentent d augmenter le transport ferroviaire pour l approvisionnement de l industrie des véhicules routiers. Face à l augmentation des ventes d automobiles en Europe et dans le monde, l industrie automobile européenne continue de développer ses installations de production. Bien que cette expansion soit de bon augure pour l économie européenne, elle rend la tâche plus difficile encore pour les transporteurs de marchandises, qui peinent à faire face aux demandes d approvisionnement de l industrie automobile. Les camions étant déjà en grande partie responsables de l encombrement du réseau routier, les partenaires allemands et autrichiens du projet LOGCHAIN souhaitent accroître l utilisation du transport ferroviaire pour l approvisionnement de l industrie automobile. Ce projet s appuie sur des études de cas réalisées par les constructeurs européens Volkswagen et BMW et par le fournisseur automobile Magna, et fait intervenir des sites de production situés en République tchèque, en Slovaquie et en Espagne, ainsi que des fournisseurs allemands et autrichiens. Une recherche solide «Notre approche est fondée sur des études de cas, ce qui signifie qu elle n est pas purement théorique ; nous nous basons sur les besoins réels de constructeurs automobiles tout aussi réels», fait remarquer Peter Steininger de Transport Consult Austria (TCA), une PME spécialisée dans la résolution des problèmes économiques et logistiques du transport ferroviaire. «Étant donné que nos recherches s appuient sur des exemples réels au sein de l industrie, nos solutions répondent aux besoins d utilisateurs potentiels spécifiques».dans le cadre de ce projet, qui est divisé en plusieurs volets, une vaste base de données a été créée et des concepts et idées alternatifs ont été élaborés. Les partenaires se sont ensuite réunis en atelier pour sélectionner les concepts les plus prometteurs. Selon M. Steininger, les partenaires ont identifié des moyens peu coûteux d inciter l industrie à recourir au transport de marchandises par train plutôt que par route en tenant compte des limites concurrentielles et des restrictions méthodiques. Dans le cas de l Autriche, les nouvelles dispositions relatives au transport en transit ont également été prises en compte. Des résultats concrets, un impact réel «Le projet! 2458 LOGCHAIN E-W-TWO- WAY-NET prône l utilisation des technologies de l information de pointe pour améliorer les processus et consolider les liens entre les constructeurs automobiles et leurs fournisseurs», précise M. Steininger. Il s agit essentiellement des systèmes d information utilisés dans les systèmes ferroviaires et de l amélioration de leur intégration dans les systèmes de gestion de la chaîne logistique de l industrie. «Nous avons mis au point un programme de mise en œuvre détaillé», dit M. Steininger, «nous avons notamment procédé à une analyse approfondie des coûts-avantages dans laquelle nous avons étudié différents aspects de l organisation, les opérations ferroviaires et l application des technologies de l information les plus récentes». L objectif ultime du projet est de pouvoir appliquer des solutions similaires à d autres sites, régions, entreprises et secteurs. «Nous pensons avoir démontré qu il était possible d améliorer considérablement les choses», dit M. Steininger, «et aujourd hui, nous pouvons apporter des idées nouvelles qui permettront aux constructeurs automobiles d économiser du temps et de l argent et, à terme, de renforcer la compétitivité de l Europe sur un marché très concurrentiel». EUREKA, c est bon pour les affaires De l avis de M. Steininger, le projet! 2458 LOGCHAIN E-W-TWO-WAY-NET constitue une étape cruciale pour TCA. «Ce projet a été déterminant pour mon entreprise. Il s est déjà révélé très bénéfique puisqu il nous a permis d établir des contacts et de procéder à des échanges de savoir-faire avec différents partenaires européens, et nous sommes à présent convaincus qu il débouchera sur d autres travaux et sur de nouveaux projets». L atout d EUREKA, explique M. Steininger, surtout pour les PME, est qu il donne aux partenaires l occasion de travailler en équipe, de mettre en place des réseaux de qualité et d exploiter de nouvelles relations commerciales et de recherche avec d autres organisations européennes. «EUREKA permet aux PME de travailler ensemble à l échelon européen», dit-il, «et c est là une opportunité qu il faut saisir». 7

8 Les entrepreneurs sont les personnes les mieux placées pour comprendre les marchés, les opportunités et les atouts que la Grande-Bretagne peut utiliser pour élaborer et mettre en oeuvre de nouvelles technologies et de nouveaux moyens d innover. Changement radical dans la straté en matière de recherche La réorganisation de la stratégie du Gouvernement en matière de recherche devrait permettre de renforcer la participation du pays à EUREKA et au Septième Programme-cadre de l UE (PC7). Le rapport Sainsbury publié au début du mois d octobre 2007 propose de transférer la compétence du soutien à l Initiative EUREKA, jusqu alors du ressort du Ministère de l innovation, des universités et des compétences (Department of Innovation, University and Skills - DIUS), au Technology Strategy Board (TSB), qui aurait également pour fonction d émettre des avis et de prodiguer des conseils concernant le Septième programmecadre de l UE afin d aider les entreprises britanniques à bénéficier des fonds mis à leur disposition pour la recherche. Le rapport propose aussi que le TSB soit chargé d élaborer une stratégie internationale visant à soutenir les initiatives EUREKA et PC7. Dès son entrée en fonction à la mi-2007, le nouveau Premier Ministre a initié un changement radical de la stratégie du Gouvernement britannique en matière de recherche. Ainsi, la partie innovation de l ancien Ministère du commerce et de l industrie a fusionné avec la section universités de l ancien Ministère de l éducation et des compétences pour former la DIUS, une fusion qui reflète le lien étroit qui unit l innovation et la recherche universitaire au Royaume-Uni. Le TSB était auparavant un conseil consultatif du Département du commerce et de l industrie mais, en 2006, il fut décidé de le transformer en un organe exécutif non ministériel et indépendant du Gouvernement, une opération finalisée à la mi L objectif était de faciliter le travail et le leadership du TSB dans tous les ministères impliqués dans l innovation, et de renforcer sa coopération avec les conseils britanniques de recherche et les administrations décentralisées. Il est important de se concentrer sur les entreprises Bien que le TSB soit séparé de la section entrepreneuriale de l ancien DTI, il est en grande partie dirigé par des entreprises et soutient les entreprises qui investissent dans la recherche. «Si le nouveau Technology Strategy Board est fortement axé sur les entreprises, c est qu il existe à cela une bonne raison», explique le Ministre britannique de l innovation, John Denham. «Les entrepreneurs sont les personnes les mieux placées pour comprendre les marchés, les opportunités et les atouts que la Grande- Bretagne peut utiliser pour élaborer et mettre en œuvre de nouvelles technologies et de nouveaux moyens d innover». Les différentes régions du Royaume-Uni disposent chacune de leurs propres agences de soutien au développement régional. La raison d être du TSB est de veiller à ce que tous ces organismes travaillent en étroite collaboration dans le cadre d une approche plus coordonnée. Le financement direct du TSB s élevait à près de 300 millions d euros cette année, une somme qui sera investie dans la technologie et les projets d innovation destinés à renforcer la compétitivité des entreprises. Le Board essaie néanmoins d obtenir davantage d aide financière, et reçoit des contributions de la part d autres organismes. En outre, l examen complet des dépenses du Gouvernement britannique annonçait au début octobre une augmentation des dépenses du TSB à un milliard d euros au cours des trois prochaines années, bien que ce montant comprenne les contributions des conseils de recherche et des agences régionales de développement. Bien que le label EUREKA soit considéré comme un gage de qualité au Royaume-Uni, comme partout en Europe d ailleurs, il ne confère aucun avantage du point de vue du financement. Les participants britanniques doivent obtenir des fonds auprès d autres sources. Les projets EUREKA ont été financés via l appel R&D collectif dirigé par le TSB (www.technologyprogramme.org.uk) et la subvention à la R&D utilisée par les agences régionales de développement. Dans les deux cas, les candidats doivent prendre part aux appels ou procédures d évaluation prévus pour ces mécanismes de financement. Mais cette stratégie fait actuellement l objet d une révision. Une nouvelle approche internationale À la suite d un examen approfondi 1 de la politique du Royaume-Uni en matière de science et d innovation entrepris par l ancien Ministre des sciences et de l innovation, Lord Sainsbury, dont le rapport a été publié en octobre, le TSB a été investi d un rôle de leadership afin de lutter contre la fragmentation de la technologie et de l innovation au Royaume-Uni. «Comme le reconnaît le rapport, 90 % de la production scientifique mondiale émane des autres pays», indique Lord Sainsbury. «Il recommande donc que le TSB soit davantage orienté vers l international, qu il travaille en étroite collaboration avec le UK Trade and Industry (UKTI) à l élaboration d une stratégie visant à attirer les investissements des grandes 8 Eureka News 79

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

Conférence numérique franco-allemande «Accélérer la transformation numérique de nos économies» 27 octobre, Paris

Conférence numérique franco-allemande «Accélérer la transformation numérique de nos économies» 27 octobre, Paris Conférence numérique franco-allemande «Accélérer la transformation numérique de nos économies» 27 octobre, Paris Déclaration commune Les ministres allemand et français de l économie sont convenus de mettre

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/ENERGY/2012/4 Distr. générale 13 septembre 2012 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de l énergie durable Vingt et unième

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 18 juin 2008 Session ministérielle OCDE 2008 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 5 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE

Plus en détail

Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011

Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011 Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011 Organisation de coopération et de développement économiques Division de l'investissement,

Plus en détail

L APPROCHE DE DOLLARAMA EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE L ENTREPRISE

L APPROCHE DE DOLLARAMA EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE L ENTREPRISE L APPROCHE DE DOLLARAMA EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE L ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 2 L APPROCHE DE DOLLARAMA EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE L ENTREPRISE... 3 RESPONSABILITÉ

Plus en détail

PROGRAMME VILLES VERTES

PROGRAMME VILLES VERTES PROGRAMME VILLES VERTES FINALITÉ DU PROGRAMME L OCDE a lancé un programme intitulé Villes vertes afin d évaluer dans quelle mesure les politiques de croissance verte au sein des villes et de développement

Plus en détail

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques»

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» * Bureau d études Néerlandais indépendant spécialisé dans les questions environnementales et la recherche

Plus en détail

Colloque FIL IDF CANADA / STELA

Colloque FIL IDF CANADA / STELA Colloque FIL IDF CANADA / STELA 13-16 mai 2013 Session 2: Développement durable de l industrie laitière Initiatives de développement durable Point de vue d un transformateur Présenté par : Martin Scuccimarri,

Plus en détail

CONCLUSIONS DU FORUM DES JEUNES

CONCLUSIONS DU FORUM DES JEUNES 38 e session, Paris 2015 38 C 38 C/19 1 er novembre 2015 Original anglais Point 4.5 de l ordre du jour provisoire CONCLUSIONS DU FORUM DES JEUNES Du 26 au 28 octobre 2015, environ 500 jeunes femmes et

Plus en détail

Pour un monde allant vert

Pour un monde allant vert Pour un monde allant vert L augmentation des émissions de CO 2 issues des transports représente désormais quasiment 30 % du total des émissions dans l UE. Avec une croissance explosive des transports routier

Plus en détail

F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S. sur

F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S. sur F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S sur L AVANT-PROJET DE PLAN D ACTION EN MATIERE DE RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES EN BELGIQUE *** 2 Dans sa lettre du 10 juillet

Plus en détail

Groupe d experts sur les sciences humaines

Groupe d experts sur les sciences humaines Groupe d experts sur les sciences humaines Rapport Le rôle accru des sciences humaines dans le 7 e programme-cadre Le 7 e programme-cadre (7 e PC) marque une nouvelle étape de l inclusion des sciences

Plus en détail

«Une Union de l Innovation : accélérer la transformation de l Europe par l innovation dans un monde en évolution rapide» Synthèse

«Une Union de l Innovation : accélérer la transformation de l Europe par l innovation dans un monde en évolution rapide» Synthèse «Une Union de l Innovation : accélérer la transformation de l Europe par l innovation dans un monde en évolution rapide» Synthèse Février 2011 Introduction... 2 Principaux axes d actions de la nouvelle

Plus en détail

ORGANISMES NATIONAUX DE FACILITATION DU COMMERCE

ORGANISMES NATIONAUX DE FACILITATION DU COMMERCE NATIONS UNIES COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE ORGANISMES NATIONAUX DE FACILITATION DU COMMERCE RECOMMANDATION n 4, deuxième édition, adoptée par le Centre des Nations Unies pour la facilitation du

Plus en détail

La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable

La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable La Loi québécoise et la Stratégie gouvernementale de développement durable Robert Lauzon, directeur Bureau de coordination du développement durable Association québécoise de vérification environnementale

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/CN.17/2006/8 Conseil économique et social Distr. générale 6 février 2006 Français Original : anglais Commission du développement durable Quatorzième session 1 er -12 mai 2006 Point 3 de

Plus en détail

EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION

EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 17.3.2015 COM(2015) 130 final EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION des rapports d activité annuels des États membres en matière de crédits à l exportation au sens du règlement

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail

Conférence de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages 25 mars 2015 DÉCLARATION

Conférence de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages 25 mars 2015 DÉCLARATION Conférence de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages 25 mars 2015 DÉCLARATION 2 Déclaration de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages CONFÉRENCE DE KASANE SUR LE COMMERCE ILLÉGAL

Plus en détail

Rapport Développement Durable 2012 En Bref

Rapport Développement Durable 2012 En Bref Rapport Développement Durable 2012 En Bref En septembre 2012, CWT est devenu signataire du Pacte Mondial des Nations Unies et s est engagé par la même à soutenir et appliquer les Dix Principes relatifs

Plus en détail

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 Comité préparatoire de la Conférence des Parties chargée d examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2010 NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 15 mai 2009 Français Original : anglais Troisième

Plus en détail

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique Agir, une nécessité et une responsabilité Le Grenelle de l Environnement a conduit à un constat partagé par tous :

Plus en détail

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development A usage officiel C/WP6(2006)11 C/WP6(2006)11 A usage officiel Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development 13-Dec-2006 Français - Or.

Plus en détail

PARLEMENT COMMUNAUTÉ FRANÇAISE

PARLEMENT COMMUNAUTÉ FRANÇAISE 161 (2014-2015) N o 1 161 (2014-2015) N o 1 PARLEMENT DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE Session 2014-2015 17 JUILLET 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION VISANT LE SOUTIEN ET LE DÉVELOPPEMENT DU CROWDFUNDING EN FÉDÉRATION

Plus en détail

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie.

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie. Cluster Solaire Immeuble ZENITH 1, Rez-de Chaussée et 4 ème étage, Lotissement CIVIM, Lots N 19-20, Le Zénith 1, Sidi Maârouf, Casablanca Standard: 0522585350 Fax: 0522787986 contact@clustersolaire.ma

Plus en détail

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015 ATTENTION : AVANT DE SIGNER LA LETTRE, MERCI DE BIEN VOULOIR LA LIRE JUSQU A LA FIN ET DE CLIQUER SUR LE LIEN ASSOCIE. FORUM D ACTION DES ENTREPRISES POUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL

Plus en détail

Décision IPBES-3/4 : Communication, participation des parties prenantes et partenariats stratégiques

Décision IPBES-3/4 : Communication, participation des parties prenantes et partenariats stratégiques Décision IPBES-3/4 : Communication, participation des parties prenantes et partenariats stratégiques La Plénière 1. Prend acte de la stratégie de communication et de sensibilisation 1 figurant dans l annexe

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

9HUV XQH SODWHIRUPH LQGXVWULHOOH SRXU OHVQDQRWHFKQRORJLHV

9HUV XQH SODWHIRUPH LQGXVWULHOOH SRXU OHVQDQRWHFKQRORJLHV 63((&+ 3KLOLSSH%XVTXLQ Commissaire européen chargé de la Recherche 9HUV XQH SODWHIRUPH LQGXVWULHOOH SRXU OHVQDQRWHFKQRORJLHV Conférence "Production durable : le rôle des nanotechnologies" &RSHQKDJXHRFWREUH

Plus en détail

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles La STIB Sur les rails du développement durable www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles Le développement durable occupe une place prépondérante dans le domaine des transports publics.

Plus en détail

Les fondements d une politique énergétique européenne. Quelles perspectives pour la Méditerranée?

Les fondements d une politique énergétique européenne. Quelles perspectives pour la Méditerranée? Les fondements d une politique énergétique européenne. Quelles perspectives pour la Méditerranée? Prof. B. Mérenne-Schoumaker Association Régionale de l'ihedn Toulon Var Corse, 27-02-10 Malgré la mise

Plus en détail

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION VO SANG Xuan Hoang 1 Introduction Du moment où une personne se décide de choisir une carrière d enseignant,

Plus en détail

Note Tendance www.laclefverte.org NOVEMBRE 2015

Note Tendance www.laclefverte.org NOVEMBRE 2015 www.laclefverte.org Le 1 er label environnemental international pour l hébergement touristique et la restauration Edito Concept marginal et militant à l origine, le développement durable a investi toute

Plus en détail

Examen par les pairs: l économie sociale préparer le terrain pour des réponses innovantes face aux défis actuels

Examen par les pairs: l économie sociale préparer le terrain pour des réponses innovantes face aux défis actuels Add title 2 préparer le terrain pour des réponses innovantes face aux défis actuels L examen par les pairs tenu à Paris (France) les 10 et 11 décembre 2012 était organisé par la Direction générale française

Plus en détail

Présidence belge du Conseil de l Union européenne 2010

Présidence belge du Conseil de l Union européenne 2010 Présidence belge du Conseil de l Union européenne 2010 Mobilité et Transports Priorités relatives à la politique de mobilité et de transports de l U.E. durant la Présidence du Conseil de l Union européenne

Plus en détail

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012 Dossier de presse Solar Decathlon 2014 à Versailles Paris, le 15 octobre 2012 Contact presse : Marielle Chaumien - marielle.chaumien@developpement-durable.gouv.fr - 01 40 81 15 96 www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

C&A Europe annonce une solide progression de ses ventes et de sa part de marché en 2010, une base solide pour démarrer 2011, une année anniversaire

C&A Europe annonce une solide progression de ses ventes et de sa part de marché en 2010, une base solide pour démarrer 2011, une année anniversaire Communiqué de presse C&A Europe annonce une solide progression de ses ventes et de sa part de marché en 2010, une base solide pour démarrer 2011, une année anniversaire Un leadership performant en matière

Plus en détail

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction Revue n 425 Dossier : LES BIOCARBURANTS Traduction de l article What Role for Biofuels in the Global Energy Scene? de Claude MANDIL et Fatih BIROL de l Agence Internationale de l Energie (AIE/IEA) Quel

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CECI/FID/2007/2 16 mai 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS E COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DE LA COOPÉRATION ET DE L INTÉGRATION

Plus en détail

I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux

I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux INTERPOL I-Checkit Pour votre sécurité I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux criminels et

Plus en détail

Side Event for German Pavilion. The role of Solar Power in Mitigation Strategies in the MENA Region:

Side Event for German Pavilion. The role of Solar Power in Mitigation Strategies in the MENA Region: Side Event for German Pavilion The role of Solar Power in Mitigation Strategies in the MENA Region: The Moroccan Solar Plan and its role in bridging the nexus between climate and energy policies **** Intervention

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

LE PARI D UN EMPLOI FAMILIAL DECLARE, ORGANISE ET PROFESSIONNALISE

LE PARI D UN EMPLOI FAMILIAL DECLARE, ORGANISE ET PROFESSIONNALISE LE PARI D UN EMPLOI FAMILIAL DECLARE, ORGANISE ET PROFESSIONNALISE EN EUROPE : VERS LA CONSTRUCTION D UNE UNION PLUS COMPETITIVE, PLUS SOCIALE ET PLUS SOLIDAIRE. 15 JANVIER 2010 FAIRVALUE Corporate & Public

Plus en détail

La démarche québécoise de développement durable. Comment le gestionnaire de parc immobilier est-il concerné?

La démarche québécoise de développement durable. Comment le gestionnaire de parc immobilier est-il concerné? La démarche québécoise de développement durable Comment le gestionnaire de parc immobilier est-il concerné? Visez vert des gestes durables AGPI Robert Lauzon, directeur Bureau de coordination du développement

Plus en détail

Convention-cadre sur les changements climatiques

Convention-cadre sur les changements climatiques NATIONS UNIES Convention-cadre sur les changements climatiques Distr. GÉNÉRALE FCCC/CP/2004/4 26 octobre 2004 FRANÇAIS Original: ANGLAIS CONFÉRENCE DES PARTIES Dixième session Buenos Aires, 6-17 décembre

Plus en détail

Point de Contact National Défi 5 Action climatique, environnement, efficacité des ressources et matières premières

Point de Contact National Défi 5 Action climatique, environnement, efficacité des ressources et matières premières Point de Contact National Défi 5 Action climatique, environnement, efficacité des ressources et matières premières Poitiers - 2/02/205 Horizon 2020 Défi sociétal n 5 Présentation des sujets «Déchets» Poitiers

Plus en détail

Nom. les. autres États. n de l aviation. Organisation. ATConf/6-WP/49 14/2/12. Point 2 : 2.2. Examen de. des accords bilatéraux. consultées.

Nom. les. autres États. n de l aviation. Organisation. ATConf/6-WP/49 14/2/12. Point 2 : 2.2. Examen de. des accords bilatéraux. consultées. Nom Organisation n de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL ATConf/6-WP/49 14/2/12 SIXIÈME CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN Montréal, 18 22 mars 2013 Point 2 : 2.2 Examen de questions

Plus en détail

Bilan du projet Invest in Eurometropolis (2011 2014) & Perspectives

Bilan du projet Invest in Eurometropolis (2011 2014) & Perspectives DOSSIER de presse - décembre 2014 Bilan du projet Invest in Eurometropolis (2011 2014) & Perspectives Rappel du contexte En dépit d atouts indéniables, le territoire n a pas atteint une visibilité suffisante

Plus en détail

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 13 avril 2015 Français Original: anglais E/ECE/1471/Rev.1 Commission économique pour l Europe Soixante-sixième session Genève, 14-16 avril 2015

Plus en détail

MOBILITÉ 2014. Elections Européennes 2014 mobilite2014.eu

MOBILITÉ 2014. Elections Européennes 2014 mobilite2014.eu MOBILITÉ 2014 Elections Européennes 2014 mobilite2014.eu ASSURER LA MOBILITÉ DE DEMAIN L ACA ET LA FIA DEMANDENT AUX DÉCIDEURS EUROPÉENS : d assurer le développement cohérents de la «voiture connectée»,

Plus en détail

VII RÉUNION DES MINISTRES DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM DÉCLARATIONS FINALES

VII RÉUNION DES MINISTRES DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM DÉCLARATIONS FINALES VII RÉUNION DES MINISTRES DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM DÉCLARATIONS FINALES 1. L agriculture et la pêche sont des secteurs essentiels pour le développement social et économique

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CEP/2015/L.1 Conseil économique et social Distr. limitée 18 août 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité des politiques de l environnement Vingtième

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CECI/2015/4 Conseil économique et social Distr. générale 30 juin 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité de la coopération et de l intégration économiques

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES NATIONS UNIES A Assemblée générale Distr. GÉNÉRALE A/49/845/Add.1 9 mars 1995 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS Quarante-neuvième session Point 113 de l ordre du jour GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Examen de

Plus en détail

stratégie énergétique pour le Canada

stratégie énergétique pour le Canada L électricité : au cœur d une stratégie énergétique pour le Canada VERSION 2.0 www.electricite.ca Publié en juillet 2012. Association canadienne de l électricité, 2012. Tous droits réservés. Also available

Plus en détail

Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe

Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe Un cadre d action commun des partenaires sociaux européens du secteur de l électricité I. Introduction

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 7 Conclusions clés La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 www. 7 Conclusions clés La

Plus en détail

INVESTIR POUR L AVENIR

INVESTIR POUR L AVENIR Employers in Education THE EUROPEAN FEDERATION OF EDUCATION EMPLOYERS INVESTIR POUR L AVENIR Déclaration conjointe sur l éducation, la formation et la recherche La présente déclaration conjointe a pour

Plus en détail

United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization Organisation des Nations Unies pour I Education, la Scienceet la Culture

United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization Organisation des Nations Unies pour I Education, la Scienceet la Culture United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization Organisation des Nations Unies pour I Education, la Scienceet la Culture Réunion d Experts sur : L exploitation sexuelle des enfants, pornographie

Plus en détail

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight» Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.935.4400 F.508.988.7881 www.idc-ri.com S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

Plus en détail

Programme de surveillance des émissions des locomotives 2011-2015 Plan d action pour la réduction des émissions de GES

Programme de surveillance des émissions des locomotives 2011-2015 Plan d action pour la réduction des émissions de GES Programme de surveillance des émissions des locomotives 2011-2015 Plan d action pour la réduction des émissions de GES Le plan d action peut comprendre les éléments suivants : Éducation et sensibilisation

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

VERS UNE ECONOMIE CIRCULAIRE. Accélérer son adoption à travers les chaînes d approvisionnement mondiales

VERS UNE ECONOMIE CIRCULAIRE. Accélérer son adoption à travers les chaînes d approvisionnement mondiales VERS UNE ECONOMIE CIRCULAIRE Accélérer son adoption à travers les chaînes d approvisionnement mondiales 2 Vers une économie circulaire Introduction Depuis l avènement de l ère industrielle au XIXe siècle,

Plus en détail

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT ROYAUME DU MAROC REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT DISCOURS D OUVERTURE M. Driss EL AZAMI EL IDRISSI Ministre

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES

LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES SUR MOBILE AU MOYEN D UNE RÉGLEMENTATION CIBLÉE Organisé

Plus en détail

ASSAINISSEMENT ET EAU POUR TOUS : Un cadre d action global

ASSAINISSEMENT ET EAU POUR TOUS : Un cadre d action global ASSAINISSEMENT ET EAU POUR TOUS : Un cadre d action global Mettre en place les instruments pour réaliser un accès universel viable à l assainissement et à l eau potable ASSAINISSEMENT ET EAU POUR TOUS

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

Agriculture familiale et les défis du changement climatique en Afrique

Agriculture familiale et les défis du changement climatique en Afrique Agriculture familiale et les défis du changement climatique en Afrique 1 ière Édition Agriculture, changement climatique et responsabilité des organisations Dakar, du 25 au 27 Avril 2013 au CICES Communication

Plus en détail

Les Innovators Under 35 ont travaillé en groupe pendant le Summit Europe et proposent plusieurs solutions pour affronter ces problèmes:

Les Innovators Under 35 ont travaillé en groupe pendant le Summit Europe et proposent plusieurs solutions pour affronter ces problèmes: Les lauréats des éditions européennes des Innovators Under 35 proposent des solutions pour connaître comment la technologie pourrait aider à affronter l accroissement de la longévité La première édition

Plus en détail

Convention sur la protection et l utilisation des cours d eau transfrontières et des lacs internationaux

Convention sur la protection et l utilisation des cours d eau transfrontières et des lacs internationaux Convention sur la protection et l utilisation des cours d eau et des lacs internationaux Groupe de travail de la gestion intégrée des ressources en eau Dixième réunion Genève, 24 et 25 juin 2015 Point

Plus en détail

Boîte à outils pour les entreprises

Boîte à outils pour les entreprises Boîte à outils pour les entreprises A chacun de s en saisir Je suis spécialisé dans le secteur du bâtiment 1. Secteur du bâtiment stimulé par la rénovation énergétique Les règles d'urbanisme sont simplifiées

Plus en détail

L agenda 2030 de développement durable

L agenda 2030 de développement durable L agenda 2030 de développement durable L Agenda 2030 en bref Pourquoi des objectifs mondiaux de développement durable? Le monde est confronté à des défis majeurs, comme l extrême pauvreté, le changement

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

Mémoire. Reconnaissance du budget 2014. Regards vers le budget de 2015

Mémoire. Reconnaissance du budget 2014. Regards vers le budget de 2015 Mémoire de l Association canadienne pour les études supérieures au Comité permanent des finances de la Chambre des communes, au sujet du budget fédéral de 2015 Résumé L Association canadienne pour les

Plus en détail

Contexte: Mesurer l empreinte carbone de l essence et du diesel

Contexte: Mesurer l empreinte carbone de l essence et du diesel Avril 2012 Briefing Carburants à faible intensité carbone: coûts administratifs modestes, bénéfices significatifs Contexte: Mesurer l empreinte carbone de l essence et du diesel Dans le cadre de l article

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 14 février 2013 Français Original: anglais E/ECE/1466 Commission économique pour l Europe Soixante-cinquième session Genève, 9-11 avril 2013 Point

Plus en détail

des logotypes. Rexel Energy in Motion Français

des logotypes. Rexel Energy in Motion Français rotection igoureusement. Celle-ci se définie essous. Aucun visuel ou texte ne doit des logotypes. Rexel Energy in Motion Français Rexel, Building the future together Notre mission La mission de Rexel est

Plus en détail

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Principes européens et code de conduite Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Une proposition du réseau IRENE Préambule Le réseau IRENE réunit des praticiens, experts, chercheurs,

Plus en détail

RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES LES PME AUSSI. Questionnaire de sensibilisation

RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES LES PME AUSSI. Questionnaire de sensibilisation +² RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES LES PME AUSSI Séminaire du 18 novembre 2004 Questionnaire de sensibilisation 1. Introduction Ce questionnaire vous aidera à réfléchir aux efforts de votre entreprise

Plus en détail

# MWC15MP. Stimuler l innovation pour une société entièrement connectée. A Propos du Programme Ministériel

# MWC15MP. Stimuler l innovation pour une société entièrement connectée. A Propos du Programme Ministériel Programme Ministériel 2015 1 Stimuler l innovation pour une société entièrement connectée En 2015, le Programme Ministériel mettra l accent sur les valeurs fondamentales d innovation du secteur de la téléphonie

Plus en détail

Priorités de la Présidence luxembourgeoise

Priorités de la Présidence luxembourgeoise Dossier de presse Priorités de la dans les domaines de l Éducation nationale, de l Enfance, de la Jeunesse, de l Enseignement supérieur et de la Recherche 30 juin 2015 Priorités de la Éducation nationale,

Plus en détail

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014 Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Face à la réalité indéniable du réchauffement global, l Allemagne et la France

Plus en détail

la plateforme des engagements

la plateforme des engagements la plateforme des engagements Index La plateforme des engagements Les 35 engagements de la COMPAGNIE électrique de bretagne Les retombées économiques L emploi local Les partenariats écoles-entreprises

Plus en détail

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario L Association canadienne du propane Février 2013 Association canadienne du propane Mémoire pour le

Plus en détail

LA MODERNISATION DU MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE (MEEDDAT)

LA MODERNISATION DU MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE (MEEDDAT) Partie I. Décisions du CMPP du 4 avril 2008 Page 1 sur 5 LA MODERNISATION DU MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE () Quelles sont les missions

Plus en détail

Prise de Position 2015 / 04

Prise de Position 2015 / 04 Futures normes d émissions de CO 2 pour les voitures particulières Changement climatique et transport routier Document adopté par la 7 ème réunion du Comité exécutif d industriall Europe, Bruxelles, le

Plus en détail

PROJETS D'ÉNERGIES RENOUVELABLES. Vents d Oc Énergies Renouvelables

PROJETS D'ÉNERGIES RENOUVELABLES. Vents d Oc Énergies Renouvelables PROJETS D'ÉNERGIES RENOUVELABLES Vents d Oc Énergies Renouvelables Chers lecteurs, En octobre 2014, l Assemblée nationale a adopté avec une large majorité le projet de loi sur la transition énergétique.

Plus en détail

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Recherche & Développement MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Préparer l avenir énergétique Dans un contexte

Plus en détail

FORUM DES FEMMES CHEFS D ENTREPRISE

FORUM DES FEMMES CHEFS D ENTREPRISE NATIONS UNIES A Assemblée générale Distr. LIMITÉE A/CONF.191/L.25 6 juillet 2001 FRANÇAIS Original: ANGLAIS Troisième Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés Bruxelles (Belgique), 14-20

Plus en détail

La stratégie développement durable de Nov@log. Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable

La stratégie développement durable de Nov@log. Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable La stratégie développement durable de Nov@log Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable Sommaire Un mot sur le partenariat Nov@log-Lucie Introduction : contexte Conséquence

Plus en détail

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués,

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Le Ministre belge de la Coopération au développement, monsieur Armand De Decker, aurait bien voulu être des nôtres

Plus en détail

Les pôles de compétitivité Compte-rendu du colloque du 11 octobre 2007

Les pôles de compétitivité Compte-rendu du colloque du 11 octobre 2007 Les pôles de compétitivité Un outil pour le développement économique des villes et régions européennes. Compte rendu du colloque des 11 et 12 octobre 2007, Organisé par l Ambassade de France en République

Plus en détail

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Avril 2014 7 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain les émissions

Plus en détail

L'économie circulaire

L'économie circulaire L'économie circulaire Les notions de l'economie Circulaire L'économie circulaire est un système économique qui vise à optimiser l'utilisation des ressources naturelles et à réduire les impacts environnementaux

Plus en détail