Carte d identité du secteur de la mutualité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Carte d identité du secteur de la mutualité"

Transcription

1 Carte d identité du secteur de la mutualité Données mises à jour- DADS 2010 Mickaële Molinari-Perrier, Céreq Octobre

2 SOMMAIRE RAPPEL DE LA COMMANDE LES ENTREPRISES, LES ETABLISSEMENTS ET LES EFFECTIFS SALARIES EN LA TAILLE DES ENTREPRISES LA TAILLE DES ETABLISSEMENTS L ACTIVITE PRINCIPALE EXERCEE PAR L ETABLISSEMENT L ACTIVITE PRINCIPALE DETAILLEE EXERCEE PAR L ETABLISSEMENT LA LOCALISATION GEOGRAPHIQUE DES ETABLISSEMENTS LES CARACTERISTIQUES DES EMPLOIS LA CATEGORIE SOCIOPROFESSIONNELLE LA CATEGORIE SOCIOPROFESSIONNELLE DETAILLEE LA CATEGORIE SOCIOPROFESSIONNELLE DETAILLEE SELON LA TAILLE DE L ENTREPRISE LE TEMPS PARTIEL LE TEMPS DE TRAVAIL SELON L ACTIVITE PRINCIPALE DETAILLEE EXERCEE PAR L ETABLISSEMENT LE TEMPS PARTIEL SELON LA CATEGORIE SOCIOPROFESSIONNELLE ET L ACTIVITE LE TEMPS PARTIEL SELON LA CATEGORIE SOCIOPROFESSIONNELLE DETAILLEE LE TEMPS PARTIEL SELON LE SEXE LE TEMPS PARTIEL SELON L AGE LE TEMPS DE TRAVAIL SELON LA TAILLE DE L ENTREPRISE LE TEMPS DE TRAVAIL SELON LA TAILLE DE L ETABLISSEMENT LE STATUT LE CONTRAT DE TRAVAIL LES CARACTERISTIQUES DES PERSONNES OCCUPEES L AGE L AGE DES SALARIES SELON L ACTIVITE DE L ETABLISSEMENT POIDS DES SALARIES DE 50 ANS OU PLUS SELON LA CATEGORIE SOCIOPROFESSIONNELLE ET L ACTIVITE L AGE SELON L ACTIVITE PRINCIPALE DETAILLEE EXERCEE PAR L ETABLISSEMENT L AGE SELON LA CATEGORIE SOCIOPROFESSIONNELLE DETAILLEE L AGE SELON LA TAILLE DE L ENTREPRISE LE SEXE LE SEXE SELON L ACTIVITE PRINCIPALE DETAILLEE EXERCEE PAR L ETABLISSEMENT LE SEXE SELON LA CATEGORIE SOCIOPROFESSIONNELLE DETAILLEE LE SEXE DES SALARIES SELON L ACTIVITE DE L ETABLISSEMENT LE NIVEAU DE DIPLOME ANNEXES ANNEXE 1 : TABLEAUX SUPPLEMENTAIRES ANNEXE 2 : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT D UNE EXPLOITATION SUR MESURE : DECLARATION ANNUELLE DE DONNEES SOCIALES ANNEXE 3 : COMMANDE DE TRAITEMENTS STATISTIQUES DES FICHIERS DADS ADRESSEE A L INSEE

3 Rappel de la commande (cf note méthodologique explicative jointe) A la demande de l observatoire de l emploi et des métiers en mutualité, le Céreq a réalisé la mise à jour de la carte d identité du secteur à partir d une exploitation de la source DADS Ce travail avait déjà été confié au Céreq dans le passé. En 2008, un travail méthodologique avait permis d identifier le champ du secteur de la mutualité à partir de l activité principale exercée par l entreprise et de son statut juridique. Définition du secteur de la mutualité Le secteur de la mutualité se définit comme l ensemble des organismes régis par le code de la mutualité. Dans les bases de données statistiques publiques qui peuvent être questionnées à partir des caractéristiques des entreprises, il comprend l ensemble des entreprises qui répondent à l un des deux critères suivants : l activité principale exercée par l entreprise est codée «660G Assurance relevant du code de la mutualité» dans la nomenclature des activités françaises (NAF) de l INSEE ; le statut juridique de l entreprise est codé «8210 Mutuelle» dans la nomenclature des catégories juridiques d entreprise de l INSEE. Cette définition avait été retenue après un travail d investigation important réalisé en 2007 qui, partant du fichier de l ACAM, est passé par des sirenages 1, (pour vérifier les codes SIREN et repérer les codes activité principale et statut juridique des entreprises présentes dans le fichier), des enrichissements successifs (pour connaître les caractéristiques des établissements et des entreprises du fichier ACAM ainsi que celles des entreprises et des établissements ayant les mêmes codes activité principale et catégorie juridique) des comptages, et des confrontations avec la liste des adhérents de l UGEM complétées par des contacts téléphoniques. (Cf. note méthodologique de fin de mission d accompagnement de l observatoire des emplois et métiers en mutualité pour la mise en place d une base de données sociales et l élaboration d une carte d identité du secteur - Nathalie Aguettant-Céreq-septembre 2008). Une actualisation de ces données a été effectuée en 2010, toujours à la demande de l observatoire à partir des bases DADS-INSEE 2006 et L impact du changement de nomenclature d activité sur la définition du périmètre du secteur de la mutualité Depuis 2008 le changement de nomenclature (passage à la NAF rév2) a obligé les utilisateurs à mettre à jour leurs données. La rénovation de la NAF s'inscrit dans un processus ambitieux de révision d'ensemble des nomenclatures d'activités et de produits aux niveaux mondial, européen et français. L objectif est surtout d uniformiser et d actualiser des codifications afin de favoriser des 1 Sirenage : opération réalisée par le service Sirene de l INSEE qui consiste à valider les codes SIREN et SIRET d un fichier, apporter des informations complémentaires sur les entreprises et procéder à différents enrichissements : repérer et renseigner les établissements appartenant à ces entreprises, repérer et renseigner les entreprises et les établissements ayant les mêmes codes activités et catégories juridiques. 3

4 analyses sectorielles sur des entreprises du monde entier. La taille de la nouvelle NAF 2008 est un peu plus importante que celle de la précédente (732 codes, contre 712 pour l ancienne NAF de 2003).La nomenclature française se rapproche de la nomenclature européenne : la refonte de la NACE et son affinement (615 classes contre 514 actuellement) permettent de prendre en compte certaines spécificités structurelles françaises et rendent ainsi inutile l'ajout de subdivisions purement nationales. La forme de codification de la NAF sur 4 positions est donc abandonnée au profit d'une codification sur 5 positions (code NACE à 4 chiffres complété par une position spécifique nationale, sous forme de lettre). Ainsi, un code NAF rév 1.1 (année 2003) peut se voir attribuer un ou plusieurs nouveaux codes NAF rév 2 (année 2008). La comparaison des deux codifications montre que seuls 418 codes de la NAF rév 1.1 ont une seule équivalence en code NAF rév 2. En d autres termes, près de 6 codes sur 10 sont simplement transposés. Et donc, 4 codes sur 10 sont éclatés en une multitude de codes plus précis. Dans le secteur de la mutualité le passage à la nouvelle NAF a conduit à agréger les anciens codes NAF rév1 66.0G (assurance relevant du code de la mutualité) et 60.0E (assurance dommages) en un nouveau code NAF rév Z (autres assurances). Redéfinition du champ du secteur de la mutualité Les conclusions de la note méthodologique réalisée en 2008 par le Céreq, montraient qu il était possible de définir au plus près le champ de la mutualité en utilisant deux critères : la catégorie juridique et l activité de l entreprise. Le tableau 1 ci-dessous permet d observer les variations d effectifs en utilisant un croisement ou non de ces deux critères. Tableau 1 : Nombre d entreprises, nombre d établissements et effectifs selon le critère retenu entreprises dont le statut juridique est codé 8210 par l'insee entreprises dont l'activité principale est codée 660G et le statut juridique n'est pas codé 8210 par l'insee entreprises dont l'activité principale est codée 660G ou le statut juridique est codé 8210 par l'insee Nombre d'entreprises Nombre d'établissements Effectifs Répartition en pourcentage : Nombre d'entreprises 97,8% 2,2% 100,0% Nombre d'établissements 98,4% 1,6% 100,0% Effectifs 97,4% 2,6% 100,0% Source Insee DADS

5 Selon les critères retenus (activité de l entreprise ou catégorie juridique), en 2007 le nombre d entreprises employeuses était estimé à 1 053, le nombre d établissements à et le nombre de à On observe que l utilisation du seul critère de la catégorie juridique sous-estime légèrement ces effectifs (2% environ). Etant donnée la difficulté à identifier les activités d assurance relevant du code de la mutualité dans la nouvelle NAF rév2 avec le code 65.12Z (autres assurances), seul est retenu le statut juridique de l entreprise comme critère de sélection dans l approximation du champ du secteur de la mutualité pour les données Les indicateurs sont calculés à partir de l approximation de ce champ. En revanche les données estimées concernant le nombre d entreprises, le nombre d établissements et le nombre de sont calculées en appliquant les coefficients issus de l exploitation des DADS 2007 (voir tableau 1). En 2010, le nombre d entreprises employeuses 2 dans le secteur de la mutualité est estimé à 890, avec établissements employeurs, dont dans les activités d assurance ou services supports et dans les activités des réalisations sociales (source DADS 2010-Insee). Le nombre d établissements a augmenté de 15,5% entre 2005 et Dans le même temps le nombre d entreprises employeuses a diminué de 22%. Les entreprises, les établissements et les effectifs en Le nombre estimé de ayant travaillé dans le secteur en 2010 est de Il correspond à une progression des effectifs de 17% depuis travaillent dans les activités d assurance ou services supports et dans les activités des réalisations sociales. Ce soussecteur est celui dont le nombre de a le plus progressé en 5 ans. Chaque entreprise employeuse comprend en moyenne 5,5 établissements et emploie 95,4. Chaque établissement emploie 17 en moyenne. Le nombre moyen de par établissement est resté stable depuis Entreprises ayant rémunéré au moins un salarié au cours de l année Voir en annexe les tableaux des effectifs 5

6 La taille des entreprises La part des entreprises de plus de 250 a augmenté régulièrement depuis Elles représentent en 2010, 9,2% des entreprises employeuses de la mutualité et 7 sur 10 y travaillent. Les micro-entreprises de moins de 10 ont vu leur part diminuer depuis 2005, mais elles représentent toujours pratiquement la moitié des entreprises employeuses et regroupent 1,8% des effectifs. Tableau 2 Taille de l'entreprise répartition des entreprises répartition des Moins de 10 48,2% 1,8% De 10 à 19 11,3% 1,6% De 20 à 49 13,2% 4,1% De 50 à 99 8,5% 6,0% De 100 à 249 9,6% 16,0% 250 et plus 9,2% 70,5% La taille des établissements Ensemble 100,0% 100,0% Plus des deux tiers des établissements comptent moins de 10. Cependant l ensemble des de la mutualité se répartit de façon quasi équilibré dans l ensemble des établissements quelle que soit la taille. Tableau 3 : Taille de l'établissement répartition des établissements répartition des Moins de 10 67,7% 14,2% De 10 à 19 14,0% 10,7% De 20 à 49 10,5% 18,3% De 50 à 99 4,7% 17,7% De 100 à 249 2,4% 20,9% 250 et plus 0,7% 18,2% Ensemble 100,0% 100,0% 6

7 L activité principale exercée par l établissement Pour 41% des établissements, l activité principale exercée est une réalisation sociale. Ces établissements emploient plus de la moitié des du secteur, et leur part a augmenté régulièrement depuis Tableau 4 : Répartition des établissements Répartition des Secteurs d activité de l établissement Assurance et services supports 4 59% 48% Réalisations sociales 41% 52% Ensemble 100% 100% L activité principale détaillée exercée par l établissement Depuis 2005, le secteur des assurances et services supports a diminué régulièrement au profit de celui des réalisations sociales. Les opticiens représentent toujours 12% de l ensemble des activités principales exercées par les établissements, avec 4% des effectifs. Les activités des crèches et garderie d enfants ont légèrement augmenté mais dans l ensemble, la répartition au sein des différents secteurs reste stable. Tableau 5 : activité principale exercée par l'établissement répartition des établissements répartition des Assurance et services supports 58,9% 48,3% Fabrication et commerce d'appareils médicaux 2,5% 0,5% Pharmacies 1,0% 1,0% Opticiens 12,1% 3,9% Hôtellerie, restauration, agence de tourisme, formation 0,3% 0,1% Activités hospitalières 1,9% 16,1% Pratique médicale 1,0% 1,8% Pratique dentaire 7,5% 4,2% Auxiliaires médicaux 5 2,2% 2,4% Accueil d'enfants handicapés 0,3% 1,1% Accueil d'adultes handicapés 0,7% 2,0% Accueil de personnes âgées 4,4% 8,9% Crèches et garderies d'enfants 2,7% 1,3% Aide par le travail, ateliers protégés 0,4% 2,4% Aide à domicile 1,2% 3,8% Autres actions sociales 1,1% 0,5% Autres 1,7% 1,7% Ensemble 100,0% 100,0% 4 Services supports =activités des sociétés holding, activités des sièges sociaux, location de terrains et d autres biens immobiliers, activités de centres d appels. 5 Les codes 86.90D et E comprennent les activités exercées individuellement ou en groupes par les infirmiers, sagesfemmes, kinésithérapeutes, orthophonistes, audioprothésistes, orthoptistes, etc. 7

8 La localisation géographique des établissements Dans le trio des régions qui concentrent le plus d établissements, arrivent en tête la région Rhône Alpes, suivie de Provence-Alpes-Côte-D azur et de l Ile de France, cette dernière concentre cependant le cinquième de l ensemble des. La répartition globale des établissements et des par région est globalement stable. Tableau 6 : Région du lieu de travail Répartition des établissements Rhône-Alpes 13,6% Provence-Alpes-Côte-D azur 9,2% Ile de France 8,4% Midi-Pyrénées 6,6% Aquitaine 5,3% Pays-de-la-Loire 5,2% Centre 5,0% Languedoc-Roussillon 4,9% Bretagne 4,9% Bourgogne 4,7% Nord-Pas-de-Calais 4,4% Lorraine 3,8% Poitou-Charentes 3,5% Franche-Comté 2,9% Auvergne 2,7% Limousin 2,4% Basse-Normandie 2,3% Champagne-Ardenne 2,1% Haute-Normandie 2,0% Picardie 2,0% Alsace 1,3% Corse 0,8% Martinique 0,7% Guadeloupe 0,7% Réunion 0,7% Guyane 0,3% Ensemble 100,0% 8

9 Tableau 7 : Région du lieu de travail Répartition des Ile de France 20,5% Rhône-Alpes 15,1% Bretagne 6,3% Provence-Alpes-Côte-D azur 6,3% Bourgogne 6,1% Pays-de-la-Loire 5,6% Languedoc-Roussillon 5,5% Centre 4,6% Midi-Pyrénées 4,6% Aquitaine 4,1% Nord-Pas-de-Calais 3,4% Poitou-Charentes 2,7% Franche-Comté 2,5% Lorraine 2,0% Basse-Normandie 1,6% Limousin 1,4% Auvergne 1,4% Champagne-Ardenne 1,3% Alsace 1,3% Haute-Normandie 1,3% Picardie 1,2% Corse 0,4% Martinique 0,4% Réunion 0,3% Guadeloupe 0,2% Guyane 0,1% Ensemble 100,0% Les caractéristiques des emplois La catégorie socioprofessionnelle La part des cadres ou chefs d entreprise de la mutualité a augmenté d un point en 5 ans (16,3 % en 2010) mais elle reste inférieure à celle du secteur marchand et non marchand des assurances. La catégorie des employés et ouvriers reste la plus importante avec 57,1% des. Dans le secteur marchand des assurances on constate une diminution de la catégorie des professions intermédiaires au profit essentiellement de la catégorie employés et ouvriers (+11 points) et pour une faible part des cadres (+5 points) en 5 ans. 9

10 Tableau 8 : Ensemble 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% Au sein de la mutualité, l écart a tendance à se creuser entre le taux d encadrement dans les activités d assurance où il atteint 20% et celui observé dans le secteur des réalisations sociales où il est en 2010 de 12%. Tableau 9 : 1 - Mutualité 2 - Activités générales de la sécurité sociale Gestion des retraites complément aires 4 - Distribution sociale de revenus 7 ensemble secteur non marchand des assurances (1 à 4) Secteur marchand des assurances ensemble du secteur des services privés ensemble du secteur privé Chefs d'entreprises et cadres 16,3% 21,5% 23,9% 15,9% 19,4% 39,7% 20,4% 17,4% Professions intermédiaires 26,6% 28,2% 31,8% 30,5% 28,2% 27,4% 21,6% 20,5% Employés et ouvriers 57,1% 50,3% 44,3% 53,6% 52,5% 32,9% 58,0% 62,1% Assurance et services supports Réalisations sociales ensemble mutualité Chefs d'entreprises et cadres 20,4% 12,2% 16,3% Professions intermédiaires 24,6% 28,7% 26,6% Employés et ouvriers 55,0% 59,0% 57,1% La catégorie socioprofessionnelle détaillée Ensemble 100,0% 100,0% 100,0% Les professions intermédiaires de la santé et du travail social (infirmiers, spécialistes de la rééducation, opticiens et autres spécialités de l appareil médical ) représentent 13,8% des de la mutualité, les aides-soignantes et agents de services hospitaliers 18,4%. Leur proportion a légèrement augmenté depuis Tableau 10 : Catégorie socio professionnelle détaillée répartition des Chefs d'entreprises et cadres (CS 1 à 3) 16,3% Professions intermédiaires de la santé et du travail social (CS 43) 13,8% Autres professions intermédiaires (autres CS 4) 12,8% Aides-soignantes, agent de services hospitaliers (CS 52) 18,4% Employés administratifs d'entreprise (CS 54) 28,7% Autres employés ou ouvriers (autres CS5 ou 6) 10,1% Total 100,0% 6 Le code NAF 84.30A comprend : les activités de gestion (collecte des cotisations, versement des prestations) de la couverture de l ensemble des risques, hors risque famille, chômage et inadaptation professionnelle, et les activités d administration générale de sécurité sociale. 7 Le code NAF 84.30C comprend : la gestion de l indemnisation du chômage total ou partiel et des préretraites, la gestion des divers types d allocations familiales, la gestion du versement de revenus de substitution. 10

11 La catégorie socioprofessionnelle détaillée selon la taille de l entreprise Les aides-soignantes sont proportionnellement plus nombreuses dans les grandes entreprises. Tableau 11 : Catégorie socioprofessionnelle Moins de 10 De 10 à 19 De 20 à à 99 De 100 à et plus Ensemble Chefs d'entreprises et cadres 21,8% 25,9% 20,6% 18,6% 19,3% 14,8% 16,3% Professions intermédiaires de la santé et du travail social 5,1% 5,0% 8,6% 10,7% 12,1% 15,1% 13,8% Autres professions intermédiaires 17,7% 12,8% 14,7% 13,1% 13,6% 12,4% 12,8% Aides-soignantes, agent de services hospitaliers 3,6% 3,4% 7,5% 11,6% 12,9% 21,5% 18,4% Employés administratifs d'entreprise 47,1% 47,9% 41,0% 36,9% 33,9% 25,2% 28,7% Autres employés ou ouvriers 4,7% 5,0% 7,7% 9,2% 8,2% 11,0% 10,1% Le temps partiel ensemble 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% La part des à temps partiel dans le secteur de la mutualité est stable depuis Elle est plus importante que dans les autres activités marchandes et non marchandes du secteur des assurances. Tableau 12 Conditions d'emploi 1 - Mutualité 2 - Activités générales de la sécurité sociale 3 - Gestion des retraites complémentaires 4 - Distribution sociale de revenus ensemble secteur non marchand des assurances secteur marchand des assurances ensemble du secteur des services privés ensemble secteur privé Temps complets 69% 78% 82% 80% 76% 82% 72% 78% Temps partiel 31% 22% 18% 20% 24% 18% 28% 22% ensemble 100% 100% 100% 100% 100% 100% 100% 100% Le temps de travail selon l activité principale détaillée exercée par l établissement L activité d aide à domicile est celle où la part des à temps partiel est de loin la plus importante : seulement une personne sur quatre travaille à temps complet. 11

12 Tableau 13 : Temps complets Temps partiel Ensemble Assurance et services supports 81,3% 18,7% 100,0% Fabrication et commerce d'appareils médicaux 84,2% 15,8% 100,0% Pharmacies 73,9% 26,1% 100,0% Opticiens 83,5% 16,5% 100,0% Hôtellerie, restauration, agence de tourisme, formation 62,0% 38,0% 100,0% Activités hospitalières 65,2% 34,8% 100,0% Pratique médicale 41,6% 58,4% 100,0% Pratique dentaire 59,9% 40,1% 100,0% Auxiliaires médicaux 35,4% 64,6% 100,0% Accueil d'enfants handicapés 66,1% 33,9% 100,0% Accueil d'adultes handicapés 62,1% 37,9% 100,0% Accueil de personnes âgées 47,9% 52,1% 100,0% Crèches et garderies d'enfants 59,1% 40,9% 100,0% Aide par le travail, ateliers protégés 55,0% 45,0% 100,0% Aide à domicile 26,8% 73,2% 100,0% Autres actions sociales 51,9% 48,1% 100,0% Autres 64,1% 35,9% 100,0% Le temps partiel selon la catégorie socioprofessionnelle et l activité Ensemble 69,0% 31,0% 100,0% La part des cadres dans le secteur des réalisations sociales est plus faible que dans celui des assurances, et ils sont plus de la moitié à travailler à temps partiel. Tableau 14 : Catégorie socioprofessionnelle Assurance et services supports Part du temps partiel Réalisations sociales ensemble mutualité Chefs d'entreprises et cadres 16,2% 53,3% 30,3% Professions intermédiaires 15,2% 31,5% 24,2% Employés et ouvriers 21,2% 46,0% 34,3% Ensemble 18,7% 42,7% 31,0% Le temps partiel selon la catégorie socioprofessionnelle détaillée Ce sont toujours les aides-soignantes et agents de services hospitaliers qui sont les plus nombreux à travailler à temps partiel (46,3%). 12

13 Tableau 15 : catégorie socioprofessionnelle détaillée part des temps partiels dans les effectifs Chefs d'entreprises et cadres 30,3% Professions intermédiaires de la santé et du travail social 32,1% Autres professions intermédiaires 15,8% Aides-soignantes, agents de service hospitalier 46,3% Employés administratifs d'entreprise 21,4% Autres employés ou ouvriers 49,1% Le temps partiel selon le sexe Ensemble 31,0% Le temps partiel est également répandu parmi les masculins, un homme du cinq travaille à temps partiel contre une femme sur trois. Tableau 16 : Le temps partiel selon l âge Part du temps partiel Homme 20,3% Femme 34,0% Ensemble 31,0% Le travail à temps partiel concerne toutes les tranches d âge du secteur même si celui-ci est globalement plus important pour les catégories les plus âgées. Tableau 17 : Temps complets Temps partiel Total général Moins de 30 ans 72,8% 27,2% 100,0% De 30 à 34 ans 72,9% 27,1% 100,0% De 35 à 39 ans 69,0% 31,0% 100,0% De 40 à 44 ans 67,6% 32,4% 100,0% De 45 à 49 ans 67,9% 32,1% 100,0% De 50 à 54 ans 68,3% 31,7% 100,0% 55 ans et plus 65,1% 34,9% 100,0% Ensemble 69,0% 31,0% 100,0% Le temps de travail selon la taille de l entreprise Les à temps partiel travaillent surtout dans les très petites entreprises (moins de 10) ou dans les très grandes (plus de 250). 13

14 Tableau 18 : Moins de 10 De 10 à 19 De 20 à 49 De 50 à 99 De 100 à et plus Ensemble Temps complets 70,3% 76,9% 75,7% 76,5% 75,0% 66,4% 69,0% Temps partiel 29,7% 23,1% 24,3% 23,5% 25,0% 33,6% 31,0% ensemble 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% Le temps de travail selon la taille de l établissement Au niveau des établissements ce sont ceux qui comptent de 50 à 99 qui ont le plus de à temps partiel Tableau 19 : Moins de 10 De 10 à 19 De 20 à 49 De 50 à 99 De 100 à et plus Total général Temps complets 75,4% 67,6% 66,6% 62,9% 72,6% 69,3% 69,0% Temps partiel 24,6% 32,4% 33,4% 37,1% 27,4% 30,7% 31,0% Le statut Ensemble 100% 100% 100% 100% 100% 100% 100,0% La proportion des contrats de professionnalisation et autres contrats aidés, y compris les stagiaires, est supérieure à la moyenne du secteur marchand et non marchand des assurances. Cette part est passée de 1% en 2005 à 2,5% en Tableau 20: 1 - Mutualité 2 - Activités générales de la sécurité sociale 3 - Gestion des retraites complément aires 4 - Distribution sociale de revenus Ensemble du secteur non marchand des assurances secteur marchand des assurances ensemble du secteur des services privés Total général Apprentis 0,2% 0,0% 0,0% 0,0% 0,1% 0,7% 0,8% 1,5% Stagiaires ou emplois aidés 2,5% 0,1% 0,3% 0,2% 0,9% 1,9% 2,1% 1,4% Emplois ordinaires 97,3% 99,9% 99,7% 99,8% 99,1% 97,3% 97,1% 97,2% Ensemble 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% La proportion de stagiaires ou emplois aidés est la plus importante parmi les aides-soignantes et agents de services hospitaliers (6,3%) ainsi que chez les employés ou ouvriers (6,4%). 14

15 Tableau 21 : Apprentis Stagiaires ou emplois aidés Emplois ordinaires Total général Chefs d'entreprises et cadres 0,0% 0,0% 100,0% 100,0% Professions intermédiaires de la santé et du travail social 0,4% 1,5% 98,2% 100,0% Autres professions intermédiaires 0,0% 0,0% 100,0% 100,0% Aides-soignantes, agents de services hospitaliers 0,1% 6,3% 93,6% 100,0% Employés administratifs d'entreprise 0,1% 1,0% 98,9% 100,0% Autres employés ou ouvriers 0,7% 6,4% 92,9% 100,0% Le contrat de travail Tableau 22 : Ensemble 0,2% 2,5% 97,5% 100,0% Type de contrat de travail (*) Contrat à durée indéterminée (CDI) 90,6% 89,1% 91,2% 92,1% Contrat à durée déterminée (CDD) 8 9,4% 10,9% 8,8% 7,9% Ensemble 100,0% 100,0% 100,0% 100% Source : Enquêtes emploi de l INSEE, Champ du secteur de la mutualité approché à partir des codes «activité de l établissement» et «statut juridique de l entreprise». (*)Champ du secteur de la mutualité approché à partir «statut juridique de l entreprise» pour Les caractéristiques des personnes occupées L âge 31% des de la mutualité ont plus de 50 ans. Cette proportion est plus importante que celle observée pour les du secteur privé, mais moins importante que celle du secteur non marchand des assurances qui est de 39%. La part des moins de trente a augmenté de 2,2 points depuis Taux de CDD, y compris l apprentissage et les contrats aidés, calculé par rapport à l ensemble des personnes occupées dans le secteur hors intérim et de l Etat et des Collectivités territoriales. 15

16 Tableau 29: Tranches d'âge 1 - Mutualité 2 - Activités générales de la sécurité sociale 3 - Gestion des retraites complémentaires 4 - Distribution sociale de revenus ensemble du secteur non marchand des assurances secteur marchand des assurances Ensemble du secteur des services privés Ensemble du secteur privé Moins de 30 ans 16,9% 9,9% 10,0% 12,3% 12,4% 15,0% 23,2% 23,1% De 30 à 34 ans 11,5% 10,9% 12,4% 12,6% 11,4% 12,7% 13,3% 12,8% De 35 à 39 ans 12,9% 12,3% 12,5% 14,6% 12,8% 13,9% 13,7% 13,7% De 40 à 44 ans 13,0% 9,4% 13,3% 11,5% 11,0% 13,4% 13,2% 13,7% De 45 à 49 ans 14,6% 13,2% 12,6% 12,5% 13,5% 13,7% 12,8% 13,3% De 50 à 54 ans 15,0% 18,9% 13,8% 16,1% 17,1% 13,2% 11,3% 11,6% 55 ans et plus 15,9% 25,4% 25,4% 20,4% 21,9% 18,1% 12,5% 11,8% Ensemble 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% L âge des selon l activité de l établissement Les pyramides des âges des travaillant dans les activités d assurance ou dans les réalisations sont globalement comparables. Tableau 30 : Tranches d'âge 1 - Assurance et services supports 2 - Réalisations sociales ensemble mutualité 1 - Moins de 30 ans 16,2% 17,7% 16,9% 2 - De 30 à 34 ans 12,2% 10,8% 11,5% 3 - De 35 à 39 ans 13,5% 12,3% 12,9% 4 - De 40 à 44 ans 13,0% 13,1% 13,0% 5 - De 45 à 49 ans 13,7% 15,6% 14,6% 6 - De 50 à 54 ans 15,1% 15,1% 15,0% 7-55 ans et plus 16,4% 15,5% 15,9% Ensemble 100,0% 100,0% 100,0% 16

17 Poids des de 50 ans ou plus selon la catégorie socioprofessionnelle et l activité D une façon générale, les cadres sont plus âgés que les autres catégories socioprofessionnelles, mais c est dans les activités de réalisations sociales que leur part est la plus importante. Près d un salarié cadre sur deux, a plus de 50 ans. Tableau 31 : Poids des de 50 ans et plus 1 - Assurance et services supports 2 - Réalisations sociales Total général Chefs d'entreprises et cadres 38,3% 48,7% 42,1% Professions intermédiaires 31,4% 27,8% 29,3% Employés et ouvriers 29,0% 28,2% 28,5% Ensemble 31,5% 30,6% 30,9% L âge selon l activité principale détaillée exercée par l établissement Au sein de la mutualité le secteur d activité dans lequel la part des séniors est la plus forte est celui des pratiques médicales avec plus d un salarié sur deux qui est âgé de 50 ans ou plus. A l inverse les crèches et garderie d enfants sont des secteurs où les sont les plus jeunes. Tableau 32 : De 30 à 49 ans Moins de 30 ans 50 ans et plus Total général Assurance et services supports 16,2% 52,4% 31,5% 100,0% Fabrication et commerce d'appareils médicaux 24,8% 57,2% 18,0% 100,0% Pharmacies 15,1% 47,2% 37,7% 100,0% Opticiens 26,9% 56,6% 16,5% 100,0% Hôtellerie, restauration, agence de tourisme, formation 16,6% 50,4% 33,0% 100,0% Activités hospitalières 17,0% 50,5% 32,5% 100,0% Pratique médicale 9,5% 39,1% 51,4% 100,0% Pratique dentaire 10,1% 54,3% 35,6% 100,0% Auxiliaires médicaux 17,1% 54,4% 28,5% 100,0% Accueil d'enfants handicapés 14,3% 54,6% 31,2% 100,0% Accueil d'adultes handicapés 18,1% 53,8% 28,1% 100,0% Accueil de personnes âgées 21,3% 50,6% 28,1% 100,0% Crèches et garderies d'enfants 31,3% 58,0% 10,7% 100,0% Aide par le travail, ateliers protégés 18,5% 54,1% 27,4% 100,0% Aide à domicile 11,3% 50,7% 38,1% 100,0% Autres actions sociales 17,7% 54,1% 28,2% 100,0% Autres 16,6% 57,7% 25,8% 100,0% Total général 16,9% 52,1% 30,9% 100,0% 17

18 L âge selon la catégorie socioprofessionnelle détaillée Tranches d'âge Les professions intermédiaires de la santé et du travail social sont celles dont la part des jeunes est la plus importante (37% de ces ont moins de 35 ans). Tableau 33 : 1 - Chefs d'entreprises et cadres 2 - Professions intermédiaires de la santé et du travail social 3 - Autres professions intermédiaires 4 Aidessoignantes, agents de service hospitaliers 5 - Employés administratifs d'entreprise 6 - Autres employés ou ouvriers ensemble mutualité Moins de 30 ans 6,3% 22,3% 12,5% 19,6% 20,7% 17,0% 16,9% De 30 à 34 ans 9,3% 14,4% 12,3% 9,8% 13,0% 9,1% 11,5% De 35 à 39 ans 12,9% 13,4% 14,2% 12,5% 13,0% 11,1% 12,9% De 40 à 44 ans 14,2% 10,9% 13,5% 14,1% 12,2% 13,9% 13,0% De 45 à 49 ans 15,1% 12,7% 14,9% 17,1% 13,0% 16,5% 14,6% De 50 à 54 ans 17,1% 12,6% 16,3% 14,9% 14,0% 16,7% 15,0% 55 ans et plus 25,0% 13,6% 16,3% 12,1% 14,1% 15,6% 15,9% Ensemble 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% L âge selon la taille de l entreprise Les très petites entreprises sont celles qui comptent le plus de âgés. Tableau 34 : tranche d âge Moins de 10 De 10 à 19 De 20 à 49 De 50 à 99 De 100 à et plus ensemble Moins de 30 ans 13,8% 15,5% 15,7% 17,8% 18,0% 16,8% 16,9% De 30 à 34 ans 9,5% 10,5% 11,9% 11,7% 13,0% 11,3% 11,5% De 35 à 39 ans 10,8% 15,2% 13,2% 14,5% 13,9% 12,5% 12,9% De 40 à 44 ans 15,9% 14,2% 12,6% 13,3% 13,7% 12,8% 13,0% De 45 à 49 ans 14,7% 12,6% 14,9% 14,4% 13,3% 15,0% 14,6% De 50 à 54 ans 13,5% 15,8% 13,8% 14,0% 13,9% 15,5% 15,0% 55 ans et plus 21,9% 16,1% 17,9% 14,3% 14,3% 16,1% 15,9% Ensemble 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 18

19 La pyramide des âges montre d une part, que les femmes sont très largement majoritaires dans le secteur de la mutualité et d autre part, que les catégories d âge extrêmes sont les plus représentées. Les femmes représentent 80% de la catégorie des moins de 30 ans. A l inverse les hommes du secteur sont en général plus âgés, 28% des de 55 ans et plus sont des hommes. Pyramide des âges des 55 ans et plus De 50 à 54 ans De 45 à 49 ans De 40 à 44 ans De 35 à 39 ans De 30 à 34 ans Moins de 30 ans Homme Femme Le sexe La part des femmes est très élevée dans le secteur de la mutualité (77%). C est le cas également du secteur non marchand des assurances, en revanche la répartition hommes femmes est plus équilibrée dans le secteur marchand des assurances même si les femmes y sont présentes à 60%. Tableau 35 : sexe 1 - Mutualité approchée 2 - Activités générales de la sécurité sociale 3 - Gestion des retraites complémentaires 4 - Distribution sociale de revenus ensemble secteur non marchand des assurances secteur marchand des assurances ensemble du secteur des services privés ensemble du secteur privé Homme 22,3% 24,7% 27,9% 19,2% 23,5% 40,7% 48,3% 57,3% Femme 77,7% 75,3% 72,1% 80,8% 76,5% 59,3% 51,7% 42,7% Ensemble 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 19

20 Le sexe selon l activité principale détaillée exercée par l établissement Globalement la mutualité est un secteur très féminin, cependant certains sous-secteurs d activité sont plus masculins que d autres. C est le cas en particulier du secteur de l aide par le travail dans lequel les hommes représentent plus de la moitié des. Tableau 36 : Homme Femme Ensemble Assurance et services supports 24,1% 75,9% 100,0% Fabrication et commerce d'appareils médicaux 43,0% 57,0% 100,0% Pharmacies 21,1% 78,9% 100,0% Opticiens 37,0% 63,0% 100,0% Hôtellerie, restauration, agence de tourisme, formation 24,6% 75,4% 100,0% Activités hospitalières 21,4% 78,6% 100,0% Pratique médicale 27,5% 72,5% 100,0% Pratique dentaire 23,7% 76,3% 100,0% Auxiliaires médicaux 8,1% 91,9% 100,0% Accueil d'enfants handicapés 30,2% 69,8% 100,0% Accueil d'adultes handicapés 27,3% 72,7% 100,0% Accueil de personnes âgées 10,7% 89,3% 100,0% Crèches et garderies d'enfants 2,7% 97,3% 100,0% Aide par le travail, ateliers protégés 53,2% 46,8% 100,0% Aide à domicile 3,2% 96,8% 100,0% Autres actions sociales 15,1% 84,9% 100,0% Autres 17,9% 82,1% 100,0% Ensemble 22,3% 77,7% 100,0% Le sexe selon la catégorie socioprofessionnelle détaillée La part des femmes parmi les cadres et chefs d entreprises reste la plus faible mais elle a augmenté depuis 2005 (+5,6%). Les professions les plus féminisées restent celles d aides-soignantes, d agents de services hospitaliers et d employés administratifs d entreprise. Tableau 37 : catégories socioprofessionnelles détaillées Part des femmes dans les effectifs Chefs d'entreprises et cadres 52,4% Professions intermédiaires de la santé et du travail social 79,8% Autres professions intermédiaires 76,9% Aides-soignantes, agents de service hospitalier 91,2% Employés administratifs d'entreprise 85,9% Autres employés ou ouvriers 68,4% Ensemble du secteur de la mutualité 77,7% 20

Méthodologie utilisée

Méthodologie utilisée Dossier spécial Juillet 2010 La carte d identité du de la mutualité Exploitation par le CEREQ des DADS 2007 L Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité (OEMM) a poursuivi son travail de collaboration

Plus en détail

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Année 2014 SOMMAIRE ❶ Type d emploi :...3 ❷ Pyramide des âges :...4 ❸ Conditions d emploi :...5 ❹ Les emplois par catégorie socioprofessionnelle :...6

Plus en détail

Industrie du papier et du carton - PSB 2014 Portrait Statistique de Branche

Industrie du papier et du carton - PSB 2014 Portrait Statistique de Branche I N T E R- S E C T E U R S P A P I E R S C A R T O N S Production Transformation Distribution Industrie du papier et du carton - PSB 2014 Portrait Statistique de Branche Observatoire Prospectif des Métiers

Plus en détail

RAPPORT DE BRANCHE 2009

RAPPORT DE BRANCHE 2009 RAPPORT DE BRANCHE 2009 Commerce de détail de l Horlogerie-Bijouterie Convention Collective Nationale n 3240 Données 2008 2 SOMMAIRE SOMMAIRE-I Perimetre de l étude SOMMAIRE...3 Précisions méthodologiques...5

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

SERVICES AUX PARTICULIERS

SERVICES AUX PARTICULIERS PICARD Chiffres clés du secteur ATLAS Les chiffres du secteur 2011 2010 2011 2010 (actifs au 31 décembre) 21 413 20 495 967 996 928 176 % du parc 16,5 16,4 16,6 16,5 salariés 34 990 36 234 1 874 209 1

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurance Commission paritaire nationale pour l'emploi 26 septembre 2013

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Tableau de bord statistique

Tableau de bord statistique Note d information : La méthodologie précisant le périmètre statistique du champ Jeunesse et Sports dans le cadre de ce projet, est présentée dans Amélioration la fiche «Guide méthodologique de». la connaissance

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Avec près de 220 000 contrats en 2006, l économie sociale régionale rassemble plus de 11% des contrats de l ensemble du secteur privé et semi-public.

Plus en détail

N 14 - février 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Martinique. Un secteur féminisé et 9 % de l emploi salarié total

N 14 - février 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Martinique. Un secteur féminisé et 9 % de l emploi salarié total Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 14 - février 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Martinique Un secteur féminisé et 9 % de l emploi salarié total En 2009, en Martinique,

Plus en détail

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 15 - juillet 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié En 2009, en Guyane, 3

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Panorama de l Economie Sociale et Solidaire à la Martinique L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Février 2012 En 2009,

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des «cabinets dentaires» (NAF 851E). Elles sont

Plus en détail

PANORAMA. de l Economie Sociale en Haute-Normandie J U I N 2 0 1 0. 2 emplois nets sur 10 créés par l Economie Sociale entre 2005 et 2007

PANORAMA. de l Economie Sociale en Haute-Normandie J U I N 2 0 1 0. 2 emplois nets sur 10 créés par l Economie Sociale entre 2005 et 2007 PANORAMA de l Economie en Haute-Normandie J U I N 2 1 EDITO La Chambre Régionale de l Economie (CRES) de Haute- Normandie est heureuse de vous présenter ce premier Panorama de l Economie dans notre Région.

Plus en détail

Professions de la photographie

Professions de la photographie DONNÉES 200 & REPÈRES TENDANCES Professions de la photographie 0267 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Dénombrement des entreprises................................ 4 Dénombrement

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire en - Chiffres clés - octobre 2014 Champ : Le périmètre de l économie sociale a été défini conjointement en mars 2008 par la délégation interministérielle à l innovation

Plus en détail

En 2010, les services à la personne pèsent 3,9 % de l emploi salarié alsacien. Le particulier

En 2010, les services à la personne pèsent 3,9 % de l emploi salarié alsacien. Le particulier N 20 Septembre 2015 L emploi dans les services à la personne reste moins présent en Alsace En 2010, les services à la personne pèsent 3,9 % de l emploi salarié alsacien. Le particulier est le principal

Plus en détail

Les salaires des dirigeants de société et leur évolution à moyen terme (1993-2003)

Les salaires des dirigeants de société et leur évolution à moyen terme (1993-2003) Les salaires des dirigeants de société et leur évolution à moyen terme (1993-2003) Frédéric Brouillet Les dirigeants salariés ne constituent pas un ensemble homogène en termes de revenus : le domaine d

Plus en détail

Présentation du secteur des métiers de services. Toilettage des chiens et chats. Syndicat National des Professions du Chien et du Chat SNPCC

Présentation du secteur des métiers de services. Toilettage des chiens et chats. Syndicat National des Professions du Chien et du Chat SNPCC Présentation du secteur des métiers de services Toilettage des chiens et chats Syndicat National des Professions du Chien et du Chat SNPCC Statistiques : Secteur des animaux de compagnie Economie de l

Plus en détail

Effectifs territoriaux au 31 décembre 2012 Tableau de bord national

Effectifs territoriaux au 31 décembre 2012 Tableau de bord national Effectifs territoriaux au 31 décembre 2012 Tableau de bord national mars 2015 Observatoire de la FPT 1/29 Ce tableau de bord est conduit, sous la direction de Mohamed Amine, responsable de l Observatoire

Plus en détail

Chiffres-clés de l ESS

Chiffres-clés de l ESS N 2 - Mai 2011 Des services à la personne au secteur industriel, les structures de l'economie Sociale et Solidaire sont présentes dans tous les secteurs d'activité et jouent un rôle primordial dans l'économie

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail

QUITTER L ÉCOLE SANS LE BAC EN LANGUEDOC-ROUSSILLON

QUITTER L ÉCOLE SANS LE BAC EN LANGUEDOC-ROUSSILLON N 4 - Avril 23 QUITTER L ÉCOLE SANS LE BAC EN LANGUEDOC-ROUSSILLON Magalie DINAUCOURT En 1999,132 jeunes Languedociens de 15 à 29 ans étaient sortis du système scolaire sans le baccalauréat. Parmi eux,

Plus en détail

Août 2013. Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs de la performance (ADI)

Août 2013. Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs de la performance (ADI) Août 2013 Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs de la performance (ADI) Effectifs et masse salariale prévisionnels de l activité

Plus en détail

Analyses sectorielles

Analyses sectorielles Analyses sectorielles Coiffure et soins esthétiques Bâtiment et travaux public Economie verte Sanitaire et social Production agricole Hôtellerie-restauration Industrie Métallerie et mécanique Comptabilité

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE Commission «Emploi, qualification et revenus du travail» Réunion du 10 avril 2014 Demandes d accès à des sources administratives au titre de l article 7bis de la loi de 1951 Formulée par le Service de

Plus en détail

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires Données 2012 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com Octobre 2013 1/52 UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES

Plus en détail

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale 4.0 Sources et méthodes Le périmètre a été établi en collaboration avec l INSEE et les méthodologies de traitement sont harmonisées au sein du réseau national des observatoires des Chambres Régionales

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses decembre 2014 N 099 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L emploi dans les très fin 2013 Un tiers des TPE ont un seul salarié Les entreprises

Plus en détail

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 Février 2015 - N 15.004 L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 En résumé : En 2013, l emploi intermittent du spectacle concerne 254 000 salariés, 111 000 employeurs relevant du

Plus en détail

Tableau de bord des pôles de compétitivité

Tableau de bord des pôles de compétitivité Tableau de bord des pôles de compétitivité dition 2012 Ensemble des pôles 1. Carte des pôles en 2011 Part des effectifs des établissements membres dans les effectifs de la zone d'emploi (en %) 7,5 et plus

Plus en détail

4 Les revenus salariaux

4 Les revenus salariaux 4 Les revenus salariaux 4 Les revenus salariaux SOeS Le bilan social annuel du transport routier de marchandises (2010) janvier 2012 41 4A Le pouvoir d achat du salaire horaire et les taux horaires conventionnels

Plus en détail

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr.

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr. Transports urbains Bilan Social (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) Édition 2014 www.utp.fr Avant-propos Ce rapport de branche présente les données sociales

Plus en détail

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL Etat du tissu associatif et bilan de l emploi du secteur non lucratif en 2013 En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé poursuit son

Plus en détail

Indicateurs de l'emploi dans le spectacle vivant. en région Provence- Alpes- Côte d'azur

Indicateurs de l'emploi dans le spectacle vivant. en région Provence- Alpes- Côte d'azur Indicateurs de l'emploi dans le spectacle vivant en région Provence- Alpes- Côte d'azur Sources 2010, 2011, 2012 Approche territoriale des données de l'emploi culturel : employeurs & salariés en région

Plus en détail

RAPPORT DE BRANCHE EXERCICE 2009. Convention Collective Nationale n 3240 Commerce de détail de l Horlogerie-Bijouterie

RAPPORT DE BRANCHE EXERCICE 2009. Convention Collective Nationale n 3240 Commerce de détail de l Horlogerie-Bijouterie RAPPORT DE BRANCHE EXERCICE 2009 Convention Collective Nationale n 3240 Commerce de détail de l Horlogerie-Bijouterie 1 2 SOMMAIRE SOMMAIRE 3 AVANT PROPOS METHODOLOGIQUE 5 1. Périmètre de l étude 6 2.

Plus en détail

Baromètre intersectoriel sur les dispositifs emploi-formation des jeunes

Baromètre intersectoriel sur les dispositifs emploi-formation des jeunes Département Ressources Baromètre intersectoriel sur les dispositifs emploi-formation des jeunes Analyse et études 2014 Uniformation Analyses et études 2014 octobre 2014-1/8 - Le baromètre intersectoriel

Plus en détail

ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité

ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité Observatoire des Métiers de la Prévention et de la Sécurité ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité Données 2014 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com

Plus en détail

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2007-T4 2008-T1 2008-T2 2008-T3 2008-T4 2009-T1 2009-T2 2009-T3 2009-T4 2010-T1 2010-T2 2010-T3 2010-T4 2011-T1 2011-T2 2011-T3 2011-T4 2012-T1 2012-T2 2012-T3

Plus en détail

Portrait statistique de la branche de l immobilier

Portrait statistique de la branche de l immobilier Portrait statistique de la branche de l immobilier D. Fournié - Céreq Portrait statistique de la branche de l immobilier Céreq Septembre 2010 Sommaire Introduction...2 1 Estimation et évolution de l emploi

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes.

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes. F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I 0 N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2015-74 OCTOBRE 2015 Analyse de 15 600 offres d emploi déposées par 3 300 entreprises de l ESS Un champ marqué

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses FÉVRIER 2014 N 016 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L EMPLOI DANS LES TRÈS PETITES ENTREPRISES EN DÉCEMBRE 2012 Les entreprises

Plus en détail

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON EN 2010

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON EN 2010 L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON EN 2010 Septembre 2011 Cécile BAZIN Marie DUROS Henitsoa RAHARIMANANA Jacques MALET Une observation continue Ce bilan régional de l emploi dans

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 2 418 847 2 511 478 2 52 526 2 531 855 2 554 449 2 571 94 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 1 397 99 1 42 295 1 412 413 1 433 23 1 441 422 1 461 257 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 55 364 569 81 571 852 559 413 544 891 554 72 Densité moyenne (hab/km2) 64,2 66,5

Plus en détail

Mesure des emplois, métiers et formations de l économie verte

Mesure des emplois, métiers et formations de l économie verte Mesure des emplois, métiers et formations de l économie verte Conseil d orientation pour l emploi 26 mars 2013 (màj au 12/04/2013) Pierre Greffet MEDDE/CGDD/SOeS Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Ministère

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

Dares. Analyses EMPLOI ET SALAIRES DANS LES TRÈS PETITES ENTREPRISES ENTRE 2000 ET 2009

Dares. Analyses EMPLOI ET SALAIRES DANS LES TRÈS PETITES ENTREPRISES ENTRE 2000 ET 2009 Dares Analyses AOÛT 2011 N 064 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques EMPLOI ET SALAIRES DANS LES TRÈS PETITES ENTREPRISES ENTRE 2000 ET 2009 Au 31 décembre

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

L emploi et la formation dans les Industries de la communication graphique. Chiffres clés

L emploi et la formation dans les Industries de la communication graphique. Chiffres clés L emploi et la formation dans les Industries de la communication graphique Chiffres clés 2010 ENTREPRISES ET EFFECTIFS ENTREPRISES : 6 664 établissements en 2009 6 000 5 000 4 000 3 000 2 000 1 000 0 Évolution

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE EN 2014? ÉTUDES ET ANALYSES N 12 JUIN 2015

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE EN 2014? ÉTUDES ET ANALYSES N 12 JUIN 2015 éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 12 JUIN 2015 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE EN 2014? Au 30 juin 2014, avant l entrée en vigueur de la convention d assurance chômage de mai

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Commerce de détail de l Habillement et des articles textiles Comité Paritaire de Pilotage de l Observatoire Portrait statistique des entreprises et

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité

ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité Observatoire des Métiers de la Prévention et de la Sécurité ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité Données 2013 Version définitive Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47

Plus en détail

Département des Landes (40) - Dossier complet

Département des Landes (40) - Dossier complet Département des Landes (4) - Dossier complet Chiffres clés Évolution et structure de la population Département des Landes (4) POP T - Population par grandes tranches d'âges 211 26 Ensemble 387 929 1, 362

Plus en détail

LA PLACE DES ASSOCIATIONS DANS L ENSEMBLE

LA PLACE DES ASSOCIATIONS DANS L ENSEMBLE LA PLACE DES ASSOCIATIONS DANS L ENSEMBLE DU SECTEUR PRIVE SANITAIRE ET SOCIAL : EMPLOIS, MASSE SALARIALE ET EMPLOYEURS NOVEMBRE 2012 1 Ce travail est réalisé pour la deuxième année consécutive, avec la

Plus en détail

Portrait statistique

Portrait statistique ÉTUDE SECTEUR Cadre de vie-technique ENTREPRISES D ARCHITECTURE Portrait statistique 02 ÉTUDE - mai 2013 Entreprises d'architecture : portrait statistique Sommaire 03 Étude initiée par la cpnefp des entreprises

Plus en détail

Congé bilan de compétences

Congé bilan de compétences Culture Communication Médias Loisirs Congé bilan de compétences Note d information à destination des salariés sous contrat à durée indéterminée. www.afdas.com congé bilan de compétences a pour objet de

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 861 452 934 499 995 498 1 52 183 1 134 493 1 266 358 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Sommaire. Introduction... 3 Le champ d observation de l ORESS... 4 Méthodologie... 7

Sommaire. Introduction... 3 Le champ d observation de l ORESS... 4 Méthodologie... 7 L ' é c o n o mi es o c i a l ee t s o l i d a i r e e nba s s e No r ma n d i e RAPPORTD' ÉT UDEST AT I ST I QUE2008 u n ep u b l i c a t i o nd el ' Ob s e r v a t o i r eré g i o n a l d el ' É c o

Plus en détail

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes Quadrat-Études 45 rue de Lyon, Paris 12 ème Contact : Laurent POUQUET Tél : 17551427-6 82 69 25 94 laurent.pouquet@quadrat-etudes.fr Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des

Plus en détail

Profils types. à fin décembre 2011

Profils types. à fin décembre 2011 Qui sont les allocataires indemnisés par l Assurance chômage? Profils types à fin décembre 2011 Le profil de l Assurance chômage à fin 2011 est très lié au parcours professionnel suivi en amont de l inscription

Plus en détail

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL Octobre 2015 SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL ETAT DU TISSU ASSOCIATIF ET BILAN DE L EMPLOI DES STRUCTURES PRIVEES NON LUCRATIVES EN 2014 En bref Le Centre de ressources DLA du champ social, médico-social et

Plus en détail

FICHES THÉMATIQUES. Dynamique de l emploi

FICHES THÉMATIQUES. Dynamique de l emploi FICHES THÉMATIQUES Dynamique de l emploi 2.1 Mouvements de main-d œuvre Pour un effectif de salariés en début d année, les établissements de salariés ou plus ont recruté en moyenne 42,5 salariés en 26.

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE TAXE D'APPRENTISSAGE 2015 SERVITAXE. Réforme de la Taxe d Apprentissage. servitaxe@compagnons-du-devoir.com. Des experts à votre écoute

GUIDE PRATIQUE TAXE D'APPRENTISSAGE 2015 SERVITAXE. Réforme de la Taxe d Apprentissage. servitaxe@compagnons-du-devoir.com. Des experts à votre écoute TAXE D'APPRENTISSAGE 2015 2015 Réforme de la Taxe d Apprentissage SERVITAXE Des experts à votre écoute SERVITAXE TAXE 0800 94 66 99 contact@servitaxe,org servitaxe@compagnons-du-devoir.com GUIDE PRATIQUE

Plus en détail

Net.Doc. L emploi saisonnier dans l hôtellerie-restauration . 129. Données DADS 2010-2011. Mickaële Molinari-Perrier. Céreq

Net.Doc. L emploi saisonnier dans l hôtellerie-restauration . 129. Données DADS 2010-2011. Mickaële Molinari-Perrier. Céreq Net.Doc. 129 L emploi saisonnier dans l hôtellerie-restauration Données DADS 2010-2011 Mickaële Molinari-Perrier Département Travail, emploi et professionnalisation (DTEP), Céreq Céreq 10 place de la Joliette

Plus en détail

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486)

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486) Rapport de synthèse Secteur des Etudes et du Conseil Jeudi 18 septembre 2014 Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC

Plus en détail

Effectifs territoriaux au 31 décembre 2011 Tableau de bord national

Effectifs territoriaux au 31 décembre 2011 Tableau de bord national Effectifs territoriaux au 31 décembre 2011 Tableau de bord national novembre 2013 Observatoire de la FPT 1/27 Présentation et objectifs : Ce tableau de bord national a été réalisé d le cadre de la convention

Plus en détail

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle dans le spectacle vivant Deuxième partie La formation professionnelle continue - Données statistiques 2010 Troisième édition L'Observatoire

Plus en détail

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation. Commerce

CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation. Commerce CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation Secteur Fiches sectorielles prioritaire Commerce Edition 2012 Sommaire Préambule... 2 Etablissements et emplois Sources et méthodes... 3 Caractéristiques

Plus en détail

47 % des agents territoriaux appartiennent à des cadres d emplois de catégorie C ouverts au recrutement direct

47 % des agents territoriaux appartiennent à des cadres d emplois de catégorie C ouverts au recrutement direct 47 % des agents territoriaux appartiennent à des cadres d emplois de catégorie C ouverts au recrutement direct Septembre 2004 Cette étude a été réalisée à la demande du CSFPT dans le cadre du programme

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

Des facteurs persistants d inégalité salariale femmes-hommes

Des facteurs persistants d inégalité salariale femmes-hommes Numéro 153 : novembre 2013 Des facteurs persistants d inégalité salariale femmes-hommes En Midi-Pyrénées, le revenu annuel net des femmes salariées est inférieur de 28 % à celui des hommes en 2010. Elles

Plus en détail

Bilan de l emploi dans l économie sociale en régions. Cécile BAZIN Marie DUROS Mélanie BAZOGE Jacques MALET

Bilan de l emploi dans l économie sociale en régions. Cécile BAZIN Marie DUROS Mélanie BAZOGE Jacques MALET Bilan de l emploi dans l économie sociale en régions Cécile BAZIN Marie DUROS Mélanie BAZOGE Jacques MALET Octobre 2015 INTRODUCTION Pour la huitième année consécutive, l Association des Régions de France,

Plus en détail

LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE. Emploi et formation Données et tendances du secteur Marketing, communication

LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE. Emploi et formation Données et tendances du secteur Marketing, communication LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE Emploi et formation Données et tendances du secteur Novembre 10 SYNTHÈSE MARKETING, COMMUNICATION Le secteur regroupe les entreprises exerçant une activité de marketing

Plus en détail

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 16% en un an

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 16% en un an FEVRIER 2013 SANTE, ACTION SOCIALE, SOCIO- EDUCATIVE ET SOCIOCULTURELLE Situation au 31 décembre 2012 Les chiffres clés 3 638 demandeurs d emploi inscrits en catégorie ABC Soit 4% de la demande d emploi

Plus en détail

Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie

Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie Etude de besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie Année 2015 Table des matières A. Les besoins de recrutement des entreprises de la plasturgie...

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population Lyon 7e Arroissement (69387 - Arroissement municipal) Évolution et structure de la population Mise à jour le 3 juin 211 Géographie au 1/1/21 POP T1M - Population 1968 1975 1982 199 1999 Population 62 2

Plus en détail

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Année 2014 SOMMAIRE ❶ Répartition du nombre d entreprises et de salariés... 2 Répartition du nombre d établissements et du nombre de salariés

Plus en détail

LE POINT SUR LA PROFESSION

LE POINT SUR LA PROFESSION LE POINT SUR LA PROFESSION Edition 2011 Données 2009 1 / 44 SOMMAIRE UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES 3 1ERE PARTIE: POSITIONNEMENT ECONOMIQUE DE LAPROFESSION 5 I Dénombrement 6 II -Chiffre d

Plus en détail

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM Etude basée sur l enquête «bilan social 2014 données 2013» M. Ejnès Rodolphe 113 rue Saint-Maur, 75011 Paris - Téléphone

Plus en détail

Les non-salariés pluri-actifs permanents

Les non-salariés pluri-actifs permanents Les non-salariés pluri-actifs Franck Evain* Les pluri-actifs, c est-à-dire les personnes qui cumulent de manière permanente activité salariée (hors fonction publique d État) et activité non salariée, sont

Plus en détail

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique Synthèse Les employés et opérateurs de l informatique sont chargés des manipulations sur ordinateurs et leurs périphériques, ou de l information des utilisateurs.

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP.

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP. CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP. Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Qu est-ce que le CQP? 3 Quels sont les objectifs

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire en Pays Sud Bourgogne. Chiffres-clés

L Economie Sociale et Solidaire en Pays Sud Bourgogne. Chiffres-clés L Economie Sociale et Solidaire Chiffres-clés Préambule : l'economie Sociale et Solidaire et la Chambre Régionale de l'economie Sociale et Solidaire L'Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

Un volume d emploi en croissance Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Un volume d emploi en croissance Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit Un volume d emploi en croissance fectifs ariés NAF 6920Z Eff Évolution du nombre de ariés du secteur (NAF 6920Z) au total de 1993 à 2008 135 000 130 000 125 000 120 000 115 000 110 000 105 000 100 000

Plus en détail

LES AUTO-ENTREPRENEURS

LES AUTO-ENTREPRENEURS NOTE THÉMATIQUE Observatoire socio-économique Avril 2014 LES AUTO-ENTREPRENEURS Depuis l instauration du statut en 2009, le secteur de la propreté attire les auto-entrepreneurs. Ils sont plus de 23 000

Plus en détail