GROUPE DE TRAVAIL MIL AEROSPACE. COMPTE RENDU 7 éme Réunion du 13/02/2014 A l Espace Hamelin Paris 16ème

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GROUPE DE TRAVAIL MIL AEROSPACE. COMPTE RENDU 7 éme Réunion du 13/02/2014 A l Espace Hamelin Paris 16ème"

Transcription

1 AR-V1 GROUPE DE TRAVAIL MIL AEROSPACE COMPTE RENDU 7 éme Réunion du 13/02/2014 A l Espace Hamelin Paris 16ème La réunion s est tenue à 14h sous la Présidence d Alain ROUGIER (RAKON) avec l ordre du jour suivant : Ordre du jour : Objectifs et feuille de route du GT MIL-AEROSPACE (Si commentaires) Point sur les actions décidées lors de la dernière réunion Avancement des Sous-Groupes de Travail : SGT1&2 SGT3 SGT5 Base de données GT MIL-AEROSPACE : Renforcement de la représentativité du GT MIL-AEROSPACE de la filière Electronique Point sur contacts avec autres acteurs marché MIL-AEROSPACE: Actions du GT vis-à-vis des institutionnels et grands intégrateurs Evénements GT MIL-AEROSPACE : Autres points Présents : RADIALL Gérard VALLET SYSTRONIC Philippe PERNOT SECRE Francis COUDIERE ATMEL Nicolas GANRY STM Jean-François VADROT 3D+ Pierre MAURICE GTID Alexandre MILLET RAKON Alain ROUGIER ACSIEL Gilles RIZZO ASTECH, E2V et EXXELIA Excusés

2 En introduction, le Président note avec satisfaction le maintien de l élargissement du GT dû à la fusion GIXEL- SITELESC et à l arrivée dans ce groupe de nouvelles sociétés comme 3D+. Cela permettra au GT d avoir le poids et surtout la représentativité de la filière composants électroniques MIL- AEROSPACE pour des actions plus nombreuses et plus efficaces. De plus, compte-tenu du nombre de personnes élevé ayant assisté à la réunion SGT1&2 du matin, cela donne l opportunité de traiter certains points de l ordre du jour plus rapidement. 1 Objectifs et feuille de route du GT MIL-AEROSPACE (Rappels): Pas de remarques particulières.

3 2 - Rappel sur les actions décidées lors de la dernière réunion : Action N 1 : Définir comment et où faire cette présentation (sujet = approche de Modélisation et d optimisation Système (Electronique).) Action AR/GR/JMT Voir proposition JM. TROUDE (Prochaine réunion) Action N 2 : Proposer au SGT3 (et au GT) de nouvelles directions afin de développer ce SGT Action AR Discussion dans cette réunion Action N 3 : Proposer au SGT5 (et au GT) de nouvelles directions afin de développer ce SGT Action AR Discussion dans cette réunion Action N 4 : Ouverture individuelle de comptes Dropbox Action Tous Informations membres GT et adresses à traiter durant cette réunion Action N 5 : Ouverture de la Dropbox aux membres du GT Sera fait à l issue de cette réunion après échanges des s Action N 6 : Mise à jour de la Charte du GT pour prochaine réunion A revoir prochaine réunion du GT Action AR/GR Action AR/GR Action N 7 : Inviter CNES et DGA aux prochaines réunions du GT MIL-AEROSPACE Point au 14/2 : DGA fait (Mr REPTIN) CNES (Mr SAULNIER) en cours Action AR/GR Action N 8 : Trouver l interlocuteur et Inviter l ONERA aux réunions du GT MIL-AEROSPACE Action AR/GR - Point au 14/2 : Interlocuteur non encore identifié Action N 9 : (équivalente à une action du SGT BIZDEV) - Mettre en œuvre un cadre de bonnes relations entre ACSIEL MIL-AEROSPACE et GIFAS Action AR/GR avec support de Tous - Point au 14/2 : Pas d avancée avec le GIFAS. Action N 10 : (équivalente à une action du SGT BIZDEV) - Mettre en œuvre (si possible) l adhésion croisée ACSIEL-Pôle ASTECH Action G.Rizzo Point au 14/2 : va être mis en œuvre rapidement. Action N 11 : Obtenir la cartographie des institutionnels : ESA, DGA, CNES, EDA afin de définir des points de contact plus efficaces et de mieux comprendre les modes de fonctionnement - Partager les informations existantes des différents participants Action en cours Point au 14/2 : à traiter en séance Action N 12 : Définir les modes de représentativité du GT MIL-AEROSPACE au sein des groupes Composants de l ESA Action Tous Point au 14/2 : Les participants sont en principe nommés par EUROSPACE à Paris (Association des utilisateurs de composants). Il ne semble pas y avoir de règles de nomination claires et définies. Action N 13 : Partager avec le GT MIL-AEROSPACE les groupes de Travail ESA/ESCC connus Action T. Gouvernel - A traiter durant cette réunion Point au 14/2 : Contribution de Philippe Pernot (Systronic) sur le GT PCB/Report de composants Autres contributions à obtenir des autres membres sur les autres GT existants

4 Action N 14 : Partager avec le GT MIL-AEROSPACE les interlocuteurs ESA connus concernant les différents types de Payload des satellites Action Tous - Informations membres GT Point au 14/2 : à préparer davantage par les différents membres pour partage en séance Action N 15: Partager avec le GT MIL-AEROSPACE les interlocuteurs Primes connus concernant les différentes types de Payload des satellites Action Tous - Informations membres GT Point au 14/2 : à préparer davantage par les différents membres pour partage en séance Action N 16 : Partager les informations au GT sur l association Eurospace et faire des propositions Action Tous A traiter durant cette réunion Point au 14/2 : EUROSPACE (à Paris) est l association des utilisateurs de composants avec un pouvoir de lobbying à l ESA/ESCC. Elle réalise des enquêtes de type Technologique auprès des différents industriels : Jean-Charles TREUET est le nouveau Technology Strategy Coordinator. Une adhésion collective du GT est souhaitée par les participants du GT. Action N 17 : Proposer des types d action ACSIEL-GT MIL-AEROSPACE pour ces deux événements 2014 et 2015 Action Tous- A traiter durant cette réunion 3- Avancement des Sous-Groupes de Travail : SGT1&2 SGT3 SGT5 : Le Président présente l état d avancement des SGTs du GT MIL-AEROSPACE. Le SGT1&2 est en train de s étendre en termes de participation de sociétés et pourrait ainsi mieux la filière des Composants Electroniques MIL-AEROSPACE.

5 Concernant le SGT3, malgré l intérêt des sujets, le démarrage est plus difficile car le nombre de participants reste trop restreint. Il y a donc un besoin d élargir la base des participants en ajustant davantage les thématiques aux besoins des participants potentiels.

6 Après discussion sur proposition du Président de redynamiser le SGT3, il est validé que les discussions de type Produits sur les besoins des segments de marché identifiés (Définition des besoins qualitatifs et quantitatifs de nouveaux composants par domaine produit) seront dorénavant faites au sein du SGT BIZDEV plutôt que dans le SGT3. Par contre, une nouvelle thématique est validée par le GT pour le SGT3 qui est donc maintenu avec une participation attendue de plusieurs participants (3D+, ST, ATMEL, RAKON,.). Cette nouvelle thématique concerne le Partage des expériences sur les challenges rencontrés dans les conceptions électroniques et µélectroniques en spatial comme Gestion de la demande en irradiations Gestion de la demande en chocs/vibrations Report de composants sur PCB Assemblages µélectroniques et sur substrat Gestion de certaines mesures particulières.. Pour ces sujets, il sera intéressant d inviter aux réunions SGT3 des experts CNES et industriels sur ces sujets. Action N 18 : - Planifier les prochains meetings SGT3 et SGT5 de 2014 Action AR La thématique Cartographie des donneurs d ordre de la R&D Européenne et des possibilités de financement de la R&D en France est conservée au sein du SGT3. Les actions principales à venir consisteront donc à inviter dans le SGT BIZDEV les grands donneurs d ordre (Astrium/Cassidian, THALES et Safran/Sagem) afin qu ils expriment leurs besoins et leur problématique quant aux futurs composants électroniques par domaine d activité. Par ailleurs, Mr TROUDE de Cassidian a souhaité présenter au GT (ou plutôt au SGT3 à confirmer) une approche (avec des outils) de Modélisation et d optimisation Système (Electronique). Action N 1 : - Définir comment et où faire cette présentation Action AR/GR/JMT Par ailleurs, le GT demande de rentrer en contact avec MEL en ce qui concerne le report des composants. Action N 19 : - Rentrer en contact avec MEL pour le SGT3 (Report des composants) Action Tous

7 Concernant le SGT5 (réunion le même jour que le SGT3), la problématique est de même nature que celle du SGT3 avec des thématiques intéressantes mais une participation encore trop réduite. Une thématique nouvelle est proposée concernant le prolongement industriel des réalisations électroniques et µélectroniques en Spatial. L idée de regrouper SGT3 et SGT5 sur une même journée est maintenue. Les thématiques précédemment retenues pour le SGT5 sont également confirmées dans leur intérêt par le GT : Cartographie de la sous-traitance industrielle (F, EUR) y compris dans les grands groupes avec analyse de la compétitivité vis-à-vis de la zone US (Thématique N 1) Création et mise en œuvre de plateformes industrielles (Thématique N 2) Identification des besoins en plateformes industrielles 4- Base de données du GT MIL-AEROSPACE Les principes de base de cette base de données d échange au sein du GT et des différents SGT sont rappelés. Il est vérifié que l ensemble des membres du GT aient ouvert ou non un compte Dropbox afin d avoir accès aux informations de cette base de données. Il est rappelé que cet accès est réservé aux membres du GT, sur le périmètre GT et que, selon les principes validés, seule une participation régulière au GT valide cet accès. Action N 5 : Ouverture de la Dropbox aux membres du GT L ouverture de la Base de Données sera faite juste après cette réunion. Action AR/GR FAIT

8 5 Renforcement de la représentativité du GT MIL-AEROSPACE de la filière Electronique : 5.1 Rappel de la charte du GT et Membership Il avait été rappelé à l ensemble des participants la Charte du GT MIL-AEROSPACE et les règles de membership précédemment définies par le GT. Il n y a pas eu de remarque particulière sur la Charte telle que présentée. Le critère liant l accès aux informations et la présence répétée aux réunions est confirmé. La charte du GT devra être revalidée et mise à jour dans le cadre d ACSIEL. 5.2 Elargissement du GT à d autres membres : Compte-tenu des nouveaux participants et de la volonté de représenter les fabricants de composants électroniques, le SGT1&2 avait défini les sociétés suivantes comme cibles pour l élargissement du SGT1&2 : Vishay, Thales Tubes, Cobham, STID, UMS et IXSpace/IXBlue (à confirmer). De plus, il y a eu également rappel des règles validées précédemment de participation aux SGTs pour de nouveaux participants : Règles proposées (Pas d effet d aubaine!) pour les nouveaux participants : o Sociétés avec une activité substantielle en MIL AEROSPACE afin d avoir une contribution o Sociétés avec une activité de R&D ou Production en France (Europe) en MIL AEROSPACE Point en partie traité avec actions prises le matin en réunion SGT BIZDEV. 5.3 Gestion des membres et des Invités (Grands clients MIL-AEROSPACE, et institutionnels CNES, DGA, GIFAS, ) En ce qui concerne les institutionnels (CNES, DGA et GIFAS), compte-tenu de leur rôle important de soutien de notre filière, le souhait de les voir participer à nos activités est confirmé par les participants. Il est bien entendu important d abord d identifier les bons points d entrée quant à une participation éventuelle : En ce qui concerne le CNES, la proposition est d inviter Monsieur Patrick Saulnier (action en cours). En ce qui concerne la DGA, la proposition était d inviter Monsieur REPTIN, lequel a accepté au nom de la DGA En ce qui concerne l ONERA, le bon interlocuteur reste à trouver après une bonne participation au SGT3 (Mr Florian PAUN). En ce qui concerne leur mode de participation au GT, l option retenue par le GT serait de les faire participer à une partie du GT, tout en laissant une partie entre industriels.

9 Action N 7 (fin) : - Inviter le CNES (Patrick Saulnier) aux prochaines réunions du GT MIL-AEROSPACE Action AR/GR Action N 8 : - Trouver l interlocuteur et Inviter l ONERA aux prochaines réunions du GT MIL-AEROSPACE Action AR/GR et support de Tous 6 Point sur contacts avec autres acteurs marché MIL-AEROSPACE: Le sujet avait déjà été traité dans la réunion du SGT1&2 du matin. Les conclusions sont communiquées au GT. Bilan à Février 2014 : - Les contacts avec le GIFAS restent à établir de manière solide : peu de volonté de coopérer côté GIFAS - L adhésion croisée avec le Pôle ASTECH reste à valider de manière finale (Astech participe déjà aux réunions GT et SGT3) - Les contacts avec l ASD sont à établir ainsi qu avec le pôle AEROSPACE (2 ème priorité). Action N 9 : (équivalente à une action du SGT BIZDEV) - Mettre en œuvre un cadre de bonnes relations entre ACSIEL MIL-AEROSPACE et GIFAS Action AR/GR avec support de Tous Action N 10 : (équivalente à une action du SGT BIZDEV) - Mettre en œuvre (si possible) l adhésion croisée ACSIEL-Pôle ASTECH Action G. Rizzo 7 Actions du GT vis-à-vis des institutionnels et grand intégrateurs CNES/ ESA DGA Astrium-THALES- Sagem En ce qui concernent les donneurs d ordre ou grands intégrateurs, la position du GT est plus difficile à définir comme ils sont à la fois des grands clients des membres du GT mais également des fournisseurs de composants électroniques (pour certains d entre eux) et à ce titre, participants de plein droit au GT représentant la filière Electronique MIL-AEROSPACE. Les échanges entre fabricants de systèmes et fournisseurs de composants/sous-ensembles sont considérés comme également très enrichissants pour les deux parties. La proposition est donc d avoir des représentants en tant que participants au SGT BIZDEV.

10 Un représentant d ASTRIUM Space (Mr Jean-Luc MOURY) a d ailleurs donné son accord pour participer au prochain SGT BIZDEV. Ce point d ordre du jour a permis de définir un ensemble d actions, que partagent la quasi-totalité des participants et qui permettrait de représenter efficacement la filière Française des fabricants de composants électroniques, en particulier et de manière plus notable dans le cas du marché Spatial. - Objectif N 1 : Obtenir la cartographie des institutionnels : ESA, DGA, CNES, EDA afin de définir des points de contact plus efficaces pour ACSIEL comme pour les entreprises participantes et de mieux comprendre les modes de fonctionnement. Action N 11 : - Partager les informations existantes des différents participants Action en cours Objectif N 2 : A l ESA/ESCC (Composants), obtenir une meilleure représentativité de la filière au sein des différents groupes de Travail (CTB, ECSB/PSWG, ) auxquels participent déjà ST et ATMEL Action N 12 : - Définir les modes de représentativité du GT MIL-AEROSPACE au sein des groupes Composants de l ESA Action en cours Tous Voir 2 pour le bilan au 14/2 Action N 13 : - Partager avec le GT MIL-AEROSPACE les groupes de Travail ESA/ESCC connus Action T. Gouvernel et tous Voir 2 pour le bilan au 14/2 Objectif N 3 : Au sein de l ESA, trouver de meilleurs interlocuteurs pouvant parler des applications des Payload des satellites Action N 14 : Partager avec le GT MIL-AEROSPACE les interlocuteurs ESA connus concernant les différents types de Payload des satellites Action en cours Tous Voir 2 pour le bilan au 14/2 Objectif N 4 : Au sein des primes du Spatial (TAS, Astrium, ) trouver de meilleurs interlocuteurs pouvant parler des applications des Payload des satellites Action N 15: Partager avec le GT MIL-AEROSPACE les interlocuteurs Primes connus concernant les différentes types de Payload des satellites Action en cours Tous Voir 2 pour le bilan au 14/2 Objectif N 5 : Représenter ACSIEL au sein de l association Eurospace (utilisateurs de composants spatiaux avec TAS, Alter, TESAT, Astrium, ) avec droits de vote en tant que fabricants de composants spatiaux Action N 16 : Partager les informations au GT sur l association Eurospace et faire des propositions Action Tous en cours Voir 2 pour le bilan au 14/2

11 8 Evénements GT MIL-AEROSPACE : Afin de davantage faire le connaitre à l extérieur d ACSIEL, il est décidé sur proposition de G. Rizzo de faire réaliser par ACSIEL une plaquette de 4 pages du GT MIL-AEROSPACE (voir plaquette déjà réalisée sur le Gt Identification). Action N 20 : Faire réaliser par ACSIEL une plaquette du GT MIL-AEROSPACE Action G. Rizzo / A. Rougier La 6 ème édition de la JTE le 11 Juin 2014 aura lieu à la Cité de l Industrie et comprendra trois thèmes Automobile, Ferroviaire et Avionique/Spatial. Le prix pour le stand adhérents d ACSIEL est seulement de 1300 (6m²) avec invitation gratuite des clients. Une opportunité est proposée par le GT à ACSIEL pour la JTE qui serait d avoir une salle de présentation du GT et de ses adhérents aux participants de la JTE. Action N 21 : Faire valider par ACSIEL cette proposition du GT MIL-AEROSPACE Action G.Rizzo Concernant les conventions d affaires Proximum Defense&Security Days et Aerospace Days (4 jours en Septembre-Octobre 2013), le retour des participants (SYSTRONICS, RADIALL, RAKON) est mitigé. Les différentes conventions d affaires dont AEROMART Toulouse (Dec 14) et Aerospace Tech Days (Rhône- Alpes Fev 14) ne recueillent donc pas un support de l ensemble des membres. Le Salon du Bourget 2015 et RADECS/NSRec Juillet 2014 ainsi qu EUROSATORY restent des événements privilégiés sur lesquels il est souhaité une implication (type stand mutualisé ou événement spécial) du GT MIL-AEROSPACE. Une proposition faite par le GT est d organiser la prochaine réunion du SGT3 à ce salon avec comme thème la Gestion des Irradiations et d inviter un expert du CNES sur le sujet (Mr Robert Ecoffey) Action N 22 : Organiser cette participation éventuelle du GT/SGT3 à RADECS/NSRec Action Tous Action N 17 (RAPPEL) : - Proposer des types d action ACSIEL-GT MIL-AEROSPACE pour ces quatre événements 2014 et 2015 JTE 2014 / Bourget 2015 / Eurosatory Juin 2014 / Radecs/NSRec Juillet 2014 Action en cours Tous 9 Autres points : RAS Fin de la 7 ème réunion plénière du Groupe de travail Mil Aerospace Le Président du Groupe de Travail Alain ROUGIER

SOUS-GROUPE DE TRAVAIL SGT BIZDEV (SGT 1&2) DU GT MIL AEROSPACE. COMPTE RENDU 8 ème Réunion du 29 Octobre 2014 A l Espace Hamelin Paris 16ème

SOUS-GROUPE DE TRAVAIL SGT BIZDEV (SGT 1&2) DU GT MIL AEROSPACE. COMPTE RENDU 8 ème Réunion du 29 Octobre 2014 A l Espace Hamelin Paris 16ème AR-V1 SOUS-GROUPE DE TRAVAIL SGT BIZDEV (SGT 1&2) DU GT MIL AEROSPACE COMPTE RENDU 8 ème Réunion du 29 Octobre 2014 A l Espace Hamelin Paris 16ème La réunion s est tenue sous la Présidence de M. Alain

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du 13 septembre 2013

Compte rendu de la réunion du 13 septembre 2013 CLUB Semiconducteurs 23.09.2013 Compte rendu de la réunion du 13 septembre 2013 Liste des participants (annexe 1) 1 Jean-Luc ESTIENNE - Président du Club Semiconductors - accueille Gilles RIZZO pour sa

Plus en détail

Rapport d'évaluation. de l'université Lille 3. Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185

Rapport d'évaluation. de l'université Lille 3. Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185 de l'université Lille 3 Juin 2009 Section des Unités

Plus en détail

lancent la Chaire SIRIUS :

lancent la Chaire SIRIUS : COMMUNIQUE DE PRESSE Toulouse, le 21 octobre 2013 Le CNES, Astrium, Thales Alenia Space, Toulouse Business School, & l Université Toulouse I Capitole, lancent la Chaire SIRIUS : La première Chaire internationale

Plus en détail

lancent la Chaire SIRIUS :

lancent la Chaire SIRIUS : COMMUNIQUE DE PRESSE Toulouse, le 23 octobre 2013 Le CNES, Astrium, Thales Alenia Space, Toulouse Business School & l Université Toulouse I Capitole, lancent la Chaire SIRIUS : La première Chaire internationale

Plus en détail

COMPTE RENDU de l Assemblée Générale annuelle du Jeudi 2 Avril 2015. Les personnalités présentes et excusées :

COMPTE RENDU de l Assemblée Générale annuelle du Jeudi 2 Avril 2015. Les personnalités présentes et excusées : COMPTE RENDU de l Assemblée Générale annuelle du Jeudi 2 Avril 2015 Les personnalités présentes et excusées : Statut Identité Qualité Présent Excusé Représenté BOUVIER Marie-Christine Présidente ROY Frédéric

Plus en détail

les raisons du succès

les raisons du succès Cuisines Raison : les raisons du succès Il avait donc raison d y croire! Quand Claude Raison a lancé l idée de fédérer, autour d une franchise, des dizaines de cuisinistes sans magasin dans toute la France,

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion de la Commission QVT. du 7 octobre 2013

Compte-rendu de la réunion de la Commission QVT. du 7 octobre 2013 Compte-rendu de la réunion de la Commission QVT du 7 octobre 2013 Locaux ANDRH Paris (9 h 12 h) Participants Jean-Marie GOBBI Christine LECOUTEUR Régis MULOT (rédacteur) Christine ROSSIGNOL Chantal WACQUANT

Plus en détail

POUR RASSEMBLER NOS ENERGIES!

POUR RASSEMBLER NOS ENERGIES! 3è RDV Business du civil POUR RASSEMBLER NOS ENERGIES! Mercredi 29 janvier 2014 Fil rouge de la présentation Présentation de l association et de sa représentativité Ses rôles et missions Actions et exemples

Plus en détail

Compte Rendu du Conseil d UFR 02 du 27.01.2012

Compte Rendu du Conseil d UFR 02 du 27.01.2012 Ordre du jour : Compte Rendu du Conseil d UFR 02 du 27.01.2012 - Informations du directeur - Approbation du compte-rendu du précédent conseil - Préparation du contrat quinquennal 2014-2018 - Questions

Plus en détail

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans l organisation de l Energivie Summit en novembre 2016

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans l organisation de l Energivie Summit en novembre 2016 Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans l organisation de l Energivie Summit en novembre 2016 1. Contexte 1.1 Les Pôles de compétitivité Ce sont des structures, en général associatives,

Plus en détail

Les actuaires face au choc technologique et sociétal du numérique:

Les actuaires face au choc technologique et sociétal du numérique: Les actuaires face au choc technologique et sociétal du numérique: travaux en cours à l Institut des Actuaires CHOC NUMÉRIQUE ET MAÎTRISE PROSPECTIVE DES RISQUES Solvabilité 2: prise en compte prospective

Plus en détail

Témoignage. 3èmes RV du Nucléaire Civil ENSOSP Aix-en-Provence 29 Janvier 2014

Témoignage. 3èmes RV du Nucléaire Civil ENSOSP Aix-en-Provence 29 Janvier 2014 Témoignage 3èmes RV du Nucléaire Civil ENSOSP Aix-en-Provence 29 Janvier 2014 Le Groupe CNIM conçoit et réalise des ensembles industriels clés en main à fort contenu technologique et propose des prestations

Plus en détail

PROCES-VERBAL DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE

PROCES-VERBAL DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE PROCES-VERBAL DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du lundi 12 janvier 2009 ELECTION L AN DEUX MILLE NEUF, LE 12 JANVIER, À 19 HEURES 30, LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE, dûment convoqué le 06 AVRIL 2009, s est assemblé

Plus en détail

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance P RO - enfance Plateforme Romande pour l accueil de l enfance Rapport de la phase d analyse 1. Résumé Le présent document contient la description du déroulement et des résultats de la phase d analyse des

Plus en détail

GEOSUD / THEIA une infrastructure nationale de produits et services en imagerie satellitaire

GEOSUD / THEIA une infrastructure nationale de produits et services en imagerie satellitaire GEOSUD / THEIA une infrastructure nationale de produits et services en imagerie satellitaire Pierre Maurel, Irstea, UMR TETIS Coordinateur EQUIPEX GEOSUD Université d'été du GFII Montpellier, 12 septembre

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

57 membres présents et 70 représentés ( pouvoirs).

57 membres présents et 70 représentés ( pouvoirs). Compte-rendu de l Assemblée Générale du 26 février 2014 L Assemblée Générale de l Automobile Club d Aix- s est tenue le 26 février 2014 à 19h30 au Restaurant la Bastide de Venelles Quartier Roman 13770

Plus en détail

(Ce document, purement indicatif, est susceptible de modifications en fonction de la détermination de l ordre du jour)

(Ce document, purement indicatif, est susceptible de modifications en fonction de la détermination de l ordre du jour) R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E COMMISSION DU DÉVELOPPEMENT DURABLE CALENDRIER PRÉVISIONNEL DES TRAVAUX DE LA COMMISSION DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES INFRASTRUCTURES, DE L ÉQUIPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT

Plus en détail

= Sécurité + performance + fiabilité des appareils d éclairage à LED

= Sécurité + performance + fiabilité des appareils d éclairage à LED Dossier de Presse Octobre 2014 LCIE Bureau Veritas + PISEO + Serma Technologies = Sécurité + performance + fiabilité des appareils d éclairage à LED ForumLED Europe Grande Halle de La Villette 211 avenue

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley. Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2)

Pôle de compétitivité Aerospace Valley. Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2) Pôle de compétitivité Aerospace Valley Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2) Cahier des charges pour une offre d accompagnement pour une démarche «Agir ensemble pour la filière aéronautique».

Plus en détail

Il et 9h30. Nous essaierons de terminer à 11h30. Je vous propose de prendre le premier point de l ordre du jour.

Il et 9h30. Nous essaierons de terminer à 11h30. Je vous propose de prendre le premier point de l ordre du jour. Je dois excuser Philippe Cassuto, Agnès Bonnet et Marc Cerisuelo. Il nous faut un scribe : je propose que le compte-rendu co-singé par le scribe et par le président - un relevé de propositions ou verbatim?

Plus en détail

réussir son salon www.eurosatory.com

réussir son salon www.eurosatory.com FR réussir son salon www.eurosatory.com Vous avez décidé d exposer à EUROSATORY 2014 et je vous en remercie. C est un effort financier important pour votre société et en tant qu organisateur, je souhaite

Plus en détail

Système de Management par la Qualité

Système de Management par la Qualité Système de Management par la Qualité Rapport Technique Référence Rédigé par MAN-01 Jérémie Dhennin Nombre de pages 9 Le 23 juillet 2015 Diffusion non restreinte ELEMCA SAS / RCS Toulouse 790 447 866 425,

Plus en détail

Aéronautique. Spatial. Défense BORDEAUX TECHNOWEST : TECHNOPOLE

Aéronautique. Spatial. Défense BORDEAUX TECHNOWEST : TECHNOPOLE BORDEAUX TECHNOWEST : TECHNOPOLE Aéronautique Spatial Défense Ce projet est cofinancé par l Union Européenne. L Europe s engage en Aquitaine avec le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) BORDEAUX

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués Pôle de compétitivité Aerospace Valley Cahier des charges Définition de la Vision «Aerospace Valley 2018» Cahier des Charges n 15-ADMIN-CS-208

Plus en détail

Présentation de la plateforme Diagnostic RFID

Présentation de la plateforme Diagnostic RFID Présentation de la plateforme Diagnostic RFID Responsables Philippe Pannier, professeur, Université de Provence Fabien Pellet, Ingénieur, ISEN Toulon Personnels impliqués Equipe Projet RFID Capteurs Ingénieurs

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Pôle de compétitivité Aerospace Valley Prestation de consultant Action Collective CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Cahier des charges Accompagnement de PME à l international Réf. AV-2014-271 AEROSPACE VALLEY

Plus en détail

Présentation du projet SMOS et du CATDS

Présentation du projet SMOS et du CATDS Présentation du projet SMOS et du CATDS François Bermudo Chef de projet SMOS CNES pied de page 1/ 1 LE PROGRAMME SMOS La mission SMOS a été sélectionnée comme «Mission d Opportunité» du programme Earth

Plus en détail

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005 La Fondation d entreprise EADS La fondation d entreprise créée par EADS est conçue comme une

Plus en détail

Notre stratégie de développement porte ses fruits

Notre stratégie de développement porte ses fruits Newsletter 2009/1 Editorial Notre stratégie de développement porte ses fruits Une fois encore, les clients de Win se déclarent particulièrement satisfaits des services offerts par notre entreprise et de

Plus en détail

La nouvelle réalité des grandes entreprises se caractérise SOUS-TRAITANCE ET TRANSITION SOCIALE: L EXEMPLE DU CNES TÉMOIGNAGE

La nouvelle réalité des grandes entreprises se caractérise SOUS-TRAITANCE ET TRANSITION SOCIALE: L EXEMPLE DU CNES TÉMOIGNAGE 004-011 Nabet 15/02/07 11:19 Page 4 TÉMOIGNAGE SOUS-TRAITANCE ET TRANSITION SOCIALE: L EXEMPLE DU CNES Un changement de prestataire est une opération délicate aux aspects sociaux parfois douloureux. Le

Plus en détail

Pôles de compétitivité 2.0

Pôles de compétitivité 2.0 Pôles de compétitivité 2.0 Les plates-formes d innovation 4 ème Journée nationale des pôles de compétitivité - 1 er octobre 2008 Le groupe de travail interministériel riel Politique de soutien aux plates-formes

Plus en détail

Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière

Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière automobile, à Monsieur Arnaud Montebourg, ministre du

Plus en détail

Compte rendu d Assemblée Générale Ordinaire

Compte rendu d Assemblée Générale Ordinaire Compte rendu d Assemblée Générale Ordinaire Association Anciens de Polytech Grenoble APoG Assemblée Générale au sein de l école Polytech Grenoble, 14, place du Conseil National de la Résistance 38400 Saint-Martin-d'Hères,

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Vendredi 8 octobre 2010 de 14h à 17h Salle de réunion Château MORARD Les Arcs Ordre du jour : - Point sur le dossier. - Préparation de la concertation

Plus en détail

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR Présentation de la MDA d EURE ET LOIR 1 MDA d EURE et LOIR Date de création : Décembre 2007 Date d ouverture au public : 21 juin 2010 2 MDA d EURE et LOIR Structure juridique porteur : Centre Hospitalier

Plus en détail

Standardisation et interopérabilité

Standardisation et interopérabilité Standardisation et interopérabilité Projet S.E.I.N.E. (Standards pour l Entreprise Innovante Numérique Etendue) Jacques Michel, After Sales and Information Technologies Director, GIFAS jacques.michel@gifas.asso.fr

Plus en détail

Joint AAL Information and Networking Day. 21 mars 2012

Joint AAL Information and Networking Day. 21 mars 2012 Joint AAL Information and Networking Day 21 mars 2012 Présentation TéSA a pour objet : la mise en commun de moyens permettant de : rassembler et accueillir des doctorants ou post-doctorants dont les thèses

Plus en détail

Smartgrid France. Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid

Smartgrid France. Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid Smartgrid France Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid Quelques chiffres du potentiel de marché du Smartgrid Un marché qui pourrait atteindre les 100 Mds de $ par an dès 2020 L IEA estime

Plus en détail

Table des matières. Partie I Les différents contextes du marketing BtoB... 7. Avant-propos... 1

Table des matières. Partie I Les différents contextes du marketing BtoB... 7. Avant-propos... 1 Avant-propos........................................................................ 1 Partie I Les différents contextes du marketing BtoB.................... 7 Chapitre 1 Les spécificités du marketing

Plus en détail

Les données massives de Copernicus : vers un nouveau paradigme. Hervé Jeanjean Cnes

Les données massives de Copernicus : vers un nouveau paradigme. Hervé Jeanjean Cnes Les données massives de Copernicus : vers un nouveau paradigme Hervé Jeanjean Cnes 1 Règlement Copernicus du 03/04/2014 : cadre politique, organisationnel et financier Règlement délégué du 12/07/2013 sur

Plus en détail

Commission Fiscalité et Financements Publics

Commission Fiscalité et Financements Publics Commission Fiscalité et Financements Publics COMMISSION DU 06-02-2014 Mouna SAOUD Objectifs Finaliser la liste des sujets à traiter en 2014 Définition des futures actions sur les sujets retenus Echange

Plus en détail

Les opportunités offertes par l émergence des services intégrés de mobilité. Alsace Franche-Comté

Les opportunités offertes par l émergence des services intégrés de mobilité. Alsace Franche-Comté Les opportunités offertes par l émergence des services intégrés de mobilité Alsace Franche-Comté Diapositive 1 - Juin 2012 Plan : 1. Présentation du Pôle Véhicule du Futur 2. L émergence des services intégrés

Plus en détail

Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients

Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE LIMEUIL

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE LIMEUIL COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE LIMEUIL SÉANCE DU 7 DECEMBRE 2011 Nombre de conseillers : En exercice : 10 L an deux mil onze, le 7 décembre à 19h30, Présents : 6 le Conseil Municipal

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Créée sur le bassin économique de la Loire, elle peut être amenée à se développer sur d autres territoires.

REGLEMENT INTERIEUR. Créée sur le bassin économique de la Loire, elle peut être amenée à se développer sur d autres territoires. REGLEMENT INTERIEUR Ce règlement intérieur a pour objet de préciser et d adapter les règles de fonctionnement des statuts de DESIGNERS+, association à but non lucratif régie par la loi du 1 er juillet

Plus en détail

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique.

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la mise à niveau et le déploiement de son infrastructure informatique. Cette consultation a pour objectif de recruter un prestataire informatique

Plus en détail

Dossier de Presse Septembre 2007

Dossier de Presse Septembre 2007 Dossier de Presse Septembre 2007 Contacts 9-11, rue Montalivet 35, Place Bellecour 75008 Paris 69002 Lyon www.akka.eu Nicolas Valtille / Directeur Financier n.valtille@akka.eu Anne-Laure Ruel / Responsable

Plus en détail

LANCEMENT DE LA PLATEFORME DE LA FILIERE AUTOMOBILE

LANCEMENT DE LA PLATEFORME DE LA FILIERE AUTOMOBILE LANCEMENT DE LA PLATEFORME DE LA FILIERE AUTOMOBILE Automobile Club de France, mardi 9 juin 2009 09/06/09 Une évolution majeure de la relation clients-fournisseurs dans la filière automobile française

Plus en détail

SYNTHÈSE HISTORIQUE VÉCU DE L'AAR PARTIE 2

SYNTHÈSE HISTORIQUE VÉCU DE L'AAR PARTIE 2 ALLIANCE DES ASSOCIATIONS DE RETRAITÉS SYNTHÈSE HISTORIQUE DU VÉCU DE L'AAR PARTIE 2 Par Jacques Guilmain (Membre de l'association des employés retraités de la ville de Montréal et membre du conseil d'administration

Plus en détail

Note de cadrage du PEPI MACS Mathématiques Appliquées & Calcul Scientifique

Note de cadrage du PEPI MACS Mathématiques Appliquées & Calcul Scientifique Note de cadrage du PEPI MACS Mathématiques Appliquées & Calcul Scientifique Périmètre Le périmètre du PEPI concerne les méthodes et outils utilisés pour le traitement informatisé des données scientifiques.

Plus en détail

PRODENTIC DENTAIRE FICHE SIGNALÉTIQUE

PRODENTIC DENTAIRE FICHE SIGNALÉTIQUE PRODENTIC DENTAIRE FICHE SIGNALÉTIQUE FILIÈRE PORTEUR Thématique(s) Equipe DENTAIRE CNIFPD Co-design PLM SCM Traçabilité Dématérialisation Plate-forme collaborative de fabrication et de traçabilité des

Plus en détail

Pépinière d entreprises & Télécentre de l Aéroport Paris CDG HUBSTART PARIS REGION CENTER Mise à jour juillet 2014 HISTORIQUE Septembre 2000 : Création de la pépinière d entreprises AEROPOLE à l initiative

Plus en détail

Fiche COMPOSANTS ELECTRONIQUES

Fiche COMPOSANTS ELECTRONIQUES Fiche COMPOSANTS ELECTRONIQUES 1. Etat des lieux de la filière Définition La filière composants électroniques inclut en France les composants et cartes à puces (29 000 emplois), la sous-traitance d assemblage

Plus en détail

The space to start! Managed by

The space to start! Managed by The space to start! Managed by ESA Business Incubation Centers (ESA BICs) : un programme de soutien à la création d entreprises L Agence Spatiale Européenne (ESA) dispose d un programme de transfert de

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

REGIME D APPUI POUR L INNOVATION DUALE RAPID CAHIER DES CHARGES

REGIME D APPUI POUR L INNOVATION DUALE RAPID CAHIER DES CHARGES REGIME D APPUI POUR L INNOVATION DUALE RAPID CAHIER DES CHARGES RAPID est un dispositif de subvention à des projets d innovation duale portés par une entreprise indépendante de moins de 2000 salariés,

Plus en détail

ChairE Systèmes Embarqués Critiques (CESEC)

ChairE Systèmes Embarqués Critiques (CESEC) Document de travail 1 DT-CESEC-2012/1 (diffusion interne à la Chaire) ChairE Systèmes Embarqués Critiques (CESEC) Chaire d enseignement et de dissémination ISAE INSAT ENSEEIHT en association avec la Fondation

Plus en détail

CMP Entreprises techniques au service de la création et de l évènement Le vendredi 31 mai 2013 PROCES VERBAL

CMP Entreprises techniques au service de la création et de l évènement Le vendredi 31 mai 2013 PROCES VERBAL Etaient présents : CMP Entreprises techniques au service de la création et de l évènement Le vendredi 31 mai 2013 PROCES VERBAL Collège Employeurs : Philippe Abergel, Patrick Fromentin (Synpase) ; Jérémie

Plus en détail

«L année 2013 a été marquée par le lancement du FALCON 5X, qui enrichit la gamme FALCON, et par la consolidation du socle France du RAFALE.

«L année 2013 a été marquée par le lancement du FALCON 5X, qui enrichit la gamme FALCON, et par la consolidation du socle France du RAFALE. Prises de commandes 64 FALCON contre 58 en 2012 Livraisons 77 FALCON et 11 RAFALE contre 66 FALCON et 11 RAFALE en 2012 Chiffre d'affaires 4 593 millions d'euros, en hausse de 17% Résultat Net ajusté(*)

Plus en détail

Master Santé publique

Master Santé publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Santé publique Université Toulouse III- Paul Sabatier- UPS (déposant) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

leurs efforts d'innovation, de recherche et de développement»

leurs efforts d'innovation, de recherche et de développement» RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DE L AGROALIMENTAIRE ET DU BOIS Atelier thématique n 2 : Thème 2 - «Accompagner les entreprises dans leurs efforts d'innovation, de recherche et de développement» Introduction:

Plus en détail

Procès-verbal CA du 07 Septembre 2013

Procès-verbal CA du 07 Septembre 2013 Procès-verbal CA du 07 Septembre 2013 Présents : Philippe BORDIEU Joëlle CLOATRE Sébastien COLSON Sylvie CORDINA Emilie COURTOIS Christophe DEBOUT Patricia FAIVRE Brigitte HERISSON Gilberte HUE - Présidente

Plus en détail

Pôle FINANCE INNOVATION Groupe de Travail : Gestion d Actifs

Pôle FINANCE INNOVATION Groupe de Travail : Gestion d Actifs Pôle FINANCE INNOVATION Groupe de Travail : Gestion d Actifs Présentation du 18 octobre 2012 RAPPORT -Etude 2012 des dispositifs de gestion des risques en asset management Confidentialité OTC GROUPE ONEPOINT

Plus en détail

SYLABE et Plaine innovation Meeting

SYLABE et Plaine innovation Meeting La Seine Saint Denis, et plus particulièrement le territoire de Plaine Commune concentre un pôle important de compétences tant au niveau des entreprises que de la recherche et des formations pluridisciplinaires

Plus en détail

Auto-évaluation Unicom 2012 Rapport de synthèse

Auto-évaluation Unicom 2012 Rapport de synthèse Auto-évaluation Unicom 2012 Rapport de synthèse Mai 2014 Introduction Contexte L auto-évaluation d Unicom entre en résonance avec deux autres projets: Le concept de communication qui fixe la stratégie

Plus en détail

GROUPE D ANIMATION du CT69 Réunion du 2 mars 2015

GROUPE D ANIMATION du CT69 Réunion du 2 mars 2015 COMITE TERRITORIAL RHÔNE GROUPE D ANIMATION du CT69 Réunion du 2 mars 2015 Présents : André CUERQ (par tel), Brigitte COMBAL, Julie ESPINAS, Mathilde SANCHEZ, Alain GODARD, Marie Jo PARRON, Fanny VERKARRE,

Plus en détail

Séance du 1 er mars 2012

Séance du 1 er mars 2012 CONVOCATION L an deux mil douze et le 25 février 2012, une convocation est adressée à tous les conseillers municipaux pour le jeudi 1er mars 2012 à 20h00, salle de la mairie. Le Maire, Séance du 1 er mars

Plus en détail

- ACHATS RESPONSABLES - L Achat innovant, un changement culturel. Acheteurs de l Etat, établissements publics, collectivités locales, hôpitaux

- ACHATS RESPONSABLES - L Achat innovant, un changement culturel. Acheteurs de l Etat, établissements publics, collectivités locales, hôpitaux - ACHATS RESPONSABLES - L Achat innovant, un changement culturel Les Achats doivent cultiver l idée que tout besoin peut donner lieu à une recherche d innovation Acheteurs de l Etat, établissements publics,

Plus en détail

1. Election du nouveau bureau

1. Election du nouveau bureau Association Vélo 5, avenue Collignon 31200 Toulouse Tel : 05 34 30 94 18 Courriel : toulouse@fubicy.org COMPTE-RENDU CA du 6 février 2007 Présents : Florian Jutisz, Cyril Bouvet, Jean-Claude Coustel, Sarah

Plus en détail

Compte-rendu d activités.

Compte-rendu d activités. agir.entresaoneetgrosne@laposte.net Chemin de la Teppe 71240 LAIVES www.agir.entresaoneetgrosne.com COMPTE-RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE DU SAMEDI 30 JUIN 2012 A LAIVES Nombre d adhérents présents : 20

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA A Toulouse, le 9 juillet 2015 Seul le prononcé fait foi Page 1 sur

Plus en détail

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire Direction du Développement numérique du Territoire Cahier des charges «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement Numérique du Territoire Maître d Ouvrage : REGION BASSE-NORMANDIE

Plus en détail

Lancement du premier Campus des métiers et des qualifications d Aix-Marseille : le Campus Aéronautique Provence-Alpes-Côte d'azur

Lancement du premier Campus des métiers et des qualifications d Aix-Marseille : le Campus Aéronautique Provence-Alpes-Côte d'azur Lancement du premier Campus des métiers et des qualifications d Aix-Marseille : le Campus Aéronautique Provence-Alpes-Côte d'azur Signature de la convention de partenariat Lycée Pierre Mendès France -

Plus en détail

SEINE - AÉRONAUTIQUE FICHE SIGNALÉTIQUE

SEINE - AÉRONAUTIQUE FICHE SIGNALÉTIQUE SEINE - AÉRONAUTIQUE FICHE SIGNALÉTIQUE FILIÈRE AERONAUTIQUE ET DEFENSE PORTEUR Thématique(s) GIFAS Co-design PLM SCM Traçabilité Dématérialisation standards PLM et démonstrateur de Portail collaboratif

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS. de la COMMUNAUTE DE COMMUNES du PAYS DE SAINT AUBIN DU CORMIER SEANCE DU JEUDI 8 MARS 2012

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS. de la COMMUNAUTE DE COMMUNES du PAYS DE SAINT AUBIN DU CORMIER SEANCE DU JEUDI 8 MARS 2012 EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS de la COMMUNAUTE DE COMMUNES du PAYS DE SAINT AUBIN DU CORMIER SEANCE DU JEUDI 8 MARS 2012 L'an deux mil douze Le huit mars à 18 heures. La Communauté de Communes,

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL N 3 DU 27 avril 2015

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL N 3 DU 27 avril 2015 2015/15 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL N 3 DU 27 avril 2015 Le lundi 27 avril 2015 à 20h00, le Conseil Municipal s est réuni à la mairie sur convocation régulière en présence de ses conseillers élus,

Plus en détail

CONCILIATEURS DE FRANCE Fédération des Associations de Conciliateurs de Justice (Associations de Cour d Appel)

CONCILIATEURS DE FRANCE Fédération des Associations de Conciliateurs de Justice (Associations de Cour d Appel) CONCILIATEURS DE FRANCE Fédération des Associations de Conciliateurs de Justice (Associations de Cour d Appel) Diffusion : Membres du CN Compte Rendu du Conseil National du 15 mars 2012 Présents : 27 Cours

Plus en détail

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise En convention avec la chaire Ecole Polytechnique Thales «Ingénierie des systèmes complexes» Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise Etude de cas: Transformation d un Système d Information Philippe

Plus en détail

NUI. Natural User Interfaces Usages et enjeux pour la création

NUI. Natural User Interfaces Usages et enjeux pour la création NUI Natural User Interfaces Usages et enjeux pour la création Prenant pour thème la notion touffue de «Natural User Interface», cet atelier avait pour but d aborder les opportunités et limites de ces technologies,

Plus en détail

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES 1) Introduction Dans le cadre de son PDI (Plan de Développement International), le Cluster EDIT a mis en place une action nommée

Plus en détail

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014 LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE Réunion du 28 mars 2014 SOMMAIRE PARTIE 1 : Le Cadre de travail Pourquoi réaliser un Projet d Etablissement? Qu est-ce qu un Projet d Etablissement? Un

Plus en détail

Innovation. Qu est-ce que l innovation? On considère deux types d innovation

Innovation. Qu est-ce que l innovation? On considère deux types d innovation Innovation Qu est-ce que l innovation? Une innovation est quelque chose : - de nouveau, de différent ou de meilleur (produit, service, ), - qu une entreprise apporte à ses clients ou à ses employés, -

Plus en détail

GRENOBLE BADMINTON horizon 2016

GRENOBLE BADMINTON horizon 2016 GRENOBLE BADMINTON horizon 2016 page 1/22 Le club en 2012 Les objectifs de l olympiade 2008-2012 avaient été formulés selon six axes et ont été, en grande partie, remplis : Accueillir toutes les formes

Plus en détail

Décolletage & Mécanique de précision

Décolletage & Mécanique de précision Décolletage & Mécanique de précision Depuis 1936, plus de 70 ans d innovations... «1936 : Création de l entreprise SALVAT par Monsieur Gaston SALVAT. Spécialisée dans le décolletage, elle prit une part

Plus en détail

Are you Open for Innovation? Découvrez en avant-première les grandes lignes de l édition 2015 du Paris Open Source Summit et déposez vos contributions

Are you Open for Innovation? Découvrez en avant-première les grandes lignes de l édition 2015 du Paris Open Source Summit et déposez vos contributions Are you Open for Innovation? Découvrez en avant-première les grandes lignes de l édition 2015 du Paris Open Source Summit et déposez vos contributions Retours d expériences, conférences, débats, ateliers

Plus en détail

Big Data & objets connectés

Big Data & objets connectés Big Data & objets connectés IDEAS laboratory a accueilli le dernier Think Tank destiné à animer la filière de la robotique et des objets connectés. Celui- ci a abordé le sujet de l utilisation des données

Plus en détail

Solutions Exploitation de contenus

Solutions Exploitation de contenus Solutions Exploitation de contenus Company profile Start in 2006 : 5 engineers + experimented business angels 5 years of profitable double digit growth Listed on Euronext in Nov 2009 (MLMGL FR0010827741)

Plus en détail

dossier de presse weforge [ 2015 ]

dossier de presse weforge [ 2015 ] dossier de presse weforge [ 2015 ] 2 SOMMAIRE weforge, c est quoi? Weforge, c est quoi?... p. 2 Une réponse aux nouvelles façons de travailler Weforge Office... p. 4 Investir au profit des dynamiques de

Plus en détail

3 ème édition. Avec :

3 ème édition. Avec : 3 ème édition Avec : Concept et Positionnement Evénement leader dédié aux créateurs d entreprises et repreneurs, le Salon des Entrepreneurs de Paris organise pour la 3 ème année consécutive l événement

Plus en détail

Plan de communication

Plan de communication Plan de communication Politique d établissement émis le : Avril 2007 Par Direction de la communication Table des matières 1 Etat des lieux 3 1.1 Le cadre et les définitions 3 1.2 Le contexte extérieur

Plus en détail

Infos. pôle RISQUEs. L Association Française des Pôles de Compétitivité est lancée!

Infos. pôle RISQUEs. L Association Française des Pôles de Compétitivité est lancée! Infos pôle RISQUEs Numéro 29 janvier - février 2014 Rendezvous à noter 16 au 20 juin 2014 PARIS Villepinte Eurosatory ou le soutien à l export des industriels de la filière Sécurité Civile Le Pôle Risques,

Plus en détail

Dossier de presse. Agences de développement économique : état des lieux et perspectives

Dossier de presse. Agences de développement économique : état des lieux et perspectives Dossier de presse Agences de développement économique : état des lieux et perspectives Une étude réalisée par le CNER, Katalyse et SNCF Développement Une période d incertitudes Les agences de développement

Plus en détail

TOULOUSE TECH TRANSFER

TOULOUSE TECH TRANSFER CONFERENCE DE PRESSE TOULOUSE TECH TRANSFER BILAN ET PERSPECTIVES APRES DEUX ANNEES D OPERATIONS Mardi 15 avril 2014, à 17h Salle Capitulaire de l Université de Toulouse 15 rue des Lois Participants M.

Plus en détail

APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés

APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés PROJET ASSOCIATIF 2015-2020 Le présent projet associatif a été élaboré par le comité de pilotage composé des personnes ci-dessous : -

Plus en détail

REUNION du CONSEIL D ADMINISTRATION OpenDataFrance le 14 janvier 2014 Paris

REUNION du CONSEIL D ADMINISTRATION OpenDataFrance le 14 janvier 2014 Paris REUNION du CONSEIL D ADMINISTRATION OpenDataFrance le 14 janvier 2014 Paris Les Participants Les membres Pierre Martinerie - VP - CG 71 Philippe Mussi - VP - Région Paca Constance Mollat - ville de Bordeaux

Plus en détail

L excellence passionnément

L excellence passionnément 1 Institut Supérieur de l Aéronautique et de l Espace L excellence passionnément www.isae.fr Carte d identité Statut : EPSCP - Grand Etablissement (code de l Éducation) Certifié ISO 9001-2008 Effectifs

Plus en détail