GROUPE DE TRAVAIL MIL AEROSPACE. COMPTE RENDU 7 éme Réunion du 13/02/2014 A l Espace Hamelin Paris 16ème

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GROUPE DE TRAVAIL MIL AEROSPACE. COMPTE RENDU 7 éme Réunion du 13/02/2014 A l Espace Hamelin Paris 16ème"

Transcription

1 AR-V1 GROUPE DE TRAVAIL MIL AEROSPACE COMPTE RENDU 7 éme Réunion du 13/02/2014 A l Espace Hamelin Paris 16ème La réunion s est tenue à 14h sous la Présidence d Alain ROUGIER (RAKON) avec l ordre du jour suivant : Ordre du jour : Objectifs et feuille de route du GT MIL-AEROSPACE (Si commentaires) Point sur les actions décidées lors de la dernière réunion Avancement des Sous-Groupes de Travail : SGT1&2 SGT3 SGT5 Base de données GT MIL-AEROSPACE : Renforcement de la représentativité du GT MIL-AEROSPACE de la filière Electronique Point sur contacts avec autres acteurs marché MIL-AEROSPACE: Actions du GT vis-à-vis des institutionnels et grands intégrateurs Evénements GT MIL-AEROSPACE : Autres points Présents : RADIALL Gérard VALLET SYSTRONIC Philippe PERNOT SECRE Francis COUDIERE ATMEL Nicolas GANRY STM Jean-François VADROT 3D+ Pierre MAURICE GTID Alexandre MILLET RAKON Alain ROUGIER ACSIEL Gilles RIZZO ASTECH, E2V et EXXELIA Excusés

2 En introduction, le Président note avec satisfaction le maintien de l élargissement du GT dû à la fusion GIXEL- SITELESC et à l arrivée dans ce groupe de nouvelles sociétés comme 3D+. Cela permettra au GT d avoir le poids et surtout la représentativité de la filière composants électroniques MIL- AEROSPACE pour des actions plus nombreuses et plus efficaces. De plus, compte-tenu du nombre de personnes élevé ayant assisté à la réunion SGT1&2 du matin, cela donne l opportunité de traiter certains points de l ordre du jour plus rapidement. 1 Objectifs et feuille de route du GT MIL-AEROSPACE (Rappels): Pas de remarques particulières.

3 2 - Rappel sur les actions décidées lors de la dernière réunion : Action N 1 : Définir comment et où faire cette présentation (sujet = approche de Modélisation et d optimisation Système (Electronique).) Action AR/GR/JMT Voir proposition JM. TROUDE (Prochaine réunion) Action N 2 : Proposer au SGT3 (et au GT) de nouvelles directions afin de développer ce SGT Action AR Discussion dans cette réunion Action N 3 : Proposer au SGT5 (et au GT) de nouvelles directions afin de développer ce SGT Action AR Discussion dans cette réunion Action N 4 : Ouverture individuelle de comptes Dropbox Action Tous Informations membres GT et adresses à traiter durant cette réunion Action N 5 : Ouverture de la Dropbox aux membres du GT Sera fait à l issue de cette réunion après échanges des s Action N 6 : Mise à jour de la Charte du GT pour prochaine réunion A revoir prochaine réunion du GT Action AR/GR Action AR/GR Action N 7 : Inviter CNES et DGA aux prochaines réunions du GT MIL-AEROSPACE Point au 14/2 : DGA fait (Mr REPTIN) CNES (Mr SAULNIER) en cours Action AR/GR Action N 8 : Trouver l interlocuteur et Inviter l ONERA aux réunions du GT MIL-AEROSPACE Action AR/GR - Point au 14/2 : Interlocuteur non encore identifié Action N 9 : (équivalente à une action du SGT BIZDEV) - Mettre en œuvre un cadre de bonnes relations entre ACSIEL MIL-AEROSPACE et GIFAS Action AR/GR avec support de Tous - Point au 14/2 : Pas d avancée avec le GIFAS. Action N 10 : (équivalente à une action du SGT BIZDEV) - Mettre en œuvre (si possible) l adhésion croisée ACSIEL-Pôle ASTECH Action G.Rizzo Point au 14/2 : va être mis en œuvre rapidement. Action N 11 : Obtenir la cartographie des institutionnels : ESA, DGA, CNES, EDA afin de définir des points de contact plus efficaces et de mieux comprendre les modes de fonctionnement - Partager les informations existantes des différents participants Action en cours Point au 14/2 : à traiter en séance Action N 12 : Définir les modes de représentativité du GT MIL-AEROSPACE au sein des groupes Composants de l ESA Action Tous Point au 14/2 : Les participants sont en principe nommés par EUROSPACE à Paris (Association des utilisateurs de composants). Il ne semble pas y avoir de règles de nomination claires et définies. Action N 13 : Partager avec le GT MIL-AEROSPACE les groupes de Travail ESA/ESCC connus Action T. Gouvernel - A traiter durant cette réunion Point au 14/2 : Contribution de Philippe Pernot (Systronic) sur le GT PCB/Report de composants Autres contributions à obtenir des autres membres sur les autres GT existants

4 Action N 14 : Partager avec le GT MIL-AEROSPACE les interlocuteurs ESA connus concernant les différents types de Payload des satellites Action Tous - Informations membres GT Point au 14/2 : à préparer davantage par les différents membres pour partage en séance Action N 15: Partager avec le GT MIL-AEROSPACE les interlocuteurs Primes connus concernant les différentes types de Payload des satellites Action Tous - Informations membres GT Point au 14/2 : à préparer davantage par les différents membres pour partage en séance Action N 16 : Partager les informations au GT sur l association Eurospace et faire des propositions Action Tous A traiter durant cette réunion Point au 14/2 : EUROSPACE (à Paris) est l association des utilisateurs de composants avec un pouvoir de lobbying à l ESA/ESCC. Elle réalise des enquêtes de type Technologique auprès des différents industriels : Jean-Charles TREUET est le nouveau Technology Strategy Coordinator. Une adhésion collective du GT est souhaitée par les participants du GT. Action N 17 : Proposer des types d action ACSIEL-GT MIL-AEROSPACE pour ces deux événements 2014 et 2015 Action Tous- A traiter durant cette réunion 3- Avancement des Sous-Groupes de Travail : SGT1&2 SGT3 SGT5 : Le Président présente l état d avancement des SGTs du GT MIL-AEROSPACE. Le SGT1&2 est en train de s étendre en termes de participation de sociétés et pourrait ainsi mieux la filière des Composants Electroniques MIL-AEROSPACE.

5 Concernant le SGT3, malgré l intérêt des sujets, le démarrage est plus difficile car le nombre de participants reste trop restreint. Il y a donc un besoin d élargir la base des participants en ajustant davantage les thématiques aux besoins des participants potentiels.

6 Après discussion sur proposition du Président de redynamiser le SGT3, il est validé que les discussions de type Produits sur les besoins des segments de marché identifiés (Définition des besoins qualitatifs et quantitatifs de nouveaux composants par domaine produit) seront dorénavant faites au sein du SGT BIZDEV plutôt que dans le SGT3. Par contre, une nouvelle thématique est validée par le GT pour le SGT3 qui est donc maintenu avec une participation attendue de plusieurs participants (3D+, ST, ATMEL, RAKON,.). Cette nouvelle thématique concerne le Partage des expériences sur les challenges rencontrés dans les conceptions électroniques et µélectroniques en spatial comme Gestion de la demande en irradiations Gestion de la demande en chocs/vibrations Report de composants sur PCB Assemblages µélectroniques et sur substrat Gestion de certaines mesures particulières.. Pour ces sujets, il sera intéressant d inviter aux réunions SGT3 des experts CNES et industriels sur ces sujets. Action N 18 : - Planifier les prochains meetings SGT3 et SGT5 de 2014 Action AR La thématique Cartographie des donneurs d ordre de la R&D Européenne et des possibilités de financement de la R&D en France est conservée au sein du SGT3. Les actions principales à venir consisteront donc à inviter dans le SGT BIZDEV les grands donneurs d ordre (Astrium/Cassidian, THALES et Safran/Sagem) afin qu ils expriment leurs besoins et leur problématique quant aux futurs composants électroniques par domaine d activité. Par ailleurs, Mr TROUDE de Cassidian a souhaité présenter au GT (ou plutôt au SGT3 à confirmer) une approche (avec des outils) de Modélisation et d optimisation Système (Electronique). Action N 1 : - Définir comment et où faire cette présentation Action AR/GR/JMT Par ailleurs, le GT demande de rentrer en contact avec MEL en ce qui concerne le report des composants. Action N 19 : - Rentrer en contact avec MEL pour le SGT3 (Report des composants) Action Tous

7 Concernant le SGT5 (réunion le même jour que le SGT3), la problématique est de même nature que celle du SGT3 avec des thématiques intéressantes mais une participation encore trop réduite. Une thématique nouvelle est proposée concernant le prolongement industriel des réalisations électroniques et µélectroniques en Spatial. L idée de regrouper SGT3 et SGT5 sur une même journée est maintenue. Les thématiques précédemment retenues pour le SGT5 sont également confirmées dans leur intérêt par le GT : Cartographie de la sous-traitance industrielle (F, EUR) y compris dans les grands groupes avec analyse de la compétitivité vis-à-vis de la zone US (Thématique N 1) Création et mise en œuvre de plateformes industrielles (Thématique N 2) Identification des besoins en plateformes industrielles 4- Base de données du GT MIL-AEROSPACE Les principes de base de cette base de données d échange au sein du GT et des différents SGT sont rappelés. Il est vérifié que l ensemble des membres du GT aient ouvert ou non un compte Dropbox afin d avoir accès aux informations de cette base de données. Il est rappelé que cet accès est réservé aux membres du GT, sur le périmètre GT et que, selon les principes validés, seule une participation régulière au GT valide cet accès. Action N 5 : Ouverture de la Dropbox aux membres du GT L ouverture de la Base de Données sera faite juste après cette réunion. Action AR/GR FAIT

8 5 Renforcement de la représentativité du GT MIL-AEROSPACE de la filière Electronique : 5.1 Rappel de la charte du GT et Membership Il avait été rappelé à l ensemble des participants la Charte du GT MIL-AEROSPACE et les règles de membership précédemment définies par le GT. Il n y a pas eu de remarque particulière sur la Charte telle que présentée. Le critère liant l accès aux informations et la présence répétée aux réunions est confirmé. La charte du GT devra être revalidée et mise à jour dans le cadre d ACSIEL. 5.2 Elargissement du GT à d autres membres : Compte-tenu des nouveaux participants et de la volonté de représenter les fabricants de composants électroniques, le SGT1&2 avait défini les sociétés suivantes comme cibles pour l élargissement du SGT1&2 : Vishay, Thales Tubes, Cobham, STID, UMS et IXSpace/IXBlue (à confirmer). De plus, il y a eu également rappel des règles validées précédemment de participation aux SGTs pour de nouveaux participants : Règles proposées (Pas d effet d aubaine!) pour les nouveaux participants : o Sociétés avec une activité substantielle en MIL AEROSPACE afin d avoir une contribution o Sociétés avec une activité de R&D ou Production en France (Europe) en MIL AEROSPACE Point en partie traité avec actions prises le matin en réunion SGT BIZDEV. 5.3 Gestion des membres et des Invités (Grands clients MIL-AEROSPACE, et institutionnels CNES, DGA, GIFAS, ) En ce qui concerne les institutionnels (CNES, DGA et GIFAS), compte-tenu de leur rôle important de soutien de notre filière, le souhait de les voir participer à nos activités est confirmé par les participants. Il est bien entendu important d abord d identifier les bons points d entrée quant à une participation éventuelle : En ce qui concerne le CNES, la proposition est d inviter Monsieur Patrick Saulnier (action en cours). En ce qui concerne la DGA, la proposition était d inviter Monsieur REPTIN, lequel a accepté au nom de la DGA En ce qui concerne l ONERA, le bon interlocuteur reste à trouver après une bonne participation au SGT3 (Mr Florian PAUN). En ce qui concerne leur mode de participation au GT, l option retenue par le GT serait de les faire participer à une partie du GT, tout en laissant une partie entre industriels.

9 Action N 7 (fin) : - Inviter le CNES (Patrick Saulnier) aux prochaines réunions du GT MIL-AEROSPACE Action AR/GR Action N 8 : - Trouver l interlocuteur et Inviter l ONERA aux prochaines réunions du GT MIL-AEROSPACE Action AR/GR et support de Tous 6 Point sur contacts avec autres acteurs marché MIL-AEROSPACE: Le sujet avait déjà été traité dans la réunion du SGT1&2 du matin. Les conclusions sont communiquées au GT. Bilan à Février 2014 : - Les contacts avec le GIFAS restent à établir de manière solide : peu de volonté de coopérer côté GIFAS - L adhésion croisée avec le Pôle ASTECH reste à valider de manière finale (Astech participe déjà aux réunions GT et SGT3) - Les contacts avec l ASD sont à établir ainsi qu avec le pôle AEROSPACE (2 ème priorité). Action N 9 : (équivalente à une action du SGT BIZDEV) - Mettre en œuvre un cadre de bonnes relations entre ACSIEL MIL-AEROSPACE et GIFAS Action AR/GR avec support de Tous Action N 10 : (équivalente à une action du SGT BIZDEV) - Mettre en œuvre (si possible) l adhésion croisée ACSIEL-Pôle ASTECH Action G. Rizzo 7 Actions du GT vis-à-vis des institutionnels et grand intégrateurs CNES/ ESA DGA Astrium-THALES- Sagem En ce qui concernent les donneurs d ordre ou grands intégrateurs, la position du GT est plus difficile à définir comme ils sont à la fois des grands clients des membres du GT mais également des fournisseurs de composants électroniques (pour certains d entre eux) et à ce titre, participants de plein droit au GT représentant la filière Electronique MIL-AEROSPACE. Les échanges entre fabricants de systèmes et fournisseurs de composants/sous-ensembles sont considérés comme également très enrichissants pour les deux parties. La proposition est donc d avoir des représentants en tant que participants au SGT BIZDEV.

10 Un représentant d ASTRIUM Space (Mr Jean-Luc MOURY) a d ailleurs donné son accord pour participer au prochain SGT BIZDEV. Ce point d ordre du jour a permis de définir un ensemble d actions, que partagent la quasi-totalité des participants et qui permettrait de représenter efficacement la filière Française des fabricants de composants électroniques, en particulier et de manière plus notable dans le cas du marché Spatial. - Objectif N 1 : Obtenir la cartographie des institutionnels : ESA, DGA, CNES, EDA afin de définir des points de contact plus efficaces pour ACSIEL comme pour les entreprises participantes et de mieux comprendre les modes de fonctionnement. Action N 11 : - Partager les informations existantes des différents participants Action en cours Objectif N 2 : A l ESA/ESCC (Composants), obtenir une meilleure représentativité de la filière au sein des différents groupes de Travail (CTB, ECSB/PSWG, ) auxquels participent déjà ST et ATMEL Action N 12 : - Définir les modes de représentativité du GT MIL-AEROSPACE au sein des groupes Composants de l ESA Action en cours Tous Voir 2 pour le bilan au 14/2 Action N 13 : - Partager avec le GT MIL-AEROSPACE les groupes de Travail ESA/ESCC connus Action T. Gouvernel et tous Voir 2 pour le bilan au 14/2 Objectif N 3 : Au sein de l ESA, trouver de meilleurs interlocuteurs pouvant parler des applications des Payload des satellites Action N 14 : Partager avec le GT MIL-AEROSPACE les interlocuteurs ESA connus concernant les différents types de Payload des satellites Action en cours Tous Voir 2 pour le bilan au 14/2 Objectif N 4 : Au sein des primes du Spatial (TAS, Astrium, ) trouver de meilleurs interlocuteurs pouvant parler des applications des Payload des satellites Action N 15: Partager avec le GT MIL-AEROSPACE les interlocuteurs Primes connus concernant les différentes types de Payload des satellites Action en cours Tous Voir 2 pour le bilan au 14/2 Objectif N 5 : Représenter ACSIEL au sein de l association Eurospace (utilisateurs de composants spatiaux avec TAS, Alter, TESAT, Astrium, ) avec droits de vote en tant que fabricants de composants spatiaux Action N 16 : Partager les informations au GT sur l association Eurospace et faire des propositions Action Tous en cours Voir 2 pour le bilan au 14/2

11 8 Evénements GT MIL-AEROSPACE : Afin de davantage faire le connaitre à l extérieur d ACSIEL, il est décidé sur proposition de G. Rizzo de faire réaliser par ACSIEL une plaquette de 4 pages du GT MIL-AEROSPACE (voir plaquette déjà réalisée sur le Gt Identification). Action N 20 : Faire réaliser par ACSIEL une plaquette du GT MIL-AEROSPACE Action G. Rizzo / A. Rougier La 6 ème édition de la JTE le 11 Juin 2014 aura lieu à la Cité de l Industrie et comprendra trois thèmes Automobile, Ferroviaire et Avionique/Spatial. Le prix pour le stand adhérents d ACSIEL est seulement de 1300 (6m²) avec invitation gratuite des clients. Une opportunité est proposée par le GT à ACSIEL pour la JTE qui serait d avoir une salle de présentation du GT et de ses adhérents aux participants de la JTE. Action N 21 : Faire valider par ACSIEL cette proposition du GT MIL-AEROSPACE Action G.Rizzo Concernant les conventions d affaires Proximum Defense&Security Days et Aerospace Days (4 jours en Septembre-Octobre 2013), le retour des participants (SYSTRONICS, RADIALL, RAKON) est mitigé. Les différentes conventions d affaires dont AEROMART Toulouse (Dec 14) et Aerospace Tech Days (Rhône- Alpes Fev 14) ne recueillent donc pas un support de l ensemble des membres. Le Salon du Bourget 2015 et RADECS/NSRec Juillet 2014 ainsi qu EUROSATORY restent des événements privilégiés sur lesquels il est souhaité une implication (type stand mutualisé ou événement spécial) du GT MIL-AEROSPACE. Une proposition faite par le GT est d organiser la prochaine réunion du SGT3 à ce salon avec comme thème la Gestion des Irradiations et d inviter un expert du CNES sur le sujet (Mr Robert Ecoffey) Action N 22 : Organiser cette participation éventuelle du GT/SGT3 à RADECS/NSRec Action Tous Action N 17 (RAPPEL) : - Proposer des types d action ACSIEL-GT MIL-AEROSPACE pour ces quatre événements 2014 et 2015 JTE 2014 / Bourget 2015 / Eurosatory Juin 2014 / Radecs/NSRec Juillet 2014 Action en cours Tous 9 Autres points : RAS Fin de la 7 ème réunion plénière du Groupe de travail Mil Aerospace Le Président du Groupe de Travail Alain ROUGIER

SOUS-GROUPE DE TRAVAIL SGT BIZDEV (SGT 1&2) DU GT MIL AEROSPACE. COMPTE RENDU 8 ème Réunion du 29 Octobre 2014 A l Espace Hamelin Paris 16ème

SOUS-GROUPE DE TRAVAIL SGT BIZDEV (SGT 1&2) DU GT MIL AEROSPACE. COMPTE RENDU 8 ème Réunion du 29 Octobre 2014 A l Espace Hamelin Paris 16ème AR-V1 SOUS-GROUPE DE TRAVAIL SGT BIZDEV (SGT 1&2) DU GT MIL AEROSPACE COMPTE RENDU 8 ème Réunion du 29 Octobre 2014 A l Espace Hamelin Paris 16ème La réunion s est tenue sous la Présidence de M. Alain

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité Aerospace Valley Performances Industrielles Formations Collectives (PIFOCO) Cahier des charges pour une offre de sessions de formation lean. N 271 Sommaire Sommaire... 2 1-Aerospace

Plus en détail

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires du Centre de réadaptation de Mulhouse Historique: Issu du milieu industriel, j ai entrepris une reconversion professionnelle en 1998

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE REUNION DU COMITE DIRECTEUR D ACSIEL Tenue le 8 avril 2015 A l Espace Hamelin Paris

COMPTE-RENDU DE REUNION DU COMITE DIRECTEUR D ACSIEL Tenue le 8 avril 2015 A l Espace Hamelin Paris GR 20/04/2015 PV n 9 COMPTE-RENDU DE REUNION DU COMITE DIRECTEUR D ACSIEL Tenue le 8 avril 2015 A l Espace Hamelin Paris Présents ou représentés STMICROELECTRONICS AIRBUS Defence and Space DOLPHIN INTEGRATION

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du 13 septembre 2013

Compte rendu de la réunion du 13 septembre 2013 CLUB Semiconducteurs 23.09.2013 Compte rendu de la réunion du 13 septembre 2013 Liste des participants (annexe 1) 1 Jean-Luc ESTIENNE - Président du Club Semiconductors - accueille Gilles RIZZO pour sa

Plus en détail

Adhérer à la Chambre Professionnelle du Conseil :

Adhérer à la Chambre Professionnelle du Conseil : Adhérer à la Chambre Professionnelle du Conseil : Partager / Mutualiser pour : - S enrichirdes échanges, benchmark, expériences et savoir-faire partagés, synergies commerciales, complémentarités de missions

Plus en détail

formation 2012 Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes»

formation 2012 Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes» Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes» FORMA-CLLAJ formation 2012 / /Directeurs // Responsables // Élus // Cadres administratifs // Agents de collectivités territoriales

Plus en détail

LE MONDE DE LA GRANDE DISTRIBUTION ET LE REVE, ENFIN REALITE, DE LA VISION 360 DE SES CLIENTS?

LE MONDE DE LA GRANDE DISTRIBUTION ET LE REVE, ENFIN REALITE, DE LA VISION 360 DE SES CLIENTS? LE MONDE DE LA GRANDE DISTRIBUTION ET LE REVE, ENFIN REALITE, DE LA VISION 360 DE SES CLIENTS? Soutenance 3 décembre 2012 Auteur : Isabelle Maloizel Directeur de thèse : Monsieur Michel Bellanger Responsable

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Réseau rural de Basse-Normandie Groupe de travail thématique : «Bien gérer l'espace en milieu

Plus en détail

CHARTE ADHERENT. Version 2013 Publiée par l UNFEA LES GARANTIES D UN ENGAGEMENT FORT

CHARTE ADHERENT. Version 2013 Publiée par l UNFEA LES GARANTIES D UN ENGAGEMENT FORT Version 2013 Publiée par l UNFEA LES GARANTIES D UN ENGAGEMENT FORT PREAMBULE Le client d un fabricant d étiquettes adhésives labellisé UNFEA est assuré que : son fournisseur s engage sur des actions répondant

Plus en détail

Entretiens Enseignants-Entreprises de l Institut de l Entreprise. Quel sont les atouts des entreprises françaises pour relancer la croissance?

Entretiens Enseignants-Entreprises de l Institut de l Entreprise. Quel sont les atouts des entreprises françaises pour relancer la croissance? Entretiens Enseignants-Entreprises de l Institut de l Entreprise Quel sont les atouts des entreprises françaises pour relancer la croissance? Jouy-le-Moutier, Campus de formation de Veolia Environnement,

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

24 ème. Présentation de l association. Jeudi 10 janvier 2013. Ensemble, plus vite, plus haut

24 ème. Présentation de l association. Jeudi 10 janvier 2013. Ensemble, plus vite, plus haut Ensemble, plus vite, plus haut Présentation de l association 24 ème Jeudi 10 janvier 2013 Le Pôle Aéronautique en Poitou-Charentes Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et d'aérotechnique (ENSMA) Téléport

Plus en détail

RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DATE : 12 MARS 2013, DE 12H00 À 13H00 PAR TÉLÉCONFÉRENCE ORDRE DU JOUR 12h00 12h02 12h04 12h06 12h10 à 12h15 Partie 1 : Introduction 1. Ouverture, mot de bienvenue 2.

Plus en détail

Conférence d Oslo. Présentation générale des premières décisions à adopter. par le Comité de suivi de la convention. par Marie-Françoise Glatz

Conférence d Oslo. Présentation générale des premières décisions à adopter. par le Comité de suivi de la convention. par Marie-Françoise Glatz Conférence d Oslo Présentation générale des premières décisions à adopter par le Comité de suivi de la convention par Marie-Françoise Glatz Le Comité de suivi va devoir, dès sa première réunion, travailler

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

Participation aux groupements de consommateurs SwissElectricity, ci-après «le groupe» ou «groupement»

Participation aux groupements de consommateurs SwissElectricity, ci-après «le groupe» ou «groupement» Participation aux groupements de consommateurs SwissElectricity, ci-après «le groupe» ou «groupement» Résultat : 1. Obtenir les meilleures conditions d approvisionnement possibles, en termes de prix, de

Plus en détail

Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/WG.4/2012/1 Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 25 mai 2012 Français Original: anglais Groupe de travail intergouvernemental

Plus en détail

PROCES VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU CERCLE DES EPARGNANTS DU VENDREDI 9 SEPTEMBRE 2011

PROCES VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU CERCLE DES EPARGNANTS DU VENDREDI 9 SEPTEMBRE 2011 PROCES VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU CERCLE DES EPARGNANTS DU VENDREDI 9 SEPTEMBRE 2011 L assemblée générale ordinaire du Cercle des Epargnants s est réunie, sur convocation du Président

Plus en détail

Plan de Communication Après Life

Plan de Communication Après Life Numéro du projet LIFE LIFE08 ENV/F/000492 Plan de Communication Après Life Livrable 6.13 : CORINE Contenu I. Le projet CORINE : vers de nouveaux objectifs... 3 II. Atteindre les objectifs 2030... 4 III.

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES 1) Introduction Dans le cadre de son PDI (Plan de Développement International), le Cluster EDIT a mis en place une action nommée

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués Pôle de compétitivité Aerospace Valley Cahier des charges Définition de la Vision «Aerospace Valley 2018» Cahier des Charges n 15-ADMIN-CS-208

Plus en détail

MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles

MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles Les différentes stratégies de pérennisation : étude menée par Edf avec ISO Ingénierie MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles Par Matthieu Bresciani 10/06/2010 Journée Club Automation MCO des systèmes

Plus en détail

A 3D M KIT MÉDIA 2016. magaz ne. Fabrication Additive / Impression 3D / Prototypage rapide / Développement Produit

A 3D M KIT MÉDIA 2016. magaz ne. Fabrication Additive / Impression 3D / Prototypage rapide / Développement Produit A 3D M magaz ne KIT MÉDIA 2016 Fabrication Additive / Impression 3D / Prototypage rapide / Développement Produit INTRODUCTION Le marché mondial et européen de la fabrication additive et du prototypage

Plus en détail

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation Centre Hospitalier d Argenteuil (95) F. Lémann, PH-coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins Co-facilitateur

Plus en détail

Guide du Crédit Impôt Innovation ACSIEL 1 ére édition

Guide du Crédit Impôt Innovation ACSIEL 1 ére édition Guide du Crédit Impôt Innovation ACSIEL 1 ére édition En collaboration avec ACIES Consulting Group www.acies-cg.com 2015 - Guide Crédit Impôt Innovation ACSIEL 1ère édition Tous droits réservés 2015 Guide

Plus en détail

a pour objectif de faciliter les démarches administratives des membres des Conseils de quartier du 13e.

a pour objectif de faciliter les démarches administratives des membres des Conseils de quartier du 13e. Le pôle démocratie locale : Eric TAVER Adjoint au Maire chargé des questions relatives à la démocratie locale et aux Conseils de quartier erictaver@parisfr Charlotte DEBOEUF Chargée de mission Sécurité,

Plus en détail

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration Re sume de l e valuation pe riodique de la maı trise en administration: concentrations en finance, en intervention et changement organisationnel, en gestion du commerce e lectronique et en marketing Description

Plus en détail

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier :

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier : Filière métier : Fiche de poste Présentation du poste Intitulé de poste Coefficient de référence CCN51 Métier CCN51 Poste du supérieur hiérarchique Direction de rattachement Localisation géographique IDE

Plus en détail

Compte rendu de la deuxième réunion du Conseil d administration:

Compte rendu de la deuxième réunion du Conseil d administration: Compte rendu de la deuxième réunion du Conseil d administration: Date et lieu: le 18/09/14 à 18h00 salle 249 Atrium, Campus Jussieu. Le conseil d administration est présidé par Mr Paul Gersberg en qualité

Plus en détail

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Genèse du projet Les diagnostics Le premier groupe de travail s est réuni à la suite de la restitution d un diagnostic social réalisé sur le quartier Amiraux

Plus en détail

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC Partie 1 : Évaluer le marché (21 points) 1. Établir un diagnostic de ces deux segments de marché. Conclure. (11 points) Diagnostic : 8 points. Marché du bâtiment

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/CECI/CONF.10/1 Distr. générale 23 novembre 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de la coopération et de l intégration

Plus en détail

Le Crédit Impôt Innovation : une opportunité pour le design. Fevrier 2015

Le Crédit Impôt Innovation : une opportunité pour le design. Fevrier 2015 Le Crédit Impôt Innovation : une opportunité pour le design. Fevrier 2015 Fédération des Designers Industriels Le 2 décembre 2014, la FéDI organisait à Lyon une réunion d information sur le Crédit Impôt

Plus en détail

Club Etablissements Financiers & Assurances

Club Etablissements Financiers & Assurances Club Etablissements Financiers & Assurances Enquête sur le thème «PME banque : vers une recomposition de l équilibre relationnel liée aux évolutions réglementaires Bâle III» Présentation des résultats,

Plus en détail

Compte-rendu réunion de réseau des référents alternance le 29 juin 2015 à la ML de Mitry Mory

Compte-rendu réunion de réseau des référents alternance le 29 juin 2015 à la ML de Mitry Mory Compte-rendu réunion de réseau des référents alternance le 29 juin 2015 à la ML de Mitry Mory Comme chaque année une réunion de réseau a été organisée entre référents alternance des Missions Locales du

Plus en détail

COMMISSION INTERNATIONALE Mardi 6 mars 2012

COMMISSION INTERNATIONALE Mardi 6 mars 2012 COMMISSION INTERNATIONALE Mardi 6 mars 2012 Une ambition : Être connu et reconnu, en France comme à l international, comme la référence incontournable dans notre domaine. Pour un plan d actions : 1. Développer

Plus en détail

Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp

Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp D après une initiative de Champ AGJIR Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp www.remplachamp.fr Contacts : Sylvain DURIEZ, Président de Champ AGJIR, president@champagjir.fr Jacques

Plus en détail

Recommandation AMF n 2012-05 Les assemblées générales d actionnaires de sociétés cotées

Recommandation AMF n 2012-05 Les assemblées générales d actionnaires de sociétés cotées Recommandation AMF n 2012-05 Les assemblées générales d actionnaires de sociétés cotées Textes de référence : articles L.225-38, L.225-39, L.225-40, L.225-96, L.225-98, L.225-100, L.225-102-1 L.225-105,

Plus en détail

GROUPE D ANIMATION du CT69 Réunion du 2 mars 2015

GROUPE D ANIMATION du CT69 Réunion du 2 mars 2015 COMITE TERRITORIAL RHÔNE GROUPE D ANIMATION du CT69 Réunion du 2 mars 2015 Présents : André CUERQ (par tel), Brigitte COMBAL, Julie ESPINAS, Mathilde SANCHEZ, Alain GODARD, Marie Jo PARRON, Fanny VERKARRE,

Plus en détail

Appel à exposition de produits éco-conçus

Appel à exposition de produits éco-conçus Appel à exposition de produits éco-conçus Colloque Eco-conception 2016 Les 2 et 3 mai 2016 à St-Etienne Co organisateurs : : Le présent document constitue le cahier des charges de l appel à projets «Exposition

Plus en détail

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise En convention avec la chaire Ecole Polytechnique Thales «Ingénierie des systèmes complexes» Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise Etude de cas: Transformation d un Système d Information Philippe

Plus en détail

LA LETTRE QUALITE DE LA DOUANE

LA LETTRE QUALITE DE LA DOUANE LA LETTRE QUALITE DE LA DOUANE Décembre 2013 N 001 Sommaire Editorial - Editorial.. 1 - Les échos de la démarche Qualité...... 2 - Focus 5 - Champagne : Exemple à Suivre.. 6 Production : Sous-direction

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

CREER DES LIENS ENTRE OPC ET ONN POUR LA REUSSITE DES EXPORTATIONS

CREER DES LIENS ENTRE OPC ET ONN POUR LA REUSSITE DES EXPORTATIONS CREER DES LIENS ENTRE OPC ET ONN POUR LA REUSSITE DES EXPORTATIONS 1 SÉANCE 4: CHAMP D APPLICATION DES EXIGENCES QUALITÉ Présentateur: Emile K. AIFA Date: 4 Mai 2015 Lieu: Ouagadougou I RÔLE, STRUCTURE

Plus en détail

Conférence des Parties à la Convention-cadre de l OMS pour la lutte antitabac Sixième session, Moscou (Fédération de Russie), 13-18 octobre 2014

Conférence des Parties à la Convention-cadre de l OMS pour la lutte antitabac Sixième session, Moscou (Fédération de Russie), 13-18 octobre 2014 Conférence des Parties à la Convention-cadre de l OMS pour la lutte antitabac Sixième session, Moscou (Fédération de Russie), 13-18 octobre 2014 JOURNAL N 4 Jeudi 16 octobre 2014 Le Journal ne constitue

Plus en détail

Système de Management par la Qualité

Système de Management par la Qualité Système de Management par la Qualité Rapport Technique Référence Rédigé par MAN-01 Jérémie Dhennin Nombre de pages 9 Le 23 juillet 2015 Diffusion non restreinte ELEMCA SAS / RCS Toulouse 790 447 866 425,

Plus en détail

Programme "Conception et simulation" COSINUS Edition 2009. Projet

Programme Conception et simulation COSINUS Edition 2009. Projet Projet Numéro d'ordre du projet : Acronyme du projet : Titre du projet : Coordonnateur du projet (nom/laboratoire) : Thématique principale : Montant total de l'aide demandée (en k ) : Durée du projet :

Plus en détail

BATIMAT 2015. Le BIM par Bouygues Bâtiment Habitat Social. Le BIM par Bouygues Bâtiment - Habitat Social. 3 novembre 2015

BATIMAT 2015. Le BIM par Bouygues Bâtiment Habitat Social. Le BIM par Bouygues Bâtiment - Habitat Social. 3 novembre 2015 BATIMAT 2015 Le BIM par Bouygues Bâtiment Habitat Social 3 novembre 2015 Introduction Le BIM chez Bouygues Bâtiment Île-de-France Habitat Social Avant de parler de BIM, une très rapide présentation de

Plus en détail

AIMAF Business Charte et règlement intérieur 2012/2013.

AIMAF Business Charte et règlement intérieur 2012/2013. AIMAF Business Charte et règlement intérieur 2012/2013. 1 / 5 Article 1 : Les objectifs Le «AIMAF Business» est une initiative de l AIMAF qui a pour objet : - Rassembler les chefs d entreprise, les indépendants,

Plus en détail

Auto-évaluation Unicom 2012 Rapport de synthèse

Auto-évaluation Unicom 2012 Rapport de synthèse Auto-évaluation Unicom 2012 Rapport de synthèse Mai 2014 Introduction Contexte L auto-évaluation d Unicom entre en résonance avec deux autres projets: Le concept de communication qui fixe la stratégie

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

Atelier n 1 3ème session

Atelier n 1 3ème session Atelier n 1 3ème session Thématique : Mobilité Interne Synthèse Relevé de discussion 30 janv 2012 Ressources Humaines Groupe Co construction GPEC 2012 Retour sur le dispositif Espace Mobilité 2004 2005

Plus en détail

Projets de groupements hospitaliers de territoire Les GHT. CME 8 septembre 2015

Projets de groupements hospitaliers de territoire Les GHT. CME 8 septembre 2015 Projets de groupements hospitaliers de territoire Les GHT CME 8 septembre 2015 Pourquoi les GHT? Un GHT s inscrit dans la Stratégie Nationale de Santé projet médical partagé (PMP) par les établissements,

Plus en détail

Présentation des formations courtes en Architecture d Entreprise

Présentation des formations courtes en Architecture d Entreprise Soirée Thématique Mercredi 5 novembre 2014 "Comment architecturer efficacement un système de systèmes?" Présentation des formations courtes en Architecture d Entreprise CESAMES est en convention avec la

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

Cahier des charges Projet CRM Po le Fibres/ Energivie

Cahier des charges Projet CRM Po le Fibres/ Energivie Cahier des charges Projet CRM Po le Fibres/ Energivie Philippe Jacglin Pôle Fibres/Energivie 03 mars 2015 Version V3 1. Présentation du pôle Fibres/Energivie Le Pôle de compétitivité Fibres-Energivie est

Plus en détail

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance P RO - enfance Plateforme Romande pour l accueil de l enfance Rapport de la phase d analyse 1. Résumé Le présent document contient la description du déroulement et des résultats de la phase d analyse des

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements

Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement La République de Madagascar Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements Thème : Les Nouvelles Approches

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

Charte de la concertation territoriale

Charte de la concertation territoriale LIGNE A GRANDE VITESSE POITIERS-LIMOGES Charte de la concertation territoriale La présente charte constitue le cadre de la démarche de la concertation territoriale conduite par Réseau ferré de France Elle

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE JUIN 2014

DOSSIER DE PRESSE JUIN 2014 DOSSIER DE PRESSE JUIN 2014 2/9 SOMMAIRE PRESENTATION DE BAAS... 3 Les missions de BAAS... 3 Les membres de BAAS... 3 PRESENTATION DU PRIX AERONAUTIQUE ET ESPACE AQUITAINE... 5 La création du Prix... 5

Plus en détail

Mieux appréhender le fonctionnement, les pouvoirs et missions du CVS

Mieux appréhender le fonctionnement, les pouvoirs et missions du CVS Projet soutenu par l ARS dans le cadre de la démocratie sanitaire Mieux appréhender le fonctionnement, les pouvoirs et missions du CVS Mercredi 25 juin 2014 C est quoi un CVS? OBJECTIF DE LA LOI : promouvoir

Plus en détail

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015 Séminaire 2015 - avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes Relevé de conclusions 6 février 2015 Sémaphore - Cébazat sommaire I. Continuité sur la construction du projet stratégique II. Echanges entre

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1107413L/Bleue-1 -------- ETUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1107413L/Bleue-1 -------- ETUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord de coopération entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement

Plus en détail

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE URL d origine du document : http://talcod.net/?q=node/59 Juillet 2011 - version 1.0 Licence Creative Commons BY-SA

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

Votre appréciation sur l ensemble de la journée (accueil, pauses, déjeuner, organisation générale et appréciation générale)

Votre appréciation sur l ensemble de la journée (accueil, pauses, déjeuner, organisation générale et appréciation générale) FICHE D EVALUATION 5ème Forum Inter Consultants Grand Delta Conseils Vendredi 24 septembre 2004 A la Baume lès Aix Cette enquête est sur un effectif très réduit 24 réponses sur 35 présents.on ne peut pas

Plus en détail

Cahier des charges Relations Presse

Cahier des charges Relations Presse Digne-les-Bains, le 15/04/2015 Dossier suivi par Eric OLIVE Pôle Promotion & Communication eric.olive@alpes-hauteprovence.com OBJET : Cahier des charges Relations Presse Madame, Monsieur, Je vous serais

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

CHSCT DIR EST PROJET DE PROCES VERBAL SEANCE DU 24 SEPTEMBRE 2008

CHSCT DIR EST PROJET DE PROCES VERBAL SEANCE DU 24 SEPTEMBRE 2008 PROJET DE PROCES VERBAL CHSCT DIR EST SEANCE DU 24 SEPTEMBRE 2008 PRESENTS : Président : Pour la Direction : - Jean-Matthieu VIDAL DE LA BLACHE - Viviane FAIVRE Membres présents (*) : - Catherine DE CARLI

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Eoljoux, point de la situation

Eoljoux, point de la situation Eoljoux, point de la situation Mardi 12 janvier 2012 Casino du Brassus Sommaire 1. Introduction, rappel 2. Le PPA Eoljoux 3. La planification cantonale 2 4. Les démarches entreprises 5. La suite 6. Conclusions

Plus en détail

LE HUB DE LA FINANCE GUIDE UTILISATEUR DE LA PLATEFORME FONDS PROPRES POUR LES EXPERTS COMPTABLES

LE HUB DE LA FINANCE GUIDE UTILISATEUR DE LA PLATEFORME FONDS PROPRES POUR LES EXPERTS COMPTABLES LE HUB DE LA FINANCE GUIDE UTILISATEUR DE LA PLATEFORME FONDS PROPRES POUR LES EXPERTS COMPTABLES 1 1) LA CREATION D UN POLE D ORIENTATION FINANCIERE EN RHONE-ALPES LA GENESE La création de ce pôle de

Plus en détail

RENCONTRE D INFORMATION : Mutuelle et complémentaire santé

RENCONTRE D INFORMATION : Mutuelle et complémentaire santé En 2015, Cezam Ile-de-France propose à ses adhérents un programme de formation des élus, en lien avec les formateurs de Cezam Alsace. Cette nouveauté a pour objet de vous donner la possibilité d'acquérir,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE Contact Presse : Aurélie CARAYON / Amandine VERDASCA 2 DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL SOMMAIRE 1 Aficar simplifie l automobile d entreprise

Plus en détail

Projet ITGDO AeroSpace Filière Stratégique Aéronautique & RFID

Projet ITGDO AeroSpace Filière Stratégique Aéronautique & RFID Projet ITGDO AeroSpace Filière Stratégique Aéronautique & RFID 1 LA VISION DU PROGRAMME Outillage Pièce Moyens indus. Moyens de Servitude Capteurs sans fil Container T R T D O N N E E S Non Flyable Flyable

Plus en détail

Boostez votre entreprise: osez l international! Animation : Jacques Ramon

Boostez votre entreprise: osez l international! Animation : Jacques Ramon 3 ème édition - 28 mai 2009 Boostez votre entreprise: osez l international! Animation : Jacques Ramon Atelier 2 «Travailler en réseau pour le développement économique» Une vision de collaboration transfrontalière

Plus en détail

Cluster labellisé «Grappes d Entreprises»

Cluster labellisé «Grappes d Entreprises» Cluster labellisé «Grappes d Entreprises» Concourir au développement de la filière aéronautique auvergnate Faire connaître les savoir faire industriels aéronautiques régionaux Valoriser et fédérer nos

Plus en détail

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes ENQUÊTE Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes INTRODUCTION Jean-Paul Babey Président du Syndicat 10 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 : LES MEMBRES Enquête

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité Aerospace Valley Cahier des charges Prestation de consultant Action collective COMETES Collaboration et Organisation pour un Meilleure Entente Transverse des Entreprises du Spatial

Plus en détail

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication.

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication. Axe 1.1 : Création d une destination «Gironde» Action 1.1.1 : Lancement d une étude sur l image et le positionnement marketing de la Gironde La Gironde a des images, des sites touristiques Cependant, il

Plus en détail

AIDE AU DOCUMENT UNIQUE Etude de satisfaction et d impact de sessions d information réalisées en service interentreprises

AIDE AU DOCUMENT UNIQUE Etude de satisfaction et d impact de sessions d information réalisées en service interentreprises Congrès CISME 21 octobre 2010 AIDE AU DOCUMENT UNIQUE Etude de satisfaction et d impact de sessions d information réalisées en service interentreprises Magali DIDOT Bertrand LIBERT Serge MESONIER AMETIF

Plus en détail

Délégation Française A l occasion des Aerospace and Defense Meetings Torino 2013

Délégation Française A l occasion des Aerospace and Defense Meetings Torino 2013 AÉRONAUTIQUE Italie Délégation Française A l occasion des Aerospace and Defense Meetings Torino 2013 Programme version du 15/10/2013 Turin Mardi 22 au Jeudi 24 octobre 2013 UBIFRANCE Paris Brice ROBIN

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

Eléments pour l animation l réunion du 16 Septembre 2010. http://www.plmlab.fr. v0.4 du 13 Septembre 2010

Eléments pour l animation l réunion du 16 Septembre 2010. http://www.plmlab.fr. v0.4 du 13 Septembre 2010 Eléments pour l animation l de la réunion du 16 Septembre 2010 http://www.plmlab.fr v0.4 du 13 Septembre 2010 1 Ordre du jour de la réunion 14h00 15h15 Présentation de la démarche et du projet d association

Plus en détail

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Page 2 L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Lionel MELETON Pôle PID Cetim L économie circulaire en quelques mots Page 3 Pour mémoire, l économie

Plus en détail

COMITE DE PILOTAGE RESEAU RURAL REGIONAL CORSE 28/03/2014 Corte Centre social A Rinascita

COMITE DE PILOTAGE RESEAU RURAL REGIONAL CORSE 28/03/2014 Corte Centre social A Rinascita COMITE DE PILOTAGE RESEAU RURAL REGIONAL CORSE 28/03/2014 Corte Centre social A Rinascita Compte Rendu Présents : PINASCO Florence SMPB 04 95 56 28 89 paysdebalagne@orange.fr BOULANGER Albert CDI 06 80

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

Gestion de Projets Déploiement à l APC et Retour d expériences

Gestion de Projets Déploiement à l APC et Retour d expériences Gestion de Projets Déploiement à l APC et Retour d expériences olivetto@apc.univ-paris7.fr 27/11/2013 Gestion de Projets à l APC 1 Gestion de Projets à l APC Plan de la présentation Gestion de projets

Plus en détail

«USER.NET» PATIENT NUMÉRIQUE

«USER.NET» PATIENT NUMÉRIQUE «USER.NET» PATIENT NUMÉRIQUE Dossier de présentation Comité Scientifique Sous la Présidence du Prof. Philippe Kolh OZCONSULTING Une Communauté réunissant les hôpitaux belges leaders en IT médicale 6 à

Plus en détail

HPCBIG DATASIMULATION

HPCBIG DATASIMULATION INNOVATION BY SIMULATION SIMULER POUR INNOVER le rendez-vous international The international meeting HPCBIG DATASIMULATION 23 & 24 juin/june 2015 ECOLE POLYTECHNIQUE PALAISEAU - FRANCE www.teratec.eu DOSSIER

Plus en détail

Construction d une progression pédagogique

Construction d une progression pédagogique Construction d une progression pédagogique Enseignement technologique transversal en 1 re STI2D IA-IPR STI Paris - Réunion du 6 mars 2012 - lycée Raspail 1 L objectif visé A partir des Programme Centres

Plus en détail

AIFM/MIFID :vers une harmonisation règlementaire?

AIFM/MIFID :vers une harmonisation règlementaire? AIFM/MIFID :vers une harmonisation règlementaire? Laurence Caron-Habib Responsable Affaires Publiques, BNP Paribas Securities Services JIR ASFFOR 18 septembre 2014 1 Agenda Introduction Directive AIFM

Plus en détail

De meilleures statistiques pour des vies meilleures. PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle

De meilleures statistiques pour des vies meilleures. PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle De meilleures statistiques pour des vies meilleures PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle Présentation de PARIS21 PARIS21 est l acronyme de l anglais Partnership in

Plus en détail